Conférence 2013 sur les marchés publics et acquisitions TIC centrée sur les thèmes de la transparence et des achats agiles.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Conférence 2013 sur les marchés publics et acquisitions TIC centrée sur les thèmes de la transparence et des achats agiles."

Transcription

1 Conférence 2013 sur les marchés publics et acquisitions TIC centrée sur les thèmes de la transparence et des achats agiles. Mercredi 28 août 2013 de 9 h à 16 h 40 Bâtiments principaux de l Université de Berne, Hochschulstrasse 4, Berne. Organisateurs: Schweizerische Informatikkonferenz Conférence suisse sur l'informatique Conferenza svizzera sull'informatica Conferenza svizra d'informatica Partenaires: Schweizerischer Verband der Telekommunikation Association Suisse des Télécommunications Swiss Telecommunications Association SI schweizer informatik gesellschaft société suisse d informatique società svizzera per l informatica swiss informatics society Autres informations:

2 Conférence sur les marchés publics et acquisition TIC centrée sur les thèmes de la transparence et des achats agiles. Mercredi 28 août 2013 de 9 h à 16 h 40 Bâtiments principaux de l Université de Berne, Hochschulstrasse 4, Berne. L unité de pilotage informatique de la Confédération, la Conférence suisse sur l informatique, swissict et Swiss Open Systems User Group /ch/open organisent le mercredi 28 août 2013 la deuxième conférence nationale sur les marchés publics et acquisitions TIC à l Université de Berne. La première conférence sur les marchés publics et acquisitions TIC en 2012 avait répondu à une demande très forte. Avec plus de 220 participants, la conférence était quasiment remplie. Cette année, la conférence sur les marchés publics aura lieu dans les locaux spacieux de l Université de Berne, le mercredi 28 août La conférence est organisée par l unité de pilotage informatique de la Confédération UPIC, la Conférence suisse sur l informatique, swissict et Swiss Open Systems User Group /ch/open. Encore une fois, les experts des administrations et de l économie débattront au sujet des points critiques dans le but de se perfectionner, et de mettre au point des bases permettant de développer des solutions, cette fois-ci autour des thèmes de la transparence et des achats agiles. Marco Fetz, directeur logistique adjoint auprès de l office fédéral pour la construction et la logistique (OFCL), ouvrira la conférence avec une présentation sur les nouveaux développements concernant les acquisitions de prestations de TIC, puis Reto Maduz du groupe technique swissict présentera «lean, agile & scrum», les meilleures pratiques pour réaliser des achats agiles. Durant la seconde partie de la matinée, le professeur Dr Frédéric Jenny, Président de la commission de l OECD «Competition Law and Policy», parlera des tensions entre la transparence, la compétition et la corruption. Hanspeter Thür, préposé fédéral à la protection des données et à la transparence, Michel Huissoud, directeur adjoint du contrôle des finances de l administration fédérale, Frank Stüssi, vice-directeur de la COMCO, Marco Fetz de l OFCL et Astrid Blechschmidt de T-Systems Suisse débattront également à ce sujet plus tard sur le podium. Durant l après-midi, les sessions thématiques permettront d approfondir les différents thèmes. La session thématique numéro 1, «Introduction aux appels d offres publics de TIC» permettra une introduction axée sur le côté pratique au monde complexe des achats de TIC régulés par l OMC. Durant la session thématique numéro 2, «Variantes d achat agiles», de récentes expériences relatives aux appels d offres publics de projets logiciels seront présentées, et elles seront commentées durant le «Café du Monde» organisé de manière informelle. Enfin, durant la session thématique numéro 3, «Organisations diverses d achats publics», des thèmes tels que les contrats-cadres, la location de services, l acquisition de logiciels Open Source et le crowdfunding seront approfondis. Ensuite, à nouveau en assemblée plénière, le président du groupe de travail OSS de la CSI, Erich Hofer, présentera les opportunités des modèles Open Source pour le développement commun de logiciels de gestion. Et pour finir, Peter Fischer, délégué de l unité de pilotage informatique de la Confédération, s exprimera au sujet de la conduite de projets importants relatifs aux TIC et expliquera ce que l administration de la Confédération a appris et modifié en raison d événements récents. Inscription: lien sur le formulaire d inscription Délais d inscription: 9 août 2013 Prix: Participants provenant de l administration publique: CHF Membres de /ch/open, asut, ICTswitzerland, ISSS, SI, simsa, Swico oder SwissICT: CHF 240 Autres participants: CHF 350 2

3 Plan de situation Gesellschaftsstrasse Länggassstrasse Hallerstrasse vordere Länggasse 3 Erlachstrasse Falkenplatz Linie 12 Universität Sidlerstrasse Hauptgebäude Schanzeneckstrasse Parkterasse Hochschulstrasse Grosse Schanze Schanzenstrasse Lift zum Bahnhof Parkterasse Die Welle Postautos Bahnhof Bâtiments principaux de l Université de Berne, Hochschulstrasse 4, Berne. 3

4 Programme 08: 30 Arrivée des participants, café et croissants 09:00 Mot de bienvenue et introduction Professeur Dr Thomas Myrach, Institut pour l informatique de gestion de l Université de Berne Dr Matthias Stürmer, Comité directeur Swiss Open Systems User Group /ch/open (Modération de la conférence) 09:10 Nouveaux développements pour l achat de services TIC : un rapport pratique Marco Fetz, directeur logistique adjoint auprès de l office fédéral pour la construction et la logistique (OFCL) 09:40 Meilleures pratiques d achat agile Reto Maduz, groupe spécialisé de swissict «lean, agile & scrum» 10:10 Questions et débat 10: 30 Pause 11:10 Transparence, compétition et lutte anti-corruption (en anglais) Professeur Dr Frédéric Jenny, Chairman of the OECD Competition Law and Policy Committee 11:40 Discussion sur le podium - Appels d offres publics : un terrain de tensions entre la transparence, la compétition et la corruption? Modération Professeur Dr. Hans Rudolf Trüeb, Partner Walder Wyss Ltd. Participants Hanspeter Thür, préposé fédéral à la protection des données et à la transparence Michel Huissoud, directeur adjoint du contrôle des finances de l administration fédérale Frank Stüssi, vice-directeur de la COMCO Marco Fetz, directeur logistique adjoint auprès de l office fédéral pour la construction et la logistique (OFCL) Astrid Blechschmidt, Head of travel & logistics T-Systems Suisse 12:40 Repas de midi 14:00 Sessions thématiques cf. partie de droite 15:30 Pause 16:00 Le modèle Open Source et les acquisitions publiques Erich Hofer, président du groupe de travail OSS (logiciel Open Source) de la Conférence suisse sur l informatique CSI 16:20 Conduite de projets TIC importants Peter Fischer, délégué de l unité de pilotage informatique de la Confédération 16:40 Mot de conclusion et apéritif 4

5 Session thématique 1: Introduction aux appels d offres publics de TIC Stéphanie Rey, juriste auprès du centre de compétences des acquisitions de la Confédération (KBB) de l OFCL: conditions-cadres pour les acquisitions publiques Hanspeter Baumgartner, directeur adjoint du département d acquisition bureautique et informatique de l OFCL: meilleures pratiques pour l élaboration de documents d achat Thomas M. Fischer, directeur du département de sécurité et d organisation de l office pour l informatique et l organisation du canton de Berne (KAIO) : Catch-22, acquisitions de TIC dans un climat de tension en contradiction avec le droit des acquisitions David Krebs, PDG et membre du comité directeur de mimacom AG: opinion au sujet des appels d offres informatiques de la part d une PME des TIC Session thématique 2: Variantes d achat agiles Daniel Wild, directeur du service juridique aux CFF: Appels d offres publics pour des projets logiciels agiles Café du monde, discussion ouverte avec les experts en achats Marco Fetz (OFCL), Daniel Wild (CFF), Dr Jürg Schneider (Walder Wyss AG), Marc Leutenegger (Ximiq), Reto Maduz (swissict) et Stephan, Sutter (swissict) Session thématique 3: Organisations diverses d achats publics Dr. Christian Laux, avocat et propriétaire de Laux Lawyers: exemple suédois d un contrat-cadre: Acquisition d Open Source - et application possible à la Suisse Bruno Gygi, directeur du centre de compétences des acquisitions de la Confédération de l OFCL: introduction de contrats-cadres en Suisse Jürg Sager, directeur des services d achat du bureau fédéral de l informatique et des télécommunications: contrats-cadres pour la location de services et les prestations relatives aux TIC à l Office fédéral pour l informatique et les télécommunications Cédric Moullet, directeur de l infrastructure des données géographiques fédérales auprès du bureau fédéral de topographie Swisstopo : Développement de logiciel du géoportail national financé par Crowdfunding 5

6 Assemblée plénière Nouveaux développements pour l achat de services des TIC: un rapport pratique Portraits des participants à partir de la page 14 9:10 Marco Fetz, directeur logistique adjoint de l office fédéral pour la construction et la logistique (OFCL) Les comportements d acquisition actuels sont-ils suffisamment flexibles pour permettre d acquérir des services des TIC innovants? Comment peut-on défendre le calcul selon lequel les projets TIC se trouvent plus souvent dans un environnement dynamique. Lors des acquisitions, comment peut-on avoir des garanties du fait que les vendeurs et les acheteurs ont les mêmes informations sur les services rendus? Des réponses à ces questions et à d autres seront apportées durant cette présentation, qui a pour but de transmettre les dernières nouveautés relatives aux acquisitions de TIC. Les dernières tendances qui se dessinent en matière d achats fédéraux seront décrites, ainsi que les problèmes qui se posent. On mentionnera le thème de l évasion via la location de services ainsi que celui de l utilisation d options appelées «partenariats technologiques» et «dialogues». Cette présentation contient également une première approche du thème des achats agiles, thème sur lequel se centreront d autres présentations de cet événement de manière plus explicite. Meilleures pratiques d achats agiles 9:40 Reto Maduz, groupe spécialisé de swissict «lean, agile & scrum» Dans le cadre de l atelier sur le thème des achats agiles, de la dernière conférence d achats 2012, on avait demandé en assemblée plénière dans quelle mesure les comportements d acquisition actuels pouvaient soutenir des réalisations agiles après l adjudication. La majorité des personnes présentes pensaient que les comportements existants ne proposaient que peu de soutien. De plus, ils pensaient que le dialogue avec la concurrence n était justifiable de manière réaliste et économique que pour des projets de grande importance. Un groupe de travail fondé à ce moment-là s est donné pour but de créer un guide simple et clair des éléments-clés permettant d arriver à des achats agiles. Que doit-on faire avant l appel d offres pour que la réalisation du projet, après l adjudication, puisse être mise en place en commun de manière agile? La présentation donne un «guide des achats de TIC réussi de la part d organismes publics», donne des conseils plus approfondis sur les achats, dirigés aux acheteurs et aux offreurs, et présente la session thématique «variantes d achats agiles» du programme de l après-midi. Transparency, competition and anti-corruption (en anglais) 11:10 Professeur Dr. Frédéric Jenny, Chairman of the OECD Competition law and Policy Committee Transparency is a useful tool in the fight against corruption. But transparency may also limit competition in oligopolistic procurement markets. Finally collusion and corruption may be linked as collusion may be a consequence of corruption on public procurement markets. there is thus a need for an integrated anti-corruption and anti-trust policy. nevertheless the complex relationship between transparency, competition and anti-corruption remains a dilemma for public policy makers. 6

7 11:40 Discussion sur le podium: Appels d offres publics - un terrain de tensions entre la transparence, la compétition et la corruption? Selon les principes publics, les appels d offres réalisés par l administration doivent se dérouler de manière aussi transparente que possible. Il existe aussi dans cet espace une exigence de publication des achats publics dès qu ils dépassent la somme de quelques milliers de francs pour révéler tout favoritisme et lutter contre la production. Cependant, ce n est pas positif pour la concurrence que les prix pratiqués par un domaine complet soient trop visibles. La discussion sur le podium essaiera de répondre à certaines questions : qui est réellement intéressé par une plus grande transparence lors des acquisitions, qui ne l est pas, quels avantages elle représenterait, et quels défis devraient être relevés. De plus, il sera débattu sur les différentes raisons et types de mises en œuvre menant à plus de transparence, et sur les possibilités d améliorations concrètes. Participants Hanspeter Thür, préposé fédéral à la protection des données et à la transparence Michel Huissoud, directeur adjoint du contrôle des finances de l administration fédérale Frank Stüssi, vice-directeur de la COMCO Marco Fetz, directeur logistique adjoint de l office fédéral pour la construction et la logistique (OFCL) Astrid Blechschmidt, Chef de travel & logistics t-systems Suisse Modération Professeur Dr. Hans Rudolf Trüeb, Partner Walder Wyss Ltd. Le modèle Open Source et les acquisitions publiques 16:00 Erich Hofer, président du groupe de travail OSS (logiciel Open Source) de la Conférence suisse sur l informatique CSI Où et comment l administration publique fait-elle appel à des logiciels open source? Comment ces solutions Open Source sont-elles acquises, et à quoi est-il important de prêter attention? Comment les postes publics peuvent-ils développer ensemble des logiciels et pourquoi le modèle Open Source s y prête-t-il particulièrement bien? Cette présentation a pour but de faire découvrir des applications Open Source réussies dans le domaine public et de montrer comment les utiliser de manière sûre et fiable, et comment les développer de façon plus approfondie. Conduite de projets TIC importants 16:20 Peter Fischer, délégué de l unité de pilotage informatique de la Confédération Dans l administration publique, des centaines de projets TIC sont menés chaque année. La plus grande partie d entre eux parvient à obtenir les résultats souhaités en termes de temps et de budget, mais il y a aussi des échecs, comme nous l avons pu entendre fréquemment dans les derniers temps. Mais on peut également apprendre de ces échecs. Quelles sont leurs causes, et par conséquent, quels sont les facteurs décisifs menant au succès? Quelles mesures permettent à l administration fédérale d améliorer la conduite de projets TIC? Que peut-on en apprendre? 7

8 Sessions thématiques Session thématique 1 14:00 15:30 Introduction aux appels d offres publics de TIC La session thématique numéro 1, «Introduction aux appels d offres publics de TIC», propose d approfondir le thème des achats informatiques. Pour commencer, Stéphanie Rey de l OFCL expliquera quelles sont les conditions-cadres nationales et internationales des acquisitions publiques. Ensuite, Hanspeter Baumgartner de l OFCL proposera un résumé des aspects actuels et des meilleures pratiques de préparation et de conduite d appels d offres informatiques. Thomas Fischer du canton de Berne illustrera ensuite les exigences d organisation relatives aux acquisitions publiques et montrera des exemples de solutions pratiques. Enfin, David Krebs, de la PMU informatique mimacom AG parlera de changements de perspectives et expliquera comment les appels d offres de TIC peuvent être considérées et travaillées par les offreurs. Modération Grégoire Hernan, directeur adjoint à la Conférence suisse sur l informatique (CSI) Conditions-cadres pour les acquisitions publiques Stéphanie Rey, juriste auprès du centre de compétences des acquisitions de la Confédération (KBB) de l OFCL La Confédération et les cantons appliquent les traités internationaux de manière séparée les uns des autres dans le domaine des acquisitions. Le résultat, c est qu il y a aujourd hui une fragmentation juridique importante dans les achats publics. Les traités internationaux posent des conditionscadres strictes pour la réalisation d acquisition : les donneurs d ordre internationaux sont obligés de passer des appels d offres publics une fois qu un certain seuil est atteint afin de faire marcher la concurrence pour une gestion plus judicieuse de l argent public. Ils doivent réaliser cette procédure de manière transparente et traiter tous les offreurs de la même manière. Le type de procédure est lui aussi fixé par la loi : une fois le seuil passé, il faut appliquer un processus de sélection ouvert et, en cas d exception, une procédure directe. En dessous du seuil fixé, le droit des acquisitions de la Confédération prévoit une procédure d appel comptant au moins trois offreurs, tout comme une procédure directe. Malgré les prescriptions internationales strictes, la législation de la Confédération a introduit début 2010 une ordonnance modifiée pour inclure des instruments au droit des acquisitions qui puissent permettre de rendre les achats de la Confédération plus modernes et flexibles. 8

9 Meilleures pratiques pour l élaboration de documents d achat Hanspeter Baumgartner, directeur adjoint du département d acquisition bureautique et informatique à l OFCL La présentation offre une vue globale sur les points actuels à considérer dans la phase préalable à un appel d offres de l OMC lors de l élaboration des documents relatifs à l appel d offres, afin que la procédure puisse se développer de manière réussir. Des thèmes centraux pour la réussite de l appel d offres tels que les études de marché, les interventions antérieures, les matrices d évaluation, les descriptions de services, les critères d évaluation, la taxonomie des prix, etc. seront traités. On parlera également du choix de procédures, des risques qu il comporte et de la manière dont il est possible de les prévoir et de les combattre. Catch-22: acquisitions de TIC dans un climat de tension en contradiction avec le droit des acquisitions Thomas M. Fischer, directeur du département de sécurité et d organisation de l office pour l informatique et l organisation du canton de Berne (KAIO) La présentation apportera des éclaircissements sur des questions concrètes relatives aux pratiques d acquisitions de TIC de l administration du canton de Berne et montre en contexte des directives souvent contradictoires, ainsi que des solutions possibles : Comment dois-je traiter les offres comprenant des erreurs? Comment dois-je traiter les fournisseurs de services TIC appartenant à l État? Comment puis-je organiser une acquisition conforme au contrat-cadre avec plusieurs adjudicateurs? Comment séparer les acquisitions répétées ou similaires les unes des autres dans le cadre l estimation de la valeur d un contrat? Comment puis-je gérer les motifs d exception pour les acquisitions directes dépassant le seuil fixé de manière responsable? Comment puis-je réaliser des achats fonctionnels dans le cadre d un environnement TIC existant? Opinion au sujet des appels d offres informatiques de la part d une PME des TIC David Krebs, PDG et membre du comité directeur de mimacom AG Les offres déposées pour les appels d offres informatiques selon les procédures de l OMC sont prises au sérieux par les offreurs. Cette présentation a pour but de montrer les considérations et les défis que suppose la réponse à un appel d offres public pour un offreur en informatique. L entreprise mimacom AG a des années d expérience dans les candidatures à des projets TIC et à la conduite de ce type de projet pour l administration et peut donc expliquer quels éléments sont utiles dans les documents de réponse à un appel d offres, et quels éléments sont moins intéressants pour conduire des projets informatiques avec succès 9

10 Session thématique 2 14:00 15:30 Variantes d achat agiles La session thématique numéro 2, «variantes d achats agiles», traitera du thème des questions et des blocus dans le cadre d acquisitions publiques de projets informatiques agiles. Pour que des idées de solutions puissent être évoquées dans le cadre d un dialogue entre partenaires, la présentation d introduction de Daniel Wild, directeur du service juridique des CFF, sera suivie par un «Café du Monde». Assis à plusieurs tables, les participants pourront débattre de manière interdisciplinaire de divers thèmes et questions avec les experts présents: Marco Fetz (OFCL), Daniel Wild (CFF), Dr Jürg Schneider (Walder Wyss AG), Marc Leutenegger (Ximiq), Reto Maduz (swissict) et Stephan Sutter (swissict). Les bénéficiaires de services, les responsables d acquisitions et les offreurs auront l occasion d expliquer leurs conditionscadres et de développer de nouveaux moyens de résoudre les défis posés. Les propositions de solutions élaborées seront présentées durant l assemblée plénière de la session thématique et débattues. Experts Marco Fetz, directeur logistique adjoint de l Office fédéral pour la construction et la logistique (OFCL) Marc Leutenegger, chef d entreprise de Ximiq AG Dr. Jürg Schneider, avocat de Walder Wyss AG Stephan Sutter, chef de filiale de Berne et membre du comité directif de TIM AG Daniel Wild, directeur du service juridique à la CFF Reto Maduz, vice-président de swissq Consulting AG 10

11 Appels d offres publics pour des projets logiciels agiles Daniel Wild, directeur du service juridique aux CFF Les appels d offres publics sont normalement considérés comme rigides et non flexibles. Lors de l exemple du cas d un projet important aux CFF, il a été montré qu il était possible, malgré les allégations, de passer des contrats agiles sur le marché pour les projets agiles de logiciels correspondants. On mentionnera tout particulièrement le choix des fournisseurs, ainsi que la construction du contrat et son organisation. Par défaut, la présentation versera sur les premières connaissances d application du projet, sur les opinions au sujet des avantages et inconvénients, ainsi que sur les limites de tels appels d offres. 11

12 Session thématique 3 14:00 15:30 Organisations diverses d achats publics La session thématique numéro 3, «Organisations diverses d achats publics», montrera d autres spécialités des achats publics en plus des évaluations agiles (voir session 2). En 4 courtes conférences, la première partie de la session permettra de débattre au sujet de différentes approches, alors que la seconde partie laissera la place aux questions-réponses des participants. En tant que premier exposant, le Dr Christian Laux (Laux Laywers) donnera l exemple de la Suède, où les administrations ont conclu des contrats-cadres avec des offreurs de logiciels Open Source. M. Laux parlera principalement des aspects qui sont intéressants pour l achat de logiciels Open Source en Suisse. Bruno Gygi (OFCL) expliquera par la suite les possibilités de base ouvertes par le principe des contrats-cadres, ainsi que leurs limites. Enfin, Jürg Sager (OFIT) montrera comment il est possible d appliquer les contrats-cadres dans les activités de location de personnel et ce que cela pourrait changer à l avenir pour l Office fédéral pour l informatique et les télécommunications. La conclusion sera réalisée par Cédric Moullet (swisstopo), qui parlera du développement du portail géographique fédéral financé par crowdfunding. Modération: Professeur Dr. Thomas Myrach, professeur à l institut pour l informatique de gestion de l Université de Berne Exemple suédois d un contrat-cadre: Acquisition d Open Source - et application possible à la Suisse Dr. Christian Laux, avocat et propriétaire de Laux Lawyers La Suède innove dans l acquisition de solutions logicielles. Un contrat-cadre est entré en vigueur l année dernière au sujet de l achat de logiciels Open Source ; il stipule que le gouvernement suédois (central) et les administrations régionales peuvent faire l acquisition de logiciels Open Source. La solution suédoise fonctionnerait-elle en Suisse? Cette présentation met en avant les éléments-clés du modèle suédois et répond tout particulièrement aux questions concernant la garantie et la responsabilité des logiciels Open Source à acquérir. 12

13 Introduction de contrats-cadres en Suisse Bruno Gygi, directeur du centre de compétences des acquisitions de l office fédéral pour la construction et la logistique (OFCL) Des contrats-cadres sont également établis par les entités adjudicatrices de Suisse. Qu est-ce qui différencie un contratcadre des autres contrats? Y a-t-il différentes manifestations de contrats-cadres? Dans quels cas est-il judicieux d introduire un contrat-cadre et dans quels cas cela a-t-il moins d intérêt? La présentation donne une vue d ensemble sur les réponses à ces différentes questions. Les conditions-cadres juridiques pour la conclusion de contrats-cadres sont-elles identiques en Suisse et dans l UE? Contrats-cadres pour la location de personnel et de services TIC de l Office fédéral de l informatique et des télécommunications Jürg Sager, directeur des achats de services de l Office fédéral de l informatique et des télécommunications L Office fédéral de l informatique et des télécommunications s appuie de plus en plus souvent sur des contrats-cadres pour la location de services et de prestations TIC et a de ce fait lancé un débat. Quels sujets de réflexion ont été lancés de ce fait, et quelles solutions se profilent? Quelles conclusions ont été tirées de cette action, et quel est le potentiel d optimisation que voit l Office fédéral? Une courte prise de position, axée sur la pratique. Développement du logiciel du portail géographique national financé par le crowdfunding Cédric Moullet, directeur de l infrastructure des données géographiques fédérales auprès du bureau fédéral de topographie Swisstopo Le portail géographique de la Confédération fonctionne depuis ses débuts avec un logiciel Open Source. La bibliothèque des programmes compte entre autres des fichiers ouverts pour présenter les cartographies. Pour permettre une vue 3D à l avenir et permettre à la bibliothèque de se renouveler globalement, une autre implantation de fichiers était nécessaire. Swisstopo a financé une partie de ce travail de développement, mais a aussi fait en sorte que d autres postes publics autour du globe participent aux coûts de développement. Avec un chiffre global de USD, il a enfin été possible de faire une demande à la communauté Open Source afin qu ils programment la troisième version des nouveaux fichiers. La présentation traitera des aspects relatifs au droit des achats et expliquera quels sont les avantages et quels sont les challenges posés par ce développement de logiciel financé par le crowdfunding. 13

14 Conférenciers Marco Fetz Marco Fetz est le directeur logistique adjoint auprès de l office fédéral pour la construction et la logistique (OFCL). Durant les dix dernières années, il a occupé des fonctions stratégiques et opératives pour des achats publics. Il était responsable de la révision de l ordonnance fédérale au sujet des achats publics, dans laquelle ont été introduite pour la première fois des normes pour mener au «dialogue». Il est avocat et a une formation supplémentaire en économie (MBA HSG). Reto Maduz Reto Maduz est vice-président pour la conduite du domaine du conseil pour swissq et est responsable du Business Units testing and requirements engineering. Avant sa prise de fonction en tant que vice-président de swissq, il était directeur de Business Unit chez Zühlke et développeur de logiciels, manager de qualité et chef de projet dans différents groupes internationaux. En 2009, il a cofondé le groupe spécialisé de swissict «lean, agile & scrum», qui est devenu l une des communautés agiles les plus importantes de Suisse. Reto Maduz a étudié l électronique, spécialité technique informatique à l HSR et l a complété par une formation universitaire de troisième cycle en management des services au PHW, en tant que travailleur spécialisé en ingénierie économique. Prof. Dr. Frédéric Jenny Le docteur Frédéric Jenny est professeur en économie politique à l école de commerce parisienne ESSEC, juriste de la Cour de Cassation en France (la plus haute juridiction française) et président de l autorité pour la concurrence politique et le droit des trusts de l OCDE (Competition law and Policy Committee). Frédéric Jenny a étudié en France et aux États-Unis, a un doctorat de l Université de Paris en sciences de l économie et un Ph.D. de l Université de Harvard en microéconomie. Il compte un grand nombre de publications sur les structures de l économie, le droit de la concurrence et le développement économique. Hanspeter Thür Hanspeter Thür, né en 1949, a étudié la jurisprudence à l Université de Bâle et est avocat dans le canton d Argovie. Il a travaillé en tant que greffier avant de pouvoir ouvrir son cabinet en Argovie. Hanspeter Thür était conseiller national pour le parti écologique de 1987 à 1999, et depuis 2001, il est chargé de la protection des données de la Confédération. Depuis 2006, il est aussi commissaire public avec une pension de 60 %. 14

15 Frank Stüssi Depuis 2012, Frank Stüssi est vice-directeur du secrétariat de la commission à la concurrence et il y est responsable des recherches concernant les entraves à la concurrence dans le domaine des acquisitions et de la construction, en relation entres autres avec les soumissions. Il travaille pour cette commission depuis Stüssi a étudié la micro-économie à l Université de Berne, ainsi que la psychologie sociale. Il a également suivi une formation complémentaire en écologie générale à l IKAÖ. Il a mené l évaluation du droit des trusts et a réalisé une partie des modifications à cette loi. Michel Huissoud Depuis 2000, Michel Huissoud est membre de la direction du contrôle financier de la Confédération et, depuis le 1er juin 2013, son directeur adjoint. Il a étudié le droit fiscal à l Université de Genève et a travaillé dans le service des impôts de la ville de Genève. Il est actif depuis 25 ans dans le domaine de la finance. Michel Huissoud est expert en révision agrée par les autorités de révision, et il dispose également de certifications de révision interne et de révision de TIC. Il a enseigné durant de nombreuses années à l Université de Genève et de Lausanne et à «l institut de lutte contre la criminalité économique» de Neuchâtel. Professionnellement, il s intéresse particulièrement aux évaluations et aux examens économiques, aux audits de projets et de gestion, à la lutte contre la corruption et à la gestion des connaissances. Astrid Blechschmidt Astrid Blechschmidt est directrice des ventes de t-systems Schweiz AG. Auparavant, elle a été conseillère, chef de projet et plus tard directrice de département chez MaiBornWolf, ainsi que développeur de logiciels et conseillère en TIC à Munich. En tant que chef de projet, et plus tard comme membre du comité directif de l entreprise, elle a été active de 1996 à 2011 auprès d Irs Consult AG. Astrid Blechschmidt a étudié l économie d entreprise à la haute école spécialisée de Munich et diplômée en gestion d entreprises. Prof. Dr. Hans Rudolf Trüeb Le professeur Dr Hans Rudolf Trüeb est un partenaire du cabinet d avocats Walder Wyss Ltd. Il conseille des entreprises nationales et internationales ainsi que des organismes publics concernant leurs questions relatives au droit de la technologie, des télécommunications et de l énergie, et dans le domaine du droit de la concurrence et des achats. C est le co-directeur du groupe spécialisé en droit de la technologie et des télécommunications du groupe d avocats Zürcher et il publie régulièrement à ce sujet. De plus, Hans Rudolf Trüeb est professeur titulaire à l université de Zurich en droit économique suisse et international ainsi qu en droit administratif. Hans-Rudolf Trüeb a étudié à l université de Zurich (lic. jur. 1987; Dr. jur. 1989) et à Berkeley, Californie (Usa) (1991). En 1997 et 1998, il a réalisé un échange avec l université UC Berkeley, où il a réalisé sa thèse en droit du commerce international. 15

16 Grégoire Hernan Grégoire Hernan travaille en tant que coordinateur et informaticien de gestion auprès de la Conférence Suisse sur l informatique (CSI). Il est directeur adjoint à l Office technique de la CSI et est partenaire de négociation et de coordination de la Confédération, des cantons, des villes, des communes et de la principauté du Liechtenstein dans le domaine des TIC. Il s occupe de l accompagnement de groupes de travail de la CSI (bureautique, contrôle de gestion, Open source et autres conférences), de la conduite des négociations et de la conclusion de contratscadres avec des fournisseurs importants en matériel, logiciels et services dans le domaine de l informatique. Actuellement, il mène des projets dans le domaine de plateformes web, de benchmarks et il prendra en main la révision des conditions générales de la CSI cette année même. Stéphanie Rey Stéphanie Rey travaille auprès du centre de compétences des acquisitions de la Confédération (KBB) de l OFCL, qui conseille et soutient les unités administratives de la Confédération pour les questions d achats et droits des contrats. De plus, elle s engage aussi pour la formation et la formation continue des acheteurs. Elle a étudié à l université de Fribourg et a travaillé durant deux ans et demi en tant que juriste administrative auprès des archives fédérales suisses, après la prolongation du brevet d avocat du canton de Berne. Thomas M. Fischer Thomas M. Fischer est avocat et directeur du département de sécurité et d organisation de l office d information et d organisation du canton de Berne. Il est responsable, en tant que membre de la direction, des domaines du droit, de la sécurité, des achats, des projets et de la formation. Il mène le projet d optimisation des achats de l administration du canton et enseigne le droit des achats et sa méthodologie à l haute école spécialisée de Berne. David Krebs David Krebs est membre de la direction de l entreprise de Berne softwareschmiede mi-macom AG, où il est responsable des opérations. En tant que tel, il dispose d une expérience considérable concernant les achats publics et a répondu ou accompagné de nombreuses offres. Il s agissait d offres de construction, de services ou de locations de personnel dans le domaine du développement logiciel, dans le cadre d appels d offres de l OMC ou d invitations. 16

17 Daniel Wild Daniel Wild est directeur des services juridiques des TIC auprès des CFF depuis Ses principaux thèmes de travail à ce poste sont l outsourcing, les partenariats stratégiques (contratscadres) et les projets TIC stratégiques. Daniel Wild a terminé ses études en sciences juridiques en 2002 à l Université de Berme et était également développeur web et développeur d applications extranet. Marc Leutenegger Depuis début 2013, Marc Leutenegger est le président de Ximiq AG. Il y apporte ses expériences en tant que fournisseur mais également en tant que conseiller dans la cadre des achats. Dans son parcours figurent une formation d informaticien, des études de technique des systèmes à l haute école spécialisée de la Suisse du Nord-Ouest et sa formation actuelle en management des systèmes d information. Par la suite, Marc Leutenegger a ensuite travaillé durant dix ans à divers postes centrés sur l architecture, le développement logiciel et le génie des exigences. Dr. Jürg Schneider Dr Jürg Schneider est consultant chez Walder Wyss et est spécialisé dans le domaine des technologies de l information, de la protection des données et de l outsourcing. Il conseille régulièrement des entreprises au sujet de projets complexes de licence, de développement, d intégration de systèmes et d outsourcing global. Il compte également une expérience vaste et longue concernant la protection des données, la sécurité de l information et le commerce en ligne, et tout particulièrement les situations transfrontalières et internationales. Jürg Schneider publie et expose régulièrement au sujet de thèmes liés aux TIC et est membre de diverses organisations thématiques. Il a étudié à l Université de Neuchâtel (lic. iur. 1992, Dr. iur. 1999). Il était assistant à l Université de Neuchâtel et a travaillé en tant que stagiaire au service juridique du canton de Neuchâtel et dans un bureau d avocats. Stephan Sutter Stephan Sutter est chef de filiale de Berne et membre du comité directif de Tim AG. Il travaille depuis plus environ 10 ans en tant qu architecte des TIC et depuis 6 ans dans le conseil en management des TIC auprès de banques et de sociétés d assurances. Il a auparavant travaillé 18 ans dans l industrie (multimédia, télécoms, mécatronique) en tant que développeur de logiciel, chef de projet et responsables des TIC. Aujourd hui, Stephan Sutter est l architecte senior et principal pour la filiale de Berne de Tim AG. Ses domaines de spécialité sont les affaires, l alignement des TIC, les stratégies de TIC, la gouvernance des TIC, la sécurité de TIC, la gestion de contenu des entreprises, les méthodes agiles et la gestion de l architecture d entreprise. Il est électroingénieur HTL dans l industrie électronique et a une maîtrise en management des sciences télématiques. 17

18 Prof. Dr. Thomas Myrach Le professeur Dr Thomas Myrach a étudié la gestion d entreprise avec la spécialité informatique économique à l Université de Kiel et de Berne. Après une chaire à l Université technique d Aix- La-Chapelle, il est devenu en 2002 professeur titulaire de l institut informatique de gestion de l Université de Berne, où il dirige le département de gestion de l information. Durant ces dernières années, son activité s est centrée fortement sur la vision du commerce en ligne et sur les potentiels de changement ouverts par les technologies de réseau comme Internet. Il a toujours été très intéressé par les défis de l ère numérique pour la gestion d information et de données. Il est l auteur de deux monographies et d une série de publications techniques et a aussi édité des regroupements de travaux. Dr. Christian Laux Dr Christian Laux est actif en tant qu avocat dans le domaine des affaires juridiques relatives aux TIC. Dr Laux a plusieurs années d expérience dans le domaine des questions juridiques liées aux TIC, et également en tant qu avocat conseiller de façon interne. Son expérience se centre sur des thèmes de grand intérêt pour les relations techniques. Il conseille au sujet de toutes les questions de droit ayant trait à la technique (projets d outsourcing, informatique dans le nuage, processus de conformité, logiciels open source, archivage électronique, protection des données). Dr Laux a étudié les sciences juridiques à Zurich, Paris et à l Université de Stanford (Ca/USA) et est passé des bases d interprétation des contrats aux contenus protégés par le droit d auteur. Bruno Gygi Bruno Gygi est le directeur du centre de compétences des acquisitions de la Confédération (KBB) de l OFCL, qui conseille et soutient les unités administratives de la Confédération pour les questions d achats et droits des contrats. Il y accompagne des projets législatifs et est engagé dans la formation initiale et continue des acheteurs. Auparavant, il a travaillé dix ans dans un cabinet d avocats, dans une grande entreprise de conseil et à la cour administrative du canton de Zurich. Il a étudié à l Université de Saint-Gall et est avocat. Jürg Sager Jürg Säger, directeur logistique diplômé fédéral, est le directeur des services d acquisitions de l Office fédéral de l informatique et des télécommunications. De 1993 à 2000, il était a travaillé auprès des CFF en tant que spécialiste technique pour les acquisitions de wagons de marchandise. Ensuite, il a dirigé des projets de la Poste suisse et d expresspost AG, dans le domaine du génie commercial. Depuis 2006, il est responsable des achats de services à l Office fédéral de l informatique et des télécommunications. 18

19 Cédric Moullet Cédric Moullet est le directeur de l infrastructure des données géographique fédérale auprès de l Office fédéral pour la topographie Swisstopo. Elle sert de base pour la préparation de services basés sur les données géographiques, les applications web et les portails géographiques de Swisstopo et d autres entités fédérales sur Internet. Antérieurement, Cédric Moullet était chef d entreprise, chef de design de produit et chef de projet. Il a étudié à l EPFL Géomatique. Erich Hofer Depuis 2008, Erich Hofer est le directeur des TIC à l Office de la construction, le transport et l énergie du canton de Berne. Auparavant, il avait dirigé durant 8 ans le département des solutions du centre d informations sur les technologies auprès de SRG SSR idées suisses. Erich Hofer a réalisé sa formation en tant que cadre-informaticien de gestion à l Institut suisse pour l économie d entreprise.et a ensuite obtenu le master de management des TIC de l International Business School de Thalwil. Aujourd hui, il dirige également le groupe de travail des logiciels open source de la Conférence suisse sur l informatique CSI. Peter Fischer Peter Fischer est délégué du Parlement pour la gestion informatique de la Confédération. Il y est responsable de l élaboration d introduction de TIC à moyen et long terme dans l administration fédérale et de la conduite des services standards relatifs aux TIC de l ensemble de l administration fédérale. Il répond de la gestion stratégique de Melani, le poste stratégique de signalement et d analyse de la sécurité de l information et de l organisation des partenariats publics et privés pour la protection des infrastructures d information critique en Suisse. Il coordonne également la mise en place de la stratégie en Cyberadministration de la Confédération et des cantons. Auparavant, il était directeur adjoint de l office national pour la communication et était responsable de la régulation du marché des télécommunications. Il s est aussi chargé de l élaboration et de la coordination de la mise en place de la stratégie parlementaire pour une société d information suisse. En plus de son activité professionnelle, il a été professeur de 1999 à 2007 à l université de Fribourg. Peter Fischer est avocat. Dr. Matthias Stürmer Dr Matthias Stürmer est, depuis août 2013, maître assistant de l institut de l informatique de gestion de l université de Berne, où il travaille à la construction de la durabilité des compétences numériques. Il a travaillé auparavant durant 3 ans pour Ernst & Young Suisse comme conseiller et manager en se spécialisant dans les logiciels Open Source, les données gouvernementales ouvertes (Open Data) et la gouvernance des médias sociaux. Il a étudié l informatique et la gestion à l Université de Berne et a terminé son doctorat en 2009 à la chaire pour le management stratégique et l innovation de l ETH de Zurich. Matthias Stürmer est membre du comité de direction de swiss Open System User Group /ch/open, directeur du groupe parlementaire pour la durabilité numérique et co-fondateur et membre du comité de direction de l association Open Government Data (opendata.ch). Il dirige également le groupe de travail «Office Interoperability» de l alliance Open Source Business OSB, et il fait partie du parlement de la ville de Berne depuis

20

Conférence sur les acquisitions et marchés publics TIC 2014

Conférence sur les acquisitions et marchés publics TIC 2014 Conférence sur les acquisitions et marchés publics TIC 2014 En quoi les achats de TIC privés sont-ils différents des achats TIC publics? Mercredi 27 août 2014, de 9 :00 h à 16 :40 h Bâtiment principal

Plus en détail

SPECIALISTE EN MEDIAS SOCIAUX. Formation professionnelle préparant au diplôme SAWI de Spécialiste en médias sociaux.

SPECIALISTE EN MEDIAS SOCIAUX. Formation professionnelle préparant au diplôme SAWI de Spécialiste en médias sociaux. SPECIALISTE EN MEDIAS SOCIAUX Formation professionnelle préparant au diplôme SAWI de Spécialiste en médias sociaux. LAUSANNE - BIENNE 1 SAWI - garantie d excellence Facteurs déterminants permettant de

Plus en détail

PROPRIÉTÉ FONCIÈRE ET DÉVELOPPEMENT TERRITORIAL DURABLE

PROPRIÉTÉ FONCIÈRE ET DÉVELOPPEMENT TERRITORIAL DURABLE PROPRIÉTÉ FONCIÈRE ET DÉVELOPPEMENT TERRITORIAL DURABLE Responsables: S. Nahrath, professeur à l IUKB P. Knoepfel, professeur à l IDHEAP THÉMATIQUE ET OBJECTIFS Depuis la mise en place de la politique

Plus en détail

P 16. Andrea Hämmerle. Ulrich Gygi, Président du Conseil d administration. Monika Ribar. Alexandra Post Quillet. Conrad Löffel.

P 16. Andrea Hämmerle. Ulrich Gygi, Président du Conseil d administration. Monika Ribar. Alexandra Post Quillet. Conrad Löffel. P 16 Ulrich Gygi, Président du Conseil d administration Monika Ribar Andrea Hämmerle Andreas Hunziker Conrad Löffel Alexandra Post Quillet Peter Siegenthaler Hans-Jürg Spillmann Daniel Trolliet P 17 Conseil

Plus en détail

Cours et filière de formation en management régional 2012 2013

Cours et filière de formation en management régional 2012 2013 Cours et filière de formation en management régional 2012 2013 Description détaillée Qualification supplémentaire en cours d emploi pour les actrices et les acteurs du développement régional L ESSENTIEL

Plus en détail

Le Master, et après? Université de Neuchâtel, 26 avril 2012. Jean-Blaise Eckert

Le Master, et après? Université de Neuchâtel, 26 avril 2012. Jean-Blaise Eckert Le Master, et après? Université de Neuchâtel, 26 avril 2012 Jean-Blaise Eckert Lenz & Staehelin Plus grande étude d avocats de Suisse Bureaux à Genève, Lausanne et Zurich (bureaux de même importance à

Plus en détail

ORGANISATION ET GOUVERNANCE DES ENTREPRISES PUBLIQUES ET DES PARTICIPATIONS. Sous la direction du Professeur Pierre Louis Manfrini

ORGANISATION ET GOUVERNANCE DES ENTREPRISES PUBLIQUES ET DES PARTICIPATIONS. Sous la direction du Professeur Pierre Louis Manfrini MASTER OF Ouvert aux participant-e-s extérieur-e-s MPAPUBLIC ADMINISTRATION ORGANISATION ET GOUVERNANCE DES ENTREPRISES PUBLIQUES ET DES PARTICIPATIONS CONTEXTE ET THÉMATIQUE Durant les vingt dernières

Plus en détail

le Salon de l Innovation

le Salon de l Innovation Découvrez notre nouvelle plate-forme: le Salon de l Innovation 13 e GS1 Forum Suisse de Logistique INNOVATIONS: impacts sur la Supply Chain, de l achat au service client Salle polyvalente, Ecole Polytechnique

Plus en détail

LE MANAGEMENT PUBLIC : NOUVELLES APPROCHES, MÉTHODES ET TECHNIQUES. Sous la direction des Professeurs Martial Pasquier et Jean-Patrick Villeneuve

LE MANAGEMENT PUBLIC : NOUVELLES APPROCHES, MÉTHODES ET TECHNIQUES. Sous la direction des Professeurs Martial Pasquier et Jean-Patrick Villeneuve MASTER OF Ouvert aux participant-e-s extérieur-e-s MPAPUBLIC ADMINISTRATION LE MANAGEMENT PUBLIC : NOUVELLES APPROCHES, MÉTHODES ET TECHNIQUES Sous la direction des Professeurs Martial Pasquier et Jean-Patrick

Plus en détail

Invitation et ordre dujour Assemblée générale ordinaire des actionnaires

Invitation et ordre dujour Assemblée générale ordinaire des actionnaires Swiss Life Holding SA Invitation et ordre dujour Assemblée générale ordinaire des actionnaires Jeudi 19 avril 2012 à14h30 (ouverturedes portesà13h30) Hallenstadion, Zurich Ordre du jour 1. Rapport de gestion

Plus en détail

JOURNÉES DU DROIT DE LA CIRCULATION ROUTIÈRE. 26 27 juin

JOURNÉES DU DROIT DE LA CIRCULATION ROUTIÈRE. 26 27 juin JOURNÉES DU DROIT DE LA CIRCULATION ROUTIÈRE 26 27 juin 2014 Journées du droit de la circulation routière Contenu Les journées du droit de la circulation routière 2014 seront placées sous le signe de Via

Plus en détail

ICT-Manager. avec diplôme fédéral

ICT-Manager. avec diplôme fédéral ICT-Manager avec diplôme fédéral Introduction L examen du diplôme fédéral d ICT-Manager fait partie de la formation professionnelle supérieure et permet d acquérir des qualifications en vue d exercer des

Plus en détail

Fariba Moghaddam Bützberger fariba.moghaddam@hes-so.ch

Fariba Moghaddam Bützberger fariba.moghaddam@hes-so.ch Fariba Moghaddam Bützberger fariba.moghaddam@hes-so.ch 1 Formation master MSE existe depuis 2008 Formation accréditée et reconnue par la confédération depuis 2012 2 Développement des compétences scientifiques

Plus en détail

GENERALISTE EN MARKETING ET COMMUNICATION

GENERALISTE EN MARKETING ET COMMUNICATION GENERALISTE EN MARKETING ET COMMUNICATION Formation pratique certifiante préparant au Certificat SAWI de Généraliste en marketing et communication LAUSANNE 1 SAWI - garantie d excellence Facteurs déterminants

Plus en détail

SAWI - garantie d excellence. Facteurs déterminants permettant de chois ir une formation auprès du SAWI

SAWI - garantie d excellence. Facteurs déterminants permettant de chois ir une formation auprès du SAWI SALES DIRECTOR Formation professionnelle supérieure en management de la vente préparant au Diplôme SAWI de Sales Director et au Diplôme fédéral de Chef de vente 1 SAWI - garantie d excellence Facteurs

Plus en détail

Et si nous optimisions votre performance par le développement du capital humain?

Et si nous optimisions votre performance par le développement du capital humain? Et si nous optimisions votre performance par le développement du capital humain? 20 ans d expérience Fondé en 1992, Altran Education Services, pôle d expertise du groupe Altran, réalise les projets de

Plus en détail

BUT DE L EXAMEN... 3 ORGANE RESPONSABLE... 4 CONDITIONS D ADMISSION... 5 DEROGATION... 5 TAXE D EXAMEN... 5 PARTIE / DUREE DE L EXAMEN...

BUT DE L EXAMEN... 3 ORGANE RESPONSABLE... 4 CONDITIONS D ADMISSION... 5 DEROGATION... 5 TAXE D EXAMEN... 5 PARTIE / DUREE DE L EXAMEN... BROCHURE août 2014 CONTENU BUT DE L EXAMEN... 3 ORGANE RESPONSABLE... 4 CONDITIONS D ADMISSION... 5 DEROGATION... 5 TAXE D EXAMEN... 5 PARTIE / DUREE DE L EXAMEN... 6 APERÇU DE LA MATIERE D EXAMEN... 7

Plus en détail

SPECIALISTE EN MARKETING SPORTIF. Formation professionnelle préparant au Diplôme SAWI de Spécialiste en marketing sportif.

SPECIALISTE EN MARKETING SPORTIF. Formation professionnelle préparant au Diplôme SAWI de Spécialiste en marketing sportif. SPECIALISTE EN MARKETING SPORTIF Formation professionnelle préparant au Diplôme SAWI de Spécialiste en marketing sportif powered by 1 SAWI - garantie d excellence Facteurs déterminants permettant de choisir

Plus en détail

Conférence sur les marchés publics informatiques

Conférence sur les marchés publics informatiques Conférence sur les marchés publics informatiques Un moyen fiable pour aboutir à un appel d offres sans accroc : les processus métier comme pièce maîtresse d un projet informatique, de l adjudication à

Plus en détail

GRI Groupement romand de l informatique

GRI Groupement romand de l informatique GRI Groupement romand de l informatique Symposium dédié à la sécurité dans la mondialisation de l information le 25 mai 2012 à Genève Hôtel Bristol Geneva 10 Rue du Mont-Blanc, Genève Les enjeux de la

Plus en détail

Nouvelles exigences en matière de présentation des comptes et de révision

Nouvelles exigences en matière de présentation des comptes et de révision www.pwc.ch Nouvelles exigences en matière de présentation des comptes et de révision Aperçu des modifications du Code des obligations suisse Décembre 2011 Un document PwC destiné aux responsables de la

Plus en détail

DOSSIERS DE PRESSE CURRICULUM VITAE DES ORGANES DE DIRECTION PAX HOLDING ET PAX, SOCIÉTÉ SUISSE D ASSURANCE SUR LA VIE SA

DOSSIERS DE PRESSE CURRICULUM VITAE DES ORGANES DE DIRECTION PAX HOLDING ET PAX, SOCIÉTÉ SUISSE D ASSURANCE SUR LA VIE SA DOSSIERS DE PRESSE CURRICULUM VITAE DES ORGANES DE DIRECTION PAX HOLDING ET PAX, SOCIÉTÉ SUISSE D ASSURANCE SUR LA VIE SA CURRICULUM VITAE DES ORGANES DE DIRECTION CONSEIL D ADMINISTRATION ET DIRECTION

Plus en détail

Séminaire romand pour cadres d INSOS. Réinventer les institutions pour personnes en situation de handicap?

Séminaire romand pour cadres d INSOS. Réinventer les institutions pour personnes en situation de handicap? Séminaire romand pour cadres d INSOS Réinventer les institutions pour personnes en situation de handicap? Du 25 au 27 novembre 2015 Séminaire INSOS Les institutions pour personnes en situation de handicap

Plus en détail

DROIT ECONOMIE - GESTION. DROIT PUBLIC DROIT DES RESSOURCES HUMAINES DES FONCTIONS PUBLIQUES (DRH Fonctions Publiques)

DROIT ECONOMIE - GESTION. DROIT PUBLIC DROIT DES RESSOURCES HUMAINES DES FONCTIONS PUBLIQUES (DRH Fonctions Publiques) 202-206 0Niveau : MASTER année Domaine : Mention : Spécialité : Volume horaire étudiant : DROIT ECONOMIE - GESTION DROIT PUBLIC DROIT DES RESSOURCES HUMAINES DES FONIONS PUBLIQUES (DRH Fonctions Publiques)

Plus en détail

CONCOURS Durabilis UNIL-EPFL. (anciennement OUI-DD)

CONCOURS Durabilis UNIL-EPFL. (anciennement OUI-DD) CONCOURS Durabilis UNIL-EPFL (anciennement OUI-DD) Table des matières 1. En bref... 3 2. EPFL-UNIL et le développement durable... 3 3. Conditions générales d admission... 4 3.1 Le projet... 4 3.2 Etudiants

Plus en détail

N 107. Le dandysme. 31 Finance L'immobilier dos au mur. 55 STRATéGIES La formation continue. économie. 84 INVITé DU MOIS Yvan arpa.

N 107. Le dandysme. 31 Finance L'immobilier dos au mur. 55 STRATéGIES La formation continue. économie. 84 INVITé DU MOIS Yvan arpa. mars 2013 N 107 31 Finance L'immobilier dos au mur 75 culture(s) Le dandysme 55 STRATéGIES La formation continue 84 INVITé DU MOIS Yvan arpa économie sport : du business à la performance 8 CHf SOMMAIRE

Plus en détail

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience «Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience UNIVERSITE PARIS 8 ENTREPRISE FNAIM Monter les salariés

Plus en détail

Swiss Sport Management Center LE MANAGEMENT DU SPORT. Sous la direction du Professeur Jean-Loup Chappelet

Swiss Sport Management Center LE MANAGEMENT DU SPORT. Sous la direction du Professeur Jean-Loup Chappelet Sous la direction du Professeur Jean-Loup Chappelet 6 modules de 2 jours du 2 octobre au 14 décembre 2012 En partenariat avec Swiss Sport Management Center LE SPORT, UN PHÉNOMÈNE À MANAGER Le sport est

Plus en détail

Ordonnance sur l organisation des marchés publics de l administration fédérale

Ordonnance sur l organisation des marchés publics de l administration fédérale Ordonnance sur l organisation des marchés publics de l administration fédérale (Org-OMP) 172.056.15 du 24 octobre 2012 (Etat le 1 er janvier 2013) Le Conseil fédéral suisse, vu les art. 43, al. 2 et 3,

Plus en détail

PRÉSENTATION BERINFOR

PRÉSENTATION BERINFOR PRÉSENTATION BERINFOR Berinfor AG Présentation d entreprise Talacker 35 8001 Zürich Schweiz www.berinfor.ch 2013 MISSION ET CHAMPS D ACTIVITÉS Nous conseillons et soutenons les hautes écoles dans leurs

Plus en détail

PERSPECTIVES DES TECHNOLOGIES INFORMATIQUES

PERSPECTIVES DES TECHNOLOGIES INFORMATIQUES PERSPECTIVES DES TECHNOLOGIES INFORMATIQUES Le futur de la Direction des Systèmes d Information à 3 ans Objectifs JEMM Vision propose un séminaire intitulé Perspectives des technologies informatiques Le

Plus en détail

Commerce d électricité en Suisse

Commerce d électricité en Suisse . Commerce d électricité en Suisse Conditions-cadres et évolution des prix sur le marché libéralisé Jeudi 3 décembre 2009, 13h30 à 17h15 Site de la Saidef, Posieux (Fribourg) Co organisateur : Energy Center

Plus en détail

MAS Master of Advanced Studies HES-SO MARKETING MANAGEMENT

MAS Master of Advanced Studies HES-SO MARKETING MANAGEMENT MAS Master of Advanced Studies HES-SO MARKETING MANAGEMENT UNIQUE EN SUISSE ROMANDE En partenariat avec : En collaboration avec : LE MOT DES DIRECTEURS LES VOIES DE L EXCELLENCE L envol : vers un titre

Plus en détail

Ordonnance de l EPF de Zurich sur la formation continue à l Ecole polytechnique fédérale de Zurich

Ordonnance de l EPF de Zurich sur la formation continue à l Ecole polytechnique fédérale de Zurich Ordonnance de l EPF de Zurich sur la formation continue à l Ecole polytechnique fédérale de Zurich (Ordonnance sur la formation continue à l EPF de Zurich) 414.134.1 du 26 mars 2013 (Etat le 1 er octobre

Plus en détail

Economic Crime Intelligence (ECI) Division

Economic Crime Intelligence (ECI) Division 10 ans ECI Division Economic Crime Intelligence (ECI) Division Mardi, 4 décembre 2012 Scalaris Intelligence Day Genève Entreprises à la recherche de l avantage informationnel: opportunités et risques Avec

Plus en détail

PORTRAIT DE BERINFOR. Berinfor SA. Zürich Lausanne Düsseldorf

PORTRAIT DE BERINFOR. Berinfor SA. Zürich Lausanne Düsseldorf PORTRAIT DE BERINFOR Berinfor SA Zürich Lausanne Düsseldorf Berinfor SA Présentation de l entreprise Ch. de Mornex 3 1003 Lausanne Suisse www.berinfor.ch 2015 NOTRE ENTREPRISE Nous travaillons exclusivement

Plus en détail

RÉSEAUX SOCIAUX ET UNIVERS VIRTUELS:

RÉSEAUX SOCIAUX ET UNIVERS VIRTUELS: RÉSEAUX SOCIAUX ET UNIVERS VIRTUELS: QUELS RISQUES JURIDIQUES POUR LES ENTREPRISES? lundi 7 novembre 2011 Université de Genève UNIMAIL OBJET DU SÉMINAIRE Dans la société de l information, la communication

Plus en détail

PARC D INNOVATION SUISSE RÉGION SUISSE DU NORD-OUEST

PARC D INNOVATION SUISSE RÉGION SUISSE DU NORD-OUEST PARC D INNOVATION SUISSE RÉGION SUISSE DU NORD-OUEST Editeur Association Parc d Innovation Suisse région Suisse du Nord-Ouest Imprimerie buysite AG, Bâle Illustrations Burckhardt+Partner, Bâle Beatrice

Plus en détail

HERMES 5.1. Méthode de gestion pour tous les projets MANUEL DE REFERENCE

HERMES 5.1. Méthode de gestion pour tous les projets MANUEL DE REFERENCE HERMES 5.1 Méthode de gestion pour tous les projets MANUEL DE REFERENCE ÉE PR AP O E CH A E GIL IN R TÉG HERMES EN BREF: Méthode Ce manuel de référence documente la méthode HERMES; il est imprimé et disponible

Plus en détail

L ÉVALUATION DES DÉCISIONS COMMUNALES Formation pour les responsables politiques et administratifs communaux romands

L ÉVALUATION DES DÉCISIONS COMMUNALES Formation pour les responsables politiques et administratifs communaux romands Formation pour les responsables politiques et administratifs communaux romands Responsable de la chaire de politique locale en collaboration avec les associations faîtières des communes romandes, au Grand

Plus en détail

Formation continue Programme 2010. Educaris SA Académie de la Chambre fiduciaire Suisse romande

Formation continue Programme 2010. Educaris SA Académie de la Chambre fiduciaire Suisse romande Formation continue Programme 2010 Educaris SA Académie de la Chambre fiduciaire Suisse romande Chère lectrice, cher lecteur, C est avec plaisir que nous vous présentons notre programme 2010. Vous y trouverez

Plus en détail

GENERALISTE EN MARKETING COMMERCIAL

GENERALISTE EN MARKETING COMMERCIAL GENERALISTE EN MARKETING COMMERCIAL Formation pratique certifiante préparant au Certificat SAWI de Généraliste en marketing commercial Nouveau programme à Genève 1 SAWI - garantie d excellence Facteurs

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ DU PROGRAMME ET BUDGET. Session informelle Genève, 20 22 juillet 2009

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ DU PROGRAMME ET BUDGET. Session informelle Genève, 20 22 juillet 2009 OMPI WO/PBC/IM/1/09/6 ORIGINAL : français DATE : 14 mai 2009 ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE F COMITÉ DU PROGRAMME ET BUDGET Session informelle Genève, 20 22 juillet 2009 AUDIT

Plus en détail

de manager du commerce de détail

de manager du commerce de détail Diplôme fédéral de manager du commerce de détail Le diplôme dans le commerce de détail le plus hautement reconnu en Suisse. La formation du commerce de détail pour le commerce de détail: Préparation à

Plus en détail

numéro 218-219 novembre-décembre 2011 LA MARQUE FRANCE Coordonné par Jean-Noël Kapferer

numéro 218-219 novembre-décembre 2011 LA MARQUE FRANCE Coordonné par Jean-Noël Kapferer S O M M A I R E numéro 218-219 novembre-décembre 2011 LA MARQUE FRANCE Coordonné par Jean-Noël Kapferer 9 Ont contribué à ce numéro 13 France : Pourquoi penser marque? Jean-Noël Kapferer I Réalités de

Plus en détail

DIPLÔME FEDERAL DE WEB PROJECT MANAGER. Formation supérieure

DIPLÔME FEDERAL DE WEB PROJECT MANAGER. Formation supérieure DIPLÔME FEDERAL DE WEB PROJECT MANAGER Formation supérieure 1 SAWI - garantie d excellence Facteurs déterminants permettant de choisir une formation auprès du SAWI Plus de 40 ans d expérience dans la formation

Plus en détail

ech-0007 Norme concernant les données Communes

ech-0007 Norme concernant les données Communes Normes en cyberadministration page 1 sur 8 ech-0007 Norme concernant les données Communes Titre Code Type Stade Norme concernant les données Communes ech-0007 Norme Implémenté Version 6.0 Statut Proposition

Plus en détail

Petit aperçu de l ASIP: les services aux actionnaires existant en Suisse

Petit aperçu de l ASIP: les services aux actionnaires existant en Suisse Corporate Governance Agence Suisse (CGAS) En bref: la CGAS, qui est opérationnelle depuis janvier 2006, propose des prestations dans le domaine des recommandations de vote, l exercice des droits de vote

Plus en détail

MAINTENANCE AGENT DE MAINTENANCE

MAINTENANCE AGENT DE MAINTENANCE Secteur Techn que MAINTENANCE AGENT DE MAINTENANCE Brevet fédéral Préparation aux examens Situation de la formation Domaines Bilans de compétences Coaching Commerce Culture générale (ECG) Finances Formation

Plus en détail

RESPONS. Info Mail 3 Janvier 2015 RESPONS SHURP ENSEMBLE. Lettre d information de l étude RESPONS

RESPONS. Info Mail 3 Janvier 2015 RESPONS SHURP ENSEMBLE. Lettre d information de l étude RESPONS RESPONS RESPONS RESidents Perspectives Of Living in Nursing Homes in Switzerland est un projet du Domaine santé de la Haute école spécialisée bernoise. RESPONS étudie la qualité des soins du point de vue

Plus en détail

Professionnalisation en FLE

Professionnalisation en FLE Formation continue à distance des professeurs de français langue étrangère Présentation du programme de formation à distance et modalités de diffusion Table des matières 1. Préambule... 4 2. Présentation

Plus en détail

Statuts de «pr suisse»

Statuts de «pr suisse» Statuts de «pr suisse» Art. 1 L'Association Sous le nom «Association Suisse de Relations Publiques», «Schweizerischer Public Relations Verband», «Associazione Svizzera di Relazioni Pubbliche», «Swiss Public

Plus en détail

LA CULTURE CIVILISTE : OBSTACLE OU ATOUT POUR FAIRE DES AFFAIRES?

LA CULTURE CIVILISTE : OBSTACLE OU ATOUT POUR FAIRE DES AFFAIRES? «Vingt-deuxièmes Entretiens» du Centre Jacques Cartier Rhône-Alpes, 28 novembre 2 décembre 2009 LA CULTURE CIVILISTE : OBSTACLE OU ATOUT POUR FAIRE DES AFFAIRES? Responsables scientifiques : France Barreau

Plus en détail

Profession Culture Langue. Invitation Conférence ASCI 2015. Genève, 22.09.15, 14h00 17h45

Profession Culture Langue. Invitation Conférence ASCI 2015. Genève, 22.09.15, 14h00 17h45 Invitation Conférence ASCI 2015 Genève, 22.09.15, 14h00 17h45 Profession Culture Langue La communication interne et intégrée : comment maîtriser les langues pour surmonter les barrières culturelles et

Plus en détail

L évaluation du climat des affaires au Maroc

L évaluation du climat des affaires au Maroc L évaluation du climat des affaires au Maroc Conférence sur le lancement de la publication de l OCDE Maroc : stratégie de développement du climat des affaires AGENDA Organisée par Le Programme MENA-OCDE

Plus en détail

Management de l Innovation

Management de l Innovation Management de l Innovation Mention du Master Sciences et Technologies de l Université Pierre et Marie Curie Directeur du Département de Formation : Patrick Brézillon Contact secrétariat : 01 44 39 08 69

Plus en détail

30 mai 2006 06.136. Interpellation du groupe socialiste

30 mai 2006 06.136. Interpellation du groupe socialiste DECS 30 mai 2006 06.136 Interpellation du groupe socialiste Enseignement de la biologie Enseignement de la biologie: le rectorat de l Université de Neuchâtel fait d une pierre plusieurs coups: début de

Plus en détail

Offres de formation en médecine des assurances

Offres de formation en médecine des assurances 24 Offres de formation en médecine des assurances Dr Bruno Soltermann, spécialiste en chirurgie FMH médecin-chef de l Association Suisse d Assurances C.F. Meyer-Strasse 14 CP 4288 8022 Zurich Résumé Ces

Plus en détail

Bourses de mobilité pour doctorantes et doctorants Doc.Mobility

Bourses de mobilité pour doctorantes et doctorants Doc.Mobility www.snf.ch Wildhainweg 3, Case postale 8232, CH-3001 Berne Tél. +41 (0)31 308 22 22 Division Carrières Bourses de mobilité Bourses de mobilité pour doctorantes et doctorants Doc.Mobility Directives pour

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) Intitulé (cadre 1) Master Droit Economie Gestion, mention Management des Systèmes d Information, spécialité Management et Technologies

Plus en détail

Recommandation n o 22 pour l application des dispositions légales relatives aux systèmes de récupération des vapeurs dans les stations essence

Recommandation n o 22 pour l application des dispositions légales relatives aux systèmes de récupération des vapeurs dans les stations essence Cercl Air Schweizerische Gesellschaft der Lufthygiene-Fachleute Société suisse des responsables de l hygiène de l air Società svizzera dei responsabili della protezione dell aria Swiss society of air protection

Plus en détail

Master of Advanced Studies en lutte contre la criminalité économique [MAS LCE] Master of Advanced Studies in Economic Crime Investigation [MAS ECI]

Master of Advanced Studies en lutte contre la criminalité économique [MAS LCE] Master of Advanced Studies in Economic Crime Investigation [MAS ECI] Master of Advanced Studies en lutte contre la criminalité économique [MAS LCE] Master of Advanced Studies in Economic Crime Investigation [MAS ECI] Les Hautes écoles spécialisées Les Hautes écoles spécialisées

Plus en détail

A l achat d une voiture, pensez au climat!

A l achat d une voiture, pensez au climat! A l achat d une voiture, pensez au climat! Informations sur les prescriptions concernant les émissions de CO 2 des voitures de tourisme Schweizerische Eidgenossenschaft Confédération suisse Confederazione

Plus en détail

INSIGHT. 27 mars 2015 Hôtel Alpha-Palmiers Lausanne

INSIGHT. 27 mars 2015 Hôtel Alpha-Palmiers Lausanne INSIGHT Invitation 27 mars 2015 Hôtel Alpha-Palmiers Lausanne La Fondation d investissement pour la prévoyance en faveur du personnel IST a le plaisir de vous inviter à son prochain séminaire institutionnel

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Droit de l Université Panthéon-Assas Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations et des diplômes Le

Plus en détail

Bourses de mobilité pour doctorantes et doctorants Doc.Mobility

Bourses de mobilité pour doctorantes et doctorants Doc.Mobility www.snf.ch Wildhainweg 3, Case postale 8232, CH-3001 Berne Tél. +41 (0)31 308 22 22 Division Carrières Bourses de mobilité Bourses de mobilité pour doctorantes et doctorants Doc.Mobility Directives pour

Plus en détail

Economiste d entreprise BACHELOR OF SCIENCE

Economiste d entreprise BACHELOR OF SCIENCE Economiste d entreprise BACHELOR OF SCIENCE LES HAUTES ÉCOLES SPÉCIALISÉES Les Hautes écoles spécialisées (HES), dénommées aussi University of Applied Sciences, constituent un élément majeur du système

Plus en détail

www.univ-larochelle.fr

www.univ-larochelle.fr www.univ-larochelle.fr 2015 Culture, patrimoine "Études françaises" : "Apprendre le français à l Université de La Rochelle" Objectif : maîtriser le français écrit et oral de la vie quotidienne, atteindre

Plus en détail

Médecine étatique vs autonomie tarifaire. Exposé Dr Werner Kübler

Médecine étatique vs autonomie tarifaire. Exposé Dr Werner Kübler Médecine étatique vs autonomie tarifaire Exposé Dr Werner Kübler FMH Tarifs et conventions pour la médecine ambulatoire en Suisse Journée des délégués tarifaires Ernst Gähler 20 mars 2013 Dr Werner Kübler,

Plus en détail

Conseillère/ - lers en relations publiques avec diplôme fédéral DF

Conseillère/ - lers en relations publiques avec diplôme fédéral DF Spécialiste en relations publiques avec brevet fédéral BF Conseillère/ - lers en relations publiques avec diplôme fédéral DF Spécialiste en relations publiques avec brevet fédéral BF Le ou la spécialiste

Plus en détail

Master en Gouvernance et management des marchés publics en appui au développement durable

Master en Gouvernance et management des marchés publics en appui au développement durable Master en Gouvernance et management des marchés publics en appui au développement durable Turin, Italie Contexte Le Centre international de formation de l Organisation internationale du Travail (CIF-OIT)

Plus en détail

Evénementiel & Sponsoring

Evénementiel & Sponsoring POUR LES PROFESSIONNELS PAR LES PROFESSIONNELS Evénementiel & Sponsoring Formation professionnelle préparant au Diplôme SAWI de Spécialiste en événementiel & sponsoring SAWI garantie d excellence Facteurs

Plus en détail

Impressum. Salaires des professions des TIC - Enquête nationale 2012

Impressum. Salaires des professions des TIC - Enquête nationale 2012 Impressum Salaires des professions des TIC - Enquête nationale 2012 Editeur version française GRI Groupement Romand de l'informatique Rte de Genève 88 CH - 1004 Lausanne Internet : www.gri.ch Courriel

Plus en détail

L école doit être redéfinie comme un lieu de vie et d apprentissage

L école doit être redéfinie comme un lieu de vie et d apprentissage Document de base de l'initiative des villes pour la formation quant à la politique de formation L école doit être redéfinie comme un lieu de vie et d apprentissage Impressum Éditeur Initiative des villes

Plus en détail

Conseils pratiques concernant l employeur de fait

Conseils pratiques concernant l employeur de fait CONFERENCE SUISSE DES IMPÔTS Union des autorités fiscales suisses SCHWEIZERISCHE STEUERKONFERENZ Vereinigung der schweiz. Steuerbehörden Arbeitsgruppe Quellensteuer Groupe de travail impôts à la source

Plus en détail

Nomination des membres du Comité consultatif indépendant d experts de la Surveillance

Nomination des membres du Comité consultatif indépendant d experts de la Surveillance CONSEIL EXÉCUTIF EB126/25 Cent vingt-sixième session 30 décembre 2009 Point 7.2 de l ordre du jour provisoire Nomination des membres du Comité consultatif indépendant d experts de la Surveillance Rapport

Plus en détail

Sopra Group Carte de visite

Sopra Group Carte de visite Sopra Group Carte de visite La mise à jour des chiffres clés se fait après chaque publication Groupe Version à utiliser avec Office 2003 Laurent COUSSONNET Directeur T A L E N T E D T O G E T H E R Unissons

Plus en détail

4ème Symposium national pour la gestion de la qualité dans le secteur de la santé

4ème Symposium national pour la gestion de la qualité dans le secteur de la santé 4ème Symposium national pour la gestion de la qualité dans le secteur de la santé La gestion de la qualité dans l impasse? 12 Mai 2011 - Auditorium Ettore Rossi, Inselspital, Berne Intervenants: Michael

Plus en détail

«Le haut niveau de qualité

«Le haut niveau de qualité 3 4 8 12 14 18 19 Bienvenue chez Nos principes Vos avantages SA Ostermundigenstrasse 99 3006 Berne www.swisscom.ch/it-services Votre informatique en bonnes mains «Le haut niveau de qualité a été déterminant

Plus en détail

SÉCURITÉ INFORMATIQUE :

SÉCURITÉ INFORMATIQUE : SÉCURITÉ INFORMATIQUE : ENJEUX JURIDIQUES ET RESPONSABILITÉS Vendredi 28 novembre 2008 Université de Genève UNIMAIL OBJET DU SÉMINAIRE A l heure où personne ne peut se passer de l informatique et particulièrement

Plus en détail

La place bancaire de Zurich. Faits et chiffres Edition 2015/2016

La place bancaire de Zurich. Faits et chiffres Edition 2015/2016 La place bancaire de Zurich Faits et chiffres Edition 2015/2016 Avant-propos Pour la région zurichoise, la place bancaire de Zurich revêt une importance décisive. Elle apporte une contribution significative

Plus en détail

Cours de préparation à l examen professionnel supérieur. Responsable Achats

Cours de préparation à l examen professionnel supérieur. Responsable Achats Cours de préparation à l examen professionnel supérieur Responsable Achats avec diplôme fédéral Scannez ce code avec votre smartphone pour plus d informations ou consultez notre site www.procure.ch Le

Plus en détail

Faillites et créations d entreprise. Les faillites d entreprises continuent d augmenter Faillites et créations d entreprises au 31 mai 2010

Faillites et créations d entreprise. Les faillites d entreprises continuent d augmenter Faillites et créations d entreprises au 31 mai 2010 Chiffres par 31 mai 2010 22. 6. 2010 Editeur: Dun & Bradstreet (Schweiz) AG Grossmattstrasse 9 8902 Urdorf Téléphone 044 735 61 11 www.dnb.ch/presse Les faillites d entreprises continuent d augmenter Faillites

Plus en détail

PC en bref Comment s impliquer dans le 7 e programme-cadre de recherche de l Union européenne

PC en bref Comment s impliquer dans le 7 e programme-cadre de recherche de l Union européenne Recherche communautaire idées coopération personnes euratom capacités Le 7 e PC en bref Comment s impliquer dans le 7 e programme-cadre de recherche de l Union européenne Un guide de poche pour néophytes

Plus en détail

Conférence Clusis: DPO De l indépendance légale à l indépendance de l action. - Le cas du Valais - 28 octobre 2014

Conférence Clusis: DPO De l indépendance légale à l indépendance de l action. - Le cas du Valais - 28 octobre 2014 Conférence Clusis: DPO De l indépendance légale à l indépendance de l action - Le cas du Valais - 28 octobre 2014 lic. iur. Ursula Sury, RA ancienne préposée à la protection des données et à la transparence

Plus en détail

BULLETIN D ADHESION 2013

BULLETIN D ADHESION 2013 BULLETIN D ADHESION 2013 Remplir en lettres capitales PROFIL PERSONNEL INFORMATIONS PERSONNELLES Nom :... Nom de jeune fille :... Prénom :... Date de naissance :... Année d entrée au CELSA 1 :..Année de

Plus en détail

Cahier des charges pour la réalisation d un audit externe du programme GUS / OFS

Cahier des charges pour la réalisation d un audit externe du programme GUS / OFS Département fédéral de l intérieur (DFI) Office Fédéral de la Statistique OFS Etat-major Cahier des charges pour la réalisation d un audit externe du programme GUS / OFS Table des matières 1 Généralités

Plus en détail

Le profil HES Dossier destiné aux HES. Contenu Sommaire I. Introduction II. Revendications III. Mesures à prendre par les HES IV. Prochaines Démarches

Le profil HES Dossier destiné aux HES. Contenu Sommaire I. Introduction II. Revendications III. Mesures à prendre par les HES IV. Prochaines Démarches Le profil HES Dossier destiné aux HES Contenu Sommaire I. Introduction II. Revendications III. Mesures à prendre par les HES IV. Prochaines Démarches Plus de lecture - www.fhprofil.ch - INLINE, Page 8,

Plus en détail

Conseil d administration

Conseil d administration Monica Favre Avocate, experte fiscale fédérale 1962 Elle obtient son brevet d avocat à Genève en 1986 puis son master à New York en 1990. En 1991 elle est admise au Barreau de New York, puis en 1998 elle

Plus en détail

Investir dans la capacité humaine et l apprentissage pour un développement vert et résilient face aux changements climatiques

Investir dans la capacité humaine et l apprentissage pour un développement vert et résilient face aux changements climatiques Investir dans la capacité humaine et l apprentissage pour un développement vert et résilient face aux changements climatiques «Les changements climatiques se constatent jour après jour partout dans le

Plus en détail

interessant JUIN 2011 ÉDITION 1 www.bdo.ch

interessant JUIN 2011 ÉDITION 1 www.bdo.ch JUIN 2011 ÉDITION 1 www.bdo.ch RECHT interessant LORSQUE L EMPLOYEUR SE TRANSFORME EN BAILLEUR DE SERVICES CE QU IL FAUT SAVOIR À PROPOS DE LA LOCATION DE SERVICES 1 Quand sommes-nous en présence d une

Plus en détail

E-COMMERCE VERS UNE DÉFINITION INTERNATIONALE ET DES INDICATEURS STATISTIQUES COMPARABLES AU NIVEAU INTERNATIONAL

E-COMMERCE VERS UNE DÉFINITION INTERNATIONALE ET DES INDICATEURS STATISTIQUES COMPARABLES AU NIVEAU INTERNATIONAL E-COMMERCE VERS UNE DÉFINITION INTERNATIONALE ET DES INDICATEURS STATISTIQUES COMPARABLES AU NIVEAU INTERNATIONAL Bill Pattinson Division de la politique de l information, de l informatique et de la communication

Plus en détail

Nouvelles exigences pour les entreprises et les réviseurs

Nouvelles exigences pour les entreprises et les réviseurs Nouvelles exigences pour les entreprises et les réviseurs Modifications du droit des sociétés et introduction d une surveillance de la révision Décembre 2005 Modifications du droit des sociétés En décembre

Plus en détail

Réforme de la fiscalité des entreprises III: faire d un défi une chance

Réforme de la fiscalité des entreprises III: faire d un défi une chance SUPSI Lugano, 12 mai 2014 Réforme de la fiscalité des entreprises III: faire d un défi une chance Vincent Simon Responsable de projets La Suisse est attractive pour les groupes étrangers Quartiers-généraux

Plus en détail

SAM/TES Samenwerken voor een meer rechtvaardige maatschappij Travailler ensemble pour une société plus juste

SAM/TES Samenwerken voor een meer rechtvaardige maatschappij Travailler ensemble pour une société plus juste DESCRIPTIF DE VISION SAM/TES Samenwerken voor een meer rechtvaardige maatschappij Travailler ensemble pour une société plus juste Un centre d expertise en tant que balise pour le huissier de justice soucieux

Plus en détail

Prenez en main. votre avenir! BTS-DEES-MASTER

Prenez en main. votre avenir! BTS-DEES-MASTER Prenez en main votre avenir! BTS-DEES-MASTER POURQUOI choisir?? 2? IFOPI est une école supérieure technique privée, dynamique et ambitieuse! LOCALISATION Située à Paris place de la Bastille Parfaitement

Plus en détail

Berne, le 29 août 2012

Berne, le 29 août 2012 L'Office fédéral de la communication Consultation concernant la révision partielle de la loi sur la radio et la télévision Zukunftstrasse 44 Case Postale 2051 Bienne Berne, le 29 août 2012 Prise de position

Plus en détail

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Finance. Université Jean Monnet Saint-Etienne - UJM. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Finance. Université Jean Monnet Saint-Etienne - UJM. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Finance Université Jean Monnet Saint-Etienne - UJM Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

LE CONSORTIUM DES BIBLIOTHÈQUES UNIVERSITAIRES SUISSES. Pascalia Boutsiouci, 21 janvier 2010

LE CONSORTIUM DES BIBLIOTHÈQUES UNIVERSITAIRES SUISSES. Pascalia Boutsiouci, 21 janvier 2010 LE CONSORTIUM DES BIBLIOTHÈQUES UNIVERSITAIRES SUISSES Pascalia Boutsiouci, 21 janvier 2010 Konsortium der Schweizer Hochschulbibliotheken 2010 WEINBERGSTRASSE 74 8006 ZÜRICH Consortium des bibliothèques

Plus en détail

Le nombre de faillites au premier semestre 2009 atteint, avec 2455 faillites, un nouveau record depuis plus de 10 ans

Le nombre de faillites au premier semestre 2009 atteint, avec 2455 faillites, un nouveau record depuis plus de 10 ans Faillites et créations d entreprise Chiffres de janvier à juin comparés à l année précédente 1 er semestre Editeur: Dun & Bradstreet (Schweiz) AG Grossmattstrasse 9 8902 Urdorf Téléphone 044 735 61 11

Plus en détail