Les nouveaux mercenaires de Noël

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les nouveaux mercenaires de Noël"

Transcription

1 RUE DE SOLFERINO Plongée au cœur du PS Pages 12 et JEUDI 26 NOVEMBRE upbybg N (LP/JEAN-BAPTISTE QUENTIN.) En studio avec Christophe Maé Page 36 COMMERCE Les nouveaux mercenaires de Noël C est la dernière arme des grandes enseignes. Les magasins éphémères débarquent en France pour les fêtes de fin d année, parfois au détriment des petits commerces. Pages 2 et 3 Polanski bientôt AC MILAN - OM 1-1 Marseille plein de regrets Page 17 libéré Publicité LES BONNES AFFAIRES SONT EN LIGNE Détenu en Suisse depuis deux mois, le cinéaste devrait rapidement sortir. Arrêté pour une affaire de mœurs vieille de trente-deux ans, il s acquittera d une caution de 3 millions d'euros. Page 14 (CERRETI/OLYMPIA/SIPA.) Véhicule d occasion de faible kilométrage PARIS15 e PARIS14 e PARIS19 e BEZONS(95) CITROËN FÉLIX FAURE THIAIS(94) COIGNIERES(78) LIMAY(78)

2 LE FAIT DU JOUR Ces nouvelles boutiques qui C est la dernière mode venue des Etats-Unis : les boutiques éphémères débarquent en France. Elles attirent les foules. Au risque de faire des dégâts chez leurs concurrents. OUR TROUVER de nouveaux moyens de séduire le consommateur et le convaincre de des- Pserrer les cordons de sa bourse, les commerçants redoublent d imagination. Leur dernière trouvaille? La boutique éphémère. Importé des Etats-Unis, le concept est simple : un lieu de vente provisoire qui peut durer de quelques semaines à plusieurs mois. Et met en avant, dès l ouverture, sa date de fermeture. L objectif : donner un sentiment d urgence au consommateur pour l inciteràse«lâcher». Ces boutiques Kleenex s ouvrent à l occasion, par exemple, de périodes de forte affluence comme Noël, ou du lancement d un nouveau produit. Elles sont aussi l occasion pour les marques de tester le marché. Ce fut le cas le cas du japonais Uniqlo avec sa boutique temporaire dans le quartier branché du Marais, à Paris, avant l ouverture définitive de sa boutique près de l Opéra. «Le point de vente reste l endroit par excellence où le lien se noue avec les clients», explique Thierry Bisseliches, qui a fondé, en avril 2009, My Pop Up Store, une société qui propose des concepts de boutiques éphémères clé en main. «Çaprofite à tout le monde» «Lacriseaétéunaccélérateur» GUY-NOËL CHATELIN, associé chez OC&C, cabinet de conseil OUR CET EXPERT, ce nouveau type P de distribution alimente la consommation en soutenant les achats d impulsion. Comment est né le concept de ventes éphémères? Guy-Noël Chatelin. Ce phénomène vient des Etats-Unis, où il s est développé ces dernières années. La crise lui a donné un vrai coup d accélérateur. Beaucoup de locaux commerciaux se sont retrouvés vides et leurs propriétaires se sont dit qu il CESSON (SEINE-ET-MARNE), LE 10 NOVEMBRE. Pour les fêtes de fin d année, des magasins temporaires se créent, comme cette boutique de jouets, au risque de faire des dégats chez les concurrents. (LP/MARINE LEGRAND.) «La surenchère qu on observe de magasins toujours plus grands coûte très cher, poursuit-il, alors que l investissement dans un lieu transitoire est moins élevé.» Encore réservé à la capitale, le phénomène devrait bientôt s étendre à toute la France. Des magasins éphémères d une grande marque de maillot de bain vont ainsi voir le jour dans les stations balnéaires l été prochain. La tendance s annonce durable si l on observe ce qui se passe de l autre côté de l Atlantique où le shopping est une distraction à l égal de la télévision. Pour certains commerçants indépendants, la concurrence soudaine de ces enseignes surgissant du néant peut être redoutable (voir ci-contre). Mais dans l ensemble, elles sont plutôt bien accueillies. «Une boutique (DR.) quicréedel animationprofiteàtout lemonde»,confirmethierrybisseliches. Le phénomène pourrait d autant mieux fleurir dans l Hexagone que les Français n ont pas déserté les magasins. Pour preuve : la bonne tenuedelaconsommationdesménages qui a encore augmenté de 1,1 % en octobre. Bénédicte Alaniou étaitpréférabledelouerpourunecourte durée que pas du tout. Certains commerçants peuvent ainsi tester leur projet sans prendre trop de risques. Mais certaines enseignes lancent ce genre de boutique régulièrement. Les objectifs poursuivis peuvent être très différents d une enseigne à l autre. Quels sont-ils? On trouve d abord les «guérilla stores». L idée est de profiter d une période clé, comme Noël, pour s installer dans unezonedechalandiseoùilyaunpotentielpourfaire un maximum de volume. C est ce que fait Toys R Us à Boissénart (Seine-et-Marne). Il y a ensuite des magasins opportunistes qui surfent sur un événement en se plaçant à des endroits stratégiques, comme la boutique Michael Jackson. Enfin, pour certains, l objectif n est pas nécessairement de vendre mais plutôt de se rapprocher des consommateurs et d augmenter leur notoriété. Microsoft pour faire la promotion de Windows 7 n a pas hésitéàouvrirunespacededémonstration en plein Paris. «Des investissements relativement limités avec un fort impact en notoriété» La rentabilité est-elle au rendez-vous? Aujourd hui, les marques doivent multiplier les accès aux consommateurs. Le concept permet des investissements relativement limités on crée juste un décor avec à la clé un fort impact en notoriété et en publicité. Un fabricant américain d aliments pour animaux a investi dansuneboutiqueéphémèreànewyork.il estime qu elle lui a rapporté l équivalent d une campagne de publicité de 10 millions d euros. Ces magasins éphémères font parler d eux, attirent les consommateurs et favorisent les achats d impulsion qui ont tendance à se raréfier fortement dans cette période de crise. Propos recueillis par B.A. La location de courte durée est prévue dans le Code du commerce.«cetypedebailnedoitpas dépasser vingt-quatre mois, explique M e Marc Sebrier, du cabinet Schmitt et Associés. Le contrat prévoit toujoursprécisémentladuréedelocation.» Certains propriétaires ne louent leur emplacement que pour unecourtedurée.«c estpossible s ils ont un très bon emplacement qui ne nécessite pas un investissement lourd», précise M e Sebrier. CE QUE DIT LA LOI MOT DU JOUR Pop up store E MOT ANGLAIS C (de «pop up» : en relief et «store» : boutique) vient des livres pour enfants où l image se déplie en trois dimensions. Il désigne les magasins éphémères, un phénomène né aux Etats-Unis et au Canada, et devenu très populaire au Japon. Ces points de vente ouvrent leurs portes avec une date de fermeture programmée. Les grandes marques, dans le luxe notamment, sont friandes de ces opérations qui créent l événement et attirent de nouveaux clients. Mais ces boutiques peuvent aussi être liées à un pic saisonnier de ventes, permettre une opération de déstockage ou faire connaître un nouveau produit. Les fédérations professionnelles plutôt favorables ACEàcephénomènenou- F veau des magasins éphémères, les différentes fédérations professionnelles semblent plutôt favorables. «Ces magasins ont surtout vocation à créer une animation commerciale, explique Claude Boulle, l un des responsables de l Union du commerce de centre ville (UCV). Dans de nombreuses communes au moment des fêtes, il existe des marchés de Noël. Ces manifestations attirent généralement un large public et finalement tous les commerçants aux alentours en profitent. Souvent ces magasins éphémèresvendentdesproduits en exclusivité que l on ne trouve pas ailleurs. Donc, il n y a pas forcément de concurrence.» Proche de cette vision, l Union professionnelle artisanale demande néanmoins que ces magasins éphémères respectent les mêmes règles sociales envers les salariés. Charles Melcer, le patron de la Fédération de l habillement, lui, est plus prudent. «Pour le moment, ce système est peu développé. Mais, s il se généralise dans les prochains mois, cela pourrait devenir problématique surtout en période de crise économique. Forcément, l arrivée d un nouveau concurrent dans un quartier réduit un peu la part du chiffre d affaires pour les autres. Or, si par opportunisme, un magasin éphémère arriveàunepériodedefortedemande comme au moment des soldes ou des fêtes pour prendre une grosse part du gâteau, il est probable qu il y aura des grincements de dents.» G.Z. L activité du magasin doit obéir aux critères spécifiés dans le bail. Au-delà de vingt-quatre mois, le bail bascule automatiquement en bail statutaire, plus connu sous l appellation de «3-6-9». Signé pour neuf ans, ce contrat permet au commerçant d y mettre fin tous les trois ans. Au bout de neuf ans, si le propriétaire veut récupérer la boutique, il doit verser à son locataire une indemnité proportionnelle au préjudice subi. 2 ACTUALITES pages 2 à 16. SPORTS pages 17 à 25. ANNONCES - CARNET pages 26 à 31. SPORT HIPPIQUE pages 32 à 35. SPECTACLES- TELE pages 36 à 42. JEUX page 43. METEO page 44. LOTO page 10. INFORMATIONS DEPARTEMENTALES cahier central. 2 JEUDI JEUDI 26 26NOVEMBRE NOVEMBRE2009

3 LE FAIT DU JOUR révolutionnent le shopping Un concept qui fait des émules OLYMPIA (PARIS IX e ), HIER. A l occasion de la sortie de «This Is It», un point vente propose desproduitsàl effigiedemichaeljackson. (LP/ALAIN AUBOIROUX.) Michael Jackson tient boutique à l Olympia Vingt modèles exclusifs de tee-shirts, des casquettes, des tasses, des boucles de ceinture La boutiqueouvertele28octobredanslehalldel Olympia (Paris IX e ),estuntempledédiéàl effigiedemichael Jackson, décédé le 25 juin. Elle fermera ses portes en février prochain. Propriétaire des droits dérivés de la star et de cette célèbre salle de spectacle parisienne, Universal Music a choisi d installer cet espace pour accompagner la sortie de «Michael Jackson s This Is It», le film des dernières répétitions de Bambi avant sa mort. «Nous répondons à une forte demande des fans, quiontainsiunlieuderencontresàparis»,explique Manuel Gadais chez Universal Music France. En fait, il fallait trouver un moyen d écouler les millions de produits fabriqués en vue de la tournée mondiale que préparait le chanteur. Une boutique du même type est installée à Londres, en marge d une exposition qui lui est consacrée. Les objets sont vendus ente 15 et 45. La maison de disques ne communique aucun chiffre, ni sur l investissement nécessaire ni sur les ventes. Mais, fort de cette première expérience, Universal Music compte bien étendre ce concept à d autres artistes. «Nous détenons 80 % du marché du merchandising (produits dérivés) musical, dont des icônes commedavidbowieoulesdoors,précisemanuel Gadais. Pourquoi pas une boutique multi-artistes?» PLACE BEAUVAU (PARIS VIII e ). Jusqu à début 2010, les fashionistas pourront s en mettre plein les yeux dans la boutique éphémère de Prada qui rend hommage aux ponts de Paris. (DR.) Le somptueux hommage de Prada à Paris Pour ne pas risquer de perdre les fidèles clients de sa boutique du faubourg Saint- Honoré (Paris VIII e ), en rénovation, Prada n a pas lésiné. La luxueuse marque de prêt-àporter italien a ouvert le 22 juillet un point de vente provisoire à 600 m de là, place Beauvau (Paris VIII e ). Il fermera début 2010 dès la fin des travaux. Un décor rendant hommage aux ponts de Paris a été spécialement créé et un sac en édition limitée a été fabriqué à dix exemplaires pour attirer les folles de mode et créer l événement autour de cette boutique de substitution. Galerie d art vend foie gras Foie gras et peintures, c est le cocktail étonnant choisi par Véronique Segaud pour Passion victim, l espace éphémère qu elle a ouvert le 12 novembre dans la très commerçante rue Marcadet (Paris XVIII e ). «On lève le rideau pour six semaines avec les verrines de R. Junca, fabriquées artisanalement, et les toiles, spécialement composées par un artiste spécialisé dans le trompe-l œil», explique cette chef d entreprise qui dirige une société de promotion de produits alimentaires. «Mon but, c est de créer l événement et d apporter un autre concept dans le quartier. Les autres commerçants sont ravis et m ont très bien accueillie.» Microsoft fête Noël au Windows café Rendre Windows 7 sympathique, telle est la mission dévolue au lieu ouvert par Microsoft en plein cœur de la capitale, boulevard de Sébastopol (Paris I er ). Inauguré le 22 octobre, date du lancement mondial du dernier-né des logiciels du géant américain de l informatique, le Windows Café accueillera le grand public jusqu à fin décembre. Au menu, café et smoothie, feu de cheminée et cinq espaces permettant de jouer, «chatter», suivre des ateliers ou prendre conseil auprès des spécialistes à la disposition des utilisateurs. B.A. «Toys R Usm atué» BERTRAND POULMAIRE, propriétaire d un magasin JouéClub à Savigny-le-Temple, voisin d un Toys R Us éphémère EST un véritable acte de piratage, une guerre «Céclair de deux mois où l on se retire aussi vite qu on est arrivé!» Bertrand Poulmaire, 33 ans, propriétaire du magasin JouéClub de Savigny-le-Temple, près de Melun (Seine-et-Marne), ne décolère pas. La création d un magasin éphémère de l enseigne Toys R Us dans le centre commercial de Boissénart, à 1,5 km de distance, a plongé ses ventes dans le rouge. «Ils ont ouvert début novembre, avec presque deux semaines de retard sur ce qu ils annonçaient sur le catalogue car ils ont raté deux fois la commission de sécurité, fustige-t-il. Et nos ventes ont déjà plongé de 30 %.» Or dans ce secteur, plus de 50 % du chiffre d affaires est réalisé pendantlapériodedenoël.résultat: Bertrand Poulmaire mettra la clé sous la porte au mois de janvier : «Toys R Us m a tué.» Les neuf salariés,tousencdi,ontdéjàreçuleur lettre de licenciement économique. «J ai bien tenté de les reclasser chez des concurrents, notamment Picwic. Mais son propriétaire, David Balin, craint lui aussi des conséquences sur ses résultats.» «Il faut voir leur magasin pour le croire» pour une liquidation totale. «Le paradoxe, c est que Toys R Us nous a énormément influencés il y a trente ans quand ils sont arrivés sur le marché français. Ce sont eux qui nous ont montré que l on pouvait quitter les centres-villes et s installer en périphérie pour gagner de la place, et donc du stock et du service. Aujourd hui, ils font machine arrière en allant à l économie. Il faut voir leur magasin pour le croire.» Il est vrai qu une fois rendu sur place, le contraste est frappant. Niché au cœur du centre commercial dans un local qui tient plus de l entrepôt, Toys R Us Express ne brille pas par sa déco ou les services. Les jouets sont posés à même des palettes en bois et le froid polaire qui règne dans les rayons témoigne de l absence de chauffage. «C est une politique du court terme qui met en danger tout le secteur», conclut avec pessimisme le chef d entreprise. Erwan Benezet Propriétaire de deux autres magasins de la coopérative JouéClub, l un à Coulommiers, l autre à Montereau, Bertrand Poulmaire cherche juste à sauver les meubles, aujourd hui. Il s est donc fixé comme objectif d écouler un maximum de jouets (surles55000quecomptesonmagasin) avant la fin des fêtes. Un bon de réduction de 20 % sur tous les articles a été envoyé aux détenteurs d une carte fidélité. Puis il prati- l ouverture, début novembre, du Toys R Us éphémère, Bertrand SAVIGNY-LE-TEMPLE (SEINE-ET-MARNE), HIER. Depuis quera des prix cassés jusqu à - 70 % Poulmaireavusesventesplongerde30%.(LP/A. JOURNOIS.) JEUDI JEUDI 26 26NOVEMBRE NOVEMBRE

4 L ECONOMIE L ECONOMIE Un millier de sans-papiers en passe d être régularisés Le gouvernement a décidé d ouvrir sensiblement les critères de régularisation des travailleurs étrangers sans papiers. L UMP est rassurée. La gauche et les syndicats restent critiques. PARIS, HIER. Le ministre de l Immigration, Eric Besson, a annoncé la possible régularisation de travailleurs sans papiers. (AFP/F. GUILLOT.) QUATRE MOIS des élections régionales et pour répondre au mouvement de grève Ades travailleurs sans papiers entamé depuis six semaines, le gouvernement vient de lâcher un peu de lest. Hier, Eric Besson, ministre de l Immigration, a détaillé la circulaire d attribution des cartes de séjour temporaires à des salariés sans papiers qui a été envoyée aux préfets. Selon le ministre, cette circulaire pourrait déboucher sur la régularisation de étrangers. Si la loi sur l immigration, votée après la présidentielle de 2007, avait déjà introduit une possibilité de régularisation par le travail dans les secteurs dits «en tension» (manquant de personnel), cette circulaire apporte quelques précisions. Pour en bénéficier, les travailleurs sans papiers devront avoir été embauchés 4 Les syndicats dénoncent des critères «trop restrictifs» avant le mois de juillet Ils devront avoir «au moins cinq ans d ancienneté de séjour en France», un an d ancienneté dans l entreprise (CDI ou CDD) et une promesse d embauche de plus d un an. Les agents de sécurité pourront aussi être régularisés dans «une activité non soumise à agrément». De même, les intérimaires auront la possibilité de faire reconnaître des périodes d activité discontinues. «Casparcas» En revanche, les dossiers de nounous ou d aides à domicile travaillant au noir restent en suspens. Eric Besson a renvoyé la balle aux préfets pour une appréciation «au cas par cas». Selon le ministre, c est après plusieurs réunions avec les syndicats qu il se serait rendu compte qu il y avait «deux poids, deux mesures» SAINT-OUEN (SEINE-SAINT-DENIS), LE 18 NOVEMBRE. Des milliers de travailleurs sans papiers ont entamé un vaste mouvement de grève il y a plusieurs semaines. (LP/MATTHIEU DE MARTIGNAC.) nécessitant une harmonisation. Alors que les occupations des sans-papiers continuent de se poursuivre comme hier à Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne) dans une entreprise de nettoyage, les associations et les syndicats restent très sceptiques (voir ci-dessous). Les organisations qui doivent rencontrer le gouvernement dès demain juge peu «crédible» la futureloidestinéeàpartirdelafin 2010 à «systématiser et aggraver» les sanctions contre les entreprises faisant travailler des salariés sans titre de séjour. «Qu on punisse les chefs d entreprise, oui, mais arrêtons la démagogie. On dit on ferme une entreprise qui emploie des sans-papiers, mais quel est le résultat? Les salariés qui travaillent légalement dans cette entreprise sont aussi licenciés, c est stupide», a lancé François Chérèque, leader de la CFDT. Guillaume Zambaux ANNONCE de la possible régularisation de L travailleurs sans papiers a été plutôt fraîchement accueillie par les organisations syndicales hier. Selon François Chérèque, les critères de régularisation retenus par le gouvernement sont «trop restrictifs». Interrogé sur RMC, le secrétaire général de la CFDT a notamment regretté que les personnes concernées doivent justifier d une ancienneté sur le territoire d au moins cinq ans, alors que, l an dernier, «on avait à peu près trouvé un équilibre autour de trois ans». «On est en pleine hypocrisie, a-t-il ajouté. On a des salariés qui travaillent depuis plusieurs années, qui paient leurs impôts, leurs charges sociales, leur loyer, à qui on refuse de valider leur passage sur le territoire, alors qu ils occupent un emploi et qu on a besoin d eux.» De son côté, Force ouvrière a critiqué «une régularisation restreinte par des considérations économiques». Enfin, le SNU-TEF-FSU, principal syndicat d inspecteurs du travail, affirme que l annonce du gouvernement ne concerne «que les travailleurs sans papiers déclarés par leur employeur». Autrement dit, uniquement «ceux munis de bulletins de paye» et pas les travailleurs au noir «dissimulés» par leur patron. O.B. L immigration, un sujet cher à l UMP en période électorale ANS LA LUTTE contre l immi- D gration clandestine, le calendrier semble brusquement s accélérer et cela ne doit rien au hasard. A quatre mois des régionales, le gouvernement est décidé à «mettre le paquet» sur le sujet. Ce week-end, Xavier Darcos, ministre du Travail, a dégainé le premier en annonçant dans une interview à notre journal, des sanctions contre les entreprises employant des sans-papiers, les menaçant de «fermeture administrative». Au tour cette fois d Eric Besson d intervenir. Le ministre de l Immigration, qui animait hier soir à Paris le premier débat sur l identité nationale, vient d adresser aux préfets une nouvelle circulaire fixant les critères pour «l admission exceptionnelle au séjour des salariés étrangers». Tacle à gauche Des critères qui, selon lui, pourraient déboucher sur la régularisation de cinq cents à un millier de sans-papiers. Et pas plus. Car, lors de sa visite en Seine-Saint-Denis, mardi, Nicolas Sarkozy l a martelé de façon très claire : «Tant que je serai président de la République, je n accepterai pas une régularisation globale de ceux qui n ont pas de papiers.» Une réponse à la première secrétaire du PS qui s est prononcée pour une régularisation large (mais non massive) des travailleurs sans papiers. «OnaunechancefollequeMartine Aubry ait remis sur la table la régularisation des sans-papiers», s était d ailleurs réjoui le chef de l Etat devant les dirigeants de l UMP. Invité mardi, du «Talk Orange-le Figaro», Besson ne s est pas privé de tacler ses anciens camarades socialistes : «On retrouve les clivages entre les républicains et ceux que Jean-Pierre Chevènement appelait les sans-papiéristes.» Lafermetéaffichéedel Elyséeet du gouvernement sur l immigration et la sécurité vise d abord à rassurer l électorat traditionnel UMP, mais elle s adresse aussi aux anciens électeurs du FN séduits par Sarkozy en Il s agit d éviter en mars la poussée du Front national que les sondages annoncent à plus de 10 % dans plusieurs régions. Dénonçant une «grotesque gesticulation», Jean- MarieLePenironisesurle«grand retour de la campagne sarkozyste destinée à récupérer les voix du FN». Didier Micoine Votre journal devient interactif Réagissez en direct à cet article avec votre iphone Mode d emploi en page météo et sur notre site internet 4 JEUDI JEUDI 26 26NOVEMBRE NOVEMBRE2009

5 DU 26 AU 29 NOVEMBRE 2009* RCS PARIS B FRANPRIX HOLDING SA. Capital social : , rue Galilée PARIS. Société anonyme à directoire et conseil de surveillance. Imprimerie Nordis. Photos non contractuelles. Soit, plus de 100 d économies!** Le collecteur est disponible sur demande en caisse dans les magasins participants ou sur le site *Liste, jours et horaires d ouverture des magasins participant consultables sur **La valeur totale des 40 produits soumis à remboursement est de 114,74 euros. Pour tout renseignement concernant l opération et les modalités de participation, SOGEC GESTION est à votre écoute au du lundi au jeudi de 9h30 à 16h00, et vendredi de 9h30 à 14h00. Certains produits peuvent présenter un caractère dangereux, irritant ou inflammable respecter les précautions d emploi. L abus d alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération. à deux pas, tout est là! Pourvotresanté,mangezaumoins cinq fruits etlégumes parjour Plus d infos sur JEUDI JEUDI 26 26NOVEMBRE NOVEMBRE

6 Desviticulteursprovoquent des incidents dans l Hérault ES INCIDENTS ont éclaté D hier soir dans l Hérault, sous haute surveillance, après la manifestation de viticulteurs qui a rassemblé dans l après-midi à Montpellier personnes selon les organisateurs, selon la préfecture. Des bus de manifestants ont tenté d entrer à Pézenas, mais ils en ont été empêchés par les très nombreuses forces de l ordre et ont été obligés de prendre la directiondebéziers.lessixbusétaient surveillés par un hélicoptère de la gendarmerie. Le convoi de bus s est ensuite dirigé vers Servian, où les manifestants ont allumé des Social Le suicide, àsondomicile,d un employé du groupe de défense et d aéronautique Thales Alenia Space à Toulouse, en 2008, a été reconnu comme «accident du travail» par la commission de recours amiabledelacpamdehaute-garonne. Dominique P., responsable qualité au sein de l entreprise, s était donnélamortle1 er avril 2008, alors qu il avait «rendez-vous avec sa hiérarchie pour fixer ses objectifs annuels». Expatriation La France est considérée par les expatriés comme le pays d installation offrant la meilleure qualité de vieeneurope,selonuneétudede la banque britannique HSBC. Elle se classe au 7 e rang, devant les Etats-Unis et l Espagne. Le Canada arrive en tête du classement. Dette La dette publique mondiale aura gonflé de près de 45 % entre 2007 et 2010, soit une augmentation de milliards de dollars, et devrait atteindre l année prochaine milliards de dollars en raison de la crise. Près de 80 % de cette hausse sera supportée par les sept pays les plus avancés du globe DERNIERE MINUTE EN BREF feux sur la route avant d être repoussés par des gaz lacrymogènes. Ils ont ensuite endommagé les vitres et le volet roulant du magasin Lidl. Plusieurs véhicules de gendarmes ont été caillassés. Entre Pézenas et Béziers, des manifestants ont allumé des feux sur le bas-côté, et la N 9 a été complètement bloquée par une importante colonne de véhicules de la gendarmerie. Des dégradations ont également été commises dans des communes aux alentours de Montpellier, notamment dans des grandes surfaces à Mèze et Cournonsec. Etats-Unis,Japon,Allemagne, France, Royaume-Uni, Italie et Canada, «les plus durement touchés par la crise». Passeports Le Sénat a décidé, hier, de baisser le prix des passeports biométriques de 3 lorsque le demandeur fournit les deux photos d identité nécessaires. Il s agit «d un allègement du droitdetimbreactuel»,maisaussi de «soutenir l activité des photographes professionnels, qui a été fortement impactée lors du passage au passeport biométrique par la possibilité de prise de photos d identité en mairie», indique l exposédesmotifsdel amendement, adopté à l unanimité. Transports La Cour des comptes a dressé, hier, un «bilan contrasté» du transfert aux régions du transport express régional (TER). Estimant qu il amarqué«unprogrèsincontestable» pour les usagers, les magistrats dénoncent, en revanche, «une opération coûteuse» pour les différentes régions. Les TER représentent en effet, selon eux, «une charge croissante», la facture s établissant à un montant de 2,7 milliards d euros en L ECONOMIE * Energie GDF Suez au tribunal pour vente forcée De janvier 2008 à mars 2009, GDF Suez aurait modifié le contrat de certains abonnés sans leur accord. (MAXPPP/IP3PRESS REMI OCHLIK.) DF SUEZ à nouveau dans le collimateur. Déjà mis en Gcause à de multiples reprises par les associations de consommateurs pour le démarchage agressif de ses commerciaux et épinglé récemment par le médiateur de l énergie (voir nos éditions du 5 novembre), le groupe se retrouve aujourd hui devant la justice. Il est cité à comparaître par le parquet devant la 31 e chambre correctionnelle du tribunal de Paris pour pratique commerciale illicite. A la suite des enquêtes effectuées par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) à Paris, dans le Puy-de- Dôme et le Nord, GDF Suez est accusé d avoir trompé ses abonnés entre le mois de janvier 2008 et mars Durant cette période, le fournisseur d énergie aurait profité des appels téléphoniques de ses clients «pour les abonner sans leur consentement à un contrat de fourniture d énergie à prix de marché ou déréglementé et sans leur en présenter les caractéristiques principales ou en en omettant certaines». Les cas se multiplient En clair, lorsque les abonnés au gaz joignaient les plates-formes téléphoniques de GDF, les opératrices auraient modifié, sans leur accord, leur contrat classique au profit d un nouveau contrat cumulant la fourniture du gaz et de l électricité. Au passage, les clients, qui n avaient rien demandé, quittaient sans le vouloir la protection des tarifs réglementés. GDF Suez aurait usé pour parvenir à ses fins d une publicité «comportant des allégations, indications ou présentations fausses ou de nature à induire en erreur». Pratique totalement prohibée. Dans cette affaire, l UFC-Que choisir de Nancy, où des consommateurs ont porté plainte pour les mêmes motifs, s est porté partie civile. Pour l association de défense des consommateurs, les enquêtes de la DGCCRG montrent que «la vente forcée a été une pratique nationale. Les commerciaux avaient des consignes en ce sens.» La conséquence, estime UFC- Que choisir, de l ouverture à la concurrence des marchés du gaz et de l électricité en juillet «Avant, nous n avions qu un ou deux cas de ce genre par an dans la région de Nancy. Depuis octobre 2007, nous en sommes à plus de 500 qui concernent aussi bien EDF, GDF que Poweo ou encore Direct Energie. La situation est devenue catastrophique pour les consommateurs.» De son côté, GDF Suez rejette en bloc les accusations de vente forcée. Si le groupe admet des «incompréhensions» à la suite de contacts téléphoniques, une porte-parole précise qu «à chaque fois que des clients nous l ont demandé, nous les avons rétablis dans leur contrat initial». Marc Lomazzi LA BOURSE CAC 40 6 CAC 40 sur un mois 3809,16 points + 0,65 % DANS LE MONDE New-York Dow Jones 10452,91 points Londres Footsie 5364,81 points Francfort Dax 5803,02 points Tokyo Nikkei 9441,64 points CHANGES + 0,02 % + 0,18 % + 0,77 % + 0,58 % + 0,43 % Libellé dern. préc. Etats Unis EUR/USD 1,5083 1,4969 OR Once Lingot 1kg Napoléon 1176,5 $ 25000,00 147,50 PETROLE Le baril de Brent (163,66 l) 77,79 $ 1,74 % Séance du mercredi 25 novembre 2009 LE SBF 120 Libellé dern. % Var. % an Libellé dern. % Var. % an Accor... 37,21 + 2,00 + 5,98 ADP... 53,54 + 0, ,64 Air France-KLM... 11,06 + 0, ,61 Air Liquide... 79,72 + 0, ,80 Alcatel-Lucent... 2, , ,14 Alstom... 48,92-0, ,53 Alten... 16,715-0, ,04 Altran Techno.... 3, , ,68 April Group... 23,82-2, ,60 ArcelorMittal... 26,39 + 1, ,24 Areva CIP ,15-0,59 + 2,90 Arkema... 26,09-0, ,98 Atos Origin... 30,665-0, ,17 Axa... 16, ,69 + 9,13 Beneteau... 10, , ,70 Bic , ,16 BNP Paribas Act.A... 56,72 + 0, ,91 Bonduelle... 76,85-1, ,92 Bourbon... 27,555-0, ,04 Bouygues... 34,5-0, ,24 Bureau Veritas... 34, , ,82 Cap Gemini... 31,27-0, ,71 Carbone-Lorraine... 25,18 + 2, ,58 Carrefour... 32,58 + 0, ,39 Casino Guichard... 58,01 + 0, ,31 CGG Veritas... 14,195-0, ,92 Ciments Francais... 74,17 + 0, ,96 Club Med ,45-1, ,27 CNP Assurances... 73,26-0, ,26 Credit Agricole... 14,55 + 1, ,88 Danone... 40,825-0,61 + 0,15 Dassault Systemes.. 39,28 + 0, ,52 Derichebourg... 3, ,09 Dexia... 5,19-2, ,19 EADS... 12,265-3,80 + 1,95 EDF... 39,49 + 1,01-4,84 Edf Energies Nouv... 34,595-1, ,01 Eiffage... 37,38 + 0,77 + 0,03 Eramet ,95 + 0, ,28 Essilor Intl... 39,26 + 0, ,95 Retrouvez tous les cours de la Bourse sur Euler Hermes... 51,4-2, ,56 Eurazeo... 48,495-0, ,55 Eurofins Scient ,27 Eutelsat Communic , ,18 Fimalac... 39,59 + 2, ,74 Fonc.Regions ,73-3, ,43 France Telecom... 17,4 + 2,05-12,83 Gdf Suez... 29, ,63-16,99 Gecina... 77,47-1, ,06 Gemalto... 30,775-0, ,93 Groupe Eurotunnel.. 6, , ,25 Havas... 2,576-0, ,48 Hermes intl... 96,19 + 1,10-3,81 Icade... 70,2-2, ,98 Iliad... 82,83 + 3, ,60 Imerys... 40,28-0, ,66 IMS(Int.MetalSer)... 9,553-4,85 + 3,28 Ingenico... 17,55-0, ,25 Ipsen... 36,15 + 1, ,15 Ipsos... 21, ,53 JC Decaux... 15,79 + 1, ,43 Klepierre ,71 Lafarge... 58,1 + 1, ,23 Lagardere... 29,95 + 0,17 + 3,28 Legrand... 18, , ,74 L'Oreal , ,78 LVMH Moet Hen ,8 + 0, ,49 M6-Metropole TV... 17, , ,18 Maurel et Prom... 11,6-0, ,81 Michelin... 52,66-0, ,17 Natixis... 3, , ,04 Neopost... 59,83-0,93-7,71 Nexans... 51,06 + 0, ,00 Nexity... 24,415-0, ,95 Nicox... 6,9-2,17-11,08 Orpea... 30,705-0, ,87 PagesJaunes... 7,928-1, ,77 Pernod Ricard... 57,83-0, ,40 Peugeot... 23,97-0, ,28 PPR... 83,4 + 1, ,97 Libellé dern. % Var. % an Publicis Groupe... 26,5-0, ,06 Remy Cointreau... 34,1-0, ,09 Renault... 33,185-0, ,89 Rexel... 9,243-1, ,22 Rhodia... 12,01 + 0, ,65 Safran... 11,735-0, ,81 SAFT... 33, , ,18 Saint-Gobain... 38, , ,44 Sanofi-Aventis... 52,21 + 1, ,00 Schneider Electric... 76,27 + 0, ,91 Scor Se... 16,66 + 0,66 + 1,80 Seb... 39,39-1, ,55 Seche Environnem... 61,98-1, ,93 Sechilienne Sidec... 28,74 + 3,75-10,19 SES... 14, ,32 + 5,90 Silic... 87,55-0, ,57 Societe Generale... 48, , ,42 Sodexo... 38,03 + 1,88-3,90 Soitec... 9, , ,45 Sperian Protection.. 53,75-0, ,18 Stallergenes , ,10 Steria Groupe... 20,735-1, ,16 STMicroelectr.... 5,57 + 0, ,53 Suez Env ,09 + 0, ,23 Technip... 47,8-0, ,17 Teleperformance... 23,4 + 0, ,47 TF ,62-0, ,88 Thales... 33,22 + 2, ,36 Thomson... 1,068-3, ,25 Total... 42, ,09 + 9,50 Ubisoft Entertain... 10, ,57-23,62 Unibail-Rodamco ,85-0, ,34 Valeo... 19,89 + 0, ,38 Vallourec ,8 + 1, ,43 Veolia Environ , ,30 + 4,35 Vilmorin & Cie... 80,98 + 1, ,78 Vinci... 38, , ,22 Vivendi... 19,71 + 4,29-15,28 Wendel... 39,88-0, ,66 Zodiac Aerospace... 23, ,29-11,17 LES VALEURS A SUIVRE... France Telecom (+ 2,05% à 17,40 ) L opérateur français a annoncé s être allié avec le groupe danois TDC afin de faire fusionner leurs filiales respectives suisses, à savoir Orange Suisse et Sunrise. En investissant 1,5 milliard d euros, France Telecom détiendra 75 % du capital et donnera naissance «au premier opérateur alternatif» de télécoms en Suisse. Nicox SA (- 2,17% à 6,90 ) Le laboratoire a lancé une augmentation de capital à compter du 26 novembre qui se traduira par la mise en ciruclation d action à 3,49 euros soit une décote de 50 % sur le cours actuel. Il s agit pour Nicox de récolter 70 millions d euros en vue de devenir «une société pharmaceutique spécialisée dans la recherche et le développement», ciblant les Etats-Unis. Vivendi (+ 4,29% à 19,71 ) Le groupe a fait savoir qu il a émis avec succès un emprunt obligataire de 1,2 milliard d euros en deux tranches de 10 et 7 ans. Pour Vivendi, il s agit d échelonner la dette du groupe et de maintenir un équilibre financier. Par ailleurs, les analystes d Exane BNP Paribas ont relevé leur recommandation à Surperformance avec un objectif de cours à 24 euros. 6 JEUDI JEUDI 26 26NOVEMBRE NOVEMBRE2009

L observatoire neonn des délais de publication 2013

L observatoire neonn des délais de publication 2013 L observatoire neonn des délais de publication 2013 Etude menée sur les résultats annuels consolidés des cotations du CAC 40 et du SBF120 GLOBAL CONSOLIDATION SOLUTIONS 1 SOMMAIRE OBJET DE L ETUDE & CONSTATS

Plus en détail

III - PRODUITS FINANCIERS 2010 ET 2011

III - PRODUITS FINANCIERS 2010 ET 2011 I - ETAT DU PORTEFEUILLE AMIS DU MUSEUM EN FIN D'EXERCICE 31/12/10 Comptable en bourse Dépréciation Plus-value 31/12/11 Comptable en bourse Dépréciation Plus-value Barclays 295 608,32 217 876,83 79 455,43

Plus en détail

Liste des sociétés assujetties à la Taxe sur les Transactions Financières (TTF) pour l'année fiscale 2013. Multiple issuers

Liste des sociétés assujetties à la Taxe sur les Transactions Financières (TTF) pour l'année fiscale 2013. Multiple issuers CORPORATE EVENT NOTICE: Liste des sociétés assujetties à la Taxe sur les Transactions Financières (TTF) pour l'année fiscale 2013 Multiple issuers PLACE: Paris AVIS N : PAR_20121221_11152_EUR DATE: 21/12/2012

Plus en détail

La détention par les non résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2013

La détention par les non résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2013 La détention par les non résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 2013 Pierre BUI QUANG Direction de la Balance des paiements Service des Titres Au 31 décembre 2013, les non résidents détenaient

Plus en détail

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2010

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2010 La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2010 Julien LE ROUX Direction de la Balance des paiements Service des Titres Au 31 décembre 2010, la capitalisation

Plus en détail

Analyse des accords Egalité Professionnelle signés dans les entreprises et les branches professionnelles

Analyse des accords Egalité Professionnelle signés dans les entreprises et les branches professionnelles MàJ Février 2008 Analyse des accords Egalité Professionnelle signés dans les entreprises et les branches professionnelles 1. Obligation de négocier sur l égalité professionnelle (loi du 9 mai 2001 renforcée

Plus en détail

Féminisation et performances des entreprises

Féminisation et performances des entreprises Observatoire Skema de la féminisation des entreprises Féminisation et performances des entreprises 2011 Pr Michel Ferrary Michel.Ferrary@skema.edu Pourquoi se poser la question du lien entre féminisation

Plus en détail

FR0000031122 AIR FRANCE-KLM Action ordinaire FR0000031577 VIRBAC Action ordinaire FR0000031775 VICAT Action ordinaire FR0000033219 ALTAREA Action de

FR0000031122 AIR FRANCE-KLM Action ordinaire FR0000031577 VIRBAC Action ordinaire FR0000031775 VICAT Action ordinaire FR0000033219 ALTAREA Action de ISIN Nom Type FR0000031122 AIR FRANCE-KLM Action ordinaire FR0000031577 VIRBAC Action ordinaire FR0000031775 VICAT Action ordinaire FR0000033219 ALTAREA Action de SIIC et autres formes de sociétés foncières

Plus en détail

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2009

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2009 La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2009 Julien LE ROUX Direction de la Balance des paiements Service des Titres À la fi n de l année 2009, les non-résidents

Plus en détail

CONDITIONS DEFINITIVES EN DATE DU 05 MAI 2008 CONCERNANT DES BONS D'OPTION WARRANTS SUR ACTIONS ET INDICE AVEC REGLEMENT EN ESPECES

CONDITIONS DEFINITIVES EN DATE DU 05 MAI 2008 CONCERNANT DES BONS D'OPTION WARRANTS SUR ACTIONS ET INDICE AVEC REGLEMENT EN ESPECES CONDITIONS DEFINITIVES EN DATE DU 05 MAI 2008 CONCERNANT DES BONS D'OPTION WARRANTS SUR ACTIONS ET INDICE AVEC REGLEMENT EN ESPECES Emetteur : Calyon Financial Products (Guernsey) Limited Garant : Calyon

Plus en détail

Annexe Actualité fiscale

Annexe Actualité fiscale Annexe Actualité fiscale Sommaire Impôt société (LFR II 2012 PLF 2013) Dispositifs anti-abus concernant le régime mère-fille et autres distributions exonérées suivies de pertes ou provisions déductibles

Plus en détail

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2011

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2011 La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2011 Julien LE ROUX Direction de la Balance des paiements Service des Titres Au 31 décembre 2011, la capitalisation

Plus en détail

Les informations sociales dans les rapports annuels Troisième année d application de la loi NRE

Les informations sociales dans les rapports annuels Troisième année d application de la loi NRE Les informations sociales dans les rapports annuels Troisième année d application de la loi NRE Premiers éléments à partir des sociétés cotées au CAC 40 Marseille - Septembre 2005 1 Présentation générale

Plus en détail

Observatoire Skema de la féminisation des entreprises

Observatoire Skema de la féminisation des entreprises Observatoire Skema de la féminisation des entreprises Edition 2009 Pr Michel Ferrary Michel.Ferrary@skema.edu - Etat des lieux de la féminisation de françaises - Trois facteurs explicatifs de la féminisation

Plus en détail

CAC 40 : LES ENTREPRISES FEMINISEES

CAC 40 : LES ENTREPRISES FEMINISEES OBSERVATOIRE SKEMA DE LA FEMINISATION DES ENTREPRISES FRANÇAISES CAC 40 : LES ENTREPRISES FEMINISEES RESISTENT-ELLES MIEUX A LA CRISE BOURSIERE? Professeur Michel Ferrary SKEMA Business School 1 Michel

Plus en détail

Les profits des entreprises du

Les profits des entreprises du Les profits des entreprises du CAC 40 Des hausses de profits déconnectées de la réalité économique David Meyer collaborateur de la Direction Fédérale sur les questions économiques 1 Méthodologie Les données

Plus en détail

Le CAC 40, parité, diversité : Synthèse de l enquête de République & Diversité, en partenariat avec le CRAN

Le CAC 40, parité, diversité : Synthèse de l enquête de République & Diversité, en partenariat avec le CRAN Le CAC 40, parité, diversité : Synthèse de l enquête de République & Diversité, en partenariat avec le CRAN - Octobre 2012 - Commanditaires et définitions Commanditaires de l enquête Cette enquête a été

Plus en détail

La communication financière sur la norme IAS 36

La communication financière sur la norme IAS 36 La communication financière sur la norme IAS 36 (dépréciations d actifs)* Étude de l impact de la crise sur les états financiers 2008 des sociétés du CAC 40 Édito Le département Evaluation & Stratégie

Plus en détail

Observatoire Skema de la féminisation des entreprises

Observatoire Skema de la féminisation des entreprises Observatoire Skema de la féminisation des entreprises Edition 2015 Pr Michel Ferrary Michel.Ferrary@skema.edu Observatoire Skema de la féminisation des entreprises Depuis 2008, l Observatoire analyse l

Plus en détail

Contact presse 01 42 75 88 16 presse-droitsdesfemmes@pm.gouv.fr

Contact presse 01 42 75 88 16 presse-droitsdesfemmes@pm.gouv.fr Contact presse 01 42 75 88 16 presse-droitsdesfemmes@pm.gouv.fr 3 édito Les chiffres ne manquent pas pour nous rappeler l urgente nécessité de résorber les inégalités professionnelles entre les femmes

Plus en détail

Etude sur la gouvernance des entreprises du CAC 40 Eclairages sur le SBF 120

Etude sur la gouvernance des entreprises du CAC 40 Eclairages sur le SBF 120 Etude sur la gouvernance des entreprises du CAC 40 Eclairages sur le SBF 120 Septembre 2010 Une étude réalisée par : Russell Reynolds Associates Objectifs de l étude Assurer un suivi Apporter un outil

Plus en détail

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2008

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2008 La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 2008 François SERVANT Direction de la Balance des paiements Service des Titres Au 31 décembre 2008, les non-résidents détenaient

Plus en détail

Evaluation des grandes entreprises par leurs fournisseurs

Evaluation des grandes entreprises par leurs fournisseurs Evaluation des grandes entreprises par leurs fournisseurs Rapport 15 place de la République 75003 Paris À : De : Médiateur des Entreprises / CroissancePlus Hugues Cazenave / Yacine Redjdal MÉTHODOLOGIE

Plus en détail

Le dossier du Comité de Gestion

Le dossier du Comité de Gestion Le dossier du Comité de Gestion «Un fonds commun de placement interactif et transparent» du vendredi 25 septembre 2015 Acer Finance Actualités & Macro économie Acer Finance 24/09/2015 Les cours du pétrole

Plus en détail

LIRE LA COTE BOURSIÈRE RE ET COMPRENDRE LES INDICES BOURSIERS

LIRE LA COTE BOURSIÈRE RE ET COMPRENDRE LES INDICES BOURSIERS FORMATION DES JOURNALISTES Séminaire de Formation de la COSUMAF THÈME 4 : LIRE LA COTE BOURSIÈRE RE ET COMPRENDRE LES INDICES BOURSIERS Par les Services de la COSUMAF 1 SOMMAIRE DU THÈME 4 03 Cote Boursière

Plus en détail

EVOLUTION DE LA COMMUNICATION FINANCIERE DANS UN CONTEXTE D EURO FORT

EVOLUTION DE LA COMMUNICATION FINANCIERE DANS UN CONTEXTE D EURO FORT EVOLUTION DE LA COMMUNICATION FINANCIERE DANS UN CONTEXTE D EURO FORT Tous droits réservés Mazars Juillet 2014 Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de

Plus en détail

Liste des sociétés assujetties à la Taxe sur les transactions financières (TTF) pour l'année fiscale 2015 Multiple issuers

Liste des sociétés assujetties à la Taxe sur les transactions financières (TTF) pour l'année fiscale 2015 Multiple issuers CORPORATE EVENT NOTICE: Liste des sociétés assujetties à la Taxe sur les transactions financières (TTF) pour l'année fiscale 2015 Multiple issuers PLACE: Paris AVIS N : PAR_20141230_09792_EUR DATE: 30/12/2014

Plus en détail

TNS Sofres Grandes Ecoles 2014

TNS Sofres Grandes Ecoles 2014 TNS Sofres Grandes Ecoles 2014 Abstract pour Le Figaro Méthodologie Echantillon Mode de recueil Dates de terrain! 2 025 étudiants interrogés dont : 805 en Ecoles de commerce et 1220 en Ecole d Ingénieurs!

Plus en détail

Les meilleures pratiques des entreprises du CAC 40

Les meilleures pratiques des entreprises du CAC 40 F. Bournois J. Rojot J.-L. Scaringella RH Les meilleures pratiques des entreprises du CAC 40, 2003 ISBN : 2-7081-2874-4 Table des matières Table des matières... Remerciements... Préface... Introduction...

Plus en détail

Présentation de la «Preuve d impôt» - IAS12 Quel est le format publié par les sociétés du CAC 40 dans leurs comptes consolidés en 2012?

Présentation de la «Preuve d impôt» - IAS12 Quel est le format publié par les sociétés du CAC 40 dans leurs comptes consolidés en 2012? 2012 Présentation de la «Preuve d impôt» - IAS12 Quel est le format publié par les sociétés du CAC 40 dans leurs comptes consolidés en 2012? INCLUT LA RECOMMANDATION AMF sur les comptes 2013 Pour tout

Plus en détail

Transparence des sociétés cotées

Transparence des sociétés cotées Classement de la Transparence des sociétés cotées 2014 6 e édition 5 e édition des Grands Prix de la transparence Analyse réalisée de mai à août 2014, portant sur l information financière réglementée des

Plus en détail

22 bonnes pratiques pour améliorer durablement votre rapport annuel

22 bonnes pratiques pour améliorer durablement votre rapport annuel SUSTAINABILITY SERVICES 22 bonnes pratiques pour améliorer durablement votre rapport annuel AUDIT & ADVISORY Avant-propos Témoignages de la prise de conscience et de l implication croissante des Groupes

Plus en détail

LETTRE MENSUELLE. ComitÈ de gestion. 12 mai 2009

LETTRE MENSUELLE. ComitÈ de gestion. 12 mai 2009 LETTRE MENSUELLE ComitÈ de gestion 12 mai 2009 CATHERINE VIAL SOMMAIRE ECONOMIE 3-9 INDICES INTERNATIONAUX ET INDICES SECTORIELS DJEUROSTOXX 10-11 ANALYSE GRAPHIQUE 12 SYNTHESE 13 STATISTIQUES SBF120 14-18

Plus en détail

Les salariés et le changement : conduite, adhésion, résistances

Les salariés et le changement : conduite, adhésion, résistances pour Les salariés et le changement : conduite, adhésion, résistances Juin 2010 Sommaire 1 - La méthodologie 2 - Les résultats de l'étude A La perception globale du changement B Le vécu du changement au

Plus en détail

ANALYSE DE MARCHÉS SEMAINE DU 01/12/14 AU 07/12/14

ANALYSE DE MARCHÉS SEMAINE DU 01/12/14 AU 07/12/14 ANALYSE DE MARCHÉS SEMAINE DU 01/12/14 AU 07/12/14 1/ Contexte : Deux fait marquants pour la semaine passée : 1/ Statu quo pour l OPEP. L'OPEP produira 30 millions de barils par jour au moins jusqu en

Plus en détail

La détention par les non résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2012

La détention par les non résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2012 La détention par les non résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2012 Julien LE ROUX Direction de la Balance des paiements Service des Titres Au 31 décembre 2012, la capitalisation

Plus en détail

L hebdo Finance de la MACS

L hebdo Finance de la MACS - DU 18 AU 25 JANVIER 2007 - Numéro 9 DÉFINITION DE LA SEMAINE : - Marché primaire/ marché secondaire - Marché gré à gré p1 ANALYSE DE PORTEFEUILLE p2 REPORTAGE DE LA SEMAINE : Bloomberg p4 NOUVELLE DE

Plus en détail

Guide de. S by SFR 102. DAS : 1.01 W/Kg SFR.FR

Guide de. S by SFR 102. DAS : 1.01 W/Kg SFR.FR DAS : 1.01 W/Kg Guide de prise en main S by SFR 102 SFR.FR Sommaire 1- PREMIÈRES Manipulations 3 Comment insérer ma carte SIM et la batterie? 3 Comment charger mon mobile? 4 2- comment bien démarrer? 5

Plus en détail

Droit d un CEE à consultation et assistance d Experts FETBB

Droit d un CEE à consultation et assistance d Experts FETBB Bordeaux Lille Lyon Marseille Metz Nantes Paris Toulouse Société d expertise comptable inscrite au Tableau de l Ordre de Paris/Ile-de-France Siège social : 20, rue Martin Bernard 75647 Paris Cedex 13 Tel

Plus en détail

Sélection by SFR C1 Guide de prise en main

Sélection by SFR C1 Guide de prise en main Sélection by SFR C1 Guide de prise en main DAS : 0,634 W/Kg sfr.fr Carrément vous. Sommaire 1- PREMIÈRES Manipulations 3 Comment insérer ma carte SIM et la batterie? 3 Comment charger mon mobile? 4 2-

Plus en détail

L impact de la distribution de dividendes : une étude de cas (GP) Professeur Didier MAILLARD Mai 2003

L impact de la distribution de dividendes : une étude de cas (GP) Professeur Didier MAILLARD Mai 2003 Conservatoire National des Arts et Métiers Chaire de BANQUE Document de recherche n 6 L impact de la distribution de dividendes : une étude de cas (GP) Professeur Didier MAILLARD Mai 2003 Avertissement

Plus en détail

Législatives 2012. Le financement de la campagne électorale

Législatives 2012. Le financement de la campagne électorale Législatives 2012 Le financement de la campagne électorale Quelques rappels : La campagne débutera après l investiture du nouveau Président de la République et la formation du nouveau gouvernement soit

Plus en détail

Samsung Solid 271 Guide de prise en main

Samsung Solid 271 Guide de prise en main Samsung Solid 271 Guide de prise en main DAS* : 0,665 W/Kg *DAS (Débit d absorption Spécifique) : Le DAS (Débit d Absorption Spécifique) des téléphones mobiles quantifie le niveau d exposition maximal

Plus en détail

Chiffres & textes clés. Les administrateurs salariés dans les entreprises du CAC 40

Chiffres & textes clés. Les administrateurs salariés dans les entreprises du CAC 40 Chiffres & textes clés Les administrateurs salariés dans les entreprises du CAC 40 EMLYON I.F.G.E. - CHIFFRES & TEXTES CLÉS Les administrateurs salariés dans les entreprises du CAC 40 Quelle est l ampleur

Plus en détail

Particuliers, la Banque de France vous informe LE SURENDETTEMENT. Vos droits, vos obligations Les solutions possibles La vie de votre dossier

Particuliers, la Banque de France vous informe LE SURENDETTEMENT. Vos droits, vos obligations Les solutions possibles La vie de votre dossier Particuliers, la Banque de France vous informe LE SURENDETTEMENT SURENDETTEMENT Vos droits, vos obligations Les solutions possibles La vie de votre dossier Sommaire 1. Être surendetté : qu est-ce que c

Plus en détail

L utilisation du smartphone en Belgique

L utilisation du smartphone en Belgique M IMPROVING YOUR BUSINESS MOBILITY Mobistar Etude M Novembre 20121 L utilisation du smartphone en Belgique VOTRE ENTREPRISE la convergence des talents 2 3 Du nomadisme au travail d équipe Cette étude sur

Plus en détail

Profil financier du CAC 40

Profil financier du CAC 40 Profil financier du CAC 4 Présentation du 23 juin 29 23 JUIN 29 1 Avertissement/préambule Les informations présentées dans le «Profil financier du CAC 4» sont issues des rapports annuels des sociétés du

Plus en détail

Deloitte Acteur de référence des services professionnels. Août 2014

Deloitte Acteur de référence des services professionnels. Août 2014 Deloitte Acteur de référence des services professionnels Août 2014 Un réseau mondial de premier plan Une couverture géographique équilibrée Deloitte fournit des services d Audit, de Conseil, de Fiscalité,

Plus en détail

LE SURENDETTEMENT SURENDETTEMENT

LE SURENDETTEMENT SURENDETTEMENT Particuliers, la Banque de France vous informe LE SURENDETTEMENT SURENDETTEMENT Vos droits, vos obligations Les solutions possibles La vie de votre dossier Sommaire 1. Être surendetté : qu est-ce que c

Plus en détail

Mise en œuvre des tests de dépréciation en 2012

Mise en œuvre des tests de dépréciation en 2012 12 JUIN 2013 1 Mise en œuvre des tests de dépréciation en 2012 Sociétés du CAC 40 12 JUIN 2013 2 / 19 Eléments de contexte Rappel sur la norme IAS 36 L entité doit apprécier, à chaque arrêté comptable,

Plus en détail

2 ème attribution le Jeudi 08/11/2012. 1 ère attribution le Mardi 23/10/2012. www.cecelda.com. INSCRIPTIONS jusqu au 22/10/2012

2 ème attribution le Jeudi 08/11/2012. 1 ère attribution le Mardi 23/10/2012. www.cecelda.com. INSCRIPTIONS jusqu au 22/10/2012 Vos vacances au c ur des plus belles stations 1 ère attribution le Mardi 23/10/2012 INSCRIPTIONS jusqu au 22/10/2012 2 ème attribution le Jeudi 08/11/2012 INSCRIPTIONS Jusqu au 07/11/2012 www.cecelda.com

Plus en détail

Le GRI ou GLOBAL REPUTATION IMPACT INDEX

Le GRI ou GLOBAL REPUTATION IMPACT INDEX Le GRI ou GLOBAL REPUTATION IMPACT INDEX LE PALM ARES DES 100 EN TREPRISES M O N DIALES LES PLUS M ARQ UAN TES pour les Français Ce sondage est réalisé par et Publié dans le mardi 19 Mai LEVEE D EMBARGO

Plus en détail

Pourquoi le Canada a besoin de services bancaires postaux

Pourquoi le Canada a besoin de services bancaires postaux Pourquoi le Canada a besoin de services bancaires postaux Symposium international sur les services bancaires postaux John Anderson 613-290-0016 andersjs1@gmail.com «Ils sont des millions à ne pas avoir

Plus en détail

élection présidentielle - 1 er tour le 22 avril 2012 Pour défendre le pouvoir d achat

élection présidentielle - 1 er tour le 22 avril 2012 Pour défendre le pouvoir d achat élection présidentielle - 1 er tour le 22 avril 2012 Pour défendre le pouvoir d achat Pour défendre le pouvoir d achat > revalorisation de + 25 % de l allocation de rentrée scolaire grâce à un quotient

Plus en détail

Les attentes des consommateurs sont-elles satisfaites?

Les attentes des consommateurs sont-elles satisfaites? Les attentes des consommateurs sont-elles satisfaites? Point de vue européen Intro Prise en compte des intérêts des consommateurs, par les autorités publiques, n est pas récente, même si différences importantes

Plus en détail

Profil Financier du CAC 40

Profil Financier du CAC 40 27 JUIN 2013 1 Profil Financier du CAC 40 Présentation du 27 juin 2013 Avertissement / préambule Les informations présentées dans le «Profil financier du CAC 40» sont issues des rapports annuels et documents

Plus en détail

Répartition géographique finale des investissements directs : une approche par les groupes de sociétés

Répartition géographique finale des investissements directs : une approche par les groupes de sociétés Répartition géographique finale des investissements directs : une approche par les groupes de sociétés Pierre CAUSSÉ Direction de la Balance des paiements Les investissements directs recensés lors de l

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR. Pour un centre de loisirs accueillant plus de 50 enfants, le directeur doit obligatoirement avoir un BAFD.

REGLEMENT INTERIEUR. Pour un centre de loisirs accueillant plus de 50 enfants, le directeur doit obligatoirement avoir un BAFD. Accueil de Loisirs «Le Paradis Plein Air» Familles Rurales Association de Rétaud 4 chemin des Écoliers 17460 RÉTAUD 05 46 92 64 32 centredeloisirsretaud@orange.fr www.leparadispleinair.jimdo.com REGLEMENT

Plus en détail

Une étude Ipsos / Logica Business Consulting pour

Une étude Ipsos / Logica Business Consulting pour Une étude Ipsos / Logica Business Consulting pour Valeurs, identité et aspirations des jeunes avant l élection présidentielle Mars 2012 Nobody s Unpredictable Fiche technique Sondage effectué pour : Glamour

Plus en détail

L Association «SOS Violences Conjugales 42» est située 96 rue Bergson 42 000 Saint-Etienne Arrêt de tram : Geoffroy Guichard Tel : 04-77-25-89-10 Fax

L Association «SOS Violences Conjugales 42» est située 96 rue Bergson 42 000 Saint-Etienne Arrêt de tram : Geoffroy Guichard Tel : 04-77-25-89-10 Fax LIVRET D ACCUEIL L Association «SOS Violences Conjugales 42» est située 96 rue Bergson 42 000 Saint-Etienne Arrêt de tram : Geoffroy Guichard Tel : 04-77-25-89-10 Fax : 04-77-32-01-19 e-mail : sosviolencesconjugales42-

Plus en détail

Objet : Circulaire d organisation du BTS services et prestations des secteurs sanitaire et social (SP3S) - Session 2013

Objet : Circulaire d organisation du BTS services et prestations des secteurs sanitaire et social (SP3S) - Session 2013 Arcueil, le 23 novembre 2012 Le Directeur du service inter académique Des examens et concours à Mesdames et Messieurs les Recteurs d académies, Mesdames et Messieurs les chef de division des examens et

Plus en détail

Profil Financier du CAC 40

Profil Financier du CAC 40 26 JUIN 2012 1 Profil Financier du CAC 40 Présentation du 26 juin 2012 Sommaire Présentation générale «Profil CAC 40» 4 Indicateurs clés 8 Structure financière 14 Valorisation boursière 17 Analyse des

Plus en détail

Sondage de L Observatoire des Réseaux Sociaux d Entreprise

Sondage de L Observatoire des Réseaux Sociaux d Entreprise Contacts : Ziryeb MAROUF Directeur de l Observatoire ziryeb.marouf@orange.com 05 Juin 2012 Sondage de L Observatoire des Réseaux Sociaux d Entreprise Accès aux médias sociaux publics à partir des postes

Plus en détail

DOSSIER D INSCRIPTION. Documents importants à transmettre

DOSSIER D INSCRIPTION. Documents importants à transmettre DOSSIER D INSCRIPTION Documents importants à transmettre Pour valider l inscription de votre (vos) enfant(s), remettre les documents suivants au plus tard le vendredi 19 juin, dernier délais. Les règlements

Plus en détail

Déroulement. Dossier 6 Le marché, l offre et la demande. Dossier 7 Les secteurs institutionnels. Dossier 8 Le droit et ses sources

Déroulement. Dossier 6 Le marché, l offre et la demande. Dossier 7 Les secteurs institutionnels. Dossier 8 Le droit et ses sources Gep éditions, 2011 ISBN : 978-2-84425-796-3 Le référentiel L'environnement économique, juridique et institutionnel Caractériser le marché de l entreprise et définir l offre et la demande. Identifier les

Plus en détail

Des outils télécoms et réseaux pensés, conçus et optimisés pour les PME? «Oui, c est possible» SOLUTIONS. PME Agile 2014

Des outils télécoms et réseaux pensés, conçus et optimisés pour les PME? «Oui, c est possible» SOLUTIONS. PME Agile 2014 Des outils télécoms et réseaux pensés, conçus et optimisés pour les PME? «Oui, c est possible» SOLUTIONS 1 PME Agile 2014 Qui sommes nous? Nextiraone est une entreprise de services du numérique, passionnée

Plus en détail

MTO-EUROGEM, une référence gagnante dans l univers

MTO-EUROGEM, une référence gagnante dans l univers Multitechnique MTO-EUROGEM, une référence gagnante dans l univers du L activité Multitechnique d ATALIAN, portée par la marque MTO- EUROGEM, a su conjuguer les savoir-faire et les meilleures pratiques

Plus en détail

Le Club des Trente attribue le «Grand Prix de l année 2007» à l opération Lafarge - Orascom

Le Club des Trente attribue le «Grand Prix de l année 2007» à l opération Lafarge - Orascom Communiqué de presse, Le 15 mai 2008 Le Club des Trente attribue le «Grand Prix de l année 2007» à l opération Lafarge - Orascom La cérémonie de remise du Prix du Club des Trente qui couronne les meilleures

Plus en détail

La «Maison Peugeot»1 fête ses

La «Maison Peugeot»1 fête ses ENTRETIEN ALAIN BLOCH HEC Paris DIDIER CHABAUD Université Cergy-Pontoise ; EM Normandie Christian Peugeot et PSA, une affaire de famille La «Maison Peugeot»1 fête ses 200 ans en 2010. Il est intéressant

Plus en détail

DANSE, CHANT ET SPECTACLE LE SEJOUR INFOS PRATIQUES. Adresse du séjour

DANSE, CHANT ET SPECTACLE LE SEJOUR INFOS PRATIQUES. Adresse du séjour LE SEJOUR Référence > SPECTCR2014 Agrément > JEUNESSE ET SPORTS Dates > Du 19/10/2013 au 02/11/2013 Ages > de 12 à 17 ans A partir de > 420,00 Frais de dossier > 19,00 /personne Chanteurs, musiciens ou

Plus en détail

Etat de la mobilisation dans les universités mardi 27 novembre Point effectué par la FSE Paris

Etat de la mobilisation dans les universités mardi 27 novembre Point effectué par la FSE Paris Etat de la mobilisation dans les universités mardi 27 novembre Point effectué par la FSE Paris 44 universités totalement ou partiellement en grève avec piquets de grève bloquants (ou fermés administrativement)

Plus en détail

1!! +! 7 + ( # < " 7 7 - (A! 7 ( : 7!!! 5! + #! &, 7!! &,!?! 8:! "! #! +? @ 3! &!! B) ( "! # )! (!!?!!!! +

1!! +! 7 + ( # <  7 7 - (A! 7 ( : 7!!! 5! + #! &, 7!! &,!?! 8:! ! #! +? @ 3! &!! B) ( ! # )! (!!?!!!! + ! "! #$ " %! &! ' % ( " # ) "! *! " +,! - (. # )!! *! /! 0 1 2! + % &! 3 4&! 5! "!! 67 (+! 7 89 # ),,!, :! * 3 # %! ( " + ; " 8 $ $ < ) => 3!!!!!!? # 1 "!! +! 5 (9! +!!? :!!? #2! 7!!! #)!! 7!!!?!! /7 8?!

Plus en détail

Édition 2008. Enquête sur les rapports du président du conseil relatifs aux dispositifs de contrôle interne

Édition 2008. Enquête sur les rapports du président du conseil relatifs aux dispositifs de contrôle interne Édition 2008 Enquête sur les rapports du président du conseil relatifs aux dispositifs de contrôle 2 Sommaire Sommaire... 3 I. Périmètre de l enquête... 5 II. Les critères de l étude... 6 III. Quelques

Plus en détail

PVR, Règlements General et Condition de vente et de voyage. Introduction

PVR, Règlements General et Condition de vente et de voyage. Introduction PVR, Règlements General et Condition de vente et de voyage Introduction Toutes les règles et conditions s appliquent aux séjours réservés avec P.V.R (le tour opérateur). Aucun changement n est possible,

Plus en détail

NANTES. 22.23 sept. 2015 INVITATION GRATUITE. Téléchargez votre badge sur www.visiteur-salonsce.com

NANTES. 22.23 sept. 2015 INVITATION GRATUITE. Téléchargez votre badge sur www.visiteur-salonsce.com LE PRATIQUE DE L ÉLU DE CE ET DE TOUS www.mementoce.com PARIS EXPO - PORTES DE VERSAILLES INVITATION GRATUITE LE RENDEZ-VOUS DES ÉLUS DE CE & DE TOUS NANTES 22.23 sept. 2015 PARC DES EXPOSITIONS LE RENDEZ-VOUS

Plus en détail

CHAOUI Naïma STRATÉGIE DE COMMUNICATION CAFÉS LOBODIS

CHAOUI Naïma STRATÉGIE DE COMMUNICATION CAFÉS LOBODIS CHAOUI Naïma P1 TRATÉGIE DE COMMUNICATION CAFÉ LOBODI M. Vieille Année Universitaire 008-009 ommaire 1) Bilan.. ) Problème à résoudre.. ) Choix d un positionnement.. ) Objectifs de communication. 5 5)

Plus en détail

LA SOIREE DES TALENTS 2012 Jeudi 29 novembre Cap 15 Paris (15 ème )

LA SOIREE DES TALENTS 2012 Jeudi 29 novembre Cap 15 Paris (15 ème ) LA SOIREE DES TALENTS 2012 Jeudi 29 novembre Cap 15 Paris (15 ème ) Programme : 18 h 30 : Accueil des diplômés 18 h 45 : Début des entretiens A l issue de vos entretiens, vous êtes conviés au cocktail

Plus en détail

L avenir du commerce est en ligne

L avenir du commerce est en ligne chapitre 1 L avenir du commerce est en ligne A llons-nous perdre l habitude «d aller» faire nos courses? Succomberons-nous plus facilement à l achat d impulsion au hasard de notre navigation sur le Web

Plus en détail

Commission des Finances CRÉDIT IMMOBILIER DE FRANCE : OBSERVATIONS DE FRANÇOIS MARC

Commission des Finances CRÉDIT IMMOBILIER DE FRANCE : OBSERVATIONS DE FRANÇOIS MARC - 1 - Commission des Finances CRÉDIT IMMOBILIER DE FRANCE : OBSERVATIONS DE FRANÇOIS MARC M. François MARC (Socialiste et Républicain Finistère) Rapporteur - 2 - - 3 - S O M M A I R E Pages LES OBSERVATIONS

Plus en détail

Les investissements internationaux

Les investissements internationaux Conclusion : Doit-on réguler les IDE? Les investissements internationaux Introduction : Qu est ce qu un investissement direct à l étranger (IDE)? I) L évolution des IDE 1 Les IDE : une affaire entre riches

Plus en détail

LES ACTIONNAIRES INDIVIDUELS RESTENT CONFIANTS EN 2012!

LES ACTIONNAIRES INDIVIDUELS RESTENT CONFIANTS EN 2012! 7EME BAROMÈTRE ANNUEL CAPITALCOM DES ATTENTES DES ACTIONNAIRES INDIVIDUELS DU CAC 40 A L APPROCHE DES ASSEMBLEES GENERALES 2012 LES ACTIONNAIRES INDIVIDUELS RESTENT CONFIANTS EN 2012! La perception croissante

Plus en détail

Baromètre F2iC FactSet - OpinionWay. La détention par les fonds ouverts (OPCVM français et étrangers) des sociétés du CAC 40

Baromètre F2iC FactSet - OpinionWay. La détention par les fonds ouverts (OPCVM français et étrangers) des sociétés du CAC 40 Baromètre F2iC FactSet - OpinionWay La détention par les fonds ouverts (OPCVM français et étrangers) des sociétés du CAC 40 Introduction Les informations présentes dans ce baromètre sont issues de la base

Plus en détail

Toiles @ penser. Cahiers d éducation permanente de. La Pensée et les Hommes. Comment vivre à Bruxelles malgré le coût des loyers?

Toiles @ penser. Cahiers d éducation permanente de. La Pensée et les Hommes. Comment vivre à Bruxelles malgré le coût des loyers? Toiles @ penser Cahiers d éducation permanente de La Pensée et les Hommes Comment vivre à Bruxelles malgré le coût des loyers? Cahier n 2006-01-002 Toiles@penser Cahier n 2006-01-002 Connaissez-vous nos

Plus en détail

APPRENTISSAGE. Dossier de presse juillet 2014. L APPRENTISSAGE, que d avantages

APPRENTISSAGE. Dossier de presse juillet 2014. L APPRENTISSAGE, que d avantages Dossier de presse juillet 2014 L APPRENTISSAGE, que d avantages Sommaire Introduction : l apprentissage 3 Quelques chiffres 3 Les enjeux 3 Un dispositif plus simple, plus sécurisé, mieux financé 3 1. Pourquoi

Plus en détail

Ville de VANDOEUVRE LES NANCY. Règlement intérieur des accueils périscolaires et de la restauration des écoles maternelles et élémentaires

Ville de VANDOEUVRE LES NANCY. Règlement intérieur des accueils périscolaires et de la restauration des écoles maternelles et élémentaires Ville de VANDOEUVRE LES NANCY Règlement intérieur des accueils périscolaires et de la restauration des écoles maternelles et élémentaires Les principes qui régissent la politique en direction du périscolaire

Plus en détail

LES CHIFFRES. Répartition des équipés mobile en France (sexe) 58,60% 41,10% Répartition des équipés mobile en France (âge) 14,90% 22,40%

LES CHIFFRES. Répartition des équipés mobile en France (sexe) 58,60% 41,10% Répartition des équipés mobile en France (âge) 14,90% 22,40% LA REVOLUTION MOBILE AURA-T-ELLE LIEU : LES CHIFFRES LES CHIFFRES 1. UTILISATEURS 1.1 France En France, 3 ème trimestre 2010 : 45,9 millions de personnes équipées d un téléphone mobile 13,7 millions de

Plus en détail

Q&A Novembre 2012. A. Le marché de la location meublée. B. Le marché de la location touristique. C. La location meublée, un marché lucratif?

Q&A Novembre 2012. A. Le marché de la location meublée. B. Le marché de la location touristique. C. La location meublée, un marché lucratif? Q&A Novembre 2012 A. Le marché de la location meublée. B. Le marché de la location touristique. C. La location meublée, un marché lucratif? D. La location meublée est elle légale? A. Le marché de la location

Plus en détail

DIRECTION GENERALE DES ETRANGERS EN FRANCE DOSSIER DE PRESSE. Le projet de loi relatif au droit des étrangers

DIRECTION GENERALE DES ETRANGERS EN FRANCE DOSSIER DE PRESSE. Le projet de loi relatif au droit des étrangers DIRECTION GENERALE DES ETRANGERS EN FRANCE DOSSIER DE PRESSE Le projet de loi relatif au droit des étrangers Juillet 2014 Les chiffres de l immigration 200.000 étrangers hors UE sont accueillis chaque

Plus en détail

Mesdames et Messieurs les enseignants des écoles publiques NOTE DE SERVICE N 1. Rentrée 2010

Mesdames et Messieurs les enseignants des écoles publiques NOTE DE SERVICE N 1. Rentrée 2010 Dax le 31 août 2010 Circonscription Dax Sud Adour 8 rue Sainte Ursule BP 362 40100 DAX ce.ien40-dax-adour@ac-bordeaux.fr tel : 05 58 74 68 23 L Inspectrice de l Education Nationale à Mesdames et Messieurs

Plus en détail

PREAMBULE SIEGE DU SERVICE

PREAMBULE SIEGE DU SERVICE COMMUNE DE LA GRAND CROIX SERVICE VIE SCOLAIRE (Restauration scolaire, accueil périscolaire, Nouvelles Activités périscolaires) REGLEMENT INTERIEUR ANNEE SCOLAIRE 2015 2016 PREAMBULE Le service Vie Scolaire

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LES INTENTION DE RETOUR DES DÉPLACÉS INTERNES A BANGUI

ENQUÊTE SUR LES INTENTION DE RETOUR DES DÉPLACÉS INTERNES A BANGUI Organisation Internationale pour les Migrations ENQUÊTE SUR LES INTENTION DE RETOUR DES DÉPLACÉS INTERNES A BANGUI Janvier 2014 Copyright : IOM - GC RESUME L analyse présentée dans ce rapport est tirée

Plus en détail

La Colocation mode d emploi

La Colocation mode d emploi 04-236 MCE 8 pages colocation V 26/04/06 10:42 Page 2 Dessins : Gérard Gautier - Création et réalisation : Esprit Graphique F. Fullenwarth - Impression : www.hautsdevilaine.com g La Colocation mode d emploi

Plus en détail

Article II. ORGANISATION DES INSCRIPTIONS

Article II. ORGANISATION DES INSCRIPTIONS Adopté au Conseil Municipal du 9 février 2015 Article I. PRÉSENTATION La Mairie de Montmorency propose aux enfants montmorencéens de partir en séjour pendant les vacances scolaires. Les vacances constituent

Plus en détail

Profil financier du CAC 40

Profil financier du CAC 40 Profil financier du CAC 4 Présentation du 28 juin 21 28 JUIN 21 1 Avertissement / préambule Les informations présentées dans le «Profil financier du CAC 4» sont issues des rapports annuels des sociétés

Plus en détail

L évolution du pouvoir d achat immobilier selon l âge des ménages

L évolution du pouvoir d achat immobilier selon l âge des ménages c re di tfo nc i e r.c o m U N E É T U D E I S S U E D U PA R T E N A R I AT C H A I R E V I L L E E T I M M O B I L I E R E N T R E L U N I V E R S I T É PA R I S - D A U P H I N E E T L E C R É D I T

Plus en détail

Titre Type de ressource Niveau Matière Public Description Thème 4. A quelles règles sont soumises les activités de l entreprise sur le marché?

Titre Type de ressource Niveau Matière Public Description Thème 4. A quelles règles sont soumises les activités de l entreprise sur le marché? Description Titre Type de ressource Niveau Matière Public Description Thème Objectifs Pré-requis Le droit de la consommation, facteur de protection du consommateur SITUATION D ENSEIGNEMENT Terminale DROIT

Plus en détail

Service du soutien au réseau Sous-direction de la communication, programmation et veille économique Bureau de la veille économique et des prix

Service du soutien au réseau Sous-direction de la communication, programmation et veille économique Bureau de la veille économique et des prix N 2 Janvier 2012 Service du soutien au réseau Sous-direction de la communication, programmation et veille économique Bureau de la veille économique et des prix Evolution des dépenses contraintes et de

Plus en détail

7 La formation continue 7

7 La formation continue 7 7 La formation continue 7 7.1 La formation continue : évolution 218 7.2 La formation continue dans les Greta 220 7.3 La formation continue dans l enseignement supérieur 222 217 7 La formation continue

Plus en détail

I. Définir le contrat et la liberté contractuelle

I. Définir le contrat et la liberté contractuelle Les contrats : conditions de formation liberté contractuelle et effets sur les parties MISE EN SITUATION : La société a pour activité la commercialisation de jeux vidéo, de consoles et d accessoires destinés

Plus en détail