Les nouveaux mercenaires de Noël

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les nouveaux mercenaires de Noël"

Transcription

1 RUE DE SOLFERINO Plongée au cœur du PS Pages 12 et JEUDI 26 NOVEMBRE upbybg N (LP/JEAN-BAPTISTE QUENTIN.) En studio avec Christophe Maé Page 36 COMMERCE Les nouveaux mercenaires de Noël C est la dernière arme des grandes enseignes. Les magasins éphémères débarquent en France pour les fêtes de fin d année, parfois au détriment des petits commerces. Pages 2 et 3 Polanski bientôt AC MILAN - OM 1-1 Marseille plein de regrets Page 17 libéré Publicité LES BONNES AFFAIRES SONT EN LIGNE Détenu en Suisse depuis deux mois, le cinéaste devrait rapidement sortir. Arrêté pour une affaire de mœurs vieille de trente-deux ans, il s acquittera d une caution de 3 millions d'euros. Page 14 (CERRETI/OLYMPIA/SIPA.) Véhicule d occasion de faible kilométrage PARIS15 e PARIS14 e PARIS19 e BEZONS(95) CITROËN FÉLIX FAURE THIAIS(94) COIGNIERES(78) LIMAY(78)

2 LE FAIT DU JOUR Ces nouvelles boutiques qui C est la dernière mode venue des Etats-Unis : les boutiques éphémères débarquent en France. Elles attirent les foules. Au risque de faire des dégâts chez leurs concurrents. OUR TROUVER de nouveaux moyens de séduire le consommateur et le convaincre de des- Pserrer les cordons de sa bourse, les commerçants redoublent d imagination. Leur dernière trouvaille? La boutique éphémère. Importé des Etats-Unis, le concept est simple : un lieu de vente provisoire qui peut durer de quelques semaines à plusieurs mois. Et met en avant, dès l ouverture, sa date de fermeture. L objectif : donner un sentiment d urgence au consommateur pour l inciteràse«lâcher». Ces boutiques Kleenex s ouvrent à l occasion, par exemple, de périodes de forte affluence comme Noël, ou du lancement d un nouveau produit. Elles sont aussi l occasion pour les marques de tester le marché. Ce fut le cas le cas du japonais Uniqlo avec sa boutique temporaire dans le quartier branché du Marais, à Paris, avant l ouverture définitive de sa boutique près de l Opéra. «Le point de vente reste l endroit par excellence où le lien se noue avec les clients», explique Thierry Bisseliches, qui a fondé, en avril 2009, My Pop Up Store, une société qui propose des concepts de boutiques éphémères clé en main. «Çaprofite à tout le monde» «Lacriseaétéunaccélérateur» GUY-NOËL CHATELIN, associé chez OC&C, cabinet de conseil OUR CET EXPERT, ce nouveau type P de distribution alimente la consommation en soutenant les achats d impulsion. Comment est né le concept de ventes éphémères? Guy-Noël Chatelin. Ce phénomène vient des Etats-Unis, où il s est développé ces dernières années. La crise lui a donné un vrai coup d accélérateur. Beaucoup de locaux commerciaux se sont retrouvés vides et leurs propriétaires se sont dit qu il CESSON (SEINE-ET-MARNE), LE 10 NOVEMBRE. Pour les fêtes de fin d année, des magasins temporaires se créent, comme cette boutique de jouets, au risque de faire des dégats chez les concurrents. (LP/MARINE LEGRAND.) «La surenchère qu on observe de magasins toujours plus grands coûte très cher, poursuit-il, alors que l investissement dans un lieu transitoire est moins élevé.» Encore réservé à la capitale, le phénomène devrait bientôt s étendre à toute la France. Des magasins éphémères d une grande marque de maillot de bain vont ainsi voir le jour dans les stations balnéaires l été prochain. La tendance s annonce durable si l on observe ce qui se passe de l autre côté de l Atlantique où le shopping est une distraction à l égal de la télévision. Pour certains commerçants indépendants, la concurrence soudaine de ces enseignes surgissant du néant peut être redoutable (voir ci-contre). Mais dans l ensemble, elles sont plutôt bien accueillies. «Une boutique (DR.) quicréedel animationprofiteàtout lemonde»,confirmethierrybisseliches. Le phénomène pourrait d autant mieux fleurir dans l Hexagone que les Français n ont pas déserté les magasins. Pour preuve : la bonne tenuedelaconsommationdesménages qui a encore augmenté de 1,1 % en octobre. Bénédicte Alaniou étaitpréférabledelouerpourunecourte durée que pas du tout. Certains commerçants peuvent ainsi tester leur projet sans prendre trop de risques. Mais certaines enseignes lancent ce genre de boutique régulièrement. Les objectifs poursuivis peuvent être très différents d une enseigne à l autre. Quels sont-ils? On trouve d abord les «guérilla stores». L idée est de profiter d une période clé, comme Noël, pour s installer dans unezonedechalandiseoùilyaunpotentielpourfaire un maximum de volume. C est ce que fait Toys R Us à Boissénart (Seine-et-Marne). Il y a ensuite des magasins opportunistes qui surfent sur un événement en se plaçant à des endroits stratégiques, comme la boutique Michael Jackson. Enfin, pour certains, l objectif n est pas nécessairement de vendre mais plutôt de se rapprocher des consommateurs et d augmenter leur notoriété. Microsoft pour faire la promotion de Windows 7 n a pas hésitéàouvrirunespacededémonstration en plein Paris. «Des investissements relativement limités avec un fort impact en notoriété» La rentabilité est-elle au rendez-vous? Aujourd hui, les marques doivent multiplier les accès aux consommateurs. Le concept permet des investissements relativement limités on crée juste un décor avec à la clé un fort impact en notoriété et en publicité. Un fabricant américain d aliments pour animaux a investi dansuneboutiqueéphémèreànewyork.il estime qu elle lui a rapporté l équivalent d une campagne de publicité de 10 millions d euros. Ces magasins éphémères font parler d eux, attirent les consommateurs et favorisent les achats d impulsion qui ont tendance à se raréfier fortement dans cette période de crise. Propos recueillis par B.A. La location de courte durée est prévue dans le Code du commerce.«cetypedebailnedoitpas dépasser vingt-quatre mois, explique M e Marc Sebrier, du cabinet Schmitt et Associés. Le contrat prévoit toujoursprécisémentladuréedelocation.» Certains propriétaires ne louent leur emplacement que pour unecourtedurée.«c estpossible s ils ont un très bon emplacement qui ne nécessite pas un investissement lourd», précise M e Sebrier. CE QUE DIT LA LOI MOT DU JOUR Pop up store E MOT ANGLAIS C (de «pop up» : en relief et «store» : boutique) vient des livres pour enfants où l image se déplie en trois dimensions. Il désigne les magasins éphémères, un phénomène né aux Etats-Unis et au Canada, et devenu très populaire au Japon. Ces points de vente ouvrent leurs portes avec une date de fermeture programmée. Les grandes marques, dans le luxe notamment, sont friandes de ces opérations qui créent l événement et attirent de nouveaux clients. Mais ces boutiques peuvent aussi être liées à un pic saisonnier de ventes, permettre une opération de déstockage ou faire connaître un nouveau produit. Les fédérations professionnelles plutôt favorables ACEàcephénomènenou- F veau des magasins éphémères, les différentes fédérations professionnelles semblent plutôt favorables. «Ces magasins ont surtout vocation à créer une animation commerciale, explique Claude Boulle, l un des responsables de l Union du commerce de centre ville (UCV). Dans de nombreuses communes au moment des fêtes, il existe des marchés de Noël. Ces manifestations attirent généralement un large public et finalement tous les commerçants aux alentours en profitent. Souvent ces magasins éphémèresvendentdesproduits en exclusivité que l on ne trouve pas ailleurs. Donc, il n y a pas forcément de concurrence.» Proche de cette vision, l Union professionnelle artisanale demande néanmoins que ces magasins éphémères respectent les mêmes règles sociales envers les salariés. Charles Melcer, le patron de la Fédération de l habillement, lui, est plus prudent. «Pour le moment, ce système est peu développé. Mais, s il se généralise dans les prochains mois, cela pourrait devenir problématique surtout en période de crise économique. Forcément, l arrivée d un nouveau concurrent dans un quartier réduit un peu la part du chiffre d affaires pour les autres. Or, si par opportunisme, un magasin éphémère arriveàunepériodedefortedemande comme au moment des soldes ou des fêtes pour prendre une grosse part du gâteau, il est probable qu il y aura des grincements de dents.» G.Z. L activité du magasin doit obéir aux critères spécifiés dans le bail. Au-delà de vingt-quatre mois, le bail bascule automatiquement en bail statutaire, plus connu sous l appellation de «3-6-9». Signé pour neuf ans, ce contrat permet au commerçant d y mettre fin tous les trois ans. Au bout de neuf ans, si le propriétaire veut récupérer la boutique, il doit verser à son locataire une indemnité proportionnelle au préjudice subi. 2 ACTUALITES pages 2 à 16. SPORTS pages 17 à 25. ANNONCES - CARNET pages 26 à 31. SPORT HIPPIQUE pages 32 à 35. SPECTACLES- TELE pages 36 à 42. JEUX page 43. METEO page 44. LOTO page 10. INFORMATIONS DEPARTEMENTALES cahier central. 2 JEUDI JEUDI 26 26NOVEMBRE NOVEMBRE2009

3 LE FAIT DU JOUR révolutionnent le shopping Un concept qui fait des émules OLYMPIA (PARIS IX e ), HIER. A l occasion de la sortie de «This Is It», un point vente propose desproduitsàl effigiedemichaeljackson. (LP/ALAIN AUBOIROUX.) Michael Jackson tient boutique à l Olympia Vingt modèles exclusifs de tee-shirts, des casquettes, des tasses, des boucles de ceinture La boutiqueouvertele28octobredanslehalldel Olympia (Paris IX e ),estuntempledédiéàl effigiedemichael Jackson, décédé le 25 juin. Elle fermera ses portes en février prochain. Propriétaire des droits dérivés de la star et de cette célèbre salle de spectacle parisienne, Universal Music a choisi d installer cet espace pour accompagner la sortie de «Michael Jackson s This Is It», le film des dernières répétitions de Bambi avant sa mort. «Nous répondons à une forte demande des fans, quiontainsiunlieuderencontresàparis»,explique Manuel Gadais chez Universal Music France. En fait, il fallait trouver un moyen d écouler les millions de produits fabriqués en vue de la tournée mondiale que préparait le chanteur. Une boutique du même type est installée à Londres, en marge d une exposition qui lui est consacrée. Les objets sont vendus ente 15 et 45. La maison de disques ne communique aucun chiffre, ni sur l investissement nécessaire ni sur les ventes. Mais, fort de cette première expérience, Universal Music compte bien étendre ce concept à d autres artistes. «Nous détenons 80 % du marché du merchandising (produits dérivés) musical, dont des icônes commedavidbowieoulesdoors,précisemanuel Gadais. Pourquoi pas une boutique multi-artistes?» PLACE BEAUVAU (PARIS VIII e ). Jusqu à début 2010, les fashionistas pourront s en mettre plein les yeux dans la boutique éphémère de Prada qui rend hommage aux ponts de Paris. (DR.) Le somptueux hommage de Prada à Paris Pour ne pas risquer de perdre les fidèles clients de sa boutique du faubourg Saint- Honoré (Paris VIII e ), en rénovation, Prada n a pas lésiné. La luxueuse marque de prêt-àporter italien a ouvert le 22 juillet un point de vente provisoire à 600 m de là, place Beauvau (Paris VIII e ). Il fermera début 2010 dès la fin des travaux. Un décor rendant hommage aux ponts de Paris a été spécialement créé et un sac en édition limitée a été fabriqué à dix exemplaires pour attirer les folles de mode et créer l événement autour de cette boutique de substitution. Galerie d art vend foie gras Foie gras et peintures, c est le cocktail étonnant choisi par Véronique Segaud pour Passion victim, l espace éphémère qu elle a ouvert le 12 novembre dans la très commerçante rue Marcadet (Paris XVIII e ). «On lève le rideau pour six semaines avec les verrines de R. Junca, fabriquées artisanalement, et les toiles, spécialement composées par un artiste spécialisé dans le trompe-l œil», explique cette chef d entreprise qui dirige une société de promotion de produits alimentaires. «Mon but, c est de créer l événement et d apporter un autre concept dans le quartier. Les autres commerçants sont ravis et m ont très bien accueillie.» Microsoft fête Noël au Windows café Rendre Windows 7 sympathique, telle est la mission dévolue au lieu ouvert par Microsoft en plein cœur de la capitale, boulevard de Sébastopol (Paris I er ). Inauguré le 22 octobre, date du lancement mondial du dernier-né des logiciels du géant américain de l informatique, le Windows Café accueillera le grand public jusqu à fin décembre. Au menu, café et smoothie, feu de cheminée et cinq espaces permettant de jouer, «chatter», suivre des ateliers ou prendre conseil auprès des spécialistes à la disposition des utilisateurs. B.A. «Toys R Usm atué» BERTRAND POULMAIRE, propriétaire d un magasin JouéClub à Savigny-le-Temple, voisin d un Toys R Us éphémère EST un véritable acte de piratage, une guerre «Céclair de deux mois où l on se retire aussi vite qu on est arrivé!» Bertrand Poulmaire, 33 ans, propriétaire du magasin JouéClub de Savigny-le-Temple, près de Melun (Seine-et-Marne), ne décolère pas. La création d un magasin éphémère de l enseigne Toys R Us dans le centre commercial de Boissénart, à 1,5 km de distance, a plongé ses ventes dans le rouge. «Ils ont ouvert début novembre, avec presque deux semaines de retard sur ce qu ils annonçaient sur le catalogue car ils ont raté deux fois la commission de sécurité, fustige-t-il. Et nos ventes ont déjà plongé de 30 %.» Or dans ce secteur, plus de 50 % du chiffre d affaires est réalisé pendantlapériodedenoël.résultat: Bertrand Poulmaire mettra la clé sous la porte au mois de janvier : «Toys R Us m a tué.» Les neuf salariés,tousencdi,ontdéjàreçuleur lettre de licenciement économique. «J ai bien tenté de les reclasser chez des concurrents, notamment Picwic. Mais son propriétaire, David Balin, craint lui aussi des conséquences sur ses résultats.» «Il faut voir leur magasin pour le croire» pour une liquidation totale. «Le paradoxe, c est que Toys R Us nous a énormément influencés il y a trente ans quand ils sont arrivés sur le marché français. Ce sont eux qui nous ont montré que l on pouvait quitter les centres-villes et s installer en périphérie pour gagner de la place, et donc du stock et du service. Aujourd hui, ils font machine arrière en allant à l économie. Il faut voir leur magasin pour le croire.» Il est vrai qu une fois rendu sur place, le contraste est frappant. Niché au cœur du centre commercial dans un local qui tient plus de l entrepôt, Toys R Us Express ne brille pas par sa déco ou les services. Les jouets sont posés à même des palettes en bois et le froid polaire qui règne dans les rayons témoigne de l absence de chauffage. «C est une politique du court terme qui met en danger tout le secteur», conclut avec pessimisme le chef d entreprise. Erwan Benezet Propriétaire de deux autres magasins de la coopérative JouéClub, l un à Coulommiers, l autre à Montereau, Bertrand Poulmaire cherche juste à sauver les meubles, aujourd hui. Il s est donc fixé comme objectif d écouler un maximum de jouets (surles55000quecomptesonmagasin) avant la fin des fêtes. Un bon de réduction de 20 % sur tous les articles a été envoyé aux détenteurs d une carte fidélité. Puis il prati- l ouverture, début novembre, du Toys R Us éphémère, Bertrand SAVIGNY-LE-TEMPLE (SEINE-ET-MARNE), HIER. Depuis quera des prix cassés jusqu à - 70 % Poulmaireavusesventesplongerde30%.(LP/A. JOURNOIS.) JEUDI JEUDI 26 26NOVEMBRE NOVEMBRE

4 L ECONOMIE L ECONOMIE Un millier de sans-papiers en passe d être régularisés Le gouvernement a décidé d ouvrir sensiblement les critères de régularisation des travailleurs étrangers sans papiers. L UMP est rassurée. La gauche et les syndicats restent critiques. PARIS, HIER. Le ministre de l Immigration, Eric Besson, a annoncé la possible régularisation de travailleurs sans papiers. (AFP/F. GUILLOT.) QUATRE MOIS des élections régionales et pour répondre au mouvement de grève Ades travailleurs sans papiers entamé depuis six semaines, le gouvernement vient de lâcher un peu de lest. Hier, Eric Besson, ministre de l Immigration, a détaillé la circulaire d attribution des cartes de séjour temporaires à des salariés sans papiers qui a été envoyée aux préfets. Selon le ministre, cette circulaire pourrait déboucher sur la régularisation de étrangers. Si la loi sur l immigration, votée après la présidentielle de 2007, avait déjà introduit une possibilité de régularisation par le travail dans les secteurs dits «en tension» (manquant de personnel), cette circulaire apporte quelques précisions. Pour en bénéficier, les travailleurs sans papiers devront avoir été embauchés 4 Les syndicats dénoncent des critères «trop restrictifs» avant le mois de juillet Ils devront avoir «au moins cinq ans d ancienneté de séjour en France», un an d ancienneté dans l entreprise (CDI ou CDD) et une promesse d embauche de plus d un an. Les agents de sécurité pourront aussi être régularisés dans «une activité non soumise à agrément». De même, les intérimaires auront la possibilité de faire reconnaître des périodes d activité discontinues. «Casparcas» En revanche, les dossiers de nounous ou d aides à domicile travaillant au noir restent en suspens. Eric Besson a renvoyé la balle aux préfets pour une appréciation «au cas par cas». Selon le ministre, c est après plusieurs réunions avec les syndicats qu il se serait rendu compte qu il y avait «deux poids, deux mesures» SAINT-OUEN (SEINE-SAINT-DENIS), LE 18 NOVEMBRE. Des milliers de travailleurs sans papiers ont entamé un vaste mouvement de grève il y a plusieurs semaines. (LP/MATTHIEU DE MARTIGNAC.) nécessitant une harmonisation. Alors que les occupations des sans-papiers continuent de se poursuivre comme hier à Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne) dans une entreprise de nettoyage, les associations et les syndicats restent très sceptiques (voir ci-dessous). Les organisations qui doivent rencontrer le gouvernement dès demain juge peu «crédible» la futureloidestinéeàpartirdelafin 2010 à «systématiser et aggraver» les sanctions contre les entreprises faisant travailler des salariés sans titre de séjour. «Qu on punisse les chefs d entreprise, oui, mais arrêtons la démagogie. On dit on ferme une entreprise qui emploie des sans-papiers, mais quel est le résultat? Les salariés qui travaillent légalement dans cette entreprise sont aussi licenciés, c est stupide», a lancé François Chérèque, leader de la CFDT. Guillaume Zambaux ANNONCE de la possible régularisation de L travailleurs sans papiers a été plutôt fraîchement accueillie par les organisations syndicales hier. Selon François Chérèque, les critères de régularisation retenus par le gouvernement sont «trop restrictifs». Interrogé sur RMC, le secrétaire général de la CFDT a notamment regretté que les personnes concernées doivent justifier d une ancienneté sur le territoire d au moins cinq ans, alors que, l an dernier, «on avait à peu près trouvé un équilibre autour de trois ans». «On est en pleine hypocrisie, a-t-il ajouté. On a des salariés qui travaillent depuis plusieurs années, qui paient leurs impôts, leurs charges sociales, leur loyer, à qui on refuse de valider leur passage sur le territoire, alors qu ils occupent un emploi et qu on a besoin d eux.» De son côté, Force ouvrière a critiqué «une régularisation restreinte par des considérations économiques». Enfin, le SNU-TEF-FSU, principal syndicat d inspecteurs du travail, affirme que l annonce du gouvernement ne concerne «que les travailleurs sans papiers déclarés par leur employeur». Autrement dit, uniquement «ceux munis de bulletins de paye» et pas les travailleurs au noir «dissimulés» par leur patron. O.B. L immigration, un sujet cher à l UMP en période électorale ANS LA LUTTE contre l immi- D gration clandestine, le calendrier semble brusquement s accélérer et cela ne doit rien au hasard. A quatre mois des régionales, le gouvernement est décidé à «mettre le paquet» sur le sujet. Ce week-end, Xavier Darcos, ministre du Travail, a dégainé le premier en annonçant dans une interview à notre journal, des sanctions contre les entreprises employant des sans-papiers, les menaçant de «fermeture administrative». Au tour cette fois d Eric Besson d intervenir. Le ministre de l Immigration, qui animait hier soir à Paris le premier débat sur l identité nationale, vient d adresser aux préfets une nouvelle circulaire fixant les critères pour «l admission exceptionnelle au séjour des salariés étrangers». Tacle à gauche Des critères qui, selon lui, pourraient déboucher sur la régularisation de cinq cents à un millier de sans-papiers. Et pas plus. Car, lors de sa visite en Seine-Saint-Denis, mardi, Nicolas Sarkozy l a martelé de façon très claire : «Tant que je serai président de la République, je n accepterai pas une régularisation globale de ceux qui n ont pas de papiers.» Une réponse à la première secrétaire du PS qui s est prononcée pour une régularisation large (mais non massive) des travailleurs sans papiers. «OnaunechancefollequeMartine Aubry ait remis sur la table la régularisation des sans-papiers», s était d ailleurs réjoui le chef de l Etat devant les dirigeants de l UMP. Invité mardi, du «Talk Orange-le Figaro», Besson ne s est pas privé de tacler ses anciens camarades socialistes : «On retrouve les clivages entre les républicains et ceux que Jean-Pierre Chevènement appelait les sans-papiéristes.» Lafermetéaffichéedel Elyséeet du gouvernement sur l immigration et la sécurité vise d abord à rassurer l électorat traditionnel UMP, mais elle s adresse aussi aux anciens électeurs du FN séduits par Sarkozy en Il s agit d éviter en mars la poussée du Front national que les sondages annoncent à plus de 10 % dans plusieurs régions. Dénonçant une «grotesque gesticulation», Jean- MarieLePenironisesurle«grand retour de la campagne sarkozyste destinée à récupérer les voix du FN». Didier Micoine Votre journal devient interactif Réagissez en direct à cet article avec votre iphone Mode d emploi en page météo et sur notre site internet 4 JEUDI JEUDI 26 26NOVEMBRE NOVEMBRE2009

5 DU 26 AU 29 NOVEMBRE 2009* RCS PARIS B FRANPRIX HOLDING SA. Capital social : , rue Galilée PARIS. Société anonyme à directoire et conseil de surveillance. Imprimerie Nordis. Photos non contractuelles. Soit, plus de 100 d économies!** Le collecteur est disponible sur demande en caisse dans les magasins participants ou sur le site *Liste, jours et horaires d ouverture des magasins participant consultables sur **La valeur totale des 40 produits soumis à remboursement est de 114,74 euros. Pour tout renseignement concernant l opération et les modalités de participation, SOGEC GESTION est à votre écoute au du lundi au jeudi de 9h30 à 16h00, et vendredi de 9h30 à 14h00. Certains produits peuvent présenter un caractère dangereux, irritant ou inflammable respecter les précautions d emploi. L abus d alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération. à deux pas, tout est là! Pourvotresanté,mangezaumoins cinq fruits etlégumes parjour Plus d infos sur JEUDI JEUDI 26 26NOVEMBRE NOVEMBRE

6 Desviticulteursprovoquent des incidents dans l Hérault ES INCIDENTS ont éclaté D hier soir dans l Hérault, sous haute surveillance, après la manifestation de viticulteurs qui a rassemblé dans l après-midi à Montpellier personnes selon les organisateurs, selon la préfecture. Des bus de manifestants ont tenté d entrer à Pézenas, mais ils en ont été empêchés par les très nombreuses forces de l ordre et ont été obligés de prendre la directiondebéziers.lessixbusétaient surveillés par un hélicoptère de la gendarmerie. Le convoi de bus s est ensuite dirigé vers Servian, où les manifestants ont allumé des Social Le suicide, àsondomicile,d un employé du groupe de défense et d aéronautique Thales Alenia Space à Toulouse, en 2008, a été reconnu comme «accident du travail» par la commission de recours amiabledelacpamdehaute-garonne. Dominique P., responsable qualité au sein de l entreprise, s était donnélamortle1 er avril 2008, alors qu il avait «rendez-vous avec sa hiérarchie pour fixer ses objectifs annuels». Expatriation La France est considérée par les expatriés comme le pays d installation offrant la meilleure qualité de vieeneurope,selonuneétudede la banque britannique HSBC. Elle se classe au 7 e rang, devant les Etats-Unis et l Espagne. Le Canada arrive en tête du classement. Dette La dette publique mondiale aura gonflé de près de 45 % entre 2007 et 2010, soit une augmentation de milliards de dollars, et devrait atteindre l année prochaine milliards de dollars en raison de la crise. Près de 80 % de cette hausse sera supportée par les sept pays les plus avancés du globe DERNIERE MINUTE EN BREF feux sur la route avant d être repoussés par des gaz lacrymogènes. Ils ont ensuite endommagé les vitres et le volet roulant du magasin Lidl. Plusieurs véhicules de gendarmes ont été caillassés. Entre Pézenas et Béziers, des manifestants ont allumé des feux sur le bas-côté, et la N 9 a été complètement bloquée par une importante colonne de véhicules de la gendarmerie. Des dégradations ont également été commises dans des communes aux alentours de Montpellier, notamment dans des grandes surfaces à Mèze et Cournonsec. Etats-Unis,Japon,Allemagne, France, Royaume-Uni, Italie et Canada, «les plus durement touchés par la crise». Passeports Le Sénat a décidé, hier, de baisser le prix des passeports biométriques de 3 lorsque le demandeur fournit les deux photos d identité nécessaires. Il s agit «d un allègement du droitdetimbreactuel»,maisaussi de «soutenir l activité des photographes professionnels, qui a été fortement impactée lors du passage au passeport biométrique par la possibilité de prise de photos d identité en mairie», indique l exposédesmotifsdel amendement, adopté à l unanimité. Transports La Cour des comptes a dressé, hier, un «bilan contrasté» du transfert aux régions du transport express régional (TER). Estimant qu il amarqué«unprogrèsincontestable» pour les usagers, les magistrats dénoncent, en revanche, «une opération coûteuse» pour les différentes régions. Les TER représentent en effet, selon eux, «une charge croissante», la facture s établissant à un montant de 2,7 milliards d euros en L ECONOMIE * Energie GDF Suez au tribunal pour vente forcée De janvier 2008 à mars 2009, GDF Suez aurait modifié le contrat de certains abonnés sans leur accord. (MAXPPP/IP3PRESS REMI OCHLIK.) DF SUEZ à nouveau dans le collimateur. Déjà mis en Gcause à de multiples reprises par les associations de consommateurs pour le démarchage agressif de ses commerciaux et épinglé récemment par le médiateur de l énergie (voir nos éditions du 5 novembre), le groupe se retrouve aujourd hui devant la justice. Il est cité à comparaître par le parquet devant la 31 e chambre correctionnelle du tribunal de Paris pour pratique commerciale illicite. A la suite des enquêtes effectuées par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) à Paris, dans le Puy-de- Dôme et le Nord, GDF Suez est accusé d avoir trompé ses abonnés entre le mois de janvier 2008 et mars Durant cette période, le fournisseur d énergie aurait profité des appels téléphoniques de ses clients «pour les abonner sans leur consentement à un contrat de fourniture d énergie à prix de marché ou déréglementé et sans leur en présenter les caractéristiques principales ou en en omettant certaines». Les cas se multiplient En clair, lorsque les abonnés au gaz joignaient les plates-formes téléphoniques de GDF, les opératrices auraient modifié, sans leur accord, leur contrat classique au profit d un nouveau contrat cumulant la fourniture du gaz et de l électricité. Au passage, les clients, qui n avaient rien demandé, quittaient sans le vouloir la protection des tarifs réglementés. GDF Suez aurait usé pour parvenir à ses fins d une publicité «comportant des allégations, indications ou présentations fausses ou de nature à induire en erreur». Pratique totalement prohibée. Dans cette affaire, l UFC-Que choisir de Nancy, où des consommateurs ont porté plainte pour les mêmes motifs, s est porté partie civile. Pour l association de défense des consommateurs, les enquêtes de la DGCCRG montrent que «la vente forcée a été une pratique nationale. Les commerciaux avaient des consignes en ce sens.» La conséquence, estime UFC- Que choisir, de l ouverture à la concurrence des marchés du gaz et de l électricité en juillet «Avant, nous n avions qu un ou deux cas de ce genre par an dans la région de Nancy. Depuis octobre 2007, nous en sommes à plus de 500 qui concernent aussi bien EDF, GDF que Poweo ou encore Direct Energie. La situation est devenue catastrophique pour les consommateurs.» De son côté, GDF Suez rejette en bloc les accusations de vente forcée. Si le groupe admet des «incompréhensions» à la suite de contacts téléphoniques, une porte-parole précise qu «à chaque fois que des clients nous l ont demandé, nous les avons rétablis dans leur contrat initial». Marc Lomazzi LA BOURSE CAC 40 6 CAC 40 sur un mois 3809,16 points + 0,65 % DANS LE MONDE New-York Dow Jones 10452,91 points Londres Footsie 5364,81 points Francfort Dax 5803,02 points Tokyo Nikkei 9441,64 points CHANGES + 0,02 % + 0,18 % + 0,77 % + 0,58 % + 0,43 % Libellé dern. préc. Etats Unis EUR/USD 1,5083 1,4969 OR Once Lingot 1kg Napoléon 1176,5 $ 25000,00 147,50 PETROLE Le baril de Brent (163,66 l) 77,79 $ 1,74 % Séance du mercredi 25 novembre 2009 LE SBF 120 Libellé dern. % Var. % an Libellé dern. % Var. % an Accor... 37,21 + 2,00 + 5,98 ADP... 53,54 + 0, ,64 Air France-KLM... 11,06 + 0, ,61 Air Liquide... 79,72 + 0, ,80 Alcatel-Lucent... 2, , ,14 Alstom... 48,92-0, ,53 Alten... 16,715-0, ,04 Altran Techno.... 3, , ,68 April Group... 23,82-2, ,60 ArcelorMittal... 26,39 + 1, ,24 Areva CIP ,15-0,59 + 2,90 Arkema... 26,09-0, ,98 Atos Origin... 30,665-0, ,17 Axa... 16, ,69 + 9,13 Beneteau... 10, , ,70 Bic , ,16 BNP Paribas Act.A... 56,72 + 0, ,91 Bonduelle... 76,85-1, ,92 Bourbon... 27,555-0, ,04 Bouygues... 34,5-0, ,24 Bureau Veritas... 34, , ,82 Cap Gemini... 31,27-0, ,71 Carbone-Lorraine... 25,18 + 2, ,58 Carrefour... 32,58 + 0, ,39 Casino Guichard... 58,01 + 0, ,31 CGG Veritas... 14,195-0, ,92 Ciments Francais... 74,17 + 0, ,96 Club Med ,45-1, ,27 CNP Assurances... 73,26-0, ,26 Credit Agricole... 14,55 + 1, ,88 Danone... 40,825-0,61 + 0,15 Dassault Systemes.. 39,28 + 0, ,52 Derichebourg... 3, ,09 Dexia... 5,19-2, ,19 EADS... 12,265-3,80 + 1,95 EDF... 39,49 + 1,01-4,84 Edf Energies Nouv... 34,595-1, ,01 Eiffage... 37,38 + 0,77 + 0,03 Eramet ,95 + 0, ,28 Essilor Intl... 39,26 + 0, ,95 Retrouvez tous les cours de la Bourse sur Euler Hermes... 51,4-2, ,56 Eurazeo... 48,495-0, ,55 Eurofins Scient ,27 Eutelsat Communic , ,18 Fimalac... 39,59 + 2, ,74 Fonc.Regions ,73-3, ,43 France Telecom... 17,4 + 2,05-12,83 Gdf Suez... 29, ,63-16,99 Gecina... 77,47-1, ,06 Gemalto... 30,775-0, ,93 Groupe Eurotunnel.. 6, , ,25 Havas... 2,576-0, ,48 Hermes intl... 96,19 + 1,10-3,81 Icade... 70,2-2, ,98 Iliad... 82,83 + 3, ,60 Imerys... 40,28-0, ,66 IMS(Int.MetalSer)... 9,553-4,85 + 3,28 Ingenico... 17,55-0, ,25 Ipsen... 36,15 + 1, ,15 Ipsos... 21, ,53 JC Decaux... 15,79 + 1, ,43 Klepierre ,71 Lafarge... 58,1 + 1, ,23 Lagardere... 29,95 + 0,17 + 3,28 Legrand... 18, , ,74 L'Oreal , ,78 LVMH Moet Hen ,8 + 0, ,49 M6-Metropole TV... 17, , ,18 Maurel et Prom... 11,6-0, ,81 Michelin... 52,66-0, ,17 Natixis... 3, , ,04 Neopost... 59,83-0,93-7,71 Nexans... 51,06 + 0, ,00 Nexity... 24,415-0, ,95 Nicox... 6,9-2,17-11,08 Orpea... 30,705-0, ,87 PagesJaunes... 7,928-1, ,77 Pernod Ricard... 57,83-0, ,40 Peugeot... 23,97-0, ,28 PPR... 83,4 + 1, ,97 Libellé dern. % Var. % an Publicis Groupe... 26,5-0, ,06 Remy Cointreau... 34,1-0, ,09 Renault... 33,185-0, ,89 Rexel... 9,243-1, ,22 Rhodia... 12,01 + 0, ,65 Safran... 11,735-0, ,81 SAFT... 33, , ,18 Saint-Gobain... 38, , ,44 Sanofi-Aventis... 52,21 + 1, ,00 Schneider Electric... 76,27 + 0, ,91 Scor Se... 16,66 + 0,66 + 1,80 Seb... 39,39-1, ,55 Seche Environnem... 61,98-1, ,93 Sechilienne Sidec... 28,74 + 3,75-10,19 SES... 14, ,32 + 5,90 Silic... 87,55-0, ,57 Societe Generale... 48, , ,42 Sodexo... 38,03 + 1,88-3,90 Soitec... 9, , ,45 Sperian Protection.. 53,75-0, ,18 Stallergenes , ,10 Steria Groupe... 20,735-1, ,16 STMicroelectr.... 5,57 + 0, ,53 Suez Env ,09 + 0, ,23 Technip... 47,8-0, ,17 Teleperformance... 23,4 + 0, ,47 TF ,62-0, ,88 Thales... 33,22 + 2, ,36 Thomson... 1,068-3, ,25 Total... 42, ,09 + 9,50 Ubisoft Entertain... 10, ,57-23,62 Unibail-Rodamco ,85-0, ,34 Valeo... 19,89 + 0, ,38 Vallourec ,8 + 1, ,43 Veolia Environ , ,30 + 4,35 Vilmorin & Cie... 80,98 + 1, ,78 Vinci... 38, , ,22 Vivendi... 19,71 + 4,29-15,28 Wendel... 39,88-0, ,66 Zodiac Aerospace... 23, ,29-11,17 LES VALEURS A SUIVRE... France Telecom (+ 2,05% à 17,40 ) L opérateur français a annoncé s être allié avec le groupe danois TDC afin de faire fusionner leurs filiales respectives suisses, à savoir Orange Suisse et Sunrise. En investissant 1,5 milliard d euros, France Telecom détiendra 75 % du capital et donnera naissance «au premier opérateur alternatif» de télécoms en Suisse. Nicox SA (- 2,17% à 6,90 ) Le laboratoire a lancé une augmentation de capital à compter du 26 novembre qui se traduira par la mise en ciruclation d action à 3,49 euros soit une décote de 50 % sur le cours actuel. Il s agit pour Nicox de récolter 70 millions d euros en vue de devenir «une société pharmaceutique spécialisée dans la recherche et le développement», ciblant les Etats-Unis. Vivendi (+ 4,29% à 19,71 ) Le groupe a fait savoir qu il a émis avec succès un emprunt obligataire de 1,2 milliard d euros en deux tranches de 10 et 7 ans. Pour Vivendi, il s agit d échelonner la dette du groupe et de maintenir un équilibre financier. Par ailleurs, les analystes d Exane BNP Paribas ont relevé leur recommandation à Surperformance avec un objectif de cours à 24 euros. 6 JEUDI JEUDI 26 26NOVEMBRE NOVEMBRE2009

L observatoire neonn des délais de publication 2013

L observatoire neonn des délais de publication 2013 L observatoire neonn des délais de publication 2013 Etude menée sur les résultats annuels consolidés des cotations du CAC 40 et du SBF120 GLOBAL CONSOLIDATION SOLUTIONS 1 SOMMAIRE OBJET DE L ETUDE & CONSTATS

Plus en détail

III - PRODUITS FINANCIERS 2010 ET 2011

III - PRODUITS FINANCIERS 2010 ET 2011 I - ETAT DU PORTEFEUILLE AMIS DU MUSEUM EN FIN D'EXERCICE 31/12/10 Comptable en bourse Dépréciation Plus-value 31/12/11 Comptable en bourse Dépréciation Plus-value Barclays 295 608,32 217 876,83 79 455,43

Plus en détail

Féminisation et performances des entreprises

Féminisation et performances des entreprises Observatoire Skema de la féminisation des entreprises Féminisation et performances des entreprises 2011 Pr Michel Ferrary Michel.Ferrary@skema.edu Pourquoi se poser la question du lien entre féminisation

Plus en détail

Analyse des accords Egalité Professionnelle signés dans les entreprises et les branches professionnelles

Analyse des accords Egalité Professionnelle signés dans les entreprises et les branches professionnelles MàJ Février 2008 Analyse des accords Egalité Professionnelle signés dans les entreprises et les branches professionnelles 1. Obligation de négocier sur l égalité professionnelle (loi du 9 mai 2001 renforcée

Plus en détail

Observatoire Skema de la féminisation des entreprises

Observatoire Skema de la féminisation des entreprises Observatoire Skema de la féminisation des entreprises Edition 2015 Pr Michel Ferrary Michel.Ferrary@skema.edu Observatoire Skema de la féminisation des entreprises Depuis 2008, l Observatoire analyse l

Plus en détail

La détention par les non résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2013

La détention par les non résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2013 La détention par les non résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 2013 Pierre BUI QUANG Direction de la Balance des paiements Service des Titres Au 31 décembre 2013, les non résidents détenaient

Plus en détail

Liste des sociétés assujetties à la Taxe sur les Transactions Financières (TTF) pour l'année fiscale 2013. Multiple issuers

Liste des sociétés assujetties à la Taxe sur les Transactions Financières (TTF) pour l'année fiscale 2013. Multiple issuers CORPORATE EVENT NOTICE: Liste des sociétés assujetties à la Taxe sur les Transactions Financières (TTF) pour l'année fiscale 2013 Multiple issuers PLACE: Paris AVIS N : PAR_20121221_11152_EUR DATE: 21/12/2012

Plus en détail

L avenir du commerce est en ligne

L avenir du commerce est en ligne chapitre 1 L avenir du commerce est en ligne A llons-nous perdre l habitude «d aller» faire nos courses? Succomberons-nous plus facilement à l achat d impulsion au hasard de notre navigation sur le Web

Plus en détail

BTS CI 2 ème année. CCF E51 : Plan de marchéage et actions de prospection menés au cours du stage à l étranger. Sommaire

BTS CI 2 ème année. CCF E51 : Plan de marchéage et actions de prospection menés au cours du stage à l étranger. Sommaire BTS CI 2 ème année CCF E51 : Plan de marchéage et actions de prospection menés au cours du stage à l étranger Sommaire 1 Introduction I/ Plan de marchéage A. Services B. Prix C. Distribution D. Communication

Plus en détail

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2010

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2010 La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2010 Julien LE ROUX Direction de la Balance des paiements Service des Titres Au 31 décembre 2010, la capitalisation

Plus en détail

CONDITIONS DEFINITIVES EN DATE DU 05 MAI 2008 CONCERNANT DES BONS D'OPTION WARRANTS SUR ACTIONS ET INDICE AVEC REGLEMENT EN ESPECES

CONDITIONS DEFINITIVES EN DATE DU 05 MAI 2008 CONCERNANT DES BONS D'OPTION WARRANTS SUR ACTIONS ET INDICE AVEC REGLEMENT EN ESPECES CONDITIONS DEFINITIVES EN DATE DU 05 MAI 2008 CONCERNANT DES BONS D'OPTION WARRANTS SUR ACTIONS ET INDICE AVEC REGLEMENT EN ESPECES Emetteur : Calyon Financial Products (Guernsey) Limited Garant : Calyon

Plus en détail

Les profits des entreprises du

Les profits des entreprises du Les profits des entreprises du CAC 40 Des hausses de profits déconnectées de la réalité économique David Meyer collaborateur de la Direction Fédérale sur les questions économiques 1 Méthodologie Les données

Plus en détail

Article II. ORGANISATION DES INSCRIPTIONS

Article II. ORGANISATION DES INSCRIPTIONS Adopté au Conseil Municipal du 9 février 2015 Article I. PRÉSENTATION La Mairie de Montmorency propose aux enfants montmorencéens de partir en séjour pendant les vacances scolaires. Les vacances constituent

Plus en détail

Observatoire Skema de la féminisation des entreprises

Observatoire Skema de la féminisation des entreprises Observatoire Skema de la féminisation des entreprises Edition 2009 Pr Michel Ferrary Michel.Ferrary@skema.edu - Etat des lieux de la féminisation de françaises - Trois facteurs explicatifs de la féminisation

Plus en détail

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème Année scolaire 20 20 Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème STAGE 3 ème Du././20.. au././20.. Nom et prénom de l élève : Classe de : Projet d orientation : Nom et adresse

Plus en détail

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2009

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2009 La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2009 Julien LE ROUX Direction de la Balance des paiements Service des Titres À la fi n de l année 2009, les non-résidents

Plus en détail

et de gaz naturel bien choisir son contrat Bien acheter son énergie 2

et de gaz naturel bien choisir son contrat Bien acheter son énergie 2 Les offres d électricité et de gaz naturel les fiches d information pour les consommateurs d énergies de la Loire Bien acheter son énergie 2 bien choisir son contrat Depuis le 1 er juillet 2007, les particuliers

Plus en détail

Règlement intérieur Accueil Périscolaire Approuvé par délibération du Conseil Municipal du 27 avril 2015

Règlement intérieur Accueil Périscolaire Approuvé par délibération du Conseil Municipal du 27 avril 2015 Règlement intérieur Accueil Périscolaire Approuvé par délibération du Conseil Municipal du 27 avril 2015 Article 1 : Définition La Commune d Ornex propose un service d accueil périscolaire pendant les

Plus en détail

ACCIMMO PIERRE. Société civile de placement immobilier à capital variable COMMUNICATION À CARACTÈRE PROMOTIONNEL

ACCIMMO PIERRE. Société civile de placement immobilier à capital variable COMMUNICATION À CARACTÈRE PROMOTIONNEL ACCIMMO PIERRE Société civile de placement immobilier à capital variable COMMUNICATION À CARACTÈRE PROMOTIONNEL DIVERSIFIEZ VOTRE PATRIMOINE EN INVESTISSANT INDIRECTEMENT DANS L IMMOBILIER D ENTREPRISE

Plus en détail

CAC 40 : LES ENTREPRISES FEMINISEES

CAC 40 : LES ENTREPRISES FEMINISEES OBSERVATOIRE SKEMA DE LA FEMINISATION DES ENTREPRISES FRANÇAISES CAC 40 : LES ENTREPRISES FEMINISEES RESISTENT-ELLES MIEUX A LA CRISE BOURSIERE? Professeur Michel Ferrary SKEMA Business School 1 Michel

Plus en détail

Les attentes des consommateurs sont-elles satisfaites?

Les attentes des consommateurs sont-elles satisfaites? Les attentes des consommateurs sont-elles satisfaites? Point de vue européen Intro Prise en compte des intérêts des consommateurs, par les autorités publiques, n est pas récente, même si différences importantes

Plus en détail

Document d information sur les offres de La Poste et leurs accès aux personnes handicapées intellectuelles

Document d information sur les offres de La Poste et leurs accès aux personnes handicapées intellectuelles Document d information sur les offres de La Poste et leurs accès aux personnes handicapées intellectuelles 1 2 Pourquoi La Poste a-t-elle écrit ce document? La Poste souhaite répondre aux besoins de chaque

Plus en détail

[RAPPORT DE FIN DE SEJOUR]

[RAPPORT DE FIN DE SEJOUR] 2011 Explora Sup, Région Rhônes Alpes [RAPPORT DE FIN DE SEJOUR] Ce rapport est élaboré sur la base d une année remplie d expérience en Australie dans le cadre d un Bachelor of Business et d un DUETI à

Plus en détail

Rapport de fin de séjour. Stage Bournemouth

Rapport de fin de séjour. Stage Bournemouth Charlène Reynaud Licence IUP Université jean Monnet Rapport de fin de séjour Stage Bournemouth A. Vie pratique Mon séjour s est déroulé à Bournemouth, ville de 163900 située à 2h00 de Londres. Bournemouth

Plus en détail

La Lettre de l'etat en V@ucluse

La Lettre de l'etat en V@ucluse La Lettre de l'etat en V@ucluse L éditorial De Yannick BLANC Directeur de la publication Yannick BLANC Préfet de Vaucluse Conception et réalisation Rédaction Service Départemental de Communication Interministérielle

Plus en détail

FR0000031122 AIR FRANCE-KLM Action ordinaire FR0000031577 VIRBAC Action ordinaire FR0000031775 VICAT Action ordinaire FR0000033219 ALTAREA Action de

FR0000031122 AIR FRANCE-KLM Action ordinaire FR0000031577 VIRBAC Action ordinaire FR0000031775 VICAT Action ordinaire FR0000033219 ALTAREA Action de ISIN Nom Type FR0000031122 AIR FRANCE-KLM Action ordinaire FR0000031577 VIRBAC Action ordinaire FR0000031775 VICAT Action ordinaire FR0000033219 ALTAREA Action de SIIC et autres formes de sociétés foncières

Plus en détail

TEST D'ACCÈS AU DALF CO. SESSION DE JANVIER 2004. Sécurité routière : les Français amorcent un virage

TEST D'ACCÈS AU DALF CO. SESSION DE JANVIER 2004. Sécurité routière : les Français amorcent un virage TEST D'ACCÈS AU DALF CO. ÉPREUVE ÉCRITE 1 : COMPRÉHENSION ÉCRITE Lisez attentivement le document ci-dessous, puis répondez aux questions : Sécurité routière : les Français amorcent un virage Systématisation

Plus en détail

LES OFFRES D ÉLECTRICITÉ ET DE GAZ NATUREL

LES OFFRES D ÉLECTRICITÉ ET DE GAZ NATUREL LES FICHES D INFORMATION pour les consommateurs d énergies de la Loire BIEN ACHETER SON ÉNERGIE 2 LES OFFRES D ÉLECTRICITÉ ET DE GAZ NATUREL BIEN CHOISIR SON CONTRAT Depuis le 1 er juillet 2007, les particuliers

Plus en détail

Le financement de l enseignement privé par les collectivités territoriales

Le financement de l enseignement privé par les collectivités territoriales www.jeanclaudegaudin.net Juillet 2006 Le financement de l enseignement privé par les collectivités territoriales Une polémique a récemment surgi à propos du financement de l enseignement privé par les

Plus en détail

Mon Mobile et Ma santé octobre 2011 58

Mon Mobile et Ma santé octobre 2011 58 Mon mobile et ma santé Octobre 2011 58 Ministère chargé de la Santé, Ministère chargé de l Écologie, Ministère chargé de l Industrie «Aucune preuve scientifique ne permet de démontrer aujourd hui que l

Plus en détail

Principales mesures issues de la loi de Sécurisation de l emploi du 14 juin 2013

Principales mesures issues de la loi de Sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 Principales mesures issues de la loi de Sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 CDD : COTISATIONS SUPPLEMENTAIRES POUR LES CDD DE COURTE DUREE À partir du 1er juillet 2013, la cotisation patronale d assurance

Plus en détail

CONSULTANTE EN IMMOBILIER. Micol Singarella

CONSULTANTE EN IMMOBILIER. Micol Singarella CONSULTANTE EN IMMOBILIER Micol Singarella - Avez vous entendu parler de toutes les bonnes affaires sur Berlin mais pas encore de moi? Pas de problème, il est encore temps! Je suis une consultante en agence

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR RESTAURANT SCOLAIRE DE CORDON

REGLEMENT INTERIEUR RESTAURANT SCOLAIRE DE CORDON Pour toutes correspondances, Merci de nous contacter par mail cantine.cordon@orange.fr REGLEMENT INTERIEUR RESTAURANT SCOLAIRE DE CORDON Le restaurant scolaire de Cordon n est pas communal. Il est géré

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES ANNEXES AU CONTRAT DE LOCATION SAISONNIERE

CONDITIONS GENERALES ANNEXES AU CONTRAT DE LOCATION SAISONNIERE CONDITIONS GENERALES ANNEXES AU CONTRAT DE LOCATION SAISONNIERE Le prix Les prix communiqués en EUROS peuvent changer sans préavis, sauf à partir du moment où les arrhes ont été versées dans les 15 jours

Plus en détail

1. APPLICATION DES PRESENTES CONDITIONS GENERALES DE VENTE OPPOSABILITE

1. APPLICATION DES PRESENTES CONDITIONS GENERALES DE VENTE OPPOSABILITE Conditions Générales de Vente de RIM, Interprètes en Mouvement Dont le siège social est La Maison de l Initiative au 52, rue Jacques Babinet 31100 Toulouse 1. APPLICATION DES PRESENTES CONDITIONS GENERALES

Plus en détail

RÉPONSE DU CCBE À LA CONSULTATION PAR LA DG MARKT SUR LES TRANSFERTS TRANSFRONTALIERS DES SIÈGES STATUTAIRES DES ENTREPRISES

RÉPONSE DU CCBE À LA CONSULTATION PAR LA DG MARKT SUR LES TRANSFERTS TRANSFRONTALIERS DES SIÈGES STATUTAIRES DES ENTREPRISES Conseil des barreaux européens Council of Bars and Law Societies of Europe Association internationale sans but lucratif Rue Joseph II, 40 /8 1000 Bruxelles T. : +32 (0)2 234 65 10 F. : +32 (0)2 234 65

Plus en détail

Mesure n 7 : rendre possible la diminution des loyers au profit des locataires si l information sur la surface louée est fausse ou manquante

Mesure n 7 : rendre possible la diminution des loyers au profit des locataires si l information sur la surface louée est fausse ou manquante Mesure n 7 : rendre possible la diminution des loyers au profit des locataires si l information sur la surface louée est fausse ou manquante D étendre l obligation d information sur les surfaces louées

Plus en détail

FICHE PRATIQUE Les jours fériés

FICHE PRATIQUE Les jours fériés FICHE PRATIQUE Les jours fériés Chaque année, il revient à l employeur de gérer les périodes comportant des jours fériés, c'est pourquoi il est important de connaitre les règles qui s'appliquent en la

Plus en détail

POINT D'INFORMATION MENSUEL

POINT D'INFORMATION MENSUEL POINT D'INFORMATION MENSUEL - avril 2013-1 Sommaire Passage d un élève en classe supérieure - page 3 Application de la règle du sursis en matière de sanction disciplinaire - page 3 IMPORTANT : date de

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR ACCUEIL DE MINEURS «LA FARANDOLE» & ACCUEIL PERISCOLAIRE VILLE DE FEUCHEROLLES

REGLEMENT INTERIEUR ACCUEIL DE MINEURS «LA FARANDOLE» & ACCUEIL PERISCOLAIRE VILLE DE FEUCHEROLLES - REGLEMENT INTERIEUR ACCUEIL DE MINEURS «LA FARANDOLE» & ACCUEIL PERISCOLAIRE VILLE DE FEUCHEROLLES Article 1 : Généralités La commune de Feucherolles met en place un accueil de mineurs sur son territoire,

Plus en détail

Le CAC 40, parité, diversité : Synthèse de l enquête de République & Diversité, en partenariat avec le CRAN

Le CAC 40, parité, diversité : Synthèse de l enquête de République & Diversité, en partenariat avec le CRAN Le CAC 40, parité, diversité : Synthèse de l enquête de République & Diversité, en partenariat avec le CRAN - Octobre 2012 - Commanditaires et définitions Commanditaires de l enquête Cette enquête a été

Plus en détail

PRELEVEMENT SEPA : LES BON REFLEXES

PRELEVEMENT SEPA : LES BON REFLEXES PRELEVEMENT SEPA : LES BON REFLEXES La réforme européenne sur les prélèvements (Règlement SEPA, pour Single Euro Payments Area) entre en vigueur dans quelques mois (1er août 2014). Ce nouveau système de

Plus en détail

1er site. d annonces immobilières qui permet de qualifier les contacts et de négocier le meilleur prix! Dossier de presse 21/07/2009.

1er site. d annonces immobilières qui permet de qualifier les contacts et de négocier le meilleur prix! Dossier de presse 21/07/2009. JJ Mois Année 1er site d annonces immobilières qui permet de qualifier les contacts et de négocier le meilleur prix! Appart-Maison.fr en quelques mots Appart-Maison.fr est le 1er site Internet d annonces

Plus en détail

Les informations sociales dans les rapports annuels Troisième année d application de la loi NRE

Les informations sociales dans les rapports annuels Troisième année d application de la loi NRE Les informations sociales dans les rapports annuels Troisième année d application de la loi NRE Premiers éléments à partir des sociétés cotées au CAC 40 Marseille - Septembre 2005 1 Présentation générale

Plus en détail

RECRUTEMENT SURVEILLANCE DES EXAMENS. Temps de travail : Vous êtes recruté(e) pour une durée et un nombre d heures fixés contractuellement.

RECRUTEMENT SURVEILLANCE DES EXAMENS. Temps de travail : Vous êtes recruté(e) pour une durée et un nombre d heures fixés contractuellement. RECRUTEMENT SURVEILLANCE DES EXAMENS Temps de travail : Vous êtes recruté(e) pour une durée et un nombre d heures fixés contractuellement. Rémunération principale : Votre rémunération sera le résultat

Plus en détail

DOCUMENT A CONSERVER PAR LA FAMILLE

DOCUMENT A CONSERVER PAR LA FAMILLE Page 1/2 DOCUMENT A CONSERVER PAR LA FAMILLE NOTICE D OUVERTURE ET D APPROVISIONNEMENT D UN COMPTE RESTAURATION Attention le passage au self est possible à 2 conditions : 1 - avoir un compte ouvert et

Plus en détail

Contester vos flashs de radar automatique : le mode d emploi

Contester vos flashs de radar automatique : le mode d emploi Contester vos flashs de radar automatique : le mode d emploi Vous venez de vous faire flasher par un radar automatique et vous souhaitez contester? SauverMonPermis vous fournit un guide précis pour mener

Plus en détail

FIN-NET. La résolution extrajudiciaire des litiges transfrontaliers dans le domaine des services financiers. Guide du consommateur

FIN-NET. La résolution extrajudiciaire des litiges transfrontaliers dans le domaine des services financiers. Guide du consommateur FIN-NET La résolution extrajudiciaire des litiges transfrontaliers dans le domaine des services financiers Guide du consommateur FIN-NET La résolution extrajudiciaire des litiges transfrontaliers dans

Plus en détail

SOMMAIRE. NOUVEAU REGLEMENT INTERIEUR ALSH Jeunesse - Espace Jeunes

SOMMAIRE. NOUVEAU REGLEMENT INTERIEUR ALSH Jeunesse - Espace Jeunes NOUVEAU REGLEMENT INTERIEUR ALSH Jeunesse - Espace Jeunes Le présent règlement a été validé en séance du conseil municipal du 6 octobre 2011, et est applicable à compter du 22 octobre 2011. SOMMAIRE 1)

Plus en détail

RAPPORT DE FIN DE SEJOUR ERASMUS

RAPPORT DE FIN DE SEJOUR ERASMUS RAPPORT DE FIN DE SEJOUR ERASMUS a/ Vie pratique Au cours de mon année Erasmus à Almeria, j ai habité dans deux logements. Tout d abord au début de l année, j ai cherché mon premier logement grâce au service

Plus en détail

LA BANQUE POSTALE. BIEN PLUS QU UNE BANQUE.

LA BANQUE POSTALE. BIEN PLUS QU UNE BANQUE. LA BANQUE POSTALE. BIEN PLUS QU UNE BANQUE. Quand on est jeune, on n a pas les mêmes envies que les autres. On ne voit pas les choses de la même façon. On a plein de projets en tête. On veut gérer son

Plus en détail

Evaluation des grandes entreprises par leurs fournisseurs

Evaluation des grandes entreprises par leurs fournisseurs Evaluation des grandes entreprises par leurs fournisseurs Rapport 15 place de la République 75003 Paris À : De : Médiateur des Entreprises / CroissancePlus Hugues Cazenave / Yacine Redjdal MÉTHODOLOGIE

Plus en détail

Maîtriser son endettement

Maîtriser son endettement DÉCEMBRE 2013 N 8 CRÉDIT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Maîtriser son endettement Ce mini-guide vous est offert par : SOMMAIRE Pour toute

Plus en détail

Alors, ce matin je répondrai à ces allégations et ce, dans la plus grande transparence.

Alors, ce matin je répondrai à ces allégations et ce, dans la plus grande transparence. Notes pour une déclaration de M. Marc Gascon, maire de la Ville de Saint-Jérôme et président de l Union des municipalités du Québec, concernant les questions d éthique et d intégrité Jeudi 11 novembre

Plus en détail

RÈGLEMENT RELATIF A L UTILISATION DES SALLES DES FÊTES ET POLYVALENTE

RÈGLEMENT RELATIF A L UTILISATION DES SALLES DES FÊTES ET POLYVALENTE Conseil municipal du 30 juin 2010 RÈGLEMENT RELATIF A L UTILISATION DES SALLES DES FÊTES ET POLYVALENTE Délibération Vu le Code Général des Collectivités Territoriales, Considérant qu il y a lieu de mettre

Plus en détail

Règlement intérieur. à conserver par les adhérents. Préambule

Règlement intérieur. à conserver par les adhérents. Préambule Règlement intérieur à conserver par les adhérents Préambule L école du cirque de Bayeux a pour vocation d organiser la pratique des activités et les cours de cirque pour ses adhérents. Son règlement a

Plus en détail

Les salariés et le changement : conduite, adhésion, résistances

Les salariés et le changement : conduite, adhésion, résistances pour Les salariés et le changement : conduite, adhésion, résistances Juin 2010 Sommaire 1 - La méthodologie 2 - Les résultats de l'étude A La perception globale du changement B Le vécu du changement au

Plus en détail

L OBSERVATOIRE NEONN DES DÉLAIS DE PUBLICATION 2013

L OBSERVATOIRE NEONN DES DÉLAIS DE PUBLICATION 2013 L OBSERVATOIRE NEONN DES DÉLAIS DE PUBLICATION 2013 Etude menée sur les résultats annuels consolidés des cotations du CAC 40 et du SBF120 GLOBAL CONSOLIDATION SOLUTIONS 1 SOMMAIRE OBJET DE L ETUDE & CONSTATS

Plus en détail

MAISON DES ASSOCIATIONS. 5 bis, rue de la Forêt. 95350 Saint Brice sous Forêt REGLEMENT INTERIEUR

MAISON DES ASSOCIATIONS. 5 bis, rue de la Forêt. 95350 Saint Brice sous Forêt REGLEMENT INTERIEUR MAISON DES ASSOCIATIONS 5 bis, rue de la Forêt 95350 Saint Brice sous Forêt REGLEMENT INTERIEUR 1 SOMMAIRE 1 OBJET DE LA MAISON DES ASSOCIATIONS... 1 2 ACCES A LA MAISON DES ASSOCIATIONS... 1 3 - CONDITIONS

Plus en détail

Document d information sur les offres de La Poste et leurs accès aux personnes handicapées intellectuelles

Document d information sur les offres de La Poste et leurs accès aux personnes handicapées intellectuelles Document d information sur les offres de La Poste et leurs accès aux personnes handicapées intellectuelles 1 2 Pourquoi ce document? La Poste souhaite apporter des solutions aux besoins de chaque client.

Plus en détail

Guide pratique. INFORMEZ votre assureur des dégâts:

Guide pratique. INFORMEZ votre assureur des dégâts: Guide pratique INFORMEZ votre assureur des dégâts: Prenez des photos en l état des locaux, matériels et marchandises avant tout nettoyage et/ou débarrassage Etablissez un inventaire de tous les dommages

Plus en détail

On vous réclame une dette : ce qu il faut savoir

On vous réclame une dette : ce qu il faut savoir Dessins : Gérard Gautier - Création et réalisation : Esprit Graphique F. Fullenwarth - Impression : Hauts de Vilaine On vous réclame une dette : ce qu il faut savoir Maison de la consommation et de l environnement

Plus en détail

Bordereau de transmission accident du travail

Bordereau de transmission accident du travail Bordereau de transmission accident du travail A adresser au service des pensions et accidents du travail du CNRS Accompagné des pièces requises Nom. Prénom Matricule Composition du dossier Observations

Plus en détail

PLANNING DE FIN D ANNEE SCOLAIRE 2013-2014. Avis aux élèves et à leurs parents

PLANNING DE FIN D ANNEE SCOLAIRE 2013-2014. Avis aux élèves et à leurs parents PLANNING DE FIN D ANNEE SCOLAIRE 2013-2014 Avis aux élèves et à leurs parents MAI 2014 Vendredi 23 mai 2014 : - Fin des activités parascolaires. Vendredi 30 mai 2014 : - Clôture des points de la 3 ème

Plus en détail

MARS 2014. Le printemps arrive, Videz. vos. Placards!

MARS 2014. Le printemps arrive, Videz. vos. Placards! MARS 2014 Le printemps arrive, Videz vos Placards! Du 21 mars au 12 avril 2014 Videz vos Placards du 27 avril au 19 mai 2012 5 de bon d'achat pour chaque kilo d'ancienne vaisselle ra pportée * * À concurrence

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Décret n o 2014-1155 du 9 octobre 2014 relatif à la gestion du compte personnel de prévention

Plus en détail

FONDS POUR LE COMMERCE ET LES ENTREPRISES

FONDS POUR LE COMMERCE ET LES ENTREPRISES FONDS POUR LE COMMERCE ET LES ENTREPRISES PETITES ENTREPRISES Développement économique Yukon INVESTYUKON.COM Le Fonds pour le commerce et les entreprises du Yukon (FCE) a été créé par le ministère du Développement

Plus en détail

Les droits familiaux dans la fonction publique : réglementation. et évolutions récentes

Les droits familiaux dans la fonction publique : réglementation. et évolutions récentes CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 25 mai 2011 à 9 h 30 «Les redistributions au sein du système de retraite» Document N 4 Document de travail, n engage pas le Conseil Les droits familiaux

Plus en détail

Commission de surendettement Présentation du bilan 2013. Mercredi 12 février 2014 à la Banque de France

Commission de surendettement Présentation du bilan 2013. Mercredi 12 février 2014 à la Banque de France Commission de surendettement Présentation du bilan 2013 Mercredi 12 février 2014 à la Banque de France Qu est-ce que la commission de surendettement? 12 FEVRIER 2014 Qu est-ce que le surendettement? o

Plus en détail

LES DISCRIMINATIONS NOUS CONCERNENT TOUS

LES DISCRIMINATIONS NOUS CONCERNENT TOUS LES DISCRIMINATIONS NOUS CONCERNENT TOUS Qu est-ce qu une discrimination? C est un traitement moins favorable subi par une personne par rapport à une autre dans une situation comparable, en raison de critères

Plus en détail

L essentiel sur. Le crédit à la consommation

L essentiel sur. Le crédit à la consommation L essentiel sur Le crédit à la consommation Prêt personnel Prêt affecté Crédit renouvelable Qu est ce que c est? Le crédit à la consommation sert à financer l achat de biens de consommation (votre voiture,

Plus en détail

JURIDIC ACCESS. Le droit pour les professionnels de santé F21. MA SÉCURITÉ AU SEIN DU CABINET MÉDICAL. Les suites d une plainte pour agression

JURIDIC ACCESS. Le droit pour les professionnels de santé F21. MA SÉCURITÉ AU SEIN DU CABINET MÉDICAL. Les suites d une plainte pour agression Les suites d une plainte pour agression Etape 1. L avis à victime Suite à la plainte que vous avez déposée, le Procureur de la République vous transmet un «avis à victime» à votre domicile. Il vous informe

Plus en détail

Déroulement. Dossier 6 Le marché, l offre et la demande. Dossier 7 Les secteurs institutionnels. Dossier 8 Le droit et ses sources

Déroulement. Dossier 6 Le marché, l offre et la demande. Dossier 7 Les secteurs institutionnels. Dossier 8 Le droit et ses sources Gep éditions, 2011 ISBN : 978-2-84425-796-3 Le référentiel L'environnement économique, juridique et institutionnel Caractériser le marché de l entreprise et définir l offre et la demande. Identifier les

Plus en détail

LA SOIREE DES TALENTS 2012 Jeudi 29 novembre Cap 15 Paris (15 ème )

LA SOIREE DES TALENTS 2012 Jeudi 29 novembre Cap 15 Paris (15 ème ) LA SOIREE DES TALENTS 2012 Jeudi 29 novembre Cap 15 Paris (15 ème ) Programme : 18 h 30 : Accueil des diplômés 18 h 45 : Début des entretiens A l issue de vos entretiens, vous êtes conviés au cocktail

Plus en détail

CHIFFRES CLÉS & P LMARÈS. 2015-6 e ÉDITION DES GRANDS PRIX DE LA TRANSPARENCE

CHIFFRES CLÉS & P LMARÈS. 2015-6 e ÉDITION DES GRANDS PRIX DE LA TRANSPARENCE CHIFFRES CLÉS & P LMARÈS Analyse réalisée de mai à septembre 2015, portant sur l information financière des sociétés de droit français du SBF 120 2015-6 e ÉDITION DES GRANDS PRIX DE LA TRANSPARENCE MÉTHODOLOGIE

Plus en détail

1.1. Calendrier. Reims, le 30 janvier 2014. Le Recteur de l Académie, Chancelier des Universités. Mesdames et Messieurs les Recteurs d Académie

1.1. Calendrier. Reims, le 30 janvier 2014. Le Recteur de l Académie, Chancelier des Universités. Mesdames et Messieurs les Recteurs d Académie Reims, le 30 janvier 2014 Le Recteur de l Académie, Chancelier des Universités à Rectorat Direction des Supports et des Moyens Division des Examens et Concours DEC 3 - Bureau des examens supérieurs, de

Plus en détail

ou même habitation, nous avons expertisé en 2012 près de 4 275 actifs pour une valeur cumulée de 84,6 milliards d euros.

ou même habitation, nous avons expertisé en 2012 près de 4 275 actifs pour une valeur cumulée de 84,6 milliards d euros. Le marché en toute transparence Juillet 2013 Edito Immobilier tertiaire : les Régions en valeur! Tour CMA CGM à Marseille Même si la demande placée des principales métropoles françaises (Lyon, Lille, Aix-Marseille,

Plus en détail

LA CONTREFAÇON : UNE MENACE À LA HAUSSE

LA CONTREFAÇON : UNE MENACE À LA HAUSSE LA CONTREFAÇON : UNE MENACE À LA HAUSSE Autrefois confinée au luxe et considérée comme «la rançon de la gloire», la contrefaçon sévit aujourd hui dans tous les secteurs d activité. Une entreprise sur deux

Plus en détail

L Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ci-après «l Autorité»),

L Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ci-après «l Autorité»), Avis n 2014-0659 de l Autorité de régulation des communications électroniques et des postes en date du 10 juin 2014 relatif à une modification du catalogue des prestations internationales du service universel

Plus en détail

RENOUVELLEMENT D HABILITATION 2009 / 2010

RENOUVELLEMENT D HABILITATION 2009 / 2010 Dossier reçu le : PARTIE RÉSERVÉE AU R.N.J.A Numéro National Junior Association délivré par le RNJA RENOUVELLEMENT D HABILITATION 2009 / 2010 Coordonnées de la Junior Association que vous avez constituée

Plus en détail

DEMANDE D INSCRIPTION LYCEE

DEMANDE D INSCRIPTION LYCEE CLASSE NOM : Prénom : Tél mobile : / / / Email : @ Classe demandée : Redoublement : oui non Affelnet : oui DEMANDE D INSCRIPTION LYCEE Dossier reçu le : / / par : Dossier enregistré le : / / par : Reçu

Plus en détail

Réforme de la loi sur les crédits à la consommation. (source : Ministère de l Economie, de l Industrie et de l Emploi, mars 2010)

Réforme de la loi sur les crédits à la consommation. (source : Ministère de l Economie, de l Industrie et de l Emploi, mars 2010) Réforme de la loi sur les crédits à la consommation (source : Ministère de l Economie, de l Industrie et de l Emploi, mars 2010) Introduction Le crédit est utile et nécessaire à la vie des ménages. Ce

Plus en détail

Règlement financier au 29/04/2014

Règlement financier au 29/04/2014 1. DISPOSITIONS COMMUNES Le règlement financier s applique automatiquement lorsqu un enfant est inscrit pour suivre sa scolarité au sein du lycée français René Cassin d Oslo.Toute modification sera annoncée

Plus en détail

Protection juridique Offrez à votre Foyer Le droit d être bien protégé

Protection juridique Offrez à votre Foyer Le droit d être bien protégé Protection juridique Offrez à votre Foyer Le droit d être bien protégé une formule tout compris pour être épaulé DE A À Z Un numéro de téléphone dédié pour obtenir des renseignements juridiques fiables

Plus en détail

parce que la perte d un proche est un MOMent difficile, la Caisse d epargne VOus aide

parce que la perte d un proche est un MOMent difficile, la Caisse d epargne VOus aide succession d un proche guide des premières démarches POUR EN SAVOIR DAVANTAGE, RENSEIGNEZ-VOUS AUPRÈS DE VOTRE CONSEILLER CAISSE D EPARGNE OU SUR : parce que la perte d un proche est un MOMent difficile,

Plus en détail

ACTIVITÉ 1 TROUVER L ERREUR

ACTIVITÉ 1 TROUVER L ERREUR ACTIVITÉ 1 TROUVER L ERREUR GUIDE DE L ENSEIGNANT LES NORMES DU TRAVAIL Mieux les comprendre pour mieux s'entendre PRÉSENTATION DE L ACTIVITÉ Public cible Élèves du 2 e cycle du secondaire Durée estimée

Plus en détail

VERSEMENT À TORT DES CONTRIBUTIONS AUX URSSAF DÉPASSEMENT DU FORFAIT JOURS : QUELLE RÉMUNÉRATION?

VERSEMENT À TORT DES CONTRIBUTIONS AUX URSSAF DÉPASSEMENT DU FORFAIT JOURS : QUELLE RÉMUNÉRATION? N-Nour VERSEMENT À TORT DES CONTRIBUTIONS AUX URSSAF MARS 2011 Depuis le 1 er janvier 2011, les contributions d assurance chômage sont versées aux Urssaf (voir Infos d Experts janvier 2011). Certaines

Plus en détail

DU SERVICE ANNEXE DE RESTAURATION ET

DU SERVICE ANNEXE DE RESTAURATION ET REGLEMENT DU SERVICE ANNEXE DE RESTAURATION ET D HEBERGEMENT Collège MAJ mars 2014 1 Vu le code de l Education. Vu le code général des collectivités territoriales Vu la loi n 809 du 13 Août 2004 et notamment

Plus en détail

Noël. + de fréquentation. + de communication

Noël. + de fréquentation. + de communication GUIDE DE NOËL GROUPE PROGMAG - ZA de Clairac - 260 rue St-Exupéry - 26760 Beaumont les Valence Téléphone : +33 4 75 780 780 - Fax : +33 4 75 780 781 Email : progmag@progmag.com Site : www.progmag.com Les

Plus en détail

Conférence 9 Vendre partout, tout le temps

Conférence 9 Vendre partout, tout le temps Conférence 9 Vendre partout, tout le temps MODÉRATEUR Clotilde BRIARD - Journaliste LES ECHOS INTERVENANTS Michaël AZOULAY Fondateur- Directeur Général AMERICAN VINTAGE Grégoire BRESSOLLES - Responsable

Plus en détail

SÉJOURS LINGUISTIQUES

SÉJOURS LINGUISTIQUES s s n ne 1 a u Je 0 à 2 de FÉVRIER PRINTEMPS 1 Vivons les langues SÉJOURS LINGUISTIQUES TARIFS SPÉCIAUX RÉSERVÉS AUX COMITÉS D ENTREPRISE FÉVRIER 2015 PRINTEMPS 2015 MALTE ALLEMAGNE ESPAGNE 1 01 42 67

Plus en détail

Délibération n 2011-94 du 18 avril 2011

Délibération n 2011-94 du 18 avril 2011 Délibération n 2011-94 du 18 avril 2011 Gens du voyage - Schéma départemental exemptant une commune de ses obligations en matière d accueil des gens du voyage - Violation de la Loi Besson Recommandations.

Plus en détail

IAGallery Convention PACK EXPO

IAGallery Convention PACK EXPO Inscription du:... au... 2015/2016 Nom:......... Prénom:... Pseudonyme :... Secteur(s)d activité:...... Adresse:... Code Postal: Ville:..... Tel:........ Portable:........... E-mail: Site: www. Forme Juridique

Plus en détail

Faites parler de votre entreprise

Faites parler de votre entreprise Faites parler de votre entreprise Pourquoi annoncer sur Internet? 70 % des consommateurs font confiance aux commentaires laissés sur Internet. 85 % de la population a accès à Internet. 75 % des gens consultent

Plus en détail

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME pour BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME - Vague 5 - Contacts : Frédéric Dabi / Flore-Aline Colmet Daâge Avril 2010 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon

Plus en détail

Règlement intérieur. Restaurant scolaire de la ville de Biguglia

Règlement intérieur. Restaurant scolaire de la ville de Biguglia Règlement intérieur Restaurant scolaire de la ville de Biguglia La ville de Biguglia, gère conformément aux valeurs de l école publique et laïque le restaurant scolaire municipal. Elle assure l encadrement

Plus en détail

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2011

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2011 La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2011 Julien LE ROUX Direction de la Balance des paiements Service des Titres Au 31 décembre 2011, la capitalisation

Plus en détail

INFORMATIONS ET REGLEMENT DU C.I.G.A.L.E. 2015/2016

INFORMATIONS ET REGLEMENT DU C.I.G.A.L.E. 2015/2016 Associations Familiales Laïques - Conseil Départemental 27, rue Lavoisier - 67200 Strasbourg - tél. : 03.88.29.06.49 Permanence téléphonique du lundi au vendredi de 9h à 12h courriel : info@afl67.com -

Plus en détail

Règlement du jeu concours n 2

Règlement du jeu concours n 2 Règlement du jeu concours n 2 «15 minutes pour tenter de gagner un ordinateur tactile ou un bon d achat» Article 1 Présentation de la société organisatrice La SARL AlgoWin, au capital de 10 000, dont le

Plus en détail

Consultation de la Commission Européenne sur le Plan d action relatif au droit des sociétés et au gouvernement d entreprise

Consultation de la Commission Européenne sur le Plan d action relatif au droit des sociétés et au gouvernement d entreprise 1 Consultation de la Commission Européenne sur le Plan d action relatif au droit des sociétés et au gouvernement d entreprise Introduction : La ROAM est un syndicat professionnel créé en 1855, qui a pour

Plus en détail