Electricité 4 Moteur asynchrone triphasé 1 MOTEUR ASYNCHRONE TRIPHASE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Electricité 4 Moteur asynchrone triphasé 1 MOTEUR ASYNCHRONE TRIPHASE"

Transcription

1 Electricité 4 Moteur asynchrone triphasé. Principes du moteur asynchrone triphasé. MOTEUR ASYNCHRONE TRIPHASE.. Principe de base du moteur : rappel Champ magnétique (β) F = β I L Energie électrique (I) Energie mécanique (F) Règle des trois doigts Moteur de la main droite Un conducteur traversé par un courant I et soumis à une induction magnétique β est le siège d une force F qui tend à le mettre en mouvement..2. Production d un champ magnétique tournant : Le principe de fonctionnement des moteurs asynchrones repose sur la production d un champ tournant. Un aimant mis en rotation produit un champ magnétique tournant dans l espace. Ce procédé n est évidemment pas applicable tel quel au moteur asynchrone, puisqu il faudrait une énergie mécanique pour faire tourner l aimant. Sur les moteurs triphasés, le champ tournant est produit au stator par 3 enroulements fixes, décalés de 2 dans l espace et parcourus par des courants présentant le même déphasage électrique (courants triphasés 5OHz). L L 2 L 3 L L2 L3 Puisque les 3 phases L -L 2 -L 3 passent successivement par un maximum, un pôle Nord apparaît successivement à la bobine B puis à la bobine B 2, puis à B 3 etc Ce cycle se renouvelle 5 fois par seconde (réseau de fréquence 5 Hz). Au temps t de l oscillogramme, la phase L passe au maximum positif et les phases L 2 et L 3 sont négatives. Nous obtenons donc à cet instant un pôle Nord à la bobine B et deux petits Sud aux bobines B 2 et B 3. Sans rotation mécanique, nous générons au stator, un champ tournant dans l espace dont la est de 5 tours par seconde (3 tours par minute)..3. Mise en rotation du rotor : principe Le stator génère le champ tournant. Le rotor, constitué d un ensemble de conducteurs électriques, est placé au cœur du champ tournant. Au départ, le rotor est immobile et voit défiler devant lui le champ tournant statorique. Il est donc soumis à une variation de flux Δφ/Δt. Etant bon conducteur du courant électrique, il est le siège d une force électromotrice e = - Δφ/Δt et donc de courants induits appelés courants de Foucault i F = e/ R conducteurs.

2 Electricité 4 Moteur asynchrone triphasé 2 D après la loi de Lenz, ces courants vont s opposer à la cause qui leur a donné naissance c est-à-dire à la variation de flux. Le rotor se met en rotation pour essayer de rattraper le champ tournant et donc diminuer la variation de flux. 2. Technologie du moteur asynchrone triphasé. 2.. Moteur asynchrone à rotor en cage d écureuil : Le stator : C est la partie fixe du moteur. Il s agit d une carcasse constituée d un empilement de tôles d acier de qualité magnétique. Le stator supporte les enroulements. Ceux-ci sont connectés au réseau triphasé et produisent le champ tournant. Le rotor : C est la partie mobile du moteur. Il est constitué d un empilage de tôles d acier (pour minimiser les i F ) formant un cylindre. Des trous ou des encoches longitudinales sont ménagées dans la périphérie de ce cylindre. Tôle de stator Cage rotorique Tôle de rotor C est dans ces encoches que sont placés les conducteurs en cuivre ou injectés en aluminium. Aux 2 extrémités, ils sont court-circuités par une couronne. L ensemble présente l aspect d une cage d écureuil. Des ailettes de refroidissement sont prévues à une extrémité du rotor. Caractéristiques : Ce rotor est compact, peut être parfaitement équilibré par recylindrage ce qui lui confère une grande robustesse mécanique. D un point de vue électrique, le moteur à cage d écureuil présente un couple de démarrage assez faible ainsi qu un appel de courant au démarrage très élevé. Vu sa simplicité et sa robustesse, son coût d achat et son coût d entretien sont faibles. Les moteurs à rotor à cage de faible puissance peuvent la plupart du temps être employés en démarrage direct, mais ceux de moyenne et forte puissance nécessitent un dispositif réduisant le courant de démarrage.

3 Electricité 4 Moteur asynchrone triphasé Moteur asynchrone à rotor bobiné : (moteur à bagues) Document Leroy-Somer R externes Au lieu de loger des conducteurs massifs dans les encoches du rotor, on y place un jeu d enroulements triphasé. Les enroulements sont court-circuités à une extrémité (couplage étoile). Les 3 extrémités libres sont raccordées à des résistances externes grâce à un triple jeu de bagues et de balais. Enroulements rotoriques Balais Bagues tournantes Caractéristiques : Ces résistances sont insérées au démarrage afin d augmenter la résistance de l enroulement et ainsi réduire fortement la pointe du courant de démarrage. Cette qualité est intéressante pour des moteurs puissants placés sur des réseaux relativement sensibles On constate également que l insertion de ces résistances augmente le couple de démarrage, ce qui est précieux lorsqu un moteur entraîne une charge dont le couple résistant de décollage est élevé. L insertion de plus ou moins de résistances rotoriques, permet de faire varier la du moteur dans une certaine mesure. Ce moteur possède donc toutes les qualités électriques. Par contre, les enroulements rotoriques ainsi que le système de bagues et balais le rendent plus vulnérable mécaniquement et plus cher aussi bien à l achat qu à l entretien. 3. Vitesse Glissement Courant de démarrage. 3.. Asynchronisme et glissement : Le glissement mesure la relative rotor/synchronisme par rapport à cette de synchronisme. g = (n s n r ) / n s n r = n s ( g) avec n s = synchronisme (champ tournant) n r = du rotor Si, par le principe de la loi de Lenz, le rotor rattrapait le champ tournant pour tourner à sa, leur relative serait nulle (glissement g = ) donc il n y aurait plus variation de flux et donc plus de couple moteur ce qui est impossible. C est pourquoi ce moteur s appelle asynchrone (qui n est pas synchrone). Ainsi le rotor tourne-t-il toujours moins vite que le champ tournant. On dit qu il y a glissement du rotor par rapport au champ tournant.

4 Electricité 4 Moteur asynchrone triphasé Variation du glissement avec la charge : Si la charge (machine entraînée) appliquée au moteur augmente, le rotor va ralentir, le glissement augmente ainsi que la variation de flux. De ce fait, les courants induits au rotor et le couple moteur vont aussi augmenter et nous retrouverons une pour laquelle l équilibre sera rétabli entre le couple moteur et le couple résistant. Le glissement vaut en général de % à vide à 5% en charge. Pour un moteur dont N s = 3tr/min, la réelle du rotor varie de 297 à 285tr/min 3.3. Courant de démarrage : Au démarrage, le rotor étant encore immobile (glissement max g = ), les variations de flux sont maximales. Les courants induits au rotor ainsi que le courant absorbé par le stator au réseau (qui est son image) sont importants. Cette pointe de courant de démarrage vaut 5 à 7 fois le courant nominal (à charge normale maximum). Retenons pour un moteur à cage d écureuil : I d = 6 I N 3.4. Vitesse : La à vide des moteurs asynchrones n est pas influencée par les variations de tension, mais elle est proportionnelle à la fréquence et inversement proportionnelle au nombre de pôles par phase du stator (p). n (tr/s) = f (Hz) / p Nb pôles Nb total Nb total Vitesse Vitesse par phase pôles triphasés pôles monos tr/s tr/min / , /6 5 En pratique, même lorsqu il s agit d un moteur triphasé, on parle par habitude, du nombre de pôles monophasés. Il est plus logique de parler du nombre de «triplets» ou de «paires» de pôles 3.5. Inversion de sens de marche : En inversant 2 phases d alimentation du moteur, on inverse le champ tournant et donc le sens de rotation du moteur. 4. Puissance - Couple - Rendement. 4.. Fréquence des courants induits au rotor : Puisque le rotor tourne à la n r légèrement inférieure à celle du champ tournant n s, tout se passe comme si le rotor était fixe et que le champ statorique défilait à n s n r ( = g n s ). Donc la fréquence des courants induits est f rot = g f A l arrêt : g = => f r = f = 5 Hz A vide : g = % => f r = gf =,5 Hz

5 Electricité 4 Moteur asynchrone triphasé Inventaire des pertes et schéma bloc d un moteur asynchrone : Il existe des pertes fers (par hystérésis et par courant de Foucault) ainsi que des pertes Joules (cuivre des enroulements), aussi bien au stator qu au rotor. Revoir les rappels à ce sujet. Nous considérons les pertes mécaniques (par ventilation et par frottement) comme indépendantes pour séparer le système mécanique de l électrique. Stator Rotor Pa PTr Pu élec mécanique Pu méca (ωs) (ωr) pjs pfs pjr pfr pm Comme la fréquence des courants induits du rotor est faible, nous pouvons négliger les pertes fer rotoriques pfr =. En effet le rotor tourne presque à la du champ tournant. PTr est la puissance transmise du stator au rotor par le couple électromagnétique du champ tournant dont la angulaire est ωs. C = PTr / ωs () Le rotor réagit en opposant un couple égal. Le rotor tourne à la angulaire ωr. D où C = Pu élec / ωr (2) La transmission de la puissance du rotor se fait avec une perte de (ωr < ωs) et une perte de puissance (Pu élec < PTr), mais à couple constant. Sachant que p jr = P Tr P u élec (voir schéma bloc) g = (n s n r )/n s = (ω s - ω r )/ω s (voir 3..) ()(2) => Nous obtenons : p jr = g P Tr (3) et C = p jr / g ω s (4) 4.3. Schéma équivalent et étude mathématique du couple, du courant et du cosϕ = f(glissement) : Le moteur asynchrone peut être assimilé à un transformateur dont le primaire (stator) est alimenté par une tension constante en grandeur qui crée un champ magnétique variable (champ tournant) et dont le secondaire (rotor) est court-circuité. Il faut tenir compte que le secondaire est alimenté à fréquence variable suivant la du rotor. Schéma équivalent : g X 2 R 2 E 2 g E 2 I 2 ge 2 R 2 I 2 gx 2 I 2 Au démarrage (ωr = et g = ), la fréquence est de 5 Hz. Appelons E 2 la tension secondaire à rotor calé (rapport de tension du transfo = ) X 2 la réactance inductive secondaire à rotor calé R 2 la résistance secondaire.

6 Electricité 4 Moteur asynchrone triphasé 6 En, la fréquence diminue (ωr => ωs et g => ). Donc la tension diminue avec la diminution de la variation de flux Δφ/Δt et la réactance diminue (X 2 = L 2 ω 2 ) I 2 = (5) Les pertes joules au rotor sont dues à R 2 p jr = R 2 I 2 2 (4) (6) (5)(6) (7) (8) Exemple : E 2 = 2V f = 5Hz (ω s =34 pour triplet pôles) X 2 = Ω R 2 =,2Ω Calculez et tracez les courbes de I 2 = f(g), C = f(g) et cosϕ 2 = f(g) pour les valeurs de g =,7,5,4,3,2,,6,3 Recommencez le même exercice pour R 2 =,4,6,8Ω Nous utiliserons ces courbes notamment dans l étude du démarrage et du réglage de des moteurs asynchrones à bagues, dans lesquels on insère volontairement des résistances rotoriques supplémentaires pour faire varier R Rendement : Reprenons le schéma bloc du 3.. avec (5) p jr = g P Tr et P Tr = (P a p js p fs ) (9) (-g) est appelé le rendement électrique du rotor. C est la formule appliquée à partir des essais de laboratoire g = glissement mesuré au tachymètre p js = 3.R.I 2 /2 = pertes joules statoriques p fs et p m sont déterminées à partir d un essai à vide = P a() p js() P a = Puissance absorbée par le moteur (Wattmètre)

7 Electricité 4 Moteur asynchrone triphasé 7 5. Démarrage des moteurs asynchrones triphasés. 5.. Introduction : Lors de la mise sous tension d un moteur, l appel de courant au réseau est important. Suivant la longueur et la section de la ligne d alimentation, ce courant provoque des chutes de tension telles qu elles sont perceptibles au niveau de l éclairage, des ordinateurs, des télévisons etc Il est même possible que la tension descende momentanément sous le seuil de maintien des contacteurs et déclenche certains de ceux-ci. Pour remédier à ces inconvénients, les distributeurs d électricité limitent la puissance des moteurs asynchrones à démarrage direct et imposent ainsi un système de démarrage approprié. Ces différents types de démarrages reviennent presque toujours à diminuer la tension aux bornes du stator, ce qui entraîne une réduction de la pointe d intensité I D sur le secteur d alimentation, mais aussi une réduction importante du couple de démarrage C D. Le courant de démarrage I D est proportionnel au courant de ligne I L, tandis que le couple moteur est proportionnel au carré du courant de phase : C P/ω donc C RI Ph Démarrage direct : Le moteur est directement couplé au réseau par un contacteur ou un disjoncteur. Son démarrage entraîne une forte pointe d intensité I D = ± 6 I N. Dans le cas où cette pointe est acceptable pour le réseau, c est le procédé idéal car le puissant couple de démarrage C D = ±,5 C N convient à la mise en route de presque toutes les machines, même à pleine charge. Le démarrage direct convient donc pour les machines de petite puissance et de moyenne puissance si le réseau le permet. Du fait de sa «brutalité», il est déconseillé pour l entraînement de monte-charge, tapis transporteur, centrifugeuse etc. 7 Intensité (xi N ) 2,5 Couple (xc N ) Couple moteur 4,5 3 2,5 Couple accélérateur Couple résistant de la charge,25,5,75,25,5,75

8 Electricité 4 Moteur asynchrone triphasé Démarrage étoile-triangle : Ce type de démarrage ne peut s appliquer qu aux moteurs couplés normalement en triangle sur le réseau considéré. Par exemple, sur un réseau 4V, il faut un moteur 4Δ / 66. En démarrant le moteur en couplage étoile, la tension à ses bornes est réduite par réduit la pointe de courant et le couple par 3. Montrons cela par un exemple numérique :, ce qui Démarrage étoile : Fonctionnement normal en triangle : I L = I Ph = 23/ = 2,3A I Ph Δ = 4/ = 4A I L Δ = I Ph = 6,9A I L I Ph I L Δ I Ph Δ 4V 23V Z= Ω 4V Z=Ω Réduction de la pointe de courant : I L Δ / I L = 6,9 / 2,3 = 3 Réduction du couple moteur : CΔ / C = (I Ph Δ) 2 / (I Ph ) 2 = (4 / 2,3) 2 = 3 Ces rapports de réduction ne sont pas réglables et conviennent bien aux machines démarrant à vide ou à faible couple (machines centrifuges telles que pompes, ventilateurs, machines outils). 7 Intensité (xi N ) 2,5 Couple (xc N ) 6 5 Intensité triangle 2 Couple triangle 4,5 3 2 Intensité étoile,5 Couple étoile,25,5,75 Couple résistant de la charge,25,5,75 La en étoile se stabilise lorsque C M = C R (couple moteur étoile = couple résistant machine entraînée). Le passage en triangle se pratique en coupant d abord le contacteur étoile, donc en coupant momentanément l alimentation. Le rétablissement de la pleine tension en triangle sur des enroulements très inductifs s accompagne de pointes de courants transitoires telles que l on doit réserver ce type de démarrage aux moteurs de faible et moyenne puissance.

9 Electricité 4 Moteur asynchrone triphasé Démarrage par résistances ou réactances statoriques : Le démarrage sous tension réduite est obtenu en intercalant des résistances ou réactances en série avec le stator. Elles sont ensuite court-circuitées pour la marche normale. Le procédé est simple donc pas cher, ne provoque pas de coupure de tension au passage et peut être adapté au réseau (ajustement de la réduction de courant suivant la valeur de la résistance). Le grand inconvénient est que si l appel de courant est divisé par un facteur K, le couple est réduit par K 2. En effet, le courant de phase est réduit dans le même rapport que le courant de ligne (même couplage) donc le couple est divisé dans le rapport au carré. L emploi de résistances implique une consommation d énergie active au démarrage ce qui limite la fréquence possible de ces démarrages. En général, un thermique surveille les résistances pour éviter une surchauffe. L emploi de réactances inductives est plus onéreux, mais permet des démarrages fréquents (les pertes sont réactives). Ce type de démarrage est employé pour des machines démarrant à faible couple y compris les machines puissantes et de forte inertie (pompes et ventilateurs). 7 Intensité (xi N ) 2,5 Couple (xc N ) 6 5 I sans résistances 4 (direct) I avec résistances 3 2 C direct,5 2,25,5,75,5 C avec résistances Couple résistant de la charge,25,5,75

10 Electricité 4 Moteur asynchrone triphasé 5.5. Démarrage d un moteur à rotor bobiné (Elimination de résistances rotoriques) : Si un moteur à rotor bobiné (à bagues) démarrait avec le rotor en court-circuit, il pourrait être assimilé à un moteur à cage. Au démarrage, on insère des résistances au rotor, ce qui a pour effet de diminuer le courant de démarrage (voir 4.3. formule 5) et de modifier la courbe du couple (formule 7). Le couple maximum reste le même mais se déplace vers des s plus faibles. Le couple de démarrage en est donc notablement amélioré. Les caractéristiques voulues sont obtenues par le choix des valeurs et du nombre des résistances. On démarre en insérant toutes les résistances, puis on élimine progressivement les différents jeux de résistances. Dans notre cas, il y a 2 jeux de résistances, la pointe de courant est réduite par 4 et en même temps le couple de démarrage C D =,5 C N. Temps Temps 2 Temps 3 Ce démarrage est le plus souple et le meilleur au point de vue électrique. Par contre, le moteur à rotor bobiné est mécaniquement moins fiable et son prix en association au système de démarrage n est compétitif que dans des applications particulières. 7 Intensité (xi N ) 2,5 Couple (xc N ) Temps 3 2 Temps 2 Temps,25,5,75 2,5,5 Temps Couple résistant de la charge Temps 2 Temps 3,25,5,75

11 Electricité 4 Moteur asynchrone triphasé 5.6. Démarrage électronique : Un démarreur électronique est inséré dans le circuit statorique du moteur asynchrone à cage. Il remplace le système de démarrage, la protection thermique du moteur et sa protection contre la marche en monophasé (une phase d alimentation manquante). A la mise sous tension, un gradateur à thyristors assure une montée progressive de la tension, ce qui permet un démarrage doux et une réduction de la pointe de courant I D. Il est possible de régler soit le courant maximum de démarrage (par exemple I D = max 3I N ) ou le temps de démarrage (réglage de la rampe de U montée de la tension). Le courant maximum de démarrage est choisi en fonction des capacités du réseau et du couple initial de la machine entraînée. α Par exemple I D = 2I N C D =,5C N et I D = 5I N C D = C N Intensité (xi N ) I avec démarreur I direct,25,5,75 KM Démarreur électronique KM Q F KM2 2,5 Couple (xc N ) 2 C direct,5,5 C D tension réduite pour I D = 3I N Couple résistant de la charge,25,5,75 Le démarreur électronique permet également la décélération progressive et l arrêt freiné des moteurs asynchrones. Le schéma unifilaire ci-contre illustre la possibilité de démarrer successivement plusieurs moteurs (puissances différentes mais compatibles avec le démarreur). Après démarrage progressif les moteurs sont alimentés KM2 KM22 KM3 KM32 directement par les contacteurs KMx2.Un contact du démarreur empêche un second démarrage tant que le premier n est pas terminé. Q2 F2 Q3 F3 Un autre avantage de ce procédé est donc d éviter des démarrages simultanés. M 3 M 2 3 M 3 3

12 Electricité 4 Moteur asynchrone triphasé Caractéristiques résumées des divers procédés de démarrage : M as à cage (économique et robuste) Mas à bagues Type Direct Etoile-triangle R statoriques Electronique R rotoriques I démarrage % 33% 75% réglable 33 à 83% 25 à 33% Surcharge en ligne I D = 6 I N I D = 2 I N (I D /3) I D = 4,5 I N (I D /K) I D = 2 à 5 I N I D = à 5 I N C démarrage C D = à,5 C N,3 à,5 C N (C D /3),8 C N (C D /K 2 ),5 à C N (C D /K 2 ),5 à 2,5 C N Avantages Simple Peu onéreux C D important Relativement peu onéreux Réglage possible Pas de coupure Adaptable Progressif Peu encombrant Statique Excellent rapport C D /I D Réglable Pas de coupure Inconvénients Pointe intensité importante voir réseau Démarrage brusque C D faible Pas réglage Coupure au passage (perturbations) Réduction faible de I D. Nécessité résistances Génère des harmoniques Assez cher Onéreux Nécessité résistances Moins fiable Durée démarrage 2 à 3 s 3 à 7 s 7 à 2 s à 6s réglable 3 à 5s / cran Applications Pt machines à pleine charge Ventilateurs et pompes de pt puissance Forte inertie à C D faible Pompes Ventilateurs Compresseurs Machines puissantes démarrant en charge, progressif

13 Electricité 4 Moteur asynchrone triphasé 3 6. Réglage de des moteurs asynchrones. 6.. Principe : (voir 3.4.) La d un moteur asynchrone est fonction de son nombre de paires (triplets) de pôles et de la fréquence du réseau. n s = k f / p triplet pôles 3 trs/m 2 triplets pôles 5 trs/m R R T S T S S R T R S T R S T R S T T = /5 s T = /5 s T = /5 tour du moteur tour du moteur 6.2. Moteur asynchrone à enroulements statoriques séparés : Ce moteur à cage comporte 2 enroulements statoriques séparés et indépendants. Cette configuration permet 2 s dans un rapport quelconque. Par exemple triplets de pôles soit 3 tr/min et 4 triplets soit 75 tr/min. Ce moteur est volumineux et le rendement médiocre car les entrefers sont importants. L application la mieux connue est celle des anciennes machines à laver le linge ( de lavage et d essorage). Actuellement le système est remplacé par un variateur électronique de sur moteur universel.

14 Electricité 4 Moteur asynchrone triphasé Moteur Dalhander ou à couplage de pôles : Ce moteur à cage offre 2 possibilités de couplage des pôles et permet ainsi 2 s mais uniquement dans un rapport de à 2. Par exemple 3/5 tr/min ou 5/75 tr/min. 2 triplets RSTRST 5 tr/min 2 triplets RTSRTS 3tr/min R R T S S T S R T T R S R S T R S T R T S R T S T = /5 s T = /5 s T = /5 tour du moteur tour du moteur Le stator comporte 6 ou 9 bornes. Suivant le type de charge entraînée, le moteur Dalhander existe en version à couple constant avec démarrage possible en étoile-triangle sur la petite (6 ou 9 bornes) et en version à puissance constante (C D et I D faibles 6 bornes). Pour la petite le réseau est connecté sur les 3 bornes «a». Pour la grande (triangle), les 3 bornes «a» sont reliées entre elles et le réseau est connectés aux bornes «b» a b B B 2 B 4 B 6 B 3 B 5 b b a a b B B 2 a a B 4 B 5 a b B 3 B 6 b B 2 a b B 3 B 5 B 6 B 4 B

15 Electricité 4 Moteur asynchrone triphasé Moteur à rotor bobiné (à bagues) : Un choix judicieux de la valeur des jeux de résistances insérées au rotor, permet de régler la de ce type de moteur dans une plage intéressante. L insertion permanente d une résistance aux bornes du rotor abaisse la et ce, d autant plus, que la valeur de la résistance est élevée. R max > R 3 > R 2 > R > R moteur Couple Courbe R max R 3 R 2 R naturelle du moteur Charge à couple constant Ce procédé est intéressant pour démarrer très progressivement des charges d inertie élevée. Par contre, s il s agit de régler réellement la, ce procédé cumule 3 inconvénients : - instabilité à de faibles s (<4%) - pertes actives importantes dans les résistances - instabilité de la lorsque la charge varie ; cette variation de peut se visualiser sur le graphe en dessinant une horizontale C charge =,85 C N par exemple Convertisseur statique de fréquence : Ce système électronique appelé aussi changeur de fréquence est la solution idéale pour entraîner des moteurs asynchrones à cage dans les cas spéciaux. En effet il permet : - réglage et régulation de de à 2% de la nominale - démarrage et freinage progressifs sans pointe de courant (rampes d accélération et de décélération) - démarrage à pleine charge même pour une charge à couple hyperbolique (C D,5 C N ) - protection intégrée du moteur (surcharge, court-circuit, phase manquante, minimum U) - compensation du glissement ( constante à charge variable) - inversion électronique de sens de marche, en douceur et sans surcharge d intensité - rendement élevé et amélioration du facteur de puissance (cos ϕ). Le principe du convertisseur de fréquence est de redresser et filtrer la tension alternative (mono ou triphasée) du réseau. La tension continue obtenue est régulée en amplitude et convertie, par un pont onduleur à transistors, en un système de tensions triphasées à fréquence variable. C N,85C N 4% 55% 7% 85% n r de Régulateur mesure de CONSIGNES d accélération (µp spécialisé) mesure intensité de limite d intensité etc U= U f M 3 Redressement / Filtrage Onduleur

16 Electricité 4 Moteur asynchrone triphasé 6 Son prix élevé est à mettre en relation avec les avantages obtenus. Le cas typique d emploi est l entraînement de pompes dans des circuits hydrauliques importants. En effet ce système permet des changements progressifs de régime afin d éviter les coups de béliers. Il permet aussi une régulation de débit en fonction par exemple de la température (système de chauffage) ou en fonction des besoins en eau (remplissage de châteaux d eau). Si la tension aux bornes du moteur varie proportionnellement à la fréquence (U/f = cste), alors le champ magnétique et le couple sont constants dans toute la gamme de réglage de la. Nous obtenons un réseau infini de courbes C = f(v) comme sur le graphe. Le point de fonctionnement P glisse en fonction de la (fréquence). Nous voyons sur le graphe de droite qu il est tout à fait possible de démarrer et de réguler en des charges à couple hyperbolique telles que des enrouleuses, certaines machinesoutils et des engins mobiles de traction électrique. Auparavant, seul le moteur série à courant continu était capable de démarrer ce type de charges. Couple Couple Charge hyperbolique P P 2 P 3 P 4 P 5 P N s >n s n r n r

17 Electricité 4 Moteur asynchrone triphasé 7 7. Freinage électrique des moteurs asynchrones : Dans la plupart des applications, l arrêt du moteur se fait par décélération naturelle. Le temps d arrêt dépend uniquement de l inertie de l ensemble moteur + machine entraînée. Il est possible de réduire ce temps par un freinage électrique. 7.. Freinage par contre-courant (ou hyposynchrone): En inversant 2 phases, on obtient un freinage qu il faut interrompre à temps pour ne pas repartir en sens inverse (emploi d un détecteur centrifuge ou à friction mesure de la ). Moteur à cage : Le freinage est très vigoureux et impose des contraintes thermiques et mécaniques plus importantes qu au démarrage. Si ces contraintes sont insupportables et que les freinages ne sont pas trop fréquents, il est possible d insérer des résistances statoriques de freinage. Moteur à rotor bobiné (à bagues) : La réinsertion de résistances rotoriques permet de bien contrôler le freinage. Il est même possible de retenir une charge entraînante Freinage par injection de courant redressé : Ce système est applicable aussi bien aux moteurs à cage qu aux moteurs à bagues. U Pont redresseur à thyristors Après avoir découplé le moteur du réseau, on injecte une tension redressée (± 2V,3I N ) au stator. Ce courant continu crée un flux fixe dans l espace ce qui est moins brutal que le champ tournant inverse du freinage à contre-courant. De plus le moteur ne redémarre pas en sens inverse. Ce mode de freinage est intégré d origine dans les démarreurs électroniques et les convertisseurs de fréquence Freinage hypersynchrone : Lorsqu un moteur est entraîné par sa charge au-dessus de la de synchronisme, il devient une génératrice asynchrone et développe un couple de freinage. Prenons comme exemple, une lourde charge que l on descend au moyen d un treuil. Comme le montre le point de fonctionnement P du diagramme, ce couple est négatif (freinage). Ce couple équilibre exactement le couple de la charge entraînante d où un fonctionnement à constante, l énergie étant récupérée par le réseau. Couple positif n < n s Couple négatif (freinage) n > n s P

moteur asynchrone MOTEUR ASYNCHRONE

moteur asynchrone MOTEUR ASYNCHRONE MOTEUR ASYNCHRONE Rappel: trois bobines, dont les axes font entre eux des angles de 120 et alimentées par un réseau triphasé équilibré, crée dans l'entrefer un champ magnétique radial, tournant à la fréquence

Plus en détail

Moteurs à courant continu Moteurs asynchrones

Moteurs à courant continu Moteurs asynchrones Chapitre 17 Sciences Physiques - BTS Moteurs à courant continu Moteurs asynchrones 1 Loi de Laplace 1.1 Etude expérimentale Le conducteur est parcouru par un courant continu ; il est placé dans un champ

Plus en détail

Le moteur asynchrone triphasé

Le moteur asynchrone triphasé Cours d Electricité 2 Électrotechnique Le moteur asynchrone triphasé I.U.T Mesures Physiques Université Montpellier 2 Année universitaire 2008-2009 Table des matières 1 Définition et description 2 2 Principe

Plus en détail

Section : ELECTROTECHNIQUE ET ELECTRONIQUE MARITIMES EPREUVE N 1 CULTURE DISCIPLINAIRE. (Durée : 5 heures ; Coefficient : 2)

Section : ELECTROTECHNIQUE ET ELECTRONIQUE MARITIMES EPREUVE N 1 CULTURE DISCIPLINAIRE. (Durée : 5 heures ; Coefficient : 2) CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DE LYCEE PROFESSIONNEL AGRICOLE Enseignement Maritime SESSION 2015 Concours : EXTERNE Section : ELECTROTECHNIQUE ET ELECTRONIQUE MARITIMES EPREUVE N 1 CULTURE DISCIPLINAIRE

Plus en détail

Le moteur asynchrone triphasé

Le moteur asynchrone triphasé Le moteur asynchrone triphasé 1 ) Généralités Le moteur asynchrone triphasé est largement utilisé dans l'industrie, sa simplicité de construction en fait un matériel très fiable et qui demande peu d'entretien.

Plus en détail

1.1) Stator ( inducteur )

1.1) Stator ( inducteur ) 1 ) Constitution Ces moteurs sont robustes, faciles à construire et peu coûteux. Ils sont intéressants, lorsque la vitesse du dispositif à entraîner n'a pas à être rigoureusement constante. 1.1) Stator

Plus en détail

T.P. numéro 27 : moteur asynchrone.

T.P. numéro 27 : moteur asynchrone. T.P. numéro 27 : moteur asynchrone. Buts du TP : le but de ce TP est l étude du moteur asynchrone triphasé. On étudie la plaque signalétique du moteur, puis on effectue un essai à vide et enfin un essai

Plus en détail

Site : http://genie.industriel.iaa.free.fr MOTEUR ASYNCHRONE. Richard MATHIEU BTS IAA D4.43 Chap 3 : Electricité en Iaa

Site : http://genie.industriel.iaa.free.fr MOTEUR ASYNCHRONE. Richard MATHIEU BTS IAA D4.43 Chap 3 : Electricité en Iaa MOTEUR ASYNCHRONE Richard MATHIEU BTS IAA I. DEFINITION Site : http://genie.industriel.iaa.free.fr La machine asynchrone est la machine électrique la plus utilisée dans le domaine des puissances supérieures

Plus en détail

ELEC2753 Electrotechnique examen du 11/06/2012

ELEC2753 Electrotechnique examen du 11/06/2012 ELEC2753 Electrotechnique examen du 11/06/2012 Pour faciliter la correction et la surveillance, merci de répondre aux 3 questions sur des feuilles différentes et d'écrire immédiatement votre nom sur toutes

Plus en détail

T. GET Chap. 8 :Le moteur asynchrone Chap. 8 : Le moteur asynchrone

T. GET Chap. 8 :Le moteur asynchrone Chap. 8 : Le moteur asynchrone Chap. 8 : Le moteur asynchrone I.Principe Le stator est formé de 3 bobines dont les axes font entre eux un angle de. Il est alimenté par un réseau triphasé équilibré, qui crée dans l entrefer un ( radial

Plus en détail

Etude d'un monte-charge

Etude d'un monte-charge BTS ELECTROTECHNIQUE Session 1998 3+

Plus en détail

Couple électromagnétique (couple moteur)

Couple électromagnétique (couple moteur) Principe de fonctionnement Le rotor, alimenté en courant continu, par un système de contacts glissants (bagues), crée un champ magnétique rotorique qui suit le champ tournant statorique avec un retard

Plus en détail

embrayage ou transmission hydraulique (frottements visqueux) ex. : engin de chantier

embrayage ou transmission hydraulique (frottements visqueux) ex. : engin de chantier G. Pinson - Physique Appliquée Machine asynchrone - C34 / 1 C34 - Machine Asynchrone (MAS) Moteur asynchrone Transmissions mécaniques asynchrones (transmissions de couple) : P m s bain d huile ailettes

Plus en détail

La méthode des deux wattmètres nous donne les puissance active et réactive absorbées par le moteur:

La méthode des deux wattmètres nous donne les puissance active et réactive absorbées par le moteur: EXERCICE N 1 Un moteur asynchrone triphasé à rotor bobiné et à bagues est alimenté par un réseau triphasé 50 Hz dont la tension entre phases est U = 380 V. Les enroulements du stator et du rotor sont en

Plus en détail

TABLE DES MATIERES. Mécanique du solide... 17 I. Introduction...17 II. Définitions...17 III. Energies...21 IV. Les lois de la mécanique...

TABLE DES MATIERES. Mécanique du solide... 17 I. Introduction...17 II. Définitions...17 III. Energies...21 IV. Les lois de la mécanique... Table des matières iii TABLE DES MATIERES RESUME DE COURS Grandeurs périodiques. Circuits linéaires en régime sinusoîdal... 3 I. Propriétés des grandeurs périodiques...3 II. Régime sinusoïdal...3 III.

Plus en détail

Travaux Dirigés Machines Electriques

Travaux Dirigés Machines Electriques TRAVAUX DIRIGES N 3 : MACHINE ASYNCHRONE Exercice 1 Un moteur asynchrone tétrapolaire, stator monté en triangle, fonctionne dans les conditions suivantes : tension entre phases U = 380 V ; fréquence f

Plus en détail

Electrotechnique. Fabrice Sincère ; version 3.0.5 http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere/

Electrotechnique. Fabrice Sincère ; version 3.0.5 http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere/ Electrotechnique Fabrice Sincère ; version 3.0.5 http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere/ 1 Sommaire 1 ère partie : machines électriques Chapitre 1 Machine à courant continu Chapitre 2 Puissances électriques

Plus en détail

N' = 1440 tr/min ; P 1 = 4500W ; P 2 = 2000 W

N' = 1440 tr/min ; P 1 = 4500W ; P 2 = 2000 W MOTEUR ASYNCHRONE 1) Un moteur asynchrone triphasé à rotor bobiné et à bagues est alimenté par un réseau triphasé 50 Hz dont la tension entre phases est U = 380 V. Les enroulements du stator et du rotor

Plus en détail

Freinage des moteurs asynchrones

Freinage des moteurs asynchrones Freinage des moteurs asynchrones Introduction : Le fonctionnement d un système industriel peut nécessiter pour le moteur d entraînement: Un ralentissement Un freinage Un maintien à l arrêt Pour cela, on

Plus en détail

Le circuit de charge

Le circuit de charge 1 1. Mise en situation : 2. Définition : comprend l intégralité des pièces permettant l alimentation électrique de l ensemble des consommateurs du véhicule et la charge de la batterie 3. Fonction globale

Plus en détail

15 exercices corrigés d Electrotechnique sur la machine à courant continu

15 exercices corrigés d Electrotechnique sur la machine à courant continu 15 exercices corrigés d Electrotechnique sur la machine à courant continu Sommaire Exercice MCC01 : machine à courant continu Exercice MCC02 : machine à courant continu à excitation indépendante Exercice

Plus en détail

Fonction des variateurs électriques :

Fonction des variateurs électriques : LES VARIATEURS DE VITESSE Généralité Fonction des variateurs électriques : Un variateur de vitesse est un équipement électrotechnique alimentant un moteur électrique de façon à pouvoir faire varier sa

Plus en détail

E = k. La vitesse est nulle, la FEM E est nulle aussi. Ce = k. Um = E + R Im. 2 π 60 II CONSTITUTION D'UN MOTEUR À COURANT CONTINU

E = k. La vitesse est nulle, la FEM E est nulle aussi. Ce = k. Um = E + R Im. 2 π 60 II CONSTITUTION D'UN MOTEUR À COURANT CONTINU COURS TELN CORRIGÉ STRUCTURE ET FONCTIONNEMENT D'UN MOTEUR À COURANT CONTINU À AIMANT PERMANENT page 1 / 6 A PRÉSENTATION Beaucoup d'appplications nécessitent un couple de démarrage élevé. Le Moteur à

Plus en détail

CONVERTIR L ENERGIE MACHINES A COURANT CONTINU

CONVERTIR L ENERGIE MACHINES A COURANT CONTINU CONVERTIR L ENERGIE MACHINES A COURANT CONTINU Les machines à courant continu sont réversibles. Elles peuvent devenir génératrices ou moteur. Energie mécanique GENERATRICE CONVERTIR L ENERGIE Energie électrique

Plus en détail

Sciences et technologie industrielles

Sciences et technologie industrielles Sciences et technologie industrielles Spécialité : Génie Energétique Classe de terminale Programme d enseignement des matières spécifiques Sciences physiques et physique appliquée CE TEXTE REPREND LE PUBLIE

Plus en détail

LES MOTEURS ELECTRIQUES

LES MOTEURS ELECTRIQUES L objectif de ce cours est de comprendre le fonctionnement des moteurs électriques. Nous verrons les notions de puissance, de pertes et de rendement. Nous étudierons de manière simplifié comment ces moteurs

Plus en détail

EPREUVE N 1. Sciences et techniques des installations. (durée : 4 heures ; coefficient 3) Aucun document n est autorisé.

EPREUVE N 1. Sciences et techniques des installations. (durée : 4 heures ; coefficient 3) Aucun document n est autorisé. CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DE LYCEE PROFESSIONNEL AGRICOLE Enseignement Maritime SESSION 2006 CONCOURS : INTERNE Section : Electrotechnique et électronique maritime EPREUVE N 1 Sciences et

Plus en détail

FREINAGE MOTEUR ASYNCHRONE Le freinage problématique

FREINAGE MOTEUR ASYNCHRONE Le freinage problématique Le freinage problématique PAGE : 1 Le freinage doit être immédiat lors de l appuie sur AU Hors dispositifs électroniques Frein à appel de courant Dans le cas du frein à appel de courant, c'est l'alimentation

Plus en détail

CI 3 ACTIONNEUR ELECTRIQUE

CI 3 ACTIONNEUR ELECTRIQUE Nom : 1 / 18 Le moteur asynchrone triphasé SOMMAIRE CONSTITUTION... 1 MAINTENANCE... 3 TYPES ET PRINCIPE DE MONTAGE DES ROULEMENTS A BILLES.... 3 CHARGES AXIALES ADMISSIBLE... 4 PROCEDURE DE DEMONTAGE

Plus en détail

Le moteur à courant continu à aimants permanents

Le moteur à courant continu à aimants permanents Le moteur à courant continu à aimants permanents Le moteur à courant continu à aimants permanents Principe, caractéristiques Alimentation, variation de vitesse Puissance, rendement Réversibilité Cette

Plus en détail

COURS N 6 : Démarrage des Moteurs asynchrones DÉROULEMENT DE LA SÉANCE TITRE ACTIVITÉS PROF ACTIVITÉS ÉLÈVES DURÉE. Page 1 sur 24

COURS N 6 : Démarrage des Moteurs asynchrones DÉROULEMENT DE LA SÉANCE TITRE ACTIVITÉS PROF ACTIVITÉS ÉLÈVES DURÉE. Page 1 sur 24 COURS N 6 : Démarrage des Moteurs asynchrones DÉROULEMENT DE LA SÉANCE TITRE ACTIVITÉS PRO ACTIVITÉS ÉLÈVES DURÉE IN DU COURS {? heures} Page 1 sur 24 Tableau de comité de lecture Date de lecture Lecteurs

Plus en détail

ANALYSES TEMPORELLE ET SPECTRALE APPAREILS USUELS

ANALYSES TEMPORELLE ET SPECTRALE APPAREILS USUELS Charges non linéaires BUT : - Observer le courant i ( t ) absorbé par différentes charges non linéaires alimentées par une tension monophasée 230 V / 50 Hz - Relever le Taux de distorsion harmonique du

Plus en détail

VENTELEC RENOUVELER L AIR

VENTELEC RENOUVELER L AIR OBJECTIF Etudier l influence du Variateur de vitesse, sur le banc moto-ventilateur, en phase de démarrage et en régime établi (volet totalement OUVERT). Mettre en œuvre les mesureurs et leurs accessoires.

Plus en détail

Les machines électriques Électricité 2 Électrotechnique Christophe Palermo IUT de Montpellier Département Mesures Physiques & Institut d Electronique du Sud Université Montpellier 2 e-mail : Christophe.Palermo@univ-montp2.fr

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE S e s s i o n 2 0 0 8 PHYSIQUE APPLIQUÉE Série : Spécialité : Sciences et Technologies industrielles Génie Électrotechnique Durée de l'épreuve : 4 heures coefficient : 7 L'usage

Plus en détail

Freinage de moteurs triphasés

Freinage de moteurs triphasés Nom.. Prénom.. Freinage de moteurs triphasés Thème Technologie schéma FREINAGE NATUREL Lorsque le mécanisme entraîné par un moteur doit être arrêté, le plus simple est de couper le contacteur de puissance.

Plus en détail

TD 1 CALCULS D ENERGIE

TD 1 CALCULS D ENERGIE TD 1 CALCULS D ENERGIE Exercice n 1 On désire élever la température d un chauffe-eau de 200 litres de 8 C à 70 C. On rappelle que la capacité thermique massique de l eau est de 1cal/ C/g. 1-1 Quelle est

Plus en détail

Laboratoire N 3. Etude des machines asynchrones triphasées à cage d écureuil

Laboratoire N 3. Etude des machines asynchrones triphasées à cage d écureuil Chapitre 3 Laboratoire N 3 Etude des machines asynchrones triphasées à cage d écureuil 1. But du travail L étude des machines asynchrones à cage d écureuil. 2. Les indications pour l exécution du travail

Plus en détail

RENDEMENT DES ALTERNATEURS Comment neutraliser le couple antagoniste de la réactance d induit et quelle en est la conséquence.

RENDEMENT DES ALTERNATEURS Comment neutraliser le couple antagoniste de la réactance d induit et quelle en est la conséquence. RENDEMENT DES ALTERNATEURS Comment neutraliser le couple antagoniste de la réactance d induit et quelle en est la conséquence. Explications détaillées pages 2-12 Annexe pages 13-14 L Effet de la réactance

Plus en détail

Machine synchrone autopilotée : application aux asservissements : moteur brushless

Machine synchrone autopilotée : application aux asservissements : moteur brushless Machine synchrone autopilotée : application aux asservissements : moteur brushless Cours non exhaustif destiné aux étudiants de BTS maintenance industrielle (les textes en italiques ne sont pas à être

Plus en détail

Machines synchrones. Gérard-André CAPOLINO. Machines synchrones

Machines synchrones. Gérard-André CAPOLINO. Machines synchrones Gérard-ndré CPOLINO 1 Machine à pôles lisses Concept (machine à 2 pôles) Le stator est un circuit magnétique circulaire encoché Un bobinage triphasé est placé dans les encoches Le rotor est également un

Plus en détail

BERNARD & BONNEFOND est spécialisé dans la conception et la fabrication d alternateurs basse vitesse.

BERNARD & BONNEFOND est spécialisé dans la conception et la fabrication d alternateurs basse vitesse. 6 ème Rencontres France Hydro Electricité Grenoble 9 et 10 avril 2013 Présentation BERNARD & BONNEFOND est spécialisé dans la conception et la fabrication d alternateurs basse vitesse. Nous regroupons

Plus en détail

Conversion électronique statique

Conversion électronique statique Conversion électronique statique Sommaire I) Généralités.2 A. Intérêts de la conversion électronique de puissance 2 B. Sources idéales.3 C. Composants électroniques..5 II) III) Hacheurs..7 A. Hacheur série

Plus en détail

Automatisation d une scie à ruban

Automatisation d une scie à ruban Automatisation d une scie à ruban La machine étudiée est une scie à ruban destinée à couper des matériaux isolants pour leur conditionnement (voir annexe 1) La scie à lame verticale (axe z ), et à tête

Plus en détail

ABB drives. Guide technique No. 7 Dimensionnement d un système d entraînement

ABB drives. Guide technique No. 7 Dimensionnement d un système d entraînement ABB drives Guide technique No. 7 Dimensionnement d un système d entraînement 2 Dimensionnement d un système d entraînement Guide technique No. 7 Guide technique No. 7 Dimensionnement d un système d entraînement

Plus en détail

RACCORDEMENT D'UNE PRODUCTION DECENTRALISEE IMPACT SUR LE PLAN DE PROTECTION

RACCORDEMENT D'UNE PRODUCTION DECENTRALISEE IMPACT SUR LE PLAN DE PROTECTION RACCORDEMENT D'UNE PRODUCTION DECENTRALISEE IMPACT SUR LE PLAN DE PROTECTION Objet de l'étude Déterminer, compte tenu du plan de protection contre les courts-circuits entre phases, le type de protections

Plus en détail

EXAMEN DE FIN DE FORMATION SESSION: MAI 2012. Ministère de l Education Nationale

EXAMEN DE FIN DE FORMATION SESSION: MAI 2012. Ministère de l Education Nationale B EXAMEN DE FIN DE FORMATION T S SESSION: MAI 2012 E Epreuve de : Electrotechnique L T Durée : 4 heures Directives aux candidats : L'usage de la calculatrice est autorisé. Aucun document n est autorisé.

Plus en détail

Amélioration du rendement...

Amélioration du rendement... Amélioration du rendement...... grâce à des moteurs à vitesse variable avec variateurs de fréquence Tomi Ristimäki Responsable produit 08 I 2008 Compte tenu de l augmentation continue des prix de l énergie,

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES «Génie Électronique» Session 2012 Épreuve : PHYSIQUE APPLIQUÉE Durée de l'épreuve : 4 heures Coefficient : 5 Dès que le sujet vous est

Plus en détail

Pratique de réparation et dépannage des cartes électroniques industrielles

Pratique de réparation et dépannage des cartes électroniques industrielles Durée : 5 jours Pratique de réparation et dépannage des cartes électroniques industrielles Réf : (Elec 01) capables de : - Comprendre et mettre en œuvre les différentes méthodes de tests des composantes

Plus en détail

Cours d électricité. Étude des régimes alternatifs. Mathieu Bardoux. 1 re année. IUT Saint-Omer / Dunkerque Département Génie Thermique et Énergie

Cours d électricité. Étude des régimes alternatifs. Mathieu Bardoux. 1 re année. IUT Saint-Omer / Dunkerque Département Génie Thermique et Énergie Cours d électricité Étude des régimes alternatifs Mathieu Bardoux mathieu.bardoux@univ-littoral.fr IUT Saint-Omer / Dunkerque Département Génie Thermique et Énergie 1 re année Plan du chapitre s sur les

Plus en détail

PUISSANCE ELECTRIQUE

PUISSANCE ELECTRIQUE PUISSANCE ELECTRIQUE I COURANT CONTINU 1 absorbée par un récepteur 2 Puissance thermique et effet Joule 3 Bilan des puissances a) Conducteur ohmique Conducteur P abs Ohmique P ut = P j le rendement est

Plus en détail

Electrotechnique triphasé. Chapitre 11

Electrotechnique triphasé. Chapitre 11 Electrotechnique triphasé Chapitre 11 CADEV n 102 679 Denis Schneider, 2007 Table des matières 11.1 GÉNÉRALITÉS... 2 11.1 1 DÉFINITION TENSIONS TRIPHASÉES... 2 11.1.2 COURANTS TRIPHASÉS... 2 11.1.3 AVANTAGE

Plus en détail

VERIFICATION des MOTEURS ASYNCHRONES TRIPHASES STANDARD à BASSE TENSION

VERIFICATION des MOTEURS ASYNCHRONES TRIPHASES STANDARD à BASSE TENSION Rhodia Electronics & Catalysis Site de La Rochelle 26, rue Chef de Baie 17041 La Rochelle cedex 1 Tél. : 05.46.68.33.64 Fax : 05.46.68.34.61 E-mail : jean-marie.beaussy@eu.rhodia.com Service Electrique/BE

Plus en détail

ÉLECTRICITÉ 1/5. En rotation : W = M.q. M = F.r. P = W t. eo. Q S W = VAB. Q VA - VB AB. I = Q t W = U. Q. P = U. I I : intensité ( ampère )

ÉLECTRICITÉ 1/5. En rotation : W = M.q. M = F.r. P = W t. eo. Q S W = VAB. Q VA - VB AB. I = Q t W = U. Q. P = U. I I : intensité ( ampère ) ÉLECTRICITÉ / Travail ( W ) en joule En translation : W = F.d Puissance mécanique ( P ) en watt Champ électrique uniforme ( e ) en volt/mètre Travail de la force électrique ( W ) en joule Champ et potentiel

Plus en détail

CIRCUIT DE CHARGE DOCUMENT RESSOURCE

CIRCUIT DE CHARGE DOCUMENT RESSOURCE CIRCUIT DE CHARGE DOCUMENT RESSOURCE Tous les véhicules, du scooter au camion, possèdent aujourd hui des systèmes électriques (démarrage, signalisation, injections, confort) qui nécessitent une unité de

Plus en détail

Machine asynchrone. - Définitions. Principe. Rotor : Cage d écureuil. Pulsation du stator Synchronisme. Pulsation du Rotor N.

Machine asynchrone. - Définitions. Principe. Rotor : Cage d écureuil. Pulsation du stator Synchronisme. Pulsation du Rotor N. Ω s Principe - Définitions Pulsation du stator Synchronisme Rotor : Cage d écureuil Ω Pulsation du Rotor Ω < Ω s N B S g g = Glissement Ωs Ω N s = Ω N s s N Stator : Inducteur Ω = Ω s Rem Si plus de variation

Plus en détail

1 Systèmes triphasés symétriques

1 Systèmes triphasés symétriques 1 Systèmes triphasés symétriques 1.1 Introduction Un système triphasé est un ensemble de grandeurs (tensions ou courants) sinusoïdales de même fréquence, déphasées les unes par rapport aux autres. Le système

Plus en détail

Cours 5. Moteurs électriques

Cours 5. Moteurs électriques Cours 5. Moteurs électriques 1. INTRODUCTION 2. MOTEURS ASYNCHRONES TRIPHASÉS 3. MOTEURS ASYNCHRONES MONOPHASÉS 4. MOTEURS SYNCHRONES À COURANT CONTINU 6. MOTEURS PAS À PAS Ces diapositives sont nouvelles

Plus en détail

N.L.Technique FONCTION CONVERTIR : MOTEUR ASYNCHRONE S.CHARI

N.L.Technique FONCTION CONVERTIR : MOTEUR ASYNCHRONE S.CHARI I. Description Le moteur asynchrone est constitué de deux parties distinctes : le stator et le rotor. I.. Stator (partie fixe du moteur) I... Présentation Il est identique à celui des machines synchrones,

Plus en détail

Actionneurs TP1 : moteur asynchrone triphasé

Actionneurs TP1 : moteur asynchrone triphasé Actionneurs P22 François Deleu David Perrin UTBM GMC4 1. THEORIE 1.1. Désignation plaques signalétiques définition des symboles MOT 3 ~ Moteur triphasé alternatif LS Série 8 Hauteur d'axe L Symbole de

Plus en détail

Cours d électricité. Circuits électriques en courant constant. Mathieu Bardoux. 1 re année

Cours d électricité. Circuits électriques en courant constant. Mathieu Bardoux. 1 re année Cours d électricité Circuits électriques en courant constant Mathieu Bardoux mathieu.bardoux@univ-littoral.fr IUT Saint-Omer / Dunkerque Département Génie Thermique et Énergie 1 re année Objectifs du chapitre

Plus en détail

DISQUE DUR. Figure 1 Disque dur ouvert

DISQUE DUR. Figure 1 Disque dur ouvert DISQUE DUR Le sujet est composé de 8 pages et d une feuille format A3 de dessins de détails, la réponse à toutes les questions sera rédigée sur les feuilles de réponses jointes au sujet. Toutes les questions

Plus en détail

M ACHINES ASYNCHRONES

M ACHINES ASYNCHRONES O1MM 2e année M ACHINES ASYNCHRONES Cours et Problèmes Claude C HEVASSU Grégory VALENTIN version du 21 septembre 2014 Table des matières 1 Machines asynchrones 1 1.1 Symboles..................................

Plus en détail

Manuel de Configuration du MCD 100

Manuel de Configuration du MCD 100 Introduction Les démarreurs progressifs MCD 100 sont conçus pour le démarrage et l arrêt progressifs de moteurs triphasés à courant alternatif, ce qui réduit le courant affluant et élimine les effets néfastes

Plus en détail

Repère : Session : 2001 Durée : 2 H 30 Page : 1/5 Coefficient : 2 SCIENCES PHYSIQUES

Repère : Session : 2001 Durée : 2 H 30 Page : 1/5 Coefficient : 2 SCIENCES PHYSIQUES Page : 1/5 Coefficient : 2 SCIENCES PHYSIQUES - La clarté des raisonnements et la qualité de la rédaction interviendront pour une part importante dans l appréciation des copies. - Conformément au dispositions

Plus en détail

avec E qui ne dépend que de la fréquence de rotation.

avec E qui ne dépend que de la fréquence de rotation. Comment régler la vitesse d un moteur électrique?. Comment régler la vitesse d un moteur à courant continu? Capacités Connaissances Exemples d activités Connaître le modèle équivalent simplifié de l induit

Plus en détail

Régulation précédente de la puissance des installations

Régulation précédente de la puissance des installations Régulation par vitesse variable de la puissance de compresseurs à vis d installations frigorifiques ABB Refrigeration AB a développé un nouvel entraînement pour installations frigorifiques. Il s agit d

Plus en détail

ILOT DE SOUDAGE PAR POINTS Dossier Technique Page T1

ILOT DE SOUDAGE PAR POINTS Dossier Technique Page T1 REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L'EDUCATION ET DE LA FORMATION LYCEE HANNIBAL DE L'ARIANA Devoir de contrôle N 3 2013 SECTION EPREUVE TECHNIQUE :4 ème Sciences TECHNIQUE DUREE : 4 heures Kaâouana Ismail

Plus en détail

INSTALLATIONS INDUSTRIELLES

INSTALLATIONS INDUSTRIELLES Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Nabeul Département : Génie Electrique Support de cours : INSTALLATIONS INDUSTRIELLES

Plus en détail

Entraînement des pompes centrifuges à vitesse variable pour réduire la consommation d énergie

Entraînement des pompes centrifuges à vitesse variable pour réduire la consommation d énergie Entraînement des pompes centrifuges à vitesse variable pour réduire la consommation d énergie Séminaire sur les entraînements électriques Yverdon-les-Bains, le 12 novembre 2015 Christophe BESSON 1 Les

Plus en détail

ES 206 : Systèmes mécatroniques asservis

ES 206 : Systèmes mécatroniques asservis Systèmes mécatroniques asservis 2. Actionneurs : Modélisation ENSTA Plan du cours 1 Machines tournantes classiques 2 Moteur à réluctance variable Moteur piézoélectrique Moteur pas à pas 3 Principe de fonctionnement

Plus en détail

Moteur brushless. Motoréducteurs. Fiche technique. cial2@hpceurope.com HPC Tome 2 2009 ➋147

Moteur brushless. Motoréducteurs. Fiche technique. cial2@hpceurope.com HPC Tome 2 2009 ➋147 Moteur brushless Fiche technique La technologie moteur brushless comporte non seulement les avantages des moteurs à courant continu mais également ceux des moteurs à courant alternatif : fort couple au

Plus en détail

Chapitre 3 : Plan du chapitre. 2. Tensions simples et tension composées 3. Couplage étoile/triangle 4. Mesure de puissance en triphasé 5.

Chapitre 3 : Plan du chapitre. 2. Tensions simples et tension composées 3. Couplage étoile/triangle 4. Mesure de puissance en triphasé 5. Chapitre 3 : Réseau triphasé Plan du chapitre 1. Présentation 2. Tensions simples et tension composées 3. Couplage étoile/triangle i l 4. Mesure de puissance en triphasé 5. Résumé Plan du chapitre 1. Présentation

Plus en détail

TRAVAUX DIRIGÉS MOBILITÉ ÉLECTRIQUE

TRAVAUX DIRIGÉS MOBILITÉ ÉLECTRIQUE TRAVAUX DIRIGÉS MOBILITÉ ÉLECTRIQUE REDRESSEURS HACHEURS ONDULEURS pour l association CONVERTISSEURS MACHINES VARIATION de VITESSE DUT GEii 2 ème année Module AT 11 T.D. 1 - ÉTUDE D UN REDRESSEUR ALIMENTANT

Plus en détail

L ALLUMAGE. Rappel : Rôle du circuit d allumage : Amorcer à un instant bien précis la combustion du mélange air/carburant contenu dans le cylindre.

L ALLUMAGE. Rappel : Rôle du circuit d allumage : Amorcer à un instant bien précis la combustion du mélange air/carburant contenu dans le cylindre. L ALLUMAGE Rappel : Rôle du circuit d allumage : Amorcer à un instant bien précis la combustion du mélange air/carburant contenu dans le cylindre. - 1 - Création de l arc électrique : L arc électrique

Plus en détail

Identification : ERDF-PRO-RES_07E Version : V3 Nombre de pages : 9

Identification : ERDF-PRO-RES_07E Version : V3 Nombre de pages : 9 Direction Réseau A Étude de tenue aux courants de court circuit pour le raccordement Identification : ERDF-PRO-RES_07E Version : V3 Nombre de pages : 9 Version Date d'application Nature de la modification

Plus en détail

Schémas électrique et pneumatique

Schémas électrique et pneumatique Annexe 08 - Schémas électrique et pneumatique Page 1/8 Schémas électrique et pneumatique 1) RAPPEL : ÉNERGIE DE COMMANDE ET DE PUISSANCE... 1 2) TECHNOLOGIE «TOUT PNEUMATIQUE» : C EST A DIRE COMMANDE PNEUMATIQUE

Plus en détail

Quelles sont les caractéristiques de l image d un journal? Pourquoi l œil ne distingue-t-il pas la trame de l image?

Quelles sont les caractéristiques de l image d un journal? Pourquoi l œil ne distingue-t-il pas la trame de l image? TP spécialité élec. N 1Conversion d une image en signal électrique. Principe de la TV. 1 / 7 I- Perception des images. 1)- La perception. - Une image est destinée à être vue par l œil. La prise de vue,

Plus en détail

ETUDE D UNE COGENERATION MOTEUR A GAZ (180 kw)

ETUDE D UNE COGENERATION MOTEUR A GAZ (180 kw) ETUDE D UNE COGENERATION MOTEUR A GAZ (180 kw) 1) - Mise en évidence de l amélioration du rendement par récupération de chaleur L objectif est de montrer l intérêt d un module de cogénération pour produire

Plus en détail

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2013 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

Variation de vitesse des machines asynchrones

Variation de vitesse des machines asynchrones Variation de vitesse des machines asynchrones Étude des solutions de variation de vitesse pour machine asynchrone de puissance inférieure à 1 MW Objectif Choisir et mettre en œuvre un système de variation

Plus en détail

F = B * I * L. Force en Newtons Induction magnétique en teslas Intensité dans le conducteur en ampères Longueur du conducteur en mètres

F = B * I * L. Force en Newtons Induction magnétique en teslas Intensité dans le conducteur en ampères Longueur du conducteur en mètres LE M O TE U R A C O U R A N T C O N TI N U La loi de LAPLACE Un conducteur traversé par un courant et placé dans un champ magnétique est soumis à une force dont le sens est déterminée par la règle des

Plus en détail

TPE Alternateur. Jordan Offroy Jérémy Brandt Nicolas Crosetti Bastien Dherbomez

TPE Alternateur. Jordan Offroy Jérémy Brandt Nicolas Crosetti Bastien Dherbomez TPE Alternateur Jordan Offroy Jérémy Brandt Nicolas Crosetti Bastien Dherbomez 1 Thème : Avancées scientifiques et réalisations techniques. Problématique : Comment peut-on transformer de l énergie mécanique

Plus en détail

LES PREACTIONNEURS ELECTRIQUES

LES PREACTIONNEURS ELECTRIQUES CHAPITRE 1 LES PREACTIONNEURS ELECTRIQUES INTRODUCTION Les préactionneurs sont des constituants qui, sur ordre de la partie de commande, assurent la distribution de l énergie de puissance aux actionneurs.

Plus en détail

La production et le transport de l électricité

La production et le transport de l électricité Comment produire simplement une tension alternative? Connecter les deux bornes d une bobine à un oscilloscope À l aide d un moteur, faire tourner un aimant devant la bobine (doc ) Observer sur l oscillogramme

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES GÉNIE MÉCANIQUE SESSION 2009. Polynésie SCIENCES PHYSIQUES ET PHYSIQUE APPLIQUÉE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES GÉNIE MÉCANIQUE SESSION 2009. Polynésie SCIENCES PHYSIQUES ET PHYSIQUE APPLIQUÉE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES GÉNIE MÉCANIQUE SESSION 2009 Polynésie SCIENCES PHYSIQUES ET PHYSIQUE APPLIQUÉE Durée : 2 heures Coefficient : 5 L'emploi de toutes les

Plus en détail

Banderoleuse verticale à plateau tournant Ligne ROTOPLAT 107-307- 507 TP

Banderoleuse verticale à plateau tournant Ligne ROTOPLAT 107-307- 507 TP Banderoleuse verticale à plateau tournant Ligne ROTOPLAT 107-307- 507 TP La gamme Rotoplat est une série complète de banderoleuses à plateau tournant conventionnelles et de transpalettes qui servent à

Plus en détail

LE MOTEUR ASYNCHRONE TRIPHASE

LE MOTEUR ASYNCHRONE TRIPHASE LE MOTEUR ASYNCHRONE TRIPHASE ( Leçon 6 ) LE MOTEUR ASYNCHRONE TRIPHASE Les moteurs asynchrones triphasés représentent plus de 80 % du parc moteur électrique. Ils sont utilisés pour transformer l énergie

Plus en détail

Epreuve d électronique de puissance F. Costa, G. Coquery (Durée 3h, calculatrice et documents autorisés 1 )

Epreuve d électronique de puissance F. Costa, G. Coquery (Durée 3h, calculatrice et documents autorisés 1 ) Epreuve d électronique de puissance F. Costa, G. Coquery (Durée 3h, calculatrice et documents autorisés 1 ) Présentation du sujet La recherche de miniaturisation est actuellement un domaine important dans

Plus en détail

ELECTROTECHNIQUE - ELECTRONIQUE

ELECTROTECHNIQUE - ELECTRONIQUE CONCOURS GÉNÉRAL SÉNÉGALAIS 1/5 Durée : 06 heures SESSION 2014 ELECTROTECHNIQUE - ELECTRONIQUE Le sujet est composé de trois problèmes (A, B, et C) pouvant être traités de façon indépendante. Il comporte

Plus en détail

Transformer L énergie

Transformer L énergie Chapitre IV : Les récepteurs hydrauliques. IV.1 Introduction : Les récepteurs hydrauliques transforment l énergie hydraulique en énergie mécanique. On distingue : - Les récepteurs pour mouvement de translation

Plus en détail

Véhicule Electrique Electrique 1/5

Véhicule Electrique Electrique 1/5 Véhicule Electrique Electrique 1/5 I Limite de l étude ElectricPowered Vehicle 1 2 3 4 Electrique 2/5 II Principe de fonctionnement Batteries Haute Tension Régulateur Variateur Convertisseur Onduleur Moteur

Plus en détail

Expériences avec un oscilloscope numérique

Expériences avec un oscilloscope numérique Expériences avec un oscilloscope numérique Pratiques Expériences Certaines figures et textes sont tirés de l excellent DICTIONNAIRE de PHYSIQUE EXPERIMENTALE, tome4, L électricité, Jean-Marie Donnini,

Plus en détail

I.3. Grandeur d entrée d un préactionneur

I.3. Grandeur d entrée d un préactionneur I. Introduction FONCTION DISTRIBUER : PREACTIONNEUR ELECTRIQUE Les préactionneurs font partie de la chaîne d'action d'un système automatisé. Les préactionneurs sont les interfaces entre la Partie Commande

Plus en détail

PRODUCTION, CONVERSION OU DISTRIBUTION DE L ÉNERGIE ÉLECTRIQUE

PRODUCTION, CONVERSION OU DISTRIBUTION DE L ÉNERGIE ÉLECTRIQUE XXXX H02 PRODUCTION, CONVERSION OU DISTRIBUTION DE L ÉNERGIE ÉLECTRIQUE XXXX APPAREILS POUR LA TRANSFORMATION DE COURANT ALTERNATIF EN COURANT ALTERNATIF, DE COURANT ALTERNATIF EN COURANT CONTINU OU VICE

Plus en détail

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT.

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT. PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT. Le stator crée un champ inducteur tournant à la vitesse de synchronisme. La pulsation des courants stator est = p S. Pour que le rotor tourne, il faut qu'il y ait du courant

Plus en détail

1- Maintenance préventive systématique :

1- Maintenance préventive systématique : Page 1/9 Avant toute opération vérifier que le système soit correctement consigné. Avant de commencer toute activité, vous devez être en possession d une attestation de consignation 1- Maintenance préventive

Plus en détail

LES RESISTANCES. Caractéristiques, rôle et utilisation de la résistance

LES RESISTANCES. Caractéristiques, rôle et utilisation de la résistance LES RESISTANCES Caractéristiques, rôle et utilisation de la résistance Le rôle de la résistance est de limiter le courant dans un circuit. Elle possède plusieurs caractéristiques technique : La valeur

Plus en détail

1.1) Stator ( inducteur )

1.1) Stator ( inducteur ) 1 ) Constitution Ces moteurs sont robustes, faciles à construire et peu coûteux. Ils sont intéressants, lorsque la vitesse du dispositif à entraîner n'a pas à être rigoureusement constante. 1.1) Stator

Plus en détail