REVASCULARISATION CHIRURGICALE DES ARTERES DIGESTIVES. Frédéric Gigou Hopital de Meaux Hopital St Joseph Collège de Chirurgie Vasculaire 3/12/2004

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "REVASCULARISATION CHIRURGICALE DES ARTERES DIGESTIVES. Frédéric Gigou Hopital de Meaux Hopital St Joseph Collège de Chirurgie Vasculaire 3/12/2004"

Transcription

1 REVASCULARISATION CHIRURGICALE DES ARTERES DIGESTIVES Frédéric Gigou Hopital de Meaux Hopital St Joseph Collège de Chirurgie Vasculaire 3/12/2004

2 REVASCULARISATION DES ARTERES DIGESTIVES CONTEXTE Indications assez rares Contexte clinique très varié Pronostic vital engagé Alternative CHIR vs ATL

3 Fréquence-Attitude thérapeutique Série de 32 revasc chir de l AMS publiée par J.M. Cormier en 1991 Audits St Joseph DC=1*1994:3 indic electives (1 IA grele) DC=0 *1995:3 occl. Mutiple, 1 avec ATA DC=1 *1996:1 pont Ao thor hépatique *1997:pas de data DC=0*1998:2 doubles pont TC-MS DC=1*1999:1 pont Ao-TC,1 retro ilio-ms,1 bifurqué TC-MS,1 redux ilio-ms

4 CONTEXTE CLINIQUE ET ETIOLOGIQUE Clinique (excluant chir. AMI au cours chir aorto-iliaque et TT des a digestives au cours des int. pour AAA ou ATA) *lésions isolées asympto des a. digestives *occlusions et sténoses asympto Tt au cours d une chir. Aortique *ischémie intestinale chronique (IIC) *ischémie intestinale aigüe (IIA), nécrose intestinale et péritonite Etiologique: *embolie *sténose athéromateuse *anévrysme aortique associé à des lésions des a. digestives *dissections aortques *Takayashu *anévrysme isolé d une artère digestive *dissection isolée (AMS)

5 REVASCULARISATION CHIRURGICALE DES ARTERES DIGESTIVES ANATOMIE

6 REVASCULARISATION CHIRURGICALE DES ARTERES DIGESTIVES LESIONS ARTERIELLES Embolie sur artères saines Sténose mono,bi ou tri tronculaires Occlusions uni ou bi tronculaires

7 VOIES D ABORD DES ARTERES DIGESTIVES

8 EXPOSITION DES PREMIERS CENTIMETRES DE L ARTERE MESENTERIQUE SUPERIEURE Voie inter duodeno pancreatique

9 ABORD TRANS HIATAL AORTE SUPRA COELIAQUE ET TRONC COELIAQUE

10 ABORD TRANS HIATAL AORTE SUPRA COELIAQUE ET TRONC COELIAQUE

11 ABORD MEDIO VISCERAL GAUCHE PRE RENAL

12 ABORD MEDIO VISCERAL GAUCHE PRE RENAL Rebord Costal

13 ABORD SOUS PERITONEAL GAUCHE RETRO RENAL

14 ABORD SOUS PERITONEAL GAUCHE RETRO RENAL

15 ABORD SOUS PERITONEAL GAUCHE PRE RENAL

16 ABORD SOUS PERITONEAL GAUCHE PRE RENAL

17 EMBOLIE DE L ARTERE MESENTERIQUE SUPERIEURE Embolectomie Concommittante d un geste digestif - voie permettant visualisation et TT des lésions du tube digestif = médiane ou bi sous costale

18 REIMPLANTATION DE LA MESENTERIQUE SUPERIEURE DANS L AORTE

19 REIMPLANTATION DE LA MESENTERIQUE SUPERIEURE DANS L AORTE

20 ENDARTERIECTOMIES Endartériectomie localisée, avec patch longitudinal débordant sur l aorte dans les lésions ostiales AMS et/ou TC (! temps de clampage supra-coeliaque si TT bi tronculaire)

21 ENDARTERIECTOMIES TRANS AORTIQUES Abord: voie rétropéritonéale G pré ou rétro rénale

22 PONTAGES ANTEROGRADES Uni ou bi tronculaires Privilégiant la revascularisation de l artère mésentérique supérieure Rétro pancératiques Délicats: tunnellisation, direction de l aortotomie

23 PONTAGES ANTEROGRADES

24 PONTAGES RETROGRADES A PARTIR D UNE ILIAQUE (OU DE L AORTE SOUS-RENALE) Retentissement général moins important Solution en cas d impossibilité de clampage aortique sus ou sous rénal Possibilités de revascularisations multiples selon le cas *A hépatique *A mésentérique inférieure Voie intra-péritonéale compatible avec un bilan digestif complet Matériel saphène compatible avec situations septiques

25 PONTAGES RETROGRADES

26 PONTAGES RETROGRADES

27 Revascularisations digestives: Place de l angioplastie transluminale A. Mésentérique Supérieure -- possibilité de dilatation ou de recanalisation -- voie rétrograde ou humérale ( per-op..) -- Stent ou non Tronc coeliaque -- atl plus que stent -- Inefficacité si stenose par ligament arqué A. Mésentérique inférieure --rares indications;ischémie colique G si dissection Discussion en fonction du tableau

28 ATL : VOIE RETROGRADE ET ANTEROGRADE

29 ANGIOPLASTIE AMS SUR STENOSE BI TRONCULAIRE

30 SUITES Post chirurgicales *chir majeure,clampage supra-coeliaque,ischémie viscérale *syndrome général et digestif post- revascularisation++ Post ATL *absence d évaluation intestinale pré et post procédure *dg et conséquences d une resténose ou occlusion post procédure?

31

32

33

34

35

36 REVASCULARISATIONS DIGESTIVES ITERATIVES St Joseph revasc TC et/ou MS 31 chir préventives 4 réinterventions (délai moy. 108 mois, 1 DC (3 mois) 36 chir pour IIC 13 réinterventions (uni ou multi) dont 8 pontages rétrogrades délai moy. 32mois, 4 DC post op d une des réinterv, un seul avec pont perméable Conclusion: gravité des revasc. pour IIC initiale, intérêt du pontage rétrograde dans les reprises, rentabilité des réinterventions

37 Revascularisations digestives: Chir vs ATL Kasijaran,Ouriel (Cleveland) JVS 2001 Vaisseaux traités Chir n=85 ATL n=28 AMS 1 (1%) 23 (82%) TC 39 (46%) 1 (4%) AMI 1 (1%) TC,AMS 29 (34%) 3 (11%) AMS,AMI 11 (13%) 1 (4%) TC,AMS,AMI 3 (4%)

38 Complications Chir vs Dilat Kasirajan 2001 Chirn=85 Dilat n=28 cardiaque 12(14%) 1(4%) pulmonaire 14(16%) 1(4%) nécrose grêle 2(2%) 2 (7%) ileus 25(29%) 0 rénale 7(8%) 0 DC 7(8%) 3(11%)

39 Follow-up: Chir vs Dilat Kasirajan 2001 Chir:-> 13 ans (moy=5) ATL-> 5ans (moy=2) Survie :pas de différence Perméabilité: pas de différence Indemnité de symptomes douloureux: récurrence de symptômes + grde ds ATL (p=0.001)

40 ATL vs CHIR ATL Légèreté Pas de clampage Ao Pas de T du Transit CHIR Revasc multiples Long term patency Contrôle de l intestin Ne vérifie pas intestin Embolies cholest. Résultats moins durables Chir majeure Clampage supracoel. Syndrome revasc.

41

42

43 CONCLUSION ATL de préférence: Terrain (cœur, age) Lésion unique de l AMS Perforation intestinale Certaines lésions asympto (pré-op?) Contre indique l ATL: Le ligament arqué Revasc chir si: Sujet jeune,revasc multiples Lésions emboligènes Laparo explo nécessaire

44 DOSSIERS

45 DOSSIER N 1 MrG 71 ans, 1999:1,70m,58kg ATCD de médiane pour gastrectomie TSA Asympto Ischsubaigue MIG: pontage ao-fem gauche (voie sous per g) TC, AMS nles sur A 2000 Stent coronaire (marginale) 2002 Laryngectomie avec trachéotomie:ok Histoire actuelle: Juin 2002:hospi gastro pour diarrhée, perte 12KG; colo:stenose 12 cm; fibro: gastrite moignon A :TC nl,occl AMS sur 4cm :décision revasc.(pont prothéto MS) Réadmis en urgence pour défense du flanc droit,hyperleucocytose Creat=86mmol/l Scanner

46 1999

47 2002

48 Intervention Médiane Grele pre sphacélique,colon droit bleuté,sigmoide avec sténose palpable Enorme vésicule Pontage prothese AMS PTFE 7mm (trajet ascendant) Couverture par meocolon g Recoloration grele et colon G Colectomie D+ ileon terminal+ Stomies cholecystectomie

49 Dossier N 2 Mr R, 58 ans actif,tabac modéré,hta récente. HdM:2002 douleur épig 2~3 jours;pancreatite? Pas de dg Avr 2003:idem;cure de hernie ombilicale 2003~04:crises idem Coelio:pas de dg Scanner Fibro: dg de Hernie Hiatale

50

51 Doppler:AMS 20mm pour une Aorte a 18mm Douleur sans rythme prandial,> allongé,#amaigrissments

52 Intervention Thoraco-phréno (périphérique)10ème côte Longue anastomose première sur iléocoeco-colo-appendiculaire (intra-per) Ana.. Sup: origine MS AOSC (retro-per) Suites ok

Ischémie mésentérique

Ischémie mésentérique Ischémie mésentérique Veineuse Artérielle Chronique: Angor Mésentérique Aigue Radiologie interventionnelle Pre-test Mr X 75 ans Arrêt des matière et des gaz avec élévation de la CRP dans les suite d une

Plus en détail

Echo-doppler des artères digestives. Anne TISSOT - Michel DADON

Echo-doppler des artères digestives. Anne TISSOT - Michel DADON Echo-doppler des artères digestives Anne TISSOT - Michel DADON Rappel anatomique 1. Tronc Coeliaque 2. Arcade de Buhler 3. Mésentérique supérieure 4. Arcade de Rio Branco 5. Arcade de Riollan 6. Arcade

Plus en détail

CAS-CLINIQUE PROGRESSIF SIDES-ECNi FICHE SIGNALITIQUE DU DOSSIER PROGRESSIF

CAS-CLINIQUE PROGRESSIF SIDES-ECNi FICHE SIGNALITIQUE DU DOSSIER PROGRESSIF CAS-CLINIQUE PROGRESSIF SIDES-ECNi FICHE SIGNALITIQUE DU DOSSIER PROGRESSIF Référence du Cas-Clinique- Progressif : Faculté Nom et prénom du rédacteur Nom et prénom du relecteur Spécialité du rédacteur

Plus en détail

ANEVRYSME DE L ARTERE POPLITEE

ANEVRYSME DE L ARTERE POPLITEE ANEVRYSME DE L ARTERE POPLITEE DEFINITION L AAP est une dilatation avec perte de parallélisme des parois de l artère poplitée atteignant au moins 2 fois le diamètre de l artère saine sus jacente, le diamètre

Plus en détail

Retour d expérience sur «Contrat de Bon Usage» et «Dispositifs Médicaux Implantables» au Centre Hospitalier Saint Joseph Saint Luc.

Retour d expérience sur «Contrat de Bon Usage» et «Dispositifs Médicaux Implantables» au Centre Hospitalier Saint Joseph Saint Luc. Retour d expérience sur «Contrat de Bon Usage» et «Dispositifs Médicaux Implantables» au Centre Hospitalier Saint Joseph Saint Luc Cécile HOUDARD ACOPHRA Actualités sur les DM 29 mai 2008 Tarification

Plus en détail

Sténoses de la bifurcation carotidienne (133b) Professeur Jean Luc MAGNE, Docteur Sébastien PENILLON, Docteur Carmine SESSA Mai 2005

Sténoses de la bifurcation carotidienne (133b) Professeur Jean Luc MAGNE, Docteur Sébastien PENILLON, Docteur Carmine SESSA Mai 2005 Sténoses de la bifurcation carotidienne (133b) Professeur Jean Luc MAGNE, Docteur Sébastien PENILLON, Docteur Carmine SESSA Mai 2005 Pré-requis : Athérosclérose, épidemiologie et physiopathologie (item

Plus en détail

EXAMEN DE CONTROLE APRES CHIRURGIE DE L AORTE OU DES ARTERES INTRA ABDOMINALES

EXAMEN DE CONTROLE APRES CHIRURGIE DE L AORTE OU DES ARTERES INTRA ABDOMINALES EXAMEN DE CONTROLE APRES CHIRURGIE DE L AORTE OU DES ARTERES INTRA ABDOMINALES TECHNIQUE Conditions Générales : L examen doit être réalisé en véritable collaboration avec le chirurgien vasculaire et implique

Plus en détail

Les urgences en chirurgie vasculaire

Les urgences en chirurgie vasculaire CONGRES DE AFMED NOVEMBRE 2015 Hôtel du Fleuve Kinshasa RDC Les urgences en chirurgie vasculaire Les urgences vasculaires Pathologie aortique : Dissections aortiques, anévrismes de l aorte thoracique et/ou

Plus en détail

Objectifs de formation

Objectifs de formation Objectifs de formation OBJECTIFS THÉORIQUES A - Généralités I - ANATOMIE ET PHYSIOLOGIE 111 - Anatomie du système circulatoire - Description et variations anatomiques - Projections cutanées, rapports et

Plus en détail

Drainage des sutures digestives

Drainage des sutures digestives Drainage des sutures digestives Pourquoi? Comment? Le risque: la fistule! Conséquences: abcès, péritonite, sepsis, décès En cas de réintervention: pas de sutures stomies - Sutures et anastomoses: cicatrisation

Plus en détail

Intérêt du scanner multi détecteur dans l évaluation des revascularisations coronaires

Intérêt du scanner multi détecteur dans l évaluation des revascularisations coronaires Intérêt du scanner multi détecteur dans l évaluation des revascularisations coronaires JN Dacher, Rouen Bordeaux-Mérignac le 17 Novembre 2007 L indication première du scanner coronaire repose sur son excellente

Plus en détail

, 42 ans, sans FR cardio-vasculaire Douleur thoracique atypique depuis 7h ECG et troponine normaux

, 42 ans, sans FR cardio-vasculaire Douleur thoracique atypique depuis 7h ECG et troponine normaux Cas n 1, 42 ans, sans FR cardio-vasculaire Douleur thoracique atypique depuis 7h ECG et troponine normaux Cas n 2, 49 ans, hypercholestérolémie contrôlée Douleur thoracique atypique depuis 5h ECG et troponine

Plus en détail

AUDIT MEDICAL. Les indications des agents antiplaquettaires sont-elles respectées? 4 avril 2011 Julie GOEURY

AUDIT MEDICAL. Les indications des agents antiplaquettaires sont-elles respectées? 4 avril 2011 Julie GOEURY AUDIT MEDICAL Les indications des agents antiplaquettaires sont-elles respectées? 4 avril 2011 Julie GOEURY JUSTIFICATIONS ET BASES DE CE TRAVAIL Fréquence de prescription : 3 à 5% de la population française

Plus en détail

C H I R U R G I E V A S C U L A I R E

C H I R U R G I E V A S C U L A I R E - 1 - Dr Jean-Michel Zabot Spécialiste FMH en chirurgie vasculaire, cardiaque et thoracique C H I R U R G I E V A S C U L A I R E I. Pathologie veineuse 1) Varices des membres inférieurs 1.1 Bilan : -

Plus en détail

Urgences en chirurgie digestive

Urgences en chirurgie digestive Urgences en chirurgie digestive Dr Jean Marc Hoang Service de chirurgie digestive et générale CHI le Raincy Montfermeil 01 41 70 81 10 Cours IFSI de Maison Blanche mai 2005 Urgences infectieuses appendicite

Plus en détail

Prise en charge de la diarrhée postopératoire

Prise en charge de la diarrhée postopératoire Prise en charge de la diarrhée postopératoire Prise en charge de la diarrhée postopératoire En dehors de l insuffisance intestinale (grêle court)..sujet principal La diarrhée post cholécystectomie La diarrhée

Plus en détail

ANÉVRYSMES DE L AORTE ABDOMINALE

ANÉVRYSMES DE L AORTE ABDOMINALE PLAN ANÉVRYSMES DE L AORTE ABDOMINALE Définition Épidémiologie Étiopathogénie Diagnostic Service de Chirurgie Thoracique et Vasculaire CHU Arnaud de Villeneuve Montpellier Complications Principes thérapeutiques

Plus en détail

Anévrysme des Artères Viscérales

Anévrysme des Artères Viscérales Anévrysmes des artères splanchniques Anévrysme des Artères Viscérales JP Becquemin, F Cochennec, H Kobeiter JP Becquemin, Hopital H Mondor F Cochennec, Creteil H Kobeiter Anévrysmes des artères splanchniques

Plus en détail

Circulation Métabolismes. Item N 08.223-2 : Anévrismes de l aorte et des artères des membres inférieurs

Circulation Métabolismes. Item N 08.223-2 : Anévrismes de l aorte et des artères des membres inférieurs Circulation Métabolismes. Item N 08.223-2 : Anévrismes de l aorte et des artères des membres inférieurs A) Définition. Un anévrisme artériel est une dilatation focale et permanente de l artère avec une

Plus en détail

Cas cliniques DAR. Anne Charpentier-Dubocage. Paris, HEGP

Cas cliniques DAR. Anne Charpentier-Dubocage. Paris, HEGP Cas cliniques DAR Anne Charpentier-Dubocage Paris, HEGP CAS N 1 CAS N 1 n Patient de 22 ans à J2 d une intervention pour phéochromocytome. Notion de spasme de l artère rénale gauche lors de l intervention.

Plus en détail

Racine du mésentère : L'artère mésentérique supérieure

Racine du mésentère : L'artère mésentérique supérieure 20/04/2015 MASSA Jacques François L2 CR : BRASSIER Julia Digestif Professeur Le Corroler 6 pages Plan A. Introduction B. Les Rapports I. Les rapports retro-péritonéaux II. Les rapports mésentériques C.

Plus en détail

DIU DE CHIRURGIE ENDOVASCULAIRE. Facultés de Médecine de Clermont-Ferrand, Grenoble, Lyon, Marseille, Montpellier, Nice, Saint-Etienne

DIU DE CHIRURGIE ENDOVASCULAIRE. Facultés de Médecine de Clermont-Ferrand, Grenoble, Lyon, Marseille, Montpellier, Nice, Saint-Etienne 1 DIU DE CHIRURGIE ENDOVASCULAIRE Facultés de Médecine de Clermont-Ferrand, Grenoble, Lyon, Marseille, Montpellier, Nice, Saint-Etienne Enseignant responsable : P Feugier Enseignants : Ph Amabile, JN Albertini,

Plus en détail

Conduite à tenir devant une hémorragie digestive basse

Conduite à tenir devant une hémorragie digestive basse Conduite à tenir devant une hémorragie digestive basse Réunion DESC-SCVO Tours P. de Wailly CHU POITIERS Professeur Carretier Généralités 20 % des hémorragies digestives Au-delà de l angle de Treitz 90%

Plus en détail

Risque cardiaque (en chirurgie non cardiaque) 1

Risque cardiaque (en chirurgie non cardiaque) 1 Risque cardiaque (en chirurgie non cardiaque) 1 SCORE DE GOLDMAN: Turgescence jugulaire (ou galop droit, correspond HTAP 18 mmhg) 11 IDM< 6 mois 10 Ryhtme non sinusal ou ESSV 7 >5 ESV /min 7 Age >70 ans

Plus en détail

Eléments clés du Compte Rendu lors du bilan initial. Cancers Coliques

Eléments clés du Compte Rendu lors du bilan initial. Cancers Coliques Imagerie en Cancérologie Digestive - Journée de printemps de la SIAD- PARIS 01.04.16 Eléments clés du Compte Rendu lors du bilan initial Cancers Coliques C.Ridereau-Zins - P. Bazeries CHU Angers Nouvelles

Plus en détail

Prévention secondaire de la pathologie cardiaque par les antiagrégants plaquettaires

Prévention secondaire de la pathologie cardiaque par les antiagrégants plaquettaires Prévention secondaire de la pathologie cardiaque par les antiagrégants plaquettaires Dr G. Pacouret Unité de Soins Cardiaques Intensifs Hôpital Trousseau, Tours. 45 ème Journées de Formation Médicale Continue

Plus en détail

il n'ya pas de masse pancréatique ni d'infiltration postérieure comme on pouvait le craindre chez ce patient, en raison des facteurs de risque et de

il n'ya pas de masse pancréatique ni d'infiltration postérieure comme on pouvait le craindre chez ce patient, en raison des facteurs de risque et de patient de 60 ans, tabagique, douleurs abdominales postprandiales,"peur de manger" amaigrissement 20 kg.quels éléments sémiologiques significatifs dans ce contexte doit on retenir chez ce patient J. Mathias

Plus en détail

Techniques et résultats d implantation des endoprothèses thoraco-abdominales. Expérience Lilloise. Nîmes les 13 et 14 juin 2010

Techniques et résultats d implantation des endoprothèses thoraco-abdominales. Expérience Lilloise. Nîmes les 13 et 14 juin 2010 Nîmes les 13 et 14 juin 2010 Techniques et résultats d implantation des endoprothèses thoraco-abdominales Expérience Lilloise Équipe du service de Chirurgie Vasculaire Professeur HAULON Hôpital Cardiologique

Plus en détail

Un cas de séméiologie : douleur abdominale (présenté aux assises de l AMCAR)

Un cas de séméiologie : douleur abdominale (présenté aux assises de l AMCAR) Un cas de séméiologie : douleur abdominale (présenté aux assises de l AMCAR) Homme de 61 ans Seul facteur risque CV : tabagisme 30 PA, sevré depuis 3 ans Se plaint d une douleur abdominale récidivante

Plus en détail

Artères Rénales -C- Michel Dauzat, Jean-Pierre Laroche, Thierry Puttemans,

Artères Rénales -C- Michel Dauzat, Jean-Pierre Laroche, Thierry Puttemans, Artères Rénales -C- Michel Dauzat, Jean-Pierre Laroche, Thierry Puttemans, Indications Sténose de l artères rénale et HTA Occlusion de l artère rénale Surveillance après traitement Néphropathies Étude

Plus en détail

LES LESIONS DU TRONC COMMUN. Julien Lemoine Clinique Pasteur Essey-lès-Nancy

LES LESIONS DU TRONC COMMUN. Julien Lemoine Clinique Pasteur Essey-lès-Nancy LES LESIONS DU TRONC COMMUN Julien Lemoine Clinique Pasteur Essey-lès-Nancy LE DIAGNOSTIC DE STENOSE DU TCG EST VITAL Les patients ayant une sténose du tronc commun (TC) ont un pronostic très péjoratif

Plus en détail

Le patient poly-artériel

Le patient poly-artériel Le patient poly-artériel Rôle du cardiologue interventionnel dans la prise en charge globale Dr Rémy Cohen Service de Cardiologie CH Marne la Vallée - Jossigny . Comment aborder le patient polyvasculaire?

Plus en détail

LA DISSECTION DE L AORTE Dr Dassier HEGP

LA DISSECTION DE L AORTE Dr Dassier HEGP LA DISSECTION DE L AORTE Dr Dassier HEGP Urgence médico-chirurgicale, la dissection de l aorte (DA) impose un diagnostic précoce afin de poser au mieux les indication thérapeutique. C est dire l importance

Plus en détail

ARTERITE DES MEMBRES INFERIEURS : PRINCIPES ET PROCEDES CHIRURGICAUX. Dr Ali BADRA

ARTERITE DES MEMBRES INFERIEURS : PRINCIPES ET PROCEDES CHIRURGICAUX. Dr Ali BADRA ARTERITE DES MEMBRES INFERIEURS : PRINCIPES ET PROCEDES CHIRURGICAUX Dr Ali BADRA Indications lésions symptomatiques Objectif triple : Diminuer la gène fonctionnelle Améliorer le pronostic du membre Réduire

Plus en détail

Introduction aux thérapeutiques cardiovasculaires : principes des réparations artérielles

Introduction aux thérapeutiques cardiovasculaires : principes des réparations artérielles 19/05/17 8h-9h NASCIMENTO DA SILVA - MOXON Chloé D1 CR : Mauberret Marion Système cardiovasculaire Pr AMABILE 6 pages Plan : Introduction aux thérapeutiques cardiovasculaires : principes des réparations

Plus en détail

Faut il dilater les sténoses artérielles rénales?

Faut il dilater les sténoses artérielles rénales? Faut il dilater les sténoses artérielles rénales? M.BOUZIDI,M.BENMAMAR,N.MORO, Y.BACHAOUI,L.BOUZIANE M.N.BOUAYED E.H.U.Oran 2015 Causes de l HTA réno-vasculaire et de certaines IRC Les Sténoses athéromateuses:70%

Plus en détail

LA CARCINOMATOSE PERITONEALE : TRAITEMENT PALLIATIF

LA CARCINOMATOSE PERITONEALE : TRAITEMENT PALLIATIF LA CARCINOMATOSE PERITONEALE : TRAITEMENT PALLIATIF La carcinomatose péritonéale : traitement palliatif 1. Introduction - La CP signe souvent une pathologie dépassée à pronostic sombre(6 mois). - Traitement

Plus en détail

IMAGERIE EN CHIRURGIE DIGESTIVE

IMAGERIE EN CHIRURGIE DIGESTIVE IMAGERIE EN CHIRURGIE DIGESTIVE A travers un cas clinique CH A.GAYRAUD Dr NIAMPA, Chir A IDENTITE Mr T. A. 87 ans Marié père de 3 enfants Vit a domicile Non autonome MOTIF D HOSPITALISATION Syndrome occlusif

Plus en détail

Techniques de reconstruction de la veine cave inférieure Laurent CHICHE

Techniques de reconstruction de la veine cave inférieure Laurent CHICHE Techniques de reconstruction de la veine cave inférieure Laurent CHICHE Service de Chirurgie Vasculaire CHU Pitié-Salpêtrière Paris, France Reconstruction de la veine cave inférieure Principales difficultés

Plus en détail

Anévrysmes iliaques : épidémiologie, indications, traitement et résultats. B. POUSSIER Collège de Chirurgie Vasculaire 12 Mars 2005

Anévrysmes iliaques : épidémiologie, indications, traitement et résultats. B. POUSSIER Collège de Chirurgie Vasculaire 12 Mars 2005 Anévrysmes iliaques : épidémiologie, indications, traitement et résultats. B. POUSSIER Collège de Chirurgie Vasculaire 12 Mars 2005 Introduction Hors AAASR associés Rares si iliaques isolés Challenge chirurgical

Plus en détail

SYNDROME D EHLERS-DANLOS VASCULAIRE

SYNDROME D EHLERS-DANLOS VASCULAIRE SYNDROME D EHLERS-DANLOS VASCULAIRE Sommaire SYNDROME D EHLERS-DANLOS VASCULAIRE 51 AAG et anticoagulants 52 Accouchement 53 Allaitement 54 AVC 55 Coloscopie 56 Dissection aortique 57 Dissection artérielle

Plus en détail

ENDOPROTHESES CYPHER : EVALUATION DES PRATIQUES EN REGION PACA

ENDOPROTHESES CYPHER : EVALUATION DES PRATIQUES EN REGION PACA ENDOPROTHESES CYPHER : EVALUATION DES PRATIQUES EN REGION PACA Dr Eléonore Ronflé Dr Jacques Albizzati SERVICE MEDICAL DE LA REGION PROVENCE ALPES COTE D AZUR 1 C O N T E X T E Enjeu de santé publique

Plus en détail

L ESTOMAC. ANATOMIE, RAPPORTS et VASCULARISATION

L ESTOMAC. ANATOMIE, RAPPORTS et VASCULARISATION ANATOMIE, RAPPORTS et VASCULARISATION 1 Anatomie descriptive: 11 Situation 12 Forme 13 Extrémités 14 Dimensions 15 Constitution 2 Rapports: 21 Rapports péritonéaux 22 Rapports avec les organes 221:Face

Plus en détail

- La place du médecin vasculaire -

- La place du médecin vasculaire - ATTEINTE VASCULAIRE PERIPHERIQUE DANS LES SYNDROMES DE MARFAN - La place du médecin vasculaire - 19/03/2014 Sébastien GAERTNER Praticien Hospitalier Service d Hypertension Artérielle et Maladies Vasculaires

Plus en détail

région Poitou-Charentes COMMISSION CARDIOLOGIE DÉNOMINATION DU DISPOSITIF MÉDICAL

région Poitou-Charentes COMMISSION CARDIOLOGIE DÉNOMINATION DU DISPOSITIF MÉDICAL DÉNOMINATION DU DISPOSITIF MÉDICAL IMPLANTS ENDOVASCULAIRES CORONARIENS DITS «STENTS»CORONAIRES ACTIFS A LIBÉRATION DE PRINCIPE ACTIF CARACTÉRISTIQUES Dénomination commune : Implants endovasculaires coronariens

Plus en détail

Le point de vue du radiologue

Le point de vue du radiologue Le point de vue du radiologue Noémie Butori Assistante en radiologie - CH Mâcon Le téléphone sonne à 0h30 60 ans, douleur abdominale et vomissements, multiples ATCD chir abdo. «Je suis interne d ortho,

Plus en détail

LE COMPTE RENDU OPÉRATOIRE EN COELIOCHIRURGIE. Séminaire Gynerisq : Prévention des risques opératoires en chirurgie gynécologique

LE COMPTE RENDU OPÉRATOIRE EN COELIOCHIRURGIE. Séminaire Gynerisq : Prévention des risques opératoires en chirurgie gynécologique LE COMPTE RENDU OPÉRATOIRE EN COELIOCHIRURGIE Séminaire Gynerisq : Prévention des risques opératoires en chirurgie gynécologique CRO EN COELIOCHIRURGIE : PRINCIPES Chirurgie technologiquement dépendante

Plus en détail

EXAMEN CLINIQUE AVANT CREATION D UN ABORD VASCULAIRE ET INDICATIONS DE L IMAGERIE PRE-OPERATOIRE

EXAMEN CLINIQUE AVANT CREATION D UN ABORD VASCULAIRE ET INDICATIONS DE L IMAGERIE PRE-OPERATOIRE Abords vasculaires pour hémodialyse EXAMEN CLINIQUE AVANT CREATION D UN ABORD VASCULAIRE ET INDICATIONS DE L IMAGERIE PRE-OPERATOIRE Albert Mouton Clinique de l Archette AIX 12,13? 14 Juin,Juin 2014 Introduction

Plus en détail

TRAITEMENT NEO ADJUVANT DE L ADENOCARCINOME PANCREATIQUE. Laetitia DAHAN CHU Timone Marseille

TRAITEMENT NEO ADJUVANT DE L ADENOCARCINOME PANCREATIQUE. Laetitia DAHAN CHU Timone Marseille TRAITEMENT NEO ADJUVANT DE L ADENOCARCINOME PANCREATIQUE Laetitia DAHAN CHU Timone Marseille Aucun CONFLITS D INTÉRÊT Objectifs pédagogiques Savoir définir un cancer du pancréas localement avancé et border

Plus en détail

Dr Gilles Lerussi, Dr Reuben Veerapen, Dr Matthieu Guillou, Dr Jean Michel Radoux, Clinique Sainte Clotilde, Saint Denis

Dr Gilles Lerussi, Dr Reuben Veerapen, Dr Matthieu Guillou, Dr Jean Michel Radoux, Clinique Sainte Clotilde, Saint Denis Dr Gilles Lerussi, Dr Reuben Veerapen, Dr Matthieu Guillou, Dr Jean Michel Radoux, Clinique Sainte Clotilde, Saint Denis REUNION/ France METROPOLITAINE INTRODUCTION Spécificité AOMI chez le diabétique

Plus en détail

ARTÉRIOPATHIE OBLITÉRANTE DES MEMBRES INFÉRIEURS

ARTÉRIOPATHIE OBLITÉRANTE DES MEMBRES INFÉRIEURS ARTÉRIOPATHIE OBLITÉRANTE DES MEMBRES INFÉRIEURS Physiopath Étiologies Diminution calibre artères en aval Ao : Insuffisance circulatoire DL et troubles trophiques TABAC ++++ Ischémie => hypoxie musculaire

Plus en détail

Faculté de Médecine. Programme de cours DCEM / 2016 SALLE 6. Date Cours Enseignant

Faculté de Médecine. Programme de cours DCEM / 2016 SALLE 6. Date Cours Enseignant Faculté de Médecine Programme de cours DCEM 2 2015 / 2016 SALLE 6 Date Cours Enseignant Lundi 19/10/2015 Mardi 20/10/2015 Mercredi 21/10/2015 Jeudi 22/10/2015 Vendredi 23/10/2015 Athérome, épidémiologie

Plus en détail

Angioplastie de l artère rénale:

Angioplastie de l artère rénale: Angioplastie de l artère rénale: Point de vue du radiologue F. Thouveny CHU - Angers Définition Revascularisation endovasculaire (vs chir) Succès équivalent à moyen terme Possible réintervention Moins

Plus en détail

Sommaire N 218. Athérome : épidémiologie et physiopathologie. Le malade poly-athéromateux... 9 N 149. Endocardite infectieuse...

Sommaire N 218. Athérome : épidémiologie et physiopathologie. Le malade poly-athéromateux... 9 N 149. Endocardite infectieuse... Sommaire N 218. Athérome : épidémiologie et physiopathologie. Le malade poly-athéromateux... 9 Définition...10 Épidémiologie...10 Physiopathologie...10 Complication de la plaque...12 Le malade poly-athéromateux...12

Plus en détail

INDICATIONS CHIRURGICALES DANS LA MALADIE DIVERTICULAIRE

INDICATIONS CHIRURGICALES DANS LA MALADIE DIVERTICULAIRE INDICATIONS CHIRURGICALES DANS LA MALADIE DIVERTICULAIRE François BOUCULAT, Clermont-Ferrand Réunion d enseignement Inter Région Sud Ouest 19/10/06 Définitions Diverticule: hernie de la muqueuse et de

Plus en détail

25/04/2014 DELESTRE Anne-Sophie L3 Système cardiovasculaire Pr PIQUET 11 pages CR12 Artériopathie des troncs supra aortiques

25/04/2014 DELESTRE Anne-Sophie L3 Système cardiovasculaire Pr PIQUET 11 pages CR12 Artériopathie des troncs supra aortiques 25/04/2014 DELESTRE Anne-Sophie L3 Système cardiovasculaire Pr PIQUET 11 pages CR12 Artériopathie des troncs supra aortiques et des artères à destinée encéphalique Plan A. Introduction B. Connaître l'anatomie

Plus en détail

B06 - CAT devant une ischémie aiguë des membres inférieurs

B06 - CAT devant une ischémie aiguë des membres inférieurs B06-1 B06 - CAT devant une ischémie aiguë des membres inférieurs L ischémie aiguë est une interruption brutale du flux artériel au niveau d un membre entraînant une ischémie tissulaire. Elle constitue

Plus en détail

24/03/17. Les Artères de l Appareil Digestif. Anatomie fonctionnelle. Antonia Pérez-Martin Michel Dauzat. Organisation générale

24/03/17. Les Artères de l Appareil Digestif. Anatomie fonctionnelle. Antonia Pérez-Martin Michel Dauzat. Organisation générale Anatomie fonctionnelle Antonia Pérez-Martin Michel Dauzat Service d Exploration et Médecine Vasculaire Hôpital Carémeau - CHU de Nîmes Organisation générale 3 branches de l aorte abdominale : Tronc coeliaque,

Plus en détail

Professeur Jean-Guy PASSAGIA

Professeur Jean-Guy PASSAGIA Anatomie de l abdomen Chapitre 3 : Duodenum, intestin grêle et vaisseaux mésentériques Professeur Jean-Guy PASSAGIA Médecine P1 Multimédia - Année 2006/2007 Faculté de Médecine de Grenoble - Tous droits

Plus en détail

Item 105 : Surveillance des porteurs de valve et de prothèse vasculaire

Item 105 : Surveillance des porteurs de valve et de prothèse vasculaire Item 105 : Surveillance des porteurs de valve et de prothèse vasculaire Collège des Enseignants de Médecine vasculaire et Chirurgie vasculaire Date de création du document 2010-2011 Table des matières

Plus en détail

Le Malade Polyathéromateux M Baudouy Nice

Le Malade Polyathéromateux M Baudouy Nice Le Malade Polyathéromateux M Baudouy Nice I. Objectifs - Connaître les fréquences d'associations des différentes localisations de la maladie athéroscléreuse. - Connaître l'incidence des associations sur

Plus en détail

LES CANCERS COLIQUES EN OCCLUSION

LES CANCERS COLIQUES EN OCCLUSION XXVIIIemes Journées Nationales D Hépatolo-gastroentérologie Et d Endoscopie Digestive LES CANCERS COLIQUES EN OCCLUSION K. Boukrouh, N.Baazizi, A,Chenibet,H.Boumahdi,N.Sididriss. D.Ouaret, K.Hail, A.Tertag,L.

Plus en détail

¹ Service de Radiologie Urinaire et Vasculaire Pav P ² Service de Chirurgie Vasculaire Pav M Hôpital Edouard Herriot CHU de LYON - France

¹ Service de Radiologie Urinaire et Vasculaire Pav P ² Service de Chirurgie Vasculaire Pav M Hôpital Edouard Herriot CHU de LYON - France ASPECTS ARTERIOGRAPHIQUES DE L ENDOFIBROSE ARTERIELLE DU SPORTIF DE HAUT NIVEAU John PALMA ¹ Olivier ROUVIERE ¹ Patrick FEUGIER 2 Jean-Michel CHEVALIER 2 ¹ Service de Radiologie Urinaire et Vasculaire

Plus en détail

AOMI. AOMI: définition. Artériopathie oblitérante des 09/11/2010

AOMI. AOMI: définition. Artériopathie oblitérante des 09/11/2010 Artériopathie oblitérante des membres inférieurs () Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire, Hôpital St André, CHU Bordeaux Définition Epidémiologie, étiologie Symptomatologie Evolution, complications

Plus en détail

PRISE EN CHARGE D UNE DOULEUR ABDOMINALE AIGUE NON TRAUMATIQUE CHEZ L ADULTE ET L ADOLESCENT.

PRISE EN CHARGE D UNE DOULEUR ABDOMINALE AIGUE NON TRAUMATIQUE CHEZ L ADULTE ET L ADOLESCENT. PRISE EN CHARGE D UNE DOULEUR ABDOMINALE AIGUE NON TRAUMATIQUE CHEZ L ADULTE ET L ADOLESCENT. Régulation Phase pré-hospitalière. Accueil des Urgences. UHCD. I- REGULATION OBJECTIFS : Type d intervention

Plus en détail

Examen échographique-doppler des artères de l'appareil digestif

Examen échographique-doppler des artères de l'appareil digestif Examen échographique-doppler des artères de l'appareil digestif Nécessités techniques : L'examen des principales branches de l'aorte abdominale destinées à l'appareil digestif est réalisé au mieux avec

Plus en détail

ISCHEMIE AIGUE DE MEMBRES

ISCHEMIE AIGUE DE MEMBRES ISCHEMIE AIGUE DE MEMBRES ISCHEMIE AIGUE DE MEMBRES Objectifs l Reconnaître et traiter précocement l ischémie l Mécanisme et cause de l obstruction l Revascularisation et sauvegarde du membre l Prévention

Plus en détail

Chez l insuffisant rénal : l angioplastie est-elle plus à risques? Alain RAYNAUD

Chez l insuffisant rénal : l angioplastie est-elle plus à risques? Alain RAYNAUD Chez l insuffisant rénal : l angioplastie est-elle plus à risques? Alain RAYNAUD Clinique Alleray-Labrouste Hôpital Européen Georges Pompidou - Paris - Insuffisance rénale et facteurs de risques de l angioplastie

Plus en détail

INTERVENTION CHIRURGICALE CHEZ PATIENTS SOUS TRAITEMENTS ANTIPLAQUETTAIRES

INTERVENTION CHIRURGICALE CHEZ PATIENTS SOUS TRAITEMENTS ANTIPLAQUETTAIRES Page 1 de 5 INTERVENTION CHIRURGICALE CHEZ PATIENTS SOUS TRAITEMENTS ANTIPLAQUETTAIRES La réalisation d une intervention chirurgicale non cardiaque requiert souvent, chez les patients sous antiagrégant

Plus en détail

Stéphane Cattan Maladies de l Appareil Digestif

Stéphane Cattan Maladies de l Appareil Digestif Stéphane Cattan Maladies de l Appareil Digestif Introduction Les localisations digestives sont les plus fréquentes des tumeurs carcinoïdes Il s agit de tumeurs d évolution lente Elles sont souvent asymptomatiques

Plus en détail

Malformations de l estomac

Malformations de l estomac Malformations de l estomac Pr Thierry Merrot Enseignement DESC viscéral Paris 2013 Embryologie Vers 4 à 5 semaines Dilatation tubulaire Partie distale de l intestin primitif antérieur Microgastrie anténatale

Plus en détail

registre CARDIO-ARSIF

registre CARDIO-ARSIF registre CARDIO-ARSIF Coronarographies (coro) et angioplasties coronaires (ATL) réalisées en Île-de-France Résultats 2001-2013 Sophie Bataille, Aurélie Loyeau, Mireille Mapouata http://www.cardio-arsif.org/

Plus en détail

UE12 Cardiologie : Anatomie radiologique des artères de l'abdomen et du membre inférieur

UE12 Cardiologie : Anatomie radiologique des artères de l'abdomen et du membre inférieur UE12 Cardiologie : Anatomie radiologique des artères de l'abdomen et du membre inférieur 1) Aorte abdominale 1. Principales branches de l'aorte abdominale 2. Variantes anatomiques des artères rénales 3.

Plus en détail

Gestion du péri opératoire en onco gériatrie. Dr B. Paquette Chirurgie Viscérale, digestive et cancérologique, Unité de Transplantation hépatique

Gestion du péri opératoire en onco gériatrie. Dr B. Paquette Chirurgie Viscérale, digestive et cancérologique, Unité de Transplantation hépatique Gestion du péri opératoire en onco gériatrie Dr B. Paquette Chirurgie Viscérale, digestive et cancérologique, Unité de Transplantation hépatique Plan Série Rétrospective du service Techniques chirurgicales

Plus en détail

LA DISSECTION DE L AORTE Dr Dassier HEGP

LA DISSECTION DE L AORTE Dr Dassier HEGP LA DISSECTION DE L AORTE Dr Dassier HEGP Urgence médico-chirurgicale, la dissection de l aorte (DA) impose un diagnostic précoce afin de poser au mieux les indication thérapeutique. C est dire l importance

Plus en détail

Sténoses Sévères des Abords Brachio-Basiliques avant Superficialisation

Sténoses Sévères des Abords Brachio-Basiliques avant Superficialisation Sténoses Sévères des Abords Brachio-Basiliques avant Superficialisation Quelle Stratégie Adopter avant Superficialisation? Que Faire? Sévère : aspect morphologique ou conséquences hémodynamiques Ne Rien

Plus en détail

exploration thoracique lors de la mise en évidence de la dissection de l'aorte abdominale

exploration thoracique lors de la mise en évidence de la dissection de l'aorte abdominale Homme de 35 ans; Colectomie totale à l'âge de 8 ans pour hématome des parois intestinales.dissection coronarienne droite en mars 2014. Splénectomie pour rupture de l'artère splénique, transféré en urgence

Plus en détail

Occlusion sur carcinose péritonéale des cancers gynécologiques : Désescalade et poursuite des traitements spécifiques?

Occlusion sur carcinose péritonéale des cancers gynécologiques : Désescalade et poursuite des traitements spécifiques? Occlusion sur carcinose péritonéale des cancers gynécologiques : Désescalade et poursuite des traitements spécifiques? Dr Claudia Lefeuvre-Plesse 3/04/2015 Introduction Fréquence élevée : 1 patiente sur

Plus en détail

Item n 131 : Artériopathie oblitérante de lʼaorte et des MI. Anévrisme de lʼaorte abdominale

Item n 131 : Artériopathie oblitérante de lʼaorte et des MI. Anévrisme de lʼaorte abdominale Définition Item n 131 : Artériopathie oblitérante de lʼaorte et des MI Anévrisme de lʼaorte abdominale Anévrisme : dilatation localisée de lʼaorte > 3 cm, avec perte de parallélisme des parois, dʼaspect

Plus en détail

LES ANSES GRELES ET LE MESENTERE

LES ANSES GRELES ET LE MESENTERE LES ANSES GRELES ET LE MESENTERE LES ANSES GRELES ET LE MESENTERE L intestin grêle fait suite au D4 au niveau de l angle l duodéno no-jéjunal.. Contrairement au duodénum, l intestin grêle est mobile et

Plus en détail

Traitement endovasculaire des axes de jambe: techniques, indications et résultats

Traitement endovasculaire des axes de jambe: techniques, indications et résultats Traitement endovasculaire des axes de jambe: techniques, indications et résultats t Kheira Hireche, Ludovic Canaud, Charles Marty Ané, Pierre Alric Historique Charles T. Dotter Technique de recanalisation

Plus en détail

La revascularisation myocardique

La revascularisation myocardique La revascularisation myocardique La pathologie coronaire Artériosclérose : Terme désignant l épaississement de la paroi artérielle, causée par une accumulation locale de dépôts lipidiques, responsable

Plus en détail

Lésions occlusives athéromateuses des artères digestives

Lésions occlusives athéromateuses des artères digestives Lésions occlusives athéromateuses des artères digestives Dr. Patrick SOURY Mise à jour 2008 Dr. P. SOURY Mise à jour 2013 Pr. N. Chakfé I Problèmes posés 1) Quand doit-on évoquer une ischémie digestive

Plus en détail

Patiente de 74 ans ; artérite oblitérante des MI sévère ; syndrome douloureux aigu fébrile de l'hypochondre droit à début brutal

Patiente de 74 ans ; artérite oblitérante des MI sévère ; syndrome douloureux aigu fébrile de l'hypochondre droit à début brutal Patiente de 74 ans ; artérite oblitérante des MI sévère ; syndrome douloureux aigu fébrile de l'hypochondre droit à début brutal un premier scanner sans injection de produit de contraste en raison d'une

Plus en détail

La fistule gastro-bronchique: une complication redoutable des sleeve gastrectomies.

La fistule gastro-bronchique: une complication redoutable des sleeve gastrectomies. La fistule gastro-bronchique: une complication redoutable des sleeve gastrectomies. A.GUILLAUD, L.REBIBO,D. MOSZKOWICZ, M. NEDELCU, O.FACY, F.RECHE,C.ARVIEUX. DESC Poitiers juin 2013. 2-3% fistule après

Plus en détail

Traitement chirurgical dans l hypertension artérielle

Traitement chirurgical dans l hypertension artérielle Traitement chirurgical dans l hypertension artérielle pulmonaire Pr. Abid Abdelfatteh XXIème Journée Nationale de Médecine Interne 30 Octobre 2010- Monastir Introduction L HTAP est caractérisée par anormale

Plus en détail

Intérêt du scanner multidétecteurs dans l étude des anomalies coronaires A propos de 9 cas pédiatrique

Intérêt du scanner multidétecteurs dans l étude des anomalies coronaires A propos de 9 cas pédiatrique Intérêt du scanner multidétecteurs dans l étude des anomalies coronaires A propos de 9 cas pédiatrique i Hôpital la Rabta. TUNIS - TUNISIE Correspondance: Dr Habiba MIZOUNI habiba_mizouni@yahoo.fr INTRODUCTION

Plus en détail

ANEVRISME DE L AORTE ABDOMINALE

ANEVRISME DE L AORTE ABDOMINALE Madame, Monsieur, ANEVRISME DE L AORTE ABDOMINALE Les examens ont permis de mettre en évidence une dilatation importante de l aorte abdominale (anévrisme) qui nécessite une intervention chirurgicale. Afin

Plus en détail

Tronc Artériel Commun

Tronc Artériel Commun Tronc Artériel Commun Cardiopathie congénitale conotroncale. 1.4% des cardiopathie congénitales. (1/10000) CIV Diagnostic anténatal Souvent associé à un 22q11. Anomalies associées Définition EMBRYOLOGIE

Plus en détail

Ensemble Pour Les Vaisseaux

Ensemble Pour Les Vaisseaux Ensemble Pour Les Vaisseaux Contrôle des ATL et de chirurgie dans l AOMI Dr Degeilh Service de médecine et chirurgie vasculaire CHU PURPAN TOULOUSE Complications des angioplasties : Pendant la procédure

Plus en détail

Conflits Intérêt, Jacques Machecourt (3 dernières années)

Conflits Intérêt, Jacques Machecourt (3 dernières années) Conflits Intérêt, Jacques Machecourt (3 dernières années) Rémunération directe PEC frais déplacement Abbott Vascular X X Biotronik Boston Scientific Cordis X X Hexacath X X Medtronic Versements Association

Plus en détail

Anévrismes de l aorte abdominale

Anévrismes de l aorte abdominale Anévrismes de l aorte abdominale Epidémiologie Prévalence des AAA d une population de 65-80ans 4% 7% hommes 2% femmes Circonstances de découverte Découverte fortuite Échographie abdominale TDM abdominal

Plus en détail

Fiche médecin traitant Dépistage et prévention des anévrismes de l aorte abdominale

Fiche médecin traitant Dépistage et prévention des anévrismes de l aorte abdominale Recommandation en santé publique Fiche médecin traitant Dépistage et prévention des anévrismes de l aorte abdominale Novembre 2012 Préambule Objectifs de la fiche d information médecins Contexte Description

Plus en détail