Sondage sur les Produits et Services d Information OCHA Tchad. Rapport d analyse 1. Information Management Unit OCHA Tchad Mai 2012

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sondage sur les Produits et Services d Information OCHA Tchad. Rapport d analyse 1. Information Management Unit OCHA Tchad Mai 2012"

Transcription

1 Sondage sur les Produits et Services d Information OCHA Tchad Rapport d analyse 1 Information Management Unit - OCHA Tchad Mai 2012

2 Sommaire I- Déroulement de l enquête... 3 II- Techniques de l enquête et Outil de traitement... 3 Difficultés et contraintes rencontrées... 3 Outil de traitement... 3 III- Résultats du sondage... 4 IV- Profil des enquêtés... 4 Le type d organisation... 4 Ancienneté au Tchad... 5 Relation avec OCHA... 5 V- Utilité des produits OCHA et sources d information... 7 Utilité des produits... 7 Existence d autres sources d information... 9 Suggestions VI- Analyse des résultats et recommandations Information publique Gestion de l information VII- Conclusion ANNEXE

3 Introduction Le résultat du sondage d OCHA-Tchad sur le niveau de satisfaction que tirent ses partenaires de la consommation des produits et services d information, s est clôturé le 15 Mai Le but visé par cet exercice dont les conclusions se trouvent ci-dessous est d améliorer, voire adapter nos produits aux besoins des partenaires. L échantillon enquêté va nous permettre de tirer des enseignements au profit de la communauté humanitaire au Tchad sur la base de leurs recommandations. I- Déroulement de l enquête Initialement prévu du 27 Février au 16 Mars 2012, l enquête s est étendue jusqu au 15 Mai 2012 pour recueillir le maximum de réponses, face au faible taux de participation constate. Il s est agi d un sondage pouvant être renseigné en ligne ou en remplissant manuellement un formulaire transmis par aux partenaires SNU, ONG, etc. II- Techniques de l enquête et Outil de traitement Difficultés et contraintes rencontrées Contrairement aux acteurs de Ndjamena, pour qui il était plus facile d accéder aux messages par internet, le sondage au niveau terrain a montre beaucoup de limites. Pour des raisons techniques, certaines opinions n ont pu être recueillies comme souhaité. Ensuite, étant donné la surcharge des horaires de travail de la plupart des responsables d organisations humanitaires évoluant sur terrain, un questionnaire à répondre est perçu comme une tâche de plus et non prioritaire. D où la faiblesse du taux de participation même dans des zones à forte concentration d acteurs humanitaires tel que l Est du pays. Proposition : Il faudrait dans le futur penser à avoir au moins un point focal sur le terrain dans chaque région pour expliquer lors des différents fora humanitaires l importance et l intérêt que peuvent tirer les humanitaires de ce sondage. Le point focal aura également pour rôle de profiter de la proximité avec les partenaires pour faire le suivi et maximiser les résultats. Outil de traitement L'outil standard d OCHA utilisé pour la collecte et le traitement des données du sondage est le Surveymonkey. Au-delà de sa simplicité de gestion, cet outil offre la possibilité d extraire des outputs, de générer de façon dynamique des graphiques et des statistiques pour faciliter l analyse et la compréhension. En outre, il permet l exportation des données dans divers formats (Excel, Access, etc. ). 3

4 III- Résultats du sondage Le questionnaire a été conçu par catégorie de services qu OCHA-Tchad rend à la communauté humanitaire afin d identifier avec plus de précision la catégorie nécessitant une requalification pour une meilleure efficacité. Les réponses à ce sondage permettront d'améliorer ou de créer de nouveaux produits et contribuer ainsi à une réponse humanitaire adéquate au Tchad. Ainsi, les opinions des enquêtés, après l identification de ces derniers, sont analysées suivant le regroupement ci après : Information et Gestion d information. IV- Profil des enquêtés Les répondants au questionnaire peuvent être analysés suivant le type d organisation, leur ancienneté au Tchad et leur relation avec OCHA. Le type d organisation Question : «Type d'organisation?» Dans l ensemble, 59% des réponses sont des ONG. Le système des Nations Unis couvre le quart (25%) des partenaires enquêtés. Figure 1 : Répartition des répondants selon le type d'organisation 4

5 Ancienneté au Tchad Question : «Quand Etes vous arrive(e) au Tchad?» L ancienneté (en années) au Tchad a été déduite de cette question. Il en ressort que 42% des entités enquêtées ont une ancienneté de trois (03) ans ou moins au Tchad ; 75% ont une ancienneté de cinq (05) ans ou moins et 25% ont plus de cinq ans d ancienneté au Tchad. Relation avec OCHA Figure 2 : Ancienneté (en années) au Tchad des répondants Cette relation est mesurée par rapport à la connaissance d OCHA, d une part, et suivant les échanges d informations avec OCHA, d autre part. 5

6 Question : «Connaissez-vous le bureau OCHA Tchad?» Plus de la moitié (58%) des entités interrogées estiment connaitre «Très bien» le bureau d OCHA Tchad. De plus, le quart (25%) pense «Bien» connaitre ledit bureau. Figure 3 : Connaissance du bureau d OCHA par les répondants Question : «À Quelle fréquence Communiquez-vous avec le Bureau OCHA ( , Téléphone)? Demande ou partage d'informations?» La plupart des besoins d information se font «Si nécessaire». D autre part, 17% des requêtes ou partage d information se font quotidiennement et 25% mensuellement. Figure 4 : Fréquence d'échange d'information avec OCHA 6

7 V- Utilité des produits OCHA et sources d information Les informations mises à disposition par OCHA sont analysées par rapport au travail des partenaires interrogées, d une part, et par rapport aux actions humanitaires, d autre part. Utilité des produits Question : «Dans Quelle mesure ces produits vous sont utiles, tout particulièrement dans le cadre de votre travail?» Chacun des produits proposé est jugé «Utile» voire «Très Utile» par au moins 66% des organismes interrogées. Globalement, pour l ensemble des produits, ce taux atteint une moyenne de 80%. Les comptes rendus de réunion (100%), la liste des contacts, les calendriers de réunion générales ou sectorielles et les Cartes Administratives et Thématiques (92%) sont jugés utiles par la quasi-totalité des répondants. Dans une moindre mesure, les Bulletins trimestriels thématiques, les Communiques de presse, les Rapports de mission et la Diffusion d'informations sur le financement du CAP/FTS présentent des taux de 67%. Figure 5 : Utilité des produits dans le cadre du travail 7

8 Question : «Quels Produits et Services Souhaiteriez vous recevoir (ou continuer à recevoir) de l'unité de Gestion de l'information?» De façon assez cohérente, les produits que les partenaires souhaitent recevoir (ou continuer à recevoir) coïncident globalement avec ceux jugés les plus «Utiles». Figure 6 : Produits que les répondants souhaitent recevoir Question : Les informations produites par OCHA vous ont-elles aidé à mieux comprendre la situation humanitaire? A mieux planifier vos actions humanitaires? Globalement, 58% des partenaires estiment que les informations produites par OCHA les ont «beaucoup» aidés au niveau de leurs actions humanitaires. Les 42% restant sont plus réservés en déclarant que les informations les ont «un peu» aidés. Notons qu aucun partenaire n a déclaré que les informations ne l ont «pas du tout» aidé. 8

9 Figure 7 : Aide des informations produites par OCHA par rapport aux actions humanitaires Existence d autres sources d information Question : Les Informations contenues dans ces produits sont-elles disponibles ailleurs (autres sources d'information)? D après les partenaires enquêtés, les informations fournies par OCHA ne sont pas disponibles ailleurs. En effet, seuls 17% de ces informations peuvent être trouvées au niveau d autres sources d information. Il s agit principalement de celles rapportées par le canal d ONG (CCO) notamment par les rapports d évaluation. Figure 8 : Existence d'autres sources pour les informations fournies 9

10 Suggestions Des questions ouvertes permettent aux partenaires d apporter librement des critiques et suggestions. Questions : Pensez-vous que les produits/services mentionnés ci-dessus demandent à être améliorés? Si oui (préciser lesquels) Quels sont les Gaps constatés? Quels produits nouveaux souhaiteriez-vous recevoir? En ce qui concerne ce chapitre, il ressort que le mapping (service des cartes) constitue la demande la plus récurrente en termes d amélioration souhaitée. Comparativement aux autres produits OCHA, la cartographie est la plus demandée par l ensemble des partenaires humanitaires sous différents thématiques en fonction des secteurs d activité (sante, agriculture, nutrition, sécurité alimentaire, wash ). Dans les recommandations relatives a la cartographie, la mise a jour régulière a été fortement demandée par les humanitaires. Par ailleurs, d autres suggestions ont été exprimées sur les produits suivants : - Renforcement de l analyse dans les bulletins d information humanitaires et thématiques - Disponibilité et partage des statistiques sur les réfugiés - Mise à jour régulière de la matrice des interventions sous la forme «Qui fait Quoi Ou?» - Intégration souhaitée pour une meilleure implication des ONG Tchadiennes dans les mécanismes de coordination par OCHA. Succès VI- Analyse des résultats et recommandations Information publique Une bonne partie de la communauté humanitaire reçoit régulièrement les produits de l information publique et juge positivement la promptitude et la pertinence de l information qui leur est fournie par OCHA Tchad. Ce fait justifie la forte appréciation de la pertinence du contenu desdits produits (Bulletin Humanitaire 92%, Compte rendu réunions 92%, Rapports clusters 83%, Bulletin Trimestriels 83%, Tchad revu de presse 75%, Rapports de mission 75%) Propositions Ajouter de nouveaux produits si nécessaire aux produits d information déjà existant qu OCHA-Tchad publie actuellement et en assurer une plus large diffusion. Mettre régulièrement à jour les listes de distribution afin d atteindre plus d acteurs humanitaires et surtout les médias pour une diffusion plus large. Continuer d utiliser les techniques de partage de l information par les hard copy au cours des fora, réunions pour maximiser le nombre de bénéficiaire des produits disponibles. 10

11 Prêter une attention particulière à la production audiovisuelle en réalisant des documentaires ou films. Pour plus de visibilité dans les produits, faire les illustrations à travers des photos, images et graphiques. Mettre en exergue les bonnes pratiques des interventions humanitaires dans les produits. Gestion de l information Contraintes Bien que les services d information soient positivement jugés (Cartes administrative/thématiques (83%) ; site web 58%), il reste encore le problème de l ignorance desdits services plus précisément le site web. Faible taux de fréquentation du site web comme moyen de contact avec OCHA-Tchad et source par excellence d information humanitaire. La grande importance accordée aux différents services d information offerts par OCHA- Tchad exige leur mise à jour régulière. Cartographie : difficultés rencontrées dans la production de cartographie détaillée (niveau village) du a l absence de géo-référencement de certaines localités dans le pays. VII- Conclusion Actions à prendre pour améliorer la qualité des produits et services Au terme des résultats du sondage effectué au sein des humanitaires, les actions à prendre pour améliorer les produits sont les suivantes : Systématiser la mise à jour des documents publiés, des bases des données (3Ws, GIS, etc.), etc. afin de garantir la fiabilité des services rendus et de fidéliser les utilisateurs. Améliorer la production des cartes Qui fait Quoi Où en indiquant le secteur d intervention des acteurs et/ou en incorporant leurs réalisations Améliorer la productivité des cartes en rendant la production régulière, prédictible et diversifiée Mettre en ligne un répertoire/catalogue des cartes produites pour améliorer le suivi de la production des cartes et leur disponibilité pour la communauté humanitaire locale et extérieure. 11

12 Vulgariser le site web par la production des matériels promotionnels et sa présentation comme site de toute la communauté humanitaire et non celui de OCHA-Tchad afin d en faire le centre d interaction pour tous les acteurs humanitaires travaillant au Tchad. Promouvoir le site web de la communauté humanitaire comme source par excellence de collecte de l information en le mettant à jour régulièrement et en y publiant d autres informations pouvant attirer une audience beaucoup plus large (offres d emploi des ONGs, agences et autres, etc.) Impliquer davantage dans le processus de mise à jour du contenu du site web : les structures de Coordination des différents partenaires clés notamment les Clusters dépositaires de certaines informations et données sectorielles Multiplier des rencontres directes avec la communauté humanitaire pour les informer des services à leur portée et de les encourager à une très large dissémination de l information sans trop de contraintes. ANNEXE (Questionnaire) 12

RAPPORT ATELIER DE FORMATION DU SOUS CLUSTER SECURITE ALIMENTAIRE GORE

RAPPORT ATELIER DE FORMATION DU SOUS CLUSTER SECURITE ALIMENTAIRE GORE RAPPORT ATELIER DE FORMATION DU SOUS CLUSTER SECURITE ALIMENTAIRE GORE Photo : une vue des participants à la formation Juillet 2015 Nodjimadji Ngardinga, Consultant National Elie Djimbarnodji, Information

Plus en détail

AGENCE NATIONALE POUR LA PROMOTION DE L EMPLOI CONTRIBUTION DE L ANPE A L ATELIER DE CONSULTATION TRIPARTITE SUR LA MESURE DU TRAVAIL DECENT AU NIGER

AGENCE NATIONALE POUR LA PROMOTION DE L EMPLOI CONTRIBUTION DE L ANPE A L ATELIER DE CONSULTATION TRIPARTITE SUR LA MESURE DU TRAVAIL DECENT AU NIGER AGENCE NATIONALE POUR LA PROMOTION DE L EMPLOI CONTRIBUTION DE L ANPE A L ATELIER DE CONSULTATION TRIPARTITE SUR LA MESURE DU TRAVAIL DECENT AU NIGER 09-11 AOUT 2011 27/10/2011 1 27/10/2011 2 Introduction

Plus en détail

Programme Concerté Pluri-acteurs. Algérie

Programme Concerté Pluri-acteurs. Algérie Programme Concerté Pluri-acteurs Algérie PHASE 2010-2012 PROPOSITION DE TERMES DE REFERENCE POUR LA REALISATION D UN PRODUIT AUDIO-VISUEL SUR JEUNESSE ET ENGAGEMENT CITOYEN I Rappel Le programme Joussour

Plus en détail

Section 9. Établissement de rapports et communication des résultats

Section 9. Établissement de rapports et communication des résultats Section 9 Établissement de rapports et communication des résultats 135 Établissement de rapports et communication des résultats Distribuer rapidement les résultats aux parties prenantes. Choisir le moyen

Plus en détail

Cahier des charges de l appel à contributions. L évolution de la politique Déchets de la Cub

Cahier des charges de l appel à contributions. L évolution de la politique Déchets de la Cub Politique Déchets de la CUB Cahier des charges de l appel à contributions - Vous êtes une association, un collectif ou un organisme partenaire des politiques communautaires; - Vous êtes intéressé par la

Plus en détail

Les médias sociaux. Source : http://www.clickz.com/

Les médias sociaux. Source : http://www.clickz.com/ Offre de service! Les médias sociaux Facebook attire plus de clics que Google. Facebook a attiré plus de 200 millions de nouveaux usagers l an passé. 80% des compagnies utilisent Facebook. Source : http://www.clickz.com/

Plus en détail

Stratégie de communication CountrySTAT. Formation régionale avancée 3-7 décembre 2012 Douala, Cameroun

Stratégie de communication CountrySTAT. Formation régionale avancée 3-7 décembre 2012 Douala, Cameroun Stratégie de communication CountrySTAT Formation régionale avancée 3-7 décembre 2012 Douala, Cameroun Sommaire Stratégie de Communication de CountrySTAT: Analyse de la situation Objectifs Messages Public

Plus en détail

COMPTE RENDU DU QUESTIONNAIRE DE SATISFACTION

COMPTE RENDU DU QUESTIONNAIRE DE SATISFACTION CIG Service Prestataire COMPTE RENDU DU QUESTIONNAIRE DE SATISFACTION Enquête effectuée du 1 er janvier au 31 août 2013 Madame Bara Responsable du Service Prestataire Janvier 2014 Version du 05/03/2014

Plus en détail

Démarche qualité QUALIPREF 2.0. Enquête de satisfaction auprès des usagers du SII

Démarche qualité QUALIPREF 2.0. Enquête de satisfaction auprès des usagers du SII Démarche qualité QUALIPREF 2.0 Enquête de satisfaction auprès des usagers du SII Octobre 2015 1. Présentation de l étude 1.1 Le contexte général La qualité des services rendus aux usagers est une priorité

Plus en détail

Etude relative aux rapports des présidents sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques pour l exercice 2011

Etude relative aux rapports des présidents sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques pour l exercice 2011 Etude relative aux rapports des présidents sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques pour l exercice 2011 SOMMAIRE Synthèse et Conclusion... 1 Introduction... 4 1. La description

Plus en détail

Étude de référence sur la satisfaction de la clientèle : consommateurs à domicile

Étude de référence sur la satisfaction de la clientèle : consommateurs à domicile Résumé du rapport Étude de référence sur la satisfaction de la clientèle : consommateurs à domicile Numéro de contrat : 90030-121581/001/CY Contrat attribué le : 2013-01-18 Préparé pour : Office national

Plus en détail

Soutien à la planification d un projet avec les pairs. Eigerplatz 5, CP 460 CH-3000 Berne 14 +41(0)31 3760401 office@infodrog.ch www.infodrog.

Soutien à la planification d un projet avec les pairs. Eigerplatz 5, CP 460 CH-3000 Berne 14 +41(0)31 3760401 office@infodrog.ch www.infodrog. Soutien à la planification d un projet avec les pairs Eigerplatz 5, CP 460 CH-3000 Berne 14 +41(0)31 3760401 office@infodrog.ch www.infodrog.ch Nom du projet 1. La mise en place du projet gestion du projet

Plus en détail

Synthèse des résultats de l enquête Mindjet La collaboration au sein de l entreprise: moteur ou frein pour la productivité?

Synthèse des résultats de l enquête Mindjet La collaboration au sein de l entreprise: moteur ou frein pour la productivité? 1 Synthèse des résultats de l enquête Mindjet La collaboration au sein de l entreprise: moteur ou frein pour la productivité? Février 2013 2 INTRODUCTION: Perception et tendances du travail collaboratif

Plus en détail

Document de fond Pratiques exemplaires en matière de sondage sur la réglementation

Document de fond Pratiques exemplaires en matière de sondage sur la réglementation Document de fond Pratiques exemplaires en matière de sondage sur la réglementation Groupe de travail sur les normes en matière de sondage Avril 2011 Les opinions exprimées dans le présent document ne doivent

Plus en détail

Les fonctions du marketing R A LLER PL US L OI

Les fonctions du marketing R A LLER PL US L OI 2 du marketing Comment intégrer les missions marketing dans les profils de poste transport logistique? Le marketing d études Le marketing stratégique Le marketing produit Le marketing opérationnel et la

Plus en détail

Résultats de l enquête de satisfaction de la revue de presse

Résultats de l enquête de satisfaction de la revue de presse Résultats de l enquête de satisfaction de la revue de presse Réalisée quotidiennement par la CCI de Quimper Cornouaille, la revue de presse a pour objectif de présenter l essentiel de l actualité économique

Plus en détail

Faites de vos études-sondages un outil de conquête à la fidélisation de vos clients. Proposition de réalisation d étude-sondage

Faites de vos études-sondages un outil de conquête à la fidélisation de vos clients. Proposition de réalisation d étude-sondage Faites de vos études-sondages un outil de conquête à la fidélisation de vos clients. Proposition de réalisation d étude-sondage «Si les annonceurs deviennent des médias et les médias des agences, que deviennent

Plus en détail

Avec TesterTout.com, découvrez vos envies

Avec TesterTout.com, découvrez vos envies Dossier de presse Avril 2010 Avec TesterTout.com, découvrez vos envies Lancement de TesterTout.com Agence Marketing Editrice du 1 er programme gratuit d envoi de cadeaux pour tous Contact Aurélien Deschodt

Plus en détail

Quelques conseils pour le choix des indicateurs

Quelques conseils pour le choix des indicateurs IDENTIFIER LES INDICATEURS ET LES CIBLES Pourquoi se doter d indicateurs de suivi Étant donné l aspect dynamique du contexte dans lequel s inscrit votre projet, il est important de mesurer de façon continue

Plus en détail

Bulletin de pratique professionnelle n o 3

Bulletin de pratique professionnelle n o 3 Bulletin de pratique professionnelle n o 3 INDICATIONS SUR LES DIVERS TYPES DE RAPPORT D ÉVALUATION 1. Les Normes d exercice 110 et 120 s appliquent à tout rapport d évaluation par lequel est transmise

Plus en détail

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 Division du rendement et de l information institutionnels Direction générale de la gestion intégrée Présenté au : Comité d évaluation de Bibliothèque

Plus en détail

FICHE RESSOURCE N 3 GUIDE D ENTRETIEN

FICHE RESSOURCE N 3 GUIDE D ENTRETIEN Cette fiche vous propose une base de guide d entretien illustrée par des exemples pour comprendre le travail de salariés afin d effectuer l étape 2a : repérer des situations-problème. Avant d utiliser

Plus en détail

Bilan d activités 2009-10 Enquête de satisfaction RemplaChamp

Bilan d activités 2009-10 Enquête de satisfaction RemplaChamp D après une initiative de Champ AGJIR Bilan d activités 2009-10 Enquête de satisfaction RemplaChamp www.remplachamp.fr Contacts : Sylvain DURIEZ, Président de Champ AGJIR, president@champagjir.fr Jacques

Plus en détail

2 Quels usages peut-on faire du focus group? Encadré 1 L utilisation du focus group en évaluation. Explicitation Restitution. Usages du focus group

2 Quels usages peut-on faire du focus group? Encadré 1 L utilisation du focus group en évaluation. Explicitation Restitution. Usages du focus group LE FOCUS GROUP 1 Pourquoi utiliser cet outil en évaluation? Un focus group est un type d entretien de groupe composé de personnes concernées par une politique de développement ou une intervention. Il est

Plus en détail

Outil 5 : Exemple de guide d évaluation des auditeurs internes

Outil 5 : Exemple de guide d évaluation des auditeurs internes Audit Committee Institute Outil 5 : Exemple de guide d évaluation des auditeurs internes Le comité d audit joue un rôle de plus en plus important dans l orientation et l exécution des travaux de l audit

Plus en détail

Résultats enquête Représentants de Parents Sept. 2011

Résultats enquête Représentants de Parents Sept. 2011 1. Généralités Dans le cadre du PRS, l (ADQS) a organisé, en mars 2011, une tournée nationale auprès des représentants de parents d élèves (RPE) afin de les éclairer sur leur rôle et leur implication dans

Plus en détail

Modèle ou Exemple. Facilité Alimentaire de l Union Européenne au Benin (2010 2011) Plan de Visibilité et Stratégie de Communication

Modèle ou Exemple. Facilité Alimentaire de l Union Européenne au Benin (2010 2011) Plan de Visibilité et Stratégie de Communication MISSION AU MALI ANNEXE 8 Modèle ou Exemple Facilité Alimentaire de l Union Européenne au Benin (2010 2011) Plan de Visibilité et Stratégie de Communication A. Contexte La volatilité des prix couplée à

Plus en détail

ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES

ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES La clé qui ouvre de nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION ENQUÊTE 2014 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES ENQUÊTE 2014 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES

Plus en détail

Sondage sur le site Web du BSIF de 2014

Sondage sur le site Web du BSIF de 2014 1 Sondage sur le site Web du BSIF de 2014 Sommaire Le 31 mars 2014 Préparé pour le Bureau du surintendant des institutions financières information@osfi-bsif.gc.ca This summary is also available in English.

Plus en détail

Service des arts visuels Consultations sur le soutien aux organismes artistiques

Service des arts visuels Consultations sur le soutien aux organismes artistiques Service des arts visuels Consultations sur le soutien aux organismes artistiques En 2013, le Conseil des arts du Canada a publié le Document d'information : Révision des programmes de subventions de fonctionnement

Plus en détail

NUTRITION EN MEDECINE GENERALE : QUELLES REALITES? Résultats de l enquête SFMG réalisée en mars 2006

NUTRITION EN MEDECINE GENERALE : QUELLES REALITES? Résultats de l enquête SFMG réalisée en mars 2006 NUTRITION EN MEDECINE GENERALE : QUELLES REALITES? Résultats de l enquête SFMG réalisée en mars 2006 Une enquête réalisée sur la nutrition en médecine générale * pour l montre que la nutrition est un sujet

Plus en détail

// Enquête de satisfaction. Résultats 2014-2015

// Enquête de satisfaction. Résultats 2014-2015 // Enquête de satisfaction Résultats 2014-2015 Des résultats encourageants Nos clients ont eu l amabilité de bien vouloir répondre à notre enquête de satisfaction annuelle et nous les en remercions chaleureusement.

Plus en détail

Enquête de satisfaction FCI Immobilier - Juillet 2014

Enquête de satisfaction FCI Immobilier - Juillet 2014 Enquête de satisfaction FCI Immobilier - Juillet 2014 Périmètre de l enquête Questionnaire en ligne : envoi automatique des réponses dans un tableur Réalisé par FCI Immobilier Envoyé à un échantillon représentatif

Plus en détail

Compte Rendu de la réunion du 28 février 2013, bureau d Africare, Korofina nord Assistance Alimentaire & Agriculture et Autres Moyen de Subsistances

Compte Rendu de la réunion du 28 février 2013, bureau d Africare, Korofina nord Assistance Alimentaire & Agriculture et Autres Moyen de Subsistances GROUPE HUMANITAIRE SECURITE ALIMENTAIRE Compte Rendu de la réunion du 28 février 2013, bureau d Africare, Korofina nord Assistance Alimentaire & Agriculture et Autres Moyen de Subsistances Participants:

Plus en détail

LIVRE BLANC COMMUNICATIONS MARKETING ET CRM

LIVRE BLANC COMMUNICATIONS MARKETING ET CRM LIVRE BLANC COMMUNICATIONS MARKETING ET CRM LIVRE BLANC COMMUNICATIONS MARKETING ET CRM 2 À PROPOS De nos jours, il est essentiel pour les entreprises de définir une stratégie marketing précise et efficace.

Plus en détail

PASOC. Formulaire d identification des besoins en renforcement des capacités

PASOC. Formulaire d identification des besoins en renforcement des capacités PASOC Formulaire d identification des besoins en renforcement des capacités L offre de renforcement des capacités du PASOC consiste d une part à mettre à la disposition des organisations qui en expriment

Plus en détail

Promotion d une saine alimentation et de l activité physique : analyse des besoins de formation du réseau de santé publique

Promotion d une saine alimentation et de l activité physique : analyse des besoins de formation du réseau de santé publique Promotion d une saine alimentation et de l activité physique : analyse des besoins de formation du réseau de santé publique Karyne Daigle, stagiaire Maîtrise en santé communautaire MISE EN CONTEXTE Le

Plus en détail

Lignes Directrices. Date limite de dépôt de candidature: 20 octobre 2012-12:00 (GMT +1)

Lignes Directrices. Date limite de dépôt de candidature: 20 octobre 2012-12:00 (GMT +1) Formation et mise en réseau en marketing, distribution, financement et media numériques pour producteurs méditerranéens de documentaires et de longmétrages Lignes Directrices Date limite de dépôt de candidature:

Plus en détail

Présentation du site web du Ministère de la Santé : www.beninsante.bj

Présentation du site web du Ministère de la Santé : www.beninsante.bj Présentation du site web du Ministère de la Santé : www.beninsante.bj Eunice PEDRO FANOU Chef Service Informatique Juillet 2012 1 Plan Contexte Quels types d informations Où en sommes nous? Difficultés

Plus en détail

Dispositif de mesure de la qualité de service de la Lettre prioritaire et de la Lettre verte

Dispositif de mesure de la qualité de service de la Lettre prioritaire et de la Lettre verte Décembre 2014 Dispositif de mesure de la qualité de service de la Lettre prioritaire et de la Lettre verte Travaux d amélioration de la mesure mis en œuvre suite à l audit mené en 2013 par le cabinet Ernst

Plus en détail

RAPPORT D ÉTUDE MAISON BEYLIER VARCES. L étude de marché. Résultats d Etude Maison Beylier - Varces. Testez la fiabilité de votre projet.

RAPPORT D ÉTUDE MAISON BEYLIER VARCES. L étude de marché. Résultats d Etude Maison Beylier - Varces. Testez la fiabilité de votre projet. RAPPORT D ÉTUDE MAISON BEYLIER VARCES L étude de marché Testez la fiabilité de votre projet 1 Sommaire Introduction... 3 Question 1/9... 4 Depuis combien de temps résidez-vous à Varces?... 4 Question 2/9...

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

PROGRAMME DU CIO DE SUIVI DE CARRIÈRE DES ATHLÈTES Veuillez remplir le questionnaire ci-après et le renvoyer à ioc.acp@olympic.org

PROGRAMME DU CIO DE SUIVI DE CARRIÈRE DES ATHLÈTES Veuillez remplir le questionnaire ci-après et le renvoyer à ioc.acp@olympic.org Veuillez remplir le questionnaire ci-après et le renvoyer à ioc.acp@olympic.org Veuillez répondre aux questions de manière spontanée. Vos réponses nous permettront d établir les meilleures pratiques pour

Plus en détail

Quels outils pour un parrainage efficace? Quel est mon rôle dans le parrainage? Quels sont les projets parrainés?

Quels outils pour un parrainage efficace? Quel est mon rôle dans le parrainage? Quels sont les projets parrainés? by Quels outils pour un parrainage efficace? Quel est mon rôle dans le parrainage? Quels sont les projets parrainés? «Accompagner quelqu un, c est se placer ni devant, ni derrière, ni à la place. C est

Plus en détail

Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir. Contribution des parents pour la mise en œuvre de la démarche relative au

Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir. Contribution des parents pour la mise en œuvre de la démarche relative au Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir Contribution des parents pour la mise en œuvre de la démarche relative au PLAN D INTERVENTION Service des ressources éducatives Version finale

Plus en détail

8) Certification ISO 14 001 : une démarche utile et efficace

8) Certification ISO 14 001 : une démarche utile et efficace Aller plus loin 8) Certification ISO 14 001 : une démarche utile et efficace 8) Certification ISO 14 001 8 La norme ISO 14001 et la certification Cette norme internationale vise à établir dans l organisme

Plus en détail

PROJET DE MANAGEMENT DE CONNAISSANCES

PROJET DE MANAGEMENT DE CONNAISSANCES Centre de Recherche-action pour l Environnement et le Développement Intégré CREDI PROJET DE MANAGEMENT DE CONNAISSANCES BP : 80450 Lomé TOGO Tél. /Fax (228) 22.25.37.60 Email : credi@laposte.tg Site web:

Plus en détail

La place en crèche d entreprise :

La place en crèche d entreprise : La place en crèche d entreprise : Comment facilite-t-elle la conciliation vie familiale et vie professionnelle des salariés-parents? Direction Marketing Communication Etudes www.babilou.com Note méthodologique

Plus en détail

TECHNIQUES D ENQUETE

TECHNIQUES D ENQUETE TECHNIQUES D ENQUETE Le Système d Information Marketing L étude de marché Les différentes sources d informations Méthodologie d enquête BENSGHIR AFAF ESTO 1 Plan d'apprentissage du cours " Méthodologie

Plus en détail

Plateforme eforap Guide utilisateur établissement

Plateforme eforap Guide utilisateur établissement Plateforme eforap Guide utilisateur établissement version novembre 2014 Marion Kret, Ahmed Djihoud et Victoria Buffet Ce guide utilisateur est destiné à vous orienter à travers les différents niveaux d

Plus en détail

La communication interne gagne en importance dans les entreprises belges

La communication interne gagne en importance dans les entreprises belges La communication interne gagne en importance dans les entreprises belges Corporate Creative Strategies (www.ccstrategies.be), une agence belge de communication spécialisée en communication corporate, a

Plus en détail

Analyse des évaluations des enseignements de la Formation des enseignants du secondaire (FORENSEC)

Analyse des évaluations des enseignements de la Formation des enseignants du secondaire (FORENSEC) Comité de direction Analyse des évaluations des enseignements de la Formation des enseignants du secondaire (FORENSEC) Procédure d évaluation A l Université de Genève, l évaluation des enseignements est

Plus en détail

Plan de travail d Inter-Cluster Coordination groupe 2015 - République Centrafricaine

Plan de travail d Inter-Cluster Coordination groupe 2015 - République Centrafricaine 1. Soutenir l pour définir les directions stratégiques de la réponse humanitaire et sa planification 1.1 Analyse et planification stratégique Actions Sous-Actions Qui Quand (en continu si pas précisé)

Plus en détail

Campagne d information sur les viandes de bœuf, veau et porc frais Contrôles campagne. Novembre 2010 Juin 2011

Campagne d information sur les viandes de bœuf, veau et porc frais Contrôles campagne. Novembre 2010 Juin 2011 Campagne d information sur les viandes de bœuf, veau et porc frais Contrôles campagne Novembre 2010 Juin 2011 10/10/2011 Rappel : Le dispositif de contrôle mis en place Le dispositif de contrôle, remporté

Plus en détail

COMU 2252 - Séminaire de relations publiques et de communication d entreprise

COMU 2252 - Séminaire de relations publiques et de communication d entreprise Département de communication COMU 2252 - Séminaire de relations publiques et de communication d entreprise Proposition d action de communication Garcia Hernandez Alberto Keen Juliette Moerman Aurore Motin

Plus en détail

BILAN ANNUEL de l année 2014 (séance du 19/06/2015) Présentation des dispositions déclinées par le nouveau référentiel Qualipref 2.

BILAN ANNUEL de l année 2014 (séance du 19/06/2015) Présentation des dispositions déclinées par le nouveau référentiel Qualipref 2. BILAN ANNUEL de l année 2014 (séance du 19/06/2015) Ordre du jour : A. B. C. Présentation des dispositions déclinées par le nouveau référentiel Qualipref 2.0 Examen des données portant sur la qualité de

Plus en détail

Rapport d'étonnement

Rapport d'étonnement Nom de l entreprise Rapport d'étonnement Nom de l élève Période de stage Proposition finale En 2 pages maximum, le rapport d étonnement doit refléter vos premières impressions. Il doit être impérativement

Plus en détail

Centre Régional de Formation en Suivi et Evaluation des Résultats, 2010

Centre Régional de Formation en Suivi et Evaluation des Résultats, 2010 Centre Régional de Formation en Suivi et Evaluation des Résultats, 2010 Dr. El Hadji Guèye / Arianne Wessal Journées béninoises de l évaluation 2-4 Juillet 2012 Cotonou, Bénin Plan 1. Introduction de CLEAR

Plus en détail

ENQUETE CLIENTS RIVALIS

ENQUETE CLIENTS RIVALIS ENQUETE CLIENTS RIVALIS (octobre-décembre 2013) Introduction Rivalis effectue fréquemment des enquêtes auprès de ses clients utilisateurs de la méthode (la précédente a été réalisée en 2008). Cette année,

Plus en détail

Étalonnage Consolidation au Québec

Étalonnage Consolidation au Québec Étalonnage Consolidation au Québec Fiche de présentation Sommaire 1. Pourquoi participer à cet étalonnage?... 1 2. Composition détaillée du questionnaire... 2 3. Extraits de la synthèse livrée... 3 4.

Plus en détail

Vérification du Cadre de contrôle de la gestion financière Recettes

Vérification du Cadre de contrôle de la gestion financière Recettes C O N S E I L N A T I O N A L D E R E C H E R C H E S C A N A D A Vérification du Cadre de contrôle de la gestion financière Recettes V é r i f i c a t i o n i n t e r n e, C N R C N O V E M B R E 2011

Plus en détail

6 Règles d Or POUR REUSSIR VOTRE JEU MARKETING!

6 Règles d Or POUR REUSSIR VOTRE JEU MARKETING! 6 Règles d Or POUR REUSSIR VOTRE JEU MARKETING! 6 Règles d Or POUR REUSSIR VOTRE JEU MARKETING! Support réalisé en 2015 par Actiplay (Groupe ConcoursMania) 1 cours Xavier Arnozan 33000 Bordeaux l +33 (0)5

Plus en détail

Enquête nationale sur le développement commercial des PME. Etude réalisée du 15 juin au 15 août 2009 sur un panel de 240 PME de moins de 250 salariés

Enquête nationale sur le développement commercial des PME. Etude réalisée du 15 juin au 15 août 2009 sur un panel de 240 PME de moins de 250 salariés Enquête nationale sur le développement commercial des PME Etude réalisée du 15 juin au 15 août 2009 sur un panel de 240 PME de moins de 250 salariés 1 Sommaire INTRODUCTION... 4 1. SYNTHESE DE L ENQUÊTE...

Plus en détail

Les usages et besoins TIC des entreprises d Indre et Loire en 2012

Les usages et besoins TIC des entreprises d Indre et Loire en 2012 Les usages et besoins TIC des entreprises d Indre et Loire en 2012 Laure BERTHELEMY Mars 2013 L enquête : Le développement de l usage des Technologies de l Information et de la Communication (TIC) au sein

Plus en détail

EHPAD La Vasselière Enquêtes de satisfaction résidents 2015 / familles 2015

EHPAD La Vasselière Enquêtes de satisfaction résidents 2015 / familles 2015 1 Introduction Au début de l année 2015, l EHPAD La Vasselière a réalisé une enquête de satisfaction auprès des résidents et des familles. Celle-ci s est articulée autour de 6 thèmes : Situation personnelle

Plus en détail

Termes de référence. «Stratégie de mobilisation sociale autour de l Ecole Marocaine» ****

Termes de référence. «Stratégie de mobilisation sociale autour de l Ecole Marocaine» **** Termes de référence «Stratégie de mobilisation sociale autour de l Ecole Marocaine» Contexte général **** La mobilisation nationale autour des réformes entamées depuis 2000 dans le secteur de l éducation,

Plus en détail

Affaire suivie par Stéphanie LELEU Stagiaire IRA de Bastia. ENQUETE DE SATISFACTION DES USAGERS DES SERVICES DE LA PREFECTURE DE l HERAULT

Affaire suivie par Stéphanie LELEU Stagiaire IRA de Bastia. ENQUETE DE SATISFACTION DES USAGERS DES SERVICES DE LA PREFECTURE DE l HERAULT Affaire suivie par Stéphanie LELEU Stagiaire IRA de Bastia ENQUETE DE SATISFACTION DES USAGERS DES SERVICES DE LA PREFECTURE DE l HERAULT Du 19 au 3 novembre 212 La Préfecture de l Hérault est engagée

Plus en détail

Enquête de satisfaction clients 2012. Rapport Associé

Enquête de satisfaction clients 2012. Rapport Associé Enquête de satisfaction clients 2012 Rapport Associé Mars 2012 Objectifs Améliorer la qualité de services Faire le point et mesurer les évolutions Animer la prise en compte de la satisfaction des clients

Plus en détail

Extrait de : Aide pour le commerce 2009 : Panorama Entretenir l'élan. Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/9789264069107-fr

Extrait de : Aide pour le commerce 2009 : Panorama Entretenir l'élan. Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/9789264069107-fr Extrait de : Aide pour le commerce 2009 : Panorama Entretenir l'élan Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/9789264069107-fr Introduction Merci de citer ce chapitre comme suit : OCDE/OMC

Plus en détail

Associations : construisez aujourd hui votre formation de demain

Associations : construisez aujourd hui votre formation de demain ORLY CHAMPIGNY-SUR-MARNE NOGENT-SUR-MARNE VILLECRESNES VILLEJUIF Associations : construisez aujourd hui votre formation de demain Synthèse des résultats du questionnaire BONNEUIL-SUR-MARNE SUCY-EN-BRIE

Plus en détail

equalogic Qualité contact@equalogic.fr - www.equalogic.fr

equalogic Qualité contact@equalogic.fr - www.equalogic.fr equalogic Qualité contact@equalogic.fr - www.equalogic.fr Présentation générale equalogic Qualité est un logiciel de gestion de la qualité. Il s adresse à toute entreprise, certifiée ou non, soucieuse

Plus en détail

Evalence. Solution de sondage par SMS. www.evalence.fr

Evalence. Solution de sondage par SMS. www.evalence.fr Evalence Solution de sondage par SMS La solution Evalence offre un nouveau moyen d effectuer rapidement des sondages instantanés et personnalisables pour permettre à tout orateur d interagir avec son public,

Plus en détail

TEST DE CONCEPT D EPARGNE DE PROXIMITE

TEST DE CONCEPT D EPARGNE DE PROXIMITE TEST DE CONCEPT D EPARGNE DE PROXIMITE Juin 2011 15, Place de la République, 75003 Paris Tél. : 01 78 94 90 00 http://www.opinion-way.com Méthodologie Méthodologie : Étude quantitative réalisée, auprès

Plus en détail

MISE EN PLACE DE LA SUPERVISION BASEE SUR LES RISQUES

MISE EN PLACE DE LA SUPERVISION BASEE SUR LES RISQUES 1 BANQUE DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI SERVICE SBS MISE EN PLACE DE LA SUPERVISION BASEE SUR LES RISQUES I. INTRODUCTION La supervision bancaire évolue de façon dynamique. La récente crise financière internationale

Plus en détail

BAROMÈTRE DE LA PROTECTION SOCIALE DES AGENTS TERRITORIAUX

BAROMÈTRE DE LA PROTECTION SOCIALE DES AGENTS TERRITORIAUX BAROMÈTRE DE LA PROTECTION SOCIALE DES AGENTS TERRITORIAUX Avril 2009 SOMMAIRE 1. La méthodologie 3 A. L évolution du système de protection sociale 5 B. Les pratiques en matière de protection sociale 9

Plus en détail

Enquête de l Institut CSA pour le S10 auprès des courtiers de proximité sur le rôle et la valeur ajoutée des courtiers grossistes souscripteurs

Enquête de l Institut CSA pour le S10 auprès des courtiers de proximité sur le rôle et la valeur ajoutée des courtiers grossistes souscripteurs Enquête de l Institut CSA pour le S10 auprès des courtiers de proximité sur le rôle et la valeur ajoutée des courtiers grossistes souscripteurs Du 28/01 au 22/02/2013 Pourquoi cette enquête? Les membres

Plus en détail

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1 TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. INTRODUCTION A. Objet et objectifs Le Conseil d administration (le «Conseil») de la société par actions Tembec Inc. (la «Société») est responsable de

Plus en détail

AdWords Faites la promotion de votre entreprise sur Google avec MidiMédia

AdWords Faites la promotion de votre entreprise sur Google avec MidiMédia Faites la promotion de votre entreprise sur Google avec MidiMédia Nous créons vos annonces Nos experts, créent vos annonces et choisissent des mots clés qui sont des mots ou des expressions en rapport

Plus en détail

COMPTE RENDU DE L ENQUETE DE SATISFACTION CMS DECEMBRE 2012

COMPTE RENDU DE L ENQUETE DE SATISFACTION CMS DECEMBRE 2012 COMPTE RENDU DE L ENQUETE DE SATISFACTION CMS DECEMBRE 2012 62, rue Saint Lambert 75015 Paris N RCS 510 685 431 INTRODUCTION «Une société ne peut distancer ses concurrents que si elle peut établir une

Plus en détail

DES SALARIéS ENGAGéS ET AUTONOMES

DES SALARIéS ENGAGéS ET AUTONOMES DES SALARIéS ENGAGéS ET AUTONOMES Enquête KGWI 2012 - - Des Attirer salariés et fidéliser engagés les et autonomes meilleurs talents Fidélité ou opportunités? Une décision cruciale pour les salariés Les

Plus en détail

Sommaire... 1. Introduction... 2. Méthodologie...3. L opération de prospection...3. Cible :... 3. Objectifs :... 4. Fichier client :...

Sommaire... 1. Introduction... 2. Méthodologie...3. L opération de prospection...3. Cible :... 3. Objectifs :... 4. Fichier client :... Sommaire Sommaire... 1 Introduction... 2 Méthodologie...3 L opération de prospection...3 Cible :... 3 Objectifs :... 4 Fichier client :... 5 Information nécessaire pour mieux vendre :...6 Les techniques

Plus en détail

Enquête de satisfaction Hôtel de ville

Enquête de satisfaction Hôtel de ville Enquête de satisfaction Hôtel de ville Mai Juin 2014 Youssef Bellahcen, Karen Kouakou, Matthieu Planage INTRODUCTION... 1 L ENQUETE DE SATISFACTION... 2 CONCEPTION DU QUESTIONNAIRE... 2 REALISATION DE

Plus en détail

Formation des OSC de niveaux 2 et 3 en «Cycle de projet»

Formation des OSC de niveaux 2 et 3 en «Cycle de projet» FONDS EUROPEEN DE DEVELOPPEMENT REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE Programme de l Union Européenne pour la Société Civile et la Culture/PESCC 10 ème FED TERMES DE REFERENCE Formation des OSC de niveaux

Plus en détail

FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES. LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1)

FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES. LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1) FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1) LIENS FONCTIONNELS : - Direction Outremer (DIROM) -

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/TRANS/WP.1/2006/5 5 janvier 2006 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS Groupe

Plus en détail

Un outil développé par

Un outil développé par Un outil développé par 1 SOMMAIRE Calendrier de campagne... 3 Identification... 4 Paramétrage... 5 Page d accueil... 5 Tableau de bord de la campagne... 6 Ciblage des clients... 7 Choix du format... 13

Plus en détail

Transformation digitale et communication interne

Transformation digitale et communication interne Transformation digitale et communication interne Présentation des résultats de l enquête en ligne Novembre 2015 Sommaire 1 2 3 4 Profil des répondants et de leur organisation Position et rôle : perception

Plus en détail

Guide d auto-évaluation

Guide d auto-évaluation REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE ----------- Autorité nationale d Assurance Qualité de l Enseignement supérieur ANAQ-Sup Guide d auto-évaluation

Plus en détail

Profil de l entreprise

Profil de l entreprise Profil de l entreprise Caron, Trépanier & associés inc., firme d experts comptables ayant sa place d affaires à Sherbrooke depuis plus de 25 ans, a pour mission : D offrir à sa clientèle, composée de petites

Plus en détail

Comité des avocates et avocats de l Administration publique et parapublique

Comité des avocates et avocats de l Administration publique et parapublique Comité des avocates et avocats de l Administration publique et parapublique Rapport sur le sondage effectué auprès des membres du Barreau du Québec exerçant leur profession dans les domaines publics et

Plus en détail

Plaquette de présentation Comité Innovation Routes et Rues(CIRR) 2014-2015. 1. L actualisation du principal outil de soutien à l innovation routière

Plaquette de présentation Comité Innovation Routes et Rues(CIRR) 2014-2015. 1. L actualisation du principal outil de soutien à l innovation routière Plaquette de présentation Comité Innovation Routes et Rues(CIRR) 2014-2015 1. L actualisation du principal outil de soutien à l innovation routière 1.1 Le Comité d Innovation Routes et Rues (CIRR) est

Plus en détail

e-mail : Etude «les Français et leur pharmacien»

e-mail : Etude «les Français et leur pharmacien» Contacts Ipsos : Patrick KLEIN Tél : 01 41 98 97 20 e-mail : patrick.klein@ipsos.com Sonia BENCHIKER Tél : 01 41 98 95 08 e-mail : Etude «les Français et leur pharmacien» sonia.benchiker@ipsos.com Rapport

Plus en détail

ÉTUDE PAR EVENEMENTS DE VIE SUR LA COMPLEXITÉ VOLET ENTREPRISES 2013

ÉTUDE PAR EVENEMENTS DE VIE SUR LA COMPLEXITÉ VOLET ENTREPRISES 2013 ÉTUDE PAR EVENEMENTS DE VIE SUR LA COMPLEXITÉ VOLET ENTREPRISES 2013 1 Méthodologie LA CIBLE : Au sein de chaque entreprise, est interrogée la personne en charge de la majorité des démarches administratives

Plus en détail

REPUBLIQUE DU BURUNDI

REPUBLIQUE DU BURUNDI REPUBLIQUE DU BURUNDI DEUXIEME VICE-PRESIDENCE Secrétariat Permanent du CNCA RÉUNION DU FORUM STRATÉGIQUE DU GROUPE DE COORDINATION DES PARTENAIRES LANCEMENT DU SUIVI DU PARTENARIAT MONDIAL DE BUSAN Bujumbura,

Plus en détail

Document de travail 14. Original: anglais

Document de travail 14. Original: anglais Document de travail 14 Original: anglais Vers une politique de partage des données d enquête et de suivi recueillies et/ou conservées par le Programme pêche côtière de la CPS pour le compte des pays membres

Plus en détail

GUIDE ADMINISTRATEUR BIEN DÉMARRER AVEC WISEMBLY

GUIDE ADMINISTRATEUR BIEN DÉMARRER AVEC WISEMBLY GUIDE ADMINISTRATEUR BIEN DÉMARRER AVEC WISEMBLY SOMMAIRE PREPARER. Accéder à Wisembly. Création d un Wiz. Présentation de l interface 5. Création de contenu 6 - Les Documents 6 - Les Votes 7 - Le Questionnaire

Plus en détail

PACK ON DEMAND. Solution SaaS pour PME

PACK ON DEMAND. Solution SaaS pour PME PACK ON DEMAND Solution SaaS pour PME 1 Yourcegid RH Pack On Demand : Solution de gestion de la Paie et des Ressources Humaines, dédiée aux PME, en mode SaaS. Un grand souffle sur les ressources humaines

Plus en détail

Partage des connaissances

Partage des connaissances Nations Unies Département des opérations de maintien de la paix Département de l appui aux missions Réf. 2009.4 Directive Partage des connaissances Approbation de : Alain Le Roy, SGA aux opérations de

Plus en détail

case study Pour Pâques, Kiabi vous offre un dressing tout n œuf! www.kontestapp.com

case study Pour Pâques, Kiabi vous offre un dressing tout n œuf! www.kontestapp.com case study Pour Pâques, Kiabi vous offre un dressing tout n œuf! www.kontestapp.com Objectifs Les objectifs de Kiabi s orientaient sur 3 points principaux: Kiabi est l un des leaders du prêt-àporter en

Plus en détail

À votre agenda à notre calendrier Avril-mai-juin 2011 Des petits groupes, des horaires variés Des formateurs passionnés

À votre agenda à notre calendrier Avril-mai-juin 2011 Des petits groupes, des horaires variés Des formateurs passionnés Des petits groupes, des horaires variés Des formateurs passionnés 37,50$ 150,00$ 75,00$ 225,00$ Taxes applicables Taxes applicables et documentation en sus et documentation en sus M initier à la microinformatique

Plus en détail