relatif aux risques de délestage électrique Hiver

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "relatif aux risques de délestage électrique Hiver 2014-2015"

Transcription

1 Mémento relatif aux risques de délestage électrique C h a r l e r o i Hiver

2 Sommaire Un mémento destiné aux entreprises et aux collectivités? 1. Un mémento destiné aux entreprises et aux collectivités? Qu entend-t-on par pénurie électrique, black-out et délestage? La Ville de Charleroi est-elle susceptible d être impactée? Quelles sont les conséquences possibles par secteur générique d activité?... 8 De manière générale Etablissements accueillant des personnes fragiles Etablissements recevant du public Activités agricoles Activités industrielles Quel circuit de communication apportera la confirmation éventuelle du délestage?...20 Phase fédérale : Prise de décision et information générale Phase communale : Informations spécifiques à la Ville de Charleroi La Ville de Charleroi va-t-elle fournir en urgence des groupes électrogènes aux entreprises et collectivités? Que fait la Ville de Charleroi? Comment puis-je signaler un problème? Où trouver des informations complémentaires? Coordonnées du Service Planification d Urgence de la Ville de Charleroi...25 Les médias relaient le risque de pénurie électrique que pourrait connaître la Belgique cet hiver La thématique fait débat dans tous les cénacles : du café du commerce jusqu aux plateaux télé en passant par les assemblées parlementaires. Suite aux problèmes rencontrés par les centrales nucléaires de Doel 3 et de Tihange 2 et à l indisponibilité temporaire de Doel 4, la capacité énergétique belge se voit réduite de 25%. En cas d hiver rude, les autorités fédérales pourraient être amenées à mettre en place des mesures pour réduire notre consommation en électricité. Les premières mesures porteront sur une sensibilisation de la population par le biais d une campagne de communication et sur la réduction de la consommation via différentes interdictions. Si ces mesures ne suffisent pas, il pourrait être décidé de couper momentanément çà et là, de manière volontaire, l électricité. Le délestage n interviendrait qu en dernier recours et ferait l objet d une information préalable à la population. Pour la majorité des citoyens, une coupure d électricité de quelques heures n est pas vitale. Les entreprises et collectivités peuvent, a contrario, être plus sensibles aux problèmes de fourniture électrique. Afin d informer au mieux les entreprises et les collectivités présentes sur le territoire communal de la Ville de Charleroi, afin de les aider à anticiper et à gérer cette situation marginale, ce mémento veut apporter des réponses claires et concrètes aux questions suivantes : Qu entend-t-on par «pénurie électrique», «black-out» et «délestage»? La Ville de Charleroi est-elle susceptible d être touchée? Comment la Ville de Charleroi serait-elle impactée? Quelles sont les conséquences possibles par secteur générique d activité? Comment s y préparer? Quel circuit de communication apportera la confirmation éventuelle du délestage électrique sur la Ville de Charleroi? La Ville de Charleroi va-t-elle fournir en urgence des groupes électrogènes aux entreprises et aux collectivités? 1

3 Si le système électrique subit un déséquilibre très important, on peut arriver à une situation de black-out, c est-à-dire une coupure soudaine, non prévisible et exceptionnelle de la fourniture électrique sur une partie importante du réseau, avec des conséquences possibles de type «effet domino» au niveau européen puisque le réseau de transport est interconnecté. Il s agit d une situation 2 grave et extrême. 3 Pour éviter d en arriver à une menace de black-out, des mesures progressives sont prévues par le Gouvernement fédéral : Que fait la Ville de Charleroi et comment puis-je lui soumettre un problème ou poser une question particulière? Où trouver des informations complémentaires? Vous verrez qu il y a lieu d anticiper une éventuelle coupure de courant de manière à ne pas être pris au dépourvu le jour J. Une bonne préparation est essentielle dans de nombreux secteurs, et ce document veut/peut vous y aider. La Ville de Charleroi veut impérativement mettre en avant les principes d autoprotection et de responsabilisation. Chacun est responsable de l établissement qu il gère et doit prendre les mesures nécessaires pour assurer la continuité de son exploitation ou de ses services dans de bonnes conditions de sécurité. La Ville de Charleroi espère que ce mémento pourra vous aider à mener une préparation fructueuse et reste à votre disposition pour toute question complémentaire 1. 1 Par le biais de son Service Planification d Urgence. Coordonnées complètes en dernière page du Mémento. Qu entend-t-on par pénurie électrique, black-out et délestage? L électricité ne peut pas être stockée. Le système électrique doit donc être un système en équilibre entre: d une part la production (centrales nucléaires, éoliennes, photovoltaïque, centrales) et l importation d électricité ; d autre part la consommation et l exportation d électricité. En hiver, surtout en cas de vague de froid, on pourrait être confronté à une demande supérieure à l offre disponible. L augmentation de la consommation couplée à la diminution de la production et des importations peut ainsi mettre le système en déséquilibre. La pénurie survient lorsque les besoins en énergie électrique d un pays ne peuvent plus être couverts par les moyens de production (centrales électriques, éoliennes, importation des pays voisins). La pénurie est un événement prévisible. La constitution d une réserve stratégique de 800 MW 2 à partir du 1 er novembre 2014 (qui pourrait encore par la suite, selon les besoins, voir son volume augmenter) L Etat peut ensuite imposer une réduction de la consommation dans le secteur public (éclairage routier, éclairage des administrations, ) La population est invitée à consommer moins (report de l utilisation des appareils électroménagers, ) cfr : Si les mesures précédentes ne sont pas suffisantes, l autorité fédérale peut décider de délester une partie du territoire. 2 Un Mégawatt (MW) est l équivalent d un million de watts.

4 Le délestage est donc bel et bien une mesure ultime. Il s agit d une coupure organisée, contrôlée et momentanée de l alimentation électrique de certaines zones du territoire. Ceci permet de réduire la consommation et de revenir à l équilibre électrique. Pour procéder à un délestage, il faut couper un certain nombre de postes de transformation càd entre le réseau de transport géré par Elia et le réseau de distribution géré par Ores dans la région de Charleroi. Le délestage est mis en œuvre par groupes de postes de distribution représentant chacun une «tranche» de délestage. Le territoire est divisé en 5 zones. Chaque zone est divisée en 6 tranches. Dans les 2 zones du sud du pays, chaque tranche (représentant chacune +/- 780MW) est divisée en 2 blocs (A et B). Ces 6 tranches ne sont pas constituées en zones géographiques régionales ou locales. Une même tranche concerne donc des communes de différentes régions du pays. Une même commune, voire une même rue peut être alimentée par différents postes appartenant à des tranches différentes. Le plan de délestage et la carte/liste des zones potentiellement impactées ont été établis en concertation par les autorités fédérales et Elia, avec le concours des gestionnaires de réseau de distribution. Tous les clients raccordés au réseau de distribution dans une zone touchée par ce plan, sont potentiellement concernés par une coupure de l alimentation électrique en cas de pénurie avérée. Il existe des clients prioritaires 3 pour lesquels les autorités ont jugé qu ils devaient être réalimentés en priorité. La Ville de Charleroi est-elle susceptible d être impactée? Le 3 septembre 2014, le SPF Economie a publié la classification de toutes les villes et communes belges par tranches de délestage. Chaque «tranche» est un ensemble de cabines de distribution qui représente une consommation de 500 MW. Chaque tranche est composée d un certain nombre de zones géographiques dispersées sur l ensemble du territoire belge. Selon la quantité d énergie à récupérer, le gouvernement décidera du nombre de tranches à délester. Par exemple, s il faut diminuer la consommation de 500 MW, une tranche sera délestée. Il faudra délester 2 tranches s il faut diminuer la consommation de 1000 MW, etc. Les tranches seront délestées chacune à leur tour, en commençant normalement par les numéros les plus élevés. 5 4 Le nombre de jours consécutifs durant lesquels un délestage sera nécessaire dépendra de l analyse, jour après jour, de l équilibre entre la production et la consommation. En principe, il est prévu qu un délestage éventuel dure de deux à quatre heures et qu il ait lieu en début de soirée, entre 17 h 21 h. Un délai complémentaire est à considérer pour la phase de réalimentation. Elle peut être très brève, consécutive à l arrêt de délestage mais peut aussi durer de une à deux heures selon la situation du réseau. Linéairement, on peut représenter le processus comme suit : Jour J Jour J Jour J Heure Jour J-7 Jour J-1 Heure H-2 Heure H H Detection et notification Concertation de crise Coordination des mesures Information à la population Contrôle et surveillance Pré-alerte Alerte Activation Lancement Rétablissement Certaines communes ne sont incluses dans aucune tranche, par exemple parce qu il s agit de grands centres urbains, ou parce qu elles comprennent de nombreuses industries Ces communes ne seront donc pas délestées. Précautions d usage : Les cartes de délestage sont susceptibles d être modifiées dans le futur par les autorités fédérales. Une raison technique, un impondérable ou un cas de force majeure pourrait éventuellement influencer le plan de délestage établi. Cette information vous permet d identifier si votre établissement est susceptible de subir un délestage ou pas. 3 Au moment de diffuser ce mémento, la liste des clients prioritaires n est pas encore connue mais elle retiendra au minimum les hôpitaux et les établissements de soins médicaux.

5 Pour la Ville de Charleroi, on peut lire les données suivantes 4 : Nombre de cabines de distribution dans la localité par tranche de délestage Total Pour connaître précisément la sous-tranche à laquelle vous appartenez, merci de consulter le site Actuellement, le plan de délestage prévoit l activation des sous-tranches selon l ordre numérique décroissant (de 6a à 1a suivi par 6b jusqu à 1b). La Ville de Charleroi est impactée en 4 sous-tranches : Commune 6 Jumet Marcinelle 7 Lodelinsart Ransart 6B Marchienneau-Pont Gosselies 4B 6A 6B Montignies-sur-Sambre 6B Marcinelle Hors plan de délestage Charleroi Localité Tranche 1 Tranche Charleroi Couillet Dampremy Gilly Gosselies Goutroux Monceausur-Sambre Montigniessur-Sambre Mont-sur- Marchienne Ransart Roux L information présentée est celle disponible au 03/09/2014 et est susceptible d évoluer selon les décisions de l autorité fédérale. Tranche 3 Tranche 4 Tranche 5 Tranche6 Charleroi 6B Couillet Dampremy 6A 6B Gilly 4A 6B Marchienne-au-Pont 6A 6B Mont-sur-Marchienne Monceau-sur-Sambre 6A Jumet 6A 6B Lodelinsart 6A 6B Roux 6A Goutroux Couillet, Goutroux, Marcinelle et Mont-sur-Marchienne ne seraient incluses dans aucune tranche et donc ne devraient pas être délestées. Cependant, même en étant localisé dans une commune non incluse dans une zone de délestage, il est recommandé de vous pencher sur la problématique et de vous préparer à une coupure électrique accidentelle qui peut toujours survenir. Ses conséquences potentielles doivent être analysées et préparées.

6 Chacun doit assumer la responsabilité de procéder lui-même à une estimation des risques et des conséquences potentielles sur son activité, qu elles soient humaines, matérielles, financières et/ou sanitaires. Ensuite, il s agit de mettre en place les solutions nécessaires pour être capable de faire face à un délestage. 8 S il ressort de l analyse que l activité est particulièrement sensible à une 9 coupure de l énergie électrique, il faudra étudier les frais inhérents à l achat ou à l investissement en générateurs de secours, batteries ou UPS au regard des dégâts éventuels provoqués par une interruption de courant. Quelles sont les conséquences possibles par secteur générique d activité? Et comment s y préparer? Notre société est très dépendante de l énergie électrique. Elle nous offre un confort que nous n identifions même plus tellement la fourniture d énergie nous semble naturelle et garantie. Pour autant, il ne faut pas dramatiser les effets d une coupure d électricité de quelques heures. Pour la majorité de la population, une lampe de poche et une couverture suffisent à traverser cette période d inconfort qui a probablement déjà été expérimentée. Pour les entreprises et collectivités, une coupure d électricité peut avoir plus de conséquences dommageables. Elles peuvent néanmoins être atténuées grâce à une bonne préparation. Il importe d identifier les conséquences qui s appliquent à votre secteur d activité et à votre mode de fonctionnement. Cette première étape vous permettra ensuite d envisager les mesures à préparer pour vous prémunir au mieux des désagréments envisagés. Les autorités administratives et les services de secours se concentreront d abord sur l aide aux personnes dépendantes et la limitation des conséquences sociétales de la coupure d électricité. Au-delà, chacun doit prendre la responsabilité de l entreprise ou de la collectivité qu il exploite pour en mesurer les risques et les gérer au mieux, aussi bien de manière préventive que pendant la coupure électrique. La suite de ce chapitre détaille certaines conséquences prévisibles d une coupure d électricité lors d un délestage et donne des pistes pour s y préparer. Cet inventaire ne saurait être considéré comme exhaustif et l analyse doit être réalisée au sein de votre établissement pour identifier les problèmes potentiels spécifiques à votre activité. Même si la procédure de délestage concerne une autre tranche que celle de Charleroi, il n est pas exclu que vous deviez faire face à certains dysfonctionnements. Les télécommunications, l eau, le gaz sont distribués selon une logique de réseau et leur distribution pourrait être perturbée à terme si la régulation (vannes motorisées, gestion informatique par exemple) est effectuée dans une région impactée par une coupure d électricité

7 De manière générale Incompréhension, manque d information Pas de réception des informations diffusées par les autorités (pas d accès à internet, pas de radio, de TV) Informer et expliquer (vers le personnel, les résidents, le public accueilli ) Un des canaux privilégiés d information sera la radio RTBF. S équiper d une radio à piles ou écouter la radio dans la voiture. Pas d éclairage Prévoir lampes de poche et piles, ou lampes de poches rechargeables à manivelle Pas de moyen de cuisson ou de réchauffage des plats si Eviter les bougies qui représentent un risque d incendie Les blocs autonomes d éclairage de sécurité ne fonctionneront plus au-delà d une heure Pas de courant pour les frigos et congélateurs (aliments, médicaments, ) Eviter au maximum d ouvrir les frigos et congélateurs pendant la coupure de courant. Un appareil qui reste fermé gardera plus longtemps son contenu au froid. Le congélateur est un appareil hermétique bien isolé. Ne pas ouvrir sa porte pendant la coupure de courant. La température sera maintenue dans l enceinte de l appareil pendant plusieurs heures, selon l autonomie de l appareil (minimum 12h pour la majorité des appareils récents). Cela signifie que les surgelés seront préservés pendant ce laps de temps. Pour connaître l autonomie du congélateur il est utile de consulter les indications de la notice ou de l étiquette signalétique collée à l intérieur de l appareil. Vérifier l état de la nourriture dans les réfrigérateurs, congélateurs et armoires après la coupure. En cas de doute, mieux vaut jeter, la santé prime! 10 cuisinière / four / système de Anticiper en préparant des boissons Pas de chauffage Avoir des couvertures en suffisance garde-au-chaud fonctionnant chaudes (soupe, café, thé) et en les à l électricité Exemples: Augmenter un peu la température de stockant dans des bouteilles thermos consigne avant la coupure électrique o Un chauffage central au 11 Avancer ou postposer l heure du repatricité gaz aura besoin d élec- Fermer les portes et fenêtres, tenner pour faire fonctiontures, volets pour éviter la déperdition le circulateur de chaleur Prévoir un repas froid Se faire livrer par un traiteur situé hors zone de coupure Ne pas «bricoler» de solution provisoire avec des réchauds de camping ou des becs de gaz mobiles (risques d incendie et d émissions de CO) o Certains inserts au bois ont besoin d électricité pour assurer la ventilation, sans quoi il est dangereux de les faire fonctionner Problème d alimentation en eau dans les étages supérieurs des bâtiments si celleci est assurée par un groupe hydrophore électrique Ne pas utiliser de canon à chaleur avec bouteilles de gaz directement dans une salle où sont rassemblées des personnes (risques d incendie et d émissions de CO) Postposer les utilisations non urgentes Utiliser de l eau venant des étages inférieurs (prévoir des seaux)

8 Problèmes d entrée ou de sortie sur le site / dans les bâtiments qui disposent de portes électriques ou de systèmes électroniques Penser aux portes coulissantes électriques à détecteur de passage, aux grilles, aux barrières de parking, aux portes de garage, aux portes verrouillées par des gâches électriques, aux systèmes à badges, aux portes de compartimentage incendie qui se fermeraient automatiquement, etc. Connaître son système: o o o o Vérifier si les portes et grilles à commande électrique peuvent être manipulées manuellement Vérifier si des automatismes commandent une libération des gâches en cas de coupure de courant. Vérifier s il y a une possibilité qu une personne se retrouve enfermée dans un bâtiment Vérifier si le système d ouverture électrique est à sécurité positive : en l absence de tension, les portes s ouvrent automatiquement et les bornes télescopiques s abaissent. Personnes coincées dans les ascenseurs si elles s y trouvent au moment du déclenchement de la panne de courant Ascenseurs non disponibles pour le fonctionnement quotidien (livraison de repas aux étages, déplacement de personnes peu valides, transport de matériel, ) Les GSM devraient encore fonctionner pendant une coupure électrique durant 2 h maximum, pour autant que leur batterie soit chargée, que le réseau GSM ne soit pas saturé et que les mâts GSM continuent à fonctionner. Pas de possibilité d effectuer un appel d urgence sans téléphone (secours). Faire un inventaire des ascenseurs présents sur le site Arrêter manuellement le fonctionnement des ascenseurs avant la coupure. Quand la coupure de courant est annoncée, afficher sur tous les ascenseurs, à tous les étages, l interdiction de les utiliser tel jour à partir de telle heure Anticiper et placer le matériel aux étages avant la coupure électrique Prévoir du personnel supplémentaire S organiser différemment pour que les personnes peu valides ne doivent pas changer d étage pendant la coupure électrique Sortir les véhicules nécessaires des garages munis d une porte électrique Problème potentiel de téléphone fixe (de nombreuses fonctionne ou non sans courant Vérifier si votre système téléphonique Prendre les dispositions nécessaires pour la sécurité anti-intrusion centrales téléphoniques et 12 téléphones ont besoin d électricité pour fonctionner) Charger les GSM dès l annonce du 13 délestage Prendre les dispositions nécessaires pour que les secours puissent toujours arriver sur votre site Pendant la coupure, privilégier les SMS plutôt que les appels. Pour épargner la batterie du GSM, couper les fonctions wifi, 3G, GPS, baisser la luminosité de l écran. Le GSM peut aussi être chargé à partir d un véhicule

9 Pas de système informatique Disposer d une copie papier des informations indispensables (ex: listing téléphonique, instructions en cas d urgence, ) Non fonctionnement des stations-service Faire le plein des véhicules avant la coupure de courant Pas de système de détection incendie ni de système d alerte/alarme Etablir un registre papier des informations qui doivent absolument être notées pendant la coupure de courant Accroître la surveillance Réfléchir à la façon de prévenir le personnel en cas d incident si le système d alerte/alarme ne fonctionne plus Demander au médecin traitant d envisager la meilleure solution de prise en charge de la personne fragile/malade Faire le plein dans une zone non affectée par la coupure de courant (Couillet/Goutroux/Marcinelle/Montsur-Marchienne/entités limitrophes non impactées en même temps) Déchargement des différents appareils fonctionnant sur batterie Faire l inventaire des appareils fonctionnant sur batterie dont vous avez besoin Recharger les batteries avant la coupure de courant Dysfonctionnements lors de la remise en service après la coupure Vérifier la remise en route des systèmes de sécurité (électrovanne de gaz, détection incendie et asservissements, système d appel, système d alerte/alarme, ascenseurs ) Pour éviter tout risque de nouvelle coupure : Certains appareils peuvent être rechargés à partir d un véhicule l Débrancher les appareils/systèmes non indispensables Problème d évacuation des eaux s accumulant en un point bas et nécessitant habituellement une pompe électrique Problèmes de transport pour le personnel (trains à l arrêt, trafic perturbé à cause des feux tricolores en panne et des passages à niveaux fermés, ) Surcroît de travail en raison de tous les problèmes potentiels identifiés ci-dessus Evacuer le plus possible avant la coupure Envisager une pompe thermique mais attention aux gaz d échappement Anticiper les déplacements Vérifier l impact possible sur la rotation des équipes Envisager les mesures adéquates en terme de gestion du personnel Rappeler le personnel strictement nécessaire l Ne pas allumer tous les appareils électriques en même temps afin de laisser au système électrique le temps de se stabiliser.

10 Etablissements accueillant des personnes fragiles Problèmes de santé pour les personnes dépendantes d un appareil médical électrique o sous assistance respiratoire continue fournie par un appareil électrique o en dialyse à domicile o autre appareillage électrique de soin ou de surveillance de santé Analyser ou faire analyser le fonctionnement de ces appareils: o Sont-ils pourvus d une batterie et combien de temps peut-elle fonctionner? o Est-ce que le patient peut être privé quelques heures d assistance respiratoire ou en a-t-il un besoin continu? o L appareil respiratoire électrique peut-il être remplacé par une bouteille d oxygène? Combien de temps fonctionnera la bouteille en fonction de sa capacité et du débit nécessaire pour la personne? Est-ce que tout le matériel nécessaire est disponible? Est-ce que le personnel est formé pour manipuler les bouteilles d oxygène en toute sécurité? o Pour un appareil de dialyse à domicile, combien de temps peut-il être à l arrêt sans entraîner de graves dommages pour la personne soignée? Problèmes de fermeture ou ouverture de portes (ex: libération de gâches électriques) Distribution de médicaments ou soins à administrer Pas de système informatique Accroître la surveillance (résidents fugueurs, rodeurs, etc.) Si possible les anticiper avant l heure de coupure et l extinction de l éclairage Ou se munir de lampes portables sur batterie Disposer d une copie papier des informations indispensables (ex: listing téléphonique, liste des résidents, médicaments à administrer, organisation des soins ) Etablir un registre papier des informations qui doivent absolument être notées pendant la coupure de courant (ex: soins et médicaments administrés) Etablissements recevant du public 16 Demander au médecin traitant d envisager la Dans les écoles, les crèches, Anticiper l heure de fermeture avant 17 meilleure solution de prise en charge de la les centres d accueil de jour, les l heure annoncée de la coupure de personne fragile/malade Si l analyse conduit garderies: problème d enfants courant à identifier des personnes qui seraient en que les parents n arrivent pas difficulté médicale sérieuse en raison de la à revenir chercher en raison de Communiquer auprès des parents coupure de courant, d abord prendre toutes difficultés de transport (trains à les jours précédents et s assurer les dispositions en interne pour régler le l arrêt, trafic perturbé à cause qu ils trouvent une solution problème. A défaut, prendre un contact AU des feux tricolores en panne PREALABLE avec le service Planification et des passages à niveaux fermés, ) d Urgence communal (coordonnées complètes en dernière page) Pas de système d appel depuis les chambres des résidents Non fonctionnement des matelas alternants pour la prévention des escarres Accroître la surveillance ou rassembler les personnes en un lieu commun Avant la coupure, bloquer les matelas alternants pour éviter le dégonflage Prévoir un changement de position régulier du patient, par le personnel Prévoir une pièce où rassembler les derniers enfants, avec jeux, couvertures et lampes de poches. Si cette pièce n est pas le lieu habituel où les parents doivent venir chercher leur enfant, le communiquer (affichage ou autre).

11 Dans les salles de spectacles, de cinéma, de sport, de fêtes, restaurants : impossibilité d assurer un événement prévu Dans les magasins: arrêt du fonctionnement des caisses enregistreuses, pas de fonctionnement des moyens de paiement électroniques Activités agricoles Diminution progressive de la pression de l eau de distribution Annuler l événement Informer les prestataires Informer le public de préférence avant qu il ne se déplace Affichage de l annulation et communication par tout autre moyen Anticiper la fermeture du magasin et la communiquer Faire quelques réserves dans des seaux / abreuvoirs pour les usages indispensables Activités industrielles Diminution progressive de la pression de l eau de distribution Secteur agro-alimentaire: perte de capacité de refroidissement (fonctionnement des frigos et congélateurs) Groupes frigorifiques à l ammoniac: montée progressive en pression et température Dérive de processus industriels (en particulier si des automatismes électroniques règlent le processus) Conséquences sur la sécurité de fonctionnement Conséquences sur la qualité des produits Analyser l impact sur les installations de production Envisager l arrêt planifié de certaines installations Analyser l impact possible Garder au maximum les portes des chambres froides fermées pour limiter la perte de froid Si possible, faire baisser la température des frigos avant la coupure planifiée d électricité afin d augmenter le temps disponible avant que la température ne soit trop élevée pendant la phase de réchauffement. Pendant la coupure, faire un relevé régulier de la température des frigos. 18 Après la coupure, identifier si Problème de traite des vaches 19 Planifier la traite avant la coupure de des produits doivent être jetés. courant Chauffage et aération pour les animaux sensibles (volailles, porcs) Pourrissement de certains produits (secteur laitier et horticulture en serres) Canons à chaleur Partenariat conclu au préalable avec des exploitations non situées dans la même zone de délestage Si possible, faire baisser la température des frigos avant la coupure planifiée d électricité afin d augmenter le temps disponible avant que la température ne soit trop élevée pendant la phase de réchauffement. Pendant la coupure, faire un relevé régulier de la température des frigos. Analyser au préalable l impact possible Prendre les mesures nécessaires pour la mise en sécurité de l installation Faire une analyse au cas par cas selon le procédé exploité Vérifier quel est le comportement des automatismes en cas de coupure de courant (mise en sécurité automatique, fermeture de vannes, etc.) Surveiller la qualité des produits et leur dégradation éventuelle

12 Arrêt des systèmes de surveillance et sécurité (détection incendie et ses asservissements, détection de fuites, électrovannes de coupure, sprinklage, alerte / alarme, caméras, etc.) Arrêt de lignes de production avec produits bloqués: problème potentiel si les produits peuvent prendre en masse ou s ils sont source d un risque sanitaire Problèmes potentiels pour des machines à commande électronique lors de la coupure ou de la réalimentation (cartes électroniques endommagées) Problèmes potentiels lors du redémarrage après la coupure Analyser au préalable l impact possible Accroître la surveillance Etudier les possibilités alternatives Planifier la mise à l arrêt d installations qui ne pourraient plus fonctionner en sécurité Planifier la mise à l arrêt d installations Arrêter l installation avant la coupure S équiper d un UPS Analyser au préalable les problèmes qui pourraient se poser en fonction du type d activité ELIA notifie toute menace de pénurie électrique au Centre de Crise National. Ensuite, c est à l autorité fédérale de décider quelles mesures sont appliquées, et en dernier recours de décider d un délestage éventuel. Cette décision de délestage, prise au niveau fédéral, est communiquée aux gouverneurs puis aux bourgmestres. L information de la population s effectue via les médias. On peut s attendre à ce que la possibilité d un délestage soit communiquée plusieurs jours à l avance (à J-3). La veille du jour J, on pourra recevoir une confirmation que l activation du plan de délestage est envisagée. La confirmation officielle de l activation sera donnée le jour même. Le contenu de l information abordera le jour et heure de début de délestage, la durée annoncée ainsi que la zone géographique concernée. Les informations relatives à votre situation particulière sont diponibles sur le site du gestionnaire du réseau de distribution éléctrique: Un système d alerte par sms permet aussi d être prévenu à partir de J -7. D autres sites web sont à consulter régulièrement : Phase communale : Informations spécifiques à la Ville de Charleroi En résumé: Perturbation sévère du Faire une analyse complète des La Ville a élaboré structurellement dans son Plan Général d Urgence et d Intervention (PGUI) une stratégie de communication en cas de crise. Elle s appliquera. Les 20 fonctionnement, des conditions de conséquences potentielles 21 sécurité de l exploitation ou perte communicateurs de la Ville conduiront l information vers les citoyens notamment de production importante via le site web et par des communiqués de presse. Décider si l installation doit être couverte par un groupe électrogène Quel circuit de communication apportera la confirmation éventuelle du délestage? Phase fédérale : Prise de décision et information générale La surveillance permanente de l équilibre entre l offre et la demande d électricité est la compétence d ELIA, gestionnaire du réseau de transport d électricité en Belgique. ELIA établit des prévisions à court et moyen terme quant au risque de pénurie électrique, celles-ci sont disponibles sur les sites web suivants : D autres relais existent (qu ils soient activés pour la gestion de la crise et/ou qu ils soient activés pour une communication de sensibilisation ou une communication préventive) et seront exploités pour donner un maximum d informations et de conseils. Les questions inhérentes au risque de pénurie en électricité, celles du potentiel délestage et de la stratégie de communication seront développées dans le Charleroi Magazine qui paraîtra le 15 décembre 2014.

Pénurie d électricité, délestage, black-out... Un guide pratique pour y voir plus clair

Pénurie d électricité, délestage, black-out... Un guide pratique pour y voir plus clair Pénurie d électricité, délestage, black-out... Un guide pratique pour y voir plus clair Sommaire Introduction - Pourquoi ce guide pratique?... 3 1. Qu entend-on exactement par pénurie électrique, risque

Plus en détail

Pénurie d électricité? RESA répond à vos questions

Pénurie d électricité? RESA répond à vos questions Pénurie d électricité? RESA répond à vos questions Questions et réponses relatives à la pénurie d électricité 1. DÉFINITIONS PÉNURIE D ÉLECTRICITÉ Une pénurie d électricité intervient quand la production

Plus en détail

Mémento. Préparation au risque de pénurie électrique. Entreprises et collectivités. Ville de Mouscron Planification d'urgence

Mémento. Préparation au risque de pénurie électrique. Entreprises et collectivités. Ville de Mouscron Planification d'urgence Ville de Mouscron Planification d'urgence Version de Septembre 2014 Mémento Préparation au risque de pénurie électrique Entreprises et collectivités Réalisé par la Ville de Mouscron afin d'informer les

Plus en détail

Préparation au risque. de pénurie électrique

Préparation au risque. de pénurie électrique Brochure d'information Préparation au risque de pénurie électrique Entreprises et collectivités Brochure réalisée sur base du «Mémento de préparation aux risques électriques de la Ville de Mouscron» et

Plus en détail

Plan d actions en cas de délestage électrique. Destinataires de la circulaire

Plan d actions en cas de délestage électrique. Destinataires de la circulaire Circulaire n 5066 du 18/11/2014 Plan d actions en cas de délestage électrique Réseaux et niveaux concernés Fédération Bruxelles Wallonie- Libre subventionné libre confessionnel Libre non confessionnel

Plus en détail

Organisation de la gestion de crise en cas d activation du plan de délestage. Rôles de la structure fédérale de crise et des autorités locales

Organisation de la gestion de crise en cas d activation du plan de délestage. Rôles de la structure fédérale de crise et des autorités locales Organisation de la gestion de crise en cas d activation du plan de délestage Rôles de la structure fédérale de crise et des autorités locales Version août 2015 1. UNE GESTION DE CRISE COLLECTIVE ET COORDONNEE

Plus en détail

Guide de la pénurie d énergie

Guide de la pénurie d énergie Guide de la pénurie d énergie Version décembre 2014 2 Guide de la pénurie d énergie Les citoyens et les gouvernements se posent des questions quant à la sécurité de l approvisionnement en énergie en période

Plus en détail

Guide de préparation aux situations d urgence

Guide de préparation aux situations d urgence Guide de préparation aux situations d urgence Soyez Prêts! disponible sur le portail interministériel de prévention des risques majeurs http://www.risques.gouv.fr Faire face en attendant les équipes de

Plus en détail

ARRÊTÉ du. relatif à l affichage du diagnostic de performance énergétique dans les bâtiments publics en France métropolitaine.

ARRÊTÉ du. relatif à l affichage du diagnostic de performance énergétique dans les bâtiments publics en France métropolitaine. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l écologie, du développement et de l aménagement durables NOR : DEVU0771404A ARRÊTÉ du relatif à l affichage du diagnostic de performance énergétique dans les bâtiments

Plus en détail

40 ECO-CONSEILS 7 fiches pour une consommation annuelle d énergie plus légère.

40 ECO-CONSEILS 7 fiches pour une consommation annuelle d énergie plus légère. «Consommer moins en consommant mieux» 40 ECO-CONSEILS 7 fiches pour une consommation annuelle d énergie plus légère. Maîtriser notre consommation en électricité, c est nous engager à adopter des gestes

Plus en détail

COMMENT ECONOMISER DE

COMMENT ECONOMISER DE COMMENT ECONOMISER DE L ENERGIE EN CUISINE CE QUE LES RESTAURATEURS DOIVENT SAVOIR RESTAURATEURS : Les astuces pour consommer moins d énergie Depuis plusieurs dizaines d années, le monde a pris conscience

Plus en détail

Préparer votre famille à une situation d urgence Notes de l animateur

Préparer votre famille à une situation d urgence Notes de l animateur Diapositive 1 Préparer votre famille à une situation d urgence Notes de l animateur L animateur se présente; ensuite, il présente le thème ainsi que les membres du groupe. Diapositive 2 Après les présentations,

Plus en détail

La sécurité physique et environnementale

La sécurité physique et environnementale I. Qu est ce que la sécurité physique? "Il ne sert à rien de dresser une ligne Maginot logique si n'importe qui peut entrer dans la salle serveurs par la fenêtre " (Christian Pollefoort, consultant en

Plus en détail

Classification des actions d efficacité énergétique

Classification des actions d efficacité énergétique Gestion active des bâtiments Classification des actions d efficacité énergétique dans le cadre de la rénovation des bâtiments existants Les bâtiments représentent à eux seuls 4% de la consommation d énergie

Plus en détail

Classification des actions d efficacité énergétique

Classification des actions d efficacité énergétique Gestion active des bâtiments Classification des actions d efficacité énergétique dans le cadre de la rénovation des bâtiments existants Les bâtiments représentent à eux seuls 43% de la consommation d énergie

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES RELATIF AU SERVICE DE GARDIENNAGE AU SEIN DU LYCEE FRANÇAIS DE PRAGUE

CAHIER DES CHARGES RELATIF AU SERVICE DE GARDIENNAGE AU SEIN DU LYCEE FRANÇAIS DE PRAGUE CAHIER DES CHARGES RELATIF AU SERVICE DE GARDIENNAGE AU SEIN DU LYCEE FRANÇAIS DE PRAGUE 1) Présentation du client : Le Lycée français de Prague est un établissement d enseignement scolaire accueillant

Plus en détail

Introduction à la gestion de crise en cas d inondation

Introduction à la gestion de crise en cas d inondation Introduction à la gestion de crise en cas d inondation Ir Paul DEWIL, Directeur-Coordinateur Charles REGNIER, attaché Centre Régional de Crise de Wallonie (CRC-W) http://environnement.wallonie.be/inondations

Plus en détail

Sécurité de l approvisionnement du marché belge de l électricité 2014-2015

Sécurité de l approvisionnement du marché belge de l électricité 2014-2015 Sécurité de l approvisionnement du marché belge de l électricité 2014-2015 DIRK HENDRIX Head of power dispatch BELGIUM Dirk.hendrix@electrabel.com +32 476 953 187 MASSIN BART Regulatory Affairs Manager

Plus en détail

Niko. Modules pour le secteur des soins. Illuminating ideas.

Niko. Modules pour le secteur des soins. Illuminating ideas. Niko Modules pour le secteur des soins Illuminating ideas. Niko Modules pour le secteur des soins Le système de gestion Niko pour les secteur de soins est conçu de manière modulaire. Vous ajoutez des fonctionnalités

Plus en détail

Que faire en cas: > d un événement pouvant survenir dans votre environnement quotidien

Que faire en cas: > d un événement pouvant survenir dans votre environnement quotidien Tous droits réservés Design Spirale Communication visuelle Que faire en cas: > d un événement pouvant survenir dans votre environnement quotidien > d un événement majeur Alerte à la bombe Violentes intempéries

Plus en détail

FUITE DE GAZ. L utilisation des gaz comprimés et du gaz naturel fait en sorte qu ils représentent pour l organisation un risque d incident.

FUITE DE GAZ. L utilisation des gaz comprimés et du gaz naturel fait en sorte qu ils représentent pour l organisation un risque d incident. FUITE DE GAZ 1. OBJECTIFS L utilisation des gaz comprimés et du gaz naturel fait en sorte qu ils représentent pour l organisation un risque d incident. C est donc dans cette perspective que le présent

Plus en détail

Planification des mesures d urgence dans le cadre de la protection contre les crues

Planification des mesures d urgence dans le cadre de la protection contre les crues Planification des mesures d urgence dans le cadre de la protection contre les crues Thomas Schneider, Ingénieur-Géologue UNIL/EPFL, CSD Ingénieurs Conseils SA, Sion - Lausanne Dans le cadre de la protection

Plus en détail

Comprendre... Les Effacements

Comprendre... Les Effacements Comprendre... Les Effacements Un effacement est une diminution temporaire de Qu est-ce la consommation d électricité par rapport à une consommation initialement prévue. Cette diminution que c est? est

Plus en détail

Votre automate GSM fiable et discret

Votre automate GSM fiable et discret Installation facile, programmation rapide! Votre automate GSM fiable et discret GD-04 est un automate GSM. Il envoie des SMS, appelle, met en marche, arrête, surveille. Il ne sait pas parler mais pourtant

Plus en détail

12. AUTRES USAGES DE L ELECTRICITE

12. AUTRES USAGES DE L ELECTRICITE 12.1. Auxiliaires de l équipement technique : circulateurs ECS 12.2. Cuisines 12.3. Eclairage public 1 12.1 AUXILIAIRE DE L EQUIPEMENT TECHNIQUE Il n'y a pas de circulateur de chauffage dans le cas de

Plus en détail

REGISTRE DE SECURITE DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC

REGISTRE DE SECURITE DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC REGISTRE DE SECURITE DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC NOM DE LA COLLECTIVITE : RAPPEL REGLEMENTAIRE Article R123-51 du Code de la Construction et de l Habitation Dans les établissements soumis aux

Plus en détail

CENTRE NUMERIQUE DU JURA REGLEMENTS, CONDITIONS ET ACCES AUX SERVICES

CENTRE NUMERIQUE DU JURA REGLEMENTS, CONDITIONS ET ACCES AUX SERVICES CENTRE NUMERIQUE DU JURA REGLEMENTS, CONDITIONS ET ACCES AUX SERVICES L ensemble des règles définies ci-après constitue le Règlement Intérieur du Centre nécessaire à sa bonne marche et à la satisfaction

Plus en détail

Questions relatives à la pénurie d'électricité

Questions relatives à la pénurie d'électricité Questions relatives à la pénurie d'électricité PARTICULIERS 1 Quand faut-il limiter sa consommation d'électricité? Il est toujours conseillé de ne pas gaspiller de l électricité. Quand il y a un risque

Plus en détail

CONVENTION DE MISE A DISPOSITION SALLES COMMUNALES EMILE ROUSSEAU

CONVENTION DE MISE A DISPOSITION SALLES COMMUNALES EMILE ROUSSEAU CONVENTION DE MISE A DISPOSITION SALLES COMMUNALES EMILE ROUSSEAU ENTRE : Monsieur le Maire, agissant es-qualité en vertu des délibérations du 25 septembre 2014 et du 24 octobre 2013, Désigné ci-après

Plus en détail

La sécurité électrique: prévenir les pannes pour éviter les réparations inutiles

La sécurité électrique: prévenir les pannes pour éviter les réparations inutiles técnicos La sécurité électrique: prévenir les pannes pour éviter les réparations inutiles // Il y a 50 ans personne ne pouvait prévoir l extension et l intensification que prendrait la production avicole

Plus en détail

Mise en service technique du poste d'assistance

Mise en service technique du poste d'assistance Mise en service technique du poste d'assistance 1. Electricité Où se trouve(nt) le ou les compteur(s) électrique(s)? Relever le compteur électrique (important en vue d une év. facturation) Où se trouve

Plus en détail

Dossier d information Communal sur les Risques Majeurs (DICRIM) Document à conserver.

Dossier d information Communal sur les Risques Majeurs (DICRIM) Document à conserver. Dossier d information Communal sur les Risques Majeurs (DICRIM) Document à conserver. Sommaire : Editorial de M. Le Maire ; Définition du risque majeur p 2 Contexte local ; Information préventive ; L alerte

Plus en détail

Le risque inondation : comment s en protéger?

Le risque inondation : comment s en protéger? Franck Boston PRÉVENTION ET SÉCURITÉ Le risque inondation : comment s en protéger? RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Liberté Égalité Fraternité Le principal risque naturel susceptible d affecter l Île-de-France est

Plus en détail

PROBLEMATIQUE DU DELESTAGE. NONau «tout ou rien». OUIà une solution minimale adaptée à nos besoins.

PROBLEMATIQUE DU DELESTAGE. NONau «tout ou rien». OUIà une solution minimale adaptée à nos besoins. PROBLEMATIQUE DU DELESTAGE NONau «tout ou rien». OUIà une solution minimale adaptée à nos besoins. Procédure en cas de délestage pour les maisons de repos du CPAS de Gembloux Pour le 15 décembre Date butoir

Plus en détail

Profitez au mieux de votre logement économe en énergie. Bâtiment basse consommation. Ce qu il faut savoir et comment vous adapter

Profitez au mieux de votre logement économe en énergie. Bâtiment basse consommation. Ce qu il faut savoir et comment vous adapter CONSEILS AUX PARTICULIERS Bâtiment basse consommation Profitez au mieux de votre logement économe en énergie Ce qu il faut savoir et comment vous adapter Que vous apporte un bâtiment économe en énergie?

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Contact presse Catherine Adam 03 81 61 50 88 catherine.adam@besancon.fr

DOSSIER DE PRESSE. Contact presse Catherine Adam 03 81 61 50 88 catherine.adam@besancon.fr DOSSIER DE PRESSE Deuxième saison : Service de prêt de matériels de mesures pour les pertes d énergie (chauffage, électricité, eau) à destination des Bisontins : résidents et activités tertiaires Contacts

Plus en détail

PPMS. Ce recueil de tableaux vous guidera dans la conception et dans la présentation du PPMS de l établissement. Plan Particulier de Mise en Sureté

PPMS. Ce recueil de tableaux vous guidera dans la conception et dans la présentation du PPMS de l établissement. Plan Particulier de Mise en Sureté PPMS Ce recueil de tableaux vous guidera dans la conception et dans la présentation du PPMS de l établissement Page 1 1 IDENTIFICATION DE L ETABLISSEMENT Année de réalisation du PPMS Nom de l établissement

Plus en détail

Plan familial de mise en sûreté CONNAÎTRE S ÉQUIPER SE PRÉPARER. Je me protège. en famille. A REMPLIR Ce plan concerne la famille

Plan familial de mise en sûreté CONNAÎTRE S ÉQUIPER SE PRÉPARER. Je me protège. en famille. A REMPLIR Ce plan concerne la famille CONNAÎTRE S ÉQUIPER SE PRÉPARER Plan familial de mise en sûreté Je me protège en famille Ce plan concerne la famille. Connaître 2 Les sirènes du Réseau National d Alerte (RNA) Ces sirènes, situées sur

Plus en détail

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE COMMUNE DE PUNAAUIA PARTIE 2: OPERATIONNELLE

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE COMMUNE DE PUNAAUIA PARTIE 2: OPERATIONNELLE 2011 PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE COMMUNE DE PUNAAUIA PARTIE 2: OPERATIONNELLE SOMMAIRE SOMMAIRE 2 DECLENCHEMENT DU PCS 3.1 ROLE ET OBJECTIFS DU PLAN 3.2 MODALITES DE DECLENCHEMENT DES DIFFERENTES ALERTES

Plus en détail

Guide de procédures. Situations d urgence au Nunavik

Guide de procédures. Situations d urgence au Nunavik Guide de procédures Situations d urgence au Nunavik 3 septembre 2014 0 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 2 1. RÔLES ET RESPONSABILITÉS DES INTERVENANTS... 3 1.1 Le Directeur général ou son représentant,

Plus en détail

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie. Le règlement de Sécurité contre les risques d incendie. ERP et IGH de Type O

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie. Le règlement de Sécurité contre les risques d incendie. ERP et IGH de Type O Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie JURIDIQUE Date : 31/01/2012 N : 04.12 Le règlement de Sécurité contre les risques d incendie ERP et IGH de Type O L arrêté du 25 octobre 2011 portant

Plus en détail

Table des matières. Il est réconfortant de savoir que votre famille est préparée. Vous préparer pour une panne

Table des matières. Il est réconfortant de savoir que votre famille est préparée. Vous préparer pour une panne Êtes-vous prêt? Êtes-vous prêt? Nous avons tous vécu l expérience d une panne de courant. Bien que la plupart d entre elles ne durent pas longtemps, chaque famille doit dresser un plan d urgence, au cas

Plus en détail

Mode d emploi. OR 151 upc FRANCAIS. 1. Choisir la langue 2. Choisir le pays Suisse 3. ID Réseau et fréquence : 43033 426.0 MHz

Mode d emploi. OR 151 upc FRANCAIS. 1. Choisir la langue 2. Choisir le pays Suisse 3. ID Réseau et fréquence : 43033 426.0 MHz Mode d emploi OR 151 upc FRANCAIS 1. Choisir la langue 2. Choisir le pays Suisse 3. ID Réseau et fréquence : 43033 426.0 MHz FRANÇAIS L appareil porte le sigle CE et est par conséquent conforme aux principales

Plus en détail

Pénurie d électricité en Belgique

Pénurie d électricité en Belgique Pénurie d électricité en Belgique Solutions et systèmes Silencieux Ecologique Stockage de l énergie Durable Solar Autoconsommation Pénurie d électricité en Belgique Y aura-t-il des coupures de courant

Plus en détail

MAINTENANCE et DÉPANNAGE dans mon logement

MAINTENANCE et DÉPANNAGE dans mon logement MAINTENANCE et DÉPANNAGE dans mon logement Qui Contacter? Vous avez une panne ou vous relevez un dysfonctionnement dans votre logement? 1 2 Effectuer les premiers gestes de vérification et de sécurité.

Plus en détail

OUTILS OPERATIONNELS Page 1 sur 1. Alerte de la population FICHE 1 : SCHEMA DE RECEPTION ET DE TRAITEMENT D UNE ALERTE

OUTILS OPERATIONNELS Page 1 sur 1. Alerte de la population FICHE 1 : SCHEMA DE RECEPTION ET DE TRAITEMENT D UNE ALERTE OUTILS OPERATIONNELS Page 1 sur 1 FICHE 1 : SCHEMA DE RECEPTION ET DE TRAITEMENT D UNE ALERTE R E C E P T I O N Standard mairie Période ouvrable de la mairie OU ALERTE Service de secours, système de vigilance,

Plus en détail

Mai 2015. Prévenir les risques d incendie Les conseils utiles pour votre sécurité

Mai 2015. Prévenir les risques d incendie Les conseils utiles pour votre sécurité Mai 2015 Prévenir les risques d incendie Les conseils utiles pour votre sécurité PREAMBULE SOYEZ PRUDENTS! Surveillez vos enfants en bas âge, éloignez d eux tout ce qui peut être source d incendie (allumettes,

Plus en détail

CENTRE D ENSEIGNEMENT DR FRÉDÉRIC-GRUNBERG RÈGLES RELATIVES À LA LOCATION, À LA SÉCURITÉ ET

CENTRE D ENSEIGNEMENT DR FRÉDÉRIC-GRUNBERG RÈGLES RELATIVES À LA LOCATION, À LA SÉCURITÉ ET CENTRE D ENSEIGNEMENT DR FRÉDÉRIC-GRUNBERG RÈGLES RELATIVES À LA LOCATION, À LA SÉCURITÉ ET À L UTILISATION DES SALLES ET DE L ÉQUIPEMENT Les salles du Centre d enseignement Dr Frédéric-Grunberg sont dédiées

Plus en détail

LISTE TO DO MAISONS DE REPOS MAISONS DE SOINS PSYCHIATRIQUES HABITATIONS PROTÉGÉES PÉNURIE D ÉNERGIE PLAN DE DÉLESTAGE VERSION 18.11.

LISTE TO DO MAISONS DE REPOS MAISONS DE SOINS PSYCHIATRIQUES HABITATIONS PROTÉGÉES PÉNURIE D ÉNERGIE PLAN DE DÉLESTAGE VERSION 18.11. LISTE TO DO MAISONS DE REPOS MAISONS DE SOINS PSYCHIATRIQUES HABITATIONS PROTÉGÉES PÉNURIE D ÉNERGIE PLAN DE DÉLESTAGE VERSION 18.11.2014 Elaboré en néerlandais par Zorgnet leungchopan - Fotolia.com Approuvé

Plus en détail

Cas pratique d une installation de cogénération. Introduction Rappel principes de base cogénération

Cas pratique d une installation de cogénération. Introduction Rappel principes de base cogénération Cas pratique d une installation de Introduction Rappel principes de base Circuit de valorisation thermique (intégration hydraulique) Organes de régulation hydrauliques (dimensionnement, ) et équipements

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS SOLIDARITÉS

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS SOLIDARITÉS MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE Direction générale de l action sociale SOLIDARITÉS ETABLISSEMENTS SOCIAUX ET MÉDICO-SOCIAUX Circulaire DGAS

Plus en détail

Directives d installation des Chauffe-Air d adjonction électriques montés dans les plénums

Directives d installation des Chauffe-Air d adjonction électriques montés dans les plénums Directives d installation des Chauffe-Air d adjonction électriques montés dans les plénums Août 2008 VERSION 4 CES INSTRUCTIONS D INSTALLATIONS COUVRENT: MODÈLES T-4 à T-30 (4Kw à 30 Kw) NOTES GÉNÉRALES

Plus en détail

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE de en Martinik NOTICE HYGIENE ET SECURITE BUREAU VERITAS ASEM Dossier n 6078462 Révision 2 Octobre 2014 Page 1 de en Martinik SOMMAIRE 1. INTRODUCTION... 3 1.1 OBJET DE LA NOTICE... 3 1.2 CADRE REGLEMENTAIRE...

Plus en détail

Plan de délestage des réseaux de gaz naturel du Grand-Duché de Luxembourg

Plan de délestage des réseaux de gaz naturel du Grand-Duché de Luxembourg Plan de délestage des réseaux de gaz naturel du Grand-Duché de Luxembourg 20 décembre 2012 Version 1.6 Version Date Auteurs Nature des modifications Validation 1.0 16.10.2009 1.1 27.10.2009 Groupe de travail

Plus en détail

LIVRET GESTES VERTS. GEMME CORIOLIS Saint-Martin d Hères Maître d ouvrage : INPG. JUIN 2013 / Version 3 Diffusé le 08 juillet 2013

LIVRET GESTES VERTS. GEMME CORIOLIS Saint-Martin d Hères Maître d ouvrage : INPG. JUIN 2013 / Version 3 Diffusé le 08 juillet 2013 LIVRET GESTES VERTS GEMME CORIOLIS Saint-Martin d Hères Maître d ouvrage : INPG JUIN 2013 / Version 3 Diffusé le 08 juillet 2013 Adresse Postale CS 60013-38702 - La Tronche Cedex Siège Social / Rue de

Plus en détail

RISQUE INCENDIE DANS LES PETITES ENTREPRISES. Comment repérer les risques Comment éviter l incendie Quelle prévention faut-il mettre en place

RISQUE INCENDIE DANS LES PETITES ENTREPRISES. Comment repérer les risques Comment éviter l incendie Quelle prévention faut-il mettre en place RISQUE INCENDIE DANS LES PETITES ENTREPRISES 5 800 incendies par an dans les locaux industriels 1 incendie sur 4 est dû à une installation électrique défectueuse La plupart des incendies se déclarent la

Plus en détail

Module Thermique MT 2000 CAHIER TECHNIQUE. LIB 0003 UF - 1ère édition - 09/99

Module Thermique MT 2000 CAHIER TECHNIQUE. LIB 0003 UF - 1ère édition - 09/99 Module Thermique MT 2000 LIB 000 UF - 1ère édition - 09/99 CAHIER TECHNIQUE SOMMAIRE 1 PRESENTATION - DESCRIPTION 1.1 Présentation... pag. 1.2 Description générale... pag. 1. Raccordements à l installation...

Plus en détail

l électricité? Nouveaux modes de production et de consommation Entre hier et aujourd hui : évolution du système électrique

l électricité? Nouveaux modes de production et de consommation Entre hier et aujourd hui : évolution du système électrique Les énergies reno uvelables changero nt -elles notre manière de co nsommer l électricité? Notre système électrique est en pleine transition. L augmentation de production décentralisée, le changement de

Plus en détail

DETECTEUR DE FUMEE AUTONOME Serie NB-728

DETECTEUR DE FUMEE AUTONOME Serie NB-728 DETECTEUR DE FUMEE AUTONOME Serie NB-728 Manuel d utilisation 1. Sommaire. 1. Sommaire.... 1 2. Introduction.... 2 3. Ou installer un détecteur de fumée... 2 4. Ou installer un détecteur dans les caravanes

Plus en détail

Pour le savoir, faites le test et répondez aux 10 questions suivantes, en cochant la case de la bonne réponse.

Pour le savoir, faites le test et répondez aux 10 questions suivantes, en cochant la case de la bonne réponse. CAMPAGNE D INFORMATION ET DE PRÉVENTION SUR LES RISQUES INDUSTRIELS MAJEURS CÔTE D OPALE - FLANDRE 2010 Pour le savoir, faites le test et répondez aux 10 questions suivantes, en cochant la case de la bonne

Plus en détail

HosmaT - ciculaire DHOS/O1 n 2005-256

HosmaT - ciculaire DHOS/O1 n 2005-256 Circulaire DHOS/E 4 n 2005-256 du 30 mai 2005 relative aux conditions techniques d alimentation électrique des établissements de santé publics et privés NOR : SANH0530245C Date d application : immédiate.

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC (Code de la construction et de l habitation Art. R123 à R123.55 arrêté du 22 juin 1990) S agissant d une opération en site existant, en application

Plus en détail

Vos proches, vos biens et vos locaux sous haute surveillance

Vos proches, vos biens et vos locaux sous haute surveillance Alarme et télésurveillance Alarme et télésurveillance dispositifs additionnels DISPOSITIFS VIDEO Caméra vidéo intérieure Caméra vidéo extérieure PERIPHERIQUES SANS FIL Bouton panic (pendentif) Détecteur

Plus en détail

données à caractère personnel (ci-après LVP), en particulier l'article 29 ; Avis n 56/2015 du 16 décembre 2015

données à caractère personnel (ci-après LVP), en particulier l'article 29 ; Avis n 56/2015 du 16 décembre 2015 1/7 Avis n 56/2015 du 16 décembre 2015 Objet: Complément technique de géolocalisation au système d alerte BE-Alert de la Direction générale Centre de crise BE-Alert du SPF Intérieur (CO-A-2015-053) La

Plus en détail

Chaleur et confort sans gaspillage

Chaleur et confort sans gaspillage Chaleur et confort sans gaspillage ++ Régulation et programmation pilotent le chauffage. Sous leur contrôle, celui-ci fournit la bonne température quand il faut et où il faut, de façon constante et sans

Plus en détail

LA télégestion L o u t i l p o u r l e con t rô l e et l a g e s t i on à d i s ta n ce de v o s i n s ta l l at i on s

LA télégestion L o u t i l p o u r l e con t rô l e et l a g e s t i on à d i s ta n ce de v o s i n s ta l l at i on s LA TÉLÉGESTION L o u t i l p o u r l e c o n t r ô l e e t l a g e s t i o n à d i s t a n c e de vos installations La télégestion : VOS BESOINS Sécurité des installations Etre alerté à tout moment d un

Plus en détail

La domotique R.Cousin D.Marsollier C-2i St-Grégoire Sté Bluelinéa

La domotique R.Cousin D.Marsollier C-2i St-Grégoire Sté Bluelinéa La domotique R.Cousin C-2i St-Grégoire D.Marsollier Sté Bluelinéa Domotique? Définition: Le terme domotique vient de domo, «domus» en latin qui veut dire maison et «tique» pour automatisme. Ensemble des

Plus en détail

Dossier de presse... Plan canicule en Saône-et-Loire

Dossier de presse... Plan canicule en Saône-et-Loire Dossier de presse... Plan canicule en Saône-et-Loire Mercredi 1er juillet 2015 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Mâcon, le 30 juin 2015 Fortes chaleurs dans le département de Saône-et-Loire Déclenchement du niveau

Plus en détail

La Gestion Technique Centralisée. Qu est ce que c est? A quoi ça sert?

La Gestion Technique Centralisée. Qu est ce que c est? A quoi ça sert? La Gestion Technique Centralisée. Qu est ce que c est? A quoi ça sert? Cet article a pour objectif de rappeler les notions principales relatives à la Gestion Technique Centralisée. Mais qu entend on par

Plus en détail

Apprenons les bons réflexes! tempête. rupture DE GAZODUC

Apprenons les bons réflexes! tempête. rupture DE GAZODUC Document d Information Communal sur les Risques Majeurs de LA GRANDE MOTTE Les 5 risques majeurs Apprenons les bons réflexes! tempête inondation & SUBMERSION MARINE FEU DE FORÊT transport DE MARCHANDISES

Plus en détail

Manifestations temporaires

Manifestations temporaires Etablissement cantonale d'assurance des bâtiments, Fribourg Manifestations temporaires Exigences de protection incendie Table des matières 1 Base... 3 2 Principe... 3 3 Règles générales de prévention incendie...

Plus en détail

Directive Aération des cages d ascenseur

Directive Aération des cages d ascenseur Directive Aération des cages d ascenseur 1 OBJET DE CETTE DIRECTIVE Les installations d ascenseurs dans des immeubles chauffés provoquent souvent des pertes thermiques supplémentaires du fait de lacunes

Plus en détail

Intérêt des systèmes gaz et hybrides au niveau régional

Intérêt des systèmes gaz et hybrides au niveau régional Intérêt des systèmes gaz et hybrides au niveau régional Une approche comparative des impacts des technologies de chauffage sur la demande Roch Drozdowski - Chef de mission Smart Grids GrDF - Direction

Plus en détail

La gestion intelligente des bâtiments

La gestion intelligente des bâtiments La gestion intelligente des bâtiments Les différentes possibilités pour rendre les bâtiments plus efficaces énergétiquement Mardi 1 avril 2014 Sommaire 0/ Le contexte général 1/ Le jeu de rôle de la construction

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DES SALLES MUNICIPALES D HÉRICY

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DES SALLES MUNICIPALES D HÉRICY RÈGLEMENT INTÉRIEUR DES SALLES MUNICIPALES D HÉRICY Préambule Le présent règlement intérieur s applique aux salles municipales suivantes : - Salle de l Orangerie... 180 personnes debout, 150 assises -

Plus en détail

La copropriété et les économies d'énergie : de l'audit aux travaux

La copropriété et les économies d'énergie : de l'audit aux travaux La copropriété et les économies d'énergie : de l'audit aux travaux L Association des Responsables de Copropriété 14 000 copropriétés adhérentes Une association indépendante Une association représentative

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L AMF ET RTE

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L AMF ET RTE CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L AMF ET RTE CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L ASSOCIATION DES MAIRES DE FRANCE ET RTE Entre L Association des Maires de France, sise 41 quai d Orsay, 75343 Paris cedex

Plus en détail

somfy.com Dexxo Pro io Manuel d utilisation 5048553E

somfy.com Dexxo Pro io Manuel d utilisation 5048553E somfy.com Dexxo Pro io Manuel d utilisation 5048553E " 1 SOMMAIRE GÉNÉRALITÉS 2 L univers Somfy? 2 Assistance 2 CONSIGNES DE SÉCURITÉ 3 Normes 3 Consignes de sécurité 3 PRÉSENTATION DU PRODUIT 3 Description

Plus en détail

Plan de mesures d urgence (PMU) : une obligation?

Plan de mesures d urgence (PMU) : une obligation? Plan de mesures d urgence (PMU) : une obligation? Plan de la présentation Qu est-ce qu un PMU? Est-ce obligatoire d avoir un PMU? Étapes de réalisation d un PMU? Organisation et détermination des dangers

Plus en détail

Rien qu en 2013, on a enregistré 1737 nouvelles immatriculations de véhicules électriques. Le marché croît très rapidement.

Rien qu en 2013, on a enregistré 1737 nouvelles immatriculations de véhicules électriques. Le marché croît très rapidement. FAO 1. Combien de voitures électriques la Suisse compte-t-elle actuellement? Plus de 3500 véhicules électriques sont aujourd hui recensés dans le pays (état: janvier 2014). On distingue les véhicules tout-électrique

Plus en détail

Réglementation selon les arrêtés du 26/02/2003, du 07/03/2008 et du 14/12/2011 et le Code du travail. Effectif des locaux Évacuation Ambiance

Réglementation selon les arrêtés du 26/02/2003, du 07/03/2008 et du 14/12/2011 et le Code du travail. Effectif des locaux Évacuation Ambiance RÉGLEMENTATION L éclairage de sécurité et l alarme incendie (suite) 2. Les établissements recevant des travailleurs (ERT) Pour les Établissements Recevant des Travailleurs (ERT), l effectif théorique des

Plus en détail

Eléments de réflexion sur une tarification. Les données EdF explicitées (tarifs TTC actualisés à la date du 15.08.2010)

Eléments de réflexion sur une tarification. Les données EdF explicitées (tarifs TTC actualisés à la date du 15.08.2010) Eléments de réflexion sur une tarification Les Unités concernées Le Kilowatt-heure (1Kwh = 1000 wh) est une unité d énergie. Elle est d une utilisation plus pratique que le joule quand il s agit de comptabiliser

Plus en détail

VILLE DE MONTMORENCY. Plan communal de sauvegarde. c r h w t. risques majeurs. Les bons réflexes en cas de danger!ou d alerte

VILLE DE MONTMORENCY. Plan communal de sauvegarde. c r h w t. risques majeurs. Les bons réflexes en cas de danger!ou d alerte VILLE DE MONTMORENCY Plan communal de sauvegarde c r h w t a Les risques majeurs Les bons réflexes en cas de danger!ou d alerte à quoi sert ce document d information? Ce guide pratique présente les différents

Plus en détail

Vous trouverez dans ce dossier :

Vous trouverez dans ce dossier : Vous recherchez une salle pour organiser une réunion, manifestation, un évènement familial? La ville de Cléder loue ou met à disposition ses salles d une capacité de 25 à 350 places. Le service des salles

Plus en détail

Des gestes simples pour un quotidien éco-responsable

Des gestes simples pour un quotidien éco-responsable Des gestes simples pour un quotidien éco-responsable Guide du locataire éco-responsable Pour avoir les bons,conservez ce guide à portée de main Sommaire Cher(e) Locataire, Les énergies... 4 à 6 Consommations

Plus en détail

Norme 3.4 - Entreposage et manipulation des vaccins

Norme 3.4 - Entreposage et manipulation des vaccins Norme 3.4 - Entreposage et manipulation des vaccins Préambule : Les programmes de vaccination ont eu une grande incidence sur l état de santé de la population dans tous les pays. Une manipulation et un

Plus en détail

Compagnie minière IOC Santé, sécurité et environnement

Compagnie minière IOC Santé, sécurité et environnement Santé, sécurité et environnement Travail à chaud 1 BUT La pratique sur le travail à chaud a pour but : d établir un système efficace de gestion du travail à chaud pouvant contribuer à prévenir un incendie,

Plus en détail

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Notice de sécurité Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Cette notice a été établie à l'attention des exploitants d Etablissements Recevant du Public (ERP), afin

Plus en détail

Contrôle de l utilisation de l énergie électrique Maison 8 pièces, chauffage électrique

Contrôle de l utilisation de l énergie électrique Maison 8 pièces, chauffage électrique Contrôle de l utilisation de l énergie électrique Maison 8 pièces, chauffage électrique Après l isolation de la maison, l ECS solaire, la production photovoltaïque, la ventilation double flux, le split

Plus en détail

Gestionnaire de batteries pour Véhicules Récréatifs Batteries manager for Recreative Vehicules

Gestionnaire de batteries pour Véhicules Récréatifs Batteries manager for Recreative Vehicules Gestionnaire de batteries pour Véhicules Récréatifs Batteries manager for Recreative Vehicules a) Positif+ Batterie du véhicule Positive+ to vehicule battery b) Commun Négatif - Ground c) Positif+, Alimentation

Plus en détail

REGLEMENT DE MISE A DISPOSITION ET DE LOCATION DES INFRASTRUCTURES ET LOCAUX COMMUNAUX DE LAMPERTHEIM.

REGLEMENT DE MISE A DISPOSITION ET DE LOCATION DES INFRASTRUCTURES ET LOCAUX COMMUNAUX DE LAMPERTHEIM. REPUBLIQUE FRANCAISE DEPARTEMENT DU BAS-RHIN COMMUNE DE LAMPERTHEIM REGLEMENT DE MISE A DISPOSITION ET DE LOCATION DES INFRASTRUCTURES ET LOCAUX COMMUNAUX DE LAMPERTHEIM. REGLEMENT DE LOCATION DE LOCAUX

Plus en détail

SALLE POLYVALENTE DE MOIDIEU-DÉTOURBE RÈGLEMENT 2011

SALLE POLYVALENTE DE MOIDIEU-DÉTOURBE RÈGLEMENT 2011 SALLE POLYVALENTE DE MOIDIEU-DÉTOURBE RÈGLEMENT 2011 Article 1 : Généralités La salle polyvalente est composée : - d une petite salle d environ 100 m², - d une grande salle d environ 380 m² avec scène

Plus en détail

PRÊT À PLAN FAMILIAL D URGENCE INONDATION VERGLAS DÉFLAGRATION TEMPÊTE CANICULE ÉPIDÉMIE CONTAMINATION DE L EAU TREMBLEMENT DE TERRE

PRÊT À PLAN FAMILIAL D URGENCE INONDATION VERGLAS DÉFLAGRATION TEMPÊTE CANICULE ÉPIDÉMIE CONTAMINATION DE L EAU TREMBLEMENT DE TERRE PRÊT À INONDATION VERGLAS DÉFLAGRATION TEMPÊTE CANICULE ÉPIDÉMIE CONTAMINATION DE L EAU TREMBLEMENT DE TERRE INCENDIE DE FORÊT TORNADE PLAN FAMILIAL D URGENCE Une bonne préparation aux situations d urgence

Plus en détail

Notice Utilisateur EKZ 0938 00A STORIA CRT 600 HF

Notice Utilisateur EKZ 0938 00A STORIA CRT 600 HF Notice Utilisateur EKZ 0938 00A STORIA CRT 600 HF Vous venez d acquérir le système de surveillance STORIA CRT 600 HF et nous vous en remercions. Ce système est prévu pour fonctionner dans une bande de

Plus en détail

D.I.C.R.M. Document d Information Communal sur les Risques Majeurs. Ce document est destiné aux habitants de Saint-Gérand-de-Vaux.

D.I.C.R.M. Document d Information Communal sur les Risques Majeurs. Ce document est destiné aux habitants de Saint-Gérand-de-Vaux. D.I.C.R.M. Document d Information Communal sur les Risques Majeurs Ce document est destiné aux habitants de Saint-Gérand-de-Vaux. Conservez-le de manière à le retrouver très rapidement en cas de besoin.

Plus en détail

Proposition de Règlement intérieur Présentation lors de la réunion de travail du 6 mai 2015 au CROS. Maison Régionale des Sports d Aquitaine

Proposition de Règlement intérieur Présentation lors de la réunion de travail du 6 mai 2015 au CROS. Maison Régionale des Sports d Aquitaine Proposition de Règlement intérieur Présentation lors de la réunion de travail du 6 mai 2015 au CROS Maison Régionale des Sports d Aquitaine Article 1 La Maison Régionale des Sports (MRS) est un équipement

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique

Diagnostic de performance énergétique Une information au service de la lutte contre l effet de serre (6.1.bis.public) bureaux, services administratifs, enseignement N : 08 06 2142 / 1 Valable jusqu au : 26/08/2018 Année de construction :

Plus en détail

REFERENTIEL PEDAGOGIQUE

REFERENTIEL PEDAGOGIQUE Public 12 stagiaires maximum Durée totale indicative 67 heures Hors examen et temps de déplacement Pré requis Respect des dispositions de l article 4 1 de l arrêté du 02 Mai 2005 dont par exemple : Soit

Plus en détail

A P P L I C A T I O N D E L A M É T H O D E E B I O S À L E N T R E P R I S E O L D R H U M. Étude de cas M A S T E R

A P P L I C A T I O N D E L A M É T H O D E E B I O S À L E N T R E P R I S E O L D R H U M. Étude de cas M A S T E R A P P L I C A T I O N D E L A M É T H O D E E B I O S À L E N T R E P R I S E O L D R H U M Étude de cas M A S T E R S É C U R I T É D E S S Y S T È M E S D I N F O R M A T I O N Novembre 2006 Version

Plus en détail

Module de fonction. SM10 Module solaire pour EMS. Instructions de service 6 720 801 042 (2012/02) FR

Module de fonction. SM10 Module solaire pour EMS. Instructions de service 6 720 801 042 (2012/02) FR Module de fonction SM10 Module solaire pour EMS Instructions de service FR Sommaire 1 Sécurité.......................................3 1.1 Remarque...................................3 1.2 Utilisation conforme.............................3

Plus en détail