DÉPASSER SES CRAINTES ET RETROUVER SA CONFIANCE EN SOI POUR APPRIVOISER LE MARCHÉ DU TRAVAIL

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DÉPASSER SES CRAINTES ET RETROUVER SA CONFIANCE EN SOI POUR APPRIVOISER LE MARCHÉ DU TRAVAIL"

Transcription

1 DÉPASSER SES CRAINTES ET RETROUVER SA CONFIANCE EN SOI POUR APPRIVOISER LE MARCHÉ DU TRAVAIL Jane Prudhomme, étudiante à la maîtrise en carriérologie (UQÀM) OBJECTIFS Objectif général : Travailler le sentiment d efficacité personnelle et la confiance en soi d une personne immigrante qui tente d insérer le marché du travail québécois. Objectifs spécifiques : Modifier les croyances erronées face à sa capacité à trouver un emploi satisfaisant. Travailler sa confiance en soi. MISE EN CONTEXTE ET PROCÉDURE D INTERVENTION L intervention se fera dans un contexte d aide à la recherche d emploi auprès d un homme âgé dans la trentaine et nouvellement arrivé au Québec. Monsieur Alberto Sanchez est un ingénieur de formation et originaire du Mexique. Il est marié et parent de deux enfants âgés de 6 et 12 ans. Il a immigré au Canada avec sa famille pour y travailler, pensant qu il obtiendrait de meilleures conditions d emploi qui lui permettraient d améliorer la qualité de vie de sa famille. Dès son arrivée au Canada, il s est lancé à la recherche d un emploi dans son domaine. Cela a duré un an. Dans son esprit, il était certain qu il réussirait à décrocher un emploi assez rapidement. D ailleurs, son agent d immigration lui avait assuré que les perspectives d emploi dans son domaine étaient bonnes. Il fondait également son espoir sur le fait qu il était assez compétent dans son domaine et qu il avait suffisamment d expérience à offrir. Mais très vite, il serait confronté à la dure réalité du marché du travail

2 québécois pour les immigrants. Il comprendra, à ses dépens, que son diplôme et ses 5 années d expérience ne suffisent pas pour décrocher un emploi. Ainsi, malgré tous les efforts entrepris, il n a pu obtenir un emploi à la hauteur de ses attentes. Découragé et frustré par cette situation, il abandonna catégoriquement ses recherches. Cette période qu il vivra difficilement sera marquée par de nombreuses remises en question, à la fois sur ses compétences professionnelles et sur son choix d immigrer au Canada. Il est en colère et se sent impuissant face à la situation. Il consulte donc pour obtenir de l aide dans sa recherche d emploi, car il se sent complètement démotivé face à la poursuite de ses recherches. L une des problématiques identifiées en dehors de ses techniques inadéquates de recherche d emploi est son manque de confiance en soi. Il a l impression de ne pas avoir l expérience et les compétences recherchées par les employeurs en ingénierie. Il craint également que son apparence physique, sa difficulté à se vendre auprès des employeurs et son fort accent lui fasse défaut. L intervention préconisée ici sera donc de travailler sur les perceptions erronées que monsieur Alberto nourrit face à ses compétences et face à sa personne. À cet effet, on utilisera la technique de la chaise de la rationalité (Beaulieu, 2002, p.143). La cible d intervention est au niveau des pensées inappropriées, autodépréciatives et destructrices que le client a construites face à sa situation. L objectif visé est donc d agir sur ses pensées dysfonctionnelles de telle sorte que la personne en vienne à regarder sa situation différemment et avec objectivité. Dans un premier temps, on identifiera ses pensées ou ses croyances dysfonctionnelles. Dans le cas d Alberto, il croit que les employeurs ne l engagent pas parce que c est un immigrant et parce qu il n est pas beau. Une fois ses croyances identifiées, on l amènera à jouer le rôle d une personne neutre qui regarde sa situation de façon objective et rationnelle. Ainsi, on lui

3 demandera de s asseoir sur une chaise qu on appellera la chaise de la rationalité. L idée est d amener la personne à se dissocier de son affect en jouant le rôle d un étranger. Puis, on lui demandera, avec un regard neutre, d examiner ses pensées, qu on écrira par exemple sur un tableau, et d en évaluer la cohérence. Dans ce cas-ci, on pourrait lui demander de penser aux différentes raisons, hormis celles qu il a évoquées, qui peuvent amener un employeur à ne pas embaucher une personne. On pourrait aussi chercher les exceptions on l amenant à identifier, dans son entourage, des immigrants qui ont trouvé du travail au Québec. On terminera l exercice en faisant un retour sur l expérience afin de vérifier les apprentissages qui ont été faits et les difficultés rencontrées. Par ailleurs, il sera important d agir sur sa confiance en soi puisque, rappelonsle, elle détermine la motivation et l engagement de l individu face à ses objectifs, ainsi que l effort et la persévérance face aux difficultés rencontrées. La technique d intervention utilisée est celle de la valise d école (Beaulieu, 2002, p.103). La valise d école symbolise l ensemble des outils et des ressources personnelles que l on a acquis tout au long de sa vie et qui sont disponibles au besoin. L objectif ici est d amener le client à prendre conscience que contrairement à ce qu il pense, il a les ressources en lui pour faire face à ses difficultés. Dans le cas de monsieur Alberto, on l aidera à identifier tous ses acquis scolaires et professionnels. On s attend à travers cette prise de conscience à ce qu il en vienne à avoir plus confiance en ses capacités. De façon concrète, on lui demandera, dans un premier temps, d estimer à l aide d une échelle de 1 à 10 la valeur de sa candidature auprès des employeurs pour un poste en génie. Ensuite, on lui demandera d écrire sur un petit bout de papier ses forces (qualités personnelles et professionnelles, formation, expérience de travail, etc.), puis de les mettre dans son sac. Une fois cette étape terminée, on l amènera à confronter la perception qu il a de sa valeur (la cote sur l échelle 1 à 10) versus la réalité (les forces répertoriées). Par exemple, s il se

4 donne une cote de 3 sur 10 et que dans les faits il identifie une dizaine de forces, on l amènerait à réaliser cette incohérence. MISE EN GARDE ET AUTRES INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES Les deux techniques utilisées ici (la chaise de la rationalité et la valise d école) peuvent être inadaptées pour certains types de client. En effet, elles peuvent ne pas produire les effets attendus si elles ne rejoignent pas les préférences langagières (types de communication et styles cognitifs) de la personne, et ce, même si le conseiller comprend bien sa problématique. Par exemple, les clients ayant un style de communication plus directe et rationnel pourront être mal à l aise avec ce type de technique, qui fait davantage appel au côté intuitif. Sachant cela, il serait judicieux d adapter ses interventions en fonction du style de communication de notre client. N oublions pas que pour qu une technique soit thérapeutique, elle doit rejoindre les besoins du client et sa réalité propre. Par ailleurs, lorsqu on intervient avec une clientèle immigrante ou de communauté culturelle différente de la nôtre, comme c est le cas ici, on doit être sensible aux enjeux de communication interculturelle, au risque que nos propos ou nos interventions soient mal perçus ou mal interprétés, et d en arriver ainsi à un échec de communication. Il est donc important de savoir que la personne en face de nous n a pas nécessairement le même cadre de référence que le nôtre. Par conséquent, on interprétera ses valeurs, ses attitudes et ses croyances avec prudence, sachant qu elles peuvent être teintées culturellement. PHASE DU PROCESSUS Compréhension

5 MOTS-CLÉS Clientèle immigrante Confiance en soi Croyances erronées Réinsertion Sentiment d efficacité personnel SOURCES D INSPIRATION ET RÉFÉRENCES Inspiré du vécu personnel. Beaulieu, D. (2002). Techniques d impact en psychothérapie, relation d aide et santé mentale. Québec : Éditions Académie Impact.

SE RECONSTRUIRE SUITE À UNE PERTE D EMPLOI

SE RECONSTRUIRE SUITE À UNE PERTE D EMPLOI SE RECONSTRUIRE SUITE À UNE PERTE D EMPLOI Jane Prudhomme, étudiante à la maîtrise en carriérologie (UQÀM) OBJECTIFS Objectif général : Aider une personne ayant vécu une mise à pied à réinsérer le marché

Plus en détail

DEC accéléré en Soins infirmiers

DEC accéléré en Soins infirmiers P O R T R A I T S D É T U D I A N T E S I M M I G R A N T E S P A R C O U R S I N S P I R A N T S Nous vous présentons des personnes immigrantes dont le parcours de vie, professionnel et scolaire est à

Plus en détail

Mémoire. La littératie financière. en perspective avec la planification financière. l Institut québécois de planification financière

Mémoire. La littératie financière. en perspective avec la planification financière. l Institut québécois de planification financière Mémoire La littératie financière en perspective avec la planification financière présenté par l Institut québécois de planification financière au Groupe de travail sur la littératie financière le 31 mai

Plus en détail

Maîtrise mentale et comportementale

Maîtrise mentale et comportementale Maîtrise mentale et comportementale Conception et animation Fabrice De Ré Formation, coaching Maîtrise mentale et comportementale +33 (0) 618 951 340 - contact@aikievolutis.com Formation pour les métiers

Plus en détail

OUVERTURE SUR LA DIVERSITÉ INNOVANTE

OUVERTURE SUR LA DIVERSITÉ INNOVANTE OUVERTURE SUR LA DIVERSITÉ INNOVANTE OUVERTURE SUR LA DIVERSITÉ INNOVANTE Cette fi che est un outil d introduction au concept de la gestion interculturelle. Elle est destinée aux gestionnaires de PME afi

Plus en détail

Présenté par : Annick Lenoir-Achdjian, Sébastien Arcand et Michèle Vatz-Laaroussi. Centre Métropolis du Québec Immigration et métropoles

Présenté par : Annick Lenoir-Achdjian, Sébastien Arcand et Michèle Vatz-Laaroussi. Centre Métropolis du Québec Immigration et métropoles Les difficulté d insertion en emploi des immigrants du Maghreb au Québec. Une question de perspective Institut de recherche en politiques publiques Déjeuner-causerie 26 mars 2009 Présenté par : Annick

Plus en détail

Rédiger un CV pour décrocher

Rédiger un CV pour décrocher Un CV pour l alternance Pour la majorité d entre vous, la recherche d une entreprise d accueil est synonyme de toute première recherche d emploi. La rédaction de votre CV en est une étape clé. Mais comment

Plus en détail

Apprendre, oui... mais à ma manière. Siham Kortas Enseignante en TÉE Cégep Marie-Victorin

Apprendre, oui... mais à ma manière. Siham Kortas Enseignante en TÉE Cégep Marie-Victorin Apprendre, oui... mais à ma manière Siham Kortas Enseignante en TÉE Cégep Marie-Victorin La motivation scolaire prend son origine dans les perceptions qu un étudiant a de lui-même, et celui-ci doit jouer

Plus en détail

L enfant immigrant en détresse et l école

L enfant immigrant en détresse et l école L enfant immigrant en détresse et l école Le rôle d une Intervenante Communautaire Scolaire Interculturelle (ICSI) Alice Dreimanis Norma Miranda Intervenante communautaire scolaire interculturelle Directrice,

Plus en détail

Le projet Sûres d Elles

Le projet Sûres d Elles Le projet Sûres d Elles Expérience et apprentissages Contrat de ville - 2006 1 L ÉVALUATION PARTICIPER À UNE ÉVALUATION, c est se donner un temps / espace pour regarder le passé et le présent pour mieux

Plus en détail

I. LE CAS CHOISI PROBLEMATIQUE

I. LE CAS CHOISI PROBLEMATIQUE I. LE CAS CHOISI Gloria est une élève en EB4. C est une fille brune, mince avec un visage triste. Elle est timide, peureuse et peu autonome mais elle est en même temps, sensible, serviable et attentive

Plus en détail

Pourquoi moi? Pleins feux sur les croyances entourant le cancer. Équipe d oncologie psychosociale et spirituelle du CHUQ

Pourquoi moi? Pleins feux sur les croyances entourant le cancer. Équipe d oncologie psychosociale et spirituelle du CHUQ Pourquoi moi? Équipe d oncologie psychosociale et spirituelle du CHUQ Pleins feux sur les croyances entourant le cancer Équipe d oncologie psychosociale et spirituelle du CHUQ 2 1 Vous venez d apprendre

Plus en détail

L art de négocier au Mexique et au Brésil

L art de négocier au Mexique et au Brésil L art de négocier au Mexique et au Brésil Plan de la présentation 1. Introduction 2. La négociation: est-ce un art ou une science? 3. La négociation en contexte culturel différent 4. Les aspects de la

Plus en détail

Les 7 Facteurs clés de Succès pour s'épanouir sur le plan personnel, familial et professionnel au Canada

Les 7 Facteurs clés de Succès pour s'épanouir sur le plan personnel, familial et professionnel au Canada Formation et Coaching en Leadership inclusif et en Management interculturel Les 7 Facteurs clés de Succès pour s'épanouir sur le plan personnel, familial et professionnel au Canada Une approche holistique

Plus en détail

L anxiété à l école. Présentation au colloque des TES 31 mai 2013

L anxiété à l école. Présentation au colloque des TES 31 mai 2013 L anxiété à l école Présentation au colloque des TES 31 mai 2013 Par Jacinthe Beaulieu Conseillère pédagogique en adaptation scolaire Commission scolaire des Samares Objectifs de la rencontre Comprendre

Plus en détail

SUPPORT AUX CONJOINTS(ES)

SUPPORT AUX CONJOINTS(ES) 1 SUPPORT AUX CONJOINTS(ES) EXPATRIÉS(ES) DÉVELOPPÉ EN PARTENARIAT AVEC Animation et présentation par : Céline Chabée, Formateur et coach certifiée RENCONTRE 2 Le point sur la rencontre 2: 3 SOMMAIRE 1.

Plus en détail

CATALOGUE DES ACTIVITÉS DE FORMATION POUR LES ORGANISMES ÉDUCATION POPULAIRE CREP

CATALOGUE DES ACTIVITÉS DE FORMATION POUR LES ORGANISMES ÉDUCATION POPULAIRE CREP CATALOGUE DES ACTIVITÉS DE FORMATION POUR LES ORGANISMES ÉDUCATION POPULAIRE CREP 1 CATALOGUE DES ACTIVITÉS DE FORMATION pour les organismes ÉDUCATION POPULAIRE Le catalogue des activités de formation

Plus en détail

Texte 9 Analyse des causes de la non-persistance Études portant sur la non-persistance dans trois programmes du Collège

Texte 9 Analyse des causes de la non-persistance Études portant sur la non-persistance dans trois programmes du Collège Texte 9 Analyse des causes de la non-persistance Études portant sur la non-persistance dans trois programmes du Collège LASNIER, Monique. Plan institutionnel d'aide à la réussite et à la persistance.collège

Plus en détail

Le coaching : une appellation dévoyée pour une mission d exigence.

Le coaching : une appellation dévoyée pour une mission d exigence. Le coaching : une appellation dévoyée pour une mission d exigence. par Martine Payot-Surma coach et formatrice janvier 2008 MPSConsultant@aol.com Membre d I.C.F. www.coachfederation.fr Définir ce qu est

Plus en détail

LA SOUFFRANCE DU MALADE EN FIN DE VIE. LES COMPORTEMENTS FACE A LA PERTE : vécu de la mort

LA SOUFFRANCE DU MALADE EN FIN DE VIE. LES COMPORTEMENTS FACE A LA PERTE : vécu de la mort LA SOUFFRANCE DU MALADE EN FIN DE VIE LES COMPORTEMENTS FACE A LA PERTE : vécu de la mort relation SRLF Paris, 11-12-13 mai C.LE BRIS BENAHIM Psychothérapeute - Formatrice Quimper CHIC Comment le vécu

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Didactique du Français Langue Étrangère et Seconde DiFLES

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Didactique du Français Langue Étrangère et Seconde DiFLES www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Didactique du Français Langue Étrangère et Seconde DiFLES Introduction sur la formation Depuis 2005, le master DiFLES propose une formation approfondie dans le domaine

Plus en détail

Les exigences de la norme ISO 9001:2000 1.1 La gestion des ressources humaines

Les exigences de la norme ISO 9001:2000 1.1 La gestion des ressources humaines Introduction Les ressources humaines (RH) sont souvent considérées comme des fonctions de support, voire comme à l origine de certains surcoûts. Pour cela dans de nombreuses entreprises de taille moyenne

Plus en détail

L utilisation de l approche systémique dans la prévention et le traitement du jeu compulsif

L utilisation de l approche systémique dans la prévention et le traitement du jeu compulsif L utilisation de l approche systémique dans la prévention et le traitement du jeu compulsif Isabelle Cyr, B.sc. Psychologie. B.sc. Service social. T.s. Thérapeute Josée Dostie, B.A. Psychologie. Thérapeute

Plus en détail

Lutter contre le sentiment d impuissance

Lutter contre le sentiment d impuissance ANALYSE 2010 Lutter contre le sentiment d impuissance Publié avec le soutien de la Communauté française Lutter contre le sentiment d impuissance Les phénomènes sociétaux et les conflits qui font l actualité

Plus en détail

LA PERSÉVÉRANCE AU COLLÉGIAL DANS UN CONTEXTE D HARMONISATION DES FORMATIONS PROFESSIONNELLE ET TECHNIQUE

LA PERSÉVÉRANCE AU COLLÉGIAL DANS UN CONTEXTE D HARMONISATION DES FORMATIONS PROFESSIONNELLE ET TECHNIQUE LA PERSÉVÉRANCE AU COLLÉGIAL DANS UN CONTEXTE D HARMONISATION DES FORMATIONS PROFESSIONNELLE ET TECHNIQUE Depuis plusieurs années, les faibles taux de recrutement et de diplomation dans plusieurs secteurs

Plus en détail

LES ÉLÈVES INSCRITS EN FORMATION PROFESSIONNELLE ET LEURS BESOINS SPÉCIFIQUES DE SOUTIEN À LA PERSÉVÉRANCE ET À LA RÉUSSITE. QUI SONT-ILS VRAIMENT?

LES ÉLÈVES INSCRITS EN FORMATION PROFESSIONNELLE ET LEURS BESOINS SPÉCIFIQUES DE SOUTIEN À LA PERSÉVÉRANCE ET À LA RÉUSSITE. QUI SONT-ILS VRAIMENT? LES ÉLÈVES INSCRITS EN FORMATION PROFESSIONNELLE ET LEURS BESOINS SPÉCIFIQUES DE SOUTIEN À LA PERSÉVÉRANCE ET À LA RÉUSSITE. QUI SONT-ILS VRAIMENT? Élisabeth Mazalon et Sylvain Bourdon Université de Sherbrooke

Plus en détail

Trousse du présentateur 2014-2015. Cégeps Technique de comptabilité et de gestion

Trousse du présentateur 2014-2015. Cégeps Technique de comptabilité et de gestion Trousse du présentateur 2014-2015 Cégeps Technique de comptabilité et de gestion _pager votre passion. Pros recherchés! Vous avez en main la trousse du présentateur de l Ordre des CPA du Québec. Celle-ci

Plus en détail

PROGRAMME INTERNATIONAL DE DOCTORAT Muséologie, Médiation, Patrimoine

PROGRAMME INTERNATIONAL DE DOCTORAT Muséologie, Médiation, Patrimoine PROGRAMME INTERNATIONAL DE DOCTORAT Muséologie, Médiation, Patrimoine Doctorat conjoint de l université d Avignon et des Pays de Vaucluse (UAPV) France et de l université du Québec à Montréal (UQAM) Québec,

Plus en détail

COMMENT PRENDRE EN COMPTE LA COMPETENCE PLURILINGUE ET INTERCULTURELLE

COMMENT PRENDRE EN COMPTE LA COMPETENCE PLURILINGUE ET INTERCULTURELLE COMMENT PRENDRE EN COMPTE LA COMPETENCE PLURILINGUE ET INTERCULTURELLE DANS LES PORTFOLIOS EUROPEENS DES LANGUES Francis Goullier Portfolio européen des langues Maquettes et ressources 1 Comment prendre

Plus en détail

Organisez votre prospection

Organisez votre prospection BÂTIMENT ACTUALITÉ N 13 16 JUILLET 2013 DÉMARCHE COMMERCIALE : ALLEZ À LA RENCONTRE DU CLIENT 3 SUPPLÉMENT «Prospection : ensemble d actions qui visent à identifier, contacter et capter de nouveaux clients,

Plus en détail

Maîtrise mentale et comportementale Centre pénitentiaire

Maîtrise mentale et comportementale Centre pénitentiaire Maîtrise mentale et comportementale Centre pénitentiaire Formation pour les centres pénitentiaires Après 20 ans d exercice dans les métiers de sécurité, également formé aux techniques de communication,

Plus en détail

La supervision en soins infirmiers

La supervision en soins infirmiers La supervision en soins infirmiers (article en deux parties : version jumelée) La pratique de la supervision en soins infirmiers étant peu courante en France et les écrits la concernant de même, bien que

Plus en détail

Avis du Comité consultatif sur le rapport de la Commission nationale sur la participation au marché du travail des travailleuses et travailleurs

Avis du Comité consultatif sur le rapport de la Commission nationale sur la participation au marché du travail des travailleuses et travailleurs Avis du Comité consultatif sur le rapport de la Commission nationale sur la participation au marché du travail des travailleuses et travailleurs expérimentés de 55 ans et plus Novembre 2011 Introduction

Plus en détail

Guide manager pour l entretien professionnel

Guide manager pour l entretien professionnel Guide manager pour l entretien professionnel Le présent guide a pour objet de faciliter la mise en oeuvre de l entretien professionnel et, de rappeler pour chacune des étapes les activités à conduire et

Plus en détail

Le coaching : mode passagère ou stratégie de développement durable?

Le coaching : mode passagère ou stratégie de développement durable? Le coaching : mode passagère ou stratégie de développement durable? Psychologie Québec a demandé à M me Jacqueline Codsi, psychologue à la Banque Nationale, de répondre aux questions le plus fréquemment

Plus en détail

Guide à l intention des familles AU COEUR. du trouble de personnalité limite

Guide à l intention des familles AU COEUR. du trouble de personnalité limite Guide à l intention des familles AU COEUR du trouble de personnalité limite À propos du trouble de personnalité limite Ce document a été élaboré en 2001 par madame France Boucher, infirmière bachelière,

Plus en détail

L apprenant au cœur de la formation

L apprenant au cœur de la formation L apprenant au cœur de la formation Le Centre des Niveaux de compétence linguistique canadiens Notre mission: Promouvoir l excellence dans l enseignement et l apprentissage du français langue seconde.

Plus en détail

Local de retrait PASS

Local de retrait PASS Local de retrait PASS PRINCIPE : (Programme Alternatif à la Suspension Scolaire PASS) Suite à un retrait de classe, l élève est avisé qu à sa réintégration au cours, il doit reprendre, pendant son temps

Plus en détail

L ACTE DE MESURER ET D ÉVALUER

L ACTE DE MESURER ET D ÉVALUER SECTION 1 L ACTE DE MESURER ET D ÉVALUER OBJECTIF RECHERCHÉ L acte de mesurer et d évaluer est plus difficile que ce qu on peut imaginer au premier abord. S il est relativement aisé de calculer quelque

Plus en détail

POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE du Regroupement québécois de la danse pour le secteur de la danse professionnelle au Québec

POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE du Regroupement québécois de la danse pour le secteur de la danse professionnelle au Québec POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE du Regroupement québécois de la danse pour le secteur de la danse professionnelle au Québec 1. PRÉSENTATION DE LA POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE En avril 2005, le Regroupement

Plus en détail

JOURNÉE DE PERFECTIONNEMENT Mardi, 13 septembre 2011, Rouyn-Noranda

JOURNÉE DE PERFECTIONNEMENT Mardi, 13 septembre 2011, Rouyn-Noranda Mise en contexte Au Québec, en 2010, 50 % des absences au travail étaient liées à des problèmes psychologiques dont la dépression et le burn out, comparativement à 20 % au début des années 1990. C est

Plus en détail

Devis de recherche Obstacles administratifs pour les étudiants internationaux

Devis de recherche Obstacles administratifs pour les étudiants internationaux Devis de recherche Obstacles administratifs pour les étudiants internationaux Présenté dans le cadre de la 165 e séance du conseil d administration (CAO-16514) Les 18 et 19 aout 2014 À Montréal Orientation

Plus en détail

Les Fiches thématiques Jur@tic. ecommerce. Bien préparer son projet de site de vente en ligne

Les Fiches thématiques Jur@tic. ecommerce. Bien préparer son projet de site de vente en ligne Les Fiches thématiques Jur@tic ecommerce Bien préparer son projet de site de vente en ligne Les Fiches thématiques Jur@TIC? 1. Pourquoi passer le cap du e-commerce? (e-commerce signifiant commerce électronique)

Plus en détail

e-commerce Bien préparer son projet

e-commerce Bien préparer son projet Les Fiches thématiques Jur@tic e-commerce Bien préparer son projet informer, sensibiliser, accompagner Les Fiches thématiques Jur@TIC? 1. Pourquoi passer le cap du e-commerce? (e-commerce signifiant commerce

Plus en détail

accompagner Alzheimer Pourquoi et comment février 9 h à 17 h Hôtel Delta

accompagner Alzheimer Pourquoi et comment février 9 h à 17 h Hôtel Delta 12 février 9 h à 17 h Hôtel Delta Trois-Rivières Alzheimer Pourquoi et comment accompagner Programme officiel Joignez-vous à des experts québécois et français et découvrez l approche Carpe Diem à travers

Plus en détail

Mot d'expert. D ailleurs le coaching accompagne, avant tout une

Mot d'expert. D ailleurs le coaching accompagne, avant tout une Le Cabinet «Coach In School» est un cabinet spécialisé en coaching scolaire et des jeunes, crée par des personnes ayant une longue expérience dans le domaine de la formation, de l enseignement, et du coaching.

Plus en détail

Bureau canadien de l'éducation internationale

Bureau canadien de l'éducation internationale Bureau canadien de l'éducation internationale Santé et sécurité des étudiants dans un contexte d études à l étranger Rencontre régionale Québec Mercredi 25 mars 2009 Université du Québec à Montréal 1430,

Plus en détail

Outils d aide à l évaluation des compétences associés au Projet Personnel Professionnel (P.P.P)

Outils d aide à l évaluation des compétences associés au Projet Personnel Professionnel (P.P.P) Outils d aide à l évaluation des s associés au Projet Personnel Professionnel (P.P.P) Jean-Luc Cousineau IUT Université d Evry Département QLIO Rue Monseigneur Roméro 91000 Evry Jean-luc.cousineau@wanadoo.fr

Plus en détail

Bilan des Compétences et Projet Professionnel : des Indissociables! Par Daniel Poulin c.o. poulin_daniel @videotron.ca

Bilan des Compétences et Projet Professionnel : des Indissociables! Par Daniel Poulin c.o. poulin_daniel @videotron.ca Bilan des Compétences et Projet Professionnel : des Indissociables! Par Daniel Poulin c.o. poulin_daniel @videotron.ca Avril 2009 Depuis plusieurs années, mon parcours professionnel m a amené à me spécialiser

Plus en détail

»»»»»»»» » ACTES DU RENDEZ-VOUS. le 4 mai 2010. Alma, Rendez-vous des leaders économiques du Lac-Saint-Jean sur les besoins de main-d œuvre

»»»»»»»» » ACTES DU RENDEZ-VOUS. le 4 mai 2010. Alma, Rendez-vous des leaders économiques du Lac-Saint-Jean sur les besoins de main-d œuvre des leaders économiques du Lac-Saint-Jean sur les besoins de main-d œuvre Organisé par la Chambre de commerce et d industrie Lac-Saint-Jean-Est en partenariat avec la Fédération des chambres de commerce

Plus en détail

PM Ressources. Atelier 1: Devenez un As de la Communication. Les Ateliers du Coach

PM Ressources. Atelier 1: Devenez un As de la Communication. Les Ateliers du Coach de ht nive service de l entreprise du Coach Atelier 1: Devenez un As de la Communication progresser en communication et toute personne en situation de difficultés relationnelles Maîtriser les fondamentx

Plus en détail

Document de référence. L épuisement professionnel

Document de référence. L épuisement professionnel Document de référence L épuisement professionnel Table des matières L épuisement professionnel : stratégies gagnantes pour gestionnaires 2 Introduction 2 Définition 2 Les causes et facteurs menant à l

Plus en détail

L évolution des services-conseils conseils agricoles : crise ou progression?

L évolution des services-conseils conseils agricoles : crise ou progression? Services Conseils L évolution des services-conseils conseils agricoles au Québec : crise ou progression? Présenté au Colloque «stratégies» sur les services-conseils du CRAAQ, le 24 septembre 2008 par Marie-Ève

Plus en détail

Le site web pour apprendre à parler le français du Québec en vidéo

Le site web pour apprendre à parler le français du Québec en vidéo Paris, le 03 juin 2015 Le site web pour apprendre à parler le français du Québec en vidéo Présentation...1 Histoire du projet...2 Le processus de travail...3 Comment le site est accueilli par les internautes...3

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Sécurité informatique de l Université d'artois Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

GUIDE POUR L ETABLISSEMENT D UN PEL

GUIDE POUR L ETABLISSEMENT D UN PEL GUIDE POUR L ETABLISSEMENT D UN PEL 1 Guide pour l établissement d un PEL Qu est-ce que le Portfolio européen des langues? Le PEL est un instrument permettant aux personnes qui étudient ou ont étudié

Plus en détail

Tâches Complexes. Noël LAVERNY. Lycée Chateaubriand Rome Clge A. Dumas Naples, EEMCP2, AEFE

Tâches Complexes. Noël LAVERNY. Lycée Chateaubriand Rome Clge A. Dumas Naples, EEMCP2, AEFE Tâches Complexes Noël LAVERNY Lycée Chateaubriand Rome Clge A. Dumas Naples, EEMCP2, AEFE Tâches complexes Mobilise Connaissances, capacités, attitudes, culture Différentes ressources (aides méthodologiques,

Plus en détail

Les étapes de recherche d emploi Mai 2013

Les étapes de recherche d emploi Mai 2013 Service Alternance Travail-Études et Placement Les étapes de la recherche d emploi La démarche 1. Établir un projet de carrière réaliste. Avant de vous fixer des objectifs de carrière, il faut d abord

Plus en détail

PLAN DE RÉUSSITE. CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE LÉONARD DE VINCI, édifice CÔTE VERTU

PLAN DE RÉUSSITE. CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE LÉONARD DE VINCI, édifice CÔTE VERTU PLAN DE RÉUSSITE 2012 2013 CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE LÉONARD DE VINCI, édifice CÔTE VERTU MISSION DU CENTRE Le Centre de formation professionnelle Léonard-De Vinci, édifice Côte-Vertu a pour

Plus en détail

Pour un continuum de services intégrés

Pour un continuum de services intégrés Trois applications Trois niveaux d interventions différents 2 e partie de l atelier 3-VS4 Des moyens pour faire face à la complexité (suite ) Pour un continuum de services intégrés 1 3e Congrès Biennal

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE

DOSSIER DE CANDIDATURE DOSSIER DE CANDIDATURE PROFIL Code (Réservé à Synapse) : Nom :.... Prénom : Date de naissance :.... Sexe : Homme Femme Région:.. Lieu d habitation :.. Adresse personnelle :..... Boite postale :.. Ville

Plus en détail

Service de soutien à l apprentissage. Gestion du temps. Services-conseils

Service de soutien à l apprentissage. Gestion du temps. Services-conseils Service de soutien à l apprentissage Gestion du temps Services-conseils Objectif de l atelier «Gestion du temps»: M outiller afin de gérer mon temps et mes priorités tout au long du trimestre. Services-conseils

Plus en détail

Par: Stéphanie Meilleur

Par: Stéphanie Meilleur * Par: Stéphanie Meilleur Conseillère en information scolaire et professionnelle CÉSAR, Université de Montréal http://cesar.umontreal.ca/orientation/exercices.htm Table des matières 1. Explication de la

Plus en détail

Intégration à la profession d infirmière du Québec CWA.0B

Intégration à la profession d infirmière du Québec CWA.0B Intégration à la profession d infirmière du Québec CWA.0B Objectifs du programme Ce programme vise à former des personnes aptes à exercer la fonction d infirmière ou d infirmier au Québec, et ce, dans

Plus en détail

Se libérer de la drogue

Se libérer de la drogue Chacun doit savoir qu il peut se libérer de la drogue à tout moment. Se libérer de la drogue Je ne maîtrise plus la situation Longtemps encore après la première prise de drogue, le toxicomane croit pouvoir

Plus en détail

SOMMAIRE. EMSP en un clin d œil 3. Qui sommes nous? Que faisons nous? Notre force 3. Nos Pôles d Expertise 4

SOMMAIRE. EMSP en un clin d œil 3. Qui sommes nous? Que faisons nous? Notre force 3. Nos Pôles d Expertise 4 SOMMAIRE EMSP en un clin d œil 3 Qui sommes nous? Que faisons nous? Notre force 3 Nos Pôles d Expertise 4 Notre Module «Sportif Professionnel» Unique en Europe 5 Nos Pôles d Expertise en détails 6 EMSP

Plus en détail

Afin de le préparer à formaliser son idée de création, rappelez au

Afin de le préparer à formaliser son idée de création, rappelez au Afin de le préparer à formaliser son idée de création, rappelez au porteur de projet quelques fondamentaux de la création d entreprise qui vont le concerner, quel que soit le choix qu il fera au terme

Plus en détail

L art de cultiver des savoirs des expériences des compétences et des talents CALENDRIER

L art de cultiver des savoirs des expériences des compétences et des talents CALENDRIER Centre d expertise des gestionnaires Programme de formation des gestionnaires des établissements de santé et de services sociaux de la Région de la Capitale-Nationale CALENDRIER 2014 2015 L art de cultiver

Plus en détail

Ecoute et Participation 2013

Ecoute et Participation 2013 Ecoute et Participation 2013 Présentation des guides d animation collective 25 septembre 2014 Jennifer Dewilde Chargée de mission CSEF de Mons Plan 1. Quatre thèmes 2. Déroulement 3. 1 ère séance: briser

Plus en détail

Comment soutenir les efforts d un patient dans son projet de réinsertion

Comment soutenir les efforts d un patient dans son projet de réinsertion V o l e t r é a d a p t a t i o n e t r é i n s e r t i o n Comment soutenir les efforts d un patient dans son projet de réinsertion Serge Carrier, ps.éd. Jacques Grégoire, éd.spéc. XVII colloque de l

Plus en détail

UNE FILLE ENGAGÉE. Un outil qui permet à l étudiante d être dynamique et proactive dans sa formation.

UNE FILLE ENGAGÉE. Un outil qui permet à l étudiante d être dynamique et proactive dans sa formation. UNE FILLE ENGAGÉE Facteurs de succès pour l étudiante en formation non traditionnelle Un outil qui permet à l étudiante d être dynamique et proactive dans sa formation. Cet outil t est remis en début de

Plus en détail

5172, des Ramiers Québec QC G1G 1L3 (418) 622-1593 c.sanfacon@videotron.ca

5172, des Ramiers Québec QC G1G 1L3 (418) 622-1593 c.sanfacon@videotron.ca 5172, des Ramiers Québec QC G1G 1L3 (418) 622-1593 LES TECHNIQUES D INTERVENTION Accepter mes propres émotions, éviter l affrontement, respecter l image du jeune. Ce n est pas toujours évident d intervenir

Plus en détail

Créer de solides relations de travail entre des équipes indo-américaines

Créer de solides relations de travail entre des équipes indo-américaines Créer de solides relations de travail entre des équipes indo-américaines Dr Reddy s Laboratories Dr. Reddy s Laboratories est un groupe pharmaceutique mondial indien qui produit des médicaments génériques

Plus en détail

Les domaines, les résultats d apprentissage et les indicateurs de réalisation

Les domaines, les résultats d apprentissage et les indicateurs de réalisation Les domaines, les résultats d apprentissage et les indicateurs de réalisation Les éléments du Cadre FL2 (M-8) sont formulés en termes de résultats d apprentissage généraux, de résultats d apprentissage

Plus en détail

Actualisation linguistique en français

Actualisation linguistique en français Actualisation linguistique en français Mandat de l éducation en langue française Le ministère de l Éducation en Ontario a un double mandat par rapport à l enseignement et la transmission de la langue.

Plus en détail

L ENQUÊTE : ENTRETIEN ET QUESTIONNAIRE

L ENQUÊTE : ENTRETIEN ET QUESTIONNAIRE Hervé Fenneteau L ENQUÊTE : ENTRETIEN ET QUESTIONNAIRE 3 e édition Conseiller éditorial : Frédéric Poulon Dunod, 2015 5 rue Laromiguière, 75005 Paris www.dunod.com ISBN 978-2-10-072234-1 Sommaire Avant-propos

Plus en détail

L'identité de l'entreprise

L'identité de l'entreprise L'identité de l'entreprise ACT Formation 181 à 203 avenue Jean Jaurès 69007 Lyon Tél. 33 00/4 72 73 48 79 Fax 33 00/4 72 73 11 20 email : info@actformation.fr www.actformation.fr ACT Formation SA 1 route

Plus en détail

Ensemble pour une meilleure transition vers la vie adulte pour la clientèle de 12 à 25 ans Présentant un trouble primaire du langage

Ensemble pour une meilleure transition vers la vie adulte pour la clientèle de 12 à 25 ans Présentant un trouble primaire du langage Pratique de pointe Ensemble pour une meilleure transition vers la vie adulte pour la clientèle de 12 à 25 ans Présentant un trouble primaire du langage Présenté par les Programmes de Soutien à l intégration

Plus en détail

Formation à destination des personnels Et gestionnaires d E.H.P.A.D. PLOUGASTEL-DAOULAS 10 ET 11 JUIN 2013

Formation à destination des personnels Et gestionnaires d E.H.P.A.D. PLOUGASTEL-DAOULAS 10 ET 11 JUIN 2013 Formation à destination des personnels Et gestionnaires d E.H.P.A.D. PLOUGASTEL-DAOULAS 10 ET 11 JUIN 2013 Carpe Diem : un regard différent, une approche différente Janvier 2013 Nicole POIRIER / Eric PIRIOU

Plus en détail

Coaching Formation - Consulting

Coaching Formation - Consulting Révélateur de ressources Coaching Formation - Consulting LA PROCESS COM : MIEUX COMMUNIQUER POUR MIEUX TRAVAILLER ENSEMBLE 1) Situer son type de personnalité et adapter ses comportements 2) Anticiper et

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE EN RELATION D AIDE INTÉGRALE

FORMATION PROFESSIONNELLE EN RELATION D AIDE INTÉGRALE FORMATION PROFESSIONNELLE EN RELATION D AIDE INTÉGRALE La Relation d Aide Intégrale vise l épanouissement de l être à travers un processus de conscientisation, d éducation, de transformation, de guérison

Plus en détail

SECTION : Politique NUMÉRO : P201 PAGES : 6 SERVICE ÉMETTEUR : Direction des Services aux étudiants

SECTION : Politique NUMÉRO : P201 PAGES : 6 SERVICE ÉMETTEUR : Direction des Services aux étudiants POLITIQUE POLITIQUE D ÉDUCATION INTERCULTURELLE DATE : 26 mars 2014 SECTION : Politique NUMÉRO : P201 PAGES : 6 SERVICE ÉMETTEUR : Direction des Services aux étudiants DESTINATAIRES : À toute la communauté

Plus en détail

Compte rendu. Ouvrage recensé : par Caroline Bourque

Compte rendu. Ouvrage recensé : par Caroline Bourque Compte rendu Ouvrage recensé : Potvin, C., Power, T.M. et Ronchi, A. (dir.) (2014). La formation en ligne : les conseillers et ingénieurs pédagogiques. 20 études de cas. Laval : Presses de l Université

Plus en détail

Du marketing dans ma PME!

Du marketing dans ma PME! Du marketing dans ma PME! Manque d expérience marketing des managers de sociétés technologiques, difficulté de recruter des profils marketing formés ou expérimentés : pourquoi la mission marketing est-elle

Plus en détail

Comment la proposer et la réaliser?

Comment la proposer et la réaliser? RECOMMANDATIONS Éducation thérapeutique du patient Comment la proposer et la réaliser? Juin 2007 OBJECTIF Ces recommandations visent à aider les professionnels de santé dans la mise en œuvre d un programme

Plus en détail

TROUVER UN EMPLOI EN NOUVELLE-ZÉLANDE

TROUVER UN EMPLOI EN NOUVELLE-ZÉLANDE 1. CV 1.1 PERSONAL DETAILS (DÉTAILS PERSONNELS) 1.2 PERSONAL PROFILE (VOTRE PROFIL PERSONNEL) 1.3 SKILLS (VOS COMPÉTENCES) 1.4 EMPLOYMENT HISTORY (PARCOURS PROFESSIONNEL) 1.5 EDUCATION (FORMATION) 1.6

Plus en détail

L EXPÉRIENCE DES ENSEIGNANTES ET ENSEIGNANTS FORMÉS À L ÉTRANGER

L EXPÉRIENCE DES ENSEIGNANTES ET ENSEIGNANTS FORMÉS À L ÉTRANGER AGRÉMENT ET INTÉGRATION DANS LE MARCHÉ DU TRAVAIL : L EXPÉRIENCE DES ENSEIGNANTES ET ENSEIGNANTS FORMÉS À L ÉTRANGER Résultats des groupes de discussion FRapport présenté au Conseil des ministres de l

Plus en détail

POLITIQUE INTERCULTURELLE

POLITIQUE INTERCULTURELLE POLITIQUE INTERCULTURELLE Adoptée à la 269 e réunion du conseil d administration du 21 septembre 2009 Politique interculturelle Préambule Le Collège de Maisonneuve évolue dans un contexte interculturel

Plus en détail

Formulaires et demandes d information les obligations

Formulaires et demandes d information les obligations Fédération des médecins omnipraticiens du Québec Formulaires et demandes d information les obligations Michel Desrosiers AVEZ-VOUS DÉJÀ HÉSITÉ à remplir un formulaire médical que vous tendait un patient,

Plus en détail

AVIS DE LA FÉDÉRATION DES CÉGEPS SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION POLITIQUE GOUVERNEMENTALE DE LUTTE CONTRE LE RACISME ET LA DISCRIMINATION

AVIS DE LA FÉDÉRATION DES CÉGEPS SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION POLITIQUE GOUVERNEMENTALE DE LUTTE CONTRE LE RACISME ET LA DISCRIMINATION AVIS DE LA FÉDÉRATION DES CÉGEPS SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION POLITIQUE GOUVERNEMENTALE DE LUTTE CONTRE LE RACISME ET LA DISCRIMINATION Commission de la culture Consultation en ligne Vers une politique

Plus en détail

La psychothérapie. Se poser les bonnes questions

La psychothérapie. Se poser les bonnes questions La psychothérapie Se poser les bonnes questions? LA PSYCHOTHÉRAPIE Au Québec, la psychothérapie est une activité réservée par la loi * depuis juin 2012, ce qui signifie que seules les personnes autorisées,

Plus en détail

Association EPI CONCEPT. Version du 28 avril 2014. Association EPI 47, rue d Oetrange L-5360 Schrassig. Adresse postale : B.P. 2 L-5201 Sandweiler

Association EPI CONCEPT. Version du 28 avril 2014. Association EPI 47, rue d Oetrange L-5360 Schrassig. Adresse postale : B.P. 2 L-5201 Sandweiler Association EPI Association luxembourgeoise sans but lucratif pour l encouragement, la promotion et l intégration de jeunes et de jeunes adultes en détresse CONCEPT Version du 28 avril 2014 Association

Plus en détail

INTÉGRATION SOCIOPROFESSIONNELLE

INTÉGRATION SOCIOPROFESSIONNELLE INTÉGRATION SOCIOPROFESSIONNELLE CONSEILS ET STRATÉGIES POUR ORGANISER ET OFFRIR L INTÉGRATION SOCIOPROFESSIONNELLE (ISP) DÉCEMBRE 2001 INTÉGRATION SOCIOPROFESSIONNELLE CONSEILS ET STRATÉGIES POUR ORGANISER

Plus en détail

Résultats du sondage en ligne. Marc Corbière & Jean-François Pelletier avec la collaboration d Esther Samson et l AQRP

Résultats du sondage en ligne. Marc Corbière & Jean-François Pelletier avec la collaboration d Esther Samson et l AQRP Résultats du sondage en ligne Marc Corbière & Jean-François Pelletier avec la collaboration d Esther Samson et l AQRP Les participants (n=176) - 40% des personnes ont entre 18 et 45 ans. - Près des deux

Plus en détail

RÈGLEMENT N O 7 DÉTERMINANT LES DROITS ET LES FRAIS EXIGIBLES DES ÉTUDIANTS

RÈGLEMENT N O 7 DÉTERMINANT LES DROITS ET LES FRAIS EXIGIBLES DES ÉTUDIANTS RÈGLEMENT N O 7 DÉTERMINANT LES DROITS ET LES FRAIS EXIGIBLES DES ÉTUDIANTS Adopté par le conseil d administration le 16 juin 2015 (résolution numéro CA-015-0942) et déposé au ministère de l Éducation,

Plus en détail

UNE EXPLICATION DES FICHES TECHNIQUES EN 4 QUESTIONS-REPONSES. Comment les thèmes ont-ils été choisis? Comment choisir parmi les 28 fiches?

UNE EXPLICATION DES FICHES TECHNIQUES EN 4 QUESTIONS-REPONSES. Comment les thèmes ont-ils été choisis? Comment choisir parmi les 28 fiches? Introduction UNE EXPLICATION DES FICHES TECHNIQUES EN 4 QUESTIONS-REPONSES Comment les thèmes ont-ils été choisis? Sur base du diagnostic qualité des 5 CEFA du Hainaut Occidental, des marges de progrès

Plus en détail

le QuEbec POUR Enrichir Affirmer les valeurs communes de la société québécoise

le QuEbec POUR Enrichir Affirmer les valeurs communes de la société québécoise POUR Enrichir le QuEbec Mesures pour renforcer l action du Québec en matière d intégration des immigrants Affirmer les valeurs communes de la société québécoise Affirmer les valeurs communes de la société

Plus en détail

CONSEIL SESSION SPÉCIALE DE SIMULATION

CONSEIL SESSION SPÉCIALE DE SIMULATION Organisation de l aviation civile internationale NOTE DE TRAVAIL C-WP/Simulation du Conseil 5/12/14 CONSEIL SESSION SPÉCIALE DE SIMULATION PROPOSITION DE MISE EN OEUVRE DU PROGRAMME DES JEUNES PROFESSIONNELS

Plus en détail

SPORTSQUÉBEC est heureux de

SPORTSQUÉBEC est heureux de Club médaille d or Fondation Nordiques SPORTSQUÉBEC est heureux de vous présenter le programme d assistance financière pour les athlètes des catégories «Excellence, Élite, Relève et Espoir». Ce programme

Plus en détail