au lieu de payer le parking (Cahier central)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "au lieu de payer le parking (Cahier central)"

Transcription

1 75 AUTO-PARTAGELouez votre voiture au lieu de payer le parking (Cahier central) - N ,20 ÉDITION Marc Levy renoue avec la comédie romantique (Page 31) (LP/J.-B. Quentin.) Rififi au36,quai POLITIQUE Hollande veut rassurer les Français(Page 4) desorfèvres Bernard Petit, le patron de la PJ parisienne, a été mis en garde à vue dans le cadre d une enquête sur la violation du secret de l instruction. Une nouvelle affaire qui ébranle un peu plus l institution. (Pages 2 et 3) (DR.) ATTENTATS Le bouleversant témoignage des parents de Yohan (Page 12) (LP/Delphine Goldsztejn.) SANTÉ Les généralistes appelés à la grève aujourd hui (Page 7) COUPE DE LA LIGUE PSG-Bastia,lafinalequ on n attendait pas(page 16) RUGBY Galthié sort de son silence (Page 19)

2 02 LEFAITDUJOUR nl ÉDITO Mauvais genre D ans cette ambiance de branle-bas postattentats, voilà une affaire qui tombe plutôt mal.lepatrondelapj parisienne est en garde à vue(avec trois autres policiers). Son bureau a été perquisitionné comme celui d un flic ripou trafiquant de cocaïne. Un malheur n arrivant jamais seul, cette affaire en suit d autres, pas très reluisantes, qui ont déjà sérieusement éclaboussé le «36».Maisdegrâce,quels que soient les résultats de l enquête, n oublions pas le11janvier:cejour-là,les Français ont aimé leurs flics. C est un secret de polichinelle que des ripoux existent. Il en existera toujours. Mais ce n est pas une raison pour s essuyer lespiedssurtousles uniformes. Aujourd hui plusquejamaislapolicea besoin d être soutenue. JEAN-MARIE MONTALI Un lieu mythique RAREMENT un endroit n aura autant personnalisé l institution qu il abrite. Depuis plus d un siècle maintenant, la mythique adresse du 36, quai des Orfèvres abrite l élite des policiers parisiens rattachés à la direction régionale de la police judiciaire (DRPJ) parisienne. Quelque policiers se retrouvent ainsi affectés aux plus prestigieux services que sont la brigade criminelle, la brigade des stupéfiants ou la brigade de recherche et d intervention (BRI). Un lieu singulier qui a inspiré nombre d écrivains et de réalisateurs Georges Simenon et Henri-Georges Clouzot en tête et accueilli quelques-uns des plus illustres criminels, de Landru à Guy Georges en passant par Jacques Mesrine. Ces derniers mois et avant son déménagement dans le quartier des Batignolles à l horizon 2017, le «36» a pourtant été le lieu de précédents scandales retentissants. Le 11 décembre 2013, le prédécesseur de Bernard Petit était limogé pour «faute déontologique», pour avoir prévenu Brice Hortefeux de sa prochaine convocation devant la justice. Le 23 avril 2014, une touriste accusait de viol des policiers de la BRI dans leurs locaux. Deux fonctionnaires ont été mis en examen, et un troisième placé sous le statut de témoin assisté. Et le 31 juillet, 52 kg de cocaïne d une valeur marchande de 2 M étaient dérobés d une armoire à scellés de la brigade des stupéfiants. Au total, neuf personnes sont poursuivies dans ce dossier, dont l un des fonctionnaires du service, Jonathan Guyot, qui a été incarcéré. La drogue, elle, reste introuvable. A.C. (LP/Ph. Lavieille.) Le36éclaboussépar ENQUÊTE.LepatrondelaPJparisienneaété placé en garde à vue hier, soupçonné d avoir violé le secret d une enquête. Du jamais-vu. LA POLICE JUDICIAIRE parisienne perdlatête.aprèsuneannéenoire, en2014,marquéeparleviolprésumé d une touriste canadienne dans les locauxdelabrigadederechercheet d intervention en avril, puis le vol de 52kgdecocaïnedanslesscelléstrois mois plus tard, un intrigant scandale éclabousse depuis hier le mythique 36, quai des Orfèvres. Le directeur de la police judiciaire parisienne, BernardPetit,aétéplacéengardeàvue ainsi que son chef de cabinet, Richard Atlan, le patron de l association nationale d action sociale des personnels delapoliceetduministèredel Intérieur, Joaquin Masanet, et l un de ses collaborateurs, Philippe Lemaître. nunemiseencause sans précédent Lapersonnalitédesmisencausedémontre la gravité de l affaire. Jamais un patron de la PJ parisienne n avait étéplacéengardeàvue.bernardpetit, que certains surnomment le Florentin(comprendre l intrigant), et les trois autres fonctionnaires sont suspectésàdesdegrésdiversde«violation du secret de l instruction». En clair, d avoir renseigné l ancien patron du GIGN, Christian Prouteau, d une prochaine audition dans l affairevisant«l escrocdesstars»christophe Rocancourt, mis en examen et écroué pour escroquerie, trafic d influence et blanchiment. PROFESSEUR DE DROIT, Olivier Renaudieapubliéen2007«laPréfecture de police»(ed. Lextenso). Quelle est l origine de la préfecture de police de Paris? OLIVIER RENAUDIE. Elle a été créée avant même l existence de la police nationale qui date de La Préfecture de police(pp) a été instituée en 1800, par Napoléon Bonaparte. Echaudé par la Révolution françaisedonttouslesépisodessesont produits à Paris, Bonaparte a décidé deprotégerl Etatlàoùilétaitvulnérable, c est-à-dire dans la capitale. Il a donc créé cette institution unique et spécifique, dérogatoire au droit commun. nde lourdes suspicions «Cesontdeschargestrèslourdesqui pèsentsureux»,admet,effaré,un hautgradédu36.onneprendpasla décisiondeplacerengardeàvuede telles personnalités si on n a pas de «biscuit». D autant que les juges d instruction en charge du dossier, Charlotte Bilger et Roger Le Loire, sont réputés pour leur sérieux. Le jugeleloire,quiadébutésacarrière comme inspecteur à la brigade des stups dans les années 1970, jouit d une réputation de magistrat particulièrement rigoureux, rompu aux affairessensibles.«iln estpasdansune lutte corporatiste. Ce n est pas un juge quiveutsefaireunflic,puisqu ill a été,assureunpolicierhabituéàle fréquenter.jenesuispasleseulàme direqu ilyadulourddansledossier. Etsansdoutebienplusquecequia été révélé.» Il s agit donc d une institution par nature politique? Oui. La dimension politique est très, trèsforte.lesystèmen apasétémis enplaceparcequeparisétaitune grande ville dont il faudrait protéger l immense population mais car Paris était le berceau de toutes les insurrections de l histoire de France. LaPPa-t-elleétécontestée? Oui, à plusieurs reprises. La contestationlaplusforteauraétécelledes républicains, lors des allers-retours entre monarchie et république entre1848et1870.ilyaégalementeu desdébatsauseindupsaudébut desannées1980maisquin ontpas abouti.lappasurésisteràtousles Quaidesorfèvres(ParisI er ),hier.déjàentachéepardeuxscandales,lapjparisienne doitfairefaceauplacementengardevuedesonpatronetdetroisautresfonctionnaires. nle 36, entre colère et consternation «Aprèslesdeuxaffairesdel année dernière,onsedisaitqu onnepouvait pas descendre plus bas, souffle, dépité, un officier du Quai des Orfèvres. Si les accusations se confirment, çavaêtreletrèsgrandménageici» Historiquement décrite comme un Etat dans l Etat, où se résolvent, dans le plus grand secret, les enquêtes sensiblesetoùsefait parfoissousl égide de puissantes loges franc-maçon- niques ledestindesgrandspoliciers, la préfecture de police cristallise autant d envieux que de détracteurs. «Il est peut-être temps de s interroger sur son fonctionnement et de tout remettreàplat»,avanceunparlementaire de la majorité. Une idée qui est loin de faire l unanimité.«malgré les affaires, c est un lieu d excellence, composé de brigades et d hommes et femmes quile sont tout autant,le taux d élucidation le prouve. RemodelerlaPP?Maispourmettrequoià laplace?»,rétorqueundéputéde l opposition. nune succession déjà ouverte Danscetteenquêtequinefaitque commencer, les quatre mis en cause, régimes et à l alternance politique. Le pouvoir que représente lappn a-t-ilpasaussiété legarantdesasurvie? C est certain. Quand ils sont arrivés au pouvoir, les républicains se sont bien rendu compte que c était une institution efficace et pratique. Dans un état aussi centralisé que la France, contrôler la sécurité de Paris, c est évidemment un pouvoir. Le préfet de police est un homme particulièrement bien informé. Depuis quelques années,lemairedeparisaobtenu certaines prérogatives de police, sur la circulation ou le stationnement. Mais les services sensibles restent bienentenduentrelesmainsdupré- qui bénéficient de la présomption d innocence, risquent quoi qu il arrivedenepasensortirindemnes.«s il apparaît que des manquements gravesontétécommispardespoliciers ou d anciens policiers, je serai d une fermeté absolue», a prévenu le ministre de l Intérieur, Bernard Cazeneuve, qui,enprivé,n apascachésa«très forte irritation». En coulisses, le bal des prétendants se prépare déjà. «C estunpostequioffreunpouvoir incroyable, note un haut fonctionnaire. L obtenir est une consécration mais y échouer signifie parfois une fin de carrière», confie-t-il, assurant que«troisouquatrenoms»circulent déjà comme possible successeur à Bernard Petit. ADRIEN CADOREL «Lapréfecturedepoliceenaconnud autres» Olivier Renaudie, professeur de droit public à l université de Nancy et spécialiste de la PP (LP/Philippe Lavieille.) fet. Qui a d ailleurs étendu son pouvoir aux départements de la petite couronne depuis Les affaires récentes peuvent-elles ébranler l institution? LaPPestunevitrinequiincarneune certaine excellence policière. Les affaires en cours peuvent donc ternir ce prestige. Mais elle en a connu d autres et je doute que ces affaires affectent l institution. Au contraire, aveclagestiondesattentats,lappa montrésacapacitéderéactionetsa capacité à organiser une manifestation monstre sans incident. C est une machine expérimentée qui sait gérer l urgence et les événements. Propos recueillis par T.B.

3 Jeudi5février2015 LEFAITDUJOUR 03 unnouveauscandale «Voussavez,toutsesait» Christian Prouteau, sur procès-verbal nchristian Prouteau ne garde pas très longtemps ses secrets. Lorsqu ils l entendent en garde à vue le 7 octobre 2014, les policiers de la brigade de recherches et d investigations financières lui demandent d emblée avec qui il a évoqué cette convocation. «Je n en ai discuté avec personne de ma famille, car je pensais être entendu seulement en qualité de témoin et je ne voulais pas les affoler et sinon je n en ai parlé à personne d autre», répond l ancien gendarme. Mais l enquêteur insiste. «Pour être honnête, j ai cherché à savoir quel était le motif de cette convocation, mais je ne souhaite pas dire qui j ai appelé», consent Christian Prouteau. Le policier abat alors sa carte et demande au gardé à vue s il n a pas contacté une personne travaillant à l Anas (Association nationale d action sociale des personnels de la police). Et pour cause, le téléphone de Christian Prouteau a été placé sur écoute. «Oui tout à fait», admet finalement l expatron du GIGN, précisant qu il s agit d un certain Philippe dont il ne connaît pas le nom de famille. Lequel Philippe, en garde à vue depuis hier, déclarait dans une conversation téléphonique interceptée : «Je me renseigne et je te dirai de vive voix après.» Christian Prouteau est alors très clair : «C était juste pour savoir dans quel but j étais convoqué, justifie-t-il son appel. Il m a dit que j étais convoqué dans le cadre d investigations qui étaient menées concernant Rocancourt et mes rapports avec lui.» Les enquêteurs veulent alors savoir comment Philippe a pu avoir de telles informations. «Il ne me l a pas dit et je ne lui ai pas demandé. Je voulais juste savoir s il savait quelque chose.» Et Christian Prouteau de faire cette étonnante confidence : «Vous savez, tout se sait. Il y a quatre mois j ai su que vous étiez sur moi par quelqu un qui travaille pour l UMP, un ancien de votre maison, et qui s en vantait au sein de cette structure.» TIMOTHÉE BOUTRY Christian Prouteau. (LP/Laurent Mauron.) Uneenquêteéclair LAGÉNÈSEdecenouveau«tsunamijudiciaire»,quivientfrapperàsatêtemême la PJ parisienne, démarre avec une enquête sur l «escroc des stars», Christophe Rocancourt.Misenexamen,audébutdumois d octobre dernier, notamment pour«escroquerie»et«traficd influence»,ilest soupçonné d avoir tenté, contre paiement, de faire régulariser des sans-papiers. Dans ce dossier, l ex-secrétaire d Etat socialiste Kofi Yamgnane est aussi poursuivi, demêmequelefondateurdugign,l unité d élite de la gendarmerie nationale, Christian Prouteau. Ce sont les déclarations de cedernierquivontconduirelesjugesdu pôle financier parisien, Roger Le Loire et Charlotte Bilger, à s intéresser à l origine des«fuites»surl enquêtedontilfaisait l objet(lire en encadré). Lorsdesagardeàvueenoctobre,l exgendarme montre aux policiers de la brigade de recherche et d investigations financières(brif) de la PJ parisienne, qu il sait beaucoup de choses sur leurs investigations. Le nom d un certain Philippe Lemaître apparaît. C est un policier détaché au sein de la puissante Association nationale d action sociale(anas) des personnels du ministère de l Intérieur. Auditionné, mardi, par la police des polices, ce fonctionnaire aurait confirmé«des échanges téléphoniques» avec Christian Prouteau sur l enquête le concernant. D autres«éléments à charge» recueillis par les bœufs-carottes ont amené les magistrats instructeurs à demander au parquet de Paris, mardi soir, un réquisitoire supplétif pour«violation du secret de l instruction» et«révélation d informations sur une instruction à une personne susceptible d être visée par cette enquête». «JEMENOMMEBernardPetit,jesuisné le12octobre1955àsfaxentunisie»c est parcesmotsquelegrandpatrondela police judiciaire de Paris a entamé hier son audition par les enquêteurs de la division nationale des enquêtes de l inspection générale de la police nationale. Placé en gardeàvueparlapolicedespolices en compagnie de son chef de cabinet, RichardAtlan,BernardPetit,59ans,a dûrevenirsursonparcoursausein de l institution policière, qu il a intégréeen1977,entantquesimple inspecteur. Nomméle19décembre2013à la tête de la prestigieuse direction régionale de la police judiciaire de Paris par Manuel Valls, alors ministre de l Intérieur, ce grand flic étiqueté à gauche avait succédé à l omnipotent Christian Flaesch réputé, lui, àdroite, lui- même contraint de quitter son poste après avoir prévenu un proche de Sarkozy, l exministre de l Intérieur Brice Hortefeux, d une convocation parsesservicesdanslecadre de l enquête sur le financement de la campagne présidentielle de 2007 Décrit comme un «homme affable», «courtois»etd un«abord facile», Bernard Petit, regard clair, invariablement chaussé de petites lunettes, n est pas accueilli Par ailleurs, selon nos informations, un rapport transmis aux juges par les policiers de la Brif sur leurs investigations concernant Christophe Rocancourt aurait passablement irrité Bernard Petit. Ce dernier aurait tancé le patron des brigades financières de sa direction parce que ses enquêteurs avaient laissé transparaître le nom du préfet de police de Paris, Bernard Boucault, à propos d un déjeuner qu aurait sollicité Christian Prouteau auprès de son cabinet. Perquisitions et saisie d ordinateurs Toutvaalorstrèsvite:hiermatin,c estau tourdebernardpetit,lepatrondelapjde Paris, son chef de cabinet, le commandant Richard Atlan et Joaquin Masanet, figure du syndicalisme policier, actuel président de l Anas, d être placés en garde à vue. «Pourquelajusticedécided alleraussivite etloin,c estqu ilyaforcémentdeséléments importants qui ont été recueillis, estime un haut fonctionnaire. Mais la prudencedoitêtredemise.bernardpetitetles autres interpellés doivent bénéficier de la présomption d innocence.» Enfindematinée,hier,tandisqueles jugesleloireetbilgerassistaientàlaperquisitiondubureaudebernardpetitetde celuidesonchefdecabinet, leursordinateurs ont été saisis, Philippe Bugeaud, lenuméro2delapjparis,adressaitun mailàl ensembledes2000policiersdela PJParispourles«rassurer». Desoncôté,M e JérômeBoursican,l avocatdechristopherocancourt,atenuàindiquerquesonclientn avait«aucunrapport avec cette histoire.» Contactée hier, la préfecturedepolicen apasdonnésuiteà notre appel. STÉPHANE SELLAMI ET JEAN-MARC DUCOS Bernard Petit prônait l exemplarité Bernard Petit. (REA/Denis Allard.) «Quand vous êtes sur son chemin, il ne va pas s embarrasser avec vous» Un commissaire à«brasouverts»àsonarrivéeau36.nombre de policiers de la maison le considèrent comme«unétranger»,jamaispassépar les services de la PJ parisienne, tandis que d autres le soupçonnent d avoir ourdi en coulisse pour obtenir ce poste hautement politique.«quandvousêtessursonchemin, il ne va pas s embarrasser avec vous»souffleuncommissairequiacroisésaroute. Issuen1987delapromotion«Michel Baroin» des commissaires de police, BernardPetitobtientsonpremierposteàParis, avant d être affecté en 1997 à l ambassade de France à Pretoria(Afrique du Sud), en tant qu attaché de sécurité intérieure. Là-bas,ilassouvitunedesespassions:la chasse.unséjourdequatreansdurantlequel il recevra beaucoup et nouera de solidesamitiés.en2001,ilestnommén o 2de l Office central pour la répression du trafic illicite de stupéfiants. Promu au grade de chevalier de la Légion d honneur en 2008, il devient, deux ans plus tard, sous-directeur de la lutte contre la criminalité organisée avant de prendre la tête de la police judiciaire de Paris. Sans concession avec le «devoir d exemplarité» des policiers du 36, qu il avait fermement rappelé après l affaire du violprésuméd unetouristepuislevolde 52kgdecocaïne,BernardPetitavaittenu la barre pendant la tempête. Les larmes auxyeuxetdestrémolosdanslavoix,il avaitsaluélecourageetledévouementde seshommesdelabrigadederechercheet d intervention après l assaut donné dans l épicerie casher de la porte de Vincennes, le 9 janvier. ST.S.

4 04 POLITIQUE Hollande,enrempart delarépublique ÉLYSÉE. Les valeurs de notre société, la reconquête des territoires perdus, l engagement citoyen seront au cœur de la grande conférence de presse semestrielle aujourd hui à l Elysée. CONFÉRENCE de presse à l Elysée, saison 5. Pour la cinquième fois depuis le début de son quinquennat, François Hollande a rendez-vous avec la presse ce matin pour rendre compte de son action. Mais, après les attentats de janvier, cet exercice ne ressemblera pas aux précédents. Sur la forme, peu de changement. Le président fera une courte intervention avant le jeu des questionsréponses. Le tout pendant près de deux heures. L an dernier, Hollande était empêtré dans les révélations de «Closer» sur sa liaison avec Julie Gayet. Six mois plus tard, «Merci pour ce moment», le livre de Valérie Trierweiler, ruinait sa conférence de presse de septembre. Le tout sur fond d impopularité record dans les sondages. «Sur ce terrain, il est aujourd hui plus tranquille», constate un proche. Le climat a «LES COPROPRIÉTÉS dégradées sont l un des points noirs du logement en banlieue», selon Jean- François Dardenne, le maire (sans étiquette) de Nogent-sur-Oise (Oise). Dans sa commune de habitants, il y a le quartier de la Commanderie, sous administration judiciaire depuis quinze ans. Ces résidences, construites dans les années 1960 pour des travailleurs qui accédaient à la propriété, sont devenues des bombes à retardement cumulant pauvreté, abandon, endettement des copropriétaires et dégradations. Les mairies ont été appelées à la rescousse par les habitants. Celle de Nogent-sur-Oise, depuis plusieurs années, a décidé d intervenir, avec des résultats. «Mais le problème, c est que l on est souvent à changé, sa gestion des attentats a été saluée à droite comme à gauche et les sondages, sans être mirobolants, s en ressentent. Le chantier de l islam de France n «Il n y a pas une organisation des musulmans suffisamment structurée et centralisée pour que les messages soient passés. Ça ne diffuse pas dans la communauté parce que l organisation n est pas adaptée», explique François Hollande en petit comité. Le président ne le cache pas : le Conseil français du culte musulman (CFCM), crée en 2003 par Nicolas Sarkozy, a montré ses limites. A l occasion de sa conférence de presse, le chef de l Etat pourrait donc demander à Bernard Cazeneuve, ministre de l Intérieur et la limite de la légalité. On prend des risques sur le plan juridique, par exemple, lorsqu un agent municipal intervient pour réaliser des travaux dans les parties communes, explique l élu. Alors, monsieur le président, comment encourager et sécuriser l intervention des collectivités locales dans ce type de copropriétés?» FLORIANE LOUISON Hollande aura donc un message à faire passer : «La République, c est moi.» L attentat de Nice contre des militaires mardi, les images du pilote jordanien brûlé vif par Daech, les nouvelles menaces des terroristes contre la France «Tous les jours, les Français ont besoin d être rassurés», explique un de ses conseillers. Ce matin, le chef de l Etat se placera aux avant-postes du combat républicain. Protéger la France face aux terroristes tout en réduisant ses fractures qui nourrissent le repli, les affrontements voire parfois la dérive jihadiste. Ces derniers jours, Hollande a ainsi consulté tous azimuts pour trouver des idées neuves. «Il a vu tout le monde», assure Julien Dray, un fidèle. Y compris des acteurs de terrain qu il n avait pas l habitude d associer à la préparation de ce rendez-vous. Quinze jours après l émoi suscité par Manuel Valls évoquant «un apartheid social, territorial, ethnique», le président devrait consacrer une bonne part de sa conférence aux «ghettos de la République». «Il est temps aujourd hui de faire sauter les plafonds de verre qui bloquent le pays», plaide un ministre. L Elysée devrait donc lancer des chantiers. Sur sa priorité à l éducation, Hollande insistera une fois de plus sur l apprentissage du français dès le plus jeune âge ou l insertion des jeunes lycéens des filières professionnelles grâce à davantage de stages en entreprise. Sur la question du logement, il va devoir trancher : faut-il interdire l application du droit au logement opposable (Dalo), destiné aux plus fragiles, dans les quartiers déjà en difficulté? «Notre politique de peuplement est à revoir», insiste François Pupponi, député-maire de Sarcelles (Val-d Oise). Alors que le chômage mine ces territoires, un nouveau coup de pouce aux créations d entreprises et surtout à leur pérennité est à l étude en musclant le soutien de la Banque publique d investissement (BPI). Enfin, Hollande veut réitérer ses appels à l «engagement» civique, son nouveau totem post-11 janvier. Le La question que vous voudriez poser au président «Comment agir dans les «Que faire pour libérer copropriétés dégradées?» l énergie des quartiers?» Jean-François Dardenne, Edouard de Penguilly, président de maire de Nogent-sur-Oise(Oise) l association Initiative Plaine Commune(93) (LP/Floriane Louison.) Protéger la France face aux terroristes tout en réduisant ses fractures des Cultes, d accélérer la mutation et l élargissement du CFCM. Objectifs : mieux contrôler la formation et l habilitation des imams parfois venus de l étranger, ou les aumôniers musulmans qui interviennent dans les prisons pour éviter les dérives jihadistes. Plus largement, le gouvernement rêve d un Grenelle de l islam de France, permettant, outre l implication des imams, «une véritable représentation des Français de confession musulmane» à travers une instance associant des intellectuels, des experts E.H. ÉDOUARD de Penguilly se bat pour qu on n associe plus la Seine-Saint-Denis au chômage. Ce chef d entreprise de Saint-Denis préside une association qui aide les jeunes créateurs à lancer leur boîte grâce à des prêts à taux zéro. Quatre-vingt-deux entreprises et 231 emplois ont ainsi été créés en 2014, dans neuf communes du 93. «Il y a une créativité maximale, assure-t-il. Je le constate au quotidien, sans angélisme : la diversité culturelle est facteur de création. Les jeunes dans nos quartiers sont plus dynamiques, ont plus la gagne, et cela fait la différence pour un employeur.» Problème : «Cette énergie est bridée», selon Edouard de Penguilly. «On ne prend pas la peine d écouter ces créateurs. L idée règne encore que, si je m appelle Mohammed et que je vis dans la cité du Franc-Moisin à Saint- (LP/Julien Duffe.) (LP/Olivier Corsan.) Denis, on ne va pas m écouter.» Selon lui, Manuel Valls a raison de parler d apartheid : «Le territoire a une image très négative, au point que même ceux qui y réussissent ne pensent qu à partir. [...]Je demanderais au président ce qu il compte faire pour laisser l énergie des quartiers s exprimer, pour que ces jeunes soient enfin écoutés et reconnus à leur juste valeur.» JEAN-GABRIEL BONTINCK Paris(VIII e ),septembre2014.ladernièreconférencedefrançoishollandeavaitété ruinéeparlasortiedulivre«mercipourcemoment».aujourd hui,leclimatachangé et après les attentats de janvier, cet exercice ne ressemblera pas aux précédents. service civique pourrait ainsi mont e r e n p u i s s a n c e j u s q u à jeunes (contre aujourd hui) d ici à 2017 tandis que le lancement d une «réserve citoyenne», sur le modèle des réservistes de l armée, a été étudié. «Il s agirait de permettre à tout bénévole de donner un peu de son temps notamment dans l éducation ou la santé», précise-t-on à l Elysée. «Défendre la République des principes, OK mais les Français attendent d abord la République des résultats et du concret», confie un secrétaire d Etat. Sinon, le regain de forme de Hollande risque de n être qu un feu de paille. ÉRIC HACQUEMAND ET ROSALIE LUCAS «La loi SRU sera-t-elle appliquée partout?» Mohamed Bensaada, manipulateur radio à Marseille (DR.) ÂGÉDE46ANS, Mohamed Bensaada est militant du Collectif des quartiers populaires de Marseille. «Je voudrais interpeller le président sur ce qu a dit son Premier ministre concernant l apartheid, dit-il. Partage-t-il cet état des lieux, et si oui quelles solutions propose-t-il, qu elles soient politiques, sociales ou symboliques? Va-t-il par exemple tenir sa promesse sur le droit de vote des étrangers, thème qui revient systématiquement à chaque réunion que nous menons dans les quartiers de Marseille? Est-ce qu il va enfin arrêter le saupoudrage des moyens : je pense au plan pour l Education nationale, 250 millions sur trois ans? Qu est-ce que ça représente en regard à ce qui a été donné aux banques?» Autre priorité selon Bensaada, le logement : «Est-ce que la loi SRU va être appliquée partout? A Marseille, nous avons 20 % de logements sociaux, mais concentrés dans trois arrondissements sur seize. Il ne suffit pas de parler du vivre-ensemble, il faut des mesures énergiques! On fait les mêmes constats depuis trente ans, la situation empire et qu est-ce qui se passe? En fait, je voudrais lui demander s il va avoir le courage de mener la politique pour laquelle il a été élu?» MARC LERAS

5 POLITIQUE 05 Sarkozyassumeseschoix UMP.Misenminoritésurlapositionàadoptervis-à-visduFN dans la partielle du Doubs, l ex-chef de l Etat justifie une stratégie à plus long terme, dans la perspective de la primaire. HIER MATIN, Nicolas Sarkozy a entamé sa journée en enchaînant les réunions avec des syndicats d enseignants et de parents d élèves au siège del UMP,puisiladéjeunéavecune dizaine de députés. Des rendez-vous prévus à son agenda depuis plusieurs jours, comme si de rien n était, et qui témoignent de l état d esprit dumoment:«j essaiedefaireune stratégiesurlelongterme.sijem en tiensaujourlejour,jedeviensfou», souffle-t-il à l un de ses visiteurs, au lendemain d une journée où tout a déjà failli basculer pour le nouveau président de l UMP. Un Nicolas Sarkozy en pleine tempête après les prises de position divergentes des uns etdesautressurlaconsignedevote pour le second tour de la législative partielle dans le Doubs. Mardi soir, au terme d un bureau politique très tendu, l ancien chef de l Etat s est en effet retrouvé en minorité sur la position finalement adoptéeparlessiens:levoteblancou l abstention, autrement dit le«ni PS nifn».malgréunesecondemotion plussouplequ ilavaittentédedéfendre«surlalibertédechoisiren conscience» pour faire barrage au Front national. Cette solution«hybride»avaitaumoinsleméritede calmerlesardeursdejuppéetnkm, favorables à un front républicain. Restequ elleaétéperçuecommeun désaveu, un camouflet, pour un Sarkozy que beaucoup décrivent«en perte d autorité et de leadership». «Il a pu maintenir l unité du parti en ayant cette main tendue notamment envers Juppé» Un proche RuedeVaugirard,ausiègeduparti,onsedéfendpourtantdelaisser croire que l ancien chef de l Etat auraitperdudesplumesdanscettebataille.«unjour,oncroitquec est une défaite. Et puis une semaine plustard,oncomprendenfaitque c est une victoire» philosophe un membre de sa garde rapprochée. «Entantqueprésidentdel UMP,il doit être capable de rassembler tout lemondeetnelaisserpersonnede côté.c estcequ ilavoulufaireen proposant une solution intermédiaire au ni-ni, poursuit son entourage. Quoiqu onendise,ilapumaintenir l unitédupartienayantcettemain tendue, notamment envers Juppé. Etc estcequicomptelepluspour luidans la perspective des échéances futures.» Car Sarkozy n ignore pas que dans l optique du nouveau grand parti de la droite et du centre qu il souhaite créer sur les décombres de l UMP d iciàl été,ildoitdèsàprésentapporter des gages aux électeurs du centredroit.«derrièretoutcela,ilya une stratégie très réfléchie», décrypteundesesproches.«s ilétaitresté campésurleni-ni,unelignedure, cela signifiait qu il maintenait son curseurtrèsàdroite,aurisquede semerladivision.or,iln aaucun intérêtàlefaire»,ajouteunautre conseiller, qui n oublie pas le rendezvousdelaprimaireouverteen2016. Et Sarkozy se dit convaincu qu en ayantsauvéhier«l UMPdel explosion»,ilapeut-êtredéjàfaitleplus dur.«s il parvient à maintenir l unitédupartidanslessemainesàvenir, ilendeviendraleciment,lepivot, ajoute-t-on. C est une question centrale,s ildoitêtreunjourcandidatàlaprimaire.» OLIVIER BEAUMONT Sarkozy se dit convaincu qu en ayant sauvé hier«l UMP de l explosion», il a peut-être déjà fait leplusdurpourpréserverleparti de la division... et se distinguer en vue du rendez-vous de la primaire ouverteen2016. (AFP/Philippe Huguen.)

6 06 POLITIQUE Un hôpital bombardé dans l est de l Ukraine DES BOMBARDEMENTS ont frappé hier un hôpital à Donetsk, bastion des séparatistes prorusses dans l est de l Ukraine, causant la mort d au moins 4 civils. Ces victimes portent à 12 8 civils et 4 soldats ukrainiens le nombre de personnes tuées ces dernières vingt-quatre heures au cours des combats, de plus en plus intenses dans la région. Parallèlement, les séparatistes poursuivent leur offensive à Debaltseve, ville stratégique située à 50 km au nord-ouest de Donetsk. «Les bombardements sont incessants. Nous tentons d apporter des médicaments et d évacuer les civils, mais cela se fait sous le feu de l ennemi», a déclaré une responsable du ministère ukrainien de l Intérieur. Face à la situation, Federica Mogherini, chef de la diplomatie de l Union européenne, a appelé hier à une trêve «d au moins trois jours» pour évacuer les civils. L appel de Marek Halter CELAFAIT des décennies que l écrivain Marek Halter s échine, du Moyen-Orient aux banlieues françaises, avec Golda Meir et Arafat jadis, l imam de Drancy, l évêque de Pontoise et tant d autres aujourd hui, à tenter de ramener la paix entre les juifs, les musulmans et les chrétiens. Dans le petit livre en forme de cri qu il sort aujourd hui*, «Réconciliez-vous», il lance un appel qui résonne évidemment avec une force particulière, après les attentats de «Charlie Hebdo» et d Hyper Cacher. Partageant les mêmes ancêtres, la même histoire, les enfants des trois religions du Livre doivent retrouver le fil du dialogue et de la paix pour vivre ensemble, implore Halter. *«Réconciliezvous!»,Ed. Robert Laffont, 64p.,3. nvendredi DANS Qui sont les croyants? nreportage au Mans auprès des chrétiens, des juifs et des musulmans n3 experts décryptent nos 3 grandes religions credit photo : LP / F.DUGIT L arméeanglaiseinvestitinternet DÉFENSE. Les Britanniques vont créer une unité de cybersoldats qui mèneront des opérations de guerre psychologique pour contrer la propagande des jihadistes. «L ARTDELAGUERRE, c est de soumettre l ennemi sans combat.» Voilà ce que préconisait Sun Tzu, le stratège militaire chinois. Vingt-six siècles plus tard, l armée britannique s est décidée à mettre en œuvre cette maxime, en créant une toute nouvelle unité d élite dans ses rangs. En phase avec son époque, l information en continu et les réseaux sociaux, la 77 e brigade de la British Army sera chargée d investir le front numérique, lorsqu elle sera opérationnelle, en avril prochain. C est sur Internet qu elle mènera ses interventions. Le quotidien britannique «The Guardian» évoque «une force spéciale de guerriers Facebook». La77 e brigade: cybersoldats Pourtant, il n y aura pas d armes létales entre les mains de ces hommes, mais des outils informatiques, et la volonté de contrôler le récit de leurs opérations militaires et de mener des offensives de guerre psychologique et de contre-propagande. Cette brigade pourra ainsi mener des campagnes de communication classique tout en se réservant la possibilité de distiller de vraies et fausses informations sur ses opérations. Cette force sera basée à Hermitage, à l ouest de Londres, et comptera dans ses rangs cybersoldats, venus d unités de l armée britannique ou recrutés spécialement. Des militaires spécialistes DANS L HISTOIRE des mouvements jihadistes, rarement une vidéo aura provoqué une telle vague d écœurement et d indignation. Pourtant, en brûlant vif le pilote jordanien Maaz al-kassasbeh, enfermé dans une cage, le groupe Etat islamique reste fidèle à sa stratégie. Terroriser l ennemi et souder son camp. Décryptage. nune mise en scène soigneusement étudiée. Les images de l exécution du jeune aviateur capturé en décembre dernier sont insoutenables. L acte barbare a été condamné dans le monde entier. Mais les spécialistes qui les ont étudiées avec attention estiment qu elles répondent à une logique propre à ce mouvement ultra-radical. «Le pilote est brûlé à l endroit où a eu lieu précédemment un bombardement de la coalition. Une façon d indiquer que la loi du talion s applique. Œil pour œil, dent pour dent. Rien n est le fait du hasard», analyse Wassim Nasr, spécialiste du jihadisme et journaliste à France 24. nun avertissement à la coalition. Pour les experts, le message L armée britannique investit dans le numérique et les réseaux sociaux avec la volonté de contrôler le récit de leurs opérations militaires et de mener des offensives de guerre psychologique et de contre-propagande.(getty Image/AFP/Marco Di Lauro.) des réseaux sociaux sont particulièrement recherchés. Les Britanniques ne sont pas les premiers à investir le champ de bataille numérique. Les forces de défense israéliennes et les Américains comptent déjà de telles unités spé- est limpide : il s agit d impressionner les opinions publiques, en particulier dans le monde musulman, et d envoyer un message aux responsables de la coalition. «Sousentendu, si un autre pilote est capturé même un Français, il risque de subir un sort comparable. Cela peut faire réfléchir les pays qui hésitent à s impliquer», ciales, exclusivement dédiées à la conduite d opérations psychologiques et de communication. La stratégie, elle, est ancienne, comme le suggère le nom de cette unité. Cette brigade tire en effet son nom d un bataillon mythique, Daech: une ultraviolence calculée Daech filme régulièrement ses exactions pour terroriser ses ennemis et en même temps attirer les candidats au jihad du monde entier.(epa/maxppp.) estime un chercheur. Est-ce efficace? Oui et non. Le «New York Times» révélait hier que les Emirats arabes unis avaient suspendu en décembre leur participation aux frappes aériennes après la capture du pilote (mais avant son exécution). Pour ne pas prendre le risque de se retrouver dans une position similaire. En revanche, l annonce le 77 e, celui des Chindits, devenu célèbre pendant la Seconde Guerre mondiale pour sa capacité à distiller un sentiment d insécurité auprès des forces japonaises, lors de la campagne de Birmanie. AVA DJAMSHIDI du meurtre de son aviateur a soulevé un mouvement d indignation en Jordanie et décuplé la détermination du royaume. Deux jihadistes ont été pendus hier en guise de représailles (dont l Irakienne Sajida al-rishawi qui était au cœur des négociations). Le roi Abdallah a également annoncé que son pays renforcerait sa participation aux opérations de la coalition. n Un leadership dans l extrême. «Sur les réseaux sociaux, les jihadistes ont applaudi le châtiment réservé au pilote», note Jean- Charles Brisard, spécialiste du terrorisme islamique. Lapidations, crucifixions, meurtres de masse, décapitations : Daech filme ses exactions. Et s en sert pour attirer les candidats au jihad du monde entier. Une manière de s imposer comme la franchise la plus radicale donc la plus «attractive» face à Al-Qaïda et aux autres mouvements jihadistes. Depuis 2013, l organisation Etat islamique a fait des émules un peu partout. En Algérie, en Libye ou encore dans le désert égyptien du Sinaï. FRÉDÉRIC GERSCHEL Demain Jean-Pierre Pernaut face à nos lecteurs Le présentateur du journal de 13h de TF1 répond à toutes leurs questions Vous aussi participez : UN FACE AUX LECTEURS

7 * ÉCONOMIE 07 Des montres deluxesurles Champs-Elysées L HORLOGER ET JOAILLIER de luxe Dubail devrait s installer sur les Champs-Elysées (ParisVIII e )danspeudetemps. L entreprise familiale viserait l une des adresses les plus prestigieuses decellequiestsurnommée«la plusbelleavenuedumonde».elle pourrait ainsi s installer au 69 ou au71deschamps,enlieuetplace de l actuelle boutique Best Mountain. Dubail est notamment connupourêtrel undes distributeurs français de la marque Rolex. L entreprise a déjà ouvert une boutique de montres decettemarquesurlaplace Vendôme(ParisI er ).AvecDubail, les Champs-Elysées continuent leur montée en gamme. Les enseignes de luxe s y multiplient. Le joaillier américain Tiffany s y est ainsi installé en O.B. ET B.C. nvendredi DANS En bref nphilippe MARTINEZ, le nouveau secrétaire général de la CGT,aappeléhierà«unejournée de mobilisation au début du printemps», en souhaitant«l unité syndicale la plus large possible» pour«peser»surlapolitiquedu gouvernement. nle PREMIER ORGANISME de sécurité sociale des étudiants, la Mutuelle des étudiants(lmde), héritière de la Mnef, compte demander son placement sous procédure de sauvegarde judiciaire,arévéléhier«le Monde». Selon le quotidien, l audience doit avoir lieu lundi 9 février au tribunal de grande instance de Créteil(Val-de-Marne). La LMDE, dont dépendent près d un million d étudiants, «continuera à[les] rembourser au titredurégimeobligatoireoudela protection complémentaire santé», aassuréleministèredelasanté. nla BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE(BCE) a mis la pression sur Athènes hier en privant les banques grecques d un important canal de financement, contraignant les Européens à s entendre. La BCE a annoncé qu elle suspendait un régime de faveur accordé jusqu ici aux banques grecques. Celui-ci leur permettait d emprunter de l argent auprès delabceavecdesgaranties inférieures à ce qu elle exige habituellement. Le milliard des tyrans nenquête à Paris sur les trésors des dictateurs nles leadeurs de Tunisie, du Gabon, de Syrie sontvisés! nduel d avocats sur les saisies des biens mal acquis Bordeaux(Gironde), hier. A 13 heures, les internes grévistes du CHU Pellegrin se sont regroupés dans le hall de l hôpital. Aujourd hui, c est au tour des médecins généralistes libéraux de protester contre le projet de loi de santé de la ministre Marisol Touraine.(PhotoPQR/«Sud Ouest»/David Thierry.) Lesmédecinslibéraux débrayentànouveau RÉFORME. Les généralistes sont appelés par deux syndicats à fermer leur cabinet aujourd hui. Le prix de la consultation et le tiers payant pour tous crispent toujours la profession. MAINTENIR LA PRESSION à toutprix.aprèslesinternesenmédecine, dont environ un tiers était engrèvehierdansleshôpitauxparisiens, c est au tour des généralistes d entrer aujourd hui dans la danse. Ou plutôt d y revenir, puisque les généralistes mènent depuis des semaines bataille contre le projetdeloisantépilotéparmarisol Touraine(lire ci-dessous). Au cœur de leurs revendications, les syndicats de médecins généralistes veulent infléchir le projet du gouvernement notamment sur la généralisation du tiers payant, la refonte du service public hospitalier, le pouvoir accru des agences régionales de santé, les ARS etletarifdelaconsultation. Initié par MG France, le principal syndicat de médecins généralistes,cenouvelappelàfermerles cabinets est également relayé par le Syndicat national des jeunes médecins généralistes (SNJMG), qui rassemble plus d un millier de jeunes praticiens. Reste à savoir FERMEMENT CONTESTÉE par lesmédecins,laloidesantéportée par la ministre Marisol Touraine est programmée pour être débattue devant l Assemblée nationale à la miavril. Le sera-t-elle vraiment à cette date? Et qu en restera-il alors? Sous la pression des syndicats de médecins, qui avaient appelé à fermerlescabinetsdurantlesfêtesde find année,l examendecetextea déjà été reporté une fois, de janvier à avril. En outre, l ouverture de tablesrondesentaméesilyaunedizaine de jours suscite aujourd hui de nouvelles espérances chez les syndicats de médecins. Ainsi, la Fé- combien suivront effectivement le mouvement «Jesoutenaisdéjàlagrèvedela fin de décembre, témoigne Emilie Frelat, 32 ans, première vice-présidente du SNJMG. J effectue depuis trois ans un remplacement dans un cabinet de Morangis(Essonne) etlapériodedenoëlestl unedes plus chargées de l année. Financièrement,jenepouvaispasmepermettre de m arrêter totalement. Mais j avais posé des affiches dans dération des médecins de France réclame-t-elle désormais un moratoire sur le texte contesté car, explique son président, Jean-Paul Hamon,«nousn avonsplusletemps deréécrirelaloi». Toutensefélicitant qu une «vraie concertation ait enfin été ouverte», son confrère Jean-Paul Ortiz, président de la CSMF, premier syndicat de médecins, se dit sceptique sur le respect du calendrier : «L heure n estpasdutoutàladémobilisation car, si les discussions sont inté- lecabinetetprisletempsd expliqueràmespatientslesraisonsde notre colère.» Pour cette seconde grève en revanche, la jeune médecin ira jusqu au bout en laissant son cabinet fermé toute la journée. «C est loin d être anodin, justifie-t-elle, car notre métier est avanttoutd êtrelàquandlesgens ontbesoindenous.maislacolère Levraiimpactdelagrèvededécembre nune mobilisation «massive» selon les syndicats, mais quasi indolore selon la Caisse nationale d assurance maladie (Cnam) Alors que les organisations de médecins se sont félicitées de l ampleur de la grève, affirmant que «jusqu à 80%» des praticiens avaient fermé leur cabinet en fin d année, l activité libérale (mesurée par les transmissions de feuilles de soins électroniques) a été légèrement supérieure en 2014 par rapport aux deux années précédentes. Selon la Cnam, 4,9 millions de feuilles de soins ont été transmises en huit jours en décembre, contre 4,6 millions en 2013 et 4,8 millions en Les syndicats ont dénoncé une «manipulation» des chiffres, mais côté patients, nulle association n a dénoncé une pénurie des soins. S.C. ressantes, il subsiste de nombreux pointsdeblocage!»unpointd étape sur l avancée des discussions doit être fait à la mi-février. D ores et déjà, après la rencontre vendredi entre les syndicats et le cabinet du ministèredelasanté,le gouvernement semble avoir fait unpremierpasenarrièreenproposant d élargir les bénéficiaires du tiers payant à deux nouvelles catégories de patients: les étudiants et les malades en affection de longue durée(ald). La généralisation uni- «La colère gronde depuis plusieurs années» Emilie Frelat, première vice-présidente du SNJMG gronde depuis plusieurs années. La médecine générale libérale souffre d un manque de considérationdelapartdespolitiques.»et de dénoncer le «manque de concertation avec les acteurs de terrain». Autre source de crispation pour la vice-présidente du SNJMG : le montant de la consultation.fixéà25 pourles spécialistes, comme les cardiologues ou les ophtalmologistes, il est plafonné depuis plusieurs années à23 pourlesgénéralistes.«c est insuffisant, d autant plus qu avec une partie des départs en retraite non remplacés, la charge de travail s est accentuée. Les jeunes médecins n ont plus envie de choisir cette voie», s inquiète la jeune praticienne. Une nouvelle manifestation nationale est d ores et déjà prévueàparisle15mars. ERWAN BENEZET Lelongcheminchaotiquedelaloidesanté Le tiers payant généralisé toujours aussi controversé verselle du tiers payant ne serait-elle plus d actualité? Officiellement, elle l est toujours mais, pour l heure,rienn estgravédanslemarbre. En début de semaine, le président de la Fédération de la mutualité française, qui regroupe quelque 550 mutuelles actives, est en tout casvenuausecoursdelaministre, assurant que les complémentaires santé seraient prêtes dès 2017 pour lamiseenplacedecefameuxtiers payant qui fait tant débat. Cela suffira-t-il à rassurer les médecins? Le succès de la grève d aujourd hui apportera un début de réponse. DANIEL ROSENWEG

8 08 ÉCONOMIE Vers une reprise molle des ventes IMMOBILIER. La construction de logements neufs devrait connaître un redémarrage progressif, a estimé hier le Crédit foncier. ENVIRON logements devraient être construits en 2015, contre297000en2014,etavecdes prix stables Le Crédit foncier, qui dressaithierunbilan2014del immobilier,tablesurunehaussede8% de la construction dans le neuf cette année. Les conditions de taux n ont jamais été aussi favorables à l acquisition de logement, avec un niveau moyende2,36%àlafindel année 2014,«du jamais-vu depuis soixante-dixans»,arappelécettefilialedu groupe bancaire BPCE. Pour les logements anciens, après un recul des prixcomprisen2014entre0,9% pour la proche banlieue parisienne et2,4% pourlesappartements en grande couronne d Ile-de-France,labanquepréditunepoursuitede labaisse,maisàunrythmemoindre (voir infographie). Des taux d intérêt trèsbaspour2015 «C estunmarchéauralentioùla baisse des taux d intérêt(ndlr: des prêts immobiliers) enraye celle des prix», explique Emmanuel Ducasse, directeur des études au Crédit foncier.enunan,cestauxonteffectivement reculé d environ un point, améliorant le pouvoir d achat immobilier des candidats à la propriété. Exemple chiffré à l appui, les experts du Crédit foncier ont calculé qu entre janvier 2012 et décembre 2014 unebaissedeprixd unlogementde 2,12% (de à ), conjuguée à un recul de taux de 3,97%à2,36%pourunprêtsurdixhuitans,diminuelecoûtducrédit de 44% (de 83406, il passe à ). Résultat, l opération coûte en décembre dernier, contre troisansplustôt.ce que confirme le directeur général du courtier Meilleurtaux, Hervé Hatt. «Pour un remboursement mensuel de 1000, l emprunteur a gagné sursoncoûtducréditentre BOURSE Séance du mercredi 4 février 2015 CAC ,30 points +0,39% Mer28 Jeu29 Ven30 Lun02 Mar03 Mer04 Dans le monde NewYorkDowJones 17711,64 points Londres Footsie 6860,02 points Francfort Dax 10911,32 points Tokyo Nikkei 17678,74 points +0,26% -0,17% +0,19% +1,98% CHANGES Libellé dern. préc. Etats-UnisUSD OR 0,8757 0,8743 Once Lingot1kg Napoléon 1265,70$ 35620,00 211,10 PÉTROLE Lebarildebrent(163,66l) 56,02 $ -1,70% BaissedesprixprévueparleCréditfoncier dansl'immobilierancienpour2015. PROVINCE -1 % FRANCE -0,8 % ÎLE-DE-FRANCE -0,7 % LP/Infographie. janvier2014etjanvier2015.»sile Crédit foncier et Meilleurtaux prévoienttousdeuxunniveaudetaux très bas pour 2015, les gains induits pour les emprunteurs ne devraient cependant pas entraîner une ruée vers les agences immobilières et les petites annonces. Même si le directeur général du Crédit foncier, Bruno Deletré, anticipe une remontée du nombre de transactions à cette année, contre en 2014, l environnement économique et social, notamment un taux de chômage toujours très élevé,neplaidepaspourunevive reprise. «Les acheteurs potentiels considèrent que les prix sont toujours assez hauts, rappelle EmmanuelDucasse.Avecenfacedespropriétaires désespérés qui ne vendent qu en acceptant des baisses de prix pouvant parfois aller jusqu à 40%», poursuit cet expert, soulignant l absencededemandedansleszonesrurales.«surles36600communesde France,seules3000,cellesdeplus de habitants, concentrent l essentiel de l activité immobilière.» BRUNO MAZURIER Paris, hier. Corentin Huard et Alice Froissac ont été récompensés pour ce casque permettant de voir à travers la fumée. Des petits poucets au secours des pompiers INNOVATION. Un prix récompense les étudiants entrepreneurs. «LEPETITPOUCET,c estceluiqui survitàlafinduconteet,pourtant, c est le plus petit, celui auquel personne ne croyaitau début.» Ainsi parle Mathias Monribot, créateur de cet incubateur pas comme les autres, lepetitpoucet dunomduconte de Charles Perrault, qui récompense aujourd hui dix start-up créées par des étudiants. Cette année, parmiles217trouvaillesquiontgermé dans l esprit des jeunes âgés d une vingtaine d années, un album photo pour soirées à rebondissements inspirédufilm«verybadtrip»,un système pour méthaniser ses déchetsàdomicile ouencoreunecaméra infrarouge pour voir à travers la fumée. À26et23ans,ilsontjouéavecle feu. Se sont accoutrés d une tenue de 40 kg, ont manipulé un lance-flammes. Mieux, Alice et Corentin ont éteint un incendie, mais virtuel. «Danslecamiondepompiers,on aurait été de trop», reconnaissent les deux fondateurs de la start-up Ektos et lauréats du prix Innovation du concours Petit Poucet. Ces deux étudiants, l un polytechnicien, l autre diplômée en design industriel à l UTC de Compiègne(université de technologie de Compiègne), remportent aujourd hui le prix Innovation de l incubateur le Petit Poucet aux côtés de neuf autres lauréats. Développer un système de caméra infrarouge qui permette aux pompiers de voiràtraverslafuméeetquitransmette des informations par wi-fi lors de la progression dans les flammes, tel est le petit caillou blanc qu Alice et Corentin sèment depuis des mois, épaulés par le groupe Thales lacaméra «Lespompiers,quisont250000en France, évoluent dans un monde fermé qu il faut apprendre à connaître. Depuis des mois, nous passons du temps dans la caserne de Moissy- Cramayel (Seine-et-Marne) pour Libellé dern. %Var. %an Libellé dern. %Var. %an Libellé dern. %Var. %an Accor 44,45 +0,40 +19,04 ADP 108,15 +0,55 +7,88 Air France- KLM 7,57 +0,30-4,91 Air Liquide 113,90 +0,70 +10,74 Airbus Group 47,64 +0,82 +15,20 Alcatel-Lucent 3,17 +2,46 +6,70 Alstom Regroup. 28,96 +0,08 +7,81 Alten 36,84-0,42 +4,20 Altran Technologies 8,19-0,75 +4,28 Aperam 23,62-2,99-3,94 Arcelor Mittal 8,71-2,19-4,21 Areva 9,60-1,76 +5,31 Arkema 65,22 +0,49 +18,43 Atos 66,80 +1,86 +0,75 AXA 21,01-0,40 +9,39 Bic 126,15 +0,80 +14,83 BioMérieux 96,49-0,39 +12,53 BNP Paribas 48,81 +0,82-0,92 Bollore 3,91 +0,07 +3,82 Bouygues 32,65-0,13 +8,89 Bureau Veritas 18,94 +0,85 +3,44 Cap Gemini 65,22 +1,47 +9,65 Carrefour 28,40-0,83 +12,25 Casino Guichard 81,66-0,59 +6,80 CGG 5,63-1,24 +13,09 CNP Assurances 15,66-1,26 +6,35 Coface 11,19-0,57 +1,86 Credit Agricole 10,83-1,50 +0,65 Danone 59,00-0,54 +8,35 Dassault Systèmes 54,77 +0,31 +8,37 Edenred 25,89 +1,91 +12,78 EDF 24,38 +1,31 +6,79 Eifage 43,74 +0,10 +3,83 Eramet 75,85 +0,54-0,85 Essilor Intl. 96,48-0,74 +4,10 Euler Hermes Group 87,50-0,22 +2,17 Eurazeo 63,58-0,57 +9,22 Euroins Scientif. 233,00 +0,28 +9,88 Euronext 29,82 +1,25 +11,29 (LP/Philippe Lavieille.) Eutelsat Comm. 30,56 +0,34 +14,03 Faurecia 36,73 +0,01 +18,81 Foncière Régions 93,56 +0,79 +21,82 GDF SUEZ 19,61-0,48 +0,90 Gecina 119,70 +0,42 +15,65 Gemalto 66,16 +1,10-2,61 Genit 57,38-3,12 +52,28 Groupe Eurotunnel 12,09-0,08 +12,99 GTT 51,50 +0,39 +5,31 Hermes Intern. 297,10 +3,05 +0,78 Icade 80,38 +2,03 +21,05 Iliad 215,45 +0,44 +8,43 Imerys 65,35-0,21 +7,11 Ingenico 94,43 +3,75 +8,19 Innate Pharma 9,61-0,31 +21,64 Ipsen 42,66-3,04-0,79 Ipsos 23,68 +2,22-0,14 JC Decaux SA 32,16-0,03 +12,58 Kering(Ex PPR) 181,80 +2,25 +13,98 Klepierre 43,18 +1,33 +20,85 Korian-Medica 33,13-1,03 +9,68 L'Oreal 157,95 +1,41 +13,38 Lafarge 63,36 +0,12 +9,09 Lagardere S.C.A. 24,12-1,04 +11,66 Legrand 48,77 +0,16 +11,98 LVMH 156,25 +8,13 +18,14 M6-Metropole TV 16,56 +0,18 +6,29 Maurel Et Prom 7,94 +0,32 +2,29 Mercialys 22,13-0,18 +20,01 Michelin 88,23 +0,03 +17,21 Montupet 69,50-0,82 +4,59 Natixis 5,79-1,02 +5,48 Neopost 46,04 +0,04-2,34 Nexans 29,14-1,55 +14,70 Nexity 35,06-0,31 +11,69 Numericable-SFR 46,16-0,23 +12,75 Orange 16,03 +0,40 +13,28 Orpea 58,15 +0,71 +12,08 Pernod Ricard 108,05 +2,36 +17,11 Peugeot 13,44 +2,75 +31,50 trouver les bonnes solutions», explique le duo d étudiants-entrepreneurs qui s est rencontré sur les bancs de la Paris-Est d.school(qui dépenddesponts).«nousnoussommes rendu compte qu ils risquaient leur vie, mais qu ils travaillaient parfois avec des méthodes archaïques», poursuivent-ils. Sur le terrain, certains pompiers leur ont confié que si le projet aboutissait ce serait «un rêve»,«unmiracle». La caméra d Alice et Corentin, en projetantentempsréeldanslecasquedespompiersdesimagesdel environnement sous les flammes, pourrait-elle équiper un jour tous les pompiersdefrance?lecoûtdecet équipement entre et nesemblepasdéraisonnable par rapport aux bénéfices espérés. Les deux étudiants, qui bénéficierontdedeuxmoisdeconseilpar une entreprise, espèrent pour commencer susciter l intérêt des quatre plus gros départements en termes d effectifs de pompiers: le Nord, le Rhône, les Bouches-du-Rhône et la Seine-et-Marne. BÉRANGÈRE LEPETIT Retrouvez tous les jours les cours de la Bourse du Plastic Omnium 25,70-0,86 +13,64 Publicis Groupe SA 68,08 +1,50 +14,15 Rémy Cointreau 67,33 +0,65 +21,62 Renault 70,34 +0,25 +16,20 Rexel 16,65-0,27 +12,08 Rubis 51,60-0,96 +9,14 Safran 59,91 +1,40 +16,89 Sat 28,31-1,49 +12,56 Saint Gobain 38,76-0,07 +10,00 Sanoi 81,59 +0,09 +7,83 Schneider Electric 68,30-0,58 +12,68 Scor Reg 26,98-4,31 +7,06 Seb 62,39 +1,44 +1,33 SES Global FDR 32,89 +0,48 +10,68 Societe Generale 37,16-1,31 +6,20 Sodexo 88,05 +1,24 +8,34 Soitec 0,90 0,00-10,89 Solocal Group 0,76 +0,66 +31,10 Solvay 120,80 +0,12 +7,47 Sopra Steria Group 72,57-0,11 +14,28 Stmicroelectronics 7,66 +3,15 +23,54 Suez Environnement 16,42-0,57 +13,71 Tarkett 18,32-2,78 +2,34 Technicolor 5,40-1,83 +16,38 Technip 53,82-2,87 +8,91 Teleperformance 64,63-0,90 +14,53 TF1 14,24-0,07 +11,95 Thales 48,12 +1,98 +6,93 Total 47,75-1,09 +12,30 UbisotEntert 18,08 +2,64 +19,22 Unibail-Rodamco 257,35-0,67 +20,91 Valeo 128,05 +1,83 +23,60 Vallourec 21,35-3,56-6,15 Veolia Environ. 16,48 +0,33 +11,69 Vicat 62,49 +2,20 +4,84 Vinci 48,33 +0,26 +6,18 Virbac 204,75 +2,47 +17,47 Vivendi 21,00-0,61 +1,49 Wendel Invest. 101,45 +0,34 +9,15 Zodiac Aerospace 29,66 +1,61 +6,25 LA DETTE 2031,50 Md C estladetteaujourd hui,soit95,20%dupib. LES VALEURS À SUIVRE L.V.M.H. (+8,13% à 156,25 ) L action du leader mondial de luxe bondit, atteignant un sommet historique, dans le sillage de résultats annuels records en Les ventes ont progressé de +5,59%, à 30,638 milliards d euros, pour un bénéice net annuel en hausse de +64,38 %, à 5,648 milliards d euros. Ce dernier a été fortement alimenté par la plus-value dégagée lors des cessions de partsdanshermèsinternational. SéchéEnvir. (+11,89%à24,00 ) SéchéEnvironnements'envoleaulendemain d'un chifre d'afaires 2014 de 436,6millionsd'euros,enreplide-1,7% (-1,5 % à changes constants), mais accompagnédeperspectivesfavorableset suivi d'un relèvement de recommandation chez Société Générale. Ingenico (+3,75% à 94,43 ) Ingenicoprogresseavecl'aidedepropos favorables de broker, notamment de Bryan Garnier qui initie une couverture sur le titre à 'acheter' avec une valeur intrinsèque('fair value') de 115 euros.

9 SOCIÉTÉ 09 Train: réservez maintenant pour l été NETARDEZPASsivousavez prévudeprendreletraincetété. LaSNCFmeteneffetenventedès aujourd hui, deux mois plus tôt que d habitude, les billets TGV et Intercités valables pour des voyagesdu3juilletau30août. Jusqu à maintenant, la réservation d un billet était faisable quatre mois à l avance. Une contrainte causée par l obligation d attendre les créneaux horaires fournis par Réseau ferré de France, propriétaire des voies. L opération, unessai,viseàluttercontrela concurrence des compagnies aériennes low-cost dont les billets sont, eux, réservables parfois plusieurs années à l avance. Elle ne vise en revanche qu une sélection de destinations, le Sud- Ouest,laCôted Azur,lacôte basque, le Béarn, le Midi-Pyrénées et l Auvergne. Les autres régions ne seront, elles, disponibles qu à partir du 2 avril. A.R. nvendredi DANS En bref nles CANDIDATS À L ADOPTION sont moins nombreux. En 2013, les demandes d agrément pour adopter un enfant ontchutéde20%selon l Observatoire national de l enfance en danger. Cette baisse s explique par une meilleure information sur la réalité de l adoption mais aussi parce qu ilyademoinsenmoins d enfants à adopter, notamment à l international. L an passé, seulement enfants étrangers ont été adoptés en France, contre 1343unanplustôt. nlecancerdupoumonest devenu la première cause de mortalité par cancer chez les femmes dans les pays développés, selon des statistiques de l American Cancer Society publiées hier. Jusqu alors, le cancer du sein était la première cause de décès. Cette progression reflète«une nette augmentation de la consommation detabac»chezlesfemmes,quis est produite plus tardivement que chez les hommes. Chez ces derniers, ce cancer est la première cause de mortalité par cancer depuis plusieurs décennies, que ce soit dans les pays développés ou en développement. SOS Anorexie nl écrivaine Tatiana de Rosnay témoigne navec les ados malades de l Institut Montsouris àparis (Capucine Bailly.) «Cettefemmeaportémonbébé» TÉMOIGNAGE. Sarah, une Franco-Américaine, a eu recours à la gestation pourautruiauxetats-unis.ellepublieunlivreaveccellequiluiapermisd êtremère. AUPARC, àparis,quandellepapote après l école et qu une maman luidemandesielleaaccouchéaux Etats-Unis ou à l Hôpital américain de Neuilly, Sarah Levine se raidit imperceptiblement. Et elle assume, avec son petit accent du Colorado quifaitquelesautressedemandentunesecondes ilsontbienentendu:«jen aipasaccouché.» Elle sourit derrière ses lunettes un peu sévères d ancienne«working girl» dans un labo pharmaceutique, regarde ses enfants, Oscar, 3ansetdemi,etViviane,18mois, deux mômes rayonnants qui lui ressemblent énormément, et explique, consciente que les petits n en perdent pas une miette. «Jenepouvaispasavoird enfant.avecmonmarieric,quiest français, on a essayé pendant des annéesetdesannées Etpuis,j ai fini par apprendre que j avais un cancer et on m a retiré l utérus. Maisj aieudela chance parce que j aipugardermes ovaires et que chez moi, aux Etats-Unis, la gestation pour autrui est autorisée, très encadrée. Ce n est pas simple. Cen estpasbanal.maisc estune option offerte aux couples infertiles. Alors, voilà, ils sont de moi, mais je ne les ai pas portés.» A 46ans,cettefemmeéruditeadécidédesortirdel anonymat,dece mélange d illégalité, d opprobre, de honte,quiestassociéàlagpaen France. Et, fait unique, elle le fait avecaimée,lafemmequiaporté son premier bébé. Leur livre, «Lorsqu on n a que l amour...»(ed. Flammarion), paraît aujourd hui en France et en français. Dans ce silence régulièrement émaillé de polémiques qui a succédéauxmanifspourtous,saraha envie de parler. De dire combien elle partage les soucis éthiques des Français, combien elle et Eric n ont rien à voir avec ce couple qui a «Aux Etats-Unis, on ne dit pas mère porteuse ; la seule mère, c est moi» Cependant, les photos de la naissance d Oscar montrent indubitablement une réelle osmose entre les deux femmes. «Notre accord toutentierareposésurunprofond sentiment d harmonie. Nous avons pu compter l une sur l autre, c est ungrandbonheur»,écritlasageabandonné cet été leur jumeau trisomique porté par une Thaïlandaise. Combien Eric était contre, au début, avant de se laisser embarquerdansceprocessusfouquia ensoleillé leur vie. «Ilfautdesgenspourseleveret parler.onnepeutpaslaisserles Mennesson seuls contre tous (NDLR : les parents de jumelles nées par GPA aux Etats-Unis qui se sont battus pendant quinze ans pour leur obtenir un état civil français). Il y a des dérives, des femmesquin ontpaslechoixet qui louent leur ventre pour manger Maislavérité,c estque90% desgpaontlieuenamériquedu Nord et que, dans l immense majorité des cas, ça se passe comme pour nous. Le mieux possible.» Trop bien, rétorqueront les sceptiques.ilfautdirequel histoirede Sarah, même avec ces années d attente, ces fausses couches, ces fausses joies, relève de l «happy end». Ellen amêmepas rencontré Aimée par une agence spécialisée. C est sa belle-sœur américaine, Jessica, quilaluiaprésentée. «C était vraiment rassurant parce qu elle n était pas totalement inconnue, c était une collègue de Jessica, elle avait déjà deux enfants, aucun problème financier et surtout elle était sage-femme.» Donc totalement consciente des risques. Une femme d une grande pudeur qui avait tellement côtoyé les joies de la maternité qu il lui semblait naturel de combler le vide abyssal d unefemmequienétaitprivée.il yacerteseu àl américaine avocats, contrats, assurances vie et un transfert de $ sur le compte des enfants d Aimée. Une grossesse à distance aussi, vécue par téléphone et par courriel, puisquesarahaattenduneufmoisà Paris, prenant des cachets pour pouvoir allaiter elle-même le bébé. Paris, mardi. Sarah est aujourd hui mère de Viviane, 18 mois, et d Oscar, 3 ans et demi.(lp/olivier Arandel.) Aimée(à gauche) vient d accoucher d Oscar. Sarah est à ses côtés.(jessica Breese.) «Personne ne choisit d avoir un enfant par ces voies détournées, et nous ne l avons pas fait à n importe quel prix» femme. «Même le vocabulaire américain remet les choses à leur place, poursuit Sarah.«En anglais, ilyalagestationnalcarrier,laporteuse de grossesse. Et l intended mother, la mère d intention. Aux Etats-Unis, il n y a pas de mère porteuse;laseulemère,c estmoi.» Pas de confusion, pas de regrets, pasdepépins.une«odyssée»humaine contractuelle, dans une relative indifférence américaine, où la GPA n est même pas associée aux couples homosexuels. Dix mois après la naissance d Oscar, c est d ailleurs Jessica, la belle-sœur, qui s est proposée pour porter le second enfant du couple. Une histoire différente, plus familiale, que Sarah écrira peut-être un jour En attendant, elle est mère. Deux fois. De deux enfants qui n ont pas de passeport français. «Egoïste, narcissique, exploiteuse? Personne ne choisit d avoir un enfant par ces voies détournées, et nousnel avonspasfaitàn importe quelprix.»danssonsalonrempli delivresetdejouets,oùtrôneau milieulatoureiffelenlegod Oscar,elleoseenfinle mot. «C était beau.» FLORENCE DEGUEN «Lorsqu on n a quel amour...», Sarah Levine& Aimée Melton, Ed. Flammarion, 19. VIDÉO (DR.) Sarahaeurecours à une mère porteuse leparisien.fr

10 10 SOCIÉTÉ Lelycéeoùonneredoubleplus ÉDUCATION. Un décret limite le redoublement. Mais que faire des élèves en difficulté? Alors que les experts rendaient leurs conclusions hier, à Poitiers le travail en atelier paye. Jaunay-Clan(Vienne) De notre envoyée spéciale «ICI, LE REDOUBLEMENT est peu pratiqué», énonce comme une devise la proviseure du lycée pilote innovant international de Poitiers, à Jaunay-Clan (Vienne). Dans cet établissement de près de 600 élèves voisin du Futuroscope, le taux de redoublement en classe de seconde, déjà inférieur à la moyenne nationale, a fondu de 6,2 % en 2013 à 0,6 % en 2014! Le lycée a pris une belle longueur d avance sur la restriction du redoublement qui sera partout en vigueur l an prochain tandis que le Conseil national d évaluation rendait hier ses recommandations(lire ci-contre). La recette, c est «la Palanquée». En cinq séances, elle doit tirer vers le haut 12 élèves en difficulté qui seront épaulés par six adultes au moins, qu ils soient profs, conseillers d orientation ou infirmiers, sans oublier Evelyne Azihari, la proviseure. Des ateliers en petits groupes comme celui-là, il y en a tous les jeudis après-midi. «En créant des modules interdisciplinaires et en instaurant des cours de cinquante minutes au lieu de cinquantecinq minutes, on arrive à dégager une demi-journée par semaine où l on travaille autrement», explique la proviseure. Les élèves, de la seconde à la terminale, doivent s y inscrire selon leurs besoins s a u f p o u r l e s membres de la Palanquée qui ont été recrutés d office, parce qu il y a urgence. Tous ne viennent pourtant pas de bonne grâce à cette première séance, certains ont oublié le lieu de rendez-vous, mais ils sont finalement dix à s affaler sur les sièges jaunes et bleus du centre de documentation. «Savez-vous pourquoi vous êtes n VOIX EXPRESS Emmanuelle Chan 26 ans, catalogueur Paris (VII e ) «S il a droit à une remise à niveau dès les vacances scolaires! Je suis favorable au redoublement car il est préférable de perdre un an que de rater ses études supérieures. Quand j étais en 1 re, deux de mes amis avaient redoublé et cela avait été très bénéfique. Ils avaient obtenu le bac dès le premier coup et l un d eux avait vu sa moyenne passer de 9,5 à 13,5. Cela avait agi comme un véritable déclic.» «Il ne s agit pas de vous stigmatiser mais de vous aider» Loïc, professeur de mathématiques. Jaunay-Clan(Vienne), jeudi 29 janvier. Timothée et François participent à des ateliers pour mieux cerner leurs difficultés. (LP.) là?» attaquent les profs. «Je ne travaille pas, lâche Ismaël. Je ne suis pas d accord pour être là, mais si ça peut m aider.» «J ai des notes très mauvaises», enchaîne Kelian. «Il ne s agit pas de vous stigmatiser, mais de vous aider, précise Loïc, le prof de maths. On va vous proposer de vous accompagner, de vous faire travailler sur vous-même.» Devant les mines perplexes, Hélène, la prof de français, précise : «On va travailler en atelier d écriture, vous allez voir» Avant de voir, ils vont parler d eux, par groupe de deux, devant les adultes qui essaient de cerner Linda Djefane 44 ans, secrétaire Corbeil-Essonnes (91) «Aucune. Je n ai absolument pas confiance dans les jugements des professeurs. Quand j étais en CE 2, une institutrice m avait fait redoubler alors que je me considérais bonne élève. J avais seulement de mauvaises notes en histoire-géo. Cela ne m avait rien apporté, alors je suis très opposée à cette méthode. Surtout que d autres élèves, qui avaient des notes inférieures aux miennes, étaient passés.» Jean-Philippe Valentin 49 ans, commerçant Bourges (18) «S il a de trop mauvaises notes! Quand on n a pas le niveau, il est bien de redoubler pour repartir l année suivante sur de bonnes bases. Cela pourrait même être automatique pour les élèves qui ont une moyenne générale inférieure à 10. Il ne faut pas avoir peur du redoublement, car les élèves sont globalement bien accompagnés par le corps professoral.» leurs problèmes. Paul avoue qu il a «manqué de rigueur en début d année. Ça va mieux, mais c est dur de travailler en étude le soir, il y a toujours des amis», note cet interne volubile. Il faut en revanche arracher les mots à Oussama, retranché derrière sa doudoune noire. Algérien, il suit des cours de français langue étrangère et il a déjà participé à des ateliers de soutien en français, en maths, en physique chimie, mais sans grand succès. «Je n ai pas forcément la motivation», avoue-til, alors qu il vise une 1 re S. Dans un autre groupe, l infirmière ouvre de grands yeux quand Timothée explique qu il passe trois ou quatre heures sur des jeux vidéo après les cours et douze heures par Loubna El Halouat 36 ans, vendeuse Herblay (95) «S il n a pas assez travaillé. Cela m est arrivé lorsque j étais en 2 e année de BEP et l année qui a suivi a été royale! J avais de nouveaux professeurs, de nouvelles méthodes de travail, d autres camarades Tout cela a été très bénéfique pour moi et mes résultats se sont nettement améliorés. Il faut faire confiance aux professeurs, qui sont plus habilités que nous à prendre cette décision.» jour pendant les vacances! Mais lui sait ce qu il veut faire : graphiste de jeux vidéo 2D. C est la finalité de la Palanquée et des exercices d écriture : mieux se connaître, avoir une petite idée de ce que l on a envie de faire. «Du coup, tu trouves la motivation. Tu choisis ton orientation et tu t en donnes les moyens», assure Loic, prof en sciences de l ingénieur. L an dernier, huit des neuf élèves de la Palanquée sont passés en 1 re. «J avais du mal à participer en cours. Avec les ateliers, j ai pris confiance», témoigne Camille, en 1 re S, qui se souvient avec émotion de «la bulle, la famille» soudée de la Palanquée. VÉRONIQUE MARIBON-FERRET Propos recueillis par ANTHONY LIEURES Pour quelle raison accepteriez-vous que votre enfant redouble? (LP/Delphine Goldsztejn.) Guillaume Drancy 50 ans, expert-comptable Sceaux (92) «Il faut qu il soit motivé pour progresser dans la matière où il est en échec et que c est indispensable pour son orientation. Dans ce cas, il a tout intérêt à redoubler. Je l ai vécu à la fin du collège : mes professeurs voulaient m envoyer en série économie alors que je voulais à tout prix passer en scientifique. J ai redoublé et je n ai pas eu à le regretter. Pour moi, cela a été une chance.» Mode d emploi ndes recommandations sur le redoublement arrivent trois mois après le décret qui le limite drastiquement. Une chronologie en dépit du bon sens. Rappel des faits. Cher et inefficace. On redouble davantage en France que dans la plupart des autres pays bien que toutes les études montrent que c est inefficace pour surmonter les difficultés scolaires Et il coûte 2 Mds par an. Alors, même si parents, enseignants et élèves y sont attachés, un décret paru en novembre le rend exceptionnel dès la prochaine rentrée. Quand restera-t-il autorisé? Interdit en maternelle, il ne peut être décidé ensuite que «pour pallier une période importante de rupture des apprentissages scolaires», ou à la demande des parents dans les classes de 3 e et 2 nde quand l orientation proposée n est pas acceptée. Les pistes à tester. Le Conseil national d évaluation du système scolaire a planché sur le sujet et un jury a remis hier ses recommandations. Pour lui, l interdiction du redoublement doit courir jusqu au CE2. Après, il préconise de le faire reculer par une meilleure organisation scolaire et en diffusant les bonnes pratiques, comme celle de Poitiers. Il propose précisément d expérimenter un professeur des apprentissages fondamentaux, qui suivrait les mêmes élèves du CP au CE2. Il propose aussi d instaurer un examen de rattrapage national en septembre, en fin de cycle, pour les élèves menacés de redoublement, sachant que la France est le seul pays européen avec Malte et le Portugal à ne pas en avoir. Et dans la droite ligne de cet examen, des écoles d été durant trois semaines pour préparer les élèves. V.M.-F.

11 SOCIÉTÉ 11 Inquiétudeaprès ledécèsdedeuxenfants SANTÉ. L émotion était vive hier après la révélation des décès suspects de deux petits patients alimentés par des poches nutritives, finalement mises hors de cause dans la soirée. IMPLIQUÉES DANS LA MORT de trois nourrissons à l hôpital de Chambéry, en décembre 2013, les poches alimentaires se sont à nouveau retrouvées dans le viseur hier. Cette nutrition artificielle est surtout prescrite pour alimenter les nourrissons les plus fragiles, comme les prématurés, mais aussi utiliséepourdesenfantsetdesadultes souffrant d une pathologie du tube digestif. Lacrainteestnéeaprèsledécès, révéléhierpar«lecanardenchaîné»survenule23janvier,d unenfantde2ansauchudecaen(calvados) où il avait été transporté, en proieàunchocseptique.uneinfection générale massive, causée par des bactéries, et qui peut se révéler dramatique sur un organisme affaibli. L enfant était jusque-là suivi en hospitalisation à domicile, où il était alimenté artificiellement. L infection s est manifestée après l administration d une poche par voie intraveineuse. L Agence nationale de sécurité du médicament(ansm) a fait aussitôt procéder, par précaution, le 27janvier,auretraitdetoutlelot de produits fabriqués le même jour et qui avaient pu être dispatchés dans d autres régions. Une inspection a également été diligentée sur lesitedefabricationdelasociété Fasonut. Filiale du laboratoire Baxter, celle-ci compte trois usines en France. En octobre, l ANSM avait déjàprocédéaurappeld unlotde ce fabricant, dont certaines montraientun«défautdesoudure»,et transmisune«injonction»aulaboratoire, lui demandant de remédier à plusieurs «non-conformités», dont«l utilisation non validée de désinfectants». Dans son communiqué diffusé hier, l ANSM mettait également en lumière un second décès survenu sixjoursplustardauchudemulhouse(haut-rhin). La victime est un prématuré, alimenté par une pochedumêmelot.hiersoir,le ministère de la Santé écartait formellement la responsabilité des poches de nutrition. «L analyse de prélèvements sanguins effectués Caen,(Calvados), le 23 janvier. Un enfant alimenté à domicile par poches nutritives est décédé des suites d un choc septique au CHU. La responsabilité de ces poches de nutrition a été écartée.(photopqr/«ouest France».) surl enfantdécédéàcaenarévélé la présence de germes de staphylocoque, dont on retrouve également tracesurlecathéter»,yconfie-ton. Quant au bébé de Mulhouse, sondécèsestliéàdescomplications de réanimation néonatale dues à sa prématurité. L enquête sur l affaire de Chambéry toujours en cours Si les autorités se sont alarmées, c est que ces deux décès consécutifs rappelaient douloureusement ceux de trois nouveau-nés, Chloé, Théo et Milie, morts les 6, 7 et 12 décembre 2013, en réanimation néonatale à Chambéry(Savoie). La justiceaparlasuitejointaudossier un quatrième décès. Celui de Mattéo,unbébémortneufmoisplus tôt dans des circonstances similaires:tousavaientétéperfusésavec une poche alimentaire livrée par Marette, petit laboratoire indépendantsituédanslecalvados,quia depuis fermé son site de production. Confiée au pôle santé de Marseille, «l enquête judiciaire suit son cours», indiquait hier le parquet. VENTES AUX ENCHERES PUBLIQUES Elle doit déterminer comment un germe identifié par l Institut Pasteurapuinfecterlecontenudes poches de nutrition. Au préalable, une enquête administrative avait a priori permis d écarter la responsabilité de l hôpital.«l hypothèse la plus probable est celle d un accidentdeproductionisolésurlesite demarette,survenulorsdelapréparation des poches», annonçait la ministre de la Santé, Marisol Touraine, en janvier Elle avait alors également confié une enquête à l inspection générale des affaires sociales(igas) sur les conditions de fabrication et de production de ces poches de nutrition en France. Les résultats n en sont toujours pas connus. CHRISTINE MATEUS ET CLAUDINE PROUST Des primes aux voitures propres en avril LERETOURdelapastilleverte pour les véhicules les moins polluants et des primes pour remplacer les vieux diesels, comme Ségolène Royal l annonçait hier dans nos colonnes,«c est une bonne nouvelle», ont estimé les associations environnementales, comme France Nature environnement, et les Verts. Le Premier ministre, Manuel Valls, et la ministre de l Ecologie ont détaillé ces mesures hier, à l issue du Conseil national sur la transition énergétique, précisant quelesaidespouracheterdes véhicules électriques(jusqu à )ouhybrides(6500 ) entrerontenvigueurle1 er avril.les certificats verts, qui permettront notamment d accéder aux zones de basse émission, seront, eux, élaborés avant le début de l été. Les conducteurs pourront les demander sur Internet en rentrant leur numéro d immatriculation. En bref nlavaguedefroidet d intempérie persiste. Après les impressionnantes chutes de neige danslespyrénéesetenplaine,les températures devaient retomber souszérodanslanuit,etde nouveaux flocons sont attendus. L Aude et les Pyrénées-Orientales sontsouslecoupd unealerteaux vents violents. Dans le Sud-Est, quelques dizaines de foyers étaient encore privés d électricité hier soir dans les Bouches-du-Rhône et le Vaucluse,àlasuitedechutesde neige collante. NOSTALGIE DEVANT EUROPE1 SUR LES ARTISANS-COMMERÇANTS Régisseur: AGENCE FERRARI 7, rue Sainte Anne PARIS Tél.: Fax: VENTES JUDICIAIRES, ANNONCES LÉGALES, FORMALITÉS DES SOCIÉTÉS, AVIS D APPEL D OFFRES, MARCHÉS PUBLICS, PUBLICATIONS JUDICIAIRES DeBonnevilleOrlandini 75 Vente aux enchères publiques, le Jeudi 5 mars 2015 à 14 H 00 autgi de PARIS, au Palais de Justice, 4 boulevard du Palais UN LOCAL COMMERCIAL à PARIS 3 ème 38 rue duvertbois de 39,70 m², sur 2 niveaux (rez-de-chaussée et entresol), comprenant : une boutique, une arrière-boutique et une pièce. Avec UNE CAVE au sous-sol Occupation : voir le cahier des charges Mise à Prix : Euros S adresser à Maître Delphine BERTHELOT-EIFFEL, Avocat, demeurant à PARIS (75006), 41 rue Madame, Tél. : Au Greffe du TGI de PARIS, où le cahier des charges n 12/00020 peut être consulté VISITE sur place le Jeudi 26 février 2015 de 14 H 00 à 15 H 00 LES PLUS GRANDES CHANSONS Source : Médiamétrie Radio, Novembre-Décembre 2014, L-V, 5h-24h. Cible Artisans-Commerçants. Quart d Heure Moyen (Nostalgie : Europe 1 : ) et Part d Audience (Nostalgie : 6,2% - Europe 1 : 6,1%). Contact NRJ GLOBAL : Christophe Hallet

12 12 FAITSDIVERS «Comment vivre, survivre, se reconstruire?» EXCLUSIF.YaëletEricCohen,lesparentsdeYohan,laplus jeune des quatre victimes tuées dans la prise d otages d Hyper Cacher, confient leur souffrance. Un témoignage bouleversant. DÉVASTÉS par la mort de leur fils, tombé le premier sous les balles d Amedy Coulibaly lors de la prise d otage de l épicerie Hyper Cacher de la porte de Vincennes, le 9 janvier, Eric et Yaël Cohen, 44 ans, trouvent la force de se battre pour la petite sœur de Yohan, Megan, 16 ans. Après l enterrement de leur enfant au cimetière Har Hamenouhot de Jérusalem, la famille est revenue à Sarcelles (Vald Oise). Dimanche, elle repartira en Israël continuer son deuil. Pour la première fois, les parents de ce jeune homme de 20 ans ont accepté de revenir sur cette terrible journée. Comment avez-vous appris laprised otagesàhypercacher? ÉRICCOHEN. Il était 13 h 40 quand un collègue m en a parlé. J ai immédiatement pensé à mon fils, employé du magasin. Paniqué, j ai pris mon téléphone, Yaël et ma nièce avaient essayé de m appeler. Je ne savais plus où j habitais. J ai sauté dans ma voiture. Je n avais qu une idée en tête : rejoindre la mère de Yohan, puis le magasin. Quand on est arrivé, tout était bouclé. On a dit aux policiers que notre fils faisait partie des otages, la Croix-Rouge nous a alors emmenés dans un restaurant Subway, à 500 m de la supérette. YAËLCOHEN. Le matin, je ne me sentais pas bien. Je n avais plus envie d écouter les informations sur les «On a tous allumé des bougies, mais seule la mienne s est éteinte. J ai eu un mauvais pressentiment» Yaël Cohen a t t e n t a t s. A 1 3 h 2 8, m o n beau-frère m a appelée pour me dire qu il y avait e u u n e p r i s e d otages dans le magasin de Yohan. J ai cru que j allais tomber. Comment s est déroulée l attente? ÉRIC. A l intérieur, il y avait beaucoup d autres familles. Tout le monde pleurait. Le temps semblait figé. De temps en temps, des policiers venaient nous dire : «Ne vous inquiétez pas, tout se passe bien.» A 16 h 50, on a entendu quatre détonations. C était l assaut. Quelques minutes plus tard, une des familles a annoncé qu il n y avait aucun mort. Tout le monde était soulagé, je voulais courir retrouver Yohan. Puis on nous a dit que c était une mauvaise information. Mon fils ne nous appelait pas, ce n était pas dans ses habitudes YAËL. Dans le Subway, on a tous allumé des bougies, mais seule la mienne s est éteinte. J ai eu un mauvais pressentiment, même si je voulais encore y croire. Quand avez-vous su quevotrefilsétaitmort? ÉRIC. Après l assaut, on nous a tous emmenés sous une tente installée par la Croix-Rouge, que je tiens d ailleurs à remercier. Il y avait près de 80 personnes. L ambiance était glauque, on étouffait. Chacun perdait son calme. Vers 19 heures, une policière a fait cette annonce brutale : «Ceux que je vais appeler devront me suivre.» On a été appelé en premier Elle nous a conduits dans une cellule de crise installée dans une banq u e J e s u p - pliais : «Ditesmoi, dites-moi, il est parti?» Elle ne disait rien, puis elle a acquiescé. Je n avais pas versé une larme de la journée. Là, je me suis mis à crier et Jérusalem(Israël), le 13 janvier. Des milliers d anonymes sont venus assister aux obsèques et soutenir les familles des quatre victimes tuées par Amedy Coulibaly lors de la prise d otage de la superette Hyper Cacher.(NurPhoto/Gili Yaari.) j ai tapé dans les murs. Je ne pouvais plus m arrêter. Avec Yaël, on a refusé d aller à l hôpital, on ne pensait qu à une chose : retrouver notre famille. YAËL. Au moment où on nous a dit que notre fils était parti, j ai lâché la main d Eric et de mon frère, j ai levé les mains au ciel et j ai dit à Dieu : «Je respecte ta volonté.» Qui était votrefils? ÉRIC. Tout le monde l adorait. C était un jeune homme jovial, d une rare gentillesse, altruiste. Le soir de son assassinat, ses amis d enfance m ont dit : «On a perdu l ami que tout le monde aurait rêvé d avoir.» Yohan était un garçon droit. Je ne l ai jamais vu perdre son calme. Il avait une paix intérieure, ne se plaignait jamais. Après son bac, il avait commencé un BTS en banque puis trouvé du travail à Hyper Cacher, où il s épanouissait. Il adorait le football, surtout l équipe de Marseille, le basket-ball et le catch. Comme moi, il était cinéphile. La veille de la prise d otage, il m avait envoyé un message pour me demander mon avis sur un film. C était le dernier. Plus tard, j ai appris qu il parlait de moi comme un exemple à ses amis. C était aussi un exemple pour moi. YAËL. Nous étions très complices. Il vivait à la maison avec sa sœur Megan. Le matin, il mettait son nez contre moi comme un chat, toujours joyeux en se levant. Yohan était d une sensibilité extrême. Le 9 janvier, comme tous les matins, il m avait envoyé : «Bien arrivé au travail, maman je t aime.» Il se confiait souvent à nous, à sa sœur, sa mamie Rosa et son papi Paulo. Il adorait regarder Chaplin avec son grand-père Doukha. Etait-il pratiquant? ÉRIC. Il ne faisait pas Shabbat, mais il allait tous les samedis à la synagogue avec ses amis. C était un rituel. Il portait la kippa seulement à Hyper Cacher. Je m opposais catégoriquement à ce qu il la mette dans la rue. On n avait pas «Depuis la mort de Yohan, je porte ses tee-shirts, ses vestes, sa montre. J ai besoin de le sentir, c est ma thérapie» Eric Cohen peur, mais on était prudent. Yohan ne s est jamais senti menacé. Souhaitiez-vous ces funérailles enisraël? ÉRIC. Le gouvernement israélien a choisi d inhumer toutes les victimes ensemble. On s est dit que Yohan méritait ces honneurs comme les trois autres. Et puis, il a été enterré dans le même cimetière que sa tante Cathy. Je ne voulais pas qu il soit tout seul là-bas. Le jour venu, j ai ressenti une douleur insoutenable. Mais, bizarrement, j avais aussi une force incroyable en moi. Elle venait de mon fils. J ai jeté vigoureusement des sacs de «Désormais, quand je rentre dans un commerce juif, certains caissiers ont l air tétanisé» Yaël Cohen Yohan Cohen, 20 ans, travaillait dans l épicerie de la porte de Vincennes depuis près d un an. Décrit par ses parents comme un garçon«droit» et«d une sensibilité extrême», il était passionné de foot, de basket et de cinéma.(dr.) terre sur les dalles autour de son corps comme le veut la tradition. Accroupi devant sa tombe, j ai promis à Yohan de m occuper de sa sœur. Je ne sais pas si nous quitterons la France, mais je me dis de plus en plus que ma place est à côté de mon fils. YAËL. On a essayé de rester digne pour accompagner notre fils jusqu au bout. Je lui parlais, je répétais : «Mon fils, tu n es plus là où tu étais, mais tu es partout là où l on est.» Qu est-ce qui vous permet d avancer? ÉRIC. Notre vie est brisée. Je me bats pour ma fille, Megan. Ma rec o n s t r u c t i o n n est pas importante. Je sais que je ne serai plus jamais heureux, mais si je vois qu elle arrive à s épanouir, cela atténuera ma peine. Depuis la mort de Yohan, je porte ses tee-shirts, ses vestes, sa montre. J ai besoin de le sentir, c est ma thérapie. Je suis pacifiste, j ai horreur de l injustice. Chaque matin, je me dis : «Comment peut-on enlever la vie à un jeune de 20 ans avec autant de facilité?» Cette question me hante. YAËL. Comment vivre, survivre, se reconstruire? Heureusement qu il y a Megan. Je me dis aussi que ça ne plairait pas à Yohan de voir tout le monde pleurer. Ce qui est sûr, c est que j ai reçu une grande leçon de vie. Je veux faire encore plus attention aux autres, les protéger et pouvoir les écouter s ils souffrent. Qu attendez-vous de l enquête? ÉRIC ET YAËL. Que justice soit faite. Il faut trouver les complices. Cela ne nous rendra pas notre fils, mais nous y trouverons sans doute une forme d apaisement. Comment avez-vous réagi àl attaquedemilitairesànice? ÉRIC. Un tel acte ne m étonne pas. Les terroristes n ont peur de rien. Jusqu où vont-ils aller? Je suis en colère. YAËL. Malheureusement, l antisémitisme est bien présent en France. Dans mon entourage, beaucoup ont peur et me racontent des scènes d insultes ou d agressions. Le gouvernement prend des mesures sécuritaires satisfaisantes, mais elles ne peuvent pas durer. Depuis le 9 janvier, quand je rentre dans un commerce juif pour faire mes courses, certains caissiers ont l air tétanisé. Propos recueillis par ELSA MARI

13 FAITSDIVERS 13 Coulibalyétaitsurveilléuneheure encoreavantl attaquedesmilitaires ENQUÊTE. L auteur de l agression d une patrouille Vigipirate, mardi à Nice, était hier en garde à vue. L enquête révèle que ce marginal était filé par les services de renseignement, qui n ont pu empêcher son passage à l acte. LEDISPOSITIF de surveillance mis en place depuis son arrivée à Nice (Alpes-Maritimes) jeudi dernier était encore actif environ une heure avant l attaque. Les policiers du renseignement l observaient errer bière à la main dans la ville et faire la manche ici et là. «Rien qui ne laissait présager l agression», souffle une source judiciaire. Moussa Coulibaly, l assaillant présumé de trois militaires en faction mardi à Nice, était toujours entendu hier, en garde à vue, par les enquêteurs antiterroristes en attendant sa probable présentation à un juge d instruction. Après s être tu longtemps devant les enquêteurs, Coulibaly a fait état hier soir de sa haine des militaires et des juifs. Alors que les militaires blessés étaient décorés pour leur courage, le Premier ministre a annoncé le passage des Alpes- Maritimes en alerte attentat, le niveau le plus élevé du plan Vigipirate. Refoulé par les autorités turques le 28 janvier à sa descente d avion à Istanbul, Coulibaly avait été auditionné à Nice par les services de renseignement dès son retour en France, le lendemain. Si aucune poursuite n a été engagée dans la foulée, son attitude étrange avait poussé les fonctionnaires à entamer des filatures. Un billet d avion vers Ankara payé en liquide Le trentenaire originaire des Yvelines apparaît alors comme un marginal sans but. Il part de son hôtel le matin, achète des bières au supermarché, puis se promène le restant de la journée, au parc Garibaldi ou sur la plage, discutant seul pendant des heures ou papotant avec des pêcheurs sur le port. «Une personne déstructurée mais sans agressivité», C ÉTAIT SON TROISIÈME rendezvous judiciaire en l espace d une semaine. Hier, Dieudonné a comparu devant le tribunal correctionnel de Paris pour apologie du terrorisme, au lendemain d une audience pour injures publiques visant le Premier ministre, Manuel Valls, et une semaine après s être expliqué devant la justice pour provocation à la haine raciale sur des propos issus de son spectacle «le Mur», interdit l an dernier. Cette fois, l humoriste controversé devait rendre des comptes sur un message posté le 11 janvier sur Facebook et retiré quelques heures plus tard, au soir de la manifestation en soutien aux victimes des attentats de Paris. L intéressé en parlait sur un ton moqueur, concluant par cette phrase : «Pour ma part, je me sens Charlie Coulibaly.» Jugement rendu le 18 mars Apologie du terrorisme? Cela ne fait aucun doute pour la représentante du parquet pour qui l humoriste présente ainsi «sous un jour favorable les actes commis par Amedy Coulibaly», tueur d une policière municipale et (AFP/Services du Premier ministre turc.) Moussa Coulibaly, ici sur un document de vidéosurveillance turc. Nouvelle amende requise contre Dieudonné de quatre otages dans un supermarché cacher. A la barre, Dieudonné a condamné «sans retenue» les attentats, mais a expliqué s être senti «exclu» de la marche, en ayant le sentiment d être traité comme un «terroriste», un «pestiféré». Il a affirmé que ses avocats avaient contacté le ministère de l Intérieur pour qu il puisse (AFP/Valery Hache.) Nice(Alpes-Maritimes), hier. Les trois militaires agressés ont reçu la médaille d or d honneur pour acte de courage et de dévouement. résume un enquêteur. Le 27 janvier au matin, Moussa Coulibaly s était présenté dans une agence de voyages du centre d Ajaccio. «Il a dit qu il s était renseigné et qu il voulait acheter un aller-retour pour Ankara, raconte l employée qui l a reçu. Il était très introverti, recroquevillé sur la chaise, mal à l aise. Bien sûr, il s appelait Coulibaly comme celui d Hyper Cacher, mais ce qui m a mis la puce à l oreille, c est surtout la destination, Ankara, et le fait qu il voulait partir dès le lendemain.» Le jeune homme s en va, dit qu «il va réfléchir», puis se représente en début d après-midi. «Il est revenu, a modifié sa date de retour et, surtout, a payé en espèces. C est là que j ai décidé de prévenir l aéroport.» Au Val-Fourré, à Mantes-la-Jolie, dans le quartier des Peintres où vivait habituellement le suspect, l agitation de la veille a laissé place à la stupeur. Sa famille, visiblement désemparée face à un geste qu elle n explique pas, se mure dans le silence. Dans la rue, un jeune homme qui le croisait parfois se souvient d un gars calme et discret : «En règle générale, il errait dans le quartier. Il n avait pas d occupation et semblait se chercher.» «Il lui arrivait de boire un peu, parfois trop», concède, du bout des lèvres, un autre jeune. Beaucoup ont du mal à réaliser qu il était en train de se radicaliser. A deux pas Paris(I er ),hier.dieudonné(àgauche),àsasortiedupalaisdejustice.(lp/olivierlejeune.) participer à la manifestation et qu ils n avaient obtenu aucune réponse Comme la semaine dernière, le parquet a requis une amende de sous forme de jour-amende, une disposition qui permet, si l argent n est pas versé, de convertir la sanction en emprisonnement. Décision le 18 mars. L.C. (AVEC AFP) de l IUT de Mantes-la-Jolie, dans la salle de sport où il s est fait remarquer à cause de ses allusions de plus en plus marquées à la religion, «tout le monde ne parle que de ça», admet un agent d accueil. Certains habitués se souviennent de l épisode des vestiaires, en décembre. Coulibaly s en était pris à «l impudeur» d un homme qui se douchait nu, déclenchant l intérêt des services de renseignement locaux. Un incident que les LA PROXIMITÉ AFFECTIVE d une adjudante de gendarmerie, convertie à l islam, avec un homme proche d Amedy Coulibaly, le tueur de Montrouge et d Hyper Cacher, fait désordre. Surtout lorsque l on sait que cet homme, visé depuis plusieurs mois par un mandat d arrêt européen pour trafic d armes et de stupéfiants, a été vu, lors des surveillances menées par la Direction du renseignement de la préfecture de police (DRPP), à l intérieur de la zone dite publique du fort de Rosny-sous- Bois (Seine-Saint-Denis). Cette zone abrite les services scientifiques et de renseignements de la gendarmerie, et 600 logements pour les personnels et les familles des militaires. L adjudante connaissait-elle la vraienaturedesonamant? Cette information embarrassante, révélée par «le Canard enchaîné», a aussitôt fait réagir la gendarmerie. «Un audit interne est déjà en cours pour évaluer le risque», précise la direction de la gendarmerie, qui s empresse d ajouter à propos de l adjudante que «la conversion à une religion n est pas un délit, et pour l instant aucun signe de radicalisation n a été mis en évidence». clients avaient à l époque attribué à son «côté bizarre» plutôt qu à du prosélytisme. «La salle de sport, c était juste un passe-temps pour lui», témoigne l un d eux. Un trentenaire, au contact des jeunes du quartier, lui, est plus prosaïque : «Il ne travaillait pas. Je me demande comment il a pu trouver cet argent pour faire ces fameux voyages vers la Corse et la Turquie» MAXIME FIESCHI ET THIBAULT RAISSE Embarrasàlagendarmerie Cette sous-officier, une trentenaire, avait effectivement une liaison avec cet homme interpellé le 23 janvier. Selon nos informations, l adjudante n était pas en poste au service de renseignements criminels, mais formatrice au Centre national de formation au renseignement opérationnel (CNFRO), organisme installé au fort de Rosny. Elle enseigne toujours la collecte d informations sensibles pour les personnels destinés à servir au sein de centres de commandement. Dans le cadre de ses fonctions, elle n avait pas accès aux renseignements opérationnels. En revanche, son amant a pu franchir à de multiples reprises le poste de garde à l entrée de la zone publique qui sert à aiguiller les visiteurs vers les parkings publics. Un simple contrôle visuel des voitures y est effectué. L homme n a jamais pu accéder au cœur du fort contrôlé par un portique sécurisé et par le dépôt d une pièce d identité contre un badge. Il reste maintement à la police judiciaire à savoir si l adjudante avait connaissance des faits reprochés à son compagnon. Elle ne fait l objet pour le moment d aucune sanction, car aucune faute professionnelle n a été mise en évidence. JEAN-MARC DUCOS

14 14 FAITSDIVERS Cesécoutesquineseront jamaisentendues CARLTON. L existence d écoutes réalisées avant l ouverture de l enquête sur le Carlton aétéconfirméehier.ellesontétédétruitesdepuis.lenomdedskn yauraitpasfiguré. Lille(Nord) De notre envoyée spéciale OUI, L EX-CHARGÉ des relations publiques de l hôtel du Carlton de Lille (Nord), René Kojfer, et son ami souteneur, Dodo la Saumure, ont bien été «branchés administrativement» après un renseignement. Huit mois d écoutes administratives, dites «interceptions de sécurité» (IS), visant ces deux prévenus de l actuel procès du Carlton ont bel et bien précédé l ouverture d une enquête judiciaire pour proxénétisme le 2 février A la barre du tribunal correctionnel de Lille, où la défense des prévenus guettait son témoignage, le commissaire Joël Specque, ancien chef de la division criminelle de la PJ lilloise aujourd hui retraité, est venu, hier, le confirmer. Mais quant à la version d une procédure qui aurait en réalité visé l ancien patron du FMI, le haut fonctionnaire a déminé : «A aucun moment le nom de monsieur Strauss-Kahn n a été cité dans ces interceptions», affirme-t-il. «Il n y avait rien de sensationnel, vous pouvez me croire» Joël Specque, ancien patron de la division criminelle de la PJ de Lille Ce serviteur de l Etat a, comme tout témoin, prêté serment de dire «toute la vérité». Voici donc, penset-on, la théorie d un complot politique enterrée. «Il n y avait rien de sensationnel dans ces écoutes, vous pouvez me croire», dit Joël Specque à M e Olivier Bluche, avocat du policier Jean-Christophe Lagarde, qui l a fait citer. «Je ne vous crois pas», rétorque ce dernier, qui s était appuyé sur certains éléments du récent livre du retraité, dès l ouverture lundi, pour demander la nullité du dossier. Nul ne pourra vérifier : comme le commissaire Specque, incollable sur leur cadre juridique, le précise, le contenu de ces écoutes, soumises à l autorisation de Matignon, a été, comme l exige la loi, détruit dans la foulée. Et lui, toujours soumis au secret-défense, et qui n en a d ailleurs eu connaissance que via un rapport oral et indirect, ne révélera pas plus Brie-Comte-Robert (Seine-et-Marne) LATOTALITÉDUBUTIN a été retrouvée intacte. Le commando qui a braqué un camion semi-remorque sur la Francilienne, près de Brie-Comte-Robert (Seine-et- Marne), mardi vers 7 h 30, n a donc rien gagné à l affaire. En effet, dès mardi soir, les enquêteurs de la police judiciaire (PJ) de Meaux ont découvert le camion de 19 t des malfaiteurs rempli de timbres et d enveloppes prétimbrées d une valeur estimée dans un premier temps à quelque 20 M. Le poids lourd était abandonné, (AFP/Philippe Huguen.) Lille(Nord), hier. Au troisième jour du procès de l affaire du Carlton, le commissaire Joël Specque(ici à sa sortie du tribunal), ex-chef de la division criminelle de la PJ lilloise, s est expliqué sur les écoutes administratives réalisées dès juin de ce qu elles disaient. Reste cette «atteinte à l équité» et ce doute sur les méthodes que soulèvent tour à tour, en l interrogeant, les avocats de la défense. Pourquoi, demande M e Bluche, le choix de cet outil en juin 2010, et non d écoutes judiciaires? Quel caractère de gravité, demande M e Henri Leclerc, l un des avocats de DSK, pouvait motiver une enquête justifiant que le secret-défense puisse être invoqué? Et ce «renseignement» sur des liens entre Dodo et Kojfer «que toute la police connaissait», rappelle M e Hubert Delarue, justifiait-il de déroger au système classique? «La loi du 10 juillet 1991 nous permet d utiliser ces interceptions de sécurité, je ne vois pas pourquoi un service de police s en priverait», répond Specque, qui assure l avoir fait maintes fois durant sa carrière. «Il y avait un soupçon de réseau, il s agissait de traite des êtres humains, pour moi on était bien sûr une motivation de criminalité organisée», argue-t-il. Ce n est que plus tard, après son départ, et après l ouverture de l information judiciaire, que Joël Specque apprendra la présence de DSK dans le dossier. Après, aussi, qu il apprendra l existence d une écoute, cette fois judiciaire, où l ancien n 2 des services de renseignement, Frédéric Veaux, qu il connaît, évoque les «partouzes de DSK» avec Kojfer. Il répète : «Il n y avait aucun caractère secret dans cette enquête.» PASCALE EGRÉ Les braqueurs abandonnent les timbres volés intact et correctement stationné, dans une rue de la zone commerciale de Claye-Souilly, le long de la N 3 (Paris-Meaux). Les enquêteurs n ont pas cherché à savoir si les braqueurs du précieux convoi reviendraient le chercher plus tard. Ils ont mis la main sur l ensemble de la marchandise. Le chauffeur retenu captif à l arrière de son camion Le butin, réévalué finalement à 15,6 M, a été restitué à la Poste. Personne n a encore été interpellé dans cette affaire. L enquête de la PJ de Meaux se poursuit. Le matin de l attaque, les malfrats avaient pris place à bord de deux voitures et d un 19 t. Le commando s en était pris à un semi-remorque de 38 t utilisé par un sous-traitant de la Poste. L ensemble routier avait été intercepté par la bande sur la Francilienne à proximité de Brie- Comte-Robert. Les malfaiteurs avaient brisé les vitres de la cabine du chauffeur avec des marteaux pour extirper le routier sans qu il puisse se barricader à l intérieur. La victime avait été mise à l arrière de son camion, qu un des voleurs avait ensuite conduit sur quelques kilomètres. Une fois à l arrêt, aux abords de la zone commerciale de Brie-Comte- VIDÉO leparisien.fr Le procès du Carlton fait toujours jaser le voisinage Robert, l équipe avait transféré une partie de la marchandise dans leur camion de plus petite taille. Moins de la moitié de la cargaison, estimée à 40 M au total, avait été volée. Le chauffeur routier et son poids lourd dépouillé avaient été abandonnés sur place. Les malfaiteurs se sont-ils trompés de cible le jour de l attaque? Ont-ils délibérément abandonné leur butin en comprenant qu ils ne pourraient pas l écouler? Ou avaient-ils l intention de venir récupérer la cargaison au fur et à mesure? C est ce que l enquête devra déterminer. GUÉNAÈLE CALANT Le marabout décédé achetait sa drogue à Saint-Denis DEUX HOMMES ont été placés en garde à vue dans les locaux de la brigade criminelle à Paris, mardi, après la découverte du cadavre d un homme, le 7 décembre, dans le hall d un immeuble de la rue Bonnevide à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). Les deux suspects étaient entendus sur la nature de leur relation avec la victime. Le corps de Gabriel S., âgé d une cinquantaine d années, ne portait pas de trace de coup. Il aurait pu faire une chute depuis un des étages d un immeuble. Les enquêteurs auraient établi que Gabriel S., qui se présentait comme marabout auprès des jeunes du quartier où son corps a été découvert, venait s approvisionner en drogue dans ce secteur de Saint-Denis. Il aurait aussi entretenu des relations homosexuelles avec plusieurs habitants du même quartier. ST.S. En bref nunélève du lycée Nicolas- Ledoux, aux Pavillons-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), a apporté hier dans son établissement un pistolet 22 long rifle non chargé. Le proviseur a aussitôt alerté le commissariat. L adolescent de 15 ans a été confié à sa famille en attendant d être entendu. On ignore les raisons qui l ont conduit à introduire l arme dans le lycée. nsept NOUVEAUX SUSPECTS ont été interpellés lundi, à Trappes (Yvelines) et à Paris, dans le cadre de l enquête sur un important trafic de cocaïne mettant en cause deux policiers de la police aux frontières (PAF) de l aéroport de Roissy- Charles-de-Gaulle. Cette filière entre la République dominicaine et la France a été mise en place par des trafiquants des Yvelines. nlecrashd UNAVIONDE TRANSASIA a fait au moins 25 morts, hier. L avion de la compagnie taïwanaise a, pour une raison inconnue, heurté une autoroute surélevée et s est abîmé dans une rivière à Taipei. L appareil avait 58 personnes à bord. Dix-sept étaient toujours portées disparues près de dix heures après le drame. TransAsia a indiqué que 16 survivants avaient été extraits de l ATR. Une enquête est ouverte. nunhomme de 43 ans a été arrêté mardi soir, soupçonné d avoir tué, dans un appartement de la porte d Asnières, à Paris, le compagnon de son ex-femme, âgé de 49 ans. La dispute entre les deux hommes auraient éclaté peu avant 20 h 30 au domicile de la femme. ndeuxsdf ont été mis en examen hier soir pour non-assistance à personne en danger, atteinte à l intégrité d un cadavre, vol et dégradation par incendie. Ils ont été écroués dans le cadre de l enquête sur le corps calciné retrouvé dans une poubelle à Arras (Pas-de-Calais) dans la nuit de vendredi à samedi. Ils auraient mis le feu au cadavre d un camarade vraisemblablement décédé d un abus de boisson et de drogues. Un examen du corps doit déterminer les causes du décès.

15 Jeudi5février2015 JEUX 15 mots croisés Sudoku A B C D E F G H I J Horizontalement : 1. Attitude négative. 2. Coffret pour un bijou. Lieux de traversée. 3. Fait évoluer. 4. Il passe sous la porte. Femelle plantigrade. 5. Environ cinquante semaines. Passe pour aller partout. Impôt pour une minorité. 6. Évêque ou archevêque. 7. Wagons et locomotive. Comme la coupe pleine. 8. La fuite, ça la connaît. Véhicule de déménagement. 9. Des rayons pour hâler. Reparti faire la noce. 10. Ristourne au magasin. On y prépare l agrégation. Verticalement : A. Homme qui critique. B. Le petit a tendance à grandir au salon. Fête parfois clandestine. C. Très jeunes poissons. Porte des Pyrénées. D. Premier de France. Le dernier est à la mode. A prouvé sa bonne humeur. E. Dans la bouche d un effronté. F. Combustible anglais. Elle se rend à la in. G. Prénom russe. Donna de quoi se défendre. H. Il bénéicie d un délai. I. On les prend pour recommencer. Attention particulière. J. Entre l est et le sud. Arbres au bois blanc. FACIlE En partant des chi res déjà inscrits, re plissez la grille de anière que chaque ligne, chaque colonne, et chaque carré de 3 x 3 contienne une seule ois tous les chi res de 1 à mots léchés n 3958 Avec les sept cases nu érotées, reconstituez le ot répondant à la déinition : c est la languette de bois. BOUTS DE CORPS CÉLESTES DÉMONTÉ ÉCONOMI- SER SOU À SOU CINÉASTE FIN DE BOSQUET VOITURE SUR RAIL VAUT IDEM MESURER DE L ESSENCE APPLIQUÉ NOUVELLE PLUTÔT VAGUE LIEU DE COMBATS PLANTES FLEXIBLES DOIT SE DONNER EN CAS DE DANGER Solutions Mots CroIsés AVAIT DU CRAN AIR CHANTÉ EN SOLO SÉRIE DE VICTOIRES DEVINETTE DÉSUET RELATIF À UN GROUPE HUMAIN 1 3 FOUILLÉES CHERCHE À COM- PRENDRE C L I e n t e L e S r A n C e n A n A e V A L U A t I o n P A A r D e U r S U D I o r S M S t e r n e S e t C A L e S t I M e U n I t S o L e n L C o H e r e n t e B e n e e S t e 7 TE MONTRAS ATTACHANT CONTINENT DÉMONS- TRATIF RÉCOLTER LES RAISINS sudoku 2 SE FENDRE PARCOURS TOURIS- TIQUE ELLE N EST PAS COMMUNE PETIT ÉLU COMME LA CAMPAGNE MOUTONS DU CIEL COLLES BIEN RAYURE INSTRU- MENT IRANIEN SAUT ARTISTIQUE DE L EAU EN ALSACE FLEURS JAUNES RÉAGIT AU BOUQUET C EST COURT RESTER GRAND OUVERT jeux proposés par LES VERRES DU NEZ PLUSIEURS SIÈCLES EXASPÉ- RANTS 6 CALE EN FORME DE LETTRE RELIQUAT BROME ABRÉGÉ MONTRÉ À TOUS du numéro précédent Mots FléCHés DIRIGER CACHE LE MAGOT 5 DRÔLE DE TÊTE 4 AIGRELET UN FUTUR OFFICIER P G r S e D S o n o e C A r t e e S e n e G A L A I S e V e t e r I n A I r e S U S A t A n e e S I r A B L t S U e M A L A I S e n S e C U L e e S C r I o S e r e C U I r e U n e S C o A M M A n t U e r C r e e t V e r r e r I e U r I S S V e n C r e e P t D e A L e r A r e P A r S e U I L S Le mot à trouver est : torrent. SORTIE Salon International de l Agriculture 400 places à gagner! rendez-vous du 2 au 8 février Jeu réservé aux abonnés 2 places par gagnant

16 16 SPORTS * CeseraPSG-Bastia,20ansaprès FOOTBALL. Coupe de la Ligue(demi-finale). Monaco- Bastia 0-0 et 6-7 aux t.a.b. En s imposant au finish en principauté, les Corses réussissent l exploit d atteindre la finale, où ils défieront Paris. Comme en OH, LE JOLI SYMBOLE. Le 11 avril prochain, pour fêter ses 20 ans, lacoupedelaligueoffriraexactementlamêmeaffichequele30mai 1995:PSG-Bastia.Evidemmentles Parisiens partiront favoris. Mais Bastia aura des arguments. Car les Corses, après avoir corrigé Paris récemment Paris en championnat(4-2), se sont offert au courageetàlavaillanceunautregros du championnat en sortant Monaco.Mêmesilematchétaitbientriste à regarder. «Onafaitunepartiesolide,avoue le Bastiais Sébastien Squillaci. C est mérité.onatoutdonnéfaceàune bonne équipe. Nous n avons pas su tuerlematchetlestirsaubutsont cruels.maisçaapenchédenotre côté. On est heureux d aller au Stade de France avec notre magnifique public pour affronter le PSG, une très grosse écurie.» Hélas,ilnefallaitpascomptersur les demi-finales de cette Coupe de la Ligue pour réchauffer l air ambiant. La veille, déjà, la visite victorieuse Stade Louis-II(Monaco), hier soir. Les Bastiais exultent après la séance de tirs au but. Grâce à leur victoire en principauté, les Corses auront la possibilité de remporter pourlapremièrefoislacoupedelaligue.ilfaudrapourcelabattrelepsgaustadedefrancele11avril.(afp/valeryhache.) «Fabuleuxpourlepeuplecorse» Florian Marange, défenseur bastiais Monaco nflorian Marange, vainqueur de la Coupe de la Ligue avec Bordeaux en 2007, ira au Stade de France le 11 avril avec Bastia. Quelle est votre réaction après ce final un peu fou? FLORIAN MARANGE. Eh bien, c était un vrai match de Coupe avec des occasions dans les deux sens. Puis il y a eu la séance de tirs au but. C était compliqué parce qu on mène, puis Monaco a une balle de match. C était complètement fou. Mais, au final, tout finit bien, donc c est extraordinaire. C est fabuleux pour tout le peuple corse. L émotion a dû vous envahir C était un moment fort parce qu on a connu un début de saison très compliqué, et là, avec le nouveau coach (NDLR : Ghislain Printant), ça va un peu mieux depuis deux bons mois. On remonte la pente. Maintenant, cette finale, ça va être la cerise sur le gâteau, pour nous et pour nos supporteurs. Que s est-il passé à la fin du match? Nos supporteurs ont envahi le terrain et, ensuite, on s est retrouvés avec eux sur la pelouse. Ils étaient tellement heureux qu on a communié sur le terrain. C est fabuleux ce qui nous arrive, alors on en profite avec eux. D ailleurs, ils ont explosé et nous aussi. Le mercato vous a été bénéfique? Oui, c était très important d avoir ces renforts parce qu il y avait quelques manques dans notre effectif. D ailleurs Sio a été très bon, Gaël (Danic) aussi. Maintenant, il faut qu on continue tous ensemble. Propos recueillis par F.F. des Parisiens à Lille n avait pas été unfestivaldebeaujeu.et,hier,la confrontation entre Monaco et Bastia a également accouché d un spectacle bien morne. MaislesBastiaisonttentédejouer etontrapidementmanquédesefaireprendreencontre.sisquillacia pu contrer Germain, le ballon est revenuàberbatov.etlebulgare,seul faceàareola,nepiquepasassezson ballon et permet au portier corse d écarter le danger (22 e ). On croit naïvement que cette action va enfin Monaco De notre correspondant «ÀMONACO,onvatoutchahuter! D ailleurs, le prince Albert, il est où quejel embrasse?»matéoestcorse. Etilveutqueçasesache.Atout prix! D ailleurs, difficile de ne pas entendre ses invectives dans l ambiance habituellement si feutrée de la principauté. Mais hier, au stade Louis-II, le Bastiais ne s est pas nécessairement senti seul. Car,commelui,ilsétaientprèsde 3000àavoirbravélefroid,lapluie et le vent. Glacial Pourquoi, lui demande-t-on?«parcequececlub,je l aidanslesang!maintenant,onest à90minutesdustadedefrance! Auxjoueursdefairecequ ilfaut!» Justement, les joueurs, parlons-en Caraumomentoùl effectifdel ASM préfère se murer dans son vestiaire de Louis-II, les hommes de Printant jouent le contre-pied. Parfait. réveiller les hommes de Jardim. Mais la blessure de Wallace coupe l ASM dans son début d élan. Et, fautededéfenseursurlebanc,toulalan se voit obligé de décrocher. Inévitables tirs au but L effet est immédiat. Privé de leur meilleur coupeur de trajectoire, le milieu monégasque recule. Et après une tête décroisée de Gillet (39 e ), Bastia se montre encore plus entreprenantetgiovannisiofileaubut. Mais une des recrues bastiaises du 19 heures et des poussières, Leca, Palmieri, Cahuzac et consorts se présentent sur la pelouse pour l habituelle reconnaissance d avantmatch. Comme un prétexte pour saluer les bouillants supporteurs. Dans lafoulée,deschantsfusent!«forza Bastia», hurle Matéo. mercato hivernal bute deux fois de suitesurstekelenburg(43 e ).Lapause n empêche pas l encéphalogrammedumatchderesterbienplat. Certes, une frappe de Moutinho horscadre(58 e )noircitlamaigrecolonne des occasions. Mais c est vraiment trop peu. Et Monaco manque d être puni sur une violente frappe desquillacirasantlepoteau(75 e ).Et commelaleçonneportepas,palmierienremetunecouche.maisla tête plongeante du milieu bastiais estbloquéeparstekelenburg(83 e ). Avant de démarrer la prolongation, Ghislain Printant exhorte ses troupes. «On va passer. Il y a la place.» Hervin Ongenda, l attaquant prêtéparlepsgetdontilnevoulait plusilyaquelquessemaines,manque de lui donner raison mais sa frappecroiséeratelecadredepeu (94 e ) avant de buter sur Stekelenburg(115 e ).Ilétaitécritquelematch devaitsejouerauxtirsaubut.et Areola sut alors se transcender. CHRISTOPHE BÉRARD Monaco t.a.b. Bastia 0 Spectateurs : environ. Arbitre : M. Gauthier. Avertissements. Monaco : Fabinho (49 e ), Dirar (92 e ) ; Bastia : Palmieri (92 e ), Romaric (120 e ). Monaco : Stekelenburg - Echiejile, R. Carvalho, Wallace (Dirar, 29 e ), Fabinho - Toulalan (cap.), B. Silva - Martial, Moutinho, Germain (Traoré, 59 e ) - Berbatov (Kurzawa, 97 e ). Entr. : Jardim. Bastia : Areola - Diakité (Cioni, 75 e ), Squillaci, Modesto, Marange - Cahuzac (cap.) (Romaric, 99 e ), Gillet - Danic (Ongenda, 67 e ), Boudebouz, Palmieri - Sio. Entr. : Printant. Les demi-finales Mardi Lille-PSG Hier Monaco-Bastia...0-0(6-7t.a.b.) LafinaledelaCoupedelaLigue opposantlepsgàbastiaaura lieule11avrilaustadedefrance (Saint-Denis). Les Bastiais se sont fait entendre Une arrivée par l Italie Alorsqueraressontlesfansmonégasques à avoir pénétré dans l enceinte, Djibril Cissé, passé notamment par Liverpool et l OM, laisse échapper un rictus de satisfaction. «C est surréaliste», reprend Mat. Tellement surréaliste que lors de l annonce des équipes par le speaker, les joueurs monégasques sont conspués. Quelques minutes après, un fumigène s embrase, des pétards explosent. Quasiment du jamais-vu à Monaco! Maisàl extérieurdustade,ongoûte peu à l enthousiasme de ces bruyants Bastiais. «On est en niveau3»,souffleunresponsabledela sécurité. Niveau 3, c est le niveau le plus haut selon la classification monégasque.hiersoir,cesontprèsde 600 représentants de l ordre qui ont été mobilisés pour assurer la sécurité de cette demi-finale(trois unités de CRS et des stadiers). Une ambiance sécuritaire qui passe mal côté monégasque.«c estridicule.ilnepeuty avoirdeproblèmeavecnous»,s emballeunfanrougeetblanc. C est peut-être vrai, mais le palais a surtout voulu anticiper d éventuels heurts avec les sympathisants niçois. C est pour cette raison que les Corses n ontpudébarquerànice.alaplace, ces derniers sont arrivés depuis Savone en Italie. Soit deux heures de trajet supplémentaire:«ils nous ont faitgalérer,maisonestlà,jubilematéo. Maintenant, Forza Bastia!». Sur le terrain, entre Monégasques et Bastiais,onsaitcequ ilestadvenu FLORIAN FIESCHI

17 SPORTS 17 (Reuters/Pascal Rossignol.) Lyon(Rhône) De notre correspondant LE BEURRE et l argent du beurre EnplusdeseprévaloirdelameilleureattaquedeLigue1(47buts),Lyon n aplusencaissélemoindrebutdepuis566minutesdejeusoitplusde 6 matchs. Il s agit de sa meilleure série depuis 2004(637 minutes). n Le chantier prioritaire de Fournier. Dès son arrivée, l entraîneur de Lyon affichait un objectif simple:«conserver la créativité de l OL, mais trouver un meilleur équilibre.» L ancien défenseur s est attelé àlatâcheavecsonstaff.lesystème dejeumisenplaceparrémigarde, un4-4-2enlosangerompantavecla tradition locale, a été peaufiné jusqu à l extrême. «Aufildutemps,ontravaillesur des microdétails, explique l entraîneuradjointbrunogénésio.onaretouché certains éléments de l animation défensive et offensive.» Lyon ne travaille«quecesystème»etprofite de semaines complètes quand Garde devait souvent répéter sa tactique les matins de match. ndes cadres au mieux de leur forme. La défense lyonnaise, malgré des joueurs de renom(cris, Boumsong, Lovren ), peinait à trouver de la stabilité depuis plusieurs années. FOOTBALL. Ligue 1. Le milieu de terrain du PSG s attire trop souvent les foudres arbitrales Verratti,surdouémaisincorrigible PETITPARLATAILLE(1,65m)et grand par le talent, Marco Verratti s est construit depuis son arrivée au PSGenjuillet2012l imaged unmilieu de terrain virtuose. Il s est aussi bâti un palmarès parallèle, peu enviable celui-là. Pour la troisième saison consécutive, l international italien,22ans,pointeainsientête du bilan des joueurs parisiens les plus avertis. Cette année, avec10cartonsjaunes(8en L1,unenCoupedelaLigueetunautreenLigue des champions), il devance Thiago Motta (7 cartons) et Yohan Cabaye(5). Une mauvaise habitude qui provoque des suspensions fréquentes et Stade Pierre-Mauroy(Villeneuved Ascq), mardi. Averti contre Lille, Marco Verratti(à droite) conteste souvent les décisions arbitrales. VIDÉO leparisien.fr Matuidi:Lyon-PSG,«un tournant pour la saison» Lyon.Leleadeurneconcèdeplusdebuts L OL verrouille sa défense Le nouvel équilibre profite aux individualités. Anthony Lopes, Samuel Umtiti, Maxime Gonalons et Milan Bisevac(blessé dimanche) ont probablement joué le meilleur football de leur carrière lyonnaise ces six derniers mois.«les postes défensifs demandent beaucoup de complémentarité, souligne Génésio. Certaines années, on n a pas pu aligner la mêmedéfensetroisfoisdesuite.» nsans Bisevac, l inconnue. La blessure de Milan Bisevac, opéré aujourd hui du genou et absent six mois, vient semer le doute dans cette organisation aux parfaits automatismes. L OL n a jamais réellement songé à recruter un défenseur en dernière minute, même si certains aux clubs y étaient favorables.«on peut comptersurbakokoné.ill adéjà prouvé et Lindsay Rose a répondu présent lors de son entrée, estime Génésio. La complicité de la nouvelle charnière sera primordiale.» Le suppléant devra s intégrer dans un systèmebaséaussisurlesrelancespropres,cequin estlepointfortnide KonénideRose.LechocfaceauPSG sera un premier test grandeur nature. YVES LEROY nbernard Lacombe, le conseiller duprésidentdelyon,aestiméhier quelepsgseraitchampiondefranceenfindesaison. poussesonentraîneuràlesortiren coursdematch,depeurqu ilsoit expulsé. Décryptage. npourquoi prend-il autant de cartons? Les trois joueurs les plus avertis du PSGévoluenttousaumilieudeterrain.Toutsaufunhasard.Ce poste induit une proximité quasi permanente avec les adversaires directs. Cela augmente mécaniquement lesrisquesdefauteetdonc d avertissement. Verratti y ajoute une agressivité parfois mal canalisée. Sans compterlevicedesesadversaires qui ont apprisàleconnaî- tre.alille,mardisoir,sontacleen direction de Florent Balmont sanctionnéparm.jaffredoétaituneréponseàuncoupd épauledumême Balmont quelques minutes plus tôt. «Je ne suis pas un joueur méchant», se défend le principal intéressé. Méchant, certainement pas mais bavard, assurément. Lors de ses deux premières saisons parisiennes, l ex-joueur de Pescara en Serie B avait ainsi la fâcheuse habitude de discuter les décisions arbitrales. Ce qui lui valait des cartons pour contestation. Cette tendance est en train de se gommer cette année. ncomment peut-il se canaliser? «S il n a pas l intelligence de comprendre qu il doit changer son comportement,ilvaavoirdesgrosproblèmes», a tonné Laurent Blanc, aprèslavictoireàlille.«cegenrede défaut n est pas simple à corriger, prévient Denis Troch, ex-entraîneur adjointdupsg.jeneconnaispar nlechiffre 39DepuissonarrivéeauPSGà l été 2012, Marco Verratti a reçu 39 cartons jaunes en 110 matchs disputés, toutes compétitions confondues, soit un toutes les 190minutesdejeu.Iln ajamaisreçu unrougedirect.enrevanche,àdeux reprises,ilaétéexpulsé(enligue1et en Ligue des champions) après avoir été sanctionné de 2 avertissements danslemêmematch.lorsdesa première saison à Paris, il totalisait 15jaunes,pour14l anpasséetdéjà 10 cette année. l histoire personnelle de Verratti. Mais il associe certainement sa réussite sportive et professionnelle au comportement qu il affiche sur le terrain.ilasansdoutefiniparcroire que l un n allait pas sans l autre.» Avant d être entraîneur puis consultant radio, Luis Fernandez était un joueur au caractère sanguin. «Marco doit accomplir un travail sur lui-même, avance-t-il. J ai fini par prendre conscience de mes responsabilités. J étais international, je devaitprendredureculpournepasme pénaliser ni pénaliser mes coéquipiers. Il faut apprendre à se maîtriser Pour cela, l analyse vidéo est un bonoutil.c estunemanièredese confronter à sa propre réalité.» Fort de son expérience, Troch propose une solution.«une personne neutre, hors du staff technique, serait sans doute la mieux placée pour l aider à changer son attitude», estimet-il.«je peux m améliorer», convient le principal intéressé. C est déjà ça. RONAN FOLGOAS (AVEC S.D.M.) nmémopsg Hier. Décrassage pour les titulaires alignés contre Lille, entraînement àhuisclospourlesautres, dontvanderwiel. Aujourd hui. Entraînement àhuisclos. Infirmerie. Pastore(mollet). Suspendus. Verratti, Lucas et David Luiz, contre Toulouse le 21février(26 e journéedel1). Rendez-vous. Lyon- PSG, 23 e journéedel1,dimancheà21h austadedegerland(canal+). njavier Pastore, touché au mollet contre Rennes, est incertain pour le déplacement à Lyon. Sa blessure ne serésorbepasaussivitequeprévu.

18 18 SPORTS Charleville-Mézières,(Ardennes), le 12 décembre Le prince saoudien Fahad va entrer la saison prochaine dans le capital du CS Sedan, présidé par Marc Dubois (au centre) et dont le frère Gilles(à droite) est président délégué.(photopqr/«l Union de Reims»/Karen Kubena.) FOOTBALL. Le nouvel investisseur n a pas encore dévoilé le montant de son engagement Leprincesaoudien redonnedurêveàsedan Sedan(Ardennes) De notre envoyé spécial AVISAUXAGENTSdejoueursqui appellentdéjàennombre:leclubde Sedannecherchepasdejoueursprofessionnels et aucune pluie de pétrodollars ne s est pour l heure abattue sur les Ardennes depuis l annonce de l arrivée du prince saoudien Fahad danslecapitalduclublasaisonprochaine. Quel sera le montant de l investissement? Personne ne le sait exactement mais l engagement financier du prince est réel et sincère et se fera graduellement en fonction des besoins et des résultats. En attendant, dans le superbe écrin du parc de Montvillers, seul vestige d une gloire passée, les joueurs sedanais s entraînent anonymement. Et ils ne risquent pas d abîmer le château, belle bâtisse néoclas- siquede1770:somptueuxdel extérieur, le bâtiment est complètement calciné à l intérieur et laissé à l abandondepuisunincendieen2004.un résumé parfait de ce qu est devenu le CSSedan.Unpassénoble,desstructuresdignesdelaL1,avecnotamment son stade Louis-Dugauguez ( places) mais un présent compliqué.«ici,onbosse comme on l a toujours fait, avec humilité et sans parler trop fort, certifie l entraîneur Farid Fouzari.Etceuxquicroientquele robinet va couler à flots avec l arrivée duprincesetrompent.» L attaquant Romain Armand, venudeclermont(l2),aaussicompris l importance du sujet. «Dans cetterégion,lefootestplusqu un sport, c est un espoir. J ai senti une L histoire d une arrivée surprise n «Pourquoi je viens à Sedan et pas dans un club comme Lyon? Parce qu ailleurs tout fonctionne déjà. Ici tout est à construire.» Dans les locaux du stade Louis-Dugauguez, début décembre, le prince Fahad Bin Khalid Faisal avait préparé sa réponse. Le neveu du roi d Arabie saoudite, qui va entrer dans le capital, s intéressait au club ardennais depuis plus de vingt mois. «L Arabie saoudite rêve de briller à la Coupe du monde 2022, explique Marc Dubois, le nouveau patron du club depuis l été Et le prince cherchait quelque chose pour développer la formation dans son pays. Même quand le club a été placé en liquidation au moment de mon arrivée, il a maintenu son intérêt. Mais le temps que nous remontions au moins en National, nous avons noué un accord de business en parallèle au foot.» Marc Dubois est à la tête de Aplus, une société notamment spécialisée dans le traitement de l obésité ou du diabète. Des problèmes qui touchent beaucoup de monde en Arabie saoudite. Au-delà du foot, il va monter, avec des capitaux saoudiens, une structure de tourisme médicosportif qui pourrait ouvrir en Géographiquement, santé et football vont être mélangés puisque le projet sedano-saoudien prévoit de réhabiliter entièrement le domaine de sept hectares du château de Montvillers. Une infrastructure ultramoderne de formation, la Sedan Academy, doit voir le jour normalement à l été Le prince, qui injecterait plusieurs dizaines de millions d euros dans cette affaire, aidera en parallèle le club de foot. Si le budget du CS Sedan n est que de 2,5 M cette saison, il monterait à près de 8 M la saison prochaine en cas d accession en National. Et le prince a promis de ne pas s arrêter là. CH.B. «Sedan ne sera jamais un deuxième PSG» Marc Dubois, président du CS Sedan grande fierté de voir qu un prince saoudien s intéresse à eux. Cela ressemble au début d une belle aventure.sedann arienàfaireencfa.» En ville, les Sedanais naviguent entre excitation et scepticisme.«je suis assez enthousiaste, avoue Didier Herbillon, le maire de Sedan. Nous avons eu beaucoup de réunions prometteusesetsitoutcela se concrétise, ce sera formidable.» «Pas maldeclientsontretrouvé le sourire perdu après le dépôt debilanen2013,annoncejulio,le patron du Sporting Bar, situé à trente mètresdustade.ilssedisentquele PèreNoëlestpasséetvanousfaire remonterenl1.moi,jen arrivepasà croire qu un type comme ça vienne pourlefootici.»catherineferry,la présidentedukopvertetrouge,est Sedan EN RELATION permanente avec son frère Marc, président du club maisrestédanslesuddelafrance, Gilles Dubois est le président délégué.ilgèrelecssedandontila portél lotàlafindesannées Sedan va-t-il devenir unnouveaupsg? GILLES DUBOIS. Certainement pas. Nous sommes retombés dans lemondeamateur,maisavecun énorme projet derrière de partenariat. On l avait annoncé depuis le premier jour de notre arrivée à l été Le prince Fahad n est pas tombéducielpournousaider.il fautlecomprendre.derrière,ilya une stratégie cohérente. Ilnousafalluprèsdedeuxansde négociations. pragmatique.«dans les Ardennes, il nefautjamaisrêvertropfort.maisce serait tellement beau de remonter au moinsenl2.»daniel,68ansetprésentaustadedepuisprèsdequatre décennies, a envie d y croire.«j ai l impression qu on va renaître. On étaitmortspourlefootproetsice Saoudien tient ses promesses, le club va revivre.» «Jecomprendslessceptiquesetje freine les rêveurs, répond Marc Dubois, le président. Sedan ne sera jamaisundeuxièmepsg.onsemet justedansuncoindelatêtel idéede remonterenl1en2019,l annéedu centenaire du club. Pour le reste, dans les affaires c est toujours pareil: les seuls projets qui durent sont ceux qui prennent du temps. Nous avons l envie, la passion et un partenaire inespéré qui sera aussi patient que nous.» CHRISTOPHE BÉRARD «Iln yaurapasunibrahimovic cheznous!» Gilles Dubois, président délégué du club Peut-on imaginer, quand même, l arrivée de grands joueurs? Sûrementpas.Iln yaurapasun Ibrahimovic chez nous (sourire)! Toutseferasurlaformation,notamment avec notre label Sedan Academy qui pourra se développer dans d autres pays. C est un fantasme d imaginer une pluie de stars sur Sedan. Vous maîtriserez quand même l évolution du club? Sedannechangerapas.Maisiciou là,onaentendudescritiquesdésagréables. Comme s il fallait rester aufonddesesboisetnepass ouvrir au monde. Avec mon frère, nous sommes là par passion du club. Et nous agrégeons au projet sportif un business économique avec notre partenariat sur le médico-sportif. Cela va le solidifier. Propos recueillis par CH.B. CAN. Demi-finales Les Eléphants en imposent LA MALÉDICTION des Elephants va peut-être se lever dimanche. Car les joueurs ivoiriens peuvent rêver à un second sacre, vingt-trois ans aprèsceluide1992.hiersoir,lacôte d Ivoire s est offert le droit de disputersatroisièmefinalesurlessixdernières Coupes d Afrique en écartant lardcongo(3-1)grâceàsesstars YayaTouré(20 e )etgervinho(41 e )et aujeunekanon(68 e ).S ilsontperdu en2006et2012auxtirsaubut,les Ivoiriens ont cette fois d autres atouts pour espérer faire la différencedanslejeu.entreuneefficacité cliniquedevantlebutetunebelle rigueur défensive, les hommes d Hervé Renard présentent une formation assez complète. Aujourd hui, le Ghana des frères Ayew affronte la surprenante Guinée équatoriale. Et le vainqueur de cette deuxième demi-finale sait qu il devra affronter des Eléphants de plus enplusfortsaufildesmatchs. CH.B. DEMI-FINALES Hier RDCONGO 1 CÔTED IVOIRE 3 Aujourd hui GHANA GUINÉE ÉQ. FINALE Dimanche 8février CÔTE D IVOIRE Samedi 7février RDCONGO En bref TROISIÈME PLACE ndesjoueursdel OMont annoncé sur Twitter le départ de Doria, le défenseur international espoirenmanquedetempsdejeu, pour São Paulo(L 1 brésilienne). Mais le président, Vincent Labrune, aniéavoirtrouvéunaccordavecle club brésilien. nlafifaainfligéune amendede94450 auclubanglais dewesthameta«réprimandé»le joueur sénégalais Diafra Sakho, qui avait déclaré forfait pour la Coupe d Afrique des nations quelques joursavantdejoueravecsonclub. njonas MARTIN, le milieu de terrain de Montpellier, victime d une luxation à une l épaule avec arrachement des ligaments samedi àlorient,vaêtreopérédemainet sera indisponible pour au moins six semaines. nserge GAKPÉ, 27 ans, l attaquantdufcnantes(l1),a annoncé qu il jouerait au Genoa (Italie) la saison prochaine, après quatre ans passés dans les rangs nantais. Il a signé pour trois saisons. nles FERDINAND, chargé d assurer l intérim au Queens Park Rangers(L 1 anglaise) après le départ mardi du manageur Harry Redknapp pour raisons médicales, a été promu directeur sportif. Le club, avant-dernier du Championnat d Angleterre, recherche maintenant un entraîneur en chef.

19 SPORTS 19 RUGBY. Tournoi des Six Nations. En litige avec son club de Montpellier, l entraîneur sera à l antenne à partir de demain «J aihâtedepouvoirparlerderugby» Fabien Galthié, consultant pour France Télévisions DEMAIN SOIR à Cardiff pour Galles-Angleterre(21h5surFrance2), Fabien Galthié, 45 ans, commencera son10 e Tournoicommeconsultant. L ancien capitaine du XV de France aux 64 sélections est impatient. Cela lui permettra d oublier le conflit qui l oppose à Mohed Altrad, le président de Montpellier, qui l a mis à piedavantdeluiretirerlagestionde l équipe au profit de Jake White. Pour la première fois, Fabien Galthié accepte de sortir de son silence. Ne souffrez-vous pas trop detoutcequiaétédit par votre président? FABIEN GALTHIÉ. Non, ça va Chacun est libre de s exprimer. Après, il faut regarder de manière objectiveleshuitannéesdetop14que j ai réalisées. Vous avez deux quarts de finale, trois demies, deux finales etuntitre.lestade Français n a plus jamais été qualifié (pour la phase finale) depuis que je suis parti, et Montpellier n avait jamais été qualifié avant que j arrive Etes-vous déçu humainement partoutça? Non,non Çava.C estcommeça. Avez-vous reçu beaucoup de témoignages de soutien? Ah,oui!Mais,bon,jenem étendrai pas là-dessus. Cette situation peut-elle vous nuire pour devenir un jour sélectionneur du XV de France? Ecoutez: j étais parmi les favoris de lapresseoulefavorilorsdestrois dernières nominations et je n ai jamais été nommé! Donc, voilà, ce n est pas grave. C est rigolo. On est habitué à force Maiscen estpasencorefini? Jen ensaisrien.çanemepréoccupe pas vraiment, à vrai dire. Qu avez-vous fait ces derniers jours? Jelegardepourmoi.Cen estpastrès intéressant. Avez-vous hâte que cette affaire soit réglée pour passer à autre chose? C estunsujetquejen aipastrop envie d aborder. En revanche, commenter le match vendredi(demain), ça,j aihâte.j aihâtedepouvoirparlerderugby,devivrecetournoi,de me retrouver à Cardiff, de humer l atmosphère des pubs, de humer celleautourdustade,celledelasalle depresseavantlematchpouravoir les dernières informations. Et de re- «Cette ouverture en nocturne à Cardiff va être fabuleuse» croiser aussi tous les anciens joueurs contre qui je jouais. EnquoicedébutdeTournoi2015 est-il particulier? Cette ouverture en nocturne à Cardiffvaêtrefabuleuse.CeGalles-Angleterre,iln yapasmieuxpourouvrir le Tournoi. Après, on se retrouveraàparispourcematchtrèsexcitant contre l Ecosse. Que faut-il attendre del équipedefrance? Ennovembre,ilyaeudubonfaceà l Australie(29-26) et une déception face à l Argentine(13-18), donc on ne saitpas.là,onapasmaldenouveauxjoueurs.enfin,ilyakockottet Slimani qui débutent Kockott-Lopez, ce sera la14 e charnièredesaint-andré C est vrai mais celle-là n est pas volontaire.elleestliéeàlablessureetà l absence de Tillous-Borde. Allez-vous faire passer le message qu il reste des places à prendre pour lacoupedumonde? Déjà, je vais raconter le match, expliquer au public les forces en présence, les stratégies, faire humer l atmosphèredutournoietdesmatchsd hiver. Après, éventuellement De toutefaçon,ilyatoujoursdesplacesà prendre.enéquipedefrance,onala chance d être reconduit mais on n est jamais réellement un titulaire. Quelestvotrefavori? C est une année impaire donc forcément difficile pour la France avec ces trois déplacements. Le dernier Grand Chelem une année impaire remonte à J avais d ailleurs laissé mon genou droit pour neuf mois à Lansdowne Road Après, il fautvoir.lapremière journée fournira pas mal d éléments. Si l Angleterre chuteàcardiffetque l Irlande sefaitaccrocher à Rome Tout peut arriver. Cette première journée est un grand saut dans l inconnu. Propos recueillis par DAVID OPOCZYNSKI (Abaca/Vim.) Stade-Vélodrome (Marseille), le 8 novembre. Rory Kockott.(AFP.) Depuis son éviction du poste d entraîneur à Montpellier, Fabien Galthié confie avoir reçu beaucoup de témoignages de soutien. Saint-André mise sur Kockott ET DE 14! En décidant d associer le demi de mêlée sud-africain Rory Kockott à l ouvreur Camille Lopez, samedi contre l Ecosse en ouverture du Tournoi, Philippe Saint-André constituera sa quatorzième charnière depuis sa prise de fonction en Pour Kockott, voilà l occasion de serapprocherdelacoupedumonde, son objectif quasi obsessionnel. A28ans,leCastrais,quiaconnuses trois premières sélections en novembre, profite de l absence de Sébastien Tillous-Borde, à qui l encadrement du XV de France avait confiélesclésdujeulorsdestests de novembre après cinq ans d absence en bleu. Le Toulonnais s étant blessé à un genou fin janvier en Coupe d Europe, le staff tricolore a titularisé son remplaçant de l automne, au nom de la continuité. Et ce, malgré les mauvais résultats de Castres. «Roryaputravaillerdepuis quinze jours avec Camille Lopez les lancements de jeu, l organisation collective, ex- pliquesaint-andré.etilaeutoutno- vembre pour intégrer les schémas.» Kockott sera chargé samedi des tirs au butdelonguedistance lestaffdéciderademainquideluioudelopezprendralespénalitésplusproches,maisil asurtoutétéappelépoursacapacitéà faire basculer un match sur une action. «C estquelqu underacé,unvraicompétiteur dans l âme, souligne Saint-André. Ilestrapide,fortdanslesduelstantoffensivement que défensivement. On connaît ses qualités de puncheur et de finisseur. A lui et Camille(Lopez) d être lesgarantsdujeufrançais.» Son remplaçant, Morgan Parra, sera surlebancavecrémitalès,avantdevoir peut-être son rôle s étendre à l ouverture, comme lors du Mondial D.O. Le XV de départ contre l Ecosse : Spedding - Huget, Bastareaud, Fofana, Thomas - (o) Lopez, (m) Kockott- Le Roux, Chouly, Dusautoir(cap.)- Maestri, Papé - Slimani, Guirado, Menini. Remplaçants : Kayser, Atonio, Ben Arous, R. Taofifenua, Goujon, Parra, Tales, Lamerat. Non retenus : Dulin, Guitoune, Nakaitaci, Fickou, Lauret, Nyanga, Flanquart, Mas. Welford Road Stadium(Leicester), le 7 décembre. Bryan Habana.(AFP.) Match amical. Toulon- Durban Sharks Habana:«Çavaêtreunegrossebataille» SPORT +, 21 HEURES BRYAN HABANA, 31 ans, star sudafricaine du RC Toulon, s est confié avantlematchdegalaprévucesoir entre les Varois et la meilleure franchise de son pays d origine, les SharksdeDurban.Unchocdeshémisphères* organisé au stade Mayol par SL Events. Toulon sort d un mois de janvier bien rempli et les Sharks finissent leur préparation. L affiche de ce soir sera-t-elle unsimplematchamical? BRYAN HABANA. Peut-être Ce sera aussi une bonne occasion pour certains de nos joueurs en manque detempsdejeudesemontrer.les Sharks ont aussi quelques blessés comme nous mais ils sortent d une très grosse préparation et démarrent lacompétitiondusuperrugbylasemaine prochaine. Ils seront prêts. Rassurez-vous, Toulon affrontera bien l une des meilleures équipes de l hémisphère Sud. Nous mesurerons notre compétitivité. Ça va être une grosse bataille. Le vainqueur du match pourrat-il se vanter d être la meilleure équipedumonde? (Rires.) Non. Il nous manquera tous les internationaux partis avec la FranceouGallespourleTournoiet les Sharks arrivent amoindris. La rencontre n enlèvera rien à ce que ces deux équipes ont réalisé la saison passée. Mais ce match reste quand même la meilleure chose qui soit pourlapromotiondurugby.et,qui sait,çaouvriradesportespourdes initiatives du même genre dans le futur Un championnat Nord-Sud pourrait-il voir le jour? Pourquoi pas, mais pour arriver à des rendez-vous réguliers, il faudrait harmoniser les calendriers. Car il faut préserver les chances de tous les participants afin qu ils arrivent dans le même état de forme. Mais l harmonisation ne sera pas une mince affaire. Propos recueillis par DAVID CHARPENTIER *En1997,unmatchavaiteulieu entre Brive, champion d Europe, et les Auckland Blues et s était soldé par une défaite des Corréziens(47-11). VIDÉO leparisien.fr Leçonderugbyby le Leçon StadeFrançais de rugby Paris. by Aujourd'hui:leplaquage Stade Français Paris. Aujourd hui : la passe Commentparveniràplaquerunrugbymande1,96met104kg

20 20 SPORTS OMNISPORTS. Mourad Bdai était propriétaire de ce slogan depuis 1997 Iln aplusledroitde vendreallezlesbleus Lyon,le21janvier.MouradBdai,38ans,poseavecuneécharpeAllezlesBleus.Unemarquedontilvendaitlesproduitsnotamment dans cette galerie marchande avant que la justice n en redonne la propriété au mouvement sportif français.(lp/yves Leroy.) Lyon(Rhône) De notre correspondant C ESTUNEIDÉEquiachangésa vie et qui se retourne aujourd hui contrelui.en1997,mouradbdaia déposélamarqueallezlesbleusà l Institut national de la propriété intellectuelle(inpi). Après dix-sept ans d exploitation de ses droits commerciaux et une bataille juridique avec la Fédération française de football (FFF) puis le Comité national olympique et sportif français(cnosf), ce particulier vient d en perdre l usage. Il s estime floué. Le chef d entreprise raconte la genèsedecetteidée:«en1997,jeme suisrenduaugrandprixdemonaco. A l époque, je cherchais une idée demarque.jel aieueenpassant devant un concessionnaire qui vendait des produits dérivés. Je me suis ditquec étaitporteur.»le2décembre1997,lamarquedevientlapropriété du Lyonnais, passionné de sport depuis l enfance. Pendant quelques années, ses projets sont florissants.«j ai créé des produits dérivés, des écharpes, des sacs de sport, des chemises, des pantalons, raconte Mourad Bdai. J ai aussi passé des partenariats avec des marques.» Concrètement,ilestleseulàpouvoirutiliserAllezlesBleusàdesfins Lyon nle Comité national olympique et sportif français (CNOSF) a récupéré la marque Allez les Bleus «sans états d âme», selon son président Denis Masseglia : «Ce slogan honore les athlètes, il est normal qu il appartienne aux fédérations. L ancien propriétaire peut se dire qu on lui a pris sa marque, ou alors il peut considérer qu il en a vécu commerciales. Ce qui oblige les autres utilisateurs à lui verser des droits. Il travaille notamment avec plusieurs grandes enseignes de distribution au moment des compétitions internationales de football ou de rugby. «Aujourd hui, je n ai plus rien» Mourad Bdai «Onditquejemesuisenrichi, mais c est faux, s insurge celui qui réside dans une ville populaire de la banlieue lyonnaise. J ai gagné un salaire de cadre moyen ou supérieur, suivant les années. Mais aujourd hui,jen aiplusrien.j aitoutréinvestidansmamarqueetenfraisde procédure et d avocat.» Une dernière charge chiffrée en dizaines de milliers d euros. Car l histoire se complique dès 2001, lorsque la FFF lui intente un procès. MouradBdaisedéfend:«Avantla loievin,lamarqueappartenaitàla Seita et personne ne l avait réclamée. Dès lors qu elle m a appartenu, lafédérationfrançaiseadit:c està moi! C est fort de café. Les Bleus sont universels, mais Allez les Bleus, c est un slogan. C est une marque comme une autre, comme Airness ouadidas.leprincipeestlemême que pour les adresses de sites Internet ou pendant la conquête de l Ouest: premier arrivé, premier servi.» Une appréciation sur laquelle la justice le rejoint jusqu en 2006, au cours de trois procès différents(première instance, appel, cassation). Seulement, le tribunal de Lyon en décide autrement en fin d année 2014, en restituant la marque au mouvement sportif français, qui est désormais le seul à pouvoir l exploiter. Le jugement est définitif, puisque l avocate de Mourad Bdai n a pas déposé sa demande d appel dans les temps. L homme de 38 ans, comptable de formation, est aujourd hui en train de déposer le bilan et dans l expectative.«onm acoupélesbras,enraget-il.c estunbusinesscommeunautre,jenevendspasdushit.j aipayé des impôts, j ai fait travailler des gens»alorsqu ilsouhaite«tournerlapage»,ilaffirme«nepaspouvoirpayer»lesdommagesetintérêts infligés par le tribunal(un peu plusde15000 )etpourlesquelsila reçulavisited unhuissierilyaune dizaine de jours. Espérant qu une «mainsetende»,ilprometqu il continue de supporter les Bleus lorsqu il regarde les matchs des équipes nationales avec ses trois enfants. YVES LEROY Le Comité olympique va exploiter la marque pendant quinze ans. Ce n est pas si mal.» L avocate du CNOSF, M e Fabienne Fajgenbaum, estime que la décision de la justice rétablit une anomalie : «Le slogan Allez les Bleus était présent sur des produits tricolores, avec un coq. Les supporteurs pensaient acheter un produit officiel, alors qu il ne l était pas. On remet les choses à l endroit. De la même manière, le dépôt du slogan J aime Paris avec un cœur a été récemment annulé par la justice.» Le CNOSF est donc le nouveau dépositaire de la marque Allez les Bleus et il compte en faire profiter l ensemble du mouvement sportif français. «Les fédérations pourront l employer pour leur campagne, en versant des faibles royalties qui alimenteront notre caisse de solidarité, souligne Denis Masseglia. Ainsi, cela sera aussi bénéfique aux fédérations moins exposées.» Y.L. SKI ALPIN. Mondiaux Le super-g reporté à aujourd hui LE super-g messieurs, première épreuve masculine des Championnatsdumonde2015,n apaspuse déroulerhierenraisondeladégradation des conditions météorologiques sur Beaver Creek(Colorado). Les organisateurs ont décidé de reporter l épreuve à aujourd hui (à 19 heures, heure française), car la visibilité sur la Birds of Prey était réduite et qu un vent violent soufflaitsurlapartiehautedelapiste. «Onauraitpuessayerdecourir, maiscelaauraitpuêtreunecourse injuste, avoue Patrice Morisod, l entraîneur suisse de l équipe de France. On annonce du beau temps jusqu au week-end, je préfère avoir une belle course, juste, pour tout le mondecejeudi.» Comme les autres, les Français vontprofiterdecereportpourse reposer.«onvafairedelapréparation physique dans l après-midi, poursuit Morisod. Les gars ont de l expérience et savaient que cela allait être une journée difficile.» CYCLISME nle TOUR MÉDITERRANÉEN, prévu initialement du 12 au 15février,n aurapaslieuen raison d un litige financier toujours en cours. La conciliation devant la chambre compétente du CNOSF n a pas donné d issue positive pour la tenue de l édition La course, en revanche, pourra avoir lieu l an prochain si la situation est régularisée d ici à juin. nle BELGE KRIS BOECKMANS(LOTTO- SOUDAL) a remporté la première étapedela45 e EtoiledeBessèges disputée entre Bellegarde et Beaucaire(154 km). Il a devancé au sprint son compatriote Edward Theuns(Topsport) et l Italien Marco Coledan(Trek). nle BRITANNIQUE MARK CAVENDISHaprislatêtedu Tour de Dubaï après s être imposé au sprint dans la première étape, longuede145kmentredubaïet Union House Flag, hier, devant les Italiens Andrea Guardini et Elia Viviani. TENNIS nserena WILLIAMS, la numéro un mondiale, fera son retour le mois prochain au tournoi d Indian Wells qu elle boycottait pourtant depuis 2001 pour y avoir été victime de racisme. Vail(Etats-Unis), dimanche. Alexis Pinturault.(EPA/MaxPPP.) TENNIS. Open Sud de France L équipe de France espère une première, avec Alexis Pinturault notamment.carcedernier,3 e dusuper-g de Beaver Creek comptant pour la Coupe du monde en décembre, reste malgré ce délai l un des prétendants au podium, derrière le grand favori, le Norvégien Kjetil Jansrud. CH.B. Le curieux abandon de Jaziri DOULEUR RÉELLE ou pression diplomatique? Malek Jaziri, 65 e mondial,aabandonnéhierau 1 er tourdel OpenSuddeFranceà Montpellier. Il menait pourtant un setàzéro(6-3)contrel OuzbekDenis Istomin, 61 e. Le Tunisien de 31 ans s est retiré officiellement en raison d une blessure au coude. «Lejoueurafaitappelaukinéà deux reprises pendant son match», a assuré Patrice Dominguez, le directeur du tournoi. Au prochain tour, Malek Jaziri RÉSULTATS TENNIS.TournoiATPdeMontpellier (2 e tour): SIMON b. ROGER-VASSELIN 6-3, 6-3. En bref aurait rencontré l Israélien Dudi Sela. Or, en novembre 2013, Jazz (son surnom) avait reçu l ordre de la Fédération tunisienne de tennis de déclarer forfait avant de rencontrer un autre représentant de l Etat hébreu, Amir Weintraub. A l époque, le tennisman avait officiellement déclaré une blessure au genou. Sa Fédération, elle, avait été sanctionnée par l ITF (la Fédération internationale de tennis) d un an de suspension en Coupe Davis. PA.D. JUDO nopéré DU COUDE DROIT MARDI, TEDDY RINER ne remontera pas sur les tatamis avantmarsauplustôt,aannoncé le judoka français, à l aube d une saison 2015 qui pourrait le mener versun8 e titremondialfinaoût. nloïc KORVAL passe devant la commission de discipline de la Fédération française ce soir pour manquement aux règles de la lutte antidopage. Rentré du stage de l équipe de France au Brésil, le championd Europedes-66kg risque jusqu à deux ans de suspension..notresélectiontélé CYCLISME TourdeDubaï AUTOMOBILE RallyedeSuède FOOTBALL «LeJoueurdumois» Couped'Afriquedesnations, demi-inale Guinée Equatoriale- Ghana RUGBY Rugby Masters Toulon- Sharks(AfS) TENNIS TournoiATP de Montpellier, 4e jour CHAÎNE HEURE 11h 19h55 20h10 20h30 20h45 16h30

L observatoire neonn des délais de publication 2013

L observatoire neonn des délais de publication 2013 L observatoire neonn des délais de publication 2013 Etude menée sur les résultats annuels consolidés des cotations du CAC 40 et du SBF120 GLOBAL CONSOLIDATION SOLUTIONS 1 SOMMAIRE OBJET DE L ETUDE & CONSTATS

Plus en détail

Liste des sociétés assujetties à la Taxe sur les Transactions Financières (TTF) pour l'année fiscale 2013. Multiple issuers

Liste des sociétés assujetties à la Taxe sur les Transactions Financières (TTF) pour l'année fiscale 2013. Multiple issuers CORPORATE EVENT NOTICE: Liste des sociétés assujetties à la Taxe sur les Transactions Financières (TTF) pour l'année fiscale 2013 Multiple issuers PLACE: Paris AVIS N : PAR_20121221_11152_EUR DATE: 21/12/2012

Plus en détail

III - PRODUITS FINANCIERS 2010 ET 2011

III - PRODUITS FINANCIERS 2010 ET 2011 I - ETAT DU PORTEFEUILLE AMIS DU MUSEUM EN FIN D'EXERCICE 31/12/10 Comptable en bourse Dépréciation Plus-value 31/12/11 Comptable en bourse Dépréciation Plus-value Barclays 295 608,32 217 876,83 79 455,43

Plus en détail

FR0000031122 AIR FRANCE-KLM Action ordinaire FR0000031577 VIRBAC Action ordinaire FR0000031775 VICAT Action ordinaire FR0000033219 ALTAREA Action de

FR0000031122 AIR FRANCE-KLM Action ordinaire FR0000031577 VIRBAC Action ordinaire FR0000031775 VICAT Action ordinaire FR0000033219 ALTAREA Action de ISIN Nom Type FR0000031122 AIR FRANCE-KLM Action ordinaire FR0000031577 VIRBAC Action ordinaire FR0000031775 VICAT Action ordinaire FR0000033219 ALTAREA Action de SIIC et autres formes de sociétés foncières

Plus en détail

Observatoire Skema de la féminisation des entreprises

Observatoire Skema de la féminisation des entreprises Observatoire Skema de la féminisation des entreprises Edition 2015 Pr Michel Ferrary Michel.Ferrary@skema.edu Observatoire Skema de la féminisation des entreprises Depuis 2008, l Observatoire analyse l

Plus en détail

Liste des sociétés assujetties à la Taxe sur les transactions financières (TTF) pour l'année fiscale 2015 Multiple issuers

Liste des sociétés assujetties à la Taxe sur les transactions financières (TTF) pour l'année fiscale 2015 Multiple issuers CORPORATE EVENT NOTICE: Liste des sociétés assujetties à la Taxe sur les transactions financières (TTF) pour l'année fiscale 2015 Multiple issuers PLACE: Paris AVIS N : PAR_20141230_09792_EUR DATE: 30/12/2014

Plus en détail

Annexe Actualité fiscale

Annexe Actualité fiscale Annexe Actualité fiscale Sommaire Impôt société (LFR II 2012 PLF 2013) Dispositifs anti-abus concernant le régime mère-fille et autres distributions exonérées suivies de pertes ou provisions déductibles

Plus en détail

Féminisation et performances des entreprises

Féminisation et performances des entreprises Observatoire Skema de la féminisation des entreprises Féminisation et performances des entreprises 2011 Pr Michel Ferrary Michel.Ferrary@skema.edu Pourquoi se poser la question du lien entre féminisation

Plus en détail

Contact presse 01 42 75 88 16 presse-droitsdesfemmes@pm.gouv.fr

Contact presse 01 42 75 88 16 presse-droitsdesfemmes@pm.gouv.fr Contact presse 01 42 75 88 16 presse-droitsdesfemmes@pm.gouv.fr 3 édito Les chiffres ne manquent pas pour nous rappeler l urgente nécessité de résorber les inégalités professionnelles entre les femmes

Plus en détail

La détention par les non résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2013

La détention par les non résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2013 La détention par les non résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 2013 Pierre BUI QUANG Direction de la Balance des paiements Service des Titres Au 31 décembre 2013, les non résidents détenaient

Plus en détail

Interview de Manuel VALLS, Premier ministre, Journal de TF1 - Anne-Claire COUDRAY et Gilles BOULEAU Samedi 14 novembre 2015

Interview de Manuel VALLS, Premier ministre, Journal de TF1 - Anne-Claire COUDRAY et Gilles BOULEAU Samedi 14 novembre 2015 Service Communication Hôtel de Matignon, le 14 novembre 2015 Interview de, Premier ministre, Journal de TF1 - et Samedi 14 novembre 2015 Bonsoir Monsieur le Premier ministre. Bonsoir. Merci beaucoup d

Plus en détail

Le CAC 40, parité, diversité : Synthèse de l enquête de République & Diversité, en partenariat avec le CRAN

Le CAC 40, parité, diversité : Synthèse de l enquête de République & Diversité, en partenariat avec le CRAN Le CAC 40, parité, diversité : Synthèse de l enquête de République & Diversité, en partenariat avec le CRAN - Octobre 2012 - Commanditaires et définitions Commanditaires de l enquête Cette enquête a été

Plus en détail

Observatoire Skema de la féminisation des entreprises

Observatoire Skema de la féminisation des entreprises Observatoire Skema de la féminisation des entreprises Edition 2009 Pr Michel Ferrary Michel.Ferrary@skema.edu - Etat des lieux de la féminisation de françaises - Trois facteurs explicatifs de la féminisation

Plus en détail

Transparence des sociétés cotées

Transparence des sociétés cotées Classement de la Transparence des sociétés cotées 2014 6 e édition 5 e édition des Grands Prix de la transparence Analyse réalisée de mai à août 2014, portant sur l information financière réglementée des

Plus en détail

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2010

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2010 La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2010 Julien LE ROUX Direction de la Balance des paiements Service des Titres Au 31 décembre 2010, la capitalisation

Plus en détail

Deloitte Acteur de référence des services professionnels. Août 2014

Deloitte Acteur de référence des services professionnels. Août 2014 Deloitte Acteur de référence des services professionnels Août 2014 Un réseau mondial de premier plan Une couverture géographique équilibrée Deloitte fournit des services d Audit, de Conseil, de Fiscalité,

Plus en détail

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES Tout à l heure, le Président de la République m a demandé, avec le Premier ministre, de vous apporter un certain nombre d éléments sur le contexte dans

Plus en détail

Les informations sociales dans les rapports annuels Troisième année d application de la loi NRE

Les informations sociales dans les rapports annuels Troisième année d application de la loi NRE Les informations sociales dans les rapports annuels Troisième année d application de la loi NRE Premiers éléments à partir des sociétés cotées au CAC 40 Marseille - Septembre 2005 1 Présentation générale

Plus en détail

Analyse des accords Egalité Professionnelle signés dans les entreprises et les branches professionnelles

Analyse des accords Egalité Professionnelle signés dans les entreprises et les branches professionnelles MàJ Février 2008 Analyse des accords Egalité Professionnelle signés dans les entreprises et les branches professionnelles 1. Obligation de négocier sur l égalité professionnelle (loi du 9 mai 2001 renforcée

Plus en détail

Se Renseigner sur la Loi

Se Renseigner sur la Loi Se Renseigner sur la Loi Le droit pénal Les crimes et la police Qu est-ce que le droit pénal? Le droit pénal rend illégal tout actes qui mènent à la blessure ou la mort de quelqu un à la main de quelqu

Plus en détail

Evaluation des grandes entreprises par leurs fournisseurs

Evaluation des grandes entreprises par leurs fournisseurs Evaluation des grandes entreprises par leurs fournisseurs Rapport 15 place de la République 75003 Paris À : De : Médiateur des Entreprises / CroissancePlus Hugues Cazenave / Yacine Redjdal MÉTHODOLOGIE

Plus en détail

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2009

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2009 La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2009 Julien LE ROUX Direction de la Balance des paiements Service des Titres À la fi n de l année 2009, les non-résidents

Plus en détail

CAC 40 : LES ENTREPRISES FEMINISEES

CAC 40 : LES ENTREPRISES FEMINISEES OBSERVATOIRE SKEMA DE LA FEMINISATION DES ENTREPRISES FRANÇAISES CAC 40 : LES ENTREPRISES FEMINISEES RESISTENT-ELLES MIEUX A LA CRISE BOURSIERE? Professeur Michel Ferrary SKEMA Business School 1 Michel

Plus en détail

CONDITIONS DEFINITIVES EN DATE DU 05 MAI 2008 CONCERNANT DES BONS D'OPTION WARRANTS SUR ACTIONS ET INDICE AVEC REGLEMENT EN ESPECES

CONDITIONS DEFINITIVES EN DATE DU 05 MAI 2008 CONCERNANT DES BONS D'OPTION WARRANTS SUR ACTIONS ET INDICE AVEC REGLEMENT EN ESPECES CONDITIONS DEFINITIVES EN DATE DU 05 MAI 2008 CONCERNANT DES BONS D'OPTION WARRANTS SUR ACTIONS ET INDICE AVEC REGLEMENT EN ESPECES Emetteur : Calyon Financial Products (Guernsey) Limited Garant : Calyon

Plus en détail

Les profits des entreprises du

Les profits des entreprises du Les profits des entreprises du CAC 40 Des hausses de profits déconnectées de la réalité économique David Meyer collaborateur de la Direction Fédérale sur les questions économiques 1 Méthodologie Les données

Plus en détail

N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15. Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Que s est-il passé le 13 novembre?

N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15. Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Que s est-il passé le 13 novembre? N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15 Que s est-il passé le 13 novembre? Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Qu est-ce que ça change dans le quotidien? Et maintenant, que va-t-il se passer? Pour

Plus en détail

Présentation de la «Preuve d impôt» - IAS12 Quel est le format publié par les sociétés du CAC 40 dans leurs comptes consolidés en 2012?

Présentation de la «Preuve d impôt» - IAS12 Quel est le format publié par les sociétés du CAC 40 dans leurs comptes consolidés en 2012? 2012 Présentation de la «Preuve d impôt» - IAS12 Quel est le format publié par les sociétés du CAC 40 dans leurs comptes consolidés en 2012? INCLUT LA RECOMMANDATION AMF sur les comptes 2013 Pour tout

Plus en détail

Chiffres & textes clés. Les administrateurs salariés dans les entreprises du CAC 40

Chiffres & textes clés. Les administrateurs salariés dans les entreprises du CAC 40 Chiffres & textes clés Les administrateurs salariés dans les entreprises du CAC 40 EMLYON I.F.G.E. - CHIFFRES & TEXTES CLÉS Les administrateurs salariés dans les entreprises du CAC 40 Quelle est l ampleur

Plus en détail

De plus en plus d entreprises s engagent : la fixation d objectifs chiffrés a doublé en 5 ans!

De plus en plus d entreprises s engagent : la fixation d objectifs chiffrés a doublé en 5 ans! 7 ème BAROMÈTRE ANNUEL CAPITALCOM 2012 SUR LA MIXITÉ De plus en plus d entreprises s engagent : la fixation d objectifs chiffrés a doublé en 5 ans! Officialisée par les Nations-Unies en 1982, la Journée

Plus en détail

Témoignage de Gérald, agent de sécurité. Qu est-ce que l état d urgence? Comment la surveillance s organise-t-elle?

Témoignage de Gérald, agent de sécurité. Qu est-ce que l état d urgence? Comment la surveillance s organise-t-elle? janvier 2016 Témoignage de Gérald, agent de sécurité Qu est-ce qui est différent dans notre quotidien? Qu est-ce que l état d urgence? Qu est-ce que ça change pour la police? Quels sont mes droits? Comment

Plus en détail

Le dossier du Comité de Gestion

Le dossier du Comité de Gestion Le dossier du Comité de Gestion «Un fonds commun de placement interactif et transparent» du vendredi 25 septembre 2015 Acer Finance Actualités & Macro économie Acer Finance 24/09/2015 Les cours du pétrole

Plus en détail

manifestation de la vérité»

manifestation de la vérité» ANVI-ASDEVILM Association nationale des victimes de l immobilier Affaire Apollonia : le volet bancaire Communiqué de presse Paris, le 22 octobre 2014 «L ACPR a le devoir de participer à la manifestation

Plus en détail

Fausse route. La confiance dangereuse du Royaume-Uni en les assurances diplomatiques. Résumé

Fausse route. La confiance dangereuse du Royaume-Uni en les assurances diplomatiques. Résumé Fausse route La confiance dangereuse du Royaume-Uni en les assurances diplomatiques Résumé Ces dernières années, le gouvernement britannique a tenté d expulser plusieurs personnes soupçonnées d activités

Plus en détail

Les victimes de l affaire Apollonia interpellent plusieurs centaines de députés

Les victimes de l affaire Apollonia interpellent plusieurs centaines de députés V2 13 09 12 ANVI ASDEVILM Communiqué de presse Paris, le 13 septembre 2012 Crise du Crédit Immobilier de France Les victimes de l affaire Apollonia interpellent plusieurs centaines de députés L ANVI Asdevilm

Plus en détail

Installation de la Commission nationale de la vidéosurveillance. Vendredi 9 novembre 2007 Place Beauvau

Installation de la Commission nationale de la vidéosurveillance. Vendredi 9 novembre 2007 Place Beauvau Installation de la Commission nationale de la vidéosurveillance Vendredi 9 novembre 2007 Place Beauvau SOMMAIRE 1) Décret N 2007-916 du 15 mai 2007, portant création de la Commission nationale de la vidéosurveillance

Plus en détail

Achat immobilier : profil type des acquéreurs en 2012

Achat immobilier : profil type des acquéreurs en 2012 Achat immobilier : profil type des acquéreurs en 2012 1- Profil des acquéreurs, tous dossiers Immoprêt confondus A quel âge achète-t-on, quel est le budget et l apport moyen, seul ou en couple? 2- Profil

Plus en détail

Etude sur la gouvernance des entreprises du CAC 40 Eclairages sur le SBF 120

Etude sur la gouvernance des entreprises du CAC 40 Eclairages sur le SBF 120 Etude sur la gouvernance des entreprises du CAC 40 Eclairages sur le SBF 120 Septembre 2010 Une étude réalisée par : Russell Reynolds Associates Objectifs de l étude Assurer un suivi Apporter un outil

Plus en détail

* L obligation est soumise au risque de défaut de Natixis (Fitch : A / Moody s : A2 / Standard & Poor s : A au 1 er septembre 2015).

* L obligation est soumise au risque de défaut de Natixis (Fitch : A / Moody s : A2 / Standard & Poor s : A au 1 er septembre 2015). Equinoxe Janvier 2026 Equinoxe Janvier 2026 est une obligation de droit français émise par Natixis* offrant à l échéance une protection à 90 % du capital initial. Equinoxe Janvier 2026 présente un risque

Plus en détail

Un chef d entreprise, un artisan, un travailleur indépendant, un

Un chef d entreprise, un artisan, un travailleur indépendant, un Pourquoi les jugements prud homaux profitent-ils généralement aux salariés? Un chef d entreprise, un artisan, un travailleur indépendant, un commerçant qui emploie des salariés peut à tout moment avoir

Plus en détail

HOSPITALISÉS CONTRE LEUR GRÉ

HOSPITALISÉS CONTRE LEUR GRÉ La Presse+ Édition du 8 juin 2014, section ACTUALITÉS, écran 4 SANTÉ MENTALE HOSPITALISÉS CONTRE LEUR GRÉ GABRIELLE DUCHAINE LA PRESSE Les gens atteints de troubles mentaux, au Québec, sont de plus en

Plus en détail

Rapport moral. Auteur : Olivier TECHEC Date : 22/05/2014 Réf : OT/CF. Assemblée Générale 24 et 25 juin 2014 à Rennes

Rapport moral. Auteur : Olivier TECHEC Date : 22/05/2014 Réf : OT/CF. Assemblée Générale 24 et 25 juin 2014 à Rennes Rapport moral Auteur : Olivier TECHEC Date : 22/05/2014 Réf : OT/CF Assemblée Générale Pour rompre avec les habitudes, plus qu un rapport moral, nous allons tâcher de vous soumettre un rapport qui donne

Plus en détail

STATUTS FONDATION POUR L AGRICULTURE ET LA RURALITE DANS LE MONDE 1 BUT DE LA FONDATION. Article 1 er

STATUTS FONDATION POUR L AGRICULTURE ET LA RURALITE DANS LE MONDE 1 BUT DE LA FONDATION. Article 1 er STATUTS FONDATION POUR L AGRICULTURE ET LA RURALITE DANS LE MONDE 1 BUT DE LA FONDATION Article 1 er L établissement dit «fondation pour l agriculture et la ruralité dans le monde», fondé en 2005 a pour

Plus en détail

Comprendre les attentats du 13 novembre 2015

Comprendre les attentats du 13 novembre 2015 Comprendre les attentats du 13 novembre 2015 Les faits, les enjeux des lieux visés, le contexte international, la réponse de l Etat français, le rôle des médias. Que s est-il passé? (Les faits) Le bilan

Plus en détail

2005/5479 - Procédure de délégation de service public de la fourrière pour automobiles - Désignation du délégataire

2005/5479 - Procédure de délégation de service public de la fourrière pour automobiles - Désignation du délégataire 2005/5479 - Procédure de délégation de service public de la fourrière pour automobiles - Désignation du délégataire ( Direction Régulation Urbaine) (BMO du 22/08/2005, p. 1395) Rapporteur : M. TETE Etienne

Plus en détail

Honorables invités, Mesdames et Messieurs,

Honorables invités, Mesdames et Messieurs, Discours du Gouverneur de la Banque Centrale des Comores à l occasion de la cérémonie officielle de lancement de la nouvelle pièce de 250 FC Palais du Peuple, le 02 janvier 2014 - Excellence Monsieur le

Plus en détail

LA PLANETE BOUGE. Le Collège de France crée une chaire dédiée à l étude du Coran

LA PLANETE BOUGE. Le Collège de France crée une chaire dédiée à l étude du Coran Le Collège de France crée une chaire dédiée à l étude du Coran Le collège de France est une école située à Paris où tous les français peuvent se rendre gratuitement pour recevoir des cours de grands professeurs

Plus en détail

La communication financière sur la norme IAS 36

La communication financière sur la norme IAS 36 La communication financière sur la norme IAS 36 (dépréciations d actifs)* Étude de l impact de la crise sur les états financiers 2008 des sociétés du CAC 40 Édito Le département Evaluation & Stratégie

Plus en détail

Repenser les procédures d expulsion des coopératives d habitation

Repenser les procédures d expulsion des coopératives d habitation Repenser les procédures d expulsion des coopératives d habitation Rapport du Conseil de l Ontario sur la résolution N R3 de l assemblée membres de l Ontario Avril 2003 Fédération de l habitation coopérative

Plus en détail

EVOLUTION DE LA COMMUNICATION FINANCIERE DANS UN CONTEXTE D EURO FORT

EVOLUTION DE LA COMMUNICATION FINANCIERE DANS UN CONTEXTE D EURO FORT EVOLUTION DE LA COMMUNICATION FINANCIERE DANS UN CONTEXTE D EURO FORT Tous droits réservés Mazars Juillet 2014 Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de

Plus en détail

Discours de Monsieur Gérard COLLOMB Sénateur-Maire de Lyon

Discours de Monsieur Gérard COLLOMB Sénateur-Maire de Lyon Discours de Monsieur Gérard COLLOMB Sénateur-Maire de Lyon A l occasion de la cérémonie au cours de laquelle le Pasteur Jacques Maury a remis les insignes de Chevalier de la Légion d Honneur au Pasteur

Plus en détail

Loi N 2004/016 du 22 juillet 2004 portant création, organisation et fonctionnement de la commission Nationale des Droits de l Homme et des Libertés

Loi N 2004/016 du 22 juillet 2004 portant création, organisation et fonctionnement de la commission Nationale des Droits de l Homme et des Libertés Loi N 2004/016 du 22 juillet 2004 portant création, organisation et fonctionnement de la commission Nationale des Droits de l Homme et des Libertés L Assemblée nationale a délibéré et adopté, Le Président

Plus en détail

Rapport du pays ou de la juridiction FRANCE. Site Web : http://www.cnil.fr

Rapport du pays ou de la juridiction FRANCE. Site Web : http://www.cnil.fr Rapport du pays ou de la juridiction FRANCE Site Web : http://www.cnil.fr 1. Mesure de la diversité, «statistiques ethniques», égalité des chances La CNIL engage le débat La question de la lutte contre

Plus en détail

La vérité fait de nous des hommes libres

La vérité fait de nous des hommes libres Le Turbulent La vérité fait de nous des hommes libres Numéro Spécial consacré à l association du collectif pour un audit citoyen de la dette publique cac.dette09@laposte.net Date de parution et de mise

Plus en détail

Observatoire des politiques publiques :

Observatoire des politiques publiques : Observatoire des politiques publiques : Les Français et les fonctions publiques Sondage Ifop pour Acteurs Publics Contact Ifop : Damien Philippot Directeur des Etudes Politiques Département Opinion et

Plus en détail

L impact de la distribution de dividendes : une étude de cas (GP) Professeur Didier MAILLARD Mai 2003

L impact de la distribution de dividendes : une étude de cas (GP) Professeur Didier MAILLARD Mai 2003 Conservatoire National des Arts et Métiers Chaire de BANQUE Document de recherche n 6 L impact de la distribution de dividendes : une étude de cas (GP) Professeur Didier MAILLARD Mai 2003 Avertissement

Plus en détail

Les salariés et le changement : conduite, adhésion, résistances

Les salariés et le changement : conduite, adhésion, résistances pour Les salariés et le changement : conduite, adhésion, résistances Juin 2010 Sommaire 1 - La méthodologie 2 - Les résultats de l'étude A La perception globale du changement B Le vécu du changement au

Plus en détail

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2008

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2008 La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 2008 François SERVANT Direction de la Balance des paiements Service des Titres Au 31 décembre 2008, les non-résidents détenaient

Plus en détail

Association nationale des victimes de l insécurité routière www.victimes.org AIDE AUX VICTIMES D UN ACCIDENT DE LA ROUTE

Association nationale des victimes de l insécurité routière www.victimes.org AIDE AUX VICTIMES D UN ACCIDENT DE LA ROUTE Association nationale des victimes de l insécurité routière www.victimes.org AIDE AUX VICTIMES D UN ACCIDENT DE LA ROUTE L accueil est assuré 24 h sur 24 au 0 820 30 3000 * ou 06.86.55.24.01 Victimes &

Plus en détail

BILAN 2013 ET PERSPECTIVES DE LA SECURITE DANS LES HAUTS DE SEINE

BILAN 2013 ET PERSPECTIVES DE LA SECURITE DANS LES HAUTS DE SEINE DOSSIER DE PRESSE BILAN 2013 ET PERSPECTIVES DE LA SECURITE DANS LES HAUTS DE SEINE MARDI 4 FEVRIER 2014 COMMUNIQUE DE PRESSE 4 février 2014 LUTTE CONTRE LA DELINQUANCE Bilan 2013 En 2013, l activité des

Plus en détail

«2014, le match des municipales à Paris» L état d esprit des Parisiens et leurs intentions de vote

«2014, le match des municipales à Paris» L état d esprit des Parisiens et leurs intentions de vote «14, le match des municipales à Paris» L état d esprit des Parisiens et leurs intentions de vote Institut CSA pour BFMTV, LE FIGARO et ORANGE Janvier 14 Sommaire Fiche technique du sondage 1. Les principaux

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. La Commission a entendu Mme F.R., son ex-concubin et père de son fils, M. H.T. et le capitaine de police B.D.

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. La Commission a entendu Mme F.R., son ex-concubin et père de son fils, M. H.T. et le capitaine de police B.D. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE COMMISSION NATIONALE DE DÉONTOLOGIE DE LA SÉCURITÉ Saisine n 2008-144 AVIS ET RECOMMANDATIONS de la Commission nationale de déontologie de la sécurité à la suite de sa saisine, le

Plus en détail

N 3220 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI

N 3220 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI N 3220 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 DOUZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 28 juin 2006. PROPOSITION DE LOI visant à la création d un statut de

Plus en détail

Intervention de Marisol TOURAINE. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des. femmes. Maison de Santé Pluridisciplinaire

Intervention de Marisol TOURAINE. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des. femmes. Maison de Santé Pluridisciplinaire 1 Intervention de Marisol TOURAINE Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Maison de Santé Pluridisciplinaire Magny-en-Vexin Vendredi 20 février 2015 Seul le prononcé fait

Plus en détail

Interview de Christian Noyer, Gouverneur de la Banque de France Europe 1 8 juillet 2015

Interview de Christian Noyer, Gouverneur de la Banque de France Europe 1 8 juillet 2015 Interview de Christian Noyer, Gouverneur de la Banque de France Europe 1 8 juillet 2015 MAXIME SWITEK L interview politique, Jean-Pierre ELKABBACH vous recevez ce matin Christian NOYER, le gouverneur de

Plus en détail

Affaire DSK : vos questions, nos réponses!

Affaire DSK : vos questions, nos réponses! Affaire DSK : vos questions, nos réponses! Les rendez-vous du mercredi : les questions de la classe de CM2 de l école Robin Vous êtes très nombreux à vous poser des questions sur l arrestation de l homme

Plus en détail

Profil Financier du CAC 40

Profil Financier du CAC 40 27 JUIN 2013 1 Profil Financier du CAC 40 Présentation du 27 juin 2013 Avertissement / préambule Les informations présentées dans le «Profil financier du CAC 40» sont issues des rapports annuels et documents

Plus en détail

Quartier Centre Ville /Marat /Parmentier

Quartier Centre Ville /Marat /Parmentier Quartier Centre Ville /Marat /Parmentier Date et lieu Mardi 9 octobre 2012 de 18h30 à 20h30 à l espace Gérard Philipe (Centre Jeanne Hachette). Participants R. Marchand, Maire adjoint délégué au développement

Plus en détail

Les principaux crédits et les pièges à éviter

Les principaux crédits et les pièges à éviter Chapitre 1 Les principaux crédits et les pièges à éviter 1. Le crédit revolving Le crédit revolving (ou crédit permanent) est souvent vendu comme une réserve d argent permettant de financer des envies

Plus en détail

Dossier de presse «LUTTER ENSEMBLE CONTRE LA FRAUDE ET L ÉVASION FISCALES»

Dossier de presse «LUTTER ENSEMBLE CONTRE LA FRAUDE ET L ÉVASION FISCALES» Dossier de presse «LUTTER ENSEMBLE CONTRE LA FRAUDE ET L ÉVASION FISCALES» MARDI 15 DÉCEMBRE 2015 --- Evénement présidé par Christiane TAUBIRA, Garde des Sceaux, Ministre de la Justice et Michel SAPIN,

Plus en détail

La détention par les non résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2012

La détention par les non résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2012 La détention par les non résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2012 Julien LE ROUX Direction de la Balance des paiements Service des Titres Au 31 décembre 2012, la capitalisation

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Contacts presse

DOSSIER DE PRESSE Contacts presse DOSSIER DE PRESSE Contacts presse : Bureau de la communication interministérielle - 02.48.67.34.36 pref-communication@cher.gouv.fr Préfecture du Cher - Place Marcel Plaisant CS 60022-18020 BOURGES Cedex

Plus en détail

À quoi sert une banque?

À quoi sert une banque? À quoi sert une banque? Trois fonctions clés La banque remplit trois fonctions essentielles. Elle collecte, gère vos dépôts, et vous fournit des moyens de paiement (chéquier, carte bancaire, ordre de virement

Plus en détail

Décision du Défenseur des droits MDE-MSP-2014-187

Décision du Défenseur des droits MDE-MSP-2014-187 Décision du Défenseur des droits MDE-MSP-2014-187 RESUME ANONYMISE DE LA DECISION Décision de recommandations - article 25 de la loi organique Domaine(s) de compétence de l Institution : Défense des droits

Plus en détail

HEC-ENA, un couple qui marche

HEC-ENA, un couple qui marche Observatoire politico-économique des structures du Capitalisme HEC-ENA, un couple qui marche Hervé Joly La désignation de François Hollande à l issue des primaires comme candidat du parti socialiste à

Plus en détail

CONSEIL SUPÉRIEUR. de la FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Conseil supérieur de la FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE - 2011

CONSEIL SUPÉRIEUR. de la FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Conseil supérieur de la FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE - 2011 2 0 1 2 5 CONSEIL SUPÉRIEUR de la FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Conseil supérieur de la FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE - 2011 l édito du Président 3 L a fonction publique territoriale, et avec elle «son»

Plus en détail

Je veux être... CONSEILLÉ, ACCOMPAGNÉ, PROTÉGÉ, ENTENDU, RECONNU

Je veux être... CONSEILLÉ, ACCOMPAGNÉ, PROTÉGÉ, ENTENDU, RECONNU Je veux être... CONSEILLÉ, ACCOMPAGNÉ, PROTÉGÉ, ENTENDU, RECONNU MOI INFIRMIER Je veux être conseillé dans l exercice de mon métier Notre métier est en constante évolution. En cela, il est passionnant

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE 21 mars 2013

COMMUNIQUE DE PRESSE 21 mars 2013 Contact Presse : Accès Presse - 04.91.90.38.25 Anne Kramel (06 25 45 01 00) - Claire Fiori (06 25 45 87 57) Observatoire unique en France, l Observatoire Immobilier de Provence (OIP) scrute depuis 20 ans

Plus en détail

Baromètre F2iC FactSet - OpinionWay. La détention par les fonds ouverts (OPCVM français et étrangers) des sociétés du CAC 40

Baromètre F2iC FactSet - OpinionWay. La détention par les fonds ouverts (OPCVM français et étrangers) des sociétés du CAC 40 Baromètre F2iC FactSet - OpinionWay La détention par les fonds ouverts (OPCVM français et étrangers) des sociétés du CAC 40 Introduction Les informations présentes dans ce baromètre sont issues de la base

Plus en détail

L INVESTISSEMENT SEREIN

L INVESTISSEMENT SEREIN Assurersonavenir.fr 1 L INVESTISSEMENT SEREIN Assurersonavenir.fr Ce livre est la propriété exclusive de son auteur : La loi du 11 mars 1957 interdit des copies ou reproductions destinées à une utilisation

Plus en détail

Ligue de Défense des Conducteurs 23 avenue Jean Moulin, 75014 Paris Tél : 01 40 01 06 51 contact@liguedesconducteurs.org

Ligue de Défense des Conducteurs 23 avenue Jean Moulin, 75014 Paris Tél : 01 40 01 06 51 contact@liguedesconducteurs.org Avril 2014 Contact : Christiane Bayard Secrétaire générale 06 11 29 47 69 Contact : Christiane Bayard Secrétaire générale 06 11 29 47 69 Ligue de Défense des Conducteurs 23 avenue Jean Moulin, 75014 Paris

Plus en détail

Action de l UE : défendre les droits des victimes

Action de l UE : défendre les droits des victimes défendre les droits des victimes Quel est le problème? Chaque année dans l UE, plus de 75 millions de personnes sont victimes de délits graves et 40 000 meurent dans des accidents de la route. Ces événements

Plus en détail

Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées

Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées Version Facile à lire Réalisé avec le soutien de l AWIPH 1 Ce texte est une explication en Facile à lire de la Convention. Ce n est pas

Plus en détail

Vous avez l opportunité de devenir propriétaire

Vous avez l opportunité de devenir propriétaire Vous avez l opportunité de devenir propriétaire Une grande majorité des Français souhaitent acquérir leur logement car devenir propriétaire est synonyme de placement financier, de sécurité pour l avenir

Plus en détail

Grands patrons : à combien se monte leur retraite?

Grands patrons : à combien se monte leur retraite? Grands patrons : à combien se monte leur retraite? Méthodologie Les éventuels régimes de retraite spécifiques dont bénéficient les cadres dirigeants varient selon les entreprises. Certaines sociétés provisionnent

Plus en détail

Français Authentique Pack 2

Français Authentique Pack 2 Guide : Comment utiliser le pack 2 Discussions Authentiques Cher(e) ami(e), Merci d avoir acheté le pack 2 Discussions Authentiques. C est une bonne décision et vous ne le regretterez pas. Je mets à votre

Plus en détail

Chap 3 : Les autres régimes : fonctionnaires et indépendants. A. Les conditions d accès à la fonction publique

Chap 3 : Les autres régimes : fonctionnaires et indépendants. A. Les conditions d accès à la fonction publique Chap 3 : Les autres régimes : fonctionnaires et indépendants En France, l Administration emploie plus de cinq millions de personnes, réparties dans les trois grandes fonctions publiques : la fonction publique

Plus en détail

PRIORITÉS POUR LE BUDGET FÉDÉRAL DE 2012

PRIORITÉS POUR LE BUDGET FÉDÉRAL DE 2012 PRIORITÉS POUR LE BUDGET FÉDÉRAL DE 2012 DOCUMENT PRÉPARÉ PAR L ASSOCIATION CANADIENNE DES COMPAGNIES D ASSURANCE MUTUELLES À L INTENTION DU COMITÉ PERMANENT DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES Août

Plus en détail

contact@ensemble-fdg.org 20 rue Chaudron 75010 Paris www.ensemble-fdg.org Communiqué de Ensemble!

contact@ensemble-fdg.org 20 rue Chaudron 75010 Paris www.ensemble-fdg.org Communiqué de Ensemble! contact@ensemble-fdg.org 20 rue Chaudron 75010 Paris www.ensemble-fdg.org Communiqué de Ensemble! Mouvement pour une alternative de gauche écologiste et solidaire. Déclaration d Ensemble Assemblée des

Plus en détail

Intervention de Madame Sylvia PINEL, Ministre de l artisanat, du commerce et du tourisme à l AG du Conseil du Commerce de France le 26 juin 2012

Intervention de Madame Sylvia PINEL, Ministre de l artisanat, du commerce et du tourisme à l AG du Conseil du Commerce de France le 26 juin 2012 Intervention de Madame Sylvia PINEL, Ministre de l artisanat, du commerce et du tourisme à l AG du Conseil du Commerce de France le 26 juin 2012 Monsieur le Président du Conseil du commerce de France ;

Plus en détail

CONVERGENCE DES HÔPITAUX EN LUTTE CONTRE L HÔSTÉRITÉ! LE 27 JANVIER, À TOURS PRÉPARONS LE PRINTEMPS DES HOSTOS! PARIS HOTEL DIEU - 75000

CONVERGENCE DES HÔPITAUX EN LUTTE CONTRE L HÔSTÉRITÉ! LE 27 JANVIER, À TOURS PRÉPARONS LE PRINTEMPS DES HOSTOS! PARIS HOTEL DIEU - 75000 COORDINATION NATIONALE des COMITÉS de DÉFENSE Des HÔPITAUX et MATERNITÉS de proximité INFOS Semaine 2 7 Janvier 2015 PARIS HÔTEL DIEU TOULOUSE PARIS LES LILAS. DOUARNENEZ Convergence des Hôpitaux... MANTES

Plus en détail

Le rendez-vous de l économie Septembre 2015

Le rendez-vous de l économie Septembre 2015 Le rendez-vous de l économie Septembre 2015 Sondage réalisé par pour, et Publié le jeudi 17 septembre 2015 Levée d embargo le mercredi 16 septembre à 22H30 Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès

Plus en détail

Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout changer

Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout changer Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout changer Inspiré de «The 90 Day Game Plan» d Eric Worre www.leblogdumlmpro.com - Tous droits réservés - Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout

Plus en détail

GOUVERNANCE ET AUTONOMIE DES UNIVERSITÉS ET CONSEQUENCES SUR LE SYSTÈME FRANÇAIS DE RECHERCHE ET D INNOVATION

GOUVERNANCE ET AUTONOMIE DES UNIVERSITÉS ET CONSEQUENCES SUR LE SYSTÈME FRANÇAIS DE RECHERCHE ET D INNOVATION Colloque FutuRIS du 21 juin 2007 QUELLES PERSPECTIVES POUR UN SYSTÈME FRANÇAIS de RECHERCHE et d'innovation en MUTATION? GOUVERNANCE ET AUTONOMIE DES UNIVERSITÉS ET CONSEQUENCES SUR LE SYSTÈME FRANÇAIS

Plus en détail

TABLE RONDE N 4 : ACCELERER LE RETOUR DE LA CROISSANCE PAR L INVESTISSEMENT

TABLE RONDE N 4 : ACCELERER LE RETOUR DE LA CROISSANCE PAR L INVESTISSEMENT Juillet 2014 TABLE RONDE N 4 : ACCELERER LE RETOUR DE LA CROISSANCE PAR L INVESTISSEMENT La table ronde n 4 présidée par Arnaud MONTEBOURG travaillera sur les moyens d accélérer le retour de croissance

Plus en détail

Sondage national auprès des primo-votants à l élection présidentielle 2012

Sondage national auprès des primo-votants à l élection présidentielle 2012 Sondage national auprès des primo-votants à l élection présidentielle 2012 Un sondage Anacej / Ifop L Anacej a lancé en novembre 2011 la campagne 2012, je vote pour inciter les jeunes à vérifier leur inscription

Plus en détail

Première étape avant d appeler la police

Première étape avant d appeler la police Pour le parent à la recherche de son enfant disparu sans motif connu En cas d urgence, COMPOSEZ le 911. Première étape avant d appeler la police 1. Selon le cas et l historique de votre enfant, avant de

Plus en détail

Communauté française d Abu Dhabi

Communauté française d Abu Dhabi Communauté française d Abu Dhabi Prononcé Mesdames, Monsieur les élus, Monsieur l ambassadeur, Mesdames, Messieurs les officiers, Mesdames, Messieurs, Chers amis, C est un grand plaisir d être parmi vous

Plus en détail

Tout savoir sur la démutualisation du Crédit Mutuel Par Bernard Viboud

Tout savoir sur la démutualisation du Crédit Mutuel Par Bernard Viboud Tout savoir sur la démutualisation du Crédit Mutuel Par Bernard Viboud Voici une Idée simple pour gagner un point annuel de croissance en France, en renforçant le secteur bancaire, en distribuant une richesse

Plus en détail

«En avant les p tits gars» Chanté Par Fragson. 1913. Mais que chantait-on en Décembre 1913, à quelques mois du déclenchement de la grande tragédie?

«En avant les p tits gars» Chanté Par Fragson. 1913. Mais que chantait-on en Décembre 1913, à quelques mois du déclenchement de la grande tragédie? «En avant les p tits gars» Chanté Par Fragson. 1913. Mais que chantait-on en Décembre 1913, à quelques mois du déclenchement de la grande tragédie? Paroles : «En avant les p tits gars». Fragson. 1913.

Plus en détail