TABLE DES MATIÈRES PREMIÈRE PARTIE AMÉLIORER...13

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TABLE DES MATIÈRES PREMIÈRE PARTIE AMÉLIORER...13"

Transcription

1 TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS...9 PREMIÈRE PARTIE AMÉLIORER...13 Comment accroître la motivation de mon enfant à l école?...15 Comment favoriser l autonomie et le sens des responsabilités chez mon enfant?...29 Comment guider mon enfant dans ses devoirs et ses leçons?...43 Comment donner à mon enfant le plaisir de lire?...57 Comment développer la mémoire de mon enfant?...65 Comment soutenir la créativité de mon enfant?...79 Comment augmenter le sentiment d appartenance de mon enfant face à son école?...91 Comment tisser de bonnes relations de coopération avec les intervenants scolaires? SECONDE PARTIE RÉSOUDRE Que faire si mon enfant a des difficultés relationnelles avec son enseignant? Que faire si mon enfant vit des difficultés d apprentissage à l école? Que faire si mon enfant ne s adapte pas à l école? Que faire pour aider mon enfant à mieux comprendre ce qu il lit?...179

2 8 GUIDER MON ENFANT DANS SA VIE SCOLAIRE Que faire si mon enfant est inattentif dans ses travaux scolaires? Que faire pour aider mon enfant à mieux apprendre? Que faire si mon enfant vit du stress de performance? Que faire pour éviter que mon enfant abandonne l école? RESSOURCES...267

3 COMMENT ACCROÎTRE LA MOTIVATION DE MON ENFANT À L ÉCOLE? Sébastien, 9 ans, s adonne à plusieurs sports et ne présente aucun problème de comportement. Il est constant dans ses amitiés et aimé de son entourage. Pourtant, il n est pas très bon à l école. Comme ses parents ne mettent pas en doute ses capacités intellectuelles, ils croient que leur fils est paresseux. En effet, lorsqu arrive l heure des devoirs et des leçons, Sébastien bâille, se frotte les yeux, s amuse de petits riens, se couche sur sa table de travail. Le cas de Sébastien est loin d être unique. Comme des milliers de jeunes, cet enfant s intéresse peu aux activités intellectuelles et scolaires. Or, la motivation est l un des facteurs les plus importants de la réussite scolaire ; c est le moteur de l apprentissage. La motivation s avère aussi importante que l intelligence, l adaptation au milieu et la méthode de travail. Qu est-ce que la motivation? La motivation, c est l ensemble des forces qui poussent l individu à agir. Elle réunit le désir et la volonté, et se présente sous deux formes : la motivation intrinsèque et la motivation extrinsèque.

4 16 GUIDER MON ENFANT DANS SA VIE SCOLAIRE La motivation intrinsèque Ce type de motivation se manifeste avant même que le petit entre à l école. La majorité des enfants de 4 ou 5 ans ont très hâte d aller en classe pour apprendre à lire et avoir accès au monde des adultes et à leurs secrets. Chez l enfant du primaire, la motivation intrinsèque peut être comparée à la faim. On ne peut forcer un enfant à avoir de l appétit. Tout au plus peut-on varier son menu et lui présenter de bons petits plats pour l inciter à manger. De la même manière, les adultes ne peuvent forcer un enfant à avoir le goût d apprendre. Ils peuvent l encourager à le faire, mais l apprentissage suppose toujours un choix, conscient ou non, appuyé sur la motivation. L intérêt pour les matières scolaires dépend en grande partie des valeurs véhiculées par le milieu familial. Si les parents lisent rarement, n ont aucune vie intellectuelle et s intéressent peu aux activités scolaires de leur rejeton, ce dernier risque fort d en faire autant. Souvent, la motivation dépend aussi de la qualité de la relation qu entretiennent l enfant et son enseignant. Quand il y a une connivence entre les deux, et quand la relation est enrichissante, l élève adopte les valeurs auxquelles son enseignant accorde de l importance. Rappelons aussi que même si la motivation ne provoque pas toujours de bons résultats scolaires, elle invite toujours à l effort. C est pourquoi je considère qu il n y a pas d élèves paresseux, mais des élèves non motivés. De plus, l enseignement individualisé incite les jeunes à apprendre. Avec cette approche pédagogique, les jeunes peuvent aller à leur rythme et relever des défis qui sont à la mesure de leurs intérêts et de leurs aptitudes. On a remarqué que la curiosité intellectuelle, l une des composantes de la motivation

5 Comment accroître la motivation 17 scolaire, est beaucoup plus vive chez les élèves qui bénéficient d un enseignement individualisé. La motivation extrinsèque La motivation extrinsèque dépend, quant à elle, de stimuli extérieurs. On peut recourir à différents moyens pour motiver un enfant (récompenses, promesses, menaces, punitions, etc.) : c est la pédagogie de la carotte et du bâton. Dans la majorité des cas, les élèves réagissent à ces moyens, mais ils finissent par s en lasser ou par se révolter. De plus, la motivation diminue très souvent dès que l on abandonne ces stimuli. Les notes constituent certes de bons moyens pour motiver les jeunes, mais des études ont démontré que, pour que l enfant ait envie d apprendre, le plaisir de le faire est une meilleure garantie que n importe quelle course aux résultats. Nombre de jeunes ont des difficultés d apprentissage à l école. Pour chacun d eux, on peut se poser la question suivante: a-t-il des difficultés scolaires parce qu il n est pas motivé ou manque-t-il de motivation parce qu il a des difficultés scolaires? Dans le premier cas, on parle d un problème de motivation primaire et dans le deuxième cas, d une difficulté de motivation secondaire. Il faut bien évaluer la nature du problème avant de déterminer de quel type de motivation l enfant manque. Par contre, certains chercheurs préconisent une toute autre approche face au problème de la motivation. Il s agit de la «pédagogie du succès», une approche pédagogique systématique qui stimule les élèves à réussir à l école et à développer leur motivation. En voici les grands points : Les élèves doivent savoir clairement ce qu ils ont à apprendre.

6 18 GUIDER MON ENFANT DANS SA VIE SCOLAIRE Les choses doivent être enseignées dans l ordre et progressivement. Les élèves doivent pouvoir progresser à leur rythme. La matière doit être programmée avec précision. Selon les défenseurs de cette approche, si les programmes scolaires sont bien élaborés et si l enfant travaille à son rythme, le manque de motivation disparaît. À maintes reprises, nous avons constaté à quel point la motivation scolaire est intimement liée à l estime de soi. Quand l enfant obtient de bons résultats, il s estime mieux ainsi que son entourage et il est toujours plus motivé à apprendre. Les degrés de motivation scolaire Il existe six niveaux de motivation scolaire : 1) Dans de rares cas, l enfant ne s intéresse pas du tout aux activités intellectuelles et scolaires. Chez certains enfants, ce manque de motivation se manifeste avant même qu ils fréquentent l école. 2) L enfant participe aux activités scolaires parce qu il y a récompense ou punition à l horizon. La motivation est alors uniquement extrinsèque. Il suffit d enlever récompenses et punitions pour que la motivation s évanouisse. 3) L enfant participe aux activités scolaires par conformisme. Ce type d élève ne pose pas de questions. Il ou elle se rend à l école, et accepte de participer aux différentes activités uniquement parce que ses frères, ses sœurs et ses compagnons le font ou parce que les adultes le lui demandent. 4) L enfant participe aux activités scolaires à cause de sa relation enrichissante avec ses camarades et la personne qui lui enseigne.

Semaine de la persévérance scolaire: 10 au 14 février 2014

Semaine de la persévérance scolaire: 10 au 14 février 2014 Le grand-petit journal Semaine de la persévérance scolaire: 10 au 14 février 2014 Les Journées de la persévérance scolair e (JPS) rappellent l importance de la persévérance et de la réussite scolaire des

Plus en détail

PRÉSENTATION DU PROGRAMME. Le cœur à l école. PROGRAMME DE PRÉVENTION DE L ÉCHEC SCOLAIRE ET SOCIAL Volets préscolaire et 1 er cycle du primaire

PRÉSENTATION DU PROGRAMME. Le cœur à l école. PROGRAMME DE PRÉVENTION DE L ÉCHEC SCOLAIRE ET SOCIAL Volets préscolaire et 1 er cycle du primaire PRÉSENTATION DU PROGRAMME Le cœur à l école PROGRAMME DE PRÉVENTION DE L ÉCHEC SCOLAIRE ET SOCIAL Volets préscolaire et 1 er cycle du primaire Le programme Le coeur à l école s adresse aux parents d enfants

Plus en détail

I. LE CAS CHOISI PROBLEMATIQUE

I. LE CAS CHOISI PROBLEMATIQUE I. LE CAS CHOISI Gloria est une élève en EB4. C est une fille brune, mince avec un visage triste. Elle est timide, peureuse et peu autonome mais elle est en même temps, sensible, serviable et attentive

Plus en détail

Enseignement au cycle primaire (première partie)

Enseignement au cycle primaire (première partie) Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle Enseignement au cycle primaire (première partie) Annexe D Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Normes d exercice de

Plus en détail

Programmes de robotique FIRST // Repères pédagogiques au Québec //

Programmes de robotique FIRST // Repères pédagogiques au Québec // Programmes de robotique FIRST // Repères pédagogiques au Québec // FIRST au Québec Favoriser l Inspiration et la Reconnaissance des Sciences et de la Technologie auprès des jeunes du Québec, en les engageant

Plus en détail

Données de catalogage avant publication (Éducation, Citoyenneté et Jeunesse Manitoba) ISBN 0-7711-3999-9

Données de catalogage avant publication (Éducation, Citoyenneté et Jeunesse Manitoba) ISBN 0-7711-3999-9 Données de catalogage avant publication (Éducation, Citoyenneté et Jeunesse Manitoba) 371.9 Un travail collectif : Renseignements aux parents d élèves ayant des besoins spéciaux ISBN 0-7711-3999-9 1. Éducation

Plus en détail

Ces différentes déclinaisons ont aussi pour but de former l enfant :

Ces différentes déclinaisons ont aussi pour but de former l enfant : La municipalité d Amboise a mené une réflexion afin d améliorer la qualité de l accueil périscolaire du matin et du soir, au sein des écoles maternelles et élémentaires de la commune. A partir de cette

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

Politique des devoirs et des leçons. Centre pédagogique Lucien-Guilbault secondaire

Politique des devoirs et des leçons. Centre pédagogique Lucien-Guilbault secondaire Politique des devoirs et des leçons Centre pédagogique Lucien-Guilbault secondaire Définition et précisions : «Les devoirs et les leçons sont des tâches données aux élèves par leur enseignante ou leur

Plus en détail

POLITIQUE LINGUISTIQUE. 2.0 Notre milieu : son contexte, ses particularités et ses défis

POLITIQUE LINGUISTIQUE. 2.0 Notre milieu : son contexte, ses particularités et ses défis Page 7002-1 1.0 Préambule En 2008, le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport adoptait son Plan d action pour l amélioration du français à l enseignement primaire et à l enseignement secondaire.

Plus en détail

Développement. l enfant

Développement. l enfant Développement de l enfant No : 1 Vinaigre ou miel : Dans ce livre, il plaide en faveur de méthodes actives et positives qui favorisent chez l enfant la confiance, l estime de soi et le sentiment de compétence.

Plus en détail

Liens entre les programmes

Liens entre les programmes Liens entre les programmes Accueillir la petite enfance du ministère de la Famille et des Ainés Éducation préscolaire du ministère de l Éducation Jocelyne Grenier Conseillère pédagogique à la petite enfance

Plus en détail

Les caractéristiques de l enfant intellectuellement précoce

Les caractéristiques de l enfant intellectuellement précoce Les caractéristiques de l enfant intellectuellement précoce Claudia Jankech-Caretta Spécialiste FSP en psychologie de l enfant et de l adolescent et en psychothérapie Définition QI supérieur à 130 (2 écarts-type

Plus en détail

22 2011 (CC-20111-110)

22 2011 (CC-20111-110) Politiquee linguistique Adoptée : En vigueur : Amendement : 22 mars 2011 (CC-2011-110) 22 mars 2011 Table des matières 1. PRÉAMBULE... 1 2. CHAMP D APPLICATION... 1 3. CADRE LÉGAL ET RÉGLEMENTAIRE...

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL. Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive

DOCUMENT DE TRAVAIL. Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive Strasbourg, 7 août 2009 EPAS(2009)19rév DOCUMENT DE TRAVAIL Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive «Qui joue loyalement est toujours gagnant.»

Plus en détail

Alimenter son jeu. Créer un jeu d éducation nutritionnelle sur le temps des loisirs. Dr Isabelle DURACK. Bélénos - Santé-en-jeux

Alimenter son jeu. Créer un jeu d éducation nutritionnelle sur le temps des loisirs. Dr Isabelle DURACK. Bélénos - Santé-en-jeux Alimenter son jeu Créer un jeu d éducation nutritionnelle sur le temps des loisirs Bélénos - Santé-en-jeux Dr Isabelle DURACK Objectifs Sensibiliser les enfants aux plaisirs et bienfaits D une alimentation

Plus en détail

La marguerite des impressions ou que reste-t-il d un apprentissage?

La marguerite des impressions ou que reste-t-il d un apprentissage? La marguerite des impressions ou que reste-t-il d un apprentissage? Marc PROUCHET Centre Académique Michel Delay Outils d accompagnement Action Formation Recherche La marguerite Décembre 2008-1 Cette «marguerite

Plus en détail

ADOS. Produit par le réseau québécois de l ACSM

ADOS. Produit par le réseau québécois de l ACSM ADOS Produit par le réseau québécois de l ACSM Bas-du-Fleuve Chaudière-Appalaches Côte-Nord Haut-Richelieu Lac-Saint-Jean Montréal Québec Rive-Sud de Montréal Saguenay Sorel/Saint-Joseph/Tracy L important

Plus en détail

Stratégie de gestion du stress :

Stratégie de gestion du stress : Le stress est une fonction normale de l être humain qui fait face à un danger. C est une réaction d alerte contre une menace psychologique. Une perturbation des habitudes, de l équilibre force l individu

Plus en détail

devoirs de AIDES AUX DEVOIRS

devoirs de AIDES AUX DEVOIRS Conseils et strategies pour les devoirs Lorsque Hal Gill était jeune, le hockey n était pas son unique priorité. Les devoirs ont toujours été important aussi. Hal ne pouvait rien faire avant d avoir complété

Plus en détail

Mes parents, mon éducatrice, mon éducateur, partenaires de mon développement! Parce que chaque enfant est. unique. mfa.gouv.qc.ca

Mes parents, mon éducatrice, mon éducateur, partenaires de mon développement! Parce que chaque enfant est. unique. mfa.gouv.qc.ca Mes parents, mon éducatrice, mon éducateur, partenaires de mon développement! Parce que chaque enfant est unique mfa.gouv.qc.ca Les services de gardes éducatifs, un milieu de vie stimulant pour votre enfant

Plus en détail

POLITIQUE LINGUISTIQUE

POLITIQUE LINGUISTIQUE POLITIQUE LINGUISTIQUE ADOPTÉE : Le 24 novembre 2010 RÉSOLUTION NO : CC2567-10 596, 4 e Rue Chibougamau (Québec) G8P 1S3 Tél. : 418 748-7621 - Télécopieur : 418 748-2440 Politique linguistique document

Plus en détail

POLITIQUE LINGUISTIQUE

POLITIQUE LINGUISTIQUE POLITIQUE LINGUISTIQUE (ONGLET 37) Processus de consultation Comité de la politique linguistique 16 mars 2010 Comité de consultatif de gestion 23 mars 2011 Comité de parents 28 mars 2011 Comité de participation

Plus en détail

Illustrations des bonnes pratiques

Illustrations des bonnes pratiques Illustrations des bonnes pratiques Informer et sensibiliser les usagers Critère 1.3. Descriptif de l animation proposée lors du salon du jouet SIMIGEDA (73) Labellisation du Service Public de Collecte

Plus en détail

Offrez un avenir international à vos enfants

Offrez un avenir international à vos enfants E I B : UNE ECOLE INTERNATIONALE BILINGUE MATERNELLE PRIMAIRE u COLLÈGE Dans la lignée de l Ecole Internationale Bilingue d Angers, le Collège accueille vos enfants dès la 6ème dans un environnement sain

Plus en détail

Chercheur, entrepreneur : 2 profils pour 1 talent?

Chercheur, entrepreneur : 2 profils pour 1 talent? Parole d expert Chercheur, entrepreneur : 2 profils pour 1 talent? Daphné HIRSCHFELD RANDSTAD Pierre MOREELS RANDSTAD Marjorie PREVOST - GALILEI Avec le soutien de : Chercheur, entrepreneur : 2 profils

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE DE LA CRECHE FAMILIALE DE CHANTILLY

PROJET PEDAGOGIQUE DE LA CRECHE FAMILIALE DE CHANTILLY PROJET PEDAGOGIQUE DE LA CRECHE FAMILIALE DE CHANTILLY «Les Cantilous» Notre principal objectif est la perception de l enfant comme un être unique en soulignant l importance de sa prise en charge individuelle.

Plus en détail

LES BASES DU COACHING SPORTIF

LES BASES DU COACHING SPORTIF LES BASES DU COACHING SPORTIF Module N 1 Motivation, concentration, confiance, communication Module N 2 L apprentissage : «Apprendre à apprendre» LES BASES DU COACHING SPORTIF APPRENTISSAGE PLAISIR PERFORMANCE

Plus en détail

Intensification de l anglais Pistes de réflexion et modèles proposés

Intensification de l anglais Pistes de réflexion et modèles proposés Intensification de l anglais Pistes de réflexion et modèles proposés Introduction «Le développement et l expérimentation de l enseignement de l anglais intensif de l anglais, langue seconde, au Québec

Plus en détail

Projet pédagogique de l équipe de direction des séjours vacances

Projet pédagogique de l équipe de direction des séjours vacances Projet pédagogique de l équipe de direction des séjours vacances Préambule Ce projet pédagogique est le fruit de la concertation des directeurs, directrices, adjoints et adjointes responsables des séjours

Plus en détail

NOTRE PROJET ÉDUCATIF

NOTRE PROJET ÉDUCATIF NOTRE PROJET ÉDUCATIF du collège constituant de Terrebonne le 22 novembre 04 TABLE DES MATIÈRES DES VALEURS COMMUNES À PARTAGER...1 1. LE DÉVELOPPEMENT INTELLECTUEL...3 1.1 Acquérir une culture générale

Plus en détail

Projet pédagogique de l Accueil de Loisirs périscolaire Ecole maternelle et primaire Henri Puchois

Projet pédagogique de l Accueil de Loisirs périscolaire Ecole maternelle et primaire Henri Puchois Projet pédagogique de l Accueil de Loisirs périscolaire Ecole maternelle et primaire Henri Puchois Année 2013-2014 Contexte La ville de LAVENTIE est une commune en pleine expansion démographique, et, grâce

Plus en détail

PAJE. Programme d apprentissage à temps plein de la maternelle et du jardin d enfants

PAJE. Programme d apprentissage à temps plein de la maternelle et du jardin d enfants PAJE Programme d apprentissage à temps plein de la maternelle et du jardin d enfants Introduction «Tout se joue avant 6 ans» a écrit le psychologue et auteur américain Fitzhugh Dodson. En effet, les enfants

Plus en détail

ETUDICA Primaire Collège Lycée Supérieur Adultes

ETUDICA Primaire Collège Lycée Supérieur Adultes Primaire Collège Lycée Supérieur Adultes QUI SOMMES NOUS? Bénéficiant d une double expérience d enseignement, l équipe pédagogique d ETUDICA, composée d une responsable pédagogique, et de professeurs qualifiés,

Plus en détail

Bébés animaux : un véritable succès

Bébés animaux : un véritable succès Bébés animaux : un véritable succès Rencontre avec Cécile Gerin, muséologue et conceptrice de l expo Clairement destinée à un public peu ciblé habituellement par les musées fédéraux, les 3-8 ans, l exposition

Plus en détail

DISCOURS DE LA MINISTRE DE L EDUCATION ET DES RESSOURCES HUMAINES, DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE, L HON

DISCOURS DE LA MINISTRE DE L EDUCATION ET DES RESSOURCES HUMAINES, DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE, L HON DISCOURS DE LA MINISTRE DE L EDUCATION ET DES RESSOURCES HUMAINES, DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE, L HON.LEELA DEVI DOOKUN LUCHOOMUN REMISE DE PRIX-MGI WIKI PROJECT -BAI 28

Plus en détail

Le partenariat maison-école :

Le partenariat maison-école : TDAHetvous.ca : une ressource pour la rentrée scolaire Le partenariat maison-école : Soutien à l enfant atteint de TDAH Pour les enfants atteints de TDAH, les difficultés et les réussites en lien avec

Plus en détail

Pour une Pédagogie de Projet émancipatrice

Pour une Pédagogie de Projet émancipatrice http://gfen.langues.free.fr Pour une Pédagogie de Projet émancipatrice Maria-Alice Médioni Le projet, autrefois combattu, est aujourd hui à la mode. Il apparaît même incontournable dans la mesure où il

Plus en détail

1/ Présentation. 2/ Déroulement. 3/ Bénéfices

1/ Présentation. 2/ Déroulement. 3/ Bénéfices Course en Cours est un dispositif pédagogique original, centré sur les Sciences et la Technologie, lancé en 2006 par Renault et Dassault Systèmes. 1/ Présentation 2/ Déroulement 3/ Bénéfices PRÉSENTATION

Plus en détail

Le Projet éducatif du Réseau officiel subventionné

Le Projet éducatif du Réseau officiel subventionné Le Projet éducatif du Réseau officiel subventionné "S'il n'y avait pas l'enfant à élever, à protéger, à instruire et à transformer en homme pour demain, l'homme d'aujourd'hui deviendrait un non-sens et

Plus en détail

Programme du diplôme du Baccalauréat International Dossier d inscription année 2015-2016

Programme du diplôme du Baccalauréat International Dossier d inscription année 2015-2016 Programme du diplôme du Baccalauréat International Dossier d inscription année 2015-2016 Nom de l étudiant : Dossier à retourner complété au plus tard le 2 février 2015 TOUTES LES DEMANDES POUR LE DIPLÔME

Plus en détail

L accompagnement professionnel par le mentorat, le coaching et le codéveloppement Ginette Bégin M. A.

L accompagnement professionnel par le mentorat, le coaching et le codéveloppement Ginette Bégin M. A. L accompagnement professionnel par le mentorat, le coaching et le codéveloppement Ginette Bégin M. A. Consultante, 10 mai 2012, ginettebegin10@videotron.ca 1 Intention de l 'atelier: Susciter la réflexion

Plus en détail

RÉVISIONS ET COURS PARTICULIERS DE MATHÉMATIQUES EN LIGNE

RÉVISIONS ET COURS PARTICULIERS DE MATHÉMATIQUES EN LIGNE EN ÉTÉ, À CHACUN SON RYTHME RÉVISIONS ET COURS PARTICULIERS DE MATHÉMATIQUES EN LIGNE «EN AOÛT, LES COURS DE MATHÉMATIQUES SONT LUDIQUES ET GRATUITS» Option ZEN Votre enfant reprend confiance pour la rentrée

Plus en détail

De la conception à l évaluation d un jeu vidéo éducatif

De la conception à l évaluation d un jeu vidéo éducatif De la conception à l évaluation d un jeu vidéo éducatif Application à l enseignement du jazz avec le jeu Pads n Swing guillaume.denis@ensmp.fr Centre de recherche en informatique Ecole des mines de Paris

Plus en détail

École secondaire Antoine-de-Saint-Exupéry. En vue de ma. 1 re année du 2 e cycle du secondaire. Guide d information.

École secondaire Antoine-de-Saint-Exupéry. En vue de ma. 1 re année du 2 e cycle du secondaire. Guide d information. École secondaire Antoine-de-Saint-Exupéry En vue de ma 1 re année du e cycle du secondaire Guide d information Année scolaire 014-015 Message aux parents... SECTION A 1. Normes de passage au e cycle...

Plus en détail

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 PASI Collège Claude Le Lorrain NANCY L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 1. Présentation de l aide aux devoirs pour les 5èmes page 2 2. Enquête menée auprès des élèves de 5 ème page 3 a.

Plus en détail

démarrer à la maison Pédagogie et organisation

démarrer à la maison Pédagogie et organisation démarrer L ecole à la maison Pédagogie et organisation Table des matières Le livre est disponible sur le site http://ecole-vivante.com ISBN 978-2-9515625-7-8 EAN 9782951562578 Cliquez sur les n de pages

Plus en détail

Répertoire de formations Pour les intervenants

Répertoire de formations Pour les intervenants Nancy Doyon Répertoire de formations Pour les intervenants CPE, écoles, Organismes œuvrant auprès des enfants Nancy Doyon Conférencière, formatrice Coach familial Destinées aux intervenants œuvrant auprès

Plus en détail

4.13 Politique culturelle et linguistique. (Résolution : CC.2014-051)

4.13 Politique culturelle et linguistique. (Résolution : CC.2014-051) 4.13 Politique culturelle et linguistique (Résolution : CC.2014-051) PRÉAMBULE La nouvelle politique culturelle et linguistique favorise la dimension culturelle comme levier incontournable pour mettre

Plus en détail

Les «devoirs à la maison», une question au cœur des pratiques pédagogiques

Les «devoirs à la maison», une question au cœur des pratiques pédagogiques Les «devoirs à la maison», une question au cœur des pratiques pédagogiques Parmi les trois domaines d activités proposés aux élèves volontaires dans le cadre de l accompagnement éducatif, «l aide aux devoirs

Plus en détail

CATALOGUE DES ACTIVITÉS DE FORMATION POUR LES ORGANISMES ÉDUCATION POPULAIRE CREP

CATALOGUE DES ACTIVITÉS DE FORMATION POUR LES ORGANISMES ÉDUCATION POPULAIRE CREP CATALOGUE DES ACTIVITÉS DE FORMATION POUR LES ORGANISMES ÉDUCATION POPULAIRE CREP 1 CATALOGUE DES ACTIVITÉS DE FORMATION pour les organismes ÉDUCATION POPULAIRE Le catalogue des activités de formation

Plus en détail

Bilan de la scolarisation des enfants roms 2004-2009

Bilan de la scolarisation des enfants roms 2004-2009 Bilan de la scolarisation des enfants roms 2004-2009 Terrain aménagé Route de ste Luce à Nantes L association solidaire Roms Nantes Est est une association de bénévoles, crée en décembre 2004 alors que

Plus en détail

Sing for Literacy Toolkit

Sing for Literacy Toolkit SECTION 4 Sing for Literacy Toolkit Cette année, le thème de la Journée de l alphabétisation familiale est «Chantons pour l alphabétisation». Nous encourageons les Canadiens à y participer en organisant

Plus en détail

CONFERENCE du 12 AVRIL 2012 par JOHANNE LEMIEUX «L ENFANT ADOPTÉ ET L ÉCOLE : 12 CONSEILS POUR UN VÉCU SCOLAIRE RÉUSSI»

CONFERENCE du 12 AVRIL 2012 par JOHANNE LEMIEUX «L ENFANT ADOPTÉ ET L ÉCOLE : 12 CONSEILS POUR UN VÉCU SCOLAIRE RÉUSSI» CONFERENCE du 12 AVRIL 2012 par JOHANNE LEMIEUX «L ENFANT ADOPTÉ ET L ÉCOLE : 12 CONSEILS POUR UN VÉCU SCOLAIRE RÉUSSI» 1. Qu est ce que la normalité adoptive? a. Discrimination Il est nécessaire de les

Plus en détail

QU EST-CE QUE TRAVAILLER EN ÎLOTS BONIFIÉS?

QU EST-CE QUE TRAVAILLER EN ÎLOTS BONIFIÉS? Travailler en îlots bonifés selon la méthode pédagogique créée par Marie Rivoire. par Catherine Manesse et Anne Dauvergne IPR Langues vivantes Académie de Dijon Cette façon de travailler, dont on entend

Plus en détail

Vers un Projet Éducatif de Territoire (PEdT)

Vers un Projet Éducatif de Territoire (PEdT) Ville de BESANÇON Direction ÉDUCATION Vers un Projet Éducatif de Territoire (PEdT) La réforme des rythmes scolaires impactera la politique éducative municipale dans les domaines scolaire, périscolaire

Plus en détail

OUTIL 3 SONDAGE RÉALISÉ AUPRÈS DES PARENTS DE NOS ÉLÈVES. À retourner à. Pour le. Direction générale

OUTIL 3 SONDAGE RÉALISÉ AUPRÈS DES PARENTS DE NOS ÉLÈVES. À retourner à. Pour le. Direction générale OUTIL 3 SONDAGE RÉALISÉ AUPRÈS DES PARENTS DE NOS ÉLÈVES À retourner à Pour le Direction générale Date : OUTIL 3 SONDAGE RÉALISÉ AUPRÈS DES PARENTS DE NOS ÉLÈVES OBJECTIF DE CE SONDAGE Ce sondage a pour

Plus en détail

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Affaires et commerce Comptabilité (première partie)

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Affaires et commerce Comptabilité (première partie) Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle Affaires et commerce Comptabilité (première partie) Annexe D Règlement sur les qualifications requises pour enseigner Mai 2005 (Révisée

Plus en détail

PREPARATION MENTALE DU SPORTIF DEVENEZ PREPARATEUR MENTAL GAGNANT

PREPARATION MENTALE DU SPORTIF DEVENEZ PREPARATEUR MENTAL GAGNANT Formation LA PREPARATION MENTALE DU SPORTIF DEVENEZ PREPARATEUR MENTAL GAGNANT Motivation, concentration, confiance, communication, apprentissage COACHING SPORTIF : LA PREPARATION MENTALE Motivation, concentration,

Plus en détail

CinéSoupe. programme itinérant de films courts. en nord pas de calais et en belgique

CinéSoupe. programme itinérant de films courts. en nord pas de calais et en belgique CinéSoupe programme itinérant de films courts en nord pas de calais et en belgique bah voyons! asbl // Séverine Konder // +32 (0) 485 217 327 // severine.bahvoyons@gmail.com // www.cinesoupe.com Embarquez

Plus en détail

Les partis politiques se prononcent sur les enjeux liés aux troubles d apprentissage

Les partis politiques se prononcent sur les enjeux liés aux troubles d apprentissage L association québécoise des troubles d apprentissage (AQETA) profite du déclenchement de la campagne électorale provinciale pour rappeler aux partis politiques l importance de la question des troubles

Plus en détail

Nous sommes responsables de ce que l avenir nous apporte.

Nous sommes responsables de ce que l avenir nous apporte. Siemens Suisse SA Freilagerstrasse 40 8047 Zurich Suisse A1T334-A234-1-77 Sous réserve de modification Siemens Suisse SA, 2012 Nous sommes responsables de ce que l avenir nous apporte. Siemens Generation21

Plus en détail

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I.

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. T.R.I. est une association dont l objectif est l insertion professionnelle et l éducation à l environnement. Le club nature & environnement développe

Plus en détail

SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE Numéro du document : 0608-14 Adoptée par la résolution : 347 0608 En date du : 17 juin

Plus en détail

Potato Wars - Cahier des Charges

Potato Wars - Cahier des Charges Potato Wars - Cahier des Charges Edward Goubely (goubel_e) Gaspar Nicoulaud (nicoul_g ) Matthieu Guyot de Camy (guyot-_m) Benoit Ponchon (poncho_b) Table des matières 1 Presentation du projet 4 1.1 Scénario..............................

Plus en détail

QUELLES PORTES S OUVRENT À LA FIN DE LA 11 E (12 E )

QUELLES PORTES S OUVRENT À LA FIN DE LA 11 E (12 E ) SI VOUS CHERCHEZ POUR VOTRE FILLE UNE ÉCOLE SECONDAIRE QUI CONTRIBUE À SA RÉUSSITE ET À SON ÉPANOUISSEMENT, QUI LUI DONNE CONFIANCE EN ELLE-MÊME, QUI STIMULE SON ENVIE D APPRENDRE. QUELLES PORTES S OUVRENT

Plus en détail

Lire et faire lire. 1- Évolution des habitudes de lecture 2- Lecture, culture et réussite scolaire 3- La lecture numérique

Lire et faire lire. 1- Évolution des habitudes de lecture 2- Lecture, culture et réussite scolaire 3- La lecture numérique Lire et faire lire 1- Évolution des habitudes de lecture 2- Lecture, culture et réussite scolaire 3- La lecture numérique Gilles Pronovost, professeur émérite Université du Québec à Trois- Rivières (Retour

Plus en détail

Projet de structure Enfance-Jeunesse Léo Lagrange 2013-2014 commune de Montmorot

Projet de structure Enfance-Jeunesse Léo Lagrange 2013-2014 commune de Montmorot Projet de structure Enfance-Jeunesse Léo Lagrange 2013-2014 commune de Montmorot Directeur : Nicolas Brochard Table des matières A- Public accueilli B- Les locaux C- Organisation D- Les parents E- Soins

Plus en détail

UN AN EN PROVENCE. ČECHOVÁ Veronika

UN AN EN PROVENCE. ČECHOVÁ Veronika UN AN EN PROVENCE ČECHOVÁ Veronika Depuis mon enfance, j ai eu un grand rêve. De partir en France et d apprendre la plus belle langue du monde. Grâce à ma professeur de français, Mme Drážďanská, qui m

Plus en détail

2.1. AVANT LA FORMATION 2.1.1. ANALYSER COLLECTIVEMENT LE BESOIN

2.1. AVANT LA FORMATION 2.1.1. ANALYSER COLLECTIVEMENT LE BESOIN AVANT LA FORMATION 2.1. AVANT LA FORMATION L avant-formation est l étape initiale du processus de formation et son importance est cruciale pour la réussite du programme. C est en effet lors de ce moment

Plus en détail

L Académie internationale Charles-Lemoyne : la première école primaire privée internationale en Montérégie

L Académie internationale Charles-Lemoyne : la première école primaire privée internationale en Montérégie COMMUNIQUÉ DE PRESSE POUR DIFFUSION IMMÉDIATE L Académie internationale Charles-Lemoyne : la première école primaire privée internationale en Montérégie Pour ses 40 ans, le Collège Charles-Lemoyne, campus

Plus en détail

ACCUEIL PERISCOLAIRE APRES L ECOLE MATERNELLE-PRIMAIRE. Marie Letensorer. De 17 h 00 à 19 h 00

ACCUEIL PERISCOLAIRE APRES L ECOLE MATERNELLE-PRIMAIRE. Marie Letensorer. De 17 h 00 à 19 h 00 ACCUEIL PERISCOLAIRE «Marie Letensorer» GUIDE PRATIQUE 2014-2015 Rue Jules Ferry 35420 Louvigné du Désert ACCUEIL PERISCOLAIRE APRES L ECOLE MATERNELLE-PRIMAIRE Marie Letensorer De 17 h 00 à 19 h 00 Organisateur

Plus en détail

Les programmes des Services éducatifs complémentaires. Juin 2006 R A. Services éducatifs particuliers et complémentaires

Les programmes des Services éducatifs complémentaires. Juin 2006 R A. Services éducatifs particuliers et complémentaires E Les programmes des Services éducatifs complémentaires X Juin 2006 T Services éducatifs particuliers et complémentaires R A OBJECTIF 3.1 Accompagner l élève, de façon continue, dans la construction de

Plus en détail

Bilan du projet 2013/2014

Bilan du projet 2013/2014 Bilan du projet 2013/2014 et perspectives pour 2014/2015 Le bilan de l année a été réalisé le 25 juin 2014 par l ensemble du corps enseignant de l établissement. Il a été demandé à tous les enseignants

Plus en détail

Pistes d intervention pour les enfants présentant un retard global de développement

Pistes d intervention pour les enfants présentant un retard global de développement Pistes d intervention pour les enfants présentant un retard global de développement Pistes d intervention pour les enfants présentant un retard global de développement, MELS, novembre 2011 Page 1 Document

Plus en détail

Accompagner les apprentissages d un l élève handicapé scolarisé individuellement dans une classe «ordinaire» 2013 ASH 06 1

Accompagner les apprentissages d un l élève handicapé scolarisé individuellement dans une classe «ordinaire» 2013 ASH 06 1 Accompagner les apprentissages d un l élève handicapé scolarisé individuellement dans une classe «ordinaire» 2013 ASH 06 1 Critères efficaces dans la relation d aide «Empathie, disponible, attentif, attentionné,

Plus en détail

Fiche entreprise : E10

Fiche entreprise : E10 Fiche entreprise : E10 FONCTION ET CARACTÉRISTIQUES / PERSONNE INTERVIEWÉE La personne interviewée est le directeur de la mutuelle de formation 1 dans le secteur des entreprises adaptées dont 95 % gèrent

Plus en détail

Unité de formation professionnelle du Ceras

Unité de formation professionnelle du Ceras Unité de formation professionnelle du Ceras 15 novembre 2013 : Journée romande de la commission latine d intégration professionnelle (CLIP) Cette présentation, susceptible d être d distribuée e aux personnes

Plus en détail

Commission scolaire des Hautes-Rivières

Commission scolaire des Hautes-Rivières Commission scolaire des Hautes-Rivières P P O L I T I Q U E SUJET : POLITIQUE LINGUISTIQUE SERVICE : ADMINISTRATION GÉNÉRALE CODE : AGP 06 DATE D APPROBATION : 9 mai 2011 RÉSOLUTION NUMÉRO : HR 11.05.09-06

Plus en détail

Classe ipad. Recommandations suite à l an 1 du projet

Classe ipad. Recommandations suite à l an 1 du projet Classe ipad Recommandations suite à l an 1 du projet ]É{tÇÇx UxtâÄ xâ Conseillère pédagogique en intégration des TIC Secteurs primaire et secondaire Commission scolaire de la Seigneurie-des-Mille-Iles

Plus en détail

Le développement du langage oral chez l enfant

Le développement du langage oral chez l enfant Le développement du langage oral chez l enfant Par Alessandra Biner, Anne Dauvin, Isabelle Pulfer, Logopédistes Cette conférence a été donnée dans le cadre de soirées de parents du secteur de la petite

Plus en détail

Prise de position de l initiative des villes pour la formation quant à la politique de formation. La ville fait école

Prise de position de l initiative des villes pour la formation quant à la politique de formation. La ville fait école Prise de position de l initiative des villes pour la formation quant à la politique de formation La ville fait école Avant-propos Barbara Eberhard Conseillère municipale, St-Gall Direction école et sport

Plus en détail

Conférence à la commission scolaire des Découvreurs. Collège des compagnons Assemblée générale des parents

Conférence à la commission scolaire des Découvreurs. Collège des compagnons Assemblée générale des parents Conférence à la commission scolaire des Découvreurs Collège des compagnons Assemblée générale des parents Jeudi, 12 septembre 2013, 19h00 «Développer l esprit d entreprendre chez ces porteurs de rêves

Plus en détail

> Jeu et enjeux d un entrepreneuriat responsable

> Jeu et enjeux d un entrepreneuriat responsable Des animations Public cible 2 ème et 3 ème degré de l enseignement secondaire enseignement secondaire J entreprends@school 15+ > Jeu et enjeux d un entrepreneuriat responsable Descriptif Se mettre autour

Plus en détail

Projet pédagogique école Montessori de Bergerac

Projet pédagogique école Montessori de Bergerac Projet pédagogique école Montessori de Bergerac 1) La pédagogie Montessori : Tout individu est un être différent de son groupe, c est d ailleurs l attribut premier du terme «individualité». Ainsi, et plus

Plus en détail

UNE AUTRE APPROCHE DU SOUTIEN SCOLAIRE

UNE AUTRE APPROCHE DU SOUTIEN SCOLAIRE UNE AUTRE APPROCHE DU SOUTIEN SCOLAIRE Enfant, chacun a vécu au moins une fois cette expérience : la rencontre avec un maître, une institutrice ou un professeur «différent». Quelqu un qui nous a «débloqué»

Plus en détail

Projet Pédagogique de l Ecole:

Projet Pédagogique de l Ecole: Projet Pédagogique de l Ecole: Organisation de l école et du temps de classe : L'école accueille des enfants de 2ans1/2 à 11 ans, c'est-à-dire de la maternelle jusqu à l entrée au collège. L école fonctionne

Plus en détail

Le partenariat maison-école

Le partenariat maison-école TDAHetVous.ca : votre ressource pour le TDAH Le partenariat maison-école Soutien à l enfant atteint de TDAH Pour les enfants atteints de TDAH, les difficultés et les réussites en lien avec le rendement

Plus en détail

Circulaire n 108. OBJET: Régulation des travaux à domicile dans l enseignement fondamental

Circulaire n 108. OBJET: Régulation des travaux à domicile dans l enseignement fondamental Bruxelles, le 13 mai 2002 Circulaire n 108 OBJET: Régulation des travaux à domicile dans l enseignement fondamental En sa séance du 27 mars 2001, le Parlement de la Communauté française a adopté le décret

Plus en détail

PPE. Mon choix c'est l'école de langue fran aise

PPE. Mon choix c'est l'école de langue fran aise 7 choses qu un parent néo-canadien devrait savoir sur l éducation canadienne avant de choisir une école pour son enfant PPE Choisir l éducation de langue française car il s agit de l identité, de la vie

Plus en détail

PROJET EDUCATIF ET PEDAGOGIQUE Printemps - Eté - Automne

PROJET EDUCATIF ET PEDAGOGIQUE Printemps - Eté - Automne PROJET EDUCATIF ET PEDAGOGIQUE Printemps - Eté - Automne Centre PEP «La Forêt Enchantée» 39150 Prénovel de Bise. Tel : 03.84.60.41.24 http : //perso.wanadoo.fr/centrepeppreno/ Email : PEP. PRENOVEL @wanadoo.fr

Plus en détail

PROJET FORMATION. Institut de Formation d Aides-Soignants 194 Avenue Rubillard 72037 LE MANS Cedex 9. Année 2013-2014

PROJET FORMATION. Institut de Formation d Aides-Soignants 194 Avenue Rubillard 72037 LE MANS Cedex 9. Année 2013-2014 Institut de Formation d Aides-Soignants 194 Avenue Rubillard 72037 LE MANS Cedex 9 Formation financée par la Région des Pays de La Loire Tél : 02 43 43 28 14 ou poste 32814 Fax : 02 43 43 29 30 - e-mail

Plus en détail

Cours Informatique de base INF-B101-2. Alphabétisation

Cours Informatique de base INF-B101-2. Alphabétisation Cours Informatique de base INF-B101-2 Alphabétisation Présentation du cours Informatique de base «La curiosité mène à tout : parfois à écouter aux portes, parfois à découvrir l'amérique.» José Maria Eça

Plus en détail

CPE La Grande Ourse, Intégration d enfants à besoins particuliers, 2006. Révisée par l administration provisoire, Avril 2011.

CPE La Grande Ourse, Intégration d enfants à besoins particuliers, 2006. Révisée par l administration provisoire, Avril 2011. POLITIQUE D INTÉGRATION DES ENFANTS AVEC DES BESOINS PARTICULIERS OU HANDICAPÉS CENTRE DE LA PETITE ENFANCE LA GRANDE OURSE INTÉGRATION D ENFANTS À BESOINS PARTICULIERS Le centre de la petite enfance La

Plus en détail

Présentation de l équipe

Présentation de l équipe Libérer et révéler les potentiels individuels et collectifs Présentation de l équipe Consultants coachs et formateurs : Certifiés en coaching individuel et team building Formés en AT, PNL, approche systémique.

Plus en détail

Organisation et gestion de données cycle 3

Organisation et gestion de données cycle 3 Organisation et gestion de données cycle 3 Clarifier les enjeux de cet enseignement Formation d enseignants de cycle 3 Circonscription de Grenoble 2 Positionnement de la pratique. En classe, comment travaillez-

Plus en détail

ET VOTRE VILLE DEVIENT MOTEUR DE RÉUSSITE

ET VOTRE VILLE DEVIENT MOTEUR DE RÉUSSITE ACADOMIA RCS PARIS 349 367 557 ET VOTRE VILLE DEVIENT MOTEUR DE RÉUSSITE 810858_AcadomiaSalon_Broch_12p_148x210.indd 1 29/10/2015 11:48 DES ATELIERS DE SOUTIEN APRÈS L ÉCOLE UNE PLATEFORME NUMÉRIQUE DE

Plus en détail

Le Delhaize sous toutes ses coutures Situer sur une ligne du temps l évolution d un magasin.

Le Delhaize sous toutes ses coutures Situer sur une ligne du temps l évolution d un magasin. Le Delhaize sous toutes ses coutures Situer sur une ligne du temps l évolution d un magasin. Type d outil : Activité d apprentissage visant le savoir faire : «reconstituer l ordre chronologique de l évolution

Plus en détail

Ecoute. improcarré, Plaisir. c est mieux! Esprit d équipe. Lâcher-prise. Confiance. Confidentialité

Ecoute. improcarré, Plaisir. c est mieux! Esprit d équipe. Lâcher-prise. Confiance. Confidentialité c est mieux! Depuis 2 400 ans, l improvisation théâtrale nous offre un espace précieux pour développer notre créativité, apprendre sur nous-même, sur l autre et contribue, à sa juste place, à nous enseigner

Plus en détail