CONVENTION POUR LA FORMATION PAR APPRENTISSAGE DE JEUNES ( LAUREATS) DANS LE SECTEUR DE L ARTISANAT

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CONVENTION POUR LA FORMATION PAR APPRENTISSAGE DE 60 000 JEUNES (51 000 LAUREATS) DANS LE SECTEUR DE L ARTISANAT"

Transcription

1 ROYAUME DU MAROC Ministère du Tourisme et de l Artisanat Secrétariat d Etat chargé de l Artisanat Ministère de l Emploi et de la Formation Professionnelle CONVENTION POUR LA FORMATION PAR APPRENTISSAGE DE JEUNES ( LAUREATS) DANS LE SECTEUR DE L ARTISANAT Juillet 2008

2 Dans Son Discours du 12 octobre 2007 à l occasion de l ouverture de la 8ème législature, Sa Majesté Le Roi Mohammed VI que Dieu L Assiste, a invité le Gouvernement à œuvrer pour gagner le pari vital de la réforme de l Education et de la Formation, réforme dont dépend l avenir des générations présentes et à venir. A cet égard, Sa Majesté Le Roi a appelé le Gouvernement à s atteler sans tarder à la mise en place d un plan d urgence pour consolider ce qui a été réalisé et procéder aux réajustements qui s imposent, en veillant à une application optimale des dispositions de la Charte Nationale d Education et de Formation. Sa Majesté Le Roi a invité le Gouvernement à apporter des solutions courageuses et efficientes aux difficultés réelles qui pénalisent ce secteur vital et ce, en concertation et en coordination avec le Conseil Supérieur de l Enseignement.

3 SOMMAIRE Contexte et enjeux.. 2 I- Besoins et offre de formation par apprentissage. 4 II- Plan d action.. 12 III- Financement du plan d action et programmation.. 21 IV- Mécanismes de pilotage et de suivi.. 23 Annexes 24 1

4 CONTEXTE ET ENJEUX Le secteur de l artisanat est considéré comme l un des leviers de développement social et économique en termes de création d emplois et de richesses. Aujourd hui, l Artisanat est au cœur des axes de développement stratégique du Royaume. Un contrat-programme Vision 2015 pour le développement de l'artisanat, entre le Gouvernement et les professionnels, et une convention cadre, entre le Ministère du Tourisme et de l Artisanat et le Ministère de l Emploi et de la Formation Professionnelle, ont été signés en février 2007 sous la présidence effective de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l Assiste. La Vision 2015 propose de «bâtir une image de marque qui soit en harmonie avec le nouveau positionnement de l Artisanat marocain, un Artisanat à fort contenu culturel, à la fois moderne et authentique et véhiculant des valeurs de créativité, de qualité et d innovation». Engageant les acteurs publics et privés, ce contrat-programme vise notamment : la création de emplois, l augmentation de la production annuelle du secteur de 10 à 24 milliards de DH, la multiplication par 10 de ses exportations annuelles qui passeront de 700 millions de DH à 7 milliards DH, La création de 300 entreprises structurées dans le secteur, dont 15 à 20 acteurs de référence, La formation de lauréats à l horizon 2015, dont plus de seront formés par apprentissage. Pour faire face à ces enjeux, le système de formation professionnelle est appelé à mettre en place une nouvelle offre de formation cohérente avec les besoins du secteur en qualifications et compétences. La formation par apprentissage, dans ce secteur, constitue pour les jeunes, le mode de qualification professionnelle approprié afin de favoriser leur insertion socioprofessionnelle. 2

5 Suite aux Hautes Instructions Royales, une étude, financée dans le cadre du Fonds Hassan II pour le développement économique et social, a été réalisée pour mettre en place un plan d urgence pour accompagner la vision 2015 relative au développement du secteur de l artisanat, notamment le volet relatif à la formation par apprentissage. Cette étude, intitulée «Mise en œuvre des objectifs de la formation par apprentissage, conformément à la vision 2015, et leur déclinaison par bassin d artisanat en termes de métiers, de places d apprentissage offertes par les entreprises et d offre de formation actuelle et à mettre en place», s inscrit aussi dans le cadre des recommandations du Conseil Supérieur de l Enseignement :«le système d apprentissage devrait être renforcé, notamment dans les secteurs de l agriculture et de l artisanat en convergence avec l Initiative Nationale du Développement Humain». Ce document présente le plan d action élaboré sur la base des besoins en main d œuvre, des places d apprentissage offertes par les unités d artisanat et des capacités des centres de formation par apprentissage (CFA) du secteur. Il vise la formation par apprentissage de jeunes ( lauréats) dans différents bassins d artisanat. 3

6 I- Besoins et offre de formation par apprentissage Afin de réunir les conditions de réussite du programme de formation de jeunes, il s avère nécessaire de fédérer l ensemble des efforts au niveau des 9 bassins d artisanat identifiés pour atteindre les objectifs escomptés de la vision 2015 en matière de formation par apprentissage. La présente carte présente les neuf bassins d artisanat identifiés. 1- Bassins d artisanat 4

7 2- Métiers prédominants et porteurs par bassin d artisanat Pour garantir la réalisation des objectifs de la vision 2015 en matière de satisfaction des besoins du secteur en compétences, les métiers ci-après sont identifiés en tant que métiers prédominants et porteurs au niveau chaque bassin d artisanat. Bassins B 1 : Laâyoune, Es Semara et Oued Ed Dahab Chambres d Artisanat Laâyoune Es-Semara Oued Ed -Dahab Métiers Prédominants et Porteurs - Couture traditionnelle - Maroquinerie - Bijouterie B 2 : Agadir et Ouarzazate Agadir Ouarzazate - Maroquinerie - Confection en cuir - Bijouterie - Vannerie - Tapis - Sculpture de la pierre B 3 : Marrakech, Essaouira, El Jadida et Safi Marrakech El Jadida Safi Essaouira - Couture traditionnelle - Ferronnerie d art - Sculpture sur bois - Dinanderie - Maroquinerie - Tissage traditionnel - Broderie traditionnelle - Poterie céramique - Sculpture sur plâtre - Marqueterie B 4 : Casablanca, Settat et Beni Mellal Casablanca Settat Beni Mellal - Bijouterie - Ferronnerie d art - Passementerie - Tissage traditionnel - Maroquinerie - Cordonnerie - Tapisserie - Couture traditionnelle B 5 : Rabat, Khémisset, Salé et Kénitra Rabat Salé Khémisset Kenitra - Tapis - Menuiserie d art - Poterie céramique - Couture traditionnelle - Broderie traditionnelle - Maroquinerie - Ferronnerie d art B 6 : Fès et Taza Fès Taza - Poterie céramique - Couture traditionnelle - Maroquinerie - Cordonnerie - Dinanderie - Ferronnerie d art - Sculpture sur bois - Vannerie et natterie B 7 : Meknès et Khénifra Meknès Khénifra - Maroquinerie - Ferronnerie d art - Couture traditionnelle - Broderie traditionnelle - Sculpture sur bois - Peinture sur bois - Tapis B 8 : Oujda et Nador Oujda Nador - Ferronnerie d art - Menuiserie d art - Couture traditionnelle - Broderie traditionnelle B 9 : Tanger et Tétouan Tanger Tétouan - Sculpture sur bois - Couture traditionnelle - Ferronnerie d art - Maroquinerie - Confection en cuir - Poterie rurale 5

8 3- Besoins en recrutement et offre de formation par apprentissage L étude réalisée a permis de cerner et d évaluer la capacité d apprentissage offerte par les unités artisanales et les besoins en recrutement, ainsi que la capacité des CFA pour l élaboration de la carte de la formation par apprentissage au niveau de chaque bassin. Les tableaux ci-après synthétisent les principaux axes du plan d action de développement de la formation par apprentissage conformément à la vision Besoins en recrutement et effectif des lauréats par métier prédominant et porteur : Métiers Prédominants et Porteurs Besoins en recrutement Places d apprentissage Lauréats à former 1 Couture traditionnelle Ferronnerie d art Bijouterie Maroquinerie Sculpture sur bois Poterie céramique Tapis Dinanderie Menuiserie d art Cordonnerie Broderie traditionnelle Confection en cuir Passementerie Tissage traditionnel Vannerie et nattes Marqueterie Tapisserie Sculpture sur plâtre Sculpture sur pierre Peinture sur bois Total Les données du tableau ci-dessus montrent la dominance de certains besoins en main d œuvre tels que les métiers «Couture traditionnelle (26866)», «Ferronnerie d art (20397)» ainsi que la bijouterie, la maroquinerie et la sculpture sur bois qui dépassent 8000 pour chaque métier. Quant aux bénéficiaires en apprentissage, l effectif à former a été optimisé de manière à tenir compte des places d apprentissages offertes par les unités d artisanat, des 6

9 besoins en recrutement et de la capacité des CFA : il revient à former 6O800 apprentis entre 2008 et 2015 pour en qualifier lauréats. 5- Besoins en recrutement et effectif des lauréats par bassin Bassins d artisanat Besoin en Places Effectif recrutement d apprentissage des lauréats B 1 : Laâyoune, Es Semara et Oued Ed Dahab B 2 : Agadir et Ouarzazate B 3 : Marrakech, Essaouira, El Jadida et Safi B 4 : Casablanca, Settat et Beni Mellal B 5 : Rabat, Khémisset, Salé et Kénitra B 6 : Fès et Taza B 7 : Meknès et Khénifra B 8 : Oujda et Nador B 9 : Tanger et Tétouan Total Besoins en recrutement et effectifs des lauréats par sous bassin et métier prédominant et porteur Bassin 1 : Laâyoune, Es Semara et Oued Ed Dahab Chambres d artisanat LAAYOUNE ES SEMARA OUED ED DAHAB Besoins en Places Effectif Métiers prédominants et porteurs recrutement d apprentissage des lauréats Bijouterie Couture traditionnelle Maroquinerie Total Bijouterie Couture traditionnelle Maroquinerie Total Bijouterie Couture traditionnelle Maroquinerie Total Total bassin

10 Bassin 2 : Agadir et Ouarzazate Chambres d artisanat AGADIR OUARZAZATE Métiers prédominants et porteurs Besoins en recrutement Places d apprentissage Lauréats Maroquinerie Confection en cuir Bijouterie en argent Vannerie et nattes Tapis Total Sculpture sur pierre Vannerie Tapis (hanbal) Total Total bassin Bassin 3 : Marrakech, Essaouira, El Jadida et Safi Chambres d artisanat MARRAKECH Métiers prédominants et porteurs Besoins en recrutement Places d apprentissage Lauréats Maroquinerie Dinanderie Sculpture sur bois Couture traditionnelle Ferronnerie d art Total Maroquinerie sculpture sur plâtre ESSAOUIRA Marqueterie Couture traditionnelle Total Ferronnerie d art Poterie EL JADIDA Tissage traditionnel Couture traditionnelle Total Maroquinerie, SAFI Poterie céramique Couture et broderie Traditionnelles Total Total bassin

11 Bassin 4 : Casablanca, Settat et Beni Mellal Chambres d artisanat Métiers prédominants et porteurs Besoins en recrutement Places d apprentissage Lauréats Maroquinerie cordonnerie Bijouterie Couture traditionnelle CASABLANCA Passementerie Ferronnerie d art Tapisserie Total Ferronnerie d art SETTAT Tissage & couture traditionnels Total Maroquinerie, cordonnerie BENI MELLAL Tissage et couture traditionnels Tapisserie Total Total bassin Bassin 5 : Rabat, Khémisset, Salé et Kénitra RABAT Chambres d artisanat KHEMISSET SALE Métiers prédominants et porteurs Besoins en recrutement Places d apprentissage Lauréats Maroquinerie Menuiserie d art Poterie céramique Couture traditionnelle Tapis Total Ferronnerie d art Couture traditionnelle Tapis hanbel Total Ferronnerie d art Poterie céramique Tapis Total Menuiserie d art KENITRA Poterie Broderie et couture traditionnelles Total Total bassin

12 Bassin 6 : Fès et Taza Chambres d artisanat FES Métiers prédominants et porteurs Besoins en recrutement Places d apprentissage Lauréats marqueterie Maroquinerie, cordonnerie 1557 Dinanderie Poterie céramique Couture traditionnelle Total Sculpture du bois TAZA Ferronnerie d art Vannerie, natterie Couture traditionnelle Total Total bassin Bassin 7 : Meknès et Khénifra Chambres d artisanat MEKNES Métiers prédominants et porteurs Sculpture et peinture du bois Besoins en recrutement Places d apprentissage Lauréats Maroquinerie Couture et Broderie traditionnelles Ferronnerie d art Total KHENIFRA Tapis Couture et Broderie traditionnelles Total Total bassin

13 Bassin 8 : Oujda et Nador Chambres d artisanat OUJDA Métiers prédominants et porteurs Besoins en recrutement Places d apprentissage Lauréats Menuiserie d art Ferronnerie d art Couture et broderie traditionnelles Total Menuiserie d art NADOR Ferronnerie d art Couture et broderie traditionnelles Total Total bassin Bassin 9 : Tanger et Tétouan Chambres d artisanat TANGER Métiers prédominants et porteurs Besoins en recrutement Places d apprentissage Lauréats Sculpture sur bois Maroquinerie, Confection en cuir Ferronnerie d art Poterie Couture traditionnelle Total Sculpture sur bois TETOUAN Maroquinerie Total Total bassin

14 II- Plan d action Pour répondre aux besoins en recrutement exprimés par le secteur de l artisanat, la formation par apprentissage dans les métiers prédominants et porteurs constitue un des leviers pour la qualification des ressources humaines. Ainsi, un plan d action pour le développement de la formation par apprentissage par bassin d artisanat est élaboré. Il s articule autour des axes suivants : 1. Formation par apprentissage de jeunes dans les métiers de l artisanat ; 2. Augmentation de la capacité d accueil des CFA ; 3. Restructuration de l offre de formation ; 4. Qualification et renforcement des ressources humaines ; 5. Renforcement du partenariat avec les professionnels du secteur ; 6. Mise en place d un dispositif de gouvernance au niveau de chaque bassin d artisanat ; 7. Amélioration de la qualité de la formation des apprentis en entreprise ; 8. Développement de la communication autour du mode de formation par apprentissage. Axe 1. Formation par apprentissage de jeunes ( lauréats) dans les métiers de l artisanat - Répartition des bénéficiaires de l apprentissage entre 2008 et 2015 Bassin Total B B B B B B B B B Total B 1 : Laâyoune, Es Semara et Oued Ed Dahab B 2 : Agadir et Ouarzazate B 3 : Marrakech, Essaouira, El Jadida et Safi B 4 : Casablanca, Settat et Beni Mellal B 5 : Rabat, Khémisset, Salé et Kénitra B 6 : Fès et Taza B 7 : Meknès et Khénifra B 8 : Oujda et Nador B 9 : Tanger et Tétouan 12

15 - Répartition des lauréats par bassin et par année Bassin TOTAL B B B B B B B B B Total

16 Axe 2. Augmentation de la capacité d accueil des CFA Pour atteindre la formation de apprentis, l évolution des effectifs à former doit être accompagnée par l augmentation, pour certains bassins, de la capacité des CFA. Il s agit de mener les actions suivantes : Action n 1 : créer 5 nouveaux CFA au niveau des bassins déficitaires Action n 2 : augmenter la capacité de formation par l extension des locaux de 5 autres CFA Action n 3 : mise à niveau en termes d aménagement et d équipement de 23 CFA Engagement des partenaires : Le Secrétariat d Etat chargé de l artisanat: Prendre en charge l aménagement et l équipement de 23 CFA Prendre en charge l extension de 5 autres CFA au niveau des bassins B2 (Zagora), B3 (Essaouira, Safi et EL Jadida), B5 (Kenitra) Le Département de la Formation Professionnelle : Créer 2 CFA à Salé et Casablanca et 3 autres au niveau des bassins de Tanger-Tétouan, Casablanca, d Oujda-Nador 14

17 Axe 3. Restructuration de l offre de formation L état des lieux du dispositif de formation montre l importance et l urgence d adapter l offre des établissements de formation dans le domaine de l artisanat avec les besoins prioritaires en recrutement identifiés au niveau des entreprises d artisanat. Ainsi, la réingénierie de l offre de formation porte sur les actions suivantes : Action n 1 : Elaborer des référentiels de formation en cohérence avec les spécificités du bassin d artisanat en matière de besoins en main d œuvre qualifiée ; Action n 2 : Implanter les référentiels de formation ; Action n 3 : Traduire en langue arabe les référentiels de formation élaborés ; Engagement des partenaires : Le Département de la Formation Professionnelle : Mobiliser une assistance technique pour: Elaborer 8 référentiels Traduire en langue arabe 12 référentiels de formation Implanter les 20 référentiels de formation à raison de 6 établissements par référentiel 15

18 Axe 4. Qualification et renforcement des ressources humaines Le déficit en ressources humaines qualifiées au niveau de certains CFA constitue une contrainte au développement de la formation par apprentissage. La mise à niveau des ressources humaines des CFA devra concerner aussi bien les formateurs que le personnel administratif. Cette action doit être couronnée par la révision de leur statut. Il s agit de mener les actions suivantes : Action n 1 : Réviser les statuts du corps des formateurs et du personnel administratif chargé de la gestion des établissements de formation professionnelle Action n 2 : Combler les insuffisances en ressources humaines dans les CFA par le recrutement de nouveaux formateurs et personnel administratif : B1 B2 B3 B4 B5 B6 B7 B8 B9 Total Formateur Personnel administratif * *14 agents administratifs sont à redéployer 157 Action n 3 : Assurer la mise à niveau des ressources humaines des CFA (formateurs, directeurs, gestionnaires) Engagement des partenaires : Le Département de la Formation Professionnelle de concert avec les départements formateurs : Réviser les statuts du corps des formateurs et du personnel administratif chargé de la gestion des établissements de formation professionnelle Le Secrétariat d Etat chargé de l artisanat: Recruter 93 formateurs et 64 cadres administratifs Ces postes budgétaires prévus seront mis à la disposition du Secrétariat d Etat chargé de l Artisanat conformément au tableau de l action n 2 dans le cadre des lois des finances Assurer la formation des ressources humaines des CFA 16

19 Axe 5. Renforcement du partenariat avec les professionnels Un CFA ne peut répondre à ses objectifs de formation que s il dispose d un espace de partenariat avec son environnement socio-professionnel. A cet effet, il s agit de mener les actions suivantes : Action n 1 : Encourager les CFA à renforcer le partenariat avec les chambres d artisanat et leur fédération ainsi que la fédération des entreprises de l artisanat qui participent au développement de l apprentissage ; Action n 2 : Appuyer les initiatives des associations professionnelles désirant contribuer à la formation par apprentissage ; Action n 3 : Confier progressivement la gestion des CFA aux chambres d artisanat. Engagement des partenaires : Le Secrétariat d Etat chargé de l artisanat : Accompagner les chambres d artisanat et leur fédération ainsi que la fédération des entreprises de l artisanat participant au développement de l apprentissage ; Mener une campagne de sensibilisation auprès des unités d artisanat ayant le potentiel de créer des CFA intra entreprise. Le Département de la Formation Professionnelle : Apporter les ressources et l appui nécessaires pour accompagner : les associations désirant mettre en œuvre des programmes d apprentissage dans le secteur de l artisanat les unités d artisanat pour la création de CFA intra entreprises Identifier les chambres d artisanat pouvant prendre en charge la gestion des CFA et leur confier cette tâche 17

20 Axe 6. Mise en place du dispositif de gouvernance au niveau de chaque bassin d artisanat Il s agit d assurer un pilotage et une coordination au niveau de chaque bassin permettant de fédérer les moyens en vue d améliorer et d optimiser le dispositif de formation. A cet effet, il s agit d élaborer et de mettre en place un schéma de gouvernance approprié au mode de formation par apprentissage au niveau du bassin d artisanat. Il est également retenu d ériger le chef lieu de chaque bassin en SEGMA. Action n 1 : mener une étude pour mettre en place un schéma de gouvernance approprié au mode de formation par apprentissage par bassin d artisanat ; Action n 2 : mettre en place un SEGMA par bassin d artisanat Engagement des partenaires : Secrétariat d Etat chargé de l artisanat : Mobiliser l assistance technique pour mettre en place un schéma de gouvernance approprié au mode de formation par apprentissage par bassin d artisanat, Entreprendre les démarches nécessaires pour la mise en place de SEGMA. 18

21 Axe 7. Amélioration de la qualité de la formation des apprentis en entreprise La formation des apprentis dans les entreprises d accueil est confrontée à des contraintes liées principalement à la non régularité de suivi et du contrôle de cette formation. Ainsi pour améliorer la qualité de la formation, il est impératif que des mesures soient prises visant à rendre l entreprise un vrai partenaire pédagogique dans la formation des apprentis. Il s agit de mener les actions suivantes : Action n 1 : Mettre en place un système de suivi et de contrôle de la formation par apprentissage dans les entreprises. Action n 2 : Assurer la formation des maîtres d apprentissage notamment sur la pédagogie de l apprentissage afin de leur permettre de répondre adéquatement aux besoins de la formation des apprentis. Action n 3 : Instaurer un système de certification des maîtres d apprentissage. Engagements des partenaires : Le Secrétariat d Etat chargé de l Artisanat: Mobiliser une assistance technique pour élaborer et mettre en place un système de suivi et de contrôle de la formation par apprentissage dans les entreprises ; Mobiliser les moyens nécessaires pour prendre en charge le suivi et le contrôle de la formation par apprentissage dans les entreprises d accueil ; Assurer le suivi de la formation en entreprise avec les maîtres d apprentissage; Assurer l encadrement et la formation des maîtres d apprentissage ; Mettre en place un système de certification des maîtres d apprentissage. 19

22 Axe 8: Développement de la communication autour du mode de formation par apprentissage Actuellement, il y a lieu de constater que l apprentissage reste peu connu aussi bien chez les jeunes que par le milieu professionnel et les actions de communication restent ponctuelles. C est dans ce cadre que le développement d un plan de communication par bassin constitue un impératif incontournable. Ce plan a pour objectifs de: - Faire connaître le mode de formation par apprentissage et son importance dans l amélioration du niveau de qualification de la main d œuvre ; - Améliorer l image des CFA et faire connaître leur rôle dans la formation et le développement local ; - Sensibiliser les chambres d artisanat sur leur rôle dans l encadrement et la gestion de l apprentissage ; - Inciter les artisans à s impliquer davantage dans les programmes d apprentissage ; - Intéresser les jeunes au mode de formation par apprentissage. Les actions à mener sont : Action n 1 : Elaborer et mettre en œuvre une stratégie de communication et des supports appropriés aux publics cibles. Action n 2 : Mener des campagnes de sensibilisation et d informations sur le mode de formation par apprentissage. Engagements des partenaires : Le Secrétariat d Etat chargé de l Artisanat: Elaborer et mettre en place une stratégie de communication ; Editer les supports de communication nécessaires et mener les compagnes de communication. 20

23 III- Financement du plan d action et programmation 1- Financement a- Frais de formation La mise en œuvre du programme de formation par apprentissage nécessite la mobilisation d une enveloppe budgétaire 360 MDH : Bassins Coût total (MDH) Bassin 1 0,59 1,84 2,14 2,23 2,24 2,13 2,10 2,10 15 Bassin 2 2,07 3,02 3,70 4,22 4,50 5,05 6,25 7,30 36 Bassin 3 2,85 6,48 8,13 8,78 9,81 10,80 13,06 15,86 76 Bassin 4 1,55 2,87 4,02 4,62 5,22 8,94 12,56 14,64 54 Bassin 5 1,87 3,51 4,35 4,84 5,36 6,05 7,22 8,65 42 Bassin 6 3,26 3,81 4,18 4,65 5,16 5,77 6,87 8,82 43 Bassin 7 1,38 2,16 2,80 3,11 3,49 3,61 4,78 6,10 27 Bassin 8 0,58 1,71 2,33 2,61 2,88 4,95 7,54 9,16 32 Bassin 9 2,62 2,91 3,09 3,36 3,80 4,28 6,06 8,22 34 Total Part DFP Part D.A b- Renforcement du dispositif de la Formation Coût Total (MDH) Création de 5 CFA Extension de 5 CFA Aménagements de 23 CFA 1,5 1,5 1,5 1,5 1,5 1,5 1,5 1 11,5 Total 1,5 19,5 13,5 10,5 10,5 13,5 1,5 1 71,5 c- Ingénierie de formation Nombre de référentiels Coût Total (MDH) Référentiels à élaborer ,8 Référentiels à traduire ,4 Référentiels à implanter Total 3,6 6,1 2,5 12,2 21

24 d- Campagne de communication et de sensibilisation Total Coût en MDH e- Tableau récapitulatif du financement du plan d action Coût (MDH) DFP D.A Total Communication et sensibilisation 7 7 Frais de formation Ingénierie de formation 12,2 12,2 Création de 5 CFA Extension de 5 CFA Aménagement de 23 CFA 11,5 11,5 Total 273,2 177,5 450,7 2- Programmation du financement Coût (MDH) Total DFP 10 38,6 36,1 25, ,2 D.A 8,5 13,8 19,5 26,3 19,5 26,5 29,5 33,9 177,5 Total 18,5 52,4 55,6 51,8 53,5 66,5 69,5 82,9 450,7 22

25 IV- Mécanisme de pilotage et de suivi Un comité de pilotage au niveau national et un comité de suivi par bassin d artisanat seront mis en place par les deux départements en associant les chambres professionnelles concernées. Le Ministre de l Emploi et de la Formation Professionnelle Le Secrétaire d Etat auprès du Ministre du Tourisme et de l artisanat, Chargé de l Artisanat M. Jamal RHMANI M. Anis BIRROU Fait à, le 23

26 Annexes Plan de développement de l apprentissage dans le secteur de l artisanat par bassin d artisanat Bassin 1 : Laâyoune, Es Smara et Oued Ed Dahab 26 Bassin 2 : Agadir et Ouarzazate.. 29 Bassin 3 : Marrakech, Essaouira, El Jadida et Safi.33 Bassin 4 : Casablanca, Settat et Beni Mellal.37 Bassin 5 : Rabat, Khémisset, Salé et Kénitra.41 Bassin 6 : Fès et Taza..45 Bassin 7 : Meknès et khénifra..49 Bassin 8 : Oujda et Nador...51 Bassin 9 : Tanger et Tétouan 55 24

27 ANNEXE 1 Bassin 1 : Laâyoune, Es Semara, Oued Ed-Dahab 25

28 BASSIN 1 : LAAYOUNE, ES SEMARA ET OUED ED DAHAB 1-Besoins et offre de formation par apprentissage Nombre d artisans : 5827 Nombre d unités d artisanat : 2923 Besoin en recrutement : 1232 Effectif des lauréats : 1946 Chambres d'artisanat Capacité physique des CFA Encadrement existant Formateurs permanents Personnel administratif Laayoune Es-smara Oued eddahab Total Chambres d artisanat LAAYOUNE ES SEMARA OUED ED DAHAB Métiers prédominants et porteurs Besoins en recrutement Places d apprentissage Lauréats Bijouterie Couture traditionnelle Maroquinerie Total Bijouterie Couture traditionnelle Maroquinerie Total Bijouterie Couture traditionnelle Maroquinerie Total Total bassin

29 2- Plan d action : Axe 1. Formation par apprentissage de 1946 jeunes dans les métiers de l artisanat - Répartition des effectifs des lauréats par sous-bassin et par année Chambres d artisanat Total Laâyoune Es-semara Oued Ed Dahab Total Répartition des bénéficiaires de l apprentissage entre 2008 et Effectifs des inscrits Effectifs des lauréats Cumul des lauréats

30 Axe2. Qualification et renforcement des ressources humaines Le déficit en ressources humaines qualifiées au niveau de certains CFA constitue une contrainte au développement de la formation par apprentissage. La mise à niveau des ressources humaines des CFA devra concerner aussi bien les formateurs que le personnel administratif. Il s agit de combler les insuffisances en ressources humaines dans les CFA par le recrutement de 9 formateurs et 13 agents administratifs. 28

31 ANNEXE 2 Bassin 2 : Agadir, Ouarzazate 29

32 BASSIN 2 : AGADIR ET OUARZAZATE 1-Besoins et offre de formation par apprentissage Nombre d artisans : Nombre d unités d artisanat : Besoin en recrutement : 6106 Effectif des lauréats : 5054 Chambres d'artisanat Capacité physique des CFA Encadrement existant Formateurs permanents Personnel administratif Agadir Ouarzazate Total Chambres d artisanat AGADIR OUARZAZATE Métiers prédominants et porteurs Besoins en recrutement Places d apprentissage Lauréats Maroquinerie Confection en cuir Bijouterie en argent Vannerie et nattes Tapis Total Sculpture sur pierre Vannerie Tapis (hanbal) Total Total bassin

33 2- Plan d action Axe 1. Formation par apprentissage de 5054 jeunes dans les métiers de l artisanat - Répartition des effectifs des lauréats par sous-bassin et par année Chambres d artisanat Total Agadir Ouarzazate Total Répartition des bénéficiaires de l apprentissage entre 2008 et Effectifs des inscrits Effectifs des lauréats Cumul des lauréats

34 Axe 2. Augmentation de la capacité d accueil des CFA Pour atteindre la formation de 5054 apprentis, l évolution des effectifs à former doit être accompagnée par l augmentation de la capacité des CFA. Il s agit de créer une annexe à Zagora en Axe 3. Qualification et renforcement des ressources humaines Le déficit en ressources humaines qualifiées au niveau de certains CFA constitue une contrainte au développement de la formation par apprentissage. La mise à niveau des ressources humaines des CFA devra concerner aussi bien les formateurs que le personnel administratif. Il s agit de combler les insuffisances en ressources humaines dans les CFA par le recrutement de 10 formateurs et 11 agents administratifs. 32

35 ANNEXE 3 Bassin 3 : Marrakech, El Jadida, Essaouira, Safi 33

36 BASSIN 3 : MARRAKECH, ESSAOUIRA, EL JADIDA ET SAFI 1-Besoins et offre de formation par apprentissage Nombre d artisans : Nombre d unités d artisanat : Besoin en recrutement Effectif des lauréats : Chambres d'artisanat Capacité physique des CFA Encadrement existant Formateurs permanents Personnel administratif Marrakech EL Jadida Essaouira Safi Total Chambres d artisanat MARRAKECH ESSAOUIRA EL JADIDA SAFI Métiers prédominants et porteurs Besoins en recrutement Places d apprentissage Lauréats Maroquinerie Dinanderie Sculpture du bois Couture traditionnelle Ferronnerie d art Total Maroquinerie sculpture plâtre Marqueterie Couture traditionnelle Total Ferronnerie d art Poterie Tissage traditionnel Couture traditionnelle Total Maroquinerie, Poterie céramique Couture et broderie Traditionnelles Total Total bassin

37 2- Plan d action Axe 1. Formation par apprentissage de jeunes dans les métiers de l artisanat - Répartition des effectifs des lauréats par sous-bassin et par année Chambres d artisanat Total Marrakech Essaouira El Jadida Safi Total Lauréat Répartition des bénéficiaires de l apprentissage entre 2008 et Effectifs des inscrits Effectifs des lauréats Cumul des lauréats

38 Axe 2. Augmentation de la capacité d accueil des CFA Pour atteindre la formation de apprentis, l évolution des effectifs à former doit être accompagnée par l augmentation de la capacité des CFA. Il s agit de procéder à l augmentation de la capacité d accueil par l extension de trois CFA à Essaouira, à Safi et à EL Jadida. Axe 3. Qualification et renforcement des ressources humaines Le déficit en ressources humaines qualifiées au niveau de certains CFA constitue une contrainte au développement de la formation par apprentissage. La mise à niveau des ressources humaines des CFA devra concerner aussi bien les formateurs que le personnel administratif. Il s agit de combler les insuffisances en ressources humaines dans les CFA par le recrutement de 14 formateurs et 11 agents administratifs. 36

39 ANNEXE 4 Bassin 4 : Casablanca, Settat, Beni Mellal 37

40 BASSIN 4 : CASABLANCA, SETTAT ET BENI MELLAL 1-Besoins et offre de formation par apprentissage Nombre d artisans : Nombre d unités d artisanat : Besoin en recrutement Effectif des lauréats : Chambres d'artisanat Capacité physique des CFA Encadrement existant Formateurs permanents Personnel administratif Casablanca Settat Béni Mellal Total Chambres d artisanat Métiers prédominants et porteurs Besoins en recrutement Places d apprentissage Lauréats Maroquinerie cordonnerie Bijouterie Couture traditionnelle CASABLANCA Passementerie Ferronnerie d art Tapisserie Total Ferronnerie d art SETTAT Tissage & couture traditionnels Total Maroquinerie, cordonnerie BENI MELLAL Tissage et couture traditionnels Tapisserie Total Total bassin

41 2- Plan d action Axe 1. Formation par apprentissage de 7984 jeunes dans les métiers de l artisanat - Répartition des effectifs des lauréats par sous-bassin et par année Chambres d artisanat Total Casablanca Settat Beni Mellal Total Répartition des bénéficiaires de l apprentissage entre 2008 et Effectifs des inscrits Effectifs des lauréats Cumul des lauréats Cumul des laurétas Effectif des inscrits Effectif des lauréats Cumul des laurétas Axe 2. Augmentation de la capacité d accueil des CFA Pour atteindre la formation de apprentis, l évolution des effectifs à former doit être accompagnée par l augmentation de la capacité des CFA. Il s agit de créer 2 CFA Casablanca. 39

42 Axe 3. Qualification et renforcement des ressources humaines Le déficit en ressources humaines qualifiées au niveau de certains CFA constitue une contrainte au développement de la formation par apprentissage. La mise à niveau des ressources humaines des CFA devra concerner aussi bien les formateurs que le personnel administratif. Il s agit de combler les insuffisances en ressources humaines dans les CFA par le recrutement de 13 formateurs et 14 agents administratifs. 40

43 ANNEXE 5 Bassin 5 : Rabat, Salé, Khémisset, Kénitra 41

44 BASSIN 5 : RABAT, KHEMISSET, SALE ET KENITRA 1-Besoins et offre de formation par apprentissage Nombre d artisans : Nombre d unités d artisanat Besoin en recrutement Effectif des lauréats : Chambres d'artisanat Capacité physique des CFA Encadrement existant Formateurs permanents Personnel administratif Rabat Khémisset Salé Kénitra Total Chambres d artisanat Métiers prédominants et porteurs Besoins en recrutement Places d apprentissage Lauréats Maroquinerie Menuiserie d art RABAT Poterie céramique Couture traditionnelle Tapis Total Ferronnerie d art KHEMISSET Couture traditionnelle Tapis hanbel Total Ferronnerie d art SALE KENITRA Poterie céramique Tapis Total Menuiserie d art Poterie Broderie et couture traditionnelles Total Total bassin

45 2- Plan d action Axe 1. Formation par apprentissage de 5890 jeunes dans les métiers de l artisanat - Répartition des effectifs des lauréats par sous-bassin et par année Chambres d artisanat Total Rabat Khémisset Salé Kénitra Total Répartition des bénéficiaires de l apprentissage entre 2008 et Effectifs des inscrits Effectifs des lauréats Cumul des lauréats

46 Axe 2. Augmentation de la capacité d accueil des CFA Pour atteindre la formation de 5890 apprentis, l évolution des effectifs à former doit être accompagnée par l augmentation de la capacité des CFA. Il s agit d augmenter la capacité de formation par l extension des locaux du CFA de kénitra. Axe 3. Qualification et renforcement des ressources humaines Le déficit en ressources humaines qualifiées au niveau de certains CFA constitue une contrainte au développement de la formation par apprentissage. La mise à niveau des ressources humaines des CFA devra concerner aussi bien les formateurs que le personnel administratif. Il s agit de combler les insuffisances en ressources humaines dans les CFA par le recrutement de 7 formateurs et procéder aussi au redéploiement de 14 agents administratifs. 44

47 ANNEXE 6 Bassin 6 : Fès, Taza 45

48 BASSIN 6 : FES ET TAZA 1- Besoins et offre de formation par apprentissage Nombre d artisans : Nombre d unités d artisanat : 6664 Besoin en recrutement : Effectif des lauréats : 5946 Chambres d'artisanat Capacité physique des CFA Encadrement existant Formateurs permanents Personnel administratif FES TAZA Total Chambres d artisanat FES Métiers prédominants et porteurs Besoins en recrutement Places d apprentissage Lauréats Marqueterie Maroquinerie, cordonnerie 1557 Dinanderie Poterie céramique Couture traditionnelle Total Sculpture du bois TAZA Ferronnerie d art Vannerie, natterie Couture traditionnelle Total Total bassin

49 2- Plan d action Axe 1. Formation par apprentissage de 5946 jeunes dans les métiers de l artisanat - Répartition des effectifs des lauréats par sous-bassin et par année Chambres d artisanat Total Fès Taza Total Répartition des bénéficiaires de l apprentissage entre 2008 et Effectifs des inscrits Effectifs des lauréats Cumul des lauréats Axe 2. Qualification et renforcement des ressources humaines Le déficit en ressources humaines qualifiées au niveau de certains CFA constitue une contrainte au développement de la formation par apprentissage. La mise à niveau des ressources humaines des CFA devra concerner aussi bien les formateurs que le personnel administratif. Il s agit de combler les insuffisances en ressources humaines dans les CFA par le recrutement de 15 formateurs et de 7 agents administratifs. 47

50 ANNEXE 7 Bassin 7 : Meknès, Khénifra 48

51 BASSIN 7 : MEKNES ET KHENIFRA 1-Besoins et offre de formation par apprentissage Nombre d artisans : Nombre d unités d artisanat : Besoin en recrutement : 3597 Effectif des lauréats : 3884 Chambres d'artisanat Capacité physique des CFA Encadrement existant Formateurs permanents Personnel administratif MEKNES KHENIFRA Total Chambres d artisanat MEKNES Métiers prédominants et porteurs Sculpture et peinture du bois Besoins en recrutement Places d apprentissage Lauréats Maroquinerie Couture et Broderie traditionnelles Ferronnerie d art KHENIFRA Total Tapis Couture et Broderie traditionnelles 580 Total Total bassin

52 2- Plan d action Axe 1. Formation par apprentissage de 3884 jeunes dans les métiers de l artisanat - Répartition des effectifs des lauréats par sous-bassin et par année Chambres d artisanat Total Meknès Khénifra Total Lauréat Répartition des bénéficiaires de l apprentissage entre 2008 et Effectifs des inscrits Effectifs des lauréats Cumul des lauréats Axe 2. Qualification et renforcement des ressources humaines Le déficit en ressources humaines qualifiées au niveau de certains CFA constitue une contrainte au développement de la formation par apprentissage. La mise à niveau des ressources humaines des CFA devra concerner aussi bien les formateurs que le personnel administratif. Il s agit de combler les insuffisances en ressources humaines dans les CFA par le recrutement de 6 formateurs et 3 agents administratifs 50

53 ANNEXE 8 Bassin 8 : Nador, Oujda 51

54 BASSIN 8 : OUJDA ET NADOR 1-Besoins et offre de formation par apprentissage Nombre d artisans : Nombre d unités d artisanat : Besoin en recrutement : 5248 Effectif des lauréats : 4704 Chambres d'artisanat Capacité physique des CFA Encadrement existant Formateurs permanents Personnel administratif OUJDA NADOR Total Chambres d artisanat Métiers prédominants et porteurs Besoins en recrutement Places d apprentissage Lauréats Menuiserie d art OUJDA Ferronnerie d art Couture et broderie traditionnelles Total Menuiserie d art NADOR Ferronnerie d art Couture et broderie traditionnelles Total Total bassin

55 2- Plan d action Axe 1. Formation par apprentissage de 4704 jeunes dans les métiers de l artisanat - Répartition des effectifs des lauréats par sous-bassin et par année Chambres d artisanat Total Oujda Nador Total Lauréat Répartition des bénéficiaires de l apprentissage entre 2008 et Effectifs des inscrits Effectifs des lauréats Cumul des lauréats Axe 2. Augmentation de la capacité d accueil des CFA Pour atteindre la formation de 4704 apprentis, l évolution des effectifs à former doit être accompagnée par l augmentation de la capacité des CFA. Il s agit de créer un nouveau CFA au niveau de la région Oujda Nador. 53

56 Axe 3. Qualification et renforcement des ressources humaines Le déficit en ressources humaines qualifiées au niveau de certains CFA constitue une contrainte au développement de la formation par apprentissage. La mise à niveau des ressources humaines des CFA devra concerner aussi bien les formateurs que le personnel administratif. Il s agit de combler les insuffisances en ressources humaines dans les CFA par le recrutement de 11 formateurs et 10 agents administratifs. 54

57 ANNEXE 9 Bassin 9 : Tanger, Tétouan 55

58 BASSIN 9 : TANGER ET TETOUAN 1-Besoins et offre de formation par apprentissage Nombre d artisans : Nombre d unités d artisanat : Besoin en recrutement : 6600 Effectif des lauréats : 4873 Chambres d'artisanat Capacité physique des CFA Encadrement existant Formateurs permanents Personnel administratif TANGER TETOUAN Total Chambres d artisanat TANGER TETOUAN Métiers prédominants et porteurs Sculpture sur bois Maroquinerie, Confection en cuir Ferronnerie d art Besoins en recrutement Places d apprentissage Lauréats Poterie rurale Couture traditionnelle Total Sculpture sur bois Maroquinerie Total Total bassin

59 2- Plan d action Axe 1. Formation par apprentissage de 4873 jeunes dans les métiers de l artisanat - Répartition des effectifs des lauréats par sous-bassin et par année Chambres d artisanat Total Tanger Tétouan Total Lauréat Répartition des bénéficiaires de l apprentissage entre 2008 et Effectifs des inscrits Effectifs des lauréats Cumul des lauréats Axe 2. Augmentation de la capacité d accueil des CFA Pour atteindre la formation de 4873 apprentis, l évolution des effectifs à former doit être accompagnée par l augmentation de la capacité des CFA. Il s agit de créer un CFA au niveau de ce bassin à Tétouan. 57

60 Axe 3. Qualification et renforcement des ressources humaines Le déficit en ressources humaines qualifiées au niveau de certains CFA constitue une contrainte au développement de la formation par apprentissage. La mise à niveau des ressources humaines des CFA devra concerner aussi bien les formateurs que le personnel administratif. Il s agit de combler les insuffisances en ressources humaines dans les CFA par le recrutement de 8 formateurs et 9 agents administratifs. 58

sommaire ARTISANAT DANS LA ZONE D'ÉTUDE 4 SYNTHÈSE DE L'ÉTAT DES LIEUX 5 DISPOSITIF DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ACTUELLE 6

sommaire ARTISANAT DANS LA ZONE D'ÉTUDE 4 SYNTHÈSE DE L'ÉTAT DES LIEUX 5 DISPOSITIF DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ACTUELLE 6 sommaire ARTISANAT DANS LA ZONE D'ÉTUDE 4 SYNTHÈSE DE L'ÉTAT DES LIEUX 5 DISPOSITIF DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ACTUELLE 6 AXES STRATÉGIUES DU SDFP 7 PLAN D'ACTIONS PRIORITAIRES 7 FINANCEMENT DU PLAN

Plus en détail

Projets structurants du secteur de l équipement et du transport au service de la compétitivité logistique

Projets structurants du secteur de l équipement et du transport au service de la compétitivité logistique Royaume du Maroc Ministère de l Equipement et du Transport Projets structurants du secteur de l équipement et du transport au service de la compétitivité logistique Younes TAZI Directeur Général de l Barcelone,

Plus en détail

CADRE DU PROGRAMME PREVISIONNEL ANNEE BUDGETAIRE 2008

CADRE DU PROGRAMME PREVISIONNEL ANNEE BUDGETAIRE 2008 ROYAUME DU MAROC AGENCE NATIONALE DE PROMOTION DE L EMPLOI ET DES COMPETENCES CADRE DU PROGRAMME PREVISIONNEL ANNEE BUDGETAIRE 2008 Le programme prévisionnel des marchés que le Directeur Général de l Agence

Plus en détail

Expérience du Royaume du Maroc Présentée par M. El Hassane BENMOUSSA, Secrétaire Général du Ministère de la Formation Professionnelle

Expérience du Royaume du Maroc Présentée par M. El Hassane BENMOUSSA, Secrétaire Général du Ministère de la Formation Professionnelle Séminaire organisé par la Banque Européenne d Investissement les 18 et 19 Novembre 2008 sur le thème: Adaptation des compétences aux besoins du marché Expérience du Royaume du Maroc Présentée par M. El

Plus en détail

PLAN D URGENCE DANS LE DOMAINE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

PLAN D URGENCE DANS LE DOMAINE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE 7 Octobre Edition Spéciale PLAN D URGENCE DANS LE DOMAINE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE Cérémonie de présentation à Sa Majesté Le Roi Mohammed VI du plan d urgence dans le domaine de la Formation Professionnelle.

Plus en détail

LE MINISTRE DES FINANCES ET DE LA PRIVATISATION MONSIEUR LE MINISTRE D'ETAT, MESDAMES ET MESSIEURS LES MINISTRES ET SECRETAIRES D'ETAT.

LE MINISTRE DES FINANCES ET DE LA PRIVATISATION MONSIEUR LE MINISTRE D'ETAT, MESDAMES ET MESSIEURS LES MINISTRES ET SECRETAIRES D'ETAT. Royaume du Maroc DIRECTION DU BUDGET DB3/DLR/EB Circulaire n 43 E Circulaire n 43.E du 31-12-2003 Rabat, le 31/12/2003 LE MINISTRE DES FINANCES ET DE LA PRIVATISATION A MONSIEUR LE MINISTRE D'ETAT, MESDAMES

Plus en détail

SYSTÈME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE AU MAROC. Présenté par : La Délégation Régionale de la Formation Professionnelle - Fès-

SYSTÈME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE AU MAROC. Présenté par : La Délégation Régionale de la Formation Professionnelle - Fès- Royaume du Maroc Ministère de l Emploi et de la Formation Professionnelle Département de la Formation Professionnelle SYSTÈME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE AU MAROC Présenté par : La Délégation Régionale

Plus en détail

Gouvernance et pilotage du Plan Autisme 2013-2016 Suivi de la mise en œuvre du Plan. Proposition commune des associations d usagers

Gouvernance et pilotage du Plan Autisme 2013-2016 Suivi de la mise en œuvre du Plan. Proposition commune des associations d usagers 1 Gouvernance et pilotage du Plan Autisme 2013-2016 Suivi de la mise en œuvre du Plan Proposition commune des associations d usagers (document élaboré sur la base de la note publique rédigée par Saïd Acef)

Plus en détail

CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT POUR UNE ACTION CONCERTEE EN FAVEUR DE L ECOLE LE MINISTERE DE L INTERIEUR

CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT POUR UNE ACTION CONCERTEE EN FAVEUR DE L ECOLE LE MINISTERE DE L INTERIEUR ROYAUME DU MAROC CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT POUR UNE ACTION CONCERTEE EN FAVEUR DE L ECOLE ENTRE LE MINISTERE DE L INTERIEUR ET LE MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE, DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR,

Plus en détail

Pourquoi la Grande Vitesse au Maroc?

Pourquoi la Grande Vitesse au Maroc? Pourquoi la Grande Vitesse au Maroc? Au cours de la dernière décennie, la politique des grands chantiers initiée et conduite par SA MAJESTE LE ROI MOHAMMED VI que dieu l assiste a permis de développer

Plus en détail

SYSTÈME DE FORMATION DES PROFESSIONNELS DE SANTE : ETAT ACTUEL ET PERSPECTIVES DE LA FORMATION DU PERSONNEL INFIRMIER

SYSTÈME DE FORMATION DES PROFESSIONNELS DE SANTE : ETAT ACTUEL ET PERSPECTIVES DE LA FORMATION DU PERSONNEL INFIRMIER SYSTÈME DE FORMATION DES PROFESSIONNELS DE SANTE : ETAT ACTUEL ET PERSPECTIVES DE LA FORMATION DU PERSONNEL INFIRMIER Anasse AMRANI JOUTEI Chef de la Division de la Formation Ministère de la Santé Conférence

Plus en détail

Royaume du Maroc DIRECTION DU BUDGET

Royaume du Maroc DIRECTION DU BUDGET Royaume du Maroc DIRECTION DU BUDGET Dialogue économique avec les Conseillers Économiques près des Ambassades des pays partenaires et les bailleurs de fonds bilatéraux et multilatéraux 1 SOMMAIRE I RENFORCEMENT

Plus en détail

PLAN NATIONAL DE NUMEROTATION TELEPHONIQUE MAROCAIN

PLAN NATIONAL DE NUMEROTATION TELEPHONIQUE MAROCAIN PLAN NATIONAL DE NUMEROTATION TELEPHONIQUE MAROCAIN Le plan national de numérotation téléphonique actuel du Royaume du Maroc est un plan fermé à neuf chiffres, au format suivant: CC + N(S)N avec : L indicatif

Plus en détail

LES REFERENTIELS DES METIERS DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE AU BENIN

LES REFERENTIELS DES METIERS DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE AU BENIN Atelier pour l Afrique Subsaharienne FORMATION DE MASSE EN MILIEU RURAL, ÉLÉMENT DE RÉFLEXION POUR LA DÉFINITION D UNE POLITIQUE NATIONALE Ouagadougou, Burkina Faso 30 mai au 3 juin 2005 LES REFERENTIELS

Plus en détail

ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR A INTEGRER AVEC UN BACCALAUREAT Série : "Lettres et Sciences Humaines"

ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR A INTEGRER AVEC UN BACCALAUREAT Série : Lettres et Sciences Humaines Etablissements Universitaires à accès ouvert* Faculté des Sciences Juridiques Economiques et Sociales (Agadir, Casablanca-Aïn Chock, Casablanca-Ain Sebâa, Fès, Kénitra, Marrakech, Meknès, Mohammedia, Oujda,

Plus en détail

4.13 Politique culturelle et linguistique. (Résolution : CC.2014-051)

4.13 Politique culturelle et linguistique. (Résolution : CC.2014-051) 4.13 Politique culturelle et linguistique (Résolution : CC.2014-051) PRÉAMBULE La nouvelle politique culturelle et linguistique favorise la dimension culturelle comme levier incontournable pour mettre

Plus en détail

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES SEILLER EMPLOIV CONSEILLER EMPLOI FORMATION INSERTION REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES FONCTION 1 : INTERVENTION AUPRÈS DES PERSONNES ÉLABORATION DE PROJETS ET ACCOMPAGNEMENT DE PARCOURS D INSERTION

Plus en détail

Offres et besoins de formations : les enjeux en Nord-Pas de Calais

Offres et besoins de formations : les enjeux en Nord-Pas de Calais Offres et besoins de formations : les Vers une définition concertée des enjeux de développement des formations professionnelles en région Nord-pas de Calais Région Nord-Pas de Calais Mission d Appui aux

Plus en détail

Le rôle du pharmacien dans l accès aux soins au Maroc

Le rôle du pharmacien dans l accès aux soins au Maroc Le rôle du pharmacien dans l accès aux soins OUALID AMRI : Docteur en Pharmacie Président de la Fédération Nationale des Syndicats des Pharmaciens du Maroc La Fédération Nationale des Syndicats des Pharmaciens

Plus en détail

MESURE DE LA PERFORMANCE DES EXPÉRIENCE DE L INSPECTION GÉNÉRALE POLITIQUES PUBLIQUES AU MAROC: DE L ADMINISTRATION TERRITORIALE

MESURE DE LA PERFORMANCE DES EXPÉRIENCE DE L INSPECTION GÉNÉRALE POLITIQUES PUBLIQUES AU MAROC: DE L ADMINISTRATION TERRITORIALE ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE L INTERIEUR INSPECTION GENERALE DE L ADMINISTRATION TERRITORIALE MESURE DE LA PERFORMANCE DES POLITIQUES PUBLIQUES AU MAROC: EXPÉRIENCE DE L INSPECTION GÉNÉRALE DE L ADMINISTRATION

Plus en détail

Le salon des métiers et des technologies du développement durable

Le salon des métiers et des technologies du développement durable Le salon des métiers et des technologies du développement durable PLUS QU UN EVENEMENT, UN MODE DE VIE! GREENDAYZ 11 greendayz.ehtp@gmail.com Sommaire Greendayz : Le pourquoi de l événement...03 Notre

Plus en détail

CONVENTION POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE ENTRE L ÉTAT ET LE CCCA-BTP

CONVENTION POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE ENTRE L ÉTAT ET LE CCCA-BTP Informations presse - 22 mai 2014 CONVENTION POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE ENTRE L ÉTAT ET LE CCCA-BTP Signature le 22 mai à Paris pour le prolongement en 2014 de la campagne de mobilisation

Plus en détail

MANUEL DE GESTION DE CYCLE DE PROJET DU SP/CONEDD

MANUEL DE GESTION DE CYCLE DE PROJET DU SP/CONEDD 1 MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE SECRETRARIAT PERMANENT DU CONSEIL NATIONAL POUR L ENVIRONNEMENT ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE MANUEL DE GESTION DE CYCLE DE PROJET DU SP/CONEDD

Plus en détail

D O S S I E R D E P R E S S E

D O S S I E R D E P R E S S E Une plateforme industrielle intégrée de nouvelle génération pour renforcer l attraction régionale de Nouaceur Sommaire 1. Lancement par Sa Majesté le Roi de la plateforme industrielle intégrée de nouvelle

Plus en détail

Le CMS : Acteur majeur de soutien & d accompagnement des Microentrepreneurs. www.cm6-microfinance.ma

Le CMS : Acteur majeur de soutien & d accompagnement des Microentrepreneurs. www.cm6-microfinance.ma Le CMS : Acteur majeur de soutien & d accompagnement des Microentrepreneurs au Maroc www.cm6-microfinance.ma Plan de l intervention Deux grands axes : Axe 1 : Vue d ensemble sur l offre actuelle des produits

Plus en détail

Formation par apprentissage au Maroc

Formation par apprentissage au Maroc Formation par apprentissage au Maroc Houriya CHERIF HAOUAT 20 JUIN 2007 1 Rappel de la problématique 2 En 1999 l effectif des déscolarisés (6ème année du primaire et 2ème année du secondaire): 240.000,

Plus en détail

NOTE DE PRESENTATION (BILAN DE LA 1 ERE ANNEE DU PROGRAMME INJAZ)

NOTE DE PRESENTATION (BILAN DE LA 1 ERE ANNEE DU PROGRAMME INJAZ) NOTE DE PRESENTATION (BILAN DE LA 1 ERE ANNEE DU PROGRAMME INJAZ) Préambule L usage des technologies de l information et de la communication (TIC) est un facteur essentiel pour l émergence de la société

Plus en détail

Conduire les entretiens annuels d évaluation

Conduire les entretiens annuels d évaluation Ce guide s adresse aux dirigeants et aux responsables en charge de la fonction ressources humaines qui envisagent de mettre en place des entretiens annuels. Il constitue un préalable à l instauration d

Plus en détail

Conclusions de la journée de mobilisation pour l apprentissage du 19 septembre 2014

Conclusions de la journée de mobilisation pour l apprentissage du 19 septembre 2014 Conclusions de la journée de mobilisation pour l apprentissage du 19 septembre 2014 La Grande conférence sociale des 7 et 8 juillet 2014 a rappelé le rôle de l apprentissage pour l intégration des jeunes

Plus en détail

1. Contexte. 2. Objectifs

1. Contexte. 2. Objectifs Royaume du Maroc Ministère de l Education Nationale Secrétariat Général Direction de la Stratégie, des Etudes et de la Planification L''écolle et lles Technollogiies de ll''iinformatiion et de lla Communiicatiion

Plus en détail

LE PROJET EDUCATIF GLOBAL D UN CFA DU BTP

LE PROJET EDUCATIF GLOBAL D UN CFA DU BTP Réf. document : AT.PEG.22 LE PROJET EDUCATIF GLOBAL D UN CFA DU BTP Définition d un «Projet éducatif global» Les objectifs du Projet éducatif global d un établissement de formation du BTP représentent

Plus en détail

Environ 150 entretiens réunissant r juillet, septembre et octobre 2003.

Environ 150 entretiens réunissant r juillet, septembre et octobre 2003. ETUDE DE FAISABILITE POUR L AUGMENTATION DE LA CAPACITE DE FORMATION Déplacements dans les régions r et recueil d informations Réunions au niveau des régions r avec : Messieurs les Walis ou Gouverneurs

Plus en détail

Adéquation formation-emploi, outil d orientation et d amélioration de l'offre de formation dans la zone d intervention du Projet FORAP NORD

Adéquation formation-emploi, outil d orientation et d amélioration de l'offre de formation dans la zone d intervention du Projet FORAP NORD Adéquation formation-emploi, outil d orientation et d amélioration de l'offre de formation dans la zone d intervention du Projet FORAP NORD Séminaire EDUCAID, Bruxelles 29.11.2012 PLAN 1. Processus général

Plus en détail

Principaux faits marquants de l activité FCE:

Principaux faits marquants de l activité FCE: Principaux faits marquants de l activité FCE: 1. Appel à projet innovants ; 2. Programme ACEDIM; 3. Programme PACEIM 4. Convention FCE/ Ministère MRE 5. Convention FCE/RAM 1 08/08/2012 Date de lancement

Plus en détail

Atelier sur l évaluation de l impact des programmes de formation

Atelier sur l évaluation de l impact des programmes de formation Royaume du Maroc Ministère de l Emploi, des Affaires Sociales et de la Solidarité Secrétariat d Etat Chargé de la Formation Professionnelle Atelier sur l évaluation de l impact des programmes de formation

Plus en détail

Madame la Secrétaire d Etat chargée de l Enseignement Scolaire, Monsieur le Président Directeur Général de l Association Injaz al-maghrib,

Madame la Secrétaire d Etat chargée de l Enseignement Scolaire, Monsieur le Président Directeur Général de l Association Injaz al-maghrib, Madame la Secrétaire d Etat chargée de l Enseignement Scolaire, Monsieur le Président de la Fondation/Institut CDG, Monsieur le Président Directeur Général de l Association Injaz al-maghrib, Mesdames et

Plus en détail

entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est

entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est Convention de Partenariat entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est CONVENTION DE PARTENARIAT Entre les soussignés : L Etat, représenté par le Recteur de l'académie d'aix-marseille, Jean-Paul DE

Plus en détail

ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR A INTEGRER AVEC UN BACCALAUREAT Série : "Sciences Expérimentales"

ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR A INTEGRER AVEC UN BACCALAUREAT Série : Sciences Expérimentales Etablissements Universitaires à accès ouvert* Faculté des Sciences (Agadir, Casablanca-Aïn Chock, Casablanca-Ben M'sick, El Jadida, Fès- Dhar El Mahraz, Kénitra, Marrakech, Meknès, Oujda, Rabat, Tétouan)

Plus en détail

Charte du tourisme durable

Charte du tourisme durable Annexes Charte du tourisme durable Annexe 1 Les participants de la Conférence mondiale du Tourisme durable, réunis à Lanzarote, îles Canaries, Espagne, les 27 et 28 avril 1995, Conscients que le tourisme

Plus en détail

Convention de partenariat

Convention de partenariat Convention de partenariat Entre La Caisse Interfédérale de Crédit Mutuel Et L Académie de Rennes EXPOSÉ DES MOTIFS Considérant, d une part que le Crédit Mutuel de Bretagne : Représente 4 établissements

Plus en détail

Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6

Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6 Allocution du Dr. Abdelkader AMARA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement A l occasion de la Cérémonie de lancement du Cluster Solaire Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6 Monsieur

Plus en détail

DISPOSITIFS DE LA CCG EN FAVEUR DES TPME POUR L ACCES AU FINANCEMENT. Avril 2015

DISPOSITIFS DE LA CCG EN FAVEUR DES TPME POUR L ACCES AU FINANCEMENT. Avril 2015 DISPOSITIFS DE LA CCG EN FAVEUR DES TPME POUR L ACCES AU FINANCEMENT Avril 2015 POURQUOI LA GARANTIE INSTITUTIONNELLE? Situation A Primauté du marché le marché est parfait se régule par lui-même Situation

Plus en détail

La réforme de la formation professionnelle agricole au Bénin

La réforme de la formation professionnelle agricole au Bénin La réforme de la formation professionnelle agricole au Bénin Jérôme Makin DJEGUI, Consultant en Ingénierie de la Formation, Directeur du Cabinet Africain d Ingénierie de la Formation (C.A.I.F.) Antoine

Plus en détail

PROGRAMME ET PLANNING PREVISIONNEL 2003

PROGRAMME ET PLANNING PREVISIONNEL 2003 PROGRAMME ET PLANNING PREVISIONNEL 2003 Les propositions et les programmes des différentes manifestations vous seront adressés par mail ou par courrier au plus tard un mois avant le début de la formation.

Plus en détail

I - Le CFA support d UFA. Encart : Mise en œuvre de la loi d'orientation et de programme pour l'avenir de l'école

I - Le CFA support d UFA. Encart : Mise en œuvre de la loi d'orientation et de programme pour l'avenir de l'école Encart : Mise en œuvre de la loi d'orientation et de programme pour l'avenir de l'école UNITÉS DE FORMATION PAR APPRENTISSAGE (UFA) C. n 2006-042 du 14-3-2006 NOR : MENE0600465C RLR : 527-3b MEN - DESCO

Plus en détail

LA MISE EN ŒUVRE DU PROJET D ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES

LA MISE EN ŒUVRE DU PROJET D ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES LA MISE EN ŒUVRE DU PROJET D ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES TOUT AU LONG DU PROJET : SOUTIEN DES ACTEURS DE L ENTREPRISE, PRÉPARATION ET SOUTIEN DES ÉLÈVES 42 Pour mettre en application des programmes d études

Plus en détail

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012»)

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Axes / Mesures / Sous-mesures Axe 1 : Contribuer à

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Métrologie, qualité et sûreté industrielle de l Université Paris 7 Denis Diderot Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation

Plus en détail

Action de soutien à la mobilité

Action de soutien à la mobilité UNION EUROPÉENNE Fonds social européen Investit pour votre avenir PROGRAMME DEPARTEMENTAL D INSERTION 2012-2016 APPEL A PROJETS 2015 Action de soutien à la mobilité Date de lancement de l appel à projets

Plus en détail

22 2011 (CC-20111-110)

22 2011 (CC-20111-110) Politiquee linguistique Adoptée : En vigueur : Amendement : 22 mars 2011 (CC-2011-110) 22 mars 2011 Table des matières 1. PRÉAMBULE... 1 2. CHAMP D APPLICATION... 1 3. CADRE LÉGAL ET RÉGLEMENTAIRE...

Plus en détail

Personnel enseignant de l enseignement supérieur universitaire Situation actuelle et perspectives à l horizon 2020 Cas du Maroc

Personnel enseignant de l enseignement supérieur universitaire Situation actuelle et perspectives à l horizon 2020 Cas du Maroc المملكة المغربية وزارة التعليم العالي والبحث العلمي وتكوين األطر Royaume du Maroc Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Formation des Cadres Personnel enseignant

Plus en détail

LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC

LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC o CONVENTION DE PARTENARIAT POUR LA CREATION D UN CENTRE D'EXCELLENCE FRANCO xxxxxxxxxxxx DE FORMATION AUX METIERS DE XXXXXXXXXX LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC A) MISSION

Plus en détail

la taille des entreprises

la taille des entreprises 1 Contrat de génération : une mise en œuvre adaptée à la taille des entreprises Si le contrat de génération concerne toutes les entreprises, elles n ont pas toutes les mêmes leviers en matière d emploi,

Plus en détail

17/19 avril 2009 Maroc Immo 2009 Lyon, 17/19 avril 2009

17/19 avril 2009 Maroc Immo 2009 Lyon, 17/19 avril 2009 17/19 avril 2009 Maroc Immo 2009 Lyon, 17/19 avril 2009 Salon de l Immobilier, Maroc Immo 2009 Mme M. BEL HOUSSEIN, Directrice de l Agence Urbaine de Kenitra Participants M. A. BOUHADDOU, Directeur de

Plus en détail

Le défi du renforcement des compétences 2. Un partenariat avec l OFPPT 3. Une formation intensive assurée par des professionnels 4

Le défi du renforcement des compétences 2. Un partenariat avec l OFPPT 3. Une formation intensive assurée par des professionnels 4 RAPPEL DU CONTEXTE 2 Le défi du renforcement des compétences 2 Un partenariat avec l OFPPT 3 Une meilleure adéquation entre la formation et les besoins de l entreprise 3 UN PLAN DE FORMATION ADAPTE 4 Une

Plus en détail

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Association Rhône Alpes des professionnels des Développeurs Economiques Locaux 14 rue Passet 69007 Lyon Tél. : 04

Plus en détail

PROJET PROGRESS FRANCE Ministère des droits des femmes, de la ville, de la jeunesse et des sports

PROJET PROGRESS FRANCE Ministère des droits des femmes, de la ville, de la jeunesse et des sports Renforcer la formation des professionnels de santé à la prévention des violences au sein du couple et l'information du grand public sur les violences au sein du couple et les mutilations sexuelles féminines

Plus en détail

Agence Tunisienne de la Formation Professionnelle

Agence Tunisienne de la Formation Professionnelle République Tunisienne Ministère de la Formation Professionnelle et de l Emploi Agence Tunisienne de la Formation Professionnelle MISSIONS Crée en 1999 par le Ministère de la formation Professionnelle et

Plus en détail

Projet de Performance 2015 DEPARTEMENT DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

Projet de Performance 2015 DEPARTEMENT DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE Projet de Performance DEPARTEMENT DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE 1 1 ère PARTIE : Présentation du Département de la Formation Professionnelle Attributions et missions du DFP : Dans le cadre de ses attributions,

Plus en détail

L Académie Orléans-Tours Représentée par Marie REYNIER Recteur, Chancelier des universités

L Académie Orléans-Tours Représentée par Marie REYNIER Recteur, Chancelier des universités L Éducation Nationale, partenaire des entreprises de votre région Entre L Académie Orléans-Tours Représentée par Marie REYNIER Recteur, Chancelier des universités Et La Fédération des Entreprises de Propreté

Plus en détail

Politique de gestion des ressources humaines

Politique de gestion des ressources humaines Politique de gestion des ressources humaines Adopté au conseil d administration le 18 octobre 2005 Résolution numéro 2068 Amendé le 16 avril 2013 par le conseil d administration Résolution numéro 2592

Plus en détail

EXPERIENCE DU MAROC POUR PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L INNOVATION DES PME P A R I S, 2 6 O C T O B R E 2 0 0 9

EXPERIENCE DU MAROC POUR PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L INNOVATION DES PME P A R I S, 2 6 O C T O B R E 2 0 0 9 EXPERIENCE DU MAROC POUR PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L INNOVATION DES PME P A R I S, 2 6 O C T O B R E 2 0 0 9 PLAN Situation de la PME au Maroc : Définition, PME en chiffres Forces et faiblesses de la

Plus en détail

La diplomatie économique et la promotion économique du Maroc à l étranger

La diplomatie économique et la promotion économique du Maroc à l étranger Conseil National du Commerce Extérieur La diplomatie économique et la promotion économique du Maroc à l étranger Anticiper Partager Agir 2000 www.cnce.org.ma Sommaire INTRODUCTION 1. LE NOUVEAU CONTEXTE

Plus en détail

Principales tendances touchant l activité des conseillers clientèle

Principales tendances touchant l activité des conseillers clientèle Principales tendances touchant l activité des conseillers clientèle UNE HAUSSE DU NIVEAU D EXIGENCE ENVERS LES CONSEILLERS CLIENTÈLES SUR LES SAVOIRS DE BASE Compétences relationnelles à l oral et à l

Plus en détail

Réforme institutionnelle et financement des transports publics au Maroc

Réforme institutionnelle et financement des transports publics au Maroc ROYAUME DU MAROC Réforme institutionnelle et financement des transports publics au Maroc M. Said Ziane, Ministère de l Intérieur Journées Nationales du Transport Urbain Jordanie 26-28 octobre 2015 SOMMAIRE

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE RECRUTEMENT D UN EXPERT EN COMMUNICATION INSTITUTIONNELLE

TERMES DE REFERENCE RECRUTEMENT D UN EXPERT EN COMMUNICATION INSTITUTIONNELLE Recrutement d un expert en communication institutionnelle Page 1 TERMES DE REFERENCE RECRUTEMENT D UN EXPERT EN COMMUNICATION INSTITUTIONNELLE 1. CADRE GENERAL DU PROGRAMME Le Programme d Appui au Commerce

Plus en détail

Livret de suivi du candidat(outil B)

Livret de suivi du candidat(outil B) A chaque étape du parcours CQP, son outil : Branche de la Miroiterie, Transformation et Négoce du Verre CQP Animateur d équipe de 1 er niveau Livret de suivi du candidat(outil B) Document à remplir par

Plus en détail

MISE EN ŒUVRE DE LA GESTION AXEE SUR LES RESULTATS POUR L AMELIORATION DE LA PERFORMANCE DES PROGRAMMES ET PROJETS

MISE EN ŒUVRE DE LA GESTION AXEE SUR LES RESULTATS POUR L AMELIORATION DE LA PERFORMANCE DES PROGRAMMES ET PROJETS Ministère des Affaires Étrangères et de la Coopération Programme des Nations Unies pour le Développement MISE EN ŒUVRE DE LA GESTION AXEE SUR LES RESULTATS POUR L AMELIORATION DE LA PERFORMANCE DES PROGRAMMES

Plus en détail

Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015

Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015 Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015 Les 3 objectifs de la formation 1 - La construction des compétences et des capacités qui relèvent du : cœur de métier ; cadre

Plus en détail

LES ORIENTATIONS, LES OBJECTIFS

LES ORIENTATIONS, LES OBJECTIFS LES ORIENTATIONS, LES OBJECTIFS ET LE PLAN DE RÉUSSITE DU CENTRE 2013-2018 Adoptés par les membres du conseil d établissement à leur réunion du 3 avril 2013 Table des matières Contexte et enjeux... 3 Des

Plus en détail

DRH: Diagnostic et Stratégie de développement de la GRH Au Ministère de la Santé Au Maroc

DRH: Diagnostic et Stratégie de développement de la GRH Au Ministère de la Santé Au Maroc Royaume du Maroc Ministère de la Santé Direction des Ressources Humaines ا ا وزارة ا اارد ا DRH: Diagnostic et Stratégie de développement de la GRH Au Ministère de la Santé Au Maroc Conférence santé en

Plus en détail

Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT

Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT APPUI CONSEIL «GESTION DES AGES» dans le cadre du Contrat de génération Le présent

Plus en détail

SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE Numéro du document : 0608-14 Adoptée par la résolution : 347 0608 En date du : 17 juin

Plus en détail

Manuel Qualité. de l'agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur PRÉSENTATION GÉNÉRALE

Manuel Qualité. de l'agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur PRÉSENTATION GÉNÉRALE Manuel Qualité de l'agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur PRÉSENTATION GÉNÉRALE Finalité et gestion du manuel qualité Déclaration de politique qualité Organisation et responsabilités

Plus en détail

RIVES DE GARONNE - ENTRE-DEUX-MERS PROGRAMME LOCAL DE FORMATION CAHIER DES CHARGES ANNEE 2 (2009)

RIVES DE GARONNE - ENTRE-DEUX-MERS PROGRAMME LOCAL DE FORMATION CAHIER DES CHARGES ANNEE 2 (2009) RIVES DE GARONNE - ENTRE-DEUX-MERS PROGRAMME LOCAL DE FORMATION CAHIER DES CHARGES ANNEE 2 (2009) 1. Contexte Les 5 Offices de Tourisme bénéficiaires du Programme Local de Formation se sont accordés pour

Plus en détail

PRESENTATION DU 08/03/07

PRESENTATION DU 08/03/07 PRESENTATION DU 08/03/07 1 RAPPEL DES 5 ENJEUX STRATEGIQUES IDENTIFIES A PARTIR DU DIAGNOSTIC PARTAGE 1 - UNE REGION SOLIDAIRE : Promouvoir un développement équilibré qui concilie efficacité économique,

Plus en détail

République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services. Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil :

République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services. Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil : République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil : Journée de l Ingénieur Tunisien Tunis, 30 octobre 2010

Plus en détail

Plan de la présentation

Plan de la présentation Plan de la présentation I. Contexte II. Système actuel de la Formation aux IFCS III. Présentation des éléments de base de la loi 01-00 portant organisation de l'enseignement supérieur IV. Système de Formation

Plus en détail

Convention de partenariat entre la zone de défense et de sécurité Ouest et le Mouvement des Entreprises de France de la région Bretagne

Convention de partenariat entre la zone de défense et de sécurité Ouest et le Mouvement des Entreprises de France de la région Bretagne Convention de partenariat entre la zone de défense et de sécurité Ouest et le Mouvement des Entreprises de France de la région Bretagne entre l Etat, Ministère de la défense représenté par Monsieur le

Plus en détail

EMPLOYABILITE DES JEUNES AU MAROC

EMPLOYABILITE DES JEUNES AU MAROC EMPLOYABILITE DES JEUNES AU MAROC L emploi L emploi est une forme d insertion sociale, un levier qui permet l amélioration des conditions de vie. L emploi est un paramètre révélateur dans l évaluation

Plus en détail

CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES

CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES REUNION DU 20 DECEMBRE 2013 RAPPORT N CR-13/06.653 CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES Stratégie régionale de formation des jeunes et

Plus en détail

Royaume du Maroc. Convention cadre de Partenariat. Entre. Wilaya de Fès - Boulmane. Conseil Régional du Tourisme de Fès Boulmane

Royaume du Maroc. Convention cadre de Partenariat. Entre. Wilaya de Fès - Boulmane. Conseil Régional du Tourisme de Fès Boulmane Royaume du Maroc Convention cadre de Partenariat Entre Wilaya de Fès - Boulmane Conseil Régional du Tourisme de Fès Boulmane Et Agence de Développement Social Avril 2007 Pour l appui et l accompagnement

Plus en détail

Notre Mission. La FONDEP Micro-Crédit (Fondation pour le Développement local et le Partenariat) est une organisation non gouvernementale,

Notre Mission. La FONDEP Micro-Crédit (Fondation pour le Développement local et le Partenariat) est une organisation non gouvernementale, Notre Mission 2 La FONDEP Micro-Crédit (Fondation pour le Développement local et le Partenariat) est une organisation non gouvernementale, à but non lucratif, qui s investit depuis 1996 dans l action du

Plus en détail

Autoroutes du Maroc. Situation du programme autoroutier National

Autoroutes du Maroc. Situation du programme autoroutier National Autoroutes du Maroc Situation du programme autoroutier National C O N T E N U Présentation de la Société Nationale des Autoroutes Programmes Autoroutiers Actuel et Additionnel Programme actuel / Section

Plus en détail

POLITIQUE LINGUISTIQUE. 2.0 Notre milieu : son contexte, ses particularités et ses défis

POLITIQUE LINGUISTIQUE. 2.0 Notre milieu : son contexte, ses particularités et ses défis Page 7002-1 1.0 Préambule En 2008, le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport adoptait son Plan d action pour l amélioration du français à l enseignement primaire et à l enseignement secondaire.

Plus en détail

ALLOCUTION DE MONSIEUR MOHAMMED BOUSSAID MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES A L OUVERTURE DES TRAVAUX DU RENDEZ- VOUS DE CASABLANCA DE L

ALLOCUTION DE MONSIEUR MOHAMMED BOUSSAID MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES A L OUVERTURE DES TRAVAUX DU RENDEZ- VOUS DE CASABLANCA DE L ALLOCUTION DE MONSIEUR MOHAMMED BOUSSAID MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES A L OUVERTURE DES TRAVAUX DU RENDEZ- VOUS DE CASABLANCA DE L ASSURANCE CASABLANCA, Mercredi 15 avril 2015 Messieurs les Présidents,

Plus en détail

- Secteur : Administration Gestion et Commerce - Filière : Technicien Comptable d Entreprises - Niveau : Technicien

- Secteur : Administration Gestion et Commerce - Filière : Technicien Comptable d Entreprises - Niveau : Technicien - Secteur : Administration Gestion et Commerce - Filière : Technicien Comptable d Entreprises - Niveau : Technicien Direction de la Recherche et de l Ingénierie de Formation Mars 2012 1. Description générale

Plus en détail

DISCOURS DE MONSIEUR LE PROFESSEUR EL HOUSSAINE LOUARDI MINISTRE DE LA SANTE

DISCOURS DE MONSIEUR LE PROFESSEUR EL HOUSSAINE LOUARDI MINISTRE DE LA SANTE DISCOURS DE MONSIEUR LE PROFESSEUR EL HOUSSAINE LOUARDI MINISTRE DE LA SANTE A L OCCASION DE LA CEREMONIE DE SIGNATURE DES CONVENTIONS A PROPOS DE L AMO ET DU RAMED Rabat, 10 septembre 2014. Monsieur le

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3090 Convention collective IDCC : 1527. IMMOBILIER (Administrateurs de biens, sociétés immobilières, agents

Plus en détail

Appel à candidature. Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers

Appel à candidature. Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers Appel à candidature Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers Contexte La mobilité géographique est l un des sujets centraux lorsque l on aborde la question

Plus en détail

La recherche au Maroc

La recherche au Maroc Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières La recherche au Maroc Octobre 1997 Document de travail n 23 La recherche au Maroc Octobre 1997 2 1- Etat des lieux Les dépenses en matière

Plus en détail

Management des Ressources Humaines et réformes: les engagements mutuels. Présenté par M. Driss KARIM, DAGL 26 mars 2011

Management des Ressources Humaines et réformes: les engagements mutuels. Présenté par M. Driss KARIM, DAGL 26 mars 2011 Management des Ressources Humaines et réformes: les engagements mutuels Présenté par M. Driss KARIM, DAGL 26 mars 2011 1 Sommaire - Management des RH : orientations et principes - Management des RH : réalisations

Plus en détail

Cycle de qualification développement économique et politique de la ville 2013-2014. Se saisir des outils formation

Cycle de qualification développement économique et politique de la ville 2013-2014. Se saisir des outils formation Cycle de qualification développement économique et politique de la ville 2013-2014 Se saisir des outils formation Sylvie Bocquet Chef de service Animation Territoriale» Direction de la Formation Permanente

Plus en détail

Proposition de création d un comité institutionnel pour l intégration des TIC au Cégep. Déposé au Comité de régie le 29 novembre 2011

Proposition de création d un comité institutionnel pour l intégration des TIC au Cégep. Déposé au Comité de régie le 29 novembre 2011 Proposition de création d un comité institutionnel pour l intégration des TIC au Cégep Déposé au Comité de régie le 29 novembre 2011 - Attendu que le plan stratégique de développement, dans chacune de

Plus en détail

Les orientations stratégiques en matière de prévention des risques professionnels 2012-2013 s inscrivent dans le cadre : PREAMBULE

Les orientations stratégiques en matière de prévention des risques professionnels 2012-2013 s inscrivent dans le cadre : PREAMBULE Les présentes orientations stratégiques ministérielles ont reçu l avis favorable du CHSCT ministériel de l éducation nationale, en sa séance du 10 octobre 2012 Direction générale des ressources humaines

Plus en détail

Club Qualité Apprentissage

Club Qualité Apprentissage Club Qualité Apprentissage DOSSIER DE PRESSE Lundi 16 juin 2003 Contact presse : Valérie Charrière-Villien Tél. 04 72 40 58 37 charriere@lyon.cci.fr SOMMAIRE Communiqué de presse 3 Le Club Qualité Apprentissage

Plus en détail

RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES

RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES FPEGRH01 RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES Définir et mettre en œuvre la politique de ressources humaines d une administration ou d un établissement public de l État.

Plus en détail

ADAPTABILITE. Les Formations En Sécurité Des Risques Professionnels.

ADAPTABILITE. Les Formations En Sécurité Des Risques Professionnels. RIGUEUR CONFIANCE EXIGENCE ECOUTE EXPERTISE RESPECT ADAPTABILITE Les Formations En Sécurité Des Risques Professionnels. Des outils pragmatiques, des Conseils sur mesures pour faire avancer la Santé & Sécurité

Plus en détail

Les Fiches sectorielles du Club France Maroc Transports Mai 2011

Les Fiches sectorielles du Club France Maroc Transports Mai 2011 Entre la France & le Maroc il y a un lien Vous! Les Fiches sectorielles du Club France Maroc Transports Mai 2011 Le développement du secteur des transports au Maroc Le secteur des transports est depuis

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail