Site Web sur la PSS (régions et établissements) : indicateurs

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Site Web sur la PSS (régions et établissements) : indicateurs"

Transcription

1 Mai 2014 Site Web sur la PSS (régions et établissements) : indicateurs Comme nous l avons annoncé dans notre bulletin du 15 avril, l ICIS prévoit lancer son nouveau site Web interactif sur les données des établissements et des régions en septembre 2014, dans le cadre de son initiative sur la performance du système de santé (PSS). Le site Web sur la PSS (régions et établissements) remplacera l outil du Projet de production de rapports sur les hôpitaux canadiens () et le rapport en version papier. Les résultats de certains indicateurs auparavant accessibles au moyen de ces outils et les résultats de nouveaux indicateurs (comme Sepsie à l hôpital) seront présentés sur le nouveau site, de même que des mesures contextuelles à l échelle des établissements et des régions. Les indicateurs seront affichés sous leur nom simplifié afin de rendre le site Web facile à comprendre pour le grand public. De plus, 4 indicateurs ont fait l objet d améliorations d ordre méthodologique afin d améliorer leur comparabilité entre les hôpitaux et avec l étranger. Nouveaux indicateurs 2 indicateurs, qui n étaient auparavant pas déclarés dans nos rapports réguliers, seront publiés dans le site Web sur la PSS (régions et établissements) : Sepsie à l hôpital Il s agit d un nouvel indicateur développé par l ICIS pour évaluer les taux de sepsie à l hôpital, qui constitue l une des principales causes de décès. Un dépistage précoce et des mesures de prévention et de gestion appropriées des infections pendant l hospitalisation peuvent réduire le taux d évolution des infections en sepsie. Cet indicateur évalue l efficacité des hôpitaux de soins de courte durée en matière de prévention de la sepsie. Il aide également les hôpitaux à trouver des hôpitaux semblables de qui ils pourront tirer des leçons. Médicaments potentiellement contre-indiqués prescrits aux personnes âgées Cet indicateur, même s il n est pas nouveau, est désormais diffusé dans nos rapports réguliers à l échelle régionale. Les personnes âgées présentent un risque accru de réactions indésirables aux médicaments et d autres types d événements indésirables liés aux médicaments en raison du nombre de médicaments qu elles prennent, de la prévalence élevée de certaines affections chroniques au sein de leur groupe et des changements corporels liés à l âge. Cet indicateur est fondé sur la liste Beers (Beers Criteria for Potentially Inappropriate Medication Use in Older Adults) de l American Geriatrics Society et mesure le nombre de personnes âgées qui consomment des médicaments potentiellement inefficaces ou qui présentent des risques inutilement élevés. Page 1

2 Indicateurs ayant subi des changements méthodologiques Des changements méthodologiques ont été apportés à 4 indicateurs afin d améliorer la comparabilité entre les hôpitaux ou d harmoniser les méthodologies avec celles utilisées pour des mesures similaires déclarées à l étranger. Les 4 indicateurs dont la méthodologie a été modifiée sont : Mortalité dans les 5 jours suivant une chirurgie majeure; Taux de césariennes excluant les accouchements avant terme et les grossesses multiples; Traumatisme obstétrical accouchement vaginal avec instrument; Développement sain de l enfant. Les indicateurs révisés et la justification de ces changements méthodologiques sont décrits à l annexe 1. Indicateurs avec des noms simplifiés Le nouveau site Web sur la PSS (régions et établissements) utilise des noms d indicateurs simplifiés ou abrégés pour certains indicateurs afin de rendre le site plus facile à comprendre pour le grand public. Le Répertoire des indicateurs contient une description brève et une description détaillée de la méthodologie et d autres renseignements pertinents au sujet des indicateurs. Les noms des indicateurs reconnus à l échelle mondiale seront toujours utilisés dans le Répertoire des indicateurs. Voici quelques exemples de noms d indicateurs simplifiés : Nom de l indicateur dans le site Web sur la PSS (régions et établissements) Dépenses administratives Recours à la contention en soins de longue durée Coût d un séjour standard à l hôpital Nom de l indicateur révisé dans le Répertoire des indicateurs Dépenses administratives en pourcentage des dépenses totales Pourcentage des résidents en soins de longue durée qui étaient contraints physiquement sur une base quotidienne Coût par cas pondéré Indicateurs dont le mode de diffusion a été modifié Tous les indicateurs présentés actuellement dans l outil du et la publication en ligne Indicateurs de la santé ne seront pas inclus dans le site Web sur la PSS (régions et établissements) ou mis à jour cette année. Ces indicateurs seront traités de l une ou l autre de ces façons : Diffusion indépendante : Certains indicateurs, même s ils ne sont pas inclus dans nos publications électroniques ou affichés sur notre site Web, peuvent être fournis sur demande à nos intervenants pour leur propre organisation, et ce gratuitement. Pour consulter la liste de ces indicateurs, voir l annexe 2. Suspension de la diffusion : La diffusion de certains indicateurs a été suspendue temporairement en attendant la consultation des intervenants au cours d une conférence consensuelle sur invitation prévue cet automne. Pour consulter la liste de ces indicateurs, voir l annexe 3. Page 2

3 Période d examen préliminaire des données La période d examen préliminaire des données aura lieu du 2 au 27 juin Les détails concernant ce processus seront fournis au cours des prochaines semaines. Coordonnées Restez à l affût d autres renseignements sur la période d embargo et les dates des conférences Web qui permettront de découvrir le nouveau site Web sur la PSS (régions et établissements). Si vous avez des questions, écrivez-nous à Page 3

4 Annexe 1 : Indicateurs révisés et justification des changements à la méthodologie Nom de l indicateur révisé pour le site Web sur la PSS (régions et établissements) Décès à l hôpital à la suite d une chirurgie majeure Césariennes à faible risque Traumatisme obstétrical (avec instrument) Développement sain de l enfant Nom de l indicateur révisé dans le Répertoire des indicateurs Mortalité à l hôpital dans les 30 jours, chirurgie majeure Taux de césariennes à faible risque Traumatisme obstétrical, accouchement vaginal avec instrument Développement sain de l enfant avant son entrée à l école primaire Ancien nom de l indicateur Mortalité dans les 5 jours suivant une chirurgie majeure Taux de césariennes excluant les accouchements avant terme et les grossesses multiples Traumatisme obstétrical accouchement vaginal avec instrument Développement sain de l enfant Justification des changements à la méthodologie L indicateur Mortalité dans les 5 jours suivant une chirurgie majeure (du ) a été remplacé par Mortalité à l hôpital dans les 30 jours, chirurgie majeure, qui s harmonisera avec les recherches et les mesures similaires déclarées à l échelle internationale (tel que par le National Surgical Quality Improvement Program du American College of Surgeons). Le modèle d ajustement selon les risques a été élargi afin d inclure plus de facteurs de risques, ce qui améliorera la comparabilité entre les hôpitaux. Par le passé, l indicateur sur les césariennes (du ) comprenait 2 critères d exclusion cliniques (grossesses multiples et accouchements avant terme). La version révisée de l indicateur comprendra des exclusions supplémentaires, dans le but de déclarer les taux de césariennes parmi les femmes à faible risque de césarienne. Cet indicateur révisé est plus facilement comparable avec les mesures similaires déclarées à l échelle internationale (tel que par la U.S. Joint Commission). Par le passé, l indicateur sur les traumatismes obstétricaux (du ) ne comprenait que les déchirures du quatrième degré. La version révisée de l indicateur comprendra les déchirures du troisième et du quatrième degré et s harmonisera avec les indicateurs similaires déclarés à l échelle internationale (tel que par l OCDE). Dans sa version précédente, l indicateur Développement sain de l enfant était calculé comme étant un pourcentage d enfants de 5 ans qui ne démontraient aucune vulnérabilité dans les 5 domaines du développement, mesurés par l Instrument de mesure du développement de la petite enfance (IMDPE). La version révisée calcule cet indicateur sous forme de pourcentage d enfants de 5 ans qui sont vulnérables dans 1 ou plusieurs domaines de développement. Ce changement a été apporté afin de se conformer à l approche adoptée par plusieurs provinces et territoires du Canada et recommandée par le Centre Offord for Child Studies de l Université McMaster. Page 4

5 Annexe 2 : Indicateurs disponibles gratuitement sur demande* Indicateur Moyen de diffusion antérieur Niveau de déclaration Fracture de la hanche à l hôpital chez les patients âgés (65 ans ou plus) National Région (selon le lieu d hospitalisation) Traumatisme obstétrical accouchement vaginal sans instrument Mortalité hospitalière dans les 30 jours suivant un infarctus aigu du myocarde (IAM) Mortalité hospitalière dans les 30 jours suivant un accident vasculaire cérébral (AVC) Événements indésirables liés aux soins infirmiers dans les cas de soins médicaux Événements indésirables liés aux soins infirmiers dans les cas de soins chirurgicaux National Région (selon le lieu d hospitalisation) National Région (selon le lieu d hospitalisation) National Région (selon le lieu d hospitalisation) National Région (selon le lieu d hospitalisation) National Région (selon le lieu d hospitalisation) Remarque * Pour faire la demande de ces indicateurs pour votre organisation, communiquez avec nous à Page 5

6 Annexe 3 : Indicateurs suspendus temporairement dans l attente d une consultation auprès des intervenants Indicateur Réadmission suivant une hystérectomie Réadmission suivant une prostatectomie Réadmission suivant une arthroplastie de la hanche Réadmission suivant une arthroplastie du genou Réadmission suivant un IAM Réadmission suivant un AVC Hospitalisation liée à la maladie mentale Jours-patients associés à une maladie mentale Chirurgies à la suite d une fracture de la hanche pratiquées dans les 48 heures suivant l admission : temps d attente à l échelle de l établissement Traumatisme à la naissance Taux de césariennes Taux de césariennes primaires Accouchement vaginal après césarienne (AVAC) Arthroplastie de la hanche Arthroplastie du genou Hystérectomie Revascularisation cardiaque Pontage aortocoronarien Intervention coronarienne percutanée Omnipraticiens/médecins de famille Médecins spécialistes Coronarographie à la suite d un IAM Heures par cas pondéré Pourcentage des heures d absence rémunérées Heures rémunérées du personnel infirmier autorisé en pourcentage du nombre total d heures rémunérées du personnel en soins infirmiers pour patients hospitalisés Dépenses de soutien aux bénéficiaires de services en pourcentage des dépenses totales Rendement du personnel producteur d unités en soins infirmiers aux patients hospitalisés Moyen de diffusion antérieur et Outil à accès restreint du Outil à accès restreint du Outil à accès restreint du Outil à accès restreint du Outil à accès restreint du Outil à accès restreint du Page 6

Contenu. Introduction. Établissement des priorités pour l élaboration des indicateurs. Retrait de certains indicateurs. Répondants au sondage

Contenu. Introduction. Établissement des priorités pour l élaboration des indicateurs. Retrait de certains indicateurs. Répondants au sondage Contenu Introduction Répondants au sondage Établissement des priorités pour l élaboration des indicateurs Pour chacun des quadrants Pour les dimensions des quadrants Retrait de certains indicateurs Indicateurs

Plus en détail

La gestion des risques en hygiène hospitalière

La gestion des risques en hygiène hospitalière La gestion des risques en hygiène hospitalière Rappels des fondamentaux Dr J-L. Quenon Comité de Coordination de l Évaluation Clinique et de la Qualité en Aquitaine Séminaire de la SF2H, 19 novembre 2013,

Plus en détail

Plan analytique provisoire de l ICIS de 2015 à 2017 : aperçu des projets d élaboration d indicateurs et des nouveaux rapports

Plan analytique provisoire de l ICIS de 2015 à 2017 : aperçu des projets d élaboration d indicateurs et des nouveaux rapports Plan analytique provisoire de l ICIS de 2015 à 2017 : aperçu des projets d élaboration d indicateurs Notre vision De meilleures données pour de meilleures décisions : des Canadiens en meilleure santé Notre

Plus en détail

Apprendre des meilleurs : analyse comparative du système de santé du Canada

Apprendre des meilleurs : analyse comparative du système de santé du Canada Novembre 2011 Apprendre des meilleurs : analyse comparative du système de santé du Canada Rendement du système de santé Messages clés En plus d être des déterminants clés de la santé, les facteurs comportementaux

Plus en détail

pic Indicateurs de santé 2011 : définitions, sources de données et raisonnement, juin 2011

pic Indicateurs de santé 2011 : définitions, sources de données et raisonnement, juin 2011 pic Indicateurs de santé 2011 : définitions, sources de données et raisonnement, juin 2011 Qui nous sommes Fondé en 1994, l ICIS est un organisme autonome sans but lucratif qui fournit de l information

Plus en détail

Soins hospitaliers en cas de crise cardiaque chez les Premières Nations, les Inuits et les Métis

Soins hospitaliers en cas de crise cardiaque chez les Premières Nations, les Inuits et les Métis Soins hospitaliers en cas de crise cardiaque chez les Premières Nations, les Inuits et les Métis Facteurs qui influent sur la santé Notre vision De meilleures données pour de meilleures décisions : des

Plus en détail

De meilleurs soins :

De meilleurs soins : De meilleurs soins : une analyse des soins infirmiers et des résultats du système de santé Série de rapports de l AIIC et de la FCRSS pour informer la Commission nationale d experts de l AIIC, La santé

Plus en détail

Conditions supplémentaires d assurance (CSA) Assurance complémentaire d hospitalisation HOSPITAL

Conditions supplémentaires d assurance (CSA) Assurance complémentaire d hospitalisation HOSPITAL Le Groupe Helsana comprend Helsana Assurances SA, Helsana Assurances complémentaires SA, Helsana Accidents SA, Avanex Assurances SA, Progrès Assurances SA, Sansan Assurances SA et Maxi.ch Assurances SA.

Plus en détail

Assurance maladies graves. Second souffle simplifié 6 maladies et chirurgies couvertes

Assurance maladies graves. Second souffle simplifié 6 maladies et chirurgies couvertes Assurance maladies graves Second souffle simplifié 6 maladies et chirurgies couvertes Second souffle simplifié Donnez-vous les moyens de payer les dépenses supplémentaires liées à une maladie grave Un

Plus en détail

N o d organisme. Rendement actuel Cible Justification de la cible

N o d organisme. Rendement actuel Cible Justification de la cible Plan qualité 2015-2016 pour Soins continus Bruyère Objectifs et initiatives d amélioration BUT Mesure Changement Initiatives prévues Dimension de la qualité Objectif Mesure/indicateur Unité/population

Plus en détail

admission aux urgences

admission aux urgences Société française de neurologie RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN NEUROLOGIE Prise en charge hospitalière initiale des personnes ayant fait un accident vasculaire cérébral (AVC) : admission

Plus en détail

Conditions supplémentaires d assurance (CSA) Assurance complémentaire d hospitalisation HOSPITAL CLASSICA

Conditions supplémentaires d assurance (CSA) Assurance complémentaire d hospitalisation HOSPITAL CLASSICA Le Groupe Helsana comprend Helsana Assurances SA, Helsana Assurances complémentaires SA, Helsana Accidents SA, Avanex Assurances SA, Progrès Assurances SA, Sansan Assurances SA et Maxi.ch Assurances SA.

Plus en détail

Mai 2012 Amélioration de la sécurité et des résultats pour les Canadiens et Canadiennes qui subissent une arthroplastie de la hanche ou du genou

Mai 2012 Amélioration de la sécurité et des résultats pour les Canadiens et Canadiennes qui subissent une arthroplastie de la hanche ou du genou THE CANADIAN ORTHOPAEDIC ASSOCIATION L ASSOCIATION CANADIENNE D ORTHOPÉDIE 4150, O. Ste-Catherine W., Suite 450 Westmount QC H3Z 2Y5 Ph: 1-514-874-9003 Fx: 1-514-874-0464 info@coa-aco.org www.coa-aco.org

Plus en détail

Le coût des séjours à l hôpital : D où viennent les variations

Le coût des séjours à l hôpital : D où viennent les variations Le coût des séjours à l hôpital : D où viennent les variations Le contenu de cette publication peut être reproduit en totalité ou en partie pourvu que ce ne soit pas à des fins commerciales et que l Institut

Plus en détail

Programme préélectoral

Programme préélectoral ASSOCIATION DES PHARMACIENS DU CANADA Programme préélectoral Les pharmaciens : Les intervenants en matière de santé les plus accessibles au Canada Le système de soins de santé du Canada subit à l heure

Plus en détail

Avantages collectifs. Guide des soins d urgence à l étranger

Avantages collectifs. Guide des soins d urgence à l étranger Avantages collectifs Guide des soins d urgence à l étranger MD MD Conservez la présente brochure et une copie de votre carte d assistance en cas d urgence médicale en voyage avec votre passeport. Ainsi,

Plus en détail

Evènements indésirables graves en maternité.

Evènements indésirables graves en maternité. Evènements indésirables graves en maternité. Bilan de 4 années de recueil prospectif au CHU de Toulouse. Pr. O. Parant, M.Herman, E.Delon, C fleury CHU Toulouse Introduction (1) Améliorer la qualité en

Plus en détail

Prix AFPHB-Lilly Stage à l institut universitaire de Sherbrooke

Prix AFPHB-Lilly Stage à l institut universitaire de Sherbrooke Prix AFPHB-Lilly Stage à l institut universitaire de Sherbrooke Audrey Samalea Suarez Pharmacien hospitalier CHU de Liège Service de pharmacie clinique Plan Contexte Objectifs/ attentes du séjour Présentation

Plus en détail

Clarifications et exemples de cas concernant les. Règles et définitions pour la facturation des cas selon SwissDRG

Clarifications et exemples de cas concernant les. Règles et définitions pour la facturation des cas selon SwissDRG Clarifications et exemples de cas concernant les Règles et définitions pour la facturation des cas selon SwissDRG Version 1.3 du 23.10.2012 En cas de besoin, de nouvelles clarifications et de nouveaux

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE. Annexe n 3 : mise en place d un programme de GDR co nsacré à l amélioration de la pertinence des soins

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE. Annexe n 3 : mise en place d un programme de GDR co nsacré à l amélioration de la pertinence des soins MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE Annexe n 3 : mise en place d un programme de GDR co nsacré à l amélioration de la des soins 1. Contexte Concernant le repérage des enjeux d amélioration de

Plus en détail

SIRIUS INTERNATIONAL

SIRIUS INTERNATIONAL MONTANT GLOBAL MAXIMUM INTEGRAL 1.000.000/ 1.000.000/ 1.500.000/ 5.000.000 GARANTI PAR PERIODE D ASSURANCE $1.800.000/ $1.800.000/ $2.700.000/ $9.000.000 PAR PERSONNE ASSUREE 1.500.000 1.500.000 2.250.000

Plus en détail

Portefeuille des produits d assurance individuelle à prestations du vivant. Protection du revenu personnel, du style de vie et de l entreprise

Portefeuille des produits d assurance individuelle à prestations du vivant. Protection du revenu personnel, du style de vie et de l entreprise Portefeuille des produits d assurance individuelle à prestations du vivant Protection du revenu personnel, du style de vie et de l entreprise MARCHÉ DES PROFESSIONNELS Police de la Série Professions OBJECTIF

Plus en détail

INTERVENTION CHIRURGICALE CHEZ PATIENTS SOUS TRAITEMENTS ANTIPLAQUETTAIRES

INTERVENTION CHIRURGICALE CHEZ PATIENTS SOUS TRAITEMENTS ANTIPLAQUETTAIRES Page 1 de 5 INTERVENTION CHIRURGICALE CHEZ PATIENTS SOUS TRAITEMENTS ANTIPLAQUETTAIRES La réalisation d une intervention chirurgicale non cardiaque requiert souvent, chez les patients sous antiagrégant

Plus en détail

Les données hospitalières pour améliorer la qualité des soins et la sécurité des patients en oncologie

Les données hospitalières pour améliorer la qualité des soins et la sécurité des patients en oncologie Symposium QUALITY AND SAFETY IN ONCOLOGY NURSING: INTERNATIONAL PERSPECTIVES Les données hospitalières pour améliorer la qualité des soins et la sécurité des patients en oncologie Dr Jean-Marie Januel,

Plus en détail

Les personnes âgées et le système de santé : quelles sont les répercussions des multiples affections chroniques?

Les personnes âgées et le système de santé : quelles sont les répercussions des multiples affections chroniques? Janvier 2011 Les personnes âgées et le système de santé : quelles sont les répercussions des multiples affections chroniques? Introduction Les soins dispensés aux patients souffrant d affections chroniques

Plus en détail

Conditions supplémentaires d assurance (CSA) 3.1 L assurance complémentaire d hospitalisation HOSPITAL. Table des matières Généralités.

Conditions supplémentaires d assurance (CSA) 3.1 L assurance complémentaire d hospitalisation HOSPITAL. Table des matières Généralités. Conditions supplémentaires d assurance (CSA) Assurance complémentaire d hospitalisation HOSPITAL Table des matières Généralités 1 But 2 Possibilités d assurance Prestations 3 Couverture d assurance 4 Nécessité

Plus en détail

Processus d assurance de la qualité. Relatifs à la base de données sur les congés des patients et à la base de données sur la morbidité hospitalière

Processus d assurance de la qualité. Relatifs à la base de données sur les congés des patients et à la base de données sur la morbidité hospitalière Processus d assurance de la qualité Relatifs à la base de données sur les congés des patients et à la base de données sur la morbidité hospitalière Août 2002 Processus d assurance de la qualité relatifs

Plus en détail

Évaluation des soins et surveillance des maladies cardiovasculaires : Pouvons-nous faire confiance aux données médico-administratives hospitalières?

Évaluation des soins et surveillance des maladies cardiovasculaires : Pouvons-nous faire confiance aux données médico-administratives hospitalières? Évaluation des soins et surveillance des maladies cardiovasculaires : Pouvons-nous faire confiance aux données médico-administratives hospitalières? Étude faite en collaboration entre l Institut national

Plus en détail

N.-B. 18 à 34 24,3 28,1 20,1 24,4. 35 à 54 36,7 23,0 31,6 49,3 55 à 64 18,7 18,7 21,3 16,9 65 et plus 20,3 30,2 26,9 9,4

N.-B. 18 à 34 24,3 28,1 20,1 24,4. 35 à 54 36,7 23,0 31,6 49,3 55 à 64 18,7 18,7 21,3 16,9 65 et plus 20,3 30,2 26,9 9,4 Profil démographique 1 18 à 34 24,3 28,1 20,1 24,4 Groupe d âge 35 à 54 36,7 23,0 31,6 49,3 55 à 64 18,7 18,7 21,3 16,9 65 et plus 20,3 30,2 26,9 9,4 Sexe Niveau de scolarité Homme 48,0 40,5 47,8 52,3

Plus en détail

Plan de monitorage interprétatif de l'impact des transformations des services de santé de première ligne sur la population montréalaise.

Plan de monitorage interprétatif de l'impact des transformations des services de santé de première ligne sur la population montréalaise. Plan de monitorage interprétatif de l'impact des transformations des services de santé de première ligne sur la population montréalaise Annexe 2 AGENCE DE DÉVELOPPEMENT DE RÉSEAUX LOCAUX DE SERVICES DE

Plus en détail

STRATÉGIE MANITOBAINE DE PROMOTION DE L ALLAITEMENT MATERNEL DE

STRATÉGIE MANITOBAINE DE PROMOTION DE L ALLAITEMENT MATERNEL DE STRATÉGIE MANITOBAINE DE PROMOTION DE L ALLAITEMENT MATERNEL DE 2 0 1 3 INTRODUCTION La première stratégie manitobaine de promotion de l allaitement maternel a été conçue à l automne 2006 afin de mettre

Plus en détail

Assurance maladie grave

Assurance maladie grave ASSURANCE COLLECTIVE Le complément idéal à votre assurance collective Assurance maladie grave Votre partenaire de confiance. Assurance maladie grave La tranquillité d esprit à votre portée Les progrès

Plus en détail

Projet Base de données qualité des soins infirmiers (Quali-NURS)

Projet Base de données qualité des soins infirmiers (Quali-NURS) Projet Base de données qualité des soins infirmiers (Quali-NURS) Résumé Introduction Les publications contiennent de nombreuses preuves d une corrélation entre l effectif infirmier et l évolution des patients,

Plus en détail

Exonération des primes d assurance-vie. Guide du salarié

Exonération des primes d assurance-vie. Guide du salarié Exonération des primes d assurance-vie Guide du salarié Garantie d exonération des primes d assurance-vie collective Le présent guide contient les formulaires à remplir pour demander le maintien de votre

Plus en détail

Assurance complémentaire santé OMS

Assurance complémentaire santé OMS Notice d information Edition 2014 Assurance complémentaire santé OMS BÉNÉFICIAIRES Le Groupement de Prévoyance et d Assurance des Fonctionnaires Internationaux (GPAFI) est une association à but non lucratif

Plus en détail

Régime d assurance maladies graves Chèque-vie MD de base Guide du produit

Régime d assurance maladies graves Chèque-vie MD de base Guide du produit Régime d assurance maladies graves Chèque-vie MD de base Guide du produit Le régime en bref Admissibilité Résident du Canada Âge à l expiration : 75 ans. Capital assuré : 25 000 $, âge à la souscription

Plus en détail

www.icis.ca Carte santé en main, direction une autre province ou un autre territoire! Introduction Mars 2010 Rendement du système de santé

www.icis.ca Carte santé en main, direction une autre province ou un autre territoire! Introduction Mars 2010 Rendement du système de santé Mars 2010 Rendement du système de santé Carte santé en main, direction une autre province ou un autre territoire! Introduction Selon les critères de transférabilité et d accessibilité de la Loi canadienne

Plus en détail

Comprendre les méthodes de classement relatives à la santé

Comprendre les méthodes de classement relatives à la santé Comprendre les méthodes de classement relatives à la santé La production du présent rapport est rendue possible grâce à un apport financier de Santé Canada et des gouvernements provinciaux et territoriaux.

Plus en détail

Santé : sommes-nous vraiment les meilleurs? Ou comment le devenir?

Santé : sommes-nous vraiment les meilleurs? Ou comment le devenir? Santé : sommes-nous vraiment les meilleurs? Ou comment le devenir? Prof. Antoine Bailly Président forumsante.ch Prix Vautrin Lud, «Nobel» de Géographie Un système de santé apprécié et critiqué Toutes les

Plus en détail

PRADO, le programme de retour à domicile

PRADO, le programme de retour à domicile , le programme de retour à domicile Enjeux et objectifs du programme Répondre à une volonté croissante des patients Adapter et renforcer le suivi post hospitalisation Optimiser le retour à domicile et

Plus en détail

LES SERVICES DE SAGE-FEMME AU QUÉBEC

LES SERVICES DE SAGE-FEMME AU QUÉBEC LES SERVICES DE SAGE-FEMME AU QUÉBEC UNE PRIORITÉ DE LA POLITIQUE DE PÉRINATALITÉ (2008-2018) Mémoire présenté aux membres de la commission parlementaire de la santé et des services sociaux Préparé par

Plus en détail

Polices Prestation du vivant

Polices Prestation du vivant Polices Prestation du vivant En quoi consiste l assurance contre la maladie grave? L assurance contre la maladie grave prévoit le versement d une prestation forfaitaire dès que la personne assurée reçoit

Plus en détail

Identification de la personne à inscrire Un seul formulaire par personne

Identification de la personne à inscrire Un seul formulaire par personne FORMULAIRE D INSCRIPTION AU GUICHET D ACCÈS À UN MÉDECIN DE FAMILLE CLIENTÈLE VULNÉRABLE ET ORPHELINE SANS MÉDECIN DE FAMILLE Identification de la personne à inscrire Un seul formulaire par personne Nom

Plus en détail

HOSPIMUT Des assurances hospitalisation à la mesure de vos besoins!

HOSPIMUT Des assurances hospitalisation à la mesure de vos besoins! HOSPIMUT Des assurances hospitalisation à la mesure de vos besoins! PROTÉGEZ-VOUS CONTRE LES FRAIS D HOSPITALISATION ÉLEVÉS! Une hospitalisation peut coûter cher et l intervention de l assurance maladie

Plus en détail

Rapport technique sur les facteurs d accroissement des dépenses hospitalières

Rapport technique sur les facteurs d accroissement des dépenses hospitalières Rapport technique sur les facteurs d accroissement des dépenses hospitalières Quels facteurs ont inf ué sur les tendances des dépenses hospitalières au Canada? Dépenses et main-d œuvre de la santé Notre

Plus en détail

Assurance solde de carte de crédit BMO

Assurance solde de carte de crédit BMO Date First Name Last Name Address line 1 Address line 2 City, PR Postal Code Assurance solde de carte de crédit BMO Sommaire de la couverture Certificat n o XXXXXXXXXX Date d effet : Application date Taux

Plus en détail

p-care PRIVATE by Hirslanden Assurance complémentaire pour les traitements ambulatoires et stationnaires en division privée en chambre à un lit

p-care PRIVATE by Hirslanden Assurance complémentaire pour les traitements ambulatoires et stationnaires en division privée en chambre à un lit p-care PRIVATE by Hirslanden Assurance complémentaire pour les traitements ambulatoires et stationnaires en division privée en chambre à un lit Conditions complémentaires (CC) Sanitas Corporate Private

Plus en détail

ASSUR Expat Individuel

ASSUR Expat Individuel ASSUR Expat Individuel Avec NOVALIS Mobilité, votre protection sociale voyage aussi Offre individuelle RETRAITE PRÉVOYANCE SANTÉ ÉPARGNE Vous souhaitez exercer votre activité professionnelle salariée à

Plus en détail

DEA, 3 lettres encore trop méconnues

DEA, 3 lettres encore trop méconnues DEA, 3 lettres encore trop méconnues Trois lettres de l alphabet peu connues des professionnels de la santé. Trois lettres qui peuvent sauver la vie. D.E.A: Défibrillateur externe automatisé. Malheureusement

Plus en détail

Assurance invalidité de courte durée. Guide du salarié

Assurance invalidité de courte durée. Guide du salarié Assurance invalidité de courte durée Guide du salarié Assurance invalidité de courte durée Le présent guide contient les formulaires à remplir pour demander des prestations d invalidité et certains renseignements

Plus en détail

QUELQUES ASPECTS STATISTIQUES DE LA FISTULE VESICO-VAGINALE EN REPUBLIQUE DU MALI

QUELQUES ASPECTS STATISTIQUES DE LA FISTULE VESICO-VAGINALE EN REPUBLIQUE DU MALI VESICO-VAGINALE EN REPUBLIQUE DU MALI A PROPOS DE 134 CAS K. OUATTARA*, M.L. TRAORE*, C. CISSE* RESUME En matière de F. V. seul l aspect chirurgical est habituellement étudié. Les études épidémiologiques

Plus en détail

Sondage sur les expériences d hospitalisation des patients canadiens Foire aux questions

Sondage sur les expériences d hospitalisation des patients canadiens Foire aux questions Janiver 2014 Sondage sur les expériences d hospitalisation des patients canadiens Foire aux questions Sondage sur les expériences d hospitalisation des patients canadiens Questions sur le projet 1. En

Plus en détail

Votre limite globale Silver Gold Platinum 1 000 000 USD 800 000 EUR 650 000 GBP. Vos garanties médicales standard Silver Gold Platinum

Votre limite globale Silver Gold Platinum 1 000 000 USD 800 000 EUR 650 000 GBP. Vos garanties médicales standard Silver Gold Platinum Assurance médicale internationale Nos assurances disposent de 3 niveaux de couverture distincts : Silver, Gold et Platinum. Choisissez votre niveau de couverture à l'aide du tableau ci-dessous. Tous les

Plus en détail

Assurance de la qualité des soins cliniques sur la base de données administratives (QSR)

Assurance de la qualité des soins cliniques sur la base de données administratives (QSR) Assurance de la qualité des soins cliniques sur la base de données administratives (QSR) Atelier, 10.02.2010, Luxembourg Christian Une présentation de la qualité peu dispendieuse Le projet QSR Analyses

Plus en détail

Assurance voyage Âge d or

Assurance voyage Âge d or Assurance voyage Âge d or Saison de voyage 2014-2015 Assureur : La Reliable, Compagnie d Assurance-Vie Bureau d assurance voyage inc. L un des plus importants courtiers d assurance voyage au Canada Au

Plus en détail

GUIDE DE L ASSURÉ. Optez pour l assurance. qui peut regrouper maladies graves et assurance vie

GUIDE DE L ASSURÉ. Optez pour l assurance. qui peut regrouper maladies graves et assurance vie GUIDE DE L ASSURÉ Optez pour l assurance qui peut regrouper maladies graves et assurance vie Ne laissez rien au hasard AU CANADA ON ESTIME QUE À chaque heure : 16,65 personnes apprendront qu elles sont

Plus en détail

Le PACK Expat CFE. Santé et Prévoyance. Offre individuelle

Le PACK Expat CFE. Santé et Prévoyance. Offre individuelle Le PACK Expat CFE Retraite Prévoyance Santé Épargne Santé et Prévoyance Votre statut d expatrié rend votre protection en santé et prévoyance facultative. Pour conserver les mêmes avantages qu en France,

Plus en détail

Rapport de recommandations

Rapport de recommandations Comment s assurer que les personnes souffrant d ostéo-arthrite et d arthrite rhumatoïde reçoivent des soins optimaux de par l Europe: recommandations EUMUSC.NET En partenariat avec EULAR et 22 centres

Plus en détail

DEMANDE DE RÈGLEMENT POUR MALADIE GRAVE

DEMANDE DE RÈGLEMENT POUR MALADIE GRAVE DEMANDE DE RÈGLEMENT POUR MALADIE GRAVE Demande de règlement pour maladie grave - Directives Preneur (employeur ou administrateur du régime) Veuillez remplir la Déclaration du preneur, en prenant soin

Plus en détail

Hospitalisations liées aux réactions indésirables aux médicaments chez les personnes âgées, de 2006 à 2011

Hospitalisations liées aux réactions indésirables aux médicaments chez les personnes âgées, de 2006 à 2011 Mars 2013 Hospitalisations liées aux réactions indésirables aux médicaments chez les personnes âgées, de 2006 à 2011 Types de soins Introduction Selon la définition de l Organisation mondiale de la Santé

Plus en détail

LE FINANCEMENT DES HOPITAUX EN BELGIQUE. Prof. G. DURANT

LE FINANCEMENT DES HOPITAUX EN BELGIQUE. Prof. G. DURANT LE FINANCEMENT DES HOPITAUX EN BELGIQUE Prof. G. DURANT La Belgique (11 millions d habitants) est un pays fédéral. Le financement est organisé au niveau national sauf le financement des infrastructures

Plus en détail

L organisation des soins en France

L organisation des soins en France L ACCES AUX SERVICES DE SANTE L organisation des soins en France Patrick BROUDIC Ministère de la Santé - France Sao Paulo 30 novembre 2007 QUELQUES DONNEES Sur la France 60 millions d habitants Coût de

Plus en détail

État de la situation: dépenses en médicaments au Québec, comparaison canadienne et internationale

État de la situation: dépenses en médicaments au Québec, comparaison canadienne et internationale Journée d étude - Contrôle du coût des médicaments : cible prioritaire pour les finances publiques Union des consommateurs, 21 octobre 2010. État de la situation: dépenses en médicaments au Québec, comparaison

Plus en détail

Conditions générales d assurance (CGA) Edition de décembre 2013. Organisme d assurance: Compact Assurances de base SA

Conditions générales d assurance (CGA) Edition de décembre 2013. Organisme d assurance: Compact Assurances de base SA Compact One Assurance obligatoire des soins (assurance de base avec premier conseil médical obligatoire par téléphone) selon la Loi fédérale sur l assurance-maladie (LAMal) Conditions générales d assurance

Plus en détail

UEMS - OB/GYN SECTION LA FORMATION DU SPECIALISTE EN GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE PROPOSITIONS DU GROUPE DE TRAVAIL DE L' EBCOG 1.

UEMS - OB/GYN SECTION LA FORMATION DU SPECIALISTE EN GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE PROPOSITIONS DU GROUPE DE TRAVAIL DE L' EBCOG 1. UEMS - OB/GYN SECTION Board et Collège Européen de Gynécologie et d' Obstétrique ( EBCOG) LA FORMATION DU SPECIALISTE EN GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE PROPOSITIONS DU GROUPE DE TRAVAIL DE L' EBCOG 1. ADOPTEES

Plus en détail

Plan d amélioration de la qualité et de sécurité des patients

Plan d amélioration de la qualité et de sécurité des patients Plan d amélioration de la qualité et de sécurité des patients Health Sciences North / Horizon Santé-Nord 2012-2013 www.hsnsudbury.ca Partie A : Aperçu du plan d amélioration de la qualité de notre hôpital

Plus en détail

Marchés des groupes à affinités

Marchés des groupes à affinités Marchés des groupes à affinités Guide du produit destiné aux conseillers Régime d assurance maladies graves Chèque-vie MD de base La Compagnie d Assurance-Vie Manufacturers Le produit en bref Nul n aime

Plus en détail

Qu est-ce que la fibrillation auriculaire? (FA)

Qu est-ce que la fibrillation auriculaire? (FA) Qu est-ce que la fibrillation auriculaire? (FA) Qu est-ce que la fibrillation auriculaire? La fibrillation auriculaire (FA) est le trouble du rythme le plus répandu. Certains signaux du cœur deviennent

Plus en détail

Aide à la réduction de la Mortalité Maternelle et Néonatale: Participation Communautaire Cas de «Dar Al Oumouma»

Aide à la réduction de la Mortalité Maternelle et Néonatale: Participation Communautaire Cas de «Dar Al Oumouma» Royaume du Maroc Ministère de la santé Direction de la Population المملكة المغربية وزارة الصحة مديرية السكان Aide à la réduction de la Mortalité Maternelle et Néonatale: Participation Communautaire Cas

Plus en détail

Indicateurs de la santé Numéro 2 Septembre 2011

Indicateurs de la santé Numéro 2 Septembre 2011 Indicateurs de la santé Numéro 2 Septembre 2011 Le présent numéro est le deuxième d une série de bulletins d information publiés par le Bureau du médecin-hygiéniste en chef sur les indicateurs de la santé

Plus en détail

Parcours du patient cardiaque

Parcours du patient cardiaque Parcours du patient cardiaque Une analyse HAS à partir de la base QualHAS, des Indicateurs Pour l Amélioration de la Qualité & Sécurité des Soins (IPAQSS)- Infarctus du myocarde Linda Banaei-Bouchareb,

Plus en détail

Dr. Ronald V. Laroche, M.P.H., R.Sc Directeur Exécutif

Dr. Ronald V. Laroche, M.P.H., R.Sc Directeur Exécutif Dr. Ronald V. Laroche, M.P.H., R.Sc Directeur Exécutif CONTEXTE - EPIDEMIOLOGIQUE Pires paramètres épidémiologiques de l hémisphère occidental Mortalité infantile 0-5ans: 73 décès /1000 naissances vivantes

Plus en détail

Direction de la recherche, des études, de l évaluation et des statistiques DREES SERIE ÉTUDES ET RECHERCHES DOCUMENT DE TRAVAIL

Direction de la recherche, des études, de l évaluation et des statistiques DREES SERIE ÉTUDES ET RECHERCHES DOCUMENT DE TRAVAIL Direction de la recherche, des études, de l évaluation et des statistiques DREES SERIE ÉTUDES ET RECHERCHES DOCUMENT DE TRAVAIL La diffusion publique de données relatives à la performance des établissements

Plus en détail

Insuffisance cardiaque

Insuffisance cardiaque Insuffisance cardiaque Connaître son évolution pour mieux la vivre Guide d accompagnement destiné au patient et ses proches Table des matières L évolution habituelle de l insuffisance cardiaque 5 Quelles

Plus en détail

Le PACK Expat CFE. Santé et Prévoyance. Offre individuelle

Le PACK Expat CFE. Santé et Prévoyance. Offre individuelle Le PACK Expat CFE RETRAITE PRÉVOYANCE SANTÉ ÉPARGNE Santé et Prévoyance En tant qu expatrié, votre couverture Santé et Prévoyance devient facultative. Pour vous permettre de conserver les mêmes avantages

Plus en détail

Assurance prêt Universelle

Assurance prêt Universelle Assurance Créancier Assurance prêt Universelle EXCELLENCE, VOTRE SPÉCIALISTE EN PRESTATIONS DU VIVANT Votre partenaire de confiance. ASSURANCE PRÊT UNIVERSELLE Protégez vos prêts Vous et vos besoins...

Plus en détail

ANNEXE 3 ASSISTANCE MÉDICALE

ANNEXE 3 ASSISTANCE MÉDICALE ANNEXE 3 ASSISTANCE MÉDICALE - 30 - ANNEXE N 3 ASSISTANCE MÉDICALE (Mutuelle Assistance International, Mutuelle Assistance France) I. CONDITIONS GÉNÉRALES En cas de besoin, chaque bénéficiaire peut, 24

Plus en détail

Les personnes âgées de la région de

Les personnes âgées de la région de Juillet 2015 Favoriser une santé optimale chez les personnes âgées de la région de Simcoe Nord Muskoka OBJECTIFS POUR LES AÎNÉS : Santé et qualité de vie améliorées Capacité à rester chez eux plus longtemps

Plus en détail

Risques liés à l explantation des DMIA de cardiologie : données bibliographiques (références bibliographiques disponibles en Annexe IV)

Risques liés à l explantation des DMIA de cardiologie : données bibliographiques (références bibliographiques disponibles en Annexe IV) Risques liés à l explantation des DMIA de cardiologie : données bibliographiques (références bibliographiques disponibles en Annexe IV) Les points importants de la littérature sur les risques liés à l

Plus en détail

SST2011-10 Émis le 16 décembre 2011 À LA DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES AU RESPONSABLE DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL

SST2011-10 Émis le 16 décembre 2011 À LA DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES AU RESPONSABLE DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL SST2011-10 Émis le 16 décembre 2011 À LA DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES AU RESPONSABLE DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL Objet : Un certificat d arrêt de travail émis par une infirmière praticienne

Plus en détail

qualité Le 31 mars 2011

qualité Le 31 mars 2011 . qualité Le 31 mars 011 Ce document a pour objectif de guider les hôpitaux publics dans leurs démarches afin de satisfaire aux exigences du plan d'amélioration de la qualité dans la Loi de 010 sur l excellence

Plus en détail

PROPOSITION POUR LA PROTECTION SOCIALE DES VOLONTAIRES DU SERVICE CIVIQUE EN MISSION A L ETRANGER. (Loi n 2010-241 du 10 mars 2010)

PROPOSITION POUR LA PROTECTION SOCIALE DES VOLONTAIRES DU SERVICE CIVIQUE EN MISSION A L ETRANGER. (Loi n 2010-241 du 10 mars 2010) PROPOSITION POUR LA PROTECTION SOCIALE DES VOLONTAIRES DU SERVICE CIVIQUE EN MISSION A L ETRANGER (Loi n 2010-241 du 10 mars 2010) SOMMAIRE PREAMBULE... 3 PRESENTATION DES ACTEURS LA CFE... 4 WELCARE...

Plus en détail

janvier 2011 Le Guide du citoyen sur les indicateurs de la santé Guide de référence pour les Canadiens

janvier 2011 Le Guide du citoyen sur les indicateurs de la santé Guide de référence pour les Canadiens janvier 2011 Le Guide du citoyen sur les indicateurs de la santé Guide de référence pour les Canadiens table des matières Aperçu de ce guide 2 Préambule 4 1) Apprendre à connaître les indicateurs de la

Plus en détail

Assurance prêt Universelle

Assurance prêt Universelle Assurance Créancier Assurance prêt Universelle EXCELLENCE, VOTRE SPÉCIALISTE EN PRESTATIONS DU VIVANT ON S INVESTIT, POUR VOUS. ASSURANCE PRÊT UNIVERSELLE PROTÉGEZ VOS PRÊTS VOUS et vos besoins... L acquisition

Plus en détail

Notre offre pour les frontaliers

Notre offre pour les frontaliers Notre offre pour les frontaliers Une protection d assurance de premier choix et de qualité suisse. Bienvenue chez le leader de l assurance-maladie en Suisse. Sécurité Le Groupe Helsana est le premier assureur

Plus en détail

Assurance voyage Âge d or

Assurance voyage Âge d or Assurance voyage Âge d or Saison de voyage 2015-2016 Souscrite par Berkley Canada Bureau d Assurance Voyage Inc. 1-844-500-2947 Une police qui répond à vos besoins en matière de voyages : Franchise de

Plus en détail

Suivi des maladies du cœur. et des accidents vasculaires. cérébraux au Canada

Suivi des maladies du cœur. et des accidents vasculaires. cérébraux au Canada 29 Suivi des maladies du cœur et des accidents vasculaires cérébraux au Canada Promouvoir et protéger la santé des Canadiens grâce au leadership, aux partenariats, à l innovation et aux interventions en

Plus en détail

MSSLD DRPSS Rapport trimestriel des urgences et des niveaux de soins. RLISS du Sud-Ouest Janvier 2010

MSSLD DRPSS Rapport trimestriel des urgences et des niveaux de soins. RLISS du Sud-Ouest Janvier 2010 MSSLD DRPSS Rapport trimestriel des urgences et des niveaux de soins RLISS du Sud-Ouest Janvier 2010 1 OBJECTIF : Réduire le temps passé aux urgences partout en Ontario Presque 50 % des patients qui se

Plus en détail

Document technique sur la Base de données canadienne sur les coûts par patient : Méthodologie SIG d établissement des coûts par patient, novembre 2011

Document technique sur la Base de données canadienne sur les coûts par patient : Méthodologie SIG d établissement des coûts par patient, novembre 2011 pic pic Document technique sur la Base de données canadienne sur les coûts par patient : Méthodologie SIG d établissement des coûts par patient, novembre 2011 Normes et soumission de données Qui nous sommes

Plus en détail

La santé au Québec : Insuffisance de ressources ou organisations déficientes

La santé au Québec : Insuffisance de ressources ou organisations déficientes La santé au Québec : Insuffisance de ressources ou organisations déficientes Comment améliorer l accès à nos services de santé? Augmenter les fonds alloués à la santé? ou Adopter des mécanismes d incitation

Plus en détail

Synergie MD. Pour que la vie suive son cours

Synergie MD. Pour que la vie suive son cours Synergie MD Pour que la vie suive son cours Le cours de la vie peut changer rapidement. Et, parfois, les malheurs qui, pensons-nous, n arrivent qu aux autres peuvent nous frapper également. Il est difficile

Plus en détail

Assurance voyage Âge d or Saison de voyage 2013-2014 Assureur : La Reliable, Compagnie d Assurance-Vie

Assurance voyage Âge d or Saison de voyage 2013-2014 Assureur : La Reliable, Compagnie d Assurance-Vie Assurance voyage Âge d or Saison de voyage 2013-2014 Assureur : La Reliable, Compagnie d Assurance-Vie Bureau d assurance voyage inc. Au service des voyageurs canadiens depuis 1991 1-877-550-1295 www.bureaudassurancevoyage.com

Plus en détail

Assurance vie. La Positive de 18 à 80 ans

Assurance vie. La Positive de 18 à 80 ans Assurance vie La Positive de 18 à 80 ans La Positive Une assurance vie permanente pouvant atteindre 25 000 $, sans examen médical Si vous avez entre 18 et 80 ans, La Positive de La Capitale peut vous faire

Plus en détail

Mettre l accent. sur ce qui est. important

Mettre l accent. sur ce qui est. important Mettre l accent sur ce qui est important Table des matières Prévilégier la santé... 3 Ce qui mène à nos Options MD... 5 Protection complète et abordable Options MD... 6 Comparaison des garanties Options

Plus en détail

L ASSOCIATION CANADIENNE DES PILOTES ET PROPRIÉTAIRES D AÉRONEFS Décès ou Mutilation par Accident Prestation pour les Pilotes

L ASSOCIATION CANADIENNE DES PILOTES ET PROPRIÉTAIRES D AÉRONEFS Décès ou Mutilation par Accident Prestation pour les Pilotes L ASSOCIATION CANADIENNE DES PILOTES ET PROPRIÉTAIRES D AÉRONEFS Décès ou Mutilation par Accident Prestation pour les Pilotes Mode de fonctionnement Vous pouvez choisir un capital assuré par tranches de

Plus en détail

FORMULAIRE D INSCRIPTION

FORMULAIRE D INSCRIPTION détenteur d un permis du Québec FORMULAIRE D INSCRIPTION DESTINATION : COSTA RICA DEPART : 22 février 2014 RETOUR : 03 mars 2014 PRIX VOYAGE / pers. : 2.350 $ (taxes incluses) MR / MME / MLLE NOM : PRÉNOM

Plus en détail

Modifications à l entente particulière relative à l assurance responsabilité professionnelle

Modifications à l entente particulière relative à l assurance responsabilité professionnelle 088 À l intention des médecins omnipraticiens 15 juillet 2013 Modifications à l entente particulière relative à l assurance responsabilité professionnelle La Régie vous présente les modifications apportées

Plus en détail

PROPOSITION pour la protection sociale des volontaires du service civique en mission à l étranger. (loi n 2010-241 du 10 mars 2010)

PROPOSITION pour la protection sociale des volontaires du service civique en mission à l étranger. (loi n 2010-241 du 10 mars 2010) PROPOSITION pour la protection sociale des volontaires du service civique en mission à l étranger (loi n 2010-241 du 10 mars 2010) Sommaire PRÉAMBULE... 3 PRÉSENTATION DES ACTEURS La CFE... 4 WELCARE...

Plus en détail

LE FINANCEMENT DU SYSTÈME DE SANTÉ DU CANADA

LE FINANCEMENT DU SYSTÈME DE SANTÉ DU CANADA Pour faciliter la lecture, les mots de genre féminin appliqués aux personnes désignent les femmes et les hommes, et vice versa, si le contexte s y prête. Par ailleurs, l expression infirmière autorisée

Plus en détail

Continuité des soins aux traumatisés majeurs dans un système intégré et régionalisé

Continuité des soins aux traumatisés majeurs dans un système intégré et régionalisé Continuité des soins aux traumatisés majeurs dans un système intégré et régionalisé Octobre 2002 André Lavoie, Ph.D. Natalie LeSage, M.D., M.Sc. John S. Sampalis, Ph.D. Partenaire décideur : Dr. Pierre

Plus en détail