Concilier le travail et les études : parce que tous y gagnent!

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Concilier le travail et les études : parce que tous y gagnent!"

Transcription

1 Concilier le travail et les études : parce que tous y gagnent! Image : Jscreationzs/ Texte à l intention des intervenants scolaires et des commissaires qui font la promotion du programme Par Renée Bédard, agente de développement en persévérance scolaire, territoire de Gatineau Est et MRC de Papineau, CAPS Outaouais Le travail pendant les études est un phénomène social en constante progression. Alors qu en 1994, moins de 60 % des jeunes occupaient un emploi pendant leurs études, en 2001, ils étaient plus de 66 %. Selon une étude réalisée en 2002, plus de la moitié des jeunes au secondaire 4 et 5 occupaient un travail rémunéré. Travailler ou ne pas travailler pendant les études? Travailler pendant les études peut avoir des impacts sur la persévérance scolaire des jeunes. D une part, le travail peut les aider à : - développer des qualités comme l autonomie, le sens des responsabilités, la confiance en soi et la gestion efficace du temps; - faire des économies et se procurer certains biens de consommation; - faciliter la transition entre la fin des études secondaires et l entrée dans le monde du travail. D autre part, si les jeunes consacrent plus de 15 heures par semaine à un emploi pendant leurs études, il y a un risque accru d être en difficulté scolaire et, éventuellement, d abandonner leurs études. Trop travailler risque de nuire aux études et à la persévérance scolaire, mais ne pas travailler du tout a également une incidence. Selon Statistique Canada, les jeunes qui ne travaillent pas du tout ont des probabilités de décrochage 1,5 fois plus fortes que ceux qui travaillent de façon modérée. Jeunes diplômés recherchés Jusqu à la fin des années 1980, il était possible pour une personne d intégrer le marché du travail sans diplôme ni qualification. Mais il en est tout autrement aujourd hui. Dans un contexte de nouvelles technologies, de mondialisation des marchés et d une économie basée sur le savoir, les exigences de qualification pour s intégrer au marché du travail se sont accrues de façon considérable

2 Pour demeurer concurrentielles, les entreprises sont désormais à la recherche d une main-d œuvre formée et qualifiée. De surcroît, le monde en mouvance dans lequel nous vivons requiert des personnes capables de s adapter aux changements et d apprendre à apprendre. Aujourd hui, être bien formé et diplômé, c est pouvoir mieux s adapter! C est gagnant! Les jeunes, les entreprises et la société : tous gagnent à ce que les jeunes terminent leurs études et obtiennent un diplôme Les jeunes y gagnent un diplôme s assurent de meilleurs revenus et d une meilleure qualité de vie....un garçon qui décroche en 2 e secondaire perd $ en revenus*; un garçon qui décroche en 3 e secondaire perd $ en revenus; un garçon qui décroche en 4 e secondaire perd $ en revenus; un garçon qui décroche en 5 e secondaire perd $ en revenus. Source : Daniel Pelletier, UQO *Pertes de revenu estimées pour une période de 10 ans. Les entreprises y gagnent un diplôme forment une main-d œuvre qualifiée. En accédant à ce bassin d employés formés et diplômés, les entreprises peuvent maintenir et même accroître leur productivité et leur compétitivité. La société y gagne leur diplôme participent à l essor économique de la société. En effet, plus un individu est formé, plus il participe au marché du travail et plus il représente un apport économique important pour la société québécoise. Taux d activité des 15 ans et plus par niveau de scolarité au Québec (2010) Niveau de scolarité % de population active dans ce groupe Total 65,4 0 à 8 années 22,9 Études secondaires partielles 50,9 Études secondaires complétées 64,5 Études postsecondaires 66,2 partielles Certificat ou diplôme d études 76,6 postsecondaires Diplôme ou certificat non 80,3 universitaire, CEGEP, école des sciences infirmières, etc. Certificat universitaire inférieur au 71,2 baccalauréat Grade universitaire 78,8 Baccalauréat 79,3 Maîtrise ou doctorat 76,6 Source : Statistique Canada, Enquête sur la population active. Compilation spéciale Emploi-Québec. Au niveau social, plus un individu est formé, plus il est engagé dans sa communauté et plus il participe activement au développement de sa région

3 Image : David Castillo Dominici /... le décrochage scolaire entraîne des coûts économiques importants pour l ensemble de la société. En plus des salaires et des revenus de taxe manquants, il entraîne une augmentation des coûts associés à la prévention et à la répression du crime ainsi que des coûts de services de santé, d assurance-emploi et de sécurité du revenu. Aussi, le décrochage scolaire prive la société de talents, d entrepreneurs potentiels, d idées et d innovations % des personnes qui profitent de l aide de dernier recours et qui sont aptes au travail ont une scolarité inférieure au diplôme d études secondaires. La conciliation du travail et des études : une responsabilité partagée Avant tout, les jeunes doivent prioriser leurs études et considérer le diplôme comme un passeport pour un avenir meilleur. Les parents, les employeurs et les intervenants scolaires ont aussi une part de responsabilité dans la conciliation du travail et des études et la persévérance scolaire des jeunes. Que peuvent-ils faire? D abord, observer. Demeurer à l affût de signes qui pourraient démontrer que les jeunes consacrent trop de temps au travail au détriment de leurs études. Les jeunes sont les premiers responsables de leur vie et les premiers acteurs de leur réussite. Parmi les gestes qu ils peuvent poser pour mieux intégrer le travail dans leurs activités scolaires et persévérer dans leurs études, ils peuvent : - apprendre à gérer leur temps et leurs priorités; - apprendre à terminer ce qu ils ont commencé; - demeurer critiques face aux pressions de la société de consommation; - augmenter leur confiance en soi, leur autonomie et leur débrouillardise; - adopter de saines habitudes de vie; - adopter de bonnes habitudes de gestion financière; - ne pas hésiter à demander l aide et l appui de leurs pairs, de leurs parents ou d un adulte significatif. Des signes observables Le jeune consacre moins de temps qu'il est nécessaire à ses travaux scolaires. Le taux d'absentéisme à l école est élevé. Ses résultats scolaires sont faibles. Il a des échecs. Le jeune manque de motivation face à son travail scolaire. L intensité du travail rémunéré augmente en période d examen ou de fin de session, par exemple en décembre

4 Image : David Castillo Dominici / Image : Photostock / Détecter tôt les signes de fatigue et de stress permet de corriger la situation rapidement. Ensuite, échanger. Discuter avec les jeunes des répercussions que peut entraîner un travail intensif sur la réussite scolaire, le développement personnel, la vie sociale, les activités sportives et l avenir professionnel. consacrer le temps nécessaire à ses travaux scolaires; - donner des conseils pour qu il gère bien son temps, son stress et ses priorités; - se montrer disponible et attentif, encourager ses réussites et soutenir ses échecs; - l aider à identifier ses champs d intérêt, ses aptitudes et ses traits de personnalité; - maintenir la communication avec lui à travers un encadrement qui valorise l initiative, l effort et l autonomie. Les renseigner sur leurs droits en tant que travailleurs. Les soutenir dans leurs actions pour sensibiliser leur employeur à leur réalité d élève qui doit concilier études à plein temps avec le travail. Valoriser leur projet d'études. Leur transmettre une vision positive de l éducation, des études et de l obtention d un diplôme. Valoriser la satisfaction liée à l effort, à la persévérance et à la réussite dans tous les domaines de la vie. Ce que les parents peuvent faire jeunes, les parents peuvent : - s assurer que la poursuite des études est toujours la priorité de leur jeune, qu il est motivé et que son emploi ne l empêche pas de Le dialogue ouvert permet de trouver ensemble des solutions qui permettront de concilier le travail et les études sans compromettre la réussite éducative. Ce que les employeurs peuvent faire jeunes, les employeurs peuvent : - adhérer à un programme de conciliation travailétudes comme le programme ; - ajuster l horaire de travail en fonction du calendrier scolaire (travaux à remettre, périodes d examen, etc.); - valoriser la réussite scolaire de leurs élèvesemployés

5 Images : Salvatore Vuono-Just2shutter-Photostock / Image : Federico Stevanin / Image : Chaimat / Pour soutenir les jeunes dans la conciliation du travail et des études, les employeurs doivent s assurer que le nombre d'heures de travail proposé aux élèves-employés ne nuit pas à la réussite de leurs études. Embaucher des jeunes avant la fin de leurs études : attention, danger! Dans un contexte de pénurie de main d œuvre, certaines entreprises peuvent être tentées d embaucher des jeunes encore sur les bancs d école pour répondre à des besoins ponctuels. À moyen terme, ce geste peut compromettre la poursuite des études et la diplomation, avec les conséquences sur les jeunes, les entreprises et la société décrites précédemment. Dans le cadre de la conciliation travail-études, et plus largement, de la persévérance scolaire, l école a tout intérêt à offrir aux élèves une diversité d activités parascolaires et à créer, pour eux, des lieux de rencontre où il fait bon être. Tous les élèves en bénéficieraient, et en particulier, ceux pour lesquels le travail à temps partiel agit comme un antidote à la solitude et à l ennui. Ce que les intervenants scolaires peuvent faire jeunes, les intervenants scolaires peuvent offrir des ateliers sur la gestion du temps, la gestion du stress, la gestion du budget et de la consommation. En accompagnant les élèves dans la découverte de «leur voie», en collaboration avec les parents et la communauté, l école contribue à donner un sens à leur parcours scolaire et les aide à considérer leurs études comme «LA» priorité. Documents consultés : Bédard, Renée Mise en place d une stratégie visant l amélioration de la persévérance scolaire en Outaouais, Phase I État de la situation, Rapport 3-Rapport synthèse. Québec : CAPS Outaouais. Conseil du patronat du Québec Commentaires du Conseil du patronat du Québec. Rencontre des partenaires sur l adéquation formation-emploi. Québec : auteur. Pelletier, Daniel. Campagne de sensibilisation aux impacts financiers individuels du décrochage scolaire. Présentation Power Point. Québec : UQO

POLITIQUE : 5-12 TITRE: POLITIQUE RELATIVE À LA VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE À LA COMMISSION SCOLAIRE DU LAC-SAINT-JEAN

POLITIQUE : 5-12 TITRE: POLITIQUE RELATIVE À LA VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE À LA COMMISSION SCOLAIRE DU LAC-SAINT-JEAN POLITIQUE : 5-12 Services éducatifs Entrée en vigueur : 19 avril 2011 (CC110419-10) TITRE: POLITIQUE RELATIVE À LA VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE À LA COMMISSION SCOLAIRE DU LAC-SAINT-JEAN

Plus en détail

ÉVALUATION PERSONNELLE

ÉVALUATION PERSONNELLE ÉVALUATION PERSONNELLE Agent (e) de développement NOM : ÉVALUÉ PAR : DATE : PROFIL DE COMPÉTENCES COMPÉTENCES PERSONNELLES Ces compétences permettent au personnel d atteindre un équilibre et de se ressources

Plus en détail

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 Construire un avenir brillant ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 www.avenirbrillant.ca Financé par le gouvernement du Canada par l entremise du Programme des conseils

Plus en détail

SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE Numéro du document : 0608-14 Adoptée par la résolution : 347 0608 En date du : 17 juin

Plus en détail

L immigration : une solution à la rareté de maind œuvre et un levier de développement économique? 35 e Congrès de l ASDEQ 13 mai 2010

L immigration : une solution à la rareté de maind œuvre et un levier de développement économique? 35 e Congrès de l ASDEQ 13 mai 2010 L immigration : une solution à la rareté de maind œuvre et un levier de développement économique? 35 e Congrès de l ASDEQ 13 mai 2010 Mission PÔLE Québec Chaudière-Appalaches a pour mission de contribuer

Plus en détail

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2015

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2015 Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2015 Mémoire de l'alliance canadienne des associations étudiantes Résumé Depuis 2008, le gouvernement du Canada

Plus en détail

Plan stratégique 2004-2007

Plan stratégique 2004-2007 Plan stratégique 2004-2007 Mot du directeur général Au cours des dernières années, plusieurs travaux importants et consultations tant à l interne qu à l externe ont conduit le Collège à l adoption de nombreux

Plus en détail

Adéquation entre formation et emploi : le rôle des universités québécoises

Adéquation entre formation et emploi : le rôle des universités québécoises Adéquation entre formation et emploi : le rôle des universités québécoises 27 mai 2011 CREPUQ ADÉQUATION ENTRE FORMATION ET EMPLOI : LE RÔLE DES UNIVERSITÉS QUÉBÉCOISES TABLE DES MATIÈRES Introduction...

Plus en détail

2008-2009. SURVOL des ACTIVITÉS

2008-2009. SURVOL des ACTIVITÉS SURVOL des ACTIVITÉS 2008-2009 Apporter un soutien direct à l élève qui vit une période de crise financière ou de diff icultés personnelles et encourager l élève à poursuivre ses études jusqu à l obtention

Plus en détail

Tous pour l emploi : une impulsion nouvelle avec les partenaires. Février 2013

Tous pour l emploi : une impulsion nouvelle avec les partenaires. Février 2013 : une impulsion nouvelle avec les partenaires Février 2013 Un marché du travail dynamique, mais faisant face à des enjeux d importance Le nombre de personnes en âge de travailler commencera à diminuer,

Plus en détail

Agir là où nous faisons la différence pour faciliter l entrée des jeunes au marché du travail

Agir là où nous faisons la différence pour faciliter l entrée des jeunes au marché du travail Agir là où nous faisons la différence pour faciliter l entrée des jeunes au marché du travail Conférence de l Association mondiale des services publics d emploi Dakar, le 18 septembre 2015 Martine Bégin

Plus en détail

ARTICLE. La réussite des étudiants à l'université du Québec à Chicoutimi passe par le respect de tous et le respect des différences

ARTICLE. La réussite des étudiants à l'université du Québec à Chicoutimi passe par le respect de tous et le respect des différences ARTICLE La réussite des étudiants à l'université du Québec à Chicoutimi passe par le respect de tous et le respect des différences Carole Dion Professeure Département des sciences des sciences de l'éducation

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

DÉVELOPPEMENT de l employabilité

DÉVELOPPEMENT de l employabilité DÉVELOPPEMENT de l employabilité DURÉE SELON LE NOMBRE DE JEUNES DURÉE 30 MIN* Le CV et la lettre de présentation Comment rédiger un CV et une lettre de présentation? Préparation à l entrevue d emploi.

Plus en détail

La Gestion des talents entre dans une nouvelle ère

La Gestion des talents entre dans une nouvelle ère La Gestion des talents entre dans une nouvelle ère Tom Pfeiffer Partner Audit Deloitte Sacha Thill Senior Consultant Operations Excellence & Human Capital Deloitte Soucieuses du bien-être et du développement

Plus en détail

LE PROGRAMME D APPRENTISSAGE EN MILIEU DE TRAVAIL EMPLOI-QUÉBEC

LE PROGRAMME D APPRENTISSAGE EN MILIEU DE TRAVAIL EMPLOI-QUÉBEC EMPLOI-QUÉBEC LE PROGRAMME D APPRENTISSAGE EN MILIEU DE TRAVAIL UNE QUALIFICATION OFFICIELLE UNE MAIN-D ŒUVRE COMPÉTENTE DU PERSONNEL EXPÉRIMENTÉ VALORISÉ UNE MEILLEURE PRODUCTIVITÉ UN PROGRAMME BRANCHÉ

Plus en détail

s investir pour la relève

s investir pour la relève s investir pour la relève campagne majeure de financement 2009-2013 objectif : 2 000 000 $ S investir pour la relève Mot de la présidente de campagne En Estrie, les étudiants ont la chance de recevoir

Plus en détail

CAPSULE DE VULGARISATION

CAPSULE DE VULGARISATION CAPSULE DE VULGARISATION Les déterminants de la persévérance scolaire retenus par R 2 Rédaction : Frédérick Tremblay, CRÉPAS Supervision : Mireille Jetté, R 2 DÉTERMINANTS DE LA PERSÉVÉRANCE SCOLAIRE Il

Plus en détail

Parcours de formation modulaire

Parcours de formation modulaire Parcours de formation modulaire CQPM 0264 : Coordinateur (trice) du développement des ressources humaines de l entreprise Public concerné Assistant(e) RH débutant dans le poste ou personne chargée de la

Plus en détail

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e). Grille d évaluation Identification de l employé(e) Nom : Prénom : Fonction : Date de l évaluation Objectifs de l évaluation 1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

Plus en détail

Comment gérer les retours au travail Les clauses d'assurance

Comment gérer les retours au travail Les clauses d'assurance Comment gérer les retours au travail Les clauses d'assurance Denis Gobeille, M. Sc. R.I. Conseiller en ressources humaines agréé Conseiller en régimes d assurance collective Agir face à l'invalidité en

Plus en détail

Politique des devoirs et des leçons. Centre pédagogique Lucien-Guilbault secondaire

Politique des devoirs et des leçons. Centre pédagogique Lucien-Guilbault secondaire Politique des devoirs et des leçons Centre pédagogique Lucien-Guilbault secondaire Définition et précisions : «Les devoirs et les leçons sont des tâches données aux élèves par leur enseignante ou leur

Plus en détail

POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE du Regroupement québécois de la danse pour le secteur de la danse professionnelle au Québec

POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE du Regroupement québécois de la danse pour le secteur de la danse professionnelle au Québec POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE du Regroupement québécois de la danse pour le secteur de la danse professionnelle au Québec 1. PRÉSENTATION DE LA POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE En avril 2005, le Regroupement

Plus en détail

CAHIER DE GESTION. La communauté collégiale et les personnes fréquentant les établissements et/ou les installations du Collège.

CAHIER DE GESTION. La communauté collégiale et les personnes fréquentant les établissements et/ou les installations du Collège. CAHIER DE GESTION POLITIQUE EN MATIÈRE DE SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL COTE 36-00-01.01 OBJET La présente politique vise à préciser et à faire connaître les objectifs et les champs d application privilégiés

Plus en détail

24 HEURES POUR UN QUÉBEC APPRENANT. 30 et 31 mai 2013. Document préparatoire. Présenté par. La Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ)

24 HEURES POUR UN QUÉBEC APPRENANT. 30 et 31 mai 2013. Document préparatoire. Présenté par. La Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ) 24 HEURES POUR UN QUÉBEC APPRENANT 30 et 31 mai 2013 Document préparatoire Présenté par La Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ) La Table des responsables de l'éducation des adultes et

Plus en détail

Ne laisser personne à la traîne : Pour un redressement économique durable qui prend en compte les personnes handicapées et leurs familles

Ne laisser personne à la traîne : Pour un redressement économique durable qui prend en compte les personnes handicapées et leurs familles Ne laisser personne à la traîne : Pour un redressement économique durable qui prend en compte les personnes handicapées et leurs familles Préparé par l Association canadienne pour l intégration communautaire

Plus en détail

Politique de favorisation de la lecture

Politique de favorisation de la lecture Politique de favorisation de la lecture Adoptée le 6 décembre 2011 Préambule L importance de la lecture est un enjeu fondamental dans notre société. L écrit est partout. «La lecture est au cœur du développement

Plus en détail

de domaine-du-roy PERSÉVÉRANCE SCOLAIRE : Élèves sur le chemin de la réussite

de domaine-du-roy PERSÉVÉRANCE SCOLAIRE : Élèves sur le chemin de la réussite Élèves sur le chemin de la réussite PERSÉVÉRANCE SCOLAIRE : Mieux comprendre notre réalité pour mieux agir auprès de nos jeunes Portrait du territoire de domaine-du-roy SOYONS COMPLICES DE LA RÉUSSITE

Plus en détail

Pourquoi un baromètre sur la qualité de vie au travail des indépendants?

Pourquoi un baromètre sur la qualité de vie au travail des indépendants? assurés à la RAM La RAM est spécialisée dans la gestion du régime obligatoire d assurance maladie des indépendants - artisans, commerçants et professions libérales, pour le compte du Régime Social des

Plus en détail

Services. Expériences d entreprises de moins de 20 salariés. Propositions d axes de travail. Agir pour améliorer les conditions de travail

Services. Expériences d entreprises de moins de 20 salariés. Propositions d axes de travail. Agir pour améliorer les conditions de travail Services à la personne Agir pour améliorer les conditions de travail Expériences d entreprises de moins de 20 salariés Propositions d axes de travail Des problématiques des Des petites entités souvent

Plus en détail

De la sécurité de l emploi à la sécurisation des parcours 1969-2014. René Bagorski - de la sécurité de l'emploi à la sécurisation des parcours

De la sécurité de l emploi à la sécurisation des parcours 1969-2014. René Bagorski - de la sécurité de l'emploi à la sécurisation des parcours De la sécurité de l emploi à la sécurisation des parcours 1969-2014 René Bagorski - de la sécurité de l'emploi à la sécurisation des parcours 1 Historique En 1946, le droit à la formation professionnelle

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

Trousse du présentateur 2014-2015. Cégeps Technique de comptabilité et de gestion

Trousse du présentateur 2014-2015. Cégeps Technique de comptabilité et de gestion Trousse du présentateur 2014-2015 Cégeps Technique de comptabilité et de gestion _pager votre passion. Pros recherchés! Vous avez en main la trousse du présentateur de l Ordre des CPA du Québec. Celle-ci

Plus en détail

Guide de l employeur

Guide de l employeur L ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES un partenariat entre les employeurs et le Cégep Guide de l employeur Planifiez votre relève, embauchez un stagiaire! Guide de l employeur Service de recherche et de développement

Plus en détail

La Stratégie visant la réussite des élèves et l apprentissage apprentissage j usqu jusqu à l âge g d e de 18 18 ans

La Stratégie visant la réussite des élèves et l apprentissage apprentissage j usqu jusqu à l âge g d e de 18 18 ans La Stratégie visant la réussite des élèves et l apprentissage jusqu à l âgede18ans Ministère de l Éducation de l Ontario Direction des politiques et programmes d éducation en langue française Mai 2010

Plus en détail

Danny Brochu, conseiller d orientation Stéphanie Côté, enseignante

Danny Brochu, conseiller d orientation Stéphanie Côté, enseignante Danny Brochu, conseiller d orientation Stéphanie Côté, enseignante Nom, école Ce qui vous amène Ce que je connais de l entrepreneuriat étudiant 2 2000.réflexion sur les programmes et sur l entrepreneurship

Plus en détail

LIVRET DE SUIVI EN ENTREPRISE

LIVRET DE SUIVI EN ENTREPRISE LIVRET DE SUIVI EN ENTREPRISE Nom du tuteur Nom du stagiaire Formation préparée POUR LES EMPLOYEURS, À PARTAGER AVEC LEURS COLLABORATEURS! Le rôle du tuteur dans l entreprise est primordial Le tuteur est

Plus en détail

Programme d accompagnement du personnel enseignant en début de carrière

Programme d accompagnement du personnel enseignant en début de carrière Programme d accompagnement du personnel enseignant en début de carrière L identification du programme I : insertion M: mentorat A : accompagnement J : jeune E : enseignant JE : représente la personne avant

Plus en détail

SUBvENTION CANADIENNE LA NOUVELLE POUR L EMPLOI

SUBvENTION CANADIENNE LA NOUVELLE POUR L EMPLOI SUBvENTION CANADIENNE LA NOUVELLE POUR L EMPLOI LE PLAN D ACTION ÉCONOMIQUE DE 2013 Le Plan d action économique de 2013 représente le prochain volet du plan à long terme du gouvernement pour renforcer

Plus en détail

COMPETENCES SOCIO-ECONOMIQUES DEVELOPPEMENT PERSONNEL ET CITOYEN

COMPETENCES SOCIO-ECONOMIQUES DEVELOPPEMENT PERSONNEL ET CITOYEN MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION COMPETENCES

Plus en détail

Énoncé de valeurs éthiques

Énoncé de valeurs éthiques Énoncé de valeurs éthiques Les valeurs de L inis L inis adhère à des valeurs communes qui le guident dans la réalisation de ses projets pédagogiques et artistiques. Reconnaissant que les étudiants sont

Plus en détail

formation professionnelle continue : des organismes et des actions de qualité

formation professionnelle continue : des organismes et des actions de qualité formation professionnelle continue : des organismes et des actions de qualité Le contexte réglementaire de la formation professionnelle évolue et prévoit que les organismes paritaires s assurent, lorsqu

Plus en détail

Votre entreprise Le titre du poste que vous recherchez Le nom du candidat Exemple : Note concernant la candidate Tremblay (exemple)

Votre entreprise Le titre du poste que vous recherchez Le nom du candidat Exemple : Note concernant la candidate Tremblay (exemple) Votre spécialiste en acquisition de talents Symbiose Ressources humaines 514-448-5630 info@symbioserh.net Tabledesmatières NoteconcernantlacandidateTremblay(exemple)...1 Résumédelacandidature(exemple)...2

Plus en détail

GARANTIE JEUNES. AVIS des travailleurs de jeunesse et des gestionnaires des maisons de jeunes

GARANTIE JEUNES. AVIS des travailleurs de jeunesse et des gestionnaires des maisons de jeunes GARANTIE JEUNES Luxembourg le 21 mars 2014 AVIS des travailleurs de jeunesse et des gestionnaires des maisons de jeunes INTRODUCTION Les membres de l EGMJ approuvent fortement la conception d une garantie

Plus en détail

Que pouvez-vous faire pour attirer les meilleurs talents?

Que pouvez-vous faire pour attirer les meilleurs talents? Cherche à reconnaître et promouvoir les employeurs de qualité du secteur des bio-industries et des sciences de la vie. Que disent vos employés de votre organisation? Que pouvez-vous faire pour attirer

Plus en détail

TROUSSE D INFORMATION

TROUSSE D INFORMATION TROUSSE D INFORMATION POUR LA CAMPAGNE ÉLECTORALE 2015 FONDATION CANADIENNE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE CARRIÈRE Fondation canadienne pour le développement de carrière Rédaction explicative pour les élections

Plus en détail

Le plan d intervention au service de la réussite de l élève. Cadre de référence pour l établissement des plans d intervention

Le plan d intervention au service de la réussite de l élève. Cadre de référence pour l établissement des plans d intervention Le plan d intervention au service de la réussite de l élève Cadre de référence pour l établissement des plans d intervention Objectif de la présentation Présenter les orientations ministérielles qui sous-tendent

Plus en détail

POLITIQUE 2500-024 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 1 1. LE CHAMP D APPLICATION... 2

POLITIQUE 2500-024 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 1 1. LE CHAMP D APPLICATION... 2 POLITIQUE 2500-024 TITRE : ADOPTION : Conseil d'administration Résolution : CA-2008-01-15-08 ENTRÉE EN VIGUEUR : 15 janvier 2008 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 1 1. LE CHAMP D APPLICATION... 2 2. LA FORMATION

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE Comment choisir un CRM qui répondra à toutes les attentes de vos commerciaux www.aptean..fr LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE

Plus en détail

Passeport pour ma réussite Canada Aperçu des résultats

Passeport pour ma réussite Canada Aperçu des résultats Nous bâtissons une nation de diplômés Passeport pour ma réussite Canada Aperçu des résultats Printemps 2011 PASSEPORT POUR MA RÉUSSITE RÉSULTATS DE FIN D ANNÉE DU PROGRAMME : 2009-2010 Passeport pour ma

Plus en détail

La prise en charge de la santé et de la sécurité dans un établissement d enseignement

La prise en charge de la santé et de la sécurité dans un établissement d enseignement La prise en charge de la santé et de la sécurité dans un établissement d enseignement La gestion de la santé et de la sécurité du travail doit faire partie intégrante des activités quotidiennes d un établissement.

Plus en détail

COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 sur 6 POLITIQUE LINGUISTIQUE

COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 sur 6 POLITIQUE LINGUISTIQUE COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 sur 6 1.0 PRÉAMBULE L adoption d une politique linguistique à la Commission scolaire de la Beauce-Etchemin s inscrit dans le Plan d action pour l amélioration

Plus en détail

Planification financière. Maîtriser votre avenir financier. www.bcn.ch

Planification financière. Maîtriser votre avenir financier. www.bcn.ch Planification financière Maîtriser votre avenir financier www.bcn.ch Qu est-ce que la planification financière? Une planification financière consiste à dresser le bilan de votre situation globale actuelle

Plus en détail

Un voyage de 1000 km commence toujours par un pas Lao Tseu

Un voyage de 1000 km commence toujours par un pas Lao Tseu Un voyage de 1000 km commence toujours par un pas Lao Tseu être générateur de transformation individuelle et collective dans les entreprises s appuyer sur la capacité de chacun à changer et à incarner

Plus en détail

POLITIQUE DE FORMATION

POLITIQUE DE FORMATION POLITIQUE DE FORMATION ET DE DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES Table des matières 1. Préambule... - 2-2. Buts généraux... - 2-3. Objectifs... - 2-4. Axes et typologie de formation... - 3-4.1 Axes de formation...

Plus en détail

Le livret des compétences relationnelles

Le livret des compétences relationnelles Le livret des compétences relationnelles Version janvier 2011 Un travail collectif, en croisant les regards Ce livret est le fruit d un travail collectif, réalisé par un groupe d employeurs, de demandeurs

Plus en détail

Résumé du Plan stratégique de l ACEI 2014 2016

Résumé du Plan stratégique de l ACEI 2014 2016 Résumé du Plan stratégique de l ACEI 2014 2016 La mission de l ACEI d encourager le développement du domaine.ca comme une ressource publique clé pour tous les Canadiens en fournissant des services d enregistrement

Plus en détail

Table des matières. 5.1.1 Mobilisation des gestionnaires...3 5.1.2 Sensibilisation des pairs...3 5.1.3 L information...4

Table des matières. 5.1.1 Mobilisation des gestionnaires...3 5.1.2 Sensibilisation des pairs...3 5.1.3 L information...4 Politique institutionnelle Conciliation emploi-famille Adoptée par le Conseil d administration le 25 juin 2008 Table des matières Origine de la politique...1 1. Finalités...1 2. Objectifs de la présente

Plus en détail

Congrès orientant 2 e secondaire 2015

Congrès orientant 2 e secondaire 2015 Congrès orientant 2 e secondaire 2015 Intentions de la rencontre Informer sur les parcours en science pour le 3 e secondaire Accompagner votre enfant à faire des choix éclairés Déroulement de la présentation

Plus en détail

Réforme de la formation professionnelle, un nouveau souffle pour la lutte contre l illettrisme

Réforme de la formation professionnelle, un nouveau souffle pour la lutte contre l illettrisme Réforme de la formation professionnelle, un nouveau souffle pour la lutte contre l illettrisme Quel est le problème à résoudre? 2 500 000 personnes âgées de 18 à 65 ans sont confrontées à l illettrisme

Plus en détail

Management et communication. www.adca-gfp.fr

Management et communication. www.adca-gfp.fr Management et communication www.adca-gfp.fr Pour nous joindre par téléphone : 08 70 40 76 78 ou par courriel : forma@adca-gfp.fr MC 110 La technique de vente et la négociation MC 120 avec les clients A

Plus en détail

Sondage sur la volonté d améliorer la gouvernance

Sondage sur la volonté d améliorer la gouvernance Sondage sur la volonté d améliorer la gouvernance Ce Sondage sur la volonté d améliorer la gouvernance a été adapté, avec la permission de Quantum Transformation Technologies, de son Governance & Managerial

Plus en détail

Document entrepreneurial

Document entrepreneurial Document entrepreneurial 1. La culture entrepreneuriale Comme mentionné, la culture entrepreneuriale est présente dans les trois visées du PFEQ. L élève entreprend et mène à terme des projets qui développent

Plus en détail

Document d information n o 4 sur les pensions

Document d information n o 4 sur les pensions Document d information n o 4 sur les pensions Épargnes privées de retraite Partie 4 de la série La série complète des documents d information sur les pensions se trouve dans Pensions Manual, 4 e édition,

Plus en détail

Université de Caen UFR sciences économiques-gestion Master 2 entreprenariat et DU création d activités 2011-2012

Université de Caen UFR sciences économiques-gestion Master 2 entreprenariat et DU création d activités 2011-2012 Université de Caen UFR sciences économiques-gestion Master 2 entreprenariat et DU création d activités 2011-2012 Les facteurs de succès de l entreprise Francis DAVID Présentation Parcours Professionnel

Plus en détail

CENTRE D ÉDUCATION DES ADULTES LISTE DES DOCUMENTS REQUIS POUR UNE INSCRIPTION

CENTRE D ÉDUCATION DES ADULTES LISTE DES DOCUMENTS REQUIS POUR UNE INSCRIPTION CENTRE D ÉDUCATION DES ADULTES LISTE DES DOCUMENTS REQUIS POUR UNE INSCRIPTION Voici la liste des documents que tu dois fournir pour ton inscription dans un centre d éducation des adultes de la Commission

Plus en détail

Le concept inédit de formation sur-mesure

Le concept inédit de formation sur-mesure Le concept inédit de formation sur-mesure Les formations innovantes Allor permettent aux cadres, managers et dirigeants d optimiser leur efficacité professionnelle (Organisation, communication, etc.) et

Plus en détail

Réussites et défis dans la formation aux compétences essentielles au Manitoba Compétences pour l avenir 10 juillet 2014 Île-du-Prince-Édouard

Réussites et défis dans la formation aux compétences essentielles au Manitoba Compétences pour l avenir 10 juillet 2014 Île-du-Prince-Édouard Réussites et défis dans la formation aux compétences essentielles au Manitoba Compétences pour l avenir 10 juillet 2014 Île-du-Prince-Édouard Sandi Howell Division du développement de la main-d œuvre et

Plus en détail

FICHES DE PARCOURS DE FORMATION

FICHES DE PARCOURS DE FORMATION FICHES DE PARCOURS DE FORMATION Ce document comprend : 3 fiches générales L industrie de la métallurgie Parcours de formation Conditions d admissibilité générales Fiches de métiers, dont : Électricien

Plus en détail

ACROJUMP Synthèse des recommandations issues du projet

ACROJUMP Synthèse des recommandations issues du projet ACROJUMP Synthèse des recommandations issues du projet Ce projet a été financé avec le soutien de la Commission européenne. Cette publication (communication) n'engage que son auteur et la Commission n'est

Plus en détail

Feuille de travail Calculatrice de sécurité à l intention des petites entreprises

Feuille de travail Calculatrice de sécurité à l intention des petites entreprises Introduction Nom de lʼentreprise Description Étape 1 : Coûts de l incident consacré à offrir les premiers soins du secouriste pour offrir des soins au travailleur blessé s des personnes qui assurent les

Plus en détail

Chapitre 4. Impacts sur les personnes admissibles de l assuranceemploi

Chapitre 4. Impacts sur les personnes admissibles de l assuranceemploi Chapitre 4 Impacts sur les personnes admissibles de l assuranceemploi 4.1 Ensemble des participants Parmi les 3 347 personnes interrogées dans le cadre de cette étude, 616 (18 %) étaient des personnes

Plus en détail

GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE

GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE Nom : Date : GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE Compétence 1 : Bâtir et maintenir une image de soi positive Niveau trois : Développer des habiletés afin de maintenir une image de soi positive

Plus en détail

AUTO-DIAGNOSTIC DU MANAGER D après P. Hersey et K.Blanchard

AUTO-DIAGNOSTIC DU MANAGER D après P. Hersey et K.Blanchard AUTO-DIAGNOSTIC DU MANAGER D après P. Hersey et K.Blanchard Ce test vous permet d identifier : votre style dominant. votre souplesse d adaptation à chaque situation. Il comporte 12 situations de la vie

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES PROGRAMMES D ÉTUDES

POLITIQUE DE GESTION DES PROGRAMMES D ÉTUDES RÈGLEMENTS POLITIQUES PROCÉDURES POLITIQUE DE GESTION DES PROGRAMMES D ÉTUDES PRÉAMBULE La politique de gestion des programmes d études propose une démarche intégrée des différentes actions du Collège

Plus en détail

DIRECCTE. Édito. La VAE pour les titres professionnels du ministère chargé de l emploi : Enquête sur les retombées professionnelles et personnelles

DIRECCTE. Édito. La VAE pour les titres professionnels du ministère chargé de l emploi : Enquête sur les retombées professionnelles et personnelles aria DIRECCTE A Q U I T A I N E Collection «Études» N 09 Juin 2011 DIRECTION RÉGIONALE DES ENTREPRISES, DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION, DU TRAVAIL ET DE L EMPLOI SERVICE ÉTUDES, STATISTIQUES, ÉVALUATION

Plus en détail

Qualité, Sécurité, Environnement Systèmes de Management Intégrés

Qualité, Sécurité, Environnement Systèmes de Management Intégrés É V A L U A T I O N C E R T I F I C A T I O N Qualité, Sécurité, Environnement Systèmes de Management Intégrés Systèmes de Management de la Qualité selon la norme ISO 9001 Obtenir la reconnaissance de

Plus en détail

AMÉLIORER SON MILIEU DE VIE

AMÉLIORER SON MILIEU DE VIE Activités éducatives pour les élèves de 12 à 17 ans AMÉLIORER SON MILIEU DE VIE NIVEAU : SECONDAIRE GROUPE D ÂGE : ÉLÈVES DE 12 À 17 ANS SOMMAIRE DE L ACTIVITÉ Apprendre par la pratique permet d accroître

Plus en détail

Pour des écoles promotrices de réussite éducative en matière de santé et de bien-être. «Partage international en éducation pour un mieux être global»

Pour des écoles promotrices de réussite éducative en matière de santé et de bien-être. «Partage international en éducation pour un mieux être global» Pour des écoles promotrices de réussite éducative en matière de santé et de bien-être «Partage international en éducation pour un mieux être global» L éducation à la santé au Québec Programmes scolaires

Plus en détail

- Le Coaching - C est un processus d accompagnement individuel permettant d aider la personne à atteindre le ou les objectifs qu elle s est fixés.

- Le Coaching - C est un processus d accompagnement individuel permettant d aider la personne à atteindre le ou les objectifs qu elle s est fixés. Le Coaching 1 Qu estce que le coaching? C est un processus d accompagnement individuel permettant d aider la personne à atteindre le ou les objectifs qu elle s est fixés. Grâce à un questionnement précis,

Plus en détail

Le web dans la formation des enseignants

Le web dans la formation des enseignants Fatiha Mamache amamache@ushb.dz USTHB Avril 2013 Plan Introduction Pourquoi parle-t-on de formation des enseignants du supérieur? Comment accueillir et encadrer les enseignants débutants? L université

Plus en détail

LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES

LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES VOTRE SANTÉ NOUS TIENT À COEUR La Commission scolaire de la Capitale tient à assurer, à l ensemble de son personnel, un environnement de travail qui respecte la santé,

Plus en détail

L éducation au Québec : L état de la situation

L éducation au Québec : L état de la situation Préscolaire Primaire Secondaire Collégial Universitaire 43101 45 509 93969 68 331 110 297 151 845 241019 251 612 240 980 251 237 L éducation au Québec : L état de la situation L éducation est un des sujets

Plus en détail

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité 1 Le droit à l éducation est un droit fondamental dans notre société. Cette exigence démocratique d une meilleure formation générale et d un haut niveau de qualification pour tous correspond aux besoins

Plus en détail

Valoriser son parcours professionnel

Valoriser son parcours professionnel Module - 1 Valoriser son parcours professionnel Vous devez vous préparez à intégrer le marché du travail. Pour cela, vous allez devoir apprendre à parler de vos études en termes professionnels et non disciplinaires.

Plus en détail

La rénovation de la voie professionnelle Le lycée professionnel depuis 2009

La rénovation de la voie professionnelle Le lycée professionnel depuis 2009 La rénovation de la voie professionnelle Le lycée professionnel depuis 2009 Présentation voie Pro. du 06/02/2013 - réunion profs principaux/orientation Lycée Caraminot (J. Debelle) 1 Enseignement supérieur

Plus en détail

Centre de formation professionnelle Maurice-Barbeau

Centre de formation professionnelle Maurice-Barbeau Centre de formation professionnelle Maurice-Barbeau Plan de réussite Convention de gestion 2013-2016 2014-2015 Approuvé par les membres du Conseil d établissement à la réunion du 8 octobre 2014 20 octobre

Plus en détail

Soutenir les transitions de l école vers le monde du travail:

Soutenir les transitions de l école vers le monde du travail: www.oecd.org/employment/youth/forum Soutenir les transitions de l école vers le monde du travail: Le dispositif JOBTONIC: accompagnement renforcé destiné aux jeunes vers le marché de l emploi. Le Forem

Plus en détail

NOTRE MISSION HISTORIQUE CE QUE NOUS FAISONS

NOTRE MISSION HISTORIQUE CE QUE NOUS FAISONS Exposé présenté par l Association des agents financiers autochtones du Canada à la 33 e Assemblée générale annuelle de l Assemblée des Premières Nations Palais des congrès du Toronto métropolitain du 17

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion des PME/PMI : management, création et reprise/transmission de l Université du Littoral Côte d'opale - ULCO

Plus en détail

ÉCOLE DU HAVRE - SAINT-ROSAIRE CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE L ÉCOLE DU HAVRE ST-ROSAIRE LA COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES

ÉCOLE DU HAVRE - SAINT-ROSAIRE CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE L ÉCOLE DU HAVRE ST-ROSAIRE LA COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES ÉCOLE DU HAVRE - SAINT-ROSAIRE CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE L ÉCOLE DU HAVRE ST-ROSAIRE ET LA COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES DANS LE CADRE DE LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2014

Plus en détail

Mieux vous connaître pour mieux vous accompagner

Mieux vous connaître pour mieux vous accompagner Mieux vous connaître pour mieux vous accompagner Nous vous proposons de préparer votre prochain entretien avec votre conseiller en répondant aux différentes questions posées dans ce document. Cette réflexion

Plus en détail

Rapport d étape final 2 e édition du projet de coopération internationale Destination Honduras

Rapport d étape final 2 e édition du projet de coopération internationale Destination Honduras Rapport d étape final 2 e édition du projet de coopération internationale Destination Honduras Présenté à Mer et Monde Octobre 2013 Préparé par Marie-Ange Niwemugeni et Caroline Desgagnés SOMMAIRE Ce rapport

Plus en détail

PLAN DE RÉUSSITE. Plan de travail annuel 2014-2015

PLAN DE RÉUSSITE. Plan de travail annuel 2014-2015 PLAN DE RÉUSSITE Plan de travail annuel 2014-2015 2015 Plan de réussite 2014-2019 Planification annuelle 2014-2015 Note; cette année étant l an 1 du déploiement du plan de réussite 2014-2019, nous devons

Plus en détail

L Express orientant, vol. 3 no 2 Février 2008 Coffre à outils de la formation professionnelle : Quand une image vaut mille mots!

L Express orientant, vol. 3 no 2 Février 2008 Coffre à outils de la formation professionnelle : Quand une image vaut mille mots! Infographiste Code CNP-R : 5241-006 Modifié le : 2008-02-15 Titre(s) synonyme(s) Infographe Spécialiste du secteur des arts visuels qui conçoit, organise et produit diverses réalisations graphiques telles

Plus en détail

RÈGLEMENTS POLITIQUES - PROCÉDURES

RÈGLEMENTS POLITIQUES - PROCÉDURES RÈGLEMENTS POLITIQUES - PROCÉDURES OBJET : Politique de santé globale du personnel COTE : DG 2013-02 APPROUVÉE PAR : Le conseil d administration le 26 février 2013 EN VIGUEUR LE : 26 février 2013 RESPONSABLE

Plus en détail

Présentation du projet éducatif

Présentation du projet éducatif Présentation du projet éducatif Mot du président du conseil d établissement - M. Steve Labranche Le conseil d'établissement tient à remercier toutes les personnes qui ont contribué à la conception, à l'analyse

Plus en détail

Objectif de progression Actions Indicateurs chiffrés. Diligenter une enquête auprès des salariés pour connaitre précisément leurs besoins

Objectif de progression Actions Indicateurs chiffrés. Diligenter une enquête auprès des salariés pour connaitre précisément leurs besoins Articulation entre la vie professionnelle et l exercice de la responsabilité parentale (ces exemples visent à accompagner les partenaires sociaux dans leur négociation, ils ne sont pas exhaustifs des bonnes

Plus en détail

P A R : D A N I E L L E D U C H E S N E A U, M A R I E - P A U L E L A C H A Î N E C O L L O Q U E D E L A E E S I C Q J U I N 2 0 1 1

P A R : D A N I E L L E D U C H E S N E A U, M A R I E - P A U L E L A C H A Î N E C O L L O Q U E D E L A E E S I C Q J U I N 2 0 1 1 P A R : D A N I E L L E D U C H E S N E A U, M A R I E - P A U L E L A C H A Î N E C O L L O Q U E D E L A E E S I C Q J U I N 2 0 1 1 PROBLÈMES IDENTIFIÉS: Chez l élève: Contextualisation des connaissances

Plus en détail