Calcul Stochastique et Applications Financières

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Calcul Stochastique et Applications Financières"

Transcription

1 0 Calcul Stochastique et Applications Financières Aurélia Istratii Luis Macavilca Taylan Kunal M I.E.F.

2 SOMMAIRE I. MODELE DE COX-ROSS-RUBINSTEIN II. III. INTRODUCTION AUX METHODES DE MONTE CARLO EQUATION DE BLACK & SCHOLES ET METHODES DES DIFFERENCES FINIES

3 MODELE DE COX-ROSS-RUBINSTEIN ) Mesure de probabilité neutre au risque et A.O.A a) Quelle est la condition qui doit être satisfaite par les paramètres!, r,! pour que ce marché admette une mesure de probabilité neutre au risque Q*? La mesure Q* vérifie : q* est une probabilité si q*!] 0,[ q* = e(r!µ)"! e!# " e # "! e!# " Les conditions qui doivent vérifier!, r,! pour que q*! 0, Cela est possible à condition que : { e (r!µ)"! e!# " > 0 ] [ sont tels que : { e (r!µ)"! e!# " < e # "! e!# " {(r! µ)" >!# " $ µ! r # < " {(r! µ)" < # " $ µ! r # >! " Nous constatons que q*!] 0,[ si et seulement si : µ! r " < #

4 b) On suppose que Q* est une mesure de probabilité neutre au risque. Déterminez la loi de! k sous Q*. Nous allons déterminer la loi de! k sous (!,F,!*). Le modèle de l actif risqué est donné par le modèle suivant : S tk+ = S tk e! "# k++µ" Où! = T N est le pas du temps,! >0 et µ >0 sont deux réels données et (! k ) k" est une suite de variables aléatoires indépendantes et identiquement distribués. Soit! S le processus de prix actualisé tel que :!S = e!rt k { S tk;k=0,,...,n }!S tk+ = e!rt k+ S tk e" #$ k++µ#!s tk+ = e!r" e!rt k S tk e# "$ k++µ"!s tk+ =! S tk e! "# k++(µ$r)" Comme!* est une mesure de probabilité neutre au risque alors :!!* Stk+ " "# / F tk $ % = S " tk C est à dire :!!* & Stk " ' e " #$ k++(µ%r)# / F tk ( ) = S " tk!s tk est F tk - mesurable et! k+ est indépendant de F tk alors :!!* & Stk " ' e " #$ k++(µ%r)# / F tk ( ) = S " tk!!* & Stk " e " #$ k+ ' ( ) e(µ%r)# La mesure de probabilité!* vérifie : = e (µ!r)" #!* & "S tk e $ "% k+ ' ( )

5 La loi de! k sous!* : [ ] [ ] q * k+ =!!* " k+ = + # q * k+ =!!* " k+ = # C) Montrez que ce marché vérifie la condition A.O.A en exhibant une mesure de probabilité neutre au risque. = e (µ!r)" #!* & "S tk e $ "% k+ ' ( ) = e (µ!r)" { q * e # " + (! q * )e }!# "! q { * e! " # e } #! " = e #(µ#r)" # e #! " La mesure de probabilité neutre au risque qui vérifie la condition A.O.A est donc : q * = e(r!µ)"! e!# " e # "! e!# " Sous la mesure de probabilité neutre au risque!* le modèle binomial est décrit par : q So e µ!+"! q So e! " +µ" -q So q So e µ! -q So e µ#! -q So e µ#! t = 0 t = t =

6 ) Evaluation dans un arbre binomial a) Binomial à une seule période avec le modèle CRR Function: price_call_binomial(k,s,r,u, d,n) K 50 S 80 r 5% u. d 0.9 N 00 Call Binomial 79.6 b) Convergence du modèle CRR vers le modèle de Black & Scholes Function: BSprice_call_binomialapprox (K, S, T, sigma, N) La limite du prix Cox, Ross et Rubinstein est égale au prix Black-Scholes lorsque N tend vers l infini (graphe ci-dessous). Le modèle binomial suppose que les mouvements dans le prix suivent une distribution binomiale, lorsque le nombre d essai augmente, cette loi binomiale se rapproche de la distribution normale assumée par Black-Scholes.

7 INTRODUCTION A LA METHODE MONTE CARLO APPLICATION A L EVALUATION D UNE OPTION D ACHAT ET D UNE OPTION DE VENTE a) Pour déterminer le prix de l option nous suivons les étapes suivantes : Ø Simulation de N trajectoires différentes pour le sous-jacent, en posant l hypothèes que les rendements du sous_jacent suivent une loi log-normale de moyenne r et de variance sigma Ø Calcul du pay-off de l option pour chaque trajectoire et actualistion Ø La moyenne de tous les pay-offs actualisés sera le prix du call Le prix d un call obtenu par la méthode de Monte Carlo semble converger vers le Prix de Black-Scholes si le nombre de simulations tend vers l infini. Plus le nombre de simulation augmente (N augmente), plus l estimateur de Monte Carlo est précis grace à la loi des grands nombres.

8 b) PARITÉ CALL-PUT P : Prix Put S=Prix Spot du sous-jacent C=Prix Call K=Prix d exercice («Strike») r = taux sans risque En absence d opportunité d arbitrage, il existe une relation entre le prix d'un call et celui d'un put, qui ont tous deux le même prix d'exercice et la même échéance: P + S = C + K!! METHODE POUR AMELIORER L ESTIMATION DE MONTE CARLO DU PRIX DU CALL, CONNAISSANT LE PRIX DU PUT! (S! K)! =! (S! K)! (S! K)! -! (S! K)!! (S! K)! =! S! K -! (S! K)! C! = e!! (S! K)! = e!! S! K + P! C! = S! - Ke! + P!

9 METHODE DE LA VARIABLE DE CONTROLE Il s agit de construire un estimateur à variance inférieure à l estimateur de Monte Carlo. En effet, l estimateur de Monte Carlo ne se comporte plus comme une somme de variable aléatoire IID. Cependant, son comportement asymptotique ne se modifie pas. On doit écrire! g(x) =! g X h(x) +! h(x) où! h(x) est connue Il reste à évaluer la quantité par la méthode de Monte Carlo! g X h(x) et voir si var g X h(x) < var g X Nous constatons dans le tableau ci-dessous que cette méthode nous permet de réduire la variance de l estimateur. On peut l apercevoir également dans le graphique. La simulation avec contrôle semble fluctuer moins autour du prix de Black-Scholes, alors qu une simulation sans contrôle semble avoir une dispersion plus importante. S 50 T K 50 r 5% sigma 5% N 000 alpha 5% Variance sans contrôle 90. Variance avec contrôle 9.46

10

11 EQUATION DE BLACK ET SCHOLES ET METHODE DES DIFFERENCES FINIES. MODELE DE MARCHE FINANCIER On se donne un espace de probabilité (Ω, F,P) sur lequel est défini un mouvement Brownien B. On considère une action S dont le prix évolue selon la dynamique suivante : Avec S 0 =s 0. Ici!, b et s 0 sont des constantes strictement positives données. On suppose que le marché financier comporte également un actif sans risque qui peut être assimilé à un placement bancaire au taux d intérêt sans risque r 0. On a La stratégie de Trading :!! est le nombre d actions sans risque au moment t,!! est le nombre d unités actifs risqué détenues dans le portefeuille au moment t. La condition d autofinancement : La condition nécessaire pour l intégrale stochastique précédente est : Remarque : Lemme d Itô :

12 Avec : et. EQUATION DE BLACK & SCHOLES On s intéresse au problème d évaluation d une option de maturité T de valeur terminale est une application continue donnée., ici. On note P t Φ le prix à la date t de cette option. Quelle est l expression de P t Φ.. Supposons qu il existe une stratégie de réplication pour G. sous AOA. Nous réécrivons l équation : et déterminons : Après, en utilisant la relation, nous déterminons :

13 Avec :. Par conséquent, g satisfait : a) b) En conclusion, g satisfait : a) b) 3. La stratégie de réplication : A partir de la question, on en déduit que : Pour tout t, et 4. a) On s intéresse au cas particulier où l option considérée est une option d achat européenne de maturité T et de prix d exercice On considère les fonctions suivantes :, et Vérifions que la fonction est la solution du problème : Tout d abord, nous introduisons comme notation : τ=t-t On a: τ,! = N(d(τ,x)). Nous notons également : f ( x) x C( S) = f (x). S = C (S) S ln + rτ + K d = σ τ σ ² τ S rτ ln + lne + K = σ τ σ ² τ S σ ² τ ln + rτ Ke = σ τ ln S σ ² τ τ ( ) + r Ke = σ τ

14 d = rτ σ ² ln S ln Ke + σ τ τ,! = = [x*n(d ) Ee -rτ N(d )] =.N[d (x)]+x*{n[d (x)]} -Ke -rτ {N[d (x)} {u[v(x)]} = u [v(x)]. v (x) x² Si N(x) = π dt N (x) = π e =f(x) t x e τ,! = N (d ) + x*.f[d (x)].d (x) -Ke -rτ.f[d (x)].d (x). Or : d (x)= d (x)- σ τ d (x)= d (x) ( d σ f ( d ) = f(d -σ τ ) = e π t ) d σ τ + dσ τ = dσ τ e = e. e. e π π d σ τ S σ τ d σ τ d ln + σ τ σ τ rτ S = Ke e. e. e = e.. e. e rτ π π K. e = d e π S. K. e rτ f d ) = ( f S d ). K. e ( rτ Nous en déduisons : τ,! = N (d ) + x*f(d ).d - Ke -rτ. S f ( d ).. d rτ K. e Ensuite, nous simplifions par Ke -rτ et par x*f(d ).d et nous obtenons : τ,! = N(d(τ,x))!²! ²!,! = N' ( d) x *σ τ!²! ²!,! = [N(d(τ,x))]!²! ² f(x) =!,! = [N(d(τ,x))] = {N[d (x)]} = f[d (x)]. d (x) x². π e : la densité de proba de la loi normale centrée réduite!²! ²!,! = N' ( d) x *σ τ Où : d = x σ ² τ ln + rτ Ke σ τ et f(x) =. e x² π

15 Simultanément:!,! = - r.k*e -rτ N(d ) - K. f ( d). f (τ ) = x*{n[d (τ )]} +r*ke -rτ N[d (τ )]-Ke -rτ {N[d (τ )]} σ τ où d = x σ ² τ ln + rτ Ke σ τ σ et d (τ ) = d (τ )-σ τ donc : d (τ ) = d (τ )- τ {N[d (τ )]} = f[d (τ )].d (τ ) et {N[d (τ )]} = f[d (τ )].d (τ )!,! = - x*.f[d (τ )].d (τ )-r*ee -rτ N[d (τ )]+K*e -rτ.f[d (τ )].d (τ ) Or : f d ) = ( f x d ). K. e ( rτ Ici :!,! = - x. f [ d( τ)].d (τ )-r.ke -rτ Φ[d (τ )]+Ke -rτ. x σ f [ d ( τ )].. [d rτ (τ )- ] K. e τ σ!,! = - x. f [ d( τ)].d (τ )-r.ke -rτ N[d (τ )]+ x. f [ d( τ)]. [d (τ )- τ ] Nous simplifions par. f [ d( τ)] x.d (τ ) : = -r.ke -rτ N(d )- f ( d ) x.. σ τ!,! +!!!,! +!!!²!²!²! ²!,! = -r.ke -rτ N(d )- x. N'( d). σ τ + r*x N(d) +! * N' ( d )! σ *x σ * = r*x* N(d) - r.ke -rτ N(d ) - x. N'( d). +!! x *σ τ τ * N' ( d ) σ *x * x *σ τ = r*[x* N(d) - Ke -rτ N(d )] = r*!!,! En sachant que pay-off du call européen est Max(S t -K, 0),nous déterminons que f est bien une solution du problème. b) En déduire le prix de cette option d achat européen, ainsi que la stratégie qui permet de la répliquer : Nous utilisons les expressions suivantes :

16 (, )!,!(, ) = (, )!, +!(, ) =!²!(, )!, +!,!(, ) = ()² ² Nous introduisons les résultats dans l équation de Black and Scholes, = (, ) (, )!²!(, ) +! +!² ()² ² Nous obtenons:, = +! +!²!,!(, )!, +!(, )!, +!, +!(, ) ()² Donc :!, =!,!!, +! +!²!,!!!(,!)!!,!! +!, +!(, ) ()² =!,!!,!²!,!, + +! ()²

17 +!²!, +!(, )! +!² ()²!(, ) ()² Mettons en facteur :!,,!,,!, +!(, ) :!, =!, (!!! ) +!, + (! +!² )!, (!!! ) ()²!, =!, (!!!! +!²!! ) +!, + (!!!!!! )!, (!!! ) ()²!! Cette équation nous permet de calculer le prix de!, et donc de déterminer de prix du call. La stratégie de réplication est donnée par:!,! =!, +!,, =!! =!,!, +!,! 3. METHODE DE DIFFERENCES FINIES Les méthodes des différences finies sont une simple extension des arbres binomiaux et trinomiaux. Au lieu de se situer dans un arbre, on se situe dans une grille complète. L abscisse de la grille représente la division du temps et l ordonnée représente les variations du prix de l action.

18 Maintenant, nous allons solutionner l équation différentielle de Black and Scholes dans cette grille. Il existe plusieurs méthodes numériques, dans ce tp, nous allons procéder la méthode explicite: La méthode explicite des différences finies calcule une différence forward pour évaluer la dérivée première. Introduisons le prix du call au temps i et dans l état j sur la grille, soit Cij, que nous voulons calculer à partir des trois nœuds indiqués de la période suivante. On a utilisé des approximations suivantes pour pouvoir construire un schéma explicite: En substituent ces dérives dans l équation de Black and Scholes :

19 On obtient : En regroupant les termes comme suit: Nous pouvons simplifier d avantage comme en écrivant: L équation différentielle s écrit de façon suivante: Cette équation nous a servi de calculer le prix de l option. L idée, c est de commencer à faire les calculs à la fin de la grille, là où les cash-flows des options sont connus, puis de recalculer dans la grille jusqu au nœud où se situe le prix de l option C(0,0). Comme dans un arbre trinomial, p u représente la probabilité d un mouvement de hausse du prix de l action, p m la probabilité d un mouvement nul et p d, celle d un mouvement de baisse. En utilisant les probabilités des trois cash-flows, on a calculé la pondération C ij.

20 PRIX D OPTION A TRAVERS LA METHODE DE DIFFERENCES FINIES ET LA FORMULE FERMEE Nous avons défini Smax en étant 50 donc l axe x représente bien les prix de 0 à 50. Afin d avoir un pas de prix égale à 0, on a prix nx=5. En utilisant la méthode de différence finies, on retrouve bien les prix calculés par la formule fermée de Black and Scholes.

EXAMEN 14 janvier 2009 Finance 1

EXAMEN 14 janvier 2009 Finance 1 EXAMEN 14 janvier 2009 Durée 2h30 heures Exercice 1 On considère un modèle de marché de type arbre binomial à trois étapes avec un actif risqué S et un actif non risqué. On suppose S 0 = 1000$ et à chaque

Plus en détail

Modèle de Black-Scholes

Modèle de Black-Scholes Modèle de Black-Scholes R. WARLOP Maîtres de stages : Laurent DESVILLETTES et Francesco SALVARANI École Normale Supérieure de Cachan 29 juin 2011 R. WARLOP [1em] Maîtres Modèle de stages de Black-Scholes

Plus en détail

Principes de Finance

Principes de Finance Principes de Finance 13. Théorie des options II Daniel Andrei Semestre de printemps 2011 Principes de Finance 13. Théorie des options II Printemps 2011 1 / 34 Plan I Stratégie de réplication dynamique

Plus en détail

Introduction au calcul stochastique appliqué à la finance

Introduction au calcul stochastique appliqué à la finance Introduction au calcul stochastique appliqué à la finance Damien Lamberton Bernard Lapeyre Avant-Propos Pour cette seconde édition, nous avons apporté quelques modifications au texte primitif. Les premières

Plus en détail

1.1 Prime d une option d achat dans le modèle de Cox, Ross et Rubinstein

1.1 Prime d une option d achat dans le modèle de Cox, Ross et Rubinstein 1 Examen 1.1 Prime d une option d achat dans le modèle de Cox, Ross et Rubinstein On considère une option à 90 jours sur un actif ne distribuant pas de dividende de nominal 100 francs, et dont le prix

Plus en détail

Sujets HEC B/L 2013-36-

Sujets HEC B/L 2013-36- -36- -37- Sujet HEC 2012 B/L Exercice principal B/L1 1. Question de cours : Définition et propriétés de la fonction de répartition d une variable aléatoire à densité. Soit f la fonction définie par : f(x)

Plus en détail

3. Evaluer la valeur d une option. 1. Arbres binomiaux 2. Modèle de Black, Scholes et Merton

3. Evaluer la valeur d une option. 1. Arbres binomiaux 2. Modèle de Black, Scholes et Merton 3. Evaluer la valeur d une option 1. Arbres binomiaux. Modèle de Black, choles et Merton 1 Les arbres binomiaux ; évaluation des options sur actions Cox, Ross, Rubinstein 1979 Hypothèse absence opportunité

Plus en détail

Options exotiques complexes

Options exotiques complexes Options exotiques complexes Cette série d exercices porte sur les options exotiques (chapitre 14 ) avec éventuellement des taux d intérêt stochastiques (chapitres 16 et 17). Les exercices les plus difficiles

Plus en détail

Master IMEA 1 Calcul Stochastique et Finance Feuille de T.D. n o 1

Master IMEA 1 Calcul Stochastique et Finance Feuille de T.D. n o 1 Master IMEA 1 Calcul Stochastique et Finance Feuille de T.D. n o 1 1. a. On considère un modèle de marché (B, S) à une étape. On suppose que S = 5 C et qu à la date t = 1 on a (S u 1 = 51, S d 1 = 48).

Plus en détail

Master 2 IMOI - Mathématiques Financières

Master 2 IMOI - Mathématiques Financières Master 2 IMOI - Mathématiques Financières Exercices - Liste 1 1 Comportement d un investisseur face au risque Exercice 1 Soit K la matrice définie par 1 2 [ 3 1 1 3 1.1 Montrer que K est la matrice de

Plus en détail

TP1 Méthodes de Monte Carlo et techniques de réduction de variance, application au pricing d options

TP1 Méthodes de Monte Carlo et techniques de réduction de variance, application au pricing d options Université de Lorraine Modélisation Stochastique Master 2 IMOI 2014-2015 TP1 Méthodes de Monte Carlo et techniques de réduction de variance, application au pricing d options 1 Les options Le but de ce

Plus en détail

Utilisation des arbres binomiaux pour le pricing des options américaines

Utilisation des arbres binomiaux pour le pricing des options américaines Utilisation des arbres binomiaux pour le pricing des options américaines Anne-Victoire Auriault Plan de la présentation Introduction. Le problème des options 2. Le modèle de Cox-Ross-Rubinstein 3. Les

Plus en détail

Mathématique - Cours

Mathématique - Cours Mathématique - Cours Filière STAV 2014-2015 Centre de Formation aux Métier de la Montagne Marine Estorge Le programme se compose ainsi : partie seconde partie 1/3 partie 2/3 partie 3/3 Sommaire 1 Ensemble

Plus en détail

Méthodes numériques pour le pricing d options

Méthodes numériques pour le pricing d options Méthodes numériques pour le pricing d options Mohamed Ben Alaya 6 février 013 Nous allons tester les différentes méthodes de différence finies vu dans le cours en l appliquant au calcul du call ou le put

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE SFAX École Supérieure de Commerce

UNIVERSITÉ DE SFAX École Supérieure de Commerce UNIVERSITÉ DE SFAX École Supérieure de Commerce Année Universitaire 003 / 004 Auditoire : Troisième Année Études Supérieures Commerciales & Sciences Comptables DÉCISIONS FINANCIÈRES Note de cours N 5 Première

Plus en détail

CHAMPION Matthieu Modèles de Marché en Visual Basic ESILV S04 S6. Sommaire... 1. Introduction... 2

CHAMPION Matthieu Modèles de Marché en Visual Basic ESILV S04 S6. Sommaire... 1. Introduction... 2 Sommaire Sommaire... 1 Introduction... 2 1 Trois différentes techniques de pricing... 3 1.1 Le modèle de Cox Ross Rubinstein... 3 1.2 Le modèle de Black & Scholes... 8 1.3 Méthode de Monte Carlo.... 1

Plus en détail

Introduction à la finance stochastique sans le recours aux équations différentielles stochastiques

Introduction à la finance stochastique sans le recours aux équations différentielles stochastiques Introduction à la finance stochastique sans le recours aux équations différentielles stochastiques Daniel Justens HEFF/Économique Type Long Cooremans IREM de bruxelles Place Anneessens, 11-1000 Bruxelles

Plus en détail

ÉLÉMENTS D OPTIMISATION. Complément au cours et au livre de MTH 1101 - CALCUL I

ÉLÉMENTS D OPTIMISATION. Complément au cours et au livre de MTH 1101 - CALCUL I ÉLÉMENTS D OPTIMISATION Complément au cours et au livre de MTH 1101 - CALCUL I CHARLES AUDET DÉPARTEMENT DE MATHÉMATIQUES ET DE GÉNIE INDUSTRIEL ÉCOLE POLYTECHNIQUE DE MONTRÉAL Hiver 2011 1 Introduction

Plus en détail

Méthodes de Monte Carlo pour le pricing d options

Méthodes de Monte Carlo pour le pricing d options Méthodes de Monte Carlo pour le pricing d options Mohamed Ben Alaya 14 février 2013 Nous allons tester les différentes méthodes probabilistes vu dans le cours en l appliquant au calcul du call ou le put

Plus en détail

Le Modèle de taux de Ho-Lee - Pricing d obligation

Le Modèle de taux de Ho-Lee - Pricing d obligation Le Modèle de taux de Ho-Lee - Pricing d obligation Le modèle de Thomas S. Y. Ho et Sang-bin Lee [1] est un modèle simple de fluctuation de taux d intérêts. Il est utilisé sous l hypothèse d absence d opportunité

Plus en détail

1/4 2/4 3/4 4/4. 10. Estimation MTH2302D. S. Le Digabel, École Polytechnique de Montréal H2016. (v1) MTH2302D: estimation 1/50

1/4 2/4 3/4 4/4. 10. Estimation MTH2302D. S. Le Digabel, École Polytechnique de Montréal H2016. (v1) MTH2302D: estimation 1/50 10. Estimation MTH2302D S. Le Digabel, École Polytechnique de Montréal H2016 (v1) MTH2302D: estimation 1/50 Plan 1. Introduction 2. Estimation ponctuelle 3. Estimation par intervalles de confiance 4. Autres

Plus en détail

Principes de Finance

Principes de Finance Principes de Finance 12. Théorie des options I Daniel Andrei Semestre de printemps 211 Principes de Finance 12. Théorie des options I Printemps 211 1 / 43 Plan I Introduction II Comprendre les options

Plus en détail

TRAVAUX DIRIGÉS DE l UE MNBif. Informatique 3A MÉTHODES NUMÉRIQUES DE BASE. 2015-2016, Automne. N. Débit & J. Bastien

TRAVAUX DIRIGÉS DE l UE MNBif. Informatique 3A MÉTHODES NUMÉRIQUES DE BASE. 2015-2016, Automne. N. Débit & J. Bastien TRAVAUX DIRIGÉS DE l UE MNBif Informatique 3A MÉTHODES NUMÉRIQUES DE BASE 2015-2016, Automne N. Débit & J. Bastien Document compilé le 13 novembre 2015 Liste des Travaux Dirigés Avant-propos iii Travaux

Plus en détail

EQUATIONS, INEQUATIONS

EQUATIONS, INEQUATIONS 1 sur 13 EQUATIONS, INEQUATIONS I. Résolution d équations Activité conseillée p126 activité1 : Notion d équation et d inéquation Activité conseillée p60 activité1 : Notion d équation et d inéquation -p140

Plus en détail

Probabilités III Introduction à l évaluation d options

Probabilités III Introduction à l évaluation d options Probabilités III Introduction à l évaluation d options Jacques Printems Promotion 2012 2013 1 Modèle à temps discret 2 Introduction aux modèles en temps continu Limite du modèle binomial lorsque N + Un

Plus en détail

Introduction à la simulation de Monte Carlo

Introduction à la simulation de Monte Carlo Introduction à la simulation de 6-601-09 Simulation Geneviève Gauthier HEC Montréal e 1 d une I Soit X 1, X,..., X n des variables aléatoires indépendantes et identiquement distribuées. Elles sont obtenues

Plus en détail

Martingales, arbitrage et complétude

Martingales, arbitrage et complétude Chapitre 5 Martingales, arbitrage et complétude La notion de martingale joue aujourd hui un rôle central en finance mathématique 1 ; elle était déja présente dans la thèse de Louis Bachelier en 1900 mais

Plus en détail

Valorisation d es des options Novembre 2007

Valorisation d es des options Novembre 2007 Valorisation des options Novembre 2007 Plan Rappels Relations de prix Le modèle binomial Le modèle de Black-Scholes Les grecques Page 2 Rappels (1) Définition Une option est un contrat financier qui confère

Plus en détail

RESOLUTION D UNE INEQUATION. Les symboles utilisés ( symbole d inégalité ) : Appellation 1 Appellation 2 Appellation 3 Vocabulaire à utiliser

RESOLUTION D UNE INEQUATION. Les symboles utilisés ( symbole d inégalité ) : Appellation 1 Appellation 2 Appellation 3 Vocabulaire à utiliser THEME : Les symboles utilisés ( symbole d inégalité ) : Appellation 1 Appellation Appellation Vocabulaire à utiliser < plus petit inférieur strictement inférieur strictement inférieur plus petit ou égal

Plus en détail

Le modèle de Black et Scholes

Le modèle de Black et Scholes Le modèle de Black et Scholes Alexandre Popier février 21 1 Introduction : exemple très simple de modèle financier On considère un marché avec une seule action cotée, sur une période donnée T. Dans un

Plus en détail

Recueil d annales en Mathématiques. Terminale S Enseignement obligatoire. Intégrales

Recueil d annales en Mathématiques. Terminale S Enseignement obligatoire. Intégrales Recueil d annales en Mathématiques Terminale S Enseignement obligatoire Frédéric Demoulin Dernière révision : 3 juin 2 Document diffusé via le site www.bacamaths.net de Gilles Costantini 2. frederic.demoulin

Plus en détail

Ecole Supérieure d Ingénieurs Léonard de Vinci

Ecole Supérieure d Ingénieurs Léonard de Vinci Ecole Supérieure d Ingénieurs Léonard de Vinci «Pricing d options Monte Carlo dans le modèle Black-Scholes» Etudiant : / Partie A : Prix de Call et Put Européens Partie B : Pricing par Monte Carlo et réduction

Plus en détail

Plan de la présentation. La simulation de Monte Carlo des processus de diffusion. La simulation de Monte Carlo. La simulation de Monte Carlo

Plan de la présentation. La simulation de Monte Carlo des processus de diffusion. La simulation de Monte Carlo. La simulation de Monte Carlo La simulation de Monte Carlo des processus de diffusion Les méthodes stochastiques dans les sciences de la gestion 6-640-93 Geneviève Gauthier Plan de la présentation La simulation de Monte Carlo La simulation

Plus en détail

Intégration de polynômes Points de Gauss

Intégration de polynômes Points de Gauss Intégration de polynômes Points de Gauss Commençons par un exercice classique de premier cycle. Problème 1 Trouver trois réels α, β et γ tels que, pour tout polynôme P de degré au plus 2, on ait : ( )

Plus en détail

Nombre dérivé, interprétations géométrique et cinématique

Nombre dérivé, interprétations géométrique et cinématique CHAPITRE 4 DÉRIVATION ET PRIMITIVATION Nombre dérivé, interprétations géométrique et cinématique 08. Nombre dérivé Soit f une fonction numérique, définie sur un intervalle ou une réunion d intervalles,

Plus en détail

Ecole Supérieure d Ingénieurs Léonard de Vinci

Ecole Supérieure d Ingénieurs Léonard de Vinci Ecole Supérieure d Ingénieurs Léonard de Vinci «Evaluation et couverture de produits dérivés» Etudiants : Colonna Andrea Pricing d'un Call Lookback par Monte Carlo et Ponts Browniens Rapport de Projet

Plus en détail

MEÉF 1 - Mathématiques DS2-5 octobre 2015 Analyse - Géométrie

MEÉF 1 - Mathématiques DS2-5 octobre 2015 Analyse - Géométrie MEÉF - Mathématiques DS2-5 octobre 25 Analyse - Géométrie Eercice Soit E un K-espace vectoriel (K étant le corps R ou C). Deu normes N et N 2 sur E sont dites équivalentes s il eiste deu constantes réelles

Plus en détail

3D Compléments de cours. Guy GREISEN

3D Compléments de cours. Guy GREISEN 3D Compléments de cours Guy GREISEN 14 septembre 2009 3D 3 Table des matières 1 SECOND DEGRÉ 6 1.1 Introduction................................................ 6 1.2 Formule générale.............................................

Plus en détail

Espérances et variances

Espérances et variances [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 29 décembre 201 Enoncés 1 Espérances et variances Exercice 1 [ 04018 ] [Correction] Soit X une variable aléatoire discrète à valeurs dans [a ; b]. a Montrer que

Plus en détail

Fonctions Nombre Dérivé Fonction dérivée

Fonctions Nombre Dérivé Fonction dérivée Fonctions Nombre Dérivé Fonction dérivée Ce chapitre est le chapitre central de la classe de Terminale STG. Il permet (en partie) de clore ce qui avait été entamé dés le collège avec les fonctions affines

Plus en détail

Lycée Marlioz - Aix les Bains. Bac Blanc 2012. Mathématiques - Terminale ES. 16 mai 2012

Lycée Marlioz - Aix les Bains. Bac Blanc 2012. Mathématiques - Terminale ES. 16 mai 2012 Lycée Marlioz - Aix les Bains Bac Blanc 2012 Mathématiques - Terminale E Candidats n ayant pas choisi la spécialité maths 16 mai 2012 Pour cette épreuve, la rédaction, la clarté et la précision des explications

Plus en détail

Chapitre 17 Le modèle de Black et Scholes

Chapitre 17 Le modèle de Black et Scholes Chapitre 17 Le modèle de Black et Scholes Introduction Au début des 70 s, Black, Scholes et Merton ont opéré une avancée majeure en matière d évaluation d options Ces contributions et leurs développements

Plus en détail

Suites numériques. Sommaire :

Suites numériques. Sommaire : Suites numériques I Activité n o 2 page 295 Sommaire : II Généralités sur les suites numériques III Variations et bornes IV Suites arithmétiques V Suites géométriques VI Suites convergentes VII Représentation

Plus en détail

TES-sujets de révisions BAC Amérique du sud nov. 2009

TES-sujets de révisions BAC Amérique du sud nov. 2009 TES-sujets de révisions BAC Amérique du sud nov. 009 Exercice 3 points Cet exercice est un questionnaire à choix multiples (QCM). Pour chaque question, une seule des trois réponses est exacte. Indiquer

Plus en détail

5 Application de la méthode des éléments finis au pricing d options européennes

5 Application de la méthode des éléments finis au pricing d options européennes Table des matières 1 Introduction 5 2 Etat de la question 7 2.1 Le modèle de Black et Scholes.......................... 7 2.2 Résolution analytique du modèle de Black et Scholes............. 9 2.3 Résolution

Plus en détail

TD : Microéconomie de l incertain. Emmanuel Duguet

TD : Microéconomie de l incertain. Emmanuel Duguet TD : Microéconomie de l incertain Emmanuel Duguet 2013-2014 Sommaire 1 Les loteries 2 2 Production en univers incertain 4 3 Prime de risque 6 3.1 Prime de risque et utilité CRRA.................. 6 3.2

Plus en détail

T ES/L DEVOIR SURVEILLE 3 16 JANVIER 2015

T ES/L DEVOIR SURVEILLE 3 16 JANVIER 2015 T ES/L DEVOIR SURVEILLE 3 16 JANVIER 2015 Durée : 3h NOM : Prénom : Calculatrice autorisée «Le candidat est invité à faire figurer sur la copie toute trace de recherche, même incomplète ou non fructueuse,

Plus en détail

ÉCOLE POLYTECHNIQUE FÉDÉRALE DE LAUSANNE. Projet de Semestre. Processus de Wiener. Analyse de B(u,T) avec racines de l équation de Lundberg complexes

ÉCOLE POLYTECHNIQUE FÉDÉRALE DE LAUSANNE. Projet de Semestre. Processus de Wiener. Analyse de B(u,T) avec racines de l équation de Lundberg complexes ÉCOLE POLYTECHNIQUE FÉDÉRALE DE LAUSANNE Projet de Semestre Processus de Wiener Analyse de B(u,T) avec racines de l équation de Lundberg complexes Meichtry Eliane Mathématiques Paroz Sandrine 3ème année

Plus en détail

Variations des fonctions

Variations des fonctions CH2-1er S Variations des fonctions Rédacteur : Yann BANC Le mot du prof : Ce chapitre vous permet de revoir les fonctions usuelles et de découvrir de nouvelles fonctions usuelles : valeur absolue et racine

Plus en détail

Rapport de Recherche. 1 Estimation fonctionnelle en temps continu. 1.1 Vitesses de convergence pour l estimateur à noyau. (D. Blanke - Mars 2008)

Rapport de Recherche. 1 Estimation fonctionnelle en temps continu. 1.1 Vitesses de convergence pour l estimateur à noyau. (D. Blanke - Mars 2008) Rapport de Recherche (D. Blanke - Mars 2008) L essentiel de mes activités de recherche porte sur l estimation fonctionnelle ou paramétrique pour des processus. L ensemble de ces travaux peut se diviser

Plus en détail

Maximisation de la fonction d utilité exponentielleprix d indifférence dans un modèle avec défauts

Maximisation de la fonction d utilité exponentielleprix d indifférence dans un modèle avec défauts Maximisation de la fonction d utilité exponentielleprix d indifférence dans un modèle avec défauts Thomas Lim Université Paris 7-LPMA Travail en collaboration avec Marie-Claire Quenez Séminaire des jeunes

Plus en détail

Chapitre 2 : Méthode de Monte-Carlo avec tirages indépendants, pour le calcul approché d une intégrale.

Chapitre 2 : Méthode de Monte-Carlo avec tirages indépendants, pour le calcul approché d une intégrale. Aix Marseille Université. Algorithmes Stochastiques. M MIS. Fabienne Castell... Chapitre : Méthode de Monte-Carlo avec tirages indépendants, pour le calcul approché d une intégrale. Le but de ce chapitre

Plus en détail

Le second degré. Déterminer et utiliser la forme la plus adéquate d une fonction polynôme de degré deux en vue de la résolution d un problème :

Le second degré. Déterminer et utiliser la forme la plus adéquate d une fonction polynôme de degré deux en vue de la résolution d un problème : Chapitre 1 Ce que dit le programme Le second degré CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES Second degré Forme canonique d une fonction polynôme de degré deux. Équation du second degré, discriminant.

Plus en détail

Généralités sur les fonctions numériques

Généralités sur les fonctions numériques 7 Généralités sur les fonctions numériques Une fonction numérique est, de manière générale, une fonction d une variable réelle et à valeurs réelles. 7.1 Notions de base sur les fonctions Si I, J sont deux

Plus en détail

Estimation et calibration des paramètres

Estimation et calibration des paramètres et calibration des paramètres 6-601-09 Simulation Monte Carlo Geneviève Gauthier HEC Montréal 1 1. Nous allons discuter des diverses façons de déterminer les paramètres des modèles que nous employons lors

Plus en détail

Mathématiques Financières Exercices

Mathématiques Financières Exercices Mathématiques Financières Exercices Licence 2, 2015-16 - Université Paris 8 J.CORIS & C.FISCHLER & S.GOUTTE 1 TD 6 : Emprunts et Tableaux damortissements Une société a un besoin de financement de 10000

Plus en détail

Etude de Cas de Structuration Magistère d Economie et de Statistiques

Etude de Cas de Structuration Magistère d Economie et de Statistiques Etude de Cas de Structuration Magistère d Economie et de Statistiques David DUMONT - TEAM CALYON 22 avril 2008 Dans 2 ans, si l EURODOL est inférieur à 1,40 touchez 116% du nominal investi en euros, sinon

Plus en détail

Agrégation externe de mathématiques, session 2005 Épreuve de modélisation, option Probabilités et Statistiques

Agrégation externe de mathématiques, session 2005 Épreuve de modélisation, option Probabilités et Statistiques Agrégation externe de mathématiques, session 2005 Épreuve de modélisation, option Probabilités et Statistiques (605) GESTION DE STOCK À DEMANDE ALÉATOIRE Résumé : Chaque mois, le gérant d un magasin doit

Plus en détail

Baccalauréat ES/L Amérique du Sud 21 novembre 2013 Corrigé

Baccalauréat ES/L Amérique du Sud 21 novembre 2013 Corrigé Baccalauréat ES/L Amérique du Sud 2 novembre 2 Corrigé A. P. M. E. P. EXERCICE Commun à tous les candidats 5 points. Diminuer le budget de 6 % sur un an revient à multiplier par 6 =,94. Diminuer le budget

Plus en détail

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 29 décembre 2015 Enoncés 1. b) Soit (u n ) n N une suite d éléments de [0 ; 1]. Montrer

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 29 décembre 2015 Enoncés 1. b) Soit (u n ) n N une suite d éléments de [0 ; 1]. Montrer [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 9 décembre 05 Enoncés Familles sommables Ensemble dénombrable a) Calculer n+ Exercice [ 03897 ] [Correction] Soit f : R R croissante. Montrer que l ensemble des

Plus en détail

Cours Statistiques L2 Université Nice Sophia-Antipolis. François Delarue

Cours Statistiques L2 Université Nice Sophia-Antipolis. François Delarue Cours Statistiques L2 Université Nice Sophia-Antipolis François Delarue Table des matières Chapitre 1. Rappels de Probabilités 5 1. Espaces de probabilité et Variables aléatoires 5 2. Espérances et variances

Plus en détail

Euler 2D dans des domaines non réguliers

Euler 2D dans des domaines non réguliers Christophe Lacave Université de Paris Diderot (Paris VII), France partiellement en collaboration avec David Gérard-Varet (Paris VII) Math Horizon, Paris, 13 Décembre 2011 1 / 42 Plan de l exposé 1 Solution

Plus en détail

TD Dérivation n 2 : étude des variations de fonctions

TD Dérivation n 2 : étude des variations de fonctions 1) f (x) = 7x+3 TD Dérivation n : étude des variations de fonctions Étude de variations f est une fonction affine, de coefficient directeur négatif, on sait donc qu elle est décroissante surê. Le calcul

Plus en détail

Les mathématiques de la finance Université d été de Sourdun Olivier Bardou olivier.bardou@gdfsuez.com 28 août 2012 De quoi allons nous parler? des principales hypothèses de modélisation des marchés, des

Plus en détail

1.1. Le moment cinétique en mécanique classique

1.1. Le moment cinétique en mécanique classique c M Dunseath-Terao - Master 1 de Physique UR1 2006 2007 1 Complément 1 Le moment cinétique 1.1. Le moment cinétique en mécanique classique L équation du mouvement d un corps en rotation en mécanique classique

Plus en détail

Chapitre 3 : Le revenu d équilibre

Chapitre 3 : Le revenu d équilibre Chapitre 3 : Le revenu d équilibre - 112 - Dans ce chapitre vous allez : - Distinguer entre la théorie classique et la théorie moderne de l équilibre macroéconomique. - Découvrir l interprétation moderne

Plus en détail

3 Equations de Laplace et de Poisson

3 Equations de Laplace et de Poisson 3 Equations de Laplace et de Poisson 3. Formule d intégration par parties Soit un domaine borné à bord régulier de classe C. On note ν = ν(x) le vecteur normal extérieur au point x. Pour toutes fonctions

Plus en détail

Corrrigé du sujet de Baccalaurat S. Pondichery 2015. Spécialité

Corrrigé du sujet de Baccalaurat S. Pondichery 2015. Spécialité Corrrigé du sujet de Baccalaurat S Pondichery 2015 Spécialité EXERCICE 1 (4 points) commun à tous les candidats Partie A Soit f la fonction définie sur R par f(x) et la droite d équation et la droite d

Plus en détail

Simulations et Estimations de la volatilité

Simulations et Estimations de la volatilité Simulations et Estimations de la volatilité Daniel Herlemont 5 novembre 2012 Table des matières 1 Introduction 1 2 A faire... 3 3 Rappels 10 3.1 Propriétés des estimateurs............................ 10

Plus en détail

1 Programmation linéaire

1 Programmation linéaire UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DÉFENSE U.F.R. SEGMI Année universitaire 2012 2013 Master d économie Cours de M. Desgraupes Méthodes Numériques Document 4 : Corrigé des exercices d optimisation linéaire

Plus en détail

Statistiques Appliquées Rôle des femmes dans la société

Statistiques Appliquées Rôle des femmes dans la société Statistiques Appliquées Rôle des femmes dans la société Denis Schelling Semestre d automne 2012 Résumé A partir de données concernant le rôle des femmes dans la société, nous avons effectué une analyse

Plus en détail

IAE Master 2 Gestion de Portefeuille Année 2011 2012. Feuille 3 Pricing et couverture Modèles discret

IAE Master 2 Gestion de Portefeuille Année 2011 2012. Feuille 3 Pricing et couverture Modèles discret Université de Paris Est Créteil Mathématiques financières IAE Master 2 Gestion de Portefeuille Année 2011 2012 1. Le problème des partis 1 Feuille 3 Pricing et couverture Modèles discret Le chevalier de

Plus en détail

Baccalauréat ES Amérique du Sud 16 novembre 2011

Baccalauréat ES Amérique du Sud 16 novembre 2011 Baccalauréat ES Amérique du Sud 16 novembre 2011 L utilisation d une calculatrice est autorisée. EXERCICE 1 Commun à tous les candidats 4 points Soit u une fonction définie et dérivable sur l intervalle

Plus en détail

Simulations des Grecques : Malliavin vs Différences finies

Simulations des Grecques : Malliavin vs Différences finies 0.1. LES GRECQUES 1 Simulations des Grecques : iavin vs Différences finies Christophe Chorro Ce petit document vise à illustrer de manière numérique les techniques présentées lors du mini cours sur le

Plus en détail

La fonction racine carrée. Document B. Table des matières

La fonction racine carrée. Document B. Table des matières 1 La fonction racine carrée Document B Table des matières - Résolution algébriques d équations avec racine carrée, p.2 à 8; - Règles sous la forme canonique avec b 1 et b = 1, p.9-10; - Équation axe de

Plus en détail

BTS MCI. Lycée Vauban, Brest 4 mai 2016. André Breton

BTS MCI. Lycée Vauban, Brest 4 mai 2016. André Breton BTS MCI Lycée Vauban, Brest 4 mai 06 André Breton Table des matières I Compléments pour les bac pro 8 ÉquationsFactorisationsInéquations 9. Identités remarquables................................ 9. Le

Plus en détail

Chapitre 7. Les fonctions de références

Chapitre 7. Les fonctions de références Chapitre 7 Les fonctions de références I Rappels sur les fonctions I1 Domaine de définition I2 Les variations I3 Parité II Les fonctions de référence II1 Fonctions affines II2 Fonction carré II3 Fonction

Plus en détail

Chapitre 2 : Les systèmes d équations récurrentes linéaires. dans

Chapitre 2 : Les systèmes d équations récurrentes linéaires. dans Chapitre 2 : Les systèmes d équations récurrentes linéaires dans Sommaire Sandrine CHARLES 1 Introduction... 3 2 Rappels sur les formes de Jordan réelles dans... 4 2.1 Deux valeurs propres réelles distinctes

Plus en détail

Hedging delta et gamma neutre d un option digitale

Hedging delta et gamma neutre d un option digitale Hedging delta et gamma neutre d un option digitale Daniel Herlemont 1 Introduction L objectif de ce projet est d examiner la couverture delta-gamma neutre d un portefeuille d options digitales Asset-Or-Nothing

Plus en détail

Chapitre 5. Le monopole

Chapitre 5. Le monopole Chapitre 5. Le monopole 5.1. Présentation. Une entreprise est dite en situation de monopole lorsqu elle est l unique offreur sur le marché d un bien, si le nombre de demandeurs sur le marché est grand

Plus en détail

Master Modélisation Statistique M2 Finance - chapitre 4 Mouvement Brownien et modèle de Black-Scholes

Master Modélisation Statistique M2 Finance - chapitre 4 Mouvement Brownien et modèle de Black-Scholes Master Modélisation Statistique M2 Finance - chapitre 4 Mouvement Brownien et modèle de Black-Scholes Clément Dombry, Laboratoire de Mathématiques de Besançon, Université de Franche-Comté. C.Dombry (Université

Plus en détail

Amérique du Sud, novembre 2006

Amérique du Sud, novembre 2006 Exercice 1 ( 5 points) Commun à tous les candidats Un hôpital est composé de trois services : service de soins A, service de soins B, service de soins C. On s intéresse aux prises de sang effectuées dans

Plus en détail

Master Modélisation Statistique M2 Finance - chapitre 3 Modèles financiers discrets

Master Modélisation Statistique M2 Finance - chapitre 3 Modèles financiers discrets Master Modélisation Statistique M2 Finance - chapitre 3 Modèles financiers discrets Clément Dombry, Laboratoire de Mathématiques de Besançon, Université de Franche-Comté. C.Dombry (Université de Franche-Comté)

Plus en détail

Tests statistiques Formation «Analyse de données RNA-seq/ChiP-seq»

Tests statistiques Formation «Analyse de données RNA-seq/ChiP-seq» Tests statistiques Formation «Analyse de données RNA-seq/ChiP-seq» Guy Perrière Pôle Rhône-Alpes de Bioinformatique 14 novembre 2012 Guy Perrière (PRABI) Tests statistiques 14 novembre 2012 1 / 40 Plan

Plus en détail

Master IMEA 1 Calcul Stochastique et Finance Feuille de T.D. n o 1

Master IMEA 1 Calcul Stochastique et Finance Feuille de T.D. n o 1 Master IMEA Calcul Stochastique et Finance Feuille de T.D. n o Corrigé exercices8et9 8. On considère un modèle Cox-Ross-Rubinstein de marché (B,S) à trois étapes. On suppose que S = C et que les facteurs

Plus en détail

Contrôle commun : 4 heures

Contrôle commun : 4 heures Exercice 1 (5 points) Contrôle commun : 4 heures PARTIE A On considère la fonction f définie sur l intervalle ]0 ; + [ par f(x) = ln x + x. 1. Déterminer les limites de la fonction f en 0 et en +.. Étudier

Plus en détail

Chapitre 1 Second degré. Table des matières. Chapitre 1 Second degré TABLE DES MATIÈRES page -1

Chapitre 1 Second degré. Table des matières. Chapitre 1 Second degré TABLE DES MATIÈRES page -1 Chapitre 1 Second degré TABLE DES MATIÈRES page -1 Chapitre 1 Second degré Table des matières I Exercices I-1 1................................................ I-1................................................

Plus en détail

1 Introduction. 2 Fonctions linéaires, fonctions affines. 2.1 Définitions. Fonctions linéaires et fonctions affines Cours. Objectifs du chapitre

1 Introduction. 2 Fonctions linéaires, fonctions affines. 2.1 Définitions. Fonctions linéaires et fonctions affines Cours. Objectifs du chapitre Fonctions linéaires et fonctions affines Cours Objectifs du chapitre Connaitre le sens de variation d une fonction affine. Connaitre le signe d une fonction affine. 1 Introduction Activité 2 Fonctions

Plus en détail

Feuille d exercices n o 1. N(x i ). 4. On rappelle qu un espace normé est séparable s il contient une partie dénombrable dense.

Feuille d exercices n o 1. N(x i ). 4. On rappelle qu un espace normé est séparable s il contient une partie dénombrable dense. 1 Feuille d exercices n o 1 1. Deuxième forme géométrique du théorème de Hahn-Banach Soient A E et B E deux convexes, non vides, disjoints (E est une espace vectoriel normé). On suppose que A est fermé

Plus en détail

FONCTIONS LINEAIRES ET FONCTIONS AFFINES

FONCTIONS LINEAIRES ET FONCTIONS AFFINES Chapitre 3 FONCTIONS LINEAIRES ET FONCTIONS AFFINES Terminale BEP Objectifs (à la fin du chapitre, je dois être capable de ) : - Différencier fonction affine et linéaire. - Calculer une image. - Déterminer

Plus en détail

INTRODUCTION : EDP ET FINANCE.

INTRODUCTION : EDP ET FINANCE. INTRODUCTION : EDP ET FINANCE. Alexandre Popier Université du Maine, Le Mans A. Popier (Le Mans) EDP et finance. 1 / 16 PLAN DU COURS 1 MODÈLE ET ÉQUATION DE BLACK SCHOLES 2 QUELQUES EXTENSIONS A. Popier

Plus en détail

Exercice 3.1.1 Si f est une fonction continue sur [0, 1], montrer que l équation différentielle

Exercice 3.1.1 Si f est une fonction continue sur [0, 1], montrer que l équation différentielle Chapitre 3 FORMULATION VARIATIONNELLE DES PROBLÈMES ELLIPTIQUES Exercice 3.. Si f est une fonction continue sur [, ], montrer que l équation différentielle { d 2 u = f pour < x < dx 2 (3.) u() = u() =.

Plus en détail

Chapitre 5 Le logarithme néperien

Chapitre 5 Le logarithme néperien A) La fonction ln(x) Chapitre 5 Le logarithme néperien ) Définition Nous avons vu que nous ne savions pas exprimer la primitive de la fonction inverse avec des fonctions connues. Alors inventons cette

Plus en détail

Mathématiques financières

Mathématiques financières Mathématiques financières Arnaud Triay Table des matières 1 Introduction Position du problème.1 Pricing des options........................................... Formalisme..............................................

Plus en détail

Baccalauréat ES/L Métropole 21 juin 2013 (sujet dévoilé)

Baccalauréat ES/L Métropole 21 juin 2013 (sujet dévoilé) Baccalauréat ES/L Métropole 21 juin 2013 (sujet dévoilé) EXERCICE 1 4 points Cet exercice est un questionnaire à choix multiples (QCM). Pour chacune des questions posées, une seule des quatre réponses

Plus en détail

TD 15-16-17 : Martingales et portefeuilles, modèles de Ho et Lee

TD 15-16-17 : Martingales et portefeuilles, modèles de Ho et Lee Université Paris VI Master 1 : Modèles stochastiques pour la finance (4M065) 2013/2014 TD 15-16-17 : Martingales et portefeuilles, modèles de Ho et Lee Dans toute cette feuille (sauf dans l exercice sur

Plus en détail

COURS DE LICENCE 2 SCIENCES ECONOMIQUES COURS D ANNIE CLARET

COURS DE LICENCE 2 SCIENCES ECONOMIQUES COURS D ANNIE CLARET COURS DE LICENCE 2 SCIENCES ECONOMIQUES COURS D ANNIE CLARET MATHEMATIQUES 3 PRISE DE NOTE PAR : PLASMAN SYLVAIN SERIE 7 ANNEE 2010-2011 1 Sommaire et accès aux chapitres/sous-chapitres Cliquez sur le

Plus en détail

Second degré. Christophe ROSSIGNOL. Année scolaire 2008/2009

Second degré. Christophe ROSSIGNOL. Année scolaire 2008/2009 Second degré Christophe ROSSIGNOL Année scolaire 008/009 Table des matières 1 Polynômes du second degré 1.1 Définition................................................. 1. Forme canonique.............................................

Plus en détail

Suites et Convergence

Suites et Convergence Suites et Convergence Une suite c est se donner une valeur (sans ambigüité) pour chaque N sauf peutêtre les premiers n. Donc une suite est une fonction : I R où I = N: = N. Notation : On note ( ) I R pour

Plus en détail