Vulnérabilité énergétique des ménages

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Vulnérabilité énergétique des ménages"

Transcription

1 Vulnérabilité énergétique des ménages Eric Durieux Insee Séminaire observation urbaine

2 Contexte général de l investissement (National) : RAPPEL (Réseau d Acteurs Précarité-Energie-Logement) mobilise pour la prise en compte de la précarité énergétique : Grenelle II inscription dans la loi (n du ) de la lutte contre la précarité énergétique : Création de l ONPE (Observatoire National de la Précarité Energétique). - Mise en place du programme «Habiter Mieux». - Etat : 500 M - Anah : 600 M - Fournisseurs : 250 M 2 Vulnérabilité énergétique des ménages

3 Contexte général de l investissement (INSEE) - Un certain nombre de publications traitent du sujet : - «La précarité énergétique : avoir froid ou dépenser trop» - INSEE Première n 1351, mai Approche nationale avec dénombrement du nombre de précaires. - Analyse fondée sur l enquête logement Double approche : Subjective -> Ménages déclarant avoir rencontré des difficultés à se chauffer convenablement. Tx de précarité de 14,8% Objective -> Calcul d un taux d effort. Tx de précarité de 14,4% 3 Vulnérabilité énergétique des ménages

4 Contexte général de l investissement (INSEE) - Un certain nombre de publications traitent du sujet : - «La précarité énergétique dans les logements de Poitou- Charentes : 15%» - Décimal n 521, octobre 2012, partenariat AREC Poitou-Charentes - Approche régionale avec dénombrement du nombre de précaires. - Précarité abordée sous l angle du Taux d effort. - Estimation du revenu (modèle GLM) et du coût énergétique (modèle CEREN) pour les ménages RP. 4 Vulnérabilité énergétique des ménages

5 Précarité ou vulnérabilité énergétique? - La notion de précarité énergétique n a pas de définition au niveau international (ni européen). - La loi Grenelle II énonce : «Est en précarité énergétique au titre de la présente loi, une personne qui éprouve dans son logement des difficultés particulières à disposer de la fourniture d énergie nécessaire à la satisfaction de ses besoins élémentaires en raison notamment de l inadaptation de ses ressources ou de ses conditions d habitat». => Proche de l approche «subjective» de l IP - Approche anglo-saxonne : un ménage est précaire si ses dépenses énergétiques dépassent 10% des ressources. => Approche «objective» de l IP Vulnérabilité énergétique des ménages 5

6 Précarité ou vulnérabilité énergétique? - L approche «subjective» ne peut être localisée sans extension de l enquête logement. - L approche «objective», ou par taux d effort, peut être mise en œuvre. - On peut calculer le seuil en appliquant la méthode britannique : le double de la médiane (plutôt 8%) - Cette méthode s apparente plus à de la vulnérabilité qu à la précarité. 6 Vulnérabilité énergétique des ménages

7 Précarité ou vulnérabilité énergétique? - L approche «pauvreté» est une nouvelle alternative. - Un ménage est déclaré précaire énergétique si en soustrayant de son revenu disponible sa facture énergétique il bascule sous le seuil de pauvreté. - Cette méthode s apparente plus à la notion de précarité. - Il faut adapter le seuil de pauvreté qui ne prend pas en compte les dépenses dans sa définition (977 /mois/uc) 7 Vulnérabilité énergétique des ménages

8 Estimation des données nécessaires - Pour pouvoir réaliser une étude locale et surtout mettre en regard revenus et dépenses au niveau ménage, le point d entrée doit être le recensement de la population (RP). - Que l on privilégie l approche taux d effort ou par la pauvreté, il est nécessaire de connaître pour chaque ménage : - Son revenu disponible - Ses dépenses énergétiques liées au logement - Ses dépenses énergétiques liées aux déplacements - Aucune des 3 n est disponibles dans le RP!!! => Construction de modèles d estimation. 8 Vulnérabilité énergétique des ménages

9 Estimation des données nécessaires Le modèle Revenu disponible - Echanges avec le milieu de la recherche. - Cible : modéliser un revenu disponible pour les ménages RP - Source : ERFS (Enquête Revenus Fiscaux & Sociaux) Rapprochement EEC(4T) / RFL / CAF - Observations : en empilant 3 années ( ) 9 Vulnérabilité énergétique des ménages

10 Le modèle Revenu disponible - Un modèle GLM simple pose problème : - Modèle satisfaisant au niveau macro - mais des soucis d hétéroscédasticité - Trop d importance donnée à certaines variables => Surreprésentation de bas revenus chez les retraités. - Idées : - Passer sur des modèles différenciés - Régression quantile 10 Vulnérabilité énergétique des ménages

11 Le modèle Revenu disponible - Travail sur l IDF et la province séparément - Sur chacun, segmentation en 9 modèles liés à la CS : - Agriculteurs - Artisans, commerçants - Cadres + chefs d entreprise - Prof. Intermédiaires - Employés - Ouvriers - Retraités - Chômeurs - Autres inactifs - La segmentation permet d avoir des variables différentes, avec des influences différentes 11 Vulnérabilité énergétique des ménages

12 Le modèle Revenu disponible - Sur chaque segment, avec les variables sélectionnées, on construit un modèle quantile pour 5ème centile + 1er 9ème décile. - Un modèle multinomial fournit pour chaque ménage sa probabilité d être proche de chaque quantile estimé. - La moyenne de l ensemble des quantiles estimés pour chaque ménage, pondérée par la probabilité précédente donne son revenu disponible estimé - Calage ensuite sur la distribution départementale issue de RDL - Un correctif ensuite pour prendre en compte les revenus des transfrontaliers 12 Vulnérabilité énergétique des ménages

13 Le modèle Revenu disponible revenus Parfaite correspondance sur les bas revenus Revenus estimés Revenus observés Déciles de revenus 13 Vulnérabilité énergétique des ménages

14 Le modèle Coût énergétique logement - 2 axes pour l étude du coût énergétique pour le logement : - Coût réel (Enquête logement, BDF..) - Coût conventionnel (ie ne dépend que du logement) - Choix du conventionnel pour éviter les comportements de privation => Seules les caractéristiques du logement comptent ANAH : Coûts unitaires/m² à partir d une segmentation. Prend en compte chauffage + eau chaude. Disponible (travaux de J. Marchal). 14 Vulnérabilité énergétique des ménages

15 Le modèle Coût énergétique logement - Estimation de la répartition des étiquettes DPE - On extrapole en une estimation de la consommation unitaires en énergie primaires et/ou énergie final par m² - Estimation du coût total par application de la grille tarifaire SOeS Coûts 2011 Coûts à court terme c TTC/kWh Abonnement TTC/an c TTC/kWh Abonnement TTC/an Chauffage urbain 7,86 9,3 Gaz B0 (<7000kWh) 7, ,23 63 Gaz B1 (>7000kWh) 5, , Electricité 3kVa 11, ,47 77 Electricité 6kVa 11, ,55 83 Electricité 9kVa 11, ,55 99 Electricité 12kVa 11, , Electricité 15kVa 11, , Electricité 18kVa 11, , Fioul 8,90 10,9 GPL 12,94 15,7 Bois zone rurale 1,06 1,29 Vulnérabilité Bois zone énergétique urbaine des ménages 2,70 2,81 15

16 Le modèle Coût énergétique logement - Amélioration des modèles : Correction climatique fine au niveau communal Prise en compte de la sous-occupation des logements 16 Vulnérabilité énergétique des ménages

17 Le modèle Coût énergétique déplacement Déplacements Domicile / Travail (étude) : - Logique de poursuite de AT36 Emission de CO2 - Calcul, via modèle COPERT4, d un volume de carburant consommé pour chaque ménage (trajet(s) D/T + type tronçons + modèle auto) - Quantification en des trajets avec prix moyen du carburant - On ramène ensuite l ensemble des dépenses au niveau ménage 17 Vulnérabilité énergétique des ménages

18 Le modèle Coût énergétique déplacement Déplacements Domicile / Travail (étude) : - Il a été fait le choix de se limiter aux déplacements en voiture - Le parc automobile appliqué est le parc moyen communal (avec répartition du carburant : essence/diesel) - Estimation de coûts pour les stables ainsi que les trajets transfrontaliers 18 Vulnérabilité énergétique des ménages

19 Le modèle Coût énergétique déplacement Autres déplacements : - Concernant les autres trajets, travail en amont à partir de l ENTD. - Modélisation d un nombre de déplacements annuels selon les caractéristiques du ménage - Quantification des coûts pour un déplacement des ménages au pôle de services le plus proche : - Ville centre du bassin de vie - Redécoupage des «grands bassins de vie» 19 Vulnérabilité énergétique des ménages

20 Les seuils de vulnérabilité La disposition de revenus et de consommation énergétique pour l ensemble des ménages de France nous permet de travailler sur les différents seuils de vulnérabilité. Pour le taux d effort énergétique (TEE), nous avons repris la méthode construction du seuil anglo-saxon : - le double de la médiane de l ensemble des TEE 20 Vulnérabilité énergétique des ménages

21 Les seuils de vulnérabilité Le calcul effectué, nous aboutissons à un seuil de 8% pour le logement, et 4,5% pour les déplacements. Seuil bien inférieur aux 10% conventionnellement utilisés. Choix d un seuil national malgré une grande disparité entre les régions. Suppression des très hauts revenus (double du revenu médian / UC) des potentiels précaires. 21 Vulnérabilité énergétique des ménages

22 Les seuils de précarité L approche par seuil de pauvreté a été évoquée comme alternative au taux d effort. Cette approche consiste à déterminer les ménages précaires comme étant ceux qui basculent sous le seuil de pauvreté après paiement de leur facture énergétique. Le problème soulevé est que ce seuil de 977 /mois/uc ne peut être repris tel quel car ne prend en compte aucune dépense => nécessité de calculer un nouveau seuil. 22 Vulnérabilité énergétique des ménages

23 Les seuils de vulnérabilité Notre proposition: Calculer le seuil de précarité comme étant 60% de la médiane des restes à vivre (RD CE) de l ensemble des ménages. Dans ce cadre le seuil retenu est de 900 /mois/uc pour le logement. Ainsi un ménage est déclaré précaire énergétique (au sens pauvreté) si son niveau de vie moins sa consommation énergétique est inférieur à Vulnérabilité énergétique des ménages

24 Les seuils de vulnérabilité Combinaison des approches logement et carburant: Ces formes de vulnérabilité touchant généralement des ménages différents, nous avons choisi de ne pas inclure d approche «somme des dépenses», mais un regard sur les approches séparées : - Au sens large : un ménage est vulnérable énergétique s il est concerné pour le logement ou pour le déplacement. => A retenir pour la définition globale. - Au sens strict : un ménage est vulnérable énergétique s il est concerné pour le logement et pour le déplacement. => Il s agit d une vulnérabilité aggravée. 24 Vulnérabilité énergétique des ménages

25 Livraison - L outil est livré depuis juillet Un article traitant de la vulnérabilité énergétique au niveau nationale paraîtra le 8 janvier conjointement dans les collections «Insee Première» et «Le Point Sur» - 17 régions métropolitaines travaillent sur ce sujet avec notre outil en partenariat avec les DREAL ou ARENE. Les publications seront coordonnées avec le national. 25 Vulnérabilité énergétique des ménages

26 Livraison Vulnérabilité énergétique concernant le logement Source : Insee Recensement 2008, Enquête Revenus Fiscaux et Sociaux, RDL, SOeS, Anah 26 Vulnérabilité énergétique des ménages

27 AT44 : Vulnérabilité énergétique des ménages Merci de votre attention!

Conférence de presse sur la précarité énergétique liée au logement

Conférence de presse sur la précarité énergétique liée au logement Conférence de presse sur la précarité énergétique liée au logement 17 Alexandre GIRAUD Chef de projets, Insee Poitou-Charentes Étienne DE PINS-LOZE Chargé d études, AREC Poitou-Charentes La précarité énergétique

Plus en détail

OPTEER. Indicateurs de vulnérabilité énergétique des ménages. 8 avril 2013

OPTEER. Indicateurs de vulnérabilité énergétique des ménages. 8 avril 2013 OPTEER Indicateurs de vulnérabilité énergétique des ménages 8 avril 2013 Elaboration d indicateurs pour OPTEER Suite au 1 er comité technique d OPTEER (7 juin 2011), 7 groupes de travail ont été définis

Plus en détail

La précarité énergétique des ménages dans leur logement sur le SCOT de l Angoumois

La précarité énergétique des ménages dans leur logement sur le SCOT de l Angoumois La précarité énergétique des ménages dans leur logement sur le SCOT de l Angoumois Avril 2013 1. Carte d identité du territoire et chiffres-clefs Nombre d habitants SCOT (2012) : 139 345 Nombre de communes

Plus en détail

La précarité énergétique des ménages une transition énergétique pour tous

La précarité énergétique des ménages une transition énergétique pour tous La précarité énergétique des ménages une transition énergétique pour tous Assemblée des Membres OREGES Poitou-Charentes 2 septembre 2015 AREC Poitou-Charentes 60 rue Jean Jaurès 86 000 Poitiers 05 49 30

Plus en détail

Carte de présentation

Carte de présentation Carte de présentation Géoclip - Energies Demain 1/17 2/17 Méthode (1/2) Avant-Propos Il est rappelé à tous les utilisateurs de l'outil Précariter, ainsi qu'aux destinataires des données produites avec

Plus en détail

Agir contre la précarité énergétique 8 janvier2013

Agir contre la précarité énergétique 8 janvier2013 Agir contre la précarité énergétique 8 janvier2013 Etat des connaissances Loïc AUBREE 1 Les dépenses d énergie des ménages en La précarité énergétique : aspects généraux La précarité énergétique en La

Plus en détail

Modélisation des performances énergétiques du parc existant

Modélisation des performances énergétiques du parc existant MARCHAL Julien IPC 08 Stage Anah -SEPE 31-01-2008 Modélisation des performances énergétiques du parc existant Etude réalisée par Julien MARCHAL, Ingénieur du corps des ponts et chaussées en stage à l Anah

Plus en détail

Une approche de la vulnérabilité énergétique en Auvergne. Gicquiaux Cyril Chargé d études

Une approche de la vulnérabilité énergétique en Auvergne. Gicquiaux Cyril Chargé d études Une approche de la vulnérabilité énergétique en Auvergne Gicquiaux Cyril Chargé d études Plan de la présentation I Contexte français II Travaux antérieurs au sein de l'insee III Concepts de l'étude IV

Plus en détail

Vulnérabilité énergétique Logement et déplacements. Méthodologie du travail avec l OPAC 38. 12 juin 2014

Vulnérabilité énergétique Logement et déplacements. Méthodologie du travail avec l OPAC 38. 12 juin 2014 Vulnérabilité énergétique Logement et déplacements Méthodologie du travail avec l OPAC 38 12 juin 2014 Rappel : Première approche Vulnérabilité énergétique : > 10 % des revenus d un foyer pour les dépenses

Plus en détail

Bibliographie et annexes

Bibliographie et annexes Bibliographie et annexes Agence d urbanisme pour le développement de l agglomération lyonnaise. Vulnérabilité et précarité des ménages périurbains, face aux dépenses énergétiques habitat-déplacements.

Plus en détail

Précisions sur les arrêtés relatifs au Diagnostic de Performance Energétique

Précisions sur les arrêtés relatifs au Diagnostic de Performance Energétique Précisions sur les arrêtés relatifs au Diagnostic de Performance Energétique Textes réglementaires concernés : Arrêté du 15 septembre 2006 relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments

Plus en détail

Caractérisation des ménages exposés à la précarité énergétique

Caractérisation des ménages exposés à la précarité énergétique Caractérisation des ménages exposés à la précarité énergétique outil d aide à la prise en charge de ces ménages 16 octobre 2014 Etienne de Pins-Loze Chargé d étude Energie AREC Poitou-Charentes 60 rue

Plus en détail

des ménages en 2012 Montant moyen dépensé (en euros)

des ménages en 2012 Montant moyen dépensé (en euros) COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n 645 Juin 2015 Consommations énergétiques des ménages en 2012 OBSERVATION ET STATISTIQueS logement - CONSTRuCTION En 2012, la dépense moyenne annuelle en

Plus en détail

LA PRÉCARITÉ ÉNERGÉTIQUE

LA PRÉCARITÉ ÉNERGÉTIQUE Analyse des besoins sociaux (ABS) LA PRÉCARITÉ ÉNERGÉTIQUE Commission aménagement et développement durable - Résultats de l analyse quantitative et de l enquête qualitative 19 février 2014 Réf. 14/ 28

Plus en détail

Prix et incitations : les impacts sur les consommations d énergie des ménages

Prix et incitations : les impacts sur les consommations d énergie des ménages Prix et incitations : les impacts sur les consommations d énergie des ménages François MOISAN Directeur exécutif de la stratégie et de la recherche Directeur scientifique ADEME Agence de l environnement

Plus en détail

La nouvelle planification de l échantillonnage

La nouvelle planification de l échantillonnage La nouvelle planification de l échantillonnage Pierre-Arnaud Pendoli Division Sondages Plan de la présentation Rappel sur le Recensement de la population (RP) en continu Description de la base de sondage

Plus en détail

Les approches de la précarité : entre vision par le budget disponible et vision par les conditions de vie Bruno MARESCA CREDOC

Les approches de la précarité : entre vision par le budget disponible et vision par les conditions de vie Bruno MARESCA CREDOC Les approches de la précarité : entre vision par le budget disponible et vision par les conditions de vie Bruno MARESCA CREDOC Réunion du Cotech du 19 juin Les notions de pauvreté et de précarité Les définitions

Plus en détail

Prix de l énergie et précarité énergétique

Prix de l énergie et précarité énergétique 1 Prix de l énergie et précarité énergétique Un article du Carrefour de l Economie publié par le SPF Economie Présenté en novembre 2013 au XXème Congrès des économistes de langue française Auteurs : Bonnard,

Plus en détail

Les aides financières de l Anah et le programme Habiter Mieux. Julie CHEVRIER DREAL Limousin

Les aides financières de l Anah et le programme Habiter Mieux. Julie CHEVRIER DREAL Limousin Les aides financières de l Anah et le programme Habiter Mieux Julie CHEVRIER DREAL Limousin 1 Présentation L Anah est une agence d État créée en 1971, placée sous la double tutelle des ministres des finances

Plus en détail

Pour un logement décent pour tous, Contre la précarité énergétique

Pour un logement décent pour tous, Contre la précarité énergétique Pour un logement décent pour tous, Contre la précarité énergétique 1 Réactions lors de la vague de froid «Ma facture d énergie (gaz & électricité) a augmenté de 250 en un an.» «La répercussion sur mon

Plus en détail

Précarité énergétique en Auvergne

Précarité énergétique en Auvergne Précarité énergétique en Auvergne Anne Misseri CETE de Lyon 6 juin 2013 Équipe : Marianne Besnard Monique rosset Crédit photo : Arnaud Bouissou/MEDDE Ministère de l'écologie, du Développement durable et

Plus en détail

Sommaire. Les enjeux. Les engagements. Le constat énergétique. Efficacité du parc de bâtiments tertiaires. Le cadre réglementaire 12-04-2013

Sommaire. Les enjeux. Les engagements. Le constat énergétique. Efficacité du parc de bâtiments tertiaires. Le cadre réglementaire 12-04-2013 Sommaire Les enjeux Les engagements Le constat énergétique Efficacité du parc de bâtiments tertiaires Le cadre réglementaire test pied de page 2 bâtiment tertiaire- les enjeux Triple enjeux de la transition

Plus en détail

MAÎTRISE DE LA DEMANDE EN ÉNERGIE

MAÎTRISE DE LA DEMANDE EN ÉNERGIE DÉFINITION POURQUOI RÉDUIRE LA CONSOMMATION D ÉLECTRICITÉ CONTENU CO2 DE L ÉLECTRICITÉ MÉTHODES DE CALCUL CO2 QU EST-CE QUE LES CEE? PRÉCARITÉ ÉNERGÉTIQUE DÉFINITION Définition de l Ademe : «Pour réduire

Plus en détail

Mobilité et précarités

Mobilité et précarités Mobilité et précarités JP Orfeuil Université Paris Est et Institut pour la ville en mouvement Observatoire national de la précarité énergétique, 22/03/ 2013 1 Plan Le statut de la mobilité Le statut de

Plus en détail

Diagnostic Energie GES du secteur résidentiel du SCOT* de l Angoumois

Diagnostic Energie GES du secteur résidentiel du SCOT* de l Angoumois Diagnostic Energie GES du secteur résidentiel du * de l Angoumois Avril 2013 Tous les mots suivis d un «*» sont définis dans le lexique en fin de document. 1. Carte d identité du territoire Nombre d habitants

Plus en détail

Présentation d'exemples de stratégies et d'actions de développement durable. Exemple de la maîtrise de l'énergie dans l'habitat social collectif

Présentation d'exemples de stratégies et d'actions de développement durable. Exemple de la maîtrise de l'énergie dans l'habitat social collectif Présentation d'exemples de stratégies et d'actions de développement durable Exemple de la maîtrise de l'énergie dans l'habitat social collectif Martina KOST Ingénieur Conseil B4E 64 boulevard Pasteur,

Plus en détail

fiche descriptive de l offre tarif bleu de fourniture d électricité

fiche descriptive de l offre tarif bleu de fourniture d électricité fiche descriptive de l offre tarif bleu de fourniture d électricité Offre pour les clients particuliers Cette fiche, réalisée à la demande des associations de consommateurs, doit vous permettre de comparer

Plus en détail

Bilan économique pour la collectivité

Bilan économique pour la collectivité Programme TSP sur la performance énergétique des bâtiments Note d analyse complémentaire Bilan économique pour la collectivité Le Programme TSP pour la rénovation thermique des bâtiments vise à structurer

Plus en détail

JORF n 0301 du 28 décembre 2007. texte n 5 ARRETE

JORF n 0301 du 28 décembre 2007. texte n 5 ARRETE JORF n 0301 du 28 décembre 2007 texte n 5 ARRETE Arrêté du 21 septembre 2007 relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments neufs en France métropolitaine NOR: DEVU0763823A Le ministre

Plus en détail

Prix de l énergie dans l habitat

Prix de l énergie dans l habitat Prix de l énergie dans l habitat Mise à jour février 2013 Fiche réalisée par l ALE de l agglomération lyonnaise - TD Introduction Le prix des énergies n a cessé d augmenter depuis la fin du 20ème siècle.

Plus en détail

Réhabilitation énergétique des copropriétés Financements : aides à l investissement Rencontre technique du 12 Décembre - ARPE

Réhabilitation énergétique des copropriétés Financements : aides à l investissement Rencontre technique du 12 Décembre - ARPE Réhabilitation énergétique des copropriétés Financements : aides à l investissement Rencontre technique du 12 Décembre - ARPE SOMMAIRE Présentation EIE et missions Chronologie générale Dispositifs collectifs

Plus en détail

Caractérisation des ménages en situation de précarité énergétique

Caractérisation des ménages en situation de précarité énergétique 1 Caractérisation des ménages en situation de précarité énergétique 1) Définition de la précarité énergétique 2) Contexte de l étude 3) Méthodologie 4) Caractéristique du parc de résidences principales

Plus en détail

La construction de maisons individuelles en Champagne-Ardenne en 2012

La construction de maisons individuelles en Champagne-Ardenne en 2012 DREAL Champagne- Ardenne Juin 2014 OBSERVATION ET STATISTIQUES Le logement en chiffres La construction de maisons individuelles en Champagne-Ardenne en 2012 En 2012, 2 191 permis ont été délivrés en Champagne-Ardenne

Plus en détail

fiche descriptive de l offre mon contrat électricité de fourniture d électricité.

fiche descriptive de l offre mon contrat électricité de fourniture d électricité. Offre pour les clients particuliers fiche descriptive de l offre mon contrat électricité de fourniture d électricité. Cette fiche, réalisée à la demande des associations de consommateurs, doit vous permettre

Plus en détail

PRÉDIAGNOSTIC DE PRÉCARITÉ ÉNERGÉTIQUE : SIGNALEMENT DU LOGEMENT

PRÉDIAGNOSTIC DE PRÉCARITÉ ÉNERGÉTIQUE : SIGNALEMENT DU LOGEMENT Lutte contre la précarité énergétique des propriétaires occupants PRÉDIAGNOSTIC DE PRÉCARITÉ ÉNERGÉTIQUE : SIGNALEMENT DU LOGEMENT 1. SITUATION FAMILIALE 2. FICHE DE SIGNALEMENT 3. CARACTERISTIQUES DU

Plus en détail

CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE : UNE NOUVELLE BOMBE À RETARDEMENT SUR LES FACTURES?

CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE : UNE NOUVELLE BOMBE À RETARDEMENT SUR LES FACTURES? CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE : UNE NOUVELLE BOMBE À RETARDEMENT SUR LES FACTURES? 09 octobre 2015 1 Quelques éléments de contexte Création du dispositif des CEE dans la loi de programme fixant les

Plus en détail

Mini-Projet : choix d une version tarifaire pour son contrat d électricité en fonction de la recharge de son véhicule électrique

Mini-Projet : choix d une version tarifaire pour son contrat d électricité en fonction de la recharge de son véhicule électrique LYCÉE JULES VIETTE MONTBELIARD Spécialité Energie et Environnement Mini-Projet : choix d une version tarifaire pour son contrat d électricité en fonction de la recharge de son véhicule électrique Thème

Plus en détail

Bilan thermique et social simplifié

Bilan thermique et social simplifié Bilan thermique et social simplifié Fiche descriptive logement Maître d Ouvrage d Insertion : Pact Métropole Nord 25 rue de Lille 59 057 Roubaix Adresse logement : 72 rue de Rome 59 100 Roubaix Informations

Plus en détail

Sensibiliser les ménages aux impacts de leurs choix résidentiels

Sensibiliser les ménages aux impacts de leurs choix résidentiels Sensibiliser les ménages aux impacts de leurs choix résidentiels Séminaire Déplacements Urbanisme Environnement CERTU 7/11/2013 Sarah MARQUET - ADEME Sommaire Les impacts des choix résidentiels Les outils

Plus en détail

Vulnérabilités énergétiques OPAC 38. C3E 20 février 2014

Vulnérabilités énergétiques OPAC 38. C3E 20 février 2014 Vulnérabilités énergétiques OPAC 38 C3E 20 février 2014 Les partenaires européens du projet Le programme Alpstar «Aller vers la neutralité carbone dans les Alpes par la généralisation des meilleures pratiques»

Plus en détail

Conseil national de l information statistique

Conseil national de l information statistique Conseil national de l information statistique Commission Système financier et financement de l économie Accessibilité et inclusion bancaire 25 septembre 2014 1 Pourquoi la Croix-Rouge française s occupe-t-elle

Plus en détail

Les consommations d énergie dans les bureaux en Île-de-France. Synthèse

Les consommations d énergie dans les bureaux en Île-de-France. Synthèse Les consommations d énergie dans les bureaux en Île-de-France 2009 Synthèse Pour obtenir de plus amples informations sur le déroulement de cette étude ou obtenir des données spécifiques, vous pouvez contacter

Plus en détail

«Accompagner les entreprises pour la maîtrise des consommations et coûts énergétiques»

«Accompagner les entreprises pour la maîtrise des consommations et coûts énergétiques» Opération EDEL Energie Durable dans les Entreprises de la Loire «Accompagner les entreprises pour la maîtrise des consommations et coûts énergétiques» Un partenariat sur l ensemble du département 42 Soutenu

Plus en détail

Comment mesurer la précarité (vulnérabilité) énergétique? Patrick Redor INSEE 2 avril 2013

Comment mesurer la précarité (vulnérabilité) énergétique? Patrick Redor INSEE 2 avril 2013 Comment mesurer la précarité (vulnérabilité) énergétique? Patrick Redor INSEE La précarité énergétique : un objet complexe Définition récente (loi n 2010-788 du 12 juillet 2010 - Grenelle II) : Une personne

Plus en détail

Déploiement d une Infrastructure de Recharge publique de Véhicules Electriques dans le département de l AISNE DIRVE 02

Déploiement d une Infrastructure de Recharge publique de Véhicules Electriques dans le département de l AISNE DIRVE 02 Déploiement d une Infrastructure de Recharge publique de Véhicules Electriques dans le département de l AISNE DIRVE 02 1 Présentation de l USEDA 2 L USEDA au 30 juin 2015 L USEDA : 801 communes regroupant

Plus en détail

Faire progresser la performance énergétique des logements rénovés dans le cadre des opérations programmées de l Anah (OPAH, PST, PIG, )

Faire progresser la performance énergétique des logements rénovés dans le cadre des opérations programmées de l Anah (OPAH, PST, PIG, ) 04/10/2007 Pascal Lemonnier Éric Lagandré Evaluation évolution énergétique des OPAH : Faire progresser la performance énergétique des logements rénovés dans le cadre des opérations programmées de l Anah

Plus en détail

Objectifs Bâtiments 2012-2020. Hubert Despretz Ademe/DBU Décembre 2009

Objectifs Bâtiments 2012-2020. Hubert Despretz Ademe/DBU Décembre 2009 Objectifs Bâtiments 2012-2020 Hubert Despretz Ademe/DBU Décembre 2009 Sommaire Rappel des parcs et consommations Performance énergétique des bâtiments dans le Grenelle Solutions bâtiments neufs et bâtiments

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi»

«seul le prononcé fait foi» «seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion du séminaire transition énergétique et écologique Services de l Etat en Aquitaine Lundi 15 décembre 2014 Messieurs les Préfets, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

Evaluation du SCoT. Coût résidentiel : pouvoir d achat des. ménages pour se loger et se déplacer

Evaluation du SCoT. Coût résidentiel : pouvoir d achat des. ménages pour se loger et se déplacer Evaluation du SCoT Coût résidentiel : pouvoir d achat des ménages pour se loger et se déplacer Présentation aux partenaires et aux membres du groupe de travail de l action n 5 du PLH 24/11/2014 Contexte

Plus en détail

Le revenu fiscal moyen des ménages rapporté à l unité de consommation (UC) est légèrement plus

Le revenu fiscal moyen des ménages rapporté à l unité de consommation (UC) est légèrement plus ACTIVITÉS ÉCONOMIQUES LITTORALES ET MARITIMES Revenu fiscal des Ménages dans les métropolitains Les risques A RETENIR Le revenu fiscal moyen des ménages rapporté à l unité de consommation (UC) est légèrement

Plus en détail

Aurélien CHAZEL Bureau de l'économie de la construction. DGALN/DHUP 12 avril 2012

Aurélien CHAZEL Bureau de l'économie de la construction. DGALN/DHUP 12 avril 2012 Caractérisation de la performance énergétique du parc résidentiel et des consommations des ménages en France Aurélien CHAZEL Bureau de l'économie de la construction DGALN/DHUP 12 avril 2012 Ministère de

Plus en détail

Bilan thermique et social simplifié

Bilan thermique et social simplifié Bilan thermique et social simplifié Fiche descriptive logement 34 Maître d Ouvrage d Insertion : Pact Métropole Nord 25 rue de Lille 59 057 Roubaix Adresse logement : 32 quai de Rouen 59 100 ROUBAIX Informations

Plus en détail

La précarité liée au logement

La précarité liée au logement De L ADeUS La précarité liée au logement Vulnérabilité et précarité énergétiques 151 Décembre 2014 HABITAT La précarité touche de nombreux aspects de la vie des ménages : accès aux ressources, aux services,

Plus en détail

Participaient à la séance : Olivier CHALLAN BELVAL, Hélène GASSIN, Jean-Pierre SOTURA et Michel THIOLLIERE, commissaires.

Participaient à la séance : Olivier CHALLAN BELVAL, Hélène GASSIN, Jean-Pierre SOTURA et Michel THIOLLIERE, commissaires. Délibération Délibération de la Commission de régulation de l énergie du 25 avril 2013 portant décision sur l évolution automatique de la grille tarifaire de GrDF au 1 er juillet 2013 Participaient à la

Plus en détail

ENQUETE BUDGET DE FAMILLE 1995

ENQUETE BUDGET DE FAMILLE 1995 METHOD.DOC ENQUETE BUDGET DE FAMILLE 1995 Méthodologie INSEE 1998 I - L ECHANTILLON Mode de désignation de l échantillon Sélection des ménages intérrogés L'échantillon sélectionné pour cette enquête comporte

Plus en détail

Réunion d information du public, lundi 24 juin 2013

Réunion d information du public, lundi 24 juin 2013 Projet éolien Lampiris à Engis Réunion d information du public, lundi 24 juin 2013 Vous connaissez Lampiris en tant que fournisseur d électricité verte et de gaz naturel. Non content d avoir relevé le

Plus en détail

Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété «OBIER» 15 rue Claude Bernard NOGENT SUR OISE 31/03/14

Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété «OBIER» 15 rue Claude Bernard NOGENT SUR OISE 31/03/14 Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété «OBIER» 15 rue Claude Bernard NOGENT SUR OISE 31/03/14 Récapitulatif du l audit énergétique de NOGENT SUR OISE 1 Sommaire I. Introduction... 3 II.

Plus en détail

CECODHAS Conference «sustainable energy and social housing 21 avril 2008-Anconna Teatro delle muse

CECODHAS Conference «sustainable energy and social housing 21 avril 2008-Anconna Teatro delle muse CECODHAS Conference «sustainable energy and social housing 21 avril 2008-Anconna Teatro delle muse Stratégie du CECODHAS sur l efficacité énergétique et la prévention de la précarité énergétique dans le

Plus en détail

L OBSERVATOIRE DES CHARGES DE L UNARC Analyse des résultats de l'exercice 2011 : Des chiffres pour mieux maîtriser ses charges

L OBSERVATOIRE DES CHARGES DE L UNARC Analyse des résultats de l'exercice 2011 : Des chiffres pour mieux maîtriser ses charges ARC / 22 11 12 / WWW.UNARC.ASSO.FR ASSOCIATION des RESPONSABLES de COPROPRIETE L OBSERVATOIRE DES CHARGES DE L UNARC Analyse des résultats de l'exercice 2011 : Des chiffres pour mieux maîtriser ses charges

Plus en détail

Présentation de l Analyse de Besoins Sociaux

Présentation de l Analyse de Besoins Sociaux Présentation de l Analyse de Besoins Sociaux L'analyse des Besoins Sociaux (ABS) sur le territoire de la commune de la Bordeaux est une procédure annuelle qui doit permettre une appréhension globale des

Plus en détail

PRESENTATION DE L ENQUÊTE LOGEMENT 2006

PRESENTATION DE L ENQUÊTE LOGEMENT 2006 PRESENTATION DE L ENQUÊTE LOGEMENT 2006 Christelle MINODIER Principales caractéristiques Christelle MINODIER 1 Place dans le dispositif statistique Une des principales enquêtes de l INSEE Par son ancienneté

Plus en détail

LA RENOVATION THERMIQUE DU PARC DE LOGEMENTS PUBLICS ET PRIVES DU DEPARTEMENT DE L ALLIER. SDE Réunion du 29 octobre 2013 Avermes

LA RENOVATION THERMIQUE DU PARC DE LOGEMENTS PUBLICS ET PRIVES DU DEPARTEMENT DE L ALLIER. SDE Réunion du 29 octobre 2013 Avermes LA RENOVATION THERMIQUE DU PARC DE LOGEMENTS PUBLICS ET PRIVES DU DEPARTEMENT DE L ALLIER SDE Réunion du 29 octobre 2013 Avermes 1 Ordre du jour: Les enjeux de la rénovation thermique Le parc privé Les

Plus en détail

Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes

Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes Le lycée des Eaux-Claires de Grenoble - Crédit photo : Juan Robert Nouvel internat Lumière livré en 214 : Alexa Brunet Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes Synthèse - Année

Plus en détail

ARF Association des Régions R

ARF Association des Régions R ARF Association des Régions R de France L opinion publique face au changement climatique et à ses effets sur les modes de transports -Enquête CECOP/CSA réalisée pour l ARF -Présentation dans le cadre du

Plus en détail

Population LA VILLE ET L HOMME

Population LA VILLE ET L HOMME Saint-Jean-de-la-Ruelle constate aujourd hui une diminution de sa population. Ce phénomène est le résultat conjugué d un solde migratoire négatif la croissance urbaine touche à présent les communes les

Plus en détail

Qualification énergétique du parc bâti à l'échelle d'une région: application à la région Bourgogne

Qualification énergétique du parc bâti à l'échelle d'une région: application à la région Bourgogne Qualification énergétique du parc bâti à l'échelle d'une région: application à la région Bourgogne F.Auriat (CETE69/DLA/GBA) P.Bouchou (CETE69/DLA/GBA) L.Peters (CETE69/DLA/GBA) P. Jary (CETE69/DETC) T.

Plus en détail

Exemple d une facture de gaz

Exemple d une facture de gaz La Facturation de gaz naturel Exemple d une facture de gaz ADIL 60 Espace Info Energie : Philippe Colas Introduction Exemple d une facture de gaz naturel Consommation de gaz (Part Variable) Abonnement

Plus en détail

HOPITECH 2011. Loi NOME, quels sont les nouveaux enjeux?

HOPITECH 2011. Loi NOME, quels sont les nouveaux enjeux? 1 HOPITECH 2011 Loi NOME, quels sont les nouveaux enjeux? 1. Présentation de la Loi NOME 2. La constitution du prix pour un consommateur: - Sensibilité aux prix de marché - Sensibilité à la variation du

Plus en détail

Le Plan Climat Energie Territoire du Conseil général de l Allier

Le Plan Climat Energie Territoire du Conseil général de l Allier Contexte et enjeux Le Plan Climat Energie Territoire du Conseil général de l Allier Afin de lutter contre le changement climatique et s adapter au contexte de raréfaction des ressources fossiles, des engagements

Plus en détail

Disparition des tarifs réglementés de vente pour : - les clients ayant une puissance souscrite supérieure à 36 kva en électricité - les clients non

Disparition des tarifs réglementés de vente pour : - les clients ayant une puissance souscrite supérieure à 36 kva en électricité - les clients non Disparition des tarifs réglementés de vente pour : - les clients ayant une puissance souscrite supérieure à 36 kva en électricité - les clients non domestiques ayant une consommation supérieure à 30 000

Plus en détail

COMPRENDRE. Les tarifs sociaux du gaz naturel et de l électricité. Qui peut bénéficier du TSS et/ou du TPN?

COMPRENDRE. Les tarifs sociaux du gaz naturel et de l électricité. Qui peut bénéficier du TSS et/ou du TPN? COMPRENDRE Les tarifs sociaux du gaz naturel et de l électricité Pour accompagner les personnes en difficulté, trois types d aides (voir zoom) existent pour le paiement des factures d énergie. Attribués

Plus en détail

Etude comparative des politiques sociales en matière d énergie

Etude comparative des politiques sociales en matière d énergie Etude comparative des politiques sociales en matière d énergie Réalisée par le CEESE-ULB et HIVA-KUL pour le compte du SPP Intégration Sociale (août 2006) Sandrine Meyer CEESE-ULB 8 avril 2008 Contenu

Plus en détail

LA TRANSITION ENERGETIQUE EN MIDI-PYRENEES

LA TRANSITION ENERGETIQUE EN MIDI-PYRENEES Eléments de définition Les actions de sobriété et d efficacité énergétiques permettent de réduire les consommations d énergie. La sobriété énergétique «consiste à interroger nos besoins puis agir à travers

Plus en détail

Les engagements de GDF SUEZ

Les engagements de GDF SUEZ Les engagements de GDF SUEZ dans la solidarité, et la lutte contre la précarité énergétique 1 Les principes de la politique solidarité de GDF SUEZ Ils sont inscrits dans la politique Développement Durable

Plus en détail

La fin des tarifs réglementés du gaz et de l électricité : comment faire des économies. Mardi 23 septembre 2014 ARC

La fin des tarifs réglementés du gaz et de l électricité : comment faire des économies. Mardi 23 septembre 2014 ARC La fin des tarifs réglementés du gaz et de l électricité : comment faire des économies Mardi 23 septembre 2014 ARC 1 Ville de Saint-Mandé: les actions en direction des copropriétés Constat : 80% du parc

Plus en détail

RENCONTRE TECHNIQUE SUR LA REHABILITATION ENERGETIQUE DES COPROPRIETES ARPE Mercredi 12 décembre 2012 1 2 Données de cadrage PLAN Contexte réglementaire de la copropriété - Définition juridique de la copropriété

Plus en détail

Les approches de la précarité énergétique en Allemagne

Les approches de la précarité énergétique en Allemagne Les approches de la précarité énergétique en Allemagne Ute DUBOIS, ISG Business School, Paris, ute.dubois@isg.fr Ines MAYER, European Institute for Energy Research (EIFER), Karlsruhe mayer@eifer.org Atelier

Plus en détail

Destinataires : Utilisateurs des données mises à disposition par le Visiau Énergie CENTER.

Destinataires : Utilisateurs des données mises à disposition par le Visiau Énergie CENTER. CENTER : Consommations ENergétiques TERritorialisées Modélisation des consommations énergétiques franciliennes des secteurs résidentiel et tertiaire à l échelle géographique de l iris. Etat des lieux 2005

Plus en détail

Éléments de diagnostic sur la pauvreté et l inclusion sociale en Champagne-Ardenne

Éléments de diagnostic sur la pauvreté et l inclusion sociale en Champagne-Ardenne Éléments de diagnostic sur la pauvreté et l inclusion sociale en Champagne-Ardenne Laurence Bloch Directrice Régionale, Insee Champagne-Ardenne La pauvreté : mieux la comprendre pour mieux agir Le prix

Plus en détail

Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes

Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes Le lycée des Eaux-Claires de Grenoble - Crédit photo : Juan Robert Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes Synthèse - Année 2012 266 lycées 236 sites 193 000 élèves 4,3 millions

Plus en détail

Présentation de l enquête Ifop pour QUALITEL «Les Français et la rénovation énergétique dans les copropriétés», réalisée du 7 au 17 mai 2013

Présentation de l enquête Ifop pour QUALITEL «Les Français et la rénovation énergétique dans les copropriétés», réalisée du 7 au 17 mai 2013 Présentation de l enquête Ifop pour QUALITEL «Les Français et la rénovation énergétique dans les copropriétés», réalisée du 7 au 17 mai 2013 Les Français et la rénovation énergétique dans les copropriétés

Plus en détail

CERTIFICATS D ÉCONOMIES D ÉNERGIE DE LA PREMIÈRE A LA DEUXIÈME PÉRIODE

CERTIFICATS D ÉCONOMIES D ÉNERGIE DE LA PREMIÈRE A LA DEUXIÈME PÉRIODE CERTIFICATS D ÉCONOMIES D ÉNERGIE DE LA PREMIÈRE A LA DEUXIÈME PÉRIODE CEE : LE DISPOSITIF Le bilan de la première période LE BILAN DE LA PREMIÈRE PÉRIODE UNE RÉUSSITE Les vendeurs d énergie deviennent

Plus en détail

Evolution du coût de l énergie

Evolution du coût de l énergie 1 Sébastien Kraft / Pierre Guilpain Kovalence/ Symbioz s.kraft@kovalence.fr/ p.guilpain@symbioz-energie.fr 2 passées Evolution du coût de l énergie 3 Evolution Evolution Prix complet pour 100 kwh moyenne

Plus en détail

Eléments d intervention CNIS 18 novembre 2008

Eléments d intervention CNIS 18 novembre 2008 Eléments d intervention CNIS 18 novembre 2008 Nouvelles tendances de localisation de population et des activités sur le territoire I - Artisanat et territoire 1. Les artisans sont présents sur tout le

Plus en détail

Evaluation participative de l Agenda 21

Evaluation participative de l Agenda 21 Evaluation participative de l Agenda 21 ARPE PACA 17 février 2011 Contexte de l évaluation participative L évaluation a été que partiellement intégrée dans la rédaction de l Agenda 21; Lancement concret

Plus en détail

LYCÉE JULES VIETTE MONTBELIARD. Choix d un tarif en vue de l implantation d une borne de recharge chez un particulier.

LYCÉE JULES VIETTE MONTBELIARD. Choix d un tarif en vue de l implantation d une borne de recharge chez un particulier. BTS ÉLECTROTECHNIQUE LYCÉE JULES VIETTE MONTBELIARD Choix d un tarif en vue de l implantation d une borne de recharge chez un particulier. BTS Electrotechnique Thème 8 : la gestion des coûts THEME 8 :

Plus en détail

16 novembre 2013. Tout savoir sur la tarification et les contrats de fourniture en énergie

16 novembre 2013. Tout savoir sur la tarification et les contrats de fourniture en énergie 16 novembre 2013 Tout savoir sur la tarification et les contrats de fourniture en énergie Déroulement de la séance Energies soumises à tarification Ouverture des marchés gaz naturel et électricité à la

Plus en détail

40% 35% 30% 25% 20% 15% 10% Bois

40% 35% 30% 25% 20% 15% 10% Bois Les bulletins de l AREC Energie d le logement en : Le point sur la précarité Taux d effort : part du revenu disponible consacrée par un ménage à ses dépenses d énergie pour un usage domestique. D cette

Plus en détail

État des lieux énergétique du bâti résidentiel Lorrain

État des lieux énergétique du bâti résidentiel Lorrain État des lieux énergétique du bâti résidentiel Lorrain Patricia LAHAYE DREAL Lorraine Direction Régionale de l'environnement, de l'aménagement et du Logement de Lorraine Journées de l écoconstruction www.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

Les marchés de l'immobilier résidentiel entre crise du logement et crise de la construction

Les marchés de l'immobilier résidentiel entre crise du logement et crise de la construction Les marchés de l'immobilier résidentiel entre crise du logement et crise de la construction Jean-Claude Driant Lab Urba Université Paris Est Séminaire du GERI Mobilitas - le 26 mars 2015 Crise du logement?

Plus en détail

VILOGIA L énergie du développement

VILOGIA L énergie du développement VILOGIA L énergie du développement LES ENJEUX DE DEMAIN CONFORT ET ENERGIE Notre ambition: agir concrètement sur les charges des ménages à revenus modestes, pour lutter contre la réduction de leur pouvoir

Plus en détail

Bilan Carbone TM de la CAVDS Volet Patrimoine et Services. Dossier de Synthèse

Bilan Carbone TM de la CAVDS Volet Patrimoine et Services. Dossier de Synthèse Bilan Carbone TM de la CAVDS Volet Patrimoine et Services Dossier de Synthèse 1 - Bilan global Les activités de la Communauté d Agglomération Val de Seine, hors logements sociaux, ont émis plus de 24.000

Plus en détail

Les conditions de logement des ménages à bas revenus en 2010

Les conditions de logement des ménages à bas revenus en 2010 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 291 Février 212 Les conditions de logement des ménages à bas revenus en 21 OBSERVATION ET STATISTIQUES LOGEMENT - CONSTRUCTION En 21, le parc social loge

Plus en détail

Vulnérabilités et précarités socioéconomiques. énergétiques

Vulnérabilités et précarités socioéconomiques. énergétiques Vulnérabilités et précarités socioéconomiques liées aux conditions énergétiques Premiers repères quantitatifs et qualitatifs de la situation des ménages et des territoires dans la région Rhône-Alpes 1

Plus en détail

La performance thermique des logements en France

La performance thermique des logements en France La performance thermique des logements en France Daniel LEPOITTEVIN SOeS / SDSE 7 mai 2015 Ministère de l'écologie, du Développement durable et de l Énergie www.developpement-durable.gouv.fr Plan de la

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES (Projet de C.C.T.P.) Étude de Faisabilité Choix Énergétique

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES (Projet de C.C.T.P.) Étude de Faisabilité Choix Énergétique MARCHES PUBLICS DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES (Projet de C.C.T.P.) Étude de Faisabilité Choix Énergétique SOMMAIRE TITRE I - CONTEXTE GÉNÉRAL DU MARCHE... 3

Plus en détail

PROGRAMME «HABITER MIEUX» DOSSIER DE PRESSE

PROGRAMME «HABITER MIEUX» DOSSIER DE PRESSE PROGRAMME «HABITER MIEUX» DOSSIER DE PRESSE Le Programme «Habiter Mieux» en FRANCE Etat des lieux Contexte National : La précarité énergétique pèse sur les ménages les plus fragiles depuis de nombreuses

Plus en détail

Notes méthodologiques

Notes méthodologiques Notes méthodologiques SUPERFICIE Service Public Fédéral Economie, PME, Classes moyennes et Energie, Direction générale Statistique et Information économique (SPF Economie / DGSIE), Statistiques Utilisation

Plus en détail

Observatoire de la Pre carite Energe tique. Analyse de la précarité énergétique à la lumière de l enquête PHEBUS

Observatoire de la Pre carite Energe tique. Analyse de la précarité énergétique à la lumière de l enquête PHEBUS Observatoire de la Pre carite Energe tique Analyse de la précarité énergétique à la lumière de l enquête PHEBUS Giulia AMBROSIO, Fateh BELAID, Sabrine BAIR, Olivier TEISSIER CSTB 30 octobre 2015 1 SOMMAIRE

Plus en détail

Groupement de Commandes ELECTRICITE. Présentation du Marché

Groupement de Commandes ELECTRICITE. Présentation du Marché Groupement de Commandes ELECTRICITE Présentation du Marché Contexte du Groupement de commandes ÉLECTRICITÉ Depuis le 1 er juillet 2007, le marché de l électricité est ouvert à la concurrence. L ensemble

Plus en détail