Projet soutenu par. 24 juin 2015 Ulg Campus d Arlon Pauline ABRAHAMS Equipe BEMS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Projet soutenu par. 24 juin 2015 Ulg Campus d Arlon Pauline ABRAHAMS Equipe BEMS pabrahams@ulg.ac.be"

Transcription

1

2 Projet soutenu par 24 juin 2015 Ulg Campus d Arlon Pauline ABRAHAMS Equipe BEMS

3 L équipe de recherche BEMS Le concept de maison E+ VallEnergie : action 3 simulation de maisons à énergie positive Les étapes de travail Résultats Etude de l enveloppe Etude des systèmes

4 l équipe BEMS rassemble des chercheurs impliqués dans des projets concernant à la fois l Utilisation Rationnelle de l Energie, en particulier dans le secteur des bâtiments, et la valorisation des Energies Renouvelables. Les activités dans le domaine de l Energie s appuient sur des moyens de mesure et ont recours aux techniques de simulation.

5

6 DIRECTIVE 2010/31/UE sur la Performance Énergétique des Bâtiments (Directive PEB - refonte) nearly Zero Energy Building nzeb

7 Performance énergétique Besoin résiduel en énergie Production d énergie renouvelable élevée passive au minimum faible locale

8 Production d énergie renouvelable Solaire thermique Solaire photovoltaïque Besoin résiduel en énergie Chauffage Eau Chaude Sanitaire (ECS) Ventilation Éclairage Auxiliaires Bilan annuel

9 Maison performante Maison pratique Maison E+ «clés sur porte» Maison abordable

10 Travail du BEMS : Etude des plans fournis, Modélisation 3D des maisons : Google Sketchup, Choix des hypothèses de travail, Choix des variantes pour les simulations, Simulation dynamique du comportement thermique de chaque maison avec TRNSYS 17.

11 Choix des hypothèses Réflexion sur les variantes de simulation Etude de l enveloppe Etude des systèmes Résultats Enveloppe Systèmes Maison à énergie positive

12 Maison A Heinstert (BE) Maison B Heinstert (BE) Maison C Noerdange (LU) Maison D Boevange (LU)

13 Maison A Heinstert (BE)

14

15

16 Généralités Surface de plancher chauffé [m²] Critère passif pour le chauffage [kwh/an] (rappel : 15 kwh/an.m²) 2164 Nombre de zones 12 Nombre de zones chauffées 7 Nombre de zones non-chauffées 5

17 Définir les hypothèses de travail

18 Régulation du chauffage Gains internes Occupation Éclairage Appareils électroménagers Ventilation Taux d infiltration

19 Consignes de Température Heure Semaine Week-end 16 C 20 C actif non actif janvier février mars avril mai juin juillet août sept. oct. nov. déc.

20 Gains internes A B C D Nombre de gains encodés ECLAIRAGE [Watts] Séjour Cuisine Chambres Bain Halls OCCUPATION [Watts] Séjour Cuisine Chambre (parents) Chambres (enfant) Bain APPAREILS [Watts] Cuisson Réfrigérateur Téléviseur

21 Occupation 0.8 Profil d'occupation du séjour h 00 7 h 00 7 h 00 8 h 00 8 h h h h h h h h h h h h h h 59

22 48 Chambre 1 42 Chambre Hall de nuit 50 Salle de bain Chambre Séjour 25 Hall 25 W.C 25 Annexe V : AGW du Ventilation mécanique double flux avec récupération de chaleur Système D 110 Cuisine Buanderie 35 Alimentation 185 m 3 /h Transfert Extraction 185 m 3 /h

23 Assurer une bonne étanchéité à l air Critère respecté : n50 de la maison passive renouvellement : 0,6 volume par heure à 50 Pa

24 Optimisation de l enveloppe

25 Architecture et type constructif Isolation Vitrage Protections solaires

26 Description du modèle Localisation Belgique (Sud Luxembourg) Orientation Type Type constructif Matériau constructif Matériau isolant Vitrage Ventilation 349 SUD (entrée) 169 NORD (jardin) neuf massif brique polystyrène expansé enrichi de graphite triple VMC double flux avec récupération de chaleur Taux infiltration n Occupation (nb. Occupants) 4 Consigne de température (jour/nuit) 20/16

27 Cas d une maison non isolée Cas de la maison VallEnergie U = 0,13 W/m²K n50 = 0,6 vol/h U = 0,10 W/m²K U = 0,58 W/m²K U = 0,13 W/m²K Isolation par l extérieur isolation continue

28 Triple vitrage Châssis PVC U châssis = 0,75 W/m²K Caractéristiques U vitrage = 0,58 W/m²K Fenêtres en façade - facteur solaire «g» = 0,584 Fenêtres de toiture - facteur solaire «g» = 0,451

29 Protections solaires externes Films opaques : type «screen» Fonctionnement automatique en été (en fonction du rayonnement solaire) ; pas de protection solaire en hiver

30 Optimisation des systèmes

31 Chauffage Production d eau chaude sanitaire Production d énergie renouvelable Chauffage électrique Ballon électrique Solaire thermique Poêle à pellets Ballon solaire Solaire photovoltaïque Air chaud VMC (élec.) Ballon solaire /PAC Pompe à chaleur

32 Objectif : maison à énergie positive

33

34 Besoin annuel pour le chauffage [kwh/an] Impact de l'orientation sur le besoin annuel pour le chauffage Besoin annuel pour le chauffage [kwh/an] Limite du critère passif (kwh/an) % +19,4% -32,7% Modèle - Maison A (SUD ) Modèle - Maison A (EST ) Modèle - Maison A (NORD ) Modèle - Maison A (OUEST - 79 ) Modèle : Maison A - Résultats de simulation TRNSYS

35 Pourcentage annuel de surchauffe [%/an] Impact de l'orientation sur la surchauffe annuelle PHPP (25) PHPP (25) occupation Limite du critère passif (5%/an) 6% 5% 4.5% 4% 3.4% 3.4% 3% 2.7% 2% 1% 0% Modèle - Maison A (SUD ) Modèle - Maison A (EST ) 0.0% 0.0% 0.0% 0.0% Modèle - Maison A (NORD ) Modèle : Maison A - Résultats de simulation TRNSYS Modèle - Maison A (OUEST - 79 )

36

37 Besoin annuel pour le chauffage [kwh/an] Impact des valeurs U des parois (W/m²K) : EXIGENCES MINIMALES du PEB Besoin annuel pour le chauffage [kwh/an] % % Modèle - Maison A Exigences du critère passif Exigences PEB Modèle : Maison A - Résultats de simulation TRNSYS

38

39 Pourcentage annuel de surchauffe [%/an] Impact des protections solaires sur la surchauffe annuelle PS : protections solaires VN : ventilation nocturne PHPP (25) PHPP (25) occupation Limite du critère passif (5%/an) 50% 45% 40% 35% 30% 25% 20% 46.8% 45.1% 35.6% 34.4% 15% 10% 11.0% 8.4% 05% 3.4% 2.7% 00% Modèle - Maison A (PS au SUD et VN) sans PS sans VN PS au SUD sans VN PS au SUD et à l'ouest sans VN Modèle : Maison A - Résultats de simulation TRNSYS

40

41 Besoin annuel pour le chauffage [kwh/an] Impact du facteur solaire "g" des vitrages Besoin annuel pour le chauffage [kwh/an] ,5% +39% Modèle - Maison A facteur g : facteur g : Modèle : Maison A - Résultats de simulation TRNSYS

42 Pourcentage annuel de surchauffe [%/an] Impact du facteur solaire "g" des vitrages sur la surchauffe PHPP (25) PHPP (25) occupation Limite du critère passif (5%/an) 6% 5% 4.5% 4% 3.4% 3.4% 3% 2.7% 2% 1% 0% 0.0% 0.0% référence g g Modèle : Maison A - Résultats de simulation TRNSYS

43 Objectif : maison à énergie positive

44 Chauffage Production d eau chaude sanitaire Production d énergie renouvelable Chauffage électrique Ballon électrique Solaire thermique Poêle à pellets Ballon solaire Solaire photovoltaïque Air chaud VMC (élec.) Ballon solaire /PAC Pompe à chaleur

45 Étude de trois variantes de systèmes pour la production d ECS

46 Production d eau chaude sanitaire Ballon électrique Résistance : 2 kw Capacité : 200 litres

47 Production d eau chaude sanitaire Surface des capteurs : 6,96 m² (3 panneaux) Ballon électrique Ballon solaire Résistance : 2 kw Capacité : 200 litres ECHANGEUR 80% BALLON Boucle solaire : eau glycolée Boucle ECS : eau

48 Production d eau chaude sanitaire Surface des capteurs : 6,96 m² (3 panneaux) Ballon Ballon solaire électrique /PAC Capacité : 200 litres PAC ECHANGEUR 80% BALLON 6kW Boucle solaire : eau glycolée Boucle ECS : eau

49 Consommation électrique (kwh/an) Production d eau chaude sanitaire Ballon électrique Ballon solaire Ballon solaire /PAC Variantes : production d'eau chaude sanitaire ECS - chauffe eau électrique ECS - chauffe eau solaire + appoint electrique ECS - chauffe eau solaire + appoint PAC % -74% 0 Modèle : Maison A - résultats de simulation TRNSYS

50 Solaire thermique et solaire photovoltaïque

51 Production d énergie renouvelable Solaire thermique Nombre de modules : 3 Surface : 6,96 m² Inclinaison : 35

52 Production d énergie renouvelable Solaire photovoltaïque thermique Puissance crête : 4,8 kwc Surface disponible : 30 m² Nombre de modules : 20 Inclinaison : 35 Orientation : SUD

53 kwh/an Production d énergie renouvelable Solaire thermique part d'énergie renouvelable (kwh/an) part d'énergie non renouvelable (kwh/an) % 53% ECS 1 ECS 2 ECS 3 Ballon électrique Ballon solaire Ballon solaire /PAC

54 Production d énergie renouvelable Solaire photovoltaïque kwh/an production annuelle (kwh/an) - surface disponible panneau1 panneau2 panneau3 panneau4

55 Étude de plusieurs systèmes de chauffage

56 Chauffage Chauffage électrique

57 Chauffage Chauffage Poêle à électrique pellets

58 C Chauffage Chauffage Pompe Poêle Air chaud à électrique pellets chaleur pulsé T soufflage requise > 60 C C

59 Chauffage Chauffage Pompe Poêle à électrique pellets chaleur Capteurs solaires Circuit de chauffage Pompe à chaleur air/eau Ballon ECS

60 Maison E+ Maison passive Maison standard

61 Chauffage ECS Ventilation Éclairage Auxiliaires Production EnR Bilan énergétique Critère Radiateurs électriques Ballon électrique VMC Système D Profil type Solaire photovoltaïque kwh/an Radiateurs électriques Ballon solaire VMC Système D Profil type 2 pompes Solaire thermique (6,96m²) Solaire photovoltaïque kwh/an Radiateurs électriques Ballon solaire appoint PAC VMC Système D Profil type 2 pompes Solaire thermique (6,96m²) Solaire photovoltaïque -163 kwh/an Maison E+ Maison passive Maison standard

62 Chauffage ECS Ventilation Éclairage Auxiliaires Production EnR Bilan énergétique Critère Radiateurs électriques Ballon solaire appoint PAC VMC Système D Profil type 2 pompes Solaire thermique (6,96m²) Solaire photovoltaïque -163 kwh/an Poêle à pellets Ballon solaire appoint PAC VMC Système D Profil type 2 pompes Solaire thermique (6,96m²) Solaire photovoltaïque +12 kwh/an PAC / radiateurs Ballon solaire appoint PAC VMC Système D Profil type 2 pompes Solaire thermique (6,96m²) Solaire photovoltaïque +84 kwh/an Maison E+ Maison passive Maison standard

63 Maison A Maison B Maison C Maison D Puissance crête installée (kwc) Bilan énergétique annuel (kwh/an) 4,8 5,7 8,4 7, Critère

64 Pompe à chaleur air/eau Comportement des occupants Radiateurs Isolant performant (e=30 cm) Ventilation double flux Isolation par l extérieur Récupération de chaleur sur VMC Étanchéité à l air n50 = 0,6 vol/h Capteurs solaires thermiques Capteurs solaires photovoltaïques

65 Production locale d énergie renouvelable Performante Peu énergivore Résultats de l étude Pratique Accessible à tous

66

Maison Modèle BIG BOX Altersmith

Maison Modèle BIG BOX Altersmith Maison Modèle BIG BOX Altersmith SOLUTIONS D ENVELOPPE & DE SYSTÈMES PERFORMANCES RT 2005 & LABELS I. Présentation de la maison BIG BOX - T3...2 II. Enveloppes...3 1. Présentation de l enveloppe...3 2.

Plus en détail

Situation actuelle Préconisation 1 Préconisation 2

Situation actuelle Préconisation 1 Préconisation 2 Menuiserie : Double vitrage bois 4/12/4 + 2 Velux 4/8/4 + 2 "lucarnes" de toiture. Murs Situation actuelle Préconisation 1 Préconisation 2 Brique rouge alvéolaire 25cm + 7,5cm laine de verre + 7cm brique

Plus en détail

Les maisons à énergie positive

Les maisons à énergie positive Conférence dans le cadre du projet VallEnergie Les maisons à énergie positive Attert, le 11 mars 2014 VallEnergie Atteindre l autonomie énergétique de la Vallée de l Attert belgo-luxembourgeoise gérée

Plus en détail

Quels travaux pour atteindre les cibles énergétiques?

Quels travaux pour atteindre les cibles énergétiques? RECHERCHE DE SOLUTIONS THERMIQUES OPTIMALES Quels travaux pour atteindre les cibles énergétiques? Bertrand MILLS (Enerconcept) Jean-Marc JICQUEL (EDF R&D - département EnerBAT) RECHERCHE DE SOLUTIONS THERMIQUES

Plus en détail

LE BATIMENT PASSIF 20 C TOUTE L ANNEE SANS INSTALLATION DE CHAUFFAGE

LE BATIMENT PASSIF 20 C TOUTE L ANNEE SANS INSTALLATION DE CHAUFFAGE LE BATIMENT PASSIF 20 C TOUTE L ANNEE SANS INSTALLATION DE CHAUFFAGE Didier ROSPIDE - Sandra RIPEAU 15/03/12 Présentation Bâtiments passifs CCI Plan de la conférence Présentation du concept Passif Le 1ère

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue de la Vouée Juetta N : 19 Boîte : CP : 4600 Localité : Richelle Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Rue de la Vouée Juetta N : 19 Boîte : CP : 4600 Localité : Richelle Type de bâtiment : CP : 4600 Localité : Richelle Type de bâtiment : Maison unifamiliale Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : Numéro de référence du permis : Construction :

Plus en détail

Centre d Accueil des Heures Claires. AGRANDISSEMENT DE LA RESIDENCE LEON D ANDRIMONT à LIMBOURG. Présentation, le 24 janvier 2013

Centre d Accueil des Heures Claires. AGRANDISSEMENT DE LA RESIDENCE LEON D ANDRIMONT à LIMBOURG. Présentation, le 24 janvier 2013 Centre d Accueil des Heures Claires. AGRANDISSEMENT DE LA RESIDENCE LEON D ANDRIMONT à LIMBOURG. Présentation, le 24 janvier 2013 SITUATION EXISTANTE SITUATION EXISTANTE SITUATION EXISTANTE SITUATION EXISTANTE

Plus en détail

Fiche d Information - Étude Thermique

Fiche d Information - Étude Thermique Fiche d Information - Étude Thermique 7, Grande Rue 84370 BEDARRIDES Tél. : 04.90.22.85.30 Fax : 04.90.22.85.31 e-mail : new-tec@orange.fr Site : www.new-tec.fr Références constructeur ou code avantage

Plus en détail

2.0. Ballon de stockage : Marque : Modèle : Capacité : L. Lien vers la documentation technique : http://

2.0. Ballon de stockage : Marque : Modèle : Capacité : L. Lien vers la documentation technique : http:// 2.0. Ballon de stockage : Capacité : L Lien vers la documentation technique : http:// Retrouver les caractéristiques techniques complètes (performances énergétiques et niveau d isolation, recommandation

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue d'ougrée N : 211 Boîte : 011 CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Rue d'ougrée N : 211 Boîte : 011 CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment : CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment : Appartement Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : Numéro de référence du permis : Construction : avant 1971 ou inconnu Version du protocole: 17/07/2013

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue Jean Haust N : 122 Boîte : CP : 4000 Localité : Liège(4000) Impact sur l'environnement - émissions de CO 2

Données administratives. Rue : Rue Jean Haust N : 122 Boîte : CP : 4000 Localité : Liège(4000) Impact sur l'environnement - émissions de CO 2 CP : 4000 Localité : Liège(4000) Impact sur l'environnement - émissions de CO 2 Émissions de CO 2 du bâtiment : 14799 kg CO 2/an Émissions de CO 2 spécifiques : 66 kg CO 2/m².an Description du bâtiment

Plus en détail

Vers des Bâtiments à Energie Positive

Vers des Bâtiments à Energie Positive Vers des Bâtiments à Energie Positive Economie d Energie Efficacité Energétique Energies Renouvelables et Locales Daniel QUENARD CSTB-Grenoble Dpt Enveloppes et Revêtements / Physique des Matériaux quenard@cstb.fr

Plus en détail

et la consommation E spec

et la consommation E spec PEB... et faire mieux que les exigences réglementaires dans le cadre de l'action "Construire avec l'énergie" Répondre à la réglementation wallonne La nouvelle réglementation sur la performance énergétique

Plus en détail

Bureaux Surface nette : 1850 m²

Bureaux Surface nette : 1850 m² - Concours restreint, 3 participants - Rénovation de bureaux - Début 2007 - Maître de l Ouvrage: CREDIBE - Logement - Démarche environnementale Bureaux Surface nette : 1850 m² Concept architectural Fonction

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue Bois du Foyau N : 6 Boîte : CP : 1440 Localité : Braine-le-Château Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Rue Bois du Foyau N : 6 Boîte : CP : 1440 Localité : Braine-le-Château Type de bâtiment : CP : 1440 Localité : Braine-le-Château Type de bâtiment : Maison unifamiliale Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : 24/06/1992 Numéro de référence du permis : 92/39 Construction : 1993 Version

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue du Mistral N : 32 Boîte : CP : 1400 Localité : Nivelles Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Rue du Mistral N : 32 Boîte : CP : 1400 Localité : Nivelles Type de bâtiment : CP : 1400 Localité : Nivelles Type de bâtiment : Maison unifamiliale Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : Numéro de référence du permis : Construction : 1970 Version du protocole: 22/10/2012

Plus en détail

Construction d une maison HQE à basse consommation d énergie

Construction d une maison HQE à basse consommation d énergie Du projet à la réalisation Construction d une maison HQE à basse consommation d énergie Lay Saint Christophe 54 «Notre projet est né en 2006, d une volonté de minimiser notre empreinte écologique. Nous

Plus en détail

PROJET. berrand. - Page 1/10 - 87430 VERNEUIL SUR VIENNE. Commentaires divers : Thierry BERRAND 6, rue de prasmounier 87430 VERNEUIL SUR VIENNE

PROJET. berrand. - Page 1/10 - 87430 VERNEUIL SUR VIENNE. Commentaires divers : Thierry BERRAND 6, rue de prasmounier 87430 VERNEUIL SUR VIENNE Logiciel référencé par la marque PROJET berrand 87430 VERNEUIL SUR VIENNE Date de l'étude : Commentaires divers : ARTISAN BERRAND SARL 24/02/2012 perso CLIENT Guy Berrand Thierry BERRAND 6, rue de prasmounier

Plus en détail

Maison QUATRE FAçades

Maison QUATRE FAçades Maison QUATRE FAçades Bruxelles Lieu : Woluwé-Saint-Lambert Typologie : Maison quatre façades DATE DE CONSTRUCTION : 1945-1946 DATE DE RENOVATION : 2008 -... Surface chauffee : 147 m² BESOIN DE CHAUFFAGE

Plus en détail

Les transferts de chaleur dans les bâtiments (régime statique).

Les transferts de chaleur dans les bâtiments (régime statique). Les transferts de chaleur dans les bâtiments (régime statique). Notions de base. Les trois modes de transfert de chaleur. Le bilan thermique d un bâtiment. Les pertes thermiques par transmission. Les pertes

Plus en détail

PEB Systèmes «résidentiel»

PEB Systèmes «résidentiel» PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS PEB Systèmes «résidentiel» David Verscheure Paul Wagelmans Avec le soutien de la Région wallonne et du Fonds social européen PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS

Plus en détail

Rénovation thermique de votre logement

Rénovation thermique de votre logement Audits et conseils énergétiques Rénovation thermique de votre logement Réalisé par : Guy LAMOUR Pour : Mr et Mme LEFRANC à LANDAS Le : 19/03/2015 Guy Lamour : conseiller indépendant en rénovation thermique

Plus en détail

BATIMENTS INTELLIGENTS ET BATIMENTS A ENERGIE PRESQUE NULLE

BATIMENTS INTELLIGENTS ET BATIMENTS A ENERGIE PRESQUE NULLE BATIMENTS INTELLIGENTS ET BATIMENTS A ENERGIE PRESQUE NULLE Gabrielle MASY 19 juin 2014 gabrielle.masy@hepl.be Haute Ecole de la Province de Liège Université Catholique de Louvain - Belgique Projets de

Plus en détail

Bien rénover son bâtiment Genève février 2014. Pierre André Seppey Physeos SA Sion pa.seppey@physeos.ch

Bien rénover son bâtiment Genève février 2014. Pierre André Seppey Physeos SA Sion pa.seppey@physeos.ch Bien rénover son bâtiment Genève février 2014 Pierre André Seppey Physeos SA Sion pa.seppey@physeos.ch Bien rénover programme Enjeux énergétiques à venir Bien comprendre sa consommation d énergie Comment

Plus en détail

GESTION DE L ÉNERGIE DANS L HABITAT : LES ÉNERGIES RENOUVELABLES

GESTION DE L ÉNERGIE DANS L HABITAT : LES ÉNERGIES RENOUVELABLES Séminaire organisé par les étudiants du master Expertise et Traitement en Environnement GESTION DE L ÉNERGIE DANS L HABITAT : LES ÉNERGIES RENOUVELABLES SYLVAIN DELENCLOS 29 JANVIER 2015 Présentation téléchargeable

Plus en détail

Une réhabilitation en maison passive? L enjeux de l isolation par l extérieur.

Une réhabilitation en maison passive? L enjeux de l isolation par l extérieur. Une réhabilitation en maison passive? L enjeux de l isolation par l extérieur. Réduire par 10 les consommations de chauffage Bâtiments existants : besoins en chauffage de 180 à 300 kwh/m².an Objectif :

Plus en détail

FORMATION BATIMENT DURABLE : : PASSIF ET ET (TRES) BASSE ENERGIE

FORMATION BATIMENT DURABLE : : PASSIF ET ET (TRES) BASSE ENERGIE FORMATION BATIMENT DURABLE : : PASSIF ET ET (TRES) BASSE ENERGIE Journée 1.3 Evolution du standard énergétique PRINTEMPS 2013 Stéphan Truong Gestionnaire de la formation pour le compte de Bruxelles Environnement

Plus en détail

Données administratives. Rue : Avenue des Combattants N : 70 Boîte : CP : 1490 Localité : Court-Saint-Etienne Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Avenue des Combattants N : 70 Boîte : CP : 1490 Localité : Court-Saint-Etienne Type de bâtiment : CP : 1490 Localité : Court-Saint-Etienne Type de bâtiment : Appartement Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : Numéro de référence du permis : Construction : avant 1971 ou inconnu Version du protocole:

Plus en détail

Comment optimiser la performance énergétique de son logement?

Comment optimiser la performance énergétique de son logement? Comment optimiser la performance énergétique de son logement? Janvier 2014 AHF / J.M. VOGEL Plan de la présentation Contexte Objectifs Faire un premier bilan énergétique Les différents travaux d économies

Plus en détail

Rénovation énergétique d une maison individuelle à Vanves

Rénovation énergétique d une maison individuelle à Vanves Bâtiments Matériaux Opérations Installations Rénovation énergétique d une maison individuelle à Vanves B ÂTIMENTS Une maison en briques des années 1920 à Vanves avec un petit jardin. Un cadre idéal, si

Plus en détail

Les équipements performants dans l habitat

Les équipements performants dans l habitat Les équipements performants dans l habitat Ventilation performante La ventilation mécanique contrôlée (VMC) Pour une maison performante et saine, il est indispensable d opter pour une VMC. Le principe

Plus en détail

en maison individuelle et immeuble de bureaux

en maison individuelle et immeuble de bureaux Annexe I Influence de l inertie en maison individuelle et immeuble de bureaux A - Préliminaire B - Hypothèses C - Simulations Étude réalisée pour CIMBÉTON par le cabinet TRIBU Énergie (06) 35 Sommaire

Plus en détail

Dominique Caccavelli - CSTB Vers des bâtiments à énergie positive

Dominique Caccavelli - CSTB Vers des bâtiments à énergie positive Dominique Caccavelli - CSTB Vers des bâtiments à énergie positive PAGE 1 Vers des bâtiment à énergie positive Un objectif clair et mobilisateur: Des bâtiments qui ne consomment pas plus qu ils ne produisent

Plus en détail

Données administratives. Rue : Avenue Henri Wautier N : 9A Boîte : CP : 1480 Localité : Saintes(Tubize) Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Avenue Henri Wautier N : 9A Boîte : CP : 1480 Localité : Saintes(Tubize) Type de bâtiment : CP : 1480 Localité : Saintes(Tubize) Type de bâtiment : Maison unifamiliale Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : 27/05/2005 Numéro de référence du permis : PU 2005/067 Construction : 2006 Version

Plus en détail

L AUDIT ENERGETIQUE POUR IMMEUBLE UNIFAMILIAL ET IMMEUBLE EN COPROPRIETE DES ECONOMIES FACILES

L AUDIT ENERGETIQUE POUR IMMEUBLE UNIFAMILIAL ET IMMEUBLE EN COPROPRIETE DES ECONOMIES FACILES L AUDIT ENERGETIQUE POUR IMMEUBLE UNIFAMILIAL ET IMMEUBLE EN COPROPRIETE DES ECONOMIES FACILES ARCHITECTURE ET CREATION Rue Jules Antheunis n 44/1-7030 MONS - Tél. : 065/36.46.07 & Fax : 065/35.50.09 -

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue d'ougrée N : 211 Boîte : 001 CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Rue d'ougrée N : 211 Boîte : 001 CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment : CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment : Appartement Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : Numéro de référence du permis : Construction : avant 1971 ou inconnu Version du protocole: 17/07/2013

Plus en détail

Etude et amélioration du comportement thermique d une habitation

Etude et amélioration du comportement thermique d une habitation Etude et amélioration du comportement thermique d une habitation menée avec ARCHIWIZARD Contexte de l étude Mr et Mme LE LOUSTIC viennent d acquérir une maison se situant à Hennebont (56). Peu de travaux

Plus en détail

Logement certifié. Date : 10/03/2015. Signature :

Logement certifié. Date : 10/03/2015. Signature : Logement certifié Rue : Rue de Tombeek n : 2 boîte : 22 CP : 1331 Localité : Rosières Certifié comme : Maison unifamilale Date de construction : 2010 Performance énergétique La consommation théorique totale

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue d'omezée N : 2 Boîte : CP : 5600 Localité : Omezée Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Rue d'omezée N : 2 Boîte : CP : 5600 Localité : Omezée Type de bâtiment : CP : 5600 Localité : Omezée Type de bâtiment : Maison unifamiliale Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : Numéro de référence du permis : Construction : avant 1971 ou inconnu Version du protocole:

Plus en détail

Retours d expériences: le suivi de bureaux. Christophe Schmauch Pierrick Nussbaumer CETE de l Est

Retours d expériences: le suivi de bureaux. Christophe Schmauch Pierrick Nussbaumer CETE de l Est Retours d expériences: le suivi de bureaux Christophe Schmauch Pierrick Nussbaumer CETE de l Est Sommaire 2 L opération étudiée Visite de chantier Instrumentation Explication des consommations Analyse

Plus en détail

Logement certifié. Date : 13/05/2015. Signature :

Logement certifié. Date : 13/05/2015. Signature : Logement certifié Rue : Rue de la Cense n : 47 boîte : 2 CP : 6830 Localité : Rochehaut Certifié comme : Appartement Date de construction : En ou après 2011 Performance énergétique La consommation théorique

Plus en détail

Analyse de sensibilité de la méthode de calcul de la performance énergétique des bâtiments (PEB) en Région wallonne.

Analyse de sensibilité de la méthode de calcul de la performance énergétique des bâtiments (PEB) en Région wallonne. Analyse de sensibilité de la méthode de calcul de la performance énergétique des bâtiments (PEB) en Région wallonne. Stéphanie NOURRICIER 1, Véronique FELDHEIM 1, Frédéric RENARD 1 Pôle Energie Université

Plus en détail

Les premiers logements sociaux passifs, coût d énergie et 0 émission de CO2 de Belgique Ref ID : 01-106

Les premiers logements sociaux passifs, coût d énergie et 0 émission de CO2 de Belgique Ref ID : 01-106 Les premiers logements sociaux passifs, 0 émission de CO2 de Belgique Ref ID : 01-106 Rendre au logement social son caractère pionnier avec un projet pilote, encore jamais imaginé en Belgique. Ce défi

Plus en détail

DURABLE DES BÂTIMENTS EN RHÔNE-ALPES

DURABLE DES BÂTIMENTS EN RHÔNE-ALPES MountEE - Efficacité énergétique et construction durable dans les communes européennes de montagne EIE/11/007/SI2.615937 BONNES PRATIQUES CONCERNANT LA CONSTRUCTION ET LA REHABILITATION DURABLE DES BÂTIMENTS

Plus en détail

Terrassement- Fondations - Egouttage

Terrassement- Fondations - Egouttage Terrassement- Fondations - Egouttage «Le terrassement débute et ne dure que quelques jours. Viennent ensuite les fondations, puis le réseau d égouttage. On peut remarquer la qualité du travail d égouttage

Plus en détail

Comment sont calculées les consommations relatives au logement dans l outil SOLEN?

Comment sont calculées les consommations relatives au logement dans l outil SOLEN? SOlutions for Low Energy Neighbourhoods Comment sont calculées les consommations relatives au logement dans l outil SOLEN? Les points principaux Des méthodes ont été développées pour évaluer les consommations

Plus en détail

Sont exclus du présent règlement communal les locaux à usage professionnel ou commercial.

Sont exclus du présent règlement communal les locaux à usage professionnel ou commercial. Règlement communal concernant l'octroi d'une subvention pour l'utilisation rationnelle de l'énergie et la mise en valeur des sources d'énergie renouvelables Article 1 Il est accordé sous les conditions

Plus en détail

Logement certifié. médiocre. absent. Date : 25/03/2015

Logement certifié. médiocre. absent. Date : 25/03/2015 Logement certifié Rue : Chemin Saint-Pierre n : 64 CP : 1400 Localité : Nivelles Certifié comme : Maison unifamilale Date de construction : Inconnue Performance énergétique La consommation théorique totale

Plus en détail

La rénovation énergétique plus intéressante que l épargne!

La rénovation énergétique plus intéressante que l épargne! Investissement : 12 300 Capital 12 300 Placement WTC 15-A : Chaudière gaz à condensation et accessoires CESI avec 2 capteurs WTS-F1 et 1 préparateur ECS solaire WASol 310 3 850 4 900 8 560 Gaz : 600 /

Plus en détail

Logement certifié. médiocre. absent. Date : 19/10/2015

Logement certifié. médiocre. absent. Date : 19/10/2015 Logement certifié Rue : Rue des Bourgeois n : 24 CP : 1495 Localité : Villers-la-Ville Certifié comme : Maison unifamiliale Date de construction : Entre 1919 et 1945 Performance énergétique La consommation

Plus en détail

& la rt 2012. la réponse aux exigences réglementaires

& la rt 2012. la réponse aux exigences réglementaires les fenêtres aluminium MILLET & la rt 0 la réponse aux exigences réglementaires La Réglementation Thermique 0 s applique d ores et déjà pour les bâtiments neufs du secteur tertiaire, public et les bâtiments

Plus en détail

Diagnostic thermique sur une amiénoise

Diagnostic thermique sur une amiénoise Diagnostic thermique sur une amiénoise Par Jordi Hubert Ingénieur thermicien Bureau d études Pic Energie SCOP Ekidina Note synthétique Isolation des murs : Laine de bois à privilégier Il s avère que lors

Plus en détail

Diagnostic du logement

Diagnostic du logement Diagnostic du logement Mise à jour novembre 2014 Fiche réalisée par Héliose Les 5 clés de la basse consommation ❶ Isolation de l enveloppe ❺ Energies renouvelables ❷ Ventilation et étanchéité à l air ❹

Plus en détail

Volume protégé. Surface de plancher chauffée

Volume protégé. Surface de plancher chauffée Volume protégé Le volume protégé d un logement reprend tous les espaces du logement que l on souhaite protéger des déperditions thermiques que ce soit vers l extérieur, vers le sol ou encore des espaces

Plus en détail

pmpasbl CALCUL DE LA CONSOMMATION DE CHAUFFAGE, D EAU CHAUDE S A N I T A I R E E T A U X I L I A I R E S E N E N E R G I E P R I M A I R E

pmpasbl CALCUL DE LA CONSOMMATION DE CHAUFFAGE, D EAU CHAUDE S A N I T A I R E E T A U X I L I A I R E S E N E N E R G I E P R I M A I R E ANNEXE AU VADE MECUM RESIDENTIEL 2009 (VM consolidé 2011) CALCUL DE LA CONSOMMATION DE CHAUFFAGE, D EAU CHAUDE S A N I T A I R E E T A U X I L I A I R E S E N E N E R G I E P R I M A I R E pmpasbl Page

Plus en détail

DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE AUX ÉCONOMIES D EAU: LA MAITRISE DE LA CONSOMMATION À LA MAISON

DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE AUX ÉCONOMIES D EAU: LA MAITRISE DE LA CONSOMMATION À LA MAISON DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE AUX ÉCONOMIES D EAU: LA MAITRISE DE LA CONSOMMATION À LA MAISON Assises du développement Durable- Table ronde "Citoyen et développement durable" DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE: ISOLATION,

Plus en détail

ANNEXE 1 Rapports d audits énergétiques. 1. Rapport d audit - ADOMA de Guyancourt - Foyer «La Minière» 47 rue Dampierre 78280 Guyancourt

ANNEXE 1 Rapports d audits énergétiques. 1. Rapport d audit - ADOMA de Guyancourt - Foyer «La Minière» 47 rue Dampierre 78280 Guyancourt Annexes SOMMAIRE Annexe 1. Rapports d audits énergétiques Annexe 2. Simulations Gains unitaires RT rénovation Annexe 3. STD de la régulation par façade Annexe 4. Différentes approches du coût global P2

Plus en détail

Logiciels de simulation énergétique Progiciel de simulation thermique de bâtiments avec études de cas

Logiciels de simulation énergétique Progiciel de simulation thermique de bâtiments avec études de cas Progiciel de simulation thermique de bâtiments avec études de cas Le progiciel FISA, très répandu dans les bureaux d étude thermique, permet les calculs thermiques dans les bâtiments neufs et existants

Plus en détail

Incitants relatifs à l installation de pompes à chaleur en Région wallonne

Incitants relatifs à l installation de pompes à chaleur en Région wallonne Incitants relatifs à l installation de pompes à chaleur en Région wallonne G. FALLON Energie Facteur 4 asbl - Chemin de Vieusart 175-1300 Wavre Tél: 010/23 70 00 - Site web: www.ef4.be email: ef4@ef4.be

Plus en détail

L opération étudiée : le SDEF

L opération étudiée : le SDEF L opération étudiée : le SDEF Situation géographique 29 Landivisiau Finistére Zone H2a Altitude : 34 m Acteurs de l opération Maitrise d ouvrage Maître d œuvre / Architecte BET Thermique SDEF Atelier 3

Plus en détail

OSEZ. http://www.maison-passive-france.fr/ LA MAISON PASSIVE! Le guide pour comprendre les principes du standard Passivhaus

OSEZ. http://www.maison-passive-france.fr/ LA MAISON PASSIVE! Le guide pour comprendre les principes du standard Passivhaus OSEZ LA MAISON PASSIVE! Le guide pour comprendre les principes du standard Passivhaus Introduction Un bâtiment passif? Le concept de Passivhaus a été développé en Allemagne par le Dr Wolfgang Feist, fondateur

Plus en détail

Comportement de LA MAISON PASSIVE. Etude menée d octobre 2012 à septembre 2013 sur la Maison Passive située à Arcangues

Comportement de LA MAISON PASSIVE. Etude menée d octobre 2012 à septembre 2013 sur la Maison Passive située à Arcangues Comportement de LA MAISON PASSIVE Etude menée d octobre 2012 à septembre 2013 sur la Maison Passive située à Arcangues Sommaire Le contexte..... p.2 Consommations d énergies au cours d une année... p.3

Plus en détail

Concours. 2011 Présentation des projets lauréats. ats

Concours. 2011 Présentation des projets lauréats. ats Concours «Ma maison éco» 2011 Présentation des projets lauréats ats PROJETS Rénovations R 4 Projets retenus Famille THIL 37330 Marcilly sur Maulne Famille THIL Natures des parois: Murs extérieurs Nord

Plus en détail

Les Maisons passives :

Les Maisons passives : Les Maisons passives : l avenir de la réalité Stéphane Perraud LIMOUSIN NATURE ENVIRONNEMENT en LIMOUSIN Sommaire Introduction... P.3 Une Maison passive c est quoi?... P.4 Comment concevoir une Maison

Plus en détail

Logement certifié. Date : 07/08/2015. Signature :

Logement certifié. Date : 07/08/2015. Signature : Logement certifié Rue : Rue de Tilleur n : 116 CP : 4420 Localité : Saint-Nicolas Certifié comme : Maison unifamiliale Date de construction : Avant ou en 1918 Performance énergétique La consommation théorique

Plus en détail

Version de test - sans valeur

Version de test - sans valeur Logement certifié Rue : Drève des Marguerites n : 55 CP : 7850 Localité : Petit-Enghien Certifié comme : Maison unifamilale Date de construction : 2000 Performance énergétique La consommation théorique

Plus en détail

A savoir - Modification des exigences concernant les nouvelles constructions

A savoir - Modification des exigences concernant les nouvelles constructions ULC Artikel März 2015 A savoir - Modification des exigences concernant les nouvelles constructions 1. Modification règlementaires À partir du 1 janvier 2015 les nouvelles constructions se rapprocheront

Plus en détail

Rapport d audit énergétique

Rapport d audit énergétique Rapport d audit énergétique Version du logiciel 2.0.0#124 Date d enregistrement : 26.07.2013 Date de modification : 29.07.2013 Certificat PEB d origine n : 1 Type de bâtiment : APPARTEMENT Type d audit

Plus en détail

Enveloppe performante

Enveloppe performante Enveloppe performante Quelle approche pour le chauffagiste? Quel type de producteur de chaleur choisir? SANYDRO MAINTENANCE Enveloppe performante - quelle attitude 1 Structure exposé : 1/ Rappel : le surdimensionnement

Plus en détail

«Habitat et Maîtrise de l énergie»

«Habitat et Maîtrise de l énergie» «Habitat et Maîtrise de l énergie» Réunion d information Introduction l ALEC SQY - le CAUE MDE écogestes - petits travaux Isolation et Architecture Rénovation isolation - préconisations Énergie chauffage

Plus en détail

Logement certifié. Signature :

Logement certifié. Signature : Logement certifié Rue : Rue de l'eglise n : 31 CP : 1410 Localité : Waterloo Certifié comme : Maison unifamilale Date de construction : Inconnue Performance énergétique La consommation théorique totale

Plus en détail

Logement certifié. Signature :

Logement certifié. Signature : Logement certifié Rue : Rue Sainte-Walburge n : 201 CP : 4000 Localité : Liège(4000) Certifié comme : Maison unifamilale Date de construction : Entre 1919 et 1945 Performance énergétique La consommation

Plus en détail

Société ENVELOPPE ELECTRICITE TECHNIQUES OUI NON NON NON NON NON OUI NON

Société ENVELOPPE ELECTRICITE TECHNIQUES OUI NON NON NON NON NON OUI NON Demandeur Date de visite Tél. Tel type de bien Mail Envionnement Rue Date construction Code postal Ville Société MESURE 1 MESURE 2 MESURE 3 MESURE 4 MESURE 5 MESURE 1 MESURE 2 MESURE 3 MESURE 4 MESURE

Plus en détail

Commune de BRIGNOLES

Commune de BRIGNOLES Commune de BRIGNOLES RAPPORT DE DIAGNOSTIC D EVALUATION ENERGETIQUE Maison de village XXX ACDI Agence Centre-var Diagnostic Immobilier - S.A.R.L. au capital de 8 000 euros - R.C.S. de Brignoles n 50 4

Plus en détail

A B C D E F G. Les premiers logements sociaux passifs, coût d énergie et 0 émission de CO2 de Belgique installations 21

A B C D E F G. Les premiers logements sociaux passifs, coût d énergie et 0 émission de CO2 de Belgique installations 21 installations Le passage d un bâtiment passif à un bâtiment 0 coût d'énergie est réalisé grâce à plusieurs extras : panneaux solaires thermiques pour l eau chaude sanitaire et des panneaux photovoltaïques

Plus en détail

La dynamique Grenelle et les outils incitatifs. Arno HOULLIERE, chargée de mission Patrimoine Environnement Métiers Matériaux CAPEB Rhône-Alpes

La dynamique Grenelle et les outils incitatifs. Arno HOULLIERE, chargée de mission Patrimoine Environnement Métiers Matériaux CAPEB Rhône-Alpes La dynamique Grenelle et les outils incitatifs Les aides financières (TVA à taux réduit) (Crédit d impôt développement durable) Eco PTZ, FEDER TVA à 5,5 % Travaux d isolation, changement de fenêtres Installation

Plus en détail

Energéticien Consultant Formateur

Energéticien Consultant Formateur 1 Energéticien Consultant Formateur 2 Cas 1 : maison contemporaine Maison individuelle 1972 Façade avant entrée Pignon jardin Façade arrière jardin 3 Description Présentation générale état initial 2 niveaux

Plus en détail

Région Rhône-Alpes. Audit énergétique du Lycée du Forez à Feurs. 26 février 2009. Département Energies et Climat

Région Rhône-Alpes. Audit énergétique du Lycée du Forez à Feurs. 26 février 2009. Département Energies et Climat Région Rhône-Alpes Audit énergétique du Lycée du Forez à Feurs 26 février 29 Département Energies et Climat 1893-D4-CH-91257-MFI Février 29 1 SOMMAIRE I/ Qu est ce qu un audit énergétique? II/ Quels sont

Plus en détail

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance.

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance. 9.5. PRODUCTION D EAU CHAUDE sanitaire Les équipements doivent être dimensionnés au plus juste en fonction du projet et une étude de faisabilité doit être réalisée pour les bâtiments collectifs d habitation

Plus en détail

Données administratives. Rue : Clos du Cheval Blanc N : 3 Boîte : 31 CP : 5590 Localité : Ciney Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Clos du Cheval Blanc N : 3 Boîte : 31 CP : 5590 Localité : Ciney Type de bâtiment : CP : 5590 Localité : Ciney Type de bâtiment : Appartement Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : 03/04/2008 Numéro de référence du permis : UCP3/2007/316 Construction : 2012 Version du protocole:

Plus en détail

PROJET. SCI LA PLUME ROUGE 538 rue Raymond Tellier 45200 AMILLY. - Page 1/9 - Damien LECLERC 1 rue du courtil cabot 45700 VILLEMANDEUR

PROJET. SCI LA PLUME ROUGE 538 rue Raymond Tellier 45200 AMILLY. - Page 1/9 - Damien LECLERC 1 rue du courtil cabot 45700 VILLEMANDEUR Logiciel référencé par la marque PROJET SCI LA PLUME ROUGE 538 rue Raymond Tellier 45200 AMILLY Date de l'étude : ARTISAN 05.01.2011 CLIENT SARL LECLERC Désiré SCI LA PLUME ROUGE Damien LECLERC 1 rue du

Plus en détail

::: Le Crédit d impôt développement durable (CIDD)

::: Le Crédit d impôt développement durable (CIDD) n 29 Novembre 2013 BTP Ille-et-Vilaine ::: CRÉDIT D IMPOT DEVELOPPEMENT DURABLE (CIDD) ET ECO-PTZ : les changements attendus pour ::: Le Crédit d impôt développement durable (CIDD) Le projet de loi de

Plus en détail

Les conseils utiles pour votre logement

Les conseils utiles pour votre logement Les conseils utiles pour votre logement Habitat Nord Deux-Sèvres 7 rue Claude Debussy - 79 100 THOUARS w w w. h a b i t a t - n o r d 7 9. f r Aujourd hui, vous prenez possession de votre nouvelle habitation.

Plus en détail

Les conseils utiles pour votre logement

Les conseils utiles pour votre logement Les conseils utiles pour votre logement Habitat Nord Deux-Sèvres 7 rue Claude Debussy - 79 100 THOUARS w w w. h a b i t a t - n o r d 7 9. f r Aujourd hui, vous prenez possession de votre nouvelle habitation.

Plus en détail

22/07/2011. Contexte local. Sommaire. Contexte global. Contexte local. L isolation. Les économies d énergie et les aides financières dans le logement

22/07/2011. Contexte local. Sommaire. Contexte global. Contexte local. L isolation. Les économies d énergie et les aides financières dans le logement Contexte local Consommation initiale Les économies d énergie et les aides financières dans le logement [Date] Efficacité Supprimer les gaspillages énergétiques Consommer le moins d énergie possible à service

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique: détails techniques Bruxelles Environnement LE SYSTÈME DE CHAUFFAGE ET LA PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE François LECLERCQ et

Plus en détail

Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines

Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines Réalisé par : Arnaud Larvol Conseiller énergie Pays Ruthénois 6, avenue de L Europe 12 000 Rodez 05.65.73.61.70 a.larvol@pays-ruthenois.f

Plus en détail

Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves

Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves Bâtiments Matériaux Opérations Installations Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves X B ÂTIMENTS Afin de réduire les factures d énergie de sa maison des années 30, un habitant de Vanves

Plus en détail

COMMENT REDUIRE LA CONSOMMATION D ENERGIE D UN LOGEMENT?

COMMENT REDUIRE LA CONSOMMATION D ENERGIE D UN LOGEMENT? Séquence pédagogique détaillée COMMENT REDUIRE LA CONSOMMATION D ENERGIE D UN LOGEMENT? Discipline : Technologie Niveau : 4 e SITUATION DANS LES PROGRAMMES Approche du programme : «Les énergies mises en

Plus en détail

Crédit d impôt «Développement Durable»

Crédit d impôt «Développement Durable» Février 2011 Crédit d impôt «Développement Durable» Focus sur ce dispositif fiscal Avec ses avantages et ses adaptations. Economiser l énergie c est avant tout lutter contre le réchauffement climatique

Plus en détail

Commission technique du CRH des Pays de la Loire

Commission technique du CRH des Pays de la Loire Commission technique du CRH des Pays de la Loire Le Mans, le 21 septembre 2010 Evaluation scientifique de la Résidence Salvatierra à Rennes Laboratoire de Génie Civil et Génie Mécanique Equipe Matériaux

Plus en détail

Logement certifié. Signature :

Logement certifié. Signature : Logement certifié Rue : Walk n : 182 CP : 4950 Localité : Waimes Certifié comme : Maison unifamilale Date de construction : Entre 1986 et 1990 Performance énergétique La consommation théorique totale d

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Les techniques (chaleur, ventilation, ECS): conception et régulation Bruxelles Environnement Systèmes d émission de chaleur : principes et enjeux Raphaël Capart ICEDD asbl

Plus en détail

10_ Fiche de synthèse

10_ Fiche de synthèse LUDWIGSWINKEL - ETUDE DES VARIANTES -État initial -Variante Chauffage et ECS au gaz -Variante Chauffage et ECS aux pellets de bois -Variante Pompe à chaleur géothermique eau/eau -Variante Chauffage et

Plus en détail

Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges

Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges SA LE TOIT VOSGIEN BP 31 88100 SAINT-DIE-DES-VOSGES / F. LAUSECKER ARCHITECTE /

Plus en détail

Projet JCE. MAISON MITOYENNE - Mr et Mme Guiquel. 22 rue de la pommerais - SAINT JACQUES DE LA LANDE

Projet JCE. MAISON MITOYENNE - Mr et Mme Guiquel. 22 rue de la pommerais - SAINT JACQUES DE LA LANDE Ecole des Métiers de l Environnement Campus de Ker Lann Rennes 35170 BRUZ Tél. : 02.99.05.88.00./ Fax. : 02.99.05.88.09. http://www.ecole-eme.com Auteurs : BOTREL Yohann Section : DEPS EREE DESGRANGES

Plus en détail

Les rencontres du PREBAT 20-22 mars 2007, Aix-les-Bains. Valentin TRILLAT-BERDAL, Bernard SOUYRI, Gilbert ACHARD

Les rencontres du PREBAT 20-22 mars 2007, Aix-les-Bains. Valentin TRILLAT-BERDAL, Bernard SOUYRI, Gilbert ACHARD Les rencontres du PREBAT 20-22 mars 2007, Aix-les-Bains Synthèse du projet GEOSOL: Intégration énergétique dans les bâtiments par l utilisation combinée de l énergie solaire et de la géothermie basse température

Plus en détail

L Héméra, 1 ère Résidence privée à énergie passive livrée en France

L Héméra, 1 ère Résidence privée à énergie passive livrée en France L Héméra, 1 ère Résidence privée à énergie passive livrée en France Prix GrDF au concours national des Pyramides de vermeil en 2012. Prix de l innovation au service de l environnement au concours des Pyramides

Plus en détail

Cure de Puy Sanières. Puy Sanières (05) HC-R - Phase Réalisation Niveau OR (86pts)

Cure de Puy Sanières. Puy Sanières (05) HC-R - Phase Réalisation Niveau OR (86pts) Mur mitoyen église - BA13 - ITE laine de verre (ép. 10cm) - Mur en pierre ép60cm Toit - BA13 - Laine de verre (ép. 24cm) - OSB+lame d air -Couverture en ardoise Mur MOB - OSB - Fibre de bois HD (ép. 12cm)

Plus en détail