MASTER 2 MANAGEMENT DES ENTREPRISES DANS LES PAYS EMERGENTS ET EN DEVELOPPEMENT

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MASTER 2 MANAGEMENT DES ENTREPRISES DANS LES PAYS EMERGENTS ET EN DEVELOPPEMENT"

Transcription

1 MASTER 2 MANAGEMENT DES ENTREPRISES DANS LES PAYS EMERGENTS ET EN DEVELOPPEMENT Présentation de la formation Directrice HèlaYOUSFI BureauP421 Tel: Contactadministratif: BéatriceCLERY BureauP423 Tel: Fax: Adresse: UniversitéParis Dauphine GFRCREPA,Management&Organisation PlaceduMaréchaldeLattredeTassigny,75775PARISCedex16 Sitewebwww.mped.dauphine.fr Sitedulaboratoire:http://www.crepa.dauphine.fr

2 I OBJECTIFDELAFORMATION L accélérationdel internationalisationdesprocessusdeproduction etdedistributionaucoursdeladernièredécennieahisséles entreprisesaurangd acteursmajeursdeséconomiesendéveloppement.dansuncontexte oùl émergencedenouveauxacteurséconomiques(chine,brésil,inde,)bousculelesidées reçues sur les trajectoires de développement, les entreprises(multinationales ou locales) sontsomméesderéinventerleurrôledansleprocessusdedéveloppement.lesecteurprivé atoujoursétéconçucommeunlevierdudéveloppementéconomiquemaisaujourd huisa fonctionvabienau delàdelasimplecréationderichesse.ilnepeutplusfaireabstraction des difficultés sociales ou des contraintes environnementales dans les pays où il opère. Parallèlement, les acteurs publics conscients de l impact des entreprises sur la société, l économie et l environnement sont de plus en plus soucieux de créer des modes de collaboration optimisant l atteinte des objectifs de développement fixés. Ainsi, les entreprisesplusqu unobjetdespolitiquespubliques,ellesendeviennentlesagents. Le Master «Management dans les Pays Emergents et en Développement» offre une formationprofessionnaliséequiviseundoubleobjectif: a. Il s agit d abord de fournir aux étudiants les connaissances générales et spécifiques qui sont aujourd hui nécessaires pour mieux appréhender les différents aspects du management des entreprises dans les pays émergents etendéveloppement. b. Ensuite, il s agit de fournir aux étudiants les outils théoriques et méthodologiques nécessaires pour une réflexion stratégique sur le rôle des entreprisesentantqu agentdedéveloppement. II PUBLICCONCERNE Cetteformations adresseàdesétudiantsenformationinitiale munisd undiplômebac+4ouéquivalentobtenuparvalidationdes acquisprofessionnels. Chaque année, les profils sont divers: étudiants provenant d écoles de commerce, d universités, d écoles d ingénieurs. Un grand nombre de nationalités sont représentées chaque année(7 ou 8 au minimum), venant d Europe, d Asie, d Afrique et d Amérique du Sud. Page2

3 III DEBOUCHES Lesdébouchésdumaster«Managementdesentreprisesdans lespaysemergentsetendéveloppementsontprincipalement orientésvers: Les entreprises multinationales avec notamment des implantations dans les paysémergentsetendéveloppement Lacréationd entreprisesdanslespaysémergentsetendéveloppement Lesmétiersdusoutienausecteurprivédanslesinstitutionsinternationaleset lesong IV PROGRAMME L ensembledesenseignementsoffertsparcetteformationest regroupéautourdequatreaxes: 1. La compréhension des enjeux du développement et le rôle de l entreprise en tant qu agentdedéveloppement. 2. Les connaissances générales nécessaires pour maîtriser les outils et les techniques fondamentalesdegestionetdemanagement. 3. Des connaissances contextuelles examinant des pratiques managériales dans des contextes socio culturels spécifiques ou étudiant l articulation entre des pratiques et/ou politiquesspécifiquesdedéveloppementetlefonctionnementdusecteurprivé. 4. Un mémoire et un stage où les étudiants développent leurs compétences spécifiquementselonleursambitionsprofessionnellesfutures. Les différents thèmes sont abordés autant que possible selon une approche comparative confrontant les pratiques développées en occident, leur remise en question par les pays émergents et les alternatives offertes aux pays en développement. Les problématiques étudiées sont systématiquement examinées selon la perspective de la multinationale et celle de l entreprise locale. Enfin, une grande place sera accordée à la confrontation de la théorieàdesétudesdecasréels. La formation se divise en 17 modules, dont 15 doivent être validés par l étudiant afin d obtenirsondiplôme. 2 modules sont obligatoires: stage, mémoire. En plus de ces deux modules, l étudiant choisit13des15modulesrestant. Page3

4 Axe1:Lesecteurprivéfaceauxenjeuxdudéveloppement 1. Coursd introductionauxquestionscontemporainesdedéveloppement MarcRaffinot,UniversitéParisDauphine Objectifs Ce cours vise à fournir aux étudiant(e)s les bases fondamentales d une bonne compréhensiondesdébatsrelatifsauxproblèmesdedéveloppement. Lesprincipauxobjectifsdel'enseignement"Introductionauxquestionscontemporaines dedéveloppement»sontlessuivants: - assurerunebonneconnaissancedel'environnementéconomiqueetsocialdespays. - donner une formation en analyse économique des enjeux du développement (macroéconomieetmicroéconomie); - comprendre les fondements macroéconomiques et microéconomiques de la pauvreté; - donner un enseignement sur la politique économique dans les pays en développementouentransition; Contenuducours - partageretmaîtriserlevocabulaireetlesconceptsdesprincipauxorganismesd aide audéveloppement; - discuter des thèmes d actualité liés au développement et à l aide au développement; - réfléchir à la pertinence des politiques de développement nationales et internationales; - discuter des instruments de mesure et d analyse du développement et de la pauvreté. - Comment les fonctionnements des institutions et des marchés expliquent les différentesdynamiquesdeniveauxdevieetdedéveloppementdesentreprises? Plandétailléducours Cours1 Cours2 Cours3 Cours4 Cours5 Cours6 Cours7 Cours8 Mesuresdudéveloppement Politiqueséconomiquesetdéveloppement:l'ajustement structureletau delà Lacroissanceàlongtermeetlesobstaclesàlacroissance Institutions,bonnegouvernanceetcroissanceàlongterme Dualisme,migrationsetdéveloppement Commerceetdéveloppement Financementdudéveloppement Dette,réductionsdedetteetdéveloppement Page4

5 Méthodedetravail Durantlapremièrepartiedelaséancel enseignentprésenteralesprincipauxmatériaux du cours. La seconde partie consistera en des échanges autour d un support qui illustreralapremièrepartieducours. Evaluation Un contrôle continu sera mené sur la base de rendus écrits et oraux des lectures critiques des supports écrits fournis durant le cycle de cours. Un contrôle final des connaissancesseravalidéparunexamenécrit. 2. Innovationetdéveloppementdurable SoniaBenSlimane,UniversitéParisDauphine Objectifducours L objectifdececoursestd étudierlesconditionsdanslesquellesl innovationtechnologique peut favoriser et promouvoir le développement durable. Dans ce sens, l innovation technologiquejoueunrôleclédanslatransformationdusystèmedeproductionactuelvers une meilleure soutenabilité. Mais elle doit s appuyer sur des procédures d aide à la décision plus efficaces et plus participatives. Paradoxalement, l innovation technologique figure parmi les causes d un développement non durable. Cette ambivalence sera étudiée dans le cadre de ce cours. Enfin le de développement de l innovation au service du développement durable sera exploré dans le cadre de proposition de stratégie de développementdespaysendéveloppement. Contenuducours I. Innovation appliquée au développement durable: Aspects méthodologiques et conceptuels 1.Définitiond innovationtechnologiquefavorableaudéveloppementdurable 2.Théorieséconomiquesdudéveloppementdurable. 3.Contexte(composanteenvironnementprivilégiée) II.Politiquesd innovationetdéveloppementdurable 1. Innovationetcroissanceéconomique 2. Casd étude:innovationetbâtiment,innovationetquartierdurable III. EnjeuxdutransferttechnologiqueentrePDetPED 1. Inégalitéssociospatialesetinégalitésécologiques 2. EnjeuxéconomiquesdudéveloppementdurabledanslesPED Méthodedetravail Cours,Cas,Exposésetdiscussions. Evaluation Contrôlecontinu40%(participationetexposés),Devoirsurtable60%. Page5

6 Référencesbibliographiques Aghion. PH, Hemous.D, Reinhilde Veugelers. R, No green growth without innovation, bruegelpolicybrief,issue2009/07,nov2009. Nidumolu.R, Prahald. CK, Rangaswami.MR, Why sustainability is now the key driver of innovation,harvardbusinessreview,sep2009. Conseil de la science et de la technologie, «Innovation et développement durable, L économiededemain», Entreprises,Financementetdéveloppement FrançoisGuéranger,intervenantexterne Objectif L objectifducoursestdefournirauxétudiantslesconceptsessentielsleurpermettant, parlasuite,lorsqu ilstravaillerontdansdesentreprisesoudansdescabinetsdeconseil, desavoirs orienterpourrechercherlesfinancementslesmieuxadaptésàlasituationde l entreprise. Lemoduledistinguelesfinancementsobtenusdesentitésàcaractèreétatique(Agence françaisededéveloppementpourlafrance,usaidpourlesetats Unis ),desfinanceurs multilatéraux (Banque Mondiale, Banques de développement..) ainsi que les financementsoctroyésparlesorganismesprivés. Ondéfinitàcetteoccasionlerôledesplacesfinancièresetlesservicesquel onpeuty trouver.onprésentelessystèmesetlesinstrumentsdepaiement. Enfin, on montre les différences essentielles entre le financement intermédié par le secteurbancaireetlefinancementdésintermédiéparlemarché. Le cours aborde aussi les questions de finance alternative: finance éthique, dont le développementestimportant,etmicro financequireprésenteunepartsignificativedu financementdespmedanslespaysendéveloppement. Laprésentationenesttrèsconcrètegrâceàdesétudesdecas,montrant,parexemple, comment se déroule un appel d offres international et en indiquant comment y répondre. Plandecours Titreducours Entreprises,financementetdéveloppement Thèmeducours Objectif Le financement Montrerlaspécificitédufinancementétatiquedudéveloppement public du développement Lesagencesd Etat Présenter la conception du développement qu ont les Etats et les actionsdefinancementqu ilspratiquent Les organismes Présenter les modalités de financement des projets de multilatéraux développement par les organismes multilatéraux: concepts et procédures. Positionnersonentreprisepourobtenirunfinancementpublic. Le financement des Présenter les particularités du financement international des Page6

7 entreprises entreprisesetdesprojetsdanslespaysendéveloppement Notionsdedroit Donner quelques notions de droit des contrats, notamment en matièreinternationale Lesplacesfinancières Montrerl importancedesplacesfinancièresdanslefinancementdes projetsetlesservicesqu ellespeuventfournirselonlespays. Les systèmes et Insistersurlecaractèreessentieldelacirculationmonétairepourle instruments de financementdesentreprisescommerciales:outilsettechniques. paiement Le financement Détaillerlestechniquesbancairesappropriéespourchaquetypede intermédié financement international. En particulier, présenter le financement deprojet,techniquedemandantuneingénieriejuridiquespécifique etlefinancementislamiquedontledéveloppementestimportant. Le financement Illustrer le financement des entreprises par le marché dans désintermédié différentessituations. Lafinancealternative Présenter l ingénierie toute particulière de la microfinance essentielle pour le développement local et celle de la finance éthique. Méthodedetravail - Coursmagistralinteractif - Uneséanced exposéspargroupede3à5étudiants Evaluation - Participationauxcours - Deuxétudesdecasengroupes - Unexamenécritindividuel 4. Fiscalité des affaires JeanMarieLaurent,EcoleNationald Administration(ENA) Objectif L objectif du cours est de familiariser les participants aux caractéristiques de la déterminationdurésultatdesentreprisesdéjàimplantées(ouquisouhaitelefaire)dans les PED ou en transition et si possible, de les aider à aborder les aspects fiscaux d un projet. Contenu Le cours s attachera à démontrer qu il n existe pas de«modèle fiscal» spécifique des PEDmaisdifférentssystèmesinfluencésparlesréalitéslocales.Ainsi,iln existepasnon plus de «recettes fiscales» particulières, mais différents niveaux d application des principes fiscaux et différentes possibilités offertes aux entreprises selon leurs formes juridiques,leurstaillesetleursmodalitésdefonctionnementetd organisation.l accent seramissurleséchangesentrelesparticipantsainsiquesurlacapacitédenégociation desentreprisesautraversdeleursrôlesetdeleurspoidséconomiques. Page7

8 Méthodedetravail - Cours - Réalisationd undossier Evaluation Dossier à vocation professionnelle. L objectif de ce dossier est de constituer une premièreréférenceprofessionnelleentermesd étudetellequ unsupérieurpourraitle demander.danslemêmeesprit,ledossierdoitêtreconstruitdefaçonàêtrefacilement transmissibleetutilisableparuntiers,commedanslavieprofessionnelle. Axe2:Outilsdegestion 5. Stratégieinternationale LionelGarreau,UniversitéParis Dauphine Objectif Dans un contexte de mondialisation, la compréhension des stratégies et de l organisationdesentreprisesdevientindispensable. Lecoursdestratégieinternationaledoitpermettrede: - Posséderunvocabulairemanagérialenfrançaisetenanglais, - Développervoscapacitésderéflexionsurlesquestionsdestratégieinternationale, - Comprendreetrésoudredescasdestratégieinternationale, - Faire le lien entre les concepts développés par les théories et les situations concrètesdesentreprises, - PosséderuneculturegénéraleenmatièredeManagement. Planducours - Conceptsetdémarchedelastratégie - Diagnosticexterneinternational - Diagnosticinterne:ressourcesetcompétencespourunestratégieinternationale - Leschoixstratégiquesbusinessetcorporate - Stratégie«BottomofthePyramid» - StratégiesdeDéveloppementInternational - Organisationetstratégie:lesrelationssiège filiales Méthodedetravail - Lecturesàréaliseravantlecours - Apportsthéoriquesencours - Travailsurdescaspratiquespourchaquethèmeabordé - Caspratiqueréalisétoutaulongdusemestre Evaluation - Examen50% - Caspratique(dossierstratégied entreprise)50% Page8

9 6. Enjeuxdelacroissancepartenarialepourlesentreprises FabienBlanchot,UniversitéParis Dauphine Objectif Les alliances, partenariats, coopérations sont des leviers du développement et de la compétitivité des organisations aussi bien marchandes que non marchandes. En particulier,desrecherchesmontrentquelesjoint venturesentreentrepriseslocaleset étrangèresdanslespedpeuventconstituerdesformesd organisationparticulièrement performantes(comparativementauxautrestypesd entreprisessituéesdanslesped). Dansunpremiertemps,ondresseraunpanoramadesformesquepeuventrevêtirces opérationsetonpréciseraleurspécificitéainsiqueleursliensavecledéveloppement,la croissanceetlacompétitivité. Ensuite,l objectifseradedonnerauxparticipantsduséminairelesmoyens: - d apprécier les avantages, limites et risques des alliances, partenariats, coopérations, - d identifierlescontextesdanslesquelsilestpertinentd yrecourir - d élaborerunedémarchepourlasélectiond unpartenaire, - decontribueràladéfinitiondesmodalitésd unaccord, - d évaluerlaperformancedecesopérationsetdecontribueràleurpilotage. Une attention toute particulière sera accordée aux enjeux du multiculturalisme et des asymétries possibles dans le cas des alliances entre entreprises de PED et multinationales. Planducours - Alliance,partenariat,coopération,F&A:mêmeréalité? - Avantages motifspossibles,limitesetrisquesdesopérationsconjointes - Mesuredusuccèsetfacteursclésdusuccèsd unealliance(etd unef&a) - Contextesdepertinenced unealliance(etd unef&a) - Sélectiond unpartenaire:enjeux&critères - Cas - Pointsclésàtraiterdanslecadredelaconclusiond unaccord - Approchesetleviersdupilotagedesalliances(etdesF&A) Méthodedetravail: Le cas Renault Nissan sera utilisé comme fil rouge. Il devra être lu par les participants dèsladeuxièmeséanceduséminaire. Par ailleurs, chaque séance sera précédée d un point sur l actualité hebdomadaire en matièred alliancesstratégiques.chaqueparticipantdevra,àceteffet,avoirluetanalysé lesproposrelatifsàuneopérationconjointeayantétéannoncéedanslapresselorsdela semaineprécédantleséminaire. Évaluation: - Unmémoireportantsurl étuded unealliancestratégiqueimpliquantaumoinsune entreprised unped. - Unexamenécrit Page9

10 7. InformationetOrganisation CharlotteFillol,universitéParis Dauphine Objectif Dansl économieditedel informationetdelaconnaissance,l appréhensiondecesdeux notions et de leur influence sur les organisations actuelles devient une compétence essentielledesmanagersdedemain. Cecours«Information&Organisation»alesvocationspédagogiquessuivantes: - Distinguer les notions d information et de connaissance, tout en soulignant leur caractèreessentieldanslesorganisationsetlastratégied entreprise - Appréhenderlesoutilsdegestiondel information(notammentleserpetcrm) - Comprendrelaproblématiquedelagestiondesconnaissances - Etreenmesuredeformulerunestratégiedegestiondesconnaissances Planducours - Informationetconnaissanceauseindesorganisationsetaucœurdelastratégie - Gérerl informationdansuneorganisation:l ERP - Gérerl informationclient:lecrm - Gérerlesconnaissances:lesstratégiesetoutils Méthodedetravail - Lecturespréalablesaucours - Apportsthéoriquesencours - Travailsurdescaspratiqueset/oumisesensituation Evaluation - Caspratique(50%) - Examen(50%) 8. Marketinginternational AgnèsBoutin,UniversitéParis Dauphine Objectif Ce cours a pour objet d aborder les principaux problèmes qui se posent sur un plan décisionnel et organisationnel aux entreprises concernées par un développement de leursactivitéscommercialesàl étranger,qu ils agissed exportation,d implantationde filialesoudepartenariat.ilviseenparticulieràsensibiliserlesétudiantsauxconcepts, méthodes et formes d organisation spécifiques à la mise en œuvre d une stratégie marketing orientée vers la conquête des marchés étrangers, quelle que soit la zone géographiqueconcernée,uneinflexionparticulièreétantdonnéeaucasdesentreprises quisouhaitentcommercialiserleursproduitsdansdespaysendéveloppement. Page10

11 Contenu: - Lerôledumarketinginternationaldansleprocessusdedéveloppementinternational desentreprises - MarketingInternationalvsMarketingStratégique - L influence grandissante de l environnement culturel dans la mise en œuvre d une démarchedemarketinginternationaletlescontraintesspécifiquesliéesàladiversité culturelledespaysendéveloppement - Ladémarched étudesetdesélectiondesmarchésétrangers - Lesprincipalespolitiquesdumarketingmixinternational:produit,communication, prix,distribution. - Les différentes modalités d accès aux marchés étrangers : de l exportation à la compensation Plandétailléducours - 1èreet2èmeséances:Lesbutsetlesenjeuxdumarketinginternational - 3èmeséance:Lerôledelaculturedanslesdécisionsdumarketinginternational - 4èmeséance:L analysedesopportunitésàl exportation - 5èmeséance:Lesétudesdemarchéinternationales - 6èmeséance:Leschoixstratégiquesetopérationnelsdumarketinginternational - 7èmeet8èmeséances:Lesdifférentesmodalitésd accèsauxmarchésétrangers:la politiquededistributioninternationale Méthodedetravail: - Approchedesprincipauxconceptsetméthodesautraversdecoursetd exposés - Etudedecas - Préparation d un dossier de lancement d un produit dans un pays en développement ou émergent: analyse exploratoire du pays, choix d un produit, détermination de la cible et du positionnement, formulation d une stratégie marketing. Evaluation: - Participation(exposéetétudedecasengroupe):25% - Préparationdudossier(engroupe):25% - Devoirsurtableindividuel:50% 9. Entrepreneuriat&Développement CatherineLeger Jarniou,UniversitéParis Dauphine GeorgesKalousis,intervenantexterne Contenu: - Gestiondeprojetsinnovants - Mise en évidence de tous les aspects du montage d un projet de création d entrepriseconcretapportéparlesélèves - Cohérencedeladémarcheetdutravailenéquipe Page11

12 Pédagogie: - Apportsconceptuelssurlacréationd unbusinessplan - Travailenéquipessurlaconstructionparétapesd unbp - Accompagnement&suiviparmail - TravailsurlelogicielEBP - ApprentissagedelacommunicationduBP(présentationorale) Contenu: - Présentationdesobjectifsetméthodologiedetravailengroupe - Travailenéquipes: - Fichen 1 Equipe - Fichen 2 Idéesdecréationetchoixduprojet - Fichen 3 Marchéetpositionnement - Fichen 4 Marketing - Fichen 5 Finance - TravailenéquipessurlafinalisationduBusinessPlan - PrésentationoraledesBusinessPlan Evaluation: - BusinessPlanécrit 50% - Soutenance 50% 10. Managementdesprojets JeanMarcelDalbarade,UniversitéParis Dauphine Objectifs Cetenseignement,danssapartiethéorique,apportelesconnaissancesgénéralessurla conception et la conduite de projets. Il met l accent sur l aspect méthodologique, organisationnel, sur les techniques d analyse financière, d ordonnancement et de contrôle. Contenu Après la présentation des techniques de choix des projets d investissement privés, on abordel analysedesprojetsdedéveloppementetdeleursincidenceséconomiques. Une deuxième partie est consacrée à la planification et au suivi des projets. Le logiciel MSProjectestutilisé. Des cas pratiques, choisis essentiellement dans le domaine des projets internationaux, sontparailleurstraitésparlesétudiants Plandétailléducours - Introductionaumanagementdeprojets - Rentabilitédesprojetsd investissement.techniqued actualisationetautrescritères enenvironnementcertain. - Critèresdechoixenenvironnementincertainetgestiondesrisques. - Critèresdechoixdesprojetsdedéveloppement,prixdirecteurs,méthodedeseffets. - Planificationdesprojets.Techniqued ordonnancement Page12

13 - Gestiondesressourcesetdescoûts - Caspratiquesensalleinformatique Méthodedetravail Coursetcaspratiquesengroupe. Dernièreséanceensalleinformatique Evaluation - ApplicationindividuellesurMSProjectetExcel - Devoirsurtable 11. Contributiondel'entrepriseaudéveloppementsocialethumain DaniellePicard,UniversitéParis Dauphine Objectif L'objetdececoursestdemettreenévidencepourquoietcommentlescollectivitésde travail(entreprises,administrations,etc.)peuventêtreamenéesàchercheràcontribuer au développement humain et social, et plus particulièrement à assurer les meilleures conditions possibles d épanouissement (ou de bien être) des personnes qui travaillent enleursein. La démarche consiste à interroger les logiques socio économiques qui peuvent soustendre le développement stratégique de diverses collectivités de travail. Les choix portent prioritairement sur des entreprises implantées dans des pays émergents, des administrationsdepaysendéveloppementoudeso.n.g.ils agitdeprendreconscience du poids relatif des contraintes contextuelles (pressions juridiques, contrôle des pratiquespardessyndicats,desassociations,desmédias,desorganismesdenotation) et de mises en œuvre multiples de politiques de responsabilité sociale. Les modes d interrogations relèvent des approches de l audit social (audit de conformité, audit stratégique, audit d efficacité). Le positionnement principal consiste à simuler un audit enréponseàlademanded unemployeursoucieuxd apprécierlesréalisationseffectives de la stratégie de développement durable choisie (dans la collectivité de travail contrôlée, chez les fournisseurs ou les sous traitants, etc.). Il peut aussi consister à transposer des raisonnements d organismes d évaluation non rémunérés par l employeur. Contenu Lesthèmesd auditdudéveloppementhumainétudiéssont: - Lesdroitsetleslibertésassurésauxpersonnessurleurlieudetravail(luttecontre lesdiscriminations,libertéd expression,droitssyndicaux,etc.) - Les conditions de travail offertes(rétribution, type de contrat de travail ou de lien d emploi, conditions de santé physique et mentale induites par le travail et le contextedecelui ci), - L accès au développement des compétences et à la construction des conditions d une«carrièreprofessionnelle». Page13

14 Evaluation: - 50 % sur un examen final de 3 heures portant sur une étude de cas reprenant chacundesthèmesétudiés - 50% sur une enquête d audit social réalisée auprès d une collectivité de travail choisieparl étudiant(travailpossibleengroupede3personnesmaximum) Axe3:Entreprises,développementetdiversitédescontextessocio économiques 12. Managementetcultures HèlaYousfi,UniversitéParis Dauphine Objectifs Les étudiants doivent être en mesure à l issue de ce cours d utiliser les connaissances acquisespourmieuxappréhenderlesdéfisdel adaptationdes outilsdegestionàdes contextesculturelsdifférentsainsiquelesenjeuxdescollaborationsinterculturelles. Contenu Dans un premier temps, il s agit de fournir aux étudiants les outils théoriques et méthodologiquesnécessairespourcomprendrelamanièredontlacultureinfluenceles pratiquesdegestion.dansunsecondtemps,ils agitdevoircommentcesoutilspeuvent être utilisés concrètement au niveau des pays émergents et en développement notammentàtraversl étudedecaspratiques. Plandétailléducours - Introduction:Lamanièredontl influencedelacultureaétépenséedanslesthéories de développement: De la théorie de la «modernisation» à l approche par les «capabilités»etledéveloppementdurable. - Cultureetmanagement:approchesquantitatives. - Cultureetmanagement:approchesinterprétatives. - L enracinement culturel des pratiques de gestion réputées «universelles»(france, Japon,Etats Unis,etc.) - Défis de la modernisation du «management» dans les pays en développement: Afrique,Amériquelatine,AsieduSudEst. - Les entreprises multinationalesdans les pays en développement: Valeurs universellesetadaptationslocales. - Lesenjeuxdumanagementinterculturel. Méthodedetravail Cas,exposés,présentationsd ouvragesetdiscussions. Evaluation Contrôlecontinu40%(participationetexposés) Devoirsurtable Page14

15 13. Stratégie des entreprises de l Amérique latine: enjeux politiques et défis économiques RodrigoBandeiradeMello,FGVSaoPaulo,Brésil Objectif Le module a comme objectif de fournir les fondements théoriques et empiriques nécessairespourmeneràuneréflexionsurlastratégiedesentreprisesfaisantfaceàun environnementinstitutionnelfaible,auxinterventionsdugouvernementetàuneculture particulière des affaires en Amérique latine. L approche du sujet suit une perspective institutionnelle, historique et politique. Nous allons nous focaliser sur comment les différentesformesorganisationnellesapparaissentetcommentlesentreprisesévoluent entrel hostilitéetladépendanceenvironnementaleetlesopportunitésdumarché. Plandecours - Introductionàl AmériqueLatine - L histoire du développement économique et l implantation des idées néolibérales danslarégion - Lesenvironnementspolitiquesetinstitutionnels - Laformeorganisationnelledesgroupeséconomiques - Larecherchedel avantageconcurrentielhorsmarché Méthodedetravail Le module suivra l approche d enseignement centrée sur le participant. Les étudiants seront encouragés à participer activement dans le débat et dans la discussion lors des étudesdecas.l objectifdecetengagementestdefaireconstruireunclimatfavorable pourl apprentissagecollectif.lesdébatssedéroulerontautourdesarticlessélectionnés dans les revues managériales et des études de cas. Les diapositives seront mises à dispositionsdesparticipants. Evaluation Les participants seront évalués par leur engagement dans le débat et aussi par une présentationoraleengroupesuruneétudedecaschoisie.desactivitéssupplémentaires individuelles, telle qu une évaluation écrite ou un rapport technique, peuvent être exigés. Page15

16 14. Afrique,DéfisduDéveloppement Maxime Jean Claude HOUNYOVI, Professeur Assistant àl'université d'abomey Calavi (UAC),FASEG,Cotonou(Bénin) Objectif C estfairedel évidencequed affirmerquelaquestiondudéveloppementdel Afrique estdevenueunvéritabledéfi.l échecdetouteslesstratégiesdedéveloppementdepuis lesindépendancesàcejourl illustretrèsbien.desprogrammesd Ajustementstructurel auxmultiplesetmultiformesprogrammesderéductiondelapauvreté,onatoutessayé. Maislecontinentestplussousdéveloppéquejamais,pluspauvrequejamais.D ailleurs les institutions internationales mettent désormais l accent sur la réduction de la pauvreté,suggérantquelecontinentaperdulabatailledudéveloppement. Planducours - Les vagues de privatisation en Afrique au sud du Sahara des années 90 à ce jour: bilanetperspectives. - LesimpactsdurachatdeladetteprivéeoupubliquedesEtatsafricainsparlesfonds vautourssurl endettementducontinent:lecasdelazambieetducongo Brazzaville (casjacksonltdc/snpc). - LerenforcementdescapacitésenAfrique:quandl Afriquechassesescompétences. - La résistance de l Afrique à la crise financière internationaleou les symptômes manifestesdumal développementducontinent. - Quelenvironnementdesaffairespourquelinvestisseur? - Quelmodèlededéveloppementpourl Afrique? - LeNEPAD:forcesetfaiblessesd unprojetdedéveloppement. - Laquestiond unemonnaieafricaine Méthodedetravail L approche interactive sera privilégiée. Des documents seront distribués aux étudiants avant le démarrage du module pour leur permettre de participer activement aux échanges,dansuneperspective«incidentcritique». Danscertainscas,commelethèmeN Iparexemple(vaguesdeprivatisation ),l écoute parlesétudiantsd unextraitdel émissionsur«lesvaguesdeprivatisationenafrique» réaliséeparradio FranceInternationaleenfévrier2010estenvisagée.Onpourramême leurremettreuneversioncomplètedel émission. Evaluation Réalisation par les étudiants (groupes) de dossier sur un thème de leur choix, initialementvalidéparl enseignant.lacapacitéd analysedesétudiantsferal objetd un grandintérêt. Page16

17 15. Managementdesentreprisesdanslecontexteasiatique Partie1:AsieduSudetdel Est SakuraSHIMADA,doctorante,UniversitéParis Dauphine Objectifs Lespaysasiatiquesrecouvrentunegrandediversitéentermesd Histoire,deniveaude développement économique, de régime politique, de religion ou encore de langue. L objectifdececoursestdedégagerdesthématiquestransversalesaumanagementen Asie, tout en prenant compte de ses différentes déclinaisons. Les étudiants se familiariseront avec des concepts clés qui leur permettront de mieux comprendre le mode de fonctionnement des individus et des firmes en Asie. En particulier, le management des entreprises en Inde fera l objet d une étude approfondie sur quatre séances. Plandétailléducours Introduction:paysetculturesasiatiques,similitudesetdiversité lanotiondefamille,declanetderéseau,auxniveauxdesindividusetdesentreprises lesrelationsetat entreprises leprocessusdenégociationetdeprisededécision Méthodedetravail Les cours seront illustrés par des exemples de cas concrets, dans une approche interactive avec les étudiants. Les thématiques abordées seront complétées par des mini exposésquidonnerontlieuàunediscussion. Evaluation Deuxévaluationsécritessurdesthématiquesabordéesdurantlescours Partie2:India(inenglish) BhumikaGUPTA,MaîtredeConférences,TelecomEcoledeManagement CourseDescription The course opens with general discussion and examples of the impact of culture on international business. The introduction also includes learning of basic concepts and their impact on the way we do business. In the second part we focus on culture and businessinindia.welearnaboutindianworkvalues,aswellasonthecharacteristicsof Indianorganizations,managementandstyleofcommunication.Inthethirdpartofthe courseweintegratebasicconcepts,aswellasthespecificknowledgeaboutcultureand business in India to analyze selected topics related to the interface between Indian, French and employees of other part of the world in the workplace(e.g., What are the sources of difficulties in intercultural business communication and knowledge transfer betweenindianandfranceemployeesinthehigh Techindustry). Page17

18 Courserequirementsandgradecomposition: Classparticipation 40%ofthecoursegrade ClassAttendance 10%ofthecoursegrade Finalexam 50%ofthecoursegrade Axe4:Constructionpersonnelleduparcoursprofessionnel 16. Mémoires(obligatoire) LionelGarreau,UniversitéParis Dauphine Un mémoire est exigé pour l ensemble des étudiants sur une problématique liée au managementdesorganisationsdanslespaysémergentsetendéveloppement. Chaqueétudiantchoisituntuteurauseindel équipeenseignanteselonl orientationde sonsujetpourencadrerlemémoire.cetuteurévaluelemémoireetpeutdéciderdela tenued unesoutenancepourévaluerlemémoire. 17. Stage(obligatoire) SergePerrot,UniversitéParis Dauphine Unstageobligatoirede3à6moiscomplètelaformation(findesstagesle31décembre auplustard). Lestagedonnelieuàl écritured unrapportdestage. Voirci aprèspourunedescriptionplusprécisedustage. Page18

19 V LESTAGE Touslesétudiantsdoiventeffectueràpartirdumoisd'avrilunstage d'unepériodedetroismoisminimum.larecherchedustageest effectuéeparl'étudiant.lesétudiantsdumastermpedontaccèsauservicedesstagesde l'universitéparisdauphineaccessibleàl'adressesuivante: stages.dauphine.fr/ Voici une liste d'organisations (entreprises, ONG, services publics) qui ont accueilli nos étudiants en stage au cours de deux dernières années. Le large éventail recouvert par les secteursetmissionsauseindecesorganisationsmontrelapalettedecompétencesriches détenues par les étudiants avant leur arrivée dans notre formation et qu'ils acquièrent au coursdumastermped. GEMoneyBank,http://banque.gemoneybank.fr/fr/ SociétéGénérale:http://www.societegenerale.fr/ Coopération92,http://www.cooperation92.fr/ AdHominemInternational,http://www.ad hominem.com/ INJEP, Institut National de la jeunesse et Education Populaire, TeamCreatif,http://www.team creatif.com/ VIZEUMFrance,http://www.vizeum.com/ TolunaSAS,http://www.toluna group.com/ RegusGroup,http://www.regus.fr/ FirstFinance,http://www.first finance.fr/ CRID,http://www.crid.asso.fr/ ProgrammeSolidaritéEau,http://www.pseau.org/ VI CONTROLEDESCONNAISSANCES Unenoteaumoinségaleà10doitêtreobtenuedans chacundesmodules,sanscompensationpossibleentrelesmodules. Lesexamensontlieusousformed épreuveécrite. Unexamenderattrapageestprévudanschaquemodule,àl exceptiondustage. Laprésenceauxenseignementsestobligatoire.Toutétudiantabsentdeuxfoisouplusdans unenseignementestconsidérédéfaillantpourlemoduleetdevraseprésenteràlasession derattrapage. Page19

20 VII LEFINANCEMENTDESETUDES Pour les étudiants étrangers, outre les bourses d état de l état français de nombreux financements sont possibles afin de pouvoir obtenir les moyens nécessaires au paiement des frais de scolarité et des frais de vie quotidiens. Voir, en fonction des situations individuelles: LesambassadesdeFrancedanslespaysd originepeuventaccorderdesboursesaux étudiantsvenanteffectueruneformationenfrance L AgenceUniversitairedelaFrancophonie;http://www.auf.org LesiteduCNOUSwww.cnous.fr/_vie_47.htm(source:www.cnous.fr) Lesitedugouvernementfrançaispourlesétudiantsétrangers: formulaires_831/espaceetudiants_12793/etudier france_12794/index.html(source: LesitedeCampusFrance:www.campusfrance.org Lesited EGIDEwww.egide.asso.fr LesitedelarégionIle de Francewww.iledefrance.fr/missions etcompetences/education formation/remontee educ formation/enseignementsuperieur/(source:iledefrance.fr) Laloifrançaiseautoriselesétudiantsétrangersenséjourd étudesàtravailleraucoursde leurséjour.lemaximumautoriséestde800heuressurl annéeuniversitaire. Jusqu à l année , la formation Management dans les Pays Emergents et en DéveloppementavaitlestatutdeDiplômed Université.EllepasseraMaster2sousréserve d habilitationenjuillet2013. Page20

Master Audit Contrôle Finance d Entreprise en apprentissage. Organisation de la formation

Master Audit Contrôle Finance d Entreprise en apprentissage. Organisation de la formation Master Audit Contrôle Finance d Entreprise en apprentissage Organisation de la formation Ce document a pour objet de présenter le contenu des cours des deux années du Master Audit Contrôle Finance d entreprise

Plus en détail

MASTER 1 MANAGEMENT PUBLIC ENVIRONNEMENTAL CONTENU DES ENSEIGNEMENTS

MASTER 1 MANAGEMENT PUBLIC ENVIRONNEMENTAL CONTENU DES ENSEIGNEMENTS MASTER 1 MANAGEMENT PUBLIC ENVIRONNEMENTAL CONTENU DES ENSEIGNEMENTS Le Master 1 : Management Public Environnemental forme aux spécialités de Master 2 suivantes : - Management de la qualité o Parcours

Plus en détail

AFFAIRES INTERNATIONALES ET INGENIERIE ECONOMIQUE

AFFAIRES INTERNATIONALES ET INGENIERIE ECONOMIQUE MASTER DROIT, ECONOMIE, GESTION AFFAIRES INTERNATIONALES ET INGENIERIE ECONOMIQUE SPÉCIALITÉ AFFAIRES INTERNATIONALES PARCOURS MANAGEMENT INTERCULTUREL www.univ-littoral.fr Le parcours management interculturel

Plus en détail

Objectifs pédagogiques de l enseignement «Métiers»

Objectifs pédagogiques de l enseignement «Métiers» É C O L E D I N G É N I E U R D E S T E C H N O L O G I E S D E L I N F O R M A T I O N E T D E L A C O M M U N I C A T I O N Métiers Objectifs pédagogiques de l enseignement «Métiers» Les objectifs sont

Plus en détail

Master international de Management des Médias à distance. Organisation pédagogique de la formation

Master international de Management des Médias à distance. Organisation pédagogique de la formation Master international de Management des Médias à distance Organisation pédagogique de la formation Session 2014/2015 Table des matières Organisation pédagogique... 1 UE 1 : Histoire, économie et mondialisation

Plus en détail

LICENCE Administration publique Parcours : MANAGEMENT PUBLIC 2 ème année

LICENCE Administration publique Parcours : MANAGEMENT PUBLIC 2 ème année LICENCE Administration publique Parcours : MANAGEMENT PUBLIC 2 ème année CONTENU DES ENSEIGNEMENTS ET MODALITES D EVALUATION Semestre 1 : 30 crédits 9 EC obligatoires 1 EC optionnelle à choisir parmi 2

Plus en détail

MASTER MESME. Master Européen en Management et Stratégie d Entreprise DESCRIPTION GÉNÉRALE. PROGRAMME DE 1 ère ANNÉE

MASTER MESME. Master Européen en Management et Stratégie d Entreprise DESCRIPTION GÉNÉRALE. PROGRAMME DE 1 ère ANNÉE DESCRIPTION GÉNÉRALE Niveau et conditions d accès Le master MSE (master européen de niveau I délivré par la Fédé*) est préparé en 2 ans pour un étudiant titulaire d un diplôme bac +3 (licence, DEES ou

Plus en détail

MASTER 1 MANAGEMENT DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES ET DES TERRITOIRES

MASTER 1 MANAGEMENT DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES ET DES TERRITOIRES MASTER 1 MANAGEMENT DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES ET DES TERRITOIRES Libellé de l UE (Unité d enseignement) et de l EC (Elément constitutif) SEMESTRE 1 S1 : UE OBLIGATOIRES Management public et stratégie

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE DU MASTER MAITRISE D OUVRAGE PUBLIQUE ET PRIVEE

PRESENTATION GENERALE DU MASTER MAITRISE D OUVRAGE PUBLIQUE ET PRIVEE PRESENTATION GENERALE DU MASTER MAITRISE D OUVRAGE PUBLIQUE ET PRIVEE 1. Règlement des études Habilité par arrêté du Ministère français de l Enseignement Supérieur et de la Recherche, le Master «Maîtrise

Plus en détail

Management de l Innovation

Management de l Innovation Management de l Innovation Mention du Master Sciences et Technologies de l Université Pierre et Marie Curie Directeur du Département de Formation : Patrick Brézillon Contact secrétariat : 01 44 39 08 69

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE DU MASTER «MAITRISE D OUVRAGE PUBLIQUE ET PRIVEE»

PRESENTATION GENERALE DU MASTER «MAITRISE D OUVRAGE PUBLIQUE ET PRIVEE» PRESENTATION GENERALE DU MASTER «MAITRISE D OUVRAGE PUBLIQUE ET PRIVEE» 1. Règlement des études Habilité par arrêté du Ministère français de l Enseignement Supérieur et de la Recherche, le Master «Maîtrise

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE DU MASTER MAITRISE D OUVRAGE PUBLIQUE ET PRIVEE 1. Règlement des études

PRESENTATION GENERALE DU MASTER MAITRISE D OUVRAGE PUBLIQUE ET PRIVEE 1. Règlement des études PRESENTATION GENERALE DU MASTER MAITRISE D OUVRAGE PUBLIQUE ET PRIVEE 1. Règlement des études Habilité par arrêté du Ministère français de l Enseignement Supérieur et de la Recherche, le Master «Maîtrise

Plus en détail

Stages de recherche dans les formations d'ingénieur. Víctor Gómez Frías. École des Ponts ParisTech, Champs-sur-Marne, France

Stages de recherche dans les formations d'ingénieur. Víctor Gómez Frías. École des Ponts ParisTech, Champs-sur-Marne, France Stages de recherche dans les formations d'ingénieur Víctor Gómez Frías École des Ponts ParisTech, Champs-sur-Marne, France victor.gomez-frias@enpc.fr Résumé Les méthodes de l ingénierie ont été généralement

Plus en détail

Contacts et Informations. Finalité spécialisée du Master en sciences de gestion. En partenariat avec :

Contacts et Informations. Finalité spécialisée du Master en sciences de gestion. En partenariat avec : Contacts et Informations Sur les conditions d accès et l organisation pratique de la spécialité : Caroline Lovens, clovens@ulg.ac.be - + 32 (0)4 366 27 51 Sur le programme des cours et les débouchés :

Plus en détail

Méthodologie du mémoire

Méthodologie du mémoire Méthodologiedumémoire UFRCultureetcommunication LicenceInformationetcommunication Lesenjeuxdumémoire Un enjeu pédagogique: la préprofessionnalisation suppose de la part de l étudiant des facultésd adaptationenmilieuprofessionnel,etuncertainreculquidoitluipermettre,audelà

Plus en détail

Mon Master à l ESTIM

Mon Master à l ESTIM Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique L Ecole Supérieure des Technologies d Informatique et de Management Mon Master à l ESTIM Livret des études «A l ESTIM Business School

Plus en détail

La coopération universitaire Union Européenne Maghreb dans le cadre des programmes d éducation Tempus et Erasmus Mundus

La coopération universitaire Union Européenne Maghreb dans le cadre des programmes d éducation Tempus et Erasmus Mundus La coopération universitaire Union Européenne Maghreb dans le cadre des programmes d éducation Tempus et Erasmus Mundus Séminaire inaugural AUF Bureau Maghreb, Rabat, 25 26 juin 2012 Philippe Ruffio, Agence

Plus en détail

MASTER OF PUBLIC ADMINISTRATION

MASTER OF PUBLIC ADMINISTRATION MASTER OF PUBLIC ADMINISTRATION (Bac+4, +5, 300 ECTS) IEAM PARIS - Institut des Études d'administration et de Management de Paris & SCIENCES PO AIX - Institut d Etudes Politiques d Aix-en-Provence ou PKU

Plus en détail

Le système d accréditation n est pas un système basé sur la conformité à la. de ce fait, il se différencie

Le système d accréditation n est pas un système basé sur la conformité à la. de ce fait, il se différencie Système d accreditation des organismes de formation Origine, objectifs et méthodologie du système d accréditation Carlos Capela Coordinateur du projet INOFOR - Institut pour l innovation dans la formation

Plus en détail

Concours interne de l agrégation du second degré. Section économie et gestion. Programme de la session 2013

Concours interne de l agrégation du second degré. Section économie et gestion. Programme de la session 2013 Concours interne de l agrégation du second degré Concours interne d accès à l échelle de rémunération des professeurs agrégés dans les établissements d enseignement privés sous contrat du second degré

Plus en détail

S T E DELTA-C FORMATION UNIVERSITAIRE. Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local

S T E DELTA-C FORMATION UNIVERSITAIRE. Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local DELTA-C Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local FORMATION UNIVERSITAIRE ETABLI EN 2009 PROGRAMMES DE LMD (LICENCES-MASTERS-DOCTORATS) Fiche Scientifique et Pédagogique DOMAINE

Plus en détail

Mastère spécialisé. «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché»

Mastère spécialisé. «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché» Mastère spécialisé «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché» I- Présentation détaillée du programme d enseignement Répartition par modules et crédits ECTS : Intitulé

Plus en détail

Faculté Administration et échanges internationaux

Faculté Administration et échanges internationaux Faculté Administration et échanges internationaux Master 2 - AEI Spécialité Commerce Electronique 23 octobre 2014 Page 1 Plan Faisons connaissance E-commerce : Bilan en 2013 Présentation du Master E-Commerce

Plus en détail

SPECIALISATIONS DU MASTER GRANDE ECOLE

SPECIALISATIONS DU MASTER GRANDE ECOLE SPECIALISATIONS DU MASTER GRANDE ECOLE Finance, Contrôle des Organisations Cette spécialisation se fonde sur la nécessité de prendre des décisions et/ou d organiser les différents processus au cœur de

Plus en détail

CYCLE DIRIGEANT FEDESAP/HEC

CYCLE DIRIGEANT FEDESAP/HEC CYCLE DIRIGEANT FEDESAP/HEC «POUR UNE ENTREPRISE DES SERVICES A LA PERSONNE PROFESSIONNELLE ET PERENNE» FEDESAP : TOUR CIT, 3 rue de l Arrivée 75749 PARIS CEDEX 15 Tél : 01 45 38 44 11 contact@fedesap.org

Plus en détail

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Musique instrumentale (deuxième partie)

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Musique instrumentale (deuxième partie) Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle Musique instrumentale (deuxième partie) Annexe D Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Mai 2005 This document is available

Plus en détail

L assurance qualité N 4. Décembre 2014

L assurance qualité N 4. Décembre 2014 N 4 L assurance qualité Décembre 2014 L es investissements dans les systèmes et services d orientation tout au long de la vie (OTLV) doivent démontrer le bénéfice pour les individus, les communautés et

Plus en détail

Master Economie de la santé et développement international

Master Economie de la santé et développement international Master Economie de la santé et développement international BAC+5 Domaine : Droit, Economie, Gestion Mention : Analyse économique et développement international Organisation : Ecole d'economie Lieu de formation

Plus en détail

MEMOIRE POUR UNE HABILITATION A DIRIGER DES RECHERCHES

MEMOIRE POUR UNE HABILITATION A DIRIGER DES RECHERCHES UNIVERSITE DE BOURGOGNE MEMOIRE POUR UNE HABILITATION A DIRIGER DES RECHERCHES Discipline : Sciences de Gestion Matière : Finance Candidate : Aurélie SANNAJUST Fonction : Maître de Conférences à l Université

Plus en détail

Marketing opérationnel

Marketing opérationnel Programme MASTER Les MAJEURES du Spring Semester 2011 Les étudiants accueillis en séjour d études à l ESC PAU choisissent un programme d études spécialisé. Chaque Majeure compte 210 heures de cours. Pôle

Plus en détail

09/2011. Thierry Lemerle Directeur Général adjoint Pole Emploi, France

09/2011. Thierry Lemerle Directeur Général adjoint Pole Emploi, France Thierry Lemerle Directeur Général adjoint Pole Emploi, France Missions Registration Information Payment of allowances Support for job seekers Assistance to companies for their recruitment Establishment

Plus en détail

27 rue Saint-Guillaume 75337 Paris cedex 07 France www.sciences-po.fr. Master Marketing et Études

27 rue Saint-Guillaume 75337 Paris cedex 07 France www.sciences-po.fr. Master Marketing et Études 27 rue Saint-Guillaume 75337 Paris cedex 07 France www.sciences-po.fr Master Marketing et Études REVENIR À NOTRE VOCATION PREMIÈRE Hervé Crès, Directeur adjoint, Directeur des études et de la scolarité

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Stratégies et produits de communication

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Stratégies et produits de communication www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Stratégies et produits de communication Un peu d histoire Depuis 1988 à l université Bordeaux 3, la spécialité Communication des

Plus en détail

DOCTOR OF PUBLIC ADMINISTRATION

DOCTOR OF PUBLIC ADMINISTRATION DOCTOR OF PUBLIC ADMINISTRATION (BAC+6, +7, +8 480 ECTS) IEAM PARIS - Institut des Études d'administration et de Management de Paris & SCIENCES PO AIX - Institut d Etudes Politiques d Aix-en-Provence ou

Plus en détail

A renvoyer à : vpri-secretariat@univ-amu.fr

A renvoyer à : vpri-secretariat@univ-amu.fr A renvoyer à : vpri-secretariat@univ-amu.fr RESPONSABLE DU PROJET NOM GUIDERDONI- Prénom Karine JOURDAIN Courriel : karine.guiderdoni-jourdain@univ-amu.fr Tél : 0611260235 Composante ou UFR UFR ALLSH-

Plus en détail

MASTER RECHERCHE MEDIATIONS DES SCIENCES. Mention HISTOIRE, PHILOSOPHIE ET. Histoire et Philosophie des Sciences. Année 2007/2008

MASTER RECHERCHE MEDIATIONS DES SCIENCES. Mention HISTOIRE, PHILOSOPHIE ET. Histoire et Philosophie des Sciences. Année 2007/2008 Année 2007/2008 Domaine LETTRES ET SCIENCES HUMAINES MASTER RECHERCHE Mention HISTOIRE, PHILOSOPHIE ET MEDIATIONS DES SCIENCES Spécialité Histoire et Philosophie des Sciences Unités de Formation et de

Plus en détail

Catalogue de formations. Leadership & développement durable

Catalogue de formations. Leadership & développement durable Catalogue de formations Leadership & développement durable Table des matières La formatrice 3 L Art de prendre de bonnes décisions 4 Mieux communiquer pour mieux collaborer 5 Développer sa capacité d influence

Plus en détail

La RSE au service de la stratégie de l entreprise et de la création de valeur

La RSE au service de la stratégie de l entreprise et de la création de valeur La RSE au service de la stratégie de l entreprise et de la création de valeur La RSE est aujourd hui un enjeu de première importance pour les entreprises : il reflète la prise de conscience grandissante

Plus en détail

MANAGEMENT DES SYSTEMES D INFORMATION ET DE PRODUCTION MSIP

MANAGEMENT DES SYSTEMES D INFORMATION ET DE PRODUCTION MSIP MANAGEMENT DES SYSTEMES D INFORMATION ET DE PRODUCTION MSIP METHODES & CONCEPTS POUR UNE INGENIERIE INNOVANTE Ecole Nationale Supérieure des Mines de Rabat Département INFORMATIQUE www.enim.ac.ma MANAGEMENT

Plus en détail

Observatoire des Fonctions Publiques Africaines (OFPA)

Observatoire des Fonctions Publiques Africaines (OFPA) Observatoire des Fonctions Publiques Africaines (OFPA) PLACE ET RÔLE DE L ADMINISTRATION - DE LA FONCTION PUBLIQUE - DANS LA MISE EN ŒUVRE DES MISSIONS DE L ETAT ET DE LA VISION NATIONALE DE DEVELOPPEMENT

Plus en détail

Année universitaire 2011-2012

Année universitaire 2011-2012 Executive MBA Paris Chicago - Moscou Année universitaire 2011-2012 Donnez-vous les moyens d exprimer votre potentiel et de faire vivre vos projets. Pris par vos responsabilités managériales et focalisés

Plus en détail

Charte Investissement Responsable des acteurs de la Place de Paris: Actions menées par les signataires pour répondre à leurs engagements

Charte Investissement Responsable des acteurs de la Place de Paris: Actions menées par les signataires pour répondre à leurs engagements Charte Investissement Responsable des acteurs de la Place de Paris: Actions menées par les signataires pour répondre à leurs engagements Bilan 2009-2011 Mars 2012 1 Les signataires Depuis juillet 2009

Plus en détail

Laboratoire de mathématiques financières ACT 3282

Laboratoire de mathématiques financières ACT 3282 Automne 2015 Département des mathématiques et statistiques Université de Montréal Laboratoire de mathématiques financières ACT 3282 1. Renseignements généraux: Horaire: Mardi 18h30-19h30 et Vendredi 11h30-13h30

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL DÉPARTEMENT DE SOCIOLOGIE ************* Cours de niveau gradué en méthodes quantitatives *************

UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL DÉPARTEMENT DE SOCIOLOGIE ************* Cours de niveau gradué en méthodes quantitatives ************* ************* Cours de niveau gradué en méthodes quantitatives ************* SOL 6210 - Analyse quantitative avancée Le séminaire d analyse quantitative avancée se donne en classe une fois par année. Chaque

Plus en détail

Master of Business Administration

Master of Business Administration UFR LSHS Cellule de Formation Continue Master of Business Administration Diplôme Universitaire Associé à un Master 2 Professionnel Diplôme : MBA Management Territorial Durable Associé au : Master 2 professionnel

Plus en détail

Masters Professionnels

Masters Professionnels École Pégase Masters Professionnels Management de projets RH Formation en alternance / Contrat de Professionnalisation 2 jours à l école et 3 jours en entreprise Objectif : Ces Masters ont pour but de

Plus en détail

Référentiels de formation portant sur la prévention des RPS dans la fonction publique

Référentiels de formation portant sur la prévention des RPS dans la fonction publique MINISTÈRE DE LA RÉFORME DE L ÉTAT, DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE ÉDITION 2014 Référentiels de formation portant sur la prévention des RPS dans la fonction publique OUTILS DE LA GRH

Plus en détail

Master Ressources Humaines

Master Ressources Humaines 1 - Objectifs de formation du Master Le Master comprend deux années : Première année : Seconde année : La première année est dédiée à l acquisition des connaissances fondamentales en gestion des ressources

Plus en détail

Profil professionnel. Section : Bachelier en Automobile

Profil professionnel. Section : Bachelier en Automobile Section : Bachelier en Automobile Page 1/6 1. Introduction L enseignement de la Haute Ecole Louvain en Hainaut donne la place centrale à l étudiant. Celui-ci trouvera durant ses études de nombreuses occasions

Plus en détail

Spécialité Stratégie et conseil en communication

Spécialité Stratégie et conseil en communication Domaine Sciences Humaines et Sociales MASTER MENTION Information-Communication Spécialités : Stratégie et conseil en communication Où? UFR Lettres, Campus Lettres et Sciences Humaines à Nancy Spécialité

Plus en détail

Public. Débouchés. Les atouts du Master PIC. Statistiques des débouchés 22 % 16 % 10 % 14 % 38 % Entreprise Start-up Thèse.

Public. Débouchés. Les atouts du Master PIC. Statistiques des débouchés 22 % 16 % 10 % 14 % 38 % Entreprise Start-up Thèse. Contexte et enjeux Public Le management de l innovation, un champ en pleine mutation - Les thématiques des stratégies d innovation, de la conception des produits, de l organisation et de la conduite des

Plus en détail

MASTER MENTION ETUDES POLITIQUES (IEP AIX-EN- PROVENCE) MAQUETTE DES ENSEIGNEMENTS DE LA SPECIALITE «EXPERTISE INTERNATIONALE»

MASTER MENTION ETUDES POLITIQUES (IEP AIX-EN- PROVENCE) MAQUETTE DES ENSEIGNEMENTS DE LA SPECIALITE «EXPERTISE INTERNATIONALE» MASTER MENTION ETUDES POLITIQUES (IEP AIX-EN- PROVENCE) MAQUETTE DES ENSEIGNEMENTS DE LA SPECIALITE «EXPERTISE INTERNATIONALE» Nom de l enseignant responsable de la formation : André CARTAPANIS, Professeur

Plus en détail

Codirecteur international en assurance-maladie PÉROU

Codirecteur international en assurance-maladie PÉROU Agence belge de développement, la CTB mobilise ses ressources et son expertise pour éliminer la pauvreté dans le monde. Contribuant aux efforts de la Communauté internationale, la CTB agit pour une société

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Philosophie, psychanalyse de l Université Paul-Valéry Montpellier 3 Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

Filière «Économie et Entreprise» 2015/2016

Filière «Économie et Entreprise» 2015/2016 Filière «Économie et Entreprise» 2015/2016 1. Présentation de la filière Économie et Entreprise La filière «Economie et entreprises» de quatrième année de SciencesPo Strasbourg donne aux étudiants, dans

Plus en détail

MASTER 2 GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DANS LE SECTEUR PUBLIC

MASTER 2 GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DANS LE SECTEUR PUBLIC MASTER 2 GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DANS LE SECTEUR PUBLIC Direction pédagogique : Jean-François Amadieu Professeur en Sciences de Gestion Yves Doutriaux Conseiller d Etat Professeur associé à l université

Plus en détail

INGENIEUR DE CONCEPTION (INGC)

INGENIEUR DE CONCEPTION (INGC) Domaine : Sciences et Techniques Mention : Télécommunications et Informatique INGENIEUR DE CONCEPTION (INGC) La formation se déroule sur trois ans (6 semestres). Les étudiants doivent effectuer un stage

Plus en détail

MASTER LLCE : ETUDES ROMANES - ENTREPRISES ET ÉCHANGES INTERNATIONAUX, AIRE IBÉRIQUE ET LATINO-AMÉRICAINE (P)

MASTER LLCE : ETUDES ROMANES - ENTREPRISES ET ÉCHANGES INTERNATIONAUX, AIRE IBÉRIQUE ET LATINO-AMÉRICAINE (P) MASTER LLCE : ETUDES ROMANES - ENTREPRISES ET ÉCHANGES INTERNATIONAUX, AIRE IBÉRIQUE ET LATINO-AMÉRICAINE (P) RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme := Master Domaine : Arts, Lettres, Langues Mention :

Plus en détail

Les clés de l'innovation. Une formation sur mesure pour les adhérents du Pôle Agri Sud-Ouest Innovation

Les clés de l'innovation. Une formation sur mesure pour les adhérents du Pôle Agri Sud-Ouest Innovation Les clés de l'innovation Une formation sur mesure pour les adhérents du Pôle Agri Sud-Ouest Innovation Vous vous interrogez sur l'innovation : Qu est-ce que cela va apporter à mon entreprise? Comment commencer?

Plus en détail

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience «Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience UNIVERSITE PARIS 8 ENTREPRISE FNAIM Monter les salariés

Plus en détail

Filière Commerce & Marketing A partir d un Bac + 2 validé. www.cnam-alsace.fr

Filière Commerce & Marketing A partir d un Bac + 2 validé. www.cnam-alsace.fr Filière Commerce & Marketing A partir d un Bac + 2 validé Titre de Responsable Commercial & Marketing (Bac + 4) M2 Marketing, Vente & Distribution (Bac + 5) PAR L état Formations en Alternance www.cnam-alsace.fr

Plus en détail

Note d orientation : La simulation de crise Établissements de catégorie 2. Novembre 2013. This document is also available in English.

Note d orientation : La simulation de crise Établissements de catégorie 2. Novembre 2013. This document is also available in English. Note d orientation : La simulation de crise Établissements de catégorie 2 This document is also available in English. La présente Note d orientation s adresse à toutes les caisses populaires de catégorie

Plus en détail

Quand le bâtiment va, tout va

Quand le bâtiment va, tout va Quand le bâtiment va, tout va Citation de Martin Nadeau en 1849 à l Assemblée législative de la France Martin Nadeau Ancien ouvrier maçon Député à l Assemblée législative Les sots font bâtir les maisons

Plus en détail

Master. 1 - Objectifs de la formation. Débouchés. Management des Organisations du Secteur Sanitaire et Social MASTER MASTER 2

Master. 1 - Objectifs de la formation. Débouchés. Management des Organisations du Secteur Sanitaire et Social MASTER MASTER 2 1 - Objectifs de la formation La formation MOSSS vise à former les cadres managers, au sein d établissements privés ou publics des secteurs sanitaires, sociaux, médico-sociaux ou d organismes d insertion

Plus en détail

Présentation du cursus Animateur de Cluster et de réseaux territoriaux Etat du 14 avril 2013

Présentation du cursus Animateur de Cluster et de réseaux territoriaux Etat du 14 avril 2013 MASTER ANIMATEUR DE CLUSTER ET DE RESEAUX TERRITORIAUX PRESENTATION DU DIPLOME FRANCO-ALLEMAND 1. OBJECTIFS DE LA FORMATION ET COMPETENCES A ACQUERIR: Former des animateurs de cluster et de réseaux territoriaux

Plus en détail

Romanian French INDE MBA

Romanian French INDE MBA L Académie d Etudes Economiques de Bucarest Le Conservateur National des Arts et Métiers de Paris Romanian French INDE MBA www.inde.ro Email: office@inde.ro, Téléphone: +4 021 311 08 82 Adresse: Calea

Plus en détail

Guide de travail pour l auto-évaluation:

Guide de travail pour l auto-évaluation: Guide de travail pour l auto-évaluation: Gouvernance d entreprise comité d audit Mars 2015 This document is also available in English. Conditions d application Le Guide de travail pour l auto-évaluation

Plus en détail

Master. Dynamiques Africaines MIDAf. Interdisciplinaire et professionnel. devient Université Bordeaux Montaigne

Master. Dynamiques Africaines MIDAf. Interdisciplinaire et professionnel. devient Université Bordeaux Montaigne Master Interdisciplinaire et professionnel Dynamiques Africaines MIDAf devient Université Bordeaux Montaigne Objectifs de la formation La spécialité «Dynamiques africaines» associe l Université Bordeaux

Plus en détail

Programme de formation. «S organiser à plusieurs pour développer et mettre en œuvre son projet artistique»

Programme de formation. «S organiser à plusieurs pour développer et mettre en œuvre son projet artistique» Intitulé de la formation Programme de formation «S organiser à plusieurs pour développer et mettre en œuvre son projet artistique» Organisateur Organisme de formation : ARMETI : Email : armetiformations@gmail.com

Plus en détail

CALENDRIER DES STAGES 2014/2015

CALENDRIER DES STAGES 2014/2015 CALENDRIER DES STAGES NIVEAU MASTER 1 : BAC +4 Stage obligatoire et/ou recommandé par la formation Dauphine propose aussi 40 formations en apprentissage voir la liste sur https://dauphinentreprises.dauphine.fr

Plus en détail

Sommaire. Partie 1 Comment construire un système de pilotage : la démarche... 19

Sommaire. Partie 1 Comment construire un système de pilotage : la démarche... 19 Sommaire Introduction... 15 Partie 1 Comment construire un système de pilotage : la démarche... 19 1 Contrôle de gestion et nouveaux outils de pilotage... 20 1. La démarche du contrôle de gestion... 20

Plus en détail

Mastère spécialisé MS : «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau

Mastère spécialisé MS : «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau Mastère spécialisé MS : «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché» 1- Présentation détaillée du programme d enseignement Répartition par modules et crédits ECTS :

Plus en détail

Plan d'actions communes inter-instituts

Plan d'actions communes inter-instituts Plan d'actions communes inter-instituts AFSSET, INERIS, INRETS, InVS, IRSN "Les instituts d'expertise nationaux face aux évolutions de la gouvernance des activités et situations à risques pour l'homme

Plus en détail

Communication interne. 01infomaths.com Prof :Zakaria

Communication interne. 01infomaths.com Prof :Zakaria Communication interne 01infomaths.com Prof :Zakaria PLAN INTRODUCTION HISTORIQUE COMMUNICATION ET INFORMATION COMMUNICATION INTERNE ET COMMUNICATION EXTERNE LES CHEMAINS DE LA COOMUNICATION AU SEIN DES

Plus en détail

DROIT, ÉCONOMIE & GESTION MASTER GESTION DE PRODUCTION, LOGISTIQUE, ACHATS LOGISTIQUE ET TRANSPORT. www.univ-littoral.fr

DROIT, ÉCONOMIE & GESTION MASTER GESTION DE PRODUCTION, LOGISTIQUE, ACHATS LOGISTIQUE ET TRANSPORT. www.univ-littoral.fr DROIT, ÉCONOMIE & GESTION MASTER GESTION DE PRODUCTION, LOGISTIQUE, ACHATS LOGISTIQUE ET TRANSPORT www.univ-littoral.fr OBJECTIFS DE LA FORMATION Aujourd hui, la chaîne logistique globale est désormais

Plus en détail

Mastère Spécialisé. Marketing, Design et Création. www.audencia.com

Mastère Spécialisé. Marketing, Design et Création. www.audencia.com Mastère Spécialisé Marketing, Design et Création www.audencia.com Une année pour faire la différence sur le plan professionnel, tel est l enjeu d un mastère spécialisé. Vous êtes actuellement en cycle

Plus en détail

Université Paris-Dauphine

Université Paris-Dauphine Université Paris-Dauphine MBA Management Risques et Contrôle Responsabilité et management des performances L Université Paris-Dauphine est un établissement public d enseignement supérieur et de recherche,

Plus en détail

UNIVERSITE D'EVRY VAL D'ESSONNE Référence GALAXIE : 4062

UNIVERSITE D'EVRY VAL D'ESSONNE Référence GALAXIE : 4062 UNIVERSITE D'EVRY VAL D'ESSONNE Référence GALAXIE : 4062 Numéro dans le SI local : 06 MCF 0413 Référence GESUP : Corps : Maître de conférences Article : 26-I-1 Chaire : Non Section 1 : 06-Sciences de gestion

Plus en détail

Doctorate of Business Administration Programme francophone

Doctorate of Business Administration Programme francophone Mis à jour le 11-10-13 Doctorate of Business Administration Programme francophone 1. Présentation du programme DBA(F) Le programme Doctorate of Business Administration (DBA) assuré à distance par l American

Plus en détail

Présentation d une problématique industrielle dans le domaine du nucléaire

Présentation d une problématique industrielle dans le domaine du nucléaire GDR Psycho-Ergo Présentation d une problématique industrielle dans le domaine du nucléaire EDF R&D Département Management des Risques Industriels Groupe Facteurs Humains Présentation du Groupe FH Groupe

Plus en détail

MASTER MANAGEMENT DES RH ET DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL SPÉCIALITÉ SCIENCES DES ORGANISATIONS ET DES INSTITUTIONS À FINALITÉS RECHERCHE ET PROFESSIONNELLE

MASTER MANAGEMENT DES RH ET DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL SPÉCIALITÉ SCIENCES DES ORGANISATIONS ET DES INSTITUTIONS À FINALITÉS RECHERCHE ET PROFESSIONNELLE MASTER MANAGEMENT DES RH ET DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL SPÉCIALITÉ SCIENCES DES ORGANISATIONS ET DES INSTITUTIONS À FINALITÉS RECHERCHE ET PROFESSIONNELLE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master Domaine

Plus en détail

Programme international de formation

Programme international de formation Programme international de formation La science n a pas de patrie, car la connaissance appartient à l humanité, c est un flambeau qui illumine le monde. Louis Pasteur Le Réseau International des Instituts

Plus en détail

Liens entre communication. environnementale et performance. d entreprise : l implication des doctorants HEC

Liens entre communication. environnementale et performance. d entreprise : l implication des doctorants HEC Liens entre communication environnementale et performance d entreprise : l implication des doctorants HEC Plusieurs doctorants travaillent sur les thématiques reliées à la Chaire. Rodolophe Durand supervise

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL D ÉDUCATEUR SPÉCIALISÉ 2. RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS 3. RÉFÉRENTIEL DE 4. RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION 5. RÉFÉRENTIEL DE FORMATION

Plus en détail

Les diplômes et titres préparés dans le cadre du MBA Humanités, Management et Décisions du Groupe IGS

Les diplômes et titres préparés dans le cadre du MBA Humanités, Management et Décisions du Groupe IGS E H E D L Ecole des Hautes Etudes de la Décision Les diplômes et titres préparés dans le cadre du MBA Humanités, Management et Décisions du Groupe IGS Titre certifié par l Etat niveau II «Responsable en

Plus en détail

Année universitaire 2010-2011 EUROPEAN BUSINESS SCHOOL MBA

Année universitaire 2010-2011 EUROPEAN BUSINESS SCHOOL MBA Année universitaire 2010-2011 EUROPEAN BUSINESS SCHOOL MBA Master of Business Administration Management du Sport Ecole Européenne de Management reconnue par l Etat. Etablissement d Enseignement Supérieur

Plus en détail

Product Life-Cycle Management

Product Life-Cycle Management Offre de prestations en Product Life-Cycle Management Contact : Pascal MORENTON CentraleSupélec 1, campus de Chatenay-Malabry 06 13 71 18 51 pascal.morenton@centralesupelec.fr http://plm.ecp.fr Nos formations

Plus en détail

Université Technologique «Bel Campus» Secrétaire Général Académique

Université Technologique «Bel Campus» Secrétaire Général Académique Université Technologique «Bel Campus» Secrétaire Général Académique Décanat des sciences économiques et gestion ATTRIBUTION DES COURS ANNEE ACADEMIQUE 0 0 ATTRIBUTION DES COURS er GRADUAT Comptabilité

Plus en détail

Le Groupe Volvo est l un des principaux constructeurs de camions, d autobus et d autocars, et équipements de chantier, de systèmes de propulsion pour

Le Groupe Volvo est l un des principaux constructeurs de camions, d autobus et d autocars, et équipements de chantier, de systèmes de propulsion pour Groupe Volvo 2015 Le Groupe Volvo est l un des principaux constructeurs de camions, d autobus et d autocars, et équipements de chantier, de systèmes de propulsion pour des applications marines et industrielles.

Plus en détail

Qu est-ce qu une problématique?

Qu est-ce qu une problématique? Fiche méthodologique préparée par Cécile Vigour octobre 2006 1 Qu est-ce qu une problématique? Trois étapes : 1. Définition de la problématique 2. Qu est-ce qu une bonne problématique? 3. Comment problématiser?

Plus en détail

Philosophie. Parcours d études proposés à l Institut Catholique de Paris Métiers associés

Philosophie. Parcours d études proposés à l Institut Catholique de Paris Métiers associés Institut Catholique de Paris Service Communication Fiche Filière / parcours Philosophie Parcours d études proposés à l Institut Catholique de Paris Métiers associés Collection «Orientation à l ICP : Fiches

Plus en détail

PROGRAMME BACHELOR BANQUE / FINANCE / ASSURANCE en 3 ans

PROGRAMME BACHELOR BANQUE / FINANCE / ASSURANCE en 3 ans PROGRAMME BACHELOR BANQUE / FINANCE / ASSURANCE en 3 ans DESCRIPTION Faire le choix d un cursus en 3 ans c est opter pour une formation qui permet à l étudiant de découvrir le monde de l entreprise afin

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Expertise, audit et conseil

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Expertise, audit et conseil www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Expertise, audit et conseil Un peu d histoire Depuis 1988 à l université Bordeaux 3, la spécialité Communication des organisations

Plus en détail

Présentation du programme de Master en gestion

Présentation du programme de Master en gestion Présentation du programme de Master en gestion Faculté de Gestion et de Management Université Saint Joseph 2015-2016 Le Concours d entrée se passera le Samedi 9 Mai Cette présentation se trouve aussi sur

Plus en détail

Strategic Management M. Jean Mourani

Strategic Management M. Jean Mourani Strategic Management M. Jean Mourani The course deals with the traditional and contemporary concepts of strategy. It will provide the students with an in-depth knowledge of the integration of the strategy

Plus en détail

ÉCONOMIE en Licence PRÉ-REQUIS ORGANISATION / VOLUME HORAIRE LES DÉBOUCHÉS DE LA FILIÈRE POURSUITES D ÉTUDES / PASSERELLES

ÉCONOMIE en Licence PRÉ-REQUIS ORGANISATION / VOLUME HORAIRE LES DÉBOUCHÉS DE LA FILIÈRE POURSUITES D ÉTUDES / PASSERELLES 2013-2014 ÉCONOMIE en Licence Les informations présentes dans ce document sont valables pour l'année 2013-2014. D'importantes modifications interviendront pour l'année 2014-2015. Il s agit d un cursus

Plus en détail

OBJECTIFS SPÉCIFICITÉS DE LA CONTENU

OBJECTIFS SPÉCIFICITÉS DE LA CONTENU Master Communication et mutation des organisations Spécialité Communication et ressources humaines formation continue OBJECTIFS Le Master de formation continue (proposé aussi en formation initiale et en

Plus en détail

Mobiliser aujourd'hui les dirigeants humanitaires mondiaux de demain

Mobiliser aujourd'hui les dirigeants humanitaires mondiaux de demain Mobiliser aujourd'hui les dirigeants humanitaires mondiaux de demain Michael Dickmann Emma Parry Ben Emmens Christine Williamson Septembre 2010 People In Aid Cranfield University, School of Management

Plus en détail

Université d Ottawa ÉCOLE DE GESTION TELFER. Le B.Com. Telfer. Des affaires hors de l ordinaire

Université d Ottawa ÉCOLE DE GESTION TELFER. Le B.Com. Telfer. Des affaires hors de l ordinaire Université d Ottawa ÉCOLE DE GESTION TELFER Le B.Com. Telfer Des affaires hors de l ordinaire Baccalauréat en Sciences commerciales ÉCOLE DE GESTION TELFER L École de gestion Telfer de l Université d Ottawa

Plus en détail