Pratique de l éco-conception

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Pratique de l éco-conception"

Transcription

1 Pratique de l éco-conception

2 Retrouvez également :

3 Pratique de l éco-conception en 53 outils Philippe SCHIESSER

4 Graphisme de couverture : Maud Warg Dunod, Paris, 2012 ISBN

5 Remer ciements Un grand merci à toutes celles et tous ceux qui ont direc te ment ou indi rec te ment contri bué à cet ouvrage : mes proches, mes col la bo ra teurs, mes étu diants et mes clients. Merci éga le ment à ceux qui m ont donné la pos si bi lité de tra vailler dans l éco- conception, et qui depuis m ont confié diverses mis sions (dans leur entre prise) ou res pon sa bi li tés (dans leurs écoles ou uni ver si tés) et ont sou vent contri bué à enri chir cet ouvrage, qui n exis te rait pas sans la confiance renou ve lée de mon édi teur. Merci enfin à tous ceux qui m ins pirent tous les jours. Vous êtes nom breux à me faire pen ser que l éco- conception est une belle concep tion du monde 5

6 Avant-propos En 15 ans, l éco- conception s est impo sée comme une solu tion dans les poli tiques publiques et comme un objec tif dans les pra tiques pro fes sion nelles d une mul ti tude d entre prises. Le terme est désor mais uti lisé cou ram ment par le mar ke ting (voire la publi cité) pour atti rer l atten tion du consommateur sur une démarche ver tueuse qui per met, par ce rac courci séman tique, de mettre en avant une per for mance envi ron ne men tale supé rieure. Reste évi dem ment, au- delà des incan ta tions et du dis cours, à don ner corps à ce métier, dif fus dans les orga ni grammes, tout comme par fois dans les objec tifs régle men taires. Cet ouvrage vise à appor ter un éclai rage nou veau, per met tant de répondre aux ques tions opé ra tion nelles des futurs éco- concepteurs, mais éga le ment des res pon sables R&D, pro duits, achats, mar ke ting et designers. Quid de deux ques tions, parmi d autres : quels outils pour quels objec tifs? Éco- concevoir : avec quels outils? L éco- conception ne peut se résu mer à un outil unique, essen tiel le ment du fait que par son carac tère par ti cu liè re ment glo bal (inté grant toutes les phases de concep tion d un pro duit), chaque étape néces site une réponse en termes de pistes à suivre. Inté grer l envi ron ne ment dans la phase de concep tion conduit à un déploie ment multi- outils. Cet ouvrage trai tera en neuf dos siers des points clefs d une démarche d éco- conception, que l on peut résu mer à 5 axes : i iana ly ser le contexte : la réus site du lan ce ment d un pro duit éco- conçu doit se faire en pre nant en compte les atouts et chal lenges du sec teur donné et du mar ché visé. i idéfi nir des objec tifs envi ron ne men taux : par nature, l éco- conception pro met un pro duit plus éco lo gique. Le déci deur (ou déve lop peur) doit donc for ma li ser un axe clair de pro messe consom ma teurs, construit sur une réa lité démon trable. i iiden ti fier et uti li ser les outils du sec teur : s il existe aujourd hui une méthode d éva lua tion envi ron ne men tale uni ver sel le ment reconnue et nor ma li sée (l ana lyse de cycle de vie, trai tée d ailleurs dans un dos sier spé ci fique), chaque sec teur pro fes sion nel déploie l éco- conception avec des outils adap tés, cer tains étant des exi gences régle men taires, d autres des guides ou des recom man da tions, d autres encore des approches plus qua li ta tives. i iinté grer l éva lua tion envi ron ne men tale dans le déve lop pe ment pro duits : objec tif plu riel, il ne peut se réa li ser sans une mobi li sa tion des personnes- ressources clefs de l entre prise, avec des outils dédiés à leurs compé tences, péri mètres d action et dis po ni bi li tés, tout en décli nant éga le ment, au- delà de l aspect calculatoire, une poli tique d inno va tion, base d une démarche de pro grès durable. 6

7 la boîte à outils Pratique de l eco-conception i icommuniquer auprès de ses par ties inté res sées : l éco- conception englobe éga le ment le volet commu ni ca tion et infor ma tion des publics. Il est utile, voire obli ga toire, de s inté grer intel li gem ment dans le pay sage désor mais for te ment nor ma lisé du sujet. Éco- concevoir : avec quels objec tifs? L objec tif priori taire d une démarche d éco- conception, qui est d ailleurs intrin sè que ment pré sente dans son accep tion, est le pro grès continu. À cette notion rela tive, on constate déjà que beau coup d entre prises se fixent pour 2020 l objec tif de divi ser par deux les impacts envi ron ne men taux de leurs pro duits sur tout le cycle de vie. Dif fé rentes pistes peuvent être envi sa gées, des plus clas siques (inté gra tion de plus de matière recy clée dans les pro duits, réduc tion de la consom ma tion d éner gie des appa reils en phase d usage, meilleure recyclabilité en aval grâce à une re concep tion ) ou plus innovantes (rup tures tech no lo giques, notion de ser vice asso cié ou rem pla çant le pro duit, chan ge ment de para digme et de busi ness model ). Il faut donc repla cer plus glo ba le ment l usage des outils au ser vice d objec tifs à atteindre, pour ne pas res ter contraint, ou perdre trop de temps, dans l édi fi ca tion de mon tagnes métho do lo giques qui accouchent encore sou vent de sou ris Idem éga le ment pour des méthodes très sim pli fiées, qui peuvent conduire au déve lop pe ment de pro duits moins éco lo giques. Cet usage rai sonné, pré cis et adapté du diag nos tic envi ron ne men tal au ser vice de la réduc tion des impacts environnementaux est le che min sur lequel nous vous convions dans cet ouvrage. 7

8 Sommaire Remer ciements...5 Avant-propos...6 Dossier 1 Ana ly ser le contexte...12 outil 1 Diag nos tic stra té gique...14 outil 2 Ana lyse SWOT...18 outil 3 Pro ces sus de concep tion outil 4 Par ties pre nantes...26 outil 5 Choix du ou des pro duits cibles...30 Dossier 2 Défi nir les objec tifs...34 Outil 6 Mapping des enjeux...36 Outil 7 Des flux aux impacts...38 Outil 8 Croi ser étapes et impacts...42 Outil 9 Veille régle men taire...48 Outil 10 Note d éton ne ment...50 Outil 11 Mettre en place une feuille de route...52 Dossier 3 Iden ti fier les outils de l éco- conception...60 outil 12 Mapping des outils d éva lua tion...62 Outil 13 Check- list...64 Outil 14 Listes direc tives...68 Outil 15 Guides sec to riels...70 Outil 16 Contenu éner gé tique...72 Outil 17 Contenu car bone...74 Outil 18 Indi ca teurs de concep tion...76 outil 19 ACV...78 Dossier 4 Réa li ser une ana lyse de cycle de vie...84 outil 20 Uti li ser les normes ISO et Outil 21 Choi sir les indi ca teurs adap tés...88 Outil 22 Choi sir un logi ciel...90 Outil 23 Défi nir l unité fonc tion nelle...92 Outil 24 Recueillir les don nées...94 Outil 25 Choi sir une base de don nées Outil 26 Modé li ser le cycle de vie outil 27 Rédi ger une ana lyse du cycle de vie outil 28 Le cahier des charges d une revue cri tique

9 la boîte à outils Pratique de l eco-conception Dossier 5 Inté grer l ana lyse envi ron ne men tale dans le déve lop pe ment pro duits outil 29 Dis po ser d outils d inter face Outil 30 Déve lop per un éco- calculateur Outil 31 Réa li ser une ana lyse fonc tion nelle Outil 32 Rédi ger un cahier des charges fonc tion nel Outil 33 Réa li ser une ana lyse de la valeur Outil 34 Réa li ser une matrice de trans fert Outil 35 Réa li ser un mapping d éco- efficience Dossier 6 Mobi li ser outil 36 Consti tuer une équipe pro jet Outil 37 Mettre en place une struc ture appre nante Outil 38 Choi sir un pres tataire exté rieur Outil 39 Défi nir une action de for ma tion Outil 40 Orga ni ser un concours Dossier 7 Inté grer la créa ti vité dans l éco- conception outil 41 Formuler le pro blème Outil 42 Reformuler le pro blème et le cahier des charges Outil 43 S impré gner Outil 44 Pur ger Outil 45 Diver ger Outil 46 Conver ger Outil 47 Sélec tion ner les solu tions Dossier 8 Décli ner l éco- conception dans sa commu ni ca tion outil 48 Demander un écolabel (type I) Outil 49 Déve lop per son label éco lo gique (type II) Outil 50 Déve lop per un écoprofil (type III) Outil 51 Expé ri men ter l affi chage envi ron ne men tal Dossier 9 Déve lop per un plan de pro grès outil 52 Mettre en place un tableau de bord Outil 53 S enga ger dans un SME orienté pro duits Diagramme des rapports entre les étapes Bibliographie

10 La boîte à outils, Mode d emploi Les outils sont classés par dossier L intérêt de la thématique vu par un expert Un menu déroulant des outils

11 la boîte à outils Pratique de l eco-conception La représentation visuelle de l outil Une signalétique claire Les apports de l outil et ses limites L outil en synthèse Un cas pratique commenté Un approfondissement pour être plus opérationnel

12 Dossier 1 Ana ly ser le contexte Mieux ana ly ser le contexte per met déjà de trou ver des lignes direc trices qui gui de ront le déci deur sur le che min de l éco- conception, par tielle ou totale, de sa gamme de pro duits. La connais sance du contexte Réa li ser une photo graphie du contexte de la gamme visée implique une vision élar gie des par ties inté res sées : clients, four nis seurs, État, ONG, consom ma teurs Cette photo graphie doit iden ti fier les attentes de chaque par tie pre nante, qui peuvent être dif fé rentes et varier sui vant l étape du cycle de vie concer née. Citons par exemple les élé ments sui vants : iimatières pre mières : régle men ta tions REACH, ROHS, métaux lourds, autres subs tances régle men tées iipro cé dés indus triels : mana ge ment envi ron ne men tal (ISO , EMAS ), type d éner- gie uti li sée, COV, BREF, pro duc tion de déchets iiuti li sation : per for mances énergie, affi chage des é missions de CO sur le cycle de vie, 2 consom ma tion d eau, autres consom mables néces saires, écolabels, labels éco lo giques, bruit, odeurs, qua lité de l air iilogis tique : émis sions de CO asso ciés au mode de trans port uti lisé, risques 2 iifin de vie : recyclabilité réelle sui vant le lieu de col lecte, taux de recyclabilité, déchets dan ge reux, DEEE, VHU Les méthodes d ana lyse du contexte Ce dos sier pro pose cinq types d ana lyse : i iréaliser un diag nos tic stra té gique. Il doit per mettre de défi nir le péri mètre de la démarche, en construi sant sur la base des richesses de l entre prise une vision mar ché. Cette vision mar ché peut concer ner un pro duit, une gamme ou toutes les gammes. i iréaliser une matrice forces- faiblesses. Outil clas sique, il doit per mettre, dans le cadre d un diag nos tic d éco- conception, de recueillir un maxi mum d infor ma tions sur le mar ché visé, en met tant en paral lèle signaux forts et signaux faibles. 12

13 i idé finir le niveau de matu rité de la concep tion. Chaque pro jet n a pas le même degré d avan ce ment en termes de déve lop pe ment Il est donc impor tant d iden ti fier le niveau de matu rité des phases de concep tion, inté grées dans la concep tion des pro duits. Ce niveau de matu rité est éga le ment en lien avec les pos si bi li tés d inté gra tion de l éva lua tion envi ron ne men tale (d ACV géné riques pour les pro jets de R&D à des pro fils envi ron ne men taux pro duits pour des pro duits commer cia li sés). i iiden ti fier les par ties inté res sées. Refrain lan ci nant de toutes les démarches déve lop pe ment durable et RSE/RSO, les par ties inté res sées re présentent déjà un vivier for mi dable d inno va tions par l usage (tra qué d ailleurs par les ser vices mar ke ting). Il pour rait demain repré senter un vivier impor tant d éco- innovations. i ichoi sir les pro duits-cibles. «Ni trop tôt, ni trop tard» pour rait être le mot d ordre de cette démarche. Le choix doit se faire en met tant sur la table bien évi dem ment tous les élé ments stra té giques dans une perspec tive tem po relle la plus adap tée pos sible au contexte de l entre prise. D ici 6 mois, avant 5 ans Ces étapes per met tront de poser la base d un diag nos tic d éco- conception, bien plus large que la réa li sa tion d une seule étude d éva lua tion envi ron ne men tale. Dossier 1 Les outils 1 Diag nos tic stra té gique Ana lyse SWOT Pro ces sus de concep tion Par ties pre nantes Choix du ou des pro duits cibles

14 outil 1 Diag nos tic stra té gique Défi nir le péri mètre de la démarche part de marché stratégie d entreprise gamme ou produit à écoconcevoir demande des parties intéressées activité de conception En résumé Choi sir une gamme ou un pro duit à éco- concevoir requiert une pre mière ana lyse sur les atouts en termes de : Part de mar ché : souhaite- t-on tou cher de suite au pro duit le plus sym bo lique de l entre prise ou commen cer par re conce voir une gamme de façon «pilote»? Stra té gie de l entre prise : s agit- il de décli ner une poli tique de l entre prise ou de trai ter uni que ment d une demande ponc tuelle d un don neur d ordre? Par ties inté res sées : a- t-on inté gré toutes les demandes des par ties inté res sées dans la démarche? Acti vité de concep tion : dispose- t-on de réelles marges de manœuvre dans l acti vité même de concep tion? 14

15 Pour quoi l uti li ser? Objec tif Sui vant le por te feuille pro duits, il est pos sible de démar rer une démarche d éco- conception sur une petite par tie seule ment des réfé rences, mais avec l ambi tion d accroître gra duel le ment cette part. Ceci ne peut se faire que par les quatre élé ments favo rables iden ti fiés dans le diag nos tic. Dossier 1 Ana ly ser le contexte de la démarche, tes tant les outils d éco- conception pour mieux en bais ser les coûts d inté gra tion par une décli nai son plus large par la suite. 4. Vali der la demande des par ties inté res sées : entre les études consom ma teurs et la demande des ONG, pour ne citer qu eux, il existe sou vent un cap à fran chir. Pour ce faire, une décli nai son struc tu rée sur la base de référentiels per met de cir conscrire le péri mètre. outil 36 1 Contexte Ins crire l éco- conception dans l ADN d une entre prise requiert d ana ly ser de façon large et ciblée son contexte. Sui vant le type d acti vi tés, l his toire ou les pres sions des par ties pre nantes, les entre prises ont adopté dif fé rentes stra té gies pour décli ner l éco- conception en leur sein : posi tion ne ment radi cal, décli nai son douce, gamme «labo ra toire» struc tu rée Comment l uti li ser? Métho do logie et conseil Il peut être judi cieux de décli ner un cha pitre éco- conception dans son rap port de déve lop pe ment durable ou, pour les entre prises de taille plus modeste, non aguer ries à ce type d exer cice, de pas ser au crible leur acti vité de concep tion à l aune de diverses grilles exis tantes ou ques tion naires de déve lop pe ment durable. Les bonnes ques tions à se poser Dunod. Toute reproduction non autorisée est un délit. Étapes 1. Mettre à plat les acti vi tés de concep - tion : il faut dans cette pre mière étape ana ly ser le terme même de concep tion et sa réa lité dans l acti vité de l entre prise. La part sou vent domi nante des achats n implique- t-elle pas plu tôt des efforts du côté des four nis seurs? 2. Vali der le lien avec la stra té gie de l entre prise : à l heure du «greenwashing» ambiant, il est utile de vali der le lien entre la poli tique affi chée de l entre prise et la décli nai son per ti nente de sa démarche d éco- conception. Un lien judi cieux doit éga le ment être trouvé entre indi ca teurs rap por tés au niveau corporate et indi ca teurs pré sen tés au niveau des consom ma teurs. 3. Cibler la part de mar ché sen sible, celle qui per met un posi tion ne ment judi cieux 1. Quel péri mètre rete nir pour l éco- conception? 2. Une ana lyse stra té gique per met tant d iden ti fier les nou veaux axes de déve lop pe ment a- t-elle été réa li sée? 3. Une étude de mar ché a- t-elle été réa li sée? Avan tages Se posi tion ner sur un sujet émergent Trou ver le bon angle pour ne pas dis per ser moyens et res sources Pré cau tions à prendre Asso cier les équipes en interne Écou ter la demande des par ties inté res sées Diag nos tic stra té gique 15 suite outil 1

16 outil 1 Diag nos tic stra té gique Cas: Analyser les ten dances du mar ché l exemple de l élec tro mé na ger Dif fé rentes sources, faciles d accès et rapi de ment mobi li sables, per mettent de construire un rai son ne ment stra té gique, préa lable à toute démarche d éco- conception. Pre nons l exemple de l élec tro mé na ger. Le GIFAM (Grou pe ment inter pro fes sion nel des fabri cants d appa reils d équi pe ment ména ger) publie régu liè re ment des don nées fortes inté res santes sur les enjeux et les évo lu tions de la consom ma tion de biens élec tro mé na gers. Le mar ché fran çais de l élec tro mé - na ger en quelques chiffres Les appa reils ména gers par ti cipent à la vie quo ti dienne des Français. Chaque foyer est équipé en moyenne de 6,5 gros appa reils ména gers et de 13 petits appa reils. Légère crois sance de l élec tro mé na ger en 2010 Le nombre d appa reils en ser vice est consi dé rable, 177 mil lions de gros appa reils, 277 mil lions de petits appa reils, plus de 50 mil lions d appa reils élec triques fixes de chauf fage et de pro duc tion d eau chaude. 14,5 mil lions de gros appa reils ména gers, 40 mil lions de petits appa reils et 6,5 mil lions d appa reils de chauf fage et de pro duc tion d eau chaude par l élec tri cité sont ache tés annuel le ment par les consom ma teurs fran çais. Le mar ché des appa reils ména gers est en pro gres sion constante. Au cours des 10 der nières années, le chiffre d affaires exprimé en mil lions d euros cou rants a aug menté d envi ron 20 % pour atteindre les 4,7 milliards d euros en 2010 (prix de ces sion hors taxes) soit envi ron 9 milliards d euros en prix publics. Tendances de l industrie de l électroménager (Indices valeur - cumul mobile en %) oct. 10 2,1% 2,5% 2,9% 0,6% oct. 11-0,3% -0,6% -1,3% -1,1% janv-10 févr-10 mars-10 avr-10 mai-10 juin-10 juil-10 août-10 sept-10 oct-10 nov-10 déc-10 janv-11 févr-11 mars-11 avr-11 mai-11 juin-11 juil-11 août-11 sept-11 oct-11 16

17 Dossier 1 Ana ly ser le contexte outil 1 Petit élec tro mé na ger Un mar ché en nette reprise Après avoir été rela ti ve ment épar gné par la crise en 2009, le mar ché de l élec tro mé na ger enre gistre une crois sance de 2,6 % en Il s est vendu près de 15 mil lions de gros appa reils ména gers et 40 mil lions de petits appa reils élec tro mé na gers. Autant de chiffres qui attestent la soli dité d un sec teur en crois sance régu lière. Grâce à une diver sité de l offre et à une inno va tion per ma nente, le mar ché du petit élec tro mé na ger (PEM) a enre gis tré en 2010 une pro gres sion de 5 % en valeur. L offre des grandes marques génère 85 % du chiffre d affaires et sou tient un mar ché en crois sance pour tous les uni vers du petit élec tro mé na ger. Des inno va tions qui accompagnent les ten dances consom ma teurs Afin de répondre aux attentes des consom ma teurs, les fabri cants mul ti plient les efforts pour rendre les appa reils tou jours plus innovants. Le «pro fes sion nel à la mai son», ten dance à la fois forte et commune à l ensemble des familles de pro duits, est créa teur de valeur des machines à expresso (+9 %), aux tireuses à bière (+26 %), des ton deuses à barbe et fini tion (+20 %) aux brosses coif fantes et lis seurs à che veux (+3 %) en pas sant par les kitchen machines (+40 %). Autre ten dance, le «fait mai son» est consi déré par 94 % des Fran çais comme source de plai sir et d épa nouis se ment. Pour répondre à cette impli ca tion forte du consom ma teur, les fabri cants pro posent une offre tou jours plus complète dans les uni vers de la pré pa ra tion culi naire et de la cuis son (robots, kitchen machines, cen tri fu geuses, mijoteuses élec triques, appa reils conviviaux ). Ils accom pagnent leurs pro duits de livres de recettes de plus en plus sophis ti qués, font figu rer sur leurs sites inter net conseils et idées et signent des par te na riats avec des chefs étoi lés et des écoles de cui sine. Cet accom pa gne ment vers la faci lité d usage et la maî trise des appa reils a per mis à la pré pa ra tion culi naire de pro gres ser de 13 % en 2010, après une année record en 2009 (+ 25 %). (Source : GIFAM) Dunod. Toute reproduction non autorisée est un délit. Diag nos tic stra té gique 17

La vente : votre nouvelle compétence. Viroune Pholsena

La vente : votre nouvelle compétence. Viroune Pholsena La vente : votre nouvelle compétence Viroune Pholsena Conseillère éditoriale : Michelle Fayet La méthode PACTERA est une méthode déposée. Dunod, Paris, 2013 ISBN 978-2-10-070567-2 Introduction Vendre son

Plus en détail

EN SER VIC E DE GA RD. r a p p o r t d u p r o f e s s i o n n e l

EN SER VIC E DE GA RD. r a p p o r t d u p r o f e s s i o n n e l Dossier pour T HANDICAPÉ E L INTÉGRATION D UN ENFAN EN SER VIC E DE GA RD r a p p o r t d u p r o f e s s i o n n e l Document à conserver au service de garde I D E N T I F I C A T I O N D U S E R V I

Plus en détail

I nt rod u ct io n. 1. Les dif fé rents types de pro jet informatique. Le pro jet à réa li ser pourra être un site Inter net (sous dif fé rentes

I nt rod u ct io n. 1. Les dif fé rents types de pro jet informatique. Le pro jet à réa li ser pourra être un site Inter net (sous dif fé rentes I nt rod u ct io n 1. Les dif fé rents types de pro jet informatique Le pro jet à réa li ser pourra être un site Inter net (sous dif fé rentes formes), le déve lop pe ment d une appli ca tion spé ci fique

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...1. Les jus ti fi ca tions des employeurs pour cybersurveiller les salariés...7

TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...1. Les jus ti fi ca tions des employeurs pour cybersurveiller les salariés...7 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...1 PARTIE 1. Les jus ti fi ca tions des employeurs pour cybersurveiller les salariés....7 Chapitre 1. L impératif de sécurité informatique....11 Sec tion 1. La néces saire

Plus en détail

l a b o î t e à o u t i l s de la Comptabilité

l a b o î t e à o u t i l s de la Comptabilité l a b o î t e à o u t i l s de la Comptabilité l a b o î t e à o u t i l s de la Comptabilité Bruno Bachy La tra duc tion en anglais des résu més a été réa li sée par Jennifer Weinberg. Les QR codes et

Plus en détail

Je construis mon véhicule électrique

Je construis mon véhicule électrique Je construis mon véhicule électrique Retrouvez aussi : Électrotechnique et énergie électrique 2 e édition Luc Lasne 304 pages Dunod, 2013 Aide-mémoire d électrotechnique Pierre Mayé 320 pages Dunod/L Usine

Plus en détail

Cor rigé. 1) Réalisez un diagnostic interne de l entre prise. La Grande Récré Cas 6. Matrice SWOT

Cor rigé. 1) Réalisez un diagnostic interne de l entre prise. La Grande Récré Cas 6. Matrice SWOT La Grande Récré Cas 6 Cor rigé 1) Réalisez un diagnostic interne de l entre prise. Forces Matrice SWOT Fai blesses Posi tion ne ment : La Grande Récré a mis en place un réseau de conseillers dans les maga

Plus en détail

EN SER VIC E DE GA RD. é v a l u a t i o n a n n u e l l e

EN SER VIC E DE GA RD. é v a l u a t i o n a n n u e l l e Dossier pour T HANDICAPÉ E L INTÉGRATION D UN ENFAN EN SER VIC E DE GA RD é v a l u a t i o n Document de travail à conser ver au ser vice de garde P A R T I E A R E N S E I G N E M E N T S G É N É R A

Plus en détail

l a b o î t e à o u t i l s Chef de projet Avec 6 vidéos d approfondissement Jérôme MAES François debois

l a b o î t e à o u t i l s Chef de projet Avec 6 vidéos d approfondissement Jérôme MAES François debois l a b o î t e à o u t i l s du Chef de projet Avec 6 vidéos d approfondissement Jérôme MAES François debois Nous remercions l ensemble de nos clients, qui ont alimenté cette Boîte à Outils par leur exigence

Plus en détail

Sophie Calli es François Laurent

Sophie Calli es François Laurent Sophie Calli es François Laurent Dunod, Paris, 2013 ISBN 978-2-10-060007-6 Pré face Le mar ke ting digi tal et le CRM, une vraie oppor tunité pour les TPE/PME Pour une petite ou moyenne entre prise, il

Plus en détail

arnaud de baynast Jacques lendrevie 8 e édition citor Publicité online & ofƒline TV Presse Internet Mobiles Tablettes Site compagnon publicitor.

arnaud de baynast Jacques lendrevie 8 e édition citor Publicité online & ofƒline TV Presse Internet Mobiles Tablettes Site compagnon publicitor. arnaud de baynast Jacques lendrevie publi citor Publicité online & ofƒline TV Presse Internet Mobiles Tablettes Site compagnon 8 e édition publicitor.fr Les liens hypertextes permettant d accéder aux sites

Plus en détail

Études de cas d entreprises avec corrigés détaillés

Études de cas d entreprises avec corrigés détaillés MANAGEMENT SUP MARKETING - COMMUNICATION Études de cas d entreprises avec corrigés détaillés Claire Garcia Jean-Louis Martinez Dunod, Paris, 2013 ISBN 978-2-10-058816-9 Sommaire Avant-propos V Cas 1 MPO

Plus en détail

Cloud. Personnel. Tout sur le. Travaillez, stockez, jouez et échangez dans le nuage

Cloud. Personnel. Tout sur le. Travaillez, stockez, jouez et échangez dans le nuage Cloud Tout sur le Personnel Travaillez, stockez, jouez et échangez dans le nuage Couverture : Rachid Maraï Dunod, Paris, 2013 ISBN 978-2-100-59009-4 Sommaire Avant- propos...vii 1. Qu est- ce que le Cloud?...1

Plus en détail

Réussir l exposé et l entretien de motivation au concours AS-AP. Corinne Pelletier Nadège Aït-Kaci Jean-Michel Texier

Réussir l exposé et l entretien de motivation au concours AS-AP. Corinne Pelletier Nadège Aït-Kaci Jean-Michel Texier Réussir l exposé et l entretien de motivation au concours AS-AP Corinne Pelletier Nadège Aït-Kaci Jean-Michel Texier Dunod, Paris, 2013 ISBN 978-2-10-070505-4 Table des matières Préambule IV Partie 1 L

Plus en détail

Marketing. l immobilier. Fabrice LARCENEUX n Hervé PARENT Préface de Laurent Batsch

Marketing. l immobilier. Fabrice LARCENEUX n Hervé PARENT Préface de Laurent Batsch Marketing de l immobilier Fabrice LARCENEUX n Hervé PARENT Préface de Laurent Batsch Conseiller éditorial: Christian Pinson, professeur à l Insead Maquette de couverture : Chloé Lerebours http://graphi-chlo.blogspot.com/

Plus en détail

SharePoint 2013. 40 recettes de pros

SharePoint 2013. 40 recettes de pros SharePoint 2013 40 recettes de pros Dans la même collection : Cookbook référencement Google, 80 recettes de pros N. Ghouti-Terki, 216 pages, Dunod, 2013. Cookbook développement ios7, 60 recettes de pros

Plus en détail

Sous la direction de Lucile Salesses. Management. Marketing de la. Mode

Sous la direction de Lucile Salesses. Management. Marketing de la. Mode Sous la direction de Lucile Salesses Management et Marketing de la Mode À Alexandre Maquette de couverture : Chloé Lerebours http://graphi-chlo.blogspot.com Dunod, Paris, 2013 ISBN 978-2-10-059120-6 P

Plus en détail

arnaud de baynast Jacques lendrevie 8 e édition citor Publicité online & ofƒline TV Presse Internet Mobiles Tablettes Site compagnon publicitor.

arnaud de baynast Jacques lendrevie 8 e édition citor Publicité online & ofƒline TV Presse Internet Mobiles Tablettes Site compagnon publicitor. arnaud de baynast Jacques lendrevie publi citor Publicité online & ofƒline TV Presse Internet Mobiles Tablettes Site compagnon 8 e édition publicitor.fr Les liens hypertextes permettant d accéder aux sites

Plus en détail

arnaud de baynast Jacques lendrevie 8 e édition citor Publicité online & ofƒline TV Presse Internet Mobiles Tablettes Site compagnon publicitor.

arnaud de baynast Jacques lendrevie 8 e édition citor Publicité online & ofƒline TV Presse Internet Mobiles Tablettes Site compagnon publicitor. arnaud de baynast Jacques lendrevie publi citor Publicité online & ofƒline TV Presse Internet Mobiles Tablettes Site compagnon 8 e édition publicitor.fr Les liens hypertextes permettant d accéder aux sites

Plus en détail

Aurélie Leclercq-Vandelannoitte

Aurélie Leclercq-Vandelannoitte MANAGEMENT SUP MANAGEMENT RESSOURCES HUMAINES Travail à distance et e-management Organisation et contrôle en entreprise Aurélie Leclercq-Vandelannoitte En collaboration avec Henri Isaac et Michel Kalika

Plus en détail

TOUTELAFONCTION Consulting

TOUTELAFONCTION Consulting TOUTEL AFONCTION Consulting TOUTEL AFONCTION Consulting Yves Labat Jean- Marc Schoettl III Crédit pictogrammes : Sharpnose Fotolia.com Dunod, Paris, 2013 ISBN 978-2-10-058243-3 Table des matières Préface

Plus en détail

Responsable marketing

Responsable marketing l a b o î t e à o u t i l s du Responsable marketing Nathalie VAN LAETHEM Yvelise LEBON Béatrice Durand-MÉGRET Les QR codes et liens hypertexte permettant d accéder aux sites Internet proposés dans cet

Plus en détail

Cookbook Développement Android 4. 60 recettes de pros

Cookbook Développement Android 4. 60 recettes de pros Cookbook Développement Android 4 60 recettes de pros Dans la même collection : Cookbook référencement Google, 80 recettes de pros N. Ghouti-Terki, 216 pages, Dunod, 2013. Cookbook développement ios7, 60

Plus en détail

Le Développement ios 7. 60 recettes de pros

Le Développement ios 7. 60 recettes de pros Le Développement ios 7 60 recettes de pros Dans la même collection : Cookbook référencement Google, 80 recettes de pros S. Ghouti-Terki, 216 pages, Dunod, 2013. Cookbook développement Android 4, 60 recettes

Plus en détail

Aide-mémoire de. réseaux ET TÉLÉCOMS

Aide-mémoire de. réseaux ET TÉLÉCOMS Aide-mémoire de réseaux ET TÉLÉCOMS Claude Servin Aide-mémoire de réseaux ET TÉLÉCOMS Photo de couverture : Vincent TT - fotolia.com Mise en page : Belle Page Dunod, 2012, tirage corrigé 5, rue Laromiguière,

Plus en détail

In t r od u ct i o n. à la r e c h e r c h e o p ér at i o nnelle

In t r od u ct i o n. à la r e c h e r c h e o p ér at i o nnelle In t r od u ct i o n à la r e c h e r c h e o p ér at i o nnelle À pre mière vue, la recherche opé ra tion nelle est un ensemble de tech niques récentes, datant tout au plus de la seconde guerre mon diale.

Plus en détail

Comment res ter dans le Top 5 de la dis tri bu tion du jouet?

Comment res ter dans le Top 5 de la dis tri bu tion du jouet? 6 Cas La Grande Récré Présentation Problématique Comment res ter dans le Top 5 de la dis tri bu tion du jouet? Synthèse Cette étude de cas per met de s inté res ser à l indus trie française du jeu et du

Plus en détail

Précis. opérationnelle. de recherche. Méthodes et exercices d application

Précis. opérationnelle. de recherche. Méthodes et exercices d application Précis de recherche opérationnelle Méthodes et exercices d application Robert Faure était professeur de la chaire de recherche opérationnelle au CNAM Bernard Lemaire est professeur émérite de la chaire

Plus en détail

Martin DUVAL. Open Innovation. Développez une culture ouverte et collaborative pour mieux innover

Martin DUVAL. Open Innovation. Développez une culture ouverte et collaborative pour mieux innover Open Innovation Martin DUVAL Klaus Speidel Open Innovation Développez une culture ouverte et collaborative pour mieux innover Illustration de couverture : Silvy78-Fotolia.com Dunod, 2014 5 rue Laromiguière,

Plus en détail

Jean-Paul TRÉGUER. Les ressorts d un succès

Jean-Paul TRÉGUER. Les ressorts d un succès Jean-Paul TRÉGUER Les ressorts d un succès Dunod, Paris, 2014 ISBN 978-2-10-070671-6 À pro pos de l auteur Jean- Paul Tréguer, diplômé EDHEC, est publi ci taire, PDG et fon da teur du groupe de commu ni

Plus en détail

Comptabilité et audit bancaire

Comptabilité et audit bancaire management sup GESTION - FINANCE Comptabilité et audit bancaire Normes fran çaises et IFRS 4 e édition Dov Ogien Dunod, Paris, 2014 ISBN 978-2-10-070581-8 1 Table des matières Partie 1 L envi ron ne ment

Plus en détail

KARBU KIT. Kit d affichage des prix des carburants. Notice d utilisation et d installation

KARBU KIT. Kit d affichage des prix des carburants. Notice d utilisation et d installation KARBU KIT Kit d affichage des prix des carburants Notice d utilisation et d installation B.P. 1 49340 TRÉMENTINES FRANCE Tél. : 02 41 71 72 00 Fax : 02 41 71 72 01 www.bodet.fr Réf. 605746 L S as su rer

Plus en détail

management sup Gestion internationale des ressources humaines 3 e édition Michel Barabel Olivier Meier

management sup Gestion internationale des ressources humaines 3 e édition Michel Barabel Olivier Meier management sup Gestion internationale des ressources humaines 3 e édition Michel Barabel Olivier Meier Dunod, Paris, 2014 ISBN 978-2-10-070942-7 Table des matières Pré face VII Avant- propos 1 L inter

Plus en détail

Cookbook Référencement Google. 80 recettes de pros

Cookbook Référencement Google. 80 recettes de pros Cookbook Référencement Google 80 recettes de pros Dans la même collection : Cookbook développement Android 4, 60 recettes de pros D. Gosset, F. Impérial, M. Pybourdin,, 216 pages, Dunod, 2013. Cookbook

Plus en détail

programmez un raspberry pi

programmez un raspberry pi programmez un raspberry pi Retrouvez aussi : La Boîte à outils Arduino 105 techniques pour réussir vos projets Michael Margolis 416 pages Dunod, 2013 Raspberry Pi Prise en main et premières réalisations

Plus en détail

BT-887 BT-436. Manuel UTILISATEUR. BT-436 Soft ware Ver. 1.0.0 BT-887 Soft ware Ver. 1.1.3 Ma nuel n 17499 Rev. - spa

BT-887 BT-436. Manuel UTILISATEUR. BT-436 Soft ware Ver. 1.0.0 BT-887 Soft ware Ver. 1.1.3 Ma nuel n 17499 Rev. - spa BT-887 BT-436 Manuel UTILISATEUR BT-436 Soft ware Ver. 1.0.0 BT-887 Soft ware Ver. 1.1.3 Ma nuel n 17499 Rev. - spa Les in for ma tions de ce ma nuel rem pla cent les in for ma tions pu bliées an té rieu

Plus en détail

arnaud de baynast Jacques lendrevie 8 e édition citor Publicité online & ofƒline TV Presse Internet Mobiles Tablettes Site compagnon publicitor.

arnaud de baynast Jacques lendrevie 8 e édition citor Publicité online & ofƒline TV Presse Internet Mobiles Tablettes Site compagnon publicitor. arnaud de baynast Jacques lendrevie publi citor Publicité online & ofƒline TV Presse Internet Mobiles Tablettes Site compagnon 8 e édition publicitor.fr Les liens hypertextes permettant d accéder aux sites

Plus en détail

l a b o î t e à o u t i l s de la Relation client Avec 5 vidéos d approfondissement Laurence CHABRY Florence GILLET-GOINARD Raphaëlle JOURDAN

l a b o î t e à o u t i l s de la Relation client Avec 5 vidéos d approfondissement Laurence CHABRY Florence GILLET-GOINARD Raphaëlle JOURDAN l a b o î t e à o u t i l s de la Relation client Avec 5 vidéos d approfondissement Laurence CHABRY Florence GILLET-GOINARD Raphaëlle JOURDAN Les QR codes et liens hypertexte permettant d'accéder aux sites

Plus en détail

Tout ce qu il faut savoir sur la prépa scientifique

Tout ce qu il faut savoir sur la prépa scientifique Tout ce qu il faut savoir sur la prépa scientifique Les conseils d un étudiant qui a réussi Alexandre Devaux Élève ingénieur à l École Centrale Paris Dunod, Paris, 2010 ISBN 978-2-10-055490-4 «Je n'en

Plus en détail

MANAGEMENT SUP. Coordonné par François Ewald Patrick Thourot

MANAGEMENT SUP. Coordonné par François Ewald Patrick Thourot MANAGEMENT SUP Coordonné par François Ewald Patrick Thourot Dunod, Paris, 2013 ISBN 978-2-10-059056-8 Les auteurs Avant-propos Préface Introduction Le sec teur assurantiel fran çais La réglementation de

Plus en détail

DCG 12. Anglais appliqué aux affaires

DCG 12. Anglais appliqué aux affaires DCG 12 Anglais appliqué aux affaires en 17 fiches Françoise Cazenave Professeur en BTS et DCG avec la collaboration de Paul Larreya Collection «Express Expertise comptable» DCG J.-F. Bocquillon, M. Mariage,

Plus en détail

Guide pratique des réseaux sociaux

Guide pratique des réseaux sociaux Guide pratique des réseaux sociaux Guide pratique des réseaux sociaux Twitter, Facebook des outils pour communiquer Marc Fanelli-Isla 2 e édition Dunod, Paris, 2012 ISBN 978-2-10-057858-0 Table des matières

Plus en détail

Dunod, Paris, 2014 ISBN 978-2-10-070583-2

Dunod, Paris, 2014 ISBN 978-2-10-070583-2 Les liens hypertextes permettant d accéder aux sites internet proposés dans cet ouvrage n engagent pas la responsabilité de DUNOD EDITEUR, notamment quant au contenu de ces sites, à leur éventuel dysfonctionnement

Plus en détail

La Révolution Big Data

La Révolution Big Data Jean-Charles Cointot Yves EYChenne La Révolution Big Data Les données au cœur de la transformation de l entreprise Le pictogramme qui figure ci-contre mérite Le pictogramme une explication. qui figure

Plus en détail

Processus et Entreprise 2.0

Processus et Entreprise 2.0 Yves CASEAU Processus et Entreprise 2.0 Inno ver par la col la bo ra tion et le lean management Préface de Richard Collin DU MÊME AUTEUR Urbanisation, SOA et BPM, 3 e édition, Dunod, 2008. Performance

Plus en détail

En trente-cinq ans, le tableau de la démo graphie régio nale

En trente-cinq ans, le tableau de la démo graphie régio nale En trente-cinq ans, le tableau de la démo graphie régio nale s'est quelque peu modi fié. Les nais san ces sont deve nues moins nom breu ses, alors que dans le même temps elles ont aug menté en France.

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Organigramme : Le cœur d Apple... XVI. Remerciements... 233 Un mot de l auteur... 237 À propos de l auteur... 239 Index...

TABLE DES MATIÈRES. Organigramme : Le cœur d Apple... XVI. Remerciements... 233 Un mot de l auteur... 237 À propos de l auteur... 239 Index... TABLE DES MATIÈRES Organigramme : Le cœur d Apple... XVI Dunod. Toute reproduction non autorisée est un délit. 1. Repenser le leadership... 1 2. Cultiver le secret... 33 3. Se concentrer jusqu à l obsession...

Plus en détail

Câblage des prises... 122. Projets de câblage... 128. Plans de circuits... 138. TECHNIQUES ÉLÉMENTAIRES DE RÉNOVATION Revêtements de sol...

Câblage des prises... 122. Projets de câblage... 128. Plans de circuits... 138. TECHNIQUES ÉLÉMENTAIRES DE RÉNOVATION Revêtements de sol... Tables des matières Le guide complet pour rénover sa maison Introduction.............. 7 PRINCIPES GÉNÉRAUX DE LA RÉNOVATION Apprendre à connaître sa maison.... 10 Codes du bâtiment et permis de construction...................

Plus en détail

LES MANIPULATEURS SONT PARMI NOUS

LES MANIPULATEURS SONT PARMI NOUS Thérapeute comportementaliste et cognitiviste, ISABELLE NAZARE-AGA exerce en cabinet et dirige des stages d affirmation et d estime de soi, de recherche des valeurs personnelles, de communication et de

Plus en détail

au quotidien 100 fiches Finance contrôle

au quotidien 100 fiches Finance contrôle & au quotidien 100 fiches Finance contrôle Sous la direction de Laurent Cappelletti et Christian Hoarau & Finance contrôle au quotidien 100 fiches Préface de Gilbert Font Avant-propos de René Ricol Larry

Plus en détail

Concepts clés de muséo lo gie

Concepts clés de muséo lo gie Concepts clés de muséo lo gie Concepts clés de muséo lo gie Sous la direc tion d André Desvallées et François Mairesse Avec le sou tien du Musée Royal de Mariemont www.musee-mariemont.be Et le soutien

Plus en détail

Cookbook Développement Android 4

Cookbook Développement Android 4 Cookbook Développement Android 4 60 recettes de pros Damien Gosset Fabrice Impérial Marc Pybourdin Nicolas Zinovieff Maquette de couverture : Ici et ailleurs Illustration de couverture : Vlastimil Šesták-Fotolia.com

Plus en détail

Comment découvrir «de belles opportunités brillamment déguisées en difficultés insurmontables»

Comment découvrir «de belles opportunités brillamment déguisées en difficultés insurmontables» Comment découvrir «de belles opportunités brillamment déguisées en difficultés insurmontables» W. Gordon Rédacteur principal PIERRE LANDRY, M.B.A, Adm. A, CMC Conseiller en gouvernance et saine gestion

Plus en détail

office national de sécurité sociale

office national de sécurité sociale office national de sécurité sociale Travailleurs assujettis à la sécurité sociale répartis par lieu de travail: données au 31 décembre 2008 Statistique décentralisée (postes de travail) office national

Plus en détail

L Amour est tout près

L Amour est tout près Karine Le Marchand Alix Girod de l Ain L Amour est tout près Célibataires, les clés pour être heureux à deux Philippe Rey 1 L infir mière CE QUE LES GENS QUI LA CONNAISSENT DISENT D ELLE Y a pas comme

Plus en détail

CES GENS QUI ONT PEUR

CES GENS QUI ONT PEUR Elaine N. Aron CES GENS QUI ONT PEUR D AVOIR PEUR Mieux comprendre l hypersensibilité Table des matières Introduction...7 Êtes-vous hyper sen si ble? Ques tion naire...17 1. Qu est-ce qu un hyper sen

Plus en détail

Bulletin d information et de liaison sur la police de type communautaire. N 31 avril2010. Volet 1 : Santé mentale

Bulletin d information et de liaison sur la police de type communautaire. N 31 avril2010. Volet 1 : Santé mentale Bulletin d information et de liaison sur la police de type communautaire N 31 avril2010 Volet 1 : Santé mentale T O u R d h O R I z O N INTER SEC TION Bulletin d infor ma tion et de liai sonsur la poli

Plus en détail

Dossier factuel relatif à la communication SEM-04-007 (Véhicules automobiles au Québec)

Dossier factuel relatif à la communication SEM-04-007 (Véhicules automobiles au Québec) Dossier factuel relatif à la communication SEM-04-007 (Véhicules automobiles au Québec) Préparé conformément à l article 15(6) de l Accord nord-américain de coopération dans le domaine de l environnement

Plus en détail

Vers une cui si ne améliorée. Une étu de sur les cui si nes et les fo yers dans le ca dre du pro jet UNSO fo yers amé lio rés au Bur ki na Faso

Vers une cui si ne améliorée. Une étu de sur les cui si nes et les fo yers dans le ca dre du pro jet UNSO fo yers amé lio rés au Bur ki na Faso Vers une cui si ne améliorée Une étu de sur les cui si nes et les fo yers dans le ca dre du pro jet UNSO fo yers amé lio rés au Bur ki na Faso Vers une cui sine améliorée Memorandum 1 Pu bli ca tion of

Plus en détail

LES MANIPULATEURS ET L AMOUR

LES MANIPULATEURS ET L AMOUR Thérapeute comportementaliste et cognitiviste, ISABELLE NAZARE-AGA exerce en cabinet et dirige des stages d affirmation et d estime de soi, de recherche des valeurs personnelles, de communication et de

Plus en détail

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 02 33 23 61 00

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 02 33 23 61 00 01-janv-15 4h21 9h49 16h53 22h11 6h38 59 19h07 62 0h59 13h37 5h17 10h51 17h49 23h13 7h34 65 20h01 69 2h04 14h39 6h06 11h44 18h36 0h07* 8h21 73 20h47 76 3h02 15h33 6h50 12h30 19h19 0h51* 9h03 79 21h28 81

Plus en détail

office national de sécurité sociale

office national de sécurité sociale office national de sécurité sociale Emploi salarié (O.N.S.S.) du quatrième trimestre 2009 office national de sécurité sociale Institution publique de sécurité sociale Emploi salarié (O.N.S.S.) du quatrième

Plus en détail

La boîte à outils du Mercator

La boîte à outils du Mercator La boîte à outils du Mercator Nous avons, pour cette édition du Mercator, sélectionné 25 outils marketing. Ce sont autant de concepts ou de méthodes pour aider les praticiens du marketing à analyser un

Plus en détail

-Publicité- Les fondamentaux. Jean-Marc DÉCAUDIN Jacques DIGOUT. Préface de Jacques LENDREVIE

-Publicité- Les fondamentaux. Jean-Marc DÉCAUDIN Jacques DIGOUT. Préface de Jacques LENDREVIE -Publicité- Les fondamentaux Jean-Marc DÉCAUDIN Jacques DIGOUT Préface de Jacques LENDREVIE Table des matières Remerciements VI Préface XII Dunod. La photocopie non autorisée est un délit. 1 Panorama

Plus en détail

Café Lowendal et autres nou velles. et autres nou velles

Café Lowendal et autres nou velles. et autres nou velles TATIANA DE ROSNAY Café Lowendal et autres nou velles et autres nou velles LE LIVRE DE POCHE 1 «On ne peut rien écrire dans l indif fé rence.» Simone de Beauvoir ( 1908-1986) Les Mandarins Cela fait cinq

Plus en détail

Important. Faites votre demande d admission et suivez votre dossier en ligne

Important. Faites votre demande d admission et suivez votre dossier en ligne UNIVERSITÉ DE SHERBROOKE Bureau de la registraire 2500, boul. de lʼuniversité Sherbrooke (Québec) J1K 2R1 CANADA 819 821-7688 (téléphone) USherbrooke.ca/information ÉTUDIANTS INTERNATIONAUX Guide d instructions

Plus en détail

Rachel Chantal. L excellence dans la relation client et le management

Rachel Chantal. L excellence dans la relation client et le management Rachel Chantal L excellence dans la relation client et le management Dunod, Paris, 2014 ISBN 978-2-10-070434-7 Sommaire Avant-propos IX Préface XIII Chapitre 1 Aux ori gines de l élégance relationnelle

Plus en détail

Les substances engendrant la dépendance au poste de travail d un point de vue juridique

Les substances engendrant la dépendance au poste de travail d un point de vue juridique Les substances engendrant la dépendance au poste de travail d un point de vue juridique Sommaire 1 Principe 3 2 Articles de loi concernant les substances engendrant la dépendance 4 2.1 Devoir des travailleurs

Plus en détail

elmeg CS290 elmeg CS290-U elmeg IP-S290 elmeg IP-S290plus Notice d'utilisation Français

elmeg CS290 elmeg CS290-U elmeg IP-S290 elmeg IP-S290plus Notice d'utilisation Français elmeg CS290 elmeg CS290-U elmeg IP-S290 elmeg IP-S290plus Notice d'utilisation Français Déclaration de conformité et marque CE Cet ap pa reil ré pond aux exi gen ces de la di rec ti ve R&TTE 1999/5/EG:»Di

Plus en détail

COMMENT GLANDER AU BUREAU. EN PASSANT POUR UN PRO et autres techniques de survie en entreprise

COMMENT GLANDER AU BUREAU. EN PASSANT POUR UN PRO et autres techniques de survie en entreprise COMMENT GLANDER AU BUREAU EN PASSANT POUR UN PRO et autres techniques de survie en entreprise Édi tions First, 2009. ISBN : 978-2-253-16622-1 1 re publication LGF COMMENT GLANDER AU BUREAU EN PASSANT POUR

Plus en détail

avec la SEP AFSEP SPÉCIAL TRAVAIL SOMMAIRE Les conseils d Isabelle Puech Vos témoignages p 4 Données médicales Une publication Teva Pharma

avec la SEP AFSEP SPÉCIAL TRAVAIL SOMMAIRE Les conseils d Isabelle Puech Vos témoignages p 4 Données médicales Une publication Teva Pharma 6 SPÉCIAL TRAVAIL n Une publication Teva Pharma P rendre son temps, bien réfléchir et faire le meilleur choix possible SOMMAIRE Les conseils d Isabelle Puech p2 Vos témoignages p 4 Données médicales avec

Plus en détail

Vidéosurveillance IP L'architecture CamTrace

Vidéosurveillance IP L'architecture CamTrace Vidéosurveillance IP L'architecture CamTrace SAS 92150, Suresnes. Tel : +33 1 40 99 94 31 - www.camtrace.com CAMÉRAS RÉSEAU Les caméras réseau ou caméras vidéo sur IP se con nec tent di rec te ment sur

Plus en détail

PAUL AUSTER. Seul dans le noir ROMAN TRA DUIT DE L ANGLAIS (ÉTATS- UNIS) PAR CHRISTINE LE BŒUF BABEL

PAUL AUSTER. Seul dans le noir ROMAN TRA DUIT DE L ANGLAIS (ÉTATS- UNIS) PAR CHRISTINE LE BŒUF BABEL PAUL AUSTER Seul dans le noir ROMAN TRA DUIT DE L ANGLAIS (ÉTATS- UNIS) PAR CHRISTINE LE BŒUF BABEL Seul dans le noir, je tourne et retourne le monde dans ma tête tout en m effor çant de venir à bout d

Plus en détail

Understanding Comprendre Power. d achat d électricité. Agreements. Comprendre les contrats d achat d électricité. Fondé par.

Understanding Comprendre Power. d achat d électricité. Agreements. Comprendre les contrats d achat d électricité. Fondé par. Fondé par Développé par Comprendre les contrats d achat d électricité Understanding Comprendre Power les Purchase contrats Agreements d achat d électricité Partenaires Institutionnels Comprendre les contrats

Plus en détail

Régie des rentes du Québec. Guide de la planification financière de la retraite. Édition 2003-2004

Régie des rentes du Québec. Guide de la planification financière de la retraite. Édition 2003-2004 Régie des rentes du Québec 1 Guide de la planification financière de la retraite Édition 2003-2004 Pour une retraite active, gardez la ligne : 1 800 463-5229 Boni de 1 % la première année pour les nouveaux

Plus en détail

TATIANA DE ROSNAY. Spirales ÉDITIONS HÉLOÏSE D ORMESSON

TATIANA DE ROSNAY. Spirales ÉDITIONS HÉLOÏSE D ORMESSON TATIANA DE ROSNAY Spirales ÉDITIONS HÉLOÏSE D ORMESSON Il n a pas bougé. Il est tou jours étendu à même le car re lage, les bras en croix, les jambes raides. Pas de bruit. Juste un robi net qui goutte.

Plus en détail

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T

Plus en détail

Si la vie vous intéresse

Si la vie vous intéresse Si la ie ous intéresse paroles: J Pauze musique: J Pauze / M A Lépine ã 160 c c öguiõt aõcous fr ÛÛ ÛÛÛÛÛ ÛÛÛ ÛÛ ÛÛÛÛÛ ÛÛÛ öõbõasse G 3fr fr fr Û Û ÛÛÛ Û Û Û ( ) 3 ~~ ÿ % % J'ais dans ouer un la monde

Plus en détail

suraient sur la douce tran quillité de sa vie. Il aimait ce bonheur simple : sa femme occupée à la cuisine et les rires complices de ses enfants qu

suraient sur la douce tran quillité de sa vie. Il aimait ce bonheur simple : sa femme occupée à la cuisine et les rires complices de ses enfants qu 22 février, 0 h 02 Antonio Rodriguez a regardé le jour nal de la 3 puis il a éteint la télé vi sion et est res té de longues minutes immobile dans l obscurité du salon, en attendant d être cer tain que

Plus en détail

Jacques Croizer. Tous. photographes! 58 Leçons pour réussir vos photos. 2 e édition

Jacques Croizer. Tous. photographes! 58 Leçons pour réussir vos photos. 2 e édition Tous photographes! Jacques Croizer Tous photographes! 58 Leçons pour réussir vos photos 2 e édition Photographies de couverture : Jacques Croizer, Xavier-Philippe Lemierre (course automobile, en haut

Plus en détail

N 1 2 1 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 2 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3

N 1 2 1 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 2 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3 Expérience > O u t i l d e M a n a g e m e n t d e p r o jet : Planification 3D des projets informatiques p1 La pla nifi cati on 3 D, J ean Yves MOINE nou s en a donné la p rime ur (voi r La Ci ble n 110,

Plus en détail

La Cible Sommaire F o c u s

La Cible Sommaire F o c u s La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

Cours de Gé nie Logiciel. Management de Projet

Cours de Gé nie Logiciel. Management de Projet Cours de Management de Projet Introduction 2 1. Composante Acteurs 3 La maîtrise d ouvrage 3 La maîtrise d œ uvre 4 Le comitéde pilotage 4 Le groupe central de projet 5 Les comités technologiques 5 L assistance

Plus en détail

ERIK ORSENNA. de l Académie française. Et si on dan sait? Éloge de la ponctuation STOCK

ERIK ORSENNA. de l Académie française. Et si on dan sait? Éloge de la ponctuation STOCK ERIK ORSENNA de l Académie française Et si on dan sait? Éloge de la ponctuation STOCK I J avoue. Pas besoin d avo cat, je plaide cou pable. Je m appelle Jeanne. J ai seize ans. Quelques- uns d entre vous

Plus en détail

DE L APPRENTI MOTOCYCLISTE

DE L APPRENTI MOTOCYCLISTE DE L APPRENTI MOTOCYCLISTE TABLE DES MATIÈRES 1. DEVENIR ACCOMPAGNATEUR 4 Expérience requise...4 Quel est votre rôle?...6 Pour rafraîchir vos connaissances...7 3. EXERCICES D APPRENTISSAGE 12 Avant de

Plus en détail

Note de conjoncture 1er trimestre 2012. Le marché du logement neuf en IledeFrance ECLAIR. Observatoire du Logement Neuf des ADIL d IledeFrance

Note de conjoncture 1er trimestre 2012. Le marché du logement neuf en IledeFrance ECLAIR. Observatoire du Logement Neuf des ADIL d IledeFrance Observatoire du Logement Neuf des ADIL d IledeFrance Note de conjoncture 1er trimestre 2012 Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région IledeFrance ECLAIR

Plus en détail

Présentation de texte adaptée

Présentation de texte adaptée Présentation de texte adaptée pour éviter les «inventions» dues à une lecture globale mal utilisée Titre : Approche adaptée d un texte pour un enfant qui ne fait appel qu à la méthode globale pour lire

Plus en détail

Coûts de construction de bâtiments publics en structure bois

Coûts de construction de bâtiments publics en structure bois note de synthèse juin 2014 Coûts de construction de bâtiments publics en structure bois Avant- propos C'est dans le cadre de l' Observatoire des Produits Bois Construction en Bretagne, mis en place en

Plus en détail

N 1 2 2 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 3 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3

N 1 2 2 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 3 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3 La Cible F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T R E U I L C o m

Plus en détail

MATHÉMATIQUES PRÉ-EMPLOI 11 Document provisoire PROGRAMME D ÉTUDES

MATHÉMATIQUES PRÉ-EMPLOI 11 Document provisoire PROGRAMME D ÉTUDES MATHÉMATIQUES PRÉ-EMPLOI 11 Document provisoire PROGRAMME D ÉTUDES Programme d études «Mathéma ques pré-emploi 11», 2013 Droit d auteur de la Couronne, Province de la Nouvelle-Écosse, 2013 Document préparé

Plus en détail

Législation des affaires

Législation des affaires 461-093 DEP Comptabilité Législation des affaires Guide d apprentissage LÉGISLATION DES AFFAIRES AIDE-MÉMOIRE TUTEUR NOM : NUMÉRO DE TÉLÉPHONE : COURRIER ÉLECTRONIQUE : ADRESSE : DISPONIBILITÉ : DEVOIRS

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT

CONVENTION DE PARTENARIAT CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LES SOUSSIGNES L Association sportive ECOLE DE SPORT DU 16 ème dont le numéro est ont e si e socia est sit 6 aven e Mar cha Franchet sperey 7 1 6 Paris epr sent e par M.

Plus en détail

Magazine L 440 mm x H 300 mm (10 mm bords perdus) ou L 410 mm x H 270 mm. Magazine L 220 mm x H 300 mm (10 mm bords perdus) ou L 190 mm x H 270 mm

Magazine L 440 mm x H 300 mm (10 mm bords perdus) ou L 410 mm x H 270 mm. Magazine L 220 mm x H 300 mm (10 mm bords perdus) ou L 190 mm x H 270 mm DOUBLE MODULE FORMAT A 1/1 PANO L 288 mm x H 440 mm L 440 mm x H 300 mm L 410 mm x H 270 mm 12 500 FORMAT B 1/2H 1/1 L 288 mm x H 220 mm L 220 mm x H 300 mm L 190 mm x H 270 mm 8 500 FORMAT C 1/2V 1/1

Plus en détail

L immigration, l intégration et la citoyenneté sont des sujets qui

L immigration, l intégration et la citoyenneté sont des sujets qui de l Ifri L Immigration et la construction des politiques d intégration en Espagne Mon objectif ici est de fournir une vue d en - semble du processus de construction des poli tiques d intégra - tion en

Plus en détail

N 1 2 1 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 2 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3

N 1 2 1 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 2 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3 Du côté de la Recherche > Managemen t de projet : p1 L intégration des systèmes de management Qualité -Sécurité- Environnement : résultats d une étude empirique au Maroc Le co ntex te d es p roj et s a

Plus en détail

La route du Nord. pro vo quée par la peti tesse des arbres au pays des géants.

La route du Nord. pro vo quée par la peti tesse des arbres au pays des géants. L a route du Nord per met de rejoin dre la route de la Baie-James et Radisson à par tir de Chibougamau. Parcourir cette route est une aven ture en soi. Toute de gra vier sur 407 kilo mè tres, au fur et

Plus en détail

JECO. journée des éco-entreprises. L éco-conception expliquée. Présentation de l événement ATELIER AT02

JECO. journée des éco-entreprises. L éco-conception expliquée. Présentation de l événement ATELIER AT02 JECO ATELIER AT02 L éco-conception expliquée journée des éco-entreprises Présentation de l événement PRESENTATION Définition et principes de l écoconception (Stéphanie CAPDEVILLE - EcoConcevoir) Définition

Plus en détail

Ecoconception facteur d innovation. Polytech Nantes - 20 mars 2014

Ecoconception facteur d innovation. Polytech Nantes - 20 mars 2014 Polytech Nantes - 20 mars 2014 Polytech Nantes - 20 mars 2014 Démarche mise en place l écoconception Origine notre Groupe Notre Activité et Savoir-faire : Imaginer et réaliser s solutions pour maîtriser

Plus en détail

INTRODUCTION 1. Les modèles linéaires à équations simultanées 2. L analyse des données de panel

INTRODUCTION 1. Les modèles linéaires à équations simultanées 2. L analyse des données de panel INTRODUCTION Complément a u x c ou r s d éc onométr i e s u r le modè le li néa i r e et s on es ti ma ti on D eu x pa r ti es : 1. Les modèles linéaires à équations simultanées : définition des notions

Plus en détail

prix Peinture d intérieure latex acrylique Fini coquille d oeuf habitation rénovation décoration

prix Peinture d intérieure latex acrylique Fini coquille d oeuf habitation rénovation décoration Pour un service professionnel, faites affaire avec un PROFESSIONNEL ESTIMATION GRATUITE 118R38-HD15 VENTE POSE INSTALLATION Aspirateur central Échangeur d air accrédité habitation rénovation décoration

Plus en détail