L électricité pour plus de villageois au Sénégal : Le projet Electrification Rurale SENEGAL (ERSEN)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L électricité pour plus de 70 000 villageois au Sénégal : Le projet Electrification Rurale SENEGAL (ERSEN)"

Transcription

1 L électricité pour plus de villageois au Sénégal : Le projet Electrification Rurale SENEGAL (ERSEN) En 2008, plus de 80% des ménages ruraux sénégalais n ont pas accès à l électricité. Dans certaines localités du pays, les écoles et les cases de santé doivent assurer leurs services sans électricité. Dans un tel contexte il est évident que les opportunités de développement économique et social sont fortement limitées. Le défi du Gouvernement du Sénégal est d assurer l accès à l électricité aux ménages ruraux en portant en 2012 le taux d électrification à 50%. Ceci correspond à fournir l électricité à environ nouveaux ménages par an. Enfants en train de faire leurs devoirs le soir à la bougie. Pour atteindre cet objectif, l Agence Sénégalaise d Electrification Rurale (ASER) est chargée de promouvoir l électrification rurale à travers un soutien aux initiatives nationales et internationales, pour développer des programmes d électrification rurale, sur la base d une approche planifiée conforme au plan d électrification défini par le Ministère en charge de l Energie. Elle s appuie pour cela sur deux outils : Le Programme Prioritaire d Electrification Rurale est adopté comme cadre de mise en oeuvre du programme d électrification rurale de l Etat. Des projets d électrification à initiative locale (Projets ERILs), portés par des opérateurs locaux (Collectivités locales, associations de consommateurs ou d émigrés, groupements villageois et autres associations communautaires de base), pourront être appuyés à l intérieur des concessions du programme prioritaire. 1

2 C est dans le cadre du second outil (ERIL) que le Programme sénégalo-allemand pour la promotion des énergies renouvelables, de l'électrification rurale et de l'approvisionnement durable en combustibles domestiques (PERACOD) a initié le projet dénommé ERSEN. Ce projet, cofinancé par les Pays Bas, appuie l ASER en vue d atteindre les objectifs fixés par l Etat du Sénégal. Le Projet ERSEN est surtout basé sur l utilisation des énergies renouvelables et s adresse aux villages de moins de 700 habitants. 215 villages enclavés auront l électricité grâce à des systèmes solaires et au raccordement au réseau: Le projet ERSEN a commencé en Sa première phase, qui s est terminée en décembre 2009, a permis d électrifier 74 villages dans les régions de Kolda, de Sédhiou et de Kaolack. La deuxième phase a commencé en mai 2009 et a pour objectif d électrifier plus de 140 villages dans les régions de Fatick et de Sédhiou. Région Nombre de villages électrifiés Les objectifs de ERSEN (première et deuxième phase): Nombre de personnes Nombre de cases de bénéficiant de Nombre d écoles santé l'électricité dans les foyers Première phase Nombre de systèmes d'éclairage public Kaolack Kolda Sédhiou TOTAL Deuxième phase Sédhiou Fatick TOTAL La démarche méthodologique du projet permet d électrifier des zones enclavées qui ne sont pas électrifiées dans l immédiat par les voies classiques comme l extension du réseau. Cela crée une base pour un développement social et économique, particulièrement dans les secteurs de la santé, de l éducation et de l entreprenariat rural ainsi qu au niveau des ménages. En vue d améliorer la qualité des services de base fournis aux villageois, chaque village sélectionné doit disposer d au moins une école et une case de santé. Ainsi, les systèmes électriques solaires assurent l'approvisionnement en électricité des ménages, mais aussi de l école et de la case de santé. Enfant en consultation au centre de santé du village de Ndellé, bénéficiant de l électricité fournie par la mini centrale solaire. Une attention toute particulière est portée sur le fait que l électricité doit aussi être utilisée à des fins productives. ERSEN permet donc aux micro et petites entreprises rurales d utiliser l électricité «verte» et économique. 2

3 Les différentes solutions techniques offrent une large gamme de services : Afin de rendre l électricité utile et accessible à tous, différents types de services sont offerts aux usagers avec différentes technologies : Les systèmes solaires individuels pour les besoins en électricité des ménages, des écoles et des cases de santé. Ces systèmes fournissent de l électricité suffisante pour 4 points lumineux et une télévision en noir et blanc, une radio et un chargeur de portable. Les lampadaires solaires pour éclairer les chemins, les places publiques et parfois les lieux de culte. Système solaire individuel. Les mini centrales solaire-diésel qui ont une capacité suffisante pour alimenter les ménages et infrastructures d un village de 500 à 700 habitants. Ce service est comparable à ceux offerts en ville, ce qui permet d utiliser tout type d équipement et facilite le développement des usages productifs. La délégation de la gestion aux opérateurs privés : Champ solaire de la mini centrale de Ndellé. Vérification et entretien des équipements de la mini centrale de Ndellé, par un opérateur privé. équipements dans quatre concessions ERIL : Ce sont des entreprises privées sénégalaises, sélectionnées par l'aser, qui installent, gèrent et maintiennent ces équipements électriques dans les villages. Dans chaque zone d'électrification, tous les acteurs concernés prennent part au projet : aussi bien les communautés rurales, les ménages, les gestionnaires des infrastructures sociales que les opérateurs privés. Ils participent tous de cette manière à l investissement initial du projet et à la sensibilisation. Pour la première phase du projet ERSEN, des opérateurs ont été sélectionnés pour installer et exploiter les Bassin Arachidier Le lot 1 zone de Kaolack, a été attribué à la Nouvelle Société de Réalisation Electromécanique, Sécurité Industrielle et Formation (NSResif). Le lot 2 zone de Nioro, a été attribué à l entreprise énergier. Casamance Le lot 1 zone de Kolda, a été attribué à la société Sud Solar System. Le lot 2 zone de Sédhiou-Tanaff, a été attribué à NSresif 3

4 Afin de pouvoir mener à bien ses activités, l opérateur collecte auprès des usagers (domestiques, sociocommunautaires et productifs) les redevances initiales et mensuelles, qu il dépose sur un compte bancaire au niveau d une Institution de Micro Finance. Il a été proposé à l opérateur de conduire ses activités à travers une gestion bancaire en double compte : Un compte courant, pour toutes les opérations quotidiennes de gestion courante. Un compte d épargne bloqué, prévu pour les activités de renouvellement des équipements. Ce compte est approvisionné de manière régulière pour assurer un bon renouvellement des équipements. Le comité de suivi a un droit de regard sur l utilisation des fonds du compte d épargne géré par l opérateur. Cela permet de garantir la constitution d une provision suffisante pour le renouvellement des équipements, sans charges additionnelles pour l usager. L utilisation des fonds du compte d épargne à des fins de renouvellement des équipements nécessite la co-signature du trésorier du bureau du comité de suivi. L appui à la gouvernance locale des services électriques : Le caractère innovant au plan social du projet réside dans la mise en place d un système d ingénierie sociale adéquat. Il intègre des séances préalables d information de sensibilisation et de formation des groupes cibles ainsi que l implication des collectivités locales et débouche sur la mise en place d un cadre de concertation et de décision des acteurs locaux qui amenuise les risques sociaux. Afin de faciliter les relations entre les acteurs, des «comités de suivi pour la mise en œuvre du service électrique» sont mis en place. La mise en place d une ingénierie sociale qui implique la gouvernance locale permet de créer un cadre de concertation adéquat qui favorise la viabilité des équipements mais aussi facilite l intervention du secteur privé : Les communautés rurales se positionnent en tant que porteurs du projet : participation financière à l investissement initial et implication aux actions de sensibilisation et communication. Les opérateurs privés participent également à l investissement initial du projet. Les usagers, qu ils soient domestiques, sociaux ou productifs, s impliquent en payant un droit initial d accès et des redevances mensuelles pour le service fourni. Ce schéma original est un gage de pérennité et durabilité du projet. USAGERS Sensibilisation et concertation préalables Contrat de service entre l opérateur et l usager Sous comités et Comités de SUIVI Organisation des comités Préparation de l implantation de l opérateur OPERATEUR Contrat de concession ERIL entre l opérateur et le Ministère de l Energie ASER / Ministère de l Energie 4

5 Utiliser l électricité pour créer des richesses en milieu rural : Afin de favoriser l essor économique dans les villages ciblés, le PERACOD développe une stratégie de développement des usages productifs de l électricité pour les entrepreneurs ruraux. Le développement d usages productifs en aval des services électriques est mis en œuvre selon les quatre étapes systématiques ci-après : L identification systématique au cours des phases d enquêtes préalables d usages productifs à promouvoir. L analyse de la chaîne de valeurs de chacune des filières identifiées. Menuisier métallique utilisant un poste de soudure dans le village de Ndellé. L analyse de la viabilité économique et financière des usages productifs identifiés. L identification et la mise en synergie des actions avec des partenaires financiers et non financiers nécessaires (Business Development Service). La planification et la facilitation de l alimentation électrique des usages. L'électricité au village révolutionne la vie des populations : Des changements sociaux importants Par exemple, à Keur Madiouf, premier village électrifié dans le cadre d'ersen dans la région de Kaolack, le fils du chef de ce village a été complètement «ébloui» par l électrification de son village. Après sa première soirée passée sous la lumière produite par le système solaire, il s est adressé en ces termes à son père : «Papa, quand j ai appuyé sur l interrupteur et que la chambre s est illuminée, je me croyais chez mon oncle à Dakar! Jamais je n aurais imaginé qu on obtiendrait de la lumière autre qu avec les lampes-tempête. Je pourrai désormais réviser correctement au village pendant les vacances et t aider dans les travaux champêtres plutôt que d aller à Dakar.» L électrification ayant apporté au village les mêmes commodités qu à la ville, les villageois peuvent y mener des activités similaires. Dans le village de Ndimb Taba (région de Rencontres nocturnes à Ndellé. Kaolack), les jeunes n hésitent plus à veiller tard et profitent maintenant de l'électricité pour organiser des combats de lutte à la lueur des lampadaires. On s informe et communique plus facilement Grâce à l électrification rurale, on observe de nouvelles habitudes liées à l accès à l information (radios, télévisions) et au confort (ventilateurs, réfrigérateurs, etc.). Dans tous les villages électrifiés, 5

6 les populations sont très satisfaites de recevoir la télévision et de ne plus se rendre en ville pour charger leurs téléphones portables. Les résultats scolaires s améliorent Cours du soir à Ndellé. Sur le plan scolaire, les enseignants profitent de l électrification aussi bien que leurs élèves. Les enfants font leurs devoirs le soir dans de meilleures conditions et profitent d enseignants qui utilisent de nouveaux supports pédagogiques requérant l électricité. Toujours à Keur Madiouf, le Directeur de l'ecole a fait remarquer que les résultats scolaires se sont nettement améliorés grâce à l électricité, puisqu il est désormais possible de réviser la veille des examens. Les consultations médicales sont de meilleure qualité Sur le plan sanitaire, on assiste à une nette amélioration des conditions de consultations. Dans certaines cases de santé qui fournissent des services plus larges que des cases de santé classiques, la conservation des vaccins et les médicaments est également plus facile et plus sûre. Dans la case de santé de Keur Madiouf, les consultations pour le paludisme ont considérablement augmenté de même que les accouchements. Quand il n y avait pas l électricité, en cas d urgence la nuit, il fallait parcourir 5 km pour aller dans le centre de santé le plus proche. Les activités économiques se développent Boutique utilisant un frigidaire pour la conservation des produits comme des jus glacés. Sur le plan économique, grâce à l installation de moulins solaires, d ateliers de couture, de menuiseries (bois et métalliques), les communautés ciblées expérimentent de nouvelles activités génératrices de profit. Dans les villages de Ndiébel (Région de Kaolack) et Diaoulé (Région de Fatick), les installations électriques (réalisées en 1989 et 1990 dans le cadre d'un projet de la coopération Sénégalo-allemande ayant permis la formulation du PERACOD) ont permis aux femmes d'utiliser des congélateurs solaires dans lesquels elles conservent les produits qu elles revendent lors des marchés hebdomadaires. Dans ces deux villages, on assiste à un déloppement économique exceptionnel depuis l électrification. Ils sont devenus des villages attractifs et des pôles économiques pour beaucoup de villages alentours. Photos GTZ/Kamikazz 6

Dossier NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009 VIE N 14 35

Dossier NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009 VIE N 14 35 Dossier NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009 VIE N 14 35 Du soleil pour produire de l électricité dans environ 200 villages au Sénégal En 2008, plus de 80% des ménages ruraux sénégalais n ont pas accès à l électricité.

Plus en détail

Couverture Maladie Universelle au Sénégal : Etat de mise en oeuvre et perspectives

Couverture Maladie Universelle au Sénégal : Etat de mise en oeuvre et perspectives République du Sénégal Un Peuple- Un But- Une Foi Ministère de la Santé et de l Action Sociale Couverture Maladie Universelle au Sénégal : Etat de mise en oeuvre et perspectives Symposium sur la Protection

Plus en détail

Ministère des Mines, de l Industrie et des PME PROGRAMME NATIONAL «PLATE-FORME MULTIFONCTIONNELLE POUR LA LUTTE CONTRE LA PAUVRETE (PN-PTFM)

Ministère des Mines, de l Industrie et des PME PROGRAMME NATIONAL «PLATE-FORME MULTIFONCTIONNELLE POUR LA LUTTE CONTRE LA PAUVRETE (PN-PTFM) Ministère des Mines, de l Industrie et des PME PROGRAMME NATIONAL «PLATE-FORME MULTIFONCTIONNELLE POUR LA LUTTE CONTRE LA PAUVRETE (PN-PTFM) FICHE SYNOPTIQUE DE PRESENTATION DU PN-PTFM I. INFORMATIONS

Plus en détail

Présentation du projet

Présentation du projet Présentation du projet «L énergie solaire, un moteur pour le centre de santé de Dioumanzana» au Mali Pays Lieu d intervention Début du projet Durée du projet Objectif : Nombre de bénéficiaires Budget :

Plus en détail

REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE UNION-DISCIPLINE-TRAVAIL LA SITUATION DE L INTEGRATION DU GENRE SUR LE PLAN INSTITUTIONNEL, POLITIQUE ET DE PROJET

REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE UNION-DISCIPLINE-TRAVAIL LA SITUATION DE L INTEGRATION DU GENRE SUR LE PLAN INSTITUTIONNEL, POLITIQUE ET DE PROJET REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE UNION-DISCIPLINE-TRAVAIL LA SITUATION DE L INTEGRATION DU GENRE SUR LE PLAN INSTITUTIONNEL, POLITIQUE ET DE PROJET Introduction A l instar de tous les pays qui ont adhéré à

Plus en détail

Atelier Financement des énergies renouvelables pour l'électrification rurale

Atelier Financement des énergies renouvelables pour l'électrification rurale Atelier Financement des énergies renouvelables pour l'électrification rurale Dakar, 14-16 octobre 2014 Présentation : ASER, SENEGAL El hadji SYLLA, chef de Projet EnR 1 Contexte de l Electrification Rurale

Plus en détail

ENERGIE. Ministère de l Energie. par Mr. Ibrahima NIANE Directeur de l Electricité

ENERGIE. Ministère de l Energie. par Mr. Ibrahima NIANE Directeur de l Electricité République du Sénégal Un peuple Un but Une foi - - - - - - - - - - - Ministère de l Energie ENERGIE par Mr. Ibrahima NIANE Directeur de l Electricité Dakar, le 10 mars 2014 CONTEXTE Important retard d

Plus en détail

MANUEL DE GESTION DE CYCLE DE PROJET DU SP/CONEDD

MANUEL DE GESTION DE CYCLE DE PROJET DU SP/CONEDD 1 MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE SECRETRARIAT PERMANENT DU CONSEIL NATIONAL POUR L ENVIRONNEMENT ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE MANUEL DE GESTION DE CYCLE DE PROJET DU SP/CONEDD

Plus en détail

Le programme-cadre de développement des SADA

Le programme-cadre de développement des SADA 4 Le programme-cadre de développement SADA L étude de cas ne saurait être complète sans présenter une méthode d élaboration programmes de développement SADA. Les sections suivantes montrent les étapes

Plus en détail

MICROFINANCE ET ENTREPRENARIAT JEUNES

MICROFINANCE ET ENTREPRENARIAT JEUNES MICROFINANCE ET ENTREPRENARIAT JEUNES Etat des lieux et mesures pour renforcer l'accès durable des jeunes à des services financiers adaptés Proposition d un modèle de financement adapté Absa KANE WANE,

Plus en détail

La stratégie d intervention de l AFD dans l énergie. Journée PEXE 20 novembre 2013

La stratégie d intervention de l AFD dans l énergie. Journée PEXE 20 novembre 2013 La stratégie d intervention de l AFD dans l énergie Journée PEXE 20 novembre 2013 MEUR 3 axes Stratégie et Activités sur l Energie de l AFD (2007-2011) Energie sobre (renouvelable, efficace et économe

Plus en détail

Mise en réseau des écoles Québécoises par les TIC

Mise en réseau des écoles Québécoises par les TIC Jean Bouchard, directeur général Direction générale du financement et de l équipement 28 mai 2004 Mise en réseau des écoles Québécoises par les TIC Séminaire de l OCDE-PEB Plan de la présentation 1. Tendances

Plus en détail

Appel à projet 2010. Axe 1 : anticipation des travailleurs et des entreprises aux mutations économiques

Appel à projet 2010. Axe 1 : anticipation des travailleurs et des entreprises aux mutations économiques Appel à projet 2010 Axe 1 : anticipation des travailleurs et des entreprises aux mutations économiques Mesure 13 : Création d activité et esprit d entreprise Sous mesure 131 : Accompagnement des créateurs

Plus en détail

Electrification Rurale au Mali. Technologies et financement

Electrification Rurale au Mali. Technologies et financement Electrification Rurale au Mali Technologies et financement Meeting of the SREP Pilot Countries Kenya 05 mar s 2012 Electrification rurale au Mali Plan de présentation le concept institutionnel le concept

Plus en détail

TRAINFORTRADE EQUIPE CENTRALE

TRAINFORTRADE EQUIPE CENTRALE TRAINFORTRADE TRAINFORTRADE EQUIPE CENTRALE TRAINFORTRADE CNUCED Division de l infrastructure des services pour le développement et l efficacité commerciale (SITE) Palais des Nations CH-1211 Genève 10

Plus en détail

La Grande conférence sociale des 7 et 8 juillet 2014 : contribution aux ateliers 1 et 2

La Grande conférence sociale des 7 et 8 juillet 2014 : contribution aux ateliers 1 et 2 Paris, le 2 juillet 2014. La Grande conférence sociale des 7 et 8 juillet 2014 : contribution aux ateliers 1 et 2 Cette contribution vise à mettre en valeur l entreprenariat comme moyen de lutte contre

Plus en détail

TITRE DU PROJET Construction d un complexe de santé pour le compte de l ONG Education Pour la Santé et la Promotion de l Emploi (EPSPE)

TITRE DU PROJET Construction d un complexe de santé pour le compte de l ONG Education Pour la Santé et la Promotion de l Emploi (EPSPE) TITRE DU PROJET Construction d un complexe de santé pour le compte de l ONG Education Pour la Santé et la Promotion de l Emploi (EPSPE) PAYS ET REGION DE MISE EN ŒUVRE DU PROJET Ce projet sera mise en

Plus en détail

Rapport de résultats et d impact

Rapport de résultats et d impact Rapport de résultats et d impact «L énergie solaire, un moteur pour le centre de santé de Kerela» au Mali Le personnel du CSCOM de Kerela avec le nouveau réfrigérateur solaire Pays : Lieu d intervention

Plus en détail

Thématique: sécurité humaine et Développement en Afrique

Thématique: sécurité humaine et Développement en Afrique Sujet: «Santé et sécurité humaine en milieu rural: stratégie de prise en charge des problèmes d accessibilité aux soins de santé des populations dans la zone du Ferlo au Sénégal» Thématique: sécurité humaine

Plus en détail

Les 21 et 22 novembre 2014

Les 21 et 22 novembre 2014 Présentation du 1 er Salon virtuel des mobilités Contexte du projet Le Collectif Ville Campagne et Evid@nce (Marque Innov 3d) ont choisi d unir leurs compétences et ressources pour réaliser et animer le

Plus en détail

Le partenariat public privé dans une stratégie de développement de l électrification rurale. Dr Amadou SOW, ADG/ASER

Le partenariat public privé dans une stratégie de développement de l électrification rurale. Dr Amadou SOW, ADG/ASER Cder IEPF Le partenariat public privé dans une stratégie de développement de l électrification rurale Dr Amadou SOW, ADG/ASER Définition Un PPP consiste en l association entre une autorité publique et

Plus en détail

POLITIQUE DES ENERGIES RENOUVELABLES

POLITIQUE DES ENERGIES RENOUVELABLES République du Sénégal Un peuple un but une foi POLITIQUE DES ENERGIES RENOUVELABLES février 2012 1 Introduction A l instar des autres pays du monde, le Sénégal s est engagé depuis quelques années dans

Plus en détail

CADRES SANS FRONTIERE AFRIQUE - SENEGAL

CADRES SANS FRONTIERE AFRIQUE - SENEGAL CADRES SANS FRONTIERE AFRIQUE - SENEGAL La Promotion des MPME dans un contexte de développement économique local : Le cas du Programme d Appui au Développement Economique Local par la Promotion et le Développement

Plus en détail

Projet Pilote Assainissement

Projet Pilote Assainissement Projet Pilote Assainissement Origine du projet En 2009, Eau Vive a réalisé une étude sur l assainissement en milieu rural auprès de 3.400 ménages au Burkina Faso, Mali, Niger et Sénégal. Les DirecFons

Plus en détail

-Monsieur le Représentant de la Coopération Néerlandaise, chef de file des Partenaires Techniques et Financiers du PRODESS ;

-Monsieur le Représentant de la Coopération Néerlandaise, chef de file des Partenaires Techniques et Financiers du PRODESS ; ALLOCUTION DU MDSSPA A L OUVERTURE DES TRAVAUX DES JOURNEES DE CONCERTATION SUR UNE STRTATEGIE D EXTENSION DE LA MUTUALITE AU MALI (21 au 23 janvier 2010) --------------------------------------------------

Plus en détail

Le mécanisme de financement des usagers finaux de services énergétiques

Le mécanisme de financement des usagers finaux de services énergétiques Rural Energy Access: A Nexus Approach to Sustainable development and Poverty ERADICATION Addis Ababa, Ethiopia 4-6 December 2013 Le mécanisme de financement des usagers finaux de services énergétiques

Plus en détail

Projet : 00061946 Plateformes Solaires Multifonctionnelles pour la lutte contre la pauvreté en Mauritanie : Phase II.

Projet : 00061946 Plateformes Solaires Multifonctionnelles pour la lutte contre la pauvreté en Mauritanie : Phase II. Projet : 00061946 Plateformes Solaires Multifonctionnelles pour la lutte contre la pauvreté en Mauritanie : Phase II. 1. L objectif du projet : Le programme s inscrit dans le programme pays du PNUD, dans

Plus en détail

Plan Solaire Méditerranéen : Le financement de projets novateurs

Plan Solaire Méditerranéen : Le financement de projets novateurs Conférence sur le plan solaire méditerranéen Paris, 22 novembre 2008 Plan Solaire Méditerranéen : Le financement de projets novateurs Etienne VIARD Directeur Département Méditerranée et Moyen Orient AFD,

Plus en détail

Mme Catherine Malki - enseignante STMS - Lycée J Jaurès- Châtenay-Malabry

Mme Catherine Malki - enseignante STMS - Lycée J Jaurès- Châtenay-Malabry PRE-REQUIS DES BACHELIERS ST2S Pôle méthodologie : Comment les organisations sanitaires et sociales mettent en place un plan d action pour améliorer la santé ou le bien être social des populations? Notion

Plus en détail

Laon le jeudi 1 er octobre 2015 DOSSIER DE PRESSE AISNE : UNE ETAPE MAJEURE POUR LE DEPLOIEMENT DU TRES HAUT DEBIT

Laon le jeudi 1 er octobre 2015 DOSSIER DE PRESSE AISNE : UNE ETAPE MAJEURE POUR LE DEPLOIEMENT DU TRES HAUT DEBIT Laon le jeudi 1 er octobre 2015 DOSSIER DE PRESSE AISNE : UNE ETAPE MAJEURE POUR LE DEPLOIEMENT DU TRES HAUT DEBIT COMMUNIQUE DE PRESSE Laon, le jeudi 1 er octobre 2015 AISNE : UNE ETAPE MAJEURE POUR LE

Plus en détail

Les relations entre les Normes minimales de l INEE et les Normes minimales de SPHERE

Les relations entre les Normes minimales de l INEE et les Normes minimales de SPHERE Les relations entre les Normes minimales de l INEE et les Normes minimales de SPHERE PARTICIPATION COMMUNAUTAIRE Norme INEE #1 sur la Participation communautaire : la participation Les membres des communautés

Plus en détail

Rapport de résultats et d impact

Rapport de résultats et d impact Rapport de résultats et d impact «L énergie solaire pour les femmes de Monzonblena et Kossa au Mali» Villages de Monzonblena et Kossa Carte du Mali Localisation: Début du projet : Août 2010 Durée du projet

Plus en détail

III. CADRE LOGIQUE. vérifiables

III. CADRE LOGIQUE. vérifiables III. CADRE LOGIQUE Logique d intervention Indicateurs objectivement vérifiables Sources de vérification Suppositions ou hypothèses Objectifs globaux Améliorer durablement la situation alimentaire, environnementale

Plus en détail

Réseau pour l Emploi des Jeunes en Afrique de l Ouest (YEN-WA)

Réseau pour l Emploi des Jeunes en Afrique de l Ouest (YEN-WA) Réseau pour l Emploi des Jeunes en Afrique de l Ouest (YEN-WA) Abidjan - Capitale économique de la Côte d Ivoire Initiative pour le Secteur Privé ISP La jeunesse africaine : La promesse d un avenir meilleur...

Plus en détail

Action de soutien à la mobilité

Action de soutien à la mobilité UNION EUROPÉENNE Fonds social européen Investit pour votre avenir PROGRAMME DEPARTEMENTAL D INSERTION 2012-2016 APPEL A PROJETS 2015 Action de soutien à la mobilité Date de lancement de l appel à projets

Plus en détail

Inades Formation. Secrétariat Général FONSDEV

Inades Formation. Secrétariat Général FONSDEV Inades Formation Secrétariat Général FONSDEV Inades-Formation Secrétariat Général 08 B. P. : 8 Abidjan 08 Côte d Ivoire - Tél. (225) 22 40 02 16 - Fax (225) 22 40 02 30 - E-mail : ifsiege@inadesfo.net

Plus en détail

UNION DES COMORES Unité solidarité - développement

UNION DES COMORES Unité solidarité - développement UNION DES COMORES Unité solidarité - développement PROJET DE CREATION D UNE ASSURANCE MALADIE OBLIGATOIRE POUR LES FONCTIONNAIRES EN UNION DES COMORES - Ministère de la Santé Publique et de la Solidarité

Plus en détail

PROGRAMME REGIONAL POUR LA COHESION SOCIALE ET L EMPLOI DES JEUNES EN AFRIQUE SUB-SAHARIENNE

PROGRAMME REGIONAL POUR LA COHESION SOCIALE ET L EMPLOI DES JEUNES EN AFRIQUE SUB-SAHARIENNE PROGRAMME REGIONAL POUR LA COHESION SOCIALE ET L EMPLOI DES JEUNES EN AFRIQUE SUB-SAHARIENNE Bureau sous-régional, Afrique de l Ouest et du Centre. ASRO-WACA Dakar RAPPORT ANNUEL 2011 D ACTIVITES DU PROJET

Plus en détail

Présentation de MCA Sénégal:

Présentation de MCA Sénégal: République du Sénégal Un Peuple Un But Une Foi ---------------- Primature ---------------- TDRs CONSULTANT FACILITATEUR ATELIER DE DEVELOPPEMENT DE L ESPRIT D EQUIPE AU SEIN DU PERSONNEL DE MCA SENEGAL

Plus en détail

2 ème Forum de l Energie de Rabat **** Intervention du Dr Abdelkader Amara Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement

2 ème Forum de l Energie de Rabat **** Intervention du Dr Abdelkader Amara Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement 2 ème Forum de l Energie de Rabat **** Intervention du Dr Abdelkader Amara Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement Rabat, le 25 février 2015 Messieurs les Ministres, Monsieur le

Plus en détail

Valeur ajoutée et rentabilité

Valeur ajoutée et rentabilité 6 e Forum Mondial de l Eau Solutions Existantes Titre de la Solution : Gestion sociale des forages en zone rurale Cas d étude : Tchad Groupe-cible 1.1.2: D ici à 20xx, garantir que la population rurale

Plus en détail

10 ème plénière TIC & Santé des pôles de compétitivité franciliens Cap Digital, Medicen et Systematic

10 ème plénière TIC & Santé des pôles de compétitivité franciliens Cap Digital, Medicen et Systematic 10 ème plénière TIC & Santé des pôles de compétitivité franciliens Cap Digital, Medicen et Systematic 13 janvier 2015 Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes GT Business Model

Plus en détail

Le projet «Lutter contre l abandon scolaire des jeunes filles à Kédougou»

Le projet «Lutter contre l abandon scolaire des jeunes filles à Kédougou» Le projet «Lutter contre l abandon scolaire des jeunes filles à Kédougou» Résumé du projet L action vise principalement à lutter contre l abandon scolaire et renforcer l accès à l éducation des jeunes

Plus en détail

BipBop. Développer l accès à une électricité sûre, fiable et verte à la base de la pyramide. Octobre 2011

BipBop. Développer l accès à une électricité sûre, fiable et verte à la base de la pyramide. Octobre 2011 BipBop Développer l accès à une électricité sûre, fiable et verte à la base de la pyramide Octobre 2011 Comment pouvons nous élargir l accès à l énergie? Milliard de personnes Qui n ont actuellement pas

Plus en détail

La boîte à outil Migration Sénégal-Espagne : Une réponse au besoin d information des migrants sénégalais,

La boîte à outil Migration Sénégal-Espagne : Une réponse au besoin d information des migrants sénégalais, La boîte à outil Migration Sénégal-Espagne : Une réponse au besoin d information des migrants sénégalais, Une approche de communication participative et innovante Bureau international du Travail Le Bureau

Plus en détail

Rôle des stratégies nationales de financement du développement durable

Rôle des stratégies nationales de financement du développement durable REPUBLIQUE DU SENEGAL UN PEUPLE - UN BUT - UNE FOI ****** MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DU PLAN PROCESSUS PREPARATOIRE DE LA TROISIEME CONFERENCE INTERNATIONALE SUR LE FINANCEMENT DU DEVELOPPEMENT

Plus en détail

SYNTHESE DE PRESENTATION DU PPILDA

SYNTHESE DE PRESENTATION DU PPILDA SYNTHESE DE PRESENTATION DU PPILDA INTITULE DU PROJET : PROJET DE PROMOTION DE L INITIATIVE LOCALE POUR LE DEVELOPPEMENT D AGUIE 1 Intitulé du Projet : Projet de Promotion de l Initiative Locale pour le

Plus en détail

Stratégie de la couverture maladie universelle au Sénégal Etat des lieux et Perspectives

Stratégie de la couverture maladie universelle au Sénégal Etat des lieux et Perspectives REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ----------------------------------------------------------------------------------------- Stratégie de la couverture maladie universelle au Sénégal Etat des

Plus en détail

Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal

Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal Session plénière : Séance introductive De l'importance de l'investissement productif des migrants en milieu rural Stéphane Gallet (Ministère

Plus en détail

www.entrepreneurs en afrique.com Entrepreneurs en Afrique

www.entrepreneurs en afrique.com Entrepreneurs en Afrique Entrepreneurs en Afrique Une idée Contribuer à l émergence de PME/PMI technologiques en Afrique grâce à la collaboration entre des entrepreneurs africains et des Ecoles d Ingénieurs françaises (Réseau

Plus en détail

SEMINAIRE FAR RABAT. Plates-formes d acteurs pour favoriser l entreprenariat et l insertion des jeunes en milieu rural au Togo

SEMINAIRE FAR RABAT. Plates-formes d acteurs pour favoriser l entreprenariat et l insertion des jeunes en milieu rural au Togo SEMINAIRE FAR RABAT Atelier 2.2 : Conditions pour une installation durable des jeunes en agriculture. Quels types d accompagnement? Plates-formes d acteurs pour favoriser l entreprenariat et l insertion

Plus en détail

1. Contexte. 2. Objectifs

1. Contexte. 2. Objectifs Royaume du Maroc Ministère de l Education Nationale Secrétariat Général Direction de la Stratégie, des Etudes et de la Planification L''écolle et lles Technollogiies de ll''iinformatiion et de lla Communiicatiion

Plus en détail

Programme d Activités pour l Emploi des Jeunes dans la Province du Katanga (PAEJK)

Programme d Activités pour l Emploi des Jeunes dans la Province du Katanga (PAEJK) Programme d Activités pour l Emploi des Jeunes dans la Province du Katanga (PAEJK) Projet de coopération déléguée présenté dans le cadre du PIC entre le Royaume de Belgique et la RD du Congo Durée 3 ans

Plus en détail

POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020

POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020 DÉVELOPPEMENT LOCAL MENÉ PAR LES ACTEURS LOCAUX POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020 Les nouvelles règles et la législation régissant le prochain financement de la politique européenne de cohésion pour la période

Plus en détail

SOMMAIRE LE TRÈS HAUT DÉBIT. DANS LA MANCHE Quels enjeux? GLOSSAIRE page 14 LE TRÈS HAUT DÉBIT

SOMMAIRE LE TRÈS HAUT DÉBIT. DANS LA MANCHE Quels enjeux? GLOSSAIRE page 14 LE TRÈS HAUT DÉBIT SOMMAIRE LE TRÈS HAUT DÉBIT DANS LA MANCHE page 3 - Quels enjeux? - Le Très Haut Débit dans le département de la Manche : quelle ambition? - La fibre : c est quoi? Quels avantages? Quels usages? LE RÉSEAU

Plus en détail

PROJET DOUGORE 2011 SUR LA DECENTRALISATION AU TOGO

PROJET DOUGORE 2011 SUR LA DECENTRALISATION AU TOGO PROJET DOUGORE 2011 SUR LA DECENTRALISATION AU TOGO ELABORATION D UN PLAN DE DEVELOPPEMENT COMMUNAL Par : LEGONOU François, Directeur SYDEL AFRIQUE, Consultant En guise d introduction La décentralisation

Plus en détail

CHARTE «NETPUBLIC» (Internet pour tous)

CHARTE «NETPUBLIC» (Internet pour tous) CHARTE «NETPUBLIC» (Internet pour tous) Entre l État, représenté par Bernard BENHAMOU, Délégué aux usages de l Internet (Ministère de l Enseignement supérieur et de la Recherche) Et Il est convenu ce qui

Plus en détail

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 FÉVRIER 2016 Mot du directeur général Avec son Plan d action de développement durable 2015-2020, SOQUIJ est fière de contribuer aux efforts de l administration

Plus en détail

Rôle et stratégie de la Banque Africaine de Développement dans la promotion de l intégration financière régionale en Afrique

Rôle et stratégie de la Banque Africaine de Développement dans la promotion de l intégration financière régionale en Afrique GROUPE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT Rôle et stratégie de la Banque Africaine de Développement dans la promotion de l intégration financière régionale en Afrique Gabriel Mougani Economiste financier

Plus en détail

L énergie solaire pour soutenir l éducation des enfants de l école de Zantiguila au Mali

L énergie solaire pour soutenir l éducation des enfants de l école de Zantiguila au Mali L énergie solaire pour soutenir l éducation des enfants de l école de Zantiguila au Mali Rapport de résultats et d impact Pays : Lieu d intervention : Mali Début du projet : Août 2013 Durée du projet :

Plus en détail

LE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS DES COOPÉRATIVES D HABITAT

LE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS DES COOPÉRATIVES D HABITAT LE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS DES COOPÉRATIVES MALI - SÉNÉGAL GUIDE PRATIQUE SUR LES MÉCANISMES DE FINANCEMENT D UN PROJET DE CONSTRUCTION PLAN 1 Objectifs et programme de la rencontre 2 Planifier mon

Plus en détail

Annexe n 3 - Cadre logique 2009-2012

Annexe n 3 - Cadre logique 2009-2012 1. Objectifs globaux 1. Contribuer à l atteinte des Objectifs du Millénaire (ODM) par la réalisation d actions de proximité (éducation, santé, eau potable, etc.) ; 2. Promouvoir la bonne gouvernance en

Plus en détail

Notre Mission. La FONDEP Micro-Crédit (Fondation pour le Développement local et le Partenariat) est une organisation non gouvernementale,

Notre Mission. La FONDEP Micro-Crédit (Fondation pour le Développement local et le Partenariat) est une organisation non gouvernementale, Notre Mission 2 La FONDEP Micro-Crédit (Fondation pour le Développement local et le Partenariat) est une organisation non gouvernementale, à but non lucratif, qui s investit depuis 1996 dans l action du

Plus en détail

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES Le Schéma Régional de Développement Economique prévoit dans son orientation intitulée Promouvoir une attractivité économique durable, axe 5 une stratégie foncière pour

Plus en détail

PARTENARIAT ENTRE LE SYSTEME DES NATIONS UNIES ET LE SENEGAL POUR UN DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL INCLUSIF ET DURABLE

PARTENARIAT ENTRE LE SYSTEME DES NATIONS UNIES ET LE SENEGAL POUR UN DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL INCLUSIF ET DURABLE PARTENARIAT ENTRE LE SYSTEME DES NATIONS UNIES ET LE SENEGAL POUR UN DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL INCLUSIF ET DURABLE Par Madame F. Bintou DJIBO, COORDONNATRICE DU SYSTÈME DES NATIONS UNIES AU SENEGAL Plan

Plus en détail

Code Rural - Recueil des textes Edition 2013

Code Rural - Recueil des textes Edition 2013 REPUBLIQUE DU NIGER CONSEIL SUPREME POUR LA RESTAURATION DE LA DEMOCRATIE MINISTERE DE L EAU, DE L ENVIRONNEMENTET DE LA LUTTE CONTRE LA DESERTIFICATION Arrêté n 0122/MEE/LCD/DGH/DL du 18 octobre 2010

Plus en détail

PROFIL DE POSTE GENERIQUE CADRE DE SANTE Option GESTION

PROFIL DE POSTE GENERIQUE CADRE DE SANTE Option GESTION PROFIL DE POSTE GENERIQUE CADRE DE SANTE Option GESTION MISSIONS ESSENTIELLES : Le cadre de santé des filières infirmière, de rééducation et médico-techniques, exerce l ensemble de ses missions sous l

Plus en détail

By : Aichatou Sarr, President, Senegalese Migrants Association Stretta di Mano, Italy, partner of F4A Senegal

By : Aichatou Sarr, President, Senegalese Migrants Association Stretta di Mano, Italy, partner of F4A Senegal CONTRIBUTION AT THE SEMINAR : MIGRATION AND DEVELOPMENT: CAN DIASPORA CONTRIBUTE TO EFFECTIVE DEVELOPMENT OF THE COUNTRY OF ORIGIN?, ORGANISED BY FONDAZIONI4AFRICA, BRUSSELS, 31 MAY 2010 By : Aichatou

Plus en détail

Coopération Allemande au Développement. La GIZ au Sénégal. Une expertise engagée depuis 1977

Coopération Allemande au Développement. La GIZ au Sénégal. Une expertise engagée depuis 1977 Coopération Allemande au Développement La GIZ au Sénégal Une expertise engagée depuis 1977 Publié par : La GIZ dans le monde, un partenaire innovant pour répondre aux défis mondiaux de l avenir Une expertise

Plus en détail

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire développement économique et économie sociale et solidaire En soutenant la création

Plus en détail

NORD PAS- DE- CALAIS et l Economie Sociale et Solidaire

NORD PAS- DE- CALAIS et l Economie Sociale et Solidaire NORD PAS- DE- CALAIS et l Economie Sociale et Solidaire Evolution et Gouvernance Depuis 1996, la région Nord Pas- de- Calais soutient des initiatives à caractère économique dans le secteur des services

Plus en détail

Les Fiches de projet et leur canevas

Les Fiches de projet et leur canevas Les Fiches de projet et leur canevas République du Burundi Ministère de la Sécurité Publique Agence nationale d exécution : Fiche de Projet1 Titre du Projet : Renforcement des capacités de planification

Plus en détail

République du Burundi

République du Burundi République du Burundi Ministère: Santé Publique et lutte contre le SIDA Agence nationale d exécution : Cellule Technique Nationale FBP Accès financier aux soins de santé pour la couverture universelle

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Déploiement de la fibre optique sur le territoire : premiers travaux à Mées

DOSSIER DE PRESSE. Déploiement de la fibre optique sur le territoire : premiers travaux à Mées DOSSIER DE PRESSE 19 mars 2014 Déploiement de la fibre optique sur le territoire : premiers travaux à Mées I. Pourquoi la fibre optique? II. Rappel du projet III. Calendrier de déploiement de la fibre

Plus en détail

Q&A. 1.Qu est ce que le Power Clouds. 2.Qu est qu un Cloud. 3.Qu est ce que la Power Share. 4.Combien coûte une Power Share.

Q&A. 1.Qu est ce que le Power Clouds. 2.Qu est qu un Cloud. 3.Qu est ce que la Power Share. 4.Combien coûte une Power Share. 1.Qu est ce que le Power Clouds Le Power Clouds est un ensemble de centrales à énergies renouvelables construites par WOR(l)D NRG dans différents Pays. Le concept de Cloud dérive du fait que les centrales

Plus en détail

LES FINANCEMENTS DES MAISONS DE SANTE PLURI PROFESSIONNELLES (MSP) I / LES CONDITIONS PREALABLES A TOUT TYPE DE FINANCEMENT

LES FINANCEMENTS DES MAISONS DE SANTE PLURI PROFESSIONNELLES (MSP) I / LES CONDITIONS PREALABLES A TOUT TYPE DE FINANCEMENT LES FINANCEMENTS DES MAISONS DE SANTE PLURI PROFESSIONNELLES (MSP) I / LES CONDITIONS PREALABLES A TOUT TYPE DE FINANCEMENT Seuls sont éligibles à une aide financière, quelle qu en soit la source, les

Plus en détail

SESSION THEMATIQUE : «ENTREPRENEURS LOCAUX»

SESSION THEMATIQUE : «ENTREPRENEURS LOCAUX» CITES ET GOUVERNEMENTS LOCAUX UNIS D AFRIQUE, CGLUA SESSION THEMATIQUE : «ENTREPRENEURS LOCAUX» Mercredi 05 Décembre 2012 Salle B05 King Fahd Palace Dakar (Sénégal) Opérateur : Réseau Sénégalais d Appui

Plus en détail

Répertoire de bonnes pratiques de développement local et communautaire

Répertoire de bonnes pratiques de développement local et communautaire Répertoire de bonnes pratiques de développement local et communautaire Produit par IADL sous la Direction de Alioune NIANG MBAYE Quand les AVEC financent le développement économique Keur Mbouki est un

Plus en détail

Le programme d intervention révisé de l agence de l eau Rhin-Meuse, pour les années 2016 à 2018, adopté à l unanimité

Le programme d intervention révisé de l agence de l eau Rhin-Meuse, pour les années 2016 à 2018, adopté à l unanimité Rozérieulles, le 15 octobre 2015 COMMUNIQUÉ DE PRESSE CONSEIL D ADMINISTRATION COMITÉ DE BASSIN Mardi 13 octobre 2015 Le programme d intervention révisé de l agence de l eau Rhin-Meuse, pour les années

Plus en détail

Rapport de résultats et d impact

Rapport de résultats et d impact Rapport de résultats et d impact «L énergie solaire pour soutenir l éducation des enfants de l école de Sougoubili» Pays : Lieu d intervention : Mali Début du projet : Août 2013 Durée du projet : Village

Plus en détail

Orientations de l OCDE pour les politiques concernant le contenu numérique

Orientations de l OCDE pour les politiques concernant le contenu numérique 2 ORIENTATIONS DE L'OCDE POUR LES POLITIQUES CONCERNANT LE CONTENU NUMÉRIQUE Orientations de l OCDE pour les politiques concernant le contenu numérique Le contenu numérique est devenu un élément de plus

Plus en détail

Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement

Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement Agence de Développement Social Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement SOMMAIRE 1. vision 2. Mission de l ADS dans le domaine de la Protection de l Environnement,

Plus en détail

Dialogue des Parties Prenantes dans le secteur de l énergie au Sénégal

Dialogue des Parties Prenantes dans le secteur de l énergie au Sénégal Dialogue des Parties Prenantes dans le secteur de l énergie au Sénégal CONCEPT, ANNONCE ET ORDRE DU JOUR Ensemble pour l'énergie durable Dakar, Sénégal 25-26 septembre 2014 1 1. Contexte En tant que secrétariat

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CP/FG/DEJ/N 13-21( 1 bis) Equipe RH 4 01 43 93 89 45 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015 Maison de l Enfance et de la Jeunesse 2 route de Keroumen 29480 Le Relecq Kerhuon 02 98.28.38.38 02.98.28.41.11 E-Mail : mej@mairie-relecq-kerhuon.fr Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans)

Plus en détail

Les Principes et les Bonnes Pratiques Relatifs à la Sensibilisation et l Education Financières

Les Principes et les Bonnes Pratiques Relatifs à la Sensibilisation et l Education Financières DIRECTORATE FOR FINANCIAL AND ENTERPRISE AFFAIRS Les Principes et les Bonnes Pratiques Relatifs à la Sensibilisation et l Education Financières RECOMMANDATION DU CONSEIL Ces Principes et Bonnes Pratiques

Plus en détail

LA REFORME DU SECTEUR DE L ELECTRICITE AU SENEGAL

LA REFORME DU SECTEUR DE L ELECTRICITE AU SENEGAL LA REFORME DU SECTEUR DE L ELECTRICITE AU SENEGAL Mme Maïmouna SECK NDOYE Expert Economiste Commission de Régulation du Secteur de l Electricité 1 Plan de la présentation Aperçu sur le Sénégal Situation

Plus en détail

La licence Professionnelle Sciences et Technologies des Energies Renouvelables (STER) de l IUT de Tarbes (France)

La licence Professionnelle Sciences et Technologies des Energies Renouvelables (STER) de l IUT de Tarbes (France) Licence Professionnelle Maitrise de l energieet Technologies d Energies Renouvelables dans le Batiment (Meterbat) Génie Civil /Ecole supérieure Polytechnique En collaboration avec: La coopération française

Plus en détail

ArtFiMed est un projet coordonné par CopeMed II sous la responsabilité du département des pêches et d aquaculture de la FAO. Ce document ainsi que

ArtFiMed est un projet coordonné par CopeMed II sous la responsabilité du département des pêches et d aquaculture de la FAO. Ce document ainsi que ArtFiMed est un projet coordonné par CopeMed II sous la responsabilité du département des pêches et d aquaculture de la FAO. Ce document ainsi que les autres publications de la série du Projet de Développement

Plus en détail

Energies Renouvelables Au Sénégal. Evaluation et Résultats politiques

Energies Renouvelables Au Sénégal. Evaluation et Résultats politiques Energies Renouvelables Au Sénégal Evaluation et Résultats politiques Monsieur Louis Seck, Sénégal Ancien ministre des Energies Renouvelables Lseck2@yahoo.fr FICHE D IDENTITE DU SENEGAL PLAN DE L EXPOSE

Plus en détail

Pourquoi une stratégie nationale? Rôle et importance de la statistique. Pourquoi une stratégie nationale (suite et fin)?

Pourquoi une stratégie nationale? Rôle et importance de la statistique. Pourquoi une stratégie nationale (suite et fin)? Stratégie nationale de de la Stratégie de de la de la République de Guinée Equatoriale. 2003-2008 Séminaire de présentation de la Stratégie de de la de la Guinée Equatoriale. Malabo, 25 janvier 2005 Présentation

Plus en détail

Fiche de capitalisation ADEMA Séminaire ID-DL Bénin Novembre 2013

Fiche de capitalisation ADEMA Séminaire ID-DL Bénin Novembre 2013 Fiche de capitalisation ADEMA Séminaire ID-DL Bénin Novembre 2013 1. L expérience analysée L animation de la concertation dans le processus d élaboration du Plan Communal de Développement (PCD) de Jean

Plus en détail

Plateforme d Appui au Développement Rural et à la Sécurité Alimentaire en Afrique de l Ouest et du Centre

Plateforme d Appui au Développement Rural et à la Sécurité Alimentaire en Afrique de l Ouest et du Centre COMMISSION DE LA CEDEAO Note méthodologique Task Force «Instrument de financement des intrants» Plateforme d Appui au Développement Rural et à la Sécurité Alimentaire en Afrique de l Ouest et du Centre

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE Mission n 15SANIN127

TERMES DE REFERENCE Mission n 15SANIN127 TERMES DE REFERENCE Mission n 15SANIN127 I. Informations générales Intitulé de la mission Composante Thématique(s) Bénéficiaire(s) Pays Appuyer la réalisation d une étude de faisabilité sur la transformation

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

UN ENTREPÔT MOBILE LIVRE DES VACCINS ET DES PRODUITS DE SANTÉ ESSENTIELS AU SÉNÉGAL

UN ENTREPÔT MOBILE LIVRE DES VACCINS ET DES PRODUITS DE SANTÉ ESSENTIELS AU SÉNÉGAL UN ENTREPÔT MOBILE LIVRE DES VACCINS ET DES PRODUITS DE SANTÉ ESSENTIELS AU SÉNÉGAL En mars 2011, le gouvernement du Sénégal a mis en place un «entrepôt mobile» pour transporter mensuellement des vaccins

Plus en détail

PROJET D ELECTRIFICATION SOLAIRE D UNE DIZAINE DE LOCALITES DE LA RÉGION DU CENTRE-EST (BURKINA FASO) PRÉSENTATION SOMMAIRE

PROJET D ELECTRIFICATION SOLAIRE D UNE DIZAINE DE LOCALITES DE LA RÉGION DU CENTRE-EST (BURKINA FASO) PRÉSENTATION SOMMAIRE PROJET D ELECTRIFICATION SOLAIRE D UNE DIZAINE DE LOCALITES DE LA RÉGION DU CENTRE-EST (BURKINA FASO) PRÉSENTATION SOMMAIRE Mai - Juin 2008 CONTEXTE BURKINABE Fondation Énergies pour le Monde 1 PROJET

Plus en détail

LE CONSEIL DES MINISTRES DE L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA)

LE CONSEIL DES MINISTRES DE L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------------- Le Conseil des Ministres REGLEMENT N 04/2007/CM/UEMOA PORTANT CREATION ET MODALITES DE FONCTIONNEMENT DU COMITE CONSULTATIF SUR L

Plus en détail

Développement rural territorial et sécurité alimentaire

Développement rural territorial et sécurité alimentaire Cette présentation revient sur les expériences de de la la FAO en en matière de de développement local, identifie les conditions pour promouvoir une approche territoriale du développement rural, fait des

Plus en détail

EVALUATION FINALE MLI/016. Programme d Appui à la Santé de Base

EVALUATION FINALE MLI/016. Programme d Appui à la Santé de Base EVALUATION FINALE MLI/016 Programme d Appui à la Santé de Base FICHE SYNTHETIQUE Pays Titre long du projet Titre court du projet Code LuxDev Mali Programme d Appui à la Santé de Base PASAB MLI/016 Version

Plus en détail