ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008"

Transcription

1 Construire un avenir brillant ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail Financé par le gouvernement du Canada par l entremise du Programme des conseils sectoriels

2 LE SECTEUR CANADIEN DE L ÉLECTRICITÉ EST SUR LE POINT D ENTRER DANS UNE PÉRIODE OÙ L OFFRE DE TRAVAILLEURS SERA INSUFFISANTE POUR SATISFAIRE LA DEMANDE CROISSANTE DU SECTEUR. L ÉCART ENTRE L OFFRE ET LA DEMANDE DE TRAVAILLEURS AFFECTERA TOUS LES NIVEAUX DE L INDUSTRIE, DES INGÉNIEURS, AUX TECHNICIENS/ TECHNOLOGUES ET AUX GENS DE MÉTIERS. En 2008, les employeurs ont fait état de : Postes vacants parmi les cadres et les superviseurs (2,2 %), Postes vacants parmi les ingénieurs et techniciens/technologues (3 %), et Postes vacants parmi les emplois de métiers (3,5 %).

3 28,8 % C est le pourcentage de départs à la retraite de la main-d œuvre entre 2007 et 2012

4 CET ÉCART DÉCOULE DE QUATRE FACTEURS : 1 Une proportion importante de la main-d œuvre actuelle partira à la retraite. (28,8 % de départs à la retraite dans les prochains quatre ans.) 2 L offre de travailleurs qualifiés est à la baisse. 3 Au niveau de l embauche, les employeurs du secteur de l électricité font face à une vive concurrence de la part d employeurs d autres secteurs qui veulent attirer les travailleurs les plus qualifiés. 4 Les travailleurs de l électricité sont très demandés parce que : n La demande d électricité est en croissance (le Canada exporte de grandes quantités d électricité aux États-Unis), n l infrastructure actuelle vieillit et doit être remplacée.

5 Assurer un approvisionnement adéquat de travailleurs dans le secteur de l électricité est indispensable à tous les niveaux de l économie canadienne. Reconnaissant l écart imminent entre l offre et la demande de travailleurs du secteur de l électricité, le Conseil sectoriel de l électricité (CSÉ), en partenariat avec Ressources humaines et Développement social Canada (RHDSC), a commandé une étude d information sur le marché du travail afin de mieux comprendre le problème. Forts de l information de cette étude, le CSÉ, les employeurs du secteur de l électricité et les entreprises peuvent prendre les mesures nécessaires pour atténuer les effets des pénuries de travailleurs.

6 DANS LE PASSÉ, LE SECTEUR DE L ÉLECTRICITÉ MOBILISAIT LES JEUNES TALENTS, QUI, UNE FOIS EMBAUCHÉS, TRAVAILLAIENT DANS LE SECTEUR TOUT AU LONG DE LEURS CARRIÈRES. AUJOURD HUI, CES CONDITIONS CHANGENT. LA CONCURRENCE POUR LE PERSONNEL PROVIENT À LA FOIS DE L INDUSTRIE DE MÊME QUE D ORGANISATIONS À L EXTÉRIEUR DE L INDUSTRIE. LES JEUNES TRAVAILLEURS DE VALEUR DISPOSENT DE PLUS DE CHOIX DE CARRIÈRE.

7 EN 2008, LES EMPLOYEURS ONT FAIT ÉTAT DE : Postes vacants parmi les cadres et les superviseurs (2,2 %), Postes vacants parmi les ingénieurs et techniciens/technologues (3 %), et Postes vacants parmi les emplois de métiers (3,5 %). Départs à la retraite n Les employeurs estiment à 28,8 % le nombre de départs à la retraite de la main-d œuvre du secteur de l électricité au cours des quatre prochaines années. n Les employeurs ont embauché un bon nombre de nouveaux employés, environ 900 en 2006, en partie pour remplacer le 2,4 % de départs à la retraite dans l industrie au cours de l année. Pourtant, 3,2 % des postes étaient toujours vacants. n Le transport est la branche d activité la plus affectée par les départs à la retraite. n Tout le secteur de l électricité prévoit que les départs à la retraite vont doubler en Il prévoit une augmentation de 160 % d ici n La tendance des départs à la retraite dans le secteur de l électricité correspond à la tendance dans d autres secteurs du commerce de l économie canadienne. n En 2006, 33 % des employés du secteur de l électricité (surtout dans les métiers) étaient admissibles à une pension partielle. Les employeurs devront déployer beaucoup d efforts pour prévenir les départs à la retraite des employés.

8 LES EMPLOYEURS SE FONT LA CONCURRENCE POUR EMBAUCHER LES PLUS INTELLIGENTS ET LES MEILLEURS. LES EMPLOYEURS DU SECTEUR DE L ÉLECTRICITÉ SONT EN CONCURRENCE AVEC D AUTRES EMPLOYEURS DU SECTEUR ET DE L EXTÉRIEUR DU SECTEUR. LES RÉPONDANTS DE L ENQUÊTE ONT FAIT ÉTAT QUE LA PRINCIPALE CONCURRENCE PROVENAIT DES AUTRES ENTREPRISES D ÉLECTRICITÉ (77 %), DES ENTREPRENEURS (33 %) ET DE L INDUSTRIE PÉTROLIÈRE ET GAZIÈRE (25 %). 82,7 % 63,2 % 82,7 % 76,3 % Pourcentage de ceux qui ont embauché des étudiants inscrits au programme alternance travail-études Pourcentage de ceux qui ont embauché des stagiaires Pourcentage de ceux qui ont embauché des étudiants occupant un emploi d été Pourcentage de ceux qui ont embauché des apprentis

9 Les monteurs de lignes électriques et de câbles constituaient le plus grand groupe de nouveaux employés en Le plus grand groupe de nouveaux employés des grandes entreprises provenait d autres secteurs (38,1 %). Le plus grand groupe pour les petites et moyennes entreprises provenait de l industrie de l électricité (48,8 %). En tout, 34,2 % des nouveaux employés provenaient d industries non liées à l électricité et 33,6 % provenaient du secteur de l électricité. Immigration Selon le recensement de 2006, nouveaux immigrants travaillent dans le secteur de l électricité. C est moins que 1 % de l emploi des nouveaux immigrants. La majorité des immigrants qui travaillent dans le secteur de l électricité sont des ingénieurs, puis des technologues et techniciens, et ensuite des gens de métiers et des employés n exerçant pas des fonctions de soutien. L immigration demeura la source de croissance de la population jusqu en 2010 (68 %). Les femmes et les Autochtones 16 % 8 % 2 % sont sous-représentés dans les programmes de formation, à la fois comme employés et étudiants. Le pourcentage des femmes qui occupent des postes de cadres et de supervision Le pourcentage des femmes qui sont ingénieures et techniciennes Le pourcentage des femmes de métier

10 AUGMENTER L OFFRE DE DIPLÔMÉS QUALIFIÉS EXIGERA UNE COLLABORATION ACCRUE ENTRE L INDUSTRIE, LES EMPLOYEURS, ET LES ÉTABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT. Le secteur de l électricité n est pas un choix de carrière très populaire parmi les diplômés du secondaire et du postsecondaire. n Les universités signalent une baisse des inscriptions aux programmes liés à l électricité. n Les étudiants ne sont pas attirés par l industrie, car elle n a pas une bonne image auprès du public. L industrie est perçue comme étant morne et dénuée de perspectives de carrière. Toutefois, les collèges signalent que les inscriptions aux programmes liés à l électricité augmentent plus rapidement que d autres programmes. Les programmes d apprentissage augmentent, notamment la formation de techniciens de lignes électriques. Les maisons d enseignement font état que l engagement de l industrie serait la façon la plus efficace d augmenter l offre de diplômés qualifiés. Une collaboration accrue est essentielle à l élaboration de programmes pour les travailleurs formés à l échelle internationale. Les maisons d enseignement sont bien positionnées pour offrir une telle formation.

11 RECOMMANDATIONS 1 L INDUSTRIE DOIT PRENDRE DES MESURES QUI TIENNENT COMPTE DES INTERVENANTS À TOUS LES NIVEAUX. LES DÉFIS VONT AU-DELÀ DES RESSOURCES HUMAINES, ET NÉCESSITENT UN CHANGEMENT DES ATTITUDES CULTURELLES VISANT UNE APPROCHE PLUS HOLISTIQUE Au sein des entreprises, identifier les personnes qui sont des modèles ou des champions du changement. Communiquer le présent rapport à tous les intervenants de l industrie, y compris le gouvernement, les conseils d administration et les dirigeants syndicaux. Développer une liberté de dialogue avec les intervenants de l industrie pour établir les «meilleures pratiques» de l industrie. Communiquer aux entreprises que leurs besoins ne sont pas satisfaits. Les entreprises doivent réaliser l impact de la situation des ressources humaines sur l efficacité de leur fonctionnement. Encourager les planificateurs des ressources humaines à élaborer le plan stratégique de l entreprise. (Il y a actuellement un grand écart entre les ressources humaines et les dirigeants d entreprise.)

12 2 DANS LE SECTEUR, LES RESSOURCES HUMAINES DOIVENT SE CONSACRER EN PRIORITÉ À COMBLER LE DÉFICIT DE L OFFRE ET LA DEMANDE Les ressources humaines doivent élaborer un plan pour recruter activement (attirer), former (développer), et maintenir en poste les travailleurs. Les ressources humaines devront avoir l appui des dirigeants d entreprise, un appui à la fois financier et pratique. Augmenter la capacité de formation, avec l appui du gouvernement et de l industrie. Les employeurs doivent intégrer la formation et le mentorat (transfert des connaissances) dans leur stratégie à long terme. Intensifier la pression sur le gouvernement et l industrie pour augmenter le nombre de places dans les programmes d électricité de niveau postsecondaire. Les établissements et les grandes entreprises peuvent jouer un rôle dans le financement de ces places. L industrie devrait continuellement faire pression sur le gouvernement pour qu il permette à plus de travailleurs d entrer au Canada par le biais du Programme de candidats des provinces. Les partenariats corporatifs et les représentants provinciaux de l industrie peuvent avoir plus d influence sur le gouvernement s ils collaborent mutuellement. Recourir à la «famille des travailleurs de l électricité». Les différents travailleurs de l électricité disposent de différents programmes de formation, mais ils partagent plusieurs des mêmes connaissances et possèdent des compétences communes. Donc, avec une formation en cours d emploi, ces «membres de la famille» peuvent facilement acquérir les compétences nécessaires pour les différents emplois. Modifier les stratégies de recrutement et de marketing de façon à cibler les groupes sousreprésentés comme les femmes, les Autochtones, les membres de groupes minoritaires visibles et les immigrants. L industrie et les établissements de formation peuvent élaborer des cours de formation ciblés pour faciliter l entrée de ces groupes dans le secteur. Promouvoir l industrie avec créativité auprès des étudiants du secondaire. Susciter l intérêt dans les options de carrière du secteur de l électricité. Lancer des campagnes semblables dans les collèges et les universités.

SUBvENTION CANADIENNE LA NOUVELLE POUR L EMPLOI

SUBvENTION CANADIENNE LA NOUVELLE POUR L EMPLOI SUBvENTION CANADIENNE LA NOUVELLE POUR L EMPLOI LE PLAN D ACTION ÉCONOMIQUE DE 2013 Le Plan d action économique de 2013 représente le prochain volet du plan à long terme du gouvernement pour renforcer

Plus en détail

Pénuries de main-d oeuvre et mesures de transition professionnelle dans l industrie canadienne de l électricité

Pénuries de main-d oeuvre et mesures de transition professionnelle dans l industrie canadienne de l électricité Pénuries de main-d oeuvre et mesures de transition professionnelle dans l industrie canadienne de l électricité Sommaire Publié par le Conseil sectoriel de l électricité www.brightfutures.ca Le Conseil

Plus en détail

BATIRENSEMBLE.ca UNE INITIATIVE DES SMCC

BATIRENSEMBLE.ca UNE INITIATIVE DES SMCC GUIDE À L INTENTION DES COMMANDITAIRES BATIRENSEMBLE.ca UNE INITIATIVE DES SMCC @cbtu_women facebook.com/buildtogether.ca LE PROGRAMME «BÂTIR ENSEMBLE» INCLUT DES STRATÉGIES QUI ONT ÉTÉ ADAPTÉES POUR RECRUTER

Plus en détail

Défis sur le marché du travail en Ontario : le point de vue d un employeur Josh Hjartarson

Défis sur le marché du travail en Ontario : le point de vue d un employeur Josh Hjartarson Défis sur le marché du travail en Ontario : le point de vue d un employeur Josh Hjartarson Vice-président aux politiques et aux relations gouvernementales Chambre de commerce de l Ontario Plan de la présentation

Plus en détail

LE MARCHÉ DU TRAVAIL EN GÉNIE

LE MARCHÉ DU TRAVAIL EN GÉNIE LE MARCHÉ DU TRAVAIL EN GÉNIE au Canada Projections jusqu en 2025 JUIN 2015 LE MARCHÉ DU TRAVAIL EN GÉNIE au Canada Projections jusqu en 2025 Préparé par : MESSAGE DU CHEF DE LA DIRECTION Chers collègues,

Plus en détail

Vos stratégies d attraction et de rétention vous permettent-elles d attirer et de fidéliser les meilleurs talents?

Vos stratégies d attraction et de rétention vous permettent-elles d attirer et de fidéliser les meilleurs talents? > pour un meilleur rendement des organisations et des personnes Vos stratégies d attraction et de rétention vous permettent-elles d attirer et de fidéliser les meilleurs talents? L optimisation du capital

Plus en détail

Guide de planification pour les programmes du gouvernement fédéral

Guide de planification pour les programmes du gouvernement fédéral Guide de planification pour les programmes du gouvernement fédéral Table des matières Introduction Page 2 Liste des programmes et des outils Page 3 Avantages et désavantages Page 4 Scénarios du processus

Plus en détail

Guide des ressources pour les programmes gouvernementaux

Guide des ressources pour les programmes gouvernementaux Guide des ressources pour les programmes gouvernementaux Table of Contents Introduction Page 2 Liste des programmes et des outils Page 3 Avantages et désavantages Page 3 Scénarios du processus d évaluation

Plus en détail

Grâce à l investissement

Grâce à l investissement Appuyer la prospérité économique Grâce à l investissement Mémoire de l ACCC au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire préparé par : Association des collèges communautaires du

Plus en détail

(Communiqué) Le soutien au financement par étudiant des collèges de l Ontario est le plus bas au pays

(Communiqué) Le soutien au financement par étudiant des collèges de l Ontario est le plus bas au pays (Communiqué) L insuffisance de financement chronique menace les collèges, les étudiants, les employeurs et l économie de l Ontario Le soutien au financement par étudiant des collèges de l Ontario est le

Plus en détail

www.conseils.org Des marchés du travail en bonne santé pour garantir le succès économique

www.conseils.org Des marchés du travail en bonne santé pour garantir le succès économique Des marchés du travail en bonne santé pour garantir le succès économique Forum des politiques publiques, Ottawa Le 10 mars 2011 Persistance des pénuries de main-d œuvre qualifiée malgré le ralentissement

Plus en détail

Mémoire soumis au COMITÉ PERMANENT DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES SUR L EMPLOI CHEZ LES JEUNES AU CANADA AVRIL 2014

Mémoire soumis au COMITÉ PERMANENT DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES SUR L EMPLOI CHEZ LES JEUNES AU CANADA AVRIL 2014 Mémoire soumis au COMITÉ PERMANENT DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES SUR L EMPLOI CHEZ LES JEUNES AU CANADA AVRIL 2014 D ici au 1 er juillet 2017, un million de Canadiens obtiendront leur premier

Plus en détail

Appel à l action relativement au chômage, au sous-emploi et à la pénurie de main-d œuvre qualifiée

Appel à l action relativement au chômage, au sous-emploi et à la pénurie de main-d œuvre qualifiée Appel à l action relativement au chômage, au sous-emploi et à la pénurie de main-d œuvre qualifiée Introduction Les diplômés des universités et des collèges du Canada sont confrontés à des taux inacceptables

Plus en détail

August 2014. ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances

August 2014. ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances August 2014 ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances Résumé L Association canadienne de la construction (ACC) représente 20 000 entreprises membres

Plus en détail

Jeunes âgés de 15 à 29 ans

Jeunes âgés de 15 à 29 ans P a g e 1 PROFIL DE SEGMENT DE CLIENTÈLE Jeunes âgés de 15 à 29 ans Ontario Avril 2014 P a g e 2 TABLE DES MATIÈRES ACRONYMES... 3 LISTE DES ILLUSTRATIONS... 3 LISTE DES TABLEAUX... 3 À PROPOS DU PROFIL

Plus en détail

La gestion de la migration de la œuvre au Canada

La gestion de la migration de la œuvre au Canada La gestion de la migration de la main-d œ œuvre au Canada Atelier d envergure internationale sur la mobilité de la main-d œuvre mondiale en tant que catalyseur du développement Les Linklater Octobre 2007

Plus en détail

ACCÈS POUR TOUS. 1223, rue Michael nord, bureau 200 Ottawa (Ontario) K1J 7T2 Tél. : 613-746-2222 Téléc. : 613-746-6721 Web: www.accc.

ACCÈS POUR TOUS. 1223, rue Michael nord, bureau 200 Ottawa (Ontario) K1J 7T2 Tél. : 613-746-2222 Téléc. : 613-746-6721 Web: www.accc. ACCÈS POUR TOUS Mémoire de l ACCC présenté au Comité permanent des ressources humaines, du développement social et de la condition des personnes handicapées Mémoire préparé par : Association des collèges

Plus en détail

CADRE POUR L'ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES AUTOCHTONES. Vue d ensemble

CADRE POUR L'ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES AUTOCHTONES. Vue d ensemble CADRE POUR L'ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES AUTOCHTONES Vue d ensemble Le Cadre pour l'éducation et la formation professionnelle des Autochtones vise trois objectifs : = augmenter les taux

Plus en détail

L Association des collèges communautaires du Canada

L Association des collèges communautaires du Canada Les collèges et les instituts du Canada favorisent la dualité linguistique Avril 2009 Mémoire présenté au Comité permanent des langues officielles de la Chambre des Communes Association des collèges communautaires

Plus en détail

Initiatives sur les compétences essentielles des conseils sectoriels

Initiatives sur les compétences essentielles des conseils sectoriels Les gens Les partenariats Le savoir Compétences et emploi Bureau de l alphabétisation et des compétences essentielles Initiatives sur les compétences essentielles des conseils sectoriels Études de cas

Plus en détail

Table des matières. Préparons-nous 1. Soutenir l apprentissage et le perfectionnement des compétences en milieu de travail 5

Table des matières. Préparons-nous 1. Soutenir l apprentissage et le perfectionnement des compétences en milieu de travail 5 Table des matières Préparons-nous 1 Soutenir l apprentissage et le perfectionnement des compétences en milieu de travail 5 Aider les Néo-Écossais à se trouver de bons emplois 11 Accroître l importance

Plus en détail

La diversité à la Banque Nationale : une richesse incontournable

La diversité à la Banque Nationale : une richesse incontournable La diversité à la Banque Nationale : une richesse incontournable Atelier : Les employeurs et la diversité ethnoculturelle 11 ième Conférence Internationale Métropolis 4 octobre 2006 Lisbonne, Portugal

Plus en détail

Enquête sur le recrutement et l emploi au Québec (EREQ)

Enquête sur le recrutement et l emploi au Québec (EREQ) Rapport statistique Enquête sur le recrutement et l emploi au Québec (EREQ) En collaboration avec l Institut de la statistique du Québec Volume 11 Enquête 2011 sur les données de 2010 Errata Enquête sur

Plus en détail

P R É P A R E R L A V E N I R. Stratégie pancanadienne sur l éducation postsecondaire et la formation professionnelle

P R É P A R E R L A V E N I R. Stratégie pancanadienne sur l éducation postsecondaire et la formation professionnelle P R É P A R E R L A V E N I R Stratégie pancanadienne sur l éducation postsecondaire et la formation professionnelle JUILLET 2006 TABLE DES MATI È R E S Vision 1 Le Canada à la croisée des chemins 1 De

Plus en détail

OUVERTURE SUR LA DIVERSITÉ INNOVANTE

OUVERTURE SUR LA DIVERSITÉ INNOVANTE OUVERTURE SUR LA DIVERSITÉ INNOVANTE OUVERTURE SUR LA DIVERSITÉ INNOVANTE Cette fi che est un outil d introduction au concept de la gestion interculturelle. Elle est destinée aux gestionnaires de PME afi

Plus en détail

Décembre 2011. Nord-du-Québec

Décembre 2011. Nord-du-Québec Enquête sur les besoins de main-d œuvre et de formation des entreprises du secteur de l industrie de l information, de l industrie culturelle, des finances, des assurances, des services immobiliers et

Plus en détail

Bâtir votre marque employeur : une approche stratégique au recrutement et à la rétention

Bâtir votre marque employeur : une approche stratégique au recrutement et à la rétention Bâtir votre marque employeur : une approche stratégique au recrutement et à la rétention Table des matières Pourquoi est-il si important pour les entreprises d aujourd hui d adopter une stratégie de marque

Plus en détail

La permission de diffuser est accordée. Prière de mentionner l Association des infirmières et infirmiers du Canada.

La permission de diffuser est accordée. Prière de mentionner l Association des infirmières et infirmiers du Canada. Énoncé de position LA PLANIFICATION NATIONALE DES RESSOURCES HUMAINES DE LA SANTÉ POSITION DE L AIIC L AIIC croit qu une planification réussie des ressources humaines de la santé au Canada passe par un

Plus en détail

Partenaires dans la croissance

Partenaires dans la croissance ents à valeur ajoutée Technologie de l information et des communications Bioscienc osciences Aérospatiale et défense Fabrication industrielle Bois à valeur ajoutée ents à valeur ajoutée Technologie de

Plus en détail

Fonds d aide à l emploi pour les jeunes : un aperçu Préparé par le ministère de la Formation et des Collèges et Universités Division de l emploi et

Fonds d aide à l emploi pour les jeunes : un aperçu Préparé par le ministère de la Formation et des Collèges et Universités Division de l emploi et Fonds d aide à l emploi pour les jeunes : un aperçu Préparé par le ministère de la Formation et des Collèges et Universités Division de l emploi et de la formation Direction de la prestation des services

Plus en détail

5.6 Concertation pour l emploi

5.6 Concertation pour l emploi 5.6 Concertation pour l emploi Soutien à la gestion des ressources humaines 5.6 CONCERTATION POUR L EMPLOI 2012-07-12 Table des matières Section 4 : p. 2 sur 13 Table des matières RÉFÉRENCE Table des matières...

Plus en détail

Mémoire. Reconnaissance du budget 2014. Regards vers le budget de 2015

Mémoire. Reconnaissance du budget 2014. Regards vers le budget de 2015 Mémoire de l Association canadienne pour les études supérieures au Comité permanent des finances de la Chambre des communes, au sujet du budget fédéral de 2015 Résumé L Association canadienne pour les

Plus en détail

Une analyse démographique de l industrie de l assurance de dommages au Canada 2007 2017. Résumé de synthèse

Une analyse démographique de l industrie de l assurance de dommages au Canada 2007 2017. Résumé de synthèse Une analyse démographique de l industrie de l assurance de dommages au Canada 2007 2017 Résumé de synthèse Une analyse démographique de l industrie de l assurance de dommages au Canada 2007-2017 APERÇU

Plus en détail

GESTION, ADMINISTRATION

GESTION, ADMINISTRATION GESTION, ADMINISTRATION A vec 73 5 emplois et 9,8 % des actifs, les métiers de la gestion et de l administration des entreprises constituent le troisième domaine professionnel dans la région, un rang identique

Plus en détail

APERÇU DU MARCHÉ DE L EMPLOI DE L INDUSTRIE CANADIENNE DE L AUTOBUS

APERÇU DU MARCHÉ DE L EMPLOI DE L INDUSTRIE CANADIENNE DE L AUTOBUS APERÇU DU MARCHÉ DE L EMPLOI DE L INDUSTRIE CANADIENNE DE L AUTOBUS Mai 2008 Introduction Aperçu du marché de l emploi de l industrie canadienne de l autobus, a) Le Conseil canadien du transport de passagers

Plus en détail

Sommet pleines voiles / Groupe de travail sur l autosuffisance : domaines d intérêt communs

Sommet pleines voiles / Groupe de travail sur l autosuffisance : domaines d intérêt communs Sommet pleines voiles / Groupe de travail sur l autosuffisance : domaines d intérêt communs Lors du Sommet pleines voiles en janvier 2007, la Commission des valeurs mobilières du Nouveau-Brunswick a publié

Plus en détail

Rapport de planification stratégique

Rapport de planification stratégique Comité sectoriel de la main-d œuvre du commerce de l alimentation Rapport de planification stratégique Décembre 2009 Comité sectoriel de main-d'oeuvre de l'industrie du caoutchouc du Québec 2035, avenue

Plus en détail

L immigration : une solution à la rareté de maind œuvre et un levier de développement économique? 35 e Congrès de l ASDEQ 13 mai 2010

L immigration : une solution à la rareté de maind œuvre et un levier de développement économique? 35 e Congrès de l ASDEQ 13 mai 2010 L immigration : une solution à la rareté de maind œuvre et un levier de développement économique? 35 e Congrès de l ASDEQ 13 mai 2010 Mission PÔLE Québec Chaudière-Appalaches a pour mission de contribuer

Plus en détail

Association canadienne de la construction. Mémoire prébudgétaire 2015

Association canadienne de la construction. Mémoire prébudgétaire 2015 Association canadienne de la construction Mémoire prébudgétaire 2015 Synopsis L Association canadienne de la construction (ACC) représente 20 000 entreprises de construction non résidentielle au Canada.

Plus en détail

POLITIQUE DE RECRUTEMENT, DE SÉLECTION ET D ENGAGEMENT DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE DE RECRUTEMENT, DE SÉLECTION ET D ENGAGEMENT DES RESSOURCES HUMAINES RÈGLEMENT POLITIQUE PROCÉDURE POLITIQUE DE RECRUTEMENT, DE SÉLECTION ET D ENGAGEMENT DES RESSOURCES HUMAINES Adoptée par le conseil d'administration du Collège Le 24 novembre 2004 La direction des services

Plus en détail

1.8.1 Compétences du personnel Introduction

1.8.1 Compétences du personnel Introduction Page 1 de 7 1.8.1 Compétences du personnel Introduction La présente section vise à garantir la transparence et l équité du processus d embauche pour tous les postes. Elle s applique aux offices de services

Plus en détail

Horticulture ornementale

Horticulture ornementale Le secteur de l horticulture ornementale commercialisation et services Les principaux sous-secteurs de la commercialisation et des services en horticulture ornementale sont : l aménagement paysager, l

Plus en détail

Perspectives économiques des vingt prochaines années pour le Québec

Perspectives économiques des vingt prochaines années pour le Québec Perspectives économiques des vingt prochaines années pour le Québec Séminaire sur les perspectives démographiques, économiques et financières du Québec, 2009-2030 27 novembre 2009 Hôtel Plaza, Québec Marie-Christine

Plus en détail

SSOCIATION DES COLLEGES COMMUNAUTAIRES DU

SSOCIATION DES COLLEGES COMMUNAUTAIRES DU A OCIATION DE COLLEGE COMMUNAUTAIRE DU C ANADA COMMENT 29 COLLÈGE, INTITUT ET CONEIL COLAIRE PEUVENT-IL COLLABORER À L ÉCHELLE NATIONALE Leçons apprises de la collaboration entre l ACEEM et le CAR dans

Plus en détail

Recruter Chercher Intégrer Évaluer les coûts Retenir Soutien additionnel

Recruter Chercher Intégrer Évaluer les coûts Retenir Soutien additionnel Recruter Chercher Intégrer Évaluer les coûts Retenir Soutien additionnel OBJECTIFS Les Clés du recrutement d Emploi-Québec de l Île-de-Montréal ont pour objectif de renforcer la capacité des PME à élaborer,

Plus en détail

FICHES DE PARCOURS DE FORMATION

FICHES DE PARCOURS DE FORMATION FICHES DE PARCOURS DE FORMATION Ce document comprend : 3 fiches générales L industrie de la métallurgie Parcours de formation Conditions d admissibilité générales Fiches de métiers, dont : Électricien

Plus en détail

Système Entrée express. Information pour les travailleurs étrangers qualifiés

Système Entrée express. Information pour les travailleurs étrangers qualifiés Système Entrée express Information pour les travailleurs étrangers qualifiés Contexte En janvier 2015, les travailleurs étrangers qualifiés pourront se prévaloir d Entrée express. Ce nouveau système de

Plus en détail

Sommaire des consultations nationales en matière d immigration francophone. Sessions avec les intervenants communautaires Février-mars 2015

Sommaire des consultations nationales en matière d immigration francophone. Sessions avec les intervenants communautaires Février-mars 2015 Sommaire des consultations nationales en matière d immigration francophone Sessions avec les intervenants communautaires Février-mars 2015 Table des matières Contexte...3 Thème 1 : Sensibilisation des

Plus en détail

MARCHÉ DE L EMPLOI. Chef de chantier - Conducteur de travaux. Un ZOOM sur les métiers. Description et conditions de travail.

MARCHÉ DE L EMPLOI. Chef de chantier - Conducteur de travaux. Un ZOOM sur les métiers. Description et conditions de travail. MARCHÉ DE L EMPLOI ANALYSE SEPTEMBRE 2013 Un ZOOM sur les métiers Chef de chantier - Conducteur de travaux Dans le cadre du Plan Marshall 2.vert, Plan stratégique transversal pour la Wallonie, le Forem

Plus en détail

Cadre d élaboration. matière d éducation. et de formation des Autochtones

Cadre d élaboration. matière d éducation. et de formation des Autochtones Cadre d élaboration des politiques en matière d éducation postsecondaire et de formation des Autochtones 2 0 1 1 Cadre d élaboration des politiques en matière d éducation postsecondaire et de formation

Plus en détail

»»»»»»»» » ACTES DU RENDEZ-VOUS. le 4 mai 2010. Alma, Rendez-vous des leaders économiques du Lac-Saint-Jean sur les besoins de main-d œuvre

»»»»»»»» » ACTES DU RENDEZ-VOUS. le 4 mai 2010. Alma, Rendez-vous des leaders économiques du Lac-Saint-Jean sur les besoins de main-d œuvre des leaders économiques du Lac-Saint-Jean sur les besoins de main-d œuvre Organisé par la Chambre de commerce et d industrie Lac-Saint-Jean-Est en partenariat avec la Fédération des chambres de commerce

Plus en détail

Pénuries de compétences au Canada: Quelques faits sur la situation

Pénuries de compétences au Canada: Quelques faits sur la situation Pénuries de compétences au Canada: Quelques faits sur la situation Congrès annuel de l ASDEQ 15 mai 2014 Présenté par Yves Gingras Les opinions contenues dans ce5e présenta6on sont celles de l'auteur et

Plus en détail

PROFIL DE SEGMENT DE CLIENTÈLE. Jeunes. Canada atlantique

PROFIL DE SEGMENT DE CLIENTÈLE. Jeunes. Canada atlantique PROFIL DE SEGMENT DE CLIENTÈLE Jeunes Canada atlantique Février 2014 P a g e 2 TABLE DES MATIÈRES ACRONYMES... 3 LISTE DES FIGURES... 3 LISTE DES TABLEAUX... 3 À PROPOS DU PROFIL DE SEGMENT DE CLIENTÈLE...

Plus en détail

FAIRE LE PONT ENTRE DEUX MONDES : PLAN D ACTION POUR L ÉDUCATION ET L EMPLOI DES AUTOCHTONES

FAIRE LE PONT ENTRE DEUX MONDES : PLAN D ACTION POUR L ÉDUCATION ET L EMPLOI DES AUTOCHTONES FAIRE LE PONT ENTRE DEUX MONDES : PLAN D ACTION POUR L ÉDUCATION ET L EMPLOI DES AUTOCHTONES 2008-2011 Partenariats Respect de la diversité Intégrer efficacement les Autochtones au marché du travail. Promouvoir

Plus en détail

Les employeurs et la gestion de la diversité ethno culturelle. Le rôle des organismes communautaires

Les employeurs et la gestion de la diversité ethno culturelle. Le rôle des organismes communautaires Les employeurs et la gestion de la diversité ethno culturelle Le rôle des organismes communautaires PLAN Partie 1 : Présentation et rôles des organismes communautaires oeuvrant en immigration dans le soutien

Plus en détail

Agence de promotion et de recrutement de ProfessionsSantéOntario (APR PSO)

Agence de promotion et de recrutement de ProfessionsSantéOntario (APR PSO) Agence de promotion et de recrutement de ProfessionsSantéOntario (APR PSO) Survol Forum provincial de Rifssso le 27 octobre 2010 APR PSO : Introduction En mai 2006, le gouvernement ontarien lance la stratégie

Plus en détail

Regard prospectif Construction et maintenance Saskatchewan

Regard prospectif Construction et maintenance Saskatchewan 015 0 Points saillants Regard prospectif Construction et maintenance Saskatchewan L emploi dans le secteur de la construction en Saskatchewan a plus que doublé au cours de la dernière décennie (augmentation

Plus en détail

LAURIERS DE LA PME 2014

LAURIERS DE LA PME 2014 LAURIERS DE LA PME 2014 Catégorie : ENTREPRISE DE TRANSFORMATION Critères d évaluation PERFORMANCE ÉCONOMIQUE - 70% 1. Santé et performance financière (X points/15) Historique et croissance Planification

Plus en détail

ANALYSE ENVIRONNEMENTALE COLOMBIE-BRITANNIQUE. Mars 2013

ANALYSE ENVIRONNEMENTALE COLOMBIE-BRITANNIQUE. Mars 2013 ANALYSE ENVIRONNEMENTALE COLOMBIE-BRITANNIQUE Mars 2013 Page 1 TABLE DES MATIÈRES ACRONYMES... 2 LISTE DES DIAGRAMMES ET ILLUSTRATIONS... 2 LISTE DES TABLEAUX... 2 À PROPOS DE L ANALYSE ENVIRONNEMENTALE...

Plus en détail

Catégorie/N o de politique Politique du Fonds n o 9. Approuvée en Janvier 2008 TITRE DE LA POLITIQUE. Tous les offices régionaux de la santé

Catégorie/N o de politique Politique du Fonds n o 9. Approuvée en Janvier 2008 TITRE DE LA POLITIQUE. Tous les offices régionaux de la santé Catégorie/N o de politique Politique du Fonds n o 9 TITRE DE LA POLITIQUE Approuvée en Janvier 2008 SUBVENTION D INCITATION AU TRAVAIL EN FOYER DE SOINS PERSONNELS Direction/Division Stratégies relatives

Plus en détail

Réussites et défis dans la formation aux compétences essentielles au Manitoba Compétences pour l avenir 10 juillet 2014 Île-du-Prince-Édouard

Réussites et défis dans la formation aux compétences essentielles au Manitoba Compétences pour l avenir 10 juillet 2014 Île-du-Prince-Édouard Réussites et défis dans la formation aux compétences essentielles au Manitoba Compétences pour l avenir 10 juillet 2014 Île-du-Prince-Édouard Sandi Howell Division du développement de la main-d œuvre et

Plus en détail

Plan d action 2008-2010 Attirer, encadrer et favoriser la réussite des étudiants en sciences informatiques

Plan d action 2008-2010 Attirer, encadrer et favoriser la réussite des étudiants en sciences informatiques Plan d action 2008-2010 Attirer, encadrer et favoriser la réussite des étudiants en sciences informatiques Proposé par : Les directeurs des départements de sciences informatiques des universités québécoises

Plus en détail

EMPLOIS PERSPECTIVES CANADIENS POUR LES

EMPLOIS PERSPECTIVES CANADIENS POUR LES EMPLOIS PERSPECTIVES POUR LES ET CANADIENS LE PLAN D ACTION ÉCONOMIQUE DE 2012 SOUTENIR LA CRÉATION D EMPLOIS Pour améliorer la croissance économique à long terme du Canada, il faut qu un plus grand nombre

Plus en détail

Dénichez de la main-d oeuvre qualifiée

Dénichez de la main-d oeuvre qualifiée Dénichez de la main-d oeuvre qualifiée Démarches Défi démographique Rareté de la main-d œuvre actuelle et prévue L immigration : une solution Aperçu des statuts légaux Statistiques Recrutement au Québec

Plus en détail

NTRODUCTION. Guide de gestion des ressources humaines

NTRODUCTION. Guide de gestion des ressources humaines NTRODUCTION La rémunération est une activité ayant un impact important sur la performance de l entreprise. Une gestion efficace de la rémunération permet de contrôler les coûts liés à la main-d œuvre,

Plus en détail

L éducation postsecondaire : la clé pour atteindre l autosuffisance

L éducation postsecondaire : la clé pour atteindre l autosuffisance Résumé du plan action pour transformer l éducation postsecondaire du Nouveau-Brunswick 1 Introduction Le Nouveau-Brunswick est en voie de traverser une période de croissance et de possibilités historiques.

Plus en détail

Faire face à la pénurie de main-d œuvre chez Desjardins. Être un employeur distinctif

Faire face à la pénurie de main-d œuvre chez Desjardins. Être un employeur distinctif Faire face à la pénurie de main-d œuvre chez Desjardins Être un employeur distinctif ASDEQ Mai 2010 La mission de Desjardins Contribuer au mieux-être économique et social des personnes et des collectivités

Plus en détail

Présentation au comité permanent des langues officielles

Présentation au comité permanent des langues officielles Présentation au comité permanent des langues officielles 24 mars 2015 Peter Hominuk, directeur général et Ferdinand Kashama, Vice-Président Assemblée de la francophonie de l'ontario 1492B, ch. Star Top,

Plus en détail

GTA : les nouveaux spécialistes des TI

GTA : les nouveaux spécialistes des TI GTA : les nouveaux spécialistes des TI QUÉBEC Date : Lieu : Université Concordia, École de gestion John-Molson www.btmtalentmashquebec.ca Faites partie de nos commanditaires et de nos exposants Chris Drummond,

Plus en détail

UPSKILL : Un test crédible de la formation en littératie et compétences essentielles en milieu de travail

UPSKILL : Un test crédible de la formation en littératie et compétences essentielles en milieu de travail UPSKILL : Un test crédible de la formation en littératie et compétences essentielles en milieu de travail Points saillants UPSKILL propose une évaluation rigoureuse de la formation en compétences essentielles

Plus en détail

Le Plan en bref. «Une formation professionnelle et technique au diapason de l économie du savoir» formation professionnelle et technique

Le Plan en bref. «Une formation professionnelle et technique au diapason de l économie du savoir» formation professionnelle et technique Le Plan en bref «Une formation professionnelle et technique au diapason de l économie du savoir» Plan régional d aménagement de l offre de formation professionnelle et technique 2009-2014 2014 de la Capitale-Nationale

Plus en détail

Prévisions salariales pour les négociations collectives en 2015

Prévisions salariales pour les négociations collectives en 2015 Des milieux de travail équitables, sécuritaires et productifs Travail Prévisions salariales pour les négociations collectives en 2015 Division de l information et de la recherche sur les milieux de travail

Plus en détail

Un crédit d impôt pour l avenir du Québec

Un crédit d impôt pour l avenir du Québec Un crédit d impôt pour l avenir du Québec Mémoire présenté à la Commission d examen sur la fiscalité québécoise Par l Association canadienne de l enseignement coopératif, comité Québec (ACDEC-Québec) En

Plus en détail

Encourager le développement des compétences dans les petites et moyennes entreprises

Encourager le développement des compétences dans les petites et moyennes entreprises Encourager le développement des compétences dans les petites et moyennes entreprises Jean-Pierre Voyer, SRSA Table ronde Canada-Québec sur les PME et le développement des compétences, Montréal, 24 février

Plus en détail

ET LES DISPONIBILITÉ ARMÉES NATIONALE. 1 er mars

ET LES DISPONIBILITÉ ARMÉES NATIONALE. 1 er mars Association des collèges communautaires du Canada LES COLLÈGES ET LES INSTITUTS CONTRIBUENT AU MAINTIEN DISPONIBILITÉ OPÉRATIONNELLE DES FORCES ARMÉES CANADIENNES PAR LA FORMATION ET LE RECRUTEMENT EN

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À LA DOTATION DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE RELATIVE À LA DOTATION DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE RELATIVE À LA DOTATION DES RESSOURCES HUMAINES 1. ÉNONCÉ DE LA POLITIQUE La présente politique a pour but de définir le cadre général relatif au processus de recrutement et d embauche du personnel

Plus en détail

Questions de soins infirmiers : Formation

Questions de soins infirmiers : Formation Questions de soins infirmiers : Formation Introduction La présente fiche d information analyse la formation des infirmières et infirmiers des catégories suivantes : Infirmières et infirmiers autorisés

Plus en détail

Changements touchant le Régime de pensions du Canada

Changements touchant le Régime de pensions du Canada RÉGIME DE PENSIONS DU CANADA Changements touchant le Régime de pensions du Canada Le gouvernement du Canada apporte des changements au Régime de pensions du Canada (RPC) pour mieux tenir compte des choix

Plus en détail

Travailler ensemble pour le Canada atlantique Plan d action pour la coopération régionale

Travailler ensemble pour le Canada atlantique Plan d action pour la coopération régionale Travailler ensemble pour le Canada atlantique Plan d action pour la coopération régionale Janvier 2004 5161 George St., Suite 1006, P.O. Box 2044, Halifax, N.S. B3J 2Z1, Tel: (902)424-8975; Fax: (902)424-8976

Plus en détail

Points de vue 2002 Contenu

Points de vue 2002 Contenu Points de vue 2002 Contenu Environ 1 200 gestionnaires et dirigeants syndicaux des secteurs et ont participé à l enquête Points de vue 2002. Cette enquête particulière est menée par le CSPC tous les deux

Plus en détail

Guide des RH pour l industrie des médias numériques

Guide des RH pour l industrie des médias numériques Guide des RH pour l industrie des médias numériques septembre 2013 www.ictc-ctic.ca Human Resources Guide for the Digital Media Industry CTIC aimerais reconnaitre le comité consultatif du projet Les Capacités

Plus en détail

STRATÉGIE MAIN-D ŒUVRE en lien avec la problématique de rareté

STRATÉGIE MAIN-D ŒUVRE en lien avec la problématique de rareté STRATÉGIE MAIN-D ŒUVRE en lien avec la problématique de rareté MRC DE RIVIÈRE-DU-LOUP Document préparé par : Marie-Josée Huot, directrice générale Juin 2015 TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION... 1 2. HISTORIQUE...

Plus en détail

A propos de notre collège

A propos de notre collège A propos de notre collège Le programme d enseignement à l École des gardes forestiers des Maritimes, au campus de Bathurst, a débuté le 9 janvier 1980. L école changea de nom pour celui de Collège de Technologie

Plus en détail

en emploi, ça vaut le coup et le coût! (CSD, CSN, CSQ, FTQ) sur la formation de base et la formation continue des adultes

en emploi, ça vaut le coup et le coût! (CSD, CSN, CSQ, FTQ) sur la formation de base et la formation continue des adultes La formation continue en emploi, ça vaut le coup et le coût! Déclaration des centrales syndicales (CSD, CSN, CSQ, FTQ) sur la formation de base et la formation continue des adultes La formation continue

Plus en détail

Résumé de l ARE Le personnel de santé en Europe Livre vert de la Commission Européenne COM(2008) 725/3 ET & OG, version modifiée le 11/02/09

Résumé de l ARE Le personnel de santé en Europe Livre vert de la Commission Européenne COM(2008) 725/3 ET & OG, version modifiée le 11/02/09 Résumé de l ARE Le personnel de santé en Europe Livre vert de la Commission Européenne COM(2008) 725/3 ET & OG, version modifiée le 11/02/09 Introduction Pourquoi cette consultation? Les systèmes de santé

Plus en détail

Les ressources humaines dans le secteur canadien de l acier Rapport final March 2011

Les ressources humaines dans le secteur canadien de l acier Rapport final March 2011 Les ressources humaines dans le secteur canadien de l acier Rapport final March 2011 Résumé http://www.cstec.ca Les ressources humaines dans le secteur canadien de l acier Résumé Mars 2011 Prism Economics

Plus en détail

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse Q0Z-Employés de la banque et des assurances Synthèse Après avoir baissé au cours de la première moitié des années 1990, les effectifs d employés de la banque et des assurances se sont ensuite stabilisés

Plus en détail

PROSPECTER L AVENIR. Relever le défi des ressources humaines dans l industrie canadienne des minéraux et des métaux.

PROSPECTER L AVENIR. Relever le défi des ressources humaines dans l industrie canadienne des minéraux et des métaux. PROSPECTER L AVENIR Relever le défi des ressources humaines dans l industrie canadienne des minéraux et des métaux Rapport sommaire Les opinions et les interprétations dans ce document sont celles de l

Plus en détail

Formation pratique, flexible et accessible

Formation pratique, flexible et accessible Formation pratique, flexible et accessible Document d information La formation linguistique axée sur les professions (FLAP) est offerte gratuitement aux nouveaux arrivants de l Ontario. Les participants

Plus en détail

Le Plan libéral pour les soins familiaux

Le Plan libéral pour les soins familiaux Le Plan libéral pour les soins familiaux 1 Le Plan libéral pour les soins familiaux AUX CÔTÉS DES FAMILLES CANADIENNES Les membres d une famille s appuient entre eux. Les familles canadiennes veulent s

Plus en détail

La gestion des ressources humaines, un enjeu incontournable

La gestion des ressources humaines, un enjeu incontournable Petit-Matin RH Adecco : «Les défis d avenir de la gestion des ressources humaines» par Florent Francoeur, CRHA Le premier Petit-Matin RH 2013 organisé par Adecco s est déroulé le 21 février dernier au

Plus en détail

Si vous avez une formation et de l expérience en. Les professions en technologie des sciences appliquées et du génie au Canada

Si vous avez une formation et de l expérience en. Les professions en technologie des sciences appliquées et du génie au Canada MC TECHNOLOGIE DU GÉNIE CIVIL Les professions en technologie des sciences appliquées et du génie au Canada Si vous avez une formation et de l expérience en sciences appliquées ou en génie, une carrière

Plus en détail

Être inspiré. Être prêt. Être meilleur. Plan d action pour transformer l éducation postsecondaire au Nouveau Brunswick

Être inspiré. Être prêt. Être meilleur. Plan d action pour transformer l éducation postsecondaire au Nouveau Brunswick Être inspiré. Être prêt. Être meilleur. Plan d action pour transformer l éducation postsecondaire au Nouveau Brunswick Rapport d étape sur le plan d action Mars 2010 Être inspiré. Être prêt. Être meilleur.

Plus en détail

Présentation au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire prébudgétaire 2015 31 juillet 2014

Présentation au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire prébudgétaire 2015 31 juillet 2014 Présentation au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire prébudgétaire 2015 31 juillet 2014 Ingénieurs Canada 1100-180, rue Elgin Ottawa (Ontario) K2P 2K3 Au sujet d Ingénieurs

Plus en détail

Le 7 octobre 2014. Cher collègue,

Le 7 octobre 2014. Cher collègue, Le 7 octobre 2014 L honorable Francine Landry Ministre de l Éducation postsecondaire, de la Formation et du Travail Ministre responsable de la Francophonie C.P. 6000 Fredericton, Nouveau-Brunswick E3B

Plus en détail

AAnnexe A. Détails sur les programmes d éducation des adultes et les services connexes en Ontario

AAnnexe A. Détails sur les programmes d éducation des adultes et les services connexes en Ontario AAnnexe A Détails sur les programmes d éducation des adultes et les services connexes en Ontario 60 L Ontario apprend : Le renforcement de notre système d éducation des adultes En juin 2004, de l information

Plus en détail

Venir en aide aux chômeurs

Venir en aide aux chômeurs Venir en aide aux chômeurs JUIN 2009 Venir en aide aux chômeurs JUIN 2009 Gouvernement du Canada Government of Canada Sa Majesté la Reine du Chef du Canada (2009) Tous droits réservés Toute demande de

Plus en détail

1. L importance stratégique de la GRH. 2. Les bonnes pratiques en GRH. 3. L organisation de la fonction RH. 4. Le besoin d expertise en GRH

1. L importance stratégique de la GRH. 2. Les bonnes pratiques en GRH. 3. L organisation de la fonction RH. 4. Le besoin d expertise en GRH François Poirier 1. L importance stratégique de la GRH 2. Les bonnes pratiques en GRH 3. L organisation de la fonction RH 4. Le besoin d expertise en GRH 2 L importance stratégique de la GRH 43,8 % (12

Plus en détail

Contribution des Cégeps de la Capitale-Nationale au développement socio-économique régional

Contribution des Cégeps de la Capitale-Nationale au développement socio-économique régional Contribution des Cégeps de la Capitale-Nationale au développement socio-économique régional La formation continue et les services régionaux Notre mission Le portrait de l offre régionale les formations

Plus en détail

10 e budget Flaherty COMPTE RENDU D ÉLÉMENTS DIGNES DE MENTION POUR L INDUSTRIE TOURISTIQUE. Dépôt du budget fédéral 2014-2015

10 e budget Flaherty COMPTE RENDU D ÉLÉMENTS DIGNES DE MENTION POUR L INDUSTRIE TOURISTIQUE. Dépôt du budget fédéral 2014-2015 Volume 1. Numéro 10 12 février 2014 10 e budget Flaherty Dépôt du budget fédéral 2014-2015 COMPTE RENDU D ÉLÉMENTS DIGNES DE MENTION POUR L INDUSTRIE TOURISTIQUE Mardi, le ministre des Finances Jim Flaherty

Plus en détail