GUIDE DU STAGE D EXPÉRIENCE PRATIQUE 2012

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "GUIDE DU STAGE D EXPÉRIENCE PRATIQUE 2012"

Transcription

1 2012

2 PRÉAMBULE Cette version 2012 du Guide du stage d expérience pratique vise non seulement à fournir toutes les informations dont un candidat a besoin afin de remplir avec succès les exigences relatives à son stage d expérience pratique, mais également à fournir les informations nécessaires à l égard des nouvelles exigences du formulaire d évaluation du stage qui adopte une approche par compétences. Ce Guide s adresse : - aux candidats qui doivent connaître les exigences reliées au stage d expérience pratique; - au supérieur immédiat du stagiaire qui doit corroborer les informations complétées par le stagiaire à l égard des compétences développées durant son stage; - au maître de stage qui, lorsqu il n est pas le supérieur immédiat du candidat, doit se prononcer sur les compétences développées par le candidat dans le cadre de son stage. Version

3 TABLE DES MATIÈRES INTROCTION Les objectifs du stage d expérience pratique 1. EXIGENCES 1.1 Candidat autorisé à déposer une demande d autorisation de stage 1.2 Emploi reconnu et caractéristiques du stage 1.3 Recherche d un stage 1.4 Rôle du supérieur immédiat et maître de stage 2. AUTORISATION 3. ÉVALUATION 3.1 À quel moment le candidat doit compléter une demande d évaluation du stage 3.2 Comment compléter le formulaire d évaluation de stage 3.3 Rencontres avec le maître de stage qui n est pas le supérieur immédiat 4. CHANGEMENT AU INITIALEMENT AUTORISÉ Version

4 INTROCTION Vous trouverez dans ce guide toute l information concernant le nouveau formulaire d évaluation du stage articulé sur le cadre des compétences de la profession de CGA. Ce dernier met en évidence : - L évaluation des compétences liées au leadership et au professionnalisme, en plus de l évaluation des compétences professionnelles; - Le recours à la fréquence dans l application des tâches de travail pour l évaluation des acquis du stagiaire; - La terminologie comptable de référence employée dans le cadre du programme de formation de la profession de CGA. Ce formulaire d évaluation du stage exige une participation active du supérieur immédiat du stagiaire, puisqu il devra corroborer les informations fournies par le stagiaire, et ce, relativement à chaque tâche décrite et à la fréquence où celle-ci a été effectuée. Dans cette perspective, il est accepté que tout professionnel comptable (CA CGA CMA) puisse être en mesure d assumer le rôle du maître de stage à la condition qu il occupe des fonctions lui permettant de valider le bien fondé des informations que présente le stagiaire dans son formulaire d évaluation du stage. Compte tenu de l importance du rôle du supérieur immédiat et de l élargissement des critères de sélection du maître de stage, il est souhaitable que ce soit la même personne qui assume ces deux fonctions. Les objectifs du stage d expérience pratique Les exigences à l égard du stage d expérience pratique sont enchâssées à l intérieur du règlement sur les conditions et modalités de délivrance des permis de l Ordre des CGA du Québec (ci-après «l Ordre») ainsi que sur celui des permis de comptabilité publique. Le stage favorise la compréhension des organisations et de leur fonctionnement et permet aux candidats de mettre en application les notions, les habiletés et les aptitudes acquises dans le cadre de son programme d étude. Cette expérience donne au candidat l occasion d acquérir et de mettre en application tant les connaissances professionnelles acquises que les compétences reliées au leadership et au professionnalisme. L expérience de travail qu acquiert un candidat avant son accréditation constitue donc une étape importante de son cheminement. Version

5 L évaluation du stage permet de confirmer que le candidat stagiaire maîtrise suffisamment les compétences professionnelles nécessaires pour exercer sa profession. À ce titre, nous vous présentons cet extrait du cadre des compétences des CGA : «Le titre de CGA est un titre comptable professionnel dynamique qui est reconnu à l échelle internationale. Il est gage de leadership financier et stratégique, d expertise diversifiée et d engagement à l égard des normes de conduite professionnelle les plus élevées. Grâce à cet ensemble exemplaire de compétences professionnelles, les CGA sont les leaders du monde des affaires. En tant que conseillers indépendants ou membres d équipes de haute direction, ils satisfont aux divers besoins des entreprises au Canada et dans le monde. Les entreprises s en remettent aux CGA pour obtenir beaucoup plus qu une information financière fiable elles comptent sur eux pour la prise de décisions financières et commerciales guidées par l analyse, le discernement, l innovation et le leadership.» «Un programme d accréditation rigoureux axé sur les compétences, permet à l Ordre des CGA du Québec d accréditer les comptables qui ont les meilleures compétences professionnelles et un savoir-faire certain en gestion. L évaluation de l expérience pratique est fondée sur un ensemble de compétences professionnelles. Les compétences font intervenir les connaissances techniques fondamentales, les habiletés et les valeurs professionnelles qui sont jugées essentielles pour un professionnel comptable. Elles s articulent autour des rôles, tâches et responsabilités assumés par la profession dans une structure nommée le cadre des compétences des CGA».* (*) Extrait du Cadre des compétences des CGA CGA-Canada Version

6 1. EXIGENCES 1.1 Candidat autorisé à déposer une demande d autorisation de stage Afin d être en mesure de débuter le stage d expérience pratique, le candidat doit : Être admis à l Ordre et en règle avec ce dernier; Avoir complété un minimum de 45 crédits au baccalauréat (ou l équivalent). Un maximum de six mois pourra être reconnu durant les études de baccalauréat (ou l équivalent). 1.2 Emploi reconnu et caractéristiques du stage La flexibilité du stage d expérience pratique permet au candidat de faire reconnaître à titre de stage un emploi occupé dans tout type d organisation (secteurs privé, public, parapublic). L emploi occupé doit permettre au candidat d intégrer, dans un environnement professionnel concret, l ensemble des connaissances acquises dans le cadre de son programme de formation afin de développer les habiletés nécessaires à leur application dans un contexte réel de prise de décisions. Le candidat doit exercer des fonctions correspondant à l expertise comptable ou à ses activités connexes telles que définies par le Code de déontologie des CGA. De plus, il doit exercer ces fonctions avec un niveau de responsabilité lui permettant le développement d un certain nombre d habiletés professionnelles. Le stage d expérience pratique est d une durée minimale de 24 mois. Il peut être complété dans le cadre d un emploi à temps plein ou à temps partiel. Selon qu il soit complété en comptabilité publique ou dans un autre domaine, le contenu et la durée du stage doivent respecter les conditions suivantes : A. Stage en entreprise, dans les secteurs public et parapublic ou en cabinet, mais hors la comptabilité publique - À temps plein : 24 mois à raison de 30 heures/semaine minimum; - À temps partiel : heures à l intérieur de deux ans, minimum, à raison d au moins 20 heures/semaine. B. Stage en comptabilité publique (en cabinet) dans le but d obtenir le titre d auditeur - Mêmes conditions que précédemment; - Les 24 mois doivent inclure heures en services professionnels, dont minimalement : 100 heures en fiscalité; heures en certification, dont 625 heures en vérification; - Le stage d expérience pratique doit comporter des mandats pour une clientèle variée et dans différents domaines. Version

7 1.3 Recherche d un stage Pour le candidat, il s agit de procéder à la recherche d un emploi qui convient à ses aspirations professionnelles et qui lui permettra de concrétiser les connaissances acquises dans le cadre de sa formation. L emploi doit être relié à l expertise comptable ou à un domaine connexe et doit intégrer des tâches de niveau professionnel. À cet effet, voici des questions qui pourraient être utiles à se poser pour évaluer le degré de responsabilité d un emploi : Les tâches qu on veut me confier font-elles appel à mon sens de l interprétation, du jugement et de l analyse? Aurai-je l occasion d affronter des changements relatifs à la structure de l organisme, à la technologie utilisée ou aux méthodes d exploitation? Pourrai-je utiliser des systèmes d information de gestion (SIG) complexes? Pourrai-je prendre des décisions? La communication se fera-t-elle tant à l oral (présentation, animation, etc.) qu à l écrit (rapport, mémo, etc.)? Administrer et diriger des ressources humaines fera-t-il partie de mon quotidien? Le candidat a la responsabilité de s assurer que l emploi qu il occupe respecte les exigences règlementaires relatives au stage d expérience pratique. Pour ce faire, il devra soumettre à l Ordre une demande d autorisation de stage, et ce, dès le début de son emploi (voir la section 2 pour plus de détails à ce sujet). 1.4 Rôle du supérieur immédiat et du maître de stage Le supérieur immédiat assume une responsabilité importante dans le processus d évaluation du stage du candidat. À cet égard, il doit posséder une connaissance du système professionnel et des exigences réglementaires liées au stage d expérience pratique. Son rôle sera de corroborer les informations complétées par le candidat dans le cadre de l évaluation du stage (voir la section 3.2 pour plus de détails à ce sujet). De plus, le candidat doit se trouver un maître de stage dont le rôle sera de corroborer le développement des compétences rapportées par le candidat dans le cadre de l évaluation du stage (voir la section 3.3 pour plus de détails à ce sujet). C est pourquoi nous recommandons fortement que le supérieur immédiat du candidat qui détient un titre professionnel de CA, CGA ou CMA, agisse aussi à titre de maître de stage du candidat. Version

8 En vue de s acquitter de ses responsabilités, le maître de stage doit : - Travailler au sein de la même organisation que le stagiaire; - Occuper des fonctions lui permettant de valider les informations présentées par le stagiaire à l appui de la reconnaissance de son stage; - Détenir un titre professionnel comptable (CA CGA - CMA); - Pour le stage en comptabilité publique, en vue de l obtention du titre d auditeur, cumuler 5 ans d expérience en comptabilité publique et être détenteur du titre d auditeur. Lorsque le stagiaire ne peut trouver, au sein de son organisation, un maître de stage qui répond aux critères, il doit solliciter un CGA qui œuvre dans son secteur d activité sans pour autant travailler proprement dans son organisation. La responsabilité de solliciter une personne pour agir à titre de maître de stage incombe au candidat. Son choix devra être approuvé par l Ordre au moment de procéder à l autorisation du stage. Version

9 2. AUTORISATION Une fois l emploi et le maître de stage trouvés, le candidat doit effectuer une demande d autorisation pour son stage, ce qui inclura les informations relatives à l identification de son maître de stage. Il doit accompagner cette demande d une lettre de son employeur. Le formulaire «Demande d autorisation de stage» est disponible sur le site de l Ordre. Le formulaire, dûment complété et signé par le candidat, le maître de stage et le supérieur immédiat, doit être expédié à l Ordre, au Service de la formation, accompagné d une lettre de l employeur détaillant les caractéristiques du poste pour lequel une autorisation de stage est demandée. Cette lettre doit être datée et signée par le supérieur immédiat. Imprimée sur papier entête de l entreprise ou de l organisme, elle doit absolument fournir les renseignements suivants : - Le titre du poste occupé; - La période d emploi avec les dates précises; - Le nombre d heures de travail par semaine; - La description détaillée des tâches, indiquant le pourcentage de temps consacré à chaque tâche. L Ordre analysera les informations soumises et transmettra au candidat, dans un maximum de 30 jours, la confirmation de l autorisation du stage ou les raisons du refus, le cas échéant. Le stage autorisé par l Ordre est réputé avoir débuté à la date à laquelle l Ordre a reçu tous les documents requis dûment complétés et conformes. Il est donc important de compléter cette démarche le plus rapidement possible une fois que le candidat occupe un emploi. Version

10 3. ÉVALUATION L évaluation du stage d expérience pratique du candidat s appuie sur le cadre des compétences de la profession de CGA. Les domaines de compétences CGA se répartissent en trois groupes : Leadership, Professionnalisme et Connaissances professionnelles. Ces trois groupes de compétences définissent les trois axes sur lesquels le stagiaire et son supérieur immédiat doivent évaluer le développement des compétences dans le cadre du stage. Chaque groupe se décline en plusieurs domaines de connaissances : 1. Connaissances professionnelles 1.1 Comptabilité générale et information financière 1.2 Comptabilité de gestion 1.3 Certification et services connexes 1.4 Finance et planification financière 1.5 Environnement de l organisation 1.6 Technologies de l information 1.7 Fiscalité 2.Professionnalisme 2.1 Éthique et confiance 2.2 Orientation parties prenantes 2.3 Communication 2.4 Perspective intégrée 2.5 Résolution de problèmes 2.6 Perfectionnement professionnel 2.7 Autoévaluation professionnelle 3. Leadership 3.1 Leadership stratégique et organisationnel et efficacité organisationnelle 3.2 Leadership et développement 3.1 À quel moment le candidat doit compléter un formulaire d évaluation de stage L évaluation périodique du stage est nécessaire en vue de s assurer de la maîtrise suffisante par le stagiaire des compétences professionnelles nécessaires pour exercer la profession de CGA. Le formulaire d évaluation du stage d expérience pratique doit donc être complété après avoir cumulé 12 mois d expérience dans un même poste ou encore lorsqu il y a un changement de poste ou d organisation. Version

11 Ce formulaire doit être complété par le stagiaire et validé par le supérieur immédiat et le maître de stage. Il doit être accompagné d une lettre de l employeur attestant les tâches effectuées par le stagiaire au cours de la période sur laquelle porte l évaluation. Cette lettre peut être très semblable à celle soumise pour l autorisation de stage. Elle ne sera alors qu actualisée et permettra à l Ordre de confirmer que les tâches, prévues initialement, ont bien été réalisées durant la période. 3.2 Comment compléter le formulaire d évaluation du stage Les trois groupes de compétences sont divisés en plusieurs domaines de connaissances, comme indiqué précédemment. Pour chacun de ces domaines, le stagiaire doit d abord indiquer si son stage lui a permis de développer des compétences dans ce domaine de connaissances. Ensuite, il doit indiquer quelles sont les tâches qu il a effectuées qui lui permettent d affirmer un tel développement et à quelle fréquence il les a effectuées. Sur le formulaire, certains descriptifs de tâches effectuées sont déjà indiqués afin de fournir au stagiaire quelques exemples. Il est possible que ces exemples ne couvrent pas toutes les tâches accomplies par le stagiaire pour un domaine de connaissances, il peut alors en ajouter dans les espaces prévus à cet effet. Chaque descriptif de tâches doit être interprété de façon large et peut être adapté en fonction du secteur d activité dans lequel évolue le candidat. Il est important de préciser qu afin qu un stage puisse satisfaire aux exigences règlementaires, il n est pas essentiel que le stagiaire ait développé les compétences de chaque domaine de connaissances des trois groupes de compétences. De façon générale, l Ordre s attend à ce que le stagiaire démontre le développement de ses compétences dans au moins deux domaines de connaissances du groupe de compétences «Connaissances professionnelles». De plus, l Ordre s attend à ce que les compétences de chaque domaine de connaissances des groupes de compétences «Professionnalisme» et «Leadership» soient remplies, et ce, au moins minimalement dans le cadre de la totalité du stage. Lorsque le stagiaire a complété le formulaire, il doit le soumettre à son supérieur immédiat. Ce dernier doit corroborer la fréquence de chaque descriptif de tâches complété par le stagiaire. Le supérieur immédiat s assure également que l ensemble des tâches et responsabilités du stagiaire sont adéquatement rapportées dans le formulaire. Ce sera l occasion de faire le point avec le stagiaire sur sa progression et sur l évolution du développement de ses compétences. Il doit, de plus, signer la section 4.2 du formulaire et y ajouter des commentaires s il le juge à propos. De plus, le maître de stage, lorsqu il n est pas le supérieur immédiat du candidat, doit compléter la section 4.3 du formulaire, après avoir pris connaissance du contenu du formulaire et en avoir discuté avec le stagiaire (voir la section 3.3 pour plus de détails à ce sujet). Version

12 Le formulaire d évaluation du stage, dûment complété, doit être expédié au Service de la formation de l Ordre, accompagné d une lettre d attestation d emploi «actualisée» de son employeur. Cette lettre doit être datée et signée par le supérieur immédiat. Imprimée sur papier entête de l entreprise ou de l organisme, elle doit absolument fournir les renseignements suivants : - Le titre du poste occupé; - La période d emploi avec les dates précises; - Le nombre d heures de travail par semaine; - Pour les stages dans les secteurs publics et privés et en cabinet (hors comptabilité publique), la description détaillée des tâches indiquant le pourcentage de temps consacré à chaque tâche; - Pour les stages en comptabilité publique pour l obtention du permis d auditeur, la description détaillée des tâches indiquant le nombre d heures total effectué pour chaque tâche. L Ordre évaluera les informations soumises et transmettra au candidat, dans un maximum de 30 jours, la confirmation des mois reconnus ou les raisons du refus, le cas échéant. Aucun stage ne peut être sanctionné par l Ordre sans la production du Formulaire d évaluation de stage entièrement complété et dûment conforme. 3.3 Rencontres avec le maître de stage qui n est pas le supérieur immédiat Ces rencontres fournissent au stagiaire l occasion d évaluer la contribution du stage au développement de ses compétences. Afin de se préparer à discuter de façon claire et précise avec son maître de stage, le stagiaire aura déjà entièrement complété son Formulaire d évaluation de stage. Le maître de stage vérifie si le formulaire a été correctement rempli. Il s assure : - De l évolution du stagiaire dans ses fonctions; - De la progression de celui-ci dans la prise en charge des responsabilités; - Dans l ensemble, que les objectifs du stage semblent atteints ou non; - Que le développement des compétences indiquées apparaît plausible à la suite de ses discussions avec le stagiaire. Il doit, de plus, signer la section 4.3 du formulaire et y ajouter des commentaires s il le juge à propos. Version

13 4. CHANGEMENT INITIALEMENT AUTORISÉ Le stagiaire doit aviser l Ordre et son maître de stage de tout changement au stage initialement convenu et autorisé. Le stagiaire qui accède à des nouvelles fonctions, chez le même employeur, doit faire parvenir à l Ordre sa nouvelle description de tâches, car il doit obtenir une nouvelle autorisation à cet effet. Le stagiaire qui change d employeur doit compléter le Formulaire d évaluation de stage pour son ancien emploi accompagné de la lettre d attestation d emploi et soumettre un nouveau Formulaire d autorisation du projet de stage pour son nouvel emploi. Ce formulaire doit être signé par le stagiaire et son nouveau maître de stage et être accompagné de la lettre d attestation d emploi de son nouvel emploi. Le stagiaire qui change de maître de stage en cours de stage doit remplir la section 4. «Identification du maître de stage» du Formulaire d autorisation du projet de stage et la faire signer par son nouveau maître de stage. Il doit ensuite retourner ce formulaire identifié à son nom à l Ordre car il doit obtenir une nouvelle autorisation à cet effet. Pour toute question relativement au stage d expérience pratique, nous vous invitons à communiquer avec le Service de la formation au ou au , poste 284 ou par courriel à Version

Le guide de stage d expérience pratique

Le guide de stage d expérience pratique Le guide de stage d expérience pratique LE GUIDE DE STAGE D EXPÉRIENCE PRATIQUE : UN OUTIL POUR LE STAGIAIRE ET SON MAÎTRE DE STAGE Le Guide de stage d expérience pratique s adresse à toi si : Tu es inscrit

Plus en détail

Guide du stage de formation professionnelle en comptabilité publique

Guide du stage de formation professionnelle en comptabilité publique Guide du stage de formation professionnelle en comptabilité y 2 x Préambule... Le présent guide est destiné à la fois aux stagiaires et aux maîtres de stage en comptabilité. Il présente les diverses modalités

Plus en détail

Formulaire d évaluation du stage d expérience pratique - cheminement CPA, CGA

Formulaire d évaluation du stage d expérience pratique - cheminement CPA, CGA 5, Place Ville Marie, bureau 800 Montréal (Québec) H3B 2G2 T. 514 288.3256 1 800 363.4688 Téléc. 514 843.8375 www.cpaquebec.ca Formulaire d évaluation du stage d expérience pratique - cheminement CPA,

Plus en détail

ECAP : Le niveau Accréditation du programme d études des comptables généraux accrédités

ECAP : Le niveau Accréditation du programme d études des comptables généraux accrédités ECAP : Le niveau Accréditation du programme d études des comptables généraux accrédités Les connaissances comptables et financières, le professionnalisme et le leadership pour les besoins d aujourd hui

Plus en détail

Guide d utilisation du journal de stage

Guide d utilisation du journal de stage Guide d utilisation du journal de stage À l intention des candidats à l exercice de la profession Table des matières Présentation du journal de stage 2 Aperçu des étapes à suivre 2 Étape 1 - Commencer

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION CHARTE DU COMITÉ D AUDIT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION ~ ~ Superviser la qualité et l intégrité de l information financière de la Banque ~ ~ Principales responsabilités assurer

Plus en détail

Formation continue obligatoire

Formation continue obligatoire Formation continue obligatoire POLITIQUE (Organismes) Version décembre 2010 S E R V I C E D U D É V E L O P P E M E N T P R O F E S S I O N N E L Table des matières Section 1 : Information générale 3 1.

Plus en détail

CGA PROGRAMME DE 2 e cycle en EXPERTISE PROFESSIONNELLE (PEP)

CGA PROGRAMME DE 2 e cycle en EXPERTISE PROFESSIONNELLE (PEP) CGA PROGRAMME DE 2 e cycle en EXPERTISE PROFESSIONNELLE (PEP) L Université de Sherbrooke est reconnue par les étudiants comme la meilleure et la plus appréciée des universités francophones au Canada. (Sources

Plus en détail

Exigences en matière d expérience pratique

Exigences en matière d expérience pratique Exigences en matière d expérience pratique des CPA En vigueur le 1 er septembre 2014 Normes nationales 2014 Comptables professionels agréés du Canada Tous droits réservés. Cette publication est protégée

Plus en détail

UQAM Les stages du baccalauréat en communications / relations publiques (7031)

UQAM Les stages du baccalauréat en communications / relations publiques (7031) UQAM Les stages du baccalauréat en communications / relations publiques (7031) Stage1 : COM6050 Superviseure : (Préalable : 45 crédits complétés) Note : pour réaliser un plan de communication dans le cadre

Plus en détail

Guide de l employeur

Guide de l employeur L ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES un partenariat entre les employeurs et le Cégep Guide de l employeur Planifiez votre relève, embauchez un stagiaire! Guide de l employeur Service de recherche et de développement

Plus en détail

IDENTIFICATION. NOM DU STAGIAIRE : N o d étudiant : Adresse complète de la résidence :

IDENTIFICATION. NOM DU STAGIAIRE : N o d étudiant : Adresse complète de la résidence : STAGIAIRE - DEMANDE D INSCRIPTION AU STAGE AVOCAT - DEMANDE D AUTORISATION D AGIR COMME MAÎTRE DE STAGE Articles 26, 27, 28 et 29 du Règlement sur la formation professionnelle des avocats Ce formulaire

Plus en détail

Alerte audit et certification

Alerte audit et certification Alerte audit et certification NORMES CANADIENNES DE MISSIONS DE CERTIFICATION (NCMC) JUILLET 2015 NCMC 3000, Missions d attestation autres que les audits ou examens d informations financières historiques

Plus en détail

L ASSOCIATION DES COMPTABLES GÉNÉRAUX ACCRÉDITÉS DU CANADA. Normes d accès à l exercice en cabinet privé et de maintien du statut Version 2.

L ASSOCIATION DES COMPTABLES GÉNÉRAUX ACCRÉDITÉS DU CANADA. Normes d accès à l exercice en cabinet privé et de maintien du statut Version 2. L ASSOCIATION DES COMPTABLES GÉNÉRAUX ACCRÉDITÉS DU CANADA Normes d accès à l exercice en cabinet privé et de maintien du statut Version 2.1 Association des comptables généraux accrédités du Canada 100

Plus en détail

Demande de permis Candidats du cheminement CPA, CA

Demande de permis Candidats du cheminement CPA, CA 5, Place Ville Marie, bureau 800, Montréal (Québec) H3B 2G2 T. 514 288.3256 1 800 363.4688 www.cpaquebec.ca Demande de permis Candidats du cheminement CPA, CA N.B. Il est inutile de présenter une demande

Plus en détail

Le programme d agrément CPA

Le programme d agrément CPA Le programme d agrément CPA Table des matières Le programme d agrément CPA : généralités... 1 Terminologie... 2 La Grille de compétences des CPA : définir les compétences du CPA débutant... 3 Éléments

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION CHARTE DU COMITÉ D AUDIT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION ~ ~ Superviser la qualité et l intégrité de l information financière de la Banque ~ ~ Principales responsabilités Assurer

Plus en détail

Exigences en matière d expérience pratique des CA

Exigences en matière d expérience pratique des CA Exigences en matière d expérience pratique des CA 2010 Énoncé de mission de l ICCA Notre mission consiste à renforcer la confiance du public envers la profession de CA en agissant dans l intérêt public

Plus en détail

Demande de reconnaissance en vue de l obtention du permis de comptabilité publique

Demande de reconnaissance en vue de l obtention du permis de comptabilité publique 5, Place Ville Marie, bureau 800, Montréal (Québec) H3B 2G2 T. 514 288.3256 1 800 363.4688 Téléc. 514 843.8375 www.cpaquebec.ca Demande de reconnaissance en vue de l obtention du permis de comptabilité

Plus en détail

Aperçu du programme d agrément CPA

Aperçu du programme d agrément CPA Aperçu du programme d agrément CPA Comité de direction CPA et ses groupes de travail consultatifs Formé de professionnels de la formation en comptabilité, le Comité de direction CPA travaille à la conception

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION Principales responsabilités ~~ Être responsable de l évaluation du rendement, de la rémunération et de

Plus en détail

ASSOCIATION DES COMPTABLES GÉNÉRAUX ACCRÉDITÉS DU CANADA. Norme de formation Professionnelle continue Version 1.1

ASSOCIATION DES COMPTABLES GÉNÉRAUX ACCRÉDITÉS DU CANADA. Norme de formation Professionnelle continue Version 1.1 ASSOCIATION DES COMPTABLES GÉNÉRAUX ACCRÉDITÉS DU CANADA Norme de formation Professionnelle continue Version 1.1 Association des comptables généraux accrédités du Canada 100 4200 North Fraser Way Burnaby

Plus en détail

Projet de loi n o 61 Loi sur les comptables professionnels agréés. Résumé

Projet de loi n o 61 Loi sur les comptables professionnels agréés. Résumé Projet de loi n o 61 Loi sur les comptables professionnels agréés Résumé NOTES EXPLICATIVES Projet de loi a été déposé à l Assemblée nationale du Québec le 28 mars 2012 par le ministre de la Justice et

Plus en détail

Charte du conseil d administration de La Banque Toronto-Dominion

Charte du conseil d administration de La Banque Toronto-Dominion Charte du conseil d administration de La Banque Toronto-Dominion ~ ~ Superviser la gestion de l entreprise et des affaires de la Banque ~ ~ Principales responsabilités Nous assurons la surveillance nécessaire

Plus en détail

Programme de formation CGA 2010-2011

Programme de formation CGA 2010-2011 Programme de formation CGA 2010-2011 Votre Ordre fait de vous quelqu un de privilégié POur VOs assurances auto et habitation, PrOfitez de tarifs Préférentiels et d une Valeur sûre à tous POints de Vue

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 620 UTILISATION DES TRAVAUX D UN EXPERT DESIGNE PAR L AUDITEUR

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 620 UTILISATION DES TRAVAUX D UN EXPERT DESIGNE PAR L AUDITEUR NORME INTERNATIONALE D AUDIT 620 UTILISATION DES TRAVAUX D UN EXPERT DESIGNE PAR L AUDITEUR Introduction (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre 2009)

Plus en détail

Cadre des compétences des CGA. Description des compétences des CGA

Cadre des compétences des CGA. Description des compétences des CGA Cadre des compétences des CG Description des compétences des CG nnée universitaire 2010 Révisé en juillet 2009 Table des matières Introduction... 3 ut du cadre des compétences... 3 Groupes de compétences...

Plus en détail

COMPÉTENTS ET POLYVALENTS

COMPÉTENTS ET POLYVALENTS COMPÉTENTS ET POLYVALENTS Les professionnels comptables en entreprise, un élément moteur du succès durable des organisations Les professionnels comptables en entreprise exercent au sein des organisations

Plus en détail

Mandat du Comité sur la gouvernance, le risque et la stratégie VIA Rail Canada inc.

Mandat du Comité sur la gouvernance, le risque et la stratégie VIA Rail Canada inc. Mandat du Comité sur la gouvernance, le risque et la stratégie VIA Rail Canada inc. 1. OBJET Le conseil d administration a délégué au Comité sur la gouvernance, le risque et la stratégie les fonctions

Plus en détail

La gestion des talents pour la collectivité de la gestion financière : la perspective de la fonction publique fédérale

La gestion des talents pour la collectivité de la gestion financière : la perspective de la fonction publique fédérale La gestion des talents pour la collectivité de la gestion financière : la perspective de la fonction publique fédérale Sections de l Atlantique de l IGF Décembre 2014 Présenté par : Sylvie Séguin, CPA,

Plus en détail

Restaurant Brands International Inc. Conseil d administration Lignes directrices sur la gouvernance. Adoptées le 11 décembre 2014

Restaurant Brands International Inc. Conseil d administration Lignes directrices sur la gouvernance. Adoptées le 11 décembre 2014 Restaurant Brands International Inc. Conseil d administration Lignes directrices sur la gouvernance Adoptées le 11 décembre 2014 Le conseil d administration (le «conseil») de Restaurant Brands International

Plus en détail

PRODUITS FORESTIERS RÉSOLU INC. RÈGLES DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION/ DES CANDIDATURES ET DE LA GOUVERNANCE

PRODUITS FORESTIERS RÉSOLU INC. RÈGLES DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION/ DES CANDIDATURES ET DE LA GOUVERNANCE PRODUITS FORESTIERS RÉSOLU INC. RÈGLES DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION/ DES CANDIDATURES ET DE LA GOUVERNANCE En vigueur en date du 1er avril 2014 1. Objet Le comité des ressources

Plus en détail

POLITIQUE SUR LA FORMATION ET SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE SUR LA FORMATION ET SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE SUR LA FORMATION ET SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES Politique adoptée par la Résolution CA-2013-2014-7 du conseil d administration du Conservatoire à sa 26 e séance ordinaire tenue

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE LA GOUVERNANCE D ENTREPRISE, DES RESSOURCES HUMAINES, DES MISES EN CANDIDATURE ET NOMINATIONS ET DE LA RÉMUNÉRATION

CHARTE DU COMITÉ DE LA GOUVERNANCE D ENTREPRISE, DES RESSOURCES HUMAINES, DES MISES EN CANDIDATURE ET NOMINATIONS ET DE LA RÉMUNÉRATION CHARTE DU COMITÉ DE LA GOUVERNANCE D ENTREPRISE, DES RESSOURCES HUMAINES, DES MISES EN CANDIDATURE ET NOMINATIONS ET DE LA RÉMUNÉRATION de GEORGE WESTON LIMITÉE TABLE DES MATIÈRES 1. RESPONSABILITÉS DU

Plus en détail

Questions et réponses

Questions et réponses Questions et réponses Le nouveau programme d agrément CPA : mise en place et calendrier 3 1. Quand aurons-nous plus d informations concrètes sur le nouveau programme d agrément CPA?... 3 2. Quand aurons-nous

Plus en détail

Procédures d admission par équivalence

Procédures d admission par équivalence Procédures d admission par équivalence Conformément à ses règlements et aux exigences prescrites par le Code des professions du Québec, l Ordre des conseillers et conseillères d orientation du Québec (OCCOQ)

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES MANDAT Le Comité de gestion des risques (le «Comité») du Conseil d administration (le «Conseil») a pour mandat d assister le Conseil de la Société canadienne d hypothèques

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014 OFFICE D INVESTISSEMENT DES RÉGIMES DE PENSION («INVESTISSEMENTS PSP») Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014 13 novembre 2014 PSP-Legal 1633578-1 Page 2 INTRODUCTION Le conseil d

Plus en détail

Ce texte a été élaboré par la CSSF à des fins d information ; seul le texte publié au Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg fait foi.

Ce texte a été élaboré par la CSSF à des fins d information ; seul le texte publié au Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg fait foi. Ce texte a été élaboré par la CSSF à des fins d information ; seul le texte publié au Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg fait foi. Règlement grand-ducal du 9 juillet 2013 déterminant les conditions

Plus en détail

Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada Améliorations recommandées pour étude

Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada Améliorations recommandées pour étude Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada Améliorations recommandées pour étude Rapport d inspection des pratiques professionnelles Date : le 16 janvier 2012 Table des matières DÉCLARATION DU VALIDATEUR

Plus en détail

CIRCULAIRE AUX ETABLISSEMENTS DE CREDIT N 2011-06. Objet : Renforcement des règles de bonne gouvernance dans les établissements de crédit.

CIRCULAIRE AUX ETABLISSEMENTS DE CREDIT N 2011-06. Objet : Renforcement des règles de bonne gouvernance dans les établissements de crédit. Tunis, le 20 mai 2011 CIRCULAIRE AUX ETABLISSEMENTS DE CREDIT N 2011-06 Objet : Renforcement des règles de bonne gouvernance dans les établissements de crédit. Le Gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie,

Plus en détail

NORME 5 NORMES ET PROCÉDURE D AUTO-ACCRÉDITATION

NORME 5 NORMES ET PROCÉDURE D AUTO-ACCRÉDITATION NORME 5 NORME ET PROCÉDURE D AUTO-ACCRÉDITATION Bien que cette Norme apparaisse dans le Code canadien de sécurité pour les transporteurs routiers, il est important de noter qu'elle s'applique à tous les

Plus en détail

TIM HORTONS INC. POLITIQUE SUR LES CONTRÔLES ET PROCÉDURES DE COMMUNICATION DE L INFORMATION

TIM HORTONS INC. POLITIQUE SUR LES CONTRÔLES ET PROCÉDURES DE COMMUNICATION DE L INFORMATION A. Objet général TIM HORTONS INC. POLITIQUE SUR LES CONTRÔLES ET PROCÉDURES DE COMMUNICATION DE L INFORMATION Adoptée le 27 octobre 2009 (dernière mise à jour le 6 novembre 2013) L adoption de la présente

Plus en détail

Séance d informations sur l admission au programme court de 2 e cycle CGA

Séance d informations sur l admission au programme court de 2 e cycle CGA Séance d informations sur l admission au programme court de 2 e cycle CGA Le 23 janvier 2008 Nicolas Boivin Représentant universitaire de l Ordre des CGA du Québec Plan de la présentation Le Portail Étudiant

Plus en détail

AU NOUVEAU-BRUNSWICK

AU NOUVEAU-BRUNSWICK PROPOSITION D UNIFICATION DE LA PROFESSION COMPTABLE AU NOUVEAU-BRUNSWICK LE 22 MARS 2013 PROPOSITION D UNIFICATION TABLE DES MATIÈRES 1. SOMMAIRE... 2 2. PRÉAMBULE... 2 3. APPROBATION DES MEMBRES... 3

Plus en détail

Diplôme de deuxième cycle en informatique appliquée Stage/projet en informatique appliquée (8STA971) Trimestres d été, d automne et d hiver.

Diplôme de deuxième cycle en informatique appliquée Stage/projet en informatique appliquée (8STA971) Trimestres d été, d automne et d hiver. Programmes de deuxième cycle en informatique Diplôme de deuxième cycle en informatique appliquée Stage/projet en informatique appliquée (8STA971) Trimestres d été, d automne et d hiver Guide Version octobre

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES SUR LA GOUVERNANCE D ENTREPRISE

LIGNES DIRECTRICES SUR LA GOUVERNANCE D ENTREPRISE LIGNES DIRECTRICES SUR LA GOUVERNANCE D ENTREPRISE INTRODUCTION Les Lignes directrices sur la gouvernance d entreprise encadrent les responsabilités du Conseil d administration et de la direction afin

Plus en détail

Maîtrise en ingénierie profil professionnel (1709) GUIDE DE STAGE

Maîtrise en ingénierie profil professionnel (1709) GUIDE DE STAGE PROGRAMMES DE CYCLES SUPÉRIEURS EN INGÉNIERIE Maîtrise en ingénierie profil professionnel (1709) Projet d intervention en entreprise (6MIG890) GUIDE DE STAGE Version février 2015 DÉPARTEMENT DES SCIENCES

Plus en détail

DES ACQUIS ET DES COMPÉTENCES

DES ACQUIS ET DES COMPÉTENCES (PROGRAMME EN ATTENTE) AEC en ASSURANCE DE DOMMAGES DÉMARCHE DE RECONNAISSANCE DES ACQUIS ET DES COMPÉTENCES Service de la reconnaissance des acquis et des compétences de Lanaudière T 1 888 758-3654 -

Plus en détail

GUIDE DU PROGRAMME DE PARRAINAGE

GUIDE DU PROGRAMME DE PARRAINAGE GUIDE DU PROGRAMME DE PARRAINAGE TABLE DES MATIÈRES 1. Programme 3 2. L ingénieur junior et son parrain : deux partenaires 3 3. Le parrain et ses responsabilités 3 4. Responsabilités de l ingénieur junior

Plus en détail

Formation - Validation des acquis

Formation - Validation des acquis DIPLÔME D ÉTAT D AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE (DEAVS) Mise en œuvre de la validation des acquis de l expérience Circulaire DGAS/ATTS/4 A n 2003-46 du 30 janvier 2003 La loi n 2002-73 du 17 janvier 2002 de

Plus en détail

Outil d évaluation de la FC pour les CIM MD

Outil d évaluation de la FC pour les CIM MD Façon d utiliser le présent document Cet outil est fourni pour aider les candidats aspirant au titre de (CIM MD ) à évaluer la pertinence de leurs activités de formation continue en ce qui a trait aux

Plus en détail

Trousse du présentateur 2014-2015. Cégeps Technique de comptabilité et de gestion

Trousse du présentateur 2014-2015. Cégeps Technique de comptabilité et de gestion Trousse du présentateur 2014-2015 Cégeps Technique de comptabilité et de gestion _pager votre passion. Pros recherchés! Vous avez en main la trousse du présentateur de l Ordre des CPA du Québec. Celle-ci

Plus en détail

Politique de gouvernance. Association des diplômés de l Université Laval

Politique de gouvernance. Association des diplômés de l Université Laval Politique de gouvernance Association des diplômés de l Université Laval Adoptée en décembre 2011 et modifiée en mars 2014 - Page 1 Table des matières 1. Objectifs de la politique de gouvernance... 3 2.

Plus en détail

GUIDE ADMINISTRATIF. Classification et rémunération du personnel d encadrement

GUIDE ADMINISTRATIF. Classification et rémunération du personnel d encadrement GUIDE ADMINISTRATIF Classification et rémunération du personnel d encadrement En vigueur du 1 er avril 2007 au 31 mars 2010 Contenu et rédaction Association québécoise des centres de la petite enfance

Plus en détail

Processus et exigences d accréditation. Centre d expertise en analyse environnementale du Québec

Processus et exigences d accréditation. Centre d expertise en analyse environnementale du Québec Centre d expertise en analyse environnementale du Québec Programme d accréditation des établissements d analyse des émissions des véhicules lourds Processus et exigences d accréditation DR-12-PIEVAL-01

Plus en détail

Programmes coopératifs de:

Programmes coopératifs de: Programmes coopératifs de: Premier cycle : Baccalauréat en administration Baccalauréat en informatique Baccalauréat en relations industrielles et en ressources humaines Deuxième cycle : Maîtrise en gestion

Plus en détail

Le superviseur engagerait-il l étudiant après l obtention de son diplôme?

Le superviseur engagerait-il l étudiant après l obtention de son diplôme? BIO3020 STAGE EN MILIEU DE TRAVAIL Professeur responsable : Thérèse Cabana E-142 Pavillon Marie-Victorin, Tél : 514 343-7564 (pour rendez-vous) therese.cabana@umontreal.ca BUT Le stage en milieu de travail

Plus en détail

Norme ISA 402, Facteurs à considérer pour l audit d entités faisant appel à une société de services

Norme ISA 402, Facteurs à considérer pour l audit d entités faisant appel à une société de services IFAC Board Prise de position définitive 2009 Norme internationale d audit (ISA) Norme ISA 402, Facteurs à considérer pour l audit d entités faisant appel à une société de services Le présent document a

Plus en détail

CIRCULAIRE N o 61-1 AUX BANQUES COMMERCIALES AUX BANQUES D ÉPARGNE ET DE LOGEMENT

CIRCULAIRE N o 61-1 AUX BANQUES COMMERCIALES AUX BANQUES D ÉPARGNE ET DE LOGEMENT Banque de la République d Haïti CIRCULAIRE N o 61-1 AUX BANQUES COMMERCIALES AUX BANQUES D ÉPARGNE ET DE LOGEMENT Les banques et leurs vérificateurs indépendants doivent respecter les dispositions suivantes

Plus en détail

MODALITÉS ADMINISTRATIVES RELATIVES AUX CONDITIONS ET MODALITÉS DE DÉLIVRANCE DES PERMIS DE L'ORDRE DES COMPTABLES AGRÉÉS DU QUÉBEC

MODALITÉS ADMINISTRATIVES RELATIVES AUX CONDITIONS ET MODALITÉS DE DÉLIVRANCE DES PERMIS DE L'ORDRE DES COMPTABLES AGRÉÉS DU QUÉBEC MODALITÉS ADMINISTRATIVES RELATIVES AUX CONDITIONS ET MODALITÉS DE DÉLIVRANCE DES PERMIS DE L'ORDRE DES COMPTABLES AGRÉÉS DU QUÉBEC (version révisée août 2011) 1. Les termes suivants signifient : Section

Plus en détail

CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT

CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT Décembre 2014 CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT 1. CRÉATION Le Conseil d administration de la Banque du Canada (le «Conseil») est constitué en vertu de l article 5 de la Loi sur la Banque du Canada (la «Loi»).

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Le conseil d administration (le «conseil») rend compte à l actionnaire et relève du Parlement par l intermédiaire du ministre de l Industrie. Le conseil assume la responsabilité

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT CHARTE DU COMITÉ D AUDIT Comité d audit 1.1 Membres et quorom Au moins quatre administrateurs, qui seront tous indépendants. Tous les membres du comité d audit doivent posséder des compétences financières

Plus en détail

DIRIGEZ MIEUX. AMÉLIOREZ VOTRE COACHING AUPRÈS DES LEADERS. INSTAUREZ UNE MEILLEURE CULTURE DE LEADERSHIP.

DIRIGEZ MIEUX. AMÉLIOREZ VOTRE COACHING AUPRÈS DES LEADERS. INSTAUREZ UNE MEILLEURE CULTURE DE LEADERSHIP. DIRIGEZ MIEUX. AMÉLIOREZ VOTRE COACHING AUPRÈS DES LEADERS. INSTAUREZ UNE MEILLEURE CULTURE DE LEADERSHIP. MOBILIS PERFORMA PRÉSENTE LE PROGRAMME DE FORMATION PROFESSIONNELLE EN, UNE FORMATION ÉLABORÉE

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION CONTINUE PROCÉDURE D ACCRÉDITATION

PROGRAMME DE FORMATION CONTINUE PROCÉDURE D ACCRÉDITATION PROGRAMME DE FORMATION CONTINUE PROCÉDURE D ACCRÉDITATION 4, place du Commerce, bureau 420, Île des Sœurs (Verdun), Québec H3E 1J4 Téléphone : (514) 767 4040 ou 1 (800) 640 4050 Courriel : info@iqpf.org

Plus en détail

Ordonnance de l OFFT sur la formation professionnelle initiale

Ordonnance de l OFFT sur la formation professionnelle initiale Ordonnance de l OFFT sur la formation professionnelle initiale 1 avec certificat fédéral de capacité (CFC) du 26 septembre 2011 Employée de commerce CFC/Employé de commerce CFC Kauffrau EFZ/Kaufmann EFZ

Plus en détail

COMMANDITÉ DE BROOKFIELD RENEWABLE ENERGY PARTNERS L.P. CHARTE DU COMITÉ D AUDIT

COMMANDITÉ DE BROOKFIELD RENEWABLE ENERGY PARTNERS L.P. CHARTE DU COMITÉ D AUDIT COMMANDITÉ DE BROOKFIELD RENEWABLE ENERGY PARTNERS L.P. CHARTE DU COMITÉ D AUDIT Février 2015 Un comité du conseil d administration (le «conseil») du commandité (le «commandité») de Brookfield Renewable

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION CONTINUE PROCÉDURE D ACCRÉDITATION

PROGRAMME DE FORMATION CONTINUE PROCÉDURE D ACCRÉDITATION PROGRAMME DE FORMATION CONTINUE PROCÉDURE D ACCRÉDITATION 3, place du Commerce, bureau 501, Île des Sœurs (Verdun), Québec H3E 1H7 Téléphone : (514) 767 4040 ou 1 (800) 640 4050 Courriel : info@iqpf.org

Plus en détail

INFO-STAGE À L INTENTION DES ORGANISATIONS 2015-2016

INFO-STAGE À L INTENTION DES ORGANISATIONS 2015-2016 Département de communication Faculté des arts et des sciences INFO-STAGE À L INTENTION DES ORGANISATIONS 2015-2016 Le Département de communication de l Université de Montréal offre un programme de stages

Plus en détail

Profil de compétence et d expérience des administrateurs Des Violons du Roy et de La Chapelle de Québec

Profil de compétence et d expérience des administrateurs Des Violons du Roy et de La Chapelle de Québec Profil de compétence et d expérience des administrateurs Des Violons du Roy et de La Chapelle de Québec Société : Les Violons du Roy et La Chapelle de Québec Date du profil : janvier 2011 Mandat de la

Plus en détail

Règlement du Programme de bourse de démarrage de cabinet de l AJBM. 1- Objectifs

Règlement du Programme de bourse de démarrage de cabinet de l AJBM. 1- Objectifs Règlement du Programme de bourse de démarrage de cabinet de l AJBM 1- Objectifs Le programme de bourse de démarrage de cabinet de l AJBM a pour but de promouvoir l entreprenariat chez les jeunes avocats

Plus en détail

Contenu du profil de compétences. Le profil de compétences des gestionnaires immobiliers membres de l Ordre des évaluateurs agréés du Québec

Contenu du profil de compétences. Le profil de compétences des gestionnaires immobiliers membres de l Ordre des évaluateurs agréés du Québec Le profil de compétences des gestionnaires immobiliers membres de l Ordre des évaluateurs agréés du Québec Près de 15 % des membres de l Ordre des évaluateurs agréés du Québec pratiquent en gestion immobilière,

Plus en détail

Questions et Réponses. DESS en comptabilité professionnelle (DESS CPA)

Questions et Réponses. DESS en comptabilité professionnelle (DESS CPA) Questions et Réponses DESS en comptabilité professionnelle (DESS CPA) Admission 1. Quel est la date limite pour déposer une demande d admission pour l année 2015-2016? 2. Y aura-t-il des admissions à d

Plus en détail

POLITIQUE D ÉVALUATION DES CANDIDATS AU PERMIS D INGÉNIEUR - ÉQUIVALENCE DE DIPLÔME ET DE FORMATION

POLITIQUE D ÉVALUATION DES CANDIDATS AU PERMIS D INGÉNIEUR - ÉQUIVALENCE DE DIPLÔME ET DE FORMATION POLITIQUE D ÉVALUATION DES CANDIDATS AU PERMIS D INGÉNIEUR - ÉQUIVALENCE DE DIPLÔME ET DE FORMATION Règlement sur les normes d équivalence de diplôme et de formation pour la délivrance d un permis de l

Plus en détail

Norme ISA 620, Utilisation par l auditeur des travaux d un expert de son choix

Norme ISA 620, Utilisation par l auditeur des travaux d un expert de son choix IFAC Board Prise de position définitive 2009 Norme internationale d audit (ISA) Norme ISA 620, Utilisation par l auditeur des travaux d un expert de son choix Le présent document a été élaboré et approuvé

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT CHARTE DU COMITÉ D AUDIT I. OBJECTIF GÉNÉRAL ET PRINCIPAL MANDAT Le comité d audit (le «comité») est établi par le conseil d administration (le «conseil») d Ovivo Inc. (la «Société») pour l aider à s acquitter

Plus en détail

PROGRAMME DE BOURSES D EXCELLENCE

PROGRAMME DE BOURSES D EXCELLENCE PROGRAMME DE BOURSES D EXCELLENCE Guide de présentation d une demande de bourse 1 Table des matières Introduction 2 Le programme de bourses d excellence 3 Les conditions d admissibilité 3 Les critères

Plus en détail

Formulaire d inspection professionnelle (FIP) Service de la Surveillance de l exercice Direction des affaires professionnelles

Formulaire d inspection professionnelle (FIP) Service de la Surveillance de l exercice Direction des affaires professionnelles Formulaire d inspection professionnelle (FIP) Direction des affaires professionnelles DIRECTIVES ATTENTION : veuillez sauvegarder les formulaires PDF sur votre ordinateur avant de les remplir, car l utilisation

Plus en détail

Certificat de conformité de l Ordre des Experts-comptables de France

Certificat de conformité de l Ordre des Experts-comptables de France 5, Place Ville Marie, bureau 800, Montréal (Québec) H3B 2G2 T. 514 288.3256 1 800 363.4688 Télec. 514 843.8375 www.cpaquebec.ca DOCUMENT B Certificat de conformité de l Ordre des Experts-comptables de

Plus en détail

Comptabilité, finance et gestion des affaires

Comptabilité, finance et gestion des affaires Comptabilité, finance et gestion des affaires LCA.AX Information : (514) 376-1620, poste 388 Programme de formation Type de sanction Attestation d études collégiales permettant de cumuler 40 unités 1/3.

Plus en détail

GUIDE DE PRÉSENTATION D UNE DEMANDE INITIALE DE PERMIS D ASSUREUR À CHARTE AUTRE QUE QUÉBÉCOISE

GUIDE DE PRÉSENTATION D UNE DEMANDE INITIALE DE PERMIS D ASSUREUR À CHARTE AUTRE QUE QUÉBÉCOISE GUIDE DE PRÉSENTATION D UNE DEMANDE INITIALE DE PERMIS D ASSUREUR À CHARTE AUTRE QUE QUÉBÉCOISE Mars 2008 Ce document a été produit par la Surintendance de l encadrement de la solvabilité de l Autorité

Plus en détail

MANUEL DE POLITIQUES ET PROCÉDURES PROVENANCE : NUMÉRO : DRH-006. Direction des ressources humaines OBJET : EN VIGUEUR :

MANUEL DE POLITIQUES ET PROCÉDURES PROVENANCE : NUMÉRO : DRH-006. Direction des ressources humaines OBJET : EN VIGUEUR : MANUEL DE POLITIQUES ET PROCÉDURES PROVENANCE : Direction des ressources humaines OBJET : Formation et développement des ressources humaines (excluant le personnel cadre) NUMÉRO : DRH-006 EN VIGUEUR :

Plus en détail

Stages de mai à août 2001

Stages de mai à août 2001 Alternance travail-études dans le cadre du DEC en Technologie de conception en électronique Stages de mai à août 2001 Avant-Propos La formule de l alternance travail-études (ATE) est une méthode de formation

Plus en détail

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance Bureau du vérificateur général du Canada Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance Revues des pratiques effectuées au cours de l exercice 2011-2012 Juillet 2012 Revue des pratiques et audit

Plus en détail

ECVET GUIDE POUR LA MOBILITÉ

ECVET GUIDE POUR LA MOBILITÉ ECVET GUIDE POUR LA MOBILITÉ 2 GUIDE POUR LA MOBILITÉ ECVET «Le système européen de crédits d apprentissage pour l enseignement et la formation professionnels (ECVET) est un cadre technique pour le transfert,

Plus en détail

LE PROGRAMME DE MENTORAT LIONS

LE PROGRAMME DE MENTORAT LIONS LE PROGRAMME DE MENTORAT LIONS Guide de base de mentorat TABLE DES MATIÈRES Introduction Au mentoré Au mentor Le programme de mentorat Lions Programme de base de mentorat 5 Programme avancé de mentorat

Plus en détail

ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES ENTRE L AUTORITÉ DES MARCHÉS FINANCIERS DU QUÉBEC

ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES ENTRE L AUTORITÉ DES MARCHÉS FINANCIERS DU QUÉBEC ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES ENTRE L AUTORITÉ DES MARCHÉS FINANCIERS DU QUÉBEC ET L AUTORITÉ DES MARCHÉS FINANCIERS DE LA FRANCE ARRANGEMENT EN VUE

Plus en détail

Guide à l intention du directeur de stage

Guide à l intention du directeur de stage Guide à l intention du directeur de stage Exigences en matière d expérience pratique 2010 En vigueur le 1 er septembre 2010 Table des matières Nouvelles exigences en matière d expérience pratique Introduction...........

Plus en détail

SOINS DE PREMIÈRE LIGNE

SOINS DE PREMIÈRE LIGNE AGRÉMENT DES PROGRAMMES DE FORMATION D INFIRMIÈRE PRATICIENNE SPÉCIALISÉE (IPS) SOINS DE PREMIÈRE LIGNE QUESTIONNAIRE PRÉPARATOIRE À LA VISITE D AGRÉMENT DU PROGRAMME SEPTEMBRE 2011 Ordre des infirmières

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE VÉRIFICATION ET DE GESTION DES RISQUES

CHARTE DU COMITÉ DE VÉRIFICATION ET DE GESTION DES RISQUES CHARTE DU COMITÉ DE VÉRIFICATION ET DE GESTION DES RISQUES MISSION ET PRINCIPALES RESPONSABILITÉS Le comité de vérification (le «Comité») assiste le Conseil d administration (le «Conseil») de Corporation

Plus en détail

RÈGLEMENT RELATIF À LA DÉLIVRANCE ET AU RENOUVELLEMENT DU CERTIFICAT DE REPRÉSENTANT (n o 1)

RÈGLEMENT RELATIF À LA DÉLIVRANCE ET AU RENOUVELLEMENT DU CERTIFICAT DE REPRÉSENTANT (n o 1) RÈGLEMENT RELATIF À LA DÉLIVRANCE ET AU RENOUVELLEMENT DU CERTIFICAT DE REPRÉSENTANT (n o 1) Loi sur la distribution de produits et services financiers (L.R.Q., c. D-9.2, a. 200, 1 er al., par. 1, 2, 3,

Plus en détail

FAQ sur le nouveau programme CPA et les règles de transition

FAQ sur le nouveau programme CPA et les règles de transition FAQ sur le nouveau programme CPA et les règles de transition IMPORTANT : Cette FAQ est à jour au 25 juillet 2013 et elle comprend toute l information disponible à cette date sur le nouveau programme CPA

Plus en détail

Évaluation en vue de l accréditation

Évaluation en vue de l accréditation Évaluation en vue de l accréditation Programme Master of Advanced Studies in Children s Rights (MCR) de l Université de Fribourg et l Institut Universitaire Kurt Bösch Rapport final du Comité de visite

Plus en détail

Poste à temps plein permanent Selon l échelle salariale de la CDRHPNQ en vigueur

Poste à temps plein permanent Selon l échelle salariale de la CDRHPNQ en vigueur AFFICHAGE DE POSTE 2 e affichage Titre du poste : Département : Gestionnaire : Lieu de travail : Catégorie : Salaire : Employés sous gestion : Priorité d embauche : Directeur des Services de soutien Services

Plus en détail

Ce document a été produit par la Surintendance de l encadrement de la solvabilité de l Autorité des marchés financiers.

Ce document a été produit par la Surintendance de l encadrement de la solvabilité de l Autorité des marchés financiers. GUIDE DE PRÉSENTATION D UNE DEMANDE DE CONSTITUTION D UNE COMPAGNIE D ASSURANCE À CHARTE QUÉBÉCOISE Mars 2008 Ce document a été produit par la Surintendance de l encadrement de la solvabilité de l Autorité

Plus en détail

ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES ENTRE LE BARREAU DU QUÉBEC LE CONSEIL NATIONAL DES BARREAUX

ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES ENTRE LE BARREAU DU QUÉBEC LE CONSEIL NATIONAL DES BARREAUX ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES ENTRE LE BARREAU DU QUÉBEC ET LE CONSEIL NATIONAL DES BARREAUX ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES

Plus en détail

LES GRANDS ENJEUX DE LA PROFESSION

LES GRANDS ENJEUX DE LA PROFESSION LES GRANDS ENJEUX DE LA PROFESSION Daniel McMahon, FCPA, FCA Président et chef de la direction Ordre des CPA du Québec CLD de Montréal-Nord, 15 novembre 2012 LE 16 MAI 2012, ADOPTION DE LA LOI SUR LES

Plus en détail

Guide sur le perfectionnement et le développement professionnel ACEP

Guide sur le perfectionnement et le développement professionnel ACEP Guide sur le perfectionnement et le développement professionnel ACEP Table des matières Chapitre I : Énoncé de principes : 1. Préambule. 3 2. Programme de perfectionnement et de développement carrière...

Plus en détail

DESCRIPTION DE POSTE

DESCRIPTION DE POSTE DESCRIPTION DE POSTE 1. IDENTIFICATION DE L'EMPLOI 1.1 Titre d'emploi : Agente ou agent de planification, de programmation et de recherche 1.2 Direction : Direction de la santé publique 1.3 Supérieur immédiat

Plus en détail