LA TAXE SUR LA CONSOMMATION FINALE D ÉLECTRICITÉ

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA TAXE SUR LA CONSOMMATION FINALE D ÉLECTRICITÉ"

Transcription

1 LA TAXE SUR LA CONSOMMATION FINALE D ÉLECTRICITÉ

2 SOMMAIRE Le contexte historique Le contexte européen La Loi n du 7 décembre 2010 portant nouvelle organisation du marché de l électricité Les conséquences pratiques

3 LE CONTEXTE HISTORIQUE

4 La taxe locale sur l électricité est un impôt relativement ancien puisqu instauré en 1926 Cet impôt était indirect, facultatif et perçu au profit : des communes, de leurs EPCI à fiscalité propre en cas de transfert de compétence et des syndicats d électricité pour les communes de moins de habitants sur délibérations concordantes des départements

5 QUI PAYAIT CETTE TAXE? Le consommateur final, selon une assiette variable : en dessous de 36 kilovolts-ampères (kva) : 80 % du montant total hors taxes de la facture d électricité pour une puissance souscrite supérieure à 36 kva et inférieure ou égale à 250 kva : 30% du montant total hors taxes de la facture d électricité lorsque l électricité est fournie sous une puissance supérieure à 250 kva, l exonération est la règle

6 Étaient exonérées de taxe les consommations d électricité effectuées notamment : pour l éclairage des véhicules de toutes espèces pour l éclairage de la voirie nationale, départementale et communale et de ses dépendances Donc l éclairage public

7 QUEL ÉTAIT LE TAUX DE LA TAXE? Le taux était fixé par délibération : pour les communes et les EPCI au maximum à 8 % pour les départements au maximum à 4 % Le produit de la taxe sur l électricité constituait une recette fiscale non affectée

8 QUI RECOUVRAIT LA TLE? Le gestionnaire du réseau de distribution pour les factures d acheminement d électricité acquittées par un consommateur final Le fournisseur d électricité pour les factures portant sur la seule fourniture d électricité ou portant à la fois sur l acheminement et la fourniture d électricité.

9 25 communes du Territoire avaient instauré la TLE 5 de plus de habitants 20 de moins de habitants, dont 10 à une date postérieure au 1er janvier 2010 Le conseil général avait pour sa part instauré la TLE depuis 1989 au taux maximum de 4% Tous les consommateurs d électricité du département payaient donc cette taxe au moins pour la part départementale

10 LES OBLIGATIONS EUROPÉENNES

11 La directive européenne 2003/96/CE du 27 octobre 2003 restructurant le cadre communautaire de taxation des produits énergétiques et de l électricité a amené l Etat à modifier cette taxe complètement Non sans un certain retard puisque la directive aurait du être transposée en droit français avant le 31 décembre 2009!

12 La Loi se devait notamment pour respecter la directive européenne de mettre en oeuvre 4 points : l abandon du caractère facultatif de la taxe l abandon des taux d imposition au profit des tarifs exprimés en /MWh les quantités d électricité consommées doivent constituer l assiette de la taxe la taxe est collectée par les fournisseurs d énergie et reversée à la collectivité

13 LA LOI N DU 7 DÉCEMBRE 2010 PORTANT NOUVELLE ORGANISATION DU MARCHÉ DE L ÉLECTRICITÉ

14 L article 23 de cette Loi : supprime la Taxe Locale sur l Electricité Créée la Taxe sur la Consommation Finale d Electricité, qu il décompose en deux parts distinctes : la Taxe Communale sur la Consommation Finale d Electricité (TCCFE) la Taxe Départementale sur la Consommation Finale d Electricité (TDCFE)

15 QUI PERÇOIT CETTE TAXE? Le département La commune, selon deux modalités différentes : Si la commune fait moins de 2000 habitants au 1er janvier de l année considérée, la taxe est perçue automatiquement par l autorité organisatrice de la distribution électrique sur le département Au dessus de habitants, la taxe est perçue par la commune qui peut toutefois décider de l abandonner à l autorité organisatrice de la distribution électrique sur délibération

16 LES MODALITÉS DE TAXATION DE LA TCCFE La TCFE est assise sur les volumes consommés par chaque client : Pour les consommations résidentielles ainsi que les consommations professionnelles dont la puissance souscrite est inférieure ou égale à 36 kva, le tarif de la taxe est de 0,75 euro/mwh. Lorsque la puissance souscrite est supérieure à 36 kva et inférieure ou égale à 250 kva, le tarif des consommations professionnelles tombe à 0,25 euro/mwh. Au-delà de 250 kva, les consommations sont exonérées de la taxe communale et départementale

17 La loi prévoit que les autorités délibérantes des collectivités ont la faculté de multiplier ces tarifs par un coefficient unique compris entre 0 et 8 pour la taxe communale. L adoption d un coefficient égal à 0 reviendra à ne pas taxer les ménages de la commune Le coefficient applicable à la taxe départementale est compris entre 2 et 4

18 Y-A-T IL DES EXONÉRATIONS? L'électricité utilisée pour le transport de personnes et de marchandises par train, métro, tramway et trolleybus L électricité produite par des énergies renouvelables Certains secteurs spécifiques (chimie, métallurgie ) En revanche, l éclairage public sera désormais redevable de la taxe, tant communale que départementale, alors qu il était exonéré de TLE jusqu alors

19 A QUEL MOMENT CETTE TAXE ENTRE-T-ELLE EN VIGUEUR? Jusqu au 31 décembre 2011, un mécanisme d adaptation est mis en place : le coefficient multiplicateur est, sous réserve du respect des limites fixées, égal à la multiplication par 100 du taux en valeur décimale appliqué au 31 décembre 2010 en vigueur dans les collectivités Au 1er janvier 2012, les modalités de TCFE seront mises en oeuvre, sous réserve que la collectivité concernée ait fixé son coefficient de multiplication avant le 1er octobre 2011

20 Il faut encore retenir que : C est le coefficient multiplicateur choisi par la collectivité qui est actualisé en proportion de l'indice moyen des prix à la consommation hors tabac établi pour l'année précédente par rapport au même indice établi pour l'année Les montants qui en résultent sont arrondis à la deuxième décimale la plus proche Ce sont les fournisseurs d énergie électrique qui reverseront aux collectivités le produit attendu de la taxe, moyennant une participation de 2 % du montant, pour les frais de déclaration et de versement (1,5 % à compter du 1er janvier 2012 dans le cas des communes et des départements et 1% dans le cas des établissements publics de coopération intercommunale)

21 LES CONSÉQUENCES PRATIQUES

22 Le SIAGEP est autorité organisatrice de la distribution d énergie électrique (autorité concédante) pour toutes les communes du département En conséquence, il perçoit automatiquement le produit de la taxe pour toutes les communes de moins de habitants En 2011, le SIAGEP ne disposant pas de la taxe au 31 décembre 2010, les communes de moins de habitants continueront de percevoir la taxe pour la dernière année en application du dispositif dérogatoire contenu dans la Loi

23 A PARTIR DE 2012? Le SIAGEP est détenteur légalement du produit de la TCFE pour toutes les communes de moins de habitants 3 questions se posent : Quel montant? Pour quel usage? Comment?

24 QUELQUES DONNÉES JURIDIQUES

25 Le SIAGEP est un syndicat de communes, c est-à-dire un Etablissement Public de Coopération Intercommunale à compétence spécialisée Ce qui revient à dire qu il ne peut agir que dans les domaines pour lesquels ses communes adhérentes l ont expressément autorisé à le faire Au niveau du SIAGEP, il s agit de : l organisation de la distribution publique d électricité la maîtrise de la consommation d énergie électrique l éclairage public, sur délibération des communes le gaz, là encore sur délibération des communes

26 Le principe de spécialité s oppose à ce que toute action concrète ou financière ne soit pas liée à un objet prévu par ses statuts (principe de spécialité) Toute décision qui serait prise en dehors de l intérêt syndical ainsi défini est illégale

27 QUELQUES CHIFFRES (SOURCE : EDF)

28 Les projections sur le consommateur des communes de moins de habitants TCCFE TDCFE TCFE en HT Taxe TTC par an et par client Tarif bleu Tarif BT Tarif jaune ,86 24,09 27,93 135, , ,08 30,11 34,91 169, , ,30 36,13 41,89 203, , ,52 42,15 48,87 237, , ,74 48,17 55,9 271, , ,96 54,19 62,83 305, , ,18 60,21 69,81 339, , ,40 66,24 76,79 373, , ,62 72,26 83,78 407, ,86 TCCFE : Taxe communale sur la consommation finale d électricité TDCFE : Taxe départementale sur la consommation finale d électricité TCFE : Taxe sur la consommation finale d électricité

29 Le tarif bleu correspond au tarif historique EDF, c est-à- dire celui fixé par les pouvoirs publics, pour les puissances inférieures à 36 KVA Le tarif BT est son équivalent non-réglementé Le Tarif Jaune est tarif réglementé de l électricité destiné aux entreprises possédant un compteur dont la puissance se situe entre 36 et 250 kva

30 Quelque soit la configuration retenue : le consommateur paiera ne serait-ce que la part départementale de la taxe la redevance R2 perçue par le SIAGEP et redistribuée sous forme de subventions individuelles (14% du montant HT des travaux réalisés en éclairage public et 35 % du montant HT des travaux en basse tension) sera diminuée à hauteur de 27,5 % du montant perçu par le syndicat au titre de la taxe sur la consommation finale d électricité

31 Les projections sur le consommateur des communes de moins de habitants TCCFE moins la part R2 TCCFE TDCFE TCFE en HT Taxe TTC par an et par client Tarif bleu Tarif BT Tarif jaune 0 0 0, ,86 24,09 27,93 135, , , ,08 30,11 34,91 169, , , ,30 36,13 41,89 203, , , ,52 42,15 48,87 237, , , ,74 48,17 55,9 271, , , ,96 54,19 62,83 305, , , ,18 60,21 69,81 339, , , ,40 66,24 76,79 373, , , ,62 72,26 83,78 407, ,86 TCCFE : Taxe communale sur la consommation finale d électricité TDCFE : Taxe départementale sur la consommation finale d électricité TCFE : Taxe sur la consommation finale d électricité

32 Les projections sur le poid de l éclairage public dans la TCFE pour les consommateurs des communes de moins de habitants TCFE Part de l EP dans la TCFE en euro par habitant ,27 0, , , ,29 0, , , ,32 0, , , ,34 0, , , ,37 0, , , ,39 0, , , ,41 0, , , ,44 0, , , ,46 1,03 TCCFE TCCFE moins la part R TDCFE ,27 TCCFE : Taxe communale sur la consommation finale d électricité TDCFE : Taxe départementale sur la consommation finale d électricité TCFE : Taxe sur la consommation finale d électricité

33 QUELQUES IDÉES

34 Trois types de mesures sont susceptibles d intervenir la dotation individuelle la subvention la mise en oeuvre d une politique commune, permettant de créer des sources d économie au profit des communes

35 LA DOTATION INDIVIDUELLE Le SIAGEP répartit les sommes qu il perçoit au titre de la TCFE entre toutes les communes de moins de habitants. La somme est consentie pour l entretien et l amélioration de leur réseau électrique : elle est donc affectée Il appartient au SIAGEP de s assurer que les sommes versées sont bien utilisées dans un but d amélioration et d entretien de ce réseau

36 LES INCONVÉNIENTS Il faudra trouver un critère stable du point de vue électrique : longueur de câbles, nombre de postes etc Il faudra recruter, le contrôle étant une opération obligatoire et complexe

37 LA SUBVENTION Le SIAGEP augmente soit les subventions déjà existantes (R2, article 8, PERBT), soit en créée une nouvelle La somme est versée au moyen de fonds de concours sur des opérations tendant à améliorer le réseau électrique ou, cela est suggéré par le législateur, pour tous travaux tendant à assurer la maitrise de la consommation électrique

38 LES INCONVÉNIENTS Il faudra que la commune réalise des investissements pour que cette solution soit applicable

39 LA POLITIQUE COMMUNE Elle reviendrait à définir une politique commune que le SIAGEP pourrait déployer et qui permettrait de développer une action engendrant des économies pour les communes Exemple : la maitrise de la consommation électrique en éclairage publique Les collectivités étant désormais redevables de la TCFE, toute action visant à la maitrise est une économie

40 LES INCONVÉNIENTS Il faudra que les communes autorisent le SIAGEP par délibération à intervenir Le SIAGEP doit avoir la pleine maîtrise de l exercice de la compétence

Evolution des Taxes sur l électricité Support pédagogique

Evolution des Taxes sur l électricité Support pédagogique Evolution des Taxes sur l électricité Support pédagogique 03/01/11 Les taxes sur l électricité Facture client Electricité Abonnement Consommation Prestations Dépassement Réactif Redevances diverses Taxes

Plus en détail

GUIDE POUR LA DISTRIBUTION D ÉLECTRICITÉ. Chapitre 11

GUIDE POUR LA DISTRIBUTION D ÉLECTRICITÉ. Chapitre 11 GUIDE POUR LA DISTRIBUTION D ÉLECTRICITÉ Chapitre 11 11. LA TAXE SUR LA CONSOMMATION FINALE D ELECTRICITE - TCFE 11.1 Éléments du cadre réglementaire La ci-devant taxe locale sur l électricité tire son

Plus en détail

LES TAXES LOCALES ET LA TAXE INTÉRIEURE SUR LA CONSOMMATION FINALE D ÉLECTRICITÉ (TLCFE ET TICFE)

LES TAXES LOCALES ET LA TAXE INTÉRIEURE SUR LA CONSOMMATION FINALE D ÉLECTRICITÉ (TLCFE ET TICFE) Département Finances dossier suivi par Alain ROBY LES TAXES LOCALES ET LA TAXE INTÉRIEURE SUR LA CONSOMMATION FINALE D ÉLECTRICITÉ (TLCFE ET TICFE) L INSTITUTION DE DEUX NOUVELLES TAXES SUR LA CONSOMMATION

Plus en détail

La commercialisation de l électricité

La commercialisation de l électricité N 33 La commercialisation de l électricité Un marché de la fourniture qui bénéficie de la baisse des prix de marché de gros Depuis l ouverture totale des marchés de l électricité en 2007, les tarifs réglementés,

Plus en détail

REUNION DU BUREAU DU SYNDICAT INTERCOMMUNAL D AIDE A LA GESTION DES EQUIPEMENTS PUBLICS DU TERRITOIRE DE BELFORT

REUNION DU BUREAU DU SYNDICAT INTERCOMMUNAL D AIDE A LA GESTION DES EQUIPEMENTS PUBLICS DU TERRITOIRE DE BELFORT REUNION DU BUREAU DU SYNDICAT INTERCOMMUNAL D AIDE A LA GESTION DES EQUIPEMENTS PUBLICS DU TERRITOIRE DE BELFORT Séance du 1er octobre 2009 Convocation du 11 septembre 2009 Etaient présents : Michel GAIDOT

Plus en détail

Suppression de la taxe professionnelle et création de la Contribution Economique Territoriale (CET)

Suppression de la taxe professionnelle et création de la Contribution Economique Territoriale (CET) Suppression de la taxe professionnelle et création de la Contribution Economique Territoriale (CET) (Articles 2, 47, 77, 78 et 99 de la loi de finance pour 2010) Actuellement, la taxe professionnelle (TP)

Plus en détail

Analyser. janvier 2010. La réforme de la taxe professionnelle. La CFE, cotisation foncière des entreprises. Fiche technique

Analyser. janvier 2010. La réforme de la taxe professionnelle. La CFE, cotisation foncière des entreprises. Fiche technique La réforme de la taxe professionnelle janvier 2010 Fiche technique La réforme de la taxe professionnelle a été adoptée en loi de finances pour 2010. Le texte comporte, d une part, un volet «entreprises»

Plus en détail

TRELISSAC 9 Mars 2015

TRELISSAC 9 Mars 2015 RÉUNION DES ELUS La Fin des Tarifs Réglementés de Vente L'accès des élus au Système d'information Géographique du SDE 24 Les bornes de recharge pour véhicules électriques TRELISSAC 9 Mars 2015 Groupement

Plus en détail

Groupement de Commandes ELECTRICITE. Présentation du Marché

Groupement de Commandes ELECTRICITE. Présentation du Marché Groupement de Commandes ELECTRICITE Présentation du Marché Contexte du Groupement de commandes ÉLECTRICITÉ Depuis le 1 er juillet 2007, le marché de l électricité est ouvert à la concurrence. L ensemble

Plus en détail

Ville de Lorient Achat d énergie sur marché

Ville de Lorient Achat d énergie sur marché Ville de Lorient Achat d énergie sur marché Bilan Energétique Consommation Energie Finale (GWh) Consommations d'énergie finale 2011 (GWh) Patrimoine de la ville de Lorient Résidentiel Territoire Ville

Plus en détail

❶ Caractéristiques de l offre et options incluses. ❷ Prix de l offre

❶ Caractéristiques de l offre et options incluses. ❷ Prix de l offre - Page 1 / 7 - Fiche descriptive de l offre «Tarif Bleu» de fourniture d électricité au tarif réglementé non résidentiels : professionnels, domestiques collectifs, agricoles, services publics communaux,

Plus en détail

COMMUNE DE CHAMBORÊT COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 NOVEMBRE 2011

COMMUNE DE CHAMBORÊT COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 NOVEMBRE 2011 COMMUNE DE CHAMBORÊT COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 NOVEMBRE 2011 Objet : Demande de subvention Chaufferie bois Conseil Régional du Limousin FEDER DETR Le Maire expose au Conseil Municipal qu'il

Plus en détail

Tarif Jaune. Votre nouvelle facture. Guide Pratique

Tarif Jaune. Votre nouvelle facture. Guide Pratique EDF Direction Commerce Tour EDF - 20, place de La Défense 200 Paris La Défense Cedex Siège social : 22-0 avenue de Wagram - 2 Paris Cedex 0 EDF SA au capital de 0.0.0 euros - 2 0 R.C.S. Paris www.edf.fr

Plus en détail

REUNION DU COMITE SYNDICAL. 12 septembre 2015. Comité du SIED 70 : samedi 12 septembre 2015 1

REUNION DU COMITE SYNDICAL. 12 septembre 2015. Comité du SIED 70 : samedi 12 septembre 2015 1 REUNION DU COMITE SYNDICAL 12 septembre 2015 Comité du SIED 70 : samedi 12 septembre 2015 1 Quorum : 290 Membres du Comité : 578 Membres présents : 327 Présences lors des 2 dernières réunions 21 mars 2015

Plus en détail

Rapport annuel d activité 2014 Synthèse

Rapport annuel d activité 2014 Synthèse Rapport annuel d activité 2014 Synthèse Les compétences du SDE35 Compétence électricité Organisation du service public de distribution d électricité Maîtrise d ouvrage des travaux sur les réseaux électriques

Plus en détail

Tout ce qu il faut savoir sur la fin des Tarifs Réglementés de Vente...

Tout ce qu il faut savoir sur la fin des Tarifs Réglementés de Vente... FIN DES TARIFS REGLEMENTES DE GAZ ET D ELECTRICITE Adhérez dès maintenant au groupement de commandes d énergies du SIEML. Les tarifs réglementés de gaz et d électricité vont prochainement disparaître.

Plus en détail

Fonds de péréquation intercommunale et communale FPIC. Jeudi 17 janvier 2013

Fonds de péréquation intercommunale et communale FPIC. Jeudi 17 janvier 2013 Fonds de péréquation intercommunale et communale FPIC Jeudi 17 janvier 2013 Le Fonds de Péréquation des ressources Intercommunales et Communales (FPIC) CADRE GÉNÉRAL Principes fixés en LFI 2010 / Opérationnel

Plus en détail

Loi Chevènement du 12 juillet 1999

Loi Chevènement du 12 juillet 1999 Loi Chevènement du 12 juillet 1999 2. Aspects financiers et fiscaux 2.1 Les ressources locales et de l'état La Taxe Professionnelle La Dotation Globale de Fonctionnement 2.2 Les reversements Les ressources

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE 3 novembre 2014 AMENDEMENT

ASSEMBLÉE NATIONALE 3 novembre 2014 AMENDEMENT ASSEMBLÉE NATIONALE 3 novembre 2014 PLF POUR 2015 - (N 2234) Commission Gouvernement Adopté AMENDEMENT présenté par le Gouvernement ---------- ARTICLE ADDITIONNEL N o II-464 (2ème Rect) APRÈS L'ARTICLE

Plus en détail

BROCHURE DESTINÉE A ACCOMPAGNER LA MISE EN OEUVRE DE LA PART INCITATIVE DE LA TAXE D ENLEVEMENT DES ORDURES MENAGERES

BROCHURE DESTINÉE A ACCOMPAGNER LA MISE EN OEUVRE DE LA PART INCITATIVE DE LA TAXE D ENLEVEMENT DES ORDURES MENAGERES BROCHURE DESTINÉE A ACCOMPAGNER LA MISE EN OEUVRE DE LA PART INCITATIVE DE LA TAXE D ENLEVEMENT DES ORDURES MENAGERES SOMMAIRE I- AVANT-PROPOS I.1- LES TROIS MODES DE FINANCEMENT DU SERVICE PUBLIC D ÉLIMINATION

Plus en détail

La taxe locale. sur la. publicité extérieure : TLPE. Guide pratique. Septembre 2010. www.cci.fr/tlpe

La taxe locale. sur la. publicité extérieure : TLPE. Guide pratique. Septembre 2010. www.cci.fr/tlpe La taxe locale sur la publicité extérieure : TLPE Guide pratique Septembre 2010 www.cci.fr/tlpe Editorial Communiquer sur ses activités, son emplacement ou tout simplement attirer l attention de ses clients

Plus en détail

au profit des acheteurs publics Christophe PICARD (Directeur général)

au profit des acheteurs publics Christophe PICARD (Directeur général) Achat groupé d électricité avec le Syndicat Energies Haute-Vienne une mutualisation départementale au profit des acheteurs publics Christophe PICARD (Directeur général) Sandra SCHMITGEN-PICARD (responsable

Plus en détail

Fiche descriptive de l offre «Tarif Bleu» de fourniture d électricité au tarif réglementé pour les clients résidentiels

Fiche descriptive de l offre «Tarif Bleu» de fourniture d électricité au tarif réglementé pour les clients résidentiels - Page 1 / 7 - Fiche descriptive de l offre «Tarif Bleu» de fourniture d électricité au tarif réglementé pour les clients résidentiels Offre pour les clients résidentiels Cette fiche, réalisée à la demande

Plus en détail

Propos introductifs. Création, en 1910, d une taxe unique de séjour pour les stations hydrothermales et climatiques.

Propos introductifs. Création, en 1910, d une taxe unique de séjour pour les stations hydrothermales et climatiques. Propos introductifs Une taxe centenaire : Création, en 1910, d une taxe unique de séjour pour les stations hydrothermales et climatiques. Une dizaine de textes législatifs a fait évoluer le dispositif

Plus en détail

Disparition des tarifs réglementés de vente pour les clients non domestiques - ayant une puissance souscrite supérieure à 36 kva en électricité ; -

Disparition des tarifs réglementés de vente pour les clients non domestiques - ayant une puissance souscrite supérieure à 36 kva en électricité ; - Disparition des tarifs réglementés de vente pour les clients non domestiques - ayant une puissance souscrite supérieure à 36 kva en électricité ; - ayant une consommation supérieure à 30 000 kwh par an

Plus en détail

LA FACTURE D'ELECTRICITE ET DU GAZ NATUREL

LA FACTURE D'ELECTRICITE ET DU GAZ NATUREL LA FACTURE D'ELECTRICITE ET DU GAZ NATUREL Les factures d électricité et de gaz naturel sont composées d une part fixe, l abonnement, et d une part variable, proportionnelle à la quantité d énergie consommée.

Plus en détail

Taxe de séjour : Mode d emploi

Taxe de séjour : Mode d emploi Taxe de séjour : Mode d emploi Partie 1 : Taxe de séjour locale La taxe de séjour a été instituée par la loi du 13 avril 1910 pour permettre aux collectivités de disposer de moyens supplémentaires afin

Plus en détail

Groupement d achat d électricité du SDE35 Puissances supérieures à 36 kva. Dossier de presse

Groupement d achat d électricité du SDE35 Puissances supérieures à 36 kva. Dossier de presse Syndicat départemental d énergie 35 Contact groupement d achat : Guénola MOISAN Assistante service énergie 02 99 23 04 34 g.moisan@sde35.fr Groupement d achat d électricité du SDE35 Puissances supérieures

Plus en détail

Note d information. Régime TVA applicable aux services de gestion des déchets

Note d information. Régime TVA applicable aux services de gestion des déchets Note d information Régime TVA applicable aux services de gestion des déchets PRINCIPES GENERAUX CONCERNANT LA TVA La TVA est un impôt sur la consommation (consommation de biens ou de services) qui doit

Plus en détail

LA TAXE LOCALE SUR LA PUBLICITÉ (TLPE) MÉMO PRATIQUE D APPLICATION

LA TAXE LOCALE SUR LA PUBLICITÉ (TLPE) MÉMO PRATIQUE D APPLICATION Le point sur... LA TAXE LOCALE SUR LA PUBLICITÉ (TLPE) MÉMO PRATIQUE D APPLICATION Un grand nombre d entreprises du Commerce interentreprises ont ou vont recevoir prochainement un titre de recette visant

Plus en détail

Séance du Conseil Municipal du 11/12/2012

Séance du Conseil Municipal du 11/12/2012 Direction Générale des Ressources / Direction des Achats et de la Commande Publique Question n 375 DACP REF : DACP2012059 Signataire : ED/ESP Séance du Conseil Municipal du 11/12/2012 RAPPORTEUR : Tedjini-Michel

Plus en détail

LA REFORME DE LA TAXE PROFESSIONNELLE ET SES CONSEQUENCES SUR L ENSEMBLE DE LA FISCALITE LOCALE

LA REFORME DE LA TAXE PROFESSIONNELLE ET SES CONSEQUENCES SUR L ENSEMBLE DE LA FISCALITE LOCALE LA REFORME DE LA TAXE PROFESSIONNELLE ET SES CONSEQUENCES SUR L ENSEMBLE DE LA FISCALITE LOCALE 1 LES OBJECTIFS DE LA REFORME DE LA TP - favoriser la compétitivité des entreprises françaises - en particulier

Plus en détail

FIN DES TARIFS RÉGLEMENTÉS D ÉNERGIE : QUELLE DÉMARCHE ADOPTER?

FIN DES TARIFS RÉGLEMENTÉS D ÉNERGIE : QUELLE DÉMARCHE ADOPTER? NOTE DE Note VEILLE de veille règlementaire REGLEMENTAIRE N 1 N 1 FIN DES TARIFS RÉGLEMENTÉS D ÉNERGIE : QUELLE DÉMARCHE ADOPTER? SEPTEMBRE 2014 Document réalisé par : Marie Durand Ce document s inscrit

Plus en détail

Déroulement de la présentation

Déroulement de la présentation Déroulement de la présentation Panorama des principaux outils de l urbanisme opérationnel - Les outils opérationnels - Les outils de financement Le lotissement communal de la Pointe de Fromentières - Les

Plus en détail

Le Ministre de l Intérieur, de l outre-mer et des collectivités territoriales. Mesdames et Messieurs les Préfets (Métropole et DOM) CIRCULAIRE N

Le Ministre de l Intérieur, de l outre-mer et des collectivités territoriales. Mesdames et Messieurs les Préfets (Métropole et DOM) CIRCULAIRE N Direction générale des collectivités locales Sous-direction des finances locales et de l'action économique Bureau de la fiscalité locale Affaire suivie par Régine Le Creff Fax : 01.40.07.68.30. E-mail

Plus en détail

Mon explication de facture

Mon explication de facture 1 2 5 6 4 1 Mes contacts 2 Cette rubrique regroupe les différents modes de contact mis à ma disposition par EDF : a - Internet Pour gérer mon compte 24h/24 en toute autonomie. Je retrouve mon identifiant

Plus en détail

ATELIER Fin des TRV Gaz et électricité: «Faire parler une facture» 8 octobre 2014 -Vannes

ATELIER Fin des TRV Gaz et électricité: «Faire parler une facture» 8 octobre 2014 -Vannes ATELIER Fin des TRV Gaz et électricité: «Faire parler une facture» 8 octobre 2014 -Vannes 1 SOMMAIRE 1. QUE PAYONS-NOUS? 2. LES TYPES DE TARIFICATION 3. LES ÉLÉMENTS D UNE FACTURE 4. POURQUOI ANALYSER

Plus en détail

TAXES & PARTICIPATIONS : quelques outils à la disposition des communes

TAXES & PARTICIPATIONS : quelques outils à la disposition des communes TAXES & PARTICIPATIONS : quelques outils à la disposition des communes La loi n 2000-1028 du 13 décembre 2000 relative à la solidarité et au renouvellement urbain, dite «loi SRU», avait instauré une participation

Plus en détail

Réglementés d électricité

Réglementés d électricité Fin des Tarifs Réglementés d électricité Bienvenue dans un monde nouveau 7 RepÈres pour vous y retrouver sommaire 1 2 3 4 5 6 7 Quels sont les sites concernés par la fin des tarifs? 1 Q uels sont les sites

Plus en détail

Suppression des tarifs réglementés de vente pour les clients non domestiques. CCI Lorient 02 avril 2015

Suppression des tarifs réglementés de vente pour les clients non domestiques. CCI Lorient 02 avril 2015 Suppression des tarifs réglementés de vente pour les clients non domestiques CCI Lorient 02 avril 2015 Sommaire 1. Calendrier de la fin des TRV et conséquence 2. Les dispositifs d information 3. L offre

Plus en détail

1.1 : Rappel des règles relatives à la PFAC page : 1 1.2 : Définition des modalités de calcul et de recouvrement de la PFAC page : 4

1.1 : Rappel des règles relatives à la PFAC page : 1 1.2 : Définition des modalités de calcul et de recouvrement de la PFAC page : 4 Institution de la Participation pour le financement de l assainissement collectif (PFAC) (modèle élaboré par la FNCCR, à adapter par chaque collectivité concernée) SOMMAIRE Partie 1 : présentation générale

Plus en détail

COMPRENDRE LA TAXE LOCALE SUR LA PUBLICITÉ EXTÉRIEURE

COMPRENDRE LA TAXE LOCALE SUR LA PUBLICITÉ EXTÉRIEURE COMPRENDRE LA TAXE LOCALE SUR LA PUBLICITÉ EXTÉRIEURE Votre mairie a mis en place la taxe locale sur la publicité extérieure (TLPE). En tant que commerçant, vous vous interrogez sur les fondements de cette

Plus en détail

Participaient à la séance : Philippe de LADOUCETTE, président, Christine CHAUVET, Catherine EDWIGE, Yann PADOVA et Jean-Pierre SOTURA, commissaires.

Participaient à la séance : Philippe de LADOUCETTE, président, Christine CHAUVET, Catherine EDWIGE, Yann PADOVA et Jean-Pierre SOTURA, commissaires. Délibération Délibération de la Commission de régulation de l énergie du 28 mai 2015 portant décision sur l évolution au 1 er août 2015 des tarifs d utilisation d un réseau public d électricité dans le

Plus en détail

Pour franchir l étape de la suppression des tarifs règlementés de vente > 36 kva à compter du 01/01/2016,

Pour franchir l étape de la suppression des tarifs règlementés de vente > 36 kva à compter du 01/01/2016, Pour franchir l étape de la suppression des tarifs règlementés de vente > 36 kva à compter du 01/01/2016, EDF Entreprises vous accompagne et vous propose ses solutions CCI de France 4 Février 2014 EDF

Plus en détail

LE FINANCEMENT DU SERVICE D ELIMINATION DES DECHETS MENAGERS

LE FINANCEMENT DU SERVICE D ELIMINATION DES DECHETS MENAGERS 29 décembre 2005 Le présent dossier est actualisé en fonction des dispositions relatives à la TEOM, à la REOM et à la redevance spéciale figurant dans la loi de finances pour 2006. Département Finances

Plus en détail

Séance plénière. Les rencontres du SIEDS. Les 1 rencontres du SIEDS

Séance plénière. Les rencontres du SIEDS. Les 1 rencontres du SIEDS Séance plénière Les rencontres du SIEDS Les 1 rencontres du SIEDS PROGRAMME Présentation du SIEDS et de ses entreprises Evolution des statuts du SIEDS Achat groupé d énergies Présentation des référents

Plus en détail

COMPREnDRE La taxe locale sur

COMPREnDRE La taxe locale sur COMPREnDRE La taxe locale sur la publicité extérieure Votre mairie a mis en place la taxe locale sur la publicité extérieure (TLPE). En tant que commerçant, vous vous interrogez sur les fondements de cette

Plus en détail

LA CRÉATION DE L ENTREPRISE COMMERCIALE. Les aspects fiscaux propres à la création de l entreprise individuelle

LA CRÉATION DE L ENTREPRISE COMMERCIALE. Les aspects fiscaux propres à la création de l entreprise individuelle CHAPITRE 1 LA CRÉATION DE L ENTREPRISE COMMERCIALE 022- Lorsqu il décide de créer une entreprise, un entrepreneur a le choix d adopter la forme juridique la mieux adaptée à sa situation. Soit il crée une

Plus en détail

LES PRINCIPALES DIPOSITIONS DES LOIS DE FINANCES IMPACTANT LES BUDGETS LOCAUX EN 2014

LES PRINCIPALES DIPOSITIONS DES LOIS DE FINANCES IMPACTANT LES BUDGETS LOCAUX EN 2014 Département Finances Dossier suivi par Nathalie BRODIN, Claire GEKAS, Soraya HAMRIOUI 15 janvier 2014 LES PRINCIPALES DIPOSITIONS DES LOIS DE FINANCES IMPACTANT LES BUDGETS LOCAUX EN 2014 Les dispositions

Plus en détail

NOTE D INFORMATION SUR LA REFORME DE LA TVA IMMOBILIERE : LES CONSEQUENCES SUR LES LOTISSEMENTS COMMUNAUX

NOTE D INFORMATION SUR LA REFORME DE LA TVA IMMOBILIERE : LES CONSEQUENCES SUR LES LOTISSEMENTS COMMUNAUX Département Finances Dossier suivi par Claire GEKAS Juin 2010 NOTE D INFORMATION SUR LA REFORME DE LA IMMOBILIERE : LES CONSEQUENCES SUR LES LOTISSEMENTS COMMUNAUX La première loi de finances rectificative

Plus en détail

Les fiches pratiques de l ADIL du Finistère

Les fiches pratiques de l ADIL du Finistère Les fiches pratiques de l ADIL du Finistère JE VAIS CONSTRUIRE UNE MAISON INDIVIDUELLE A QUELLES TAXES MON PROJET SERA-T-IL SOUMIS? L acte de construire est soumis au paiement de taxes et participations

Plus en détail

COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 6 DECEMBRE 2012

COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 6 DECEMBRE 2012 MAIRIE DE DAMBENOIS COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 6 DECEMBRE 2012 Tous les Conseillers municipaux sont présents sauf : Absents excusés : MM. Michel PAGE, Laurent JOLIVET donne pouvoir à Philippe

Plus en détail

Le financement des travaux sur les réseaux par les fonds de concours

Le financement des travaux sur les réseaux par les fonds de concours Le financement des travaux sur les réseaux par les fonds de concours Matinale Fonds de Concours 4 février 2015 PAGE 1 3.3 INTERVENANTS M. Philippe LAGALLE Vice-président du SDEC ENERGIE M. Marc LEVILLY

Plus en détail

7. La fiscalité locale indirecte

7. La fiscalité locale indirecte 7. La fiscalité locale indirecte Généralités Les collectivités locales perçoivent des produits fiscaux de deux natures : directs et indirects. La fiscalité directe se compose, pour sa majeure partie, des

Plus en détail

TARIF BLEU - OPTION BASE ET OPTION HEURES CREUSES pour clients domestiques et agricoles

TARIF BLEU - OPTION BASE ET OPTION HEURES CREUSES pour clients domestiques et agricoles TARIF BLEU - OPTION BASE ET OPTION HEURES CREUSES pour clients domestiques et agricoles Option Base Code tarif. variante Réglage Abonnement Prix de l'énergie Puissance Souscrite disjoncteur annuel ( c

Plus en détail

Disparition des tarifs réglementés de vente pour les clients - ayant une puissance souscrite supérieure à 36 kva en électricité ; - non domestiques

Disparition des tarifs réglementés de vente pour les clients - ayant une puissance souscrite supérieure à 36 kva en électricité ; - non domestiques Disparition des tarifs réglementés de vente pour les clients - ayant une puissance souscrite supérieure à 36 kva en électricité ; - non domestiques ayant une consommation supérieure à 30 000 kwh par an

Plus en détail

SEANCE DU 26-09-2014 DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL

SEANCE DU 26-09-2014 DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 26-09-2014 DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL L an deux mil quatorze, le vingt-six mai à vingt heures et trente minutes, le Conseil Municipal de la Commune de Bellecombe en Bauges, régulièrement

Plus en détail

REFORME DE LA TAXE PROFESSIONNELLE ET NOUVEAU PANIER

REFORME DE LA TAXE PROFESSIONNELLE ET NOUVEAU PANIER Février 2010 REFORME DE LA TAXE PROFESSIONNELLE ET NOUVEAU PANIER DE RESSOURCES POUR LES COLLECTIVITES LOCALES 1 RE PARTIE PRESENTATION DES GRANDS PRINCIPES Depuis le 1 er janvier 2010, les entreprises

Plus en détail

LA LOI DE FINANCES POUR 2012. Le solde général du budget de l Etat. Exécution 2010

LA LOI DE FINANCES POUR 2012. Le solde général du budget de l Etat. Exécution 2010 LA LOI DE FINANCES POUR 2012 Le solde général du budget de l Etat (en milliards d euros) Exécution 2010 Prévisions 2011 PLF 2012 Dépenses 422,60 Md 361,90 Md 366,00 Md Recettes nettes 271,80 Md 270,00

Plus en détail

LE REGIME FISCAL DU CNRS EN MATIERE DE TVA

LE REGIME FISCAL DU CNRS EN MATIERE DE TVA Secrétariat Général Direction des finances LE REGIME FISCAL DU CNRS EN MATIERE DE TVA L ASSUJETTISSEMENT DES RECETTES A LA TVA Depuis le 1 er janvier 2005, le CNRS est considéré par la Direction de la

Plus en détail

6. La fiscalité locale indirecte

6. La fiscalité locale indirecte 6. La fiscalité locale indirecte Généralités Les collectivités locales perçoivent des produits fiscaux de deux natures : directs et indirects. La fiscalité directe se compose, pour sa majeure partie, des

Plus en détail

Une part départementale de la taxe d aménagement plus forte en Maine-et-Loire. résidences principales financées PTZ+ locaux industriels

Une part départementale de la taxe d aménagement plus forte en Maine-et-Loire. résidences principales financées PTZ+ locaux industriels Les taxes locales en Pays-de-la-Loire La taxe d aménagement au 1 er janvier 2014 : 4 % des communes ont délibéré en 2013 pour faire évoluer leur taux ou exonérations facultatives en 2014 service connaissance

Plus en détail

Réforme de la fiscalité de l aménagement Présentation synthétique

Réforme de la fiscalité de l aménagement Présentation synthétique Réforme de la fiscalité de l aménagement Présentation synthétique 1 Réforme de la fiscalité de l aménagement Article 28 de la loi n 2010-1658 du 29 décembre 2010 de finances rectificative pour 2010 (Loi

Plus en détail

PRÉFET DE LA VIENNE FICHE N 1 PROCEDURE DE CREATION DE LA COMMUNE NOUVELLE

PRÉFET DE LA VIENNE FICHE N 1 PROCEDURE DE CREATION DE LA COMMUNE NOUVELLE FICHE N 1 PROCEDURE DE CREATION DE LA COMMUNE NOUVELLE Les communes nouvelles sont soumises aux dispositions du CGCT applicable aux communes, sous réserve des dispositions dérogatoires des articles L.2113-1

Plus en détail

fiscalité du patrimoine 2015/16 Gilles Meyer Professeur agrégé de l université

fiscalité du patrimoine 2015/16 Gilles Meyer Professeur agrégé de l université fiscalité du patrimoine 2015/16 Gilles Meyer Professeur agrégé de l université Dans la même collection Droit du web 2.0 Droit des assurances Droit des sociétés Droit du travail Droit de l immobilier La

Plus en détail

31 La fiscalité de l énergie

31 La fiscalité de l énergie 31 La fiscalité de l énergie Une fiscalité en grande partie encadrée par le droit communautaire Au niveau national, la fiscalité des produits énergétiques a connu peu de changements en 2012 : - la CSPE

Plus en détail

Pour accéder aux prix de l offre Gaz Fixe > Le prix de votre offre Gaz Fixe 3 ans Grille de prix de l offre en page 5

Pour accéder aux prix de l offre Gaz Fixe > Le prix de votre offre Gaz Fixe 3 ans Grille de prix de l offre en page 5 L offre Duo Fixe 3 ans L offre Gaz Fixe 3 ans Cette fiche doit vous permettre de comparer les offres commerciales des différents fournisseurs. Les éléments repris dans cette fiche ne constituent pas l

Plus en détail

Présentation de la réforme de la fiscalité de l aménagement

Présentation de la réforme de la fiscalité de l aménagement Présentation de la réforme de la fiscalité de l aménagement Janvier 2011 Direction Générale de l Aménagement, du Logement et de la Nature Arche Sud 92055 La Défense cedex Ministère de l Écologie, du Développement

Plus en détail

LA LETTRE DES ADHÉRENTS

LA LETTRE DES ADHÉRENTS LA LETTRE DES ADHÉRENTS NUMÉRO SPÉCIAL LOI DE FINANCES - 15 JANVIER 2014 N 2/2014 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2013 INTRODUCTION La loi de finances rectificative pour 2013, définitivement adoptée

Plus en détail

Pour accéder aux prix de l offre Gaz Vert > Les prix de votre offre Gaz Vert 3 ans Grille de prix de l offre en page 05

Pour accéder aux prix de l offre Gaz Vert > Les prix de votre offre Gaz Vert 3 ans Grille de prix de l offre en page 05 L offre Duo Vert 3 ans L offre Gaz Vert 3 ans Cette fiche doit vous permettre de comparer les offres commerciales des différents fournisseurs. Les éléments repris dans cette fiche ne constituent pas l

Plus en détail

DUO A REALISE POUR VOUS UNE SELECTION DES MESURES IMPORTANTES

DUO A REALISE POUR VOUS UNE SELECTION DES MESURES IMPORTANTES SUPPLEMENT JANVIER 2012 DUO A REALISE POUR VOUS UNE SELECTION DES MESURES IMPORTANTES DISPOSITIONS FISCALES CONCERNANT LES ENTREPRISES (B.I.C., I.S. ET AGRICOLE) DATE DE DEPOT DES DECLARATIONS FISCALES

Plus en détail

GREEN MORNING «Energie et IAA : de l urgence de l économie à la valorisation» CCI Rennes 11 septembre 2014

GREEN MORNING «Energie et IAA : de l urgence de l économie à la valorisation» CCI Rennes 11 septembre 2014 GREEN MORNING «Energie et IAA : de l urgence de l économie à la valorisation» CCI Rennes 11 septembre 2014 SOMMAIRE Fin des Tarifs Réglementés de Vente (TRV) du GAZ NATUREL et de l ELECTRICITE Contribution

Plus en détail

En matière de TVA, ces activités sont de celles qui, étant mentionnées au deuxième alinéa de l article 256 B du CGI, sont imposables de plein droit

En matière de TVA, ces activités sont de celles qui, étant mentionnées au deuxième alinéa de l article 256 B du CGI, sont imposables de plein droit Les collectivités locales ou leurs établissements publics peuvent être amenés à effectuer des opérations de production et de distribution d énergie (électrique, gazière ou thermique notamment) pour répondre

Plus en détail

ERDF & Les particuliers

ERDF & Les particuliers CATALOGUE DES PRESTATIONS ERDF & Les particuliers PRODUCTEURS D ÉLECTRICITÉ CONSOMMATEURS & FOURNISSEURS D ÉLECTRICITÉ www.erdf.fr CATALOGUE DES PRESTATIONS ERDF & Les particuliers L objet de ce catalogue

Plus en détail

LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL, Vu l ordonnance n 58-1067 du 7 novembre 1958 modifiée portant loi organique sur le Conseil constitutionnel ;

LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL, Vu l ordonnance n 58-1067 du 7 novembre 1958 modifiée portant loi organique sur le Conseil constitutionnel ; Décision n 2013-351 QPC du 25 octobre 2013 (Société Boulanger) Le Conseil constitutionnel a été saisi le 3 septembre 2013 par la Cour de cassation (chambre commerciale, arrêt n 880 du 3 septembre 2013),

Plus en détail

Syndicat Départemental d Energies de la Saône et Loire MON IMAGE

Syndicat Départemental d Energies de la Saône et Loire MON IMAGE Syndicat Départemental d Energies de la Saône et Loire MON IMAGE 1. L année 2011 en quelques dates 2. Les chiffres clefs de la concession 3. Les perspectives 2012 A - L année 2011 en quelques dates Tarification

Plus en détail

Objet : - Attribution de la dotation de développement rural (DDR) pour 2004 - Recensement d utilisation des crédits pour 2003.

Objet : - Attribution de la dotation de développement rural (DDR) pour 2004 - Recensement d utilisation des crédits pour 2003. Paris, le 29 mars 2004 DIRECTION GENERALE DES COLLECTIVITES LOCALES SOUS-DIRECTION DES FINANCES LOCALES ET DE L ACTION ECONOMIQUE DGCL/FLAE/FL2/DEP 2004/N AFFAIRE SUIVIE PAR Mlle Delphine EGAULT Qualité

Plus en détail

La réforme de la fiscalité de l urbanisme. 26 bis, avenue Alsace Lorraine 01000 BOURG-EN-BRESSE Tél : 04.74.32.69.05 Fax : 04.74.32.69.

La réforme de la fiscalité de l urbanisme. 26 bis, avenue Alsace Lorraine 01000 BOURG-EN-BRESSE Tél : 04.74.32.69.05 Fax : 04.74.32.69. La réforme de la fiscalité de l urbanisme 26 bis, avenue Alsace Lorraine 01000 BOURG-EN-BRESSE Tél : 04.74.32.69.05 Fax : 04.74.32.69.43 1 Date de la réforme Article 28 de la loi n 2010-1658 du 29 décembre

Plus en détail

Le 1 er octobre 2009. Les multiples interrogations de la hausse des tarifs réglementés de vente de MEMORANDUM

Le 1 er octobre 2009. Les multiples interrogations de la hausse des tarifs réglementés de vente de MEMORANDUM Le 1 er octobre 2009 Les multiples interrogations de la hausse des tarifs réglementés de vente de l électricité et modification de la structure tarifaire d aout 2009 MEMORANDUM 1 SOMMAIRE Préambule.3 1.

Plus en détail

COMPÉTENCE ÉLECTRIFICATION RÈGLEMENT TECHNIQUE ET FINANCIER SOMMAIRE

COMPÉTENCE ÉLECTRIFICATION RÈGLEMENT TECHNIQUE ET FINANCIER SOMMAIRE COMPÉTENCE ÉLECTRIFICATION RÈGLEMENT TECHNIQUE ET FINANCIER SOMMAIRE 1. PREAMBULE... 2 1.1. REFERENCES JURIDIQUES... 2 1.2. PERIMETRE DES REGIMES D ELECTRIFICATION DANS LE CHER... 2 1.3. VALORISATION DE

Plus en détail

l énergie GUIDE OUVERTURE À LA CONCURRENCE DES MARCHÉS DE Depuis le 1 er juillet 2004,

l énergie GUIDE OUVERTURE À LA CONCURRENCE DES MARCHÉS DE Depuis le 1 er juillet 2004, OUVERTURE À LA CONCURRENCE DES MARCHÉS DE l énergie Depuis le 1 er juillet 2004, les marchés de l énergie sont ouverts à la concurrence pour les collectivités locales. Cela signifie que la collectivité

Plus en détail

fiche descriptive de l offre mon contrat électricité de fourniture d électricité.

fiche descriptive de l offre mon contrat électricité de fourniture d électricité. Offre pour les clients particuliers fiche descriptive de l offre mon contrat électricité de fourniture d électricité. Cette fiche, réalisée à la demande des associations de consommateurs, doit vous permettre

Plus en détail

revenus locatifs perçus au titre de conventions d occupation précaire (2).

revenus locatifs perçus au titre de conventions d occupation précaire (2). Secrétariat Général Direction des finances NOT99R315DFI Note à l'attention de Mesdames et Messieurs les Chefs des services financiers sous couvert de Mesdames et Messieurs les Délégués régionaux et Directeurs

Plus en détail

TARIF BLEU - OPTION BASE ET OPTION HEURES CREUSES pour clients domestiques

TARIF BLEU - OPTION BASE ET OPTION HEURES CREUSES pour clients domestiques PAGE 1 TARIF BLEU - OPTION BASE ET OPTION HEURES CREUSES pour clients domestiques Option Base Code tarif. variante Réglage Abonnement Prix de l'énergie Puissance Souscrite disjoncteur annuel ( ch ) PS

Plus en détail

Débat d Orientation Budgétaire

Débat d Orientation Budgétaire 2015 Débat d Orientation Budgétaire Débat d orientation budgétaire 2015 Syndicat Intercommunal d Electricité et de Gaz du Puy-de-Dôme 18/10/2014 Le Président rappelle à l assemblée que le présent débat

Plus en détail

Participaient à la séance : Olivier CHALLAN BELVAL, Hélène GASSIN, Jean-Pierre SOTURA et Michel THIOLLIERE, commissaires.

Participaient à la séance : Olivier CHALLAN BELVAL, Hélène GASSIN, Jean-Pierre SOTURA et Michel THIOLLIERE, commissaires. Délibération Délibération de la Commission de régulation de l énergie du 25 avril 2013 portant décision sur l évolution automatique de la grille tarifaire de GrDF au 1 er juillet 2013 Participaient à la

Plus en détail

#94 NEWS FISCALITÉ LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE 2014. La LFR 2014 a procédé à certains ajustements techniques :

#94 NEWS FISCALITÉ LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE 2014. La LFR 2014 a procédé à certains ajustements techniques : NEWS #94 FISCALITÉ JANVIER 2015 Les deuxième loi de Finances rectificative (LFR) pour 2014 et loi de Finances (LF) pour 2015 ont été publiées au Journal officiel du 30 décembre 2014. Nous présentons, dans

Plus en détail

Union des Métiers et des Industries de l'hôtellerie LA TAXE LOCALE SUR LA PUBLICITE EXTERIEURE. En résumé

Union des Métiers et des Industries de l'hôtellerie LA TAXE LOCALE SUR LA PUBLICITE EXTERIEURE. En résumé Union des Métiers et des Industries de l'hôtellerie FISCAL Date : 25/01/2010 N : 03.10 LA TAXE LOCALE SUR LA PUBLICITE EXTERIEURE La loi de Modernisation de l Economie du 4 août 2008 a remplacé les trois

Plus en détail

Suppression des tarifs réglementés de vente pour les clients non domestiques

Suppression des tarifs réglementés de vente pour les clients non domestiques Suppression des tarifs réglementés de vente pour les clients non domestiques Bordeaux 18 juin 2015 Sommaire 1. Préambule : Rôle des différents acteurs 2. Fin des TRV 3. La sortie des TRV : comment faire?

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL DU 22 SEPTEMBRE 2011

CONSEIL MUNICIPAL DU 22 SEPTEMBRE 2011 CONSEIL MUNICIPAL DU 22 SEPTEMBRE 2011 L an deux mille onze, le 22 SEPTEMBRE, le Conseil Municipal de la commune de Saulxures sur Moselotte s est réuni au lieu ordinaire de ses séances, sur la convocation

Plus en détail

Forum 14 mars 2015. La sécurité dans les immeubles

Forum 14 mars 2015. La sécurité dans les immeubles Forum 14 mars 2015 La sécurité dans les immeubles Forum 14 mars 2015 Ordre du jour 9h00 - Informations diverses 9h45 Sécurité Incendie Commandant MOURER 10h30 Comment se protéger des cambriolages dans

Plus en détail

COTISATION FONCIÈRE DES ENTREPRISES COTISATION SUR LA VALEUR AJOUTÉE DES ENTREPRISES

COTISATION FONCIÈRE DES ENTREPRISES COTISATION SUR LA VALEUR AJOUTÉE DES ENTREPRISES COTISATION FONCIÈRE DES ENTREPRISES COTISATION SUR LA VALEUR AJOUTÉE DES ENTREPRISES SUPPRESSION DE L EXONÉRATION EN FAVEUR DES CRÉATIONS OU EXTENSIONS D ÉTABLISSEMENTS SITUÉS DANS LES QUARTIERS PRIORITAIRES

Plus en détail

LE PRIX D'ELECTRICITE ET DU GAZ NATUREL

LE PRIX D'ELECTRICITE ET DU GAZ NATUREL LE PRIX D'ELECTRICITE ET DU GAZ NATUREL Le prix du gaz naturel Le prix du gaz naturel pour les entreprises en est 4,53 c /kwh*): il est proche du prix moyen dans l Union européenne (4,50 c /kwh*). Avec

Plus en détail

LES PACTES FINANCIERS ET FISCAUX COMMUNES INTERCOMMUNALITE ET LA MUTUALISATION

LES PACTES FINANCIERS ET FISCAUX COMMUNES INTERCOMMUNALITE ET LA MUTUALISATION LES PACTES FINANCIERS ET FISCAUX COMMUNES INTERCOMMUNALITE ET LA MUTUALISATION 1 PRESENTATION Le présent document a été réalisé par le Cabinet Michel Klopfer, conseil indépendant dont le capital appartient

Plus en détail

COMPETENCE INFRASTRUCTURES DE CHARGE POUR VEHICULES ELECTRIQUES

COMPETENCE INFRASTRUCTURES DE CHARGE POUR VEHICULES ELECTRIQUES ANNEXE D COMPETENCE INFRASTRUCTURES DE CHARGE POUR VEHICULES ELECTRIQUES Compétence exercée conformément à l article 3.4 des statuts du SDEC Energie autorisés par arrêté inter préfectoral en date du 4

Plus en détail

Rapport d activité. Syndicat Départemental d Electricité et de Gaz. Syndicat Départemental d Electricité et de et de Gaz Gaz du. Haut-Rhin.

Rapport d activité. Syndicat Départemental d Electricité et de Gaz. Syndicat Départemental d Electricité et de et de Gaz Gaz du. Haut-Rhin. 2 23 23 Préambule Préambule Préambule Syndicat Départemental d Electricité et de et de Gaz Gaz du Syndicat Départemental d Electricité et de Gaz Haut-Rhin du du Haut-Rhin temps temps forts forts du du

Plus en détail