BAROMÈTRE PRISM EMPLOI BILAN ANNUEL 2014

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BAROMÈTRE PRISM EMPLOI BILAN ANNUEL 2014"

Transcription

1 BAROMÈTRE PRISM EMPLOI BILAN ANNUEL 2014 Paris, le 3 février 2015 COMMENTAIRE GÉNÉRAL POUR L ANNÉE 2014 En 2014, la France enregistre une baisse de l emploi intérimaire pour la troisième année consécutive (-1,2 %). Cette baisse générale est due au recul du secteur du BTP, les autres grands secteurs étant orientés à la hausse. L évolution observée en 2014 est caractérisée par un redressement progressif au cours du premier semestre, une stabilisation au 3 ème trimestre et un nouveau recul au 4 ème trimestre. Le décrochage des effectifs intérimaires, perceptible depuis le mois d août s explique par une amplification de la baisse dans le BTP associée à une moindre croissance dans les secteurs jusqu alors porteurs. Ainsi, en 2014 : L emploi intérimaire progresse dans le commerce (+2,7 %), les transports (+2,1 %), l industrie (+1,2 %) et plus modérément dans les services (+0,2 %). Dans le même temps le BTP chute de 15,3 % ; La baisse importante des ouvriers qualifiés (-10,3 %) est fortement corrélée au phénomène de baisse dans le BTP ; De fortes divergences régionales sont enregistrées : les bassins industriels du Nord et de l Est sont au-dessus de la moyenne nationale, alors que les régions du Sud et de l Ouest se situent en-dessous de la moyenne nationale. La baisse de l intérim, d après les premiers éléments collectés par Prism emploi, se confirme en janvier 2015, celle-ci tend toutefois à s atténuer. Dans un contexte économique dégradé, la branche du travail temporaire va continuer à promouvoir la flexibilité responsable : réévaluer la durée maximum du contrat de travail temporaire pour les publics fragiles (seniors ou personnes handicapées, par exemple), limiter les allers-retours intérim-chômage, faciliter la contractualisation du CDI intérimaire, telles seront les propositions pour favoriser le retour des créations d emploi en Améliorer la sécurisation professionnelle sera également à l ordre du jour de la branche, via l allongement de la durée d emploi par la formation ou encore le développement de l apprentissage. Toutes ces mesures doivent contribuer à réduire le retour au chômage. Le Baromètre PRISM EMPLOI apporte un éclairage sur les tendances de l emploi intérimaire. Il décrit les évolutions en % des effectifs intérimaires observées au cours de l ensemble du mois précédent (par rapport au même mois de l année précédente) selon les qualifications, les grands secteurs d activité, les régions et les départements. L édition annuelle compile ces données et dresse une moyenne sur l ensemble de l année Indicateur avancé du marché de l emploi, l intérim constitue un enjeu économique important : il préfigure en effet les tendances du recrutement. Le Baromètre est établi par un tiers de confiance indépendant, Umanis, à partir des statistiques transmises par un panel d entreprises de travail temporaire représentant plus de 80 % de l emploi intérimaire. Pour plus d information : https://www.barometre-prisme.eu 1

2 BILAN ANNUEL 2014 CHIFFRES DE L ANNÉE 2014 PAR RAPPORT À L ANNÉE 2013 CHIFFRES CLÉS Les effectifs intérimaires reculent (-1,2 %) au niveau national. Divergence frappante entre le BTP et les autres secteurs L emploi intérimaire progresse dans le commerce (+2,7 %), les transports (+2,1 %), l industrie (+1,2 %) et plus modérément dans les services (+0,2 %). Seul le BTP enregistre une forte baisse de -15,3 %. Contraste régional : Nord/Est vs. Sud/Ouest 11 régions sur 21 enregistrent une évolution de l intérim supérieure à la moyenne annuelle nationale. Les bassins industriels du Nord et de l Est résistent bien : à titre d exemple, la Haute-Normandie enregistre une croissance de 7,8 % sur l année, suivie par l Alsace en hausse de 4,9 %. Les régions du Sud et de l Ouest sont les plus touchées par la baisse de l emploi intérimaire. Les effectifs intérimaires reculent dans les Midi-Pyrénées (-5,6 %), le PACA (-5,4 %) et le Poitou-Charentes (-5,2 %). ÉVOLUTION DES EFFECTIFS INTÉRIMAIRES Tendances à la hausse au 1er semestre, mais décrochage au 2nd semestre En 2014, la baisse s atténue au cours des 5 premiers mois de l année, mais est suivie d un décrochage après le mois d août. Ce retournement se confirme au 3 ème trimestre avec un recul plus marqué au 4 ème trimestre (octobre/novembre/décembre). Courbe globale de l évolution des effectifs intérimaires (par mois) 2

3 ÉVOLUTION DES EFFECTIFS INTÉRIMAIRES PAR GRAND SECTEUR D ACTIVITÉ La chute du BTP s est confirmée au fil de l année L intérim progresse dans le commerce (+2,7 %), les transports (+2,1 %), l industrie (+1,2 %) et plus modérément dans les services (+0,2 %). En revanche, le BTP enregistre une très forte baisse : -15,3 %. Évolution des effectifs intérimaires par secteur d'activité Répartition des effectifs intérimaires par secteur d activité (2014) Evolution sur l année des effectifs intérimaires de chaque secteur d activité : la chute du BTP a été interrompue tout au long de l année et pèse fortement sur l évolution générale de l intérim. 3

4 ÉVOLUTION DES EFFECTIFS INTÉRIMAIRES PAR QUALIFICATION Recul des ouvriers qualifiés L emploi intérimaire progresse dans la plupart des qualifications : les ouvriers non qualifiés (+6,8 %), les cadres et professions intermédiaires (+3,0 %) et les employés (+1,7 %). En revanche, il chute chez les ouvriers qualifiés (-10,3 %). Évolution des effectifs intérimaires par qualification Répartition des effectifs intérimaires par qualification (2014) ÉVOLUTION DES EFFECTIFS INTÉRIMAIRES PAR RÉGION L intérim progresse plutôt dans les régions du Nord et de l Est 11 régions sur 21 enregistrent une évolution de l intérim supérieure à la moyenne annuelle nationale. A l exception de la Haute-Normandie, ce sont dans les bassins d emploi du Nord et de l Est que l intérim s est développé, à titre d exemple, l Alsace progresse de 4,9 % et le Nord-Pas de Calais de 3,2 %. Les régions du Sud et de l Ouest sont les plus touchées par la baisse de l emploi intérimaire. Les effectifs intérimaires reculent notamment en Midi-Pyrénées (-5,6 %), en PACA (-5,4 %) et en Bretagne (-4,7%). 4

5 Cumul annuel régional 2014 Prism emploi est disponible pour répondre à vos questions et vous apporter les compléments d information nécessaires. À propos de Prism emploi Prism emploi - Professionnels du recrutement et de l intérim - est l organisation professionnelle, qui regroupe plus de 600 entreprises de toutes tailles représentant 90 % du chiffre d affaires de la profession agences d emploi et salariés permanents sont présents sur l ensemble du territoire. Contacts presse Agence Golin Ambre Benais T : Coralie Ménard T : Pour plus d information : 5

BILAN ECONOMIQUE & SOCIAL 2011 PERSPECTIVES 2012

BILAN ECONOMIQUE & SOCIAL 2011 PERSPECTIVES 2012 BILAN ECONOMIQUE & SOCIAL 2011 PERSPECTIVES 2012 28 JUIN 2012 DOSSIER DE PRESSE 1 SOMMAIRE I. LE MODÈLE ÉCONOMIQUE DES AGENCES D EMPLOI EST TOURNÉ VERS LA CRÉATION D EMPLOI A. L intérim en 2011 1. En 2011,

Plus en détail

Bilan 2008 & perspectives 2009. Surmonter la crise, préparer la reprise

Bilan 2008 & perspectives 2009. Surmonter la crise, préparer la reprise Bilan 2008 & perspectives 2009 Surmonter la crise, préparer la reprise Dossier de presse 3 0 j u i n 2 0 0 9 Contacts presse - Agence Hopscotch Marion Paisant T : 01 58 65 00 45 mpaisant@hopscotch.fr Pauline

Plus en détail

MSI ÉTUDE. Données et analyse brève mise-à-disposition de sa clientèle par : MSI Reports Ltd

MSI ÉTUDE. Données et analyse brève mise-à-disposition de sa clientèle par : MSI Reports Ltd ÉTUDE CONSTRUCTION DE LOGEMENTS EN FRANCE : PRINCIPAUX INDICATEURS Février 2010 Données et analyse brève mise-à-disposition de sa clientèle par : Reports Ltd 231 avenue Jean Jaurès 2 Hilliards Court 69007

Plus en détail

LE BAROMETRE TENDANCE AU 2 EME TRIMESTRE 2014

LE BAROMETRE TENDANCE AU 2 EME TRIMESTRE 2014 LE BAROMETRE DES EMPLOIS DE LA F AMILLE No 11 décembre 2014 TENDANCE AU 2 EME TRIMESTRE 2014 L activité de l emploi à domicile hors garde d enfants est en repli depuis le 1 er trimestre 2012 La dégradation

Plus en détail

LE BAROMETRE TENDANCE AU 2 EME 2013 TRIMESTRE

LE BAROMETRE TENDANCE AU 2 EME 2013 TRIMESTRE LE BAROMETRE DES EMPLOIS DE LA F AMILLE No 7 décembre 2013 TENDANCE AU 2 EME 2013 TRIMESTRE Une stabilisation fragile de l activité dans le champ de l emploi à domicile hors garde d enfants Après avoir

Plus en détail

emplois statut agences formation emploi agences entreprise compétitivité europe statut parcours ÉCONOMIQUE & SOCIAL 2011 sécurisation europe

emplois statut agences formation emploi agences entreprise compétitivité europe statut parcours ÉCONOMIQUE & SOCIAL 2011 sécurisation europe sécurisation formation économie développement compétitivité statut économie compétitivité entreprise europe statut statut entreprises europe formation entreprises compétitivité économie emploi agences

Plus en détail

ACTIVITÉ DE L ARTISANAT DU BÂTIMENT : UN DÉBUT D ANNÉE DIFFICILE ET DES TRÉSORERIES ENCORE DÉGRADÉES

ACTIVITÉ DE L ARTISANAT DU BÂTIMENT : UN DÉBUT D ANNÉE DIFFICILE ET DES TRÉSORERIES ENCORE DÉGRADÉES LA LETTRE D INFORMATION HEBDOMADAIRE DU RÉSEAU Conjoncture du 1 er trimestre 215 Avril 215 ACTIVITÉ DE L ARTISANAT DU BÂTIMENT : UN DÉBUT D ANNÉE DIFFICILE ET DES TRÉSORERIES ENCORE DÉGRADÉES Au 1 er trimestre

Plus en détail

DONNÉES DE CADRAGE SUR L ACTIVITÉ DES AGENCES D EMPLOI EN 2013. Répartition de l activité par secteur : Industrie 42,6 % BTP 21,6 % Tertiaire 35,3 %

DONNÉES DE CADRAGE SUR L ACTIVITÉ DES AGENCES D EMPLOI EN 2013. Répartition de l activité par secteur : Industrie 42,6 % BTP 21,6 % Tertiaire 35,3 % RAPPORT ÉCONOMIQUE & SOCIAL 2013 INTRODUCTION 2013 représente une année charnière pour les agences d emploi. La stagnation économique s est traduite par un nouveau recul de l emploi intérimaire. Toutefois,

Plus en détail

1985 / 2009 : 25 ANS DE CONCOURS DU CREDIT-BAIL AU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE

1985 / 2009 : 25 ANS DE CONCOURS DU CREDIT-BAIL AU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE 1985 / 2009 : 25 ANS DE CONCOURS DU CREDIT-BAIL AU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE 2 1985 / 2009 : 25 ans de concours du crédit-bail au financement de l d entreprise* 1.Introduction : le crédit-bail,

Plus en détail

La population des métropoles régionales

La population des métropoles régionales MAI 2015 / La population des métropoles régionales Cinq questions à enjeux concernant les métropoles régionales et leurs neuf millions d habitants PÔLE RESSOURCES & DONNÉES URBAINES La population des

Plus en détail

I) Evolution de la demande d emploi mensuelle

I) Evolution de la demande d emploi mensuelle Document rédigé le 27/04/2015 LES ESSENTIELS DE L EMPLOI - Chiffres de mars 2015 Plan : I) Evolution de la demande d emploi mensuelle (pages 1 et 2) - Catégorie A - Catégorie ABC - Entrées et sorties/offres

Plus en détail

De nouveaux indicateurs pour suivre la construction de logements

De nouveaux indicateurs pour suivre la construction de logements COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n spécial Février 2015 De nouveaux indicateurs pour suivre la construction de logements OBSERVATION ET STATISTIQueS logement - CONSTRuCTION Le SOeS diffuse

Plus en détail

L observatoire. Bilan 2012 Créations et disparitions des entreprises en France. des entreprises. Avril 2013. www.cofaceservices.fr

L observatoire. Bilan 2012 Créations et disparitions des entreprises en France. des entreprises. Avril 2013. www.cofaceservices.fr Bilan 2012 Créations et disparitions des entreprises en France Avril 2013 L observatoire des entreprises www.cofaceservices.fr Objet de l Etude Evolution en 2012 des créations, cessations et défaillances

Plus en détail

Les dossiers de l Observatoire des Métiers et de l Emploi. juin 2013. Regards croisés sur l intérim

Les dossiers de l Observatoire des Métiers et de l Emploi. juin 2013. Regards croisés sur l intérim Les dossiers de l Observatoire des Métiers et de l Emploi juin 2013 Regards croisés sur l intérim regards croisés sur l intérim L Observatoire des Métiers et de l Emploi s est vu confier, depuis 2008,

Plus en détail

Emploi. FRANCE ENTIÈRE (2003) (2001) Bénéficiaires en emploi (DOETH) 38 621 224 000 Poids région/national (2000) 12 16 % ILE-DE-FRANCE

Emploi. FRANCE ENTIÈRE (2003) (2001) Bénéficiaires en emploi (DOETH) 38 621 224 000 Poids région/national (2000) 12 16 % ILE-DE-FRANCE Emploi Rappel des dernières données disponibles Données clefs ILE-DE-FRANCE FRANCE ENTIÈRE (2003) (2001) Bénéficiaires en emploi (DOETH) 38 621 224 000 Poids région/national (2000) 12 16 % Evolution annuelle

Plus en détail

Etude sur la réalité de lʼégalité professionnelle entre les hommes et les femmes en Guadeloupe"

Etude sur la réalité de lʼégalité professionnelle entre les hommes et les femmes en Guadeloupe Fonds social Européen Etude sur la réalité de lʼégalité entre les hommes et les femmes en Guadeloupe" - Synthèse des premiers résultats Phase 1 COPIL du 17 juillet 2012! 1! CONTEXTE Au regard de la méconnaissance

Plus en détail

internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014

internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014 Regards sur la conjoncture internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014 CONJONCTURE INTERNATIONALE & NATIONALE Reprise lente en ZONE EURO et à rythmes variables

Plus en détail

LE DOSSIER DE CONJONCTURE NORD - PAS-DE-CALAIS

LE DOSSIER DE CONJONCTURE NORD - PAS-DE-CALAIS LE DOSSIER DE CONJONCTURE NORD - PAS-DE-CALAIS Situation fin JUIN 2013 Direccte Nord - Pas-de-Calais 1 Direccte Nord - Pas-de-Calais Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation,

Plus en détail

>> Baisse continue de l activité

>> Baisse continue de l activité 4 ème trimestre 20 Janvier 2013 - N 15 >> continue de l activité Dans les services comme dans l industrie, le climat des affaires reste dégradé au quatrième trimestre 20 et il s établit nettement en dessous

Plus en détail

Présentation des industries de la Métallurgie

Présentation des industries de la Métallurgie Présentation des industries de la Métallurgie - Sources U.I.M.M. Lorraine En France Les industries de la transformation des métaux recouvrent les activités suivantes : - Biens intermédiaires : production

Plus en détail

éclairages QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE? Près de 3 demandeurs d emploi sur 5 sont couverts par l Assurance chômage

éclairages QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE? Près de 3 demandeurs d emploi sur 5 sont couverts par l Assurance chômage éclairages ÉTUDES ET ANALYSES N 5 AVRIL 213 QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE? L Unédic a réalisé une étude pour approfondir la compréhension de la population des allocataires

Plus en détail

EMPLOI. Un recul toujours fort des effectifs industriels

EMPLOI. Un recul toujours fort des effectifs industriels EMPLOI 39 L emploi salarié franc-comtois recule de 0,2% en 2006. La hausse des effectifs dans les services et la construction ne suffit pas à compenser la baisse dans l industrie. Le nombre de salariés

Plus en détail

BAROMÈTRE DE L EMPLOI

BAROMÈTRE DE L EMPLOI BAROMÈTRE DE L EMPLOI JUILLET 215 pour la branche des services de l automobile n 1 1 L EMPLOI ESTIMÉ DANS LE SECTEUR «COMMERCE ET RÉPARATION AUTOMOBILE» AU 1 ER TRIMESTRE 215. RAPPEL MÉTHODOLOGIQUE DU

Plus en détail

L Artisanat rhônalpin

L Artisanat rhônalpin L Artisanat rhônalpin Enquête de conjoncture Édito du Président Fort de plus de 119 42 entreprises en Rhône- Alpes, l Artisanat représente 1 entreprise sur 4 de la Région. Présent dans les secteurs de

Plus en détail

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc Bilan économique Bilan économique 2009 BASSIN D EMPLOI VENDÉE EST Après une année 2009 éprouvante, l économie vendéenne semble enfin s engager sur le chemin de la reprise Après avoir débuté dans un climat

Plus en détail

LES AUTO-ENTREPRENEURS

LES AUTO-ENTREPRENEURS NOTE THÉMATIQUE Observatoire socio-économique Avril 2014 LES AUTO-ENTREPRENEURS Depuis l instauration du statut en 2009, le secteur de la propreté attire les auto-entrepreneurs. Ils sont plus de 23 000

Plus en détail

Résultats comptables et situation financière des PME de l industrie manufacturière

Résultats comptables et situation financière des PME de l industrie manufacturière Résultats comptables et situation financière des PME de l industrie manufacturière Faits marquants en 2008-2009 - La rentabilité économique recule mais demeure satisfaisante - L investissement ralentit

Plus en détail

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1997 ET PRÉVISIONS POUR 1998

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1997 ET PRÉVISIONS POUR 1998 LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1997 ET PRÉVISIONS POUR 1998 La construction neuve de logements s est de nouveau inscrite en baisse en 1997 ( 1,3 % en volume), mais dans des proportions moindres

Plus en détail

GIE Réseau des CERC Cellules Economiques Régionales de la Construction. La conjoncture de la filière Construction en France

GIE Réseau des CERC Cellules Economiques Régionales de la Construction. La conjoncture de la filière Construction en France La conjoncture de la filière Construction en France Conjoncture de la filière construction en France Les chiffres clés Quelques indicateurs clés sur une période d un an... Les tendances sur mois... 4 Les

Plus en détail

OTT Observatoire du Travail Temporaire. L intérim dans le secteur du BTP

OTT Observatoire du Travail Temporaire. L intérim dans le secteur du BTP L intérim dans le secteur du BTP Septembre 2005 Sommaire Introduction page 3 I Données de cadrage du secteur du BTP page 4 A) Evolution du nombre de intérimaires et du taux de recours à l intérim pages

Plus en détail

Branche sanitaire, sociale et médico-sociale, privée à but non lucratif PORTRAITS MÉTIERS

Branche sanitaire, sociale et médico-sociale, privée à but non lucratif PORTRAITS MÉTIERS PQ & Branche sanitaire, sociale et médico-sociale, privée à but non lucratif bl PORTRAITS MÉTIERS PQ & Branche sanitaire, sociale et médico-sociale, privée à but non lucratif bl ENQUÊTE EMPLOI PORTRAITS

Plus en détail

SERVICE STATISTIQUES, ETUDES ET EVALUATIONS. Repères & analyses. Analyse sectorielle Hôtels, Cafés, Restaurants, Bars. Situation à fin décembre 2012

SERVICE STATISTIQUES, ETUDES ET EVALUATIONS. Repères & analyses. Analyse sectorielle Hôtels, Cafés, Restaurants, Bars. Situation à fin décembre 2012 Mars 2013 SERVICE STATISTIQUES, ETUDES ET EVALUATIONS Repères & analyses Analyse sectorielle Hôtels, Cafés, Restaurants, Bars Situation à fin décembre 20 Direction régionale Bretagne 20.170 demandeurs

Plus en détail

Date de la dernière année disponible au moment du traitement des données 44

Date de la dernière année disponible au moment du traitement des données 44 ORST Charentes - Baromètre régional Santé au travail 14. Synthèse Cette analyse, à visée descriptive, met en évidence la diversité dans le recueil comme dans l exploitation des données des accidents du

Plus en détail

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Dares Analyses Octobre 200 N 069 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques LES MÉTIERS EN 2009 seuls quelques métiers résistent à la dégradation du marché

Plus en détail

Quelle efficacité du diagnostic électrique obligatoire? Rapport d étude 2012 réalisé par TNS Sofres

Quelle efficacité du diagnostic électrique obligatoire? Rapport d étude 2012 réalisé par TNS Sofres Quelle efficacité du diagnostic électrique obligatoire? Rapport d étude 2012 réalisé par TNS Sofres Cliquez Sommaire pour modifier le style du titre 1. Contexte et objectifs 2. Principaux enseignements

Plus en détail

Quel avenir pour l intérim. en pleine mutation?

Quel avenir pour l intérim. en pleine mutation? Quel avenir pour l intérim dans un marche du travail en pleine mutation? Les mutations économiques intervenues au cours des 35 dernières années ont fait naitre de nouvelles organisations du travail 1980

Plus en détail

Les principaux secteurs d activité haut-marnais

Les principaux secteurs d activité haut-marnais Principaux secteurs d activité haut-marnais Bilan Les principaux secteurs d activité haut-marnais BILAN édition 2011 Document réalisé en partenariat avec Observatoire Economique de la Haute-Marne Principaux

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 1 er Trimestre 2015

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 1 er Trimestre 2015 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 1 er Trimestre 2015 I. L ensemble des marchés I.1. L environnement des marchés : les conditions de

Plus en détail

Transports urbains. Bilan Social 2013. (Convention Collective Nationale des réseaux de transports urbains de voyageurs) www.utp.fr.

Transports urbains. Bilan Social 2013. (Convention Collective Nationale des réseaux de transports urbains de voyageurs) www.utp.fr. Transports urbains Bilan Social (Convention Collective Nationale des réseaux de transports urbains de voyageurs) Édition 2014 www.utp.fr Avant-propos Ce rapport de branche présente les données sociales

Plus en détail

788 établissements ( + 22% entre 2007 et 2011) 40% des établissements emploient 1 ou plusieurs salariés Chiffres

788 établissements ( + 22% entre 2007 et 2011) 40% des établissements emploient 1 ou plusieurs salariés Chiffres Données de cadrage Terres de Lorraine Un secteur qui compte sur le territoire Terres de Lorraine 788 établissements ( + 22% entre 2007 et 2011) 40% des établissements emploient 1 ou plusieurs salariés

Plus en détail

LE SURENDETTEMENT DES MÉNAGES

LE SURENDETTEMENT DES MÉNAGES JUIN 2015 LE SURENDETTEMENT DES MÉNAGES Enquête typologique 2014 Analyses nationale et régionale SOMMAIRE INTRODUCTION 5 1 Champ de l étude 5 2 Résumé des principaux constats relatifs à l ensemble des

Plus en détail

5 e Baromètre ALMA CG sur l Absentéisme*

5 e Baromètre ALMA CG sur l Absentéisme* Communiqué de presse Gennevilliers, le 05 Septembre 2013 5 e Baromètre ALMA CG sur l Absentéisme* L Absentéisme en France augmente de 18% en 2012, ce qui représente une moyenne de 16,6 jours d absence

Plus en détail

Etude de Besoin de Main-d œuvre dans la Plasturgie

Etude de Besoin de Main-d œuvre dans la Plasturgie Etude de Besoin de Main-d œuvre dans la Plasturgie Année 2014 SOMMAIRE Représentation géographique des projets de recrutement par métier en 2014... 3 Pilotes d'installations lourdes des industries de transformation...3

Plus en détail

CONJONCT URE. +1 point. Intentions de recrutements de cadres : entre prudence et reprise de confiance

CONJONCT URE. +1 point. Intentions de recrutements de cadres : entre prudence et reprise de confiance CONJONCT URE estre NOTE DE conjoncture TRIMESTRIELLE de L APEC N Intentions de recrutements de cadres : entre prudence et reprise de confiance Les recruteurs font toujours preuve de prudence dans leurs

Plus en détail

La Préparation Opérationnelle à l Emploi Collective

La Préparation Opérationnelle à l Emploi Collective Un appui au recrutement de vos futurs salariés intérimaires La Préparation L essentiel de la POEC A la différence de la POE Individuelle, la POE n est pas conditionnée au dépôt préalable d une offre d

Plus en détail

Besoins en Main-d œuvre et offres d emploi dans la Plasturgie

Besoins en Main-d œuvre et offres d emploi dans la Plasturgie Etude de besoin de Main-d œuvre dans la Plasturgie Besoins en Main-d œuvre et offres d emploi dans la Plasturgie Année 2015 Table des matières A. Les besoins de recrutement des entreprises de la plasturgie...

Plus en détail

Le climat d incertitude persiste et freine le développement de l emploi

Le climat d incertitude persiste et freine le développement de l emploi N 7 - D ON N É E S 2 ÉME T R IM E S T R E 2 0 1 2 - P A R U T ION O C T OB R E 2 0 1 2 De plus, la situation de l emploi est contrastée : l emploi progresse au nord où se concentre le quart des emplois

Plus en détail

L EVOLUTION DES FORMES D EMPLOI : SYNTHESE DU RAPPORT

L EVOLUTION DES FORMES D EMPLOI : SYNTHESE DU RAPPORT 1 RAPPORT DU CONSEIL D ORIENTATION POUR L EMPLOI 8 AVRIL 2014 L EVOLUTION DES FORMES D EMPLOI : SYNTHESE DU RAPPORT LES «FORMES D EMPLOI : DES REALITES TRES DIVERSES ET EN PLEINE EVOLUTION, QUI DESSINENT

Plus en détail

CEP CONSTRUCTION. Tableaux de bord régionaux emploi/formation dans la construction. Septembre 2006. Jean-Louis Reboul. Sandrine Aboubadra

CEP CONSTRUCTION. Tableaux de bord régionaux emploi/formation dans la construction. Septembre 2006. Jean-Louis Reboul. Sandrine Aboubadra CEP CONSTRUCTION Tableaux de bord régionaux emploi/formation dans la construction Septembre 2006 Jean-Louis Reboul Sandrine Aboubadra Siège social 89, rue du Faubourg Saint Antoine 75011 PARIS Tel : 33

Plus en détail

ZOOM. sur les métiers de la SANTÉ, ACTION SOCIALE, SERVICES ÀLA PERSONNE. Bilan 2014 Bretagne

ZOOM. sur les métiers de la SANTÉ, ACTION SOCIALE, SERVICES ÀLA PERSONNE. Bilan 2014 Bretagne ZOOM sur les métiers de la SANTÉ, ACTION SOCIALE, SERVICES ÀLA PERSONNE Bilan 2014 Bretagne SOMMAIRE 3 SYNTHÈSE 3 DONNÉES CLÉS 3 LA DEMANDE D EMPLOI 3 PRINCIPALES ÉVOLUTIONS 4 PROFIL DES DEMANDEURS D EMPLOI

Plus en détail

Point d actualité. Conseil Economique, Social & Environnemental Régional. Séance plénière 2 février 2015

Point d actualité. Conseil Economique, Social & Environnemental Régional. Séance plénière 2 février 2015 Conseil Economique, Social & Environnemental Régional Point d actualité Séance plénière 2 février 2015 Rapporteur général : Jean-Jacques FRANCOIS, au nom du Comité de Conjoncture CONTEXTE GÉNÉRAL A la

Plus en détail

Données sociales 2002. Juin 2003

Données sociales 2002. Juin 2003 Données sociales 2002 Juin 2003 asf - Données sociales 2002-2 - Sommaire Pages Avant-propos : La conjoncture économique... 4 Données sociales : Eléments de synthèse... 5 La situation de l emploi au 31

Plus en détail

Le baromètre. Dauphine-Crédit Foncier. de l immobilier résidentiel. Tendance globale

Le baromètre. Dauphine-Crédit Foncier. de l immobilier résidentiel. Tendance globale Le baromètre Dauphine-Crédit Foncier de l immobilier résidentiel Tendance globale N. 3 Juin 2011 Kevin Beaubrun-Diant, co-responsable de la chaire «Ville et Immobilier», Université Paris-Dauphine. Cette

Plus en détail

GESTION, ADMINISTRATION

GESTION, ADMINISTRATION GESTION, ADMINISTRATION A vec 73 5 emplois et 9,8 % des actifs, les métiers de la gestion et de l administration des entreprises constituent le troisième domaine professionnel dans la région, un rang identique

Plus en détail

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Janvier 211 15 1 5-5 -1-15 -2 - -3-35 21 22 23 24 26 27 28 29 21 211 Série dessaisonalisée

Plus en détail

Les entreprises en Ile de France

Les entreprises en Ile de France Tendances régionales Les entreprises en Ile de France Contexte conjoncturel Bilan 1 Perspectives 1 lndicateur du Climat des Affaires Un indicateur du climat des affaires permet une lecture rapide et simplifiée

Plus en détail

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Janvier 212 1 1 - -1-1 -2-2 -3-3 22 23 24 2 26 27 28 29 21 211 212 Série dessaisonalisée

Plus en détail

Créations et disparitions des entreprises en France

Créations et disparitions des entreprises en France Créations et disparitions des entreprises en France Octobre 2012 L observatoire des entreprises www.cofaceservices.fr La croissance du tissu économique de moins en moins dynamique 8,6 millions de sièges

Plus en détail

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Août 212 1 1 - -1-1 -2-2 -3-3 22 23 24 2 26 27 28 29 21 211 212 Série dessaisonalisée

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012)

DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012) Février 2014 DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES MOUVEMENTS D EMPLOI D DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012) Délégation au DéveloppementD Économique, à l Emploi, à la Formation

Plus en détail

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Octobre 2009

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Octobre 2009 L Tableau de bord mensuel Octobre 2009 Avertissement : les indications mensuelles reprises dans le «Tableau de bord» ne deviennent définitives qu avec la publication des résultats trimestriels : exemple

Plus en détail

ENQUETE CONJONCTURELLE CINOV-IT

ENQUETE CONJONCTURELLE CINOV-IT ENQUETE CONJONCTURELLE CINOV-IT VOTRE SOCIETE 1. Quelle est la taille de votre entreprise? 0 ou 1 salarié 39 %

Plus en détail

Panorama. de l économie sociale et solidaire

Panorama. de l économie sociale et solidaire Panorama de l économie sociale EN FRANCE ET DANS LES RÉGIONS Réalisée par l Observatoire National de l Economie Sociale et Solidaire, cette nouvelle édition du «Panorama de l économie sociale en France

Plus en détail

La demande reste bien orientée, l activité progresse par à-coups La croissance des économies avancées est restée

La demande reste bien orientée, l activité progresse par à-coups La croissance des économies avancées est restée INSEE CONJONCTURE POINT DE CONJONCTURE OCTOBRE 2015 La demande reste bien orientée, l activité progresse par à-coups La croissance des économies avancées est restée solide au deuxième trimestre 2015. L

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 1 er Trimestre 2013

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 1 er Trimestre 2013 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 1 er Trimestre 2013 I. L ensemble des marchés I.1. L environnement des marchés : les conditions de

Plus en détail

La situation des demandeurs d emploi La demande d emploi augmente de près de 15% en un an

La situation des demandeurs d emploi La demande d emploi augmente de près de 15% en un an FEVRIER 2013 HÔTELLERIE-RESTAURATION Situation au 31 décembre 2012 Les chiffres clés 3 491 demandeurs d emploi inscrits en catégorie ABC Soit 4% de la demande d emploi Dont 2 578, soit 74%, en catégorie

Plus en détail

la création d entreprise en nord-pas de calais

la création d entreprise en nord-pas de calais Nord-Pas de Calais N 184 SEPTEMBRE 2014 la création d entreprise en nord-pas de calais Près de 24 000 créations d entreprise en 2013 en Nord-Pas de Calais En 2013, les créations ont légèrement baissé en

Plus en détail

Baromètre Ventes et cessions de commerces et d industries en France du 1er janvier 2008 au 31 décembre 2010

Baromètre Ventes et cessions de commerces et d industries en France du 1er janvier 2008 au 31 décembre 2010 Baromètre Ventes et cessions de commerces et d industries en France du 1er janvier 2008 au 31 décembre 2010 Opportunités de croissance ou créations d entreprise, plus de 44 000 commerces ou industries

Plus en détail

Et si on reparlait du temps dédié au travail? Mai 2014

Et si on reparlait du temps dédié au travail? Mai 2014 Et si on reparlait du temps dédié au travail? Mai 2014 1 SOMMAIRE 1. Méthodologie et contexte 2. Stabilité des attentes et enjeu lié à la gestion du développement professionnel 3. L organisation du temps

Plus en détail

Un climat des affaires conforté

Un climat des affaires conforté JUILLET 2015 Un climat des affaires conforté Même si une part toujours importante de TPE/PME enregistre un recul du chiffre d affaires, le bilan du 2 e trimestre marque une amélioration sensible, confirmée

Plus en détail

DEcas. Positionnement et attentes des artisans du bâtiment travaillant seuls. Destinataire : M. Stéphane RIMLINGER

DEcas. Positionnement et attentes des artisans du bâtiment travaillant seuls. Destinataire : M. Stéphane RIMLINGER Institut d Informations et de Conjonctures Professionnelles 11, rue Christophe-Colomb 75008 Paris Tél. 01 47 20 30 33 Fax 01 47 20 84 58 iplusc@iplusc.com.fr. Destinataire : M. Stéphane RIMLINGER DEcas

Plus en détail

Territoire de Châlons-en-Champagne

Territoire de Châlons-en-Champagne Territoire de POPULATION, EMPLOI, RECRUTEMENT ELEMENTS PROSPECTIFS Ce travail a été initié par le Conseil Régional afin de préparer le PRDF (Plan Régional de Développement des Formations). Ce document,

Plus en détail

> Le taux de chômage annuel moyen à Paris (7,4%) est l un des plus élevé d Ile-de-France (6,6%).

> Le taux de chômage annuel moyen à Paris (7,4%) est l un des plus élevé d Ile-de-France (6,6%). Contexte socio-économique Revenus > Les revenus fiscaux médians sont plus élevés à (23 408 ) qu en (20 575 ) et en (17 497 ), mais les différences à sont particulièrement marquées entre les plus riches

Plus en détail

!!! Formes d emploi et de travail atypiques!! Pour mutualiser les ressources humaines? # Avec quels effets?# # 02/10/2012!!!!!

!!! Formes d emploi et de travail atypiques!! Pour mutualiser les ressources humaines? # Avec quels effets?# # 02/10/2012!!!!! www.aravis.aract.fr Formes d emploi et de travail atypiques Pour mutualiser les ressources humaines? # Avec quels effets?# # 02/10/2012 N 1 Atelier 1- avril 2012 3 exemples de formes d emploi et de travail

Plus en détail

SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE

SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE pour l année 2014 Janvier 2014 1/12 Situation financière de l Assurance chômage pour l année 2014 14 janvier 2014 Cette note présente la prévision de la situation

Plus en détail

I nternational. N euchâtel. S uisse. Conjoncture économique - 2 e trimestre 2014

I nternational. N euchâtel. S uisse. Conjoncture économique - 2 e trimestre 2014 Conjoncture économique - 2 e trimestre 214 PIB PIB et Baromètre EUR PIB Baromètre conjoncturel Marche des affaires Perspectives - NE Emploi Entrée de commandes Production Exportations Chômage Poursuite

Plus en détail

ÉTUDES 2014 INTERIM & FORMATION. en Centre en 2013

ÉTUDES 2014 INTERIM & FORMATION. en Centre en 2013 ÉTUDES 04 INTERIM & FORMATION en Centre en 0 INTERIM & FORMATION en France en 0 ACTIVITÉ DE L INTÉRIM Centre Rang régional Agences 07 -,6 % 8 Missions 809 85 5, % 7 NOMBRE D INTÉRIMAIRES, EN ETP* Centre

Plus en détail

Propositions des Professionnels de l intérim pour développer l emploi.

Propositions des Professionnels de l intérim pour développer l emploi. Livre Blanc Propositions des Professionnels de l intérim pour développer l emploi. Sommaire Contributions économiques et sociales de l intérim p. 5 Propositions pour favoriser le maintien dans l emploi

Plus en détail

ÉTUDES 2014 INTERIM & FORMATION. en Limousin en 2013

ÉTUDES 2014 INTERIM & FORMATION. en Limousin en 2013 ÉTUDES 014 INTERIM & FORMATION en Limousin en 013 INTERIM & FORMATION en France en 013 ACTIVITÉ DE L INTÉRIM Limousin Rang régional Agences 74,8 % 1 Missions 165 001 4, 1 NOMBRE D INTÉRIMAIRES, EN ETP*

Plus en détail

TABLEAU DE BORD ASF. La production des établissements de crédit spécialisés en 2011

TABLEAU DE BORD ASF. La production des établissements de crédit spécialisés en 2011 TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2011 Mars 2012 - 2-1. Le financement des entreprises Le financement des investissements d équipement : le rebond de l activité

Plus en détail

MSI ÉTUDE. Données et analyse brève mise-à-disposition de sa clientèle par : MSI Reports sarl

MSI ÉTUDE. Données et analyse brève mise-à-disposition de sa clientèle par : MSI Reports sarl ÉTUDE CONSTRUCTION EN FRANCE : PRINCIPAUX INDICATEURS Avril 2011 Données et analyse brève mise-à-disposition de sa clientèle par : Reports sarl 231 avenue Jean Jaurès 69007 Lyon France Tel : +33 (0)4 74

Plus en détail

Le microcrédit : un outil de prévention et de lutte contre l exclusion sociale et financière?

Le microcrédit : un outil de prévention et de lutte contre l exclusion sociale et financière? Le microcrédit : un outil de prévention et de lutte contre l exclusion sociale et financière? Observatoire de la Microfinance Juillet 2012 Introduction Observatoire de la microfinance de la Banque de France

Plus en détail

Les infirmiers anesthésistes ont les plus hauts salaires, les préparateurs en pharmacie, ceux qui progressent le plus

Les infirmiers anesthésistes ont les plus hauts salaires, les préparateurs en pharmacie, ceux qui progressent le plus Communiqué de presse 2 ème édition du Baromètre Appel Médical des salaires de la santé Les infirmiers anesthésistes ont les plus hauts salaires, les préparateurs en pharmacie, ceux qui progressent le plus

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Février 2015

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Février 2015 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Février 2015 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent définitifs

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. CFA du BTP. Les CFA du BTP, 1 er réseau de l apprentissage en France APPRENTIS. www.apprentissage-btp.com JE FORME. des.

DOSSIER DE PRESSE. CFA du BTP. Les CFA du BTP, 1 er réseau de l apprentissage en France APPRENTIS. www.apprentissage-btp.com JE FORME. des. DOSSIER DE PRESSE Les CFA du BTP, 1 er réseau de l apprentissage en France Les centres de formation d apprentis du bâtiment et des travaux publics poursuivent en 2012 leur mobilisation auprès des entreprises

Plus en détail

LE CONTRAT DE TRAVAIL

LE CONTRAT DE TRAVAIL LE CONTRAT DE TRAVAIL 1.).DEFINITION ET INTERET DU CONTRAT DE TRAVAIL Qu est qu un contrat de travail? Un contrat de travail est un accord par lequel une personne (le salarié) s engage à travailler pour

Plus en détail

Pacte de responsabilité : le point sur les négociations Les accords signés, les négociations en cours, les échecs

Pacte de responsabilité : le point sur les négociations Les accords signés, les négociations en cours, les échecs ------------------------------------------ Page 1 Source : Liaisons Sociales Quotidien 12 février 2015 Pacte de responsabilité : le point sur les négociations Les accords signés, les négociations en cours,

Plus en détail

SYNTHESE DE LA NOTE TRIMESTRIELLE DE CONJONCTURE ECONOMIQUE 4 ème TRIMESTRE 2013 (octobre-novembre-décembre 2013)

SYNTHESE DE LA NOTE TRIMESTRIELLE DE CONJONCTURE ECONOMIQUE 4 ème TRIMESTRE 2013 (octobre-novembre-décembre 2013) FRANCE BOIS FORÊT Observatoire économique Filière Forêt Bois SYNTHESE DE LA NOTE TRIMESTRIELLE DE CONJONCTURE ECONOMIQUE 4 ème TRIMESTRE 20 (octobre-novembre-décembre 20) Evolutions différenciées en fin

Plus en détail

>> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi.

>> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi. 2 ème trimestre 20 Juillet 20 - N 21 >> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi. Alors que 20 s annonçait comme l année de la reprise, l évolution de l activité

Plus en détail

Mouvements des entreprises au Répertoire des Métiers 1er Semestre 2014

Mouvements des entreprises au Répertoire des Métiers 1er Semestre 2014 Mouvements des entreprises au Répertoire des Métiers 1er Semestre 214 Observatoire des Métiers et de l Artisanat Région Centre Août 214 Au 3 juin 214, le nombre d entreprises inscrites au RM a dépassé

Plus en détail

Déroulement. Dossier 6 Le marché, l offre et la demande. Dossier 7 Les secteurs institutionnels. Dossier 8 Le droit et ses sources

Déroulement. Dossier 6 Le marché, l offre et la demande. Dossier 7 Les secteurs institutionnels. Dossier 8 Le droit et ses sources Gep éditions, 2011 ISBN : 978-2-84425-796-3 Le référentiel L'environnement économique, juridique et institutionnel Caractériser le marché de l entreprise et définir l offre et la demande. Identifier les

Plus en détail

1. Editorial - Immobilier ancien : les vendeurs retrouvent raison p. 04 2. Tableau et graphiques synthétiques p. 08 3. France p. 14 4. Paris p. 16 5.

1. Editorial - Immobilier ancien : les vendeurs retrouvent raison p. 04 2. Tableau et graphiques synthétiques p. 08 3. France p. 14 4. Paris p. 16 5. 1. Editorial - Immobilier ancien : les vendeurs retrouvent raison p. 04 2. Tableau et graphiques synthétiques p. 08 3. France p. 14 4. Paris p. 16 5. Ile-de-France (hors Paris) p. 18 6. Seine-et-Marne

Plus en détail

éclairages Le Contrat de sécurisation professionnelle LICENCIÉS ÉCONOMIQUES ET CSP : ANALYSE COMPARÉE PROFIL DES BÉNÉFICIAIRES ET SORTIE DU DISPOSITIF

éclairages Le Contrat de sécurisation professionnelle LICENCIÉS ÉCONOMIQUES ET CSP : ANALYSE COMPARÉE PROFIL DES BÉNÉFICIAIRES ET SORTIE DU DISPOSITIF éclairages ÉTUDES ET ANALYSES N 10 AVRIL 2015 LICENCIÉS ÉCONOMIQUES ET CSP : ANALYSE COMPARÉE PROFIL DES BÉNÉFICIAIRES ET SORTIE DU DISPOSITIF Parmi les licenciés économiques, ceux qui ont bénéficié du

Plus en détail

56 rue Laffitte - 75320 PARIS CEDEX 09 Tél. : 01 55 07 85 85 Site internet : www.sett.org

56 rue Laffitte - 75320 PARIS CEDEX 09 Tél. : 01 55 07 85 85 Site internet : www.sett.org 56 rue Laffitte - 75320 PARIS CEDEX 09 Tél. : 01 55 07 85 85 Site internet : www.sett.org I II L emploi intérimaire s est contracté de 2,7% en 2003 L évolution de l emploi intérimaire est soumise aux fluctuations

Plus en détail

4 CHIFFRES À RETENIR

4 CHIFFRES À RETENIR Une baisse continue mais atténuée 4 CHIFFRES À RETENIR Recettes publicitaires totales (médias historiques + Internet + mobile + courrier publicitaire et ISA) 1 ER SEMESTRE 2014-2,6% S1 2014 vs S1 2013

Plus en détail

Baromètre PME Wallonie Bruxelles : Quatrième trimestre 2013

Baromètre PME Wallonie Bruxelles : Quatrième trimestre 2013 Baromètre PME Wallonie Bruxelles : Quatrième trimestre 2013 L UCM a créé un indicateur de conjoncture pour les PME wallonnes et bruxelloises. Ce "baromètre" est réalisé chaque trimestre, sur base des réponses

Plus en détail

CARACTERISTIQUES SOCIO-DEMOGRAPHIQUES

CARACTERISTIQUES SOCIO-DEMOGRAPHIQUES Diagnostic Arrondissement de BORDEAUX CARACTERISTIQUES SOCIO-DEMOGRAPHIQUES POPULATION (SOURCE INSEE RP 2006) Les cantons et pseudo-cantons Population 2006 Bègles 24 417 Blanquefort 53 744 232 260 Carbon-Blanc

Plus en détail

TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU COURS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2014

TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU COURS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2014 TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU COURS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2014 Mars 2015 1/12 D ANS une conjoncture internationale marquée par une reprise globale fragile, une divergence accrue de croissance

Plus en détail

Bilan. du tourisme en 2012. o c T O U R I S M E. juillet 2013. Séverine Francastel Chloé Gonzalez Sylvie Scherrer

Bilan. du tourisme en 2012. o c T O U R I S M E. juillet 2013. Séverine Francastel Chloé Gonzalez Sylvie Scherrer o c T O U R I S M E Bilan du tourisme juillet 2013 Séverine Francastel Chloé Gonzalez Sylvie Scherrer Ce dossier a été réalisé par la mission statistiques et études sur le tourisme de la sous-direction

Plus en détail

ANALYSE FINANCIERE DES ENTREPRISES DU BTP

ANALYSE FINANCIERE DES ENTREPRISES DU BTP ANALYSE FINANCIERE DES ENTREPRISES DU BTP Performances financières des entreprises de BTP en 2011 Modalités de l étude Depuis 2008, BTP Banque réalise une étude de l évolution du marché du BTP au travers

Plus en détail