IAS hors établissement de santé : adapter et appliquer les recommandations

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "IAS hors établissement de santé : adapter et appliquer les recommandations"

Transcription

1 IAS hors établissement de santé : adapter et appliquer les recommandations Joseph Hajjar Service d hygiène et d épidémiologie Valence

2 Infection associée aux soins IAS en dehors des établissements de santé Tout évènement infectieux en rapport avec des soins délivrés en dehors des établissements de santé avec un sens large Par un professionnel de santé ou Par une personne encadrée par un professionnel de santé (protocole ambulatoire, soins auto administrés, ) : patient lui-même, membre de la famille, proche

3 Infection associée aux soins IAS en dehors des établissements de santé Cabinet des professionnels de santé libéraux Médecin (généraliste, spécialiste), chirurgien-dentiste, etc. Paramédicaux (IDE, kiné, podologue, etc.) Etablissement à caractère médico-social EHPA, EHPAD, MAPA, MARPA, MAPAD, maisons de retraites (médicalisées) MECSS, PMI Handicap Service de soins infirmiers à domicile (SSIAD) Hospitalisation à domicile (HAD)

4 Recommandations existantes CCLIN Guide d'hygiène et de prévention des infections dans les établissements de soins pour les personnes âgées, 1997 Réduire le risque au cabinet médical, 1999 Hygiène et masso-kinésithérapie, 2000 Hygiène et prévention du risque infectieux dans les établissements d'hébergement pour personnes âgées, 2002 Hygiène des soins infirmiers en ambulatoire, 2003 Recommandations concernant la gestion de la gale dans les établissements de soins et médico-sociaux, 2004

5 Recommandations existantes Ministère de la santé. Guide de bonne pratiques pour la prévention des infections liées aux soins réalisés en dehors des établissements de santé (140 pages) DRASS Midi-Pyrénées. Pratiques d hygiène en établissement d hébergement pour personnes âgées (42 pages) HAS. Hygiène et prévention du risque infectieux en cabinet médical ou paramédical (35 pages) SHEA/APIC guideline : infection prevention control in the long-term care facility. ICHE 2008;29: (277 références)

6 Recommandations à venir Prévention des infections en EHPAD. Consensus formalisé d experts. ORIG (272 recommandations) Guide technique (environnement et circuits). ORIG (en cours d élaboration)

7 Difficultés d application Professionnels de santé peu formés Patients hétérogènes Allers-retours en établissement de santé Intervenants multiples Recommandations (contenu, diffusion) Domicile (y compris pour établissement médico-social) Examens complémentaires pas toujours disponibles Ressources limitées, ratio personnel / patient Absence d EOH

8 Mesures prioritaires pour tous et applicables par tous Hygiène des mains Solution hydro-alcoolique Cabinet, établissement (chambres, lieux de soins) Format «poche» pour les professionnels de santé «ambulants» Savon non antiseptique Domicile (patient, famille)

9 Mesures prioritaires pour tous et applicables par tous Hygiène respiratoire Port d un masque chirurgical Pour toute personne présentant des symptômes d infection respiratoire (rhume, grippe, toux) Notamment en période d épidémie communautaire Dans un lieu «public» ou à domicile Mouchoirs en papier, poubelle, hygiène des mains

10 Mesures prioritaires pour tous et applicables par tous Hygiène corporelle Toilette quotidienne Y compris bucco-dentaire (sans oublier les prothèses dentaires)

11 Mesures prioritaires pour tous et applicables par tous Vaccination Grippe (professionnels de santé et résidents) Pneumocoque (résidents) Coqueluche (professionnels de santé) Sans oublier VHB, TB, DTP

12 Mesures prioritaires pour tous et applicables par tous Prescription des antibiotiques «Ce n est pas automatique» Cabinet médical Pas de traitement des colonisations (urines, plaies cutanées) Résident

13 Mesures prioritaires pour tous et applicables par tous Bonnes pratiques pour les injections (IV, IM, SC, ID) Matériel à usage unique Pour un seul patient Flacons uni-dose Ni partage, ni déconditionnement Antisepsie pour les gestes invasifs (dans une cavité stérile, une articulation, le flux sanguin avec mise en place d un DM)

14 Mesures prioritaires pour tous et applicables par tous Dispositifs médicaux Usage unique Stérilisation (autoclave 134 C / 18 min) Abandon du POUPINEL Désinfection Uniquement si «contraint et forcé»

15 Mesures prioritaires pour tous et applicables par tous AES Pas de recapuchonnage OPCT Gants / contact avec sang, liquides biologiques, muqueuses, peau lésée, matériels contaminés Élimination des DASRI

16 Autres mesures prioritaires pour les structures à caractère médico-social Tuberculose pulmonaire Statut à l entrée CAT en cas de TB Gestion d épidémies Propreté des locaux Lieux partagés, Sécurité alimentaire Y compris les ateliers cuisines, Eau chaude sanitaire Y compris hydrothérapie, salon de coiffure,

17 Que sait-on de l application des mesures? Evaluation du lavage simple des mains dans une structure à domicile (2004) Enquête sur les pratiques d hygiène chez les IDE libéraux (2005) Enquête sur l hygiène de base et le traitement des DM en milieu libéral (2007) Enquête comportements d hygiène des Français pour prévenir les infections virales saisonnières (2007)

18 Evaluation du lavage simple des mains dans une structure à domicile* Santé Service Bayonne et sa Région HAD + SSIAD / CLIN (1998), IDE hygiéniste (1995) / Protocole hygiène des mains (2000) Evaluation du lavage simple des mains dans une structure à domicile 334 fiches renseignées / 32 professionnels impliqués (171 / 14 AS ; 121 / 14 IDE ; 40 / 4 kiné) Fréquence globale du lavage des mains à l arrivée et au départ = 71% Bonne pratique et durée = 61% (IDE = 68% ; AS = 55% ; kiné = 67%) * MF Cazauran. Hygiènes 2006;5:

19 Enquête sur les pratiques d hygiène chez les IDE libéraux* Réseau d hygiène Cholais et Saumur Questionnaire (91 envois / 42 retours) Hygiène des mains 20% n utilisent jamais les SHA Prévention et gestion des AES 69% ne portent jamais de gants pour un prélèvement veineux 10% non vaccinés VHB Formation spécifique en hygiène 90% pas de formation Guide CCLIN ouest 50% ne l ont pas reçu * M Brosseau. Congrès SIIHHF, Lyon 2007

20 Enquête sur les pratiques d hygiène chez les IDE libéraux* Entretien du matériel 5% 13% 8% Désinfection à froid Poupinel Autoclave Four domestique 24% Flambage Autres 3% 47%

21 Enquête sur l hygiène de base et le traitement des DM en milieu libéral 821 / 1947 professionnels de santé libéraux 200 médecins généralistes 151 spécialistes 150 chirurgiens dentistes 320 paramédicaux libéraux (84 infirmières, 84 sagesfemmes, 72 podologues, 80 kinésithérapeutes ) * IPSOS Santé et Ministère de la santé. Mars 2008

22 Utilisation d un collecteur transportable ou d une solution hydro alcoolique au domicile Au domicile des patients, utilisez-vous? Un collecteur transportable pour piquants - tranchants Une solution ou gel hydro alcoolique Nsp Jamais Exceptionnellement A chaque fois que vous prévoyez un geste invasif Souvent Systématiquement Géné. Para. Géné. Para. Base 2007 : 175 généralistes 275 paramédicaux

23 Port du masque au cabinet Dans votre cabinet, mettez-vous un masque? Systématiquement A chaque fois que vous prévoyez un geste invasif Jamais Souvent Exceptionnellement Nsp Ensemble Généralistes Spécialistes Chirurgiens dentistes Paramédicaux Ens Généralistes Spécialistes Chirurgiens dentistes Paraméd Base 2007 : 821 ensemble MG 151 Spé 150 chir.dentistes 320 paramédicaux

24 Système utilisé pour traité le matériel réutilisable Avec quel système traitez-vous votre matériel réutilisable? Plusieurs réponses possibles Trempage solutions désinfectantes Autoclave Four "Poupinel" Ultrasons Ensemble Généralistes Spécialistes Chirurgiens dentistes Paramédicaux Base 2007 : 328 ensemble - 54 MG 63 Spé 114 chir.dentistes 95 paramédicaux

25 Exemples de contamination au cabinet médical* Réutilisation de seringues en plastique et partage d ampoules (phlébologie) VHC 160 plaintes (Bordeaux 2002) Pistolet injecteur rincé à l eau du robinet (mésothérapie) Mycobacterium chelonae 15 cas (Paris 2007) * Diapositive empruntée à S AHO. Congrès SFHH, 2008.

26 Quels préalables pour l application? Pour tous Diffusion des recommandations Formation aux règles d hygiène Fiches techniques aussi simples que possible Pour les médecins Formation à la prescription des antibiotiques Pour les établissements à caractère médico-social Implication direction, médecin coordinateur et infirmière coordinatrice (ou équivalents) Ratio personnel / résident adéquat Aide d un(e) hygiéniste

27 Programme EHPAD Drôme-Ardèche Contexte Prévention du risque infectieux inscrite comme objectif convention tripartite Constats de carence en matière hygiène mains, organisation salles de soins, DASRI, prévention du risque légionelle Structure à la médicalisation limitée, sans ressource type EOH de proximité, personnels à former Projet du service d hygiène du CH de Valence bâti en 2003 qui démarre en 2007 avec le soutien effectif des DDASS Moyens humains et logistiques et appui stratégique fort Actuellement 30 structures (/55 éligibles) dans le programme

28 Programme EHPAD Drôme-Ardèche Etat des lieux pour un plan d actions prenant en compte les priorités de l EHPAD concerné (lien avec conventions tripartite) Premières actions Comité hygiène type CLIN dans 13 EHPAD (règlement intérieur, correspondants, équipe mobile d hygiène, représentant familles) Groupes de travail pour la rédaction des fiches techniques prioritaires Formations in situ Gestion d alerte : gale, coqueluche, grippe Aide technique pour réseau eau, achat matériel, établissement en construction

29 Discussion De nombreuses études en faveur des mesures «de base» et des stratégies éprouvées Différents freins à leur application Organisationnel, socioculturel, économique, politique Importance des programmes d amélioration Constructions simples Approches multidisciplinaires Interventions multimodales

30 Time for a NET strategy «No Excuses No Tolerance» Larson E. A J I C 2005;33:548-57

FICHE ETABLISSEMENT. A remplir par l EOH (praticien ou IDE hygiéniste) Nom de la personne qui remplit le questionnaire :...

FICHE ETABLISSEMENT. A remplir par l EOH (praticien ou IDE hygiéniste) Nom de la personne qui remplit le questionnaire :... Feuille n FICHE ETABLISSEMENT A remplir par l EOH (praticien ou IDE hygiéniste) Nom de la personne qui remplit le questionnaire :... Date : / / Nom de l établissement : CCLIN de rattachement Code établissement

Plus en détail

LES RECOMMANDATIONS ET LE RISQUE INFECTIEUX EN HAD

LES RECOMMANDATIONS ET LE RISQUE INFECTIEUX EN HAD LES RECOMMANDATIONS ET LE RISQUE INFECTIEUX EN HAD Quiz ARLIN Aquitaine Réseau des Ides et cadres hygiénistes d Aquitaine 18 juin 2015 Reco de 2006 en cours d actualisation par groupe de travail : SF2H,

Plus en détail

LES PRECAUTIONS STANDARD EN HOSPITALISATION A DOMICILE

LES PRECAUTIONS STANDARD EN HOSPITALISATION A DOMICILE LES PRECAUTIONS STANDARD EN HOSPITALISATION A DOMICILE CONTEXTE (I) Les précautions standard ont pour but d éviter la transmission des infections nosocomiales à la fois aux patients et aux soignants. Elles

Plus en détail

EVALUER LA MAITRISE DU RISQUE INFECTIEUX EN EHPAD

EVALUER LA MAITRISE DU RISQUE INFECTIEUX EN EHPAD EVALUER LA MAITRISE DU RISQUE INFECTIEUX EN EHPAD Dr. Nathalie MAUBOURGUET Lundi 24 novembre 2008 Ministère de la Santé, Salle Laroque Séminaire National sur l Organisation de la Prévention des Infections

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITE/BILAN CLIN 2013

RAPPORT D ACTIVITE/BILAN CLIN 2013 RAPPORT D ACTIVITE/BILAN CLIN 2013 Programme d actions 2013 - Poursuivre la démarche qualité : amélioration continue de la qualité et de la - sécurité des soins - Prévention, gestion des risques associés

Plus en détail

Respect des précautions standard

Respect des précautions standard Respect des précautions standard 11 e journée régionale de prévention des infections associées aux soins Jeudi 11 avril 2013 Denis THILLARD Circulaire DGS/DH n 98-249 du 20 avril 1998 : «Des précautions

Plus en détail

PANSEMENTS ET SOINS DE PLAIES : QUELLES PRECAUTIONS DE BASE A RESPECTER?

PANSEMENTS ET SOINS DE PLAIES : QUELLES PRECAUTIONS DE BASE A RESPECTER? PANSEMENTS ET SOINS DE PLAIES : QUELLES PRECAUTIONS DE BASE A RESPECTER? Isabelle JOZEFACKI IDE HYGIENISTE UPIN DESP Le 17 novembre 2011 3 ème journée régionale de formation destinée aux EHPAD Moyens de

Plus en détail

GESTION DES IAS EN EHPAD MEDECIN REFERENT D UNE EQUIPE MOBILE GERIATRIQUE

GESTION DES IAS EN EHPAD MEDECIN REFERENT D UNE EQUIPE MOBILE GERIATRIQUE GESTION DES IAS EN EHPAD ROLE D UN D MEDECIN REFERENT D UNE EQUIPE MOBILE GERIATRIQUE Docteur Pierre BERT Direction Médicale M AREPA (MALAKOFF) Hôpital BROCA (Paris) AREPA Association à but non lucratif

Plus en détail

Résultats du Questionnaire concernant les établissements d Hospitalisation A Domicile de la région Nord Pas de Calais.

Résultats du Questionnaire concernant les établissements d Hospitalisation A Domicile de la région Nord Pas de Calais. Résultats du Questionnaire concernant les établissements d Hospitalisation A Domicile de la région Nord Pas de Calais Méthodologie Enquête déclarative faite en février 2010 auprès des IDE hygiéniste et/ou

Plus en détail

Risque d AES par piqûre Quelle réalité en EHPAD? Nadine KHOUIDER, Pascal FASCIA ARLIN Rhône-Alpes

Risque d AES par piqûre Quelle réalité en EHPAD? Nadine KHOUIDER, Pascal FASCIA ARLIN Rhône-Alpes Risque d AES par piqûre Quelle réalité en EHPAD? Nadine KHOUIDER, Pascal FASCIA ARLIN Rhône-Alpes ARLIN Rhône-Alpes Relais de proximité du CCLIN Sud-Est ARLIN Rhône-Alpes Missions définies par Arrêté en

Plus en détail

Fiche pour les responsables des établissements d hébergement pour personnes âgées

Fiche pour les responsables des établissements d hébergement pour personnes âgées Mesures à mettre en œuvre dans les établissements d hébergement pour personnes âgées en cas de syndrome respiratoire aigu lors d une pandémie de grippe A(H1N1) Fiche pour les responsables des établissements

Plus en détail

PREVENTION DE LA TRANSMISSION DES BMR A DOMICILE

PREVENTION DE LA TRANSMISSION DES BMR A DOMICILE PREVENTION DE LA TRANSMISSION DES BMR A DOMICILE Liliane GUILLORET**, Mireille LAMBERT*, ** Coordinatrice de SSIAD, Infirmière re hygiéniste *PH responsable EOHH, Président du CLIN HOPITAL LOCAL MONTFORT

Plus en détail

Quelles sont les professions les plus à risque d accident du travail?

Quelles sont les professions les plus à risque d accident du travail? Parlons des AES Quelles sont les professions les plus à risque d accident du travail? Les professions exposées BTP Infirmières AES 6,84% 10,3% Bois Alimentation 6,1% 5,9% Transport 4,9% Métallurgie 4,9%

Plus en détail

Pratiques liées aux gestes invasifs et antécédents d Accidents Exposant au Sang (AES) dans les EHPAD

Pratiques liées aux gestes invasifs et antécédents d Accidents Exposant au Sang (AES) dans les EHPAD Pratiques liées aux gestes invasifs et antécédents d Accidents Exposant au Sang (AES) dans les EHPAD Dr Christine CHANSIAUX-BUCALO, PH Equipe Mobile de Gériatrie, Hôpital Bretonneau, 7518 Paris Dr Christine

Plus en détail

PRECAUTIONS STANDARDS

PRECAUTIONS STANDARDS JOURNEE DE FORMATION D AUTOMNE DES CORRESPONDANTS EN HYGIENE HOSPITALIERE PRECAUTIONS STANDARDS Marc PHILIPPO, PH Hygiène Hélène ZANOVELLO, IDE Hygiène 28/10/2014 1 OBJECTIFS Prévention des AES: lors de

Plus en détail

1 ère JOURNEE GRENOBLOISE DES EHPAD LE RISQUE NOSOCOMIAL EN EHPAD. Dr CHARDON-TOURNE Gériatrie Chissé C.H.U. de Grenoble

1 ère JOURNEE GRENOBLOISE DES EHPAD LE RISQUE NOSOCOMIAL EN EHPAD. Dr CHARDON-TOURNE Gériatrie Chissé C.H.U. de Grenoble 1 ère JOURNEE GRENOBLOISE DES EHPAD LE RISQUE NOSOCOMIAL EN EHPAD Dr CHARDON-TOURNE Gériatrie Chissé C.H.U. de Grenoble INFECTION NOSOCOMIALE : DEFINITION Consécutive à des soins Le plus souvent à l hôpital

Plus en détail

Les Précautions. «Standard» Denis Thillard. Hygiène et prévention du risque infectieux en EHPAD 24 novembre 2009

Les Précautions. «Standard» Denis Thillard. Hygiène et prévention du risque infectieux en EHPAD 24 novembre 2009 Les Précautions «Standard» Denis Thillard 24 novembre 2009 Les précautions standard Ce sont des règles r de base à appliquer: Par tous les professionnels Pour tous les résidentsr Tous les jours l hygiène

Plus en détail

PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS

PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS CH de Saint-Quentin Mme Sylvie HAGEAUX Formation en Hygiène destinée aux EHPAD 17 juin 2015 LE PRELEVEMENT SANGUIN MATERIEL Un plateau avec : 1 garrot propre Des

Plus en détail

PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS

PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS CH de Saint-Quentin Mme Sylvie HAGEAUX Formation en Hygiène destinée aux EHPAD 18 juin 2014 LE PRELEVEMENT SANGUIN MATERIEL Un plateau avec : 1 garrot propre Des

Plus en détail

Place des PHA en EHPAD

Place des PHA en EHPAD Place des PHA en EHPAD Prévention du risque infectieux en EHPAD 2 ème Journée inter-régionale de formation et d information Rennes 15 juin 2010 Prévention du risque infectieux en EHPAD Mesures concernant

Plus en détail

QUIZ Deux documents de référence LA PERFUSION SOUS CUTANÉE OU HYPODERMOCLYSE

QUIZ Deux documents de référence LA PERFUSION SOUS CUTANÉE OU HYPODERMOCLYSE QUIZ Deux documents de référence LA PERFUSION SOUS CUTANÉE OU HYPODERMOCLYSE ARLIN Aquitaine Journée des Correspondants en Hygiène 28 mai 2015 Recommandations pour la prévention des infections dans les

Plus en détail

Pandémie grippale et réorganisation des soins primaires. Le travail de la Maison Médicale de Garde d Ambérieu

Pandémie grippale et réorganisation des soins primaires. Le travail de la Maison Médicale de Garde d Ambérieu Pandémie grippale et réorganisation des soins primaires Le travail de la Maison Médicale de Garde d Ambérieu Introduction Réorganisation profonde nécessaire de l offre de soins Organisation hospitalière

Plus en détail

Hygiène Stérilisation. Centre de Formation des Professions de Santé Programme 2013 111

Hygiène Stérilisation. Centre de Formation des Professions de Santé Programme 2013 111 Hygiène Stérilisation 2013 111 Formation des correspondants en hygiène hospitalière CCLIN Sud-Ouest (formation réservée aux correspondants hygiène de Midi-Pyrénées) Répondre aux exigences de la circulaire

Plus en détail

MESURES PREVENTIVES et ISOLEMENTS APPLICABLES PENDANT LE TRANSPORT DES PATIENTS. COLMU PONT A MOUSSON 10 Juin 2008 C. COSSON C.

MESURES PREVENTIVES et ISOLEMENTS APPLICABLES PENDANT LE TRANSPORT DES PATIENTS. COLMU PONT A MOUSSON 10 Juin 2008 C. COSSON C. MESURES PREVENTIVES et ISOLEMENTS APPLICABLES PENDANT LE TRANSPORT DES PATIENTS COLMU PONT A MOUSSON 10 Juin 2008 C. COSSON C. BURTIN Introduction Hygiène : Normes et réglementation (1) Hôpitaux Chapitre

Plus en détail

Utilisation d'une chambre implantable

Utilisation d'une chambre implantable Utilisation d'une chambre implantable Prévention des infections associées aux soins Référence BM : Ref. Service : Version : 1 Centre Hospitalier de Hyères SERVICE HYGIENE Nombre de page : 11 1. OBJET Eviter

Plus en détail

PROJET DE VIE PROJET DE SOINS RESIDENTS PORTEURS D UNE B.M.R. EN E.H.P.A.D.

PROJET DE VIE PROJET DE SOINS RESIDENTS PORTEURS D UNE B.M.R. EN E.H.P.A.D. PROJET DE VIE PROJET DE SOINS RESIDENTS PORTEURS D UNE B.M.R. EN E.H.P.A.D. DAURIAC MARIE-CHRISTINE INFIRMIERE EQUIPE MOBILE DE GERIATRIE CH AUCH 9 JUIN 2011 Projet de vie / projet de soins Les deux projets,

Plus en détail

HYGIENE DES MAINS DES PROFESSIONNELS ET DES RESIDENTS

HYGIENE DES MAINS DES PROFESSIONNELS ET DES RESIDENTS 1. OBJECTIF Appliquer une hygiène des mains adaptée à chaque activité, afin d éviter la transmission croisée manuportée des micro-organismes. 2. DOMAINE D APPLICATION L ensemble des professionnels de,

Plus en détail

Etat de santé bucco-dentaire et organisation des soins

Etat de santé bucco-dentaire et organisation des soins Etat de santé bucco-dentaire et organisation des soins Monique Largot Infirmière en hygiène hospitalière inter établissement CH ST MARCELLIN,CH VINAY, EHPAD ROYBON, RESIDENCE D ACCUEIL ET DE SOINS LE PERRON

Plus en détail

IAS EHPAD & prévention Journée CCLIN Ouest Juin 2010

IAS EHPAD & prévention Journée CCLIN Ouest Juin 2010 PRÉVENTION DES INFECTIONS DANS LES ETABLISSEMENTS MEDICO- SOCIAUX 1 B. Lejeune avec la collaboration de K Chami, MAE Ertzscheid, C Liétard, M Rothan- Tondeur, JM Thiolet & tous les très nombreux participants

Plus en détail

Précautions «Standard»

Précautions «Standard» Précautions «Standard» Relais Régional d Hygiène Hospitalière du Centre RHC Précautions «Standard» Définition : Précautions «Standard» : 7 recommandations générales d hygiène à appliquer pour tout patient

Plus en détail

Programme d inspection des cabinets dentaires à visée préventive et pédagogique

Programme d inspection des cabinets dentaires à visée préventive et pédagogique Programme d inspection des cabinets dentaires à visée préventive et pédagogique Dr Philippe PANOUILLOT pharmacien inspecteur de santé publique dept. Inspection contrôle évaluation (DICE) - ARS25 novembre

Plus en détail

LE CABINET MÉDICAL DE GYNÉCOLOGIE COMMENT RÉDUIRE LA TRANSMISSION DES AGENTS INFECTIEUX

LE CABINET MÉDICAL DE GYNÉCOLOGIE COMMENT RÉDUIRE LA TRANSMISSION DES AGENTS INFECTIEUX LE CABINET MÉDICAL DE GYNÉCOLOGIE COMMENT RÉDUIRE LA TRANSMISSION DES AGENTS INFECTIEUX Daniel BLOC PH hygiéniste CHU de Tours Tout soin délivré est à risque de complication infectieuse mais la fréquence

Plus en détail

HYGIENE BUCCO-DENTAIRE EN EHPAD

HYGIENE BUCCO-DENTAIRE EN EHPAD HYGIENE BUCCO-DENTAIRE EN EHPAD Définition : On entend par hygiène bucco-dentaire, la toilette de la bouche et des dents/ou dentiers hors soins médicamenteux. Elle relève du rôle propre infirmier pouvant

Plus en détail

Information des professionnels de santé en prévention du risque infectieux nosocomial : indicateurs de la LIN et sources d information

Information des professionnels de santé en prévention du risque infectieux nosocomial : indicateurs de la LIN et sources d information Information des professionnels de santé en prévention du risque infectieux nosocomial : indicateurs de la LIN et sources d information Modifiez le style des sous-titres du masque Dr Sandrine Linares Généralités

Plus en détail

Hygiène hospitalière et sécurité des patients en Côte d Ivoire

Hygiène hospitalière et sécurité des patients en Côte d Ivoire Hygiène hospitalière et sécurité des patients en Côte d Ivoire Bilan des activités Esther et perspectives dans le cadre APPS Partenariat ESTHER- CHU de BORDEAUX- OMS Colloque Geres/ESTHER/ISSA Lomé, Togo

Plus en détail

BMR/ BHR en EHPAD Prise en charge des résidents

BMR/ BHR en EHPAD Prise en charge des résidents BMR/ BHR en EHPAD Prise en charge des résidents L. Grolier-Bois - Médecin hygiéniste Centre Hospitalier de Bretagne-Sud (56) Centre Hospitalier de Quimperlé (29) ARLIN BRETAGNE Journée Régionale de Formation

Plus en détail

Hygiène au cabinet. Formation Prévention des infections associées aux soins Dr POIRIER Émilie ARLIN Lorraine

Hygiène au cabinet. Formation Prévention des infections associées aux soins Dr POIRIER Émilie ARLIN Lorraine Hygiène au cabinet Formation Prévention des infections associées aux soins Dr POIRIER Émilie ARLIN Lorraine Environnement : air/eau Aération quotidienne des locaux Point d eau dans chaque salle de consultation

Plus en détail

Travail réalisé à la Résidence St Jean à Laventie (Temps de vie)

Travail réalisé à la Résidence St Jean à Laventie (Temps de vie) Travail réalisé à la Résidence St Jean à Laventie (Temps de vie) Cette évaluation s est réalisée sur le mois d aout 2013. Un groupe de travail a été formé avec le médecin coordonateur, l infirmière coordinatrice,

Plus en détail

EHPAD et Etablissements Médico-Sociaux 2013 : «Questionnaire Auto-évaluation»

EHPAD et Etablissements Médico-Sociaux 2013 : «Questionnaire Auto-évaluation» La fiche «Questionnaire Autoévaluation» doit être validée par le Directeur de l établissement. EHPAD et Etablissements Médico-Sociaux 2013 : «Questionnaire Auto-évaluation» Chapitre 1 : Organisation des

Plus en détail

Formations 2014 HYGIENE HOSPITALIERE

Formations 2014 HYGIENE HOSPITALIERE Formations 2014 HYGIENE HOSPITALIERE Nous contacter : Tél. : 09 69 32 22 72 - Fax : 08 20 56 90 05 - E-mail : formation@alpagroupe.fr Contexte : Afin de prévenir le risque infectieux et maîtriser l hygiène

Plus en détail

CONDUITE A TENIR EN CAS D ACCIDENT AVEC EXPOSITION AU SANG (AES)

CONDUITE A TENIR EN CAS D ACCIDENT AVEC EXPOSITION AU SANG (AES) Pour la santé au travail CONDUITE A TENIR EN CAS D ACCIDENT AVEC EXPOSITION AU SANG (AES) Risques d AES Piqûre Coupure Projection sur visage yeux peau lésée Avec l aimable autorisation des sociétés SITA

Plus en détail

Réseau de lutte contre les Infections Nosocomiales de la Sarthe

Réseau de lutte contre les Infections Nosocomiales de la Sarthe Réseau de lutte contre les Infections Nosocomiales de la Sarthe Formation - Surveillance - Evaluation Centre Hospitalier du Mans Réseau LUTIN 72 LUTte contre les Infections Nosocomiales en Sarthe La FORMATION

Plus en détail

PSE 2. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados. Premiers secours en équipe. L hygiène et asepsie

PSE 2. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados. Premiers secours en équipe. L hygiène et asepsie Premiers secours en équipe L hygiène et asepsie Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados hygiène et asepsie A la fin de cette partie vous serez capable d indiquer : D appliquer les règles

Plus en détail

AES. Stop au massacre! Accident d Exposition au Sang. Avec la participation de l ARLIN PACA http://fr.ap-hm.fr/site/arlin-paca

AES. Stop au massacre! Accident d Exposition au Sang. Avec la participation de l ARLIN PACA http://fr.ap-hm.fr/site/arlin-paca Petit g de u s bon nes p AES ide ratiqu e s Accident d Exposition au Sang Stop au massacre! Avec la participation de l ARLIN PACA http://fr.ap-hm.fr/site/arlin-paca www.urps-infirmiere-paca.fr https://www.facebook.com/urps.infirmiere.paca

Plus en détail

Contexte. Objectifs. Méthodologie -1- Elaborer des recommandations nationales. Consensus formalisé d experts. Préventions des infections en EHPAD

Contexte. Objectifs. Méthodologie -1- Elaborer des recommandations nationales. Consensus formalisé d experts. Préventions des infections en EHPAD Contexte Préventions des infections en EHPAD Consensus formalisé d experts Juin. 2009 675 000 PA en EHPA (dont ¾ en EHPAD) durée moyenne de séjour 2 ans-6 mois (Etude DREES 2007) ORIG :Observatoire du

Plus en détail

Organisation de la prévention et la maitrise du risque infectieux dans les établissements médico-sociaux en Franche-Comté

Organisation de la prévention et la maitrise du risque infectieux dans les établissements médico-sociaux en Franche-Comté Organisation de la prévention et la maitrise du risue infectieux dans les établissements médico-sociaux en Franche-Comté Contexte (1) Démographie : Espérance de vie augmente chaue année : En 213 Nombre

Plus en détail

ES, EMS, SV. Prévention des infections dans les Etablissement Médico Sociaux 19/06/2014. CCLIN Paris-Nord Antenne Régionale «Picardie»

ES, EMS, SV. Prévention des infections dans les Etablissement Médico Sociaux 19/06/2014. CCLIN Paris-Nord Antenne Régionale «Picardie» Prévention des infections dans les Etablissement Médico Sociaux Dr Zoher KADI Coordonnateur ARLIN Picardie Définition et mise en œuvre de la politique de Prévention et Lutte contre les Infections Associées

Plus en détail

Audit Précautions standard

Audit Précautions standard Audit Précautions standard Présentation de l audit Contexte PROPIN (programme national de prévention des infections nosocomiales) 2009-2013 Objectif Renforcer la prévention du risque infectieux soignants/soignés

Plus en détail

COMMENT METTRE EN PLACE LE DARI EN EHPAD? DARI: Document d Analyse des Risques Infectieux

COMMENT METTRE EN PLACE LE DARI EN EHPAD? DARI: Document d Analyse des Risques Infectieux COMMENT METTRE EN PLACE LE DARI EN EHPAD? DARI: Document d Analyse des Risques Infectieux PLAN I/ GENERALITES II/ COMMENT FAIRE UN DARI EN THEORIE? (Contexte, outils à disposition) III/ EXEMPLE D ORGANISATION:

Plus en détail

AUDIT DU GREPHH: AU FIL DES ÉVALUATIONS. Journée de Prévention du Risque Infectieux Rhône-Alpes en FAM MAS IME. Jeudi 1er Octobre 2015

AUDIT DU GREPHH: AU FIL DES ÉVALUATIONS. Journée de Prévention du Risque Infectieux Rhône-Alpes en FAM MAS IME. Jeudi 1er Octobre 2015 AUDIT DU GREPHH: AU FIL DES ÉVALUATIONS Journée de Prévention du Risque Infectieux Rhône-Alpes en FAM MAS IME Jeudi 1er Octobre 2015 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT PRÉSENTATION DE MA FONCTION Chef de

Plus en détail

Infections liées aux soins. Guide de prévention (extraits)

Infections liées aux soins. Guide de prévention (extraits) Infections liées aux soins Guide de prévention (extraits) Technique du lavage des mains Mouiller Savonner Rincer Sécher par tamponnement Fermer le robinet avec l essuie-mains Indications du lavage des

Plus en détail

Grippe A(H1N1) Questions- réponses à l attention des établissements et services médicosociaux pour personnes âgées

Grippe A(H1N1) Questions- réponses à l attention des établissements et services médicosociaux pour personnes âgées Grippe A(H1N1) Questions- réponses à l attention des établissements et services médicosociaux pour personnes âgées Ce jeu de questions-réponses est susceptible d évoluer en fonction de la situation épidémiologique,

Plus en détail

Qu est ce qu une BMR? Bactérie Multi Résistante aux antibiotiques

Qu est ce qu une BMR? Bactérie Multi Résistante aux antibiotiques Les BMR en EHPAD Hygiène et Prévention du risque infectieux en EHPAD 28 mai 2009 SGRIVi CHRU - Lille Qu est ce qu une BMR? Bactérie Multi Résistante aux antibiotiques Résistante aux antibiotiques Ex: SARM

Plus en détail

Objet : Indiquer les consignes devant être observées après la survenue d un accident avec exposition au sang ou à des produits biologiques.

Objet : Indiquer les consignes devant être observées après la survenue d un accident avec exposition au sang ou à des produits biologiques. Référence : PT/CLI/001-C Page :Page 1 sur 7 Objet : Indiquer les consignes devant être observées après la survenue d un accident avec exposition au sang ou à des produits biologiques. Résumé des modifications

Plus en détail

Prévention de l infection et sondage urinaire. Chantal Léger

Prévention de l infection et sondage urinaire. Chantal Léger Prévention de l infection et sondage urinaire Chantal Léger Enquête PRIAM : Résultats Conjonctivites infectieuses 5% Gastro-entérites 7% Zona 1% Autres 7% Infections urinaires 24% Infections d escarres

Plus en détail

LES ACCIDENTS AVEC EXPOSITION AU SANG AES. Service hygiène - Centre Hospitalier de Saint- Quentin - Septembre 2015

LES ACCIDENTS AVEC EXPOSITION AU SANG AES. Service hygiène - Centre Hospitalier de Saint- Quentin - Septembre 2015 LES ACCIDENTS AVEC EXPOSITION AU SANG Service hygiène - Centre Hospitalier de Saint- Quentin - Septembre 2015 AES Définition d un Accident par Exposition au sang CONTACT DIRECT AVEC DES LIQUIDES BIOLOGIQUES

Plus en détail

STOP à la Transmission des microorganismes!

STOP à la Transmission des microorganismes! STOP à la Transmission des microorganismes! M.E Gengler Vendredi 25 Avril 2014 Vous avez ditstandard? Voici les «Précautions Standard» ou PS Les Précautions Standard : la Loi Respectez les «précautions

Plus en détail

La vie d un résident porteur d une BMR que faire?

La vie d un résident porteur d une BMR que faire? «L hygiène dans tous ses états» CHI de CLERMONT de l OISE Mardi 31 Mars 2015 La vie d un résident porteur d une BMR que faire? Auteur: Ivana NOVAKOVA Infirmière Hygiéniste ARLIN Ile-de-France CCLIN Paris

Plus en détail

3/ DOMAINES D APPLICATION Soins réalisés au domicile du patient, sur prescription médicale, dans le cadre d une prise en charge en HAD.

3/ DOMAINES D APPLICATION Soins réalisés au domicile du patient, sur prescription médicale, dans le cadre d une prise en charge en HAD. DOMAINE : SOINS N version : 1 PROTOCOLE PLEURX : SURVEILLANCE ET DRAINAGE Rédaction / date Validation / date Approbation / date Diffusion / date Actualisation / date 20/03/09 CLIN 26/03/10 Dr Le Moulec

Plus en détail

LE DARI, EN EHPAD, MAS, FAM

LE DARI, EN EHPAD, MAS, FAM 5 ème session de formation de référents hygiène dans les établissements médico-sociaux de Picardie 15, 16 et 17 Mai 2015 LE DARI, EN EHPAD, MAS, FAM (Document d Analyse du Risque Infectieux) Annie BRENET

Plus en détail

PRECAUTIONS COMPLEMENTAIRES D HYGIENE

PRECAUTIONS COMPLEMENTAIRES D HYGIENE PRECAUTIONS COMPLEMENTAIRES D HYGIENE Complémentaires d Hygiène CHAPUIS C, Saint Genis Laval Juin 2010 Objectif Les Complémentaires d Hygiène (PCH) ont pour but de faire barrière à la diffusion d un agent

Plus en détail

SOINS RESPIRATOIRES. Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014

SOINS RESPIRATOIRES. Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014 SOINS RESPIRATOIRES Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014 I / L oxygénothérapie II / L aérosolthérapie III / L aspiration IV / Les soins de trachéotomie Mars 2012 2 I L oxygénothérapie Définition: L oxygénothérapie

Plus en détail

Prévention des infections associées aux soins en EHPAD

Prévention des infections associées aux soins en EHPAD Plan stratégique national de prévention des infections associées aux soins 2009-2013 2013 Prévention des infections associées aux soins en EHPAD Hygiène et prévention du risque infectieux en EHPAD PARIS

Plus en détail

Gestion des Déchets d Activités de Soins à Risque Infectieux lors des soins à Domicile. F. Taillardas CDS hygiéniste

Gestion des Déchets d Activités de Soins à Risque Infectieux lors des soins à Domicile. F. Taillardas CDS hygiéniste Gestion des Déchets d Activités de Soins à Risque Infectieux lors des soins à Domicile F. Taillardas CDS hygiéniste Présentation HAD du littoral 3 antennes: Berck sur mer, Boulogne sur mer et Fruges Prise

Plus en détail

Hygiène et prévention du risque infectieux en EHPAD ROUEN 17/11/2011

Hygiène et prévention du risque infectieux en EHPAD ROUEN 17/11/2011 Prévention des infections associées aux soins en EHPAD Hygiène et prévention du risque infectieux en EHPAD ROUEN 17/11/2011 Plan stratégique national de prévention des infections associées aux soins 2009-2013

Plus en détail

Bilan régional de l auto-évaluation de la maîtrise du risque infectieux en EMS (établissements médico-sociaux)

Bilan régional de l auto-évaluation de la maîtrise du risque infectieux en EMS (établissements médico-sociaux) Bilan régional de l auto-évaluation de la maîtrise du risque infectieux en EMS (établissements médico-sociaux) 19 JUIN 1 Myriam ANSEL: Infirmière Hygiéniste coordinatrice (référente EMS) ARLIN RM Muriel

Plus en détail

PRESENTATION DES INDICTEURS DU BILAN D ACTIVITES DE LUTTE CONTRE LES INFECTIONS NOSOCOMIALES DES ETABLISSEMENTS DE SANTE

PRESENTATION DES INDICTEURS DU BILAN D ACTIVITES DE LUTTE CONTRE LES INFECTIONS NOSOCOMIALES DES ETABLISSEMENTS DE SANTE PRESENTATION DES INDICTEURS DU BILAN D ACTIVITES DE LUTTE CONTRE LES INFECTIONS NOSOCOMIALES DES ETABLISSEMENTS DE SANTE ARS LIMOUSIN / G. ESPOSITO/ novembre 2014 XX/XX/XX Les indicateurs de lutte contre

Plus en détail

Conduite à tenir en cas de grippe A (H1N1)

Conduite à tenir en cas de grippe A (H1N1) Établissements d hébergement pour personnes handicapées Conduite à tenir en cas de grippe A (H1N1) La grippe est une infection respiratoire aiguë très contagieuse et les mesures à mettre en œuvre s inscrivent

Plus en détail

Fiche de poste. Présentation du poste. Finalités du poste - Missions. Activités principales. Filière métier :

Fiche de poste. Présentation du poste. Finalités du poste - Missions. Activités principales. Filière métier : Filière métier : Fiche de poste Présentation du poste Intitulé de poste Coefficient de référence CCN51 Métier CCN51 Poste du supérieur hiérarchique Direction de rattachement Localisation géographique IDE

Plus en détail

PRÉCAUTIONS COMPLÉMENTAIRES :

PRÉCAUTIONS COMPLÉMENTAIRES : 1 PRÉCAUTIONS COMPLÉMENTAIRES : AUDIT DU GREPHH: PRÉSENTATION DES RÉSULTATS DU RÉSEAU D HYGIÈNE CHOLETAIS-SAUMUROIS Murielle Chapu & Agnès Petiteau, IDE Hygiènistes Audit National 2 Audit proposé sur 3

Plus en détail

HYGIENE BUCCO DENTAIRE

HYGIENE BUCCO DENTAIRE 1. OBJECTIFS Réaliser une hygiène bucco-dentaire adaptée à chaque résident Diminuer le risque d infections en particulier bucco-dentaires et broncho-pulmonaires Une bouche saine participe à l amélioration

Plus en détail

Audit des pratiques d hygiène en établissements médico-sociaux: l expérience de la région Champagne-Ardenne

Audit des pratiques d hygiène en établissements médico-sociaux: l expérience de la région Champagne-Ardenne Audit des pratiques d hygiène en établissements médico-sociaux: l expérience de la région Champagne-Ardenne Véronique Bussy-Malgrange Martine Blassiau Journée interrégionale de formation CClin-Est-Resclin,

Plus en détail

Prévenir la Diffusion des BHRe en région Centre : les nouvelles recommandations françaises pour le SSR, le SLD, l HAD et le secteur Médico-Social

Prévenir la Diffusion des BHRe en région Centre : les nouvelles recommandations françaises pour le SSR, le SLD, l HAD et le secteur Médico-Social Prévenir la Diffusion des BHRe en région Centre : les nouvelles recommandations françaises pour le SSR, le SLD, l HAD et le secteur Médico-Social Bruno Grandbastien pour le groupe de travail du HCSP Faculté

Plus en détail

Informations et actualités

Informations et actualités Informations et actualités CCLIN Sud-Ouest 11 mars 2015 Elisabeth GALY - Sophie VANDESTEENE - Hervé VERGNES Antenne Régionale Midi-Pyrénées CCLIN Sud-Ouest ÉTATS GÉNÉRAUX DES INFECTIONS NOSOCOMIALES ET

Plus en détail

Protocole Réalisation d un prélèvement urinaire pour examen Cytobactériologique - ECBU

Protocole Réalisation d un prélèvement urinaire pour examen Cytobactériologique - ECBU + Hôpital de Soultz N S PT.S.036.1 Protocole Réalisation d un prélèvement urinaire pour examen Cytobactériologique - ECBU SERVICES DESTINATAIRES CLASSEUR 2 : CLASSEUR 3 : CLASSEUR 4 : CLASSEUR 5 : CLASSEUR

Plus en détail

Etude d évaluation du dispositif de surveillance, d alerte et de gestion du risque infectieux épidémique en EHPAD dans le Nord-Pas-de-Calais

Etude d évaluation du dispositif de surveillance, d alerte et de gestion du risque infectieux épidémique en EHPAD dans le Nord-Pas-de-Calais Etude d évaluation du dispositif de surveillance, d alerte et de gestion du risque infectieux épidémique en EHPAD dans le Nord-Pas-de-Calais Dr Karine Wyndels, Dr Pascal Chaud Cellule de l InVS en Région

Plus en détail

RISQUE INFECTIEUX EN MATERNITE

RISQUE INFECTIEUX EN MATERNITE RISQUE INFECTIEUX EN MATERNITE 1 Introduction 822 000 naissances en 2012 14 124 à la Réunion (2011) Infections nosocomiales en maternité Mères bébés Fréquence variable selon le mode d accouchement et le

Plus en détail

Bilan à 6 mois des activités de l EMHT Morvan Saône et Loire Nord et perspectives pour la région Bourgogne

Bilan à 6 mois des activités de l EMHT Morvan Saône et Loire Nord et perspectives pour la région Bourgogne Bilan à 6 mois des activités de l EMHT Morvan Saône et Loire Nord et perspectives pour la région Bourgogne Dr. S. DAVIDIAN Pharmacien hygiéniste, coordonnateur des EMS Morvan Saône et Loire Nord Mme G.

Plus en détail

JOURNÉE HYGIÈNE DES MAINS

JOURNÉE HYGIÈNE DES MAINS 5 ième réunion des Référents en Hygiène des EHPAD et autres Établissements Médico-Sociaux en Aquitaine 9 mars 205 JOURNÉE HYGIÈNE DES MAINS Retour d expérience S. AUGEYROLLE / C. CARRERE / C. ABILY E.H.P.A.D.

Plus en détail

Le respect des précautions standards dans la prévention du risque infectieux au domicile.

Le respect des précautions standards dans la prévention du risque infectieux au domicile. Le respect des précautions standards dans la prévention du risque infectieux au domicile. Frédérique SIESSE,infirmière libérale, Perpignan, Référente RVPCLR pôle Perpignan 1 La responsabilité de l infirmière

Plus en détail

Risque infectieux en pratique dentaire. Risque infectieux en odontologie : conséquences en pratique quotidienne. Particularités

Risque infectieux en pratique dentaire. Risque infectieux en odontologie : conséquences en pratique quotidienne. Particularités Risque infectieux en odontologie : conséquences en pratique quotidienne Dr Christine BONNAL, PH Hygiène Béatrice HEDOUX-QUEAU Cadre hygiéniste Catherine CHARPINET Infirmière hygiéniste Hôpital Bretonneau,

Plus en détail

SOINS SPECIFIQUES. Soins d hygiène ROULE M, Bron Janvier 2010. Soins de bouche

SOINS SPECIFIQUES. Soins d hygiène ROULE M, Bron Janvier 2010. Soins de bouche SOINS SPECIFIQUES Soins d hygiène ROULE M, Bron Janvier 2010 Soins de bouche Assurer l hygiène bucco-dentaire en favorisant bien-être et confort Eviter la mauvaise haleine Prévenir et traiter l infection

Plus en détail

ROLE ET MISSIONS DU MEDECIN COORDONNATEUR D EHPAD

ROLE ET MISSIONS DU MEDECIN COORDONNATEUR D EHPAD ROLE ET MISSIONS DU MEDECIN COORDONNATEUR D EHPAD F DELAMARRE DAMIER MD MBA PH CH Cholet,et Médecin coordonnateur d EHPAD EHPADS d Aigrefeuille sur Maine et de Boussay 44 1 PLAN 1. Evolution du métier

Plus en détail

ORGANISATION DE LA LUTTE CONTRE LES INFECTIONS LIEES AUX SOINS ROLE ET MISSION DES CORRESPONDANTS

ORGANISATION DE LA LUTTE CONTRE LES INFECTIONS LIEES AUX SOINS ROLE ET MISSION DES CORRESPONDANTS ORGANISATION DE LA LUTTE CONTRE LES INFECTIONS LIEES AUX SOINS ROLE ET MISSION DES CORRESPONDANTS Corinne FREMOND-LEJEUNE Resclin-Champagne-Ardenne resclin@chu-reims.fr Les ateliers du Resclin 2008/2009

Plus en détail

Hygiène Bucco Dentaire en EHPAD. 1 ère Réunion du groupe de travail régional «Espace Le Bien Vieillir» Angers Le 19 Janvier 2012

Hygiène Bucco Dentaire en EHPAD. 1 ère Réunion du groupe de travail régional «Espace Le Bien Vieillir» Angers Le 19 Janvier 2012 Hygiène Bucco Dentaire en EHPAD 1 ère Réunion du groupe de travail régional «Espace Le Bien Vieillir» Angers Le 19 Janvier 2012 Pourquoi un groupe régional Hygiène Bucco dentaire en EHPAD ARLIN Pays de

Plus en détail

Prévention de la transmission des agents infectieux

Prévention de la transmission des agents infectieux PRÉVENTION DE LA TRANSMISSION CROISÉE DES MICRO-ORGANISMES Précautions standard et complémentaires Elisabeth Laprugne-Garcia CClin Sud-Est 29/04/2015 Prévention de la transmission des agents infectieux

Plus en détail

Contexte démographique

Contexte démographique Programme de prévention du risque infectieux en établissements d hébergement de personnes âgées dépendantes (EHPAD) Drôme Dr Philippe BURLAT DDASS de la Drôme Contexte démographique 21%> 60 ans 8 % > 75

Plus en détail

Le port de gants à usage unique lors des activités de soins en CTR

Le port de gants à usage unique lors des activités de soins en CTR Le port de gants à usage unique lors des activités de soins en CTR état des lieux Forum d'hygiène Hospitalière Septembre 213 Firmino Battistella Infirmier régional HPCI Est-vaudois Hygiène Prévention et

Plus en détail

Les Nouveautés. Gestion des Déchets d Activités de Soins à Risques Infectieux (DASRI) Information DARI du 13 décembre 2012

Les Nouveautés. Gestion des Déchets d Activités de Soins à Risques Infectieux (DASRI) Information DARI du 13 décembre 2012 Gestion des Déchets d Activités de Soins à Risques Infectieux (DASRI) Les Nouveautés Information DARI du 13 décembre 2012 Délégation territoriale de l Essonne / département de Veille et de Sécurité Sanitaire

Plus en détail

Evaluation des Précautions Complémentaires de type Contact :

Evaluation des Précautions Complémentaires de type Contact : Evaluation des Précautions Complémentaires de type Contact : Un nouvel outil pour les équipes d hygiène Xe JOURNEE REGIONALE DE PREVENTION DES INFECTIONS ASSOCIEES AUX SOINS Yann Ollivier 1 Contexte /

Plus en détail

Compte rendu PRI EMS OI 2014

Compte rendu PRI EMS OI 2014 Compte rendu PRI EMS OI 2014 Rédacteur(s) : MLC/LL/MA/JBV Objet : Lieu : ½ Journée de formation continue Le Nautile - La Saline les Bains Accueil L ouverture de cette journée a été faite par la responsable

Plus en détail

LES ACCIDENTS D EXPOSITION AU SANG

LES ACCIDENTS D EXPOSITION AU SANG F I C H E P R E V E N T I O N N 1 2 «H Y G I E N E S E C U R I T E» LES ACCIDENTS D EXPOSITION AU SANG DEFINITION STATISTIQUES Chaque année dans les collectivités et établissements publics de la Manche,

Plus en détail

Gestion d une épidémie de gale. EHPAD Les Minimes

Gestion d une épidémie de gale. EHPAD Les Minimes Gestion d une épidémie de gale EHPAD Les Minimes PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT Etablissement privé composé de deux bâtiments Résidence Dedelay Résidence H.Durand Capacité de 133 lits dont 10 lits pour

Plus en détail

Prions. Joseph Hajjar Valence

Prions. Joseph Hajjar Valence Prions Joseph Hajjar Valence Quelles actualités sur la transmission en particulier sanguine? Quels risques liés à la manipulation d instruments souillés? Rappels Agents Transmissibles Non Conventionnels

Plus en détail

Soins de bouche SOINS SPECIFIQUES 7.03. Objectifs. Technique et méthode I PRINCIPES II MATERIEL ET PRODUITS

Soins de bouche SOINS SPECIFIQUES 7.03. Objectifs. Technique et méthode I PRINCIPES II MATERIEL ET PRODUITS SOINS SPECIFIQUES 7.03 Soins de bouche Assurer l hygiène bucco-dentaire en favorisant bien-être et confort Eviter la mauvaise haleine Prévenir et traiter l infection : - prévenir les infections locales

Plus en détail

SOINS/SDGURI/PRCD/001 Procédure de sondage urinaire Version 2 : 15/01/2010 p.1/7

SOINS/SDGURI/PRCD/001 Procédure de sondage urinaire Version 2 : 15/01/2010 p.1/7 p.1/7 1. OBJET Description des différentes étapes et des règles d asepsie nécessaires à la réalisation du sondage urinaire qui est un geste invasif. 2. DOMAINE D APPLICATION Ce protocole s applique à tous

Plus en détail

"Au lieu de s ingénier à tuer les microbes dans les plaies, ne serait-il pas plus raisonnable de ne pas en introduire"? Pasteur

Au lieu de s ingénier à tuer les microbes dans les plaies, ne serait-il pas plus raisonnable de ne pas en introduire? Pasteur "Au lieu de s ingénier à tuer les microbes dans les plaies, ne serait-il pas plus raisonnable de ne pas en introduire"? Pasteur 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. Historique Cadre législatif Petits rappels

Plus en détail

RISQUES PARTICULIERS ET MESURES DE PREVENTION EN PSYCHIATRIE

RISQUES PARTICULIERS ET MESURES DE PREVENTION EN PSYCHIATRIE RISQUES PARTICULIERS ET MESURES DE PREVENTION EN PSYCHIATRIE 1 PATHOLOGIES Psychoses Névroses Alcoolisme Toxicomanie Anorexie, boulimie Schizophrénie 2 RISQUES PARTICULIERS Le nombre de soins techniques

Plus en détail

L hygiène des mains. N.ROUAH/I.POGGIOLI - Sept 2013 1

L hygiène des mains. N.ROUAH/I.POGGIOLI - Sept 2013 1 L hygiène des mains N.ROUAH/I.POGGIOLI - Sept 2013 1 Un peu d histoire I. Introduction La première pratique remonte au milieu du XIXème siècle, lorsque le Dr Semmelweiss le demande aux étudiants en médecine

Plus en détail