Buts et aspects principaux du nouveau modèle comptable de la Confédération Contribution de Kurt Grüter Directeur du Contrôle Fédéral des Finances

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Buts et aspects principaux du nouveau modèle comptable de la Confédération Contribution de Kurt Grüter Directeur du Contrôle Fédéral des Finances"

Transcription

1 Buts et aspects principaux du nouveau modèle comptable de la Confédération Contribution de Kurt Grüter Directeur du Contrôle Fédéral des Finances 1

2 Objectifs du nouveau modèle comptable. Deux objectifs sont au coeur de la réforme: Le modèle apporte une vision duale du comportement financier et économique de la Confédération Le deuxième objectif la transparence concerne la qualité et l aspect formel, il permet de refléter fidèlement la situation financière et les processus financiers. 2

3 Les axes principaux du nouveau modèle comptable Système comptable entièrement intégré Passage au système Accrual Accounting und Budgeting (basé sur l exercice) Gestion globale respectant le frein à l endettement Orientation plus marquée vers la gestion d entreprise Rapports financiers modernes Vision consolidée au niveau de la Confédération Comparabilité sur les plans national et international Orientation aux normes IPSAS 3

4 Gestion globale des finances publiques Compte de financement (dépenses/recettes) Selon les directives du frein à l endettement, ce compte demeure un instrument de gestion central pour la fixation des priorités de la politique budgétaire la planification financière à moyen terme Compte de résultats servant à représenter la diminution et l augmentation de valeur par période comptable et donnant une vision du résultat patrimonial Approche consolidée au niveau de la Confédération comptes annuels consolidés (administration centrale et certaines organisations externalisées) reflet des participations (entreprises et établissements non consolidés) 4

5 Gestion à l échelle de l administration Priorité à la rationalisation de l usage des ressources Etablissement du budget (approbation des crédits), tenue et présentation des comptes uniformes, selon les principes commerciaux (approche axée sur les résultats) Décentralisation de la présentation des comptes / transparence des coûts Recours à la comptabilité analytique (CA) pour améliorer la transparence des coûts et sensibiliser au facteur coût Passage à l imputation des prestations avec incidence sur les crédits entre les unités administratives de la Confédération Augmentation ciblée de la marge de manoeuvre des directions d offices 5

6 Imputation des prestations Introduction de l imputation des prestations avec incidences sur les crédits entre les unités administratives de la Confédération Pourquoi l imputation des prestations? transparence (vérité des coûts) sensibilisation au facteur coût (utilisation des ressources disponibles plus conforme aux besoins effectifs) 6

7 Relations entre les fournisseurs et les bénéficiaires de prestations Fournisseurs de prestations (FP) Bénéficiaires de prestations (BP) Négociation Budgétisation Accord Imputation Controlling 7

8 Principaux fournisseurs de prestations et domaines couverts Fournisseurs Fournisseurs de prestations d information et de technologie de la communication Office fédéral des constructions et de la logistique (OFCL) armasuisse Immeubles armasuisse Sciences + Technologie (Sci+T) Office fédéral de la protection de la population (OFPP) / Laboratoire de Spiez Domaine de prestations (sélection) Prestations TIC (informatique et télécommunications) Logement de l administration civile, équipement des bureaux, publications, exécution de commandes Constructions et équipements militaires, gestion du territoire et management environnemental Services technologiques liés aux systèmes de l armée, gestion de la qualité, analyses de risque et concepts de sécurité Expertises et conseil / examens et analyses de laboratoire, informations spécialisées 8

9 Structure EID G EN Ö SSISC H E FINANZKO NTROLLE 9

10 Compte de résultats EID G EN Ö SSISC H E FINANZKO NTROLLE Résultat opérationnel ordinaire (1ière étape) Revenus financiers Charges financières Résultat financier Résultat ordinaire (2e étape) Revenus extraordinaires Charges extraordinaires Résultat extraordinaire Résultat annuel (3e étape) 10

11 Bilan EID G EN Ö SSISC H E FINANZKO NTROLLE Actif Patrimoine financier (disponible à court terme) Patrimoine financier (placements à long terme) Patrimoine administratif Passif Engagements à court terme Engagements à long terme Capital propre et réserves Excédent / découvert du bilan 11

12 Comptabilité analytique EID G EN Ö SSISC H E FINANZKO NTROLLE 12

13 Avantages du nouveau modèle comptable Désenchevêtrement systématique entre la gestion stratégique du niveau politique et la gestion opérationnelle Transparence et continuité Moderne et adapté au système de milice Facilite l intégration de spécialistes du domaine privé Base pour le développement de la réforme de l administration Augmentation de la transparence, prise de conscience des coûts, amélioration de la répartition des ressources Facilite la communication et la collaboration avec les cantons 13

NMC Le nouveau modèle comptable de la Confédération

NMC Le nouveau modèle comptable de la Confédération NMC Le nouveau modèle comptable de la Confédération Impressum Rédaction Administration fédérale des finances Internet: www.efv.admin.ch Distribution OFCL, Vente des publications fédérales, CH-3003 Bern

Plus en détail

Calendrier annuel de la gestion immobilière du DDPS

Calendrier annuel de la gestion immobilière du DDPS Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports DDPS armasuisse Immobilien Calendrier annuel de la gestion immobilière du DDPS Processus Activités Direction / participants

Plus en détail

Loi sur les finances de la Confédération

Loi sur les finances de la Confédération Loi sur les finances de la Confédération (Loi sur les finances, LFC) (Optimisation du modèle comptable de la Confédération) Projet Modification du L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le

Plus en détail

Ordonnance sur l informatique et la télécommunication dans l administration fédérale

Ordonnance sur l informatique et la télécommunication dans l administration fédérale Ordonnance sur l informatique et la télécommunication dans l administration fédérale (Ordonnance sur l informatique dans l administration fédérale, OIAF) du 23 février 2000 Le Conseil fédéral suisse, vu

Plus en détail

172.214.1 Ordonnance sur l organisation du Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports

172.214.1 Ordonnance sur l organisation du Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports Ordonnance sur l organisation du Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (Org-DDPS) du 7 mars 2003 (Etat le 1 er juillet 2008) Le Conseil fédéral suisse, vu les

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL BTS TRANSPORT ET PRESTATIONS LOGISTIQUES

RÉFÉRENTIEL BTS TRANSPORT ET PRESTATIONS LOGISTIQUES RÉFÉRENTIEL BTS TRANSPORT ET PRESTATIONS LOGISTIQUES INSTITUT NEMO 36/38 avenue Pierre Brossolette 92240 MALAKOFF Tel : 01 79 41 13 40 Fax : 01 49 85 00 04 n VERT : 0800 80 40 22 Nouveau référentiel applicable

Plus en détail

Gestion technique de l immobilier d entreprise

Gestion technique de l immobilier d entreprise Gestion technique de l immobilier d entreprise Pascal Hendrickx Jean Perret Groupe Eyrolles 2003 ISBN 2-212-11251-3 Table des matières Introduction 1 Chapitre 1 PARTIE 1 ÉMERGENCE D UNE VÉRITABLE DISCIPLINE

Plus en détail

Comptabilité d entreprise et comptabilité de l Etat : convergences et spécificités Séminaire des 18 et 19 septembre 2008

Comptabilité d entreprise et comptabilité de l Etat : convergences et spécificités Séminaire des 18 et 19 septembre 2008 Comptabilité d entreprise et comptabilité de l Etat : convergences et spécificités Séminaire des 18 et 19 septembre 2008 2003 - DRB [Minéfi] La comptabilité des marchands et la comptabilité des princes

Plus en détail

LES ACTIVITES COMMERCIALES AU SEIN DES ASBL. Fabio Ciarrocchi, fci@oxfamsol.be 17 octobre 2008

LES ACTIVITES COMMERCIALES AU SEIN DES ASBL. Fabio Ciarrocchi, fci@oxfamsol.be 17 octobre 2008 LES ACTIVITES COMMERCIALES AU SEIN DES ASBL Fabio Ciarrocchi, fci@oxfamsol.be 17 octobre 2008 Oxfam-Solidarité ASBL: Types d activités commerciales: Produits de deuxième main: vêtements, ordinateurs, livres,

Plus en détail

Joël Darius Eloge ZODJIHOUE

Joël Darius Eloge ZODJIHOUE La gestion axée sur la Performance et les Résultats appliquée à la gestion des Finances Publiques: Préparation et Mise en place du Budget axée sur la performance et les résultats Joël Darius Eloge ZODJIHOUE

Plus en détail

Piloter le contrôle permanent

Piloter le contrôle permanent Piloter le contrôle permanent Un cadre règlementaire en permanente évolution L évolution des réglementations oblige les institutions financières à revoir leur dispositif de contrôle Secteur bancaire CRBF

Plus en détail

510.211.2 Ordonnance concernant l'informatique au Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports 1

510.211.2 Ordonnance concernant l'informatique au Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports 1 50.. Ordonnance concernant l'informatique au Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (Ordonnance INF DDPS) du 5 septembre 997 (Etat le 8 octobre 997) Le Département

Plus en détail

Explications concernant les types de crédits

Explications concernant les types de crédits Département fédéral des finances DFF Administration fédérale des finances AFF Explications concernant les types de crédits Types de crédits et plafonds de dépenses L Assemblée fédérale dispose de différents

Plus en détail

Arrêté fédéral I concernant le budget pour l'année 2012

Arrêté fédéral I concernant le budget pour l'année 2012 Dépliant avec les décisions de la Commissions des finances du Conférence de presse du 25 novembre 2011 B 1 Projet du Conseil, après annonce tardive du 24 août 2011 du 30 septembre 2011 des 23 25 novembre

Plus en détail

13.092. du 20 novembre 2013. Madame la Présidente, Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs,

13.092. du 20 novembre 2013. Madame la Présidente, Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs, 13.092 Message sur le développement de la gestion administrative axée sur les objectifs et les résultats; nouveau modèle de gestion de l administration fédérale (NMG) du 20 novembre 2013 Madame la Présidente,

Plus en détail

PROGRAMMES DE GESTION 3 ème année & 4 ème année de l Enseignement secondaire

PROGRAMMES DE GESTION 3 ème année & 4 ème année de l Enseignement secondaire RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION & DE LA FORMATION DIRECTION GÉNÉRALE DES PROGRAMMES & DE LA FORMATION CONTINUE Direction des Programmes & des Manuels Scolaires PROGRAMMES DE GESTION 3 ème

Plus en détail

DE LA FORMATION A L EXPERTISE PROGRAMME DES CYCLES 2016

DE LA FORMATION A L EXPERTISE PROGRAMME DES CYCLES 2016 FINANCES PUBLIQUES F10 S10 F11 F1 F1 F14 F15 F16 F17 F18 C18 F19 Méthodes et outils d élaboration des CDMT (global et sectoriels) dans le cadre de la réforme des finances publiques Programmation macroéconomique

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ DU PROGRAMME ET BUDGET. Session informelle Genève, 20 22 juillet 2009

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ DU PROGRAMME ET BUDGET. Session informelle Genève, 20 22 juillet 2009 OMPI WO/PBC/IM/1/09/6 ORIGINAL : français DATE : 14 mai 2009 ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE F COMITÉ DU PROGRAMME ET BUDGET Session informelle Genève, 20 22 juillet 2009 AUDIT

Plus en détail

Sommaire. Chapitre 1 - Le contrôle de gestion : outil de la stratégie...23. Chapitre 2 - Les coûts : divers concepts pour diverses situations...

Sommaire. Chapitre 1 - Le contrôle de gestion : outil de la stratégie...23. Chapitre 2 - Les coûts : divers concepts pour diverses situations... Sommaire Préface... 13 Introduction... 15 Pourquoi une fonction contrôle de gestion?... 15 Comment peut-on définir le contrôle de gestion?...16 Quels sont les grands domaines et activités du contrôle de

Plus en détail

2. Présentation de la comptabilité nationale

2. Présentation de la comptabilité nationale 2. Présentation de la comptabilité nationale Introduction (1) Comptabilité nationale : Système Européen des Comptes (SEC 95) => Technique de synthèse statistique représentation quantifiée de l économie

Plus en détail

MODULES ECBL DESCRIPTIF SENIOR

MODULES ECBL DESCRIPTIF SENIOR MODULES ECBL DESCRIPTIF SENIOR Modules ECBL Basic Supply Chain Concepts (BSCC) Core Management Skills (CMS) DESCRIPTIF/CONTENU Maîtriser l environnement de la Supply Chain (SC): - Loi de l offre et la

Plus en détail

Département fédéral des finances DFF. 16 avril 2013

Département fédéral des finances DFF. 16 avril 2013 Département fédéral des finances DFF 16 avril 2013 Rapport sur le développement de la gestion administrative axée sur les objectifs et les résultats Nouveau modèle de gestion de l administration fédérale

Plus en détail

Système d information : démystification, facteur de croissance et conduite du changement

Système d information : démystification, facteur de croissance et conduite du changement Système d information : démystification, facteur de croissance et conduite du changement Patrick CONVERTY Directeur Commercial www.cibeo-consulting.com Approche globale de la performance Stratégie Système

Plus en détail

Direction Générale des Douanes et Droits Indirects. Programme des épreuves. Concours d inspecteur des douanes interne

Direction Générale des Douanes et Droits Indirects. Programme des épreuves. Concours d inspecteur des douanes interne Direction Générale des Douanes et Droits Indirects Programme des épreuves Concours d inspecteur des douanes interne CONCOURS INTERNE Analyse, parmi plusieurs sujets proposés, d un dossier sur l organisation,

Plus en détail

PROCEDURE GESTION DU BUDGET INFORMATIQUE DEDIE AUX BESOINS D EXTENSION D INFRASTRUCTURES INFORMATIQUES HORS PROJETS (DOMAINE PÉDAGOGIQUE)

PROCEDURE GESTION DU BUDGET INFORMATIQUE DEDIE AUX BESOINS D EXTENSION D INFRASTRUCTURES INFORMATIQUES HORS PROJETS (DOMAINE PÉDAGOGIQUE) Page 1/5 REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département de l'instruction publique PROCEDURE GESTION DU BUDGET INFORMATIQUE DEDIE AUX BESOINS D EXTENSION D INFRASTRUCTURES INFORMATIQUES HORS PROJETS (DOMAINE

Plus en détail

Chapitre 2 : La démarche prévisionnelle. Marie Gies - Contrôle de gestion et gestion prévisionnelle - Chapitre 2

Chapitre 2 : La démarche prévisionnelle. Marie Gies - Contrôle de gestion et gestion prévisionnelle - Chapitre 2 Chapitre 2 : La démarche prévisionnelle Introduction 2 La démarche prévisionnelle : Prépare l entreprise à exploiter les atouts et affronter les difficultés qu elle rencontrera dans l avenir. Comporte

Plus en détail

Stratégie OSS-Flex pour Bâle-Ville une stratégie de logiciel Open Source nuancée et pragmatique pour BÂLE-VILLE

Stratégie OSS-Flex pour Bâle-Ville une stratégie de logiciel Open Source nuancée et pragmatique pour BÂLE-VILLE 1 Stratégie OSS-Flex pour Bâle-Ville une stratégie de logiciel Open Source nuancée et pragmatique pour BÂLE-VILLE Dr. Eva Herzog Conseillère d État, Présidente de la Conférence sur l informatique de Bâle

Plus en détail

Conférence annuelle. «Une région en transition, l Etat en mutation : quelles approches, quels outils? Quelle place pour la réforme?

Conférence annuelle. «Une région en transition, l Etat en mutation : quelles approches, quels outils? Quelle place pour la réforme? Conférence annuelle «Une région en transition, l Etat en mutation : quelles approches, quels outils? Quelle place pour la réforme?» La modernisation de l Etat et l accompagnement de la réforme budgétaire

Plus en détail

6 février 2009. Renouvellement des politiques : Directive sur la gestion des technologies de l information

6 février 2009. Renouvellement des politiques : Directive sur la gestion des technologies de l information 6 février 2009 Renouvellement des politiques : Directive sur la gestion des technologies de l information Facteurs déterminants du changement : Examens du GC Examens stratégiques, horizontaux et examens

Plus en détail

Fondation pour la Sécurité des Patients: une contribution concrète à l assurance qualité dans le domaine de la santé

Fondation pour la Sécurité des Patients: une contribution concrète à l assurance qualité dans le domaine de la santé Fondation pour la Sécurité des Patients: une contribution concrète à l assurance qualité dans le domaine de la santé Conférence de presse 2 juillet 2007 Conseiller d Etat Dr Markus Dürr, président de la

Plus en détail

Présentation. Intervenant EURISTIC. Jean-Louis BAUDRAND Directeur associé

Présentation. Intervenant EURISTIC. Jean-Louis BAUDRAND Directeur associé Atelier ORAS Pilotage des rémunérations variables Groupe RH&M Le volet informatisation Jean-Louis BAUDRAND Directeur associé EURISTIC 4 février 2010 Présentation Intervenant EURISTIC Jean-Louis BAUDRAND

Plus en détail

Commission des finances

Commission des finances Autorité internationale des fonds marins ISBA/18/FC/3 Commission des finances Distr. limitée 17 mai 2012 Français Original : anglais Dix-huitième session Kingston (Jamaïque) 16-27 juillet 2012 Application

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES PARTIE I NOTIONS GÉNÉRALES PARTIE II LE BUDGET CHAPITRE I. LE BUDGET... 15 CHAPITRE II. LE BUDGET ET LA GESTION PUBLIQUE...

TABLE DES MATIÈRES PARTIE I NOTIONS GÉNÉRALES PARTIE II LE BUDGET CHAPITRE I. LE BUDGET... 15 CHAPITRE II. LE BUDGET ET LA GESTION PUBLIQUE... TABLE DES MATIÈRES PAGES Sommaire... 5 Introduction générale... 7 PARTIE I NOTIONS GÉNÉRALES CHAPITRE I. LE BUDGET... 15 CHAPITRE II. LE BUDGET ET LA GESTION PUBLIQUE... 16 SECTION 1. Autoriser... 16 SECTION

Plus en détail

PROGRAMME DES FORMATIONS 2013 (PARIS)

PROGRAMME DES FORMATIONS 2013 (PARIS) PROGRAMME DES FORMATIONS 01 (PARIS) FINANCES PUBLIQUES F11 Programmation financière (TOFE), CDMT et Budget de l Etat du 10/06/01 au 1/06/01 F1 La réforme budgétaire vers la gestion axée sur les résultats

Plus en détail

Présentation commerciale. Novembre 2014

Présentation commerciale. Novembre 2014 Présentation commerciale Novembre 2014 Présentation du cabinet (1/2) BIAT (Banque Internationale Arabe de Tunisie) La banque commerciale privée leader en Tunisie et l une des plus importantes au Maghreb.

Plus en détail

Programme des enseignements

Programme des enseignements Master de gestion et administration des établissements du système éducatif (GAESE) Programme des enseignements I Connaissance du système éducatif Économie générale du système éducatif Sociologie du système

Plus en détail

Réponse à la consultation sur la réforme de la prévoyance vieillesse

Réponse à la consultation sur la réforme de la prévoyance vieillesse Réponse à la consultation sur la réforme de la prévoyance vieillesse En tant que plus grande organisation spécialisée dans les prestations de services aux personnes âgées de Suisse, Pro Senectute prend

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATION 2011-2015. Domaine : La gestion des ressources des communes

CATALOGUE DE FORMATION 2011-2015. Domaine : La gestion des ressources des communes Domaine : La gestion des ressources des communes Pour réaliser leur plan de développement et promouvoir des investissements, les communes sont appelées à mobiliser leurs ressources financières, opérationaliser

Plus en détail

ELEMENTS FINANCIERS PREVISIONNELS. «En affaires, le dernier mot est toujours un chiffre...»

ELEMENTS FINANCIERS PREVISIONNELS. «En affaires, le dernier mot est toujours un chiffre...» ELEMENTS FINANCIERS PREVISIONNELS «En affaires, le dernier mot est toujours un chiffre...» DE QUOI S AGIT AGIT-IL IL? Prévoir les investissements et anticiper les mouvements d argent pour les premières

Plus en détail

CIGREF 2010. La contribution des SI à la création de valeur

CIGREF 2010. La contribution des SI à la création de valeur 1 CIGREF 2010 La contribution des SI à la création de valeur Michel DELATTRE Directeur des Systèmes d Information du Groupe La Poste Administrateur du CIGREF CIGREF 2 Créé en 1970 Association de Grandes

Plus en détail

Calendrier des formations 2015 CERTIFICAT DE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE EN MUTUALITE

Calendrier des formations 2015 CERTIFICAT DE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE EN MUTUALITE Calendrier des formations 2015 CERTIFICAT DE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE EN MUTUALITE CQP Télé conseiller 280 heures (40 jours) 2015 MARS Du lundi 23 (13h30) au vendredi 27 (12h15) MAI Du lundi 18 (13h30)

Plus en détail

Petit Déjeuner. Mutualisation interne (CSP) ou Externalisation des ressources?

Petit Déjeuner. Mutualisation interne (CSP) ou Externalisation des ressources? Petit Déjeuner Mutualisation interne (CSP) ou Externalisation des ressources? 29 Janvier 2004 Mutualisation ou Externalisation?!1- Problématique de création de valeur!2- Définitions CSP / Externalisation!3-

Plus en détail

Nouveau modèle comptable harmonisé MCH2

Nouveau modèle comptable harmonisé MCH2 Finanzverwaltung FinV Nouveau modèle comptable harmonisé MCH2 Information aux services, 15 novembre 2010 Direction des finances DFIN Finanzdirektion FIND 1 Contenu de la présentation 1. Historique, objectifs,

Plus en détail

Circulaire du Secrétaire général Organisation du Bureau de la planification des programmes, du budget et de la comptabilité

Circulaire du Secrétaire général Organisation du Bureau de la planification des programmes, du budget et de la comptabilité Nations Unies ST/SGB/2003/16 Secrétariat 21 novembre 2003 Circulaire du Secrétaire général Organisation du Bureau de la planification des programmes, du budget et de la comptabilité En application de la

Plus en détail

Fiduciaire Michel Favre SA Lausanne

Fiduciaire Michel Favre SA Lausanne Fiduciaire Michel Favre SA Lausanne depuis 1975 Comptabilité - Fiscalité - Expertises - Organisation et Gestion - Conseil d Entreprise - Conseil Juridique - Contentieux - Révision SOMMAIRE DOMAINES DE

Plus en détail

pour des requêtes concernant l autorisation en tant que bourse suisse ou organisation analogue à une bourse

pour des requêtes concernant l autorisation en tant que bourse suisse ou organisation analogue à une bourse GUIDE PRATIQUE pour des requêtes concernant l autorisation en tant que bourse suisse ou organisation analogue à une bourse Edition du 11 juin 2014 But Le présent guide pratique est un simple instrument

Plus en détail

Institut de la gestion financière du Canada L examen stratégique du point de vue de la Commission nationale des libérations conditionnelles

Institut de la gestion financière du Canada L examen stratégique du point de vue de la Commission nationale des libérations conditionnelles Institut de la gestion financière du Canada L examen stratégique du point de vue de la Commission nationale des libérations conditionnelles Le 23 novembre 2009 1 Aperçu Examen stratégique du gouvernement

Plus en détail

Modèle comptable harmonisé MCH2-light dans le Canton de Saint-Gall: la voie raisonnable

Modèle comptable harmonisé MCH2-light dans le Canton de Saint-Gall: la voie raisonnable Modèle comptable harmonisé MCH2-light dans le Canton de Saint-Gall: la voie raisonnable Berne, le 3 septembre 2010 Reinhold Harringer Directeur du service des finances de la ville de Saint-Gall Aperçu

Plus en détail

UE 5 Management des systèmes d informations. Le programme

UE 5 Management des systèmes d informations. Le programme UE 5 Management des systèmes d informations Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur 1.

Plus en détail

Section 3 Les brevets, les marques et les logiciels...45 1 Aspects comptables...45 A Au moment de l entrée en comptabilité...45

Section 3 Les brevets, les marques et les logiciels...45 1 Aspects comptables...45 A Au moment de l entrée en comptabilité...45 3 SOMMAIRE Introduction : Des origines de la comptabilité...17 Partie I les sources du droit comptable luxembourgeois...19 Chapitre 1 Les sources légales...21 Section 1 Les sources internationales...21

Plus en détail

Comores. Modalités de gestion et d administration des sociétés à capitaux publics

Comores. Modalités de gestion et d administration des sociétés à capitaux publics Modalités de gestion et d administration des sociétés à capitaux publics Décret n 07-151 [NB - Décret n 07-151 de 2007 fixant certaines modalités de gestion et d administration des sociétés à capitaux

Plus en détail

Présentation de l épreuve

Présentation de l épreuve MÉTHODO Présentation de l épreuve 1. Programme de l arrêté du 22 décembre 2006 DURÉE DE L ENSEIGNEMENT ÉPREUVE N 11 CONTRÔLE DE GESTION (à titre indicatif) : 210 heures 18 crédits européens 1. Positionnement

Plus en détail

L OSAV L OSAV L Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV) est le centre de compétence de la Confédération dans les domaines de la sécurité alimentaire, de la nutrition,

Plus en détail

EIFR Risques Opérationnels

EIFR Risques Opérationnels Thomas RIVET Directeur Associé - EIFR Risques Opérationnels Mutation des métiers et nouveaux Risques 5 Novembre 2014 Mutation des métiers et nouveaux Risques Evolutions structurelles majeures et Mutation

Plus en détail

STATUTS DE L AGENCE BENINOISE DE METROLOGIE ET DE CONTROLE DE LA QUALITE (ABMCQ)

STATUTS DE L AGENCE BENINOISE DE METROLOGIE ET DE CONTROLE DE LA QUALITE (ABMCQ) 22/01/2009 STATUTS DE L AGENCE BENINOISE DE METROLOGIE ET DE CONTROLE DE LA QUALITE (ABMCQ) TITRE PREMIER : DE LA CREATION, DE L OBJET, DU SIEGE SOCIAL ET DE LA DOTATION CHAPITRE 1 : De la création, de

Plus en détail

Séminaires organisés en France Séminaires organisés au Canada Séminaires organisés au Maroc Séminaires organisés au Sénégal

Séminaires organisés en France Séminaires organisés au Canada Séminaires organisés au Maroc Séminaires organisés au Sénégal éminaires organisés en France éminaires organisés au anada éthodes et outils d élaboration des DT (global et sectoriels) dans le cadre de la réforme des finances publiques Budgétisation axée sur les objectifs

Plus en détail

Manuel pour l immobilier au DDPS. Registre 5 Rôles, structures et collaboration. 5.3_Organes de la collaboration_1.2.doc VERSION 1.

Manuel pour l immobilier au DDPS. Registre 5 Rôles, structures et collaboration. 5.3_Organes de la collaboration_1.2.doc VERSION 1. Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports DDPS Manuel pour l immobilier au DDPS Registre 5 Rôles, structures et collaboration 5.3 Organes de la collaboration VERSION

Plus en détail

Les concepts et bonnes pratiques dans les finances publiques

Les concepts et bonnes pratiques dans les finances publiques Atelier Régional HHA pour le renforcement des capacités dans l analyse des budgets et le plaidoyer pour la santé de la mère et de l enfant 6-8 mai 2014 Dakar, Sénégal Les concepts et bonnes pratiques dans

Plus en détail

Ordonnance sur la gestion électronique des affaires dans l administration fédérale

Ordonnance sur la gestion électronique des affaires dans l administration fédérale Ordonnance sur la gestion électronique des affaires dans l administration fédérale (Ordonnance GEVER) 172.010.441 du 30 novembre 2012 (Etat le 1 er juillet 2014) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 57h,

Plus en détail

12.101 n Programme de consolidation et de réexamen des tâches. Loi

12.101 n Programme de consolidation et de réexamen des tâches. Loi Session spéciale mai 05 e-parl 07.05.05 7: - -.0 n Programme de consolidation et de réexamen des tâches. Loi Projet du Décision du Message additionnel du Décision du du 9 décembre 0 du juin 0 du 9 septembre

Plus en détail

Politique du Conseil des Atikamekw de Manawan. Communications et reddition de comptes à la communauté. Octobre 2015

Politique du Conseil des Atikamekw de Manawan. Communications et reddition de comptes à la communauté. Octobre 2015 Politique du Conseil des Atikamekw de Manawan Communications et reddition de comptes à la communauté Octobre 2015 1. Contexte 2. Objectifs 3. Champ d application 4. Définition 5. Communications et reddition

Plus en détail

Soirée d information concernant l augmentation du coefficient fiscal

Soirée d information concernant l augmentation du coefficient fiscal Soirée d information concernant l augmentation du coefficient fiscal Guide pour la lecture des comptes communaux Claude Jeanrenaud, Institut de recherches économiques, Université de Neuchâtel Espace Perrier

Plus en détail

RESPONSABLE D UN SERVICE DES FINANCES PUBLIQUES

RESPONSABLE D UN SERVICE DES FINANCES PUBLIQUES 422 Finances publiques Le domaine fonctionnel Finances publiques regroupe les emplois relatifs à la gestion des finances publiques, en matière de ressources, de dépenses, d établissement et de vérification

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITE PERMANENT DES TECHNIQUES DE L INFORMATION

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITE PERMANENT DES TECHNIQUES DE L INFORMATION OMPI SCIT/5/6 ORIGINAL : anglais DATE : 18 mai 2000 ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE F COMITE PERMANENT DES TECHNIQUES DE L INFORMATION COMITÉ PLÉNIER Cinquième session Genève,

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1 Le pilotage de la performance... 17 I. Du contrôle au pilotage de la performance... 17 A. Le contrôle de gestion traditionnel... 17 B. Le pilotage de la performance... 19

Plus en détail

1 La fonction comptable dans l entreprise

1 La fonction comptable dans l entreprise 1 La fonction comptable dans l entreprise 1.0. les entreprises sont tenues de tenir une comptabilité: a. pour des raisons fiscales b. dite de gestion c. dite financière d. comme moyen de preuve 1.1. la

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DE PLACEMENT DU FONDS DE PENSION BANQUE DU CANADA

MANDAT DU COMITÉ DE PLACEMENT DU FONDS DE PENSION BANQUE DU CANADA 24 septembre 2013 MANDAT DU COMITÉ DE PLACEMENT DU FONDS DE PENSION BANQUE DU CANADA 1. Introduction La Banque du Canada (la «Banque») est l administrateur du Régime de pension de la Banque du Canada (le

Plus en détail

Contrôle de prestation et de qualité pour les services sociaux (CPQ)

Contrôle de prestation et de qualité pour les services sociaux (CPQ) Contrôle de prestation et de qualité pour les services (CPQ) Carmen Schenk, collaboratrice scientifique, HES bernoise Contexte «Les services et les communes peuvent faire appel aux conseils de la Direction

Plus en détail

Ce texte est une version provisoire. Seule la version qui sera publiée dans la Feuille officielle

Ce texte est une version provisoire. Seule la version qui sera publiée dans la Feuille officielle Ce texte est une version provisoire. Seule la version qui sera publiée dans la Feuille officielle (https://www.admin.ch/gov/fr/accueil/droit-federal/feuille-federale.html) fait foi. Directives du Conseil

Plus en détail

République Islamique de Mauritanie Ministère des Finances Projet "Initiative Pauvreté-Environnement Phase 3"

République Islamique de Mauritanie Ministère des Finances Projet Initiative Pauvreté-Environnement Phase 3 République Islamique de Mauritanie Ministère des Finances Projet "Initiative Pauvreté-Environnement Phase 3" Termes de référence Pour le recrutement d un consultant spécialisé en Gestion Axée sur les Résultats

Plus en détail

Gestion des grands projets informatiques

Gestion des grands projets informatiques Unité de pilotage informatique de la Confédération (UPIC) Gestion des grands projets informatiques au sein de l administration fédérale Peter Fischer délégué au pilotage informatique de la Confédération

Plus en détail

JOURNAL OFFICIEL. de la République Démocratique du Congo. Première partie 46 ème année n 23

JOURNAL OFFICIEL. de la République Démocratique du Congo. Première partie 46 ème année n 23 Première partie 46 ème année n 23 JOURNAL OFFICIEL de la République Démocratique du Congo PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE Décret n 05/176 du 24 novembre 2005 portant création du Programme National d Appui

Plus en détail

Conseil d administration Genève, novembre 2006 PFA POUR DÉCISION. Les normes comptables internationales pour le secteur public

Conseil d administration Genève, novembre 2006 PFA POUR DÉCISION. Les normes comptables internationales pour le secteur public BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GB.297/PFA/6 297 e session Conseil d administration Genève, novembre 2006 Commission du programme, du budget et de l administration PFA POUR DÉCISION SIXIÈME QUESTION À

Plus en détail

PASSAGE DE LA COMPTABILITE GENERALE A ANALYTIQUE

PASSAGE DE LA COMPTABILITE GENERALE A ANALYTIQUE PASSAGE DE LA COMPTABILITE GENERALE A ANALYTIQUE Chantal Jaquet, Renata Guido, David Oberson, Didier Wicht Séminaire de Sierre 2003 INTRODUCTION Comptabilité générale Enregistre tous les flux relatifs

Plus en détail

PLANIFICATION FINANCIÈRE ET CAPACITÉ ÉCONOMIQUE D ENDETTEMENT

PLANIFICATION FINANCIÈRE ET CAPACITÉ ÉCONOMIQUE D ENDETTEMENT PLANIFICATION FINANCIÈRE ET CAPACITÉ ÉCONOMIQUE D ENDETTEMENT Commune de Lully Assemblée communale du 2 mai 2012 Bases légales Selon la loi des communes, article 10 et 43 Support et conseil Par la Maison

Plus en détail

COMMUNIQUÉ. Lignes directrices relatives à la gouvernance des technologies de l information (TI)

COMMUNIQUÉ. Lignes directrices relatives à la gouvernance des technologies de l information (TI) COMMUNIQUÉ 14-COM-002 14 juillet 2014 Lignes directrices relatives à la gouvernance des technologies de l information (TI) L Association des superviseurs prudentiels des caisses (ASPC) a créé un groupe

Plus en détail

LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES LOCALES

LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES LOCALES LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES LOCALES Niveau : Master Prof. Bernard Dafflon Ass. Nadia Yerly Semestre d'automne 2011 Contenu Objectifs Organisation Contenu TABLE DES MATIÈRES Avant-propos Chapitre

Plus en détail

Avancement du projet de création de l institut national de formation. Instance Nationale de Concertation 16 avril 2015

Avancement du projet de création de l institut national de formation. Instance Nationale de Concertation 16 avril 2015 Avancement du projet de création de l institut national de formation Instance Nationale de Concertation 16 avril 2015 2013-2014 2015 1 er janv. 2016 Etat des lieux Création de l institut Définition organisation

Plus en détail

Tous droits réservés SELENIS

Tous droits réservés SELENIS 1. Objectifs 2. Etapes clefs 3. Notre proposition d accompagnement 4. Présentation de SELENIS 2 Un projet est une réalisation spécifique, dans un système de contraintes donné (organisation, ressources,

Plus en détail

DECRET DE CREATION DE AGENCE NATIONALE DE L ENVIRONNEMENT (ANDE)

DECRET DE CREATION DE AGENCE NATIONALE DE L ENVIRONNEMENT (ANDE) DECRET DE CREATION DE AGENCE NATIONALE DE L ENVIRONNEMENT (ANDE) Décret n 97-393 du 9 juillet 1997 portant création et organisation d un établissement public à caractère administratif dénomme Agence Nationale

Plus en détail

REGLEMENT FONDS MEC - FRM

REGLEMENT FONDS MEC - FRM REGLEMENT CONCERNANT LE FONDS EN FAVEUR DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE DE LA FEDERATION SUISSE ROMANDE DES ENTREPRISES DE MENUISERIE, EBENISTERIE ET CHARPENTERIE FONDS MEC - FRM FRM 0 octobre 006 Règlement

Plus en détail

414.123 Ordonnance sur les finances et la comptabilité du domaine des EPF

414.123 Ordonnance sur les finances et la comptabilité du domaine des EPF Ordonnance sur les finances et la comptabilité du domaine des EPF du 5 décembre 2014 (Etat le 1 er janvier 2015) Le Conseil fédéral suisse, vu les art. 35a, al. 5, et 39, al. 2, de la loi fédérale du 4

Plus en détail

STAGE DE FORMATION SOUS REGIONALE SUR LE «MODALITES DE MISE EN ŒUVRE DE L APPROCHE SECTORIELLE»

STAGE DE FORMATION SOUS REGIONALE SUR LE «MODALITES DE MISE EN ŒUVRE DE L APPROCHE SECTORIELLE» Contact et information Cesar Goudon Initiatives Conseil International (ICI) 40 avenue Kwame Nkrumah 01 BP 6490 Ouagadougou 01 Burkina Faso, Tél : 00226 50310553/50310580 cesar.goudon@ici-partenaire-entreprises.com

Plus en détail

Impact sur l emploi, les métiers et les compétences Observatoire des Métiers de l Expertise comptable du Commissariat aux comptes et de l Audit

Impact sur l emploi, les métiers et les compétences Observatoire des Métiers de l Expertise comptable du Commissariat aux comptes et de l Audit EXPERTISE COMPTABLE (1/3) Les cabinets de grande taille sont affectés par des évolutions similaires à celles qui touchent les cabinets de petite taille. Cette page reprend la description donnée pour les

Plus en détail

Collaboration DIM Contrôle de Gestion. Dr Christophe SCHMITT médecin DIM CH de Jury METZ

Collaboration DIM Contrôle de Gestion. Dr Christophe SCHMITT médecin DIM CH de Jury METZ Collaboration DIM Contrôle de Gestion Dr Christophe SCHMITT médecin DIM CH de Jury METZ 2 Définition du contrôle de gestion Définition du répertoire national des métiers de la Fonction Publique Hospitalière:

Plus en détail

Transition aux IFRS. Présentation Analystes. 31 mars 2005. «Se fonder sur nos valeurs,...inventer notre futur»

Transition aux IFRS. Présentation Analystes. 31 mars 2005. «Se fonder sur nos valeurs,...inventer notre futur» 31 mars 2005 Transition aux IFRS Présentation Analystes «Se fonder sur nos valeurs,...inventer notre futur» Département Relations Investisseurs +33 (0)1 45 19 52 26 carole.imbert@bicworld.com lucile.jestin@bicworld.com

Plus en détail

Annonces internes. Sonatrach recherche pour sa DCG Finances :

Annonces internes. Sonatrach recherche pour sa DCG Finances : Annonces internes Sonatrach recherche pour sa DCG Finances : Direction Patrimoine et Assurances : - Département Assurances. - Chef Département Immobilisations. - Chargé de la Captive de Réassurance. Direction

Plus en détail

OFFRE DE FORMATIONS. MODULE 3 2 jours : Le management commercial de l entreprise

OFFRE DE FORMATIONS. MODULE 3 2 jours : Le management commercial de l entreprise OFFRE DE FORMATIONS 1 Accompagnement des cadres et des dirigeants MODULE 1 2 jours : Améliorer son efficacité managériale 1- Se connaître Gestion du temps et ses priorités Prise de recul et posture manager

Plus en détail

Augmentation de capital de Spontis S.A. : conversion d un prêt en capital

Augmentation de capital de Spontis S.A. : conversion d un prêt en capital Services industriels Augmentation de capital de Spontis S.A. : conversion d un prêt en capital Préavis N 2015/81 Lausanne, le 26 novembre 2015 Monsieur le président, Mesdames et Messieurs, 1. Objet du

Plus en détail

A/42/10 ANNEXE III METHODE DE CALCUL DU COUT UNITAIRE DU TRAITEMENT DES DEMANDES SELON LE PCT

A/42/10 ANNEXE III METHODE DE CALCUL DU COUT UNITAIRE DU TRAITEMENT DES DEMANDES SELON LE PCT ANNEXE III METHODE DE CALCUL DU COUT UNITAIRE DU TRAITEMENT DES DEMANDES SELON LE PCT Résumé 1. Le présent document expose une méthode de calcul du coût unitaire des publications du PCT. La recommandation

Plus en détail

La Société de Gestion de Patrimoine Familial (SPF) en droit luxembourgeois

La Société de Gestion de Patrimoine Familial (SPF) en droit luxembourgeois La Société de Gestion de Patrimoine Familial (SPF) en droit luxembourgeois Sommaire: 1. Introduction page 1 2. Constitution de la SPF page 1 3. Surveillance et contrôle de la SPF page 3 4. Activité et

Plus en détail

Table des matières. Table des matières. Le cadre institutionnel des agglomérations en Suisse... 9

Table des matières. Table des matières. Le cadre institutionnel des agglomérations en Suisse... 9 Table des matières Sommaire... 5 Avant-propos... 7 Thierry Tanquerel Le cadre institutionnel des agglomérations en Suisse... 9 I. Introduction... 9 II. Le cadre juridique... 10 A. Le droit fédéral... 10

Plus en détail

Identification du module

Identification du module Identification du module Numéro de module 168 Titre Assister des processus métier au moyen d outils TIC Compétence Analyser des processus métier d un département de l entreprise et apporter un soutien

Plus en détail

(Du 18 octobre 2006) Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs,

(Du 18 octobre 2006) Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs, Réponse du Conseil communal à la question écrite N o 06-803 déposée le 11 août 2006 par M. Philippe Ribaux relative aux normes comptables internationales IPSAS (Du 18 octobre 2006) Monsieur le Président,

Plus en détail

Banque Mondiale Tunis 26-27 juin 2006. Budget de performance et comptabilité d entreprise

Banque Mondiale Tunis 26-27 juin 2006. Budget de performance et comptabilité d entreprise Banque Mondiale Tunis 26-27 juin 2006 Budget de performance et comptabilité d entreprise 1 Effet de mode ou nécessitn cessité technique? En France: 1995 pour les Collectivités territoriales (M14) 2001/2006

Plus en détail

Comptes consolidés de l Etat : étapes préalables

Comptes consolidés de l Etat : étapes préalables Comptes consolidés de l Etat : étapes préalables Séminaire relatif à la pertinence des IPSAS et normes comptables européennes Cour des comptes 25 mars 2013 Comptes consolidés de l Etat : étapes préalables

Plus en détail

11 170.511. 10038 Placements à court terme sur le marché monétaire. en monnaies étrangères

11 170.511. 10038 Placements à court terme sur le marché monétaire. en monnaies étrangères 11 170.511 Annexe 1: Plan comptable: bilan Les groupes de matières de 1 à 4 chiffres ont une portée obligatoire générale. Les groupes de matières de 5 chiffres indiqués ci-dessous sont obligatoires. 5

Plus en détail

Créer ou reprendre une entreprise

Créer ou reprendre une entreprise Agence Pour la Création d Entreprises Créer ou reprendre une entreprise Édition 2012 Près de 200 000 exemplaires vendus APCE - Groupe Eyrolles, 1996, 1997, 1999, 2000, 2001, 2002, 2003, 2004, 2005, 2006,

Plus en détail

FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES. LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1)

FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES. LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1) FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1) LIENS FONCTIONNELS : - Direction Outremer (DIROM) -

Plus en détail

Un budget 2015 équilibré avec une reprise en main du patrimoine immobilier, mais un avenir suspendu au programme d assainissement de l Etat

Un budget 2015 équilibré avec une reprise en main du patrimoine immobilier, mais un avenir suspendu au programme d assainissement de l Etat COMMUNE DE VAL-DE-RUZ Information aux médias Un budget 2015 équilibré avec une reprise en main du patrimoine immobilier, mais un Le compte de résultat du budget 2015 de la Commune de Val-de-Ruz boucle

Plus en détail