relatif aux risques de délestage électrique Hiver

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "relatif aux risques de délestage électrique Hiver 2014-2015"

Transcription

1 Mémento relatif aux risques de délestage électrique C h a r l e r o i Hiver

2 Sommaire Un mémento destiné aux entreprises et aux collectivités? 1. Un mémento destiné aux entreprises et aux collectivités? Qu entend-t-on par pénurie électrique, black-out et délestage? La Ville de Charleroi est-elle susceptible d être impactée? Quelles sont les conséquences possibles par secteur générique d activité?... 8 De manière générale Etablissements accueillant des personnes fragiles Etablissements recevant du public Activités agricoles Activités industrielles Quel circuit de communication apportera la confirmation éventuelle du délestage?...20 Phase fédérale : Prise de décision et information générale Phase communale : Informations spécifiques à la Ville de Charleroi La Ville de Charleroi va-t-elle fournir en urgence des groupes électrogènes aux entreprises et collectivités? Que fait la Ville de Charleroi? Comment puis-je signaler un problème? Où trouver des informations complémentaires? Coordonnées du Service Planification d Urgence de la Ville de Charleroi...25 Les médias relaient le risque de pénurie électrique que pourrait connaître la Belgique cet hiver La thématique fait débat dans tous les cénacles : du café du commerce jusqu aux plateaux télé en passant par les assemblées parlementaires. Suite aux problèmes rencontrés par les centrales nucléaires de Doel 3 et de Tihange 2 et à l indisponibilité temporaire de Doel 4, la capacité énergétique belge se voit réduite de 25%. En cas d hiver rude, les autorités fédérales pourraient être amenées à mettre en place des mesures pour réduire notre consommation en électricité. Les premières mesures porteront sur une sensibilisation de la population par le biais d une campagne de communication et sur la réduction de la consommation via différentes interdictions. Si ces mesures ne suffisent pas, il pourrait être décidé de couper momentanément çà et là, de manière volontaire, l électricité. Le délestage n interviendrait qu en dernier recours et ferait l objet d une information préalable à la population. Pour la majorité des citoyens, une coupure d électricité de quelques heures n est pas vitale. Les entreprises et collectivités peuvent, a contrario, être plus sensibles aux problèmes de fourniture électrique. Afin d informer au mieux les entreprises et les collectivités présentes sur le territoire communal de la Ville de Charleroi, afin de les aider à anticiper et à gérer cette situation marginale, ce mémento veut apporter des réponses claires et concrètes aux questions suivantes : Qu entend-t-on par «pénurie électrique», «black-out» et «délestage»? La Ville de Charleroi est-elle susceptible d être touchée? Comment la Ville de Charleroi serait-elle impactée? Quelles sont les conséquences possibles par secteur générique d activité? Comment s y préparer? Quel circuit de communication apportera la confirmation éventuelle du délestage électrique sur la Ville de Charleroi? La Ville de Charleroi va-t-elle fournir en urgence des groupes électrogènes aux entreprises et aux collectivités? 1

3 Si le système électrique subit un déséquilibre très important, on peut arriver à une situation de black-out, c est-à-dire une coupure soudaine, non prévisible et exceptionnelle de la fourniture électrique sur une partie importante du réseau, avec des conséquences possibles de type «effet domino» au niveau européen puisque le réseau de transport est interconnecté. Il s agit d une situation 2 grave et extrême. 3 Pour éviter d en arriver à une menace de black-out, des mesures progressives sont prévues par le Gouvernement fédéral : Que fait la Ville de Charleroi et comment puis-je lui soumettre un problème ou poser une question particulière? Où trouver des informations complémentaires? Vous verrez qu il y a lieu d anticiper une éventuelle coupure de courant de manière à ne pas être pris au dépourvu le jour J. Une bonne préparation est essentielle dans de nombreux secteurs, et ce document veut/peut vous y aider. La Ville de Charleroi veut impérativement mettre en avant les principes d autoprotection et de responsabilisation. Chacun est responsable de l établissement qu il gère et doit prendre les mesures nécessaires pour assurer la continuité de son exploitation ou de ses services dans de bonnes conditions de sécurité. La Ville de Charleroi espère que ce mémento pourra vous aider à mener une préparation fructueuse et reste à votre disposition pour toute question complémentaire 1. 1 Par le biais de son Service Planification d Urgence. Coordonnées complètes en dernière page du Mémento. Qu entend-t-on par pénurie électrique, black-out et délestage? L électricité ne peut pas être stockée. Le système électrique doit donc être un système en équilibre entre: d une part la production (centrales nucléaires, éoliennes, photovoltaïque, centrales) et l importation d électricité ; d autre part la consommation et l exportation d électricité. En hiver, surtout en cas de vague de froid, on pourrait être confronté à une demande supérieure à l offre disponible. L augmentation de la consommation couplée à la diminution de la production et des importations peut ainsi mettre le système en déséquilibre. La pénurie survient lorsque les besoins en énergie électrique d un pays ne peuvent plus être couverts par les moyens de production (centrales électriques, éoliennes, importation des pays voisins). La pénurie est un événement prévisible. La constitution d une réserve stratégique de 800 MW 2 à partir du 1 er novembre 2014 (qui pourrait encore par la suite, selon les besoins, voir son volume augmenter) L Etat peut ensuite imposer une réduction de la consommation dans le secteur public (éclairage routier, éclairage des administrations, ) La population est invitée à consommer moins (report de l utilisation des appareils électroménagers, ) cfr : Si les mesures précédentes ne sont pas suffisantes, l autorité fédérale peut décider de délester une partie du territoire. 2 Un Mégawatt (MW) est l équivalent d un million de watts.

4 Le délestage est donc bel et bien une mesure ultime. Il s agit d une coupure organisée, contrôlée et momentanée de l alimentation électrique de certaines zones du territoire. Ceci permet de réduire la consommation et de revenir à l équilibre électrique. Pour procéder à un délestage, il faut couper un certain nombre de postes de transformation càd entre le réseau de transport géré par Elia et le réseau de distribution géré par Ores dans la région de Charleroi. Le délestage est mis en œuvre par groupes de postes de distribution représentant chacun une «tranche» de délestage. Le territoire est divisé en 5 zones. Chaque zone est divisée en 6 tranches. Dans les 2 zones du sud du pays, chaque tranche (représentant chacune +/- 780MW) est divisée en 2 blocs (A et B). Ces 6 tranches ne sont pas constituées en zones géographiques régionales ou locales. Une même tranche concerne donc des communes de différentes régions du pays. Une même commune, voire une même rue peut être alimentée par différents postes appartenant à des tranches différentes. Le plan de délestage et la carte/liste des zones potentiellement impactées ont été établis en concertation par les autorités fédérales et Elia, avec le concours des gestionnaires de réseau de distribution. Tous les clients raccordés au réseau de distribution dans une zone touchée par ce plan, sont potentiellement concernés par une coupure de l alimentation électrique en cas de pénurie avérée. Il existe des clients prioritaires 3 pour lesquels les autorités ont jugé qu ils devaient être réalimentés en priorité. La Ville de Charleroi est-elle susceptible d être impactée? Le 3 septembre 2014, le SPF Economie a publié la classification de toutes les villes et communes belges par tranches de délestage. Chaque «tranche» est un ensemble de cabines de distribution qui représente une consommation de 500 MW. Chaque tranche est composée d un certain nombre de zones géographiques dispersées sur l ensemble du territoire belge. Selon la quantité d énergie à récupérer, le gouvernement décidera du nombre de tranches à délester. Par exemple, s il faut diminuer la consommation de 500 MW, une tranche sera délestée. Il faudra délester 2 tranches s il faut diminuer la consommation de 1000 MW, etc. Les tranches seront délestées chacune à leur tour, en commençant normalement par les numéros les plus élevés. 5 4 Le nombre de jours consécutifs durant lesquels un délestage sera nécessaire dépendra de l analyse, jour après jour, de l équilibre entre la production et la consommation. En principe, il est prévu qu un délestage éventuel dure de deux à quatre heures et qu il ait lieu en début de soirée, entre 17 h 21 h. Un délai complémentaire est à considérer pour la phase de réalimentation. Elle peut être très brève, consécutive à l arrêt de délestage mais peut aussi durer de une à deux heures selon la situation du réseau. Linéairement, on peut représenter le processus comme suit : Jour J Jour J Jour J Heure Jour J-7 Jour J-1 Heure H-2 Heure H H Detection et notification Concertation de crise Coordination des mesures Information à la population Contrôle et surveillance Pré-alerte Alerte Activation Lancement Rétablissement Certaines communes ne sont incluses dans aucune tranche, par exemple parce qu il s agit de grands centres urbains, ou parce qu elles comprennent de nombreuses industries Ces communes ne seront donc pas délestées. Précautions d usage : Les cartes de délestage sont susceptibles d être modifiées dans le futur par les autorités fédérales. Une raison technique, un impondérable ou un cas de force majeure pourrait éventuellement influencer le plan de délestage établi. Cette information vous permet d identifier si votre établissement est susceptible de subir un délestage ou pas. 3 Au moment de diffuser ce mémento, la liste des clients prioritaires n est pas encore connue mais elle retiendra au minimum les hôpitaux et les établissements de soins médicaux.

5 Pour la Ville de Charleroi, on peut lire les données suivantes 4 : Nombre de cabines de distribution dans la localité par tranche de délestage Total Pour connaître précisément la sous-tranche à laquelle vous appartenez, merci de consulter le site Actuellement, le plan de délestage prévoit l activation des sous-tranches selon l ordre numérique décroissant (de 6a à 1a suivi par 6b jusqu à 1b). La Ville de Charleroi est impactée en 4 sous-tranches : Commune 6 Jumet Marcinelle 7 Lodelinsart Ransart 6B Marchienneau-Pont Gosselies 4B 6A 6B Montignies-sur-Sambre 6B Marcinelle Hors plan de délestage Charleroi Localité Tranche 1 Tranche Charleroi Couillet Dampremy Gilly Gosselies Goutroux Monceausur-Sambre Montigniessur-Sambre Mont-sur- Marchienne Ransart Roux L information présentée est celle disponible au 03/09/2014 et est susceptible d évoluer selon les décisions de l autorité fédérale. Tranche 3 Tranche 4 Tranche 5 Tranche6 Charleroi 6B Couillet Dampremy 6A 6B Gilly 4A 6B Marchienne-au-Pont 6A 6B Mont-sur-Marchienne Monceau-sur-Sambre 6A Jumet 6A 6B Lodelinsart 6A 6B Roux 6A Goutroux Couillet, Goutroux, Marcinelle et Mont-sur-Marchienne ne seraient incluses dans aucune tranche et donc ne devraient pas être délestées. Cependant, même en étant localisé dans une commune non incluse dans une zone de délestage, il est recommandé de vous pencher sur la problématique et de vous préparer à une coupure électrique accidentelle qui peut toujours survenir. Ses conséquences potentielles doivent être analysées et préparées.

6 Chacun doit assumer la responsabilité de procéder lui-même à une estimation des risques et des conséquences potentielles sur son activité, qu elles soient humaines, matérielles, financières et/ou sanitaires. Ensuite, il s agit de mettre en place les solutions nécessaires pour être capable de faire face à un délestage. 8 S il ressort de l analyse que l activité est particulièrement sensible à une 9 coupure de l énergie électrique, il faudra étudier les frais inhérents à l achat ou à l investissement en générateurs de secours, batteries ou UPS au regard des dégâts éventuels provoqués par une interruption de courant. Quelles sont les conséquences possibles par secteur générique d activité? Et comment s y préparer? Notre société est très dépendante de l énergie électrique. Elle nous offre un confort que nous n identifions même plus tellement la fourniture d énergie nous semble naturelle et garantie. Pour autant, il ne faut pas dramatiser les effets d une coupure d électricité de quelques heures. Pour la majorité de la population, une lampe de poche et une couverture suffisent à traverser cette période d inconfort qui a probablement déjà été expérimentée. Pour les entreprises et collectivités, une coupure d électricité peut avoir plus de conséquences dommageables. Elles peuvent néanmoins être atténuées grâce à une bonne préparation. Il importe d identifier les conséquences qui s appliquent à votre secteur d activité et à votre mode de fonctionnement. Cette première étape vous permettra ensuite d envisager les mesures à préparer pour vous prémunir au mieux des désagréments envisagés. Les autorités administratives et les services de secours se concentreront d abord sur l aide aux personnes dépendantes et la limitation des conséquences sociétales de la coupure d électricité. Au-delà, chacun doit prendre la responsabilité de l entreprise ou de la collectivité qu il exploite pour en mesurer les risques et les gérer au mieux, aussi bien de manière préventive que pendant la coupure électrique. La suite de ce chapitre détaille certaines conséquences prévisibles d une coupure d électricité lors d un délestage et donne des pistes pour s y préparer. Cet inventaire ne saurait être considéré comme exhaustif et l analyse doit être réalisée au sein de votre établissement pour identifier les problèmes potentiels spécifiques à votre activité. Même si la procédure de délestage concerne une autre tranche que celle de Charleroi, il n est pas exclu que vous deviez faire face à certains dysfonctionnements. Les télécommunications, l eau, le gaz sont distribués selon une logique de réseau et leur distribution pourrait être perturbée à terme si la régulation (vannes motorisées, gestion informatique par exemple) est effectuée dans une région impactée par une coupure d électricité

7 De manière générale Incompréhension, manque d information Pas de réception des informations diffusées par les autorités (pas d accès à internet, pas de radio, de TV) Informer et expliquer (vers le personnel, les résidents, le public accueilli ) Un des canaux privilégiés d information sera la radio RTBF. S équiper d une radio à piles ou écouter la radio dans la voiture. Pas d éclairage Prévoir lampes de poche et piles, ou lampes de poches rechargeables à manivelle Pas de moyen de cuisson ou de réchauffage des plats si Eviter les bougies qui représentent un risque d incendie Les blocs autonomes d éclairage de sécurité ne fonctionneront plus au-delà d une heure Pas de courant pour les frigos et congélateurs (aliments, médicaments, ) Eviter au maximum d ouvrir les frigos et congélateurs pendant la coupure de courant. Un appareil qui reste fermé gardera plus longtemps son contenu au froid. Le congélateur est un appareil hermétique bien isolé. Ne pas ouvrir sa porte pendant la coupure de courant. La température sera maintenue dans l enceinte de l appareil pendant plusieurs heures, selon l autonomie de l appareil (minimum 12h pour la majorité des appareils récents). Cela signifie que les surgelés seront préservés pendant ce laps de temps. Pour connaître l autonomie du congélateur il est utile de consulter les indications de la notice ou de l étiquette signalétique collée à l intérieur de l appareil. Vérifier l état de la nourriture dans les réfrigérateurs, congélateurs et armoires après la coupure. En cas de doute, mieux vaut jeter, la santé prime! 10 cuisinière / four / système de Anticiper en préparant des boissons Pas de chauffage Avoir des couvertures en suffisance garde-au-chaud fonctionnant chaudes (soupe, café, thé) et en les à l électricité Exemples: Augmenter un peu la température de stockant dans des bouteilles thermos consigne avant la coupure électrique o Un chauffage central au 11 Avancer ou postposer l heure du repatricité gaz aura besoin d élec- Fermer les portes et fenêtres, tenner pour faire fonctiontures, volets pour éviter la déperdition le circulateur de chaleur Prévoir un repas froid Se faire livrer par un traiteur situé hors zone de coupure Ne pas «bricoler» de solution provisoire avec des réchauds de camping ou des becs de gaz mobiles (risques d incendie et d émissions de CO) o Certains inserts au bois ont besoin d électricité pour assurer la ventilation, sans quoi il est dangereux de les faire fonctionner Problème d alimentation en eau dans les étages supérieurs des bâtiments si celleci est assurée par un groupe hydrophore électrique Ne pas utiliser de canon à chaleur avec bouteilles de gaz directement dans une salle où sont rassemblées des personnes (risques d incendie et d émissions de CO) Postposer les utilisations non urgentes Utiliser de l eau venant des étages inférieurs (prévoir des seaux)

8 Problèmes d entrée ou de sortie sur le site / dans les bâtiments qui disposent de portes électriques ou de systèmes électroniques Penser aux portes coulissantes électriques à détecteur de passage, aux grilles, aux barrières de parking, aux portes de garage, aux portes verrouillées par des gâches électriques, aux systèmes à badges, aux portes de compartimentage incendie qui se fermeraient automatiquement, etc. Connaître son système: o o o o Vérifier si les portes et grilles à commande électrique peuvent être manipulées manuellement Vérifier si des automatismes commandent une libération des gâches en cas de coupure de courant. Vérifier s il y a une possibilité qu une personne se retrouve enfermée dans un bâtiment Vérifier si le système d ouverture électrique est à sécurité positive : en l absence de tension, les portes s ouvrent automatiquement et les bornes télescopiques s abaissent. Personnes coincées dans les ascenseurs si elles s y trouvent au moment du déclenchement de la panne de courant Ascenseurs non disponibles pour le fonctionnement quotidien (livraison de repas aux étages, déplacement de personnes peu valides, transport de matériel, ) Les GSM devraient encore fonctionner pendant une coupure électrique durant 2 h maximum, pour autant que leur batterie soit chargée, que le réseau GSM ne soit pas saturé et que les mâts GSM continuent à fonctionner. Pas de possibilité d effectuer un appel d urgence sans téléphone (secours). Faire un inventaire des ascenseurs présents sur le site Arrêter manuellement le fonctionnement des ascenseurs avant la coupure. Quand la coupure de courant est annoncée, afficher sur tous les ascenseurs, à tous les étages, l interdiction de les utiliser tel jour à partir de telle heure Anticiper et placer le matériel aux étages avant la coupure électrique Prévoir du personnel supplémentaire S organiser différemment pour que les personnes peu valides ne doivent pas changer d étage pendant la coupure électrique Sortir les véhicules nécessaires des garages munis d une porte électrique Problème potentiel de téléphone fixe (de nombreuses fonctionne ou non sans courant Vérifier si votre système téléphonique Prendre les dispositions nécessaires pour la sécurité anti-intrusion centrales téléphoniques et 12 téléphones ont besoin d électricité pour fonctionner) Charger les GSM dès l annonce du 13 délestage Prendre les dispositions nécessaires pour que les secours puissent toujours arriver sur votre site Pendant la coupure, privilégier les SMS plutôt que les appels. Pour épargner la batterie du GSM, couper les fonctions wifi, 3G, GPS, baisser la luminosité de l écran. Le GSM peut aussi être chargé à partir d un véhicule

9 Pas de système informatique Disposer d une copie papier des informations indispensables (ex: listing téléphonique, instructions en cas d urgence, ) Non fonctionnement des stations-service Faire le plein des véhicules avant la coupure de courant Pas de système de détection incendie ni de système d alerte/alarme Etablir un registre papier des informations qui doivent absolument être notées pendant la coupure de courant Accroître la surveillance Réfléchir à la façon de prévenir le personnel en cas d incident si le système d alerte/alarme ne fonctionne plus Demander au médecin traitant d envisager la meilleure solution de prise en charge de la personne fragile/malade Faire le plein dans une zone non affectée par la coupure de courant (Couillet/Goutroux/Marcinelle/Montsur-Marchienne/entités limitrophes non impactées en même temps) Déchargement des différents appareils fonctionnant sur batterie Faire l inventaire des appareils fonctionnant sur batterie dont vous avez besoin Recharger les batteries avant la coupure de courant Dysfonctionnements lors de la remise en service après la coupure Vérifier la remise en route des systèmes de sécurité (électrovanne de gaz, détection incendie et asservissements, système d appel, système d alerte/alarme, ascenseurs ) Pour éviter tout risque de nouvelle coupure : Certains appareils peuvent être rechargés à partir d un véhicule l Débrancher les appareils/systèmes non indispensables Problème d évacuation des eaux s accumulant en un point bas et nécessitant habituellement une pompe électrique Problèmes de transport pour le personnel (trains à l arrêt, trafic perturbé à cause des feux tricolores en panne et des passages à niveaux fermés, ) Surcroît de travail en raison de tous les problèmes potentiels identifiés ci-dessus Evacuer le plus possible avant la coupure Envisager une pompe thermique mais attention aux gaz d échappement Anticiper les déplacements Vérifier l impact possible sur la rotation des équipes Envisager les mesures adéquates en terme de gestion du personnel Rappeler le personnel strictement nécessaire l Ne pas allumer tous les appareils électriques en même temps afin de laisser au système électrique le temps de se stabiliser.

10 Etablissements accueillant des personnes fragiles Problèmes de santé pour les personnes dépendantes d un appareil médical électrique o sous assistance respiratoire continue fournie par un appareil électrique o en dialyse à domicile o autre appareillage électrique de soin ou de surveillance de santé Analyser ou faire analyser le fonctionnement de ces appareils: o Sont-ils pourvus d une batterie et combien de temps peut-elle fonctionner? o Est-ce que le patient peut être privé quelques heures d assistance respiratoire ou en a-t-il un besoin continu? o L appareil respiratoire électrique peut-il être remplacé par une bouteille d oxygène? Combien de temps fonctionnera la bouteille en fonction de sa capacité et du débit nécessaire pour la personne? Est-ce que tout le matériel nécessaire est disponible? Est-ce que le personnel est formé pour manipuler les bouteilles d oxygène en toute sécurité? o Pour un appareil de dialyse à domicile, combien de temps peut-il être à l arrêt sans entraîner de graves dommages pour la personne soignée? Problèmes de fermeture ou ouverture de portes (ex: libération de gâches électriques) Distribution de médicaments ou soins à administrer Pas de système informatique Accroître la surveillance (résidents fugueurs, rodeurs, etc.) Si possible les anticiper avant l heure de coupure et l extinction de l éclairage Ou se munir de lampes portables sur batterie Disposer d une copie papier des informations indispensables (ex: listing téléphonique, liste des résidents, médicaments à administrer, organisation des soins ) Etablir un registre papier des informations qui doivent absolument être notées pendant la coupure de courant (ex: soins et médicaments administrés) Etablissements recevant du public 16 Demander au médecin traitant d envisager la Dans les écoles, les crèches, Anticiper l heure de fermeture avant 17 meilleure solution de prise en charge de la les centres d accueil de jour, les l heure annoncée de la coupure de personne fragile/malade Si l analyse conduit garderies: problème d enfants courant à identifier des personnes qui seraient en que les parents n arrivent pas difficulté médicale sérieuse en raison de la à revenir chercher en raison de Communiquer auprès des parents coupure de courant, d abord prendre toutes difficultés de transport (trains à les jours précédents et s assurer les dispositions en interne pour régler le l arrêt, trafic perturbé à cause qu ils trouvent une solution problème. A défaut, prendre un contact AU des feux tricolores en panne PREALABLE avec le service Planification et des passages à niveaux fermés, ) d Urgence communal (coordonnées complètes en dernière page) Pas de système d appel depuis les chambres des résidents Non fonctionnement des matelas alternants pour la prévention des escarres Accroître la surveillance ou rassembler les personnes en un lieu commun Avant la coupure, bloquer les matelas alternants pour éviter le dégonflage Prévoir un changement de position régulier du patient, par le personnel Prévoir une pièce où rassembler les derniers enfants, avec jeux, couvertures et lampes de poches. Si cette pièce n est pas le lieu habituel où les parents doivent venir chercher leur enfant, le communiquer (affichage ou autre).

11 Dans les salles de spectacles, de cinéma, de sport, de fêtes, restaurants : impossibilité d assurer un événement prévu Dans les magasins: arrêt du fonctionnement des caisses enregistreuses, pas de fonctionnement des moyens de paiement électroniques Activités agricoles Diminution progressive de la pression de l eau de distribution Annuler l événement Informer les prestataires Informer le public de préférence avant qu il ne se déplace Affichage de l annulation et communication par tout autre moyen Anticiper la fermeture du magasin et la communiquer Faire quelques réserves dans des seaux / abreuvoirs pour les usages indispensables Activités industrielles Diminution progressive de la pression de l eau de distribution Secteur agro-alimentaire: perte de capacité de refroidissement (fonctionnement des frigos et congélateurs) Groupes frigorifiques à l ammoniac: montée progressive en pression et température Dérive de processus industriels (en particulier si des automatismes électroniques règlent le processus) Conséquences sur la sécurité de fonctionnement Conséquences sur la qualité des produits Analyser l impact sur les installations de production Envisager l arrêt planifié de certaines installations Analyser l impact possible Garder au maximum les portes des chambres froides fermées pour limiter la perte de froid Si possible, faire baisser la température des frigos avant la coupure planifiée d électricité afin d augmenter le temps disponible avant que la température ne soit trop élevée pendant la phase de réchauffement. Pendant la coupure, faire un relevé régulier de la température des frigos. 18 Après la coupure, identifier si Problème de traite des vaches 19 Planifier la traite avant la coupure de des produits doivent être jetés. courant Chauffage et aération pour les animaux sensibles (volailles, porcs) Pourrissement de certains produits (secteur laitier et horticulture en serres) Canons à chaleur Partenariat conclu au préalable avec des exploitations non situées dans la même zone de délestage Si possible, faire baisser la température des frigos avant la coupure planifiée d électricité afin d augmenter le temps disponible avant que la température ne soit trop élevée pendant la phase de réchauffement. Pendant la coupure, faire un relevé régulier de la température des frigos. Analyser au préalable l impact possible Prendre les mesures nécessaires pour la mise en sécurité de l installation Faire une analyse au cas par cas selon le procédé exploité Vérifier quel est le comportement des automatismes en cas de coupure de courant (mise en sécurité automatique, fermeture de vannes, etc.) Surveiller la qualité des produits et leur dégradation éventuelle

12 Arrêt des systèmes de surveillance et sécurité (détection incendie et ses asservissements, détection de fuites, électrovannes de coupure, sprinklage, alerte / alarme, caméras, etc.) Arrêt de lignes de production avec produits bloqués: problème potentiel si les produits peuvent prendre en masse ou s ils sont source d un risque sanitaire Problèmes potentiels pour des machines à commande électronique lors de la coupure ou de la réalimentation (cartes électroniques endommagées) Problèmes potentiels lors du redémarrage après la coupure Analyser au préalable l impact possible Accroître la surveillance Etudier les possibilités alternatives Planifier la mise à l arrêt d installations qui ne pourraient plus fonctionner en sécurité Planifier la mise à l arrêt d installations Arrêter l installation avant la coupure S équiper d un UPS Analyser au préalable les problèmes qui pourraient se poser en fonction du type d activité ELIA notifie toute menace de pénurie électrique au Centre de Crise National. Ensuite, c est à l autorité fédérale de décider quelles mesures sont appliquées, et en dernier recours de décider d un délestage éventuel. Cette décision de délestage, prise au niveau fédéral, est communiquée aux gouverneurs puis aux bourgmestres. L information de la population s effectue via les médias. On peut s attendre à ce que la possibilité d un délestage soit communiquée plusieurs jours à l avance (à J-3). La veille du jour J, on pourra recevoir une confirmation que l activation du plan de délestage est envisagée. La confirmation officielle de l activation sera donnée le jour même. Le contenu de l information abordera le jour et heure de début de délestage, la durée annoncée ainsi que la zone géographique concernée. Les informations relatives à votre situation particulière sont diponibles sur le site du gestionnaire du réseau de distribution éléctrique: Un système d alerte par sms permet aussi d être prévenu à partir de J -7. D autres sites web sont à consulter régulièrement : Phase communale : Informations spécifiques à la Ville de Charleroi En résumé: Perturbation sévère du Faire une analyse complète des La Ville a élaboré structurellement dans son Plan Général d Urgence et d Intervention (PGUI) une stratégie de communication en cas de crise. Elle s appliquera. Les 20 fonctionnement, des conditions de conséquences potentielles 21 sécurité de l exploitation ou perte communicateurs de la Ville conduiront l information vers les citoyens notamment de production importante via le site web et par des communiqués de presse. Décider si l installation doit être couverte par un groupe électrogène Quel circuit de communication apportera la confirmation éventuelle du délestage? Phase fédérale : Prise de décision et information générale La surveillance permanente de l équilibre entre l offre et la demande d électricité est la compétence d ELIA, gestionnaire du réseau de transport d électricité en Belgique. ELIA établit des prévisions à court et moyen terme quant au risque de pénurie électrique, celles-ci sont disponibles sur les sites web suivants : D autres relais existent (qu ils soient activés pour la gestion de la crise et/ou qu ils soient activés pour une communication de sensibilisation ou une communication préventive) et seront exploités pour donner un maximum d informations et de conseils. Les questions inhérentes au risque de pénurie en électricité, celles du potentiel délestage et de la stratégie de communication seront développées dans le Charleroi Magazine qui paraîtra le 15 décembre 2014.

Pénurie d électricité, délestage, black-out... Un guide pratique pour y voir plus clair

Pénurie d électricité, délestage, black-out... Un guide pratique pour y voir plus clair Pénurie d électricité, délestage, black-out... Un guide pratique pour y voir plus clair Sommaire Introduction - Pourquoi ce guide pratique?... 3 1. Qu entend-on exactement par pénurie électrique, risque

Plus en détail

Pénurie d électricité? RESA répond à vos questions

Pénurie d électricité? RESA répond à vos questions Pénurie d électricité? RESA répond à vos questions Questions et réponses relatives à la pénurie d électricité 1. DÉFINITIONS PÉNURIE D ÉLECTRICITÉ Une pénurie d électricité intervient quand la production

Plus en détail

Mémento. Préparation au risque de pénurie électrique. Entreprises et collectivités. Ville de Mouscron Planification d'urgence

Mémento. Préparation au risque de pénurie électrique. Entreprises et collectivités. Ville de Mouscron Planification d'urgence Ville de Mouscron Planification d'urgence Version de Septembre 2014 Mémento Préparation au risque de pénurie électrique Entreprises et collectivités Réalisé par la Ville de Mouscron afin d'informer les

Plus en détail

Organisation de la gestion de crise en cas d activation du plan de délestage. Rôles de la structure fédérale de crise et des autorités locales

Organisation de la gestion de crise en cas d activation du plan de délestage. Rôles de la structure fédérale de crise et des autorités locales Organisation de la gestion de crise en cas d activation du plan de délestage Rôles de la structure fédérale de crise et des autorités locales Version août 2015 1. UNE GESTION DE CRISE COLLECTIVE ET COORDONNEE

Plus en détail

Préparation au risque. de pénurie électrique

Préparation au risque. de pénurie électrique Brochure d'information Préparation au risque de pénurie électrique Entreprises et collectivités Brochure réalisée sur base du «Mémento de préparation aux risques électriques de la Ville de Mouscron» et

Plus en détail

1 - Qu est-ce qu une mission, comment déterminer son contenu et qui va les accomplir?

1 - Qu est-ce qu une mission, comment déterminer son contenu et qui va les accomplir? FICHE N 20 : LES MISSIONS DE TERRAIN À ASSURER Pour assurer la mise en œuvre des missions de sauvegarde, il est nécessaire de disposer d intervenants de terrain. En fonction des phénomènes, de la situation,

Plus en détail

Comprendre... Les Effacements

Comprendre... Les Effacements Comprendre... Les Effacements Un effacement est une diminution temporaire de Qu est-ce la consommation d électricité par rapport à une consommation initialement prévue. Cette diminution que c est? est

Plus en détail

FUITE DE GAZ. L utilisation des gaz comprimés et du gaz naturel fait en sorte qu ils représentent pour l organisation un risque d incident.

FUITE DE GAZ. L utilisation des gaz comprimés et du gaz naturel fait en sorte qu ils représentent pour l organisation un risque d incident. FUITE DE GAZ 1. OBJECTIFS L utilisation des gaz comprimés et du gaz naturel fait en sorte qu ils représentent pour l organisation un risque d incident. C est donc dans cette perspective que le présent

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Contact presse Catherine Adam 03 81 61 50 88 catherine.adam@besancon.fr

DOSSIER DE PRESSE. Contact presse Catherine Adam 03 81 61 50 88 catherine.adam@besancon.fr DOSSIER DE PRESSE Deuxième saison : Service de prêt de matériels de mesures pour les pertes d énergie (chauffage, électricité, eau) à destination des Bisontins : résidents et activités tertiaires Contacts

Plus en détail

LA télégestion L o u t i l p o u r l e con t rô l e et l a g e s t i on à d i s ta n ce de v o s i n s ta l l at i on s

LA télégestion L o u t i l p o u r l e con t rô l e et l a g e s t i on à d i s ta n ce de v o s i n s ta l l at i on s LA TÉLÉGESTION L o u t i l p o u r l e c o n t r ô l e e t l a g e s t i o n à d i s t a n c e de vos installations La télégestion : VOS BESOINS Sécurité des installations Etre alerté à tout moment d un

Plus en détail

Mai 2015. Prévenir les risques d incendie Les conseils utiles pour votre sécurité

Mai 2015. Prévenir les risques d incendie Les conseils utiles pour votre sécurité Mai 2015 Prévenir les risques d incendie Les conseils utiles pour votre sécurité PREAMBULE SOYEZ PRUDENTS! Surveillez vos enfants en bas âge, éloignez d eux tout ce qui peut être source d incendie (allumettes,

Plus en détail

Plan d actions en cas de délestage électrique. Destinataires de la circulaire

Plan d actions en cas de délestage électrique. Destinataires de la circulaire Circulaire n 5066 du 18/11/2014 Plan d actions en cas de délestage électrique Réseaux et niveaux concernés Fédération Bruxelles Wallonie- Libre subventionné libre confessionnel Libre non confessionnel

Plus en détail

Organisation de la gestion de crise à Mayotte. Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011

Organisation de la gestion de crise à Mayotte. Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011 Organisation de la gestion de crise à Mayotte Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011 SOMMAIRE INTRODUCTION AVANT LA CRISE PENDANT LA CRISE APRES LA CRISE 2 Service interministériel de défense

Plus en détail

Sécurité des bâtiments : Protection contre l incendie. Liste de contrôle

Sécurité des bâtiments : Protection contre l incendie. Liste de contrôle 1 Conformément à l article 3a en association avec l article 6 de la loi sur le travail et à l ordonnance 3 relative à la loi sur le travail, l employeur (canton) est tenu d adopter des mesures appropriées

Plus en détail

Guide du client. La Bi-énergie résidentielle

Guide du client. La Bi-énergie résidentielle Guide du client La Bi-énergie résidentielle Qu est ce qu un système de chauffage bi-énergie? C est un système de chauffage qui a recours à deux sources d énergie : l électricité comme source principale

Plus en détail

LA COMMISSION SCOLAIRE DE L ESTUAIRE RM-EN-2005-10-14

LA COMMISSION SCOLAIRE DE L ESTUAIRE RM-EN-2005-10-14 Page 6013-1 Inondation bris de tuyau d eau bris de tuyau de chauffage refoulement d égout 1. CONTEXTE Les établissements sont dotés d importants systèmes de distribution d eau, de lignes de chauffage et

Plus en détail

PLAN POUR UN INTERNET À TRÈS HAUT DÉBIT EN BELGIQUE 2015-2020

PLAN POUR UN INTERNET À TRÈS HAUT DÉBIT EN BELGIQUE 2015-2020 PLAN POUR UN INTERNET À TRÈS HAUT DÉBIT EN BELGIQUE 2015-2020 La Belgique joue actuellement un rôle de premier plan dans le déploiement de nouvelles technologies pour l internet à très haut débit. Les

Plus en détail

Les contrôles et vérifications obligatoires dans les ERP. APAVE - Diffusion interdite Pilote : P Date : 03/2012

Les contrôles et vérifications obligatoires dans les ERP. APAVE - Diffusion interdite Pilote : P Date : 03/2012 Les contrôles et vérifications obligatoires dans les ERP Pilote : P Date : 03/2012 Généralités sur les ERP Définition de l ERP et généralités en sécurité contre l incendie Qu est-ce qu un E.R.P.? Art.

Plus en détail

PPMS. Ce recueil de tableaux vous guidera dans la conception et dans la présentation du PPMS de l établissement. Plan Particulier de Mise en Sureté

PPMS. Ce recueil de tableaux vous guidera dans la conception et dans la présentation du PPMS de l établissement. Plan Particulier de Mise en Sureté PPMS Ce recueil de tableaux vous guidera dans la conception et dans la présentation du PPMS de l établissement Page 1 1 IDENTIFICATION DE L ETABLISSEMENT Année de réalisation du PPMS Nom de l établissement

Plus en détail

Gymnase Carole MONTILLET Procédures et consignes de sécurité

Gymnase Carole MONTILLET Procédures et consignes de sécurité Gymnase Carole MONTILLET Procédures et consignes de sécurité Albens, PRINCIPES FONDAMENTAUX DE SECURITE : La prévention incendie a pour but d'éviter l'éclosion d'un sinistre, de limiter sa propagation,

Plus en détail

Apprenons les bons réflexes! tempête. rupture DE GAZODUC

Apprenons les bons réflexes! tempête. rupture DE GAZODUC Document d Information Communal sur les Risques Majeurs de LA GRANDE MOTTE Les 5 risques majeurs Apprenons les bons réflexes! tempête inondation & SUBMERSION MARINE FEU DE FORÊT transport DE MARCHANDISES

Plus en détail

Classification des actions d efficacité énergétique

Classification des actions d efficacité énergétique Gestion active des bâtiments Classification des actions d efficacité énergétique dans le cadre de la rénovation des bâtiments existants Les bâtiments représentent à eux seuls 43% de la consommation d énergie

Plus en détail

Classification des actions d efficacité énergétique

Classification des actions d efficacité énergétique Gestion active des bâtiments Classification des actions d efficacité énergétique dans le cadre de la rénovation des bâtiments existants Les bâtiments représentent à eux seuls 4% de la consommation d énergie

Plus en détail

40 ECO-CONSEILS 7 fiches pour une consommation annuelle d énergie plus légère.

40 ECO-CONSEILS 7 fiches pour une consommation annuelle d énergie plus légère. «Consommer moins en consommant mieux» 40 ECO-CONSEILS 7 fiches pour une consommation annuelle d énergie plus légère. Maîtriser notre consommation en électricité, c est nous engager à adopter des gestes

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC (Code de la construction et de l habitation Art. R123 à R123.55 arrêté du 22 juin 1990) S agissant d une opération en site existant, en application

Plus en détail

CENTRE NUMERIQUE DU JURA REGLEMENTS, CONDITIONS ET ACCES AUX SERVICES

CENTRE NUMERIQUE DU JURA REGLEMENTS, CONDITIONS ET ACCES AUX SERVICES CENTRE NUMERIQUE DU JURA REGLEMENTS, CONDITIONS ET ACCES AUX SERVICES L ensemble des règles définies ci-après constitue le Règlement Intérieur du Centre nécessaire à sa bonne marche et à la satisfaction

Plus en détail

C O M M U N E D E B E S S E S U R I S S O L E REGLEMENT D UTILISATION DE LA SALLE POLYVALENTE ET/OU DU FOYER LOCATIONS

C O M M U N E D E B E S S E S U R I S S O L E REGLEMENT D UTILISATION DE LA SALLE POLYVALENTE ET/OU DU FOYER LOCATIONS C O M M U N E D E B E S S E S U R I S S O L E REGLEMENT D UTILISATION DE LA SALLE POLYVALENTE ET/OU DU FOYER LOCATIONS (Règlement approuvé par délibération du Conseil Municipal N 90/14 en date du 24 septembre

Plus en détail

OBLIGATIONS RELATIVES À LA CRÉATION OU MODIFICATION D UN ERP

OBLIGATIONS RELATIVES À LA CRÉATION OU MODIFICATION D UN ERP L exploitation d un Établissement Recevant du Public nécessite de respecter un certain nombre de règles spécifiques. Deux domaines sont particulièrement surveillés : l accessibilité, ces établissements

Plus en détail

Organisme de recherche et d information sur la logistique et le transport LES TECHNIQUES DE SUIVI DES ARTICLES ET DES STOCKS

Organisme de recherche et d information sur la logistique et le transport LES TECHNIQUES DE SUIVI DES ARTICLES ET DES STOCKS LES TECHNIQUES DE SUIVI DES ARTICLES ET DES STOCKS La gestion et la maîtrise des flux entrants et sortants du magasin nécessite la mise en œuvre d un dispositif à trois composantes : la classification

Plus en détail

Guide pratique. INFORMEZ votre assureur des dégâts:

Guide pratique. INFORMEZ votre assureur des dégâts: Guide pratique INFORMEZ votre assureur des dégâts: Prenez des photos en l état des locaux, matériels et marchandises avant tout nettoyage et/ou débarrassage Etablissez un inventaire de tous les dommages

Plus en détail

RENOVATION ET EXTENSION DES URGENCES

RENOVATION ET EXTENSION DES URGENCES DOSSIER DE PRESSE DOSSIER DE PRESSE DOSSIER DE PRESSE DOSSIER DE PRESSE RENOVATION ET EXTENSION DES URGENCES Conférence de Presse JANVIER 2008 CONTACT PRESSE Anne-Laure Vautier Tel : 04 42 43 20 11 - E-mail

Plus en détail

Introduction à la gestion de crise en cas d inondation

Introduction à la gestion de crise en cas d inondation Introduction à la gestion de crise en cas d inondation Ir Paul DEWIL, Directeur-Coordinateur Charles REGNIER, attaché Centre Régional de Crise de Wallonie (CRC-W) http://environnement.wallonie.be/inondations

Plus en détail

c est simple quand on nous guide!

c est simple quand on nous guide! Pour un habitat adapté à chacun Vivre mieux chez soi, c est simple quand on nous guide! Confort au quotidien Accessible à tous, la domotique s'adapte à vos besoins et à votre mode de vie Des solutions

Plus en détail

Du bon usage de la téléphonie mobile

Du bon usage de la téléphonie mobile Du bon usage de la téléphonie mobile Sommaire 1. Introduction 3 2. Le téléphone mobile a-t-il un impact sur la santé? 4 3. Antenne et terminaux : le Maroc veille à respecter les normes internationales

Plus en détail

Vous êtes exploitant d un Etablissement Recevant du

Vous êtes exploitant d un Etablissement Recevant du Vous êtes exploitant d un Etablissement Recevant du Public (E.R.P.) par exemple un restaurant, une salle de spectacles, un magasin, ou vous souhaitez devenir exploitant d un tel établissement, et vous

Plus en détail

La sécurité électrique: prévenir les pannes pour éviter les réparations inutiles

La sécurité électrique: prévenir les pannes pour éviter les réparations inutiles técnicos La sécurité électrique: prévenir les pannes pour éviter les réparations inutiles // Il y a 50 ans personne ne pouvait prévoir l extension et l intensification que prendrait la production avicole

Plus en détail

LA CLIMATISATION DANS LES BATIMENTS TERTIAIRES. S. Deleval. Résumé

LA CLIMATISATION DANS LES BATIMENTS TERTIAIRES. S. Deleval. Résumé LA CLIMATISATION DANS LES BATIMENTS TERTIAIRES S. Deleval Résumé La climatisation des bureaux reste un sujet tabou au CERN et est encore considérée comme l expression d un besoin de confort. Cependant

Plus en détail

MODÈLE 2 : PLAN DE SÉCURITÉ relatif à l organisation d une manifestation publique importante ou d un grand rassemblement de personnes

MODÈLE 2 : PLAN DE SÉCURITÉ relatif à l organisation d une manifestation publique importante ou d un grand rassemblement de personnes CADRE RÉSERVÉ À L ADMINISTRATION Administration communale de Lasne Province du Brabant wallon Belgique Plan de sécurité nécessaire : OUI NON Transmis pour disposition : Police locale Le : Service d incendie

Plus en détail

Pourquoi établir un plan d'intervention et de gestion des urgences?

Pourquoi établir un plan d'intervention et de gestion des urgences? Pourquoi établir un plan d'intervention et de gestion des urgences? Dans le cadre de l organisation d un événement sportif, il est important de définir un plan d intervention et de gestion des urgences.

Plus en détail

Votre lettre du Vos références Nos références Annexes PL/PL/SIPPT/200802784RA.9990

Votre lettre du Vos références Nos références Annexes PL/PL/SIPPT/200802784RA.9990 Note à Mesdames et Messieurs les Fonctionnaires généraux(ales). Votre lettre du Vos références Nos références Annexes PL/PL/SIPPT/200802784RA.9990 Objet : Sécurité: Plan interne d urgence 1. INTRODUCTION

Plus en détail

La sécurité physique et environnementale

La sécurité physique et environnementale I. Qu est ce que la sécurité physique? "Il ne sert à rien de dresser une ligne Maginot logique si n'importe qui peut entrer dans la salle serveurs par la fenêtre " (Christian Pollefoort, consultant en

Plus en détail

Que faire en cas: > d un événement pouvant survenir dans votre environnement quotidien

Que faire en cas: > d un événement pouvant survenir dans votre environnement quotidien Tous droits réservés Design Spirale Communication visuelle Que faire en cas: > d un événement pouvant survenir dans votre environnement quotidien > d un événement majeur Alerte à la bombe Violentes intempéries

Plus en détail

Charte des fournisseurs de gaz naturel

Charte des fournisseurs de gaz naturel Charte des fournisseurs de gaz naturel dans le cadre de leur relation avec une clientèle professionnelle Depuis le 1er juillet 2004, tous les clients professionnels peuvent choisir librement leur fournisseur

Plus en détail

PRÊT À PLAN FAMILIAL D URGENCE INONDATION VERGLAS DÉFLAGRATION TEMPÊTE CANICULE ÉPIDÉMIE CONTAMINATION DE L EAU TREMBLEMENT DE TERRE

PRÊT À PLAN FAMILIAL D URGENCE INONDATION VERGLAS DÉFLAGRATION TEMPÊTE CANICULE ÉPIDÉMIE CONTAMINATION DE L EAU TREMBLEMENT DE TERRE PRÊT À INONDATION VERGLAS DÉFLAGRATION TEMPÊTE CANICULE ÉPIDÉMIE CONTAMINATION DE L EAU TREMBLEMENT DE TERRE INCENDIE DE FORÊT TORNADE PLAN FAMILIAL D URGENCE Une bonne préparation aux situations d urgence

Plus en détail

Plan de continuité d activité

Plan de continuité d activité Plan de continuité d activité - Note méthodologique - Cette méthodologie vise à opérationnaliser le PCA en le confrontant - au travers d une simulation - à la réalité du travail futur. La démarche est

Plus en détail

Cosy@home. Addendum aux conditions générales Confort habitation

Cosy@home. Addendum aux conditions générales Confort habitation Cosy@home Addendum aux conditions Confort habitation de couverture «Cosy@home» Chez AXA vous êtes client «Happy Generation» à partir de 50 ans. Grâce au soin que vous mettez à éviter la survenance de sinistres

Plus en détail

Etablissement Recevant du Public. Consignes Générales d Exploitation

Etablissement Recevant du Public. Consignes Générales d Exploitation Ville de Perpignan Direction Générale des Services Techniques Etablissement Recevant du Public Consignes Générales d Exploitation 1- Surveillance de l établissement En présence du public, l établissement

Plus en détail

MARCHE DE TELEPHONIE MOBILE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)

MARCHE DE TELEPHONIE MOBILE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) MARCHE DE TELEPHONIE MOBILE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) SOMMAIRE 1 LA CONSULTATION...2 2 LE PARC ACTUEL...2 3 LES BESOINS EN TELEPHONIE MOBILE...3 3.1 Fourniture d abonnements téléphoniques...3

Plus en détail

VERS LE MIX ELECTRIQUE

VERS LE MIX ELECTRIQUE DE L ENERGIE PRIMAIRE A L ELECTRICITE PRODUIRE EN TEMPS REEL CHOISIR LE MIX ELECTRIQUE DE L ENERGIE PRIMAIRE A L ELECTRICITE De la centrale au consommateur L électricité qui arrive au bout de la prise

Plus en détail

Activités essentielles :

Activités essentielles : Localisation du poste : Université du Littoral Côte d Opale L opérateur logistique exécute un ensemble de tâches qui concourent au bon fonctionnement d un site dans les domaines suivants : entretien, prévention,

Plus en détail

CORSE AQUITAINE L ESSENTIEL À SAVOIR. passe à la télé tout numérique. Passez vite à la télé numérique C est simple!

CORSE AQUITAINE L ESSENTIEL À SAVOIR. passe à la télé tout numérique. Passez vite à la télé numérique C est simple! CORSE AQUITAINE L ESSENTIEL À SAVOIR passe à la télé tout numérique Passez vite à la télé numérique C est simple! tous au numérique! Avant le 6 mai 2010 Qu est-ce que le passage à la télé tout numérique?

Plus en détail

ANNEXE AU DOSSIER DE CANDIDATURE DU PRIX LQE-ARCAD-ENERGIVIE.PRO BATIMENT DURABLE. Calcul en coût global :

ANNEXE AU DOSSIER DE CANDIDATURE DU PRIX LQE-ARCAD-ENERGIVIE.PRO BATIMENT DURABLE. Calcul en coût global : ANNEXE AU DOSSIER DE CANDIDATURE DU PRIX LQE-ARCAD-ENERGIVIE.PRO BATIMENT DURABLE Calcul en coût global : L approche en «Coût Global» est une démarche et une philosophie, qui ne peuvent se faire qu après

Plus en détail

Charte des fournisseurs d électricité

Charte des fournisseurs d électricité Charte des fournisseurs d électricité dans le cadre de leur relation avec une clientèle professionnelle Depuis le 1er juillet 2004, tous les clients professionnels peuvent choisir librement leur fournisseur

Plus en détail

3F4/2 Modalités de renfort en personnels dans les domaines non sanitaires

3F4/2 Modalités de renfort en personnels dans les domaines non sanitaires FICHE-MESURE Plan pandémie grippale 3F4/2 Modalités de renfort en personnels dans les domaines non sanitaires Validation : 13/10/2011 Ministère-pilote et rédacteur : Ministère chargé de l intérieur Ministères

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE DES. Contact presse : Sous-direction de la planification

DOSSIER DE PRESSE DES. Contact presse : Sous-direction de la planification DOSSIER DE PRESSE DES Direction générale de la Sécurité civile et de la gestion des crises Sous-direction de la planification et de la gestion des crises Contact presse : COMMUNIQUÉ DE PRESSE Les départements

Plus en détail

COMMENT ECONOMISER DE

COMMENT ECONOMISER DE COMMENT ECONOMISER DE L ENERGIE EN CUISINE CE QUE LES RESTAURATEURS DOIVENT SAVOIR RESTAURATEURS : Les astuces pour consommer moins d énergie Depuis plusieurs dizaines d années, le monde a pris conscience

Plus en détail

mode d emploi PROTÉGEZ LA VIE DE CEUX QUE VOUS AIMEZ 18 Sapeurs-Pompiers 15 Samu 112 N d urgence européen d urgence gratuits

mode d emploi PROTÉGEZ LA VIE DE CEUX QUE VOUS AIMEZ 18 Sapeurs-Pompiers 15 Samu 112 N d urgence européen d urgence gratuits PROTÉGEZ LA VIE E CEUX QUE VOUS AIMEZ mode d emploi 18 Z Z Z 18 Sapeurs-Pompiers 15 Samu 112 N d urgence européen Les numéros d urgence gratuits Cette brochure peut vous sauver la vie, ne la jetez pas,

Plus en détail

Fiche OX «Réduction des consommations d électricité des parties communes d immeubles collectifs et de bâtiments tertiaires» - 28/04/03

Fiche OX «Réduction des consommations d électricité des parties communes d immeubles collectifs et de bâtiments tertiaires» - 28/04/03 1 «REDUCTION DES CONSOMMATIONS ELECTRIQUES DES PARTIES COMMUNES D IMMEUBLES COLLECTIFS ET DE BATIMENTS TERTIAIRES» Contexte et enjeux Les consommations d électricité des parties communes (éclairage des

Plus en détail

GridSense. L intelligence aux commandes de l énergie.

GridSense. L intelligence aux commandes de l énergie. GridSense. L intelligence aux commandes de l énergie. GridSense est la technologie intelligente d avenir permettant d aborder le tournant énergétique. Elle contrôle les appareils électriques tels que les

Plus en détail

Quels sont mes avantages si je me raccorde au réseau CAD?

Quels sont mes avantages si je me raccorde au réseau CAD? Qu est-ce que le Chauffage à Distance? Le Chauffage à Distance (CAD) est un réseau énergétique urbain qui a pour objectif de fournir de la chaleur d une façon centralisée à tous les consommateurs de chaleur

Plus en détail

LA GESTION D ASTREINTE White Paper

LA GESTION D ASTREINTE White Paper LA GESTION D ASTREINTE White Paper GENERALITES SUR LA GESTION D ASTREINTE :... 2 POURQUOI METTRE EN PLACE UNE GESTION D ASTREINTE AUTOMATISEE?... 2 LA TRANSMISSION DE L INFORMATION, LE NERF DE LA GESTION

Plus en détail

SOMMAIRE. 1. Présentation 2. Stratégie commerciale 3. Les services à la STEG 4. Efficacité énergétique

SOMMAIRE. 1. Présentation 2. Stratégie commerciale 3. Les services à la STEG 4. Efficacité énergétique Présentée par M.M RAD Nabil Direction Commerciale INC le 21 octobre 2014 SOMMAIRE 1. Présentation 2. Stratégie commerciale 3. Les services à la STEG 4. Efficacité énergétique 2 La STEG A 52 ANS EPIC Créée

Plus en détail

B. AVANT LE DÉBUT DU SALON OU DE L ÉVÉNEMENT, L ORGANISATEUR ENVOIE À KORTRIJK XPO LE PLAN DU SALON DÉFINI.

B. AVANT LE DÉBUT DU SALON OU DE L ÉVÉNEMENT, L ORGANISATEUR ENVOIE À KORTRIJK XPO LE PLAN DU SALON DÉFINI. GESTION DES RISQUES PENDANT LES SALONS OU LES EVENEMENTS A KORTRIJK XPO Lors de la préparation d un salon, Kortrijk Xpo prend un certain nombre de mesures préventives pour éliminer ou maintenir à un faible

Plus en détail

Sécurité au travail: prévention Préparer un exercice d évacuation. 1423 Michel Antoine 2012 1

Sécurité au travail: prévention Préparer un exercice d évacuation. 1423 Michel Antoine 2012 1 Sécurité au travail: prévention Préparer un exercice d évacuation 1423 Michel Antoine 2012 1 Sommaire Buts et objectifs Organisation Déroulement Evaluation 1423 Michel Antoine 2012 2 Remarque générale

Plus en détail

BÂTIMENT. Article publié dans Porc Québec Août 2001

BÂTIMENT. Article publié dans Porc Québec Août 2001 MAÎTRISER LA VENTILATION MINIMUM POUR DIMINUER LES COÛTS DE CHAUFFAGE Article publié dans Porc Québec Août 2001 BÂTIMENT FRANCIS POULIOT Ingénieur agricole Centre de développement du porc du Québec Avec

Plus en détail

Synergyr gestion intelligente de l énergie dans les complexes de logements

Synergyr gestion intelligente de l énergie dans les complexes de logements Synergyr gestion intelligente de l énergie dans les complexes de logements Régulation d ambiance individuelle combinée avec un enregistrement efficace et précis de la consommation www.siemens.be/synergyr

Plus en détail

Système d alarme sans fil. guide SOMFY

Système d alarme sans fil. guide SOMFY Système d alarme sans fil guide SOMFY Le système d alarme sans fil Somfy veille sur votre tranquillité d esprit La motorisation et l automatisation des ouvertures de la maison (volets roulants, porte de

Plus en détail

Pénurie d électricité en Belgique

Pénurie d électricité en Belgique Pénurie d électricité en Belgique Solutions et systèmes Silencieux Ecologique Stockage de l énergie Durable Solar Autoconsommation Pénurie d électricité en Belgique Y aura-t-il des coupures de courant

Plus en détail

GUIDE DU DÉGÂT DES EAUX. C est parce qu un dégât des eaux ne prévient pas, que nous avons tout prévu.

GUIDE DU DÉGÂT DES EAUX. C est parce qu un dégât des eaux ne prévient pas, que nous avons tout prévu. GUIDE DU DÉGÂT DES EAUX C est parce qu un dégât des eaux ne prévient pas, que nous avons tout prévu. Vous êtes victime ou responsable d un dégât des eaux? Pas de panique. Dans la majorité des cas, ces

Plus en détail

Vos proches, vos biens et vos locaux sous haute surveillance

Vos proches, vos biens et vos locaux sous haute surveillance Alarme et télésurveillance Alarme et télésurveillance dispositifs additionnels DISPOSITIFS VIDEO Caméra vidéo intérieure Caméra vidéo extérieure PERIPHERIQUES SANS FIL Bouton panic (pendentif) Détecteur

Plus en détail

Gestion de stock des utérotoniques

Gestion de stock des utérotoniques Cahier du Participant Gestion de stock des utérotoniques Résumé de la session La disponibilité des médicaments utérotoniques est une composante clé de n importe quelle intervention GATPA. L ocytocine est

Plus en détail

Règlement de maison. Visites

Règlement de maison. Visites Règlement de maison Les résidents jouissent d une liberté d action dans la mesure où elle n entrave pas celle des autres pensionnaires et dans les limites du présent règlement. Visites Les pensionnaires

Plus en détail

Systèmes de mesure ou d estimation des consommations en logement

Systèmes de mesure ou d estimation des consommations en logement Fiche d application : Systèmes de mesure ou d estimation des consommations en logement Historique des versions : Date Contenu de la mise à jour Version 30 mai 2013 1 Préambule L article 23 de l arrêté

Plus en détail

Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale de Midi- Pyrénées. Bilan des émissions de gaz à effet de serre

Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale de Midi- Pyrénées. Bilan des émissions de gaz à effet de serre Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale de Midi- Pyrénées Bilan des émissions de gaz à effet de serre Septembre 213 Bilan des émissions de gaz à effet de serre Sommaire

Plus en détail

guide de rapide démarrage INCLUS! découverte 24h

guide de rapide démarrage INCLUS! découverte 24h guide de démarrage rapide découverte 24h INCLUS! 1 Merci d avoir choisi Coyote à la carte! Coyote à la carte, l avertisseur Coyote sans engagement, est un Assistant d Aide à la Conduite qui vous aide à

Plus en détail

CENTRE D ENSEIGNEMENT DR FRÉDÉRIC-GRUNBERG RÈGLES RELATIVES À LA LOCATION, À LA SÉCURITÉ ET

CENTRE D ENSEIGNEMENT DR FRÉDÉRIC-GRUNBERG RÈGLES RELATIVES À LA LOCATION, À LA SÉCURITÉ ET CENTRE D ENSEIGNEMENT DR FRÉDÉRIC-GRUNBERG RÈGLES RELATIVES À LA LOCATION, À LA SÉCURITÉ ET À L UTILISATION DES SALLES ET DE L ÉQUIPEMENT Les salles du Centre d enseignement Dr Frédéric-Grunberg sont dédiées

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES PIECE N 4

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES PIECE N 4 06/10/2015 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES PIECE N 4 PRESTATIONS D INSTALLATION ET DE MAINTENANCE DE SECURITE ET DE PROTECTION INCENDIE AU MEDIPOLE DE KOUTIO : LOT 3 SYSTEMES D EXTINCTION AUTOMATIQUES

Plus en détail

SYNTHESE REGLEMENTATION

SYNTHESE REGLEMENTATION 2012 SYNTHESE REGLEMENTATION CODE DU TRAVAIL Le saviez-vous? L obligation générale de formation à la sécurité a été introduite par la loi n 76-1106 du 6 décembre 1976 relative à la prévention des accidents

Plus en détail

CONSIGNES EN CAS D INCENDIE.

CONSIGNES EN CAS D INCENDIE. CONSIGNES EN CAS D INCENDIE. En cas de découverte (feu, fumée suspecte, ) : Quittez le local où il y a le feu Déclenchez l alarme et avertissez l accueil, le secrétariat ou la conciergerie Évacuez le bâtiment

Plus en détail

CertifiCAtion Mesure. Confidentiel Usage interne

CertifiCAtion Mesure. Confidentiel Usage interne CertifiCAtion Mesure Le projet Création d une certification mesure Remettre à l étudiant un document officiel CHAUVIN ARNOUX certifiant la bonne utilisation d un instrument de mesure Apporter un plus à

Plus en détail

Système intelligent du BRT de Urumqi

Système intelligent du BRT de Urumqi Système intelligent du BRT de Urumqi SUN Lian, Centre de recherche des projets de trafic de la municipalité d Ürümqi Le système de BRT à Ürümqi Ürümqi est situé au nord de la région autonome Ouïgoure du

Plus en détail

Services Colocation Accord sur les Niveaux de Service

Services Colocation Accord sur les Niveaux de Service Services Colocation Accord sur les Niveaux de Service Cet Accord sur les Niveaux de Service («l Accord de Niveau de Service») définit les indicateurs de performance et les niveaux de qualité des Services

Plus en détail

CARGILL. CARGILL Port de commerce 29200 BREST

CARGILL. CARGILL Port de commerce 29200 BREST MAITRISE DES RISQUES ETABLISSEMENT CARGILL Plaquette d information «Les citoyens ont un droit à l information sur les risques majeurs auxquels ils sont soumis dans certaines zones du territoire et sur

Plus en détail

Rénovation de bâtiments : Efficacité énergétique et confort grâce à MINERGIE

Rénovation de bâtiments : Efficacité énergétique et confort grâce à MINERGIE Un communiqué de presse de Fribourg, le 26 août 2010 "Open Days Rénover selon MINERGIE " Rénovation de bâtiments : Efficacité énergétique et confort grâce à MINERGIE Bon nombre de propriétaires se contentent

Plus en détail

MEMOIRE DESCRIPTIF I - FONCTIONNEMENT DU RESEAU ELECTRIQUE. Première partie LE FONCTIONNEMENT DU RESEAU ELECTRIQUE

MEMOIRE DESCRIPTIF I - FONCTIONNEMENT DU RESEAU ELECTRIQUE. Première partie LE FONCTIONNEMENT DU RESEAU ELECTRIQUE MEMOIRE DESCRIPTIF I - FONCTIONNEMENT DU RESEAU ELECTRIQUE Première partie LE FONCTIONNEMENT DU RESEAU ELECTRIQUE 9 PROJET DE ZONE D ACCUEIL DE PRODUCTION D ELECTRICITE DE LAVERA-FOS 10 MEMOIRE DESCRIPTIF

Plus en détail

Services de garde en milieu scolaire

Services de garde en milieu scolaire Services de garde en milieu scolaire Planifier Consulter Informer Organiser Collaborer Services éducatifs - Jeunes 1 Mise en garde : Le présent document ne remplace pas le plan de mesures d urgence de

Plus en détail

MODES D EMPLOI DES APPAREILS

MODES D EMPLOI DES APPAREILS MODES D EMPLOI DES APPAREILS MEDELA VARIO S:\00 Direction\Mes documents\site internet\docus word et pdf\appareils emploi\mode d'emploi Proximos Vario.doc/27/10/2011 1/7 En cas de questions ou de problèmes,

Plus en détail

Rapport synthétique. Une formation en communication de crise pour les autorités locales

Rapport synthétique. Une formation en communication de crise pour les autorités locales Rapport synthétique Une formation en communication de crise pour les autorités locales Ce rapport est la synthèse d une réflexion sur les sessions de formation en communication de crise qui ont été organisées

Plus en détail

Un service disponible 24 heures/24 et 7 jours/7

Un service disponible 24 heures/24 et 7 jours/7 161 Un service disponible 24 heures/24 et 7 jours/7 Lorsqu une tentative d intrusion est détectée, des dispositions d urgence doivent être prises : vérifier la cause de l alarme, prévenir les personnes

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE SÛRETÉ LA SALLE DE SPECTACLE

FICHE TECHNIQUE SÛRETÉ LA SALLE DE SPECTACLE Page 1/6 FICHE TECHNIQUE SÛRETÉ LA SALLE DE SPECTACLE Page 2/6 AVERTISSEMENT Le service d information du gouvernement travaille actuellement sur l élaboration d une stratégie de sensibilisation de la population

Plus en détail

Règlementation pour l utilisation des bâtiments communaux par les associations Commune de Montfleur

Règlementation pour l utilisation des bâtiments communaux par les associations Commune de Montfleur Règlementation pour l utilisation des bâtiments communaux par les associations Commune de Montfleur 1 1 Réglementation pour la commune de Montfleur L attribution annuelle sera faite par demande écrite

Plus en détail

Sommaire. Les principaux acteurs. fiche 1: Feu explosion. fiche 2: Mouvements de terrain. fiche 3: Nuage toxique. fiche 4: Tempête

Sommaire. Les principaux acteurs. fiche 1: Feu explosion. fiche 2: Mouvements de terrain. fiche 3: Nuage toxique. fiche 4: Tempête 1 Sommaire page 3 Qui? Pourquoi? Quand? Comment? page 4 page 5 page 6 page 7 page 8 page 9 page 10 page 11 page 12 page 13 page 14 Les principaux acteurs fiche 1: Feu explosion fiche 2: Mouvements de terrain

Plus en détail

Aquis. Gestion de réseaux hydrauliques

Aquis. Gestion de réseaux hydrauliques Aquis Gestion de réseaux hydrauliques 80% de votre capital est investi dans le réseau de distribution Aquis vous donne un contrôle total 2 Un avenir plein de défis Sans informations en temps réel relatives

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières MARCHE DE PRESTATIONS ET DE FOURNITURES DE SERVICE Vérifications techniques règlementaires Des bâtiments et équipements publics Cahier des Clauses Techniques Particulières Désignation de la personne publique

Plus en détail

Le chronomètre qui n arrête pas de tourner! Rechargeable Facile à utiliser Trois modes d affichage GUIDE DE L UTILISATEUR

Le chronomètre qui n arrête pas de tourner! Rechargeable Facile à utiliser Trois modes d affichage GUIDE DE L UTILISATEUR TM Le chronomètre qui n arrête pas de tourner! Rechargeable Facile à utiliser Trois modes d affichage GUIDE DE L UTILISATEUR Table des matières Informations importantes...3 Connaissez vos chronomètres...3

Plus en détail

Guide de la pénurie d énergie

Guide de la pénurie d énergie Guide de la pénurie d énergie Version décembre 2014 2 Guide de la pénurie d énergie Les citoyens et les gouvernements se posent des questions quant à la sécurité de l approvisionnement en énergie en période

Plus en détail

Projet de domaine Center Parcs Poligny / Jura

Projet de domaine Center Parcs Poligny / Jura Projet de domaine Center Parcs Poligny / Jura 19-06-2015 Approche Bilan Carbone Réf Date Auteur V1 04/06/15 ELAN V2 15/06/15 ELAN V3 19/06/15 ELAN ELAN 1, avenue Eugène Freyssinet 78061 SAINT-QUENTIN-EN-YVELINES

Plus en détail

FICHE DE RENSEIGNEMENTS CONTRE LA MARCHE AU RALENTI

FICHE DE RENSEIGNEMENTS CONTRE LA MARCHE AU RALENTI FICHE DE RENSEIGNEMENTS CONTRE LA MARCHE AU RALENTI POURQUOI DEVRAIT ON RÉDUIRE LA MARCHE AU RALENTI DES VÉHICULES? Au Manitoba, plus du tiers des émissions de gaz à effet de serre (GES) provient du secteur

Plus en détail

INFORMATION AU PUBLIC

INFORMATION AU PUBLIC Ville de Versailles INFORMATION AU PUBLIC SECURITE CIVILE COMMUNALE LES GESTES ESSENTIELS EN CAS DE RISQUES LES ALERTES L ALERTE PAR LA SIRENE En cas de danger imminent, le signal national d alerte comporte

Plus en détail

«LA DOMOTIQUE : SANTE, ECONOMIE D ENERGIE ET CONFORT» Partenaires

«LA DOMOTIQUE : SANTE, ECONOMIE D ENERGIE ET CONFORT» Partenaires «LA DOMOTIQUE : SANTE, ECONOMIE D ENERGIE ET CONFORT» Partenaires La " DOMOTIQUE " est l'automatisation des fonctions techniques à des fins d'économie d'énergie, d'augmentation du confort, de la sécurité

Plus en détail