Conférence M. Zorman Apprentissage de la lecture Difficultés? Troubles?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Conférence M. Zorman Apprentissage de la lecture Difficultés? Troubles?"

Transcription

1 Conférence M. Zorman Apprentissage de la lecture Difficultés? Troubles? Introduction : Les évaluations nationales montrent que nous sommes parmi les pays développés qui ont le plus grand écart entre les élèves en difficulté et les autres (cet écart augmente). - Est-il possible de faire mieux? - Comment faire pour évaluer les pratiques professionnelles? - Quelles pistes sur les pratiques pédagogiques pour aider les élèves les plus en difficultés? ETAT DES LIEUX DE LA DIFFICULTE EN LECTURE - 9 % de la population est en situation d illettrisme dont 75% ont le français comme langue maternelle. Chaque année (journée d appel) une épreuve de lecture est proposée aux jeunes qui permet de dresser un état des lieux des jeunes à la sortie de la scolarité obligatoire : - presque 80 % comprennent suffisamment bien des documents écrits - 9,8 % comprennent ce qui explicite mais ont des difficultés avec l implicite - 11,8 % ont de grandes difficultés de compréhension Nature des difficultés - 14,7 % Déficit au niveau du langage oral dû en partie, à un niveau de vocabulaire insuffisant (ils ne comprendraient pas le texte à l oral). - 18,4 % difficultés de l automaticité de la lecture (fluence). Si le vocabulaire, la syntaxe, et les référents culturels sont très efficaces ils peuvent compenser le manque de fluence (10% des bons comprenneurs ont des difficultés au niveau de la fluence) La mémoire attentionnelle doit être automatisée pour avoir accès à des compétences de haut niveau (compréhension) La fluence doit être mesurée par une lecture à haute voix => Le niveau baisse, surtout pour les plus faibles (PISA, évaluations nationales : comparaison d épreuves strictement identiques en 1987, 1997, 2007) diapositive n 6 Ce phénomène se vérifie pour les professions intermédiaires, les ouvriers car les résultats ne baissent pas pour les parents de CSP élevées. Comparaison avec la Finlande, le canada... (voir diapositive n 9) La catégorie «faible» de PISA concerne 25 % des élèves français mais uniquement 5 % finnois. On est un des pays où le niveau d étude des parents explique le plus les performances des élèves. Pistes pédagogiques 1. Il faut qu il y a ait une adéquation entre le système éducatif et la population du pays (les populations les plus en difficulté ont de moins en moins confiance dans l école parallèlement la croyance des enseignants dans l évolution des élèves les plus en difficulté baisse). 2. Enseignement plus individualisé qui permet à tous d être dans une situation de réussite.

2 3. Intervenir tôt : ne pas se laisser les difficultés s installer (pédagogie très explicite et directe). LA LECTURE QUEL PROCESSUS La lecture n est pas une activité uniquement cognitive (il y a des représentations des croyances...). Les performances de lecture (voir diapositive n 14). - Activité cérébrale est identique en lecture et à l oral, ce qui est en jeu c est la compréhension du langage. Apprentissage explicite : tous les mots appris à l oral permettent la compréhension et la discrimination orale des phonèmes permet d appréhender les correspondances grapho-phonétique, il suffit d apprendre les codes écrits qui correspondent aux phonèmes. Langage oral : un enfant de 3 ans ½ possède 85% de la grammaire implicite de sa langue. Le cerveau traite les régularités et en déduit des règles mais il faut beaucoup plus de temps pour différencier des exceptions, des irrégularités. Les interactions langagières permettent cet apprentissage implicite qui représente 80% de ce que nous savons. PS GS : apprentissage implicite qui, à la longue, permet de dégager des règles. Problème : tout le monde n a pas les mêmes habiletés mais ce qui explique le plus les différences s explique par des différentes d origine socio-culturelle (diapo «milieu familial et développement»), nombre de mots différents, parole donnée à l enfant, incitation à communiquer, à expliciter... => Pour les compétences fondamentales, il faut assurer l égalité des acquis (guidance, temps consacré différencié selon les besoins). Conséquences des inégalités de langage précoce sur la scolarité (15 dernier % par rapport à la norme font partie de ceux qui présentent un retard de langage) - diapositives n 16 et 17 Appréhender le risque permet d anticiper les difficultés. PRINCIPES CYCLE 1 - Apprendre ne peut se passer de motivation intrinsèque ou apportée par l enseignant. - Développer l apprentissage implicite sans développer l apprentissage des règles. On n a pas besoin de règles pour faire... - Pas d apprentissage explicite à cet âge, mais présentation de modèles langagiers corrects qui permettent l apprentissage implicite si l enfant rencontre souvent ses formes. - Encourager pour mettre en évidence que les apprentissages réalisés ne sont pas dus au hasard mais aux compétences de l enfant (mettre en place des situations qui le permettent). - Reproduire des activités identiques pour ne pas encombrer l esprit de la compréhension de ce qu on est en train de faire. EVALUATION Distribution gaussienne des notes sauf pour le bac (courbe en J) ce qui devrait être le cas de tous les examens (l apprentissage doit être pensé pour que tout le monde réussisse).

3 GS : voir diapositive n 26 Travailler toutes les compétences langagières pré-scolaires. Fluence : au niveau formel (on y arrive) et automatisation (efficacité). Tant que cet apprentissage est couteux au niveau attentionnel ou cognitif on ne peut accéder à un niveau supérieur. Code alphabétique : limité aux lettres Vocabulaire explicite : il est acquis implicitement par une rencontre et une utilisation fréquente des mots. - vocabulaire élémentaire (3 ans ½ 4 ans ) partagé par tous - vocabulaire de niveau 2 : polysémique, contextuel - vocabulaire de niveau 3 : vocabulaire très spécialisé en relation avec une discipline particulière. Définition des mots par l enseignant à partir de la base des mots du quotidien (sans recours au dictionnaire) et utilisation des mots appris en contexte. DU TEMPS POUR ATTEINDRE LE NIVEAU D EXPERTISE L intonation n est possible qu avec une fluence suffisamment importante et avec une anticipation syntaxique rendue possible par la fréquentation fréquente de lecture. diapositive n 29 Un apprentissage sans erreurs. Pour les bons lecteurs : passer du résultat à l explicitation = maitrise Mettre en place un enseignement explicite - Découper en unités pour que tout le monde puisse y arriver - Les exercices autonomes ne peuvent servir qu à l automatisation, il faut donc être capable de les réaliser. IRM => Enfants qui n ont pas appris à lire ont développé des réseaux neuronaux différents de ceux qui ont appris à lire, ce qui complique les remédiations tardives. Il faut éviter la mise en place de ses mauvaises habitudes qui se creuse avec le temps. 10% des meilleurs lecteurs de CM qui lisent comme les adultes (180 mots / min) peuvent lire un certain nombre de mots nouveaux en 2 jours alors qu il faudra 1 an pour les lecteurs les plus faibles. Les bons lecteurs lisent en permanence y compris hors du système scolaire alors que les faibles lecteurs ne lisent que lorsqu ils ont épuisés toutes les autres stratégies. PREVENTION PRECOCE, POURQUOI? 1 er trimestre GS : repérer les élèves à risques Pour faire baisser de 10/15% à 5% le nombre d élèves en difficulté. Si on pose les bonnes questions, la fiabilité des observations est très importante.

4 Nature des difficultés : - Attention : l apprentissage de stratégies d autorégulation a-t-elle était faite? Si la tâche semble insoluble, il n y a plus d attention possible. Le découpage en unités plus petites permet de fixer l attention. =>Illustration de ce découpage en unités plus simple : diapositive n 62 et 63 (travail sur les connecteurs) 1 er énoncé : - pas de vocabulaire pour focaliser l attention sur la syntaxe. - pas de difficulté de compréhension contextuelle 2 ème énoncé : - la situation ne change pas pour ne pas introduire de confusions sur le sujet dont on parle - les changements restent centrés sur la syntaxe (adverbe, temps...) Diapositive n : Enseignement habituel de celui qu ils ont l habitude de pratiquer 1996 : Enseignants formés à un enseignement différent de la lecture 1997 : On leur donne des outils pour travailler en groupe avec les élèves en difficulté de lecture PROGRAMMER PARLER - Diapositive n élèves de REP où les résultats scolaires étaient en difficulté de lecture ½ groupe programme PARLER (GS=>CE1) ½ groupe sans programme PARLER Bénéfice pour tous les élèves et pas seulement pour ceux qui étaient en difficulté. Diapositive n 41: Bilan sur la fluence de lecture (nombre de mots à la minute). Diapositive n 42: Compréhension QUESTIONS Faire relire pour développer la fluence, comment garder la motivation? La motivation se maintient s il y a une relation entre l effort et les résultats. Fluence : entrainement à la lecture répétée 1. 1 ère lecture par enseignant, compréhension Lecture plusieurs fois par des élèves dans la semaine (mesure du nombre de mots / min). Motivation basée sur la présentation de leurs propres performances et l envie de les améliorer sans comparaison à une norme ou à d autres élèves. La motivation est liée à leurs progrès, à des objectifs atteignables (55 mots/min => passer à 60 mots/min). Idem en CP mais sur un support différent, les lettres.

5 Autorégulation, comment faire au collège? Comment réagit un enfant qui a l impression que ce qui lui est proposé est au-dessus de ses capacités? - Il fait autre chose - Il devient apathique - Il devient agressif Les techniques s apprennent. Trouble attentionnel est présent dans toutes les activités de la vie courante.

Le point sur l apprentissage de la lecture aujourd hui

Le point sur l apprentissage de la lecture aujourd hui Le point sur l apprentissage de la lecture aujourd hui D après Catherine MILLECAMPS, PIUFM La conférence de consensus sur l apprentissage de la lecture Petit rappel préalable De l entrée dans l écrit 1

Plus en détail

ENSEIGNER LA COMPREHENSION DES TEXTES A L ECOLE

ENSEIGNER LA COMPREHENSION DES TEXTES A L ECOLE ENSEIGNER LA COMPREHENSION DES TEXTES A L ECOLE Diaporama réalisé à partir de la conférence de Maryse BIANCO maître de conférence en sciences de l éducation à l Université de Pierre Mendès-France à Grenoble

Plus en détail

Retards et troubles du langage :

Retards et troubles du langage : Alger Le 7 décembre 2013 Retards et troubles du langage : Repérage, dépistage, diagnostic : Quelle organisation? Objectif : prévention de l illettrisme et de l échec scolaire Christine Lequette, médecin

Plus en détail

INTRODUCTION STAGE DÉPARTEMENTAL. Enseigner la lecture au CP. LA LECTURE Etat des connaissances

INTRODUCTION STAGE DÉPARTEMENTAL. Enseigner la lecture au CP. LA LECTURE Etat des connaissances STAGE DÉPARTEMENTAL INTRODUCTION LES PRIORITES Enseigner la lecture au CP Mercredi 26 septembre Ministère La prévention de l illettrisme La lettre aux enseignants La maîtrise des savoirs fondamentaux La

Plus en détail

Evaluation Français, début CP. Aide à l analyse des résultats et pistes de travail

Evaluation Français, début CP. Aide à l analyse des résultats et pistes de travail Evaluation Français, début CP Aide à l analyse des résultats et pistes de travail Au-delà des résultats dans les différents champs évalués, les productions des élèves donnent des informations sur : - leur

Plus en détail

Pour maîtriser le FRANÇAIS au Cycle 2 Des apprentissages fondamentaux en lecture qui s accompagnent d une initiation à la grammaire et à l

Pour maîtriser le FRANÇAIS au Cycle 2 Des apprentissages fondamentaux en lecture qui s accompagnent d une initiation à la grammaire et à l Pour maîtriser le FRANÇAIS au Cycle 2 Des apprentissages fondamentaux en lecture qui s accompagnent d une initiation à la grammaire et à l orthographe. 1 La continuité entre l école maternelle et l école

Plus en détail

Présentation de Narramus Conférence S.CEBE (notes de synthèse Serge LEVAUFRE CPAIEN Dakar)

Présentation de Narramus Conférence S.CEBE (notes de synthèse Serge LEVAUFRE CPAIEN Dakar) Présentation de Narramus Conférence S.CEBE (notes de synthèse Serge LEVAUFRE CPAIEN Dakar) http://centre-alain-savary.ens-lyon.fr/cas/education-prioritaire/ressources/theme-1-perspectives-pedagogiques-eteducatives/lire-ecrire-parler-pour-apprendre-dans-toutes-les-disciplines/narramus

Plus en détail

Ce que parler veut dire

Ce que parler veut dire Ce que parler veut dire L entrée dans le monde de l écrit - ce que les Anglo-Saxons appellent literacy - démarre bien avant l apprentissage formel de la lecture. Elle s ancre dans les habiletés langagières

Plus en détail

100% de réussite au CP. Département du Pas-de-Calais Annie Cerf IEN chargée de mission maternelle et maîtrise de la langue

100% de réussite au CP. Département du Pas-de-Calais Annie Cerf IEN chargée de mission maternelle et maîtrise de la langue + 100% de réussite au CP Département du Pas-de-Calais Annie Cerf IEN chargée de mission maternelle et maîtrise de la langue + Cadre national: l école de la confiance n L année de CP est une année décisive

Plus en détail

L écrit en maternelle. Nadine DEJAIGHER Conseillère pédagogique Noyelles-Godault

L écrit en maternelle. Nadine DEJAIGHER Conseillère pédagogique Noyelles-Godault L écrit en maternelle Nadine DEJAIGHER Conseillère pédagogique Noyelles-Godault Le BO de 2015: L écrit Objectifs visés et éléments de progressivité Il appartient à l école maternelle de donner à tous une

Plus en détail

Depuis 2005, les outils de la Cigale ont été mis en œuvre dans le cadre d'une expérimentation locale pour lutter contre l'illettrisme.

Depuis 2005, les outils de la Cigale ont été mis en œuvre dans le cadre d'une expérimentation locale pour lutter contre l'illettrisme. 1 sur 5 20/03/2013 16:09 Les éditions de la Cigale Laboratoire Cogni-sciences Programme PARLER Depuis 2005, les outils de la Cigale ont été mis en œuvre dans le cadre d'une expérimentation locale pour

Plus en détail

LA PHONOLOGIE. (d après Enseigner la lecture au cycle 2 Nathan)

LA PHONOLOGIE. (d après Enseigner la lecture au cycle 2 Nathan) LA PHONOLOGIE (d après Enseigner la lecture au cycle 2 Nathan) Les programmes du cycle 2 demandent que les élèves soient capables de saisir les relations entre l oral et l écrit en identifiant de manière

Plus en détail

DNB EVALUER le NIVEAU A2. Formation «Evaluer au DNB»

DNB EVALUER le NIVEAU A2. Formation «Evaluer au DNB» DNB EVALUER le NIVEAU A2 Formation «Evaluer au DNB» 3ème J ai la moyenne -en maths -en français -en histoire-géo -au contrôle continu 3ème Mon B2i est validé! J ai atteint le niveau A2 en espagnol. J ai

Plus en détail

EVALUATION POSITIVE EN MATERNELLE

EVALUATION POSITIVE EN MATERNELLE EVALUATION POSITIVE EN MATERNELLE Circonscription de Bourg 3 Claire Rigaud Martine Dupré 14 décembre 2016 Organisation du parcours de 12h Tronc commun - Évaluation positive et carnet de suivi des apprentissages

Plus en détail

LES DISPOSITIFS. Il peut exister d autres dispositifs en : - Classe entière : les élèves effectuent tous la même tâche pour expérimenter, découvrir

LES DISPOSITIFS. Il peut exister d autres dispositifs en : - Classe entière : les élèves effectuent tous la même tâche pour expérimenter, découvrir LES S L organisation des apprentissages à l école maternelle peut s affranchir des dispositifs en ateliers tournants. Cette organisation est déterminée par la situation à construire pour acquérir certaines

Plus en détail

DIEPPE OUEST PROJET DE CIRCONSCRIPTION Pour faire réussir et porter attention en assurant l égalité des chances

DIEPPE OUEST PROJET DE CIRCONSCRIPTION Pour faire réussir et porter attention en assurant l égalité des chances DIEPPE OUEST PROJET DE CIRCONSCRIPTION 2013-2015 Pour faire réussir et porter attention en assurant l égalité des chances La circonscription de Dieppe Ouest est composée de 45 communes ayant au moins une

Plus en détail

La lecture. Cycle 2 Français. Au cours préparatoire, l apprentissage de la lecture passe par le décodage et l identification des

La lecture. Cycle 2 Français. Au cours préparatoire, l apprentissage de la lecture passe par le décodage et l identification des La lecture Dans les programmes 2008 Cycle 2 Français Lecture et écriture Au cours préparatoire, l apprentissage de la lecture passe par le décodage et l identification des mots et par l acquisition progressive

Plus en détail

Français. Comprendre et s exprimer à l oral. Didactique. I. Schéma de Jakobson. II. Compétences langagières. III. Rôle de l enseignant

Français. Comprendre et s exprimer à l oral. Didactique. I. Schéma de Jakobson. II. Compétences langagières. III. Rôle de l enseignant Comprendre et s exprimer à l oral I. Schéma de Jakobson Emetteur : produit le message Récepteur : destinataire du message, doit l interpréter Message : ensemble des énoncés produits (par émetteur et récepteur)

Plus en détail

Comment différencier? Frédérique Blanchet DEA Magali Le Rolland CPC

Comment différencier? Frédérique Blanchet DEA Magali Le Rolland CPC Comment différencier? Frédérique Blanchet DEA Magali Le Rolland CPC Cas concret CE1 CE2 septembre 2015 Résultats obtenus au test de fluence septembre 2015 CE1 mots lus en une minute 0-5 10-15 25-40 > 42

Plus en détail

Frimousses: une nouvelle collection pour l enseignement de la lecture

Frimousses: une nouvelle collection pour l enseignement de la lecture Frimousses: une nouvelle collection pour l enseignement de la lecture Léo-James Lévesque lleves@stu.ca Congrès ACPI/ÉFM 2018 Twitter: @Leo_JamesLeves St. Thomas University, Fredericton Les compétences

Plus en détail

Pour progresser vers la maîtrise de la langue française au Cycle 1 D une appropriation du langage oral vers la découverte de l écrit.

Pour progresser vers la maîtrise de la langue française au Cycle 1 D une appropriation du langage oral vers la découverte de l écrit. Pour progresser vers la maîtrise de la langue française au Cycle 1 D une appropriation du langage oral vers la découverte de l écrit. 1 S APPROPRIER LE LANGAGE et DÉCOUVRIR L ÉCRIT S approprier le langage.l

Plus en détail

socle commun des connaissances et des compétences

socle commun des connaissances et des compétences Diaporama n 1 socle commun des connaissances et des compétences Inspections pédagogiques régionales de mathématiques, sciences physiques et chimiques, sciences de la vie & de la Terre, technologie Janvier

Plus en détail

Code alphabétique Guide pédagogique

Code alphabétique Guide pédagogique Code alphabétique Guide pédagogique Auteurs Frédérique Mirgalet Conseillère pédagogique Michel Zorman Médecin de santé publique Démarche Pour être performant, un sauteur à la perche doit courir le 100

Plus en détail

LES OBJECTIFS DE FORMATION

LES OBJECTIFS DE FORMATION LES OBJECTIFS DE FORMATION Prendre conscience du rôle important de la phonologie pour se préparer à apprendre à lire et pour apprendre à lire Prendre conscience de la nécessité de travailler quotidiennement

Plus en détail

LIRE, COMPRENDRE, APPRENDRE

LIRE, COMPRENDRE, APPRENDRE Synthèse des recommandations - conférence de consensus LIRE, COMPRENDRE, APPRENDRE Comment soutenir le développement de compétences en lecture? 16 et 17 mars 2016 Les recommandations s articulent autour

Plus en détail

Apprendre et utiliser l orthographe du français du C.P. au C.M.2

Apprendre et utiliser l orthographe du français du C.P. au C.M.2 Apprendre et utiliser l orthographe du français du C.P. au C.M.2 Par Michel FAYOL MAÎTRISE DE LA LANGUE compte-rendu DE CONFÉRENCE Quelle place l orthographe a-t-elle dans l enseignement du français? L

Plus en détail

Quelles évaluations? Pour quoi faire?

Quelles évaluations? Pour quoi faire? Quelles évaluations? Pour quoi faire? Quelles évaluations? Des évaluations externes à l école Évaluations de fin de CE1 (Eval. Nat.) Évaluations de mi-année en CM2 (Eval. Nat.) Autres (décidées par l équipe)

Plus en détail

Le développement des compétences à l école maternelle Un enjeu pour tous les langages

Le développement des compétences à l école maternelle Un enjeu pour tous les langages Colloque de l AGEEM, Hyères, 2 juillet 2009 Le développement des compétences à l école maternelle Un enjeu pour tous les langages Bruno Suchaut Irédu-CNRS et Université de Bourgogne Objectifs et questionnement

Plus en détail

Quelles réflexions vous inspirent ces traces?

Quelles réflexions vous inspirent ces traces? Quelles réflexions vous inspirent ces traces? De l écriture inventée à la production d écrit Cycles 1 et 2 3 novembre 2014 Merci à la circonscription de Bar sur Aube pour les documents proposés Ce que

Plus en détail

Réunion des directeurs et des directrices

Réunion des directeurs et des directrices Réunion des directeurs et des directrices «Enseignements fondamentaux» Mardi 18 septembre 2018 LES ENSEIGNEMENTS FONDAMENTAUX Ecole de l épanouissement Lire / Ecrire Grammaire / Vocabulaire Compter / Résolution

Plus en détail

«L objectif essentiel de l école maternelle est l acquisition d un langage oral riche, organisé et compréhensible par l autre.»

«L objectif essentiel de l école maternelle est l acquisition d un langage oral riche, organisé et compréhensible par l autre.» Stage maternelle novembre 2011 Jocelyne Douchin «L objectif essentiel de l école maternelle est l acquisition d un langage oral riche, organisé et compréhensible par l autre.» «L école maternelle a un

Plus en détail

Bulletin officiel n 38 du 20 octobre 2011 IEN FORT DE FRANCE 1

Bulletin officiel n 38 du 20 octobre 2011 IEN FORT DE FRANCE 1 Bulletin officiel n 38 du 20 octobre 2011 QUELS OBJECTIFS? Donner à chaque élève les moyens de maîtriser un socle commun de connaissances et de compétences ; Effectuer un bilan de la scolarité des élèves

Plus en détail

Rappel concernant le livret «Lire au CP!»

Rappel concernant le livret «Lire au CP!» Rappel concernant le livret «Lire au CP!» Objectif général : Favoriser le repérage des difficultés des élèves dans l apprentissage du lire-écrire pour pouvoir agir de façon à les prévenir ou à y remédier

Plus en détail

Les langages pour penser et communiquer

Les langages pour penser et communiquer Les langages pour penser et communiquer Le domaine des langages fondamentaux est le plus transversal de tous. L élève y acquiert des savoirs et compétences sollicités comme outils de pensée, de communication,

Plus en détail

L école maternelle aujourd hui, des atouts pour la réussite des apprentissages ultérieurs des élèves

L école maternelle aujourd hui, des atouts pour la réussite des apprentissages ultérieurs des élèves L école maternelle aujourd hui, des atouts pour la réussite des apprentissages ultérieurs des élèves Formation académique 1 er degré, Dijon, le 29 septembre 2010 Bruno Suchaut Irédu-CNRS et Université

Plus en détail

CYCLE DES APPRENTISSAGES FONDAMENTAUX

CYCLE DES APPRENTISSAGES FONDAMENTAUX CYCLE DES APPRENTISSAGES FONDAMENTAUX CYCLE 2 GRANDE SECTION DE MATERNELLE * (GS) COURS PRÉPARATOIRE (CP) COURS ÉLÉMENTAIRE 1 re ANNÉE (CE1) *Cette année appartient à la fois au cycle 1 (école maternelle)

Plus en détail

Charte du travail personnel de l élève hors la classe

Charte du travail personnel de l élève hors la classe Version pour les enseignants Charte du travail personnel de l élève hors la classe Les dilemmes de métier posés par cette thématique : Pour les membres du groupe : élèves professeurs «accompagnateurs»

Plus en détail

Formation formateurs PEMF Le 20 juin 2017 S Monin

Formation formateurs PEMF Le 20 juin 2017 S Monin Formation formateurs PEMF Le 20 juin 2017 S Monin Un passage sensible, des continuités nécessaires pour sécuriser le suivi du parcours des élèves. } Continuité sur les outils } Etre attentif à ce que les

Plus en détail

Acquisition des premières compétences de lecture et d écriture. Cambrin Mercredi 14 novembre 2018A

Acquisition des premières compétences de lecture et d écriture. Cambrin Mercredi 14 novembre 2018A Acquisition des premières compétences de lecture et d écriture Cambrin Mercredi 14 novembre 2018A Organisation du module de 9h: 3 x 3 heures : 14/11, 09/01, 27/02 Temps 1 : le guide orange, les préconisations

Plus en détail

Les textes officiels de cadrage. Le B.O. : outil indispensable : contient toutes les instructions relatives à l exercice du métier.

Les textes officiels de cadrage. Le B.O. : outil indispensable : contient toutes les instructions relatives à l exercice du métier. Les textes officiels de cadrage Principes fondateurs de l Education nationale : - 1 juillet 1975 : définit l organisation du système éducatif - 1983 : loi de décentralisation - 10 juillet 1989 : modifie

Plus en détail

L évaluation du langage oral à l école maternelle. Viviane BOUYSSE, inspectrice générale de l Education nationale La Réunion, 25 novembre 2008

L évaluation du langage oral à l école maternelle. Viviane BOUYSSE, inspectrice générale de l Education nationale La Réunion, 25 novembre 2008 L évaluation du langage oral à l école maternelle Viviane BOUYSSE, inspectrice générale de l Education nationale La Réunion, 25 novembre 2008 Plan de l intervention 1. La juste place de l évaluation 1.1.

Plus en détail

Contribution àl état des lieux : présentation des enquêtes de la DEPP

Contribution àl état des lieux : présentation des enquêtes de la DEPP Plan national de formation 2014 «Sciences cognitives et éducation» 14 novembre 2014 Contribution àl état des lieux : présentation des enquêtes de la DEPP Direction de l évaluation, de la prospective et

Plus en détail

Des outils pour construire le savoir lire

Des outils pour construire le savoir lire Des outils pour construire le savoir lire Apprendre à lire La fluence Définition Comptes-rendus de recherches Utiliser «Fluence de lecture» des éditions La cigale Principes pédagogiques Déroulement des

Plus en détail

Élaborer un outil d évaluation des acquis au CP

Élaborer un outil d évaluation des acquis au CP Élaborer un outil d évaluation des acquis au CP C H R I S T I N E L E Q U E T T E, G U I L L E M E T T E P O U G E T M É D E C I N S D E L É D U C A T I O N N A T I O N A L E C O G N I - S C I E N C E

Plus en détail

CONTINUITÉ CYCLE 1 CYCLE 2. Formation de formateurs CP 100% de réussites 11 mai 2018

CONTINUITÉ CYCLE 1 CYCLE 2. Formation de formateurs CP 100% de réussites 11 mai 2018 CONTINUITÉ CYCLE 1 CYCLE 2 Formation de formateurs CP 100% de réussites 11 mai 2018 OBJECTIFS DE L INTERVENTION Equiper les formateurs pour : q Accompagner les équipes q Assurer le suivi des apprentissages

Plus en détail

Didactique de français Présentation Laurence Allain-Le Forestier. Pour. e-crpe.com Jeudi 17 octobre 2013

Didactique de français Présentation Laurence Allain-Le Forestier. Pour. e-crpe.com Jeudi 17 octobre 2013 Didactique de français Présentation Laurence Allain-Le Forestier Pour e-crpe.com Jeudi 17 octobre 2013 Troisième épreuve du CRPE didactique Document A Deux pages du manuel Le grand Large, CP (p. 1 et 2)

Plus en détail

Y.VERLAGUET Directrice adjointe pédagogique 1

Y.VERLAGUET Directrice adjointe pédagogique 1 Y.VERLAGUET Directrice adjointe pédagogique 1 Le cadre réglementaire : que disent les programmes de N-C? Y.VERLAGUET Directrice adjointe pédagogique 2 Vers l écrit : Se familiariser avec le français écrit

Plus en détail

De la conférence de 2003 à la conférence de Olivier Dezutter

De la conférence de 2003 à la conférence de Olivier Dezutter LIRE, COMPRENDRE, APPRENDRE ENS de Lyon 16-17 mars 2016 De la conférence de 2003 à la conférence de 2016 Olivier Dezutter Professeur au département de pédagogie de la Faculté d éducation de l Université

Plus en détail

ETUDE DE LA LANGUE AU CYCLE 3 CIRCONSCRIPTION DE LURE ANNÉE SCOLAIRE

ETUDE DE LA LANGUE AU CYCLE 3 CIRCONSCRIPTION DE LURE ANNÉE SCOLAIRE ETUDE DE LA LANGUE AU CYCLE 3 CIRCONSCRIPTION DE LURE ANNÉE SCOLAIRE 2018-2019 1 Déroulement de la matinée 9h00 10H15 - Introduction - Présentation du nouveau programme de français - Apports théoriques

Plus en détail

STAGE DIRECTEURS DAKAR 2014 C CORNET CPAIEN

STAGE DIRECTEURS DAKAR 2014 C CORNET CPAIEN DANS LE BULLETIN OFFICIEL B.O du 02/07/98: Un des objectifs s intitule: «favoriser une première prise de conscience du fonctionnement de la langue». B.O du 13/09/2001: «Langues et cultures régionales»

Plus en détail

ENSEIGNEMENT ET APPRENTISSAGE DE LA LECTURE ET DE L ÉCRITURE AU CYCLE 2

ENSEIGNEMENT ET APPRENTISSAGE DE LA LECTURE ET DE L ÉCRITURE AU CYCLE 2 ENSEIGNEMENT ET APPRENTISSAGE DE LA LECTURE ET DE L ÉCRITURE AU CYCLE 2 Animation pédagogique: ROUFFACH 28 novembre 2018 ERUN: Steve BLAZEK, CPAIEN: Chantal JAUNEAU 3 «Lire c est d abord décoder et le

Plus en détail

TROUBLES DU LANGAGE ECRIT

TROUBLES DU LANGAGE ECRIT TROUBLES DU LANGAGE ECRIT Semaine Prévention des Troubles du langage Fédération Nationale des Orthophonistes Fonctions & aptitudes Langage: Vocabulaire riche et disponible Connaissance et manipulation

Plus en détail

Le nouveau programme de l école maternelle Un socle à bâtir, des gestes professionnels à (re) définir

Le nouveau programme de l école maternelle Un socle à bâtir, des gestes professionnels à (re) définir Le nouveau programme de l école maternelle Un socle à bâtir, des gestes professionnels à (re) définir Pôle pédagogique «maternelle» des Vosges avril 2015 Plan 1. Une charte des programmes : les principes

Plus en détail

Les préconisations de la conférence de consensus Comment soutenir le développement de compétences en lecture?

Les préconisations de la conférence de consensus Comment soutenir le développement de compétences en lecture? LIRE COMPRENDRE APPRENDRE Les préconisations de la conférence de consensus Comment soutenir le développement de compétences en lecture? 16 et 17 mars 2016 à l'ens de Lyon L'objet central de cette conférence

Plus en détail

LE DISPOSITIF D AIDE PERSONNALISEE A L ECOLE MATERNELLE POURQUOI? COMMENT?

LE DISPOSITIF D AIDE PERSONNALISEE A L ECOLE MATERNELLE POURQUOI? COMMENT? LE DISPOSITIF D AIDE PERSONNALISEE A L ECOLE MATERNELLE POURQUOI? COMMENT? L aide personnalisée telle que définie dans la circulaire n 2008-082 du 5-06-2008 répond à des principes généraux et des règles

Plus en détail

LA LECTURE ET SES DIFFICULTÉS

LA LECTURE ET SES DIFFICULTÉS Stage «Plus de Maîtres que de Classes» Vendredi 14 novembre 2013 LA LECTURE ET SES DIFFICULTÉS Florence TREVEY Maître E «Apprendre à lire et à écrire c est difficile» LES ÉLÈVES EN DIFFICULTÉ LES CAUSES

Plus en détail

L aide aux élèves au CIII

L aide aux élèves au CIII Circonscription de Grenoble Montagne L aide aux élèves au CIII PLAN Retour sur la conférence ASH Diagnostiquer les difficultés (les troubles spécifiques, les repérages) Mettre en place les aides : Dans

Plus en détail

Animation Pédagogique 11 janvier 2012 Claire BEY

Animation Pédagogique 11 janvier 2012 Claire BEY Animation Pédagogique 11 janvier 2012 Claire BEY Les différentes aides possibles. La spécificité du PPRE. Les différents types de PPRE. Elaborer et mettre en œuvre un PPRE. La différenciation en classe.

Plus en détail

Lecture et compréhension de l écrit

Lecture et compréhension de l écrit Lecture et compréhension de l écrit Lecture et écriture sont deux activités intimement liées dont une pratique bien articulée consolide l efficacité. Leur acquisition s effectue tout au long de la scolarité,

Plus en détail

LE PROJET D ÉCOLE. 21 ème circonscription. Mai 2012

LE PROJET D ÉCOLE. 21 ème circonscription. Mai 2012 LE PROJET D ÉCOLE 21 ème circonscription Mai 2012 Les textes Loi d orientation et de programme pour l avenir de l école n 2005-380 du 23 avril 2005 (BO n 18 du 5 mai 2005) : Article 34 I - Le projet d

Plus en détail

CONFÉRENCE LECTURE C3. Département de la Manche 2018/2019

CONFÉRENCE LECTURE C3. Département de la Manche 2018/2019 CONFÉRENCE LECTURE C3 Département de la Manche 2018/2019 Les fondamentaux pourquoi? Les objectifs de formation Accompagner la mise en œuvre de l enseignement de la lecture au cycle 3: Comment faire pour

Plus en détail

La réforme de l école primaire Finalités. l échec scolaire :

La réforme de l école primaire Finalités. l échec scolaire : La réforme de l école primaire Finalités Réduire l échec scolaire : 15% des élèves quittent l enseignement primaire en situation d échec (échec qui n est pas compensé ensuite) 18% d une classe d âge a

Plus en détail

Eléments de progressivité dans l enseignement de la lecture/écriture au cycle 2

Eléments de progressivité dans l enseignement de la lecture/écriture au cycle 2 Eléments de progressivité dans l enseignement de la lecture/écriture au cycle 2 Conscience phonémique CP CE1 CE2 Réactivation au premier trimestre support des sons complexes. La conscience syllabique est

Plus en détail

Différenciation pédagogique en lecture-écriture au cycle 2

Différenciation pédagogique en lecture-écriture au cycle 2 Différenciation pédagogique en lecture-écriture au cycle 2 L école est globalement efficace pour les élèves qui y arrivent dotés: - d un capital culturel, - d un désir de s approprier des savoirs scolaires,

Plus en détail

L acculturation au monde de l écrit. 1ère animation pédagogique TFL le 1er février 2006 Circonscription de Strasbourg 5

L acculturation au monde de l écrit. 1ère animation pédagogique TFL le 1er février 2006 Circonscription de Strasbourg 5 L acculturation au monde de l écrit 1ère animation pédagogique TFL le 1er février 2006 Circonscription de Strasbourg 5 L acculturation Définition: ACCULTURER [akyltyre]. v. tr. : adapter un individu ou

Plus en détail

DISPOSITIF «PLUS DE MAITRES QUE DE CLASSES»

DISPOSITIF «PLUS DE MAITRES QUE DE CLASSES» DISPOSITIF «PLUS DE MAITRES QUE DE CLASSES» ANNEE SCOLAIRE 2014-2015 IDENTIFICATION DE L ECOLE RNE : 0382534Y CIRCONSCRIPTION : GRENOBLE 2 Maternelle X Elémentaire Groupe scolaire NOM DE L ECOLE : ELEMENTAIRE

Plus en détail

GraphoGame: conception et expérimentations en France et en Finlande Johannes Ziegler

GraphoGame: conception et expérimentations en France et en Finlande Johannes Ziegler GraphoGame: conception et expérimentations en France et en Finlande Johannes Ziegler Un sujet important «la colonne vertébrale de tous les apprentissages» 40% des élèves en difficulté à la sortie de l

Plus en détail

PRENDRE EN COMPTE LA DIVERSITE DES ELEVES aux cycles 2 et 3. Animation pédagogique 07/11/2013. Circonscription demontbrison

PRENDRE EN COMPTE LA DIVERSITE DES ELEVES aux cycles 2 et 3. Animation pédagogique 07/11/2013. Circonscription demontbrison PRENDRE EN COMPTE LA DIVERSITE DES ELEVES aux cycles 2 et 3 Animation pédagogique 07/11/2013 Circonscription demontbrison Déroulé de l animation Prendre en compte la diversité des enseignants. Analyse

Plus en détail

Dispositif «Plus de maîtres que de classes» Circulaire n du

Dispositif «Plus de maîtres que de classes» Circulaire n du Page1 Dispositif «Plus de maîtres que de classes» Circulaire n 2012-201 du 18-12-2012 Page2 Le dispositif à différents niveaux : Page3 «Co-intervention»/«co-enseignement» : des choix au service d un projet

Plus en détail

L élève de CP le fait déjà, à l oral. Il va falloir l amener à le faire à l écrit.

L élève de CP le fait déjà, à l oral. Il va falloir l amener à le faire à l écrit. 1 Cette affirmation qui peut paraître trivial est loin de l être. 1) Reconnaître tous les mots. 2) Récupérer le sens des mots et calculer le sens de la phrase. De ce point de vue, la compréhension de l

Plus en détail

Compréhension en lecture. Pour un apprentissage explicite de la compréhension visant à développer des stratégies de lecture.

Compréhension en lecture. Pour un apprentissage explicite de la compréhension visant à développer des stratégies de lecture. Compréhension en lecture Pour un apprentissage explicite de la compréhension visant à développer des stratégies de lecture. Quel objectif? «La lecture est un condensé extraordinaire de démarches d une

Plus en détail

DYSPHASIE I. POSTURE DE L ENSEIGNANT : GENERALITES

DYSPHASIE I. POSTURE DE L ENSEIGNANT : GENERALITES DYSPHASIE Dysphasie : Troubles spécifiques du développement de la parole et du langage. La définition et les critères diagnostiques s appuient sur deux outils : la CIM- 10 (classification internationale

Plus en détail

NOS OBJECTIFS DE FORMATION

NOS OBJECTIFS DE FORMATION 3 LE RETOUR de la conférence: Support EDUSCOL «planche 5 tâches et activités pour comprendre et interpréter les textes en articulant production et réception» Lister en équipe d école les pratiques existantes?

Plus en détail

Prévention des difficultés de lecture. Pascal Daubard Maître E Rased Soultz s/s Forêts

Prévention des difficultés de lecture. Pascal Daubard Maître E Rased Soultz s/s Forêts Prévention des difficultés de lecture GS Pascal Daubard Maître E Rased Soultz s/s Forêts Plan 1. Théories actualisées de l apprentissage de la lecture 2. Evaluer l élève en difficulté 3. Etude de cas 1.

Plus en détail

F. Lavalley / CPC de la St Lo 1

F. Lavalley / CPC de la St Lo 1 Stage de circonscription / Saint-Lô 1 Jeudi 1 er octobre 2015 «Des éléments de réponse à la prise en compte de l hétérogénéité» Retour sur les évaluations de CE2 F. Lavalley / CPC de la St Lo 1 Les objectifs

Plus en détail

L'évaluation en classe un outil pour apprendre et pour enseigner. Annie Feyfant Institut français de l éducation AE EPS - 17 octobre 2015

L'évaluation en classe un outil pour apprendre et pour enseigner. Annie Feyfant Institut français de l éducation AE EPS - 17 octobre 2015 L'évaluation en classe un outil pour apprendre et pour enseigner Annie Feyfant Institut français de l éducation AE EPS - 17 octobre 2015 Plan La place de l évaluation dans les systèmes scolaires Panorama

Plus en détail

Evaluation et aide personnalisée à l école maternelle : le cas du langage

Evaluation et aide personnalisée à l école maternelle : le cas du langage Evaluation et aide personnalisée à l école maternelle : le cas du langage Viviane BOUYSSE Inspectrice générale de l Education nationale Troyes, 19 octobre 2011 Plan de l intervention 1. La juste place

Plus en détail

Apprendre à lire : méthodes, support et activités.

Apprendre à lire : méthodes, support et activités. Apprendre à lire : méthodes, support et activités. Depuis 2006 : exclusion de la méthode globale Avant : choix et liberté pédagogique à condition qu elle fasse ses preuves auprès des élèves (nouvelle compétence

Plus en détail

Politique départementale au regard des indicateurs de pilotage

Politique départementale au regard des indicateurs de pilotage Politique départementale au regard des indicateurs de pilotage Prévenir l'illettrisme et améliorer les performances des élèves à la fin de l'école du socle Garantir la maîtrise des éléments du socle commun

Plus en détail

Conférence de consensus mars Lire pour comprendre et apprendre, quoi de neuf?

Conférence de consensus mars Lire pour comprendre et apprendre, quoi de neuf? 1 Conférence de consensus mars 2016 LIRE, COMPRENDRE, APPRENDRE Comment soutenir le développement de compétences en lecture? L intégralité du document se trouve sur le site : http://www.cnesco.fr/fr/conference-de-consensus-lecture/

Plus en détail

Compréhension de la langue Guide pédagogique

Compréhension de la langue Guide pédagogique Compréhension de la langue Guide pédagogique Auteurs Maryse Bianco Maître de conférence Université de Grenoble Maryse Coda Conseillère pédagogique Dominique Gourgue Conseillère pédagogique Démarche Pour

Plus en détail

La dyslexie. Définition

La dyslexie. Définition La dyslexie Définition La dyslexie est une difficulté durable d apprentissage de la lecture et de l acquisition de son automatisme, chez un enfant normalement intelligent, indemne de troubles sensoriels

Plus en détail

Savoir observer / analyser les sons (dans des langues peu ou pas connues).

Savoir observer / analyser les sons (dans des langues peu ou pas connues). E LES SAVOIR-FAIRE 1. Liste de descripteurs de ressources Section I. Savoir observer / savoir analyser S-1 S-1.1 S-1.1.1 S-1.1.2 S-1.1.3 S-1.1.4 Savoir observer / analyser des éléments linguistiques /

Plus en détail

Enseigner la lecture au CP

Enseigner la lecture au CP Enseigner la lecture au CP Objectifs de la formation. Connaître les apports des chercheurs et notamment le rapport de Roland Goigoux. Confronter les résultats de ces recherches avec ce que disent les programmes.

Plus en détail

La conscience phonologique dès l école maternelle

La conscience phonologique dès l école maternelle La conscience phonologique dès l école maternelle Programme A partir de 3/4 ans peuvent prendre du recul et avoir conscience des efforts à faire pour maîtriser une langue et accomplir intentionnellement

Plus en détail

I PRINCIPAUX AXES DEGAGES (considérés comme prioritaires)

I PRINCIPAUX AXES DEGAGES (considérés comme prioritaires) I PRINCIPAUX AXES DEGAGES (considérés comme prioritaires) 1 Maîtrise de la langue Intitulés (les plus souvent cités) (15) Objectifs spécifiques Développer la maîtrise de la lecture et le plaisir de lire

Plus en détail

GIASSON, Jocelyne. La lecture : Apprentissage et difficultés. Montréal. Éditions Gaëtan Morin

GIASSON, Jocelyne. La lecture : Apprentissage et difficultés. Montréal. Éditions Gaëtan Morin laurianne barma joey barriault olivier couture shawna Cyr La lecture : Apprentissage et difficultés 1 Partie 1 : Les fondements Lire et apprendre à lire Évolution Évolution des systèmes d écriture Évolution

Plus en détail

Les programmes de l école maternelle Un socle à bâtir, des gestes professionnels à (re) définir

Les programmes de l école maternelle Un socle à bâtir, des gestes professionnels à (re) définir Les programmes de l école maternelle Un socle à bâtir, des gestes professionnels à (re) définir Philippe POIREL IEN Groupe de pilotage national Ecole maternelle Juin 2015 Plan 1. Une charte des programmes:

Plus en détail

Obstacles sur la conscience phonologique

Obstacles sur la conscience phonologique Obstacles sur la conscience phonologique que les mots oraux se divisent en unités diverses : syllabe, attaque-rime, phonème Segmenter les mots en syllabes orales Supprimer ou ajouter une syllabe Faire

Plus en détail

Les enjeux de l école maternelle.. Alain HOUCHOT Inspection générale de l éducation nationale

Les enjeux de l école maternelle.. Alain HOUCHOT Inspection générale de l éducation nationale Les enjeux de l école maternelle. Alain HOUCHOT Inspection générale de l éducation nationale Les enjeux de l école maternelle Le contexte européen et international: des objectif partagés Respecter le droit

Plus en détail

Concours Interne bac et bac +2 des Instituteurs d Etat Recrutés à Mayotte. Rapport de jury - Session ORGANISATION GENERALE

Concours Interne bac et bac +2 des Instituteurs d Etat Recrutés à Mayotte. Rapport de jury - Session ORGANISATION GENERALE Concours Interne bac et bac +2 des Instituteurs d Etat Recrutés à Mayotte Rapport de jury - Session 216 1. ORGANISATION GENERALE Textes références : - Décret n 211-124 du 11 octobre 211 portant modification

Plus en détail

Les préconisations de la conférence de consensus Comment soutenir le développement de compétences en lecture?

Les préconisations de la conférence de consensus Comment soutenir le développement de compétences en lecture? LIRE COMPRENDRE APPRENDRE Les préconisations de la conférence de consensus Comment soutenir le développement de compétences en lecture? 16 et 17 mars 2016 à l'ens de Lyon Annie CERF IEN mission départementale

Plus en détail

Organisation de l enseignement des langues en école maternelle et primaire jeudi 5 octobre 2017

Organisation de l enseignement des langues en école maternelle et primaire jeudi 5 octobre 2017 Organisation de l enseignement des langues en école maternelle et primaire jeudi 5 octobre 2017 L offre de l enseignement des langues à l EFIB comparaison système éducatif suisse EFIB SYSTÈME SUISSE ALLEMAND

Plus en détail

Session de travail via Skype : Jeudi 27 octobre 2016

Session de travail via Skype : Jeudi 27 octobre 2016 Accueil et scolarisation des enfants de moins de 3 ans École maternelle = à partir de 3 ans Possibilité de scolarisation dès 2 ans en classe de TPS (Toute Petite Section) Développement de l accueil des

Plus en détail

Les enjeux majeurs des nouveaux programmes L école maternelle

Les enjeux majeurs des nouveaux programmes L école maternelle Les enjeux majeurs des nouveaux programmes L école maternelle Séminaires interacadémiques des inspecteurs du premier degré Mars/Avril/Mai 2009 Viviane BOUYSSE Inspection générale de l éducation nationale

Plus en détail

Conférence de consensus mars Constat du niveau des élèves en lecture

Conférence de consensus mars Constat du niveau des élèves en lecture 1 Conférence de consensus mars 2016 LIRE, COMPRENDRE, APPRENDRE Comment soutenir le développement de compétences en lecture? L intégralité du document se trouve sur le site : http://www.cnesco.fr/fr/conference-de-consensus-lecture/

Plus en détail

Circonscription de CHALONS 2. Le projet d école

Circonscription de CHALONS 2. Le projet d école Circonscription de CHALONS 2 Le projet d école Le cadre institutionnel de nouveaux paramètres La mise en œuvre des programmes 2002 Les TICE : B2i Langue étrangère Littérature Sciences et technologie Maîtrise

Plus en détail

National Reading Panel. Apprendre à lire aux enfants : les conclusions de la recherche expérimentale

National Reading Panel. Apprendre à lire aux enfants : les conclusions de la recherche expérimentale National Reading Panel Apprendre à lire aux enfants : les conclusions de la recherche expérimentale 3 National Reading Panel Mission 1. National Institute of Child Health and Human Development. 2. National

Plus en détail

Didactique de français Présentation Laurence Allain-Le Forestier. Pour. e-crpe.com Lundi 29 septembre 2014

Didactique de français Présentation Laurence Allain-Le Forestier. Pour. e-crpe.com Lundi 29 septembre 2014 Didactique de français Présentation Laurence Allain-Le Forestier Pour e-crpe.com Lundi 29 septembre 2014 Sujet : En vous appuyant sur le document A répondez aux questions suivantes : 1) Regroupez les activités

Plus en détail

Formation cycle 2. Analyse des repères nationaux. 16 janvier 2019

Formation cycle 2. Analyse des repères nationaux. 16 janvier 2019 Formation cycle 2 Analyse des repères nationaux 16 janvier 2019 Des évaluations ou des repères? «repères» pour aider les enseignants à déterminer avec précision les acquis, les besoins et les progrès de

Plus en détail