de l Union européenne...43

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "de l Union européenne...43"

Transcription

1 Table des matières Membres du jury... 5 Préface... 7 Remerciements... 9 Abréviations, sigles et acronymes Sommaire Introduction La définition de la notion de preuve...24 A L approche classique de la notion de preuve...24 B L approche fonctionnelle de la notion de preuve La preuve au regard de la garantie des droits dans le droit de l Union européenne...32 A La problématique de la garantie des droits dans le droit de l Union...33 B La fonction de la preuve et la garantie des droits dans le droit de l Union européenne La problématique de la recherche La méthode d analyse retenue et le plan adopté...39 Partie I L appréhension de la preuve dans le droit de l Union européenne...43 Titre 1. Les principes appliqués à la preuve dans le droit de l Union européenne...47 Chapitre 1. La reconnaissance d un principe de l autonomie procédurale en matière de preuve Section 1. La reconnaissance d une compétence normative des États membres en matière de preuve La compétence des États membres pour la détermination des règles de preuve...51

2 720 la preuve dans le droit de l union européenne A. Le renvoi aux droits nationaux pour la détermination des règles de preuve La définition de la preuve par référence aux droits nationaux...51 a) La nature procédurale de la preuve, justification d une absence de compétence explicite de l Union...52 b) La nature procédurale de la preuve, obstacle à la reconnaissance d une compétence générale à l Union Le principe de l autonomie procédurale, élément essentiel de la définition de la notion de preuve...59 B. Le système probatoire national, source principale en matière de preuve La consécration des principes généraux de droit relatifs à la preuve Des principes généraux de droit relatifs à la preuve adaptés à la spécificité du droit de l Union européenne L obligation des États membres d assurer le plein effet du droit de l Union européenne en matière de preuve...71 A. L obligation de mise en œuvre du droit de l Union européenne en matière de preuve L article 4 3, TUE, fondement de l obligation de mise en œuvre nationale en matière de preuve La signification de l obligation de mise en œuvre nationale en matière de preuve...74 B. L instrumentalisation de l action normative nationale en matière de preuve Les limites quant au choix des modalités procédurales de preuve Les limites quant à l exercice spontané de l action normative en matière de preuve...80 Section 2. Le tempérament à l exercice de la compétence normative des États membres en matière de preuve au moyen de l intervention du législateur de l Union La justification de l intervention du législateur de l Union en matière de preuve...83 A. La justification de l intervention du législateur de l Union en matière de preuve par la théorie des compétences implicites La consécration de la théorie des compétences implicites dans le droit de l Union européenne La transposition de la théorie des compétences implicites en matière de preuve...86 B. La justification de l intervention du législateur de l Union en matière de preuve par la théorie de connexité matérielle...90

3 table des matières L intervention du législateur de l Union justifiée par la connexité matérielle de la preuve avec les traités L intervention du législateur de l Union en matière de preuve justifiée par voie prétorienne...93 a) La démarche prétorienne et la connexité matérielle de la preuve avec les traités...93 b) La conséquence d une connexité matérielle de la preuve établie par voie prétorienne...94 i) La politique sociale...95 ii) La politique de la concurrence L étendue de l intervention du législateur de l Union en matière de preuve A. Le rapprochement des règles nationales de preuve dans le droit de l Union européenne Le rapprochement des règles nationales de preuve, une question de méthode Le choix de la base juridique du rapprochement des règles nationales de preuve B. La particularité du rapprochement des règles nationales de preuve en matière de preuve Le caractère subsidiaire du rapprochement des règles nationales de preuve Le choix des mesures proportionnées à l objectif poursuivi par le rapprochement des modalités nationales de preuve Conclusion Chapitre Chapitre 2. L encadrement de l autonomie institutionnelle et procédurale en matière de preuve Section 1. L interdiction de principe de modalités nationales de preuve entravant les libertés de circulation Les réglementations nationales imposant le recours à des modes de preuve préconstitués à titre exclusif A. L interdiction d exiger à titre exclusif de modes de preuve nationaux préconstitués L affirmation du caractère fondamental des libertés de circulation L interdiction de principe de subordonner la réalisation des libertés de circulation à des formalités écrites particulières B. Les libertés de circulation et le caractère exclusif des modes de preuve exigés...128

4 722 la preuve dans le droit de l union européenne 1. La libre circulation des marchandises et les formalités nationales de circulation La libre prestation des services et la liberté d établissement et les titres de qualifications professionnelles a) La liberté d établissement et la possibilité pour les États d exiger des formalités particulières écrites à titre de preuve b) La libre prestation des services et l interdiction de toute formalité particulière écrite exigée ne présentant pas un caractère purement formel La libre circulation des capitaux et les autorisations de paiement préalables La libre circulation des personnes et les titres nationaux de séjour a) Les titres nationaux de séjour et les ressortissants des États membres de l Union européenne b) Les titres nationaux de séjour et les ressortissants des États tiers Les réglementations nationales imposant une condition spécifique A. La reconnaissance de l effet restrictif des réglementations nationales imposant une condition spécifique Une présomption générale de non-respect de la condition spécifique exigée Une présomption générale privant l opérateur économique de la possibilité d apporter la preuve de la condition spécifique exigée B. Le caractère disproportionné des réglementations nationales imposant une condition spécifique Section 2. La preuve des justifications des dérogations aux libertés fondamentales Le fondement de l exigence d apporter la preuve du bien-fondé de la dérogation A. La possibilité reconnue aux États membres de déroger aux règles établies par les dispositions des traités La compétence des États membres de déroger aux dispositions des traités pour des motifs économiques La compétence des États membres de déroger aux dispositions des traités pour des motifs d intérêt général non économiques B. Une possibilité de déroger aux dispositions des traités soumise à une exigence de preuve L exigence de preuve et les mesures nationales sauvegardant un intérêt économique L exigence de preuve et les mesures nationales dérogatoires fondées sur un intérêt non économique...169

5 table des matières 723 a) L exigence de preuves scientifiques nouvelles en cas d une réglementation au niveau de l Union b) L exigence de la preuve du caractère nécessaire et proportionné de la mesure nationale en l absence d une réglementation au niveau de l Union L application de l exigence de preuve de la dérogation A. La signification de l exigence de la preuve de la dérogation pour l État qui l invoque B. La mise en œuvre effective de l exigence de preuve de la dérogation La reconnaissance du caractère systématique de l exigence de preuve en amont de la mesure nationale Le caractère systématique de l exigence de preuve de la justification d une dérogation, tributaire d une méconnaissance aux règles relatives aux libertés de circulation Conclusion Chapitre Conclusion Titre Titre 2. Les principes garantissant l effectivité de la preuve dans le droit de l Union européenne Chapitre 1. La coopération dans la recherche des preuves Section 1. L organisation de la recherche des preuves au titre de la coopération Une intervention de l Union limitée à la coopération administrative dans la recherche des preuves A. La nature de la compétence de l Union en matière de recherche administrative des preuves B. Le champ matériel de l action de l Union en matière de recherche administrative des preuves L approche sectorielle de la recherche des preuves a) La recherche des preuves, élément indispensable d un dispositif anti-fraude efficace b) La généralisation des mécanismes de la recherche des preuves à la réalisation du marché intérieur La nature exclusivement administrative de la recherche des preuves Une action normative de l Union fondée sur une approche différenciée de la recherche des preuves au titre de la coopération judiciaire A. Une action normative restreinte quant à la recherche judiciaire des preuves en matière civile et commerciale...214

6 724 la preuve dans le droit de l union européenne 1. Une intervention normative limitée à la matière civile et commerciale Une intervention normative limitée à la possibilité d exécuter un acte d instruction B. Une action normative fondée sur l intégration progressive de la recherche judiciaire des preuves en matière pénale Le choix d une coopération fondée sur une coordination des enquêtes judiciaires pénales nationales Les difficultés liées à l utilisation des preuves obtenues par la centralisation des enquêtes en matière pénale Section 2. L instauration d un cadre spécifique à la recherche des preuves au titre de la coopération L instauration des mécanismes de recherche des preuves spécifiques au droit de l Union A. Les mécanismes administratifs de l assistance mutuelle dans la recherche des preuves Le choix de l assistance mutuelle dans la recherche administrative des preuves L étendue de l assistance mutuelle dans la recherche administrative des preuves B. Les mécanismes judiciaires de l assistance mutuelle dans la recherche des preuves Les mécanismes de communication et d exécution directe instaurés en matière civile et commerciale a) La coopération directe de juridiction à juridiction au sens du règlement n 1206/ b) La portée de la coopération directe d obtention judiciaire des preuves i) L interprétation stricte des causes de refus à l exécution d une mesure d instruction ii) Le recours à la mesure d instruction la plus appropriée La technique de mandat et l obtention judiciaire pénale des preuves Les principes appliqués à la recherche des preuves dans le droit de l Union européenne A. Une obligation de collaboration dans la recherche des preuves Une obligation d information quant aux preuves recueillies Une obligation d exécuter des enquêtes B. L application du principe de reconnaissance mutuelle à la recherche des preuves Conclusion Chapitre

7 table des matières 725 Chapitre 2. Les garanties instaurées en matière de preuve Section 1. L exigence d une preuve loyale Les garanties appliquées à la recherche des preuves au titre de la loyauté de la preuve A. Le respect des garanties découlant des droits de la défense L application des droits de la défense à la recherche des preuves Les garanties découlant des droits de la défense au titre de la loyauté de la preuve B. La protection des données à caractère personnel au titre de la loyauté de la preuve L instauration d un régime de protection des données à caractère personnel spécifique à l Union européenne L obligation d assurer une protection des données à caractère personnel Les garanties appliquées à l utilisation des preuves obtenues au titre de la loyauté A. Une utilisation loyale des preuves recueillies Une utilisation des preuves en vue d une finalité précise La protection du caractère confidentiel des preuves obtenues B. Une utilisation des preuves obtenues dans le respect du principe non bis in idem Section 2. L exigence d un contrôle juridictionnel en matière de preuve Le droit de soumettre à un juge toute violation en matière de preuve A. Le droit de soumettre toute violation en matière de preuve devant le juge de l Union L accès direct aux juridictions de l Union en matière de preuve a) La recevabilité restreinte du recours en annulation en matière de preuve i) La recevabilité du recours en annulation à l encontre d une décision de rejet d une plainte ii) La recevabilité du recours en annulation en matière de preuve à l encontre d une décision de gel de fonds iii) La recevabilité du recours en annulation à l encontre des actes de transmission des preuves dans le cadre des mécanismes administratifs de recherche des preuves b) La possibilité ouverte par le recours en indemnité en matière de preuve L accès indirect en matière de preuve : le renvoi préjudiciel devant la Cour de justice...306

8 726 la preuve dans le droit de l union européenne B. Le droit de soumettre toute violation en matière de preuve devant le juge national L accès au juge national en matière de preuve Le renforcement de l office du juge national en matière de preuve Le droit à un examen juridictionnel effectif en matière de preuve A. L obligation d un examen effectif en matière de preuve devant les juridictions de l Union L obligation d un contrôle juridictionnel de la régularité des preuves L obligation d un examen effectif des éléments de preuve a) Le délai raisonnable dans l utilisation et l appréciation des preuves et l obligation de motivation b) La dénaturation des éléments de preuve B. L obligation d un examen effectif en matière de preuve devant les juridictions nationales L obligation d interprétation conforme en matière de preuve La responsabilité de l État et les violations du droit de l Union imputables aux juridictions nationales en matière de preuve a) Le manquement judiciaire b) Le droit à réparation pour les dommages causés aux particuliers du fait de l application des règles de preuve par les juridictions nationales Conclusion Chapitre Conclusion Titre Conclusion Partie Partie II L émergence d un droit de la preuve dans le droit de l Union européenne Titre 1. L affirmation de la liberté de la preuve dans le droit de l Union européenne Chapitre 1. La liberté dans le choix des modes de preuve Section 1. La diversité des modes de preuve admissibles Les preuves écrites A. L admissibilité des documents préconstitués à des fins probatoires Le système douanier et de libre échange de l Union, justification de l exigence des certificats comme preuve exclusive...355

9 table des matières Le nécessaire assouplissement de l exigence des certificats comme preuve exclusive B. L admissibilité des documents non constitués à des fins probatoires La preuve documentaire et la méthode comparative La preuve documentaire et la méthode empirique Les preuves non écrites et celles issues de nouvelles technologies A. Les preuves orales L utilisation de la preuve orale en amont du procès L utilisation de la preuve orale durant le procès B. Les preuves issues des nouvelles technologies Section 2. L absence d une hiérarchie des modes de preuve en termes de force probante Le principe de la crédibilité des preuves A. La signification du principe de crédibilité des preuves La notion de valeur probante La notion de crédibilité des preuves B. L affirmation du principe de crédibilité des preuves La consécration jurisprudentielle du principe de crédibilité des preuves La reconnaissance de la compétence des États membres pour la détermination de la valeur probante L application du principe de la crédibilité des preuves A. Les critères d appréciation de la crédibilité des preuves Le critère lié à l auteur du moyen de preuve Les critères liés au contenu de la preuve B. La reconnaissance d une valeur probante équivalente des modes de preuve, conséquence de l application du principe de crédibilité Le lien entre le principe de crédibilité et la reconnaissance mutuelle La reconnaissance d une valeur probante équivalente des modes de preuve Conclusion Chapitre Chapitre 2. La liberté dans l appréciation des preuves Section 1. La libre appréciation de l admissibilité des preuves Le pouvoir de décider de la recevabilité des preuves A. L appréciation du caractère tardif des preuves par les juridictions de l Union...412

10 728 la preuve dans le droit de l union européenne B. L appréciation du caractère tardif des preuves par les juridictions nationales La possibilité de produire des preuves et les délais nationaux de procédure La possibilité de produire des preuves à l encontre d une situation ayant donné lieu à une décision juridictionnelle revêtue de l autorité de la chose jugée Le pouvoir de décider de l exclusion des preuves A. Les hypothèses d exclusion des preuves Une exclusion motivée par la protection d un intérêt légitime Une exclusion motivée par la protection d un droit conféré par le droit de l Union européenne B. Les obligations pesant sur le juge dans la prise d une décision d exclusion de certaines preuves Section 2. La libre appréciation des preuves au fond Un contrôle juridictionnel de la pertinence des preuves A. La nature du contrôle juridictionnel de la pertinence des preuves Une controverse doctrinale sur le lien de la pertinence avec l examen au fond La pertinence des preuves, un contrôle de l utilité des preuves pour l issue du litige dans le droit de l Union B. La teneur du contrôle juridictionnel de la pertinence des preuves L appréciation de la pertinence des allégations des parties a) Les moyens inopérants b) Les moyens manquant en fait L appréciation de la pertinence des preuves avancées a) L appréciation de la pertinence des preuves et les allégations des parties b) La pertinence des preuves et la distinction preuve directe preuve indirecte L intensité du contrôle juridictionnel sur la pertinence des preuves A. Un contrôle systématique de l exactitude matérielle des faits dans l appréciation de la pertinence des preuves Le contrôle de l exactitude matérielle des faits, le contrôle minimum de la pertinence des preuves La signification du contrôle de l exactitude matérielle des faits dans l appréciation de la pertinence des preuves B. Un contrôle systématique de l exactitude matérielle des faits d une intensité variable dans l examen de la pertinence des preuves...468

11 table des matières Un contrôle de l exactitude matérielle des faits limité aux faits contestés La spécificité du contrôle de l exactitude matérielle des faits, limite à l appréciation de la pertinence des preuves Conclusion Chapitre Conclusion Titre Titre 2. La régulation pragmatique de la charge de la preuve dans le droit de l Union européenne Chapitre 1. La répartition équilibrée de l administration de la preuve Section 1. L affirmation de l obligation d apporter la preuve des faits La preuve des faits, un élément inhérent à l exercice de la fonction juridictionnelle dans le droit de l Union européenne A. La preuve des faits, justification de la compétence juridictionnelle dans le droit de l Union La preuve des faits et la compétence du juge national pour appliquer le droit de l Union La preuve des faits et la compétence préjudicielle de la Cour de justice..486 B. Le rôle actif du juge dans la détermination des faits, objet de preuve La pertinence des faits et la marge d appréciation reconnue au juge dans le droit de l Union La pertinence des faits, tributaire de leur nature a) L examen de la pertinence au regard de l ensemble des faits i) Les faits subjectifs et les faits objectifs ii) Les faits négatifs et les faits positifs b) La détermination des faits dispensés de preuve i) Les faits notoires ii) Les faits présumés La preuve de la règle juridique applicable, conséquence de l obligation d apporter la preuve des faits A. La preuve du droit non issu des traités et du droit dérivé devant les juridictions de l Union La preuve du droit national devant les juridictions de l Union a) Le droit national dans la question préjudicielle et le recours en manquement b) Le droit national contenu dans une clause compromissoire La preuve du droit international devant les juridictions de l Union B. La preuve du droit de l Union européenne devant le juge national...518

12 730 la preuve dans le droit de l union européenne 1. La connaissance du contenu du droit de l Union européenne et le relevé d office L évolution de la position des juridictions nationales françaises Section 2. La consécration d une obligation de collaborer à la preuve dans le droit de l Union La consécration prétorienne d une obligation de collaborer à la preuve A. L administration de la preuve, une question de procédure devant le juge L administration de la preuve devant les juridictions de l Union L administration de la preuve devant les juridictions nationales B. L obligation de collaborer à la preuve et l obligation générale de collaborer La coopération loyale entre les États membres et les institutions et l administration de la preuve a) Dans le cadre du recours en annulation b) Dans le cadre du recours en manquement L obligation de collaborer à la preuve et les particuliers L intervention active du juge dans l administration de la preuve A. L appréciation souveraine de l opportunité d ordonner des mesures d instruction Le pouvoir des juridictions de l Union d ordonner des mesures d instruction Le pouvoir des juridictions nationales d ordonner des mesures d instruction B. Le régime juridique des mesures d instruction susceptibles d être ordonnées Conclusion Chapitre Chapitre 2. L attribution dynamique de la charge de la preuve Section 1. L attribution de la charge de la preuve et le principe actori incumbit probatio L affirmation du principe actori incumbit probatio dans le droit de l Union A. La transposition du principe actori incumbit probatio dans le droit de l Union B. L interprétation du principe actori incumbit probatio La signification du principe actori incumbit probatio Les considérations liées à l application du principe actori incumbit probatio quant à la charge de la preuve dans le droit de l Union...567

13 table des matières L application du principe actori incumbit probatio dans le droit de l Union A. L application du principe actori incumbit probatio devant les juridictions de l Union Le principe actori incumbit probatio et la recevabilité de la requête Le principe actori incumbit probatio et l examen au fond de la requête a) La preuve du préjudice i) La preuve du préjudice dans le cadre de référé ii) La preuve du préjudice dans le cadre du recours en indemnité b) La preuve de l illégalité des actes des institutions c) La preuve du manquement B. L application du principe actori incumbit probatio devant les juridictions nationales Le caractère non opérationnel du renvoi aux droits nationaux pour l attribution de la charge de la preuve L effectivité du droit de l Union européenne et le principe actori incumbit probatio Section 2. L attribution de la charge de la preuve et l évaluation des preuves par le juge Le recours à la technique de standard de preuve A. Le standard de preuve, une technique fonctionnelle La fonction de régulation du standard de preuve Une fonction régulatrice variable : les différents standards de preuve B. Les limites tenant à l application du standard de preuve L attribution de la charge de la preuve et la conviction du juge A. L insuffisance des preuves et l imputation du risque de la preuve B. L insuffisance des preuves et la justification de la décision juridictionnelle Conclusion Chapitre Conclusion Titre Conclusion Partie Conclusion générale Bibliographie thématique (sélective) Index alphabétique Index de jurisprudence Table des matières

PREMIÈRE PARTIE La coopération judiciaire face à la «souveraineté pénale» étatique

PREMIÈRE PARTIE La coopération judiciaire face à la «souveraineté pénale» étatique TABLE DES MATIÈRES 717 PAGES Préface........................................................... 5 Introduction générale............................................... 13 1. La lente émergence d un espace

Plus en détail

Partie I. Le principe de bonne administration construit par la pluralité des sources de l espace administratif européen... 49

Partie I. Le principe de bonne administration construit par la pluralité des sources de l espace administratif européen... 49 Table des matières Remerciements... 11 Sommaire... 13 Liste des principales abréviations... 15 Préface... 19 Introduction générale... 23 I. L enrichissement de la conception de l administration au sein

Plus en détail

Table des matières. B. La plateforme d échanges d informations 46

Table des matières. B. La plateforme d échanges d informations 46 Table des matières Préface 7 Remerciements 13 Sommaire 17 Introduction générale 19 Prélude 29 Introduction 31 Chapitre I. L e gouvernement 33 Introduction 33 Section 1. Des techniques nouvelles 38 I. De

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. CHAPITRE PRÉLIMINAIRE L origine de l assurance protection juridique... 25

TABLE DES MATIÈRES. CHAPITRE PRÉLIMINAIRE L origine de l assurance protection juridique... 25 TABLE DES MATIÈRES REMERCIEMENTS... 7 SOMMAIRE... 9 PRÉFACE... 11 LISTE DES ABRÉVIATIONS... 15 INTRODUCTION... 19 CHAPITRE PRÉLIMINAIRE L origine de l assurance protection juridique... 25 Naissance de

Plus en détail

Guide pratique. Réseau judiciaire européen en matière civile et commerciale

Guide pratique. Réseau judiciaire européen en matière civile et commerciale Le recours à la vidéoconférence en vue d obtenir des moyens de preuve en matière civile et commerciale en vertu du règlement (CE) n 1206/2001 du Conseil du 28 mai 2001 Guide pratique Réseau judiciaire

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION GÉNÉRALE...27. I. L objectif de garantie de la mobilité et des droits fondamentaux dans le

TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION GÉNÉRALE...27. I. L objectif de garantie de la mobilité et des droits fondamentaux dans le TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION GÉNÉRALE...27 I. L objectif de garantie de la mobilité et des droits fondamentaux dans le marché intérieur et l espace de liberté, de sécurité et de justice...32 II. L objectif

Plus en détail

LISTE DES ABRÉViATIONS... 7

LISTE DES ABRÉViATIONS... 7 Table des matières LISTE DES ABRÉViATIONS... 7 Préface... 11 Introduction... 13 PARTIE I L échange du savoir ou un modèle contractuel TITRE I La naissance de l œuvre libre : une initiative individuelle

Plus en détail

Université Aix Marseille Faculté de Droit d Aix-en-Provence Site Canebière. Licence 3 2014-2015 DROIT DU MARCHÉ INTÉRIEUR DE L UNION EUROPÉENNE

Université Aix Marseille Faculté de Droit d Aix-en-Provence Site Canebière. Licence 3 2014-2015 DROIT DU MARCHÉ INTÉRIEUR DE L UNION EUROPÉENNE Université Aix Marseille Faculté de Droit d Aix-en-Provence Site Canebière Licence 3 2014-2015 DROIT DU MARCHÉ INTÉRIEUR DE L UNION EUROPÉENNE Estelle BROSSET Maître de conférences HDR en en droit public

Plus en détail

Chapitre II - Le droit de pratiquer une activité salariée dans un autre Etat membre.. 13

Chapitre II - Le droit de pratiquer une activité salariée dans un autre Etat membre.. 13 Table des matières Avant-propos.................................................. 7 PREMIERE PARTIE - Libre circulation des personnes...................... 9 Chapitre I - Présentation, notion, évolution............................

Plus en détail

La médiation, l arbitrage ou la Cour : Comment s y retrouver et faire les bons choix

La médiation, l arbitrage ou la Cour : Comment s y retrouver et faire les bons choix La médiation, l arbitrage ou la Cour : Comment s y retrouver et faire les bons choix MODÉRATEUR : Martin Sheehan Fasken Martineau PANÉLISTES : Yves St-Arnaud, Bombardier produits récréatifs Dominique Gibbens

Plus en détail

PARTIE I À LA DÉCOUVERTE DES MARCHÉS PUBLICS LES PRINCIPES ET LES RÈGLES APPLICABLES

PARTIE I À LA DÉCOUVERTE DES MARCHÉS PUBLICS LES PRINCIPES ET LES RÈGLES APPLICABLES Table des matières Pages Index des principales abréviations Cadre législatif et réglementaire utilisé... 13 Avant-propos... 15 PARTIE I À LA DÉCOUVERTE DES MARCHÉS PUBLICS LES PRINCIPES ET LES RÈGLES APPLICABLES

Plus en détail

Table des matières. A. L embargo et les relations internationales... 24 B. L embargo et les mesures de contrainte par la force 28

Table des matières. A. L embargo et les relations internationales... 24 B. L embargo et les mesures de contrainte par la force 28 Avertissement... 5 Sommaire... 7 Remerciements... 9 Abréviations, sigles et acronymes.... 11 Préface... 17 Introduction... 23 I. Les mesures de contrainte économique : actualité de l embargo.... 24 A.

Plus en détail

TABLE DES MATIERES. Sommaire Abréviations

TABLE DES MATIERES. Sommaire Abréviations TABLE DES MATIERES Sommaire Abréviations INTRODUCTION..... 1 PREMIERE PARTIE LA NOTION DE POUVOIR DISCRETIONNAIRE 11 TITRE 1 LE POUVOIR DISCRETIONNAIRE EN TANT QUE MODE D EXERCICE DES COMPETENCES DE L

Plus en détail

Le choix du juge... 9. Le choix du juge quant à l objectif véritable du recours. 11

Le choix du juge... 9. Le choix du juge quant à l objectif véritable du recours. 11 TABLE DES MATIÈRES 1 Le choix du juge... 9 Le choix du juge quant à l objectif véritable du recours. 11 Stéphane Rixhon assistant à l U.Lg. Introduction... 11 La répartition des contentieux... 11 A. Les

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Préface... 11 Sommaire... 13 Principales abréviations... 15 Introduction... 21

TABLE DES MATIÈRES. Préface... 11 Sommaire... 13 Principales abréviations... 15 Introduction... 21 TABLE DES MATIÈRES Préface... 11 Sommaire... 13 Principales abréviations... 15 Introduction... 21 PREMIÈRE PARTIE LA PHASE D ÉLABORATION : LES DOCUMENTS COMPTABLES RÉGIS PAR LE DROIT Titre 1 - L objectif

Plus en détail

PROGRAMME DE DROIT CPGE Économique et commerciale, option technologique (ECT)

PROGRAMME DE DROIT CPGE Économique et commerciale, option technologique (ECT) PROGRAMME DE DROIT CPGE Économique et commerciale, option technologique (ECT) 1. Les orientations générales L enseignement de droit est centré sur la maîtrise des mécanismes juridiques fondamentaux et

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Remerciements... 9 Préface... 11 Sommaire... 13 Liste des principales abréviations... 15 Introduction... 19

TABLE DES MATIÈRES. Remerciements... 9 Préface... 11 Sommaire... 13 Liste des principales abréviations... 15 Introduction... 19 TABLE DES MATIÈRES Remerciements... 9 Préface... 11 Sommaire... 13 Liste des principales abréviations... 15 Introduction... 19 PREMIÈRE PARTIE L IMPLICATION CONSACRÉE Titre I - L implication fondée sur

Plus en détail

BANQUE EUROPÉENNE D INVESTISSEMENT Août 2004 CONSEIL DES GOUVERNEURS. Procès-verbal de la décision du 27 juillet 2004 suscitée par procédure écrite

BANQUE EUROPÉENNE D INVESTISSEMENT Août 2004 CONSEIL DES GOUVERNEURS. Procès-verbal de la décision du 27 juillet 2004 suscitée par procédure écrite BANQUE EUROPÉENNE D INVESTISSEMENT Août 2004 PV/04/11 CONSEIL DES GOUVERNEURS Procès-verbal de la décision du 27 juillet 2004 suscitée par procédure écrite OLAF : DÉCISION EN MATIÈRE DE LUTTE CONTRE LA

Plus en détail

Table des matières. Préface par Gilles DE KERCHOVE... VII Remerciements... 1 Liste des principales abréviations... 3 Sommaire... 7

Table des matières. Préface par Gilles DE KERCHOVE... VII Remerciements... 1 Liste des principales abréviations... 3 Sommaire... 7 Table des matières Préface par Gilles DE KERCHOVE... VII Remerciements... 1 Liste des principales abréviations... 3 Sommaire... 7 Introduction... 9 I. Le cadre général de la recherche : l espace pénal

Plus en détail

DUT GEA 2 ème année semestre 3 et 4 M 31 04 Cours Droit du travail (34,5h) plan détaillé Jean-François Paulin www.jfpaulin.com.

DUT GEA 2 ème année semestre 3 et 4 M 31 04 Cours Droit du travail (34,5h) plan détaillé Jean-François Paulin www.jfpaulin.com. DUT GEA 2 ème année semestre 3 et 4 M 31 04 Cours Droit du travail (34,5h) plan détaillé Jean-François Paulin www.jfpaulin.com Introduction 1. Notion et domaine du droit du travail A) Droit et travail

Plus en détail

Chap 1 : L accès à une activité professionnelle

Chap 1 : L accès à une activité professionnelle Chap 1 : L accès à une activité professionnelle Toute personne accède à une activité professionnelle en devenant salarié, fonctionnaire ou travailleur indépendant. Chacun de ces trois régimes juridiques

Plus en détail

Institut d études judiciaires Préparation à l examen d accès au C.R.F.P.A.

Institut d études judiciaires Préparation à l examen d accès au C.R.F.P.A. Institut d études judiciaires Préparation à l examen d accès au C.R.F.P.A. Thèmes traités pour l épreuve de raisonnement juridique et pour l épreuve à caractère pratique Droit des obligations I. - Les

Plus en détail

Table des matières. A. La «vente»... 10 B. Le bien de consommation... 12 C. Le vendeur professionnel... 14 D. Le consommateur...

Table des matières. A. La «vente»... 10 B. Le bien de consommation... 12 C. Le vendeur professionnel... 14 D. Le consommateur... 1 Les droits de l acheteur confronté à un défaut de la chose vendue................ 7 Julie DEWEZ assistante à l U.C.L., collaboratrice notariale CHAPITRE 1 L obligation légale de délivrance d un bien

Plus en détail

reconnaissance et l exécution transfrontalières des condamnations pénales?

reconnaissance et l exécution transfrontalières des condamnations pénales? Réunion Informelle des Ministres de la Justice et des Affaires Intérieures Luxembourg, 27-29 janvier 2005 RENFORCER LA JUSTICE - Quelles politiques européennes pour la reconnaissance et l exécution transfrontalières

Plus en détail

PARTIE I. L accès à l arbitre international pour le règlement des différends relatifs aux contrats de joint ventures sino-étrangères

PARTIE I. L accès à l arbitre international pour le règlement des différends relatifs aux contrats de joint ventures sino-étrangères Table des matières Remerciements.................................................................. 7 Préface........................................................................ 9 Principales abréviations..........................................................

Plus en détail

Partie 1 : Les régimes propres à chaque type de société

Partie 1 : Les régimes propres à chaque type de société Introduction 13 Partie 1 : Les régimes propres à chaque type de société Titre 1 : Les sociétés à risque illimité Chapitre 1 : Les sociétés sans personnalité morale 21 Section 1 : La société en participation...

Plus en détail

Droit de la propriété industrielle

Droit de la propriété industrielle Droit de la propriété industrielle Auteur(s) : Jean-Pierre Clavier Présentation(s) : Jean-Pierre Clavier est professeur de droit privé à l Université de Nantes. Il dirige l Institut de Recherche en Droit

Plus en détail

Table des matières. Section 1 Les garanties aux différentes étapes de l expertise 10

Table des matières. Section 1 Les garanties aux différentes étapes de l expertise 10 Table des matières L expertise amiable et l expertise judiciaire offrent-elles les mêmes garanties? 9 Paul-Henry Delvaux Introduction 9 Section 1 Les garanties aux différentes étapes de l expertise 10

Plus en détail

------------- ------------ DECRET N /PM DU portant Code de déontologie du secteur de l Audit, de Contrôle et de la Vérification.

------------- ------------ DECRET N /PM DU portant Code de déontologie du secteur de l Audit, de Contrôle et de la Vérification. REPUBLIQUE DU CAMEROUN PAIX TRAVAIL - PATRIE ------------- ------------ DECRET N /PM DU portant Code de déontologie du secteur de l Audit, de Contrôle et de la Vérification. LE PREMIER MINISTRE, CHEF DU

Plus en détail

PROGRAMME DE DROIT CPGE Économique et commerciale, option technologique (ECT)

PROGRAMME DE DROIT CPGE Économique et commerciale, option technologique (ECT) PROGRAMME DE DROIT CPGE Économique et commerciale, option technologique (ECT) 1. Les orientations générales L enseignement de droit est centré sur la maîtrise des mécanismes juridiques fondamentaux et

Plus en détail

Examen de fin de stage judiciaire Programme de révision

Examen de fin de stage judiciaire Programme de révision Examen de fin de stage judiciaire Programme de révision Le présent document est établi sur base de l article 17, paragraphe 1 er, alinéa 2 du règlement grand-ducal du 10 juin 2009 portant organisation

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Sommaire... V Liste des principales abréviations... VII Introduction... 1 PREMIERE PARTIE UN FONDEMENT COMMUN

TABLE DES MATIÈRES. Sommaire... V Liste des principales abréviations... VII Introduction... 1 PREMIERE PARTIE UN FONDEMENT COMMUN TABLE DES MATIÈRES Sommaire... V Liste des principales abréviations... VII Introduction... 1 PREMIERE PARTIE UN FONDEMENT COMMUN TITRE 1 LA RECHERCHE D UN FONDEMENT COMMUN CHAPITRE 1 LE CHOIX PRÉCOCE D

Plus en détail

Mise sur le marché des engrais en Europe. Paris, le 9 septembre 2009. Vincent Delvaux

Mise sur le marché des engrais en Europe. Paris, le 9 septembre 2009. Vincent Delvaux Mise sur le marché des engrais en Europe Paris, le 9 septembre 2009 Vincent Delvaux Implémentation pratique des Articles 28 et 30 et 95 du Traité CE Législation harmonisée garantit que les produits sont

Plus en détail

M2S. Formation Droit et Réglementation. formation. Les marchés publics Répondre au cahier des charges

M2S. Formation Droit et Réglementation. formation. Les marchés publics Répondre au cahier des charges Formation Droit et Réglementation M2S formation Les marchés publics Répondre au cahier des charges Répondre aux appels d offres des Marchés s Dématérialisation des marchés publics Le Droit Les bases pratiques

Plus en détail

L application du règlement sur la reconnaissance mutuelle aux procédures d autorisation préalable

L application du règlement sur la reconnaissance mutuelle aux procédures d autorisation préalable COMMISSION EUROPÉENNE Direction générale des entreprises et de l industrie Document d orientation 1 Bruxelles, le 1 er février 2010 - L application du règlement sur la reconnaissance mutuelle aux procédures

Plus en détail

Table des matières. Première partie ... 23

Table des matières. Première partie ... 23 Sommaire... 5 Préface... 7 Introduction générale.... 11 Première partie Théorie générale du crédit documentaire et du connaissement et leurs cadres juridiques respectifs... 23 Chapitre 1 Théorie générale

Plus en détail

Table des matières. CHAPITRE I Introduction générale... 11

Table des matières. CHAPITRE I Introduction générale... 11 Table des matières CHAPITRE I Introduction générale... 11 1. Caractère d ordre public... 13 1.1. Application territoriale... 13 1.2. Principe de faveur... 14 1.2.1 Types de clauses... 15 1.2.2 Institution

Plus en détail

Instruction administrative ICC/AI/2007/005 Date: 19/06/2007

Instruction administrative ICC/AI/2007/005 Date: 19/06/2007 Instruction administrative ICC/AI/2007/005 Date: 19/06/2007 SÉCURITÉ DES INFORMATIONS DANS LE CADRE DE L EXÉCUTION DE CONTRATS CONCLUS AVEC DES TIERCES PARTIES En application de la directive de la Présidence

Plus en détail

Charte de Compliance ERGO Insurance sa

Charte de Compliance ERGO Insurance sa Charte de Compliance ERGO Insurance sa Introduction Sur la base de la circulaire PPB/D. 255 du 10 mars 2005 sur la compliance adressée aux entreprises d assurances, une obligation légale a été imposée

Plus en détail

DEVOIRS ET RESPONSABILITE DES EXPERTS AMIABLES ET JUDICIAIRES. Gildas Rostain. September 2007

DEVOIRS ET RESPONSABILITE DES EXPERTS AMIABLES ET JUDICIAIRES. Gildas Rostain. September 2007 DEVOIRS ET RESPONSABILITE DES EXPERTS AMIABLES ET JUDICIAIRES Gildas Rostain September 2007 INTRODUCTION Le rôle de l expert Les différentes missions d expertise La définition de l expertise judiciaire

Plus en détail

Première partie IMMUNITÉ ET JUSTICE : LES CONTRADICTIONS... 31. Titre 1 Contradiction des fondements et divergence des sources...

Première partie IMMUNITÉ ET JUSTICE : LES CONTRADICTIONS... 31. Titre 1 Contradiction des fondements et divergence des sources... TABLE DES MATIÈRES Remerciements......................................................................... 7 Préface.................................................................................... 9

Plus en détail

Table des matieres LARCIER

Table des matieres LARCIER Table des matieres Table des matieres 559 Pages Dédicace............................................................ 5 Remerciements... 7 Préface... 11 Principales abréviations... 15 Sommaire... 23 Introduction

Plus en détail

DÉCISION A2. du 12 juin 2009

DÉCISION A2. du 12 juin 2009 COMMISSION ADMINISTRATIVE POUR LA COORDINATION DES SYSTÈMES DE SÉCURITÉ SOCIALE DÉCISION A2 du 12 juin 2009 concernant l interprétation de l article 12 du règlement (CE) n o 883/2004, relatif à la législation

Plus en détail

TABLE ANALYTIQUE. Les chiffres renvoient aux numéros de pages. Section 2 Exonération 144. Chapitre 2 Applications 179

TABLE ANALYTIQUE. Les chiffres renvoient aux numéros de pages. Section 2 Exonération 144. Chapitre 2 Applications 179 TABLE ANALYTIQUE Les chiffres renvoient aux numéros de pages Introduction générale 7 LIVRE 1 Droit européen de la concurrence Introduction 19 Partie 1 Ententes et abus de position dominante Titre 1 Domaine

Plus en détail

Table des matières. Sommaire 5. L expertise judiciaire comptable : aspects théoriques

Table des matières. Sommaire 5. L expertise judiciaire comptable : aspects théoriques Table des matières Sommaire 5 L expertise judiciaire comptable : aspects théoriques Introduction générale à la procédure civile et à l expertise 9 Dominique Mougenot I re partie Principes généraux de la

Plus en détail

Européanisation des systèmes de santé nationaux

Européanisation des systèmes de santé nationaux Européanisation des systèmes de santé nationaux Impact national et codification européenne de la jurisprudence en matière de mobilité des patients Rita Baeten Groupe de travail de la FSESP sur les services

Plus en détail

L article 16 CDFU :une nouvelle verdeur pour la liberté d entreprendre?

L article 16 CDFU :une nouvelle verdeur pour la liberté d entreprendre? Bruxelles 9 mars 2015 Recyclage UB3 L article 16 CDFU :une nouvelle verdeur pour la liberté d entreprendre? Thierry LEONARD Avocat au barreau de Bruxelles (Ulys) Professeur à l Université Saint-Louis-Bruxelles

Plus en détail

CEDH FRANGY c. FRANCE DU 1 ER FEVRIER 2005

CEDH FRANGY c. FRANCE DU 1 ER FEVRIER 2005 CEDH FRANGY c. FRANCE DU 1 ER FEVRIER 2005 L article 11 du Code de procédure civile énonce que la procédure au cours de l'enquête et de l'instruction est secrète. La divulgation des informations contenues

Plus en détail

Le juge, la loi et la nationalité belge - Quel rôle et quelle marge de manoeuvre pour le juge? Patrick Wautelet

Le juge, la loi et la nationalité belge - Quel rôle et quelle marge de manoeuvre pour le juge? Patrick Wautelet Le juge, la loi et la nationalité belge - Quel rôle et quelle marge de manoeuvre pour le juge? Patrick Wautelet Introduction Réforme de 2012 : Nouveau rôle et visage de l'intégration Réforme en profondeur

Plus en détail

DÉCISION Nº233 du 5 juin 2003

DÉCISION Nº233 du 5 juin 2003 DÉCISION Nº233 du 5 juin 2003 relative à l exception d inconstitutionnalité des dispositions de l article 18 alinéa (2) de la Loi nº146/1997 réglementant les taxes de justice de timbre, avec les modifications

Plus en détail

Réponses aux questions de la page 2 du questionnaire RESPONS sur la responsabilité sociale des cadres

Réponses aux questions de la page 2 du questionnaire RESPONS sur la responsabilité sociale des cadres Réponses aux questions de la page 2 du questionnaire RESPONS sur la responsabilité sociale des cadres Question 1 : «En France, la rédaction d un rapport sur la responsabilité sociale et environnementale

Plus en détail

FICHE PEDAGOGIQUE. UE n 736: Eléments de législation appliquée au domaine de la communication. ECTS : 7 Déterminante? NON

FICHE PEDAGOGIQUE. UE n 736: Eléments de législation appliquée au domaine de la communication. ECTS : 7 Déterminante? NON FICHE PEDAGOGIQUE UE n 736: Eléments de législation appliquée au domaine de la communication Code EPS : 713005U32D1 Section(s) : RP Prérequis : CESS (français) ACTIVITE : Notions de droit appliqué au domaine

Plus en détail

LA SOCIÉTÉ PAR ACTIONS SIMPLIFIÉE

LA SOCIÉTÉ PAR ACTIONS SIMPLIFIÉE PRATIQUE DES AFFAIRES LA SOCIÉTÉ PAR ACTIONS SIMPLIFIÉE L'ORGANISATION DES POUVOIRS Pierre-Louis PÉRIN Avocat à la Cour Préface de Michel GERMAIN Professeur à l'université Panthéon-Assas Paris II Table

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES PARTIE 1 PAR LA TERRITORIALITÉ TITRE 1 UNE TERRITORIALITÉ SOUS EMPRISE ÉTATIQUE

TABLE DES MATIÈRES PARTIE 1 PAR LA TERRITORIALITÉ TITRE 1 UNE TERRITORIALITÉ SOUS EMPRISE ÉTATIQUE TABLE DES MATIÈRES REMERCIEMENTS................................................. 13 REMARQUE..................................................... 15 LISTE DES ABRÉVIATIONS..........................................

Plus en détail

Le contentieux des dommages de construction

Le contentieux des dommages de construction Jean-Louis SABLON Le contentieux des dommages de construction Analyse et stratégie Groupe Eyrolles, 2012, ISBN : 978-2-212-13399-8 Table des matières Introduction... 1 I. Le contentieux... 1 A. Diversité...

Plus en détail

Introduction 5. larcier 347

Introduction 5. larcier 347 TABLE DES MATIÈRES Introduction 5 Chapitre I L accès à la profession : l autorisation d établissement 7 Section 1. Le champ d application de la loi d établissement 8 A. Les personnes nécessitant une autorisation

Plus en détail

Table des matières. Partie I. Les relations individuelles de travail. Titre I La conclusion du contrat de travail 61

Table des matières. Partie I. Les relations individuelles de travail. Titre I La conclusion du contrat de travail 61 Table des matières Introduction 13 Chapitre I L objet et la finalité du droit du travail 14 Section I L objet du droit du travail 15 Section II La fonction du droit du travail 16 Chapitre II Histoire du

Plus en détail

Synthèse de rapport. (Version française)

Synthèse de rapport. (Version française) www.fondation-droitcontinental.org Synthèse de rapport La protection contre l appropriation illicite des secrets d affaires et des informations commerciales confidentielles (Version française) Rapport

Plus en détail

L existence de la société commerciale

L existence de la société commerciale TABLE DES MATIÈRES Liste des principales abréviations 5 Introduction 9 Section I Classification des sociétés commerciales 11 1. Grandes catégories 11 A) Sociétés commerciales par la forme ou par l objet

Plus en détail

Historique de la législation européenne sur l'égalité dans l'accès aux biens et aux services

Historique de la législation européenne sur l'égalité dans l'accès aux biens et aux services L'égalité de traitement en dehors du travail : l'accès aux biens et aux services Rossen Grozev Commission européenne Historique de la législation européenne sur l'égalité dans l'accès aux biens et aux

Plus en détail

Critères d indépendance de ces travailleurs Luc Tilman

Critères d indépendance de ces travailleurs Luc Tilman Critères d indépendance de ces travailleurs Luc Tilman 1 Définition des statuts de salariéet d indépendant Statut de salarié : Niveau social : Lien de subordination L autorité Niveau fiscal Statut d indépendant

Plus en détail

FORENSICS / CRIMINALISTIQUE Conférence CLUSIF 1 er décembre 2010. Perquisitions, saisies, etc. : quelques principes Garance MATHIAS Avocat

FORENSICS / CRIMINALISTIQUE Conférence CLUSIF 1 er décembre 2010. Perquisitions, saisies, etc. : quelques principes Garance MATHIAS Avocat FORENSICS / CRIMINALISTIQUE Conférence CLUSIF 1 er décembre 2010 Perquisitions, saisies, etc. : quelques principes Garance MATHIAS Avocat Preuve en matière pénale Preuves informatiques sont utiles : Parce

Plus en détail

Présentation de Me Jean-Claude Paquet, avocat (à la retraite)

Présentation de Me Jean-Claude Paquet, avocat (à la retraite) Présentation de Me Jean-Claude Paquet, avocat (à la retraite) À l Association des responsables de la gestion des plaintes du gouvernement du Québec Montréal, 26 octobre 2015 Un rappel des fondements historiques,

Plus en détail

TITRE 1 Mandat CHAPITRE 1. DÉFINITION... 11. CHAPITRE 4. CAPACITÉ... 25 Section 1. Capacité du mandant... 25 Section 2. Capacité du mandataire...

TITRE 1 Mandat CHAPITRE 1. DÉFINITION... 11. CHAPITRE 4. CAPACITÉ... 25 Section 1. Capacité du mandant... 25 Section 2. Capacité du mandataire... Table des matières (avec renvoi aux pages) Liste des abréviations... 5 Sommaire... 7 TITRE 1 Mandat CHAPITRE 1. DÉFINITION... 11 CHAPITRE 2. CARACTÈRES TECHNIQUES DU MANDAT... 13 Section 1. Contrat consensuel...

Plus en détail

Chapitre I. Fondements possibles du droit à l image

Chapitre I. Fondements possibles du droit à l image Table des matières Préface... 7 Remerciements... 9 Introduction... 13 Chapitre I. Fondements possibles du droit à l image Introduction... 17 I. Le droit de propriété... 19 II. La protection de la vie privée...

Plus en détail

Commentaire aux Cahiers. Décision n 2011-119 QPC du 1 er avril 2011. Mme Denise R.

Commentaire aux Cahiers. Décision n 2011-119 QPC du 1 er avril 2011. Mme Denise R. Commentaire aux Cahiers Décision n 2011-119 QPC du 1 er avril 2011 Mme Denise R. Le Conseil constitutionnel a été saisi le 2 février 2011 par la Cour de cassation (chambre sociale, arrêt n 567 du 2 février

Plus en détail

EPREUVES ET PROGRAMMES DES CONCOURS COMPLEMENTAIRES

EPREUVES ET PROGRAMMES DES CONCOURS COMPLEMENTAIRES EPREUVES ET PROGRAMMES DES CONCOURS COMPLEMENTAIRES LES EPREUVES Ces concours comprennent des épreuves d admissibilité et d admission. Chacune des épreuves est notée de 0 à 20. Nature de l épreuve Admissibilité

Plus en détail

CHARTE DE L AUDIT INTERNE

CHARTE DE L AUDIT INTERNE CHARTE DE L AUDIT INTERNE Septembre 2009 Introduction La présente charte définit la mission et le rôle de l audit interne de l Institut National du Cancer (INCa) ainsi que les modalités de sa gouvernance.

Plus en détail

PRÉSENTATION DU SYSTÈME DES MARCHÉS PUBLICS DU MAROC

PRÉSENTATION DU SYSTÈME DES MARCHÉS PUBLICS DU MAROC Washington, le 14 Octobre 2008 PRÉSENTATION DU SYSTÈME DES MARCHÉS PUBLICS DU MAROC M. ABDELAZIZ EL HADDAD Chef de Division de l Arbitrage à la TGR 1 Rabat le: 22 avril 2009 1/ 17 Sommaire Introduction

Plus en détail

La Publicité écologique trompeuse de l art. 23 1 LPC, et l entrave à la libre circulation des biens au niveau européen.

La Publicité écologique trompeuse de l art. 23 1 LPC, et l entrave à la libre circulation des biens au niveau européen. La Publicité écologique trompeuse de l art. 23 1 LPC, et l entrave à la libre circulation des biens au niveau européen. La question s est posée à plusieurs reprises au sein de la Commission Etiquetage

Plus en détail

Master-2 Recherche et Professionnel Droit de la coopération économique et des affaires internationales

Master-2 Recherche et Professionnel Droit de la coopération économique et des affaires internationales 1 Master-2 Recherche et Professionnel Droit de la coopération économique et des affaires es Universite Nationale du Vietnam-Hanoi Faculté de Droit Matières Objectifs du cours Compétences acquises UE UE-1

Plus en détail

TABLE DES MATIERES (les numéros renvoient aux pages)

TABLE DES MATIERES (les numéros renvoient aux pages) TABLE DES MATIERES (les numéros renvoient aux pages) Table des abréviations... 7 Introduction... 11 Partie I - L enregistrement des noms de domaine... 31 Titre 1 Ŕ L existence de domaines de premier niveau,

Plus en détail

Table des matières. Sommaire 5. Avant-propos 7 Isabelle Andoulsi

Table des matières. Sommaire 5. Avant-propos 7 Isabelle Andoulsi Table des matières Table des matières Sommaire 5 Avant-propos 7 Isabelle Andoulsi Partie I L enquête et les poursuites 9 La coopération policière 11 Nathalie Pensaert Introduction 11 I. L échange d informations

Plus en détail

Table des matières. Remerciements... 7. Préface... 9

Table des matières. Remerciements... 7. Préface... 9 Table des matières Sommaire................................................................ 5 Remerciements........................................................... 7 Préface.................................................................

Plus en détail

Table des matières TITRE PRÉLIMINAIRE... 17 CHAPITRE 1 LE CADRE COMMUNAUTAIRE D INTERVENTION DES ENTREPRISES D ASSURANCE-VIE LUXEMBOURGEOISES...

Table des matières TITRE PRÉLIMINAIRE... 17 CHAPITRE 1 LE CADRE COMMUNAUTAIRE D INTERVENTION DES ENTREPRISES D ASSURANCE-VIE LUXEMBOURGEOISES... DBL6018.book Page 265 Lundi, 3. avril 2006 11:06 11 Table des matières PRÉFACE... 5 SOMMAIRE... 7 GÉNÉRALITÉS... 9 INTRODUCTION... 11 TITRE PRÉLIMINAIRE... 17 LE CADRE COMMUNAUTAIRE D INTERVENTION DES

Plus en détail

LES OBJECTIFS DE LA LOI

LES OBJECTIFS DE LA LOI Jean-Pierre STOULS Avocat AIPPI - 17 juin 2009 LES OBJECTIFS DE LA LOI Constat d une indemnisation de la victime souvent trop faible : système antérieur fondé sur le principe de la responsabilité civile

Plus en détail

Table des matières. Préface 5 Claude de Moreau de Gerbehaye. Chapitre I. L archivage électronique et le droit : entre obligations et précautions 13

Table des matières. Préface 5 Claude de Moreau de Gerbehaye. Chapitre I. L archivage électronique et le droit : entre obligations et précautions 13 Table des matières Préface 5 Claude de Moreau de Gerbehaye Chapitre I. L archivage électronique et le droit : entre obligations et précautions 13 Marie Demoulin Section 1. Le contexte juridique 15 1. Panorama

Plus en détail

CHARTE DE L AUDIT INTERNE DU CMF

CHARTE DE L AUDIT INTERNE DU CMF CHARTE DE L AUDIT INTERNE DU CMF Approuvée par le Collège du CMF en date du 3 juillet 2013 1 La présente charte définit officiellement les missions, les pouvoirs et les responsabilités de la structure

Plus en détail

ASF RECHERCHE UN(E) AVOCAT(E)-FORMATEUR VOLONTAIRE

ASF RECHERCHE UN(E) AVOCAT(E)-FORMATEUR VOLONTAIRE ASF RECHERCHE UN(E) AVOCAT(E)-FORMATEUR VOLONTAIRE POUR UN ATELIER DE FORMATION DU POOL NATIONAL D AVOCATS DE LA RDC EN MATIERE DE JUSTICE PENALE INTERNATIONALE ET DU SYSTEME DE STATUT DE ROME DE LA CPI

Plus en détail

AVIS. Objet : Réf. : CWEDD/06/AV.371. Liège, le 06 avril 2006

AVIS. Objet : Réf. : CWEDD/06/AV.371. Liège, le 06 avril 2006 AVIS Réf. : CWEDD/06/AV.371 Liège, le 06 avril 2006 Objet : - Avant-projet de décret portant transposition de la Directive 2003/98/CE du Parlement européen et du Conseil du 17 novembre 2003 concernant

Plus en détail

Internet et protection des données personnelles

Internet et protection des données personnelles Marie-Pierre FENOLL-TROUSSEAU j j I Docteur en droit Professeur au groupe ESCP-EAP Directeur scientifique du Mastère Spécialisé en management de l'édit Gérard HAAS Docteur en droit Avocat au Barreau de

Plus en détail

Loi institutant un Médiateur de la République du Sénégal

Loi institutant un Médiateur de la République du Sénégal Loi institutant un Médiateur de la République du Sénégal Loi n 91-14 du 11 février 1991 Article Premier Il est institué un Médiateur de la République, autorité indépendante qui reçoit, dans les conditions

Plus en détail

R E C R U T E M E N T S D E M A G I S T R A T S C O N C O U R S C O M P L E M E N T A I R E S 2 0 1 4

R E C R U T E M E N T S D E M A G I S T R A T S C O N C O U R S C O M P L E M E N T A I R E S 2 0 1 4 LES TEXTES Ordonnance n 58-1270 du 22 décembre 1958 modifiée portant loi organique relative au statut de la magistrature. Décret n 2001-1099 du 22 novembre 2001 relatif aux modalités du recrutement de

Plus en détail

LA RESPONSABILITE LIÈE AUX ACTIVITES JURIDIQUES L obligation de conseil et les autres obligations. Rapport italien par Vincenzo Zeno-Zencovich

LA RESPONSABILITE LIÈE AUX ACTIVITES JURIDIQUES L obligation de conseil et les autres obligations. Rapport italien par Vincenzo Zeno-Zencovich s.scritti resp civ grerca lione LA RESPONSABILITE LIÈE AUX ACTIVITES JURIDIQUES L obligation de conseil et les autres obligations Rapport italien par Vincenzo Zeno-Zencovich Professeur de droit comparé

Plus en détail

EVALUATION DE L INDEMNITE D EVICTION DE L AGENT COMMERCIAL ET DOMMAGES ET INTERETS COMPLEMENTAIRES

EVALUATION DE L INDEMNITE D EVICTION DE L AGENT COMMERCIAL ET DOMMAGES ET INTERETS COMPLEMENTAIRES 1 st OCTOBER 2015 EVALUATION DE L INDEMNITE D EVICTION DE L AGENT COMMERCIAL ET DOMMAGES ET INTERETS COMPLEMENTAIRES Paul CRAHAY Avocat au Barreau de Liège Maître de conférences Hec-Ulg page 2 Section

Plus en détail

CHAPITRE 1 : LA PROFESSION COMPTABLE

CHAPITRE 1 : LA PROFESSION COMPTABLE CHAPITRE 1 : LA PROFESSION COMPTABLE I. Organisation de la profession comptable Profession comptable Comptable s salariés Comptable s libéraux Comptable s publics A. Comptables salariés 1. La profession

Plus en détail

CONTENTIEUX CONTENTIEUX. 2 journées consécutives Avant propos liés à l actualité juridique de la matière :

CONTENTIEUX CONTENTIEUX. 2 journées consécutives Avant propos liés à l actualité juridique de la matière : 1 PLAN PLAN DETAILLE DETAILLE DE DE FORMATION: FORMATION: DROIT DROIT DES DES ETRANGERS:ACTUALITE ETRANGERS:ACTUALITE ET ET CONTENTIEUX CONTENTIEUX 2 journées consécutives Avant propos liés à l actualité

Plus en détail

R. c. MacKenzie, 2004 NSCA 10

R. c. MacKenzie, 2004 NSCA 10 R. c. MacKenzie, 2004 NSCA 10 Nicole MacKenzie a été accusée d avoir commis un excès de vitesse. Lorsqu elle a comparu pour l interpellation à la Cour provinciale, elle n était pas représentée par un avocat.

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 781 SÉNAT SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2010-2011 Enregistré à la Présidence du Sénat le 18 août 2011 PROPOSITION DE LOI relative à la création d un ordre professionnel des mandataires judiciaires à la protection

Plus en détail

Table des matières. SECTION 1 L obligation d information en dehors des contrats... 11

Table des matières. SECTION 1 L obligation d information en dehors des contrats... 11 Table des matières Sommaire...................................................................... 5 1 Introduction générale...................................................... 7 François Glansdorff professeur

Plus en détail

Mention «Mesure d Accompagnement Judiciaire»

Mention «Mesure d Accompagnement Judiciaire» Certificat National de Compétence Mandataires Judiciaires à la Protection des Majeurs Mention «Mesure d Accompagnement Judiciaire» Cette formation complémentaire est visée par la loi n 2007-308 du 5 mars

Plus en détail

l expertise judiciaire 1 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION 2. Evolution de la législation relative à l expertise judiciaire et cadre du traité

l expertise judiciaire 1 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION 2. Evolution de la législation relative à l expertise judiciaire et cadre du traité l expertise judiciaire 1 TABLE DES MATIÈRES Inhoud.............................................................. 13 Table alphabétique.................................................... 25 Zaakregister..........................................................

Plus en détail

SUPÉRIEUR - MODIFICATION

SUPÉRIEUR - MODIFICATION BREVET DE TECHNICIEN Le B.O. 1 8 0 9 1 - Le cadre de la vie juridique 1.1 Notion de droit et divisions du droit Distinguer le droit objectif des droits subjectifs. 1.2 Les sources du droit objectif Caractériser

Plus en détail

Conditions générales de location et d exploitation d images

Conditions générales de location et d exploitation d images Conditions générales de location et d exploitation d images PREAMBULE 1. Aux termes des présentes conditions, la notion de photographie est définie comme "Tout document reproduisant une image sur support

Plus en détail

ACTE CONSTITUTIF du Groupement de Commandes «ENERGIES VIENNE» pour l achat d Energies

ACTE CONSTITUTIF du Groupement de Commandes «ENERGIES VIENNE» pour l achat d Energies ACTE CONSTITUTIF du Groupement de Commandes «ENERGIES VIENNE» pour l achat d Energies PREAMBULE Les tarifs réglementés de vente de gaz naturel et d électricité appliqués en France seront progressivement

Plus en détail

Table des matières LARCIER 249

Table des matières LARCIER 249 Chapitre I. Le secret bancaire interne belge en matière d impôts autres que l impôt sur le revenu... 9 I.1. Introduction... 9 I.2. Le secret bancaire en matière de T.V.A.... 9 I.2.1. I.2.2. Les obligations

Plus en détail

Le Conseil d Etat du canton de Fribourg

Le Conseil d Etat du canton de Fribourg .0.5 Ordonnance du mai 005 relative aux sites Internet de l Etat Le Conseil d Etat du canton de Fribourg Vu l article 9 let. c de la loi du 6 octobre 00 sur l organisation du Conseil d Etat et de l administration

Plus en détail

Le nouveau Règlement Insolvabilité :

Le nouveau Règlement Insolvabilité : Le nouveau Règlement Insolvabilité : quelles évolutions? 8 avril 2015 LE TRAITEMENT SPECIFIQUE DES GROUPES DE SOCIETES SOMMAIRE DE L INTERVENTION 1. Logique du règlement ante réforme : une approche entité

Plus en détail

Table des matières. Introduction... 8. B. La gestion de l expertise immobilière... 22

Table des matières. Introduction... 8. B. La gestion de l expertise immobilière... 22 Table des matières 1 L instruction des litiges de la construction........ 7 Anne DEMOULIN juge au tribunal de 1 re instance de Liège, maître de conférences à l'u.lg. Introduction................................................................

Plus en détail

RESUME. Julia REDENIUS-HOEVERMANN

RESUME. Julia REDENIUS-HOEVERMANN RESUME La responsabilité des dirigeants de sociétés anonymes en droit allemand et droit français Julia REDENIUS-HOEVERMANN La responsabilité civile des dirigeants de sociétés anonymes, tant en droit allemand

Plus en détail