Catholique FRANCE. Le cardinal Zen s oppose aux compromissions. Quel espoir en Égypte? Béatification de Jean-Joseph Lataste pages 8 à 14

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Catholique FRANCE. Le cardinal Zen s oppose aux compromissions. Quel espoir en Égypte? Béatification de Jean-Joseph Lataste pages 8 à 14"

Transcription

1 france-catholique.fr FRANCE Catholique Hebdomadaire n juin ISSN Béatification de Jean-Joseph Lataste pages 8 à 14 Quel espoir en Égypte? pages 5, 18 et 19 Le cardinal Zen s oppose aux compromissions pages 20 à 22

2 BRÈVES FRANCE intempéries : De violents orages accompagnés de fortes précipitations ont provoqué des inondations dans l est de la France pendant la nuit du 21 au 22 mai ; un record absolu a été battu à Nancy où l on a relevé 86 mm d eau en 3 heures ; certaines rues ont été couvertes de 2 m d eau ; on déplore une victime. Emploi : Air France a révélé le 20 mai une augmentation du temps de travail et un plan de départs volontaires concernant postes d ici à HP, le numéro un mondial des PC, a annoncé le 23 mai la suppression de emplois dans le monde dont 400 en France. SoCiAl : Le Premier ministre devait rencontrer les leaders syndicaux le 29 mai pour mettre au point son calendrier social. Le décret sur un retour partiel à la retraite à 60 ans devrait être pris mi-juin ; les conséquences de cette mesure sur les régimes complémentaires de retraite posent néanmoins problème. Le décret sur le doublement de la prime de rentrée scolaire devrait également être publié prochainement. SAlAiRES : Le ministre du Travail, Michel Sapin, a rejeté le 24 mai la forte hausse du SMIC réclamée par les syndicats. ViE SyNdiCAlE : Le leader de la CGT, Bernard Thibault, a été mis en minorité le 25 mai sur sa succession par la commission exécutive de l organisation qui n a pas approuvé la candidature de Nadine Prigent. 2 FRANCECatholique n 3309 I er juin 2012 BANquES : Réunis en assemblée générale le 22 mai, les actionnaires du Crédit agricole ont exprimé leur exaspération face aux pertes subies par la banque au cours de ses opérations en Grèce. JuStiCE : Condamné le 23 mai à verser un euro de dommages et intérêts pour injures aux dirigeants de SeaFrance par le tribunal de grande instance de Paris, Arnaud Montebourg a cependant conservé son poste de ministre du Redresse ment productif école : 1,6 million d élèves de CE1 et CM2 ont passé les tests destinés à évaluer leurs acquis durant l année scolaire ; créé en 2009, ce dispositif est cependant remis en cause par le nouveau gouvernement. 55% des parents du primaire rejetteraient le retour à la semaine de cinq jours. logement : La ministre du Logement, Cécile Duflot, a prolongé jusqu'au 31 mai les dispositifs d hébergement hivernaux. Pour financer les logements sociaux, le gouvernement envisage de doubler le plafond du livret A en le portant à euros. Une loi d encadrement des loyers indexant les hausses sur un indice de référence pourrait être votée cet été. CiRCulAtioN : La sécurité routière a lancé le 24 mai une campagne de prévention à destination des motards ; 772 motards ont trouvé la mort sur les routes en VENtE Aux ENChÈRES : Le hameau abandonné de Courbefy en Haute-Vienne a été adjugé le 21 mai pour euros à un artiste photographe d origine coréenne lors d une vente aux enchères devant le tribunal de grande instance de Limoges. NAtAtioN : La France est devenue championne d Europe du relais 4 x 100 m nage libre messieurs le 21 mai à Debrecen pour la première fois depuis Pour la dernière grande finale du 100 m de sa carrière, Alain Bernard a décroché la médaille d argent le 25 mai. tennis : Le tournoi de Roland-Garros a débuté le 27 mai avec peu de chances de victoire pour les joueurs français spectateurs étaient attendus pendant la quinzaine. monde grèce : La directrice du FMI, Christine Lagarde, a estimé le 26 mai que les Grecs avaient une part de responsabilité dans leur situation ; elle leur a demandé de payer leurs impôts. Le pays risque d être à court de liquidités fin juin. L an passé, un rapport d'experts grecs chiffrait à 13 milliards d'euros le coût annuel de la corruption dans le pays. Le ministre de la Santé d Athènes avait lui-même attiré l attention sur les fraudes aux aides sociales : 111 millions d'euros en 2011, tandis que, pour les retraites, le chiffre atteignait 800 millions. EuRopE : Les dirigeants européens se sont réunis le 23 mai à Bruxelles pour relancer une activité de plus en plus considérée comme un remède à l endettement. Mais ils divergent sur la marche à suivre ; la France et l Italie sont favorables à l émission d euro-obligations pour financer de grands chantiers, alors que l Allemagne s y oppose ; quant à la taxe sur les transactions financières qui pourrait alimenter le budget européen, c est la Grande-Bretagne qui y est hostile! Le gouvernement allemand prépare un plan pour soutenir la croissance dans les pays en difficulté de la zone euro ; Berlin envisage la création de zones franches pour attirer les investisseurs ; la protection contre les licenciements serait assouplie et les charges salariales réduites! Le président de la Banque Suite en page 7

3 SOMMAIRE ACTUALITÉ 4 GOUVERNEMENT Redressement piégé 5 ÉGYPTE L'énigme du sphinx 6 RND Chroniques de Gérard Leclerc 7 BILLET Ministre ou député? DOSSIER 8 JEAN-JOSEPH LATASTE L'apôtre des prisons ESPRIT 15 ECCLÉSIA Tempête au Vatican 16 LECTURES 9 e semaine du temps ordinaire MAGAZINE 18 COPTES Quel espoir en Égypte? 20 CHINE Halte aux compromis! 23 OCH Un parent handicapé 24 SPORT Le foot, c'est le pied 26 MUSIQUE Chanter la vie et la mort 28 EXPOSITIONS Des animaux et des hommes 30 SÉLECTION Romans historiques 31 LIVRES Le paradigme des races 32 «AMOUR» Le dernier versant de la vie 33 CINÉMA «Cosmopolis», «Sur la route», «Woody Allen "A documentary"», «Les femmes du bus 678» 34 THÉÂTRE «Une cerise noire», «La guerre n'a pas un visage de femme» 35 TÉLÉVISION «Orgueil et préjugés», «Mussolini-Hitler, l'opéra des assassins», «La véritable histoire des Bleus», «Peur sur l'hôpital» 36 TÉLÉVISION Votre début de soirée 38 BLOC-NOTES Vie associative et d'église COUVERTURE : GRÉGOIRE COUSTENOBLE Écoutez la chronique de Gérard Leclerc, du lundi au jeudi. ÉDITORIAL Milan la famille d'abord! JEAN-PAUL II n'a pas seulement créé les Journées mondiales de la jeunesse, dont les succès incontestables révèlent à l opinion un visage essentiel de l Église, alors même qu elles sont pour leurs participants une expérience très formatrice dans le pèlerinage de la vie. Il est aussi à l origine des Rencontres mondiales des familles, qui, depuis 1994, rassemblent des foules importantes et enthousiastes. Une telle initiative n étonne pas de la part de ce pape qui consacra une grande partie de ses énergies à la promotion de la cellule familiale, dont il avait perçu, dès l origine de son sacerdoce, toute l importance. Benoît XVI a, évidemment, repris les mêmes objectifs, et sa présence, en cette fin de semaine, dans la ville de saint Ambroise consacrera la démarche de centaines de milliers de participants qui ont compris à quel point l épanouissement des familles est le vecteur principal de l humanisation et de la civilisation. Ce n est pas pour rien que l Église reconnaît et proclame la primauté de ce qui est pour elle un sacrement, en l espèce une alliance conclue sous le regard de Dieu. Il se trouve que l évolution des mœurs a fragilisé ce que les sociologues appellent le lien social, en renforçant un individualisme, dont on perçoit aujourd hui les effets négatifs. La solitude est devenue un des maux structurels de nos sociétés (ce qui explique l omniprésence indiscrète des entreprises de rencontre pour célibataires). La puissance publique est amenée à évaluer les dégâts humains, sociaux, économiques de la dissociation familiale. C est à un point tel que le gouvernement français précédent avait décidé de revaloriser la cérémonie de mariage dans les mairies, afin de donner une conscience supérieure de la gravité de l engagement contracté. Pourtant, parallèlement, le mot d ordre le plus couramment répandu veut que le législateur doit s accorder au changement des pratiques sociales, ce qui ne fait qu aggraver l éclatement et précariser les unions, avec les retombées que l on constate partout, notamment pour les enfants blessés par la séparation de leurs parents. Et si l on ajoute à cela l effondrement symbolique que constitue le déni de l alliance exclusive de l homme et de la femme, co-auteurs de la vie, on perçoit la catastrophe à venir. Dans cette situation critique, la pastorale familiale est un recours puissant pour aider les familles chrétiennes à remplir leur mission, en même temps qu un appel envoyé à la société toute entière pour sortir de ses angoissantes perplexités. par Gérard LECLERC FRANCECatholique N 3309 I er JUIN

4 ACTUALITÉ GOUVERNEMENT par Alice TULLE Redressement piégé Le parcours d Arnaud Montebourg est à suivre de près : le nouveau ministre a des convictions qui s opposent à celles du ministre de l Économie et de très hautes ambitions. C a ( ndidat aux pri maires socialistes contre François Hol lande, Arnaud Montebourg a servi loyalement le vainqueur de la confrontation interne à la gauche pendant toute la campagne électorale. Il a été récompensé par un ministère que l on peut regarder comme l illustration de l art «hollandais» de la synthèse des positions contradictoires puisque le partisan de la démondialisation et du protectionnisme doit cohabiter avec Pierre Moscovici, ministre de l Économie connu depuis un certain temps pour son engagement en faveur du libre-échange. à première vue, le poids de Pierre Moscovici semble très supérieur à celui d Arnaud Montebourg, qui semble avoir reçu une sorte de gadget destiné à rassurer les partisans du protectionnisme. Mais le décret qui fixe les attributions du ministère du Redressement productif donne tout de même à Arnaud Montebourg des pouvoirs étendus puisqu il est chargé de l ensemble de la politique industrielle, tourisme compris, ainsi que de la défense et de la promotion de l emploi dans l industrie et les services. Il a également autorité, comme son collègue de l Économie, sur l Agence des participations de l État, ce qui est très important sur le plan de la stratégie industrielle. à Bercy, siège imposant de l Économie et des Finances, il y a donc une véritable dyarchie et non plus un ministre surpuissant entouré de secrétaires d État chargés sous sa direction de tâches mineures. Pour Arnaud Montebourg, Condamné le 23 mai par le tribunal de grande instance de Paris, Arnaud Montebourg devra verser un euro de dommages et intérêts aux ex-dirigeants de l'entreprise Sea-France qu'il avait traité "d'escrocs". le ministère taillé dans la grande masse de Bercy risque cependant d être un cadeau empoisonné car les traités et accords européens ne lui laissent pas beaucoup de liberté pour intervenir dans l'économie. Ministre dépensier par nature, il risque d'être rapidement recadré dans un gouvernement qui n'a pas d'autre choix que de viser l équilibre budgétaire. Le mardi 29 mai, la CGT a remis au Premier ministre une liste de 46 entreprises en difficulté, qui risquent de L'art «hollandais» de la synthèse des positions contradictoires licencier personnes. Parmi celles-ci, on trouve Carrefour, Petroplus, Arcelor-Mittal ou encore l usine Fralib, où le personnel résiste depuis 600 jours à la fermeture décidée par Unilever. Arnaud Montebourg risque donc de s épuiser à courir d une raffinerie à une grande surface pour tenter d'empêcher une fermeture ou pour réduire le nombre de lettres de licenciement, pour convaincre la direction d une multinationale ou un patron aux abois de renoncer à une liquidation de site industriel. Ce qui ne se fait jamais sans contreparties financières souvent vite dilapidées. Être socialiste ne lui facilitera pas la tâche avec les partenaires sociaux : dans les entreprises en péril, les syndicats ne se préoccupent pas de la couleur politique du ministre mais peuvent lui demander des comptes sur les promesses faites pendant les campagnes présidentielle et législatives. Si Arnaud Montebourg ne parvient pas à rétablir la situation de l emploi, il y perdra la popularité dont il jouit dans une partie de l opinion de gauche et ses projets politiques seront gravement compromis. S il tire plus ou moins bien son épingle du jeu, il pourra sérieusement penser à la présidentielle de Mais il trouvera toujours François Hollande sur son chemin. n 4 FRANCECatholique n 3309 I er juin 2012

5 ÉGypTE par Yves LA MARCK L'énigme du sphinx 52 millions d Égyptiens ont été appelés à choisir librement leur «raïs» pour la première fois dans l Histoire. Le choix est vraiment ouvert, l avenir incertain. N ul ne sait quels seront les pou voirs du futur président. Le Conseil militaire suprême a déclaré qu il passera la main au 30 juin. Mais la Constitution n est pas prête. L Assemblée dominée par les Frères musulmans, nouveaux venus en politique après l interminable ère Moubarak, n a pas encore trouvé son point d équilibre. Que va pouvoir faire le nouveau président? Cependant, il sera auréolé d une légitimité inégalée. Ces élections n ont d équivalent que les premiers scrutins en Afrique du Sud en Un sentiment de liberté, de propriété, de citoyenneté, a rempli de nombreux Égyptiens en ces 23 et 24 mai, même si le taux de participation est passé de 60% aux législatives à seulement 50% pour cette présidentielle. L incertitude était totale sur les résultats du premier tour et ne l'est pas moins sur ceux de second. Au moins quatre cas de figure se présentaient : deux anciens du régime Moubarak, deux islamistes. Respectivement, Amr Moussa, ex-ministre des Affaires étrangères puis secrétaire général de la Ligue arabe, le seul qui était connu internationalement, le meilleur candidat de compromis mais desservi par son âge (76 ans), Ahmad Chafiq, général d aviation comme Moubarak, son dernier Premier ministre dans la période de transition, Abdel Moneim Ab el-fotouh, récent transfuge des Frères musulmans, soutenu par la principale force salafiste (25% des voix aux élections législatives), Mohamed Morsi, candidat de second choix des Frères à la suite de la disqualification de leur premier dirigeant. Les Frères, qui ont obtenu 40% des voix aux législatives, avaient annoncé qu ils ne présenteraient pas de candidat aux présidentielles. Ils se sont ravisés. Fotouh et Amr Moussa s étaient affrontés seuls dans le premier et unique débat politique télévisé en direct le 10 mai dernier et semblaient bénéficier d'un avantages médiatique. Pourtant, il se confirme que le second tour des 16 et 17 opposera Morsi et Chafiq (mais un tribunal peut encore invalider la candidature de ce dernier comme membre de l'ancien régime...) Cela confirme en tout cas l'hypothèse majoritaire que le second tour devait opposer un islamiste à un «laïque», conformément à la grande fracture qui divise la société égyptienne. Même si, raisonner en termes de religieux contre séculiers ne permet pas d appréhender la complexité de la politique égyptienne. Il ne faut pas oublier que la première préoccupation de la population est de reconduire l armée dans ses casernes, sans exclure éventuellement un rôle de recours en cas de crise. La seconde réalité éternelle de l Égypte est le poids des «scribes» ; les fonctionnaires de l État sont omniprésents dans la capitale comme dans les provinces. Les notables, parties intégrantes de ce vaste pouvoir de contrôle, ont «fait» les élections législatives, mais il leur est plus difficile de «faire» le président. L élection du candidat des Frères introduirait une confusion des pouvoirs et provoquerait un grave débat constitutionnel centré sur les contre-pouvoirs. L élection d un candidat laïque conduirait à une présidence forte, qui, dans la pratique, s appuierait sur le pouvoir de l armée. Les libéraux de la place Tahrir comme les salafistes, qui ont rejeté la discipline et le conformisme des Frères, auront du mal à trouver leur compte dans le processus démocratique en cours. L élection ne sera pas le point final mais marquera un commencement. n L'élection du candidat des Frères ) introduirait une confusion des pouvoirs FRANCECatholique n 3309 I er juin

6 CHRONIQUES GÉRARD LECLERC SUR RADIO NOTRE-DAME Pauvre Christiane Taubira! Tout était programmé pour que Christiane Taubira, nouveau ministre de la Justice, devienne la cible privilégiée des attaques de ses adversaires politiques. On retiendra à ce propos la formule de Jean-François Copé mettant en garde l électorat de droite contre la tentation du vote Front national. Pardon du vote Bleu marine! «Quand l on vote Front national, on a la gauche qui passe et on a Christiane Taubira.» Oui, pourquoi, elle, particulièrement? Parce qu étant en quelque sorte en charge de la répression, qui devrait protéger les honnêtes gens, elle serait le symbole même du laxisme. Et les accusations pleuvent dru : ne veut-elle pas supprimer les tribunaux correctionnels pour mineurs, qui ont commis des actes passibles de plus de trois ans de prison? Il s agirait pour elle de «détricoter» ce que la droite a élaboré au cours du quinquennat précédent, donnant ainsi la preuve que la gauche c est l angélisme alors que la droite c est la sécurité! Il y a eu aussi l évasion malheureuse d un détenu qui a profité de l occasion d un tournoi de basket entre prisonniers et surveillants pour se faire la belle. Christiane Taubira avait simplement assisté à ce tournoi au Palais omnisports de Paris-Bercy, pour donner un signe de l attention qu elle porte à la réhabilitation des délinquants. Voilà de quoi se faire moquer d elle. Et cela continue. Notre garde des Sceaux aurait décrété l impunité des jeunes gens qui avaient brûlé un drapeau français au soir du 6 mai. Pour le coup, il s agit d un faux caractérisé car l événement ne s est même pas produit et la photo qui sert de preuve daterait de 2007, pour un incident qui s est produit à Toulouse. Il faut donc faire attention lorsqu on se lance dans la polémique en prenant une personne particulière afin de la transformer en boucémissaire. Il faut être rigoureux sur les faits, ne pas mélanger le vrai et le faux, en se rapportant à de simples rumeurs. Je ne veux pas apparaître ici comme l avocat de madame Taubira, et j admets que les questions de sécurité doivent être traitées avec le sérieux nécessaire. Mais il importe de conserver au débat public une réelle rigueur intellectuelle. Sinon, tout le monde finira par être perdant. La colère et le ressentiment sont mauvais conseillers. Et si l on veut défendre ses convictions, il faut se montrer digne des valeurs que l on défend. Et cela est vrai, à droite comme à gauche! Radio Notre-Dame le 23 mai Le printemps d'érable Je propose aujourd hui de traverser l océan, pour nous intéresser à nos cousins du Québec. Ces cousins que nous avons trop tendance à oublier, sauf à de rares exceptions, la plus notable ayant été celle du voyage du général de Gaulle dans la belle Province en 1967 et son tonitruant : «Vive le Québec libre!» Depuis, la cause de l indépendance n a guère progressé, avec des référendums qui ont débouché sur des refus. Mais le Québec se rappelle à notre bon souvenir, à cause de manifestations étudiantes d une ampleur telle qu on a pu parler «de printemps d érable», en consonance avec l interminable printemps arabe. La cause de cette fronde, c est l augmentation de 75 % des frais de scolarité Pentecôte ensemble à Rennes catholiques du diocèse de Rennes, Dol et Saint- Malo ont répondu présent à l'appel lancé par Mgr Pierre d'ornellas pour fêter la Pentecôte au Stade Rennais. Ce rassemblement est venu clôturer l'année de l'esprit-saint lancée lors du pèlerinage de rentrée en septembre L'Esprit était bel et bien présent et a soufflé toute la journée, de la matinée animée par le groupe de pop louange Glorious, qui a enflammé la salle du Liberté et ses jeunes, à la messe géante présidée par Mgr d'ornellas et concélébrée par Mgr Nicolas Souchu, évêque auxiliaire, et 120 prêtres au stade l'après-midi. L'apothéose de cette journée fut certainement la confirmation de 800 personnes dont 250 adultes qui nous a offert un magnifique témoignage de l'amour de Dieu et de la force de l'esprit. n à l initiative du gouvernement libéral de la Province. Cette augmentation est justifiée d après les canons d une orthodoxie économique rigoureuse, mais elle n agrée pas à une population estudiantine qui se trouve ainsi en situation de plus en plus difficile, avec la perspective d emprunts à rembourser interminablement. Les médias français nous informent des événements, avec des affrontements qui ont monté en puissance ces derniers jours. Car les autorités locales ont décidé de réprimer le mouvement de grève, en utilisant parfois une force assez brutale et en instituant une loi spéciale destinée à empêcher les manifestations de rue. La colère a encore amplifié la protestation. On aurait tort de considérer ce qui se passe outre-atlantique comme un phénomène isolé, car nous sommes peutêtre en présence du premier mouvement de révolte cohérent et vraiment organisé contre l ordre économique néo-libéral. On a parlé des Indignés en Espagne et aux États- Unis, mais jusqu ici ils n ont pas abouti à la cohérence du mouvement québécois. Si je me permets d en parler c est que je suis en relation avec un ami québécois, dont les enfants sont à la pointe des manifestations. Je puis garantir que ces jeunes gens n ont rien de gauchiste et n obéissent à aucune stratégie trotskiste ou léniniste. Mais ils sont peut-être en train d inventer un autre langage, très différent du langage soixante-huitard, et qui correspond mieux aux nécessités du monde actuel et à la conjoncture de la mondialisation. C est pourquoi il importe de garder un œil sur le Québec : il s y passe des choses qui éclairent notre présent et notre avenir. Radio Notre-Dame le 24 mai 6 FRANCECatholique n 3309 I er juin 2012

7 Suite de la page 2 centrale européenne, Mario Draghi, a lancé le 24 mai un appel aux dirigeants de la zone euro en direction d une union budgétaire complétant l union monétaire. Quant au Président du Conseil italien, Mario Monti, il a invité les dirigeants allemand, espagnol et français à un sommet à quatre qui aura lieu à Rome le 22 juin, avant le Conseil des juin de Bruxelles. Bourse : Introduite en bourse à 33 dollars le 18 mai et proposée à la vente jusqu'à 42 dollars, l action du réseau Facebook a clôturé à 31 dollars le 22 mai, soit une chute de 26% en quelques jours. L administration américaine de contrôle bancaire s intéresse désormais aux conditions dans lesquelles l opération s est déroulée. Afghanistan : Pour sauver le consensus au Sommet de l OTAN à Chicago le 21 mai, François Hollande a précisé que le retrait anticipé des troupes françaises d Afghanistan se ferait «en bonne intelligence avec nos alliés». Il a effectué une visite surprise en Afghanistan, au nord de Kaboul, le 25 mai, pour y préparer ce retrait ; il a rencontré le président Karzaï. Canada : Le mouvement de protestation des étudiants contre la hausse des droits universitaires qui dure depuis trois mois, a pris une nouvelle tournure avec le vote le 18 mai d une «loi spéciale» limitant le droit de manifester et de former des piquets de grève devant les établissements universitaires ; des scènes de violence ont fait plusieurs blessés et des dizaines de milliers de manifestants se sont rassemblés le 22 mai à Montréal pour dénoncer la nouvelle loi ; 700 personnes ont été arrêtées. Yémen : Après un attentat-suicide qui a tué 96 soldats le 21 mai à Sanaa, le Yémen a annulé les fêtes de la réunification et s est déclaré déterminé à éradiquer un réseau extrémiste d Al-Qaida. Tunisie : La peine capitale a été requise le 23 mai contre l ancien président Ben Ali, jugé par contumace pour homicides lors de la répression de janvier Mali : La rébellion touarègue a annoncé le 26 mai sa fusion avec un groupe islamique qui contrôle le nord du pays depuis deux mois et proclamé la création d un État islamique. Syrie : Le bombardement de la ville de Houla le 25 mai aurait fait une centaine de morts, dont 50 enfants, et autant de blessés. Le gouvernement prétend rejeter la responsabilité du massacre sur l'opposition, sans convaincre le Conseil de sécurité. De violents combats opposaient le 27 mai les troupes gouvernementales aux rebelles à Hama. Espace : La capsule Dragon de la société américaine Space X, transportant 520 kg de matériel et de provisions, a réussi le 25 mai à s amarrer à la station spatiale internationale. Grande-Bretagne : La reine Élisabeth II célèbre le 3 juin son jubilé de diamant, 60 ans après son accession au trône. J.L. BILLET Ministre ou député? par Serge PLENIER L affaire a provoqué des gorges chaudes à droite. Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes et porte-parole du gouvernement ne se présentera finalement pas aux législatives. Il est vrai que ses chances de succès dans cette 4 e circonscription du Rhône où Nicolas Sarkozy devançait François Hollande, étaient plutôt minces. C est l un des premiers effets non désirés de l annonce de Jean-Marc Ayrault : tout ministre battu aux législatives ne pourra pas rester au gouvernement. Rappelons d abord qu ici le Premier ministre de François Hollande met ses pas dans ceux de Nicolas Sarkozy qui avait énoncé le même principe en Le résultat avait été l éviction d Alain Juppé, alors ministre d État en charge de l Écologie et du développement durable. Il ne s agit donc pas d une règle de droite ou de gauche. On justifie volontiers cette règle par la nécessité de donner une légitimité démocratique au gouvernement en ajoutant que si le ministre est élu, c est son suppléant qui siège à sa place, en toute transparence. L argument n est pas faux, tout juste spécieux. Après tout, la légitimité du gouvernement tient d abord à sa nomination par le président de la République élu au suffrage universel et à la confiance que lui accorde le Parlement. De plus, à droite comme à gauche, bien des personnalités sont devenues ministres sans avoir exercé auparavant de mandat électif. On peut citer par exemple Raymond Barre ou Robert Badinter, garde des Sceaux de François Mitterrand qui ne sera sénateur qu en Étaient-ils illégitimes? Il y a quelque chose d étrange dans cette surenchère prétendument démocratique. Même si l électeur est averti que le suppléant siégera à la place du ministre élu, il ne peut que se sentir floué. Une élection législative est faite pour élire un député, pas pour nommer un ministre. Il y a là un vrai risque de détournement des institutions avec toutes les frustrations que cela peut engendrer. Et d'ailleurs, quand il s'agit d'une circonscription facile pour des raisons historiques ou sociologiques, où est le mérite du ministre «parachuté»? Enfin on peut se demander dans quelle mesure cette règle des «députés-ministres» est compatible avec la bonne administration. Les ministres du gouvernement Ayrault ne sont donc là que pour faire de la figuration et faire passer les calculs d appareil politicien avant l intérêt national? La question doit être posée, à droite comme à gauche. n FRANCECatholique n 3309 I er juin

8 DOSSIER béatification Du père jean-joseph LataStE L'apôtre des En préparation de la béatification, ce 3 juin, nous publions avec joie et reconnaissance un dossier établi, à partir de textes du frère Jean-Marie Gueullette, o.p., par l'équipe du magazine «Reflets Comtois» et que nous a aimablement transmis Axelle Latour du Service diocésain de la communication de Besançon. L heure de la promenade dans la maison centrale de Cadillac. Le château de Cadillac en 1883 : maison centrale de force et de correction. Photo prise depuis le clocher de l'église. Cadillac est une petite ville ensoleillée au bord de la Garonne, entourée de vignes. Le paradis? Pas vraiment car, en cette année 1832, Cadillac est surtout connue pour une spécialité un peu particulière : l enfermement. La ville est marquée par deux ensembles lugubres. Dans les faubourgs, c est l hôpital psychiatrique, l un des premiers créés en France au XVI e siècle. Avant l invention des médicaments que nous connaissons aujourd hui, ce type d établissement ne passait pas inaperçu à cause des cris des malades, que l on entendait parfois de loin, si le vent portait. Au centre de la ville, l ancien château des ducs d Épernon est depuis une quinzaine d années entouré de hauts murs et plongé dans un silence impressionnant. Il a été transformé en «centrale de force et de correction». Près de quatre cents femmes condamnées par les cours d assises y purgent de longues peines, parfois à perpétuité, soumises aux travaux forcés et au silence absolu. Un petit garçon est né cette année-là, le 5 septembre, dans une famille de Cadillac. Son père, Vital Lataste, élève ses enfants dans les idées du temps, avec une morale stricte. Comme la plupart des hommes de sa génération, il se tient à distance des choses religieuses, et préfère exercer son esprit critique dans des conversations politiques ou philosophiques. Sa femme, Jeanne, est croyante. Leur septième enfant, Alcide vient au monde dans cette famille unie et sans histoire. Il est baptisé le lendemain de sa naissance dans l église paroissiale, face à la prison. Après avoir passé son baccalauréat en 1850, Alcide passe une année chez ses parents, puis commence une carrière dans l administration des impôts. La période de formation et les débuts de la vie professionnelle vont conduire Alcide Lataste à 8 FRANCECatholique n 3309 I er juin 2012

9 Jean-Joseph Lataste. prisons Le sens du concret et de la précision, la capacité à gérer des projets délicats déménager souvent, à cause de ses mutations dans des villes du midi de la France : Bordeaux, pour ses débuts, puis Privas, en Ardèche, Pau, et enfin Nérac. Dans ces petites villes, il arrive précédé d une réputation flatteuse. Il est considéré comme un contrôleur des impôts sérieux et apprécié. De son passage dans l administration des impôts, le P. Lataste gardera le sens du concret et de la précision, la capacité à gérer des projets délicats au plan financier. Sans tomber dans un légalisme étroit, il restera marqué par le souci du respect de la loi, par les exigences de l honnêteté. En dehors de sa vie professionnelle, le jeune fonctionnaire consacre toutes ses énergies à une association dans laquelle il est entré à Bordeaux, et qu il ne quittera que pour partir au noviciat : les Conférences Saint-Vincent-de-Paul. Elles avaient été fondées par un laïc, Frédéric Ozanam, pour regrouper des hommes désireux de vivre leur foi chrétienne au grand jour ce qui était rare à l époque et de se mettre au service des pauvres. Ils avaient une vie de communauté, avec des temps d échange et de prière. Chacun d eux recevait la charge de visiter une ou plusieurs familles pauvres, pour apporter, non seulement des secours en argent ou en nourriture, mais surtout de l amitié, des relations humaines. Dès qu il arrivait dans une nouvelle ville, Alcide Lataste s inquiétait de savoir où se trouvait la Conférence Saint-Vincent, pour la rejoindre. Il aimait particulièrement l atmosphère fraternelle dans laquelle se retrouvaient les membres des Conférences, au-delà des clivages sociaux. C est avec ses confrères qu il a découvert la pratique de l adoration du Saint-Sacrement qui aura une grande importance dans sa vie. Il aimait également les visites qui lui étaient confiées, cherchant à les vivre dans une attitude aussi fraternelle que possible : «Il faut visiter les pauvres en ami et s efforcer de se faire accepter comme tel.» à Nérac, le jeune président de la Conférence Saint-Vincent va jusqu à créer un «fourneau économique» ancêtre de nos «Restos du cœur» qui servait des repas chauds aux indigents pour une somme dérisoire. C est en 1857 qu Alcide Lataste entre au noviciat des dominicains, ces frères prêcheurs dont il avait pu rencontrer le restaurateur en France, le P. Lacordaire, pour lequel il avait une grande vénération. Sa décision n a pas été facile à prendre. Conscient de sa «faiblesse», de son «indignité», aura-t-il la force de tenir dans une vie religieuse, qui était à l époque très marquée par des usages monastiques particulièrement rudes? Sa formation sera marquée par la maladie, qui le tiendra souvent à l écart de la vie quotidienne de ses frères. Son état de santé a été l occasion d une expérience spirituelle déterminante pour la suite de la vie du P. Lataste. Il était frère étudiant au couvent de Saint-Maximin en Provence, où sont FRANCECatholique n 3309 i er juin

10 LE procès DE béatification Du père LataStE Le procès de béatification du père Lataste a débuté en Le procès diocésain et l examen des écrits étaient terminés en De nombreux facteurs l ont retardé jusqu au début des années Le travail de synthèse indispensable a été mené entre 1992 et 1996 par le frère Jean-Marie Gueullette, vice-postulateur, avec l aide de Sœur Jean de Notre-Dame, afin d arriver à la rédaction de la positio sur les vertus et le renom de sainteté du serviteur de Dieu. Ce document, de près de 600 pages, a été examiné à Rome par les commissions d historiens, de théologiens et de cardinaux. Leurs votes positifs ont permis la reconnaissance des vertus héroïques du père Lataste par le pape Benoît XVI, le 1 er juin Un procès diocésain sur la guérison attribuée à l intercession du père Lataste a été ouvert, dans le diocèse de Namur, en Une positio super miro, rapport de synthèse sur cette guérison, ses aspects médicaux et théologiques, a été préparée par la postulation générale de l ordre dominicain en Un complément d information ayant été demandé par une commission de théologiens, un rapport additionnel rédigé par le frère Jean-Marie Gueullette a été transmis à Rome en Le vote ayant été positif de la part des théologiens puis des cardinaux, le pape Benoît XVI a autorisé la reconnaissance du miracle le 27 juin 2011, ouvrant ainsi la voie à la béatification. LE miracle Florent Mahaux, un homme de 74 ans vivant en Belgique, était dans la phase terminale d un cancer digestif en janvier La médecine de l époque ne laissait aucun espoir de guérison. Une fille du malade était alors à Béthanie. Elle devait commencer son noviciat au moment où on lui annonça que son père n avait plus que quelques jours à vivre. Les sœurs de Montferrand-le-Château ont fait une neuvaine demandant la guérison du malade par l intercession du père Lataste. Dans les jours qui ont suivi, le malade a repris ses activités habituelles. Il est décédé paisiblement en 1949 des suites d un accident vasculaire cérébral. Sa fille a vécu toute sa vie à Béthanie, dans la discrétion, au point que les sœurs qui vivaient avec elles ne savaient pas de quelle grâce elle avait bénéficié dans sa jeunesse. «une RéhabILItatIOn DE tous LES hommes» Le P. Lataste parle de réhabilitation. Mais, au fond, il ne s agit pas seulement de «réhabiliter» des femmes qui, condamnées pour leurs actes par la société des hommes, étaient perdues. Il s agit de réhabiliter, avec elles, la communauté humaine tout entière, en l invitant à apprendre, au-delà des crimes, des fautes et des péchés, à vivre du pardon et de la miséricorde. À apprendre, tous ensemble, à aimer en renaissant par la vie donnée du Christ. Frère Bruno Cadoré, o.p. Maître de l ordre des Prêcheurs conservées des reliques vénérées comme étant celles de sainte Marie Madeleine. à l occasion d une grande cérémonie, en 1860, la relique est présentée à la vénération de quelques privilégiés, parmi lesquels trois jeunes dominicains malades dont le frère Marie-Jean-Joseph. Le contraste entre la réputation sulfureuse de Marie Madeleine avant sa rencontre du Christ et la splendeur de ces fêtes liturgiques, l émotion de pouvoir toucher ces précieuses reliques, tout cela le remue très profondément. Il racontera souvent cette scène dans sa prédication, en disant : «Baisant cette tête autrefois avilie, aujourd hui sacrée, je me disais : Il est donc vrai, les plus grands pécheurs, les plus grandes pécheresses, ont en eux ce qui fait les plus grands saints. Qui sait s ils ne le deviendront pas un jour!» (Sermon 188). Il y a là une conviction essentielle du P. Lataste. Tous, même les plus grands pécheurs, ont en eux ce qui fait les plus grands saints. Ils n ont donc pas à attendre une grâce exceptionnelle, tous peuvent devenir des saints. Mais il faut qu ils rencontrent des conditions favorables à leur conversion. Il est ordonné prêtre le 8 février 1863 et commence un ministère de prédication, en répondant, comme les dominicains le faisaient à l époque, aux invitations qui étaient faites pour le Carême, pour l Avent, pour la prédication d une fête patronale d une paroisse Il avait un goût particulier pour les rencontres avec celles que l on appelait alors les «perdues». Des femmes sortant de petites peines de prison ou de la prostitution, qui étaient recueillies ou placées, par décision de justice, dans des refuges. Plusieurs fois, au début de son ministère, le P. Lataste a eu l occasion de visiter des établissements de ce type, tenus par des religieuses, et il aimait rencontrer ces femmes meurtries par l existence, pour tenter de leur redonner espoir, pour leur parler de la bonté de Dieu pour elles. C est à travers l expérience de sa propre faiblesse, dans la rencontre avec sainte Marie Ma- «CEttE béatification ESt une grâce» Il n est pas courant qu un diocèse puisse se prévaloir d une béatification. Considérons cet événement comme une grâce insigne que le Seigneur nous accorde aussi bien à l Ordre dominicain, à la congrégation des Sœurs dominicaines de Béthanie, ainsi qu à l Église diocésaine de Besançon et de Bordeaux. Rendons grâce à Dieu pour cette béatification. Préparons-nous, spirituellement, à cette grande fête en découvrant le message de miséricorde du P. Lataste toujours d actualité. Mgr Lacrampe, Archevêque de Besançon Adoration eucharistique au couvent de Saint-Sulpice de Favières (Essonne) 10 FRANCECatholique n 3309 I er juin 2012

11 deleine et dans ces premières tentatives de prédication aux plus désespérées que Dieu préparait le P. Lataste à la grande rencontre de sa vie. En 1864, au couvent de Bordeaux, le P. Lataste est envoyé par son prieur prêcher une retraite à la prison de Cadillac, à l ombre de laquelle il avait grandi. On considérait à l époque que l «influence religieuse», comme on disait, était propre à conduire les détenus à une vie plus saine moralement, et l on organisait volontiers des retraites prêchées dans les prisons. Cela a été une rude épreuve pour l enfant de Cadillac de se préparer à franchir, pour la première fois de sa vie, les hauts murs de la prison, et de se trouver confronté à un auditoire composé exclusivement de femmes condamnées pour des crimes graves. Il raconte ce premier regard qu il a porté sur elles, sans complaisance : «Elles étaient là près de quatre cents, couvertes de vêtements grossiers, la tête enveloppée d un mouchoir étroitement serré autour des tempes qui leur donnait une physionomie toute singulière et (il me le parut alors, du moins) vraiment repoussante. C est que, malgré moi, je subissais l influence des préjugés populaires. Le peuple, en effet, n a pour elles que de l horreur. On les appelle communément les voleuses, bien que les neuf dixièmes, peut-être, n aient jamais commis le vol le plus léger. Et vous savez ce que ce nom de voleuse inspire de secrète répulsion, ce qu il éveille dans l âme de mépris instinctif» (Sermon 407). Il lit ce qu il avait préparé. Maintenant qu elles sont là, devant lui, il lui faut un grand courage pour dire : «Chères sœurs» Voici un extrait de ce premier sermon en prison ; toute l histoire du P. Lataste et de Béthanie s y trouve contenue : «Voyez encore, je ne sais si vous avez pris garde à ceci : En commençant, comment vous ai-je appelées? Mes chères sœurs. Mes chères sœurs! Comprenez-vous cela? Que m êtesvous après tout? Hier, je ne vous connaissais pas et dans quelques jours nous nous séparerons peutêtre pour ne plus nous revoir ici-bas. Bien plus, vous êtes des femmes dégradées (nous pouvons bien nous dire nos vérités, nous sommes en famille). Vous êtes des femmes dégradées, avilies, mises au ban de la société. Si vous sortiez d ici, si l on savait d où vous sortez, on Le P. Lataste, dans la cour du couvent de Dijon où il a été assigné les dernières années de sa vie, de 1866 à Le prédicateur en est sorti lui aussi transformé Manuscrit du sermon prêché par le père Lataste à la centrale de Cadillac, le 17 septembre vous montrerait du doigt, on se méfierait de vous, on ne voudrait pas de vous peutêtre même pour servante ou pour femme de peine. Je n approuve point cela, je sais bien que c est injuste souvent, cruel, tout ce que vous voudrez. Mais enfin, cela est ainsi. Et moi, ministre de Dieu, moi je viens à vous de moi-même, sans attendre que vous m ayez appelé, et, vous tendant les mains, je vous appelle "mes bonnes, mes pauvres, mes chères sœurs"» (Sermon 90). «Nous sommes en famille» On peut se demander comment des femmes illettrées ont pu comprendre la fine pointe de son discours, un peu compliqué parfois. Mais elles ont certainement entendu cela : «Mes chères sœurs» Il les regardait comme un frère, il ne faisait presque pas allusion à leur crime. Il leur disait l amour de Dieu pour elles, la confiance que Dieu leur faisait. Comme un frère, il les a aidées à se remettre debout. Il ne leur a pas fait la morale, il ne les a pas regardées de haut. Bien au contraire, il leur a tendu la main avec simplicité. Et il note avec naïveté une conséquence magnifique de sa prédication. Les détenues étaient obligées par le règlement de ne pas regarder le prédicateur en face. Il avait devant lui quatre cents femmes aux yeux baissés, écrasées par la honte et le malheur. Et voilà que sa parole les a redressées, «comme les fleurs après l orage, quand le soleil vient les toucher»! Si les détenues ont certainement été touchées durant ces quatre jours de retraite, le prédicateur en est sorti lui aussi transformé. Il est enthousiaste de ce qu il a vécu, de ce qu il a vu et entendu. Il n était vraiment pas convaincu que les cœurs seraient disposés à l écouter. Il craignait que les traces profondes laissées par l expérience du mal ne rendent ses efforts vains. Et pourtant, au cours de cette retraite, et plus encore lors d une retraite équivalente qu il est amené à prêcher à nouveau à Cadillac l année suivante, il est émerveillé du travail de l amour de Dieu. Ces femmes que tout le monde considère comme perdues, il les a écoutées, il les a entendues en confession. Il a reconnu la qualité d âme de certaines d entre elles, leur capacité à pardonner, à FRANCECatholique n 3309 i er juin

12 faire le bien. Il a perçu leur désir de vivre avec Dieu, de se donner à lui. Et dans les moments consacrés à la prière et à l adoration, il a été stupéfait de la profondeur du silence qui régnait dans la chapelle de la prison. «J ai vu des merveilles! J ai vu des merveilles. Et qu avez-vous donc vu, me disent au fond du cœur bien des âmes qui m écoutent, qu avez-vous donc vu? Ah! Ce que j ai vu? J ai vu cette prison objet de tristesse et d effroi pour les hommes, transformée cette nuit en un lieu de délices, en un séjour de gloire et de bonheur!» (Sermon 202). Le père Lataste ne s est pas contenté de s émerveiller de ce qui se passait là, il en a tiré les conséquences concrètes. Venu pour prêcher une retraite spirituelle, il ressort de cette prison décidé à faire bouger l opinion publique. Au cours de ces jours de retraite, le prédicateur lui-même a été retourné. Comment en effet, se dit-il, accepter que ces femmes, à leur sortie de prison, soient l objet du mépris et de la méfiance de tous, alors que le Seigneur leur accorde si radicalement son pardon, et que beaucoup d entre elles manifestent leur désir de vivre dignement? La société leur ferme ses portes lorsqu elle leur ouvre enfin celles de la prison, les condamnant presqu inéluctablement à la récidive, alors que Dieu se donne à elles dans la prière et l eucharistie, et leur offre son amitié? Le père Lataste constate que plusieurs détenues aspirent à se donner à Dieu dans la vie religieuse, et il sait bien qu aucune congrégation ne pourrait alors les accepter. Celui qui avait osé commencer sa prédication en disant aux femmes «mes chères sœurs» et en se comportant avec elles comme un frère, va aller jusqu au bout de son intuition. Puisque les détenues sont pour lui «sœurs en Adam, des Mère Henri-Dominique, fondatrice de Béthanie. L'autel de la chapelle de la prison, vers Une cheminée monumentale du château avait été transformée en autel. Comme c'était souvent le cas dans les prisons de femmes, un tableau de «Marie Madeleine pénitente» invitait les détenues à la conversion. sœurs en Jésus-Christ», pourquoi ne pas les accueillir dans la vie religieuse et faire de certaines d entre elles qui le souhaitent ses sœurs en saint Dominique? Portant le souci de l avenir des femmes sortant de prison avec le désir de mener une vie moralement irréprochable, le père Lataste écrit une petite brochure, Les Réhabilitées, qu il envoie à tous les députés, et à de nombreux journalistes. Il y explique la situation, les causes de la récidive, le plus souvent liée au manque de confiance à l égard des libérés des prisons. Il invite l opinion publique à changer sur ce point, en montrant que c est en faisant confiance que l on donne les moyens de retrouver une place dans la société. à titre d exemple, ou plutôt de signe montrant que cela est possible, il présente la fondation de Béthanie comme un projet qui montre à la face du monde que rien n est impossible lorsqu on ose la confiance. Elle était religieuse de la Présentation de Tours, dirigeant un pensionnat de jeunes filles très bien. Mais elle rêvait de s occuper de femmes délaissées, exclues. Un jour, sœur Bernardine entend parler d un dominicain qui avait fondé une congrégation pour s occuper des femmes sortant de prison. Rejointe au plus profond de son aspiration par cette nouvelle, elle se présente au père Lataste. Leur dialogue fut à peu près celui-ci : «Père, je voudrais rejoindre votre congrégation qui s occupe des détenues. Ma sœur, soyez la bienvenue, car la congrégation n existe pas encore, et vous êtes la première. Mais je tiens à préciser qu il ne s agit pas de s occuper des femmes sortant de prison, mais de vivre avec elles, au point d être éventuellement prise pour l une d entre elles.» Le choc fut rude. Cependant, après quelques jours de retraite, celle qui allait devenir mère Henri-Dominique, fondatrice et première supérieure de Béthanie, accepte. Au mois d août 1866, en Haute-Saône, quelques femmes se lancent dans l aventure autour de mère Henri-Dominique. Les débuts de Béthanie sont très simples, très pauvres. Mais après quelques mois d existence, la jeune et fragile communauté se prépare à accueillir pour la pre- Les écrits du père Lataste, 14 volumes dactylographiés en 1937.

13 mière fois une femme sortant de prison, de la centrale de Cadillac, où elle avait entendu prêcher le père Lataste. Angélique Jourdain était alors au fond du désespoir. La parole du bon père Lataste lui avait redonné l espérance, et lui avait permis d exprimer son rêve le plus fou : se donner à Dieu dans la vie religieuse. Au jour de sa sortie, le livre d écrou de la centrale, à la rubrique «Assignation à résidence», porte la mention : «Ce jour, pour se rendre à Béthanie.» Les sœurs l accueillent avec joie, le père Lataste ayant demandé que l on fasse une fête à l arrivée au bercail d une brebis perdue. Le jour de Noël 1868, déjà très malade, le père Lataste célébrera pour la dernière fois la messe, mais il aura la joie de donner l habit dominicain à celle qui sera désormais Petite sœur Noël, «une âme, note la Chronique de Béthanie, qu il a convertie à la prison de Cadillac et pour laquelle il a une compassion très grande parce qu elle a beaucoup souffert». Déjà affaibli par la maladie, le P. Lataste est envoyé par son provincial prêcher le carême 1868 à Nîmes. Au retour, il est épuisé. Il rejoint Béthanie, où sa santé décline rapidement, la tuberculose lui enlevant peu à peu ses forces, alors qu il n a que 36 ans. Le 10 mars 1869, à Béthanie, soutenu par la présence de la communauté des sœurs, déjà nombreuses, et par deux frères dominicains, il quitte ce monde, dans une grande paix. Le récit que l un des frères a laissé des derniers jours du P. Lataste est impressionnant, par l intensité de l expérience spirituelle qui transparaît à travers les quelques phrases que le mourant réussit à exprimer. «Je remercie bien l ordre de saint Dominique tout entier de m avoir donné son saint habit. Je remercie bien et je bénis, en mourant, toutes les personnes qui m ont approuvé et m ont aidé de leurs prières, de leurs conseils, de leur influence, de leurs dons. Je pardonne à tous ceux qui ne m ont pas approuvé et même qui m ont contredit et combattu : je prie Dieu de les bénir tous, tous.» Il confie à ceux qui l assistent que, dans sa jeunesse, il avait accordé une grande place à de multiples pratiques de piété et que, peu à peu, tout cela s est simplifié. Aux portes de la mort, il ne lui reste qu une expérience essentielle, d ordre mystique : «Maintenant tout s efface devant une pensée unique qui domine mon âme et s impose à elle avec force, la pensée de Dieu, de Dieu seul. Je le vois, je le sens dans mon âme, d une manière confuse et un peu inconsciente il est vrai, mais je l y vois et l y sens avec une inébranlable et brûlante béthanie, un SIgnE prophétique Dans l intention du père Lataste, la fondation de Béthanie ne se limitait pas à donner une réponse à quelques femmes souhaitant être religieuses en sortant de prison. Il a, dès l origine, présenté cette fondation comme un geste prophétique. Il l a fait connaître largement pour tenter de faire bouger l opinion publique : si des femmes sortant de prison sont capables de devenir des religieuses contemplatives, au nom de quoi leur refuse-t-on la confiance élémentaire dont elles ont besoin? Depuis 1866, Béthanie poursuit sa route, à travers les aménagements rendus nécessaires par l évolution de la société et de l Église. Des communautés de sœurs continuent à porter ce témoignage d espérance radicale, en France, en Suisse, en Italie, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Lettonie. Si vous rencontrez une sœur de Béthanie, vous ne pouvez pas savoir si elle était détenue ou assistante sociale, prostituée ou avocate. Au nom de quoi, alors, se méfier? Leur vie de communauté repose sur une discrétion radicale, qui permet aux sœurs de vivre ensemble et d aborder l autre au-delà des clivages qu entraînent toujours l énoncé du statut social et le récit des réussites ou des échecs qui ont marqué une vie. Aucune situation n est désespérée Devant tous les prophètes de malheur, tous les comptables du désespoir qui ne savent voir que les rechutes, Béthanie affirme de façon discrète et modeste, mais radicale, que la confiance peut faire des merveilles. À Béthanie, aucune situation n est désespérée, l espérance est affirmée inlassablement. Et c est un signe que la société peut voir, si elle le veut bien. Tant de détenus, de personnes blessées par la vie, l ont reconnu, et ont osé changer quelque chose dans leur vie car ils ou elles avaient entendu l histoire que nous vous avons racontée ici. À vous aussi, ce signe est offert, pour vous dire que, quels que soient les échecs de votre vie, Dieu croit en vous, et qu avec vous, il peut faire des merveilles. DanS une prison américaine, aujourd hui En 1998, des détenus d une prison des États-Unis ont entendu parler du P. Lataste et de Béthanie. Enthousiasmés par cette histoire, plusieurs d entre eux ont demandé à devenir laïcs dominicains ; les cinq premiers engagements définitifs ont eu lieu en Ils sont toujours détenus, mais ils ont découvert à l école du P. Lataste qu ils avaient en eux ce qui fait les plus grands saints. Dans leur prison, ils célèbrent la liturgie des heures tous les jours, étudient la Bible et cherchent à soutenir leurs camarades les plus fragiles. S ils se sont lancés dans une telle aventure, c est parce qu ils savent que Béthanie existe. Ils n ont jamais vu une sœur de Béthanie, mais ils savent que, quelque part dans le monde, il y a des communautés dans lesquelles des femmes qui ont pu connaître le même genre d échecs qu eux ont donné leur vie à Dieu et témoignent de sa miséricorde. C est exactement cela qu avait imaginé le P. Lataste. Il n avait pas envisagé une grande congrégation, mais une simple «maison de Béthanie». Le projet était modeste, mais l ambition immense. Les Dominicaines de Béthanie, à Saint-Sulpice de Favières (Essonne). FRANCECatholique n 3309 i er juin

14 certitude. Aussi, mon âme se porte vers lui sans cesse par un acte d amour continu, un peu vague et un peu sourd il est vrai, mais plus fort que moi-même. Il se fait en moi une adoration perpétuelle de Dieu par un acte simple de mon âme, toujours le même et toujours nouveau, sans commencement, sans milieu, sans fin : c est comme un reflet, une lueur de l éternité. Il me semble que Dieu m abaisse et m anéantit lui-même devant lui pour m élever ensuite et me fixer en lui-même par une adhésion infinie à lui seul tout-puissant, tout lumière, tout Seigneur Jésus, Le père Lataste a aimé d une charité passionnée. Sa prédication de la miséricorde nous stimule à nous lancer avec audace, confiance, espérance. Dieu nous appelle tous à être saints dans l amour. Toi qui t approches de nous avec respect, nous Te bénissons pour cette fraternité de grâce qui nous rassemble en ta miséricorde. Nous Te remercions pour ce trésor caché dans le coeur de ton serviteur, et qui va être révélé au monde et dans l Église par sa béatification. Une sœur de Béthanie amour, et par un détachement absolu de tout ce qui n est pas lui. [...] Il me semble que toute mon âme, avec tout ce qui est en elle, est jetée dans le sein de Dieu et qu il ne reste plus rien en elle que Dieu, la pénétrant de toutes parts, la vivifiant, l illuminant, l embrasant, la divinisant.» Le P. Lataste a été inhumé à Béthanie, auprès de ses chères sœurs. Il repose aujourd hui dans la chapelle de Béthanie, à Montferrand-le-Château. Son procès de béatification, ouvert en 1937, est arrivé à son terme. n Samedi 2 juin h30, cathédrale Saint-Jean de Besançon : Veillée de prière avec Mgr André Lacrampe, archevêque de Besançon. Textes du P. Lataste lus par Damien Barbin, professeur au Conservatoire national supérieur d art dramatique de Paris. Prédication : fr. Jean Marie Gueullette, o.p., vice-postulateur de la cause de béatification du P. Lataste. Méditations à l orgue par le fr. Jean-Dominique Abrell, o.p., et Helena Eun-Jin Jung, dominicaine de Béthanie Venlo. Retransmission en direct sur RCF-Besançon (Radio) dimanche 3 juin 2012 À partir de 9 h30 : Marche des jeunes avec plusieurs haltes spirituelles, du couvent des Sœurs dominicaines de Béthanie, à Montferrand-le-Château, jusqu au parc des expositions Micropolis de Besançon. 15h : Célébration de la béatification au cours de la messe, au parc des expositions Micropolis. Messe présidée par le cardinal Angelo Amato, préfet de la Congrégation pour la cause des saints, assisté du cardinal Jean-Pierre Ricard, archevêque de Bordeaux, de Mgr André Lacrampe, archevêque de Besançon, et de Mgr Luigi Ventura, nonce apostolique, ainsi que de nombreux évêques. Prédication : fr. Bruno Cadoré, o.p., maître de l ordre des Prêcheurs. Avec la participation de toute l assemblée de fidèles et de chorales, des frères dominicains, des sœurs de Béthanie venues de France et d autres pays. Retransmission en direct sur KTO (télévision) et RCF Autographe du père Lataste. les 1, 2 et 3 juin 2012 «Galaxy» : un rallye original Que vivent donc les religieux et religieuses en l an 2012? En France, nous constatons une grande Les premières sœurs de Béthanie autour de la tombe du père Lataste. diversité de communautés : c est une véritable galaxie. L idée est donc d entrer dans cette galaxie des sœurs et d en découvrir quatre planètes, du 1 er au 3 juin Quatre communautés religieuses à découvrir en un week-end pour chaque équipe. Dix voitures de couleurs différentes sillonneront l Est de la France à la rencontre des religieux et religieuses dans leurs communautés! Samedi 29 Septembre 2012 À l église paroissiale de Cadillac et à l église Saint-Paul de Bordeaux : adoration du Saint-Sacrement, en mémoire de l adoration vécue par les détenues de Cadillac autour du père Lataste au cours des retraites de septembre 1864 et dimanche 3 Septembre 2012 À Cadillac : conférences sur le père Lataste, l actualité de son message, le déroulement du procès de béatification, par le frère Jean-Marie Gueullette, vice-postulateur de la cause, et Sr Pia-Elisabeth, prieure générale de Béthanie. À Cadillac : dévoilement des plaques commémoratives sur la maison natale du père Lataste et sur la maison aux colonnes, construite par son père et où il séjournait lors de ses prédications en prison. Le nom du père Lataste sera également attribué à une rue de Cadillac. À Cadillac, dans le parc du château des ducs d Épernon : messe d action de grâce du diocèse de Bordeaux pour la béatification du père Lataste. Messe présidée par le cardinal Ricard, archevêque de Bordeaux. QUELQUES ouvrages Père Lataste, Prêcheur de la Miséricorde, textes présentés par J.-M. gueullette, o.p., Paris, Éditions du Cerf, J.-M. gueullette, Ces femmes qui étaient mes sœurs. Vie du père Lataste, apôtre des prisons, Paris, Éditions du Cerf, Mgr gérard Daucourt, Le Message du père Lataste et des Dominicaines de Béthanie, Éditions Le livre ouvert, M. et o. Longueira, Prier quinze jours avec le père Lataste, Nouvelle Cité, avril PoUr rencontrer UNE CoMMUNAUTÉ DE BÉTHANiE Maison généralice, route de guillerville, Saint-Sulpice-de-Favières. Tél. : Couvent de Béthanie, 21, rue de Mont, Montferrand-le-Château. Tél. : (Chapelle Lataste) 14 FRANCECatholique n 3309 I er juin 2012

15 vatican Le 24 mai, le conseil d administration de l Institut pour les œuvres de religion (banque du Vatican) a démis de ses fonctions son président, le banquier italien Gotti Tedeschi, 67 ans, «pour avoir omis de remplir diverses obligations fondamentales». L'hypothèse la plus courante est qu'il y a un conflit au Vatican sur la meilleure méthode pour que les circuits financiers de l'église obtiennent le plein agrément des autorités européennes (inscription sur la «liste blanche»). Par ailleurs, le même jour, Paolo Gabriele, citoyen du Vatican, majordome du Pape, a été arrêté et mis à la disposition des autorités judiciaires du Vatican qui le soupçonnent d'être à l'origine de la diffusion publique de nombreux documents confiden tiels sur le gouvernement du Vatican. serbie L'assemblée des évêques de l'église orthodoxe serbe a étudié récemment le programme des festivités œcuméniques du 1700 e anniversaire de l édit de Milan qui seront organisées en 2013 à Nis, ville de naissance de l'empereur Constantin, dans le sud de la Serbie actuelle. Il a été prévu l'édification à Nis d'une croix haute de 80 mètres. En revanche l'invitation de Benoît XVI qui avait été évoquée en 2010 par le patriarche Irénée de Belgrade et confirmée par le président Tadik n'a pas été mise à l'ordre du jour. Les querelles entre orthodoxes serbes et catho liques croates à propos du rôle de l'église catholique dans les massacres de Serbes lors la der nière Guerre mondiale sont la cause alléguée de cet ostracisme. vietnam Quatre étudiants catholiques du diocèse de Vinh qui compte catholiques (pro vince du Nghê An au Nord Vietnam), arrêtés l'été dernier, ont été condamnés le 24 mai par un tribunal «populaire» pour «propagande antigouvernementale». Antoine Chu Manh Son a été condamné à 36 mois de prison et à 12 mois de résidence surveillée. Antoine Dâu Van Duong a été condamné à 42 mois de prison et à 18 mois de résidence surveillée. Pierre Trân Huu Duc devra subir 39 mois de prison et 12 mois de résidence surveillée. Jean Baptiste Hoang Phung a été condamné à (seulement!) 24 mois de prison avec sursis et à 36 mois de mise à l épreuve. Tous ont nié avoir eu connaissance des faits qui leur étaient reprochés et n'ont donc pas pu préparer leur défense. (Églises d'asie 25/05/2012) pakistan Un groupe d extrémistes a fait irruption dans le quartier chrétien d Essa Nagri, à tempête au vatican Le Vatican attire donc l attention sur son petit territoire, pour des motifs, à première vue, déconcertants. On évoque l affaire Wikileaks à juste raison, comme élément de comparaison. L administration du saint-siège est bien l objet d une opération de déstabilisation, qui s explique par la trahison évidente de membres de l entourage du pape, qui ont livré à la presse et notamment à un journaliste d extrême-gauche des documents confidentiels, sortis du bureau de benoît Xvi. L enquête en cours a révélé la responsabilité de pao lo Gabriele, majordome du saint-père, donc l homme dont la fonction même exigeait la plus stricte discrétion. La presse italienne cite d autres noms dont celui d une femme. On ne tardera pas probablement à nous livrer les tenants et les aboutissants de cette triste affaire. Que veulent donc ces gens, dont on nous dit qu ils agiraient pour de nobles motifs et même dans l intérêt du saint-père? signaler des dysfonctionnements graves dans l administration pontificale, mettre en évidence des pratiques contraires à l esprit de l Église? personnellement, je suis disposé à entendre toutes les explications, mais je persiste à m étonner des procédés employés. selon un vieux précepte (dont Luther s était emparé), il est toujours bon d en appeler du pape mal informé au pape mieux informé. et pour cela, il doit bien exister des relais normaux ou raisonnables pour présenter ses doléances à l intéressé lui-même. mais l indélicatesse à son égard, la trahison même sont injustifiables eu égard à la personne de benoît Xvi. On comprend que ce dernier se déclare déconcerté et choqué par l attitude de celui qui était le plus proche de ses familiers. par ailleurs, les institutions d Église ne sont pas indemnes des défauts des institutions humaines, même si on préférerait qu elles soient particulièrement exemplaires. Les problèmes peuvent s aggraver du fait même de la nature d une autorité ecclésiale qui cumule des soucis temporels et des soucis spirituels. mais ce n est pas la première fois que la barque de saint pierre est soumise au tangage. elle en a vu bien d'autres dans des périodes encore plus tourmentées. il reste à souhaiter que benoît Xvi, qui est un incomparable pasteur, soit aidé dans son gouvernement, par des collaborateurs compétents, efficaces et en accord profond avec les finalités de leur mission. n Gérard Leclerc Karachi, ouvrant le feu et blessant trois chrétiens, qui ont tous été hospitalisés. Les terroristes ont également touché l église adventiste du septième jour et l église Saint Luc. Quelques jours plus tard l'ensemble d'une famille catholique a été égorgé au Punjab (FIDES 27/05/2012) panama L Église catholique est l institution qui jouit de la plus grande crédibilité auprès des Panaméens selon les résultats d un sondage. À la question «Quelle est l institution dans laquelle vous avez le plus confiance», l Église catholique a reçu 64,8% des préférences. (Églises d'asie 16/05/2012) FRANCECatholique n 3309 I er juin

16 lectures LA BIBLE DES PEUPLES / ÉD. DU JUBILÉ Dimanche de la sainte trinité (année B) alta trinitas par le Père Michel Gitton Dimanche Jésus envoie ses apôtres Les onze disciples allèrent en Galilée, à la montagne que Jésus leur avait indiquée. 17 En le voyant ils se prosternèrent, mais certains gardaient des doutes. 18 Alors Jésus s approcha et leur dit : «Tout pouvoir m a été donné au ciel et sur la terre. 19 Allez donc et faites-moi des disciples de toutes les nations. Vous les baptiserez au nom du Père et du Fils et de l Esprit Saint, 20 et vous leur enseignerez, pour qu ils l observent, tout ce que je vous ai ordonné. Voici que je suis avec vous tous les jours jusqu à la fin du temps.» Oui, nous sommes monothéistes, nous croyons en un seul Dieu, créateur du ciel et de la terre. Notre dévotion ne s éparpille pas entre plusieurs petits chefs, qui se partageraient l univers et seraient concernés par l un ou l autre de ses aspects. Le Dieu qui préside à notre vie personnelle n est pas différent de celui qui régit le ciel et la terre. Un seul projet conçu dans l intimité du Dieu Amour préside à la vie du monde, du commencement à la fin. Tout vient de Lui, tout est par Lui, tout est pour Lui. Mais Dieu est encore plus grand que cela, plus grand en tout cas que nous ne sommes portés à le concevoir. Il n est pas le Big Boss, enfermé dans son bureau du ciel, et communiquant avec son personnel par circulaires. Non, il ne se compare pas à nos grandeurs et à nos élévations, qui deviennent vite si petites dès qu il paraît, Lui, le Roi du ciel. Il nous dépasse aussi par son unité qui est bien plus dense que toutes celles que nous connaissons par ailleurs : c est une unité qui n est pas une singularité, c est l unité de trois personnes qui sont Dieu, dans l'indicible embrassement de leur don mutuel. Nous, nous voyons l unité dans tel objet posé là sur la table, isolé, solitaire, ou encore à travers un pouvoir qui, pour s exercer souverainement, ne peut accepter aucun partage. L unité si pleine, si riche, si débordante, qui existe en Dieu est d un tout autre ordre, c est l unité d un seul amour. Non pas l accord aléatoire entre trois individus qui auraient leur vie chacun de leur côté, mais l accord parfait entre ceux-là qui n existent que l un pour l autre, l un par l autre, dont l être même est d aimer. Dieu EST amour. Il n est que communion. Ceux qui nous accusent d avoir transposé sur Dieu les modèles (familiaux ou autres) qui existent chez nous sont bien loin d avoir compris ce que nous avons reçu de la Tradition de l église. La Trinité ne fait appel aux relations existant entre nous que pour les déplacer. où a-t-on vu un père du même âge que son fils? quel est cet engendrement qui n est pas celui d un jour, mais de toujours? où a-t-on vu une filiation sans maternité? Saint Jean nous parle du Verbe et pas seulement du Fils, l épître aux Hébreux nous dit «empreinte», «rayonnement», signe que les relations entre les personnes divines ne se disent pas seulement sur le modèle de la famille et qu il faut plusieurs approches pour tenter d exprimer l inexprimable. Et si nous ajoutons le Saint-Esprit, nous voyons bien que notre notion même de personne en est toute bousculée : «Esprit», comme si tous les trois ne l étaient pas («Dieu est Esprit»)! «Saint», comme si tous les trois ne méritaient pas ce qualificatif! Et pourtant, il y a bien, dans le concert des personnes divines, ce troisième, dont Jésus peut dire : «Quand 9 e Semaine du Semaine de la «Source vive de tout bien» par le Père Michel Gitton de la Sainte Trinité [3 juin] 1. Jésus qui nous a révélé les secrets de Dieu (lecture du Deutéronome). Adorons le Verbe incarné qui nous fait connaître le Père et l Esprit. Point spi : ayons soif de mieux connaître les secrets du Dieu Vivant. 2. Jésus qui nous permet de nous exprimer avec ses mots devant notre Père du ciel (lecture de la lettre de saint Paul aux Romains). Adorons le Fils qui seul peut dire vraiment : Abba! Point spi : redisons avec joie la Prière du Seigneur. Il viendra, Lui (au masculin et pas au neutre) l Esprit de vérité, Il vous enseignera tout.» Infiniment élevée au-dessus de nos modèles et de nos expériences, la Sainte et Indivisible Trinité les éclaire tous. Car, étant faits à l image de Dieu (et pas l inverse!), il y a chez nous quelque chose qui consonne avec l être divin. Si nous sommes fondamentalement bâtis pour une communion personnelle avec d autres êtres humains, si nous ne trouvons notre bonheur qu en partageant le meilleur de nous-mêmes avec un ami ou un conjoint, si nous pouvons donner la vie en aimant, c est bien qu il y a dans notre cœur un écho de l être trinitaire de Dieu. Mais, loin que nous puissions remonter de nous à lui par une transposition hasardeuse qui ne serait bien souvent qu une idolâtrie, c est lui qui nous révèle à nousmême, lui qui nous permet d échapper aux pièges de la possession et de l orgueil qui défigurent cette image de lui présente en nous. Bonne fête de la Trinité! n Dimanche 3 juin - La Sainte Trinité Première Lecture : Deutéronome , Psaume : , 9, 18-20, 22 Deuxième Lecture : Romains Évangile : Matthieu FRANCECatholique n 3309 I er juin 2012

17 Temps ordinaire 3. Jésus qui nous donne accès à la vie de la Trinité dans le saint baptême (lecture de l évangile de saint Matthieu). Adorons le Grand Prêtre qui nous qualifie pour officier devant la Trinité. Point spi : rendons grâce pour notre baptême. Lundi [4 juin] : les vignerons homicides (Marc 12, 1-12). 1. Jésus, témoin du dessein bienveillant du Père, révélant sa bonté sans arrièrepensées, son attitude désarmée devant le mal. Adorons le Fils, tout recueilli dans le dessein du Père, adorons l Agneau immolé dès la fondation du monde. Point spi : n imaginons jamais de mauvaise intention de la part de Dieu notre Créateur. 2. Jésus qui sait l horreur du péché, l absurde entêtement de l homme, la volonté de tuer, d en finir. Adorons l Innocent, recevant en plein visage les injures et les crachats. Point spi : ne nous conduisons pas en propriétaire des dons de Dieu. 3. Jésus qui est la pierre rejetée des bâtisseurs, promise à être la pierre d angle, retournant la révolte des hommes en occasion d entrer humblement dans les chemins de la miséricorde. Adorons Celui qui sera un jour la pierre d angle de toute l humanité réconciliée. Point spi : gardons l espérance que l humanité soit un jour meilleure. Mardi [5 juin] : l impôt dû à César (Marc 12, 13-17) 1. Jésus si prodigieusement intelligent face à la bêtise du monde, Jésus qui échappe à tous les pièges, par la justesse et la profondeur de son propos. Adorons la Sagesse incarnée, qui se rit de nos manœuvres. Point spi : ne doutons pas que ce que nous avons à faire pour Dieu soit cohérent, même si nous ne le voyons pas maintenant. 2. Jésus qui nous apprend à rendre à Dieu ce qui lui revient, et qui laisse à l autorité de ce monde son champ d action. Adorons le Serviteur fidèle, qui se laisse traîner devant Pilate. Point spi : loyauté sans illusion pour les choses de ce monde. 3. Jésus qui voit en nous la vraie monnaie que Dieu a frappée, qui a mis en nous sa marque de fabrique. Adorons l Image du Dieu invisible, à l image de qui nous avons été faits. Point spi : respectons l image de Dieu que nous portons. Mercredi [6 juin] : la femme aux sept maris (Marc 12, 18-27) 1. Jésus qui assiste désolé à cette méconnaissance de la dignité du lien conjugal. Adorons le véritable époux, qui ne laissera pas son épouse veuve et sans enfants. Point spi : ne parlons pas vulgairement de l amour. 2. Jésus, qui sait l absurdité des limites que nous mettons à la toute-puissance de Dieu. Adorons le Fils, témoin de la puissance de Dieu, qui vit dans la confiance sans limite à son Père source de vie. Point spi : ne spéculons pas sur les choses divines à partir de nos impossibilités humaines. 3. Jésus, qui a conscience d accomplir toute l histoire des Patriarches : oui, Abraham, Isaac et Jacob attendent de voir son jour! Adorons Celui qu a vu Abraham, Celui qui brillait dans le Buisson Ardent. Point spi : prions pour nos ancêtres. Jeudi [7 juin] : le grand commandement (Marc 12, 28-34) 1. Jésus qui sympathise avec la recherche sincère des hommes de bonne volonté, qui salue leur travail et reconnaît leur effort. Adorons la Sagesse qui a mis dans le cœur de l homme une trace du vrai et du juste. Point spi : osons interroger Jésus et écouter sa réponse. 2. Jésus qui seul peut unir en Lui à ce point l amour de son Père et l amour des hommes. Adorons le Fils bien aimé, qui se donne à nous par amour de Son Père. Point spi : ne mettons pas d opposition là où Dieu veut que nous fassions tout ensemble. 3. Jésus qui s est fait notre prochain, lui qui vient de si loin pour nous sauver. Adorons notre Frère en humanité, plus proche de nous que nos plus proches. Point spi : reconnaissons l éminente dignité de ce visage banal et anonyme que nous croisons. Vendredi [8 juin] : le Messie fils de David (Marc 12, 35-37) 1. Jésus qui «habite» les écritures, les connaît si profondément, les fait chanter comme un merveilleux instrument. Adorons le Verbe qui a un écho dans toutes les écritures Point spi : ne regardons jamais ces textes comme s ils n avaient rien à nous dire de neuf. 2. Jésus qui s est inscrit dans la lignée de David, qui se sait son fils, au-delà des lignées lamentables issues de lui. Adorons le vrai Fils de David, adorons sa divine «mansuétude». Point spi : n ayons pas honte de nos origines. 3. Jésus qui n a rien perdu de sa transcendance, qui est aux côtés du Dieu Saint alors qu il s est fait l un de nous. Adorons Celui que le Père a engendré avant l aurore des temps. Point spi : apprenons à être tout petits devant Dieu. Samedi [9 juin] : le scribe et la pauvre veuve (Marc 12, 38-44) 1. Jésus qui ne nous est pas à charge, qui n a pas voulu faire peser sur ses disciples un joug trop lourd, qui arrive porteur d une invitation toute simple. Adorons le Maître très humain, doux et humble de cœur, qui n éteint pas la mèche qui fume. Point spi : fuyons le rigorisme qui durcit les contours de la volonté de Dieu. 2. Jésus qui voit la réalité des dons que nous faisons, qui sait le prix de nos sacrifices. Adorons l Ami attentif qui voit ce que nous faisons en secret. Point spi : n étalons pas nos pseudomérites. 3. Jésus qui s est donné jusqu à la dernière goutte de son sang, qui n a rien réservé. Adorons l Agneau immolé et toujours vivant. Point spi : répondons tout de suite «oui» à Jésus. n FRANCECatholique n 3309 I er juin

18 Église en détresse entretien AVeC Mgr KYrillOs Quel espoir en Ég Le 25 mai dernier au soir, la cathédrale Notre-Dame de Paris était remplie d'une foule compacte pour assister à la quatrième «Nuit des témoins» organisée par l'aide à l'église en Détresse, soirée de prière où le Père Daniel-Ange nous fit égrener le chapelet des noms de tous ceux qui ont été tués en haine de la foi au cours de l'année écoulée. Quatre personnalités hors du commun y firent des interventions à la fois émouvantes et solides : Paul Bhatti, responsable des minorités religieuses au Pakistan (frère de Shahbaz Bhatti, assassiné le 2 mars 2011), le cardinal Zen, évêque émérite de Hong Kong, Mgr Kyrillos William, évêque d Assiout en Égypte et vicaire patriarcal des coptes-catholiques, et Mgr Louis Sako, archevêque de Kirkouk en Irak. Ce dernier adressa à l'assistance ce message qui donnait tout son sens à la soirée : «Le meilleur moyen que vous avez, ici en Occident, pour nous aider là-bas à l'orient, pour nous redonner du courage, c'est de nous montrer des Églises pleines et surtout pleines de jeunes, comme je constate ici ce soir» Le lendemain, le parvis de Notre-Dame, qui était orné de palmiers comme symboles des «palmes du martyre», voyait de nombreuses autres personnalités s'engager pour la liberté religieuse. Faute de pouvoir rendre compte de tout, nous publions cette semaine un entretien avec Mgr Kyrillos et un autre avec le cardinal Zen. G. coustenoble Mgr Kyrillos lors de son intervention sur le parvis de Notre-Dame. propos recueillis par Denis LENSEL n Comment considérez-vous l'avenir pour les coptes? Mgr Kyrilllos : Nous attendons le résultat final des élections à la présidence. Il est impossible de prévoir à l'avance si cela nous permettra enfin d'échapper à certaines discriminations. Actuellement, tous les yeux sont ouverts et il n'est pas possible de faire des choses en cachette. Les chrétiens n'ont plus peur de parler. Les manifestations, les cris de protestation autour de la cathédrale de nos frères orthodoxes, qui représentent la majorité des coptes, ont changé les choses. Depuis la révolution on sort dans la rue, on ose s'exprimer publiquement et tout le monde nous voit, notamment la presse et les médias. n La répression a-t-elle été violente? Non, pas tellement. Les événements brutaux qu'il y a pu avoir viennent de la part de quelques extrémistes et ne sont pas la règle. Les premiers jours de la révolution, sur la place Al-Tharir, on voyait bien chrétiens et musulmans protester ensemble et se protéger mutuellement. 18 FRANCECatholique n er juin 2012

19 ypte? et Grégoire COUSTENOBLE n Et parmi la population musulmane en Égypte et particulièrement au Caire, y a-t-il des gens qui soutiennent la liberté des chrétiens? oui. Même en province. Je suis allé à Assiout et il y avait quelques problèmes. un prêtre a été retrouvé mort dans son appartement et il n'y avait pas de raisons confessionnelles là-derrière. Mais certains fanatiques des deux côtés auraient brûlé Assiout en ce temps-là. Nous avons réagi avec prudence. Nous nous sommes rencontrés entre responsables religieux et avons décidé de nous rencontrer plus fréquemment et de façon publique. Nous avons alors fait des réunions dans des églises et des mosquées et avons parlé. cela a entraîné une atmosphère de paix. J'ai même pu organiser une prière commune entre chrétiens (protestants, catholiques et orthodoxes) et musulmans pour le jour de l'an où nous avons prié ensemble pour la paix de l'égypte. en sortant nous avions les larmes aux yeux. ce type d'expérience nous prouve qu'il est possible et qu'il faut trouver des moyens d'installer une atmosphère pacifique. n Est-ce qu'on peut espérer voir des chrétiens accéder à certaines responsabilités politiques? c'est justement ce que promettent tous les candidats. et nous observons les sondages qui semblent prometteurs à cet égard. Auparavant les chrétiens ne pouvaient être ni directeur d'université, ni gouverneur, ni préfet de police Aujourd'hui on parle beaucoup de tout ça, plusieurs intellectuels musulmans ont abordé le sujet et conviennent que les chrétiens sont discriminés et qu'il y a là une injustice manifeste. n La justice évolue-t-elle aussi? c'est aussi un problème. on a noté avec tous ces événements et ces périodes de violence, que personne n'a été condamné et on n'a pas découvert qui était derrière tout ça. Il y a eu des enquêtes mais elles n'ont mené à rien. si les premiers avaient été condamnés, peut-être que les autres auraient réfléchi à deux fois avant d'agir. ce sont des extrémistes et ils ne sont pas la règle mais ils existent néanmoins. n Peut-on dire que la majorité de la population en Égypte est tolérante? oui, et nous comptons beaucoup sur la mosquée d'al-azhar, l'islam modéré et le grand imam Mohamed Ahmed al-tayeb, un homme pieux, sage et prudent. outre ses déclarations sur la liberté qui nous ont plu à tous, il a pris l'initiative, avec le pape chenouda juste après les événements, de ce qu'on appelle «la maison de la famille», au caire, où dirigeants chrétiens et musulmans se rencontrent régulièrement pour résoudre les problèmes avant qu'ils ne naissent. et à Assiout nous avons une branche de cette institution, qui est très active. on a pu résoudre plusieurs problèmes confessionnels. À Assiout, où je suis l'un des dirigeants avec différents chefs musulmans, on a une vingtaine de personnes qui ont été choisies et nommées par les autorités : des hommes sages, des intellectuels, des professeurs de l'université d'assiout. Nous avons réuni de petites commissions pour pouvoir répandre cet esprit un peu partout dans la province. n Qu'en est-il des frères musulmans? Ne sont-ils pas une menace pour les intellectuels de toutes opinions? concernant les frères musulmans ils ont évolué, ils se sont mis à s'occuper de politique, ils ont donc changé de ton. Mais depuis le début même, nous avons de bonnes relations avec eux. À Assiout, même avant le début des élections, ils venaient nous rendre visite. Nous avons aussi une très importante commission Justice et paix, qui organise des soirées culturelles dont la majorité des invités sont des musulmans et parmi eux des frères musulmans. Ils apprécient beaucoup ce travail et cela aide à changer les mentalités, à favoriser un climat de dialogue dont tout un chacun bénéficie. n Pouvez-vous dire quelques mots sur le rôle social de l'église? Il y a beaucoup d'initiatives sociales de l'église, de la part de grands organismes comme caritas, l'association de la Haute-Égypte et de chaque diocèse qui a un bureau diocésain travaillant pour le développement et la promotion de la personne humaine qui travaille pour tous, chrétiens et musulmans. Il y a les associations sanitaires comme les dispensaires qui sont d'ailleurs fréquentés par des musulmans plus que par des chrétiens car ils sont proportionnellement plus nombreux. Tout comme dans les écoles chrétiennes. cela permet des liens entre confessions et c'est surtout porteur d'espoir pour l'avenir. Quand certains de ces jeunes seront devenus dirigeants, ils sauront peut-être un peu mieux ce qu'est l'église. car il y a aujourd'hui trop d'ignorants ou de mal intentionnés qui disent que les églises et les monastères sont pleins d'armes, sans trouver personne pour les contredire. Mais venez voir, il n'y a que les armes de l'amour et de la prière. n Favoriser un climat de dialogue dont tout un chacun bénéficie ( FRANCECatholique n er juin

20 Église en détresse entretien AVeC le CArdinAl zen Halte aux compr propos recueillis Le cardinal Zen, ancien archevêque de Hong Kong, était à Paris la semaine dernière. Il a donné un entretien plutôt explosif à la revue «Églises d'asie», donc voici un extrait. On pourra en trouver le texte complet sur Internet. n Églises d Asie : Le 24 mai, Benoît XVI appelait les catholiques du monde entier à unir leurs prières à celles de tous les catholiques de Chine. Pouvez-vous nous dire la signification de cet appel? Cardinal Zen Ze-kiun : Le Saint- Père croit véritablement au pouvoir de la prière. Le 18 avril, lors de l audience générale du mercredi place Saint- Pierre, Benoît XVI a parlé de la prière en faisant référence à l Église primitive. Évoquant le passage des Actes des apôtres où Pierre et Jean ont été arrêtés pour avoir réalisé des miracles puis ont été relâchés, le Saint-Père a rappelé que les membres de l Église primitive ne se sont pas mis à discuter entre eux de ce qu il fallait faire, des manœuvres à mettre en place, de la manière dont ils devaient faire face à ce qu il faut appeler une persécution ; ils se sont mis à prier, à prier ensemble, afin d être en mesure de rendre témoignage de la vérité. [...] En se référant ainsi aux Actes des apôtres, le Saint-Père indique la place qu il donne à la prière et invite tout un chacun à faire de même. n Peut-on appliquer cette référence à l Église catholique en Chine aujourd hui? Oui, c est plus qu évident. La persécution se fait même de plus en plus réelle et concrète. Il n y a sur ce point aucune amélioration de la part du gouvernement. Ils recourent à des méthodes d autant plus dangereuses qu elles sont plus adroites, car ils ne font pas que menacer les personnes, ils les induisent en tentation. Ils ne veulent pas faire des martyrs, ils veulent produire des renégats. Pour l Église, c est donc bien pire. Ils ont les moyens de tenter les personnes, qu elles soient bonnes, timides ou faibles, et de les amener à leur obéir. Ces moyens sont l argent bien sûr, mais aussi le prestige, les honneurs ou une position dans la société. Face à cela, le Saint-Père a institué la journée de prière du 24 mai ; c est un fait unique et inédit qui dit bien à quel point le souci de l Église en Chine habite le pape Benoît XVI. [...] En 2007, lorsque le pape Benoît XVI a publié sa Lettre aux catholiques de Chine, la réaction du gouvernement chinois a été négative. Pékin ne voulait pas admettre que le Saint-Siège insinue que l Église en Chine était persécutée par les autorités civiles. Par exemple, après la publication de la lettre papale, nous avons voulu à Hong Kong organiser un pèlerinage à Shanghai pour le 24 mai. Mais les autorités chinoises ne nous ont pas autorisés à le faire. Depuis cette date, durant tout le mois de mai, tous les pèlerinages à Sheshan sont interdits aux groupes qui ne sont pas de Shanghai. [...] n Vous dites que la Commission vaticane pour l Église en Chine doit changer sa politique... Depuis 2007, les critères sont clairs : ils ont été posés par la lettre du Saint- Père aux catholiques de Chine. La lettre est claire, elle est publique et elle est disponible en différentes langues. Tout le monde peut donc s y référer. [...] La lettre du pape est un modèle d équilibre entre les principes de l Église, de l Église une, sainte, catholique et apostolique, et un nécessaire souci pastoral envers les personnes qui ont commis des erreurs, et même envers le gouvernement chinois. Mais la netteté des propos du Pape n est pas appréciée par tous dans l Église où les héritiers de ce qu on a appelé l Ostpolitik sont toujours présents. Pour ces héritiers, le maître mot est le «compromis». n Aujourd hui, où en sommes-nous précisément? En comparaison de 2007, la situation s est détériorée du fait justement de ce souci permanent du compromis. Un exemple : à l approche de la Huitième Assemblée nationale des représentants catholiques, la Commission vaticane pour l Église en Chine avait obtenu que le communiqué qui rend compte de ses travaux soit particulièrement clair, dans le sens où il était dit aux évêques de Chine que leur participation à cette Huitième Assemblée n était pas possible. Le gouvernement chinois avait déjà par deux fois repoussé la tenue de cette assemblée. On pouvait donc espérer que les évêques réagiraient et 20 FRANCECatholique n er juin 2012

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque!

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! 4 Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! Objectifs : En cette 4 ème catéchèse, nous voulons faire découvrir que, par le baptême, Jésus nous a rassemblé e s dans la communauté

Plus en détail

Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir.

Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir. Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir. 2 Dieu vous aime et il tient ses promesses. Depuis que Dieu a fait le monde, il a promis de prendre

Plus en détail

On parle beaucoup aujourd hui de

On parle beaucoup aujourd hui de Couverture Noël: une reconnaissante dépendance du Christ Le message de Sa Grâce Rowan Williams, archevêque de Canterbury, pour les lecteurs de 30Jours On parle beaucoup aujourd hui de ceux qui préfèrent

Plus en détail

HOMELIE FETE IMMACULEE CONCEPTION ILE BOUCHARD

HOMELIE FETE IMMACULEE CONCEPTION ILE BOUCHARD 1 HOMELIE FETE IMMACULEE CONCEPTION ILE BOUCHARD 8décembre 2012 C est une joie de pouvoir célébrer la fête de l Immaculée Conception, particulièrement ici à l Ile Bouchard, en ce 8 décembre. Cette fête

Plus en détail

Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre

Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre Dernier temps fort de notre année autour de : Une Eglise qui prie et qui célèbre.nous vous proposons de

Plus en détail

Lève-toi et marche...

Lève-toi et marche... Lève-toi et marche... Salut! Te voilà EN ROUTE AVEC Avec qui? Avec l Esprit Saint, car tu l as reçu pour apprendre à devenir davantage l ami e de Jésus. Plus tu accueilles l Esprit Saint, plus il t aide

Plus en détail

SÉMINAIRE DE PARIS. Devenir prêtre Pourquoi pas moi?

SÉMINAIRE DE PARIS. Devenir prêtre Pourquoi pas moi? SÉMINAIRE DE PARIS Devenir prêtre Pourquoi pas moi? Être prêtre du diocèse de Paris 571 C est le nombre de prêtres du diocèse de Paris en activité. 2 Quel est le rôle d un prêtre à Paris? Après son ordination,

Plus en détail

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail

Mardi 29.01-08:17 Besançon : Les alcooliques anonymes de Franche Comté organisent leur 25è convention régionale

Mardi 29.01-08:17 Besançon : Les alcooliques anonymes de Franche Comté organisent leur 25è convention régionale Mardi 29.01-08:17 Besançon : Les alcooliques anonymes de Franche Comté organisent leur 25è convention régionale Doubs - Besançon Les alcooliques anonymes de Franche Comté organisent ce weekend leur 25è

Plus en détail

Ouvrons nos portes! Nos amours de famille nous ouvrent à quelque chose d IMMENSE, quelque chose qu on ne peut même pas imaginer

Ouvrons nos portes! Nos amours de famille nous ouvrent à quelque chose d IMMENSE, quelque chose qu on ne peut même pas imaginer Pour un Québec Famille Ouvrons nos portes! Nos amours de famille nous ouvrent à quelque chose d IMMENSE, quelque chose qu on ne peut même pas imaginer Semaine Québécoise des Familles Célébration du 9 mai

Plus en détail

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR LE NIVEAU ÉLÉMENTAIRE Avent Année B Une grande AVENTure Semaine 1 Seigneur Jésus, le temps de l Avent est un chemin, une aventure, que nous faisons en ta compagnie pour bien nous

Plus en détail

Actederéconciliation LesJésuitesduCanadaAnglophone LePèreWinstonRye,S.J. LesJésuitesduCanadaAnglais Commissiondevéritéetréconciliation ÉvénementnationaltenuauQuébec Montréal,le25avril2013 Permettez-moidecommenceraujourd

Plus en détail

Rapport de fin de séjour Bourse Explora Sup Stage à San Francisco

Rapport de fin de séjour Bourse Explora Sup Stage à San Francisco UNIVERSITE PIERRE MENDES FRANCE Rapport de fin de séjour Bourse Explora Sup Stage à San Francisco Du 2 mai au 8 juillet. 2 P a g e a) Vie pratique : Logement : A San Francisco, je logeais dans une résidence

Plus en détail

Louis et Zélie Martin

Louis et Zélie Martin Louis et Zélie Martin Qu ont-ils fait de si extraordinaire pour être béatifiés le 19 octobre 2015? Sommaire : 1. Les époux Martin, qui sont-ils? 2. Texte à trou / texte à trou réponses 3. Création d un

Plus en détail

Déclaration au personnel et à l Eglise

Déclaration au personnel et à l Eglise Déclaration au personnel et à l Eglise Dans quelques instants, je vais présenter un communiqué concernant les suppressions de postes et autres réductions de dépenses nécessaires. Avant tout, je suis profondément

Plus en détail

Prière des enfants pour la sainte communion

Prière des enfants pour la sainte communion Prière des enfants pour la sainte communion Remarques préalables : ne sous-estimons pas les enfants ; sachons que la grâce du saint baptême les habite. Nous proposons toutefois quelques prières pour eux.

Plus en détail

Guide du parent accompagnateur. Préparation à la Confirmation. Guide d animation Partie III : Annoncer

Guide du parent accompagnateur. Préparation à la Confirmation. Guide d animation Partie III : Annoncer Guide du parent accompagnateur Préparation à la Confirmation Guide d animation Partie III : Annoncer 2 Partie III : Annoncer (Parents/jeunes à la maison) Semaine #9 : (à la maison) Nous faisons un retour

Plus en détail

Évangile Lu Ma Me Je Ve Sa Di Édito, Manière de..., Au coeur du monde, A la maison

Évangile Lu Ma Me Je Ve Sa Di Édito, Manière de..., Au coeur du monde, A la maison du lundi 4 au dimanche 10 janvier 2016 n 372 > vers le baptême du Seigneur Évangile Lu Ma Me Je Ve Sa Di Édito, Manière de..., Au coeur du monde, A la maison vers Dimanche n 372 www.versdimanche.com page

Plus en détail

Vers toi Tim Project 2007

Vers toi Tim Project 2007 Vers toi Tu me sondes et me connaît, Tu sais tout de moi, non rien ne t est caché Chaque jour tu éclaires ma vie Tu gardes mes pas, tu me conduis Je veux te louer C est vers toi que je me tourne, Tu m

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Partir un an à l étranger

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Partir un an à l étranger ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE Niveau B2 Partir un an à l étranger Le dossier comprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - le document support Auteurs-concepteurs : Stéphanie Bara, Isabelle

Plus en détail

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012 Stage 2012 Grenoble Ecole de Management Stage 2012 I. Vie pratique Il y a six ans, Rotary International m a donné l opportunité d aller étudier un an à l étranger. Cette expérience a été la plus enrichissante

Plus en détail

Liturgie pour enfants

Liturgie pour enfants Liturgie pour enfants Liturgie pour enfants Semaine québécoise des familles du 11 au 18 mai 2014 Nous vous proposons deux liturgies de la Parole selon les textes des Évangiles du dimanche choisi. On évoquera

Plus en détail

p. 50 Expliquer aux enfants qu ils devront faire cette page à la maison avec papa ou maman.

p. 50 Expliquer aux enfants qu ils devront faire cette page à la maison avec papa ou maman. Catéchèse 6 Pages 48 à 56 À prévoir avant la catéchèse Coin de prière avec Bible et cierge (briquet pour allumer le cierge) Un manuel pour chaque enfant Signets avec les devoirs à faire à la maison Hosties

Plus en détail

Dimanche de la Fête des pères

Dimanche de la Fête des pères Diocèse de Rimouski Dimanche de la Fête des pères 17 juin 2007 ---------------------------------------------------------------------------------------------------- Les Services diocésains de la Formation

Plus en détail

Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint

Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint 1 Esprit Saint, que fais-tu dans le cœur des personnes? 2 Le 3 ème CLIC nous a donné des indices en provenance de la Bible

Plus en détail

Et pourtant, pourtant quelle puissance vit en moi, quelle puissance tu as pour moi!

Et pourtant, pourtant quelle puissance vit en moi, quelle puissance tu as pour moi! 1 Lecture : Ephésiens 4 : 17-32 N attristez pas le St Esprit. Bonjour Cher Saint Esprit J ai décidé de prendre ma plus belle plume, plus exactement le clavier de mon ordinateur, pour t écrire une lettre,

Plus en détail

Jésus un homme rempli de l Esprit

Jésus un homme rempli de l Esprit Jésus un homme rempli de l Esprit L Esprit, qui habite en Jésus, l aide à accomplir sa mission par ses dons Comment Jésus vit et transmet les dons de l Esprit durant sa vie publique? Jésus a répandu les

Plus en détail

Guide. du citoyen. L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays!

Guide. du citoyen. L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays! Guide du citoyen L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays! Sommaire p 4 p 5 p 8 p 12 p 16 p 20 p 24 p 28 Préambule Nos noms dans la République Les grands moments de l existence Acte de

Plus en détail

Intentions De la prière Universelle

Intentions De la prière Universelle Intentions De la prière Universelle I n d e x A : B : C : D : E : F : G : H : Prier avec les saisons de la vie Pour une grand-maman Pour un grand-papa Reconnaissance pour la vie offerte par amour Pour

Plus en détail

Jubilé de la Miséricorde

Jubilé de la Miséricorde Pardonne Partage Aime Jubilé de la Miséricorde Découvre l année de la miséricorde en t amusant C est quoi un Jubilé? Qu est-ce que la miséricorde? 1 A tes crayons! 2 Qu est-ce qu un jubilé? Un jubilé est

Plus en détail

Aimer Elle avait laissé sa phrase en suspens. Je rouvris les yeux, pour voir qu elle me regardait. Elle m observait. Elle allait dire quelque chose, et guettait ma réaction. Je n avais aucune idée de ce

Plus en détail

Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées

Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées Version Facile à lire Réalisé avec le soutien de l AWIPH 1 Ce texte est une explication en Facile à lire de la Convention. Ce n est pas

Plus en détail

Elève en terminale scientifique, 2012-2013, lycée Yousssouna Bamana. Impressions à la mi-septembre, Faculté de médecine, Angers

Elève en terminale scientifique, 2012-2013, lycée Yousssouna Bamana. Impressions à la mi-septembre, Faculté de médecine, Angers Elève en terminale scientifique, 2012-2013, lycée Yousssouna Bamana Impressions à la mi-septembre, Faculté de médecine, Angers Bachir-Ahmed AHMED Bonjour, je vais vous relater ce que moi j appel : «le

Plus en détail

Service diocésain de la Catéchèse. 149 rue Jodelle 77610 La Houssaye en Brie 01 64 07 46 48 catechese@catho77.fr http:\\enfance.catho77.

Service diocésain de la Catéchèse. 149 rue Jodelle 77610 La Houssaye en Brie 01 64 07 46 48 catechese@catho77.fr http:\\enfance.catho77. Service diocésain de la Catéchèse 149 rue Jodelle 77610 La Houssaye en Brie 01 64 07 46 48 catechese@catho77.fr http:\\enfance.catho77.fr A tes crayons! 7 Allez dans la Mission du Christ Porte la Paix

Plus en détail

Le mariage en 27 questions

Le mariage en 27 questions Le mariage en 27 questions 1. Combien de temps faut-il pour préparer un mariage? L Église catholique demande aux fiancés de se présenter dans leur paroisse au moins un an avant la date souhaitée. Ceci

Plus en détail

Nous avons besoin de passeurs

Nous avons besoin de passeurs 1 Nous avons besoin de passeurs «Lier pratiques culturelles et artistiques, formation tout au long de la vie et citoyenneté» François Vercoutère Du point de vue où je parle, militant d éducation populaire

Plus en détail

JOURNAL D UN TEMOIN DEPUIS LA BELGIQUE (Roberto J. PAYRO, pour La Nación)

JOURNAL D UN TEMOIN DEPUIS LA BELGIQUE (Roberto J. PAYRO, pour La Nación) JOURNAL D UN TEMOIN DEPUIS LA BELGIQUE (Roberto J. PAYRO, pour La Nación) Bruxelles, lundi 3 août (1914) Bruxelles vient de s éveiller avec une effroyable impression. On n a appris qu aujourd hui, ce matin,

Plus en détail

4ème dimanche du Temps Ordinaire (Année B) 01 février 2009. (Deutéronome 18,15; Marc 1, 21-28)

4ème dimanche du Temps Ordinaire (Année B) 01 février 2009. (Deutéronome 18,15; Marc 1, 21-28) 4ème dimanche du Temps Ordinaire (Année B) 01 février 2009 (Deutéronome 18,15; Marc 1, 21-28) Laurent Dupont (président) ; Sylvain Caron (orgue), Yves St-Amant (chantre) Orientation de l homélie : le mystère

Plus en détail

Plus de méditations. Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande

Plus de méditations. Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande Plus de méditations «Ce que je vous commande, c est de vous aimer les uns les autres» Saint Jean emploie à plusieurs reprises cette expression, on la retrouve par exemple dans Jean 13, 34-35 : «Je vous

Plus en détail

Compte rendu du Forum 6

Compte rendu du Forum 6 FORUM 6 L ÉDUCATION COMME DIACONIE L École, lieu d éducation à la fraternité Compte rendu du Forum 6 «J ai été des années durant un très mauvais élève, un moins que rien! Un jour j ai trouvé un bon professeur

Plus en détail

AVENT: EMERVEILLEMENT, OUVERTURE DU COEUR, ACCUEIL:

AVENT: EMERVEILLEMENT, OUVERTURE DU COEUR, ACCUEIL: AVENT: EMERVEILLEMENT, OUVERTURE DU COEUR, ACCUEIL: Le mot "Avent" signifie la "venue". Le temps de l'avent désigne les semaines qui précèdent Noël: du premier dimanche de l'avent (fin novembre ou début

Plus en détail

Le Baptême de notre enfant

Le Baptême de notre enfant Le Baptême de notre enfant Baptême de notre enfant : Le à l église de Ce même jour, ils ont également reçu le baptême 1 Chers parents, Déroulement de la célébration (p 3-8) 1. Accueil et entrée dans l

Plus en détail

Bilan du sondage pour les trousses de l Avent

Bilan du sondage pour les trousses de l Avent Bilan du sondage pour les trousses de l Avent PRÉPARATOIRE 1. Très satisfaisant (1) Satisfaisant (2) Amélioration 1a 9 3 0 1b 7 5 0 1c 7 5 0 1d 9 2 0 - Bravo! Une excellente trousse pour Maternelle-Jardin.

Plus en détail

http://www.economie.gouv.fr

http://www.economie.gouv.fr PIERRE MOSCOVICI MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES http://www.economie.gouv.fr Discours de Pierre MOSCOVICI, Ministre de l Economie et des Finances Conférence de presse pour le lancement de la Banque

Plus en détail

LIVRET DE BAPTEME. Baptême de Le 26 Décembre 2004 à 11 H 15. Pierre REMERCIEMENTS

LIVRET DE BAPTEME. Baptême de Le 26 Décembre 2004 à 11 H 15. Pierre REMERCIEMENTS LIVRET DE BAPTEME REMERCIEMENTS Nous vous remercions tous chaleureusement, d avoir été présents pour partager notre joie en ce jour inoubliable et de fête : parrain, marraine, parents, grands-parents,

Plus en détail

Évangile Lu Ma Me Je Ve Sa Di Édito, Manière de..., Au coeur du monde

Évangile Lu Ma Me Je Ve Sa Di Édito, Manière de..., Au coeur du monde du lundi 11 au dimanche 17 février 2013 n 221 > vers le 1er dimanche de Carême Évangile Lu Ma Me Je Ve Sa Di Édito, Manière de..., Au coeur du monde vers Dimanche n 221 www.versdimanche.com page 1/21 Évangile

Plus en détail

Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49

Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49 Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49 Fiche pédagogique Le thème du 49 e épisode dirige l attention sur une question fondamentale lorsqu il s agit de développer la pensée des enfants,

Plus en détail

PROJET LIBERTÉ- NATION

PROJET LIBERTÉ- NATION 15 OCTOBRE 2014 L AN 2030 LA RÉPUBLIQUE FÉDÉRALE DU QUÉBEC PROJET LIBERTÉ- NATION POLITIQUE FICTION? Synopsis Me Guy Bertrand Promotion du produit (le Pays québécois : RFQ) : par un Plan de marketing et

Plus en détail

REPERES PASTORAUX POUR LES ECOLES PRIMAIRES

REPERES PASTORAUX POUR LES ECOLES PRIMAIRES REPERES PASTORAUX POUR LES ECOLES PRIMAIRES «J attends des chefs d établissements qu ils participent à l exercice de ma charge de pasteur en assurant une présentation de la foi chrétienne à tous les élèves,

Plus en détail

ANNEE DE LA MISERICORDE

ANNEE DE LA MISERICORDE Le logo du Jubilé Le logo et la devise, les deux, ensemble, offrent une heureuse synthèse de l Année jubilaire. Dans la devise Misericordiosi come il Padre (tirée de l Évangile de Luc, 6,36) on propose

Plus en détail

Remise de l Ordre National du Mérite à Mmes Elena Vladimirovna Danilova et Natalia Vladimirovna Orlova. Moscou 26 ami 2014

Remise de l Ordre National du Mérite à Mmes Elena Vladimirovna Danilova et Natalia Vladimirovna Orlova. Moscou 26 ami 2014 Remise de l Ordre National du Mérite à Mmes Elena Vladimirovna Danilova et Natalia Vladimirovna Orlova Moscou 26 ami 2014 Discours de M. Jean-Maurice Ripert Ambassadeur de France en Russie Chère Elena

Plus en détail

Ambassade de France en Irak Bureau de Erbil - Hawler

Ambassade de France en Irak Bureau de Erbil - Hawler Ambassade de France en Irak Bureau de Erbil - Hawler Allocution prononcée le dimanche 1 er juin 2008 par Son Excellence Monsieur Bernard Kouchner, Ministre des Affaires étrangères et européennes, lors

Plus en détail

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan Album de baptême L'album de mon baptême Cet album est celui de:... Né(e) le:... à:... 1 Quoi de neuf? Il est tout petit, mais... il a déjà sa personnalité,

Plus en détail

DÉLÉGATION FRANÇAISE À L'ASSEMBLÉE PARLEMENTAIRE DE L OSCE COMPTE RENDU N 2. Mercredi 23 février 2005 (Séance de 11 heures) SOMMAIRE

DÉLÉGATION FRANÇAISE À L'ASSEMBLÉE PARLEMENTAIRE DE L OSCE COMPTE RENDU N 2. Mercredi 23 février 2005 (Séance de 11 heures) SOMMAIRE DÉLÉGATION FRANÇAISE À L'ASSEMBLÉE PARLEMENTAIRE DE L OSCE COMPTE RENDU N 2 Mercredi 23 février 2005 (Séance de 11 heures) SOMMAIRE page Audition de M. Yves Doutriaux, Ambassadeur de France auprès de l

Plus en détail

NOTES À L INTENTION DES INTERVENANTS

NOTES À L INTENTION DES INTERVENANTS Le baptême le début d un cheminement! PARCOURS POUR ACCOMPAGNER LES PARENTS QUI DEMANDENT LE BAPTÊME POUR LEUR ENFANT Service de la catéchèse Archidiocèse de Saint-Boniface PARCOURS POUR ACCOMPAGNER LES

Plus en détail

Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple

Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple L augmentation des traitements en clinique de fertilité et l âge plus avancé des femmes qui s engagent dans une grossesse contribuent à une plus

Plus en détail

Monsieur le Président de l Ordre, Monsieur le Président et chef de la direction, Très chers Fellows, Mesdames, Messieurs,

Monsieur le Président de l Ordre, Monsieur le Président et chef de la direction, Très chers Fellows, Mesdames, Messieurs, Notes pour l allocution de Simon Brault, FCPA, FCGA, lauréat du Prix Hommage 2015 À l occasion de la Soirée des Fellows 2015 Hôtel Westin Montréal, le samedi 9 mai 2015 Monsieur le Président de l Ordre,

Plus en détail

Le bon berger. Comment Dieu prend soin de nous

Le bon berger. Comment Dieu prend soin de nous Le bon berger Comment Dieu prend soin de nous Jésus dit : «Celui qui boit l eau que je lui donnerai n aura plus jamais soif. Au contraire, l eau que je lui donnerai deviendra en lui une source, et cette

Plus en détail

livingtheword www.livingtheword.org.nz Écouter et vivre les lectures du dimanche

livingtheword www.livingtheword.org.nz Écouter et vivre les lectures du dimanche Trente-troisième dimanche du temps ordinaire B livingtheword www.livingtheword.org.nz Écouter et vivre les lectures du dimanche Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc 13, 24-32 Jésus parlait à ses disciples

Plus en détail

ÉPARGNER POUR UN PROJET FUTUR

ÉPARGNER POUR UN PROJET FUTUR Activités éducatives pour les 8 à 9 ans ÉPARGNER POUR UN PROJET FUTUR HABILETÉS FINANCIÈRES ÉPARGNER UTILISER UN COMPTE DANS UNE INSTITUTION FINANCIÈRE FAIRE UN BUDGET SOMMAIRE DE L ACTIVITÉ Apprendre

Plus en détail

Affirmations de Louise HAY

Affirmations de Louise HAY Affirmations de Louise HAY C est par des affirmations positives quotidiennes que nous pouvons parvenir à transformer notre vie. Et pour cela, il est bon de répéter le plus souvent possible ces affirmations

Plus en détail

LA MORT ET LA VIE. Homélie du Jour de Pâques cathédrale de Strasbourg le 20 avril 2003. Chers Frères et Sœurs dans le Christ, Chers Amis,

LA MORT ET LA VIE. Homélie du Jour de Pâques cathédrale de Strasbourg le 20 avril 2003. Chers Frères et Sœurs dans le Christ, Chers Amis, LA MORT ET LA VIE Homélie du Jour de Pâques cathédrale de Strasbourg le 20 avril 2003 Chers Frères et Sœurs dans le Christ, Chers Amis, «Mors et vita duello conflixere mirando. Dux vitae mortuus regnat

Plus en détail

RAPPORT DE LA MARCHE DE PENITENCE DES JEUNES DE L ASSOCIATION HUMANITAIRE CATHOLIQUE DES JCM TOGO.

RAPPORT DE LA MARCHE DE PENITENCE DES JEUNES DE L ASSOCIATION HUMANITAIRE CATHOLIQUE DES JCM TOGO. RAPPORT DE LA MARCHE DE PENITENCE DES JEUNES DE L ASSOCIATION HUMANITAIRE CATHOLIQUE DES JCM TOGO. Objectif du pèlerinage Nous avons décidé de faire un pèlerinage de pénitence au mois d Aout 2010 depuis

Plus en détail

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 J ai le goût de partager avec vous mes expériences de vie qui en 2003 ont créé un précédent incontestable lors de la parution de mon livre : Changez votre

Plus en détail

Cela va trop loin! Sabbat Fais l activité de cette semaine à la page 80. Dimanche

Cela va trop loin! Sabbat Fais l activité de cette semaine à la page 80. Dimanche LEÇON Cela va trop loin! Sabbat Fais l activité de cette semaine à la page 80. Dimanche Lis «Cela va trop loin!». Dessine un signal routier. Ajoute ton verset à mémoriser et place-le en évidence. Commence

Plus en détail

PÈLERINAGE INVITATION DES ÉVÊQUES DE FRANCE AUX SÉMINARISTES DES SÉMINAIRES DE FRANCE. «Avec Marie, Reine des Apôtres. Appelés à annoncer l Évangile»

PÈLERINAGE INVITATION DES ÉVÊQUES DE FRANCE AUX SÉMINARISTES DES SÉMINAIRES DE FRANCE. «Avec Marie, Reine des Apôtres. Appelés à annoncer l Évangile» LOURDES 8-10 NOVEMBRE 2014 PÈLERINAGE DES SÉMINAIRES DE FRANCE «Avec Marie, Reine des Apôtres. Appelés à annoncer l Évangile» INVITATION DES ÉVÊQUES DE FRANCE AUX SÉMINARISTES Chers amis séminaristes,

Plus en détail

Le sanctuaire céleste

Le sanctuaire céleste Chapitre 53 Le sanctuaire céleste Deux mille trois cents soirs et matins; puis le sanctuaire sera purifié. Daniel 8:14 (Segond). Ce passage biblique, fondement et clef de voûte de la foi adventiste, était

Plus en détail

Prédication de la veillée de prière pour l unité des chrétiens Tours St Paul du Sanitas jeudi 22 janvier 2010 Commentaire de Luc 24, 1-52.

Prédication de la veillée de prière pour l unité des chrétiens Tours St Paul du Sanitas jeudi 22 janvier 2010 Commentaire de Luc 24, 1-52. Prédication de la veillée de prière pour l unité des chrétiens Tours St Paul du Sanitas jeudi 22 janvier 2010 Commentaire de Luc 24, 1-52. La météo ou le climat? «Comme ils parlaient ainsi, Jésus fut présent

Plus en détail

LE MOMENT REVE DE LA FETE!

LE MOMENT REVE DE LA FETE! LE MOMENT REVE DE LA FETE! Texte : Jody Nyasha Warner Illustrations : Irene Angelopoulos et Christopher Felske Le COPA offre une expertise, des formations et des ressources novatrices. Le Centre ontarien

Plus en détail

Prières de la semaine. Prions :

Prières de la semaine. Prions : Prières de la semaine "Si vous m'aimez, vous resterez fidèles à mes commandements". L'Esprit Saint se cache au plus secret de nous. Il est la source de la vie et de l'amour. Il habite en nous et nous donne

Plus en détail

Raphaël Arnáiz, en religion frère Marie-Raphaël, est né le

Raphaël Arnáiz, en religion frère Marie-Raphaël, est né le Bienheureux Raphaël Arnáiz Barón (1911-1938) Raphaël Arnáiz, en religion frère Marie-Raphaël, est né le 9 avril 1911 à Burgos en Espagne, premier de quatre enfants d une famille aisée, catholique pratiquante.

Plus en détail

UN AN EN PROVENCE. ČECHOVÁ Veronika

UN AN EN PROVENCE. ČECHOVÁ Veronika UN AN EN PROVENCE ČECHOVÁ Veronika Depuis mon enfance, j ai eu un grand rêve. De partir en France et d apprendre la plus belle langue du monde. Grâce à ma professeur de français, Mme Drážďanská, qui m

Plus en détail

Règlement no. 4 POLITIQUE D INTERVENTION JURIDIQUE. Association du personnel de l École Polytechnique

Règlement no. 4 POLITIQUE D INTERVENTION JURIDIQUE. Association du personnel de l École Polytechnique Règlement no. 4 POLITIQUE D INTERVENTION JURIDIQUE Association du personnel de l École Polytechnique 1 DISPOSITIONS GÉNÉRALES Afin de ne pas alourdir le texte, tous les termes faisant référence à des personnes

Plus en détail

Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ----------

Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ---------- Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ---------- Cher David Lasfargue, Mesdames, Messieurs, C est toujours un honneur et un plaisir pour un Ambassadeur

Plus en détail

Rapport de fin de séjour. Stage Bournemouth

Rapport de fin de séjour. Stage Bournemouth Charlène Reynaud Licence IUP Université jean Monnet Rapport de fin de séjour Stage Bournemouth A. Vie pratique Mon séjour s est déroulé à Bournemouth, ville de 163900 située à 2h00 de Londres. Bournemouth

Plus en détail

Discours de Son Excellence Monsieur Ali BONGO ONDIMBA Président de la République Gabonaise

Discours de Son Excellence Monsieur Ali BONGO ONDIMBA Président de la République Gabonaise Discours de Son Excellence Monsieur Ali BONGO ONDIMBA Président de la République Gabonaise A l Occasion du Forum des Dirigeants 36 e Conférence Générale de l UNESCO Comment l UNESCO contribue t elle à

Plus en détail

Visite pastorale de Monseigneur Eric Aumonier du 12 au 18 janvier 2015 doyenné de Meulan

Visite pastorale de Monseigneur Eric Aumonier du 12 au 18 janvier 2015 doyenné de Meulan Visite pastorale de Monseigneur Eric Aumonier du 12 au 18 janvier doyenné de Meulan «Vous avez dit : visite pastorale?» Caractéristiques de cette visite J ai eu la grâce de pouvoir effectuer parmi vous

Plus en détail

Des tragédies humaines derrière la traite des êtres humains

Des tragédies humaines derrière la traite des êtres humains Des tragédies humaines derrière la traite des êtres humains L histoire de Maria Tous les jours après l école, Maria vendait du pain au bord de la route pour contribuer au faible revenu familial. Lorsqu

Plus en détail

Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire,

Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire, Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire, Paris, le Grand Véfour, mardi 3 février 2004 Messieurs

Plus en détail

N 1 1 er trimestre 2011

N 1 1 er trimestre 2011 SUPPORT DU DÉBAT L article du débat «En 2013, ton emploi du temps risque de changer!» En 2013, ta semaine d école passera peut-être de quatre jours à quatre jours et demi, et tes vacances d été seront

Plus en détail

CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7

CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7 CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7 Téléphone : 514 382.7922 Télécopieur : 514 382.3474 Site Internet : www.2tiers.org Courriel : club@2tiers.org

Plus en détail

Ordinaire 24 (A) : 11 septembre 2011. 24 eme Dimanche du temps ordinaire (A) : 11 septembre 2011. Titre : Le Pardon à tout prix!

Ordinaire 24 (A) : 11 septembre 2011. 24 eme Dimanche du temps ordinaire (A) : 11 septembre 2011. Titre : Le Pardon à tout prix! Ordinaire 24 (A) : 11 septembre 2011 24 eme Dimanche du temps ordinaire (A) : 11 septembre 2011 Titre : Le Pardon à tout prix! Référence Biblique : 1 ère Lecture : Ben Sirac le Sage (Si 27,30-28,7) 27

Plus en détail

LES CHEFS D ENTREPRISE

LES CHEFS D ENTREPRISE Prud hommes La réforme des prud hommes : pour une justice plus prévisible et plus rapide. Aucun chef d entreprise n aime se séparer d un salarié. Mais c est parfois nécessaire et c est à cette éventualité

Plus en détail

Nuit de Noël 24 décembre 2005, 22h30. (Isaïe 9, 1-6 ; Luc 2, 1-14) Président : Guy Lapointe

Nuit de Noël 24 décembre 2005, 22h30. (Isaïe 9, 1-6 ; Luc 2, 1-14) Président : Guy Lapointe Nuit de Noël 24 décembre 2005, 22h30 (Isaïe 9, 1-6 ; Luc 2, 1-14) Président : Guy Lapointe PRÉLUDE 22h15 : Airs de Noel (orgue et hautbois) 22h30 : La chorale se place dans le jubé de l église pour les

Plus en détail

Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH)

Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH) Paris, 8 novembre 2013 Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH) Allocution de S.E. M. Abdou Diouf, Secrétaire général

Plus en détail

Groupes de parole sur l argent (GPA) :

Groupes de parole sur l argent (GPA) : Jean Beaujouan jean.beaujouan@free.fr Tel : 01 42 23 18 58 Groupes de parole sur l argent (GPA) : les enseignements d une expérience 1. Présentation Définition : dans un groupe de parole sur l argent (GPA),

Plus en détail

Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec

Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec Bruno Belzile Candidat au doctorat en génie mécanique, Polytechnique

Plus en détail

Honorables invités, Mesdames et Messieurs,

Honorables invités, Mesdames et Messieurs, Discours du Gouverneur de la Banque Centrale des Comores à l occasion de la cérémonie officielle de lancement de la nouvelle pièce de 250 FC Palais du Peuple, le 02 janvier 2014 - Excellence Monsieur le

Plus en détail

Discours de Paul Gérin-Lajoie à l occasion du gala-bénéfice soulignant

Discours de Paul Gérin-Lajoie à l occasion du gala-bénéfice soulignant Discours de Paul Gérin-Lajoie à l occasion du gala-bénéfice soulignant son 90 e anniversaire Bonsoir, D entrée de jeu, je tiens à vous remercier de votre présence ce soir pour fêter ce 90 e anniversaire

Plus en détail

N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15. Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Que s est-il passé le 13 novembre?

N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15. Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Que s est-il passé le 13 novembre? N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15 Que s est-il passé le 13 novembre? Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Qu est-ce que ça change dans le quotidien? Et maintenant, que va-t-il se passer? Pour

Plus en détail

Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences

Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences Cette révélation est donnée en français à Sulema, une femme née en 1954 au Salvador. Depuis plus de 30 ans, elle vit au Canada avec

Plus en détail

Petit Hector et la triche

Petit Hector et la triche Petit Hector et la triche En plus de la vie avec ses parents, Petit Hector en avait au moins trois autres : deux vies à l école, avec les maîtres et avec les copains, et puis la vie des vacances, où il

Plus en détail

Mon mémento Page 3. 1/ Pourquoi ce mémento? Page 4. 2/ Pourquoi s évaluer? Page 4. 3/ Comment utiliser ce mémento? Page 5

Mon mémento Page 3. 1/ Pourquoi ce mémento? Page 4. 2/ Pourquoi s évaluer? Page 4. 3/ Comment utiliser ce mémento? Page 5 «STAJ PRATIC BAFA» KIT PEDAGOGIQUE «STAJ PRATIC BAFA» MEMENTO ANIMATEUR Sommaire : Mon mémento Page 3 1/ Pourquoi ce mémento? Page 4 2/ Pourquoi s évaluer? Page 4 3/ Comment utiliser ce mémento? Page 5

Plus en détail

Synthèse des observations de la Cour

Synthèse des observations de la Cour Synthèse des observations de la Cour L Association pour la recherche sur le cancer a fait l objet pour la deuxième fois d un contrôle de la Cour, portant sur les années 1998 à 2002. Cette association,

Plus en détail

La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade

La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade Reçu et transmis par Isabelle St-Germain Site internet : www.leveilalasource.con 819-475-1154 La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade est l unification de l Amour masculin,

Plus en détail

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 PASI Collège Claude Le Lorrain NANCY L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 1. Présentation de l aide aux devoirs pour les 5èmes page 2 2. Enquête menée auprès des élèves de 5 ème page 3 a.

Plus en détail

22 Nous Reconnaissons la force du pardon

22 Nous Reconnaissons la force du pardon 22 Nous Reconnaissons la force du pardon 23 Par le rite pénitentiel, les chrétiens se tournent vers Dieu pour lui demander son pardon. Dieu nous reçoit tels que nous sommes et nous pardonne pour que nous

Plus en détail

Il n y a pas de personne sur cette terre qui n ait été un jour percutée de plein fouet par cette phrase terrible : ARRÊTE DE RÊVER!

Il n y a pas de personne sur cette terre qui n ait été un jour percutée de plein fouet par cette phrase terrible : ARRÊTE DE RÊVER! Il n y a pas de personne sur cette terre qui n ait été un jour percutée de plein fouet par cette phrase terrible : ARRÊTE DE RÊVER! Cette phrase est assassine parce qu elle tue le meilleur de nous-même

Plus en détail

RESSOURCEMENT SUR MESURE

RESSOURCEMENT SUR MESURE RESSOURCEMENT SUR MESURE Le Centre Assomption de Lourdes propose d avril à octobre la formule innovante du RESSOURCEMENT SUR MESURE La nouvelle équipe d animation, composée de sœurs et de laïcs, répond

Plus en détail

Le Baptême des petits enfants en 25 questions

Le Baptême des petits enfants en 25 questions Le Baptême des petits enfants en 25 questions 1. Les parents doivent-ils être baptisés pour demander le baptême de leur Non, puisque c est la personne qui va recevoir le baptême qui est concernée. Tous

Plus en détail