Devenir auditeur interne du système des laboratoires d hydrobiologie de l Etat

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Devenir auditeur interne du système 17025 des laboratoires d hydrobiologie de l Etat"

Transcription

1 Conseil Qualité - Audit - Formation Devenir auditeur interne du système des laboratoires d hydrobiologie de l Etat Formation IFORE 1 er, 2 et 3 avril 2014 DREAL Centre par

2 Audit interne dans un laboratoire Sommaire Qu est ce que l audit? L auditeur La communication en audit Application à l audit interne de laboratoire

3 Audit interne dans un laboratoire Politique qualité Revue de direction Détermination des objectifs Elaboration du système Actions préventives et correctives Mise en œuvre du système Contrôle et audit

4 L audit - Définition Processus méthodique, indépendant et documenté permettant d obtenir des preuves d audit et de les évaluer de manière objective pour déterminer dans quelle mesure les critères d audit sont satisfaits. ISO : 2012

5 L audit interne - Principes Processus méthodique: - procédure écrite - liste de vérification / support d audit - plan d audit Processus indépendant: conduit par une personne/équipe n ayant pas de responsabilité directe dans les secteurs à auditer

6 L audit interne - Principes Preuves d audit: Eléments factuels et tangibles Critères d audit: Référentiel(s) selon le(s)quel(s) est réalisé l audit interne Note: ISO 9001, ISO/CEI , CdCh spécifique

7 L audit interne - Principes Question Quels sont les principaux référentiels externes d audit en laboratoire d essais (et/ou d étalonnages)?

8 L audit interne - Principes Réponse: Norme ISO/CEI LAB REF 02 LAB REF 08 GEN REF 11

9 L audit interne - Principes Objectif : Evaluer la conformité et l efficacité des dispositions prises par rapport aux exigences spécifiées AUDIT = Source de progrès

10 L audit interne - Principes Rappels des principes de l audit selon l ISO Déontologie et professionnalisme - Présentation impartiale - Conscience professionnelle - Confidentialité - Indépendance - Approche fondée sur la preuve

11 L audit interne - Déroulement Déclenchement de l audit: 1 -Le laboratoire définit le champ de l audit: - les éléments du SMQ à auditer - les sites (le cas échéant) - les activités - la durée - le(s) référentiel(s)

12 L audit interne - Déroulement Déclenchement de l audit: 2 -Revue préliminaire (fortement recommandée) L auditeur examine le Manuel Qualité (et les autres documents Qualité fournis) du laboratoire. Si le système décrit ne satisfait pas aux exigences, l audit est «suspendu jusqu à plus ample information».

13 L audit interne - Déroulement Préparation de l audit: 1- Plan d audit - son contenu: - objectif et champ d audit - personnes concernées identifiées - documents de référence identifiés - secteur(s) à auditer (départements, services) - langue de l audit, si nécessaire?

14 L audit interne - Déroulement Préparation de l audit: 1 -Plan d audit - son contenu (suite): - dates/durée des principales phases d audit - horaires des réunions à tenir (essentiel!) - exigences en matière de confidentialité (le cas échéant) voir exemple

15 L audit interne - Déroulement Préparation de l audit: 2 -Plan d audit - transmission: - le plan d audit doit être communiqué au préalable (au moins une semaine avant) à l audité - il doit être accepté par l audité Note: il est très souvent établi avec l audité

16 L audit interne - Déroulement Préparation de l audit: 3 -Documents de travail à préparer par l auditeur - objectifs: - faciliter les investigations (pouvoir se référer à une liste de points à examiner) - faciliter la prise de note (essentiel!) - consigner les éventuels écarts - rendre compte des conclusions

17 L audit interne - Déroulement Réalisation de l audit: 4 phases «obligatoires» - réunion d ouverture - recueil de preuves - préparation de la synthèse: définition et rédaction des écarts, points forts et sensibles, pistes d amélioration - réunion de clôture

18 L audit interne - Déroulement Réalisation de l audit: 1 - réunion d ouverture: - présenter l équipe d audit et les audités - rappeler les objectifs de l audit et son champ d application - présenter la méthode suivie - définir le planning - clarifier tout éventuel point obscur

19 L audit interne - Déroulement Réalisation de l audit: 2 -recueil de preuves par: - entretiens - examens de documents - observations d activités

20 L audit interne - Déroulement Réalisation de l audit: 3 Préparation de la synthèse: définition et rédaction d un écart: Quand? - en cours d audit ou - lors de la réunion des auditeurs. Comment? - en analysant les preuves d audit par rapport au référentiel.

21 L audit interne - Déroulement Réalisation de l audit: 4 - réunion de clôture: - entre l équipe d audit et les personnes concernées du secteur audité - présentation et explication (si nécessaire) des éventuels écarts - présentation des conclusions de l équipe d audit

22 L audit interne - Déroulement Rapport - contenu: - objectif et champ d audit - rappel des points examinés (ex: de la norme concernée) - identité des auditeurs - personnes rencontrées - identification des documents de référence

23 L audit interne - Déroulement Rapport - contenu (suite): - écarts constatés (et étayés de preuves) - appréciation sur le respect des exigences du référentiel - points forts, points sensibles, pistes d amélioration identifiées - liste de diffusion du rapport (cf procédure ou à définir préalablement avec l audité)

24 L audit interne - Déroulement Constat - les écarts: Questions à se poser: - quel est l écart? - sur quoi porte t - il? - par rapport à quoi?

25 L audit interne - Déroulement Constat - les écarts: - relever un écart - confirmer l écart - décrire l écart - qualifier l écart

26 L audit interne - Déroulement Constat - les écarts: - basé sur l observation objective - étayé par des preuves tangibles - rapporte fidèlement un état de fait - rédigé au présent - vocabulaire clair et précis

27 L audit interne - Déroulement Constat - les écarts: Le constat n émet pas: - d avis - de recommandation, de conseil - de jugement, d opinion - d hypothèse

28 L audit interne - Déroulement Constat - les écarts: 1 écart critique Exemple de classement Ecart mettant en cause la fiabilité des résultats ou l aptitude du système de management à maintenir le niveau de qualité des prestations.

29 L audit interne - Déroulement Constat - les écarts: 2 écart non critique : écart par rapport au référentiel ne mettant pas en cause la fiabilité des résultats ou l aptitude du SMQ à maintenir le niveau de qualité des prestations

30 L audit interne - Déroulement Suivi d audit: - Actions correctives définies par l audité - Avis de l auditeur peut être souhaitable - Audité met en place et suit l efficacité des mesures correctives - Audit de suivi et solde de l écart - Analyse en revue de direction Ecarts: voir exemples d application

31 L auditeur Définition Qualification Mission Comportement

32 L auditeur - Définition auditeur = personne qui réalise un audit (ISO :2012) audité = organisme qui est audité (ISO :2012)

33 L auditeur - Qualification ISO Enseignement : - au moins secondaire - capacité à exprimer clairement des idées et concepts * à l oral * par écrit

34 L auditeur - Qualification ISO Formation: Aptitudes requises pour effectuer (et manager) des audits: - connaissance des normes - techniques d organisation et de planification - techniques d évaluation et de restitution

35 L auditeur - Qualification ISO Expérience: - au moins 5 ans dont 2 en activité qualité - expérience de l audit * 20 jours minimum d audit sous la responsabilité d un auditeur confirmé * expérience récente (les 3 dernières années)

36 L auditeur - Qualification Qualités Intègre Capable de décision, autonome Diplomate Tenace Observateur Perspicace Polyvalent, ouvert d esprit

37 L auditeur - Mission ISO Le responsable d audit: - définit les exigences de la mission d audit (durée, organisation, spécificités techniques) - prépare l audit - documents de travail - instructions à l équipe - examine les documents du SMQ

38 L auditeur - Mission ISO Le responsable d audit (suite): - signale immédiatement à l audité les non conformités critiques - signale tout obstacle majeur rencontré en cours d audit - rapporte ses conclusions de l audit - «de façon claire et définitive» - «sans retard»

39 L auditeur - Mission ISO Les auditeurs: - respectent les consignes du responsable - rassemblent et analysent les preuves - restent objectifs et attentifs

40 L auditeur - Comportement L auditeur doit: ISO obtenir et évaluer honnêtement et objectivement les faits - demeurer fidèle à l objet de l audit - «sans crainte» - «sans faveur» - évaluer les effets des observations faites

41 L auditeur - Comportement L auditeur doit (suite): ISO évaluer les interactions entre les personnes durant l audit - se concentrer en permanence - réagir efficacement dans les situations difficiles - s adapter aux usages de la profession ou du pays

42 L auditeur - Comportement ISO L auditeur doit (suite): - parvenir à des conclusions communément acceptables fondées sur des observations faites au cours de l audit - rester ferme dans ses conclusions (sauf preuve du contraire)

43 Communication en audit Petit manuel de communication en audit Principes Conduite de l audit Relation auditeur - audité Code de l auditeur

44 Communication - Principes L auditeur et l audité : partenaires avec un même objectif L œil externe de l auditeur + l œil expert de l audité = une synergie L auditeur évalue des faits, non des personnes

45 Communication - Principes L auditeur n a pas deux fois l occasion de faire une à l audité... bonne première impression...et réciproquement!

46 Communication - Conduite de l audit Ce que doit faire l auditeur: - écouter - chercher à comprendre, non à juger - inspirer calme et détente - discuter, ne pas polémiquer - ne pas renvoyer d agressivité - utiliser un langage adapté (!) à son interlocuteur

47 Communication - Conduite de l audit Attention! - aux préjugés de sympathie - aux préjugés d antipathie - aux ressemblances - aux déductions hâtives - à l analyse par rapport à soi - aux observations partielles

48 Communication - Conduite de l audit Pour obtenir les bonnes informations, il faut poser les bonnes questions En audit, la bonne question sera celle qui: - aide l audité à s exprimer, à penser - ne le met pas mal à l aise - ne l influence pas

49 Communication - Conduite de l audit Attitude physique de l auditeur - il regarde son interlocuteur position d écoute - il prend des notes position d intérêt - il parle peu pour mieux écouter position de concentration

50 Communication - Conduite de l audit Attitude physique de l auditeur - il va au-devant des personnes disponibilité - il fait le point après chaque sujet abordé synthèse et analyse

51 Communication - Conduite de l audit - collaborer Ce que doit faire l audité: - exposer des faits - donner des preuves - considérer qu il n y a pas de «question gênante» - avoir à l esprit que l audit est un outil de progrès

52 Communication - Conduite de l audit Rendement de la communication Ce que je veux dire Ce que je dis Ce qu il entend Ce qu il écoute Ce qu il comprend Ce qui l intéresse Ce qu il retient

53 Communication - Conduite de l audit Rendement de la communication Dans une journée d audit, 80% du temps est consacré à: - écouter - regarder * les documents * les enregistrements * les personnes

54 Communication - auditeur/audité L audité voit en l auditeur: - un représentant de la Direction - un intrus - quelqu un ayant accès à toute sorte d informations (pouvoir) - quelqu un que l on est «presque» obligé de recevoir - quelqu un dont il faut se méfier - quelqu un de curieux qui cherche la faille

55 Communication - auditeur/audité L audité: «en général» L auditeur: «et dans ce cas particulier?» L audité: «globalement» L auditeur : «et dans le détail?» L audité: «en principe» L auditeur : «et dans la réalité?»

56 Communication - auditeur/audité L audité: «théoriquement» L auditeur : «et pratiquement?» L audité: «beaucoup, peu» L auditeur : «combien?» L audité: «souvent, parfois» L auditeur : «quand?»

57 Communication - auditeur/audité L audité: «à certains endroits» L auditeur : «où précisément?» L audité: «un petit service» L auditeur : «petit?» L audité: «quelques points» L auditeur : «lesquels?»

58 Communication - Code de l auditeur L auditeur : - n appartient pas à une caste supérieure - n est investi d aucun pouvoir - est un professionnel qui constate [ou pas] des écarts par rapport à un référentiel - respecte un code déontologique voir document remis

59 Communication - Code de l auditeur L auditeur (suite): - ne porte pas de jugement sur les personnes - reste honnête - maintient intégralement le secret professionnel - respecte l audité - se respecte lui même

60 Application pratique La norme NF EN ISO/CEI ( 4.14) Le laboratoire doit effectuer périodiquement, conformément à une procédure et un calendrier prédéfini des audits internes de ses activités.

61 Application pratique L ISO (suite) Les audits internes doivent vérifier la conformité de ses activités: - aux exigences du système de management de la qualité - aux exigences de cette présente norme.

62 Application pratique L ISO (suite) Le programme d audit doit traiter de tous les éléments du système de management de la qualité. Le responsable qualité planifie et organise les audits.

63 Application pratique L ISO (suite) Les audits sont réalisés par un personnel formé et qualifié, indépendant, si possible, de l activité à auditer. Les actions correctives définies lors de l audit doivent être mises en œuvre.

64 Application pratique L ISO (suite) Les secteurs audités, les résultats de l audit et les actions correctives doivent être enregistrés. La direction doit s assurer de la mise en œuvre des actions correctives dans des délais appropriés convenus.

65 Application pratique Document LAB REF 02 du Cofrac

66 Application pratique Document LAB REF 02 du Cofrac

67 Application pratique TEST de TRACABILITE Objectif: Contrôler l application des dispositions qualité tout au long du processus d essai excellent exercice de préparation!

68 Application pratique Méthode: TEST de TRACABILITE 1- prendre un rapport d essai (et/ou un échantillon) 2- concordance avec demande client 3- contrôler son contenu 4- vérifier la concordance avec les cahiers de paillasse ou imprimés de résultats (données brutes)

69 Application pratique TEST de TRACABILITE 5- habilitation des opérateurs 6- existence et validité des modes opératoires 7- enregistrement / suivi de l échantillon 8- aptitude à l emploi des appareils le jour de l essai etc.

70 et pour finir, une autre réflexion «Je sais pourquoi les gens aiment couper du bois. C est une activité où l on voit tout de suite le résultat». Albert Einstein

71 Merci pour votre participation! C est à vous maintenant!

L'audit interne. Si vous ne savez pas comment poser la bonne question, vous ne découvrirez rien. Edwards Deming

L'audit interne. Si vous ne savez pas comment poser la bonne question, vous ne découvrirez rien. Edwards Deming L'audit interne Si vous ne savez pas comment poser la bonne question, vous ne découvrirez rien. Edwards Deming Marie-Hélène GENTIL - Maître de Conférences marie-helene.gentil@u-bordeaux.fr Université de

Plus en détail

CHARTE DE L AUDIT INTERNE

CHARTE DE L AUDIT INTERNE CHARTE DE L AUDIT INTERNE Septembre 2009 Introduction La présente charte définit la mission et le rôle de l audit interne de l Institut National du Cancer (INCa) ainsi que les modalités de sa gouvernance.

Plus en détail

LES FICHES PRATIQUES TKM L AUDIT PROCESSUS SOMMAIRE

LES FICHES PRATIQUES TKM L AUDIT PROCESSUS SOMMAIRE LES FICHES PRATIQUES TKM L AUDIT PROCESSUS SOMMAIRE DEFINITION... 2 OBJECTIFS VISES... 2 ASPECTS PSYCHOLOGIQUES D UN AUDIT... 3 PRINCIPES DE BASE... 3 ACTEURS CONCERNES :... 4 ORGANISATION... 4 VOCABULAIRE...

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA 1 APPEL D OFFRES ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA JUILLET 2013 2 1. OBJET DE L APPEL D OFFRE Réalisation d un accompagnement

Plus en détail

MFQ Midi-Pyrénées v4 02022010 1. Audit interne dans un système de management de la Qualité ou un système intégré

MFQ Midi-Pyrénées v4 02022010 1. Audit interne dans un système de management de la Qualité ou un système intégré v4 02022010 1 Audit interne dans un système de management de la Qualité ou un système intégré Dans certaines entreprises, les audits qualité sont trop souvent perçus comme des contrôles pointilleux des

Plus en détail

Assemblée Générale des Evaluateurs - Section Santé Humaine - Cofrac 28 & 30/06/2010. Documents présents dans le dossier de missionnement :

Assemblée Générale des Evaluateurs - Section Santé Humaine - Cofrac 28 & 30/06/2010. Documents présents dans le dossier de missionnement : 1 Documents présents dans le dossier de missionnement : Fiche d organisation de l évaluation sur site - SH FORM 35. Récapitulatif de la mission avec mise en évidence de certains points qui requièrent une

Plus en détail

Audits internes. OMS/EDQM - Rabat, 27-28 Novembre 2007. Olivier Detongre IPH - Belgium

Audits internes. OMS/EDQM - Rabat, 27-28 Novembre 2007. Olivier Detongre IPH - Belgium 1 Audits internes Olivier Detongre IPH - Belgium OMS/EDQM - Rabat, 27-28 Novembre 2007 FEDERAL PUBLIC SERVICE (FPS) HEALH, FOOD CHAIN SECURITY AND ENVIRONMENT 2 1. Exigences des Normes Norme ISO 17025

Plus en détail

BILLET Benoit COGNE Martin JUIGNE Aurélien TAOUS Amin

BILLET Benoit COGNE Martin JUIGNE Aurélien TAOUS Amin BILLET Benoit COGNE Martin JUIGNE Aurélien TAOUS Amin Audit Un audit est une vérification faite par un tiers dans le but de vérifier si les exigences d une norme sont bien appliquées dans une organisme.

Plus en détail

Processus de l Auditl

Processus de l Auditl LNCPP / CECOMED Processus de l Auditl Système de Management Plan Act Do Check Cette figure illustre l application l du cycle P-D-C-A: P (Planifier Faire Vérifier Agir) Termes et DéfinitionsD Audit: Processus

Plus en détail

CHARTE DE L AUDIT INTERNE DU CMF

CHARTE DE L AUDIT INTERNE DU CMF CHARTE DE L AUDIT INTERNE DU CMF Approuvée par le Collège du CMF en date du 3 juillet 2013 1 La présente charte définit officiellement les missions, les pouvoirs et les responsabilités de la structure

Plus en détail

GUIDE D AUDIT - LABOROUTE

GUIDE D AUDIT - LABOROUTE GUIDE D AUDIT - LABOROUTE Tableau de validation du document Rédigé par Approuvé par Géré par Nom Eric BLANC Thierry KRETZ Fonction Responsable qualité Président du Comité Opérationnel Eric BLANC Responsable

Plus en détail

Tremplins de la Qualité. Tome 2

Tremplins de la Qualité. Tome 2 Tome 2 CET OUVRAGE EST UN GUIDE D INTERPRETATION DE LA NORME NF EN ISO 9001 VERSION 2000 AVANTPROPOS Ce guide d aide à la rédaction du Manuel de Management de la Qualité a été rédigé par la Fédération

Plus en détail

LE PROCESSUS QUALITE DANS UN LABORATOIRE DR TIDIANE SIBY BIO CR

LE PROCESSUS QUALITE DANS UN LABORATOIRE DR TIDIANE SIBY BIO CR LE PROCESSUS QUALITE DANS UN LABORATOIRE DR TIDIANE SIBY 1 LES SPECIFICITES DES LABORATOIRES DE BIOLOGIE MEDICALE ISO 15189 ACCREDITATION CERTIFICATION ACCREDITATION AGREMENT RECONNAISSANCE DE LA CONFORMITE

Plus en détail

Appendice 2. (normative) Structure de niveau supérieur, texte de base identique, termes et définitions de base communs

Appendice 2. (normative) Structure de niveau supérieur, texte de base identique, termes et définitions de base communs Appendice 2 (normative) Structure de niveau supérieur, texte de base identique, termes et définitions de base communs NOTE Dans les propositions de Texte identique, XXX désigne un qualificatif de norme

Plus en détail

RÈGLEMENT DE CERTIFICATION

RÈGLEMENT DE CERTIFICATION QSE_DOC_015 V4.0 RÈGLEMENT DE CERTIFICATION Systèmes de management Tél. : 01 41 98 09 49 - Fax : 01 41 98 09 48 certification@socotec.com Sommaire Introduction 1. Déroulé d une prestation de certification

Plus en détail

PROCEDURE AUDITS QUALITE INTERNES

PROCEDURE AUDITS QUALITE INTERNES PRO 2 PROCEDURE AUDITS QUALITE INTERNES Version A Création 21/06/06 NOM FONCTION SIGNATURE EMISSION Véronique MINZER Animatrice Qualité VERIFICATION Véronique MINZER Animatrice Qualité Validation Denis

Plus en détail

Entourez une évaluation entre 0 (cote minimale) et 5 (cote maximale) ou encore SO = Sans Objet. L étudiant :

Entourez une évaluation entre 0 (cote minimale) et 5 (cote maximale) ou encore SO = Sans Objet. L étudiant : Grille d évaluation du stage d immersion en entreprise de 3 ème bachelier 2014-2015 Etudiant : Entreprise :. Date : Superviseur :. Maitre de stage : Signature :. 1. Evaluation continue [60 pts] Entourez

Plus en détail

MANUEL DE MANAGEMENT DE LA QUALITE. «Votre satisfaction est notre objectif, chacun de son poste est le garant de son application»

MANUEL DE MANAGEMENT DE LA QUALITE. «Votre satisfaction est notre objectif, chacun de son poste est le garant de son application» MANUEL DE MANAGEMENT DE LA QUALITE «Votre satisfaction est notre objectif, chacun de son poste est le garant de son application» SOMMAIRE 1. INTRODUCTION... 4 1.1. Généralités... 4 1.2. Domaine d application...

Plus en détail

Rapport d audit. Processus Type N Libellé Norme

Rapport d audit. Processus Type N Libellé Norme Rapport d audit Date de l audit : lundi 2 décembre 2013 concerné(s) : Direction ; réalisation et maintenir les sous processus traiter les confirmations métrologiques. Référentiel(s) : ISO 9001 : 2008 Objectif

Plus en détail

Dématérialisation des données. Partage d expériences, Evolutions dans le domaine de l accréditation, échanges d auditeurs internes PROGRAMME

Dématérialisation des données. Partage d expériences, Evolutions dans le domaine de l accréditation, échanges d auditeurs internes PROGRAMME Les petits déjeuner du CT M Réunion n 4 du Club de Laboratoires Accrédités Dématérialisation des données Partage d expériences, Evolutions dans le domaine de l accréditation, échanges d auditeurs internes

Plus en détail

Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020. De la version 2005 à la version 2012

Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020. De la version 2005 à la version 2012 Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020 De la version 2005 à la version 2012 Plan de la présentation L intervention sera structurée suivant les 8 chapitres de la norme. Publiée le 1 er mars 2012, homologuée

Plus en détail

COMPÉTENCES, ÉLÉMENTS DE COMPÉTENCES ET RESSOURCES À MOBILISER POUR LE DESS, LA MAÎTRISE PROFESSIONNELLE, LA MAÎTRISE RECHERCHE ET LE DOCTORAT

COMPÉTENCES, ÉLÉMENTS DE COMPÉTENCES ET RESSOURCES À MOBILISER POUR LE DESS, LA MAÎTRISE PROFESSIONNELLE, LA MAÎTRISE RECHERCHE ET LE DOCTORAT Direction des affaires académiques et internationales Études supérieures COMPÉTENCES, ÉLÉMENTS DE COMPÉTENCES ET RESSOURCES À MOBILISER POUR LE DESS, LA MAÎTRISE PROFESSIONNELLE, LA MAÎTRISE RECHERCHE

Plus en détail

DEVENIR ANIMATEUR QUALITÉ

DEVENIR ANIMATEUR QUALITÉ Objectif général : A l issue de la formation, le participant sera capable de : Comprendre le rôle et les missions de l animateur qualité Acquérir les méthodes nécessaires pour mener les missions de l animateur

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : C* Dernière modification : 11/09/2008 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Management d équipe(s) autonome(s) I OBJECTIF

Plus en détail

Préparation à l accréditation ISO/CEI 17 025

Préparation à l accréditation ISO/CEI 17 025 Préparation à l accréditation ISO/CEI 17 025 Projet de Fin d Études 2007 PICARD Laetitia Tuteur: Serge TURLAN Plan a) Présentation Générale Le Contexte Le projet b) Étude de la norme Prescriptions relatives

Plus en détail

La documentation. A. Rivet. Améliorer le système d'organisation d'une unité de recherche. 6 et 7 novembre 2014, Délégation Aquitaine

La documentation. A. Rivet. Améliorer le système d'organisation d'une unité de recherche. 6 et 7 novembre 2014, Délégation Aquitaine La documentation A. Rivet Améliorer le système d'organisation d'une unité de recherche 6 et 7 novembre 2014, Délégation Aquitaine Plan Généralités et définitions La documentation qualité Exemples de documents

Plus en détail

PROCÉDURE DE GESTION DES AUDITS INTERNES ET EVALUATIONS

PROCÉDURE DE GESTION DES AUDITS INTERNES ET EVALUATIONS 1/5 AUDIT INTERNE Audit : examen méthodique et indépendant qui permet de déterminer si les activités (des personnes auditées) et les résultats relatifs à la qualité répondent aux dispositions préétablies.

Plus en détail

Phase 1: Planifier. Les principes. Les principaux référentiels. R Collomp - D Qualité II.2. Cer5f ISO 9001

Phase 1: Planifier. Les principes. Les principaux référentiels. R Collomp - D Qualité II.2. Cer5f ISO 9001 Phase 1: Planifier Les principes Les principaux référentiels 1 Phase 1: Planifier Les principaux référentiels Principes des certifications - accréditations Certification HAS Certification ISO 9001 Certification

Plus en détail

Performance de l audit interne

Performance de l audit interne Performance de l audit interne Par Sophie GRELIER Responsable du Système d Organisation Groupe EUROGICIEL Présidente MFQ Midi-Pyrénées 2008-2009 Sophie.grelier@eurogiciel.fr Sommaire L Audit dans la boucle

Plus en détail

Assurance qualité appliquée aux OMCLs, Rabat, 27&28 Novembre 2007. L. Lempereur, Coordinateur Qualité DLC

Assurance qualité appliquée aux OMCLs, Rabat, 27&28 Novembre 2007. L. Lempereur, Coordinateur Qualité DLC Rabat, 27&28 Novembre 2007 L. Lempereur, Coordinateur Qualité DLC Exigences ISO 17025 relatives au personnel résumées dans 2 chapitres : 4.1 Organisation Points généraux liés au management 5.2 Personnel

Plus en détail

AUDITS QUALITÉ INTERNES

AUDITS QUALITÉ INTERNES AUDITS QUALITÉ INTERNES 0 Ind. Date Etabli par Vérifié par Approuvé par observations 1/6 1. OBJET Cette procédure a pour objet de définir l'organisation, la planification, la réalisation et le suivi des

Plus en détail

FICHE D IDENTITÉ DE LA QUALIFICATION VALIDÉE OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE

FICHE D IDENTITÉ DE LA QUALIFICATION VALIDÉE OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : 2001 01 89 0195 (Cette fiche annule et remplace, à compter du 9 janvier 2007, la précédente fiche d identité) FICHE D IDENTITÉ

Plus en détail

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des composantes du métier en lien avec

Plus en détail

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez Organisation et planification des activités du service Gestion des ressources matérielles Gestion et coordination des informations Relations professionnelles Rédaction et mise en forme de documents professionnels

Plus en détail

Sensibilisation au management de la Qualité

Sensibilisation au management de la Qualité Sensibilisation au management de la Qualité Check Act Do Plan CTHT/CTCP 17 juin 2010 SMQ 1 OBJECTIFS : Connaître les principes du management de la Qualité Identifier les intérêts d une démarche Qualité

Plus en détail

GRILLE D AUDIT SYSTÈME QUALITÉ 17025

GRILLE D AUDIT SYSTÈME QUALITÉ 17025 Centre d expertise en analyse environnementale du Québec Programme d accréditation des laboratoires d analyse environnementale Programme d accréditation des laboratoires d analyse agricole GRILLE D AUDIT

Plus en détail

Conférence Group S - 19/03/2014 Titel Subtitel + auteur L AUDIT SOCIAL, ou comment optimiser ses pratiques sociales 2 1 PROPOS INTRODUCTIFS DÉFINITIONS DE L AUDIT «Forme d observation qui tend à vérifier

Plus en détail

La démarche d amélioration AFTLM OCTOBRE 2012

La démarche d amélioration AFTLM OCTOBRE 2012 La démarche d amélioration continue 1 PLAN -L amélioration continue vue par l ISO EN 15 189 -L amélioration continue demandée par le COFRAC -La démarche d amélioration dans son organisation au quotidien

Plus en détail

Habilitation des organismes évaluateurs pour le référencement selon l ordonnance n 2005-1516. Recueil d exigences

Habilitation des organismes évaluateurs pour le référencement selon l ordonnance n 2005-1516. Recueil d exigences Recueil d exigences Version 1.1 Page 1/13 Historique des versions Date Version Évolutions du document 17/12/2010 1.01 Première version. 29/02/2012 1.1 Prise en compte de la date de la publication de l

Plus en détail

CQP Inter-branches Technicien de la Qualité

CQP Inter-branches Technicien de la Qualité CQP Inter-branches Technicien de la Qualité Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification OBSERVATOIRE DES INDUSTRIES CHIMIQUES Désignation du métier ou des composantes du métier

Plus en détail

AFSSAPS Direction des Laboratoires et des Contrôles Mise en application de la Norme ISO 17025 : exemple de la DLC

AFSSAPS Direction des Laboratoires et des Contrôles Mise en application de la Norme ISO 17025 : exemple de la DLC AFSSAPS Direction des Laboratoires et des Contrôles Mise en application de la Norme ISO 17025 : exemple de la DLC Pierre-Antoine BONNET Directeur du site de Vendargues pierre-antoine.bonnet@afssaps.sante.fr

Plus en détail

Améliorer votre approche processus

Améliorer votre approche processus Améliorer votre approche processus Décrire de manière complète les processus, Mettre en place des tableaux de bord de manière à en surveiller le fonctionnement et à en déterminer l efficacité, Réaliser

Plus en détail

Charte de l audit interne de la Direction Générale de la Dette

Charte de l audit interne de la Direction Générale de la Dette MINISTÈRE DE L ECONOMIE ET DE LA PROSPECTIVE RÉPUBLIQUE GABONAISE Union-Travail-Justice ------------ -------- SECRETARIAT GENERAL ------------ ------------ DIRECTION DE L AUDIT ET DU CONTROLE ------------

Plus en détail

1.1. Qu est ce qu un audit?... 17

1.1. Qu est ce qu un audit?... 17 Table des matières chapitre 1 Le concept d audit 17 1.1. Qu est ce qu un audit?... 17 1.1.1. Principe général... 17 1.1.2. Historique... 19 1.1.3. Définitions des termes particuliers utilisés en audit...

Plus en détail

# 07 Charte de l audit interne

# 07 Charte de l audit interne Politiques et bonnes pratiques # 07 de l audit Direction générale fédérale Service Redevabilité & Qualité Janvier 2015 Approuvé par le Comité des audits Juin 2013 Approuvé par le Directoire fédéral Juillet

Plus en détail

REF01 Référentiel de labellisation des laboratoires de recherche_v3

REF01 Référentiel de labellisation des laboratoires de recherche_v3 Introduction Le présent référentiel de labellisation est destiné aux laboratoires qui souhaitent mettre en place un dispositif de maîtrise de la qualité des mesures. La norme ISO 9001 contient essentiellement

Plus en détail

Audit interne. Audit interne

Audit interne. Audit interne Définition de l'audit interne L'Audit Interne est une activité indépendante et objective qui donne à une organisation une assurance sur le degré de maîtrise de ses opérations, lui apporte ses conseils

Plus en détail

«Sous-traitance et achats dans la conduite de projets» Connaissance et suivi des sociétés (fournisseurs)

«Sous-traitance et achats dans la conduite de projets» Connaissance et suivi des sociétés (fournisseurs) «Sous-traitance et achats dans la conduite de projets» Connaissance et suivi des sociétés (fournisseurs) Bernard Canton Stéphane Clayette Programme 1 - Premières réflexions 2 - Dossier Industriel 3 - Label

Plus en détail

Guide de lecture de la révision 06 du document LAB REF 02

Guide de lecture de la révision 06 du document LAB REF 02 Introduction : Le document LAB REF 02 «Exigences pour l accréditation des laboratoires suivant la norme NF EN ISO/CEI 17025» est un document essentiel à la fois pour les laboratoires accrédités et candidats

Plus en détail

Réseau National de Laboratoires * * * * * * * * * *

Réseau National de Laboratoires * * * * * * * * * * République du Sénégal Ministère de la Santé et de l Action Sociale Direction Générale de la Santé Direction des Laboratoires Réseau National de Laboratoires * * * * * * * * * * PLAN DE MISE EN ŒUVRE DE

Plus en détail

Le labyrinthe qualité ISO 9001:2008

Le labyrinthe qualité ISO 9001:2008 Le labyrinthe qualité ISO 9001:2008 1 La définition de la qualité Aptitude d un ensemble de caractéristiques intrinsèques à satisfaire des exigences (ISO 9000:2000, article 3.1.1) 2 La gestion de la qualité

Plus en détail

Certification et Norme ISO 9001 : 2000

Certification et Norme ISO 9001 : 2000 Certification et Norme ISO 9001 : 2000 La certification concrètement Gestion documentaire Maîtrise des non-conformités Actions correctives et actions préventives Responsabilité de la direction Revue de

Plus en détail

CHARTE DE L AUDIT INTERNE DU CNRS

CHARTE DE L AUDIT INTERNE DU CNRS Direction de l audit interne www.cnrs.fr NE DAI 0 0 00 CHARTE DE L AUDIT INTERNE DU CNRS INTRODUCTION La présente charte définit la mission, le rôle et les responsabilités de la Direction de l audit interne

Plus en détail

Appareils de mesure Réseaux & Télécoms

Appareils de mesure Réseaux & Télécoms MÉTROLOGIE ET RÉPARATION Appareils de mesure Réseaux & Télécoms ASSISTANCE VÉRIFICATION MAINTENANCE ÉTALONNAGE Développons aujourd hui les réseaux de demain EXPERTISE RÉSEAUX & TÉLÉCOMS A travers une veille

Plus en détail

FICHE PRATIQUE. Comparaison entre les exigences des normes ISO 9001, 14001 et OHSAS 18001

FICHE PRATIQUE. Comparaison entre les exigences des normes ISO 9001, 14001 et OHSAS 18001 SARL Capital de 24 000 Siret 350 521 316 00025 NAF 741G créée en 1989 1bis rue Marcel PAUL - 91742 MASSY Cedex Adresse postale : 6 rue SORET 91600 Savigny sur Orge Tél : 33 (0)1 69 44 20 33 Fax : 33 (0)826

Plus en détail

Être auditeur interne pour les dispositifs médicaux

Être auditeur interne pour les dispositifs médicaux Formation à l audit selon ISO 19011 pour l application des normes ISO 9001 et ISO 13485 3 jours Paris le 25, 26 et 27 novembre 2015 Groupe de 10 stagiaires Intervenant : Bertrand Le Blanc Consultant Expert

Plus en détail

CATALOGUE 2015. 21 b boulevard Tellene 13007 Marseille Tél / Fax : 04 91 31 02 17 / 06 12 46 30 26 / tsalmon@wanadoo.fr

CATALOGUE 2015. 21 b boulevard Tellene 13007 Marseille Tél / Fax : 04 91 31 02 17 / 06 12 46 30 26 / tsalmon@wanadoo.fr CATALOGUE 2015 1 LE MOT DU DIRECTEUR Fort du succès de nos formations vous avez été plus nombreux à vouloir poursuivre l aventure avec TS CONSULTANT. Aussi pour satisfaire une demande continuellement forte,

Plus en détail

Référentiel Qualité INRA ALIMENTATION AGRICULTURE ENVIRONNEMENT

Référentiel Qualité INRA ALIMENTATION AGRICULTURE ENVIRONNEMENT Référentiel Qualité INRA ALIMENTATION AGRICULTURE ENVIRONNEMENT Sommaire 1 Domaine d application... 1 1.1 Généralités... 1 1.2 Périmètre d application... 1 2 Management de la Qualité et responsabilité

Plus en détail

Management de la qualité Page: 1 de 5

Management de la qualité Page: 1 de 5 Management de la qualité Numéro: PR_MNG_SMQ_5 Page: 1 de 5 Validité du: 01.01.2011 PROCEDURE DE TRAITEMENT DES RECLMATIONS CLIENTS ET T.U.V.M Sarl Elaboré par: KBD Validé par: TK 1. But et référence normative

Plus en détail

Catalogue de services standard Référence : CAT-SERVICES-2010-A

Catalogue de services standard Référence : CAT-SERVICES-2010-A Catalogue de services standard Référence : CAT-SERVICES-2010-A Dans ce catalogue, le terme Client désigne l entité légale intéressée à l achat de services délivrés par ITE- AUDIT, que cet achat soit un

Plus en détail

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e). Grille d évaluation Identification de l employé(e) Nom : Prénom : Fonction : Date de l évaluation Objectifs de l évaluation 1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

Plus en détail

INTRODUCTION. QSC est un système référentiel de qualité pour la certification des institutions scolaires d enseignement général et professionnel.

INTRODUCTION. QSC est un système référentiel de qualité pour la certification des institutions scolaires d enseignement général et professionnel. INTRODUCTION QSC est un système référentiel de qualité pour la certification des institutions scolaires d enseignement général et professionnel. Ce certificat est destiné à toutes les écoles d enseignement

Plus en détail

La démarche qualité appliquée aux CNR pathologies infectieuses. Nathalie Fonsale CHRU de Saint-Etienne

La démarche qualité appliquée aux CNR pathologies infectieuses. Nathalie Fonsale CHRU de Saint-Etienne La démarche qualité appliquée aux CNR pathologies infectieuses Nathalie Fonsale CHRU de Saint-Etienne Atout majeur : Votre expertise L évaluateur n évalue pas votre expertise Dossier de validation de méthode

Plus en détail

Fiche Contenu 9-1 : Vue d ensemble sur l évaluation

Fiche Contenu 9-1 : Vue d ensemble sur l évaluation Fiche Contenu 9-1 : Vue d ensemble sur l évaluation Rôle dans le système de gestion de la qualité Qu est ce que l évaluation? Pourquoi réaliser une L évaluation est un élément important des 12 points essentiels.

Plus en détail

COMITÉ D AUDIT. minimum de cinq administrateurs nommés par le Conseil, dont obligatoirement le président du Comité des RH et de la rémunération;

COMITÉ D AUDIT. minimum de cinq administrateurs nommés par le Conseil, dont obligatoirement le président du Comité des RH et de la rémunération; COMITÉ D AUDIT 1. Composition et quorum minimum de cinq administrateurs nommés par le Conseil, dont obligatoirement le président du Comité des RH et de la rémunération; seuls des administrateurs indépendants,

Plus en détail

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Neuf pôles d activité La majorité des assistantes ont des activités couvrant ces différents pôles, à des niveaux différents, à l exception

Plus en détail

MANUEL QUALITE. Dédié au secteur géophysique, médical, (référentiel ISO 9001 v2000)

MANUEL QUALITE. Dédié au secteur géophysique, médical, (référentiel ISO 9001 v2000) MANUEL QUALITE SPECIALISTE DANS L USINAGE DE L INCONEL, DU TITANE, DE L ALUMINIUM DE PIECES MECANIQUES DE HAUTE PRECISION EN PETITE, MOYENNE ET GRANDE SERIE Dédié au secteur géophysique, médical, (référentiel

Plus en détail

ISO 9001:2000. CHAPITRE par CHAPITRE

ISO 9001:2000. CHAPITRE par CHAPITRE ISO 9001:2000 PARTIE 2-3 CHAPITRE par CHAPITRE 9001:2000, domaine Satisfaction du client par la prévention des N.C. (ISO 9001:1994) Appliquer efficacement le système pour répondre aux besoins du client

Plus en détail

3 - Sélection des fournisseurs... 4. 4 Marche courante... 5. 4.1 Conditionnement Transport... 5. 4.2 Livraison... 5

3 - Sélection des fournisseurs... 4. 4 Marche courante... 5. 4.1 Conditionnement Transport... 5. 4.2 Livraison... 5 1 SOMMAIRE 1 Introduction... 3 2 Principes... 3 3 - Sélection des fournisseurs... 4 4 Marche courante... 5 4.1 Conditionnement Transport... 5 4.2 Livraison... 5 4.3 - Garantie qualité / Conformité... 5

Plus en détail

Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001-

Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001- Forum QHSE - QUALITE Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001- Laurent GUINAUDY OC2 Consultants Atelier ISO 9001 1 Présentation du Cabinet OC2 Consultants Cabinet créé en 1996 Zone d

Plus en détail

Norme relative au système de gestion des fournisseurs de services de contrôle de l ACSTA (2009)

Norme relative au système de gestion des fournisseurs de services de contrôle de l ACSTA (2009) Public Works and Travaux publics et Government Services Services gouvernementaux Canada Canada Canadian General Standards Board Office des normes générales du Canada Norme relative au système de gestion

Plus en détail

CQPI Technicien qualité

CQPI Technicien qualité CQPI Technicien qualité Public concerné Salariés ou futurs salariés qui auront pour mission d assurer le contrôle de la qualité et de participer à l amélioration des modes de production et/ou à la mise

Plus en détail

Accréditation des laboratoires de ais

Accréditation des laboratoires de ais Accréditation des laboratoires de biologie médicale m français ais Hélène MEHAY Directrice de la section Santé Humaine Cofrac 52 rue Jacques Hillairet 75012 Paris Journée FHF Centre 30 juin 2015 1 L accréditation

Plus en détail

Système de Management Intégré Qualité, Sécurité et Environnement. Un atout pour l entreprise

Système de Management Intégré Qualité, Sécurité et Environnement. Un atout pour l entreprise CCI Moselle, le16 avril 2013 Système de Management Intégré Qualité, Sécurité et Environnement Un atout pour l entreprise Intervention de Olivier Rousseaux, Auditeur QSE, Expert en organisation et management

Plus en détail

M E C A N I Q U E D E P R E C I S I O N

M E C A N I Q U E D E P R E C I S I O N I S O 9 0 0 1 V E R S I O N 2 0 0 8 M E C A N I Q U E D E P R E C I S I O N Sommaire Approbation et diffusion du manuel qualité 4 Gestion des modifications du manuel qualité 5 Présentation de la SARL UNTEL

Plus en détail

Démarche qualité. Responsabilité individuelle

Démarche qualité. Responsabilité individuelle Démarche qualité Réussite collective Basée sur la Responsabilité individuelle Les prophètes Taylor (1919) L inspection doit garantir la conformité 2 Les prophètes W. A. Shewhart (1931) Le contrôle statistique

Plus en détail

Introduction à l ISO/IEC 17025:2005

Introduction à l ISO/IEC 17025:2005 Introduction à l ISO/IEC 17025:2005 Relation avec d autres normes de Management de la Qualité Formation Assurance Qualité LNCM, Rabat 27-29 Novembre 2007 Marta Miquel, EDQM-CoE 1 Histoire de l ISO/IEC

Plus en détail

Pour le Développement d une Relation Durable avec nos Clients

Pour le Développement d une Relation Durable avec nos Clients Pour le Développement d une Relation Durable avec nos Clients Prestation de Certification CERTIFICATION-D D-Indice 7 Applicable le 09//009 CERTIFICATION D Indice 7 Page /7 GLOBAL sas 8, rue du séminaire

Plus en détail

Préface. de Xavier QUÉRAT-HÉMENT

Préface. de Xavier QUÉRAT-HÉMENT Préface de Xavier QUÉRAT-HÉMENT La réussite de toute entreprise, comme le savent les opérationnels au contact de clients de plus en plus exigeants et soumis à une règlementation qui s étoffe régulièrement,

Plus en détail

Charte de l'audit informatique du Groupe

Charte de l'audit informatique du Groupe Direction de la Sécurité Globale du Groupe Destinataires Tous services Contact Hervé Molina Tél : 01.55.44.15.11 Fax : E-mail : herve.molina@laposte.fr Date de validité A partir du 23/07/2012 Annulation

Plus en détail

ECOLE CONDUITE DE PROJET Présenter un dossier compétitif auprès d une agence

ECOLE CONDUITE DE PROJET Présenter un dossier compétitif auprès d une agence ECOLE CONDUITE DE PROJET Présenter un dossier compétitif auprès d une agence Paris, le 10-03-2010 Le Plan Qualité et le montage de projet Corinne JUFFROY Ecole Conduite de Projet - Paris - 10 mars 2010

Plus en détail

------------- ------------ DECRET N /PM DU portant Code de déontologie du secteur de l Audit, de Contrôle et de la Vérification.

------------- ------------ DECRET N /PM DU portant Code de déontologie du secteur de l Audit, de Contrôle et de la Vérification. REPUBLIQUE DU CAMEROUN PAIX TRAVAIL - PATRIE ------------- ------------ DECRET N /PM DU portant Code de déontologie du secteur de l Audit, de Contrôle et de la Vérification. LE PREMIER MINISTRE, CHEF DU

Plus en détail

AUDIT A BLANC OU PRE AUDIT (ISO 9001)

AUDIT A BLANC OU PRE AUDIT (ISO 9001) OFFRE TECHNIQUE ET FINANCIERE Par le Bureau d Etudes Qualitas Côte d Ivoire SA AUDIT A BLANC OU PRE AUDIT (ISO 9001) Qualitas Côte d Ivoire SA est un cabinet créé en 2005. Nos métiers sont : l Audit, le

Plus en détail

FICHE D'IDENTITÉ DE LA QUALIFICATION VALIDÉE. TITRE DE LA QUALIFICATION : Gestionnaire de flux de commandes à l international

FICHE D'IDENTITÉ DE LA QUALIFICATION VALIDÉE. TITRE DE LA QUALIFICATION : Gestionnaire de flux de commandes à l international Commission paritaire nationale de l'emploi de la métallurgie Qualification : MQ 90 12 38 0079 (Cette fiche annule et remplace, à compter du 6 juin 2007, la précédente fiche d identité) FICHE D'IDENTITÉ

Plus en détail

OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE

OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE Commission paritaire nationale de l'emploi de la Métallurgie Qualification : MQ 2007 10 89 0264 FICHE D IDENTITE DE LA QUALIFICATION VALIDEE TITRE DE LA QUALIFICATION : Coordonnateur (trice) du développement

Plus en détail

DIRECTION DE L INFORMATION LEGALE

DIRECTION DE L INFORMATION LEGALE FICHE DE DESCRIPTION DE POSTE DIRECTION DE L INFORMATION LEGALE ET ADMINISTRATIVE TITULAIRE DU POSTE Nom : RESPONSABLE HIERARCHIQUE DIRECT Nom : CHAUMONT Anne Laure Prénom : Fonction : Visa : Visa : Date

Plus en détail

CONTROLES, ANALYSE ET AMELIORATION

CONTROLES, ANALYSE ET AMELIORATION Manuel de management de la qualité Chapitre 5 : CONTROLES, ANALYSE ET AMELIORATION Approuvé par Guy MAZUREK Le 1/10/2014 Visa Page 2 / 8 SOMMAIRE 1 CONTRÔLES DE CONFORMITE... 3 1.1 Contrôle effectués sur

Plus en détail

REFERENTIEL DE CERTIFICATION

REFERENTIEL DE CERTIFICATION REFERENTIEL DE CERTIFICATION DU TITRE PROFESSIONNEL Technicien(ne) Médiation Services Niveau IV Site : http://www.emploi.gouv.fr REFERENTIEL DE CERTIFICATION D'UNE SPECIALITE DU TITRE PROFESSIONNEL DU

Plus en détail

Expérience : Plus de 20 ans d expérience constante dans le domaine de l accompagnement de projet.

Expérience : Plus de 20 ans d expérience constante dans le domaine de l accompagnement de projet. Mme Sylvie LACOSTA Consultante confirmée Qualité Sécurité Environnement Auditrice Qualité certifiée : ICA (Institut de Certification des Auditeurs) ICAE (Institut de Certification des Auditeurs Environnement)

Plus en détail

PLAN DE CONTROLE EXTERNE REFERENTIEL QUALIPSAD

PLAN DE CONTROLE EXTERNE REFERENTIEL QUALIPSAD PLAN DE CONTROLE EXTERNE REFERENTIEL QUALIPSAD Version V4 du 28 mai 2013 Bureau Veritas Certification 1 / 20 SOMMAIRE OBJET, CONDITIONS PREALABLES DE L AUDIT TIERCE PARTIE ET PERIMETRE DE CONFORMITE...

Plus en détail

PROCESSUS DE CERTIFICATION DE SYSTÈME DE MANAGEMENT

PROCESSUS DE CERTIFICATION DE SYSTÈME DE MANAGEMENT PROCESSUS DE CERTIFICATION DE SYSTÈME DE MANAGEMENT CONTROL UNION INSPECTIONS FRANCE 16 rue Pierre Brossolette 76600 Le Havre Tel : 02 35 42 77 22 Processus de Certification de système de management 01

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : D Dernière modification : 30/04/2015 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Responsable d affaires I OBJECTIF PROFESSIONNEL

Plus en détail

I/ PRESENTATION GENERALE DE LA QUALITE : LES CONCEPTS QUALITE EN DIAGNOSTIC

I/ PRESENTATION GENERALE DE LA QUALITE : LES CONCEPTS QUALITE EN DIAGNOSTIC Généralités 3 I/ PRESENTATION GENERALE DE LA QUALITE : LES CONCEPTS QUALITE EN DIAGNOSTIC La multiplicité des acceptations de la notion de Qualité est source de bien de malentendus et de réticences associées

Plus en détail

S.BAYNAUD www.haccp.fr

S.BAYNAUD www.haccp.fr Les référentiels qualité et sécurité des aliments pour les IAA Qualité Sécurité Traçabilité des Aliments 2 bis rue Lamoricière CS 10402 44104 Nantes Cedex 4 Tél : 02 51 72 11 22 Fax 02 51 72 11 33 E.mail

Plus en détail

Instruction. relative à la procédure d habilitation des organismes qui procèdent à la qualification des prestataires de services de confiance

Instruction. relative à la procédure d habilitation des organismes qui procèdent à la qualification des prestataires de services de confiance PREMIER MINISTRE Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale Agence nationale de la sécurité des systèmes d information Paris, le 8 avril 2011 N 1001/ANSSI/SR NOR : PRM D 1 2 0 1 2 9

Plus en détail

TRAITEMENT DES PLAINTES ET RECLAMATIONS

TRAITEMENT DES PLAINTES ET RECLAMATIONS TRAITEMENT DES PLAINTES ET RECLAMATIONS N DE PROCEDURE LSTI 10, AVENUE ANITA CONTI 35400 SAINT-MALO VERSION DATE MAJ PAGE Q010 SAS AU CAPITAL DE 37 000 - SIREN 453 867 863 RCS DE SAINT-MALO COPYRIGHT 2015

Plus en détail

L INTEGRATION D UN NOUVEAU COLLABORATEUR

L INTEGRATION D UN NOUVEAU COLLABORATEUR L INTEGRATION D UN NOUVEAU COLLABORATEUR «Rien ne sert de bien sélectionner, il faut aussi savoir intégrer à point!» Si un recrutement réussi dépend avant toute chose d une solide procédure de sélection,

Plus en détail

Enjeux de la Qualité et Norme ISO 9001

Enjeux de la Qualité et Norme ISO 9001 Enjeux de la Qualité et Norme ISO 9001 Journées Qualité et Chimie A. Rivet ANF Autrans, 2011 Normes et Qualité Introduction : les enjeux de la démarche qualité La qualité : notions La norme ISO 9001 :

Plus en détail

Mise en place d une démarche qualité dans un système d information

Mise en place d une démarche qualité dans un système d information Mise en place d une démarche qualité dans un système d information IMGT The international ImMunoGeneTics information system Laëtitia Regnier, IE Bioinformatique, Responsable Management de la Qualité (RMQ).

Plus en détail