Centrales Villageoises Photovoltaïques

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Centrales Villageoises Photovoltaïques"

Transcription

1 Centrales Villageoises Photovoltaïques Projet Centrales Villageoises Photovoltaïques Optimisation du raordement életrique et gestion du réseau sur le village de : - Les Haies Rédateur Nom Fontion Damien MOYSE Chargé d Etudes Ra Prod >36kVA SIRHO Vérifiateur Nom Fontion Jean-Dominique LAURENT Responsable Groupe AERR DA et Ra Prod>36kVA SIRHO Approbateur Nom Fontion Didier JACQUEMOUX Assistant Management Etat Major DORAB Copyright ERDF 2010 ERDF SA à diretoire et à onseil de surveillane au apital de euros R.C.S. de Nanterre ERDF est ertifié ISO pour l environnement

2 Sommaire 1. Contexte de l étude Objetif Contexte des pars naturels régionaux Le projet Centrales Villageoises Photovoltaïques Mise en œuvre Résultats attendus Moyens Définition d un branhement et d une extension de réseau...7 a) Branhement... 7 b) Extension de réseau Projet : Les Haies Loalisation et identifiation de la demande de Raordement Etat atuel du réseau...11 a) Plan de situation b) Desription du réseau Solution tehnique pour les différentes zones Etude «Zone Agriole» Hypothèse de alul Solution tehnique «Zone Agriole» Page 229 T ERDF SA à diretoire et à onseil de surveillane é au apital de euros

3 Chiffrage Conlusion Etude «Zone Nord» Hypothèse de alul Solution tehnique «Zone Nord» Chiffrage Conlusion Etude «Zone Centre» Hypothèse de alul Solution tehnique «Zone Centre» Chiffrage Conlusion Etude «Zone Sud» Hypothèse de alul Solution tehnique «Zone Sud» Chiffrage Conlusion Etude «Zone Est» Hypothèse de alul Solution tehnique «Zone Est» Chiffrage Conlusion Conlusion des travaux pour le projet de Les Haies...29 Page 329 T ERDF SA à diretoire et à onseil de surveillane é au apital de euros

4 1. Contexte de l étude 1.1 Objetif Rhônealpénergie Environnement expérimente, ave les Pars naturels régionaux la mise en plae de entrales photovoltaïques de 50 à 250 kw dans les villages des PNR, dans une démarhe de gouvernane, de réflexion sur l évolution patrimoniale et paysagère, de rationalisation des études, oûts et démarhes et d investissement loal partiipatif. L expérimentation se fait en lien ave une mobilisation de la population pour partiiper ativement aux objetifs du territoire sur l énergie et le limat. Le développement des installations photovoltaïques doit notamment prendre en ompte un ertain nombre d aspets liés au réseau életrique. L objetif, à et égard, est de rendre ohérente la prodution életrique par rapport aux onsommations loales d életriité et d optimiser les oûts de raordement induits par l arrivée groupée et simultanée de systèmes photovoltaïque sur le réseau. 1.2 Contexte des pars naturels régionaux Les Pars naturels régionaux portent à travers leurs hartes des projets de développement durable et doivent onilier une politique ambitieuse de lutte ontre l effet de serre, une ation forte de maintien de la valeur patrimoniale de leur territoire, une gouvernane forte et une revitalisation loale en expérimentant des formes de développement adaptées aux ateurs loaux. Ils développent une approhe territoriale de l énergie, un roisement des enjeux énergétiques ave l ensemble des enjeux environnementaux et soiaux-éonomiques du territoire. La pression exerée par les développeurs privés pour la mise en plae de entrales photovoltaïques au sol, les a obligés à réagir et s interroger sur un autre modèle de développement. 1.3 Le projet Centrales Villageoises Photovoltaïques Les Pars naturels régionaux de Rhône-Alpes ave l appui de Rhônalpénergie-Environnement souhaitent don expérimenter e onept de entrales villageoises basé sur quatre grands prinipes : - La oneption d un projet sur un village partagée par la population loale et issue d une animation globale portée par une interommunalité. Ce projet portera sur l implantation de plusieurs surfaes de modules photovoltaïques totalisant entre 500 à 2500 m2 prinipalement sur les toitures publiques ou privées, sans toutefois exlure à priori des éléments omplémentaires. Cette oneption doit être insrite dans un débat ave la population sur les onsommations d énergie, sur le hangement limatique, l évolution de leur adre de vie et du patrimoine. Page 429 T ERDF SA à diretoire et à onseil de surveillane é au apital de euros

5 - Une analyse pour larifier les enjeux patrimoniaux et paysagers du territoire, apporter des éléments tehniques à la réflexion des ateurs loaux et soutenir l évolution identitaire du territoire dans son ensemble. Ce travail n exlut auune zone sensible, ni auun patrimoine lassé ou religieux. Il vise à réer un outil d analyse simple et disponible pour être généralisable à l ensemble du milieu rural sensible. - Une analyse tehnio-éonomique pour proposer des hoix de matériels et de mise en œuvre, l optimisation des implantations, les apaités de raordement entre toitures, l aeptabilité sur le réseau életrique, la tarifiation appliable, les oûts d investissements et d exploitation, les assuranes et les indiateurs de suivi, l instrumentation pour une visualisation et une information de la population. - Un investissement partagé et supporté prinipalement par les habitants et usagers du territoire, ave une partiipation des olletivités loales et territoriales. Cet investissement sera porté par une struture loale, ontrôlée par les ateurs loaux, ave des outils mutualisés dans un réseau organisé de entrales villageoises. 1.4 Mise en œuvre Cette expérimentation porte sur 8 interommunalités réparties sur 5 territoires Pars : Verors, Monts d'ardèhe, Massif des Bauges, Pilat, Baronnies Provençales. Elle vise lairement à introduire dans les espaes sensibles une démarhe olletive en substitution d une approhe individuelle, dans un soui d effiaité finanière et de respet des valeurs des Pars. Elle a l ambition de faire reonnaître ette démarhe par les pouvoirs publis, prinipalement l Etat et la Région et de proposer sa pérennisation à travers des outils effiaes et reonnus. - Un outil d animation onçu et testé par plusieurs type de struture, en additionnant les savoirs faire d animation loale, de vulgarisation tehnique, de médiation et de gestion de onflits. - Un outil d analyse patrimoniale et paysagère qui rassemble les grandes orientations patrimoniales du territoire Par, les évolutions loales, les hoix d intégration ou d implantation possibles. - Des outils juridiques et finaniers pour le montage des projets en investissement olletif. Ils s appuieront sur l ensemble des analyses juridiques déjà effetuées et prendront en ompte les outils déjà rées par les syndiats d énergie ou des soiétés d investissement partagées. - Des outils de mutualisation de moyens, regroupement de ommandes, gestion des ventes d életriité, gestion de soiétés loales - Des outils pour les raordements des installations au réseau életrique et d analyse de la tarifiation de la vente d életriité adaptée à ette approhe olletive. - Des outils de sensibilisation de la population sur la prodution photovoltaïque et la onsommation d életriité du village et sur les impats omportementaux des habitants, ave une préparation à l arrivée des «réseaux intelligents» et une information organisée sur les éonomies d életriité. Page 529 T ERDF SA à diretoire et à onseil de surveillane é au apital de euros

6 1.5 Résultats attendus Cette expérimentation doit aboutir dans un délai de deux ans à la mise en plae d une démarhe «labélisée» et reonnue par les pouvoirs publis pour l installation d une entrale photovoltaïque dans un village des Pars naturels régionaux ou tout territoire sensible à ette approhe. 1.6 Moyens Le projet, ave un budget de l ordre de est porté par Rhônalpénergie-Environnement pour le ompte des Pars naturels régionaux de la Région Rhône-Alpes. Il s appuie sur des programmes européens MED et Leader-Verors et un soutien du Conseil Régional. Un omité de pilotage ave l ensemble des Pars et des partenaires sera animé par le Par du Verors et un omité tehnique assuré par Rhônalpénergie-Environnement pour l ensemble de la mise en œuvre. Page 629 T ERDF SA à diretoire et à onseil de surveillane é au apital de euros

7 1.7 Définition d un branhement et d une extension de réseau a) Branhement b) Extension de réseau Page 729 T ERDF SA à diretoire et à onseil de surveillane é au apital de euros

8 2. Projet : Les Haies Page 829 T ERDF SA à diretoire et à onseil de surveillane é au apital de euros

9 2.1 Loalisation et identifiation de la demande de Raordement - Loalisation des parelles Mairi Eole Bâtiments Publis Bâtiments Administratifs Page 929 T ERDF SA à diretoire et à onseil de surveillane é au apital de euros

10 - Loalisation des différentes zones Zone Agriole 73 Zone Nord Zone Centre Mairi 26 Zone Est 27 8 Eole Zone Sud Page 1029 T ERDF SA à diretoire et à onseil de surveillane é au apital de euros

11 2.2 Etat atuel du réseau a) Plan de situation - Zone Agriole Légende : Page 1129 T ERDF SA à diretoire et à onseil de surveillane é au apital de euros

12 - Autres zones Légende : Page 1229 T ERDF SA à diretoire et à onseil de surveillane é au apital de euros

13 b) Desription du réseau Nous pouvons onstater que la zone d étude est alimentée par quatre postes de distribution publi ave des transformateurs de 50, 160 et 250 kva. Le réseau de ette zone est assez réent de par le fait qu il y a beauoup de réseau en tehnique souterraine mais sur de grande distane, e qui réduit la failité de raordement d un produteur sans réaliser de travaux réseau. Cependant, auune ontrainte de réseau (aussi bien en tension, ourant et harge du transformateur) n est présente avant l étude de raordement des nouveaux produteurs. Dans l état atuel du réseau : Le poste DP «LA RASE» alimente 7 lients pour une puissane sousrite totale de 87kVA. Le poste DP «LA CROIX» alimente 29 lients pour une puissane sousrite totale de 257kVA. Le poste DP «ECOLE» alimente 57 lients pour une puissane sousrite totale de 563kVA. Le poste DP «LES ACACIAS» alimente 15 lients pour une puissane sousrite totale de 123kVA. Page 1329 T ERDF SA à diretoire et à onseil de surveillane é au apital de euros

14 2.3 Solution tehnique pour les différentes zones Etude «Zone Agriole» Hypothèse de alul Alimentation de l ensemble de la zone par la réation d un nouveau poste DP «Bâti agriole» de type PSSA ave un transformateur de 100kVA. Détails des Raordement par lot pour une puissane totale de la zone de 91kVA: Lot onerné Puissane de Prodution demandée Type de Raordement etou travaux réseau à effetuer Répartition de la puissane par phase en kva Ph1 Création poste DP «Bâti Agriole» Ph2 Distane en amont du tronçon Commentaire(s) éventuel(s) 190 mètres Branhement > 36 kva, omposé d un C400P200 + offret de omptage. Ph3 Réalisation d une RAS HTA + une antenne souterraine HTA d une longueur de 190m en 95mm² AL. Branhement triphasé kva Création d un départ diret souterrain BT d une longueur de 5m en 240mm² Nota Bene : Pour l ensemble des études, il a été simulé l ajout de haque site de prodution dans l ordre roissant de distane au poste DP le plus prohe. Les travaux de réation de réseau ou de poste ou de renforement de réseau sont les onséquenes de l atteinte de la harge maximale de prodution qui peut être évauée dans le réseau atuelle. De même, la répartition par phase de la harge des produteurs monophasés est issue de la simulation de l équilibrage des phases dans le but de raorder un maximum de harge sur le réseau, avant et après travaux. Page 1429 T ERDF SA à diretoire et à onseil de surveillane é au apital de euros

15 Solution tehnique «Zone Agriole» Alimentation du site de prodution N 73 en départ diret ave C400P200 + offret de omptage en triphasé. Page 1529 T ERDF SA à diretoire et à onseil de surveillane é au apital de euros

16 Chiffrage CHIFFRAGE DE TRAVAUX ELECTRICITE ZONE AGRICOLE DE LES HAIES Conlusion Pour raorder e site de prodution, la réation d un poste de distribution publi est néessaire ar le réseau existant ne permet pas la réinjetion d un produteur photovoltaïque d une telle puissane sur le réseau. Page 1629 T ERDF SA à diretoire et à onseil de surveillane é au apital de euros

17 2.3.2 Etude «Zone Nord» Hypothèse de alul Alimentation de l ensemble de la zone par le poste DP «La Croix» existant de type PAC (Poste à Couloir de manœuvre) ave un transformateur de 160kVA. Détails des Raordement par lot pour une puissane totale de la zone de 53kVA: Lot onerné : Puissane de prodution demandée Type de raordement etou travaux réseau à effetuer Répartition de la puissane par phase en kva Ph1 Ph2 Ph3 Distane en amont du tronçon Commentaire(s) éventuel(s) kva Branhement triphasé mètres kva Branhement triphasé mètres kva Branhement triphasé mètres 2 bâtiments distints sur une seule parelle (9 et 7 kva) kva Branhement triphasé + Renforement souterrain de 70 m de 95mm² en 150mm² mètres kva Branhement triphasé mètres Page 1729 T ERDF SA à diretoire et à onseil de surveillane é au apital de euros

18 Solution tehnique «Zone Nord» Alimentation des sites de produtions N 209, 226, 418, 422 et 493 en branhement triphasé. Page 1829 T ERDF SA à diretoire et à onseil de surveillane é au apital de euros

19 Chiffrage CHIFFRAGE DE TRAVAUX ELECTRICITE ZONE NORD DE LES HAIES Conlusion Pour raorder es inq sites de prodution de la zone Nord, seul un renforement de 70m de 95mm² en 150mm² est à prévoir pour l alimentation du lot 422. Conernant les lots 209, 226, 418 et 493, auune modifiation sur le réseau n est néessaire. Page 1929 T ERDF SA à diretoire et à onseil de surveillane é au apital de euros

20 2.3.3 Etude «Zone Centre» Hypothèse de alul Alimentation de l ensemble de la zone par le poste DP «Eole» existant de type PAC ave un transformateur de 250kVA. Détails des Raordement par lot pour une puissane totale de la zone de 142 kva: Lot onerné : Puissane de prodution demandée Type de raordement etou travaux réseau à effetuer Répartition de la puissane par phase en kva Ph1 Ph2 Ph3 Distane en amont du tronçon Commentaire(s) éventuel(s) Poste DP «Eole» Mutation poste 250kVA en 400kVA kva Branhement triphasé mètres kva Branhement triphasé mètres Mairie + Habitation privée (22+7) kva Branhement triphasé mètres kva Branhement triphasé mètres Départ N 1 Création d un départ souterrain BT d une longueur de 150m en 240mm AL kva Branhement triphasé + pose REMBT kva Branhement triphasé mètres Eole - Branhement > 36 kva, omposé d un C400P200 + offret de omptage mètres Mairie Page 2029 T ERDF SA à diretoire et à onseil de surveillane é au apital de euros

21 Solution tehnique «Zone Centre» Alimentation des sites de prodution N 80, 241, 265 et 274 en branhement triphasé. Alimentation du site de prodution N 241 ave un départ BT + branhement triphasé. Alimentation du site de prodution N 236 via une REMBT 450 en branhement triphasé ave C400P200. Page 2129 T ERDF SA à diretoire et à onseil de surveillane é au apital de euros

22 Chiffrage CHIFFRAGE DE TRAVAUX ELECTRICITE ZONE CENTRE DE LES HAIES Conlusion Le raordement de la zone entre néessite la mutation du transformateur «Eole» 250kVA en 400kVA. Puis, la réation d un départ BT souterrain permettra l alimentation du site de prodution 241 ainsi que elui du 236 via une REMBT 450. Quant aux sites de prodution 80, 241, 265 et 274, auune modifiation n est à prévoir sur le réseau publi. Page 2229 T ERDF SA à diretoire et à onseil de surveillane é au apital de euros

23 2.3.4 Etude «Zone Sud» Hypothèse de alul Alimentation de l ensemble de la zone par le poste DP «Les Aaias» existant de type PSSA (Poste Sole Simplifié de type A) ave un transformateur de 160kVA. Détails des Raordement par lot pour une puissane totale de la zone de 53 kva : Lot onerné : Puissane de prodution demandée Type de raordement etou travaux réseau à effetuer Répartition de la puissane par phase en kva Ph1 Ph2 Ph3 Distane en amont du tronçon Commentaire(s) éventuel(s) kva Branhement triphasé mètres kva Branhement triphasé mètres kva Branhement triphasé mètres kva Branhement triphasé mètres kva Branhement triphasé mètres kva Branhement triphasé mètres Page 2329 T ERDF SA à diretoire et à onseil de surveillane é au apital de euros

24 Solution tehnique «Zone Sud» Alimentation des sites de prodution N 501, 502, 505, 508, 510, et 511 en branhement triphasé. Page 2429 T ERDF SA à diretoire et à onseil de surveillane é au apital de euros

25 Chiffrage CHIFFRAGE DE TRAVAUX ELECTRICITE ZONE SUD DE LES HAIES Conlusion Pour le raordement des sites de prodution 501, 502, 505, 508, 510 et 511, il n y a auune modifiation à prévoir sur le réseau publi. Page 2529 T ERDF SA à diretoire et à onseil de surveillane é au apital de euros

26 2.3.5 Etude «Zone Est» Hypothèse de alul Alimentation de l ensemble de la zone par la réation d un nouveau poste DP «CHAMPS BLANCS» de type PSSA ave un transformateur de 160kVA. Détails des Raordement par lot pour une puissane totale de la zone de 39 kva : Lot onerné : Puissane de prodution demandée Type de raordement etou travaux réseau à effetuer Création poste DP «Champs Blans» Réalisation d une antenne souterraine HTA d une longueur de 240m en 150mm²AL. Départ N 1 Création d un départ souterrain BT d une longueur de 100m en 240mm² AL. Répartition de la puissane par phase en kva Ph1 Ph2 Ph3 Distane en amont du tronçon Commentaire(s) éventuel(s) kva Branhement triphasé mètres kva Branhement triphasé mètres kva Branhement triphasé mètres mètres Départ N kva Création d un départ souterrain BT d une longueur de 60m en 240mm² AL. Branhement triphasé Page 2629 T ERDF SA à diretoire et à onseil de surveillane é au apital de euros

27 Solution tehnique «Zone Est» Alimentation du site de prodution N 468, 471 et 474 ave un départ BT + branhement triphasé. Alimentation du site de prodution N 465 ave un départ BT + branhement triphasé. Page 2729 T ERDF SA à diretoire et à onseil de surveillane é au apital de euros

28 Chiffrage CHIFFRAGE DE TRAVAUX ELECTRICITE ZONE EST DE LES HAIES Conlusion Pour raorder ette zone de prodution, la réation d un poste de distribution publique est néessaire pour les sites de prodution 465, 468, 471 et 474 ar le réseau existant ne permet pas la réinjetion d un produteur photovoltaïque sur le réseau publi. Page 2829 T ERDF SA à diretoire et à onseil de surveillane é au apital de euros

29 3. Conlusion des travaux pour le projet de Les Haies Les travaux généraux pour alimenter les 22 lots d une puissane totale de prodution de 370 kva orrespondent à la réation de 2 postes de distribution publi de type PSSA, de 430 mètres d extension souterraine HTA, de 385 mètres d extension souterraine BT, de 70 mètres de renforement et de la mutation d un transformateur de 250kVA en 400kVA. Page 2929 T ERDF SA à diretoire et à onseil de surveillane é au apital de euros

ETUDE COMPARATIVE RELATIVE AU SERTISSAGE DES CANALISATIONS EN CUIVRE DANS LE SECTEUR DE LA RENOVATION

ETUDE COMPARATIVE RELATIVE AU SERTISSAGE DES CANALISATIONS EN CUIVRE DANS LE SECTEUR DE LA RENOVATION - Février 2003 - ETUDE COMPARATIVE RELATIVE AU SERTISSAGE DES CANALISATIONS EN CUIVRE DANS LE SECTEUR DE LA RENOVATION Centre d Information du Cuivre 30, avenue Messine 75008 Paris HOLISUD Ingénierie 21,

Plus en détail

L approche territoriale de l énergie

L approche territoriale de l énergie L approche territoriale de l énergie Rhônalpénergie-Environnement accompagne depuis plus de quinze ans les Parcs naturels régionaux de la région Rhône-Alpes pour mettre en place des politiques énergétiques

Plus en détail

Les métiers en élevage porcin s inscrivent dans une dynamique régionale forte

Les métiers en élevage porcin s inscrivent dans une dynamique régionale forte n e r e l l i Trava n i r o p e élevag s r e i t é des m t e s é i r a v s t n a n n o i pass Les métiers en élevage porin s insrivent dans une dynamique régionale forte Ave plus d 1 million de pors produits

Plus en détail

Forme juridique Noms et adresses des filiales à assurer. Date de création ou début de l activité Description PRÉCISE de vos activités

Forme juridique Noms et adresses des filiales à assurer. Date de création ou début de l activité Description PRÉCISE de vos activités 1 Métiers du onseil en entreprise Questionnaire préalable d assurane Identiiation du proposant Raison soiale Adresse de la soiété Site web Code APE Code SIREN Forme juridique Noms et adresses des filiales

Plus en détail

Proposition de conditions quantitatives Normes provisoires 2.0 Septembre 2015

Proposition de conditions quantitatives Normes provisoires 2.0 Septembre 2015 Proposition de onditions quantitatives Normes provisoires 2.0 Septembre 2015 Sommaire Proposition de onditions quantitatives Normes provisoires 2.0... 1 Contexte... 2 Critères d éligibilité pour l épargne

Plus en détail

convention de partenariat 2009-2012

convention de partenariat 2009-2012 onvention de partenariat 2009-2012 Convention de partenariat Entre d une part, l Université de Bourgogne représentée par sa Présidente, Madame Sophie Béjean, et désignée i-après par l Université, dûment

Plus en détail

Production statistique: passage d une démarche axée sur les domaines à une démarche axée sur les processus

Production statistique: passage d une démarche axée sur les domaines à une démarche axée sur les processus Nations Unies Conseil éonomique et soial Distr. générale 31 mars 2015 Français Original: anglais ECE/CES/2015/26 Commission éonomique pour l Europe Conférene des statistiiens européens Soixante-troisième

Plus en détail

Etude Technique. «Protection Foudre» Dépôts de munitions de Montervilly du camp de Coetquidan Guer (56380)

Etude Technique. «Protection Foudre» Dépôts de munitions de Montervilly du camp de Coetquidan Guer (56380) 17 Marque débat 65200 Cieutat Tél.: 05.62.91.29.38 / Fax : 05.62.91.29.98 Email : d.lejop@foudre-prote.om EURL Capital 7622,45 RCS: Bagnères de Bigorre 399 133 198 Siret: 399 133 198 000 32, APE: 7712B

Plus en détail

Questionnaire à destination des associations de LANNION

Questionnaire à destination des associations de LANNION Questionnaire à destination des assoiations de LANNION Ce questionnaire a pour objetif de mieux erner le profil atuel du monde assoiatif de LANNION. Il est rapide, faile à remplir.. et vos réponses nous

Plus en détail

B CHIFFRES CLÉ S FONDATION INSA DE LYON

B CHIFFRES CLÉ S FONDATION INSA DE LYON F O N D AT I O N I N S A D E LY O N Près de 11 millions d euros levés en 4 ans auprès de 16 entreprises méènes et partenaires 5 Chaires réées pour une dotation globale de plus de 2 millions d euros une

Plus en détail

Des centrales villageoises photovoltaïques dans les Parcs Naturels Régionaux

Des centrales villageoises photovoltaïques dans les Parcs Naturels Régionaux Des centrales villageoises photovoltaïques dans les Parcs Naturels Régionaux Comité de Pilotage n 1-26 octobre 2010 Dominique JACQUES RAEE L expérimentation Objectifs: Mettre en place une démarche reproductible

Plus en détail

Comment reconstituer un patrimoine forestier? Valeur d avenir : diagnostics et inventaires aux niveaux forêt et parcelle

Comment reconstituer un patrimoine forestier? Valeur d avenir : diagnostics et inventaires aux niveaux forêt et parcelle 326 Forêts et tempête Comment reonstituer un patrimoine forestier? Valeur d avenir : diagnostis et inventaires aux niveaux forêt et parelle par Mihel Vallane et Bernard Roman-Amat Offie National des Forêts

Plus en détail

Bureau d études techniques by Hiscox Questionnaire préalable d assurance

Bureau d études techniques by Hiscox Questionnaire préalable d assurance Bureau d études tehniques by Hisox Questionnaire préalable d assurane Bureau d études tehniques by Hisox Questionnaire préalable d assurane Identifiation du proposant Raison soiale Adresse de la soiété

Plus en détail

X-infos. L AcTUALITé DE LA SPL-XDEMAT > N 2 MARS 2014. Tous a vos agendas! Sommaire. Édito. Édito. Tous à vos agendas!

X-infos. L AcTUALITé DE LA SPL-XDEMAT > N 2 MARS 2014. Tous a vos agendas! Sommaire. Édito. Édito. Tous à vos agendas! X-infos L ATUALITé DE LA SPL-XDEMAT > N 2 MARS 2014 Édito Tous a vos agendas! La soiété SPL-Xdemat s apprête à vivre pour la première fois de sa jeune existene, les életions muniipales. Et ompte tenu du

Plus en détail

4087 fr - 01. 2007 / a CHARGE ACTIVE. Banc d essais de machines tournantes Acquisition de données

4087 fr - 01. 2007 / a CHARGE ACTIVE. Banc d essais de machines tournantes Acquisition de données 4087 fr - 01. 2007 / a CHARGE ACTIVE Ban d essais de mahines tournantes Aquisition de données pour ban d'essais de mahines tournantes Rapproher l'enseignement tehnique des réalités industrielles a toujours

Plus en détail

Forme juridique Noms et adresses des filiales à assurer. Date de création ou début de l activité Description PRÉCISE de vos activités

Forme juridique Noms et adresses des filiales à assurer. Date de création ou début de l activité Description PRÉCISE de vos activités 1 Portage Salarial pour les métiers du Conseil by Hisox Questionnaire préalable d assurane Identifiation du proposant Raison soiale Adresse de la soiété Site web Code APE Code SIREN Forme juridique Noms

Plus en détail

MACROS MINITAB POUR LE CALCUL DES COURBES D'EFFICACITÉ DES CARTES DE CONTRÔLE DE SHEWHART R. PALM * 1. Introduction

MACROS MINITAB POUR LE CALCUL DES COURBES D'EFFICACITÉ DES CARTES DE CONTRÔLE DE SHEWHART R. PALM * 1. Introduction Statistique Informatique Mathématique appliquées Novembre 3 MACROS MINITAB POUR LE CALCUL DES COURBES D'EFFICACITÉ DES CARTES DE CONTRÔLE DE SHEWHART R. PALM * 1. Introdution Les artes de ontrôle sont

Plus en détail

DOSSIER Mots clés : Accumulateurs, Batteries, tilisation des batteries industrielles électriques,

DOSSIER Mots clés : Accumulateurs, Batteries, tilisation des batteries industrielles électriques, DOSSIER Mots lés : Aumulateurs, Batteries, Réseaux botte tilisation des batteries industrielles életriques, éetr Energie dans les grands reseaux e#*ietriques L-de se de seours. Pression sur les prix, onentration

Plus en détail

SELECTIONNER ENTREPRISES

SELECTIONNER ENTREPRISES GUIDE POUR AGIR Comment SELECTIONNER les ENTREPRISES JE DÉMARCHE LES ENTREPRISES Ave le soutien du Fonds soial européen Pourquoi séletionner ertaines entreprises? Toutes les entreprises de votre seteur

Plus en détail

Métiers de la sécurité Questionnaire préalable d assurance

Métiers de la sécurité Questionnaire préalable d assurance Métiers de la séurité Questionnaire préalable d assurane Métiers de la séurité Questionnaire préalable d assurane Identifiation du proposant Raison soiale Adresse de la soiété Site web Code APE Code SIREN

Plus en détail

Guide pratique. L emploi des personnes handicapées

Guide pratique. L emploi des personnes handicapées Guide pratique L emploi des personnes handiapées Sommaire Guide pour les salariés p. 3 L'aès et le maintien dans l'emploi... 4 Les établissements et servies d aide par le travail (ÉSAT)... 10 Les entreprises

Plus en détail

Chapitre IV- Induction électromagnétique

Chapitre IV- Induction électromagnétique 37 Chapitre IV- Indution életromagnétique IV.- Les lois de l indution IV..- L approhe de Faraday Jusqu à maintenant, nous nous sommes intéressés essentiellement à la réation d un hamp magnétique à partir

Plus en détail

Forme juridique Noms et adresses des filiales à assurer. Date de création ou début de l activité Description PRÉCISE de vos activités

Forme juridique Noms et adresses des filiales à assurer. Date de création ou début de l activité Description PRÉCISE de vos activités 1 Métiers de la séurité by Hisox Questionnaire préalable d assurane Identifiation du proposant Raison soiale Adresse de la soiété Site web Code APE Code SIREN Forme juridique Noms et adresses des filiales

Plus en détail

Forme juridique Noms et adresses des filiales à assurer. Date de création ou début de l activité Description PRÉCISE de vos activités

Forme juridique Noms et adresses des filiales à assurer. Date de création ou début de l activité Description PRÉCISE de vos activités 1 Servies à la personne by Hisox Questionnaire préalable d assurane Identifiation du proposant Raison soiale Adresse de la soiété Site web Code APE Code SIREN Forme juridique Noms et adresses des filiales

Plus en détail

Partie 6 : Les fluctuations économiques à court-terme

Partie 6 : Les fluctuations économiques à court-terme Enseignant A. Direr Liene 2, 1er semestre 2008-9 Cours de maroéonomie suite Partie 6 : Les flutuations éonomiques à ourt-terme Observons le graphique montrant la prodution industrielle des EU entre 1960

Plus en détail

Marche à suivre pour compléter le questionnaire pour la déclaration très fréquente des données de SFP pour le Système de correspondance intégrée (SCI)

Marche à suivre pour compléter le questionnaire pour la déclaration très fréquente des données de SFP pour le Système de correspondance intégrée (SCI) Marhe à suivre pour ompléter le questionnaire pour la délaration très fréquente des données de SFP pour le Système de orrespondane intégrée (SCI) Les tableaux statistiques du Questionnaire pour la délaration

Plus en détail

CRÉATEUR D ENTREPRISE

CRÉATEUR D ENTREPRISE GUIDE POUR AGIR Comment s imaginer CRÉATEUR D ENTREPRISE JE BÂTIS MON PROJET PROFESSIONNEL Ave le soutien du Fonds soial européen Créer une entreprise... pourquoi pas moi? Chaque année, plus de 270.000

Plus en détail

Forme juridique Noms et adresses des filiales à assurer. Date de création ou début de l activité Description PRÉCISE de vos activités

Forme juridique Noms et adresses des filiales à assurer. Date de création ou début de l activité Description PRÉCISE de vos activités 1 RC Professionnelle by Hisox Questionnaire préalable d assurane Identifiation du proposant Raison soiale Adresse de la soiété Site web Code APE Code SIREN Forme juridique Noms et adresses des filiales

Plus en détail

Personnel Pour chaque diagnostiqueur, veuillez fournir les informations suivantes : Date de la formation. Formation (durée)

Personnel Pour chaque diagnostiqueur, veuillez fournir les informations suivantes : Date de la formation. Formation (durée) 1 Diagnosti Immobilier by Hisox Questionnaire préalable d assurane Identifiation du proposant Raison soiale Adresse de la soiété Site web Code APE Code SIREN Forme juridique Date de réation : Possédez-vous

Plus en détail

3. Veuillez indiquer votre effectif total :

3. Veuillez indiquer votre effectif total : 1 Métiers du marketing et de la ommuniation Questionnaire préalable d assurane Préambule Le présent questionnaire préalable d assurane Marketing et Communiation a pour objet de réunir des informations

Plus en détail

ERDF et la Transition Energétique. CESE Nice le 23 avril 2014

ERDF et la Transition Energétique. CESE Nice le 23 avril 2014 ERDF et la Transition Energétique CESE Nice le 23 avril 2014 1. ERDF et la distribution d électricité en France 2. La transition énergétique 3. ERDF dans la transition énergétique 4. En synthèse 1 ERDF

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Garches, le 26 février 2010

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Garches, le 26 février 2010 U M Y Union des Mai des Yvelines COMMUNIQUÉ DE PRESSE Garhes, le 26 février 2010 APPEL À CANDIDATURE 14e Grand Prix de l Environnement des Villes et Territoires d Ile-de-Frane Paris-Porte de Versailles

Plus en détail

Revue des Sciences et de la Technologie - RST- Volume 5 N 1 / janvier 2014

Revue des Sciences et de la Technologie - RST- Volume 5 N 1 / janvier 2014 Revue des Sienes et de la Tehnologie - RST- Volume 5 N 1 / janvier 214 L impat d une Charge Fortement Capaitive Sur la Qualité du Filtrage d un FAP Contrôlé Par un Filtre Multi-Variable Hautement Séletif

Plus en détail

TRAPPE DE PLAFOND et TRAPPE DE VISITE

TRAPPE DE PLAFOND et TRAPPE DE VISITE www.nioll.fr TRAPPE DE PLAFOND et TRAPPE DE VISITE Guie e presription GPTAP09 La réglementation fait évoluer votre métier. Lors u protoole e Kyoto en 2005, la Frane s est engagée à ramener ses émissions

Plus en détail

AVEC LE PACTE, t diversifiez vos recrutements, au plus près de vos besoins t donnez leur chance à des jeunes

AVEC LE PACTE, t diversifiez vos recrutements, au plus près de vos besoins t donnez leur chance à des jeunes AVEC LE PACTE, t diversifiez vos rerutements, au plus près de vos besoins t donnez leur hane à des jeunes PACTE : parours d aès auxarrières de la fontion publique territoriale, de la fontion publique hospitalière

Plus en détail

Journal de classe. Maternel & Primaire 2014-2015. Nom. Prénom

Journal de classe. Maternel & Primaire 2014-2015. Nom. Prénom Journal de lasse L E Q U O T I D I E N D E L E N S E I G N A N T Maternel & Primaire 2014-2015 Nom Prénom Un journal de lasse, pourquoi? Tout au long de sa vie, un individu est onfronté à des situations

Plus en détail

Contribution de l Association Nationale des Etudiants en Pharmacie (ANEPF) dans le cadre des Assises Nationales de l enseignement Supérieur

Contribution de l Association Nationale des Etudiants en Pharmacie (ANEPF) dans le cadre des Assises Nationales de l enseignement Supérieur Contribution de l Assoiation Nationale d Etudiants en Pharm (ANEPF) dans le adre d Assis National de l enseignement Supérieur Cette ontribution de l Assoiation Nationale d Etudiants en Pharm de Frane (ANEPF),

Plus en détail

La Variation de Vitesse au cœur des applications. industrielles. p.1

La Variation de Vitesse au cœur des applications. industrielles. p.1 Le magazine Shneider Eletri de l'enseignement tehnologique et professionnel Mai 005 p. Historique p. La ommande vetorielle des moteurs asynhrones p.3 La ommande vetorielle dans les appliations industrielles

Plus en détail

Métiers de la sécurité by Hiscox Questionnaire préalable d assurance

Métiers de la sécurité by Hiscox Questionnaire préalable d assurance Métiers de la séurité by Hisox Questionnaire préalable d assurane Métiers de la séurité by Hisox Questionnaire préalable d assurane Identifiation du proposant Raison soiale Adresse de la soiété Site web

Plus en détail

École des Hautes Études Commerciales de Montréal Affiliée à l Université de Montréal

École des Hautes Études Commerciales de Montréal Affiliée à l Université de Montréal Éole des Hautes Études Commeriales de Montréal Affiliée à l Université de Montréal Un modèle d évaluation d options amériaines sur ontrats à terme énergétiques Sébastien Moniaud Mémoire présenté en vue

Plus en détail

Tourisme Pro by Hiscox Questionnaire préalable d assurance

Tourisme Pro by Hiscox Questionnaire préalable d assurance Tourisme Pro by Hisox Questionnaire préalable d assurane Tourisme Pro by Hisox Questionnaire préalable d assurane Identifiation du proposant Raison soiale Adresse de la soiété Site web Code APE Code SIREN

Plus en détail

Une maniabilité inégalée pour une maîtrise parfaite

Une maniabilité inégalée pour une maîtrise parfaite Frontau életriques' 3 et 4 roues gonflables sur pneus pleins souples 48 volts De 1,3 à 2 tonnes Une maniabilité inégalée pour une maîtrise parfaite FB13PNT FB15PNT FB16CPNT FB16PNT FB18CPNT FB18PNT FB2PNT

Plus en détail

Chapitre VII Molécules conjuguées Méthode de Hückel

Chapitre VII Molécules conjuguées Méthode de Hückel 43 Chapitre VII Moléules onjuguées Méthode de Hükel. Liaisons, liaisons et onjugaison.. Liaisons et orbitales et ous avons défini au hapitre IV les liaisons omme résultant de la formation d une orbitale

Plus en détail

Diagnostic Immobilier by Hiscox Questionnaire préalable d assurance

Diagnostic Immobilier by Hiscox Questionnaire préalable d assurance Diagnosti Immobilier by Hisox Questionnaire préalable d assurane Diagnosti Immobilier by Hisox Questionnaire préalable d assurane Identifiation du proposant Nom ou raison soiale Adresse Code postal Ville

Plus en détail

sd K 75 sd K 100 sd K 150

sd K 75 sd K 100 sd K 150 sd K 75 sd K 00 sd K 50 Notie d installation et d emploi de l Option Super Confort sd K 75, sd K 00 sd K 50 Sommaire Page Présentation...2 Dimensions, desription...3 Conditions d installation...4 Montage

Plus en détail

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments OBJECTIF : PUBLIC CONCERNÉ : Acquérir les méthodes de management des opérations HQE Maîtrise d Ouvrage, Assistants au Maître d Ouvrage, Architectes

Plus en détail

Le compte satellite des institutions sans but lucratif

Le compte satellite des institutions sans but lucratif Institut des omptes nationaux Le ompte satellite des institutions sans ut luratif 2000-2001 Contenu de la puliation Le ompte satellite des institutions sans ut luratif (ISBL) est élaoré d après les définitions

Plus en détail

2012 R apport A d' ctivité

2012 R apport A d' ctivité 2012 Rapport d' Ativité 2 / CARSAT normandie - RAppoRT d'activité 2012 Sommaire gouvernane et pilotage la gouvernance de la CARSAT 10 le pilotage de la CARSAT 16 missions, Réalisations et perspetives ASSuReR

Plus en détail

Exercice 1: Câble coaxial et Théorème d'ampère

Exercice 1: Câble coaxial et Théorème d'ampère UTBM PS1 / Examen Final P8 Pour tenir ompte de la longueur de l'énoné, le total des points possibles est 33, mais la note finale sera ramenée à une note sur points Exerie 1: Câble oaxial et Théorème d'ampère

Plus en détail

La formation en informatique? Une question à géométrie variable!

La formation en informatique? Une question à géométrie variable! 1 La formation en informatique? Une question à géométrie variable! Fabienne Viallet*, Alain Piaser** * MCF Informatique DiDiST CREFI-T Didatique des Disiplines Sientifiques et Tehniques Centre de Reherhe

Plus en détail

l alliance de l isolation et du design

l alliance de l isolation et du design l alliane de l isolation et du design CMJN : 0/90//100/0 CMJN : 0/0/0/60 www.thermart.eu Isoler et déorer Un avenir d avane «Mettre nos innovations tehniques au œur des préoupations de nos lients : telle

Plus en détail

Rapport. d' Activité

Rapport. d' Activité 2013 Rapport d' Ativité Sommaire gouvernane et pilotage la gouvernance de la CARSAT le pilotage de la CARSAT 10 16 missions, Réalisations et perspetives ASSuReR et garantir la ReTRAiTe 26 AideR les publics

Plus en détail

Congrès du gaz. "le biométhane : une énergie renouvelable au cœur des territoires" Valérie BORRONI : Rhônalpénergie-Environnement. Certifié ISO 14001

Congrès du gaz. le biométhane : une énergie renouvelable au cœur des territoires Valérie BORRONI : Rhônalpénergie-Environnement. Certifié ISO 14001 Congrès du gaz "le biométhane : une énergie renouvelable au cœur des territoires" Valérie BORRONI : Rhônalpénergie-Environnement Agence de l énergie et de l environnement en Rhône-Alpes (association Loi

Plus en détail

NCCI : Calcul d'assemblages de pieds de poteaux encastrés

NCCI : Calcul d'assemblages de pieds de poteaux encastrés NCCI : Calul d'assemblages de pieds de poteaux enastrés Ce NCCI fournit les règles relatives au alul d'assemblages de pieds de poteaux enastrés. Ces règles se ontentent de ouvrir la oneption et le alul

Plus en détail

Forme juridique Noms et adresses des filiales à assurer. Date de création ou début de l activité

Forme juridique Noms et adresses des filiales à assurer. Date de création ou début de l activité 1 Tourisme Pro by Hisox Questionnaire préalable d assurane Identifiation du proposant Raison soiale Adresse de la soiété Site web Code APE Code SIREN Forme juridique Noms et adresses des filiales à assurer

Plus en détail

Les accommodements raisonnables

Les accommodements raisonnables Les aommodements raisonnables Guide de l élève Introdution aux hartes anadienne et québéoise...p. 2 Le droit à l égalité et à la non-disrimination...p. 3 Les aommodements raisonnables...p. 4 Tableau synthèse

Plus en détail

Powerpoint. d une stratégie patrimoniale. Page de titre. Mise en place. sur les 50 collèges publics de Maine-et-Loire

Powerpoint. d une stratégie patrimoniale. Page de titre. Mise en place. sur les 50 collèges publics de Maine-et-Loire Direction du patrimoine des collèges Direction des systèmes d information Réunion du 9 octobre 2014 - Hopitech Mise en place d une stratégie patrimoniale sur les 50 collèges publics de Maine-et-Loire Powerpoint

Plus en détail

BILAN COOPÉRATIF ET RSE

BILAN COOPÉRATIF ET RSE 2012 BANQUE & ASSURANCE LA BRED BANQUE POPULAIRE au 31 déembre 2012 1 UNE SOLIDE ASSISE FINANCIÈRE Produit net banaire : 903,20 M Bénéfie net onsolidé part du groupe : 179,90 M Fonds propres prudentiels

Plus en détail

Exemples de solutions acoustiques

Exemples de solutions acoustiques Exemples de solutions aoustiques RÉGLEMENTATON ACOUSTQUE 2000 Janvier 2014 solement aux bruits aériens intérieurs et niveau de bruit de ho Traitement aoustique des parties ommunes Bruits d équipements

Plus en détail

Problème 4 : étude de solutions tampon de ph

Problème 4 : étude de solutions tampon de ph ème OI Épreuve de séletion 5 PRÉ : étude de solutions tampon de ph I. Préparation. L aide éthanoï que est noté OH. À la température onsidérée, le pk du ouple OH/O est égal à,7. On prépare une solution

Plus en détail

Mines Ponts, Physique 1 MP

Mines Ponts, Physique 1 MP Mines Ponts, Physique 1 MP Satellites de téléommuniation Conours 7 1 Satellites sur orbite irulaire 1. La relation fondamentale de la dynamique en mouvement uniforme sur une orbite irulaire impose G M

Plus en détail

Référentiel de certification BPJEPS 1/9

Référentiel de certification BPJEPS 1/9 1 : OMMNIQER DANS LES SITATIONS DE LA VIE PROFESSIONNELLE 2 : PRENDRE EN OMPTE LES ARATÉRISTIQES DES PBLIS POR PRÉPARER NE ATION ÉDATIVE 3 : PRÉPARER N PROJET AINSI QE SON ÉVALATION 4 : PARTIIPER A FONTIONNEMENT

Plus en détail

Connaître les impacts d une inondation

Connaître les impacts d une inondation ANTICIPER Après vous être informé sur les risques menaçants vos prohes et vos biens, vous devez évaluer les dommages potentiels afin d antiiper la rise et diminuer ses effets. Connaître les impats d une

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Mardi 10 février 2015 : Comité syndical du SYANE

DOSSIER DE PRESSE. Mardi 10 février 2015 : Comité syndical du SYANE Annecy, le 10 février 2015 DOSSIER DE PRESSE Mardi 10 février 2015 : Comité syndical du SYANE Un budget 2015 de 155 M, dont un programme de travaux de 70 M avec le maintien d un haut niveau d investissements

Plus en détail

Vers de nouvelles modalités d instruction et de facturation des raccordements au réseau public de distribution d électricité

Vers de nouvelles modalités d instruction et de facturation des raccordements au réseau public de distribution d électricité Vers de nouvelles modalités d instruction et de facturation des raccordements au réseau public de distribution d électricité 1 Le raccordement jusqu à présent Jusqu à présent, un raccordement au réseau

Plus en détail

PIMAN CONSULTANTS. Offre Photovoltaïque

PIMAN CONSULTANTS. Offre Photovoltaïque PIMAN CONSULTANTS Offre Photovoltaïque Pourquoi PIMAN dans vos projets PV? Les compétences requises pour le développement de projets photovoltaïque : Expertise technique Gestion de projet / de contrats

Plus en détail

CONTACTER TÉLÉPHONE. Comment. une entreprise, un employeur par GUIDE POUR AGIR JE RECHERCHE DES OFFRES D EMPLOI ET J Y RÉPONDS

CONTACTER TÉLÉPHONE. Comment. une entreprise, un employeur par GUIDE POUR AGIR JE RECHERCHE DES OFFRES D EMPLOI ET J Y RÉPONDS GUIDE POUR AGIR Comment CONTACTER une entreprise, un employeur par TÉLÉPHONE JE RECHERCHE DES OFFRES D EMPLOI ET J Y RÉPONDS Ave le soutien du Fonds soial européen Le téléphone est-il un outil effiae dans

Plus en détail

Quelle infrastructure de recharge pour une Agglomération de 500 000 habitants?

Quelle infrastructure de recharge pour une Agglomération de 500 000 habitants? LYCÉE JULES VIETTE MONTBELIARD 1STI2D Enseignement transversal Quelle infrastructure de recharge pour une Agglomération de 500 000 habitants? Thème SOCIETE ET DEVELOPPEMENT DURABLE Objectifs de formation.

Plus en détail

Identification : Documentation technique de référence SEI REF 07 Version : V2 Nb de pages : 8

Identification : Documentation technique de référence SEI REF 07 Version : V2 Nb de pages : 8 Procédures de traitement des demandes de raccordement d'une installation de production en BT et en HTA, aux réseaux publics de distribution en Corse et dans les départements et collectivités d outre-mer

Plus en détail

Tourisme Pro by Hiscox Questionnaire préalable d assurance

Tourisme Pro by Hiscox Questionnaire préalable d assurance Tourisme Pro by Hisox Questionnaire préalable d assurane Tourisme Pro by Hisox Questionnaire préalable d assurane Identifiation du proposant Raison soiale Adresse de la soiété Site web Code APE Code SIREN

Plus en détail

MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie

MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie Chapitre 7 - ests d hypothèses Lexique anglais - français Constats - terminologie - onepts de base tests ests onernant une moyenne - variane onnue - variane inonnue - ourbe aratéristique - n =? est de

Plus en détail

Equipe Technique Régionale des Formations d Entraîneurs

Equipe Technique Régionale des Formations d Entraîneurs Equipe Tehnique Régionale des Formations d Entraîneurs Ligue d Athlétisme des Pays de la Loire FORMATIONS DES ENTRAINEURS 2013 / 2014 Chers entraîneurs éduateurs, «Plus que le talent, est l envie qui ompte»

Plus en détail

Quelles différences y a-t-il entre coqs d origine et coqs introduits par la suite?

Quelles différences y a-t-il entre coqs d origine et coqs introduits par la suite? Quelles différenes y a-t-il entre oqs d origine et oqs introduits par la suite? Le prolème Pour l élevage-souhe, les reproduteurs de poulet à hair ont fait l ojet d une séletion intensive onernant la vitesse

Plus en détail

D 3.7 : ACTIONS SUR LES OUTILS FINANCIERS POUR LA RENOVATION ET LA CONSTRUCTION DURABLE

D 3.7 : ACTIONS SUR LES OUTILS FINANCIERS POUR LA RENOVATION ET LA CONSTRUCTION DURABLE MountEE - mountee: Energy efficient and sustainable building in European municipalities in mountain regions IEE/11/007/SI2.615937 D 3.7 : ACTIONS SUR LES OUTILS FINANCIERS POUR LA RENOVATION ET LA CONSTRUCTION

Plus en détail

Cofra. BeauDrain(-S) consolidation sous vide. Cofra. Building worldwide on our strength

Cofra. BeauDrain(-S) consolidation sous vide. Cofra. Building worldwide on our strength onsolidation sous vide (-S) C Building worldwide on our strength onsolidation sous vide La onsolidation de terrains sous vide a été introduite dès 1952 par W. Kjellman, l inventeur du drain vertial préfabriqué.

Plus en détail

LYCÉE JULES VIETTE MONTBELIARD. Choix d un tarif en vue de l implantation d une borne de recharge chez un particulier.

LYCÉE JULES VIETTE MONTBELIARD. Choix d un tarif en vue de l implantation d une borne de recharge chez un particulier. BTS ÉLECTROTECHNIQUE LYCÉE JULES VIETTE MONTBELIARD Choix d un tarif en vue de l implantation d une borne de recharge chez un particulier. BTS Electrotechnique Thème 8 : la gestion des coûts THEME 8 :

Plus en détail

Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI)

Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI) Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI) De la citoyenneté active à l environnement en passant par la santé, la recherche,

Plus en détail

La volatilité accrue du prix de l électricité pour les ménages belges

La volatilité accrue du prix de l électricité pour les ménages belges La volatilité arue du prix de L'éLetriité pour Les ménages belges La volatilité arue du prix de l életriité pour les ménages belges Une analyse basée sur les aratéristiques spéifiques de la fixation des

Plus en détail

LES CONDITIONS D EMBAUCHE DE L ARTISTE DANS LE CHAMP DE L ACTION CULTURELLE. mardi 15 septembre 2009 La Passerelle Saint-Brieuc

LES CONDITIONS D EMBAUCHE DE L ARTISTE DANS LE CHAMP DE L ACTION CULTURELLE. mardi 15 septembre 2009 La Passerelle Saint-Brieuc LES CONDITIONS D EMBAUCHE DE L ARTISTE DANS LE CHAMP DE L ACTION CULTURELLE mardi 15 septembre 2009 La Passerelle Saint-Brieu Sommaire LE CONTRAT DE TRAVAIL...3 LA REMUNERATION : PAIEMENT AU CACHET, PAIEMENT

Plus en détail

Votre dossier d adhésion

Votre dossier d adhésion MSH INTERNATIONAL pour le ompte Votre dossier d adhésion Vous avez besoin d aide pour ompléter votre dossier d adhésion? Contatez-nous au +33 (0)1 44 20 48 77. Adhérent Bulletin d adhésion Titre : Mademoiselle

Plus en détail

ELECTRIFICATION RURALE EN TUNISIE : SYSTÈME MALT APPROCHE TECHNIQUE. Choix Technique au moindre coût

ELECTRIFICATION RURALE EN TUNISIE : SYSTÈME MALT APPROCHE TECHNIQUE. Choix Technique au moindre coût ELECTRIFICATION RURALE EN TUNISIE : SYSTÈME MALT APPROCHE TECHNIQUE Choix Technique au moindre coût Juin 2009 CHOIX STRATEGIQUE STEG a entrepris (1974-1975) pour l ER: Un audit technique montra que le

Plus en détail

Financement basé sur la performance et partenariat publicprivé: expérience du Burundi

Financement basé sur la performance et partenariat publicprivé: expérience du Burundi Finanement basé sur la performane et partenariat publiprivé: expériene du Burundi Conférene internationale FBP, Bujumbura 14 au 17 Février 2011 HICUBURUNDI Sosthène, Ministère de la Santé Publique et de

Plus en détail

Réalisation de postes HTA/BT de distribution publique

Réalisation de postes HTA/BT de distribution publique Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit, des pages publiées dans les guides SéQuélec, faite sans l'autorisation du comité est illicite et constitue

Plus en détail

Application de la loi SRU à partir 1 er janvier 2009

Application de la loi SRU à partir 1 er janvier 2009 Application de la loi SRU à partir 1 er janvier 2009 Loi SRU (2000-1208) signifie loi Solidarité et Renouvellement Urbains. Cette loi est issue d un débat national lancé en 1999 ayant pour thème «habiter,

Plus en détail

Identification : Version : 1 Nombre de pages : 13. Document(s) associé(s) et annexe(s) Résumé / Avertissement ERDF-FOR-RES_27E

Identification : Version : 1 Nombre de pages : 13. Document(s) associé(s) et annexe(s) Résumé / Avertissement ERDF-FOR-RES_27E Modèle de Document d'étude Préalable (DEP) pour le raccordement au Réseau Public de Distribution d Électricité Basse Tension d une Installation de production de puissance comprise entre 36 et 250 kva relevant

Plus en détail

Construire un projet d investissement citoyen dans le photovoltaïque

Construire un projet d investissement citoyen dans le photovoltaïque Construire un projet d investissement citoyen dans le photovoltaïque Contexte Les enjeux des énergies renouvelables Une transition énergétique nécessaire Les questions énergétiques représentent l un des

Plus en détail

Conférence en ligne. La loi de transition énergétique : quels impacts sur les documents d urbanisme? Jeudi 24 septembre 2015

Conférence en ligne. La loi de transition énergétique : quels impacts sur les documents d urbanisme? Jeudi 24 septembre 2015 Conférence en ligne La loi de transition énergétique : quels impacts sur les documents d urbanisme? Jeudi 24 septembre 2015 Jean-François Piedagnel Directeur Général www.legilocal.fr Septembre 2015 2 Conçu

Plus en détail

Identification : ERDF-PRO-RES_07E Version : V3 Nombre de pages : 9

Identification : ERDF-PRO-RES_07E Version : V3 Nombre de pages : 9 Direction Réseau A Étude de tenue aux courants de court circuit pour le raccordement Identification : ERDF-PRO-RES_07E Version : V3 Nombre de pages : 9 Version Date d'application Nature de la modification

Plus en détail

Sous la direction de : Michel PONCY Yves GUICHARD Marie-Christine RUSSIER

Sous la direction de : Michel PONCY Yves GUICHARD Marie-Christine RUSSIER PROGRAMME 0 Sous la diretion de : Mihel PONCY Yves GUICHARD Marie-Christine RUSSIER Jean-Louis BONNAFET René GAUTHIER Yvette MASSIERA Denis VIEUDRIN Jean-François ZUCCHETTA Sommaire CHAPITRE CHAPITRE CHAPITRE

Plus en détail

«C est votre critère!»

«C est votre critère!» «est votre ritère!» apport de mission d appui auprès du projet de séletion partiipative en sorgho et riz ID-IT Niaragua (8-18 déembre 2003) Henri Hodé irad Tera No 59/03 Janvier 2004 1 ésumé Le projet

Plus en détail

LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE : UN NOUVEAU DÉFI

LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE : UN NOUVEAU DÉFI LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE : UN NOUVEAU DÉFI IIIIIIII IIIIII 2 III IIII DÉPLACEMENTS PRIVÉS OU PROFESSIONNELS, DA À UTILISER UN VÉHICULE ÉLECTRIQUE. 2 MILLIONS FRANÇAISES À L HORIZON 2020. C EST EN EFFET L

Plus en détail

Évolution et structure de la population

Évolution et structure de la population Chiffres lés Évolution et struture de la population Mise à jour le 3 juin 211 Géographie au 1/1/21 POP T1M - Population 1968 1975 1982 199 1999 28 Population 3 499 3 224 3 162 2 943 2 929 2 869 Densité

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE

DOSSIER DE CANDIDATURE www.suplog.fr Tél. 01 43 13 53 34 ontat@supdelog.fr DOSSIER DE CANDIDATURE ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR Collez votre photo NE PAS REMPLIR CE CADRE RÉSERVÉ AU SERVICE DES ADMISSIONS Date de réeption dossier :

Plus en détail

Consultation publique

Consultation publique Consultation publique Le 16 avril 2015 Consultation publique de la Commission de régulation de l énergie relative à la création d une prestation annexe réalisée à titre exclusif par les gestionnaires de

Plus en détail

Les outils financiers, juridiques et économiques de la transition énergétique FEDER-FSE 2014-2020 et politique régionale de l énergie

Les outils financiers, juridiques et économiques de la transition énergétique FEDER-FSE 2014-2020 et politique régionale de l énergie Les outils financiers, juridiques et économiques de la transition énergétique FEDER-FSE 2014-2020 et politique régionale de l énergie 28/03/2014 1 FEDER 2014-2020 28/03/2014 2 FEDER 2014-2020 Axe 5 «Soutenir

Plus en détail

Énergie et pollution. Déroulement. Énergies non renouvelables et pollution

Énergie et pollution. Déroulement. Énergies non renouvelables et pollution Énergie et pollution 9 Objetifs Connaître les onséquenes de l utilisation des soures d énergie non renouvelables sur l environnement. Connaître les avantages et les inonvénients de haque soure d énergie.

Plus en détail

La protection différentielle dans les installations électriques basse tension

La protection différentielle dans les installations électriques basse tension Juin 2001 La protetion différentielle dans les installations életriques basse tension Ce guide tehnique a pour objetif de mettre en évidene les prinipes de fontionnement des protetions différentielles

Plus en détail

NOUVEAUX CONTRATS. Le Conseil général, 1 er partenaire de vos projets

NOUVEAUX CONTRATS. Le Conseil général, 1 er partenaire de vos projets NOUVEAUX CONTRATS Le Conseil général, 1 er partenaire de vos projets L Essonne au service des territoires et des Essonniens Des contrats plus simples pour une action concertée Le Conseil général, face

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2014 :

APPEL A PROJETS 2014 : APPEL A PROJETS 2014 : ASSAINISSEMENT ET ENERGIE REDUIRE L IMPACT ENERGETIQUE DES SYSTEMES D ASSAINISSEMENT DOMESTIQUES RÈGLEMENT Date d ouverture de l appel à projet : 20 janvier 2014 Date limite d envoi

Plus en détail

MODIFICATION N 3 DU PLAN LOCAL D URBANISME DE L AGGLOMERATION DE CHATEAU-GONTIER

MODIFICATION N 3 DU PLAN LOCAL D URBANISME DE L AGGLOMERATION DE CHATEAU-GONTIER MODIFICATION N 3 DU PLAN LOCAL D URBANISME DE L AGGLOMERATION DE CHATEAU-GONTIER Syndicat de Gestion de l Eau de l Assainissement et de l Urbanisme (SGEAU) 23, place de la République BP 20402-53 204 CHATEAU-GONTIER

Plus en détail