RAPPORT D ACTIVITÉ 2009

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RAPPORT D ACTIVITÉ 2009"

Transcription

1 RAPPORT D ACTIVITÉ 2009

2 Sommaire Projet de résolutions AG Procès-verbaux de l AG du 25 juin 2009 et de l AGO du 23 juillet et 15 Le regard du Mouvement PACT sur son environnement 21 Contribution du Mouvement PACT à la prise en compte des besoins 25 Produire une offre de logements à loyer maîtrisé favorisant 25 la diversité de l habitat dans les villes et les pays Le développement de l offre de logements sociaux privés Le renouvellement urbain et la réhabilitation urbaine L intervention dans les copropriétés en difficulté Adapter l habitat aux besoins et aux usages 29 Le logement des jeunes L habitat des gens du voyage L habitat des personnes âgées et handicapées Combattre l habitat non décent ou insalubre 31 La mise en œuvre du droit à un logement décent Le traitement de l habitat indigne La précarité énergétique L auto réhabilitation et la démarche Igloo Travailler à l insertion durable par l habitat des ménages 35 défavorisés et assurer leur accompagnement La gestion et la médiation locative La modernisation du parc d hébergement La maîtrise d ouvrage d insertion L accompagnement social des ménages Intégrer les nouveaux critères de qualité technique 39 La maîtrise des charges et le développement durable L assainissement La qualité technique Le service et le conseil habitat La sécurité dans l habitat Le programme habitat santé Une organisation interne renforcée : un réseau plus performant 43 Le Mouvement : associations et structures associées 43 Une gouvernance renforcée La vie du Mouvement dans les pôles et les régions Les structures associées Finantoit La ligue contre le taudis Fédération des PACT - Assemblée générale ordinaire du 24 juin 2010

3 2 Les missions d appui au service du réseau 49 Les ressources humaines et la formation La communication interne et l information La démarche qualité du Mouvement La sécurisation et la solidarité financière Des actions de promotion en développement 59 Mutualiser, valoriser, se positionner 59 La communication externe La représentation du Mouvement et les actions de lobbying L action internationale et l Europe Glossaire 71 ANNEXES Composition du Conseil d Administration Composition du Bureau Représentation de la Fédération dans les instances Composition de la commission «Ressources Humaines et Qualité de services» Composition de la commission «Sécurisation financière et solidarité financière» Composition de la commission «Force du réseau» Composition de la commission «Evolution des activités» Composition de la commission paritaire chargée du suivi de la CCN Composition du groupe de travail «Copropriétés en difficulté» Composition du groupe de travail «Habitat indigne» Composition du groupe de travail «Intervenir en quartier ancien» Composition du groupe de travail «Habitat santé» Composition du groupe de travail Adalogis Composition du groupe de travail «Handicap et dépendance» Composition du groupe de travail projet «Qualité de services» Composition du groupe de travail Vill-et-âge pour tous Composition du groupe de travail Maisons relais Composition du groupe de travail «Maîtrise d ouvrage d insertion PGSP» Composition du groupe de travail «Gestion locative adaptée» Composition du groupe de travail «Précarité énergétique» Cotisations fédérales statutaires Contribution des associations au fonds de développement du Mouvement PACT Tableau des principales représentations et conventions partenariales Liste des associations et organismes adhérents à la Fédération des PACT Carte d implantation du réseau PACT Organigramme des services de la Fédération des PACT Fédération des PACT - Assemblée générale ordinaire du 24 juin 2010

4 ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ORDINAIRE DU 24 JUIN 2010 RÉSOLUTIONS ADOPTÉES 1ère résolution : Le procès-verbal de l assemblée générale ordinaire du 25 juin 2009 est approuvé 2ème résolution : Le procès-verbal de l assemblée générale du 23 juillet 2009 est approuvé 3ème résolution : L assemblée générale approuve le rapport d activité ème résolution : L assemblée générale, après avoir entendu le rapport du trésorier et celui du Commissaire aux Comptes, approuve les comptes au 31/12/2009 et donne quitus au Conseil d Administration de sa gestion. 5ème résolution : L assemblée générale approuve le budget prévisionnel ème résolution : L assemblée générale décide d affecter le résultat de ,13 de la façon suivante : - aux réserves dédiées aux prêts participatifs 1 104,85 - aux réserves dédiées au fonds de développement 8 726,00 - au report à nouveau ,28 7ème résolution : Les cotisations appelées en 2010 seront réalisées sur les mêmes bases que ème résolution A partir de l appel de cotisation réalisé en 2011, et sur la base des propositions du Bureau et du trésorier fédéral, président de la commission financière, l assemblée générale approuve une modification du régime des cotisations fédérales dans les termes suivants : - l abandon du système actuel à taux unique et plafond, par un système sans plafond et à taux multiple décroissant par tranche de masse salariale constituant toujours l assiette (DADS 1 + DADS 2), exonération inchangée. - le paramétrage de départ des taux de cotisation du nouveau dispositif selon les tranches suivantes : 2,5% pour la tranche de masse salariale (MS) < 1 M, 2,1% pour la tranche de MS de 1 à 1,5 M, 0,5% pour la tranche de la MS au-dessus de 1,5 M, - l instauration d une clause de révisabilité annuelle en AG de ce paramétrage du profil des taux, - la mise en cohérence de la cotisation fonds de développement avec le nouveau dispositif, soit MS < 1M : 300 ; MS > 1M et < 1,5 M : 400 ; MS > 1,5 M : la conservation du forfait de cotisation (actuellement fixé à 500 ), - les appels forfait fonds de développement et forfait de base sont indexés sur la valeur du point CCN PACT. 9ème résolution. L assemblée générale entérine les propositions des régions comme nouveaux administrateurs de la Fédération, à savoir : REGIONS Titulaire Suppléant AQUITAINE Jean GAYAS René ALLAS AUVERGNE Jean VERDIER Raymond VERGNE BOURGOGNE Serge SENÉ Yves COGNAT ILE-DE-France Georges CAVALLIER Dominique GIRY LIMOUSIN Claude GUERRIER Jean-Claude GUILLAUMIE NORD PAS-DE-CALAIS Pierre DUBOIS Yvon DUCRON PICARDIE Claude MAILLARD M. CARPENTIER RHONE-ALPES DOM Pierre FAVRAT Guy FLEURIVAL Pierre JABRIN. L assemblée générale entérine la désignation du représentant des stuctures associées pour les Clés : - Les Clés Accueil Auvergne : M. Jean-Pierre VAGGIANI. L assemblée générale entérine la désignation des directeurs conformément à leur vote.

5 5 PROCES VERBAUX Assemblée générale ordinaire, Paris, le 25 juin 2009 p. 7 Assemblée générale ordinaire, Paris, le 23 juillet 2009 p. 15 Fédération des PACT - Assemblée générale ordinaire du 24 juin 2010

6 7 L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ORDINAIRE PARIS, LE 25 JUIN 2009 PROCES VERBAL L'an deux mille neuf, le 25 juin, les membres de la Fédération des PACT se sont réunis à l Espace Haussmann Saint Lazare, 92 rue Saint Lazare Paris. Le Bureau de l'assemblée est ainsi constitué : Messieurs Georges CAVALLIER Président Pierre DUBOIS Vice-Président Pierre BORDET Vice-Président Jean VERDIER Trésorier Sont déposés sur la tribune : la convocation fixant l'ordre du jour, le livre des déclarations à la Préfecture de Police, un exemplaire des statuts de la Fédération, la feuille de présence émargée constatant que sur 140 associations affiliées, 70 présidents sont présents ou représentés, soit 140 voix, et sur 135 directeurs recensés, 88 sont présents ou représentés, soit 88 voix. L'Assemblée Générale est déclarée valablement constituée. Fédération des PACT - Assemblée générale ordinaire du 24 juin 2010

7 8 Le Président Cavallier ouvre la séance à 14 h 00. M. Cavallier donne la parole à M. Gérard qui résume le rapport d activité d après le Powerpoint de présentation. Il rappelle les principaux évènements de l année 2008: Un environnement marqué principalement par quatre éléments : - La loi de Mobilisation pour le logement et la lutte contre l exclusion - Le Grenelle de l environnement - Le collectif des associations unies contre le mal logement - Le budget et l environnement Les partenariats et les alliances : - Au plan politique - - Le Dalo - Les questions relatives au financement du logement - Les SSIG - Le champ de l économie sociale et solidaire - Au plan institutionnel - Les partenariats développés en 2008 ont notamment permis : - La reconnaissance des activités de MOI et la demande d éligibilité à la CGLLS - La reconnaissance des activités d amélioration de l habitat à finalité sociale et d insertion par le logement comme activités d intérêt général - La confirmation du rôle de pilote de l Anah dans la politique sur le parc privé à occupation sociale - La création d une filière sécurisée d accès au logement dans le parc locatif conventionné intermédiaire - La demande d engagement d un programme finalisé, sur 7 ans, du traitement de l habitat indigne Contribution du Mouvement PACT à la prise en compte des besoins - Les principaux axes de travail thématique : Le développement de l offre de logements sociaux privés La courbe de la production de logements à loyers sociaux est confirmée depuis 2006 et en net progrès en 2007 et en 2008 Le Mouvement est conforté dans sa place de 1er opérateur dans le domaine du logement social privé Le renouvellement urbain et réhabilitation urbaine Le rôle des PACT est reconnu explicitement dans les rapports du CES et de l ANRU PNRQAD CORUM L intervention dans les copropriétés en difficulté Poursuite de l animation du pôle de compétences (12 associations) Campagne d alerte nationale (pouvoirs publics et presse) suite à l arrêt des outils de préfinancement CDC et du Pass-Travaux Poursuite des actions de formation : 40 salariés formés en 2008 Le logement des jeunes Participation à un collectif associatif (Unahj, Uncllaj, Fapil, Conseil des missions locales) pour la prise en compte des besoins dans les politiques publiques de l habitat Lobbying auprès de la DIDOL et du Haut commissaire à la jeunesse L habitat des gens du voyage Participation, notamment : - Au réseau IDEAL - A la 3ème journée nationale des gens du voyage - Au comité de pilotage de la DHUP pour la réalisation d un guide sur l habitat des gens du voyage L habitat des personnes âgées et handicapées Négociation notamment de nouveaux cadres conventionnels avec deux régimes : - CNRACL- RSI Combattre l habitat non décent et insalubre avec : - La mise en œuvre du droit au logement décent - Le traitement de l habitat indigne - L auto-production de logement L auto-production de logement avec notamment l animation des deux nouveaux ateliers «auto-production accompagnée» et «auto-embellissement de logements» La gestion et la médiation locative pour le compte de tiers (la Loi Dalo et MLLE, reconnaissance de l agrément, mise en place de la mission du préfet Alain Régnier, SOLIBAIL, le développement des Clés ) Fédération des PACT - Assemblée générale ordinaire du 24 juin 2010

8 9 La maîtrise d ouvrage d insertion avec la professionnalisation des activités de maîtrise d ouvrage d insertion et développement des outils (4 UES en projet) et la poursuite du programme d appui au PGSP. L accompagnement social des ménages avec notamment la participation au Comité de suivi Dalo, dont la Fédération est membre. La nécessité d intégrer de nouveaux critères techniques : - La maîtrise des charges et de l énergie avec la prise en compte du développement durable dans les métiers PACT - L assainissement - La qualité technique - Le service et le conseil habitat - La sécurité dans l habitat En conclusion, le chiffre d affaires cumulé 2008 s élève à 138 Millions d euros. Notre organisation interne est renforcée avec un réseau plus performant basé sur un management d entreprise associative ancré dans l économie sociale et solidaire a permis de conforter le cadre actuel de l organisation en 10 pôles territoriaux interrégionaux pour l animation, la coordination et le développement des associations PACT et des 3 réseaux de structures dédiées dans les domaines de la maîtrise d ouvrage (8 UES Habitat PACT), de la gestion locative (7 structures CLES) et des études (3 bureaux d études). Une gouvernance renforcée grâce à la réforme du mode électoral du CA. L adoption d un document qui réaffirme «les engagements constitutifs de l adhésion des associations au Mouvement», le projet de cadre d emploi directeurs et cadres de direction et les travaux de la CCN. La mission de sécurisation et solidarité financière qui a pour objectif l amélioration, la structuration de l approche économique (développement d ActiPact, outil d analyse spécifique d analyse économique des associations PACT), le développement des sources de financements et la mutualisation des ressources (PME centrale). La fiscalité et la sécurisation juridique des associations : 515 réponses écrites Les ressources humaines : Les évolutions de la négociation collective et du droit du travail ont alimenté en 2008 les travaux de la commission nationale Réseau, organisation, développement et ressources humaines ainsi que la Commission paritaire collective nationale des PACT (CCN). Plusieurs sujets sont en cours de réflexion : - lancement d une étude sur l évolution de la grille des emplois et des coefficients, - impact de la loi sur la modernisation du marché du travail, - formation et perspective d une nouvelle réforme de la formation professionnelle, - poursuite des études de l Observatoire des métiers et des qualifications. En 2008, la Fédération a organisé 58 sessions de formation sur tous les métiers PACT. La communication : - Externe : avec l organisation du congrès, la modernisation de l image, la notoriété et les relations presse, le développement du site internet et le PAM (3/an 5000 exemplaires) - La représentation du Mouvement et les actions de lobbying, notamment dans le cadre du collectif des associations unies - La poursuite des supports de communication externe (la lettre hebdomadaire du Mouvement. La recherche et l innovation : - L adaptation et l accessibilité de l habitat - La prise en compte du développement durable dans les métiers PACT - L étude-action sur les relations habitat-santé CONGRES 2008 : LES FAITS MARQUANTS.Une forte mobilisation, la présence importante et de qualité de partenaires externes, des avancées significatives en termes de projet, d organisation et d engagements.l interpellation du gouvernement, de la représentation parlementaire et des autorités locales sur la nécessité de prendre en considération 7 propositions..le projet social du Mouvement conforté avec un rapport d orientation partagé, 7 propositions pour la politique publique de l habitat, 7 objectifs d activité à atteindre en 2012). Les perspectives : - Le plan d actions QualiPACT (2ème semestre 2009), dans le cadre de la démarche qualité adoptée en 2008 et qui vise la certification de services, - L image (mise en place sur intranet de la plate-forme interactive de discours début 2009, validation du plan de communication ) Fédération des PACT - Assemblée générale ordinaire du 24 juin 2010

9 10 Puis le Président Cavallier passe la parole à M. Jean Verdier, trésorier, pour présenter le rapport financier Les comptes de l exercice 2008 sont marqués par 2 évènements importants par rapport à ceux de 2007 : D une part, les répercussions financières du congrès et d autre part, les conséquences relatives à la modification des fonctions comptables et aux missions qui s y sont adjointes. LE CONGRES Si le budget prévisionnel de dépenses a été tenu à 15 K près, celui des recettes a été grêvé d un déficit des subventions attendues des collectivités territoriales (- 40 K ). Par ailleurs, le choix a été fait de ne pas amortir certaines dépenses (conception de l image par exemple) qui entraîne un poids complémentaire d environ 5 K, soit un déficit total du congrès d environ 60 K. LA COMPTABILITE Suite au départ du comptable, une mission a été confiée à un cabinet extérieur (CERFI) avec 3 tâches : Reprendre la comptabilité de l année Réaliser un travail d ajustement des comptes adhérents et procéder aux régularisations nécessaires Réécrire un cahier des procédures, redimensionner la comptabilité analytique et évaluer, voire modifier les outils de gestion (mise en place d un nouveau logiciel comptable SAGE). Ces travaux ont entraîné des coûts complémentaires d environ 50 K. I LE COMPTE DE RESULTAT 1.1 L exploitation Les produits d exploitation Les produits s élèvent à et montrent une nette progression de + de 400 K, soit un peu plus de 15 % avec des mouvements variés : Les activités de formation et d études progressent fortement K. Cela est dû à la mise à disposition de personnel et à la convention PUCA. La formation se chiffrant à 200 K Les subventions d exploitation sont quasi stables Les mouvements de reprises de provisions et transferts de charges progressent de 150 K et correspondent à la reprises de provision pour les dépenses des pôles territoriaux Les cotisations augmentent de + 3%. Cela est dû essentiellement à l évolution des salaires et au travail d ajustement effectué par le cabinet CERFI Les charges d exploitation A hauteur de , elles augmentent de 534 K, soit plus de 20 %. Une augmentation forte des achats et charges externes K. liées : - Aux dépenses congrès (Qualipact, image, frais annexes ) - Aux rétributions des associations pour l étude PUCA/diagnostic énergie - A la mission CERFI Il y a lieu de préciser que les 2 prestataires du congrès Colloquium et FL communication ont supporté des charges en direct en contrepartie de recettes qui n apparaissent donc pas dans les comptes. Le cabinet CERFI et le Commissaire aux Comptes ont pu vérifier les rendus de compte des deux prestataires. Ce dispositif classique a permis d éviter certaines charges de TVA. Le poste «salaires et charges» augmente de 114 K. Cette augmentation est dûe à un nouveau calcul de congés payés, à l intégration d un collaborateur financé par la mission FAP des refacturations aux Pact et une charge ponctuelle Résultat d exploitation Il résulte du mouvement des charges et produits un résultat d exploitation de 256 K. II - LES COMPTES DE CHARGES ET PRODUITS FINANCIERS Les produits diminuent de 19 K du fait de la non réalisation au 31/12 des cessions de valeurs mobilières de placement. Fédération des PACT - Assemblée générale ordinaire du 24 juin 2010

10 11 III- LES COMPTES DE CHARGES ET PRODUITS EXCEPTIONNELS Les produits exceptionnels s élèvent à 63 K contre 48 K en Les produits sur exercices antérieurs se montent à 34 K concernant des régularisations d écritures et une somme à payer non réclamée de 15 K (prescription civile de + de 10 ans). Les autres produits exceptionnels proviennent des contributions au fonds de développement. Les charges exceptionnelles continuent de progresser et passent de 399 à 424K. Elles concernent : Une augmentation des charges relatives aux pôles territoriaux : elles atteignent 305 K Les aides au conseil et parrainage : 22 K Des charges sur exercices antérieurs suite aux régularisations d écritures pour 67 K. Les charges sur opérations en capital concernent les mouvements sur les fonds de développement. Les charges concernent également un impôt forfaitaire non récupérable sur exercices antérieurs de 8 K. Le résultat final s établit à ,33. IV LE BILAN 4.1 L ACTIF l actif immobilisé Les immobilisations corporelles et incorporelles restent stables par rapport à Elles évoluent sous l effet d une prise de participation à Clés Auvergne pour 10 K, de la réduction des encourts nets de prêts (- 10 K), d une progression des fonds de garantie de 22 K l actif circulant Il diminue de 88 K sous les effets d une forte augmentation des créances K et par voie de conséquences d une nette diminution de la trésorerie 296 K. Les créances adhérents sont en nette augmentation (315 k ). Elles tiennent à une facturation tardive mais surtout à des retards de paiement qui augmentent. Les autres créances diminuent de 185 K. 4.2 LE PASSIF Les fonds propres Ils atteignent K contre K en 2007 dont K de réserves dédiées Les provisions pour risques et charges Elles diminuent de 131 K du fait de la reprise de la provision pour aide aux associations, investie pour les pôles territoriaux Les dettes Elles augmentent de 158 K. Elle concernent les dettes fournisseurs (+65 K ), les dettes fiscales et sociales (+ 23K ) et les produits constatés d avance qui augmentent de 85 K et concernent les conventions avec les fondations et un contrat d études. Après avoir remercié M. Verdier, M. Cavallier passe la parole à M. Pernin, Commissaire aux Comptes qui présente son rapport relatif à l exercice clos au 31/12/08 : Les provisions pour risques et charges comprennent, notamment : Une provision pour indemnités de départ en retraite de 159 K relative aux seuls personnels ayant dépassé 50 ans à la clôture de l exercice. Les engagements relatifs aux autres membres du personnel et non encore provisionnés sont estimés en valeur actuelle à 66 K. Puis le Président soumet au vote des résolutions suivantes : 1ère résolution : «Le procès-verbal de l'assemblée Générale Ordinaire du 16 juin 2008 est approuvé.» Cette résolution est adoptée à l unanimité. 2ème résolution : «Le procès-verbal de l assemblée générale extraordinaire des 16 et 17 juin 2008 est approuvé» Fédération des PACT - Assemblée générale ordinaire du 24 juin 2010

11 12 Cette résolution est adoptée à l unanimité. 3ème résolution : «L assemblée générale approuve le rapport d activités 2008» Cette résolution est adoptée à l unanimité. 4ème résolution : «L assemblée générale, après avoir entendu le rapport du trésorier et celui du Commissaire aux Comptes, approuve les comptes au 31/12/2008 et donne quitus au Conseil d Administration de sa gestion.» Cette résolution est adoptée à l unanimité. 5 ème résolution : «L assemblée générale approuve le budget prévisionnel 2009.» Cette résolution est adoptée à l unanimité. 6 ème résolution : «L assemblée générale décide d affecter le résultat de ,33 de la façon suivante : - aux réserves dédiées aux prêts participatifs 1 411,02 - aux réserves dédiées au fonds de développement 5 218,81 - au report à nouveau ,16» Cette résolution est adoptée à l unanimité. 7 ème résolution : «L assemblée générale confirme l engagement du Mouvement dans le processus qualité «Qualipact» afin de disposer d une certification de services des PACT sur la base de 20 engagements.» Cette résolution est approuvée à l unanimité. 8 ème résolution : «L assemblée générale informée des fusions d associations opérées pour les PACT de la Métropole Lilloise et ceux du Pas-de-Calais, et mettant en place une gouvernance sous forme de conseil de surveillance et Directoire, demande que soit engagée une évaluation de ce dispositif sous tous ses aspects, sous l égide de la commission «Force du réseau» présidée par Jean Gayas. Elle demande, par voie de conséquence, que l assemblée générale de 2011, qui statuera sur les comptes 2010, puisse délibérer sur les types de gouvernances adaptées à nos associations et au projet social du Mouvement. Elle demande également qu aucune autre association n adopte ce système avant les conclusions de cette évaluation et les décisions que prendra l assemblée générale de 2011.» M. Cavallier explique que quelques PACT ont adopté un système de gouvernance avec conseil de surveillance/directoire. La commission «Force du réseau» et le Bureau ont exprimé un avis défavorable. Il continue à penser que le mode de gouvernance Bureau/CA actuel est le mieux adapté à nos associations, même si il peut être discuté pour les UES. Il ajoute qu il s est cependant rallié à la position du président Chrétien avec la création de l association PACT 62 sous conseil de surveillance/directoire à l essai, en étudiant la situation avant 2 ans. Cette évolution se fera sous l œil attentif de la Fédération. M. Néry souhaite bien lire cette résolution : qui parle à qui? Reconnait-on que ce système puisse être accepté parce qu il y a un regroupement? Il est choqué que dans ce cas précis on puisse faire l expérimentation et pas ailleurs! M. Gayas rappelle que son rapport a été adopté à l AG de 2005 sur les regroupements. Le projet 62 était lancé et aurait dû être traité dans la préparation du congrès de Marseille. Il souligne qu il avait précisé à la commission de conciliation concernant le PACT de Béthune qu il n était question d adopter le même dispositif que dans la Métropole Nord. Si ce système est efficace pour les outils (UES, BET), il ne l est pas pour le Mouvement car nous avons un «projet sociétal» qui doit être porté par des hommes de la société civile disponibles et bénévoles. Le conseil de surveillance surveille, mais ne porte pas de projet. Le Président est d accord sur le fond et indique qu il a rencontré M. Vandierendonck, maire de Roubaix et président du PACT Métropole Nord qui a accepté l idée de l évaluation. M. Cavallier précise qu il na pas voulu provoquer une situation de crise à partir d une décision prise. M. Jabrin demande si cela est conforme aux statuts et au règlement intérieur de la Fédération. Fédération des PACT - Assemblée générale ordinaire du 24 juin 2010

12 13 M. Gérard précise que ce n est pas illégal juridiquement. M. Cavallier répond que ce n est pas conforme aux statuts types des PACT. M. Radakichenin affirme que cette résolution est aussi importante que le rapport d activité. Il suggère donc l amendement suivant : - Réaffirmer que le mode de gouvernance actuel est le monisme. - Reconnaître qu une région pose la question de la limite du système actuel. - Avoir droit à l expérimentation. Mme Cussac réaffirme sa satisfaction que la solidarité du Mouvement soit retrouvée au congrès de Marseille mais est perplexe sur les 2 années d expérimentation. M. de Lannoy propose de modifier la résolution en réaffirmant les décisions du congrès. Sans dire que l on va délibérer sur le mode de gouvernance. Il revient aux associations du Nord de faire la preuve dans 2 ans de ce mode de gouvernance. Pour M. Néry, cette résolution ne doit pas être délibérée ici mais au cours d une AGE. Mme Pailleux souhaite que cette résolution soit retirée et examinée en CA. M. Marot affirme qu il n est plus l heure de traiter cette question car il n y a plus de quorum. Il rappelle qu on est partout à la limite du dirigeant de fait. Il approuve l évaluation et se montre plus ouvert concernant les UES et les Clés C est un débat de fond que l on ne peut pas aborder maintenant. Le Président entend que cette question sera posée au prochain CA avec une proposition de délibération. Cette résolution ayant provoqué un large débat et en l absence de quorum, celle-ci est reportée à la prochaine séance du Conseil d administration, habilitée à en débattre. 9ème résolution : «L assemblée générale entérine l élection au Conseil d Administration du représentant des bureaux d études en la personne de M. Bernard Cauty, représentant Praticité et l arrivée de M. Michel Elissalde au titre du collège des directeurs et directeurs-adjoint en remplacement de M. Déva Radakichenin.» L examen de cette résolution n ayant pas donné lieu à vote, est reporté à la prochaine AG qui sera convoquée. 10ème résolution : «L assemblée générale décide que : - Les bases de cotisations appelées en 2009 seront inchangées par rapport à Pour les associations ayant fusionnées et dépassant les plafonds, les cotisations appelées en 2009 seront identiques au total de celles appelées avant la fusion. - Pour l appel de cotisation 2010, les forfaits plancher et plafond seront indexés sur la valeur du point de la CCN des PACT et le forfait de base passera de 460 à Elle mandate la commission Financière pour étudier d ici la prochaine assemblée générale une refonte éventuelle du mode de calcul des cotisations applicable aux cotisations qui seront appelées à compter de l exercice 2011.» L examen de cette résolution n ayant pas donné lieu à vote, est reporté à la prochaine AG qui sera convoquée. Questions diverses : M. Cavallier revient sur les relations entre la FNHD et la Fédération en reconnaissant que cela progresse lentement. Une proposition de feuille de route a été adressée au président Hellier (courrier du 17 juin 2009). Il donne lecture de la réponse qu il lui a faite. Nous y verrons plus clair d ici la fin de l année. M. de Salins indique qu en Ille et Vilaine, ils sont toujours dans la même ligne de conduite de la Fédération et il propose faire partie du groupe de travail. Le Président clôture la séance à 17 h 20 en indiquant qu une nouvelle assemblée générale sera convoquée afin d adopter les résolutions 9 et 10. Le Président clot la séance à 17 h en indiquant qu une nouvelle assemblée générale sera convoquée afin d adopter les résolutions 9 et 10. Le Président Georges CAVALLIER Le Trésorier Jean VERDIER Fédération des PACT - Assemblée générale ordinaire du 24 juin 2010

13 14 Fédération des PACT - Assemblée générale ordinaire du 24 juin 2010

14 15 L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ORDINAIRE PARIS, LE 23 JUILLET 2009 PROCES VERBAL L'an deux mille neuf, le 23 juillet, les membres de la Fédération des PACT se sont réunis au siège de la Fédération, 27 rue de La Rochefoucauld Paris. Pour cette assemblée, 39 pouvoirs de directeurs et 26 pouvoirs de présidents ont été reçus. Ceux-ci étant impossibles à affecter, l assemblée peut cependant valablement délibérer, le quorum n étant pas requis. Le Bureau de l'assemblée est ainsi constitué : Messieurs Georges CAVALLIER Président Jean VERDIER Trésorier Autre membre présent : Jacques BÉDU Directeur du PACT HAUTS DE SEINE Le Président ouvre la séance à 10 h 30 en résumant l assemblée générale du 25 juin 2009 où, il a été décidé de renvoyer l examen de la 8 ème résolution au prochain conseil d administration et rappelle que le retard pris par les travaux de l AG du 25 juin a empêché de mettre aux voix les 2 dernières résolutions (n 9 et 10). Après consultation juridique, il s est donc avéré nécessaire de convoquer une seconde assemblée générale qui doit statuer exclusivement sur ces deux résolutions. L ordre du jour est le suivant : 9ème résolution : «L assemblée générale entérine l élection au Conseil d Administration du représentant des bureaux d études en la personne de M. Bernard Cauty, représentant Praticité et l arrivée de M. Michel Elissalde au titre du collège des directeurs et directeurs-adjoint en remplacement de M. Déva Radakichenin.» 10ème résolution : «L assemblée générale décide que : - Les bases de cotisations appelées en 2009 seront inchangées par rapport à Pour les associations ayant fusionnées et dépassant les plafonds, les cotisations appelées en 2009 seront identiques au total de celles appelées avant la fusion. - Pour l appel de cotisation 2010, les forfaits plancher et plafond seront indexés sur la valeur du point de la CCN des PACT et le forfait de base passera de 460 à Elle mandate la commission Financière pour étudier d ici la prochaine assemblée générale une refonte éventuelle du mode de calcul des cotisations applicable aux cotisations qui seront appelées à compter de l exercice 2011.» 9ème résolution : M. Cavallier explique qu il demeure un poste à pourvoir pour représenter les BET au CA. M. Cauty devenu président du PACT Gironde s est porté candidat. Il convient d entériner cette élection. Fédération des PACT - Assemblée générale ordinaire du 24 juin 2010

15 16 Suite à la démission de M. Radakichenin de la direction du PACT Réunion, il revient au suivant sur la liste des directeurs et directeurs adjoints de prendre sa place. M. Tharrault ayant refusé ce poste pour se consacrer à la région Ile-de-France, le suivant sur la liste est M. Elissalde, depuis 15 ans dans le Mouvement, responsable financier et directeur-adjoint du PACT Pays Basque. Cette résolution est approuvée à l unanimité. 10 ème résolution : M. Verdier expose la réflexion sur le système des cotisations : - Les cotisations forfaitaires sont inchangées depuis Indexer le forfait plancher à la valeur du point de la CCN et mandater la commission financière - Le problème de la fusion avec les règles de plafond (ex. les PACT du Nord : juridiquement le plafond serait à 0,5 %!) Il fait observer que cette réforme toucherait la vie des pôles et des régions. M. Bédu fait remarquer qu il mène une politique dynamique de ressources humaines de par an. Le PACT 92 a payé de cotisations en Attention aux effets de seuil, à l équité et à la solidarité! Il demande si on a une vision claire de la refonte des cotisations en Ile-de-France. M. Verdier explique que les membres de la commission financière sont contre l idée d entrer dans les cotisations internes des régions. Il propose de lancer une enquête auprès des responsables des pôles afin de connaître le mode de calcul. M. Cavallier précise que : 1. Les cotisations doivent fonctionner au niveau régional sans trop peser sur les associations, ce qui nécessite de remettre sur la table l ensemble du système. 2. Veiller à ce que le poids des cotisations pèse de façon équitable et solidaire. M. Cavallier soumet au vote cette résolution qui est approuvée à l unanimité. Questions diverses : Le Président informe que l initiative de l USH d organiser les Etats généraux du logement. Nous sommes leader dans le parc privé à vocation sociale. L objectif est de demander une refonte de la politique du logement et de l hébergement. Il convient d être très vigilant et indique qu il va rencontrer M. Benoist APPARU. CNH : Les décrets de la loi Boutin sortent : - Aménagement du texte des aides APL - Textes sur la sécurisation de l accession sociale - Texte d application de l article 119 concernant les modalités de répartition des charges, des travaux concernant la performance énergétique entre propriétaire et locataire. Beaucoup de textes relatifs au parc public et au parc privé sont complexes et c est la raison pour laquelle M. Cavallier a posé une quinzaine de questions restées sans réponses. Il indique qu il reviendra à la charge pour obtenir ces réponses. Le Président Georges CAVALLIER Le Trésorier Jean VERDIER Fédération des PACT - Assemblée générale ordinaire du 24 juin 2010

16 Fédération des PACT - Assemblée générale ordinaire du 24 juin

17 18 Fédération des PACT - Assemblée générale ordinaire du 24 juin 2010

18 19 EDITO est marquée par l apparition très concrète de la réforme de l Etat et de la réduction des capacités financières des collectivités territoriales et de l Etat, à savoir : La mise en œuvre concrète de la RGPP entraînant une réorganisation de l Etat conjuguée à la réduction de ses effectifs ; La débudgétisation des moyens publics affectés au logement et le transfert essentiel de la charge sur le 1 % logement devenu Action Logement ; Le lancement d un projet très vaste de refondation des actions de mise en œuvre de l hébergement et de l accès au logement ; Le lancement d une réforme, éventuellement très lourde de conséquences, des rôles et fonction des collectivités territoriales ; Le vote de la loi MLLE qui réforme en profondeur le rôle et la gouvernance de l Anah et considère les activités d insertion et de traitement de l habitat à des fins sociales comme services d intérêt général, au sens de la directive service ; L élaboration du Plan Bâtiment Grenelle. D autre part la réduction globale et drastique des moyens d intervention de l Etat ainsi que des collectivités locales en partie due au transfert de charges de l Etat vers elles, crée des situations de tension extrêmement fortes et qui impactent directement la vie et le financement des actions de nos associations. Tout le monde s accorde pourtant à reconnaître les besoins criants en logement accessible, qui, conjugués à la baisse des ressources des ménages concourt à renforcer l effort à effectuer en matière de logement. L amélioration du parc face à l enjeu du vieillissement, des consommations excessives d énergie à la production de logements à loyer bas et à la lutte contre l habitat indigne contribuent à générer de l activité et de l emploi non délocalisable et à satisfaire la nécessaire équité sociale. L avenir de l Anah est, dans ce cadre, un enjeu majeur pour les actions à conduire sur le parc privé. Le financement du budget de l Anah sur une période de 3 ans n assure pas l avenir et empêche que la représentation nationale puisse s en saisir. Un programme ambitieux, élaboré et conduit en concertation étroite entre l Etat et les collectivités, visant tout à la fois le bon usage du parc existant et la production de logement devrait être mis en place de façon urgente. Il en va de l équité et de la solidarité tant vis-à-vis des territoires que des personnes ayant besoin d une aide pour vivre décemment. Fédération des PACT - Assemblée générale ordinaire du 24 juin 2010

19 20 Fédération des PACT - Assemblée générale ordinaire du 24 juin 2010

20 LE REGARD DU MOUVEMENT PACT SUR SON ENVIRONNEMENT 21 QUOI DE NEUF EN 2009? 2009 a été marqué par 5 éléments qui vont influencer la vie de nos associations de façon décisive pour l avenir, même si les effets directs n en seront fortement lisibles qu à partir de la mi Le vote de la loi de Mobilisation pour le logement et la lutte contre l exclusion (MLLE) La loi débattue au Parlement, fin 2008 et adoptée en février 2009, a pris en compte nombre des propositions de la Fédération : - la reconnaissance de service social lié au logement des activités pratiquées par les associations PACT dans le champ de l amélioration de l habitat à finalité sociale et de l insertion par le logement, la refonte des agréments des organismes et l accès à la CGLLS pour les associations maîtres d ouvrage. - pour les activités, reconnues d intérêt général, elle consolide les avantages fiscaux. - pour la maîtrise d ouvrage, elle pérennise pour un an l aide de l ANPEEC à la consolidation financière des organismes. - elle améliore enfin les dispositifs de traitement de l habitat indigne, du logement conventionné et des copropriétés. Elle redéfinit enfin les objectifs du 1% logement et de l Anah ainsi que leur gouvernance, précise la mission de l Anru sur les quartiers anciens dégradés. Le budget et le plan de relance Le budget 2010, la crise et la baisse très forte des carnets de commande des entreprises ont amené le Gouvernement à décider un plan de relance dont une partie est affectée au logement et notamment à l Anah. Cela permet à l Anah de disposer, essentiellement pour 2009 d une dotation budgétaire d un montant inégalé. Il s agit là d une opportunité qui, si elle n assure pas le long terme, permet d apporter des solutions immédiates avec deux priorités : les propriétaires occupants pauvres et les copropriétés. ALLIANCES ET PARTENARIATS Revisiter les partenariats et les alliances noués depuis de nombreuses années par le Mouvement est l un des objectifs fixés par le Congrès de Marseille. Fortement présent jusqu ici dans les réseaux institutionnels de lutte contre l exclusion, ainsi que dans les lieux de débat sur le logement social et son financement, le Mouvement doit se rapprocher davantage des réseaux de professions immobilières et de ceux des filières techniques. Il doit aussi être plus fortement présent auprès des réseaux de collectivités locales (associations d élus). L année 2009 a été l occasion de préciser et hiérarchiser les partenariats du Mouvement et de les mettre en perspective. La refondation de l hébergement et du logement Le nouveau Ministre du Logement Benoist Apparu a pris en charge le chantier de la refondation de l hébergement et du logement, comme réponse à la demande du collectif des associations unies pour une nouvelle politique du logement. Ce chantier met en œuvre les mesures d unification des PDALPD et des SHAI et cherche à élaborer des référentiels de l hébergement et de l accès dans et vers le logement. Il doit par ailleurs assurer le suivi de deux expertises, sur les difficultés d accès au logement social des ménages DALO et sur la maîtrise d ouvrage d insertion. Deux chantiers du Plan Batiment Grenelle Parmi les 11 chantiers lancés par Philippe Pelletier, Président du comité stratégique du Plan Bâtiment Grenelle, le chantier Précarité énergétique et le chantier Copropriétés ont mobilisé la Fédération des PACT. Ces chantiers se poursuivront en 2010 pour aboutir à de nouvelles mesures destinées à accompagner la mise en œuvre des nouvelles réglementations promues par la loi Grenelle 2 en débat en 2009 et prévues au vote en L engagement d un large collectif dans la question du mal logement : la nuit solidaire Le «collectif des associations unies pour une nouvelle politique du logement des personnes sans abri et mal logés» a réalisé une 2 ème nuit solidaire place de la Bastille à Paris. Le collectif s est mobilisé dans le cadre des chantiers de la refondation de l hébergement et du logement et a pu faire valoir son unité de point de vue en tenant les trois points essentiels personne à la rue, hébergement pour tous, accès au logement dans une logique de «logement d abord» Au plan politique Fédération des PACT - Assemblée générale ordinaire du 24 juin 2010 Le droit au logement opposable et le logement accompagné Présence au Comité de suivi de la mise en œuvre du DALO. Renforcement de l action concertée avec la l UNAFO, la FAP, la FAPIL pour le portage de la maîtrise d ouvrage d insertion, de la réflexion commune sur la finalité de l accès dans et vers le logement Renforcement de la participation de la Fédération au sein de la Commission Prévention Hébergement Logement de l Uniopss Poursuite des travaux au sein du réseau de la FEANTSA La réforme des collectivités territoriales Au Conseil National de l Habitat, l élaboration d un document cadre de propositions du CNH sur les enjeux pour le logement de la réforme avec le document adopté en CNH en janvier Le développement du partenariat avec les associations d élus : ADCF, AMF, ACUF pour prendre en compte les enjeux de l habitat privé dans les politiques locales de l habitat. Au sein du Collectif SSIG La confirmation des enjeux liés à la transposition de la directive services en droit interne et la mobilisation pour l exclusion des services sociaux d intérêt général.

Rencontre avec Mme Boutin, Ministre du logement et de la Ville

Rencontre avec Mme Boutin, Ministre du logement et de la Ville Rencontre avec Mme Boutin, Ministre du logement et de la Ville FNC Pact Arim Réunion de Bureau, le 24 Septembre 2007 Sommaire Présentation du Mouvement Quelques chiffres Combattre l habitat insalubre et

Plus en détail

Le plan logement outre-mer

Le plan logement outre-mer HCCP du 2 avril 2015 Le plan logement outre-mer Un Plan logement outre-mer : - qui s inscrit dans le plan national de relance de la construction, - adapté aux spécificités et contraintes des territoires

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE UNE SOLUTION INNOVANTE AU SERVICE DES COPROPRIETES

DOSSIER DE PRESSE UNE SOLUTION INNOVANTE AU SERVICE DES COPROPRIETES DOSSIER DE PRESSE UNE SOLUTION INNOVANTE AU SERVICE DES COPROPRIETES CONTACTS PRESSE: Socotec : Delphine Bouchez & Camille Jullien delphine.bouchez@moonpress.fr - 01 46 08 63 18 camille.jullien@moonpress.fr

Plus en détail

Article 1. Article 2. Article 3

Article 1. Article 2. Article 3 STATUTS Création Article 1 30 janvier 2013 Il est fondé entre les adhérents, aux présents statuts, une association régie par la loi du 1 juillet 1901 et le décret du 16 août 1901 ayant pour nom «Association

Plus en détail

Conseil supérieur de la construction et de l efficacité énergétique Règlement intérieur

Conseil supérieur de la construction et de l efficacité énergétique Règlement intérieur Conseil supérieur de la construction et de l efficacité énergétique Règlement intérieur Vu le décret n 2006-672 du 8 juin 2006 relatif à la création, à la composition et au fonctionnement de commissions

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU FONDS DE SOLIDARITE DES AGENTS DU TRESOR DE COTE D IVOIRE

REGLEMENT INTERIEUR DU FONDS DE SOLIDARITE DES AGENTS DU TRESOR DE COTE D IVOIRE REGLEMENT INTERIEUR DU FONDS DE SOLIDARITE DES AGENTS DU TRESOR DE COTE D IVOIRE Le présent Règlement Intérieur a pour objet de déterminer les modalités d application des Statuts : organisation des structures

Plus en détail

Sa mission est de défendre les intérêts de la copropriété en respectant la loi et les règlements dans les domaines de gestion principaux suivants :

Sa mission est de défendre les intérêts de la copropriété en respectant la loi et les règlements dans les domaines de gestion principaux suivants : Projet de cahier de charges pour la mission de Syndic Le Syndic est le mandataire du syndicat des copropriétaires c'est-à-dire qu il est la personne qui représente le syndicat et agit en son nom. Il assure

Plus en détail

PREPARATION A L EXAMEN PROFESSIONNEL DE SECRETAIRE ADMINISTRATIF DE CLASSE EXCEPTIONNELLE EPREUVE DE LA NOTE OPERATIONNELLE

PREPARATION A L EXAMEN PROFESSIONNEL DE SECRETAIRE ADMINISTRATIF DE CLASSE EXCEPTIONNELLE EPREUVE DE LA NOTE OPERATIONNELLE PREPARATION A L EXAMEN PROFESSIONNEL DE SECRETAIRE ADMINISTRATIF DE CLASSE EXCEPTIONNELLE EPREUVE DE LA NOTE OPERATIONNELLE RAPPEL DU SUJET : Vous êtes secrétaire administratif de classe exceptionnelle,

Plus en détail

www.pacthd29.fr Bâtisseurs de solidarités pour l habitat en accompagnement des politiques de l habitat.

www.pacthd29.fr Bâtisseurs de solidarités pour l habitat en accompagnement des politiques de l habitat. www.pacthd29.fr Bâtisseurs de solidarités pour l habitat en accompagnement des politiques de l habitat. 1 Qui sommes nous? Association loi 1901, reconnue «entreprise de l économie sociale et solidaire»

Plus en détail

Orientations pour une réforme d Action Logement 9 avril 2015 UESL

Orientations pour une réforme d Action Logement 9 avril 2015 UESL Orientations pour une réforme d Action Logement 9 avril 2015 UESL 1 Les Partenaires sociaux ont adopté un projet de réforme d Action Logement qui sera mise en œuvre avant fin 2016. Objectifs poursuivis

Plus en détail

Association Régie de Quartier de Blois. Association régie par la loi du 1 er juillet 1901. Statuts

Association Régie de Quartier de Blois. Association régie par la loi du 1 er juillet 1901. Statuts Association Régie de Quartier de Blois Association régie par la loi du 1 er juillet 1901 Statuts Statuts arrêtés par le Conseil d Administration du 8 Juillet 2004 Adoptés par l Assemblée Générale Extraordinaire

Plus en détail

Programme d Investissements d Avenir

Programme d Investissements d Avenir www.caissedesdepots.fr Programme d Investissements d Avenir Créateur de solutions durables Programme d Investissements d Avenir L État investit 35 milliards d euros Pilotage 0 gestionnaires 5 priorités

Plus en détail

ACCES AU LOGEMENT SOCIAL : GARANTIR L EGALITE

ACCES AU LOGEMENT SOCIAL : GARANTIR L EGALITE Analyse et recueil des bonnes pratiques Accès au logement social : garantir l égalité Janvier 2011 1. Nature de l action La Ville d Aubervilliers développe une politique de prévention des discriminations,

Plus en détail

DISPOSITIF D INTERMÉDIATION LOCATIVE EN RHONE-ALPES CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS REGIONAL 2009

DISPOSITIF D INTERMÉDIATION LOCATIVE EN RHONE-ALPES CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS REGIONAL 2009 Préfecture de la région Rhône-Alpes Mai 2009 DISPOSITIF D INTERMÉDIATION LOCATIVE EN RHONE-ALPES CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS REGIONAL 2009 Préambule Le parc locatif public ne peut répondre seul

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Décret n o 2013-727 du 12 août 2013 portant création, organisation et attributions d un secrétariat général

Plus en détail

«RESEAU DE PSYCHOLOGIE DU TRAVAIL ET DES ORGANISATIONS DES PAYS DU SUD» (PTO-Sud) - REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES

«RESEAU DE PSYCHOLOGIE DU TRAVAIL ET DES ORGANISATIONS DES PAYS DU SUD» (PTO-Sud) - REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES «RESEAU DE PSYCHOLOGIE DU TRAVAIL ET DES ORGANISATIONS DES PAYS DU SUD» (PTO-Sud) - REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES Article 1 : Le présent règlement intérieur définit les modalités

Plus en détail

CHARTE CONSEIL CITOYEN 2015-2020

CHARTE CONSEIL CITOYEN 2015-2020 CHARTE CONSEIL CITOYEN 2015-2020 ARTICLE 1 er OBJET ET ROLE DES CONSEILS CITOYENS Le Conseil Citoyen, instance de démocratie participative, créé en application des dispositions de l article L2143-1 du

Plus en détail

Veille sociale au 12 septembre 2014

Veille sociale au 12 septembre 2014 ( Veille sociale au 12 septembre 2014 La veille sociale présentée dans cette revue actualise la veille présentée le mois dernier. Les sujets qui n ont pas évolué ne sont pas repris. ( I ) Projets sociaux

Plus en détail

INSTRUCTION DE TRAVAIL ATTRIBUTION DE LOGEMENT Règlement Intérieur Commission d attribution de logements SA HABITAT DU NORD

INSTRUCTION DE TRAVAIL ATTRIBUTION DE LOGEMENT Règlement Intérieur Commission d attribution de logements SA HABITAT DU NORD Page : 1 sur 5 ARTICLE 1 CREATION & COMPETENCE GEOGRAPHIQUE En vertu des dispositions de l article R 441.9 du Code de la Construction et de l Habitation, il a été créé et validé par le Conseil d Administration

Plus en détail

RELEVÉ DE CONCLUSIONS DU GROUPE DE TRAVAIL SUR LA GOUVERNANCE DU SÉNAT

RELEVÉ DE CONCLUSIONS DU GROUPE DE TRAVAIL SUR LA GOUVERNANCE DU SÉNAT 1 Le 11 mars 2015 RELEVÉ DE CONCLUSIONS DU GROUPE DE TRAVAIL SUR LA GOUVERNANCE DU SÉNAT Le groupe de travail sur la gouvernance du Sénat présidé par M. Gérard LARCHER, Président du Sénat, propose, sur

Plus en détail

Projet de loi d orientation et de programmation pour l adaptation de la société au vieillissement

Projet de loi d orientation et de programmation pour l adaptation de la société au vieillissement Ministère des affaires sociales et de la santé Ministère délégué aux personnes âgées et à l autonomie Projet de loi d orientation et de programmation pour l adaptation de la société au vieillissement Réunion

Plus en détail

Statuts de l Observatoire régional de la santé d Aquitaine

Statuts de l Observatoire régional de la santé d Aquitaine Statuts de l Observatoire régional de la santé d Aquitaine adoptés par l Assemblée générale extraordinaire du 11 avril 2012 Article 1 Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association

Plus en détail

Défendre et représenter les intérêts des entreprises de Services à la Personne

Défendre et représenter les intérêts des entreprises de Services à la Personne Défendre et représenter les intérêts des entreprises de Services à la Personne Rejoignez la 1 ère fédération de proximité d entreprises de Services à la Personne Dans les pas de Richard Binier qui a su

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION DES MAIRES ET DES PRESIDENTS DE COMMUNAUTES DE LOIRE-ATLANTIQUE

STATUTS DE L ASSOCIATION DES MAIRES ET DES PRESIDENTS DE COMMUNAUTES DE LOIRE-ATLANTIQUE STATUTS DE L ASSOCIATION DES MAIRES ET DES PRESIDENTS DE COMMUNAUTES DE LOIRE-ATLANTIQUE (mis à jour Assemblée générale extraordinaire du 26 juin 2015) (Conseil d Administration du 8 juin 2015) Article

Plus en détail

LES PRINCIPES DE LA FORMATION

LES PRINCIPES DE LA FORMATION LES PRINCIPES DE LA FORMATION 1 SOMMAIRE I.L évolution de la législation p 3 II. La formation, un élément essentiel de la mise en œuvre des missions de service public p 3 III. La formation répond à de

Plus en détail

STATUTS ASSOCIATION : ECOLE ET FAMILLE : CENTRE DE PROXIMITE ET DE RESSOURCES SIEGE SOCIAL : RUELLE DARRAS 95310 Saint Ouen L Aumône

STATUTS ASSOCIATION : ECOLE ET FAMILLE : CENTRE DE PROXIMITE ET DE RESSOURCES SIEGE SOCIAL : RUELLE DARRAS 95310 Saint Ouen L Aumône STATUTS ASSOCIATION : ECOLE ET FAMILLE : CENTRE DE PROXIMITE ET DE RESSOURCES SIEGE SOCIAL : RUELLE DARRAS 95310 Saint Ouen L Aumône 1 ARTICLE 1 - TITRE DE L ASSOCIATION Il est fondé entre les adhérents

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DE LA FEDERATION FRANCAISE DE CANOË-KAYAK ANNEXE 4 : REGLEMENT FINANCIER

REGLEMENT INTERIEUR DE LA FEDERATION FRANCAISE DE CANOË-KAYAK ANNEXE 4 : REGLEMENT FINANCIER Fédération Française de Canoë-Kayak 87 quai de la Marne 94340 Joinville le Pont Cedex REGLEMENT INTERIEUR DE LA FEDERATION FRANCAISE DE CANOË-KAYAK ANNEXE 4 : REGLEMENT FINANCIER Sommaire Article I. Objet...3

Plus en détail

REGLEMENT FINANCIER. Règlement financier validé par l Assemblée Générale Fédérale du 1 er février 2014 1

REGLEMENT FINANCIER. Règlement financier validé par l Assemblée Générale Fédérale du 1 er février 2014 1 REGLEMENT FINANCIER Règlement financier validé par l Assemblée Générale Fédérale du 1 er février 2014 1 SOMMAIRE 1. REGLEMENT FINANCIER 3 1.1. Elaboration du budget 3 1.2. Responsabilités et compétences

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE UNE SOLUTION INNOVANTE AU SERVICE DES COPROPRIETES

DOSSIER DE PRESSE UNE SOLUTION INNOVANTE AU SERVICE DES COPROPRIETES DOSSIER DE PRESSE UNE SOLUTION INNOVANTE AU SERVICE DES COPROPRIETES CONTACTS PRESSE: Socotec : Delphine Bouchez & Camille Jullien delphine.bouchez@moonpress.fr - 01 46 08 63 18 camille.jullien@moonpress.fr

Plus en détail

Avenir des retraites : l Assurance retraite lance une grand campagne de communication

Avenir des retraites : l Assurance retraite lance une grand campagne de communication Avenir des retraites : l Assurance retraite lance une grand campagne de communication Alors que les concertations sur la réforme des retraites sont actuellement en cours, l Assurance retraite, premier

Plus en détail

Envoyé en préfecture le 05/10/2015 Reçu en préfecture le 05/10/2015 Affiché le ID : 032-243200417-20150923-2015_05_13-DE. Avenant n 2 à la Convention

Envoyé en préfecture le 05/10/2015 Reçu en préfecture le 05/10/2015 Affiché le ID : 032-243200417-20150923-2015_05_13-DE. Avenant n 2 à la Convention Avenant n 2 à la Convention Opération Programmée d Amélioration de l Habitat de Revitalisation Rurale de la Ténarèze Entre : La Communauté de Communes de la Ténarèze représentée par son Président, M. Gérard

Plus en détail

STATUTS DU GROUPEMENT D EMPLOYEURS DES ASSOCIATIONS DU PAYS D AIX Modification du 12 septembre 2005

STATUTS DU GROUPEMENT D EMPLOYEURS DES ASSOCIATIONS DU PAYS D AIX Modification du 12 septembre 2005 STATUTS DU GROUPEMENT D EMPLOYEURS DES ASSOCIATIONS DU PAYS D AIX Modification du 12 septembre 2005 Article 1 : Dénomination. Il est fondé, entre les personnes morales adhérentes aux présents statuts,

Plus en détail

STATUTS. Il pourra être transféré par simple décision du Conseil d Administration ; la ratification par l Assemblée Générale sera nécessaire.

STATUTS. Il pourra être transféré par simple décision du Conseil d Administration ; la ratification par l Assemblée Générale sera nécessaire. STATUTS ARTICLE 1- TITRE de l ASSOCIATION Il est fondé entre les adhérents, actuels et futurs, aux présents statuts une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901, ayant

Plus en détail

Statuts de Open Data France

Statuts de Open Data France Statuts de Open Data France Association des Collectivités engagées dans l Open Data I - Constitution, but, composition, siège Article 1 - Dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts

Plus en détail

S T A T U T S. L Association BEP, Bien-Etre & Performance TITRE PREMIER NOM - BUT - SIEGE

S T A T U T S. L Association BEP, Bien-Etre & Performance TITRE PREMIER NOM - BUT - SIEGE S T A T U T S L Association BEP, Bien-Etre & Performance TITRE PREMIER NOM - BUT - SIEGE Article premier : NOM Il est formé sous la dénomination «l Association BEP, Bien-Etre & Performance», une association

Plus en détail

Elle peut également animer, gérer, administrer et représenter d autres structures de spectacles similaires ou apparentées.

Elle peut également animer, gérer, administrer et représenter d autres structures de spectacles similaires ou apparentées. Association loi 1901- Statuts type avec objet plus large ARTICLE 1 : CONSTITUTION Création Il est fondé, entre les adhérents aux présents statuts, une association régie par la loi du 1er juillet 1901,

Plus en détail

Orientations Budgétaires 2016

Orientations Budgétaires 2016 Conseil d'orientation et de Surveillance du 17 décembre 2015 Orientations Budgétaires 2016 «La tenue du débat d orientation budgétaire (DOB) est obligatoire dans les régions, les départements, les communes

Plus en détail

LA MEDICALE VIE-PREVOYANCE Association régie par la loi du 1 er juillet 1901 Siège social : 50-56 rue de la Procession - 75015 PARIS

LA MEDICALE VIE-PREVOYANCE Association régie par la loi du 1 er juillet 1901 Siège social : 50-56 rue de la Procession - 75015 PARIS LA MEDICALE VIE-PREVOYANCE Association régie par la loi du 1 er juillet 1901 Siège social : 50-56 rue de la Procession - 75015 PARIS ASSEMBLEE GENERALE du 4 OCTOBRE 2012 Le quatre octobre deux mille douze

Plus en détail

STATUTS. Groupe de recherche et de réalisations pour le développement rural

STATUTS. Groupe de recherche et de réalisations pour le développement rural STATUTS Groupe de recherche et de réalisations pour le développement rural TITRE I : BUT ET COMPOSITION DE L'ASSOCIATION... 2 TITRE II : MEMBRES DE L ASSOCIATION... 2 TITRE III : CONSEIL D ADMINISTRATION

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 AVRIL 2014 EXPOSE DES MOTIFS

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 AVRIL 2014 EXPOSE DES MOTIFS SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 AVRIL 2014 POINT EMPLOI GIP Ivry-Vitry Actions Mission Locale, PLIE, Cellule Insertion Participations pour l année 2014 EXPOSE DES MOTIFS La Ville participe à des actions

Plus en détail

Plan de concertation locative de l Office Municipal d HLM de Clichy la Garenne Révision du 7 mars 2007

Plan de concertation locative de l Office Municipal d HLM de Clichy la Garenne Révision du 7 mars 2007 Plan de concertation locative de l Office Municipal d HLM de Clichy la Garenne Révision du 7 mars 2007 Préambule L article 193 de la loi 2000-1208 du 13 décembre 2000 relative à la solidarité et au renouvellement

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR De l Orchestre Universitaire de Lille

REGLEMENT INTERIEUR De l Orchestre Universitaire de Lille REGLEMENT INTERIEUR De l Orchestre Universitaire de Lille Conformément à l article 14 de ses statuts, le «Orchestre Universitaire de Lille» arrête son Règlement Intérieur d association. ARTICLE 14 - Règlement

Plus en détail

Le modèle économique du logement social

Le modèle économique du logement social a Le modèle économique du logement social Discussion L habitat dégradé et indigne en Ile-de-France OFCE, Journée d étude Étude : ville et publiée logement, en 4 février décembre 2011 2012 1 Le modèle économique

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR ASSOCIATION DON BOSCO

REGLEMENT INTERIEUR ASSOCIATION DON BOSCO REGLEMENT INTERIEUR ASSOCIATION DON BOSCO Ce règlement vient préciser les statuts de l Association tels qu ils ont été votés par l Assemblée Générale Extraordinaire en date du 9 janvier 2014 1. Modalités

Plus en détail

Statuts de l'association

Statuts de l'association de l'association 2 Table des matières ARTICLE 1 : Forme... 3 ARTICLE 2 : Dénomination... 3 ARTICLE 3 : Objet.... 3 ARTICLE 4 : Siège social... 3 ARTICLE 5 : Durée Exercice social... 4 ARTICLE 6 : Les membres

Plus en détail

LOI n 2014-288 du 5 mars 2014 «relative à la formation professionnelle, à l emploi et à la démocratie sociale» : les impacts (2)

LOI n 2014-288 du 5 mars 2014 «relative à la formation professionnelle, à l emploi et à la démocratie sociale» : les impacts (2) LOI n 2014-288 du 5 mars 2014 «relative à la formation professionnelle, à l emploi et à la démocratie sociale» : les impacts (2) Le Parlement a adopté, le jeudi 27 février, une loi dont l article 30 procède

Plus en détail

STATUTS DE L'ASSOCIATION ESTRELIA

STATUTS DE L'ASSOCIATION ESTRELIA STATUTS DE L'ASSOCIATION ESTRELIA I) Objet, composition et ressources de l'association Article 1 : Dénomination, Objet L association Estrelia, (nouvelle dénomination de l association Horizons fondée le

Plus en détail

Remise de la subvention accordée par la Carsat Nord-Est. à la Résidence Clamart

Remise de la subvention accordée par la Carsat Nord-Est. à la Résidence Clamart Remise de la subvention accordée par la Carsat Nord-Est à la Résidence Clamart au titre d une aide à l investissement pour la rénovation des logements-foyers pour personnes âgées autonomes Châlons-en-Champagne

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE DE L INRA...

PRESENTATION GENERALE DE L INRA... Marché à procédure adaptée (MAPA) pour l assistance à maîtrise d ouvrage afin d accompagner l Inra dans la phase de lancement de l instrumentation de ses processus sur le périmètre fonctionnel de la gestion

Plus en détail

Rencontre partenaires 2015. La contractualisation Caf / Collectivités territoriales. Le Renouvellement des Cej 2015-2018

Rencontre partenaires 2015. La contractualisation Caf / Collectivités territoriales. Le Renouvellement des Cej 2015-2018 La contractualisation Caf / Collectivités territoriales Le Renouvellement des Cej 2015-2018 Sommaire 1. La contractualisation avec la Caf : > les principes Rappel : Cej Une nouveauté : la Ctg La gouvernance

Plus en détail

Les perspectives économiques des différents analystes prévoient une faible croissance du PIB en

Les perspectives économiques des différents analystes prévoient une faible croissance du PIB en Relancer l investissement en France, un impératif pour la croissance. Les perspectives économiques des différents analystes prévoient une faible croissance du PIB en 2015 surement inférieur à 1%. Ce n

Plus en détail

Le comité d entreprise

Le comité d entreprise Le comité d entreprise En bref Dans les entreprises de 50 salariés et plus, le chef d entreprise est tenu d organiser la mise en place d un comité d entreprise (CE) composé de représentants élus du personnel

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Sortir de la gestion saisonnière de l hébergement d urgence. Paris, le 21 novembre 2013

DOSSIER DE PRESSE. Sortir de la gestion saisonnière de l hébergement d urgence. Paris, le 21 novembre 2013 DOSSIER DE PRESSE Sortir de la gestion saisonnière de l hébergement d urgence Paris, le 21 novembre 2013 Contact presse Service de presse du ministère de l Égalité des territoires et du Logement 72, rue

Plus en détail

STATUTS. Association Sentinelles Indigo

STATUTS. Association Sentinelles Indigo STATUTS Association Sentinelles Indigo Statuts adoptés lors de l Assemblée générale constitutive du 20 mai 2013. ARTICLE 1 Dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association

Plus en détail

1. DIMINUTION DU CAPITAL CONSECUTIVE A DES REGROUPEMENTS DE CIL/CCI.

1. DIMINUTION DU CAPITAL CONSECUTIVE A DES REGROUPEMENTS DE CIL/CCI. 3268-07 23/02/2007 RELEVE DES PRINCIPALES DELIBERATIONS DU CONSEIL D'ADMINISTRATION DU 21 FEVRIER 2007 1. DIMINUTION DU CAPITAL CONSECUTIVE A DES REGROUPEMENTS DE CIL/CCI. Le Conseil avait émis une position

Plus en détail

NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE

NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE 22 mai 2013 Préambule La fédération COORACE a pris connaissance du rapport IGAS-IGF relatif au financement du secteur de l insertion par

Plus en détail

LE GROUPE MACIF ET LA RSE

LE GROUPE MACIF ET LA RSE LE GROUPE MACIF ET LA RSE SOMMAIRE Présentation du Groupe MACIF, ses engagements RSE Quelle organisation, quelle prise en compte dans les pratiques internes Quelles réponses aux enjeux RSE dans le cœur

Plus en détail

Le nouveau programme national de renouvellement urbain. CRDSU septembre 2014

Le nouveau programme national de renouvellement urbain. CRDSU septembre 2014 Le nouveau programme national de renouvellement urbain CRDSU septembre 2014 Un nouveau programme de renouvellement urbain! Un projet à l échelle de l agglomération, un projet intégré : le contrat de ville!

Plus en détail

Mai 2008 Tableau de bord des 100 mesures et des 13 axes d engagements pour le Chantier National Prioritaire 2008-2012

Mai 2008 Tableau de bord des 100 mesures et des 13 axes d engagements pour le Chantier National Prioritaire 2008-2012 Mai Tableau de bord des 100 mesures et des 13 axes d pour le Chantier National Prioritaire -2012 Note méthodologique : Le tableau comparatif constitue l outil de suivi du collectif des 30 associations

Plus en détail

22 23 janvier 2008 Strasbourg. XXVème rencontre des directeurs de coopératives d Hlm

22 23 janvier 2008 Strasbourg. XXVème rencontre des directeurs de coopératives d Hlm 22 23 janvier 2008 Strasbourg XXVème rencontre des directeurs de coopératives d Hlm Le programme des rencontres Jeudi 22 janvier 9h00 Questions d actualité 10h00 Les coopératives d Hlm face à la crise

Plus en détail

ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE

ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE Charte du réseau «boutique métiers d art» PREAMBULE La FNAA, soutenue par des institutionnels publics, a lancé un réseau de

Plus en détail

ADIL DE L AIN FORMATIONS DROIT ET FINANCEMENT DU LOGEMENT

ADIL DE L AIN FORMATIONS DROIT ET FINANCEMENT DU LOGEMENT ADIL DE L AIN FORMATIONS DROIT ET FINANCEMENT DU LOGEMENT ANNÉE 2014 L équipe des conseillers juristes et financiers de l ADIL de l Ain propose gratuitement des formations destinées à des groupes constitués

Plus en détail

LA MEDICALE VIE-PREVOYANCE Association régie par la loi du 1 er juillet 1901 Siège social : 50-56 rue de la Procession - 75015 PARIS

LA MEDICALE VIE-PREVOYANCE Association régie par la loi du 1 er juillet 1901 Siège social : 50-56 rue de la Procession - 75015 PARIS LA MEDICALE VIE-PREVOYANCE Association régie par la loi du 1 er juillet 1901 Siège social : 50-56 rue de la Procession - 75015 PARIS ASSEMBLEE GENERALE du 27 SEPTEMBRE 2013 Le vingt-sept septembre deux

Plus en détail

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS Entre Valérie LÉTARD, Secrétaire d Etat auprès du Ministre de l Ecologie, de l Energie, du Développement Durable et de la Mer,

Plus en détail

L O G E M E N T S O C I A L

L O G E M E N T S O C I A L L O G E M E N T S O C I A L OUTILS ET PUBLICS Juillet 2013 1 L HABITAT SOCIAL : UN ENJEU MAJEUR EN PAYS D AIX Une compétence obligatoire L «Equilibre social de l habitat» est l une des 4 compétences obligatoires

Plus en détail

Consultation pour une mission d expertise comptable. Dossier de consultation

Consultation pour une mission d expertise comptable. Dossier de consultation Consultation pour une mission d expertise comptable Dossier de consultation Cahier des clauses techniques particulières - CCTP octobre 2010 LD/SO/ND Lozère Développement Consultation Experts Comptable

Plus en détail

Conférence régionale de santé et de l autonomie (CRSA)

Conférence régionale de santé et de l autonomie (CRSA) Conférence régionale de santé et de l autonomie (CRSA) Historique : d abord il y eut la conférence régionale de santé Conférences Régionales de Santé (CRS) installées par les ordonnances du 24 avril 1996

Plus en détail

Ministère de l écologie, du développement durable, des transports et du logement. Fonds national d'accompagnement vers et dans le logement

Ministère de l écologie, du développement durable, des transports et du logement. Fonds national d'accompagnement vers et dans le logement Ministère de l écologie, du développement durable, des transports et du logement Fonds national d'accompagnement vers et dans le logement DREAL de Midi-Pyrénées Cahier des charges de l'appel à projets

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour les personnes âgées FICHE ACTION N 22 Répondre aux

Plus en détail

FEDERATION FRANCAISE DE BASEBALL ET SOFTBALL REGLEMENT FINANCIER

FEDERATION FRANCAISE DE BASEBALL ET SOFTBALL REGLEMENT FINANCIER FEDERATION FRANCAISE DE BASEBALL ET SOFTBALL REGLEMENT FINANCIER ANNEXE DU REGLEMENT INTERIEUR ARTICLE 88 Validé par le Comité Directeur du 5 Novembre 2005 Adopté par l Assemblée Générale du 18 mars 2006

Plus en détail

STATUTS ASSOCIATION loi 1901 France Douleurs

STATUTS ASSOCIATION loi 1901 France Douleurs 1 STATUTS ASSOCIATION loi 1901 France Douleurs ARTICLE 1 : Titre de l association Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1 er juillet 1901, ayant pour

Plus en détail

Comité des Fêtes d Oulins

Comité des Fêtes d Oulins Comité des Fêtes d Oulins Association loi 1901- Statuts du COMITE DES FETES D OULINS ARTICLE 1 : CONSTITUTION Création Il est fondé, entre les adhérents aux présents statuts, une association régie par

Plus en détail

Association du Centre Claude Bernard de Paris

Association du Centre Claude Bernard de Paris Association du Centre Claude Bernard de Paris STATUTS du 14 juin 2011 Article 1 er L Association dénommée Association du Centre Claude Bernard de Paris est régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret

Plus en détail

Les statuts de l Association mis à jour par l A.G. du 28-03-2013

Les statuts de l Association mis à jour par l A.G. du 28-03-2013 Les statuts de l Association mis à jour par l A.G. du 28-03-2013 Statuts de l association Grenoble Isère Logiciel 1/5 ARTICLE 1 - Dénomination : Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une

Plus en détail

LIBERTE SOCIALE STATUTS LIBERTE SOCIALE

LIBERTE SOCIALE STATUTS LIBERTE SOCIALE LIBERTE SOCIALE STATUTS Article 1 : CONSTITUTION Il est constitué entre les adhérents aux présents statuts, ayant participé à l assemblée constitutive du 12 février 2014, une association régie par la loi

Plus en détail

L IMPLICATION DES ORGANISMES HLM DANS LES CONTRATS DE VILLE

L IMPLICATION DES ORGANISMES HLM DANS LES CONTRATS DE VILLE L IMPLICATION DES ORGANISMES HLM DANS LES CONTRATS DE VILLE Le 14 Mai 2014 USH Service Politiques urbaines et sociales L architecture des contrats de ville Contrat de ville : projets territoriaux intégrés

Plus en détail

Réforme de la politique de la ville. Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014

Réforme de la politique de la ville. Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014 Réforme de la politique de la ville Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014 Restitution de l atelier n 3 : Intitulé : Les communes et agglomérations concernées par

Plus en détail

MESA - STATUTS. (Statuts modifiés par l Assemblée Générale extraordinaire du 5 juin 2014)

MESA - STATUTS. (Statuts modifiés par l Assemblée Générale extraordinaire du 5 juin 2014) MESA - STATUTS (Statuts modifiés par l Assemblée Générale extraordinaire du 5 juin 2014) ARTICLE 1 : DENOMINATION Entre toutes les personnes qui adhèrent aux présents statuts, il est formé une association

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION DES FAMILLES DE CHARENTON-LE-PONT ***********

STATUTS DE L ASSOCIATION DES FAMILLES DE CHARENTON-LE-PONT *********** STATUTS DE L ASSOCIATION DES FAMILLES DE CHARENTON-LE-PONT *********** ARTICLE 1 : CONSTITUTION, APPELLATION, DUREE. Il est constitué une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret

Plus en détail

Conférence régionale sur l hébergement des personnes sans abri en Ile-de-France

Conférence régionale sur l hébergement des personnes sans abri en Ile-de-France PREFECTURE DE LA REGION D ILE-DE-FRANCE MINISTERE DU LOGEMENT ET DE LA VILLE Conférence régionale sur l hébergement des personnes sans abri en Ile-de-France L accueil et d hébergement en Ile-de-France

Plus en détail

DECRET n 2009-522 du 4 Juin 2009 portant organisation et fonctionnement des Agences d exécution.

DECRET n 2009-522 du 4 Juin 2009 portant organisation et fonctionnement des Agences d exécution. DECRET n 2009-522 du 4 Juin 2009 portant organisation et fonctionnement des Agences d exécution. Le Président de la République Vu la Constitution, Vu la loi n 90-07 du 28 juin 1990 relative à l organisation

Plus en détail

La lutte contre les exclusions par la fiche de paie

La lutte contre les exclusions par la fiche de paie La lutte contre les exclusions par la fiche de paie Association en lien avec les «petits frères des Pauvres» Rapport Moral et d Activité 2012 1-Pôle Emploi et la Direccte Ces organismes sont nos interlocuteurs

Plus en détail

STATUTS de l ASSOCIATION NATIONALE des PROFESSIONNELS DE LA SECURITE DES PISTES A.N.P.S.P

STATUTS de l ASSOCIATION NATIONALE des PROFESSIONNELS DE LA SECURITE DES PISTES A.N.P.S.P STATUTS de l ASSOCIATION NATIONALE des PROFESSIONNELS DE LA SECURITE DES PISTES A.N.P.S.P 1 ARTICLE 1 er Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1 er juillet

Plus en détail

Association Catalogue Ouvert du Cinéma Statuts

Association Catalogue Ouvert du Cinéma Statuts Association Catalogue Ouvert du Cinéma Statuts Le 1 janvier 2013, il est fondé entre les adhérents par les présents statuts une association, régie par la Loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août

Plus en détail

Statuts de l École de la deuxième chance de l Estuaire de la Loire

Statuts de l École de la deuxième chance de l Estuaire de la Loire Statuts de l École de la deuxième chance de l Estuaire de la Loire Article 1 : Constitution Dénomination Entre : - l Etat, - le Conseil régional Pays de Loire - le Conseil général de Loire-atlantique -

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU COMITÉ TECHNIQUE PARITAIRE

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU COMITÉ TECHNIQUE PARITAIRE 1 PREAMBULE Le présent règlement intérieur a pour objet de préciser les conditions de fonctionnement du Comité Technique Paritaire fonctionnant auprès du Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale

Plus en détail

Conseils de quartiers Règlement intérieur

Conseils de quartiers Règlement intérieur Conseils de quartiers Règlement intérieur caen.fr I Les principes fondateurs Règlement intérieur des conseils ARTICLE 1 Création des conseils de quartiers citoyens Les conseils de quartiers citoyens sont

Plus en détail

MAISON DES SCIENCES DE L HOMME D AQUITAINE STATUTS. 10, Esplanade des Antilles Domaine Universitaire 33607 PESSAC CEDEX

MAISON DES SCIENCES DE L HOMME D AQUITAINE STATUTS. 10, Esplanade des Antilles Domaine Universitaire 33607 PESSAC CEDEX MAISON DES SCIENCES DE L HOMME D AQUITAINE STATUTS 10, Esplanade des Antilles Domaine Universitaire 33607 PESSAC CEDEX Tél. +33 (0)5 56 84 68 00 Fax +33 (0) 5 56 84 68 10 http://www.msha.fr STATUTS Modifiés

Plus en détail

MINISTERE DU LOGEMENT ET LA VILLE PROJET DE LOI DE FINANCES INITIALE POUR 2009 MISSION VILLE ET LOGEMENT

MINISTERE DU LOGEMENT ET LA VILLE PROJET DE LOI DE FINANCES INITIALE POUR 2009 MISSION VILLE ET LOGEMENT MINISTERE DU LOGEMENT ET LA VILLE PROJET DE LOI DE FINANCES INITIALE POUR 2009 MISSION VILLE ET LOGEMENT PROGRAMME «DEVELOPPEMENT ET AMELIORATION DE L OFFRE DE LOGEMENT» QUESTION N DL 38 Libellé de la

Plus en détail

ordre du jour ci-après :

ordre du jour ci-après : COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL du 28 MARS 2013 Séance ordinaire du 28 mars 2013 à 18 heures Sous la Présidence de Monsieur SCHWEIZER Christian, Maire Présents : MM. SCHWEIZER, LEONARD, HENRY, STIBLING,

Plus en détail

SIGNATURES DU PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DÉFAVORISÉES ET DE LA CHARTE DE PRÉVENTION DES EXPULSIONS LOCATIVES

SIGNATURES DU PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DÉFAVORISÉES ET DE LA CHARTE DE PRÉVENTION DES EXPULSIONS LOCATIVES SIGNATURES DU PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DÉFAVORISÉES ET DE LA CHARTE DE PRÉVENTION DES EXPULSIONS LOCATIVES Mardi 2 juillet 2013, 16h - Préfecture Dossier de presse Dans

Plus en détail

STATUTS Association des collectivités du Grand Roissy

STATUTS Association des collectivités du Grand Roissy STATUTS Association des collectivités du Grand Roissy Article 1 er Dénomination Durée Siège Objet Accusé de réception Ministère de l intérieur 68488072 I. Il est constitué, une Association régie par la

Plus en détail

STATUTS Association Centre de Santé des Grand Synthois

STATUTS Association Centre de Santé des Grand Synthois STATUTS Association Centre de Santé des Grand Synthois TITRE 1 : DISPOSITIONS GENERALES ARTICLE 1 : Il est fondé sous la dénomination «Centre de Santé des Grand Synthois» une Association régie par la Loi

Plus en détail

Rénovation énergétique / Précarité énergétique

Rénovation énergétique / Précarité énergétique www.pacthd29.fr Rénovation énergétique / Commission Aménagement et Développement Durable du Pays de Brest Brest, le 19 Février 2014 1 2 Association loi 1901, reconnue «entreprise de l économie sociale

Plus en détail

Délibération n 2012-2 Conseil d administration du 6 mars 2012

Délibération n 2012-2 Conseil d administration du 6 mars 2012 Délibération n 2012-2 Conseil d administration du 6 mars 2012 Objet : modification du règlement financier de la CNRACL M. Domeizel, Président, rend compte de l exposé suivant : Exposé L article 13-4 du

Plus en détail

Statuts de l Union Sportive Grégorienne Football 35

Statuts de l Union Sportive Grégorienne Football 35 Statuts de l Union Sportive Grégorienne Football 35 (Assemblée Générale Extraordinaire du 19 Juin 2014) Objet et composition de l association Article 1 : L association dite «Union Sportive Grégorienne

Plus en détail

Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir. Dossier de presse

Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir. Dossier de presse Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir Dossier de presse Vendredi 23 novembre 2012 Contact presse : Cabinet de Sylvia PINEL Nadhéra BELETRECHE 01

Plus en détail

«Association Maison des lycéens du lycée (Nom du lycée)»

«Association Maison des lycéens du lycée (Nom du lycée)» 1 «Association Maison des lycéens du lycée (Nom du lycée)» Statuts Article 1 Création Il est créé, une association dénommée «Maison des lycéens (MDL) du lycée (Nom du lycée)», conformément aux dispositions

Plus en détail

SYNDICAT NATIONAL ALGERIEN DES PHARMACIENS D OFFICINE

SYNDICAT NATIONAL ALGERIEN DES PHARMACIENS D OFFICINE SYNDICAT NATIONAL ALGERIEN DES PHARMACIENS D OFFICINE S N A P O Siège national : TOUR EL QUODS DE CHERAGA- KAOUCH Bloc F. Niveau11. Aile SUD. Bureau N CA1130. CHERAGA. ALGER Lignes mixtes Tel & Fax: 021341053

Plus en détail

CHARTE BUDGET PARTICIPATIF

CHARTE BUDGET PARTICIPATIF CHARTE BUDGET PARTICIPATIF PREAMBULE Depuis 2001, la Ville de Paris a associé les Parisiens de façon accrue à la politique municipale, en s appuyant notamment sur les conseils de quartier, les comptes

Plus en détail