Optimisation des processus de gestion des stocks et d évaluation des fournisseurs

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Optimisation des processus de gestion des stocks et d évaluation des fournisseurs"

Transcription

1 Optimisatin des prcessus de gestin des stcks et d évaluatin des furnisseurs Lab TEAM site de Liancurt : 4, Place du chanine Snejdareck THESE PROFESSIONNELLE Pur l btentin du Mastère spécialisé : Nrmalisatin, Qualité, Certificatin, Essais Rédigé par Sylvain-Akichi ADJE Sus la directin de Valérie DELAHAYE Référent UTC : Jean-Pierre CALISTE Respnsable Qualité SEPTEMBRE

2 SOMMAIRE TABLE DES ILLUSTRATIONS.3 TERMES ET DEFINITIONS 4 ABREVIATIONS ET ACRONYMES...8 REMERCIEMENTS.9 RESUME 10 ABSTRACT...10 INTRODUCTION CONTEXTE ET ENJEUX DEFINITION ET CADRAGE DU PROJET REALISATION DU PROJET Etude de l existant Elabratin d une méthde pur l ptimisatin du prcessus de gestin des stcks Elabratin d une méthde pur l ptimisatin du prcessus d évaluatin des furnisseurs MISE EN ŒUVRE DES OUTILS ET APPORT POUR LE LABO EAM..51 CONCLUSION ET PERSPECTIVES 52 BIBLIOGRAPHIE..53 ANNEXES..56 2

3 TABLE DES ILLUSTRATIONS Figure 1 : Les différents dmaines d analyses du labratire LABO TEAM. Figure 2 : Répartitin des dmaines d analyses de LABO TEAM seln les sites. Figure 3 : Organigramme de l entreprise LABO TEAM. Figure 4 : Répartitin du persnnel seln les sites Figure 5 : Répartitin du persnnel seln les fnctins. Figure 6 : cartgraphie des prcessus du labratire LABO TEAM. Figure 7 : Descriptin des prcessus de l entreprise. Figure 8 : Les enjeux de sécurité et de prévisin. Figure 9 : Schématisatin du prcessus de gestin des stcks (Prcessus : entrées/srties) Figure 10 : Schématisatin du prcessus d évaluatin des furnisseurs. Figure 11 : Définitin du type de prduit géré en stck. Figure 12 : Descriptin d un prduit en stck. Figure 13 : Pht d une étiquette cde barres. Figure 14 : Indicateurs de gestin des stcks. Figure 15 : Méthdlgie de réapprvisinnement des stcks. Figure 16 : Schéma simplifié illustrant la quantité d articles à cmmander. Figure 17 : Fiche de suivi et de cllecte d anmalies. Figure 18 : Fiche d évaluatin du furnisseur. Figure 19 : Schéma d un prcessus 3

4 TERMES ET DEFINITIONS Le stck : C est une quantité d article nn encre utilisé sit pur l en-curs, sit pur la cnsmmatin ; à un endrit dnné, en un mment dnné [1]. C est dnc l ensemble des articles livrés par un u plusieurs furnisseurs, stckés dans l attente d être utilisés et d alimenter les activités du labratire. Ces articles snt pur l entreprise LABO TEAM : les réactifs pur analyses, les cntrôles, les calibrateurs et les matériels pur prélèvement et analyses. Tenue d un stck : Actin d effectuer les entrées, les srties, les inventaires physiques des articles enregistrés sur fiche u infrmatiquement. Elle cnsiste aussi à valriser les stcks, pur alimenter la cmptabilité de l entreprise. Gestin de stck : La gestin des stcks u encre l rdnnancement des matières, c est planifier, rganiser, cntrôler et suivre les activités relatives au stck [1]. C est décider de quand et cmbien cmmander et apprvisinner, en vue de gérer les délais patients. C est aussi, mettre en œuvre une méthde pur maximiser la rentabilité. Sn but est d assurer la dispnibilité des articles pur satisfaire les besins en temps vulu. Une bnne gestin de stck cnsiste à avir la quantité nécessaire au bn mment. Si le stck n est pas assez imprtant, n parle de rupture de stck, ce qui est mauvais pur les activités qui risquent d être interrmpues. Avant de gérer les stcks, il faut au préalable les tenir. Piltage d un stck : C est définir : une plitique de stck et d apprvisinnement, leurs répercussins financières ainsi que les niveaux de risques. Optimiser un stck : C est btenir le niveau de stck qui va crrespndre au taux de service vulu. C est dispser de stck à tut mment et minimiser le cut du stck. Pur ce faire, il faut : Travailler avec un lgiciel de gestin des stcks Passer une cmmande au furnisseur lrsque le stck minimum est atteint, Ne pas faire de sur-stckage, 4

5 Travailler avec la cmmande livrée jusqu au seuil minimum, puis passer une nuvelle cmmande. Stck virtuel (lgiciel) et stck physique (stck réel) divent être en phase de manière à faire la gestin de stck à partir du lgiciel. Zne de stckage : Une zne de stckage est le lieu ù snt stckés un u plusieurs articles. Chaque article répnd à des règles de sécurité stricte. La grande variété de prduits utilisés dans un labratire de bilgie médicale nécessite un stckage adéquat en raisn : des différents états et natures des prduits (slide, liquide, inflammable, cmburant, txique ), des vlumes stckés, des matériaux d emballage. Furnisseur : Le furnisseur est la persnne u l entité qui furnit des biens et / u des services à un client. Les relatins de l entreprise avec ses furnisseurs snt étudiées d un duble pint de vue : écnmique : l entreprise a un puvir de négciatin variable, elle peut être en psitin de dépendance vis-à-vis d un furnisseur qui détient un mnple pur un prduit ; elle peut au cntraire être en psitin de dminatin en tant que dnneur d rdre. juridique : les relatins entreprise/furnisseurs snt variées en raisn de : - la nature des biens et des services prpsés - la nature des cntrats cnclus : cntrat de lcatin u cntrat de crédit-bail de matériel, cntrat de sus- traitance, etc. [1]. Client : Le client est la persnne u l entité qui achète un bien u un service à un cmmerçant, à une sciété de services, à un furnisseur [11]. Exemple : l entreprise LABO TEAM est client du furnisseur de réactifs Rche. Cmmande : Ordre par lequel est déclenché un prcessus de mise à dispsitin de celui dnt il émane, de certains prduits, dans les cnditins déterminées [1]. La cmmande peut se faire par tut myen de cmmunicatin : ralement, par téléphne, currier, télécpie, minitel, internet. Tute fis, pur puvir servir de preuve en cas de différends éventuels, la cmmande est passée par écrit. Dans certains cas, des dcuments préétablis (Bn de cmmande, bulletin de cmmande) snt utilisés. 5

6 Réceptin d une cmmande : Acte par lequel le destinataire de la cmmande prend pssessin de cette dernière au mment de sa livraisn par le furnisseur u le tiers désigné (transprteur). Elle est faite par un réceptinnaire. La remise de la cmmande par le furnisseur est effectuée cntre signature par le client réceptinnaire d un bn de livraisn. Livraisn : Acte par lequel le furnisseur remet les articles (prduits) cmmandés au dnneur d rdre. Le furnisseur exécute là sn bligatin de délivrance. Délai de livraisn : C est le nmbre de jurs séparant la cmmande de sa livraisn Patient : Un patient est une persnne qui suffre et attend un sulagement physique et mral de la part du persnnel médical. Au Labratire de Bilgie Médicale, le patient arrive pur un prélèvement de sang, d urine u autre. Cet acte est déterminant pur le diagnstic et le suivi de sa maladie et de ses sins. Prcessus : Un prcessus est un ensemble de myens et d activités interactives qui transfrment les éléments entrants en éléments srtants [1]. Un prcessus a pur bjectif de dnner, au prduit u à la persnne, les caractéristiques de l état final à partir des caractéristiques de l état initial. C est un ensemble d pératins, d actins, de prcédés agissant sur un milieu extérieur (matières premières, cnstituants, dcuments ) pur en changer les caractéristiques. Ces caractéristiques peuvent être : - physic-chimiques (prcessus de transfrmatin ) - psychlgiques (prcessus de frmatin ) - gégraphiques (prcessus de déplacement, de transprt ) [1]. La représentatin graphique appliquée pur schématiser un prcessus est la suivante : Cntrôle du prcessus Entrée Ensemble des activités Srtie (Livrable) Myens : -Matériel, humain, 6

7 -écnmique, financier. Figure 19 : Schéma d un prcessus [15] Prcédure : Manière spécifiée d accmplir une activité. Lrs d un prcessus de qualificatin, mis en place dans le cadre d une démarche d assurance qualité visant une certificatin, il est nécessaire de déterminer un ensemble de prcédures seln lesquelles les tâches snt réalisées. La définitin de ces prcédures, l étendue de leur applicatin et le détail de la rédactin snt fnctin de la cmplexité des tâches [1]. Labratire de Bilgie Médicale : Un labratire de Bilgie Médicale est un lieu ù snt prélevés et analysés les fluides bilgiques d rigine humaine (sang, urine, selle, crachat, sperme, liquide céphal-rachidien ) sus la respnsabilité des bilgistes médicaux. En France, n distingue tris types de labratires seln que l n exerce en milieu public u privé [13] : les labratires hspitaliers que l n retruve au sein des CHU u des CHR participant aux diagnstics des maladies et à la recherche au sein des hôpitaux. Les labratires privés qui se subdivisent en deux catégries : Les labratires plyvalents uverts au public dans lesquels les patients viennent se faire prélever sur prescriptin médicale u nn et qui réalisent l ensemble des analyses les plus curantes de chaque dmaine de la bilgie médicale. Les labratires spécialisés qui réalisent des analyses plus rares. 7

8 ABREVIATIONS ET ACRONYMES ARS CHU CHR : Agence Réginale de Santé : Centre Hspitalier Universitaire : Centre Hspitalier Réginal COFRAC : Cmité Français d Accréditatin EDTA HLA HPST ISO LBM M NQCE : Ethylène Diamine Tétra acétique Acide (Anticagulant) : Human Leuccyt Antigen (Antigènes des Leuccytes Humains) : Hpital, Patients, Santé et Territires : Internatinal Standard Organizatin (Organisatin Internatinale de Nrmalisatin) : Labratire de Bilgie Médicale : Prcessus de Management : Nrmalisatin, Qualité, Certificatin, Essais. QQOQCP : Qui, Qui, Où, Quand, Cmment, Purqui? R RAQ S SELARL TCA : Prcessus de Réalisatin : Respnsable Assurance Qualité : Prcessus Supprt : Sciété d Exercice Libéral à Respnsabilité Limitée : Temps de Céphaline Activée 8

9 REMERCIEMENTS Je suhaite adresser, en premier lieu, mes remerciements à tus les bilgistes crespnsables de l entreprise LABO TEAM: Madame Mnique RENOU, Mnsieur Aziz EL BORDI, Mnsieur Thierry BELLANGER, Mnsieur Abdel ALKASSAR, Mnsieur Kdj EQUAGOO, Mnsieur Mdeste MBALOULA, Mnsieur David AFONSO, Mnsieur Fabrice KRAUT, d avir accepté ma demande de stage et de m avir permis d avancer dans les démarches de ce prjet. Je remercie également Madame Valérie DELAHAYE, Respnsable Qualité et Tutrice de stage, pur m avir accueilli au sein de l entreprise et avec qui j ai eu le plaisir de travailler. Merci aussi pur la cnfiance accrdée et les activités enrichissantes cnfiées. Je remercie tute l équipe de la technique à Cmpiègne, que j ai énrmément côtyée durant mn stage. Merci à tut le persnnel de l entreprise LABO TEAM, ntamment: Les techniciens, la cmptable, les secrétaires, les infirmières, les cursiers, et le persnnel d entretien. Merci à Mnsieur Alain Dnadey et à sn équipe qui s ccupe, entre autres, de l accueil des étudiants venant de la Côte d Ivire pur l UTC. Merci à Mme Crinne Deletile et à tute l équipe du secrétariat du mastère spécialisé NQCE l UTC pur leur implicatin dans ns dssiers de stage. de Merci à tus les étudiants du Master Qualité Perfrmance dans les Organisatins de l UTC ainsi que ceux du Mastère spécialisé NQCE prmtin Enfin, je suhaite remercier Mnsieur Gilbert FARGES, et Mnsieur Jean-Pierre CALISTE, Enseignants et Chercheurs à l Université de Technlgie de Cmpiègne, pur leurs enseignements et leurs précieux cnseils. Je remercie particulièrement Mnsieur Jean-Pierre CALISTE, Respnsable du Mastère spécialisé NQCE, pur sn sutien et sn suivi tut au lng du stage et de la frmatin. 9

10 RESUME La législatin relative à la bilgie médicale impse depuis le 16 janvier 2010 la mise en place de l accréditatin seln la nrme NF EN ISO de tus les labratires (privés et publics) de bilgie médicale en France, et ceci pur le 31 ctbre 2016, date à laquelle le régime des autrisatins administratives prend fin [10]. L avenir pur cette accréditatin et la mise en place de l ISO est de se turner vers l accmpagnement technique dans les dmaines qui ne snt pas le cœur de métier des labratires tels que la gestin des stcks, l évaluatin des furnisseurs, facteurs cnditinnant le fnctinnement des labratires. Aujurd hui, pur ptimiser leurs activités, les labratires rérganisent leurs stcks pur parer, par exemple, à la pénurie, aux cnséquences imprévues qui peuvent influencer l arrêt des activités à tut mment. L entreprise LABO TEAM n est pas en reste, elle a décidé, pur les mêmes raisns, de se rérganiser ntamment, en ptimisant ses prcessus de : stcks et évaluatin des furnisseurs. Ces quelques pages présenternt dnc des enjeux, diagnstics, et méthdlgies en vue d une ptimisatin de ces prcessus. Mts clés : Prcessus, ptimisatin d un prcessus, stck, gestin de stck, furnisseur, évaluatin d un furnisseur, ISO ABSTRACT Legislatin relating t medical bilgy requires, since January 16, 2010 the establishment f accreditatin accrding t DIN EN ISO fr all medical bilgy labratries (public and private) in France, and this fr Octber 31, 2016, when the regime f administrative authrizatins ends [10]. The future fr the certificatin and implementatin f ISO is t turn t the technical supprt in areas that are nt the heart f business labratries such as inventry management, evaluatin suppliers, factrs affecting the peratin f labratries. Tday, t ptimize their peratins, labratries rerganize their stcks t deal, fr example, the shrtage f unintended cnsequences that may influence the cessatin f activities at any time. The cmpany LAB TEAM is nt utdne and decided, fr the same reasns, t rerganize, especially, by ptimizing its prcesses: inventry and assessment f suppliers. These pages therefre shw sme f the issues, diagnstics, and methdlgies fr ptimizing these prcesses. Key Wrds: Prcess, Optimizing a prcess, stck, inventry management, supplier, supplier evaluatin, ISO

11 INTRODUCTION La gestin des stcks et l évaluatin des furnisseurs snt, aujurd hui, l bjet d enjeux très imprtants pur les entreprises. La nrme ISO définit les règles nécessaires pur accmpagner les labratires de bilgie médicale dans ces dmaines [6]. Dans un univers écnmique de plus en plus cmplexe et dans le suci d aider les patients à recuvrer la santé à partir des analyses bilgiques, beaucup de labratires de bilgie médicale nt repensé l rganisatin de leur stck adaptant sa gestin à partir de lgiciel. Cette rganisatin nuvelle a pu leur permettre de crriger des prblèmes récurrents liés à des ruptures imprévues, aux pertes incntrôlées de matériel et au final à un manque à gagner nn négligeable. Cnscient de cette réalité et de la nécessité de s amélirer en permanence, l entreprise LABO TEAM a décidé de se rérganiser en ptimisant en plus de sn prcessus de gestin des stcks, celui de l évaluatin des furnisseurs sur l ensemble de ses sites. Cette ptin purra lui permettre, par exemple, de : éviter les pénuries de réactifs, se prtéger cntre un délai de livraisn instable, diagnstiquer efficacement et sereinement les maladies à partir des analyses de labratire, répndre à tut mment à la demande des patients, L ambitin affichée de l entreprise est la maitrise et l améliratin cntinue des prcessus de gestin des stcks et d évaluatin des furnisseurs, prcessus vitaux pur alimenter cntinuellement les activités du labratire. 11

12 1. CONTEXTE ET ENJEUX 1.1 CONTEXTE L Entreprise LABO TEAM Structure juridique La structure juridique de l entreprise LABO TEAM est une SELARL. L Entreprise LABO T.E.A.M. est un labratire de bilgie médicale multi-sites regrupés sur sept sites d activités : Cmpiègne, Cuise la Mtte, Liancurt, Muy, Margny lès Cmpiègne, Thurtte et Clermnt de l Oise. Sn siège scial est situé au 21 rue de Slferin à Cmpiègne Les grandes lignes de sa créatin : La SELARL LABO TEAM a été créée en Elle était cnstituée de grupement de cinq labratires de bilgie médicale de la régin de l Oise : le labratire MONTEILHET de Cmpiègne, le labratire AL KASSAR de Clermnt de l Oise, le labratire EQUAGOO de Muy, le labratire TOUSSAINT de Margny lès Cmpiègne et le labratire de LIANCOURT. En 2010, le labratire BELLANGER de Thurtte et le labratire de bilgie médicale de Cuise la Mtte rejignent la SELARL LABO TEAM. Le nm TEAM dnné à l entreprise qui signifie : équipe en langue anglaise, est inspiré des initiaux des nms des bilgistes crespnsables, avec : T cmme TOUSSAINT E cmme EQUAGOO A cmme AL KASSAR M cmme MONTEILHET. L entreprise prpse une gamme d analyses médicales qui permettent de faire le diagnstic et le suivi de certaines maladies chez les patients. Une fièvre inexpliquée, une fatigue qui traine, une interventin chirurgicale en vue etc., snt autant de raisns qui justifient une prise de sang chez les patients et dnc des analyses à faire. 12

13 Le labratire est uvert du lundi au vendredi de 7heures à 12heures 30 puis de 13heures 30 à 18heures et le samedi entre 7heures 30 et 14heures Une implantatin dans l Oise : Le labratire fnctinne sur les 7 sites suivants : 8, rue du Dcteur Mussaud à Cuise la Mtte, site uvert au public 11, rue de la République à Thurtte, site uvert au public 21, rue de Slferin à Cmpiègne, site uvert au public 387, avenue Octave Buttin à Margny Lès Cmpiègne, site uvert au public 31, rue du général De Gaulle à Clermnt, site uvert au public 27, place de Cantrel à Muy, site uvert au public 4, Place du chanine à Liancurt, site uvert au public Ces différents sites implantés dans le département de l Oise prximité à la ppulatin. Chaque site réalise ses spécialités et ses activités Activités du labratire : permettent d ffrir un service de Le labratire réalise des analyses de bilgie médicale dans différents dmaines de bilgie médicale : Bichimie, Immunlgie, Hématlgie, Spermilgie, Parasitlgie-myclgie, Bactérilgie, Pharmaclgie, Txiclgie, Immun-hématlgie. Prescrite par un médecin, une analyse permet de vérifier l état général d un individu. Des infrmatins sur les différents dmaines d analyses réalisées par le labratire LABO TEAM snt dnnées dans le tableau ci-dessus. (Figure 1) Dmaine d analyse Bichimie médicale Immunlgie Eléments d infrmatin sur le dmaine La Bichimie médicale appelée aussi bichimie clinique est le dmaine de la bilgie médicale qui est cncerné par l analyse des mlécules cntenues dans les fluides crprels (sang, liquide céphal-rachidien, urines, etc.) et l interprétatin de ces résultats par un bilgiste médical dans le but de caractériser l rigine physipathlgique d une maladie. C est l étude de la cnstitutin et des réactins de la matière vivante [2] Les analyses bichimiques permettent de détecter des maladies rénales, hrmnales, métabliques, les anmalies de l hydratatin, les cnséquences d un traitement par antidiurétique, les gaz du sang, les glucides, les lipides, les prtéines rganiques, etc. L immunlgie permet d analyser les répnses immunitaires de l rganisme à partir des examens de sang. Par exemple le dépistage de l hépatite B u C u le dépistage du virus de l immundéficience humaine, fait partie de ce dmaine d analyse. Echantilln examiné Sang, urines sang 13

14 Hématlgie L hématlgie est l étude du sang au pint de vue cytlgique, physilgique et pathlgique [2]. L Hématlgie permet d analyser les éléments figurés du sang (glbules blancs, glbules ruges, plaquettes) et ses maladies (hémpathies). Elle permet d analyser également certaines mlécules plasmatiques que snt les facteurs de cagulatin. Par exemple la numératin frmule sanguine (NFS) u le temps de cagulatin (TCA) fait partie de ce dmaine d analyse. Sang, Lymphe Spermilgie La spermilgie est la spécialité de la bilgie médicale qui étudie le sperme. Le sperme est le liquide libéré lrs de l éjaculatin se prduisant pendant un rapprt sexuel u lrs d une masturbatin. C est un liquide qui est cmpsé de 10% de cellules reprductrices, les spermatzïdes qui snt fabriqués par les testicules, et 90% de liquide séminal prvenant de la prstate et des vésicules séminales [2]. La spermilgie permet d analyser la quantité et la qualité des spermatzïdes. Elle se pratique dans le cntexte de l éthique médicale et de la biéthique mais aussi avec les cntraintes des cntextes sciaux et culturels, idélgiques et juridiques. L analyse du sperme est l examen le plus imprtant dans l évaluatin de la fertilité masculine. Sperme Parasitlgiemyclgie La parasitlgie médicale étudie les parasites et les maladies de l hmme prvquées directement u indirectement par ces parasites.les parasites snt les rganismes qui vivent aux dépens d un autre rganisme vivant [2]. Les examens de parasitlgie - myclgie permettent de diagnstiquer des parasitses et/u des mycses chez l hmme. Celles-ci peuvent être respnsables des diarrhées accmpagnées d autres symptômes qui varient seln les parasites et/u les mycses en cause. Sang, Selles La bactérilgie médicale étudie les bactéries et les maladies de l hmme prvquées directement u indirectement par ces bactéries. Les bactéries snt des Bactérilgie rganismes micrscpiques qui infectent l rganisme humain hôte [2]. Une infectin bactérienne peut être accmpagnée de : éruptin cutanée, tux, fatigue, Urines, nausées, fièvre, duleurs musculaires Liquides de La bactérilgie permet la recherche et l identificatin sécrétin de bactéries respnsables d infectins. Par exemple génitale, pus l analyse bactérilgique des sécrétins génitales u de pus permet de rechercher et d identifier des bactéries puvant être respnsables d infectins génitales u d infectins lcales. Pharmaclgie La pharmaclgie est l étude des substances dnt les médicaments, capables d agir sur l rganisme [2]. Elle permet d analyser les effets et le devenir de ces Médicaments 14

15 Txiclgie Immunhématlgie substances dans l rganisme. La txiclgie est l étude de l identificatin et des effets sur l rganisme, des pisns [2]. La txiclgie permet d isler, d identifier et de dser un xénbitique (substance étrangère à l rganisme) à partir d un échantilln bilgique afin de déterminer sa cncentratin. Le plus suvent, ce n est pas la nature du prduit qui détermine sa txicité, mais c est sa cncentratin. L immun-hématlgie crrespnd à l étude [3] : Des antigènes prtés par les éléments figurés du sang De l immunisatin qu ils peuvent induire Des cnflits qui en résultent L immun-hématlgie étudie : les grupes sanguins ABO, les systèmes rhésus et HLA, les réactins allergiques tuchant les éléments figurés du sang Substances txiques (pisns) Sang Figure 1 : Les différents dmaines d analyses du labratire LABO TEAM Répartitin des activités sur les sites Les analyses snt reparties sur les sites de la façn suivante : (Figure 2) Figure 2 : Répartitin des dmaines d analyses de LABO TEAM seln les sites 15

16 Organisatin et management L rganisatin de l entreprise LABO TEAM est décrite au sein de l rganigramme ci-dessus : (Figure 3) Figure 3 : Organigramme de l entreprise LABO TEAM La Directin L entreprise LABO TEAM est dirigée par 7 Bilgistes crespnsables : Un bilgiste, Respnsable du Site de Clermnt Un bilgiste, Respnsable du Site de Cmpiègne Un bilgiste, Respnsable du site de Cuise Un bilgiste, Respnsable du Site de Liancurt Un bilgiste, Respnsable du Site de Margny lès Cmpiègne Un bilgiste, Respnsable du Site de Muy Un bilgiste, Respnsable du Site de Thurtte 16

17 La plitique qualité Le labratire s est engagé dans la démarche natinale BIOQUALITE et qualificatin jusqu à Les bilgistes directeurs de la SELARL LABO TEAM s engagent à : a btenu sa Garantir une ffre d examens dans les secteurs de la bilgie médicale humaine à des hraires adaptés à la patientèle de chaque site Offrir aux patients et aux prescripteurs des cmptes-rendus de résultats fiables, dans des délais curts Amélirer cntinuellement l efficacité du système qualité en vue de dévelpper un système de management de la qualité cnfrme aux dispsitins de la nrme ISO pur tutes les analyses et tus les sites Furnir les myens pur maintenir la qualificatin Biqualité Respecter les bnnes pratiques prfessinnelles Dévelpper par la frmatin et par une prise en cmpte qutidienne, la culture qualité du persnnel Maintenir le haut niveau de technicité et de cmpétences via un prgramme de frmatin cntinue et de veille technlgique. La directin s est fixé 5 bjectifs : Identifier et satisfaire l'évlutin des besins des patients et des prescripteurs Renfrcer la cnfiance dans les résultats d'analyses en utilisant des myens techniques perfrmants, innvants et fiables Cnslider et dévelpper les cmpétences du persnnel par la frmatin tant externe qu interne Dévelpper une participatin active de chacun des membres du persnnel dans le système qualité Expliter tutes les pssibilités d améliratin de l rganisatin Dans ce cadre, LABO TEAM s engage à mettre en place un système de mangement de la qualité permettant d ptimiser les différents prcessus internes et de maîtriser pleinement les systèmes analytiques Répartitin du persnnel Seln les sites (Figure 4) 86 persnnes travaillent au LABO TEAM dnt : 21 à Clermnt 24 à Cmpiègne 6 à Cuise 7 à Liancurt 8 à Margny lès Cmpiègne, 12à Muy 8 à Thurtte. 17

18 La répartitin du persnnel sur les sites est représentée par le graphique ci-dessus : 9% 14% 28% Cmpiègne Clermnt Cuise 12% Liancurt Margny 8% 7% 22% Muy Thurtte Figure 4 : Répartitin du persnnel seln les sites [15] Seln les fnctins : Outre les bilgistes crespnsables, l entreprise fnctinne avec : 2 Respnsables d Assurance Qualité (RAQ) 24 Techniciens de labratire 15Infirmières 24Secrétaires 1Cmptable 8Cursiers 4Persnnes d entretien La répartitin du persnnel seln les fnctins est représentée par le graphique ci dessus : 9% 1% 5% 9% BIOLOGISTES TECHNICIENS 28% RAQ INFIRMIERES 28% SECRETAIRES COURSIERS 2% COMPTABLE 18% PERS. ENTRETIEN Figure 5 : Répartitin du persnnel seln les fnctins [15] 18

19 Organisatin des prcessus du labratire : L ensemble des activités de l entreprise LABO TEAM est regrupé en tris prcessus que snt : le prcessus de management, le prcessus de réalisatin, et le prcessus supprt. Ces prcessus snt regrupés au sein de la cartgraphie ci-dessus : (Figure 6) Figure 6 : Cartgraphie des prcessus du labratire LABO TEAM Descriptin des éléments clés des prcessus du labratire Afin de mieux cerner les prcessus du labratire, une descriptin des différentes activités de chaque prcessus a été mise en place. (Figure 7) Prcessus Activités du prcessus Persnne cncernée Pilter le labratire Bilgiste crespnsable PROCESSUS DE Manager la qualité, l hygiène et la sécurité Bilgiste MANAGEMENT crespnsable/raq (Garant des Bilgiste bjectifs généraux) Gérer la cmmunicatin crespnsable/raq Prcessus Pré analytique Prescrire l analyse Médecin traitant Enregistrer l analyse Secrétaire 19

20 PROCESSUS DE REALISATION Prélever l échantilln Infirmière /Bilgiste/Technicien Identifier l échantilln prélevé Infirmière/Bilgiste/ Technicien Prétraiter avant l analyse Technicien/Bilgiste/RA Q/Cursier/Pers ménage Prcessus analytique Analyser techniquement l échantilln Technicien permettant l btentin d un résultat Valider techniquement le résultat Technicien Valider bilgiquement le résultat Bilgiste Gérer le cntrôle qualité RAQ Prcessus pst-analytique Transmettre les résultats au patient et/u au Secrétaire /Cursier médecin Réaliser la sérthèque Technicien /Bilgiste Evacuer des échantillns traités Archiver les résultats et les demandes d analyses Gérer la dcumentatin : Cnceptin et mise en œuvre Technicien /persnnel de ménage Secrétaire RAQ Gérer la lgistique Etablir le budget lgistique Directeur des ressurces humaines et lgistiques Evaluer les besins matériels (transprt des échantillns, gestin du parc véhicule) Directeur des ressurces humaines et lgistiques Cncevir et gérer dcumentatin RAQ Gérer l infrmatique Etablir le budget infrmatique Directeur infrmatique Maintenance Gérer les myens financiers, techniques et humains relatifs à l infrmatique Prpser des équipements infrmatiques (matériels, lgiciels, réseaux) Directeur infrmatique Maintenance Directeur infrmatique Maintenance Gérer les licences infrmatiques Directeur infrmatique Maintenance Cncevir et gérer la dcumentatin Directeur infrmatique Maintenance/ RAQ Gérer le matériel Archiver les dcuments et enregistrements relatifs au matériel Mettre à jur l inventaire du matériel et leurs fiches signaler les besins d infrmatin et de mise à jur au respnsable qualité Référent Matériel et Métrlgie Référent Matériel et Métrlgie / RAQ Référent Matériel et Métrlgie 20

21 PROCESSUS SUPPORT Gérer le persnnel Définir, prpser et mettre en œuvre une plitique de recrutement Prmuvir la gestin des carrières (mbilité, affectatins, frmatins ) Directeur des ressurces humaines et lgistiques Directeur des ressurces humaines et lgistiques Prpser une plitique de rémunératins Directeur des ressurces humaines et lgistiques / Cmptable Evaluer les besins humains Directeur des ressurces humaines et lgistiques Encadrer la gestin administrative des emplyés (préparatin des cntrats, suivi des dssiers, etc.) Directeur des ressurces humaines et lgistiques Superviser le dérulement des campagnes de recrutement et de licenciement, Directeur des ressurces humaines et lgistiques/ RAQ Planifier et rganiser les frmatins. Directeur des ressurces humaines et lgistiques Gérer la paie Cmptable Gérer les achats et la sus -traitance Définir la plitique en matière d achats et pilter directement sa mise en œuvre Directeur des Achats et Finances Gérer les suivis et les litiges furnisseurs et sus traitants Négcier les meilleures cnditins en tenant cmpte des bjectifs techniques, qualité et cmmerciaux ; Chisir et évaluer les furnisseurs et les sus traitants ; Directeur des Achats et Finances Directeur des Achats et Finances Directeur des Achats et Finances Payer les furnisseurs et frais généraux cmptable Cntrôler l avancement des travaux et garantir le succès des pératins. Directeur des Achats et Finances / RAQ Figure 7 : Descriptin des prcessus de l entreprise [15] 21

22 Les prcessus de gestin des stcks et d évaluatin des furnisseurs Ces prcessus fnt partie du prcessus de gestin des achats et de la sus-traitance qui fait partie des prcessus supprt du labratire. La gestin des stcks et l évaluatin des furnisseurs restent des cmpsantes primrdiales de la gestin de l entreprise. C est purqui, maitriser les enjeux de ces prcessus est très imprtant ENJEUX Les raisns incitant l entreprise LABO TEAM à mettre en œuvre une ptimisatin de la gestin des stcks et de l évaluatin des furnisseurs snt nmbreuses. Premièrement, la gestin des stcks ainsi que bligatire impsée par la réglementatin. l évaluatin des furnisseurs est une démarche Deuxièmement, c est une manière pur la directin du labratire de relever les imperfectins et de les crriger. Ces différentes raisns permettent de créer des enjeux divers : Enjeux rganisatinnels Enjeux cmmerciaux Enjeux écnmiques Enjeux de gestin Enjeux de sécurité et de prévisin Enjeux rganisatinnels L idée d ptimiser ses prcessus de gestin des stcks et d évaluatin des furnisseurs permet de repenser l rganisatin du stck et des furnisseurs en cherchant cntinuellement à les amélirer. Il s agit d rganiser ces services afin de mieux satisfaire les usagers. En effet : Optimiser la gestin des stcks implique une rérganisatin des activités de stck. Cela engage nécessairement la directin de l entreprise à désigner un respnsable stck qui s ccupera de la gestin pleine et entière de ce prcessus. Optimiser l évaluatin des furnisseurs va permettre à l entreprise de se rérganiser en vue de prcéder à l évaluatin cntinuelle des furnisseurs pur n en retenir que les plus perfrmants Enjeux cmmerciaux L ptimisatin des prcessus de gestin des stcks et d évaluatin des furnisseurs laisse des avantages dans le chix des matériels et des réactifs utilisés pur la réalisatin des activités de l entreprise. 22

23 En effet, le fait d évaluer les furnisseurs permet nn seulement de cnnaitre la perfrmance de ces derniers, seln les critères du labratire, mais il permet également de furnir des éléments décisinnels dans la mise en œuvre des plitiques et stratégies d achat. L évaluatin des furnisseurs est dnc stratégique dans la mesure ù elle peut permettre une différenciatin de la cncurrence par un chix judicieux de matériels et de réactifs et cnsmmables utilisés au labratire Enjeux écnmiques D un pint de vue écnmique, la << nn qualité >> représente un cût nn négligeable pur l entreprise. En effet, l ptimisatin des prcessus de gestin des stcks et d évaluatin des furnisseurs permet de : Maitriser les stcks Garder les meilleurs furnisseurs. Ceci respecte les exigences de la qualité. Ces exigences favrisent la maitrise des cûts et permettent à termes de réaliser des perfrmances écnmiques à l entreprise cntrairement à la << nn qualité >> qui peut faire perdre ttalement l entreprise Enjeux de gestin L ptimisatin des prcessus de gestin des stcks et d évaluatin des furnisseurs permet, à termes, de mieux gérer les dépenses et les activités du labratire. Elle permet d éviter deux écueils : la carence en stck et la rupture. En effet, la carence en stck multiplie les risques de rupture qui purraient entrainer des arrêts d activités. Il faut dnc accrder particulièrement une grande attentin à la gestin des stcks dnt les enjeux s articulent autur de deux pints majeurs : Dispser à tut mment d un stck suffisant pur répndre aux besins des activités du labratire Minimiser les cûts de gestin des stcks Enjeux de sécurité et de prévisin Purqui une entreprise garde des stcks, sachant qu ils représentent une grsse smme d argent pur la plupart des cas? Deux raisns fndamentales permettent de l expliquer : la prévisin et la sécurité (Figure 8) Enjeux Objectifs De prévisin Répndre à tut mment à la demande des patients Fnctinner durant la péride de vacances des furnisseurs Absrber la grève d un furnisseur Atténuer et prfiter des hausses de prix 23

24 De sécurité Se prtéger cntre un délai de livraisn instable Eviter une pénurie Assurer une hausse subite de demandes d analyses Figure 8 : Les enjeux de sécurité et de prévisin [15] 24

25 2. DEFINITION ET CADRAGE DU PROJET 2.1. Définitin de la prblématique Dans le cadre de la validatin du mastère spécialisé en Nrmalisatin, Qualité, Certificatin et Essais, de l Université de Technlgie de Cmpiègne (UTC), un stage de fin d études est réalisé. Cette péride de 6 mis (du 18 février au 17 Aût 2013) en entreprise a pur bût de mettre en pratique et d élargir les différentes cnnaissances acquises à l UTC en menant un prjet dans le dmaine de la qualité au labratire de bilgie médicale LABO TEAM. La missin cnfiée cnsiste à ptimiser les prcessus de gestin des stcks et d évaluatin des furnisseurs. A cet effet, pur mieux appréhender ntre missin, la principale questin de ntre étude peut être frmulée cmme suit : Cmment le labratire LABO TEAM dit il gérer ses stcks afin de satisfaire pleinement les besins des patients? Cmment évaluer ses furnisseurs pur ne retenir que les plus perfrmants? De manière plus claire, ntre étude cherche à répndre aux préccupatins suivantes : Quelle méthdlgie utilisée pur gérer les stcks afin d éviter des ruptures et dnc satisfaire à tut mment les patients? Quelle méthdlgie utilisée pur évaluer les furnisseurs afin de ne travailler qu avec les plus perfrmants? Répndre à ces interrgatins nus permettra d atteindre ns bjectifs Identificatin des bjectifs Les bjectifs du prjet snt les suivants : - Relancer la dynamique de gestin des stcks - Dispser de stck de prduits à tut mment, pur puvir mener à bien les activités du labratire, - Avir des furnisseurs perfrmants, - Avir la traçabilité des prduits en stck (matériels, réactifs, calibrateurs, cntrôles) ainsi qu après leur cnsmmatin - Paramétrer les rubriques du lgiciel PROSTOCK nécessaires pur mener à bien le prjet. - Mettre en place une prcédure d évaluatin des furnisseurs, - Mettre en place une prcédure de gestin des stcks. - Frmer le persnnel par rapprt aux nuvelles dispsitins. Le stage abutira à la mise à dispsitin d utils qualité reflétant l entreprise et permettant à chacun de s y référer. la nuvelle rganisatin de 25

26 2.3. Cadre réglementaire et nrmatif Exigences législatives réglementaires : La bilgie médicale est un élément central du parcurs de sin des patients. Aussi, la li HPST du 21 Juillet 2009 a rendu bligatire l accréditatin des labratires de bilgie médicale en France, afin de garantir la qualité des examens [4]. De par l rdnnance du 13 Janvier 2010 du guvernement Français et d autres textes réglementaires, tus les labratires devrnt être accrédités seln la nrme ISO à partir de Nvembre 2016, afin de puvir exercer leurs activités [5]. L applicatin des recmmandatins incluses dans les lignes directrices cntribue à prmuvir les bnnes pratiques dans tus les prcessus du labratire : Management, Réalisatin, Supprt Le cntexte de la nrme ISO :2012 La nrme ISO est une nrme internatinale publiée par l ISO en 2012 qui spécifie les exigences de qualité et de cmpétences prpres aux Labratires de Bilgie Médicale (LBM). [6] Cette nrme est spécifique aux LBM à la différence de la nrme ISO/CEN (dnt elle est dérivée) qui cncerne tus les labratires d analyses et d essais. La versin de décembre 2012 cnstitue une révisin technique de la versin précédente, celle de Cnstitutin de la dite nrme Elle est cnstituée de 5 chapitres structurés de la façn suivante : Chapitres intrductifs : 1,2 et 3 Chapitre 4 : Exigences relatives au management Chapitre 5 : Exigences techniques. Cette nrme remplace la nrme hmlguée NF EN ISO d Aût 2007, qui reste en vigueur jusqu en Nvembre Nrme ISO et Gestin des stcks Nrme NF EN ISO (2012) : Réactifs et cnsmmables Gestin des stcks <<Le labratire dit établir un système de gestin du stck des réactifs et cnsmmables. Le système de gestin des stcks dit distinguer les réactifs et cnsmmables nn inspectés et nn acceptables de ceux qui nt été acceptés pur utilisatin>> [6]. L adaptant à ntre prjet, il est à nter que le labratire dit établir un système efficace de gestin des stcks qui cmprend : - L identificatin des matériels et réactifs gérés en stck - Un rangement et classement efficace de ces prduits - La gestin de leur apprvisinnement - La réalisatin d inventaires 26

27 - le suivi et le cntrôle de l intégrité des prduits. Lrsque l n parle de gestin des stcks, il s agit de la tenue et du suivi des quantités d articles en stck dans une zne de stckage. Dans le cas du labratire TEAM, il s agit plus précisément des réactifs, des calibrateurs, des échantillns de cntrôle et des matériels de prélèvement. En cnclusin, la nrme ISO cntient des dispsitins relatives à la gestin des stcks du labratire. L établissement d un système efficace de gestin des stcks, par le labratire lui-même, va permettre de maitriser les activités de stck. Ces activités snt regrupées par les Prcessus entrées et srties (Schématisatin figure 9).L bjectif principal est, entre autre, l évictin de tute rupture u ralentissement d activités. Prcessus entrées Livraisn des Prduits (par le Furnisseur) Vérificatin de l état des prduits livrés (Par le labratire) Chérence entre livraisn et Bn de cmmande Oui Nn Gérer la Nn-cnfrmité Infrmer le Furnisseur Gérer les litiges Rangement en zne tempraire de stck Enregistrement de la livraisn Editin d étiquettes cde barres Rangement des prduits livrés et leur classement dans le stck Cllage des étiquettes cde barres sur les prduits rangés et classés. Prcessus srties Srtie Prduit de stck Déstckage Prduit Utilisatin du prduit pur activités du labratire (cnsmmatin). Suivi et inventaire des stcks. Réalisatin d une Nuvelle cmmande (Par le labratire) Livraisn Prduits (Par le furnisseur) Figure 9 : schématisatin du prcessus de gestin des stcks (Prcessus : entrées/ srties) [15] 27

28 Nrme ISO et évaluatin des furnisseurs : Nrme NF EN ISO (2012) : 4.6. Services externes et apprvisinnement << Le labratire dit sélectinner et appruver les furnisseurs en fnctin de leur capacité à furnir des services externes, matériels, réactifs et cnsmmables cnfrmément aux exigences du labratire; il peut cependant être nécessaire de cllabrer avec d autres départements u fnctins de l rganisatin pur répndre à cette exigence. Les critères de sélectin divent être établis. Une liste des furnisseurs sélectinnés et appruvés de matériel, réactifs et cnsmmables dit être mise à jur. Les infrmatins nécessaires à l achat divent inclure les exigences relatives au prduit u au service. Le labratire dit surveiller la perfrmance des furnisseurs pur garantir que les services u matériels achetés répndent en permanence aux critères mentinnés >> [6]. L adaptant à ntre prjet, il est à nter que le labratire dit chisir ses prestataires sur la base d une étude et des critères. C est ainsi qu il purra définir parmi ses furnisseurs ceux qui snt cnsidérés cmme critiques, et perfrmants. Rejeter les mauvais furnisseurs seln ses critères. Une évaluatin péridique dit être menée afin de garantir le maintien de la qualité. L évaluatin dit tenir cmpte de la spécificité de chaque furnisseur et des exigences relatives aux prduits. En cnclusin, la nrme ISO cntient des dispsitins relatives à l évaluatin des furnisseurs du labratire. L évaluatin régulière du niveau de qualité des furnisseurs permet de garder les plus perfrmants et de rejeter les mins bns. Avir des furnisseurs perfrmants, c est aider à vite gagner la santé des patients. C est aussi sauver la vie des patients. C est sauver des vies humaines. C est faire gagner la sciété. La figure 10, ci dessus, schématise le prcessus d évaluatin des furnisseurs. Réaliser une EPF : Evaluatin Préliminaire des Furnisseurs EPF : Satisfaisante Furnisseur retenu EPF : Nn Satisfaite Furnisseur rejeté Frmaliser dans un cntrat avec le furnisseur les exigences du labratire Utiliser l util de suivi des livraisns et de cllecte d anmalies Furnisseur cnçu à cet effet pur suivre chaque furnisseur Enregistrer sur cet util : chaque date de livraisn, tute anmalie cnstatée et tus les manquements aux clses du cntrat et seln les critères retenus : Respect des délais, Qualité du matériel à la livraisn, Réclamatins nn traitées, Respect du prix, SAV Traiter mensuellement, puis annuellement les dnnées de l util en : définissant le nmbre de cmmandes livrées, le nmbre de livraisns nn cnfrmes et en quantifiant tus les manquements aux clses du cntrat. Attribuer une nte à chaque critère : De 1 à 4. 1= Résultat Inacceptable ( Trp de défaillances) ; 2=Résultat Insatisfaisant ( Des défaillances ntables) 3=Résultat Acceptable (Puvant s amélirer) ; 4= Résultat Cnfrme aux attentes Attribuer une nte à chaque furnisseur : Classement en catégrie A, B, C, D. A= Niveau très satisfaisant (Nte supérieure à 16 sur 20) ; B= Niveau satisfaisant ( Nte cmprise entre 12 et 16 ) C=Niveau Passable (Nte cmprise entre 10 et 12) ; D= Niveau Insuffisant ( Nte inférieure à 10 ) Infrmer l entreprise des résultats du traitement des dnnées Suivi Furnisseur Décider de la recnduite u nn du référencement du furnisseur. Figure 10: schématisatin du prcessus d évaluatin des furnisseurs [15] 28

29 3. REALISATION DU PROJET 3.1. Etude de l existant Un état des lieux est fait pur cnnaitre les actins qui avaient déjà été menées afin d y dégager les améliratins à apprter. Une visite sur l ensemble des sites et une bnne cnnaissance du lgiciel PROSTOCK (lgiciel de gestin des stcks) snt nécessaires, autant pur la gestin des stcks que pur l évaluatin des furnisseurs. La méthdlgie utilisée pur réaliser l état des lieux est la suivante : Etape 1 : Dresser un questinnaire aux différents sites (ANNEXE 1 : Etat des lieux) cncernant : L utilisatin du lgiciel PROSTOCK Dcuments utilisés pur la gestin des stcks par défaut de lgiciel Désignatin d un respnsable stck Frmatin et sensibilisatin du persnnel à la gestin des stcks Maitrise de la réalisatin des inventaires et de l évaluatin des Furnisseurs Znes de stckage, type de stck, rangement physiques des stcks Améliratins suhaitées Etape 2 : Faire la synthèse des répnses Ce cnstat avec le persnnel a permis de se rendre cmpte que : 6 sites sur 7 visités utilisent le lgiciel PROSTOCK 3 sites sur 7 nt suivi une frmatin sur la gestin des stcks 6 sites sur 7 nt des stcks mal rangés (ANNEXE 2 : Phts de rangement des stcks en début de prjet ) Les quantités des stcks physiques sur sites et les quantités virtuelles indiquées sur le lgiciel snt discrdantes u ininterprétables Des lts d articles périmés nt été signalés Des ruptures de stck nt été signalées Evaluatin de Furnisseur inexistante Etape 3 : Plans d actins (ANNEXE 3 : Prpsitin de plan d actins) Cette étape primrdiale a permis d énumérer les actins à déplyer cncernant la gestin des stcks, l évaluatin des furnisseurs ainsi que l ptimisatin de ces prcessus Elabratin d une méthde pur l ptimisatin du prcessus de gestin des stcks (ANNEXE 9 : Prcédure de gestin des stcks) Pur mieux maitriser cette apprche méthdlgique, il faut d abrd cnnaitre les différents prduits gérés en stck Les différents types de prduit gérés en stck : 29

30 Calibrateurs d autmate Cntrôles qualité Réactifs pur analyses Matériel de prélèvement En gérant ces prduits en stck, le labratire entend marquer leur traçabilité. Ce snt des prduits qui snt d une part utilisés pur la réalisatin d analyses et d autre part pur le cntrôle qualité des analyses et le prélèvement de prduits bilgiques à analyser. Sans ces prduits, il n y a pas d analyses pssibles et dnc pas de résultats d analyses Définitin du type de prduit géré en stck La définitin du type de prduit en stck (Figure 11) permet de cnnaitre les différents types de prduits gérés en stck. Type de Prduit en stck Calibrateurs et cntrôles Réactifs Matériel de prélèvement Définitin du type de prduit Ils assurent la précisin des résultats d analyses. Les calibrateurs snt des prduits chimiques qui permettent de faire la calibratin de l autmate (appareil de mesure). Cette méthde cnsiste à utiliser l autmate sur un étaln (cntrôle) et à vérifier que la valeur prduite crrespnde bien à la valeur attendue. Si ce n est pas le cas, le réglage de l appareil dit être crrigé: cette pératin s appelle calibrage. Il existe des calibrateurs et cntrôles de chimie, d hématlgie (cagulatin), d immun-hématlgie. ce snt des suspensins liquides cnditinnées en cartn, cffret et cassette. Ce snt des substances chimiques utilisées pur faire des analyses de bilgie médicale. Elles snt spécifiques aux différents dmaines d analyses. On peut citer les réactifs de bichimie, d hématlgie, d immunlgie Ces réactifs snt cnservés sus frme de cffret, de cassette, de bite, de cartn Quelques réactifs de bichimie dnnés en exemple: - Acide urique - Chlestérl ttal - Urée - Glucse - Magnésium - Créatinine - Transaminases - Phsphatase alcaline - Digxine - Créatine Kinase Ce snt les matériels qui permettent de faire le prélèvement (sang, urines, selles, sperme ) Exemples de matériel de prélèvement de sang : -Tubes de prélèvement sanguin : tubes secs, tubes citrates, tubes héparines, tubes EDTA - Vacutainers - Cmpresses 30

31 -Gants latex - Prduits antiseptiques - Seringues -Aiguilles de prélèvement Figure 11 : Définitin du type de prduit géré en stck [15] Descriptin d un prduit géré en stck : Chaque article (Figure 12) est identifié par sn étiquette cde barres qui cmprend : le nm du prduit, l identifiant, le numér de lt et le nm du furnisseur, la date d entrée en stck et la zne de stckage. Furnisseur N Lt Zne de stckage Nm du prduit Identifiant Date d entrée en stck Date de péremptin Figure 12 : Descriptin d un prduit en stck [15] L entreprise recnnait le prduit géré en stck à travers sn étiquette cde barres (Figure 13) Furnisseur Nm du prduit Date de Zne de stckage Péremptin Identifiant Numér de lt Figure 13 : Pht d une étiquette cde barres Date d entrée en stck 31

32 3.2.4 Suivre la gestin du stck à partir d un lgiciel Pur gérer les stcks à partir du lgiciel, il faut d abrd rattacher des indicateurs à chaque prduit suivi en stck Le rattachement d indicateurs à chaque prduit suivi en stck : stck minimum, stck maximum, stck de sécurité, stck alerte, Stck myen. Pur ce faire, un paramétrage est effectué sur le lgiciel PROSTOCK, utilisé par l entreprise LABO TEAM pur la gestin des stcks Cmment le Stck minimum a-t-il été défini? Exemple de déterminatin du stck minimum pur les cassettes d urée : - La cassette d urée permet de réaliser 500 tests au ttal. - Or le labratire réalise 125 tests d urée en myenne par jur : Il faut dnc cnsmmer ¼ de cassette d urée par jur de travail (125/500) - Le stck minimum est par définitin le stck qui crrespnd à la cnsmmatin du réactif pendant le délai de livraisn [1]. - Ce stck est calculé en multipliant le délai(d) de livraisn(en jur) par la quantité de réactif cnsmmé par jur (Q). - D ù le calcul du stck minimum d un article dnné par la frmule suivante : Stck minimum= Q*D - Pur un délai de livraisn de 3 jurs et un taux de cnsmmatin de 1/4 cassette d urée par jur, nus avns : Stck minimum urée = 1/4 *3= 0.75 sit envirn 1 cassette C est ainsi que le stck minimum de chaque article a été défini et calculé. Les autres calculs (stck de sécurité, stck alerte, stck myen, stck maximum) dérivent du calcul du stck minimum. Pur calculer le stck minimum d un article, il faut cnnaitre dnc : sn délai de livraisn et la quantité cnsmmée par jur Les indicateurs de gestin des stcks Pur puvir utiliser crrectement le lgiciel PROSTOCK, il faut d abrd cmprendre la significatin de ces indicateurs de stck (Figure 14). 32

33 Le Stck minimum : Le stck minimum est le stck qui crrespnd aux srties d articles pur cnsmmatin pendant le délai de livraisn [1]. Exemple : Le délai de livraisn d un furnisseur est d une semaine. Si la cnsmmatin d un article est de 15 unités par semaine, c est le stck minimum. Si l entreprise attend pur cmmander lrsqu il n en reste que 10 unités, elle sera en rupture de stck avant la fin de la semaine prévue pur la livraisn. Le Stck de sécurité u stck tampn: Le stck de sécurité est une quantité de prduit à avir en stck en plus du stck minimum qui permet de faire face à un retard éventuel de livraisn[1].exemple : Pur un stck minimum de 15 articles, un stck de sécurité de 2 articles peut être suffisant. Le Stck alerte : Le stck alerte est le stck qui déclenche la cmmande. Il est égal à : Stck minimum + Stck de sécurité. Le Stck maximum : Le stck maximum est la quantité de stck crrespndant à l espace de stckage dispnible. Le Stck myen : Le stck myen est le stck de sécurité + la myenne de série d apprvisinnement. Figure 14 : indicateurs de gestin des stcks [7] 33

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES - 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES Objectif(s) : Pré requis : Mdalités : Présentatin du tableau de brd, Principes de la remntée des cmptes. Outils de gestin prévisinnelle, d'analyse financière

Plus en détail

Coefficient 4. L ACRC est validé par le contrôle des compétences suivantes :

Coefficient 4. L ACRC est validé par le contrôle des compétences suivantes : BTS MUC CCF Finalités et bjectifs E5 ANALYSE ET CONDUITE DE LA RELATION COMMERCIALE Cefficient 4 Cette épreuve permet d évaluer les aptitudes du candidat à prendre en respnsabilité des activités curantes

Plus en détail

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Ressources Humaines FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Ressources Humaines FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES Fnctin : Chef de Divisin Ressurces Humaines Versin : FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES DÉPARTEMENT : Département Ressurces DIVISION : Divisin Ressurces Humaines SERVICE : / RESPONSABLE HIÉRARCHIQUE

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES I. ELEMENTS DE CONTEXTE GENERAUX

CAHIER DES CHARGES I. ELEMENTS DE CONTEXTE GENERAUX CAHIER DES CHARGES OBJET : PRESTATION DE CONSEIL EN ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE DANS LE CADRE DE LA RECONFIGURATION DE LA PHARMACIE A USAGE INTERIEUR DE L HOPITAL FOCH I. ELEMENTS DE CONTEXTE GENERAUX

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Infrmatique Business & High Technlgy Chapitre 7 : Supply Chain Management (SCM) Smmaire Intrductin... 1 Finalités de SCM... 1 Les

Plus en détail

MISSIONS COMMERCIALES

MISSIONS COMMERCIALES DEVELOPPEMENT ET OBJECTIFS MISSIONS COMMERCIALES Prcédure et bjectifs Le but d'une missin cmmerciale est de distribuer et prmuvir les prduits u services d'une entreprise. Les démarches à suivre snt les

Plus en détail

IDENTIFICATION DU POSTE. N de l emploi : Contractuel. Intitulé du poste : Chargé de mission FC

IDENTIFICATION DU POSTE. N de l emploi : Contractuel. Intitulé du poste : Chargé de mission FC DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES 34, Avenue Carnt - B.P. 185-63006 CLERMONT-FERRAND CEDEX 1 FICHE DE POSTE IDENTIFICATION DU POSTE N de l empli : Cntractuel Intitulé du pste : Chargé de missin FC FILIERE

Plus en détail

POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS

POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS Date de créatin : 1 er nvembre 2007 Date de dernière mise à jur : 19 nvembre 2012 Services Impliqués : Départements gestin, Directin générale, DCCI Objet

Plus en détail

BIEN CHOISIR SON CA. En appliquant les règles que vous propose l Ordre des comptables agréés du Québec, vous gagnerez sur trois plans :

BIEN CHOISIR SON CA. En appliquant les règles que vous propose l Ordre des comptables agréés du Québec, vous gagnerez sur trois plans : BIEN CHOISIR SON CA PROCÉDURE PROPOSÉE AUX DEMANDEURS DE SERVICES POUR LES APPELS D OFFRES DE SERVICES AUPRÈS DE COMPTABLES AGRÉÉS Il est de plus en plus curant dans le mnde des affaires de prcéder à des

Plus en détail

Le dispositif de qualification OPQIBI pour les audits énergétiques (réglementaires)

Le dispositif de qualification OPQIBI pour les audits énergétiques (réglementaires) Le dispsitif de qualificatin OPQIBI pur les audits énergétiques (réglementaires) (01/12/14) 1. Rappel du cntexte réglementaire Depuis le 1 er juillet 2014, cnfrmément à la Li n 2013-619 du 16 juillet 2013

Plus en détail

PHASE 1 : choix et définition du sujet du TM.

PHASE 1 : choix et définition du sujet du TM. PHASE 1 : chix et définitin du sujet du TM. Le chix du sujet est une partie imprtante du TM. Ce chix se fait durant la 1 ère phase. La prblématique du thème cncerne le rapprt entre la chimie et la vie

Plus en détail

L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des organismes de formation assurant la formation préparatoire à l habilitation électrique

L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des organismes de formation assurant la formation préparatoire à l habilitation électrique L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des rganismes de frmatin assurant la frmatin préparatire à l habilitatin électrique Le présent dcument a été rédigé par une cmmissin inter-ctr et appruvé par les

Plus en détail

S investir dans une franchise : le guide de la Banque Scotia pour le choix d une franchise

S investir dans une franchise : le guide de la Banque Scotia pour le choix d une franchise Le franchisage et la Banque Sctia S investir dans une franchise : le guide de la Banque Sctia pur le chix d une franchise Cnsciente de l imprtante cntributin des entreprises franchisées à la vie écnmique,

Plus en détail

PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0

PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0 PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0 FICHE TECHNIQUE DECEMBRE 2010. LE CONTEXTE Les utils de cmmunicatin et de gestin dévelppés par les rganisatins de greeters de par le mnde snt assez cmparables : Chaque rganisatin

Plus en détail

ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL

ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL Charte des grupes de travail 1 ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL Charte des grupes de travail 2 CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL SOMMAIRE PREAMBULE OBJET DES GROUPES DE TRAVAIL CREATION ET DISSOLUTION

Plus en détail

01/07/2013, : MPKIG016,

01/07/2013, : MPKIG016, 1. OBJET DES CGU Les présentes CGU nt pur bjet de préciser le cntenu et les mdalités d utilisatin des Certificats de signature délivrés par l AC «ALMERYS USER SIGNING CA NB» d Almerys ainsi que les engagements

Plus en détail

ÉTAPES CLÉS DE LA RÉPONSE AUX VIOLATIONS DU RESPECT DE LA

ÉTAPES CLÉS DE LA RÉPONSE AUX VIOLATIONS DU RESPECT DE LA AVIS DE PRATIQUE DE L OMBUDSMAN DU MANITOBA Les avis de pratique snt préparés par l Ombudsman du Manitba afin d aider les persnnes qui utilisent la législatin. Leur bjet en est un de cnseil seulement et

Plus en détail

BUSINESS RISK MANAGEMENT

BUSINESS RISK MANAGEMENT BUSINESS RISK MANAGEMENT Démarche générale Méthde FEDICT Quick-Win Date Auteur Versin 24/8/26 A. Huet - A. Staquet V1. Table des matières 1 OBJECTIF DU DOCUMENT...2 2 DÉFINITIONS...2 3 PRINCIPE... 3 4

Plus en détail

DSP compétences professionnelles région NPC Groupe de travail n 1

DSP compétences professionnelles région NPC Groupe de travail n 1 DSP cmpétences prfessinnelles régin NPC Grupe de travail n 1 Identificatin des mdalités de mise en œuvre pératinnelle par les pérateurs futurs délégataires Questin : Eléments de répnse Exemples : 2 Faciliter

Plus en détail

Division des Statistiques du Commerce Extérieur

Division des Statistiques du Commerce Extérieur Fnctin : Chef de Service Statistiques des Imprtatins Versin : FONCTION : CHEF DE SERVICE STATISTIQUES DES IMPORTATIONS DEPARTEMENT : DIVISION : SERVICE : RESPONSABLE HIERARCHIQUE : RESPONSABLE FONCTIONNEL

Plus en détail

CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE SECTION 3.4: LES SERVICES DE SUPPORT AUX ACTIVITÉS D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE/CRÉATION

CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE SECTION 3.4: LES SERVICES DE SUPPORT AUX ACTIVITÉS D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE/CRÉATION CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE SECTION 3.4: LES SERVICES DE SUPPORT AUX ACTIVITÉS D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE/CRÉATION SOUS-SECTION 3.4.4: LES SERVICES INFORMATIQUES POLITIQUE RELATIVE

Plus en détail

PRATIQUES D AFFAIRES APPLICABLES AUX TIERS

PRATIQUES D AFFAIRES APPLICABLES AUX TIERS PRATIQUES D AFFAIRES APPLICABLES AUX TIERS Guide d intégrité dans la cnduite des affaires Plitiques glbales Service Éthique & Cnfrmité La relatin de bimérieux avec ses partenaires Chez bimérieux, nus

Plus en détail

LA FONCTION ET SON CONTEXTE

LA FONCTION ET SON CONTEXTE Prfil de fnctin : Analyste-prgrammeur LA FONCTION ET SON CONTEXTE Intitulé de la fnctin Analyste-prgrammeur Grade : analyste-prgrammeur Rang : 100/4i Département auquel se rattache la fnctin : Dévelppement

Plus en détail

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Contrôle des opérations Financières FONCTION : CHEF DE DIVISION CONTRÔLE DES OPÉRATIONS FINANCIÈRES

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Contrôle des opérations Financières FONCTION : CHEF DE DIVISION CONTRÔLE DES OPÉRATIONS FINANCIÈRES Fnctin : Chef de Divisin Cntrôle des pératins Financières Versin : 3 Nvembre 2014 FONCTION : CHEF DE DIVISION CONTRÔLE DES OPÉRATIONS FINANCIÈRES DÉPARTEMENT : Département Opérateurs DIVISION : Divisin

Plus en détail

MINISTERE DE L EDUCATION. Institut National des Sciences de l Education

MINISTERE DE L EDUCATION. Institut National des Sciences de l Education 1 MINISTERE DE L EDUCATION Institut Natinal des Sciences de l Educatin Prjet de cpératin relatif au dévelppement des stratégies visant à réduire le taux d échecs et d abandns dans l enseignement de base

Plus en détail

ITIL V3. Les principes de la conception des services

ITIL V3. Les principes de la conception des services ITIL V3 Les principes de la cnceptin des services Créatin : janvier 2008 Mise à jur : janvier 2010 A prps A prps du dcument Ce dcument de référence sur le référentiel ITIL V3 a été réalisé en se basant

Plus en détail

INC Retraite 6 mai 2015. Actualités des Missions Réseau Déléguées

INC Retraite 6 mai 2015. Actualités des Missions Réseau Déléguées INC Retraite 6 mai 2015 Actualités des Missins Réseau Déléguées Enjeux: Les missins réseau déléguées : un nuveau levier pur ptimiser Amélirer la maîtrise des acticités Maintenir la cntinuité de service,

Plus en détail

ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service informatique ou service technique?

ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service informatique ou service technique? ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service infrmatique u service technique? Lrs de la mise en place d un système d infrmatin gégraphique, une questin se pse suvent

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Consultation expert en investissement participatif

CAHIER DES CHARGES Consultation expert en investissement participatif CAHIER DES CHARGES Cnsultatin expert en investissement participatif Date de publicatin : 06/04/2014 Date de reprt des candidatures : 10/01/2014 à 13h00 Le présent cahier des charges a pur bjet une missin

Plus en détail

Article I - Objet. Article II - Conditions d'utilisation de la eboutique

Article I - Objet. Article II - Conditions d'utilisation de la eboutique Identificatin du prestataire de service Nm et adresse : TransGirnde Tel : 0974 500 033 Fax : S.A.S. au capital de RCS Siret : - APE : E-mail : Site web : transgirnde.fr Ci-après dénmmée : TransGirnde Cnditins

Plus en détail

PREPARATION DE VOTRE PFMP Réalisé et testé par Laurence Martin, enseignante au LP du Toulois et chargée de mission en économie et gestion option vente

PREPARATION DE VOTRE PFMP Réalisé et testé par Laurence Martin, enseignante au LP du Toulois et chargée de mission en économie et gestion option vente PREPARATION DE VOTRE PFMP Réalisé et testé par Laurence Martin, enseignante au LP du Tulis et chargée de missin en écnmie et gestin ptin vente Sus le piltage de Christine Françis IEN Définir PFMP :.. Vus

Plus en détail

1 M-02 Le matériel de transport

1 M-02 Le matériel de transport 1 Objectif Ce qu il faut retenir Cette fiche décrit les cntraintes qui prtent sur le matériel rulant pur les transprts, qu il s agisse des véhicules prpres aux établissements u des véhicules utilisés par

Plus en détail

Intitulé Ingénieur diplômé de l Ecole Centrale de Lille, spécialité Génie Industriel et Entrepreneurial (Ingénieur Manager Entrepreneur)

Intitulé Ingénieur diplômé de l Ecole Centrale de Lille, spécialité Génie Industriel et Entrepreneurial (Ingénieur Manager Entrepreneur) Répertire Natinal des Certificatins Prfessinnelles Résumé descriptif de la certificatin Intitulé Ingénieur diplômé de l Ecle Centrale de Lille, spécialité Génie Industriel et Entrepreneurial (Ingénieur

Plus en détail

Changez pour Gas Natural Fenosa en toute liberté et en toute simplicité

Changez pour Gas Natural Fenosa en toute liberté et en toute simplicité Changez pur Gas Natural Fensa en tute liberté et en tute simplicité Savez-vus que depuis 2004 vus puvez chisir vtre furnisseur de gaz naturel? Le marché du gaz naturel pur les prfessinnels a été libéralisé

Plus en détail

COMMUNIQUE DE LANCEMENT. Sage 100 Trésorerie

COMMUNIQUE DE LANCEMENT. Sage 100 Trésorerie COMMUNIQUE DE LANCEMENT Sage 100 Trésrerie Sage 100 Trésrerie Ce qu il faut retenir Sage présente Sage 100 Trésrerie, sn nuveau mdule de gestin de trésrerie dispnible à la vente à partir du 15 janvier

Plus en détail

Direction de l apprentissage électronique et des technologies Ministère de l Éducation. Modifié le 16 décembre 2008-1-

Direction de l apprentissage électronique et des technologies Ministère de l Éducation. Modifié le 16 décembre 2008-1- DESCRIPTION DES TÂCHES DE L ENSEIGNANT-COLLABORATEUR DANS LES COURS EN LIGNE Directin de l apprentissage électrnique et des technlgies Ministère de l Éducatin Mdifié le 16 décembre 2008-1- DESCRIPTION

Plus en détail

CONDITIONS CLÉS À REMPLIR : règlement définitif sur les contrôles préventifs de l alimentation humaine Aperçu

CONDITIONS CLÉS À REMPLIR : règlement définitif sur les contrôles préventifs de l alimentation humaine Aperçu La FDA ffre cette traductin à titre de service pur l audience internatinale. Nus espérns que cette traductin vus sera utile. En dépit des effrts furnis par l Administratin pur que la traductin sit la plus

Plus en détail

Ville de Pierrefitte-sur-Seine Centre Technique Municipal

Ville de Pierrefitte-sur-Seine Centre Technique Municipal Ville de Pierrefitte-sur-Seine Centre Technique Municipal MARCHE de Service REGLEMENT PARTICULIER DE LA CONSULTATION R. P. C. n 074 B 037/05 Mde de cnsultatin : marché passé en la frme d une prcédure adaptée

Plus en détail

Lutter contre la précarité sur le marché du travail

Lutter contre la précarité sur le marché du travail Sécurisatin de l empli Dcument de travail pur la 2 ème séance de négciatin du 12 ctbre Lutter cntre la précarité sur le marché du travail Il existe déjà beaucup de flexibilité en France, et à côté des

Plus en détail

Sociétés Non Financières - taux endettement - % PIB, valeur nominale

Sociétés Non Financières - taux endettement - % PIB, valeur nominale T1 1999 T4 1999 T3 2000 T2 2001 T1 2002 T4 2002 T3 2003 T2 2004 T1 2005 T4 2005 T3 2006 T2 2007 T1 2008 T4 2008 T3 2009 T2 2010 T1 2011 T4 2011 T3 2012 T2 2013 Accmpagner le muvement de désintermédiatin

Plus en détail

Charte de l Association Suisse de Portage des Bébés (ASPB)

Charte de l Association Suisse de Portage des Bébés (ASPB) Charte de l Assciatin Suisse de Prtage des Bébés (ASPB) 1. Rôle et missin L ASPB est une assciatin à but nn lucratif et indépendante de tutes marques,qui suhaite prmuvir un prtage respectueux du dévelppement

Plus en détail

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes:

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes: Descriptin de la prpsitin du Canada cncernant l élabratin d une Li type sur les règles de cmpétence et de cnflits de lis en matière de cntrats de cnsmmatin dans le cadre de la CIDIP-VII Dans le cadre de

Plus en détail

Manuel qualité du département de biopathologie

Manuel qualité du département de biopathologie PR-0104.13 Page 1 / 20 SOMMAIRE : 1. Présentatin du département de Bipathlgie... 3 1.1 Structure juridique... 3 1.2 Présentatin du département de Bipathlgie... 3 1.3 Activités... 3 1.4 Organisatin... 3

Plus en détail

Parc urs. Séminaire d accueil (0,5 jour) Gestion des organisations. Management et communication. Gestion de production. Amélioration continue QSE

Parc urs. Séminaire d accueil (0,5 jour) Gestion des organisations. Management et communication. Gestion de production. Amélioration continue QSE MANAGER INTERMEDIAIRE GESTION DE PROJET GESTION DES ORGANISATIONS RH ET DROIT SOCIAL QSE MANAGEMENT ET COMMUNICATION AMELIORATION CONTINUE GESTION DE PRODUCTION Séminaire d accueil (0,5 jur) Gestin des

Plus en détail

2 ) LA RESIDENCE URBAINE DE FRANCE

2 ) LA RESIDENCE URBAINE DE FRANCE CHARTE de REFERENCEMENT Bureaux d études techniques Sciétés et adresses : IMMOBILIERE 3F : 159, rue Natinale 75638 Paris Cedex 13 RSF : 3, allée de la Seine 94200 Ivry sur Seine RUF : 32 curs du Danube

Plus en détail

B.T.S. MANAGEMENT DES UNITÉS COMMERCIALES

B.T.S. MANAGEMENT DES UNITÉS COMMERCIALES B.T.S. MANAGEMENT DES UNITÉS COMMERCIALES A) CHAMP D'ACTIVITÉ Le titulaire du BTS Management des unités cmmerciales a pur perspective de prendre la respnsabilité de tut u partie d'une unité cmmerciale

Plus en détail

Chap 10 : L évaluation et la valorisation du potentiel de l équipe commerciale

Chap 10 : L évaluation et la valorisation du potentiel de l équipe commerciale Chap 10 : L évaluatin et la valrisatin du ptentiel de l équipe cmmerciale I. L évaluatin du ptentiel de l équipe A. Les enjeux de l évaluatin Les enjeux : Pur l évaluateur : Faire le bilan de l année :

Plus en détail

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Plans d actin et cntrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Dès la décuverte de la fraude en janvier 2008, Sciété Générale a immédiatement

Plus en détail

LOI SUR L ACCÈS À L INFORMATION ET LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE

LOI SUR L ACCÈS À L INFORMATION ET LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE Frmule de demande Veuillez remplir tutes les sectins. SECTION A : RENSEIGNEMENTS PERSONNELS ET SUR L ENTREPRISE LOI SUR L ACCÈS À L INFORMATION ET LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE «La cllecte des renseignements

Plus en détail

CHARTE DE QUALITE DE LA PROFESSION DE PRESTATAIRE DE DISPOSITIFS MEDICAUX

CHARTE DE QUALITE DE LA PROFESSION DE PRESTATAIRE DE DISPOSITIFS MEDICAUX CHARTE DE QUALITE DE LA PROFESSION DE PRESTATAIRE DE DISPOSITIFS MEDICAUX PREAMBULE La présente charte a pur bjectif d'expser les principes essentiels devant dicter la cnduite prfessinnelle des furnisseurs

Plus en détail

Marché public de prestations intellectuelles ETUDE PRELIMINAIRE DANS LE CADRE DE LA CONSTRUCTION D UNE DECHETERIE A PLAISANCE DU TOUCH (31)

Marché public de prestations intellectuelles ETUDE PRELIMINAIRE DANS LE CADRE DE LA CONSTRUCTION D UNE DECHETERIE A PLAISANCE DU TOUCH (31) Syndicat Mixte DECOSET 6 bis avenue des Pyrénées BP 39 31242 L Unin Cedex Tel : 05.62.89.03.41 Fax : 05.62.89.03.40 Curriel : cntact@decset.fr Marché public de prestatins intellectuelles ETUDE PRELIMINAIRE

Plus en détail

Fiche de projet pour les institutions publiques

Fiche de projet pour les institutions publiques Fiche de prjet pur les institutins publiques Infrmatins pratiques Nm de l institutin publique ayant intrduit le prjet: SPF Technlgie de l'infrmatin et de la Cmmunicatin (Fedict). Nm du prjet : egv Mnitr

Plus en détail

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request For Information)

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request For Information) DOD-CENTER RFI Demande d infrmatin ESOP Réf. : RFI_ESOP_DemandeInfrmatin.dcx Page 1/6 DEMANDE D INFORMATION RFI (Request Fr Infrmatin) RFI20120001 SOMMAIRE 1. OBJET DE LA DEMANDE D INFORMATION... 3 1.1.

Plus en détail

Qualité de service. Business Together with Microsoft Online Services

Qualité de service. Business Together with Microsoft Online Services Cnventin de Services Applicatins Managées Qualité de service Business Tgether with Micrsft Online Services La présente annexe spécifie les engagements de qualité de service applicables au service «Business

Plus en détail

Communiqué de lancement : Sage 100 Scanfact Version V15.50

Communiqué de lancement : Sage 100 Scanfact Version V15.50 Cmmuniqué de lancement : Sage 100 Scanfact Versin V15.50 Smmaire 1. Cntexte marché P2 2. Evlutin du mde de fnctinnement des entreprises P2 3. Principe & fnctins P3 4. Bénéfices P6 5. Date de dispnibilité

Plus en détail

Créer un outil pour les non-professionnels de la statistique : Récit d une expérience

Créer un outil pour les non-professionnels de la statistique : Récit d une expérience Créer un util pur les nn-prfessinnels de la statistique : Récit d une expérience Stéphane HERAULT cntact@adscience.fr I. INTRODUCTION Dcteur en Bilgie-Santé, les quelques années pendant lesquelles j ai

Plus en détail

Chap I : Economie d'entreprises

Chap I : Economie d'entreprises Chap I : Ecnmie d'entreprises Au sens large, le terme entreprise s'utilise pur des prjets uniques mais d'apparence risquée u difficile (par exemple, un grand vyage u une recherche scientifique), car il

Plus en détail

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Plans d actin et cntrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Dès la décuverte de la fraude en janvier 2008, Sciété Générale a immédiatement

Plus en détail

A toutes les Directrices et à tous les Directeurs des établissements scolaires de l enseignement secondaire et secondaire technique

A toutes les Directrices et à tous les Directeurs des établissements scolaires de l enseignement secondaire et secondaire technique SERVICE INFORMATIQUE Luxemburg, le 20 ctbre 2010 Référence: SI/DW/101020 A tutes les Directrices et à tus les Directeurs des établissements sclaires de l enseignement secndaire et secndaire technique Cncerne:

Plus en détail

CONSEIL NATIONAL D ÉVALUATIONS DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE APPEL D OFFRES

CONSEIL NATIONAL D ÉVALUATIONS DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE APPEL D OFFRES Cnseil Natinal d Évaluatins de la Frmatin Prfessinnelle CONSEIL NATIONAL D ÉVALUATIONS DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE APPEL D OFFRES ÉVALUATION DES PRATIQUES D INGENIERIE DE FORMATION EN ENTREPRISE ET

Plus en détail

GUIDE D ENTRETIEN POUR LA PHASE 1

GUIDE D ENTRETIEN POUR LA PHASE 1 GUIDE D ENTRETIEN POUR LA PHASE 1 DE DESCRIPTION DE L EXISTANT Avant-prps : Le terme «infrastructure» cuvre les vlets suivants : 1. Vlet applicatif, bases de dnnées, plates-frmes infrmatiques 2. Vlets

Plus en détail

Programme Eau, Climat et Développement pour l'afrique. Termes de référence pour le recrutement d un Expert Socio/agro-économiste

Programme Eau, Climat et Développement pour l'afrique. Termes de référence pour le recrutement d un Expert Socio/agro-économiste Prgramme Eau, Climat et Dévelppement pur l'afrique Termes de référence pur le recrutement d un Expert Sci/agr-écnmiste Dans le cadre de l élabratin de l étude sur l intégratin des impacts du changement

Plus en détail

INTRODUCTION. et va vendre? - toujours la dimension concurrentielle : comme pour le CD ne pas être hors marché

INTRODUCTION. et va vendre? - toujours la dimension concurrentielle : comme pour le CD ne pas être hors marché INTRODUCTION I) Cmptabilité analytique et cntrôle de gestin A qui peut servir la cmptabilité analytique? a) Pur aider à fixer un prix de vente Exemple Quel prix fixer? : : cmptabilité analytique. Cmpliquns

Plus en détail

Service de mobilité interbancaire - Règlement

Service de mobilité interbancaire - Règlement versin 1.0-28/10/2009 Service de mbilité interbancaire - Règlement Ce règlement cnstitue le cadre général dans lequel les banques participantes ffrent en Belgique au cnsmmateur un service de mbilité interbancaire

Plus en détail

Pour l étude d un logiciel documentaire : o Mener une réflexion technique sur les ressources d un logiciel documentaire : Caractériser le logiciel

Pour l étude d un logiciel documentaire : o Mener une réflexion technique sur les ressources d un logiciel documentaire : Caractériser le logiciel IDENTIFICATION Intitulé de l Unité de frmatin : Biblithécaire - Frmatin Niveau d études : C & D technique et prfessinnelle Intitulé du curs : Infrmatique Réseaux Gestin Nmbre de crédits ECTS : dcumentaire

Plus en détail

Nom de la maison de santé REGLEMENT INTERIEUR DE LA SOCIETE

Nom de la maison de santé REGLEMENT INTERIEUR DE LA SOCIETE Nm de la maisn de santé REGLEMENT INTERIEUR DE LA SOCIETE PREAMBULE Le présent règlement intérieur fixe les cnditins de travail cllabratif des assciés et les mdalités pratiques de fnctinnement interne

Plus en détail

CORRIGE DES MISSIONS

CORRIGE DES MISSIONS SCÉNARIO 1 1 CORRIGE DES MISSIONS MISSION 1 Il existe de nmbreux furnisseurs de tablettes tactiles référencés sur le net. Il faut réduire sa recherche sur Lyn et sa régin et privilégier des furnisseurs

Plus en détail

«Enrichir l Organisation par les Hommes» CYCLE «LE MANAGEMENT DE PROJET ; SAVOIRS FAIRE ET SAVOIR ETRE»

«Enrichir l Organisation par les Hommes» CYCLE «LE MANAGEMENT DE PROJET ; SAVOIRS FAIRE ET SAVOIR ETRE» «Enrichir l Organisatin par les Hmmes» CYCLE CYCLE : Le management de prjet «LE MANAGEMENT DE PROJET ; SAVOIRS FAIRE ET SAVOIR ETRE» METHODOLOGIE ET OUTILS PRATIQUES EN GESTION DE PROJET Du 27 juin au

Plus en détail

CONVENTION DEPARTEMENTALE POUR LA LUTTE CONTRE LE TRAVAIL ILLEGAL DANS LE SECTEUR DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS DU DEPARTEMENT DE L ARDÈCHE

CONVENTION DEPARTEMENTALE POUR LA LUTTE CONTRE LE TRAVAIL ILLEGAL DANS LE SECTEUR DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS DU DEPARTEMENT DE L ARDÈCHE CONVENTION DEPARTEMENTALE POUR LA LUTTE CONTRE LE TRAVAIL ILLEGAL DANS LE SECTEUR DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS DU DEPARTEMENT DE L ARDÈCHE Le Préfet de l Ardèche, Le Prcureur de la République près

Plus en détail

POLITIQUE ACA-FESC EN MATIÈRE DE FORMATION CONTINUE. et de LICENCE TABLE DES MATIÈRES

POLITIQUE ACA-FESC EN MATIÈRE DE FORMATION CONTINUE. et de LICENCE TABLE DES MATIÈRES POLITIQUE ACA-FESC EN MATIÈRE DE FORMATION CONTINUE et de LICENCE Révisin le 22 juin 2012 TABLE DES MATIÈRES But... 2 Définitin... 2 Aperçu... 2 Particularités... 3 Crédits de licence... 4 Délai d exécutin

Plus en détail

DIRECTION DES PROJETS ET DE L ACCOMPAGNEMENT AU DEVELOPPEMENT DES ENTREPRISES JuiLLET 2015 TITRE DE L ACTION :

DIRECTION DES PROJETS ET DE L ACCOMPAGNEMENT AU DEVELOPPEMENT DES ENTREPRISES JuiLLET 2015 TITRE DE L ACTION : PROJET DE GESTION LOCATIVE de bureaux a usage prfessinnel DE LA MAISON DE L ENTREPRISE DIRECTION DES PROJETS ET DE L ACCOMPAGNEMENT AU DEVELOPPEMENT DES ENTREPRISES JuiLLET 2015 TITRE DE L ACTION : «EXPLOITATION

Plus en détail

Maison pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer

Maison pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer Maisn pur l Autnmie et l Intégratin des malades d Alzheimer «L enjeu est de mettre fin au désarri des familles qui ne savent à qui s adresser et qui snt perdues dans de nmbreux dispsitifs mal articulés

Plus en détail

CONFERENCE EIFR QUEL PARTAGE DES RESPONSABILITES DANS LA CHAINE DE TITRISATION POUR UNE BONNE GESTION DES RISQUES?

CONFERENCE EIFR QUEL PARTAGE DES RESPONSABILITES DANS LA CHAINE DE TITRISATION POUR UNE BONNE GESTION DES RISQUES? CONFERENCE EIFR QUEL PARTAGE DES RESPONSABILITES DANS LA CHAINE DE TITRISATION POUR UNE BONNE GESTION DES RISQUES? 12 février 2013 Marie-Agnès NICOLET Regulatin Partners Présidente fndatrice 35, Bulevard

Plus en détail

POLITIQUE DE REMUNERATION

POLITIQUE DE REMUNERATION ASSET MANAGEMENT POLITIQUE DE REMUNERATION (UCITS ET AIF) INTRODUCTION En applicatin avec les textes suivants : En tant que sciété de gestin de fnds UCITS Règlement CSSF 10-4 prtant transpsitin de la directive

Plus en détail

Procédure de Gestion de la présence au travail et du Retour au travail adapté

Procédure de Gestion de la présence au travail et du Retour au travail adapté Prcédure de Gestin de la présence au travail et du Retur au travail adapté déculant de la plitique intégrée en santé, sécurité et bien-être au travail (2012) DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES TABLE DES

Plus en détail

GUIDE DU CANDIDAT REPRESENTANT EN ASSURANCE DE DOMMAGES DES PARTICULIERS. Préparation aux examens de l AMF. Pour : DESJARDINS ASSURANCES GENERALES

GUIDE DU CANDIDAT REPRESENTANT EN ASSURANCE DE DOMMAGES DES PARTICULIERS. Préparation aux examens de l AMF. Pour : DESJARDINS ASSURANCES GENERALES GUIDE DU CANDIDAT REPRESENTANT EN ASSURANCE DE DOMMAGES DES PARTICULIERS Préparatin aux examens de l AMF Pur : DESJARDINS ASSURANCES GENERALES Prfesseur : Jacques Bélanger 04-2012 TABLE DES MATIÈRES I.

Plus en détail

Terrain de jeu Analogie au sport professionnel

Terrain de jeu Analogie au sport professionnel Terrain de jeu Analgie au sprt prfessinnel USO : US Oynnax Rugby : management dans le sprt Le 9 décembre 2009, Olivier Nier, entraîneur de l USO, Pr D2 de rugby, réalisait dans le cadre d une cnférence

Plus en détail

ITIL V3. Exploitation des services : La gestion des événements

ITIL V3. Exploitation des services : La gestion des événements ITIL V3 Explitatin des services : La gestin des événements Créatin : janvier 2008 Mise à jur : aût 2009 A prps A prps du dcument Ce dcument de référence sur le référentiel ITIL V3 a été réalisé en se basant

Plus en détail

Centre de santé René-Laborie Audiens

Centre de santé René-Laborie Audiens Centre de santé René-Labrie Audiens CAHIER DES CHARGES Mise en œuvre d un nuveau cncept Cahier des charges : Mise en œuvre d un nuveau cncept Smmaire 1 Cntexte 3 2 Descriptin de l existant 3 Descriptin

Plus en détail

Présentation de Mindjet on-premise

Présentation de Mindjet on-premise Présentatin de Mindjet n-premise Mindjet Crpratin Numér gratuit : 877- Mindjet 1160 Battery Street East San Francisc CA 94111 États- Unis Téléphne : 415-229-4200 Fax : 415-229-4201 www.mindjet.cm 2012

Plus en détail

ALL Arts, Lettres, Langues. Information Communication Culture

ALL Arts, Lettres, Langues. Information Communication Culture Niveau : MASTER année Dmaine : Mentin : ALL Arts, Lettres, Langues Infrmatin Cmmunicatin Culture M2 Spécialité : Master 2 Recherche, «Cmmunicatin et médiatins» 120 ES Vlume hraire étudiant : 100 h 38 h

Plus en détail

LA GESTION DES RISQUES DANS LE RÉSEAU

LA GESTION DES RISQUES DANS LE RÉSEAU LA GESTION DES RISQUES DANS LE RÉSEAU DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX Présenté dans le cadre du prgramme QUEOPS-I du département d administratin de la santé de l Université de Mntréal Dcument préparé

Plus en détail

"TSPM" «TENSTEP PROJECT MANAGER» ( * ) ACADEMIE TENSTEP USA GEORGIA FORMATEUR : Pr. Rodolfo CASABONNE D.G TENSTEP FRANCE

TSPM «TENSTEP PROJECT MANAGER» ( * ) ACADEMIE TENSTEP USA GEORGIA FORMATEUR : Pr. Rodolfo CASABONNE D.G TENSTEP FRANCE & ORGANISENT DU 29 NOVEMBRE AU 3 DECEMBRE 2010 UNE FORMATION EN GESTION DE PROJET ET UNE CERTIFICATION INTERNATIONALE : "TSPM" «TENSTEP PROJECT MANAGER» ( * ) ACADEMIE TENSTEP USA GEORGIA FORMATEUR : Pr.

Plus en détail

CYBERLEARN COURS MOODLE. SUPPORT DE TRAVAIL Pour professeur-es et assistant-es d'enseignement

CYBERLEARN COURS MOODLE. SUPPORT DE TRAVAIL Pour professeur-es et assistant-es d'enseignement CENTRE e-learning HES-SO CYBERLEARN COURS MOODLE SUPPORT DE TRAVAIL Pur prfesseur-es et assistant-es d'enseignement Sndages et tests : rendez vs curs Mdle interactifs! HES-SO 2010 Team Cyberlearn Table

Plus en détail

Restitution. Enquête FNOGEC auprès des principaux éditeurs de logiciels. Mise en conformité aux normes SEPA

Restitution. Enquête FNOGEC auprès des principaux éditeurs de logiciels. Mise en conformité aux normes SEPA Fédératin Natinale des Organismes de Gestin des Établissements de l Enseignement Cathlique 277 rue Saint-Jacques 75240 PARIS Cedex 05 Tél. : 01.53.73.74.40 - Fax : 01.53.73.74.44 - mail : cntact@fngec.rg

Plus en détail

Institut de Formation Aide-Soignant

Institut de Formation Aide-Soignant Institut de Frmatin Aide-Signant Centre Hspitalier 96 Rue des capucins BP 148 41200 ROMORANTIN LANTHENAY Tél secrétariat : 02-54-88-34-41 emails : ecleas@ch-rmrantin.fr NOTICE EXPLICATIVE CONCOURS AIDE

Plus en détail

adifco Convention de formation N 20110550 Formation au référencement 3 jours

adifco Convention de formation N 20110550 Formation au référencement 3 jours 1 Cnventin de frmatin : référencement internet. adifc Cnventin de frmatin N 20110550 Frmatin au référencement 3 jurs Signature bligatire : ADIFCO, sarl au capital de 10 000, SIREN 451 292 544, RCS Dijn,

Plus en détail

SAP SAP ERP SAP ERP FINANCIALS

SAP SAP ERP SAP ERP FINANCIALS SAP SAP prpse une gamme cmplète d'applicatins d'entreprises et de slutins Business pur répndre à vs besins pératinnels en terme de gestin d'entreprise. Xerya intervient sur SAP ERP et SAP Business intelligence

Plus en détail

L évaluation L évaluation externe Questions Questions / / réponses

L évaluation L évaluation externe Questions Questions / / réponses L évaluatin L évaluatin externe externe uestins uestins / / répnses répnses Les symbles utilisés dans le texte : 1.1 1.1 Les questins snt classées par thème et snt numértées dans le thème. Face à ce symble,

Plus en détail

Association Savoirs solidaires en Santé Page 1 sur 8

Association Savoirs solidaires en Santé Page 1 sur 8 Charte éditriale & éthique de Savirs solidaires en Santé à l usage des persnnes cntribuant à la platefrme interactive et cllabrative de l assciatin Assciatin Savirs solidaires en Santé Page 1 sur 8 Persnnes

Plus en détail

ACCORD SUR LE RECOUVREMENT AMIABLE EN CREDIT A LA CONSOMMATION

ACCORD SUR LE RECOUVREMENT AMIABLE EN CREDIT A LA CONSOMMATION ACCORD SUR LE RECOUVREMENT AMIABLE EN CREDIT A LA CONSOMMATION L ASF et les rganisatins de cnsmmateurs c-signataires snt cnvenues de ce qui suit!: Le présent accrd cncerne le recuvrement amiable, c est-à-dire

Plus en détail

En collaboration avec la direction territoriale du MFA

En collaboration avec la direction territoriale du MFA Prpsitins pur faciliter l utilisatin de l Entente de services de garde à cntributin réduite. En cllabratin avec la directin territriale du MFA Nus recherchns des slutins visant à : Simplifier le prcessus;

Plus en détail

FOCUS : LES SYSTÈMES D INFORMATION

FOCUS : LES SYSTÈMES D INFORMATION Une autre apprche pur un enjeu stratégique Les systèmes d infrmatin, qui innervent l entreprise et qui impactent de manière sensible sn fnctinnement, cnstituent encre suvent un dmaine «réservé aux experts»,

Plus en détail

Développement Durable et Énergies Renouvelables

Développement Durable et Énergies Renouvelables Dévelppement Durable et Énergies Renuvelables Vus êtes artisan, cmmerçant, prfessin libérale, rganisme de lgements sciaux, cllectivité lcale, assciatin, entreprise, agriculteur, prpriétaire de lcaux prfessinnels

Plus en détail

Gestion des Prospects : Adresses à exporter

Gestion des Prospects : Adresses à exporter Gestin des Prspects : Adresses à exprter 2 Tables des matières 1. Intrductin : Adresses à exprter p 3 2. Que signifie une adresse qualifiée? p4 2.1 Particulier = le client final 2.2 Cnducteur lié à une

Plus en détail

Consultant Informatique, Monétique et Retail

Consultant Informatique, Monétique et Retail Cnsultant Infrmatique, Mnétique et Retail Marcel GOURLAY Le Pré Jan 35360 BOISGERVILLY 02 99 06 56 52 06 75 61 47 70 Marcel.gurlay@range.fr Mes capacités à travailler en équipe u en autnmie, une bnne faculté

Plus en détail

Service de mobilité interbancaire - Règlement

Service de mobilité interbancaire - Règlement versin 3-1/7/2011 Service de mbilité interbancaire - Règlement Ce règlement cnstitue le cadre général dans lequel les banques participantes ffrent en Belgique au cnsmmateur un service de mbilité interbancaire

Plus en détail

BOURSE EXPLO RA SUP (Région Rhône-Alpes) Toutes destinations-séjour académique et stage

BOURSE EXPLO RA SUP (Région Rhône-Alpes) Toutes destinations-séjour académique et stage BOURSE EXPLO RA SUP (Régin Rhône-Alpes) Tutes destinatins-séjur académique et stage A/Demande de burse Expl RA Sup 1/Eligibilité La mbilité (stage u séjur académique) dit être validée par des crédits ECTS

Plus en détail

Premier ministre. Agence nationale de la sécurité des systèmes d information. Prestataires de réponse aux incidents de sécurité

Premier ministre. Agence nationale de la sécurité des systèmes d information. Prestataires de réponse aux incidents de sécurité Premier ministre Agence natinale de la sécurité des systèmes d infrmatin Prestataires de répnse aux incidents de sécurité Référentiel d exigences Versin 0.3 du 7 juillet 2014 HISTORIQUE DES VERSIONS DATE

Plus en détail