Comité de Suivi de Site

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Comité de Suivi de Site"

Transcription

1 Site de Clermont le 23 juin 2014

2 Organisation, formation Alignement des structures et organisations avec celles définies par le groupe BASF et le Responsible Care Analyse des risques Remise de l EDD révisée o Pas de nouveau risque majeur identifié o Positionnement dans la matrice de gravité modifié suite à occupation des locaux au sud du site o Augmentation des zones d effets suite à augmentation de la quantité stockée d un peroxyde pas d impact hors plate forme BASF Coatings France 27/06/ CSS 2

3 Analyse des risques (suite et fin) Remise d un dossier pour révision de la stratégie de protection la zone de stockage de liquides inflammables conditionnés Zone réduite de stockage de LI Murs coupe feu 4 heures BASF Coatings France 27/06/ CSS 3

4 Maîtrise opérationnelle, maitrise des procédés Finalisation de la mise en place des évents (dernière cuve de fioul faite en dec 2013) Poursuite des travaux sur Sprinkler Analyses de risques sur l automatisation du magasin C210 et sur le système de combustion des COV de l atelier Résines Formation Maintien du dispositif existant Formations aux postes et à la maîtrise des dérives Manipulation des extincteurs : Formation pour l ensemble des salariés (Fréquence 1 fois/2 ans) Formation des cadres de permanences Entrainement de l équipe des pompiers interne mensuel et 1 journée sur feu réel Formation à la gestion des déversements accidentels BASF Coatings France 27/06/ CSS 4

5 Gestion des modifications Pas de changement dans le processus de gestion des modifications Situation d urgence Formations pour la cellule de crise en janvier et juin 2013 avec démonstration de feux réels au CNPP Exercices d évacuation organisés sur tous les bâtiments du site au moins 1 fois par an Sirènes PPI Test mensuel BASF Coatings France 27/06/ CSS 5

6 Gestion du retour d expérience Définition de nouveaux indicateurs définis au sein de BASF permettant l enregistrement des incidents, le partage d information et le retour d expérience FER (feux, explosions, déversements accidentels) AFPD (activation d un équipement de sécurité) Vient renforcer les procédures déjà existantes BASF Coatings France 27/06/ CSS 6

7 Audits et inspections 92 % du planning prévu effectué pour 2013 DREAL le 23 mars 2014 SGS Confirmer le volume annoncé des bassins (rétention et eaux incendie) Rédaction de procédures de shunt des MMR Enregistrements de contrôles à améliorer Tests de réaction des opérateurs lors de la survenue d une alarme MMR Audit Responsible Care interne BASF en octobre 2013 Résultat Vert ISO remarques concernant les situations d urgence BASF Coatings France 27/06/ CSS 7

8 Revue de direction 2 revues de direction annuelles (janvier et juin) Suivi mensuel en comité de site Conclusion de la direction Les systèmes Q EHS sont efficaces, le niveau de satisfaction de nos clients est bon et l'ensemble des équipes sont engagées pour atteindre les objectifs. Cependant, nous devons pondérer les objectifs et assurer une bonne coordination entre les secteurs pour nous focaliser sur les priorités. BASF Coatings France 27/06/ CSS 8

9 Objectifs 2014 Objectif Déclinaison site Cible site Réaliser les SHE review Réaliser les SHE review selon le 100% du planning respecté programme BASF Amélioration de la communication de crise + site reputation Amélioration de la communication de crise POI plus ergonomique opérationnel en juin Déployer les mesures de protection de l'environnement nécessaires (à la conformité à l'ied) Mise en place d'un RTO aux résines Mise en service pour décembre 2014 avec traitement de plus de 99% des COV Réussite des audits Q EHS Maintien des certifications ISO et ISO TS non conformité majeure aux audits ISO et ISO TS16949 Poursuivre la démarche TPM Intégrer des nouvelles zones " <=3 zones dégradées <=3 zones oranges 0 zone rouge>=150 zones vertes BASF Coatings France 27/06/ CSS 9

10 Bilan des incidents et accidents éventuels depuis le 29 avril 2013 Incidents Déversement accidentel sur le parking poids lourds Une soixante de litres de solvant régénéré a coulé au sol et une partie s est déversé dans le réseau d eaux pluviales Violations de la réglementation du transport marchandises dangereuses par route par le chauffeur et le fournisseur Rappel auprès des entreprises citernières et du fournisseur Accidents Pas d accident industriel avec impact sur l extérieur BASF Coatings France 27/06/ CSS 10

11 Bilan des exercices d alertes depuis le 29 avril 2013 Exercices d évacuation Organisés sur tous les bâtiments du site au moins 1 fois par an (13 exercices pour 2013) Evacuation du batiment V169 en moins de 2 minutes et sans prendre les issues de secours les plus proches Pistes d améliorations amélioration des formations pour le personnel des bâtiments administratifs et laboratoires amélioration du transfert d information sur la mise en sécurité de certains bâtiments BASF Coatings France 27/06/ CSS 11

12 Bilan des exercices d alertes depuis le 29 avril 2013 Exercice POI le 16/01/2014 Lieu : Stockage vrac B115 Scénario : Feu dans la rétention n 2 du stockage vrac B115 Points forts Déclenchement de l alarme Mise en sécurité des installations Intervention commune industriels/sdis sur le terrain Validation du plan de défense incendie prévu Pistes d amélioration Définir amenée des émulseurs Améliorer l appropriation des rôles BASF Coatings France 27/06/ CSS 12

13 Suivi sur les actions Actions à mettre en œuvre suite à arrêté préfectoral du 21 janvier 2010 et arrêté complémentaire du 12/09/2012 actant des mesures de maîtrise des risques des stockages sud et l enterrement de la canalisation de gaz naturel Remplacement des évents de certains réservoirs de stockage de liquides inflammables Fait Etude de réduction des risques associés au phénomène d incendie des zones de stockage B105 et C130/C150 Mur coupe feu 4 heures à mettre en place pour le B105 Fait Mur coupe feu 4 heures et réorganisation du mode de stockage pour le C130/C150 Fait BASF Coatings France 27/06/ CSS 13

14 Suivi sur les actions en cours Changement d exploitant BASF Coatings SAS devient une filiale de BASF France et prend le nom de BASF France Division Coatings Dossier de demande d autorisation et obligation de constitution des garanties financières Intégration de Audia dans la Charte plate forme Actions dans le cadre du PPRT Mise en place d une transmission d alarme indépendante du V255 vers le V169 Mise en place d une sirène visant à alerter les occupants du bâtiment au sud du site BASF Coatings France 27/06/ CSS 14

15 Suivi sur les actions en cours Action suite à conclusion EDD Etude sur mise en place de détection de fuites/vapeurs dans les rétentions du B115 BASF Coatings France 27/06/ CSS 15

CRODA CHOCQUES SAS Réunion CLIC du 13 décembre 2012

CRODA CHOCQUES SAS Réunion CLIC du 13 décembre 2012 CRODA CHOCQUES SAS Réunion CLIC du 13 décembre 2012 Bilan annuel - Année 2011 Sommaire 1. Organisation QHSE Nos référentiels Nos certifications Nos engagements 2. Audits du SGS 3. Inspections DREAL 4.

Plus en détail

Air Liquide France Industrie Site de Moissy-Cramayel Commission de Suivi de Site (CSS) 30/06/2015

Air Liquide France Industrie Site de Moissy-Cramayel Commission de Suivi de Site (CSS) 30/06/2015 Air Liquide France Industrie Site de Moissy-Cramayel Commission de Suivi de Site (CSS) 30/06/2015 Julien ARMENGOL, Chef d établissement Sami DICK, Responsable Sécurité Industrielle et Qualité Plan Contexte

Plus en détail

Bilan d activité 2011 ARCELORMITTAL ATLANTIQUE. Site de Dunkerque CLIC 2012. CLIC 2012 - ArcelorMittal Atlantique 0.

Bilan d activité 2011 ARCELORMITTAL ATLANTIQUE. Site de Dunkerque CLIC 2012. CLIC 2012 - ArcelorMittal Atlantique 0. Bilan d activité 2011 ARCELORMITTAL ATLANTIQUE Site de Dunkerque CLIC 2012 CLIC 2012 - ArcelorMittal Atlantique 0 Sommaire 1. Généralités année 2011 2. Risques liés aux installations 3. Bilan du Système

Plus en détail

Bilan annuel 2009 Dépôt Pétrolier de Lespinasse. CLIC Nord de TOULOUSE 17 décembre 2010

Bilan annuel 2009 Dépôt Pétrolier de Lespinasse. CLIC Nord de TOULOUSE 17 décembre 2010 Bilan annuel 2009 Dépôt Pétrolier de Lespinasse CLIC Nord de TOULOUSE 17 décembre 2010 Formation et sensibilisation Personnel du site : extrait des formations suivies en 2009 (12 personnes) : Nb de personnes

Plus en détail

Note de synthèse annuelle 2009 Système de Gestion de la sécurité SEPPIC / SEPIPROD

Note de synthèse annuelle 2009 Système de Gestion de la sécurité SEPPIC / SEPIPROD Note de synthèse annuelle 2009 Système de Gestion de la sécurité SEPPIC / SEPIPROD Extraits de la note rédigée le 15 janvier 2010 Eric FERRERO Groupe SEPPIC 1 Faits marquants Groupe SEPPIC Site SEPPIC/SEPIPROD

Plus en détail

Note synthétique de l année 2015 - Fenouillet Suite à la revue de direction du 25/11/2015

Note synthétique de l année 2015 - Fenouillet Suite à la revue de direction du 25/11/2015 Service 07/04/2016 ING- 23/24/09/2015 Page 1 Note synthétique de l année 2015 - Fenouillet Suite à la revue de direction du 25/11/2015 Service 07/04/2016 ING- 23/24/09/2015 Page 2 Sommaire 1. Organisation

Plus en détail

Senlis, le 07 Janvier 2010. et de Concertation

Senlis, le 07 Janvier 2010. et de Concertation Senlis, le 07 Janvier 2010 Comité Local d Information d et de Concertation ComitéLocal d Information et de Concertation Bilan du SGS. Bilan des exercices POI. Action réalisée pour la prévention des risques.

Plus en détail

Exercice du Plan Particulier d Intervention (P.P.I.) Butagaz Arnage. Mercredi 24 juin 2015

Exercice du Plan Particulier d Intervention (P.P.I.) Butagaz Arnage. Mercredi 24 juin 2015 Exercice du Plan Particulier d Intervention (P.P.I.) Butagaz Arnage Mercredi 24 juin 2015 Contact presse : Tél : 02.43.39.71.74/02.43.39.70.22/06.07.40.52.54 www.sarthe.gouv.fr Suivez l actualité de l'état

Plus en détail

BILAN D ACTIVITES 2009

BILAN D ACTIVITES 2009 BILAN D ACTIVITES 2009 SOMMAIRE 1) Glossaire 2) Généralités Activités Faits marquants de l année 2009 3) Risques liés aux installations 4) La prévention des risques Systèmes de management Gestion des Entreprises

Plus en détail

Prévention des risques: Exercices POI

Prévention des risques: Exercices POI COMMUICATIO Prévention des risques: Exercices POI - Schéma d alerte incendie dans cellule 3 déclenchement POI avec DREAL le 2/03/10 - Exercice d évacuation suite alarme feu le 7/04/10 - Exercice d évacuation

Plus en détail

Société de la Raffinerie de Dunkerque. Bilan d activités 2013

Société de la Raffinerie de Dunkerque. Bilan d activités 2013 Bilan d activités 2013 E.PETITCOLLIN/P.FANUCCI - CLIC 2014 1 Principales données sur l activité 1.1. Production La mise en œuvre 2013 a été de 864 kt et ressort à -2% par rapport à 2012. La production

Plus en détail

Bilan 2011 Lubrizol Usine de Rouen Actions 2011 réalisées pour la prévention des risques industriels majeurs Actions Impact Coût en Prévention sécurité (amont du nœud papillon) : - Mise en place d un automate

Plus en détail

Simafex Comité Local d Information & de Concertation CLIC

Simafex Comité Local d Information & de Concertation CLIC Simafex Comité Local d Information & de Concertation CLIC Vendredi 18 décembre 2009 Article D125-34 du Code de l Environnement Le bilan annuel présenté par l exploitant comporte : 1) Les actions réalisées

Plus en détail

Bilan de l année 2013

Bilan de l année 2013 Bilan de l année 2013 Activités Stockage et Distribution de liquides inflammables (Super sans plomb 95, Super sans plomb 98, Gasoil, Fioul) Aucune activité de transformation Dépôt construit en 1926 d une

Plus en détail

ODALI S. SITE SEVESO COMMUNICATI ON Prévention des risques: Exercices POI

ODALI S. SITE SEVESO COMMUNICATI ON Prévention des risques: Exercices POI Exercices POI - chéma d alerte déversement le 28/04/09 - Exercice d évacuation suite alarme feu (schéma d alerte incendie) le 11/05/09 - chéma d alerte incendie en fin de journée le 12/05/09 - chéma d

Plus en détail

SETEO Saint-Apollinaire (21) Dossier de Demande d Autorisation d exploiter Résumé non technique de l étude dangers

SETEO Saint-Apollinaire (21) Dossier de Demande d Autorisation d exploiter Résumé non technique de l étude dangers SETEO Saint-Apollinaire (21) Dossier de Demande d Autorisation d exploiter Résumé non technique de l étude dangers 23 décembre 2013 SETEO / Ecozone Saint Apollinaire / Dossier de Demande d'autorisation

Plus en détail

SECURITE INCENDIE PREVENTION DES INCENDIES ANALYSE DES RISQUES GENERALITES

SECURITE INCENDIE PREVENTION DES INCENDIES ANALYSE DES RISQUES GENERALITES 1/5 SECURITE INCENDIE PREVENTION DES INCENDIES ANALYSE DES RISQUES GENERALITES PARTIE A: Inventaire des risques et des mesures de prévention existantes 1. Données de l entreprise Nom : Adresse : Téléphone:

Plus en détail

Comité Local d Information et de Concertation Présentation du Dépôt Pétrolier de S.P.D Mont de Marsan DEPOT PETROLIER DE MONT DE MARSAN

Comité Local d Information et de Concertation Présentation du Dépôt Pétrolier de S.P.D Mont de Marsan DEPOT PETROLIER DE MONT DE MARSAN Comité Local d Information et de Concertation Présentation du Dépôt Pétrolier de S.P.D Mont de Marsan 1 Sommaire Présentation du dépôt et situation Activité Moyens de Prévention / Protection Mesures organisationnels

Plus en détail

Société française du pipeline du Jura

Société française du pipeline du Jura Société française du pipeline du Jura Réunion CLIC du 25 novembre 2010 Agenda 1. Actions réalisées pour la prévention des risques et leur coûts. 2. Bilan du système de gestion de la sécurité 3. Comptes-rendus

Plus en détail

Bilan annuel 2012 Dépôt Pétrolier de Lespinasse. CSS Nord de TOULOUSE 14 décembre 2012

Bilan annuel 2012 Dépôt Pétrolier de Lespinasse. CSS Nord de TOULOUSE 14 décembre 2012 Bilan annuel 2012 Dépôt Pétrolier de Lespinasse CSS Nord de TOULOUSE 14 décembre 2012 Formation et sensibilisation Personnel du site : extrait des formations suivies en 2012 (12 personnes) : Nb de personnes

Plus en détail

DEPOT PETROLIER PICOTY S.A. LA PALLICE

DEPOT PETROLIER PICOTY S.A. LA PALLICE Comité Local d Information et de Concertation du 20 Novembre 2012 DEPOT PETROLIER PICOTY S.A. LA PALLICE Bilan annuel de l exploitant 1 PRESENTATION GENERALE DU DEPOT Acheté en 1968 et successivement agrandi

Plus en détail

COMITE LOCAL D'INFORMATION ET DE CONCERTATION (CLIC) Réunion du 27 octobre 2010 Mairie de Merpins

COMITE LOCAL D'INFORMATION ET DE CONCERTATION (CLIC) Réunion du 27 octobre 2010 Mairie de Merpins COMITE LOCAL D'INFORMATION ET DE CONCERTATION (CLIC) Réunion du 27 octobre 2010 Mairie de Merpins CENTRE D'ELABORATION PRODUIT DE MERPINS (CEP) Les Guichardes 16100 Merpins 1 SOMMAIRE A Activité du centre

Plus en détail

INVESTISSEMENT SECURITE 2012

INVESTISSEMENT SECURITE 2012 ANNEE 2012 1 Activités Stockage et Distribution de liquides inflammables (Super sans plomb 95, Super sans plomb 98, Gasoil, FIOUL) Aucune activité de transformation Dépôt construit en 1926 d une superficie

Plus en détail

Note synthétique du SGS F2011 (31 mars 2011) Explosifs Sèvres Atlantique. Dépôt de Thénezay (79)

Note synthétique du SGS F2011 (31 mars 2011) Explosifs Sèvres Atlantique. Dépôt de Thénezay (79) 1 Note synthétique du SGS F2011 (31 mars 2011) Explosifs Sèvres Atlantique Dépôt de Thénezay (79) Présentation de l entreprise 2 RUBRIQUE Etablissements concernés Activités du site Installations classées

Plus en détail

Commission de suivi des sites

Commission de suivi des sites Commission de suivi des sites 8 octobre 2013 PARTENAIRE PRIVILEGIE DE L INDUSTRIE L AUTOMOBILE Sommaire 1) Présentation du Groupe Arche et de S.A.M Technologies 2) Bilan des actions pour l amélioration

Plus en détail

POLITIQUE Hygiène, Sécurité, environnement HSE

POLITIQUE Hygiène, Sécurité, environnement HSE POLITIQUE Hygiène, Sécurité, environnement HSE La politique HSe de tdf repose sur l identification et la qualification en amont des risques associés à son activité, la focalisation sur les dangers à haut

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT ET DE L AMÉNAGEMENT DURABLES Arrêté du 17 octobre 2007 modifiant l arrêté du 2 mai 2002 modifié relatif aux prescriptions

Plus en détail

Atmosphère explosive?

Atmosphère explosive? ATEX I Atmosphère explosive? Mélange avec l air, dans les conditions atmosphériques, de substances inflammables sous forme de gaz, vapeurs, brouillards ou poussières, dans lequel, après inflammation, la

Plus en détail

Catalogue formations : INCENDIE / EVACUATION PERMIS FEU

Catalogue formations : INCENDIE / EVACUATION PERMIS FEU 1 Catalogue formations : INCENDIE / EVACUATION PERMIS FEU SOMMAIRE 2 Manipulation extincteur page 3 Equipier de première intervention / évacuation page 4 Equipier d intervention technique page 5 Equipier

Plus en détail

Comité Local d Information et de Concertation du 8 novembre 2011

Comité Local d Information et de Concertation du 8 novembre 2011 Bilan annuel 2011 Etienne Lacroix Tous Artifices S.A. Comité Local d Information et de Concertation du 8 novembre 2011 Page 1 SOMMAIRE Actions réalisées pour la prévention des risques Compte-rendu des

Plus en détail

2.. de déversement accidentel? 3.. de fuite de fluide frigorigène? 4. de détection d un risque d explosion? 5. de fuite de vapeur? 6.. de fuite d eau?

2.. de déversement accidentel? 3.. de fuite de fluide frigorigène? 4. de détection d un risque d explosion? 5. de fuite de vapeur? 6.. de fuite d eau? Que faire en cas. 1.. d incendie? 2.. de déversement accidentel? 3.. de fuite de fluide frigorigène? 4. de détection d un risque d explosion? 5. de fuite de vapeur? 6.. de fuite d eau? Listes utiles (SST,

Plus en détail

PARTIE D - Etude de dangers Résumé non-technique. SCAPA Site de VALENCE (26)

PARTIE D - Etude de dangers Résumé non-technique. SCAPA Site de VALENCE (26) Référence : R-MV-1210-1b Date : 23/12/2013 Dossier de Demande d Autorisation d Exploiter PARTIE D - Résumé non-technique SCAPA Site de VALENCE (26) Allée B. PALISSY Version (date) Rédactrice Vérificatrice/

Plus en détail

GESTION DU RISQUE INDUSTRIEL EN 2012, DONT BILAN DU SGS

GESTION DU RISQUE INDUSTRIEL EN 2012, DONT BILAN DU SGS GESTION DU RISQUE INDUSTRIEL EN 2012, DONT BILAN DU SGS Commission de Suivi de Site S3PI Béthune 15 octobre 2013 Xavier Mouterde Site Manager SI Group-Béthune SAS 2 Sommaire Incidents et accidents Actualités

Plus en détail

Les risques professionnels en stérilisation

Les risques professionnels en stérilisation Les risques professionnels en stérilisation H. Mockly-Postal Pharmacien RAQ - Stérilisation CHRU Besançon Contexte Réglementaire Certification En stérilisation Conclusion Principales situations rencontrées

Plus en détail

DEPARTEMENT DE L ALLIER

DEPARTEMENT DE L ALLIER PRÉFET DE L ALLIER Direction Régionale de l'environnement, de l'aménagement et du Logement Auvergne Christophe MERLIN Chef de l'unité territoriale Allier Puy-de-Dôme Christian SAINT-MAURICE Chef de la

Plus en détail

Analyse de risques et mise en pratique de la prévention incendie dans les institutions de l ACIS. Philippe Bertrand Conseiller en prévention

Analyse de risques et mise en pratique de la prévention incendie dans les institutions de l ACIS. Philippe Bertrand Conseiller en prévention Analyse de risques et mise en pratique de la prévention incendie dans les institutions de l ACIS Philippe Bertrand Conseiller en prévention ACIS Belgique : active dans 8 secteurs d activités Maisons de

Plus en détail

ECOLE D ARZEW (EAZ) SECURITE INDUSTRIELLE

ECOLE D ARZEW (EAZ) SECURITE INDUSTRIELLE ECOLE D ARZEW (EAZ) INDEX THEMES DUREE PERIODE ZSEC 01 ZSEC 02 EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS EN ENTREPRISE ANALYSE DES ACCIDENTS DE TRAVAIL PAR METHODE DE L ARBRE DES CAUSES 05 Jours 05 Jours ZSEC

Plus en détail

O.R.SE.C. pour la protection générale > des populations. Direction de la Sécurité Civile

O.R.SE.C. pour la protection générale > des populations. Direction de la Sécurité Civile O.R.SE.C. MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR DE L OUTRE-MER ET DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES pour la protection générale > des populations Direction de la Sécurité Civile Le risque zéro n existe pas Tempête de

Plus en détail

LA SECURITE INCENDIE

LA SECURITE INCENDIE E-mail: mainoffice@nickcerygroup.com Website: www.nickcerygroup.com APPROVED BY ABS USA & UK THEME DE LA FORMATION LA SECURITE INCENDIE POPULATION CIBLE - Chefs d équipe - Agents HSE - Agents de sécurité

Plus en détail

1. Les exigences relatives au POI 2. Difficultés et réponses à apporter

1. Les exigences relatives au POI 2. Difficultés et réponses à apporter Plan de l intervention 1. Les exigences relatives au POI 2. Difficultés et réponses à apporter Établissements visés Le POI est demandé pour les installations présentant les risques les plus importants

Plus en détail

Sécurité industrielle 70%

Sécurité industrielle 70% Sécurité industrielle 70% de PPRT approuvés (285 sur 407 PPRT à l échelle nationale). L objectif du Ministère de l Ecologie est d approuver 95% des PPRT à fin 2014. La gestion de la sécurité et son amélioration

Plus en détail

Produits chimiques et liquides inflammables Séminaire SSPS Neuchâtel, 22 mai 2014 «Le point de vue du CDS»

Produits chimiques et liquides inflammables Séminaire SSPS Neuchâtel, 22 mai 2014 «Le point de vue du CDS» Produits chimiques et liquides inflammables Séminaire SSPS Neuchâtel, 22 mai 2014 «Le point de vue du CDS» Philippe Morax, HS&E ADVISOR FIRMENICH & CIE SA, 1211 Genève 1 Présentation Firmenich Règles et

Plus en détail

CLIC/ 25Juin 2010 Page 1

CLIC/ 25Juin 2010 Page 1 Réunion CLIC NITRO-BICKFORD Dépôt de Bagard 25 Juin 2010 CLIC/ 25Juin 2010 Page 1 Evolution du dépôt depuis 2006 (dernière réunion CLIC) CLIC - 25 Juin 2010 Page 2 2006 : Diagnostic Amiante Faits Marquants

Plus en détail

Gestion du risque industriel en 2013, dont bilan du sgs

Gestion du risque industriel en 2013, dont bilan du sgs Gestion du risque industriel en 2013, dont bilan du sgs Commission de Suivi de Site S3PI Béthune 2014 Xavier Mouterde Site Manager SI Group-Béthune SAS 2 Sommaire Incidents et accidents Actualités administratives

Plus en détail

MENTION COMPLEMENTAIRE «SECURITE CIVILE ET D ENTREPRISE» LIVRET DE COMPETENCES

MENTION COMPLEMENTAIRE «SECURITE CIVILE ET D ENTREPRISE» LIVRET DE COMPETENCES MENTION COMPLEMENTAIRE «SECURITE CIVILE ET D ENTREPRISE» LIVRET DE COMPETENCES NOM et PRENOMS : LIEUX DE FORMATION : ANNEE SCOLAIRE : LIVRET DE COMPETENCES MC SECURITE CIVILE ET D ENTREPRISE Page 1/7 UTILISATION

Plus en détail

CATALOGUE DES FORMATION

CATALOGUE DES FORMATION CATALOGUE DES FORMATION Secourisme, Prévention des risques et Incendies Conduire l évaluation des risques professionnels de son entreprise: établir son document unique - RP001 Connaître la législation

Plus en détail

1-Bilan du système de gestion de la sécurité

1-Bilan du système de gestion de la sécurité Usine de Pont Sainte Maxence CLIC HAF - Senlis 19 octobre 2010 1-Bilan du système de gestion de la sécurité HAF s est engagée dans une démarche de certification globale ISO 9001 ISO 14001 & OSHAS 18001.

Plus en détail

9JA2 Sécurité Sûreté des Procédés

9JA2 Sécurité Sûreté des Procédés MASTER 2 S.P.I.E.Q. PREMIER SEMESTRE 7 U.E. 30E.C.T.S. 9JA1 Sûreté de Fonctionnement Fiabilité des Composants Concepts de base de la sûreté de fonctionnement Concepts : terminologie, concepts de base de

Plus en détail

Présentation GAZECHIM - site de Béziers Commission de Suivi de Site (5 février 2015)

Présentation GAZECHIM - site de Béziers Commission de Suivi de Site (5 février 2015) Présentation GAZECHIM - site de Béziers Commission de Suivi de Site (5 février 2015) Création du site en 1964 Site soumis à Autorisation et classé SEVESO Seuil Haut Effectif = 13 personnes ; Superficie

Plus en détail

RESUME NON TECHNIQUE DE L'ETUDE DES DANGERS

RESUME NON TECHNIQUE DE L'ETUDE DES DANGERS a RESUME NON TECHNIQUE DE L'ETUDE DES DANGERS Synthèse de l'inventaire des accidents pour le secteur d'activité de la société TOUPRET Il ressort de l inventaire des accidents technologiques et industriels

Plus en détail

Bilan annuel sécurité environnement 2014

Bilan annuel sécurité environnement 2014 27 octobre 2015 1 2 Bilan annuel sécurité environnement 2014 L activité du site en quelques chiffres Bilan environnemental 2014 Bilan des incidents / accidents en 2014 Formations Exercices et contrôles

Plus en détail

Le risque industriel m

Le risque industriel m Le risque industriel m 1. Qu est-ce qu un risque industriel? Le risque industriel majeur est un événement accidentel se produisant sur un site industriel entraînant des conséquences immédiates graves pour

Plus en détail

Faire Face au Feu. Sur 4 entreprises qui brûlent, plus de 3 ne REPRENNENT PAS leur activité

Faire Face au Feu. Sur 4 entreprises qui brûlent, plus de 3 ne REPRENNENT PAS leur activité Faire Face au Feu Sur 4 entreprises qui brûlent, plus de 3 ne REPRENNENT PAS leur activité Ce qu il faut savoir? Comment prévenir le risque? Comment procéder? Pour être prêt, Une priorité absolue : favoriser

Plus en détail

Bilan annuel 2013 Dépôt Pétrolier de Lespinasse. CSS Nord de TOULOUSE 28 novembre 2013

Bilan annuel 2013 Dépôt Pétrolier de Lespinasse. CSS Nord de TOULOUSE 28 novembre 2013 Bilan annuel 2013 Dépôt Pétrolier de Lespinasse CSS Nord de TOULOUSE 28 novembre 2013 Présentation du dépôt Commune de Lespinasse Approvisionnement par wagons citernes 10 réservoirs de stockages Produits:

Plus en détail

Le Progrès Continu... notre fixation! Communication sur le progrès. www.gris-decoupage.com. Communication sur le progrès 2008. www.unglobalcompact.

Le Progrès Continu... notre fixation! Communication sur le progrès. www.gris-decoupage.com. Communication sur le progrès 2008. www.unglobalcompact. Le Progrès Continu... notre fixation! Communication sur le progrès 2014 Communication sur le progrès 2008 www.gris-decoupage.com www.unglobalcompact.org Engagement de GRIS DECOUPAGE dans le Global Compact

Plus en détail

Stockages Serpaize et Villette de Vienne

Stockages Serpaize et Villette de Vienne Stockages Serpaize et Villette de Vienne Serpaize : Au cœur d un réseau souterrain de pipelines relié à : La raffinerie de Feyzin Au pipe OTAN à Oytier Stocker les produits intermédiaires en provenance

Plus en détail

GRILLE D AIDE AU REPERAGE POUR L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS

GRILLE D AIDE AU REPERAGE POUR L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS MANUTENTION MANUELLE Postures inadaptées : Port de charge > 25 kg Matériels de manutention : Transpalettes : Chute de la charge Diables : Manutention ou manipulation répétée Chariots manuels : Cadence

Plus en détail

SCDC- Bissy. Résumé non technique de l étude de dangers

SCDC- Bissy. Résumé non technique de l étude de dangers Eras Metal Calais / Note d information du Préfet / Présentation des modifications SCDC- Bissy Résumé non technique de l étude de dangers Réf. Entime 3302-006-007 / Rév. A /16.07.2013 DOC. ICPE / 2211-006-008

Plus en détail

CHAPITRE IV LA PLANIFICATION DES INTERVENTIONS : LA PERSONNE D ABORD

CHAPITRE IV LA PLANIFICATION DES INTERVENTIONS : LA PERSONNE D ABORD CHAPITRE IV LA PLANIFICATION DES INTERVENTIONS : LA PERSONNE D ABORD Module II La planification des interventions : la personne d abord 127 PROCESSUS DE PLANIFICATION DES MESURES D'URGENCE Connaissance

Plus en détail

Sécurité Incendie Secourisme

Sécurité Incendie Secourisme Formations Sécurité Incendie Secourisme tel 01-60-26-34-15 fax 01-64-27-76-37 In Situ Formation 18 allée Apollon 77410 Gressy Centre de Formation Déclaration n 11770400477 Sommaire 1. Qui sommes-nous?

Plus en détail

Aaaaaaaaaaaaaaaa aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa

Aaaaaaaaaaaaaaaa aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa aaaaaaaa aaaaaaaaaaaaaa Aaaaaaaaaaaaaaaa aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa QUI SOMME NOUS? 3PSC est un cabinet spécialisé dans le Conseil, Etudes, Audit et Formation dans les domaines de Prévention, Sécurité Incendie,

Plus en détail

Cliquez sur une image pour l'agrandir

Cliquez sur une image pour l'agrandir Cliquez sur une image pour l'agrandir Qui sommes nous? Nos services LNOS ngineering a pour mission d apporter des solutions aux besoins croissants des industries en matière d ingénierie, de gestion de

Plus en détail

L IHS, UN RISQUE OU UNE SECURITE POUR L EMPLOYEUR?

L IHS, UN RISQUE OU UNE SECURITE POUR L EMPLOYEUR? 1 FORMATION DES INSPECTEURS HYGIENE SECURITE OCTOBRE 2008 L IHS, UN RISQUE OU UNE SECURITE POUR L EMPLOYEUR? Dominique VACHER 2 Enjeux du domaine Santé Sécurité Social et Environnemental : pas de Développement

Plus en détail

Contrôles et tests relatifs aux installations d'extinction

Contrôles et tests relatifs aux installations d'extinction Contrôles et tests relatifs aux installations d'extinction Approche règlementaire et organisation fonctionnelle au sein de Philip Morris International à Lausanne Agenda PMI en Suisse Bâtiment Rhodanie

Plus en détail

CTE 13-10-2015. Sécurité / sûreté Gaëlle Dussin

CTE 13-10-2015. Sécurité / sûreté Gaëlle Dussin CTE 13-10-2015 Sécurité / sûreté Gaëlle Dussin Les actions conduites par l UIC Mesures Forte implication clefs: sécuriser de l UIC 2 l accès au site (personnes, véhicules et colis) et à identifier des

Plus en détail

AGREPI Ile de France Lundi 18 octobre 2010 Stéphane RIO stephane.rio@cnpp.com 02 32 53 63 09

AGREPI Ile de France Lundi 18 octobre 2010 Stéphane RIO stephane.rio@cnpp.com 02 32 53 63 09 Présentation de la nouvelle règle APSAD R6 AGREPI Ile de France Lundi 18 octobre 2010 Stéphane RIO stephane.rio@cnpp.com 02 32 53 63 09 1 Le cadre et l historique de la révision de la règle R6 Planning

Plus en détail

d i s p o n i b i l i t é r é a c t i v i t é CALESTREME C.S. I N G é N I E R I E E N P R é V E N T I O N

d i s p o n i b i l i t é r é a c t i v i t é CALESTREME C.S. I N G é N I E R I E E N P R é V E N T I O N p r o x i m i t é d i s p o n i b i l i t é r é a c t i v i t é hseq sps audit - Conseil formation CALESTREME C.S. I N G é N I E R I E E N P R é V E N T I O N Le management des risques professionnels HYGIÈNE

Plus en détail

C A T L O G U E R M N S

C A T L O G U E R M N S C A T A L O G U E D E F O R M A T I O N S 0 SOMMAIRE INCENDIE v PREMIERE INTERVENTION... 2 v EQUIPIER DE PREMIERE INTERVENTION. 3 v MANIPULATION D EXTINCTEUR 4 v TECHNIQUE D EVACUATION. 5 v EXERCICE D

Plus en détail

Circulaire 2015 02 PRÉVENTION DE L INCENDIE

Circulaire 2015 02 PRÉVENTION DE L INCENDIE Prévention de l incendie sur les lieux de travail PRINCIPE La nouvelle réglementation relative à la prévention de l incendie sur les lieux de travail (AR du 28 mars 2014) définit précisément les mesures

Plus en détail

Réunion du CLIC Simafex jeudi 30 juin 2011

Réunion du CLIC Simafex jeudi 30 juin 2011 Réunion du CLIC Simafex jeudi 30 juin 2011 Bilan annuel 2010-2011 Chiffres clés 2010 de Simafex Article D125-34 du Code de l Environnement : Le bilan annuel présenté par l exploitant comporte : Les actions

Plus en détail

B PRÉSENTATION DE L'ÉTABLISSEMENT

B PRÉSENTATION DE L'ÉTABLISSEMENT Installations Classées pour la Protection de l Environnement DOSSIER D ENREGISTREMENT ET DE DECLARATION B PRÉSENTATION DE L'ÉTABLISSEMENT Référence 039 01 12 00526 / REDIM ZAC de Montfray FAREINS Page

Plus en détail

Présentation CLIC. Compagnie de Distribution des Hydrocarbures Dépôt Pétrolier de Valence. Valence 8 décembre 2011

Présentation CLIC. Compagnie de Distribution des Hydrocarbures Dépôt Pétrolier de Valence. Valence 8 décembre 2011 Présentation CLIC Compagnie de Distribution des Hydrocarbures Dépôt Pétrolier de Valence Valence 8 décembre 2011 Coordonnateur HSEQ Logistique : Yves BLANC Vue aérienne du dépôt pétrolier de Valence Plan

Plus en détail

09 DECEMBRE 2011. Bilan du Système de Gestion de la Sécurité 2011

09 DECEMBRE 2011. Bilan du Système de Gestion de la Sécurité 2011 Site de Sainte Foy-de-Peyrolières Réunion CLIC du 09 DECEMBRE 2011 Bilan du Système de Gestion de la Sécurité 2011 Rappel de nos activités PLAN 1. Actions réalisées pour la prévention des risques et leur

Plus en détail

PRIMAGAZ. Site Industriel de Dainville: BILAN Environnemental 2012-2013

PRIMAGAZ. Site Industriel de Dainville: BILAN Environnemental 2012-2013 PRIMAGAZ Site Industriel de Dainville: BILAN Environnemental 2012-2013 Vendredi 10/10/20 1 LE SITE DE DAINVILLE Notre objectif : Permettre le transfert de GPL dans une enceinte sécurisée par un personnel

Plus en détail

CSS 29 septembre 2015

CSS 29 septembre 2015 CSS 29 septembre 2015 JOUFFRAY-DRILLAUD Cissé SQ/AP/ap/15.251/1E Bilan annuel 2013/2014 CSS 29/09/2015 Chiffres clés de Jouffray Drillaud Bilan annuel (art. D125-34 du code de l environnement) : - Les

Plus en détail

Instruction sur la Sécurité incendie Ecole Chantepierre. L intervention 1

Instruction sur la Sécurité incendie Ecole Chantepierre. L intervention 1 Instruction sur la Sécurité incendie Ecole Chantepierre Les dangers La prévention L intervention 1 Au programme Les bases légales Le triangle du feu La propagation du feu Les classes de feu Les risques

Plus en détail

Sensibilisation à l Utilisation d Extincteurs

Sensibilisation à l Utilisation d Extincteurs Sensibilisation à l Utilisation d Extincteurs INCSEN Réagir efficacement face à un début d incendie en respectant les consignes de sécurité Savoir mettre en oeuvre un extincteur Tout personnel d entreprise

Plus en détail

Objet du travail. Lieu. Organe à traiter. Nature des travaux. Horaire. Rondes de contrôle (date et horaire) Ronde 1 Ronde 2 Horaires de

Objet du travail. Lieu. Organe à traiter. Nature des travaux. Horaire. Rondes de contrôle (date et horaire) Ronde 1 Ronde 2 Horaires de entreprise utilisatrice Entreprise utilisatrice (donneur d ordre) Entreprise intervenante (ou service) Objet du travail Lieu Organe à traiter Nature des travaux Soudage Disqueuse Découpage Brasage Début

Plus en détail

Air Liquide à Moissy-Cramayel

Air Liquide à Moissy-Cramayel SOGIF Air Liquide à Moissy-Cramayel Direction Régionale de l Industrie, de la Recherche et de l Environnement (DRIRE) Préfecture de Seine-et-Marne / Service Interministériel des Affaires Civiles et Economiques

Plus en détail

SOMMAIRE 1. INTRODUCTION...2 2. OBJET...2 3. TEXTES DE RÉFÉRENCE...2

SOMMAIRE 1. INTRODUCTION...2 2. OBJET...2 3. TEXTES DE RÉFÉRENCE...2 SOMMAIRE 1. INTRODUCTION...2 2. OBJET...2 3. TEXTES DE RÉFÉRENCE...2 4. RÈGLES GÉNÉRALES DE FONCTIONNEMENT...4 4.1. GÉNÉRALITÉS...4 4.2. RÉPARTITION DES RÔLES...4 4.3. IMPARTIALITÉ...4 5. POLITIQUE D AGRÉMENT...5

Plus en détail

Plan d amélioration pluri-annuel de la sûreté de FBFC Romans. 6 juin 2014

Plan d amélioration pluri-annuel de la sûreté de FBFC Romans. 6 juin 2014 Plan d amélioration pluri-annuel de la sûreté de FBFC Romans 6 juin 2014 Plan de la présentation 1. Le contexte 2. L analyse des difficultés 3. Les dispositions déjà prises sur les 2 INB: Sûreté des installations

Plus en détail

CLIC UKOBA du 1er septembre 2010. Bilan de gestion des risques et de la sécurité

CLIC UKOBA du 1er septembre 2010. Bilan de gestion des risques et de la sécurité du 1er septembre 2010 Bilan de gestion des risques et de la sécurité SOMMAIRE Actions de prévention des risques Bilan du système de gestion de la sécurité Incidents et accidents Exercices d alerte Mention

Plus en détail

Certificat de Qualification Professionnelle (CQP) AGENT DE PREVENTION ET DE SECURITE

Certificat de Qualification Professionnelle (CQP) AGENT DE PREVENTION ET DE SECURITE OBJECTIFS Formation destinée à acquérir l aptitude professionnelle obligatoire répondant à la nouvelle obligation légale. Le Certificat de Qualification Professionnelle (C.Q.P) permet d assurer les missions

Plus en détail

DEROULE PEDAGOGIQUE CQP APS

DEROULE PEDAGOGIQUE CQP APS DEROULE PEDAGOGIQUE CQP APS OBJECTIFS Formation destinée à acquérir l aptitude professionnelle obligatoire répondant à la nouvelle obligation légale. Le Certificat de Qualification Professionnelle (C.Q.P)

Plus en détail

38 550 SAINT-MAURICE-L EXIL

38 550 SAINT-MAURICE-L EXIL RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE LYON Lyon, le 28 octobre 2013 N/Réf. : CODEP-LYO-2013-059840 Monsieur le Directeur du centre nucléaire de production d'électricité de Saint-Alban Saint- Maurice Electricité

Plus en détail

ANTILLES GAZ CLIC - SARA / ANTILLES GAZ

ANTILLES GAZ CLIC - SARA / ANTILLES GAZ CLIC - SARA / 06 Mai 2009 SOMMAIRE Historique Activité Situation géographique Politique de Prévention des Accidents Majeurs Bilan du Système de Gestion de la Sécurité Compte-rendu des évènements Exercices

Plus en détail

Présentation du site Activités s / risques de l établissement Consultation du CHSCT FRANGAZ Centre Emplisseur de Port-La Nouvelle Avenue Adolphe Turrel 11210 PORT-LA NOUVELLE Chef d établissement : Jean-François

Plus en détail

EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS

EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS Rappel réglementaire Le Code du travail impose à l employeur de : - Assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs (Art. L. 4121-1 C.

Plus en détail

1 Faits marquants Site SEPPIC/SEPIPROD Castres

1 Faits marquants Site SEPPIC/SEPIPROD Castres Présentation CSS Système de Gestion de la Sécurité SEPPIC/SEPIPROD Réunion du 1er Décembre 2015 1 Faits marquants Site SEPPIC/SEPIPROD Castres Changement de l ERP ( Enterprise Ressource Planning). Les

Plus en détail

PARIS. Communication Pacte Mondial de Cegelec Paris

PARIS. Communication Pacte Mondial de Cegelec Paris Communication Pacte Mondial de Cegelec Paris Sommaire Introduction....3 1) L engagement du Président Directeur Général de Cegelec Paris...4 2) Description des actions pratiques menées et les processus

Plus en détail

Gymnase Carole MONTILLET Procédures et consignes de sécurité

Gymnase Carole MONTILLET Procédures et consignes de sécurité Gymnase Carole MONTILLET Procédures et consignes de sécurité Albens, PRINCIPES FONDAMENTAUX DE SECURITE : La prévention incendie a pour but d'éviter l'éclosion d'un sinistre, de limiter sa propagation,

Plus en détail

D9A DOCUMENT TECHNIQUE Défense extérieure contre l'incendie et rétentions

D9A DOCUMENT TECHNIQUE Défense extérieure contre l'incendie et rétentions D9A DOCUMENT TECHNIQUE Défense extérieure contre l'incendie et rétentions Guide pratique pour le dimensionnement des rétentions des eaux d'extinction Édition 08.2004.0 (août 2004) INESC - FFSA - CNPP INESC

Plus en détail

PLAN DES MESURES D URGENCE QU EST-CE QU UN PLAN DES MESURES D URGENCE

PLAN DES MESURES D URGENCE QU EST-CE QU UN PLAN DES MESURES D URGENCE PLAN DES MESURES D URGENCE QU EST-CE QU UN PLAN DES MESURES D URGENCE Définition Il s'agit d'une série intégrée de mesures qui permettent de vous préparer à répondre aux situations d'urgence et à reprendre

Plus en détail

Quelques dates clés s pour TYM TYM : entreprise familiale créé

Quelques dates clés s pour TYM TYM : entreprise familiale créé Quelques dates clés s pour TYM TYM : entreprise familiale créé éée e en 1963 1976 : achat de Transports Trainpo 1979 :Construction des premiers entrepôts 3000 m2 1979 à 1988 : Construction de 18000 m2

Plus en détail

Installations Classées pour la Protection de l'environnement Calculs de flux thermiques SOMMAIRE

Installations Classées pour la Protection de l'environnement Calculs de flux thermiques SOMMAIRE SOMMAIRE I. OBJECTIF... 2 II. CALCUL DE FLUX THERMIQUES CORRELATION DE THOMAS... 2 A- Méthodologie... 2 1) Principe... 2 2) Evolution de l'incendie... 4 3) Montée rapide de la température ambiante... 4

Plus en détail

Stockage souterrain de gaz naturel CLIC/CSS Lussagnet 25 novembre 2014

Stockage souterrain de gaz naturel CLIC/CSS Lussagnet 25 novembre 2014 Stockage souterrain de gaz naturel CLIC/CSS Lussagnet 25 novembre 2014 CLIC: Comité Local d Information et de Concertation CSS: Commission de Suivi de Site Sommaire Investissements liés à la prévention

Plus en détail

CLIC DÉPOT SARA DDC 15 Janvier 2010. date 2009. 1

CLIC DÉPOT SARA DDC 15 Janvier 2010. date 2009. 1 CLIC DÉPOT SARA DDC 15 Janvier 2010 date 2009. 1 CLIC DÉPOT SARA DDC 15 Janvier 2010 Présentation Générale du dépôt Présentation des Installations et Activités du dépôt Actions réalisées et Coûts associés

Plus en détail

SONATRACH RECHERCHE POUR SON ACTIVITE TRANSPORT PAR CANALISATION (TRC) / DIVISION EXPLOITATION

SONATRACH RECHERCHE POUR SON ACTIVITE TRANSPORT PAR CANALISATION (TRC) / DIVISION EXPLOITATION Bourse de l emploi Annonces internes SONATRACH RECHERCHE POUR SON ACTIVITE TRANSPORT PAR CANALISATION (TRC) / DIVISION EXPLOITATION : - Direction Gazoducs GPDF Un Chef de Service Intervention Un Chef de

Plus en détail

Planification opérationnelle. Objectifs. Introduction

Planification opérationnelle. Objectifs. Introduction Planification opérationnelle Introduction Objectifs A la fin de la séquence, le stagiaire sera capable de se positionner dans l ensemble de la planification opérationnelle. 1. Introduction : Feyzin FEYZIN

Plus en détail