Le mot du ministre. Michèle Alliot-Marie Ministre de la défense

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le mot du ministre. Michèle Alliot-Marie Ministre de la défense"

Transcription

1

2 Le mot du ministre 1 Le 14 juillet, jour de la fête nationale, marque le moment privilégié de la rencontre entre les Français et leurs forces armées. La Nation réaffirme à cette occasion son attachement et sa confiance à ses forces armées pour leur engagement au service de la paix et de la sécurité. Elle exprime sa reconnaissance à toutes celles et ceux qui se mettent au service de cette solidarité à laquelle nous sommes, nous Français, si attachés : gestion des crises, aide aux populations victimes de catastrophes naturelles, protection de nos concitoyens et de nos ressortissants sont, chaque jour, autant de témoignages de leur engagement solidaire et de proximité. Sur le territoire, l action des forces armées au profit de la solidarité se traduit par des initiatives concrètes, en collaboration avec les autres acteurs de l État. L intervention lors des catastrophes naturelles, les missions et exercices tels Vigipirate, Vigimer, Biotox ou Piratox permettent d assurer la protection de nos concitoyens, première des priorités. Nos missions ne se limitent pas à ce seul objectif. Elles concernent également la solidarité avec les plus démunis, dans le cadre du plan «grand froid». Plus encore, la défense joue un rôle essentiel au profit de l emploi des jeunes ; les actions nouvelles qu elle conduit dans le domaine de l intégration et de la formation offrent à chacun sa place et sa chance dans l esprit des traditions républicaines. Ainsi, nos forces armées agissent quotidiennement au service des Français. Hors du territoire national, l engagement des forces françaises est tout aussi exemplaire. La prévention des crises, l intervention sous mandat des Nations unies en faveur de la paix et du droit, le secours d'urgence aux victimes de catastrophes illustrent la solidarité des Français à l égard de la communauté internationale, notamment les plus démunis. L Opération Carbet en Haïti, l Opération Dorca dans le cadre de la crise au Darfour, la force Licorne en Côte d Ivoire, notre présence en Afghanistan et dans les Balkans, l opération Béryx en Asie du Sud-est, sont autant de témoignages de notre engagement dans des opérations de maintien de la paix. Ces missions, où les capacités techniques et les savoir-faire sont essentiels, caractérisent l action quotidienne des forces armées déployées hors du territoire national. Parce que cet esprit de solidarité imprègne l œuvre quotidienne de nos forces, les Français savent pouvoir compter sur leurs armées et plus largement sur la défense. Aussi est-ce notre devoir de poursuivre sans relâche notre engagement à maintenir notre outil de défense à la hauteur des enjeux et de la confiance que lui accordent les Français. Michèle Alliot-Marie Ministre de la défense

3 Sommaire 2 Fiche 1 : Le mot du ministre Fiche 2 et 2 bis : Sommaire Fiche 3 : Les dispositions prévues pour la presse Fiche 4 : Déroulement du défilé Fiche 5 : Déroulement des animations musicales Fiches 6 : Schéma du dispositif du site Fiche 7 et 7 Bis : Déroulement de l arrivée du Président de la République avenue de Friedland Fiche 8 : Schéma de la revue des troupes Fiche 9 : Déroulement des honneurs rendus au Président de la République, place de la Concorde Fiche 10 : Déroulement de l animation musicale, place de la Concorde Fiches 11, 11 Bis, 11 Ter : Les formations musicales participant à l animation place de la Concorde Fiche 12 : Le défilé aérien d ouverture Fiche 13, 13 Bis et 13 Ter : Schéma du défilé aérien d ouverture Fiche 14 : La fanfare martiale du corps des fusiliers marins du Brésil Fiche 14 Bis : Les cadets de l académie militaire des «Agulhas Negras» (AMAN) Fiche 15 : L école polytechnique Fiche 16 : L école des officiers de la gendarmerie nationale (EOGN) Fiche 17 : L école spéciale militaire (ESM) Fiche 18 : L école militaire interarmes (EMIA) et l école militaire du corps technique et administratif (EMCTA) Fiche 19 : L école navale Fiche 20 : L école de l air et l école militaire de l air Fiche 21 : L école du service de santé des armées (ESSA) Fiche 22 : L école de gendarmerie Fiche 23 : L école nationale des sous-officiers d active (ENSOA) Fiche 24 : L école de Maistrance Fiche 25 : L école de formation des sous-officiers de l armée de l air (EFSOAA) Fiche 26 : Le 1 er régiment d infanterie de la garde républicaine Fiche 27 : Le 2 e régiment d infanterie de la garde républicaine Fiche 28 : Le 27 e bataillon de chasseurs alpins (BCA) Fiche 29 : Le 132 e bataillon cynophile de l armée de terre (BCAT) Fiche 30 : Le 1 er régiment d hélicoptère de combat (RHC) Fiche 31 : La brigade de sapeurs-pompiers de Paris (BSPP) Fiche 32 : Les unités d instruction et d intervention de sécurité civile (UIISC) 1 et 7 Fiche 33 : L école des fusiliers marins de Lorient Fiche 34 : Le porte-hélicoptères Jeanne d Arc Fiche 34 Bis : La frégate anti sous-marine Georges Leygues Fiche 35 : La flottille 23 F Fiche 36 : La base aérienne 112 «Marin la Meslée» de Reims Fiche 37 : La base aérienne 120 «Commandant Marzac» de Cazaux

4 Sommaire 2 bis Fiche 38 : L école nationale supérieure de la police (ENSP) Fiche 39 : L école nationale supérieure des officiers de police (ENSOP) Fiche 40 : L école nationale de police (ENP) Fiche 41 : Les pionniers du 1 er régiment étranger (RE) Fiche 42 : La musique de la Légion étrangère (MLE) Fiche 43 : Le 1 er régiment étranger de cavalerie (REC) Fiche 44 : La fanfare du régiment de cavalerie de la garde républicaine Fiche 45 : Le régiment de cavalerie de la garde républicaine Fiche 46 : L état-major de force n 4 Fiche 46 Bis : Le 15 e bataillon du train (BT) Fiche 47 : L escadron motocycliste de la gendarmerie départementale Fiche 48 : L état-major de la 6 e brigade légère blindée (BLB) et la 6 e compagnie de commandement et de transmissions (CCT) Fiche 49 : L escadron d éclairage et d investigation de la 6 e brigade légère blindée (EEI 6) Fiche 50 : La compagnie antichar du 2 e régiment d infanterie Fiche 51 : Le 21 e régiment d infanterie de marine (RIMa) Fiche 52 : Le 2 e régiment étranger d infanterie (REI) Fiche 53 : Le 1 er régiment de spahis (RS) Fiche 54 : Le 3 e régiment d artillerie de marine (RAMa) Fiche 55 : Le 1 er régiment étranger de génie (REG) Fiche 56 : L état-major de la 2 e brigade logistique (BL) Fiche 56 Bis : Le 515 e régiment du train (RT) Fiche 56 Ter : Le 517 e régiment du train (RT) Fiche 56 Quater : Le 3 e régiment du matériel (RMAT) Fiche 56 Quinquies : Le 4 e groupement logistique du commissariat de l armée de terre (GLCAT) Fiche 56 Sexies : Le 3 e régiment médical (RMED) Fiche 57 : La base opérationnelle déployable (BOD) de l armée de l air Fiche 58 : La base pétrolière interarmées (BPIA) Fiches 59 : Le 1 er groupement d incendie de la brigade de sapeurs pompiers de Paris (BSPP) Fiches 60 : Le défilé aérien des hélicoptères Fiche 61 et 61 Bis : Schéma du défilé aérien des hélicoptères Fiche 62 : Schéma du défilé aérien de clôture avec les 7 avions Tucano brésiliens Fiche 63 : Fin du défilé militaire et départ du Président de la République Fiche 64 : Rappel historique sur le défilé militaire du 14 juillet Fiche 65 : Le défilé 2005 en chiffres Fiche 66 et 66 bis : Les relations franco-brésiliennes Fiche 67 : Participation du ministère de la culture

5 Les dispositions prévues pour la presse 3 Accréditations des journalistes Les journalistes souhaitant se faire accréditer pour la tribune presse «Ville de Brest» sont invités à se renseigner auprès de : Madame Jocelyne Beurel, comité de liaison de la presse Tel : ou ; Les cartes d accès pour les véhicules techniques doivent être demandées également au comité de liaison de la presse. Les véhicules privés ne sont pas admis. Contact GMP : Bureau communication du gouverneur militaire de Paris Hôtel national des Invalides ARMEES Commandant Patrice Ventura Tel : ou Fax : Aide à la presse Des officiers de presse de la Délégation à l Information et à la Communication de la Défense se tiendront dans les tribunes «presse», à la disposition des journalistes. Contact DICoD : Centre de presse de la DICoD Lieutenant de vaisseau Marie-Laure Masson Tel : Fax : Tous les renseignements sont disponibles sur le site du ministère de la défense : http//www.defense.gouv.fr/presse Pré-reportages, informations sur les coulisses du défilé. Un document intitulé «les coulisses du 14 juillet» est préparé par le service de communication du général gouverneur militaire de Paris (GMP). Une cellule presse est activée au cabinet du GMP depuis le 1 er juillet 2005 jusqu au 15 juillet inclus. Elle a pour mission d assurer la coordination des actions de communication durant la phase préparatoire à Paris (répétitions à Satory, à Villacoublay et sur les Champs-Elysées).

6 Déroulement du défilé 4 Présenté par le général d armée Henri Bentegeat, chef d état-major des armées, le défilé est commandé par le général d armée Marcel Valentin, gouverneur militaire de Paris, commandant la région-terre Ile-de-France. 09h10 fin de la mise en place des troupes à pied et motorisées sur le site Étoile / Champs-Élysées; 09h20 10h00 10h15 10h20 10h30 10h35 11h05 11h10 11h25 11h26 11h30 inspection des troupes par les officiers généraux commandant les défilés à pied et motorisé ; arrivée du Président de la République, avenue de Friedland. Accueil par le général d armée Henri Bentegeat, chef d état-major des armées, accompagné du général d armée Marcel Valentin, gouverneur militaire de Paris, commandant la région-terre Île-de-France. Revue des troupes ; honneurs rendus au Président de la République place de la Concorde par le 1er régiment d infanterie de la garde républicaine. Accueil par le Premier ministre et le ministre de la Défense; animation musicale assurée par la musique de la Légion étrangère (55) et la fanfare de la 27 e brigade d infanterie de montagne (13). À l issue de la parade de ces deux formations musicales, le ténor Roberto Alagna interprétera La Marseillaise accompagné par l orchestre symphonique de la garde républicaine et le chœur de l armée française (111) ; défilé aérien d ouverture commandé par le général de brigade aérienne Jean-Pierre Blanc, adjoint aux opérations auprès du général commandant la défense aérienne et les opérations aériennes (60 appareils dont 36 de l armée de l air, 10 de l aviation navale et 14 appareils étrangers); défilé des troupes à pied commandé par le général de division Emmanuel de Richoufftz de Manin, général adjoint territorial au général gouverneur militaire de Paris, commandant la région-terre Île-de-France (4 000 militaires); défilé des troupes montées commandé par le colonel Jean-Louis Salvador, chef de corps du régiment de cavalerie de la garde républicaine (241 cavaliers du régiment de cavalerie de la garde républicaine dont 38 cavaliers de la fanfare) ; défilé des troupes motorisées commandé par le général de division Antoine Lecerf, commandant l état-major de force 4 (380 véhicules et 83 motos); défilé aérien des hélicoptères (29 appareils dont 16 de l aviation légère de l armée terre, 7 de la marine nationale et 6 de l armée de l air); défilé aérien de clôture avec le passage de 7 avions Tucano de «l escadrille de la fumée» de l armée de l air brésilienne; départ du Président de la République.

7 Déroulement des animations musicales 5 Avant l arrivée du Président de la République Place de la Concorde 09h00-09h15 : les fanfares du 2 e régiment de hussards de Sourdun (21) et du 1 er régiment de spahis de Valence (20) interprètent les Marches du répertoire des fanfares 09h15-09h30 : la musique de l air (90) interprète la Marche de la force aérienne de projection et Guynemer 09h30-09h45 : la musique principale de l armée de terre (66) interprète la victoire ou la mort et la Marche des cols bleus 09h45-10h00 : la musique de la garde républicaine interprète Ode à la garde et Honneur au 1 er RI Avant l arrivée du Président de la République rond-point des Champs-Élysées 09h00-09h35 : la musique de la brigade de sapeurs-pompiers de Paris Durant la revue du général commandant le défilé à pied La musique de la brigade de sapeurs-pompiers de Paris interprète Garde à vous et Rhin et Danube Durant la revue du Président de la République À l arrivée du Président de la République la fanfare du régiment de cavalerie de la garde républicaine interprète Garde à vous et La Marche. Du départ de la grande escorte jusqu à l arrivée du Président au rond-point, la fanfare du régiment de cavalerie de la garde républicaine interprète un Trot d escorte de Lordey. Du rond-point jusqu à l arrivée du Président place Clémenceau, la musique de la brigade de sapeurs-pompiers de Paris interprète La Marche des soldats de Bruce. De la place Clémenceau à la place de la Concorde la fanfare du régiment de cavalerie de la garde républicaine interprète un Trot d escorte. Durant les honneurs rendus au Président de la République Place de la Concorde La musique de la garde républicaine interprète Aux champs lorsque le Président de la République descend du VLRA, la Marseillaise lorsque le Président est immobile devant le drapeau puis la Marche de la garde consulaire à Marengo. Durant l animation Place de la Concorde L animation musicale est assurée par une parade de la musique de la Légion étrangère d Aubagne (55) et de la fanfare du 27 e bataillon de chasseurs alpins d Annecy (13). À l issue de cette parade et durant la mise en place du chœur de l armée française, l orchestre symphonique de la garde républicaine interpréte La Marche hongroise de Berlioz sous la direction du commandant Sébastien Billard, chef d orchestre adjoint de l orchestre de la garde républicaine. Le ténor Roberto Alagna interprète La Marseillaise accompagné par l orchestre symphonique de la garde républicaine et le chœur de l armée française (111). Le colonel François Boulanger, chef d orchestre de l orchestre de la garde républicaine dirige l ensemble de la formation. Durant le défilé aérien d ouverture La musique de l air Durant le défilé à pied MPADT : Le Caïd : arrivée (un peu avant les chevaux de Marly) du VLRA du général commandant le défilé à pied; MPADT : Saint-Cyr : arrivée de l école spéciale militaire de Saint-Cyr ; Air : Race d Aiglon : arrivée de l école du service de santé des armées ; Air : Défilé de la garde républicaine : arrivée du 1 er régiment d infanterie de la garde républicaine ; MPADT : Marche des mousses : arrivée des unités d instruction et d intervention de sécurité civile 1 et 7 ; Air : Le vol de l aigle : arrivée de l école nationale supérieure de police ; Légion : Marche de la Légion : arrivée des pionniers du 1 er régiment étranger. Durant le défilé monté La fanfare du régiment de cavalerie de la garde républicaine interprète un Trot d escorte. Durant le défilé motorisé Les fanfares du 2 e régiment de hussards de Sourdun (21) et du 1 er régiment de spahis de Valence (20) jouent en alternance. Durant le défilé aérien de clôture La musique de l Air joue la Marche du cinquantenaire. Durant le départ du Président de la République La musique de l Air interprète Aux Champs et la fanfare du 2 e régiment de hussards joue La Marche.

8 Schéma du dispositif du site 6 source GMP

9 Déroulement 10h00 de l arrivée du Président de la République avenue de Friedland 7 Le cortège présidentiel arrive place de l Étoile par l avenue de Friedland. Le Président sort de son véhicule, la fanfare du régiment de cavalerie de la garde républicaine dirigée par le trompette major Jacques Le Blay sonne le Garde-à-vous, immédiatement suivi de La Marche. Accueilli par le général d armée Henri Bentegeat, chef d état-major des armées, et le général d armée Marcel Valentin, gouverneur militaire de Paris, le Président prend place à bord du 1 er VLRA (véhicule léger de reconnaissance et d appui). source GMP

10 Déroulement 10h00 de l arrivée du Président de la République avenue de Friedland 7 bis source GMP

11 Schéma de la revue des troupes 8 La revue des troupes est passée par le Président de la République, le général d armée chef d étatmajor des armées et le général d armée gouverneur militaire de Paris, dans les deux véhicules légers de reconnaissance et d appui (1 er VLRA : le Président de la République, le Chef d état-major des armées et l aide de camp du Président, le capitaine de frégate Thierry Durteste. 2 e VLRA : le général gouverneur militaire de Paris, son aide de camp, le lieutenant Isabelle Cerisier, et le portefanion). Les deux VLRA s insèrent au sein de la grande escorte à cheval de la garde républicaine qui débute immédiatement son mouvement. source GMP

12 Déroulement 10h15 des honneurs rendus au Président de la République place de la Concorde 9 Le Président de la République, monsieur Jacques Chirac, descend du 1 er VLRA, suivi par le chef d état-major des armées. Il est accueilli par le Premier ministre, le ministre de la défense et le général chef de l état-major particulier de la Présidence de la République. Le général gouverneur militaire de Paris descend du 2 e VLRA et rejoint le Président de la République. La fanfare du régiment de cavalerie de la garde républicaine arrête de jouer. Le Président de la République se dirige vers le drapeau du 1 er régiment d infanterie de la garde républicaine. La musique joue Aux champs pendant le déplacement, puis enchaîne La Marseillaise lorsque les autorités ont rejoint leurs emplacements. Le drapeau s incline à l horizontale. Le Président passe ensuite le détachement d honneur en revue. La musique joue la Marche de la garde consulaire à Marengo. En fin de revue, le Président se retourne pour recevoir le salut du lieutenant-colonel Bruno Jacob, commandant le 1 er régiment d infanterie de la garde républicaine. Le Président s installe dans la tribune officielle. L animation musicale est lancée. source GMP

13 Déroulement de l animation musicale place de la Concorde 10h20 10 L animation musicale est assurée par une parade de la musique de la Légion étrangère d Aubagne (55) et de la fanfare du 27 e bataillon de chasseurs alpins d Annecy (13). À l issue de cette parade et durant la mise en place du chœur de l armée française, l orchestre symphonique de la garde républicaine interpréte La Marche hongroise de Berlioz sous la direction du commandant Sébastien Billard, chef d orchestre adjoint de l orchestre de la garde républicaine. Le ténor Roberto Alagna interprète La Marseillaise accompagné par l orchestre symphonique de la garde républicaine et le chœur de l armée française (111). Le colonel François Boulanger, chef d orchestre de l orchestre de la garde républicaine dirige l ensemble de la formation. Schéma de principe, l évolution des formations musicales n étant pas encore arrêtée à l heure de l impression. source GMP

14 Les formations musicales participant à l animation place de la Concorde 11 Le ténor Roberto Alagna Roberto Alagna est né en France de parents Siciliens. Il commence des cours de solfège à l âge de dix ans au Conservatoire national de la ville du Raincy et suit parallèlement les cours de guitare de Jacques Lescure. À dixsept ans, il se produit en qualité d auteurcompositeur interprète dans divers cabarets parisiens, mêlant ainsi les variétés internationales aux études lyriques qu il entretient avec le Maestro cubain Raphaël Ruiz. À vingt ans, il «donne la réplique» dans Roméo et Juliette de Gounod, Don José de Carmen de Bizet, Alfredo de la Traviata, Manrico du Trovatore, et le Duc de Mantoue de Rigoletto de Verdi, lors des examens «de mise en scène» à l école Normale de Paris. En 1987, il entre à l école de l Opéra où il rencontre Melle Simone Fejard avec laquelle il collabore encore aujourd hui. En 1988, à Philadelphie, il remporte le premier prix du Concours Luciano Pavarotti. En même temps, il débute en Angleterre avec le Glyndebourne Touring Opera dans le rôle d Alfredo de la Traviata de Verdi. S ensuit la prise de rôle de Rodolfo dans La Bohème de Puccini. Le cinéma marque une nouvelle étape dans la carrière de Roberto Alagna qui tourne en 2001 une adaptation cinématographique de Tosca de Puccini, qui connaît un grand succès en salle. La même année, il tourne pour la télévision une adaptation du Roméo et Juliette de Gounod. De nouveaux projets cinématographiques s ouvrent actuellement à lui, dont une nouvelle adaptation de I Pagliacci de Leoncavallo. De nombreuses distinctions jalonnent le parcours du ténor : personnalité musicale de l année 1994 par la presse française, Chevalier dans l ordre des Arts et Lettres en 1996 au cours de sa prise de rôle dans Werther, artiste lyrique de l année aux Victoires de la musique 1997, médaille Vermeil de la ville de Paris en 2001, Officier dans l ordre des Arts et Lettres en reconnaissance de sa carrière internationale en 2002, Officier de l ordre national du Mérite en Aux Victoires de la Musique 2004, il reçoit le trophée Artiste lyrique et celui du meilleur enregistrement lyrique de l année. Roberto Alagna participe régulièrement à des événements internationaux tels que le concert pour le prix Nobel de la paix, le concert Michael Jackson and friends au profit des enfants du Kosovo, le concert donné en l honneur du Jubilé de la Reine d Angleterre. Il chante pour le Maire de New York R. Giuliani et participa à deux concerts pour le Pape à Rome en 2002 puis à Turin en 2003 où il interprète le chant de la paix composé par Marco Tutino sur des paroles de Jean-Paul II lui-même. La Musique de la Légion étrangère (MLE) Depuis leur naissance en 1831, les musiques de la Légion étrangère ont occupé une place privilégiée auprès du public, mais surtout auprès des légionnaires eux-mêmes. Vers 1860, la Musique est dirigée par Monsieur Wilhem qui compose la marche de la Légion étrangère, le célèbre Boudin. Au cours des deux guerres mondiales, les légionnaires ont troqué leurs instruments contre le fusil. Depuis 1999, dans le cadre des restructurations de l'armée de terre, elle a perdu son titre de musique principale et a vu ses effectifs passer d'une centaine d'exécutants à cinquante-cinq. Aujourd hui, dénommée musique de la Légion étrangère, stationnée à Aubagne avec le 1 er régiment étranger, elle est dirigée par le chef de musique militaire principal Jean-Claude Leberruyer. Ses fifres, son chapeau chinois, le port bas du tambour

15 Les formations musicales participant à l animation place de la Concorde et la cadence, la différencie des autres musiques militaires françaises. Essentielle pour le maintien des traditions légionnaires, la musique est aussi l ambassadrice de la Légion étrangère dans de très nombreuses manifestations extérieures, en France ou à l étranger (Hong-Kong, Amsterdam, Londres, Bruxelles, Halifax ). La fanfare du 27 e bataillon de chasseurs alpins (BCA) Basée à Cran-Gevrier près d Annecy (Haute- Savoie), la fanfare, vitrine vivante du 27 e bataillon de chasseurs alpins et véritable ambassadrice de tous les bataillons de chasseurs encore existants est l unique et dernière fanfare des chasseurs (alpins, à pied et mécanisés). Subordonnée à la 27 e brigade d infanterie de montagne de Grenoble, la fanfare est dirigée depuis 1996 par l adjudant Eric Moron, elle se distingue par son faible effectif (18 musiciens), sa féminisation (plus de 30%) et sa vocation à être un vecteur de communication auprès de la population. La fanfare intègre un instrument traditionnel des alpages utilisé par les bergers en montagne, le cor des alpes, qui a su attirer les faveurs du public et qui lui permet de compléter l étendue de son répertoire musical. L Orchestre symphonique de la garde républicaine Créé en 1848 sous le nom de musique de la garde républicaine, l'orchestre de la garde républicaine est actuellement constitué de deux formations musicales : un orchestre d'harmonie et un orchestre à cordes, qui se produisent, soit séparément, soit ensemble en formation d'orchestre symphonique. L'orchestre d'harmonie composé uniquement de vents (cuivres et bois) compte 78 musiciens, l'orchestre à cordes composé de 11 bis 40 musiciens peut se présenter dans des configurations à 24 ou 12 archets, ou en quatuor à cordes. L effectif de la formation en orchestre symphonique s adapte en fonction de l œuvre à interpréter. Quelle que soit la formation, la direction est assurée par le chef de l'orchestre de la garde républicaine. Depuis le 1 er mars 1997, le colonel François Boulanger et le chef d escadron Sébastien Billard, chef-adjoint dirigent cet orchestre de réputation internationale, au rayonnement artistique certain, véritable ambassadeur de notre pays dans le monde entier. Formé dans la plus pure tradition de l'école de musique française, François Boulanger a obtenu cinq prix au Conservatoire national supérieur de musique de Paris : direction d'orchestre, percussion, harmonie, contrepoint et orchestration. Pianiste et organiste accompli, il s'est par la suite révélé lors de trois prestigieux rendez-vous internationaux où il a été lauréat : les concours des jeunes chefs d'orchestre de Besançon, de percussion de Paris et de Genève. Fort de ces succès, il a été invité très jeune à diriger de prestigieuses formations telles que l'orchestre de l'opéra de Paris, l'orchestre national de Lyon, l'orchestre philharmonique de Montpellier, l'orchestre régional d'auvergne, l'orchestre de la Radio Télévision Luxembourgeoise, les orchestres des conservatoires de Paris et Lyon. Très soucieux de l'esthétique et de la qualité de l'interprétation, tant en formation d'harmonie qu'en formation symphonique, il s'attache à préserver la tradition musicale française que perpétue dans le monde l'orchestre de la garde républicaine depuis un siècle et demi.

16 Les formations musicales participant à l animation place de la Concorde 11 ter Le chœur de l armée française Créé le 14 juillet 1983 et implanté au sein de la caserne Guynemer à Rueil-Malmaison, le choeur de l'armée française compte aujourd hui 3 officiers (1 chef de chœur, 1 chef de chœur assistant, un administrateur), 58 choristes, 2 pianistes et 1 pianiste organiste. Son répertoire s étend de la chanson traditionnelle et populaire aux grandes œuvres classiques et lyriques composées pour voix d'hommes. Formation spéciale de la garde républicaine, la diversité de ses missions le fait participer aux grandes manifestations nationales, à de nombreux concerts, festivals, galas, opéras, émissions télévisées et radiophoniques, enregistrements de disques Cet ensemble original a apporté son soutien à de nombreuses organisations caritatives et humanitaires. Du gala franco-allemand placé sous la présidence de Son Altesse Sérénissime la Princesse Alexandra von Hohenzollern à celui offert par son Excellence l'ambassadeur de France à Washington, sans oublier les concerts donnés au Schiller Park de Berlin et au Royal Albert Hall de Londres en présence de sa Majesté la Reine Elisabeth II et de la famille royale, le chœur de l'armée française s'affirme comme l'un des plus prestigieux ambassadeurs de la culture et des armées françaises. Le choeur de l'armée française est dirigé depuis le 1 er octobre 2002 par le chef d'escadron Pascale Jeandroz. Après des études de piano et de violon à Grenoble, Pascale Jeandroz obtient quatre premiers prix au conservatoire national supérieur de musique de Paris (harmonie, contrepoint, fugue, analyse). Elle reçoit l'enseignement de chefs prestigieux comme Pierre Boulez, Peter Eötvos ou Eric Ericson, est lauréate du concours international de direction d'orchestre de Lugano. Elle est invitée régulièrement à diriger des orchestres et des choeurs, en France et à l'étranger : orchestre Vivaldi de Senlis, ensemble instrumental Pascale Jeandroz, choeur de l'assemblée nationale, choeur de l'université de Paris II...

17 aérien d ouverture 10h30 12 Le défilé aérien est commandé par le général de brigade aérienne Jean-Pierre Blanc, adjoint aux opérations auprès du général commandant la défense aérienne et les opérations aériennes (CDAOA). Le défilé comprend 96 aéronefs et s effectue en trois temps. Dans un premier temps, 60 avions défilent avec 9 Alphajet de la Patrouille de France qui ouvrent traditionnellement le défilé aérien suivis par 3 Alphajet français de Tours et 3 Alphajet belges de Cazaux. Les Alphajet sont suivis par 17 appareils du groupement aérien européen (GAE) dont 6 avions étrangers. Créé en 1995 sur une initiative francobritannique, le GAE a pour objectif de renforcer la capacité des forces aériennes des pays membres à mener des opérations en commun. Viennent ensuite 11 appareils (dont 2 néerlandais) de la Nato Response Force (NRF), force interarmées, multinationale dont la composante aérienne est dimensionnée pour 200 sorties de combat quotidiennes, placée depuis le 1 er juillet sous le commandement de l armée de l air française. Outre une force de réaction rapide très performante capable d être déployée en condition opérationnelle partout où cela est nécessaire, c est aussi un catalyseur pour l amélioration permanente des forces alliées et pour le maintien de l interopérabilité. Les pays membres de l Otan se sont engagés à rendre la NRF pleinement opérationnelle pour octobre Les appareils de la NRF sont suivis par 10 appareils français de l aviation navale et 7 appareils de l armée de l air (dont 3 étrangers) illustrant la projection de puissance. Dans un second temps, 29 hélicoptères dont 16 de l aviation légère de l armée de terre, 7 de la marine nationale et 6 de l armée de l air survolent les Champs-Élysées à l issue du défilé des troupes motorisées. Enfin, 7 avions Tucano brésiliens de «l escadrille de la fumée», clôturent le défilé. Armée de l air - La Patrouille de France : 9 Alphajet (BA 701 Salon de Provence) - Pour le groupement aérien européen : 1 C135 FR (groupement de ravitaillement en vol 93 «Bretagne» - BA 125 Istres), 3 Mirage 2000 D (escadron de chasse 2/3 «Ardennes» - BA 133 Nancy), 2 F16 belges, 3 Mirage 2000 (escadron de chasse 2/4 «Lafayette» - BA 116 Luxeuil), 2 Mirage F1 espagnols, 1 C 135 FR (groupement de ravitaillement en vol 93 «Bretagne» - BA 125 Istres), 3 Mirage F1 CT (escadron 2/30 «Normandie-Niémen» - BA 132 Colmar), 2 Jaguar britanniques, - Pour la Nato Response Force : 1 E3F (36 e escadron de détection et de contrôle aéroportés - BA 702 Avord), 3 Mirage (escadron de chasse 2/2 «Côte d'or» - BA 102 Dijon), 2 F16 néerlandais, 5 Mirage F1 CR (escadron de chasse 2/33 «Savoie» - BA 112 Reims). Marine nationale - Le groupe aérien embarqué sur porteavions : 1 E2C Hawkeye (4F BAN Lann-Bihoué), 3 Rafale Marine (12F BAN Landivisiau), 4 Super Etendard modernisés (11F BAN Landivisiau). - L aviation de patrouille et de surveillance maritime : 1 Atlantique 2 (23F BAN Lann-Bihoué), 1 Falcon 50 Marine (24F BAN Lann-Bihoué). Armée de l air - Pour la projection de force : 3 C160 Transall (centre d'instruction des équipages de transport 00/340 - BA 101 Toulouse, escadron de transport 01/061 «Touraine» - BA 123 Orléans, escadron de transport 01/064 «Béarn» - BA 105 Évreux), 1 C160 Transall allemand, 1 C130 (escadron de transport 02/061 «Franche Comté» - BA 123 Orléans), 2 C130 britanniques. - L Advance Jet Training School : 3 Alphajet français de Tours et 3 Alphajet belges de Cazaux

18 Schéma du défilé aérien d ouverture 13 Armée de l air 9 Alphajet 3 Alphajet français 3 Alphajet belges 1 C135 FR 3 Mirage 2000 D 2 F16 belges 3 Mirage Mirage F1 espagnols 1 C135 FR source GMP 3 Mirage F1 CT 2 Jaguar britanniques

19 Schéma du défilé aérien d ouverture 13 bis NRF + 20 secondes 1 E3F 3 Mirage F16 néerlandais + 20 secondes 5 Mirage F1 CR source GMP

20 Schéma du défilé aérien d ouverture 13 ter Aéronautique navale 1 E2C Hawkeye 3 Rafale Marine 4 Super Étendard 1 Atlantique 2 1 Falcon 50 Marine Armée de l air 3 C160 Transall 1 C160 Transall allemand source GMP 1 C130 2 C130 britanniques

MESSAGE DU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE

MESSAGE DU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE MESSAGE DU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE En ce 14 juillet 2014 et comme tous les ans, notre pays célèbre sa fête nationale. Mais cette année, elle s inscrit dans le cycle mémoriel du souvenir des deux conflits

Plus en détail

Ces efforts ont déjà contribué significativement à l atteinte des objectifs de l OTAN depuis 2014.

Ces efforts ont déjà contribué significativement à l atteinte des objectifs de l OTAN depuis 2014. Dès le début de la crise ukrainienne et compte tenu de la menace potentielle perçue par ses alliés d Europe centrale et du Nord à leurs frontières, l OTAN a pris un ensemble de mesures politiques et militaires

Plus en détail

Portail des sites «Marine» / http://tcd.bpc.free.fr

Portail des sites «Marine» / http://tcd.bpc.free.fr Portail des sites «Marine» / http://tcd.bpc.free.fr Anciens numéros en lecture sur le web / http://site.mer.sea.free.fr N 17 / 18 septembre 2015 27 pages Uniquement sur internet 2ème numéro de rentrée!

Plus en détail

MESSAGE DU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE

MESSAGE DU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE MESSAGE DU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE Une fois encore, le 14 Juillet rassemble les Français dans toutes les villes et tous les villages en métropole, outre-mer et partout dans le monde en pensant à ceux

Plus en détail

MESSAGE DU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE

MESSAGE DU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE MESSAGE DU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE Le jour de notre fête nationale, le pays se retrouve autour de ses forces armées, qui sur notre territoire et partout dans le monde, défendent les valeurs de la République

Plus en détail

Le Président de la République est le responsable

Le Président de la République est le responsable LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE Le Président de la République est le responsable suprême de la politique de défense. A ce titre, il est le garant de l indépendance nationale, de l intégrité du territoire

Plus en détail

Avis et communications

Avis et communications Avis et communications AVIS DE CONCOURS ET DE VACANCE D EMPLOIS MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE Avis relatif au calendrier prévisionnel des recrutements pour 2006 (fonction publique de l Etat, armées,

Plus en détail

Education-Civique. Chapitre n. La Défense et l action internationale en France

Education-Civique. Chapitre n. La Défense et l action internationale en France Education-Civique Chapitre n. La Défense et l action internationale en France I) La Défense globale du territoire national Problématique : Comment le territoire national et la population sont-ils protégés?

Plus en détail

Assemblée générale Saint-Cyrienne

Assemblée générale Saint-Cyrienne Assemblée générale Saint-Cyrienne La grande école du commandement forme des chefs capables de décider en situation difficile, des chefs en vue du combat, quelle que soit sa nature Projet éducatif ciblé

Plus en détail

Lekol mizik Dessaix-Baptiste ap bouje!

Lekol mizik Dessaix-Baptiste ap bouje! N E W S L E T T E R DE L E C O L E D E M U S I Q U E DE J A C M E L M A I S E P T E M B R E 2 0 1 4 / Nº S P E C I A L. Lekol mizik Dessaix-Baptiste ap bouje! SOMMAIRE Brèves de l école Dessaix-Baptiste

Plus en détail

hier aujourd hui Mot du Directeur De Rivaud à Aboville

hier aujourd hui Mot du Directeur De Rivaud à Aboville B U R E A U D U S E R V I C E N A T I O N A L D E P O I T I E R S Mot du Directeur La loi n 97-1019 du 28 octobre 1997 portant réforme du service national a suspendu la conscription et instauré un service

Plus en détail

Petite forme avec une Viole de Gambe. Viole : Bruno Angé

Petite forme avec une Viole de Gambe. Viole : Bruno Angé Petite forme avec une Viole de Gambe Jeune Public Pièces musicales contées La Bataille Le roi Louis XIV Sainte colombe Viole : Bruno Angé Contact CADENZA Bruno Angé 09 54 73 86 66 / 06 33 17 71 64 Adresse

Plus en détail

Semaine du 21 avril 2012 LILLE-NAPLOUSE-SAFED MUSIC & PEACE. [Projet Lille-Naplouse-Safed 2012] Music & Peace

Semaine du 21 avril 2012 LILLE-NAPLOUSE-SAFED MUSIC & PEACE. [Projet Lille-Naplouse-Safed 2012] Music & Peace Semaine du 21 avril 2012 MUSIC & PEACE LILLE-NAPLOUSE-SAFED [Projet Lille-Naplouse-Safed 2012] Music & Peace Contact Music & Peace Adresse: Mme Lecocq, présidente de l association Music and Peace 5, rue

Plus en détail

- QUESTIONNAIRE HISTORIQUE

- QUESTIONNAIRE HISTORIQUE - QUESTIONNAIRE HISTORIQUE HISTOIRE DES GARDES POMPES ET DU BATAILLON 1) De quel pays, Du Périer a-t-il rapporté la pompe à incendie pour laquelle il a obtenu un privilège royal en 1699? Hollande 2) Quel

Plus en détail

«En avant les p tits gars» Chanté Par Fragson. 1913. Mais que chantait-on en Décembre 1913, à quelques mois du déclenchement de la grande tragédie?

«En avant les p tits gars» Chanté Par Fragson. 1913. Mais que chantait-on en Décembre 1913, à quelques mois du déclenchement de la grande tragédie? «En avant les p tits gars» Chanté Par Fragson. 1913. Mais que chantait-on en Décembre 1913, à quelques mois du déclenchement de la grande tragédie? Paroles : «En avant les p tits gars». Fragson. 1913.

Plus en détail

DOSSIERS D INSCRIPTION AUX AUDITIONS DE RECRUTEMENT DU CHŒUR DE L ORCHESTRE DE PARIS

DOSSIERS D INSCRIPTION AUX AUDITIONS DE RECRUTEMENT DU CHŒUR DE L ORCHESTRE DE PARIS DOSSIERS D INSCRIPTION AUX AUDITIONS DE RECRUTEMENT DU CHŒUR DE L ORCHESTRE DE PARIS Chœur d enfants pp. 2-3 Chœur d adultes pp. 4-10 1 Chœur d enfants de l Orchestre de Paris 191 boulevard Sérurier, 75935

Plus en détail

DEMANDE D INSCRIPTION AU CONCOURS DE SOUS-OFFICIER DE GENDARMERIE

DEMANDE D INSCRIPTION AU CONCOURS DE SOUS-OFFICIER DE GENDARMERIE DEMANDE D INSCRIPTION AU CONCOURS DE SOUS-OFFICIER DE GENDARMERIE Page 1/10 3 ème concours (voie professionnelle) Nota : Avant de renseigner les rubriques qui suivent, prenez connaissance des modalités

Plus en détail

DECRET N 2014-288. fixant les attributions du Ministre de la Défense Nationale ainsi que l organisation générale de son Ministère.

DECRET N 2014-288. fixant les attributions du Ministre de la Défense Nationale ainsi que l organisation générale de son Ministère. MINISTERE DE LA DEFENSE NATIONALE ------------- DECRET N 2014-288 fixant les attributions du Ministre de la Défense Nationale ainsi que l organisation générale de son Ministère. LE PREMIER MINISTRE, CHEF

Plus en détail

LE LIEN ARMEE NATION. Réflexions et production du Trinôme de Créteil. Michel Gauvin, délégué de l association Paris Ile-de-France des Auditeurs

LE LIEN ARMEE NATION. Réflexions et production du Trinôme de Créteil. Michel Gauvin, délégué de l association Paris Ile-de-France des Auditeurs LE LIEN ARMEE NATION Réflexions et production du Trinôme de Créteil Michel Gauvin, délégué de l association Paris Ile-de-France des Auditeurs de l IHEDN Le trinôme de Créteil : un pilote Journées de formation

Plus en détail

Mémento. région Terre Nord-Ouest. relat if au cérémonial mili taire en. Mémento n 791/DEF/RTNO/BSA/Prestations du 04 juillet 2007-4 e édition

Mémento. région Terre Nord-Ouest. relat if au cérémonial mili taire en. Mémento n 791/DEF/RTNO/BSA/Prestations du 04 juillet 2007-4 e édition Mémento relat if au cérémonial mili taire en région Terre Nord-Ouest Mémento n 791/DEF/RTNO/BSA/Prestations du 04 juillet 2007-4 e édition Destinataires pour action : - DMD 14 CAEN - DMD 18 BOURGES -

Plus en détail

Orchestres en fête 2009!

Orchestres en fête 2009! Orchestres en fête 2009! BILAN Association Française des Orchestres Association Française des Orchestres 2 Sommaire Succès confirmé pour la 2ème édition d Orchestres en fête!.....p. 4 Parrainage et solidarité........p.

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Annexe : maquettes pédagogiques des nouveaux cursus Toulouse, le 15 mai 2013 Toulouse Business School et l École Nationale de l Aviation Civile lancent 4 double-diplômes et une filière Bachelor dédiés

Plus en détail

LES SERVICES HISTORIQUES DES ARMÉES

LES SERVICES HISTORIQUES DES ARMÉES LES SERVICES HISTORIQUES DES ARMÉES 1 - PRÉSENTATION Le ministère de la Défense dispose de quatre services historiques : le Service historique de l armée de terre (SHAT), le Service historique de la marine

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Contacts presse

DOSSIER DE PRESSE Contacts presse DOSSIER DE PRESSE Contacts presse : Bureau de la communication interministérielle - 02.48.67.34.36 pref-communication@cher.gouv.fr Préfecture du Cher - Place Marcel Plaisant CS 60022-18020 BOURGES Cedex

Plus en détail

CENTRE D'ENTRAINEMENT ET D'INSTRUCTION DE LANVEOC-POULMIC

CENTRE D'ENTRAINEMENT ET D'INSTRUCTION DE LANVEOC-POULMIC 1 sur 6 CENTRE D'ENTRAINEMENT ET D'INSTRUCTION DE LANVEOC-POULMIC Historique Lanvéoc, petite commune de la presqu'ile de Crozon (Finistère), abrite depuis 1920 la base d'aéronautique navale (B.A.N.) de

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE CONCOURS SUR TITRES 2014 ÉLÈVE COMMISSAIRE DES ARMÉES

DOSSIER DE CANDIDATURE CONCOURS SUR TITRES 2014 ÉLÈVE COMMISSAIRE DES ARMÉES SERVICE DU COMMISSARIAT DES ARMÉES DOSSIER DE CANDIDATURE CONCOURS SUR TITRES 2014 ÉLÈVE COMMISSAIRE DES ARMÉES Madame - Mademoiselle - Monsieur (rayer les mentions inutiles) Nom : Prénom(s) : DATE DE

Plus en détail

LISTE DES CENTRES D ARCHIVES CHARGES DE L ADMINISTRATION DES ARCHIVES MILITAIRES DEPARTEMENTS ET TERRITOIRES D'OUTRE MER

LISTE DES CENTRES D ARCHIVES CHARGES DE L ADMINISTRATION DES ARCHIVES MILITAIRES DEPARTEMENTS ET TERRITOIRES D'OUTRE MER MINISTÈRE DE LA DÉFENSE DIRECTION DE LA MÉMOIRE, DU PATRIMOINE ET DES ARCHIVES SERVICE HISTORIQUE DE LA DÉFENSE Centre des archives du personnel militaire LISTE DES CENTRES D ARCHIVES CHARGES DE L ADMINISTRATION

Plus en détail

50e anniversaire des indépendances africaines et malgache

50e anniversaire des indépendances africaines et malgache 50e anniversaire des indépendances africaines et malgache 1960-2010 29 Hommage aux anciens combattants africains et malgaches Dans le cadre des célébrations officielles du cinquantième anniversaire des

Plus en détail

L es Écoles de Saint-Cyr Coëtquidan

L es Écoles de Saint-Cyr Coëtquidan i n vi t a t i o n L es Écoles de Saint-Cyr Coëtquidan Installées au cœur de la Bretagne, dans le Morbihan, les écoles de Saint-Cyr Coëtquidan se situent dans un environnement unique en France. Elles ont

Plus en détail

Le management au Ministère de la Défense

Le management au Ministère de la Défense Ouvrage collectif piloté par le CFMD sous la direction du général Baudouin ALBANEL Le management au Ministère de la Défense, 2004 ISBN : 2-7081-3042-0 Sommaire Préface Manager : une priorité du secteur

Plus en détail

Île de créations 2016 Règlement du concours

Île de créations 2016 Règlement du concours Île de créations 2016 Règlement du concours Préambule La présence de la création musicale contemporaine est une ligne directrice permanente dans l activité de l Orchestre national d Île-de-France. Il développe

Plus en détail

Des conditions d accueil privilégiées au lycée Couperin

Des conditions d accueil privilégiées au lycée Couperin Pourquoi "oser la prépa ECE "? La CPGE ECE (classe préparatoire aux grandes écoles économique et commerciale voie économique) appelée aussi prépa HEC voie éco est un tremplin d accès aux grandes écoles

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS PREFECTURE DE POLICE N Spécial 5 août 2014 1 PREFECTURE DES HAUTS-DE-SEINE RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS N Spécial Préfecture de Police du 5 août 2014 SOMMAIRE Arrêté

Plus en détail

Fichier enseignant. Voici les lieux de visite que nous vous conseillons pour couvrir le programme et les objectifs qu il vise :

Fichier enseignant. Voici les lieux de visite que nous vous conseillons pour couvrir le programme et les objectifs qu il vise : Fichier enseignant Dans le programme d histoire du cycle 3 au chapitre le 20 ème siècle et notre époque les deux conflits mondiaux sont abordés. L accent est mis sur ce qui fit basculer l humanité dans

Plus en détail

Ambassador s Activities

Ambassador s Activities Ambassador s Activities 2013 Distributor: French Embassy in the UK - Press and Communications Services - 58 Knightsbridge, SW1X 7JT London E-Mail: press@ambafrance-uk.org Web: Intervention de SEM Bernard

Plus en détail

FLAINE. Haute-Savoie / France STAGE JAZZ. 1 au 15 Aout 2015 Dans le cadre de l Académie Internationale de Musique de Flaine

FLAINE. Haute-Savoie / France STAGE JAZZ. 1 au 15 Aout 2015 Dans le cadre de l Académie Internationale de Musique de Flaine FLAINE Haute-Savoie / France STAGE JAZZ 1 au 15 Aout 2015 Dans le cadre de l Académie Internationale de Musique de Flaine Avec Benjamin MOUSSAY, piano / Claudia SOLAL, chant Sébastien JARROUSSE, saxophone

Plus en détail

MICROCREDIT CCOMPAGNEMENT RAPPORT D ACTIVITÉ SOCIAL

MICROCREDIT CCOMPAGNEMENT RAPPORT D ACTIVITÉ SOCIAL ÉDUCATION FORMATION UDGET INSERTION ORMATION MICROCREDIT CCOMPAGNEMENT RAPPORT D ACTIVITÉ 2012 EDUCATION INSERTION SOCIAL MESSAGE DE LA PRÉSIDENTE Florence RAINEIX Directrice générale de la Fédération

Plus en détail

sommaire dga maîtrise de l information...6 2 LA CYBERDéFENSE

sommaire dga maîtrise de l information...6 2 LA CYBERDéFENSE La cyberdéfense sommaire LE PACTE DéFENSE CYBER...3 La cyberdéfense au ministère de la Défense...4 L organisation opérationnelle de la Cyberdéfense...5 l expertise technique en cyberdéfense dga maîtrise

Plus en détail

le 2 avenue de l observatoire historique du bâtiment école nationale d administration

le 2 avenue de l observatoire historique du bâtiment école nationale d administration le 2 avenue de l observatoire historique du bâtiment école nationale d administration HISTORIQUE DU BÂTIMENT Robert II, dit Le Pieux (972-1031), fils et successeur de Hugues Capet, bâtit le premier en

Plus en détail

Mardi 3 avril 2012, la Sous-Commission

Mardi 3 avril 2012, la Sous-Commission 02 - Ouverture du nouveau pôle de loisirs et de commerces Lyon Confluence - Mardi 3 avril 2012, la Sous-Commission Départementale de Sécurité (SCDS) délibérait au terme d une visite technique du site de

Plus en détail

L a marine recrute et forme 3000 marins par an

L a marine recrute et forme 3000 marins par an L a marine recrute et forme 3000 marins par an dossier de presse le recrutement de la marine nationale SOMMAIRE Introduction page 1 La Marine, un besoin constant de recrutement page 2 ETRE MARIN page 3

Plus en détail

Assemblées Générales. (Extraordinaire et Ordinaire) Lundi 8 juin 2015 Rochefort Palais des Congrès Espace Pierre Loti

Assemblées Générales. (Extraordinaire et Ordinaire) Lundi 8 juin 2015 Rochefort Palais des Congrès Espace Pierre Loti Assemblées Générales (Extraordinaire et Ordinaire) Lundi 8 juin 2015 Rochefort Palais des Congrès Espace Pierre Loti A la mémoire de nos amis Robert FOURNEL Jean-Pierre RENAUDEAU Ex-administrateurs de

Plus en détail

École de Santé des Armées. Édition 2014-2015

École de Santé des Armées. Édition 2014-2015 1 Le service de santé des armées : «Une force au service des hommes» Le service de santé (SSA) assure, en toutes circonstances, le soutien médical des forces armées (Terre, Air, Marine) et de la Gendarmerie.

Plus en détail

Métiers de la filière Droit. Recrutements dans les écoles de formation professionnelle

Métiers de la filière Droit. Recrutements dans les écoles de formation professionnelle Recrutement à bac Agent de recherches privées Institut de formation d agents de recherches IFAR Montpellier http://www.ifarinfo.com/ Formation préparatoire de 450h à la formation de l IFAR 3500 Clerc d

Plus en détail

23 au 25 avril 2010 École secondaire Le tandem boisé VICTORIAVILLE

23 au 25 avril 2010 École secondaire Le tandem boisé VICTORIAVILLE DATE LIMITE D INSCRIPTION 15 JANVIER 2010 Concours Solistes et petits ensembles de la FHOSQ 10 e édition 23 au 25 avril 2010 École secondaire Le tandem boisé VICTORIAVILLE PLUS DE 50 000$ EN BOURSES *

Plus en détail

La Défense Aérienne. «Ensemble, préservons notre plaisir de voler!» «Pyramide interministérielle» de sûreté

La Défense Aérienne. «Ensemble, préservons notre plaisir de voler!» «Pyramide interministérielle» de sûreté Le 11 septembre 2001, des terroristes ont ébranlé la puissance américaine. Le détournement d avions civils à fin d arme de destruction massive a ainsi marqué une rupture à l échelle mondiale, bouleversant

Plus en détail

MATA GANGA ORCHESTRA. Conférence de presse. lundi 18 février à 11h

MATA GANGA ORCHESTRA. Conférence de presse. lundi 18 février à 11h Conférence de presse lundi 18 février à 11h Grand Cahors - 72, rue Wilson, 46000 Cahors - www.grandcahors.fr Service Communication - tel : + 33 (0)5 65 20 89 45 - fax : +33 (0)5 65 20 89 01 - acastelgay@grandcahors.fr

Plus en détail

I L ATTRIBUTION DE DIPLOMES D HONNEUR DE PORTE-DRAPEAU

I L ATTRIBUTION DE DIPLOMES D HONNEUR DE PORTE-DRAPEAU I L ATTRIBUTION DE DIPLOMES D HONNEUR DE PORTE-DRAPEAU Créé par arrêté ministériel du 26 juillet 1961, le diplôme d honneur de porte-drapeau est refondé par l arrêté du 13 octobre 2006, publié au journal

Plus en détail

Prévenir la récidive des mineurs

Prévenir la récidive des mineurs Prévenir la récidive des mineurs Le parcours individualisé réparation citoyenneté à la préfecture de Police LE «PARCOURS INDIVIDUALISÉ RÉPARATION CITOYENNETÉ» EN 8 QUESTIONS Pourquoi un parcours individualisé

Plus en détail

LA RESERVE DANS LES PREPARATIFS DU 14 JUILLET

LA RESERVE DANS LES PREPARATIFS DU 14 JUILLET RESERVE OPERATIONNELLE ET CITOYENNE LA LETTRE D INFORMATION BIMESTRIELLE DE LA DELEGATION AUX RESERVES DE L ARMEE DE TERRE POUR TOUT CONNAITRE SUR L ACTUALITE DE LA RESERVE TERRE...OU PRESQUE! LA RESERVE

Plus en détail

Fiche Pédagogique. Le 14 juillet. Par Karine Trampe. Sommaire : Tableau descriptif. 2 Fiche élève.. 3-5 Fiche professeur..

Fiche Pédagogique. Le 14 juillet. Par Karine Trampe. Sommaire : Tableau descriptif. 2 Fiche élève.. 3-5 Fiche professeur.. Fiche Pédagogique Le 14 juillet Par Karine Trampe Sommaire : Tableau descriptif. 2 Fiche élève.. 3-5 Fiche professeur.. 6 Transcription 7 Sources 8 1 Tableau descriptif Niveau A2 Descripteur CECR, compréhension

Plus en détail

Hugues REINER. Chef d Orchestre. Musical Team Building

Hugues REINER. Chef d Orchestre. Musical Team Building Hugues REINER Chef d Orchestre 3 Propositions à choisir pour vos séminaires. Après les succès extraordinaires régulièrement obtenus dans les entreprises suivantes Musical Team Building Nous avons pensé

Plus en détail

Tableau synoptique de l offre de formation à Sciences Po Aix-en-Provence

Tableau synoptique de l offre de formation à Sciences Po Aix-en-Provence à Sciences Po Aix-en-Provence Délivrance diplôme IEP et/ou Diplôme IEP et 00 crédits M 0 crédits M M 80 crédits MASTER D ÉTUDES POLITIQUES. spécialités au choix : En noir : parcours professionnel / en

Plus en détail

La CNMSS solidaire de votre santé www.cnmss.fr

La CNMSS solidaire de votre santé www.cnmss.fr La CNMSS solidaire de votre santé www.cnmss.fr 12 avril 1949 Création du régime de sécurité sociale des militaires et de la CNMSS. Octobre 1949 Création des sections de paiement pour les armées Air, Gendarmerie,

Plus en détail

QUELQUES PROPOSITIONS POUR EVALUER LES PRATIQUES MUSICALES AU CYCLE 3. Didier Louchet CPEM

QUELQUES PROPOSITIONS POUR EVALUER LES PRATIQUES MUSICALES AU CYCLE 3. Didier Louchet CPEM QUELQUES PROPOSITIONS POUR EVALUER LES PRATIQUES MUSICALES AU CYCLE 3 Didier Louchet CPEM Les textes officiels L éducation musicale s appuie sur des pratiques concernant la voix et l écoute : jeux vocaux,

Plus en détail

Communiqué 11ème Carnaval des Alpes à Gap Thème «Les insectes et le potager» Mercredi 29 Février 2012

Communiqué 11ème Carnaval des Alpes à Gap Thème «Les insectes et le potager» Mercredi 29 Février 2012 Communiqué 11ème Carnaval des Alpes à Gap Thème «Les insectes et le potager» Mercredi 29 Février 2012 Le collectif carnaval et la ville de Gap organisent le Carnaval des Alpes le mercredi 29 Février 2012.

Plus en détail

Chœur de l Orchestre de Paris 191 boulevard Sérurier, 75935 Paris Cedex 19

Chœur de l Orchestre de Paris 191 boulevard Sérurier, 75935 Paris Cedex 19 Chœur de l Orchestre de Paris 191 boulevard Sérurier, 75935 Paris Cedex 19 Téléphone : 01-56-35-12-15 Mail : chœur@orchestredeparis.com Merci de vous intéresser à nos activités! Le Chœur d adultes de l

Plus en détail

Catalogue des contrats et des stages. Armées - Jeunesse

Catalogue des contrats et des stages. Armées - Jeunesse Catalogue des contrats et des stages Armées - Jeunesse 2011 Selection pour le domaine : Hygiene Santé et sécurité du travail (12 stages) Publié le 15/09/2011 Stage Marine nationale Référence CAJ/EMM/1539

Plus en détail

écriture composition, arrangement, orchestration

écriture composition, arrangement, orchestration écriture composition, arrangement, orchestration objectifs Le CNSMD de Lyon est un lieu de formation pour les jeunes artistes se destinant aux métiers référencés de la musique et de la danse. En ce qui

Plus en détail

La formation et la carrière des Candidats Militaires de Réserve (CMR) - Nouvelle mouture

La formation et la carrière des Candidats Militaires de Réserve (CMR) - Nouvelle mouture La formation et la carrière des Candidats Militaires de Réserve (CMR) - Nouvelle mouture La Réserve est une composante essentielle pour l exécution des missions des Forces armées dans le cadre de nos obligations

Plus en détail

Mon futur métier. - Description du métier de gardien de la paix : http://www.blog-police-recrutement.com./

Mon futur métier. - Description du métier de gardien de la paix : http://www.blog-police-recrutement.com./ Mon futur métier 1. Quels sont les différents grades de gardien de la paix? 2. Quelles sont les conditions de travail? 3. Quels sont les services d affectation? 4. Quelles sont les qualités requises? 5.

Plus en détail

«Enjeux de sécurité dans la Méditerranée de demain : une union entre les deux rives?».

«Enjeux de sécurité dans la Méditerranée de demain : une union entre les deux rives?». Direction des activités internationales 6 ème Session internationale euro-méditerranéenne du 13 au 20 février 2008 «Enjeux de sécurité dans la Méditerranée de demain : une union entre les deux rives?».

Plus en détail

Bulletin officiel n 33 du 12 septembre 2013

Bulletin officiel n 33 du 12 septembre 2013 http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr Bulletin officiel n 33 du 12 septembre 2013 SOMMAIRE Organisation générale Administration centrale du MEN et du

Plus en détail

Jeudi 8 mai 2014. Il y a 69 ans, l Allemagne hitlérienne capitulait.

Jeudi 8 mai 2014. Il y a 69 ans, l Allemagne hitlérienne capitulait. Jeudi 8 mai 2014 Cérémonie patriotique / Parvis de l Hôtel de Ville Discours de Karl Olive, Maire de Poissy, Conseiller général des Yvelines Monsieur le Ministre, Monsieur le Préfet, Madame la Conseillère

Plus en détail

Les Principes fondamentaux

Les Principes fondamentaux Les Principes fondamentaux DU MOUVEMENT INTERNATIONAL DE LA CROIX-ROUGE ET DU CROISSANT-ROUGE Christoph von Toggenburg/CICR Les Principes fondamentaux du Mouvement international de la Croix-Rouge et du

Plus en détail

CAMPAGNE DE FINANCEMENT PARTICIPATIF DU PREMIER EP DE NUNO RESENDE WWW.KISSKISSBANKBANK.COM /NUNO -RESENDE -ENREGISTREMENT -EP

CAMPAGNE DE FINANCEMENT PARTICIPATIF DU PREMIER EP DE NUNO RESENDE WWW.KISSKISSBANKBANK.COM /NUNO -RESENDE -ENREGISTREMENT -EP CAMPAGNE DE FINANCEMENT PARTICIPATIF DU PREMIER EP DE NUNO RESENDE WWW.KISSKISSBANKBANK.COM /NUNO -RESENDE -ENREGISTREMENT -EP CAMPAGNE DE FINANCEMENT PARTICIPATIF DU PREMIER EP DE NUNO RESENDE LANCEMENT

Plus en détail

Sciences Po Paris. Collège universitaire

Sciences Po Paris. Collège universitaire Sciences Po Paris Collège universitaire 1. Qu est-ce que Sciences Po? 1. Les formations: le Bachelor et les Masters 1. Les procédures de candidature 1. Les droits de scolarité et les bourses d études discussion

Plus en détail

ERIC FRECHON. La cuisine pour un vélo, cela semble bien surprenant. Et pourtant, c est bien pour cela qu Eric Frechon est arrivé aux fourneaux.

ERIC FRECHON. La cuisine pour un vélo, cela semble bien surprenant. Et pourtant, c est bien pour cela qu Eric Frechon est arrivé aux fourneaux. Roméo Balancourt Roméo Balancourt ERIC FRECHON Portrait d un homme Portrait d un Chef La cuisine pour un vélo, cela semble bien surprenant. Et pourtant, c est bien pour cela qu Eric Frechon est arrivé

Plus en détail

Contributions de la FEP au développement du sport : Enjeux et propositions

Contributions de la FEP au développement du sport : Enjeux et propositions Contributions de la FEP au développement du sport : Enjeux et propositions Contributions de la FEP au développement du sport : Enjeux et propositions Présentation Rassemblant les syndicats et associations

Plus en détail

I/ Les entrées triomphales

I/ Les entrées triomphales DÉCEMBRE 1918 En décembre 1918, l armistice est prolongé. La guerre est bel et bien terminée. Les manifestations de joie se répandent dans les villes des pays alliés, notamment dans les villes qui ont

Plus en détail

Aéroport Marseille Provence Réunion du Conseil de Surveillance 12 septembre 2014 ALB/DG

Aéroport Marseille Provence Réunion du Conseil de Surveillance 12 septembre 2014 ALB/DG Aéroport Marseille Provence Réunion du Conseil de Surveillance 12 septembre 2014 ALB/DG A l occasion de sa première réunion, le Conseil de Surveillance de la société Aéroport Marseille Provence nomme les

Plus en détail

Décret 2002-628 du 25 Avril 2002 modifié pris pour l application de la loi 2002-5 du 4 Janvier 2002 relative aux musées de France

Décret 2002-628 du 25 Avril 2002 modifié pris pour l application de la loi 2002-5 du 4 Janvier 2002 relative aux musées de France Décret 2002-628 du 25 Avril 2002 modifié pris pour l application de la loi 2002-5 du 4 Janvier 2002 relative aux musées de France TITRE I er : HAUT CONSEIL DES MUSEES DE FRANCE Art. 1 er. - Le Haut Conseil

Plus en détail

Ils sont trois. Ils ne se connaissent pas. Ils ont quitté la France pour s installer à Londres.

Ils sont trois. Ils ne se connaissent pas. Ils ont quitté la France pour s installer à Londres. Ils sont trois. Ils ne se connaissent pas. Ils ont quitté la France pour s installer à Londres. Charles, l avocat, François, l écrivain, Jean- Christophe, le trader, déçus par leur patrie et malheureux

Plus en détail

plus de 150 ans après Hector BERLIOZ, plus de 50 ans après Charles KOECHLIN ou Nikolaï RIMSKI-KORSAKOV, et quelques années après un long travail,

plus de 150 ans après Hector BERLIOZ, plus de 50 ans après Charles KOECHLIN ou Nikolaï RIMSKI-KORSAKOV, et quelques années après un long travail, plus de 150 ans après Hector BERLIOZ, plus de 50 ans après Charles KOECHLIN ou Nikolaï RIMSKI-KORSAKOV, et quelques années après un long travail, Les éditions ont le plaisir de vous présenter, enfin en

Plus en détail

Les pratiques de gestion des ressources humaines et de formation

Les pratiques de gestion des ressources humaines et de formation Observatoire de l emploi, des métiers et des compétences de la fonction publique territoriale Les pratiques de gestion des ressources humaines et de formation Décembre 2010 Rapport sur la mise en œuvre

Plus en détail

Le droit d espérer. Didier Chastagnier

Le droit d espérer. Didier Chastagnier Février 2013 MULHOUSE STRASBOURG COLMAR Notre mission, plus que jamais, grâce à vous: Donner à chaque enfant le droit d être un enfant Le droit d espérer Chers Amis d Action Quartiers C est une joie pour

Plus en détail

Concours Solistes et petits ensembles

Concours Solistes et petits ensembles Date limite d inscription 13 JANVIER 2012 Concours Solistes et petits ensembles de la FHOSQ 20 au 22 avril 2012 École secondaire Le boisé de Victoriaville 12e édition Plus de 20 000$ en bourses * * en

Plus en détail

Camps d été 2012 1 20/02/2012

Camps d été 2012 1 20/02/2012 Camps d été 2012 1 Introduction Descriptions des cours Tableau sommaire Documentations et délais 2 Instruction générale (CIG) Introduit à la vie de camp et expose au divers champs d intérêt du programme.

Plus en détail

DIAP ORT Villiers-le-Bel Robert Blum

DIAP ORT Villiers-le-Bel Robert Blum DIAP ORT Villiers-le-Bel Robert Blum Comment utiliser Diap ORT? Deux entrées possibles Par le bouton «Diap ORT» : vous accédez à la 1ère page de la présentation de l établissement. Par les boutons thématiques

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 13 du 14 mars 2014. PARTIE PERMANENTE Administration Centrale. Texte 3

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 13 du 14 mars 2014. PARTIE PERMANENTE Administration Centrale. Texte 3 BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES Édition Chronologique n 13 du 14 mars 2014 PARTIE PERMANENTE Administration Centrale Texte 3 PROTOCOLE D'ACCORD portant sur la mise en œuvre d une information générale sur

Plus en détail

Enregistrement des titres et diplômes du ministère de la défense. Répertoire National des Certifications Professionnelles

Enregistrement des titres et diplômes du ministère de la défense. Répertoire National des Certifications Professionnelles Enregistrement des titres et diplômes du ministère de la défense au Répertoire National des Certifications Professionnelles TITRES DEFENSE INSCRITS AU RNCP Liste des titres homologués ou enregistrés Edition

Plus en détail

s engage aux côtés de 6 associations dans le domaine de la solidarité dédiée à l enfance

s engage aux côtés de 6 associations dans le domaine de la solidarité dédiée à l enfance s engage aux côtés de 6 associations dans le domaine de la solidarité dédiée à l enfance L enfance au cœur de nos actions. La Fondation 29 Haussmann a retenu pour thème la lutte contre la rupture du lien

Plus en détail

1 seul concours, le 22 avril 2015

1 seul concours, le 22 avril 2015 1 seul concours, le 22 avril 2015 10 écoles de commerce et de management international ouvertes aux bacheliers et futurs bacheliers Diplômes visés par le Ministère de l Enseignement Supérieur Un accès

Plus en détail

(traduit de l anglais) Bruxelles, le

(traduit de l anglais) Bruxelles, le MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET EUROPÉENNES Protocole Sous-Direction de la Logistique et de l'interprétation-traduction Département de la Traduction 57, boulevard des Invalides 75700 Paris : (33-1)

Plus en détail

Les symboles français

Les symboles français Fiche Pédagogique Les symboles français Par Karine Trampe Sommaire : Tableau descriptif 2 Fiche élève. 3-4 Fiche professeur.5-6 Transcription.7 Sources. 8 1 Tableau descriptif Niveau A2 Descripteur CECR,

Plus en détail

APPEL A LA RECONNAISSANCE DU PATRIMOINE CULTUREL IMMATÉRIEL EN BRETAGNE

APPEL A LA RECONNAISSANCE DU PATRIMOINE CULTUREL IMMATÉRIEL EN BRETAGNE 1 APPEL A LA RECONNAISSANCE DU PATRIMOINE CULTUREL IMMATÉRIEL EN BRETAGNE Nous, signataires, acteurs culturels en Bretagne, individuels et associations, demandons aux élus et institutionnels de soutenir

Plus en détail

2 - Être Marin. 3 - Être Marin

2 - Être Marin. 3 - Être Marin 2 - Être Marin 3 - Être Marin 2 - Être Marin 3 - Être Marin Nom : Prénoms : Date d'engagement : Matricule : 6 - Être Marin Être marin 5 - Être Marin I Être marin Etre marin, c est un mode de vie Le marin

Plus en détail

re Pa entre-ville Mondeé Renseignements : service Citoyenneté / Tél.: 01 47 32 67 26 service Commerce / Tél.: 01 47 32 66 56

re Pa entre-ville Mondeé Renseignements : service Citoyenneté / Tél.: 01 47 32 67 26 service Commerce / Tél.: 01 47 32 66 56 bre m e c é du 5 d r vie n a j 4 au re i o n i t Pa entre-ville en c l i e Ru l ë e fêt No March du Mondeé Place d e l Égli 12, 13, 14 se décemb re 2014 Renseignements : service Citoyenneté / Tél.: 01

Plus en détail

Livret du jeune spectateur

Livret du jeune spectateur Page1 Livret du jeune spectateur NOM : PRENOM : CLASSE : ETABLISSEMENT : PROFESSEUR DATE DE L'OPERA / DU CONCERT : LIEU DE L'OPERA / DU CONCERT : Page2 AVANT D'ALLER AU CONCERT / A L'OPERA : SE PREPARER

Plus en détail

5/AG/2 ARCHIVES DE LA PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE SOUS GEORGES POMPIDOU

5/AG/2 ARCHIVES DE LA PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE SOUS GEORGES POMPIDOU 5/AG/2 ARCHIVES DE LA PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE SOUS GEORGES POMPIDOU (1 242 articles) Cette sous-série n apparaît pas dans le tome V de l État général des fonds des Archives nationales. Intitulé : ARCHIVES

Plus en détail

Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE)

Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE) Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE) Février 2008 SOMMAIRE Communiqué de presse de synthèse... 3 1. Le Bureau d accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE)........

Plus en détail

Devenez expert en éducation. Une formation d excellence avec le master Métiers de l Enseignement, de l Education et de la Formation

Devenez expert en éducation. Une formation d excellence avec le master Métiers de l Enseignement, de l Education et de la Formation Institut Universitaire de Formation des Maîtres Université de Provence - Aix-Marseille Université 20 ans d expérience dans la formation des professionnels dans les métiers de l enseignement, de l éducation

Plus en détail

Assistance en escale au féminin

Assistance en escale au féminin Assistance en escale au féminin Un projet mené de octobre 2013 à juin 2014 avec la Région Ile de France et la Fédération Nationale de l Aviation Marchande Assistance en escale au féminin Sommaire Synthèse

Plus en détail

Élèves de 4 ème au collège : les poursuites d'études possibles

Élèves de 4 ème au collège : les poursuites d'études possibles Collège Balzac CIO de Gagny Élèves de 4 ème au collège : les poursuites d'études possibles Il existe quelques solutions pour des élèves en difficultés importantes au collège ou qui souhaitent avoir un

Plus en détail

Journées européennes du patrimoine 2014 20 et 21 septembre 2014

Journées européennes du patrimoine 2014 20 et 21 septembre 2014 Journées européennes du patrimoine 2014 20 et 21 septembre 2014 Thème : Patrimoine culturel, patrimoine naturel Ile-de-France Ivry-sur-Seine ECPAD (Etablissement de communication et de production audiovisuelle

Plus en détail

Communiqué de Presse

Communiqué de Presse Communiqué de Presse Le 23 juillet 2015 «UNE HISTOIRE D AMBITION» : LA NOUVELLE CAMPAGNE DE MARQUE HSBC «UNE HISTOIRE D AMBITION» : LA NOUVELLE CAMPAGNE DE MARQUE HSBC La nouvelle campagne de marque HSBC

Plus en détail

DOSSIER D INSCRIPTION 2013-2014 Université de Nice Sophia-Antipolis / CNRR Nice

DOSSIER D INSCRIPTION 2013-2014 Université de Nice Sophia-Antipolis / CNRR Nice DOSSIER D INSCRIPTION 2013-2014 Université de Nice Sophia-Antipolis / CNRR Nice RÉSERVÉ À L ADMINISTRATION o Reçu le o Traité/Convoqué L i c e n c e d e M u s i q u e - P a r c o u r s m u s i c a l e

Plus en détail

Le hautbois sera dans tous ses états et donnera cette année une couleur spéciale au congrès.

Le hautbois sera dans tous ses états et donnera cette année une couleur spéciale au congrès. DOSSIER EXPOSANTS «Rien de grand n est possible sans la participation de tous!» Winston Churchill La ville de Pau est à l honneur en accueillant le 16ème Congrès de l Association Française du Hautbois.

Plus en détail

Les diplômes. Session 2008

Les diplômes. Session 2008 note d informationdécembre 09.28 À la session 2008, 444 0 diplômes de l enseignement professionnel des niveaux IV et V ont été délivrés en France par le ministère de l Éducation nationale. Ce nombre atteint

Plus en détail