Les logements neufs privés vus par leurs occupants

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les logements neufs privés vus par leurs occupants"

Transcription

1 sur l agglomération nantaise Mode de vie Habitat Les logements neufs privés vus par leurs occupants Résultats d enquête Juin 2013 AURAN

2 Sommaire Pour qui construit-on dans l agglomération nantaise? page On construit davantage pour les locataires que pour les propriétaires...plutôt des jeunes ménages dans le parc privé neuf...toutes les catégories professionnelles sont logées dans le parc privé neuf...le parc privé neuf loge une part importante de familles...peu de ménages en provenance du locatif social dans le parc privé neuf Comment les occupants perçoivent-ils leur logement neuf? page Les ménages choisissent leur logement neuf pour sa tranquillité et sa surface...les logements neufs privés affichent une surface moyenne similaire à l ensemble du parc de Nantes Métropole...La luminosité, un attrait reconnu des logements neufs...des marges de progression sur la qualité de construction apparaissent...plus de 8 occupants sur 10 considèrent qu ils peuvent stationner leur vélo en toute sécurité...le label écologique du logement n est pas un atout déterminant pour les ménages Quelle perception les habitants des logements neufs ont-ils de leur quartier? page 8...La proximité des transports en commun est le premier critère de choix du quartier...un manque de verdure dans les quartiers...une mixité sociale et générationnelle ressentie dans les quartiers Projection des ménages dans leur logement neuf page 9...Dans le parc privé neuf, 1/3 des ménages se projettent à très long terme dans leur logement... les 2/3 des ménages se projettent 3 ans en moyenne dans leur logement Auran Page 2 Sources : enquête occupants des logements neufs privés 2012 TMO Nantes Métropole Nantes Métropole Aménagement SAMOA AURAN

3 Introduction // Enjeux Afin de mesurer l adéquation de la production de logements neufs avec les attentes des ménages qui les occupent et sa concordance avec les objectifs qualitatifs du Programme Local de l Habitat de Nantes Métropole, l Auran, Nantes Métropole, Nantes Métropole Aménagement et la Samoa ont décidé la mise en place d une enquête auprès des ménages qui occupent les logements neufs dans le parc privé (propriétaires et locataires privés) de l agglomération nantaise. Le présent document constitue une synthèse des grands enseignements de cette enquête. Le comité de pilotage a procédé à l analyse des résultats, lesquels ont ensuite été partagés avec les acteurs de l habitat de l agglomération nantaise. Ce partage et cette mise en débat des résultats de l enquête ont permis d objectiver et de confirmer un certain nombre d éléments de diagnostic sur le parc privé neuf pressentis par les acteurs de l habitat, mais aussi de «tordre le cou» à plusieurs idées reçues et enfin d enrichir les analyses et de dégager un certain nombre d enjeux partagés relatifs : à la diversification de la construction neuve : on construit actuellement plus de logements pour les locataires que pour les propriétaires, et, parmi eux, moins de la moitié sont des primoaccédants. Il faut maintenir une vigilance afin que la construction neuve puisse apporter des solutions logements à l ensemble des ménages. Toutefois, rappelons que l enquête a interrogé les occupants des logements construits au cours d une période pendant laquelle les dispositifs fiscaux en place étaient fortement incitatifs pour les investisseurs, ce qui peut expliquer la forte proportion de logements locatifs privés parmi les logements neufs. au coût de sortie des logements : si le niveau de loyer au m 2 observé dans le parc neuf se situe dans la moyenne des loyers pratiqués dans l agglomération, le niveau de coût de sortie du logement neuf pour les accédants à la propriété est relativement élevé. Les ménages accédants déclarent une mensualité moyenne de remboursement importante sur des durées de prêt parfois très longues (45 % ont un prêt de 25 ans et plus). à la population logée dans le parc neuf privé : les logements neufs privés logent toutes les catégories de population, en particulier les familles et les jeunes. On note une alerte toutefois sur les ménages en provenance du parc locatif social auxquels la construction neuve, hormis dans certaines ZAC, ne semble pas apporter de solutions logements. aux types de logements construits : en termes de typologie, les logements neufs privés comptent un nombre moyen de pièces inférieur à l ensemble du parc de l agglomération. Pour autant, plus du tiers de ces logements comptent 4 pièces ou plus. Par ailleurs, en termes de surface, le parc neuf privé est comparable au reste du parc avec une surface déclarée de 77m 2 en moyenne. à la qualité des logements construits : même si les logements neufs privés semblent globalement donner satisfaction aux ménages sur le plan de leur qualité de construction, de finition ou d isolation, des marges de progression ressortent et interrogent la durabilité des logements construits aujourd hui. Sur le plan énergétique, il convient de noter que les trois-quart de ces logements sont chauffés à l électricité. En outre, pour les ménages, le label énergétique du logement n apparaît pas aujourd hui comme un critère déterminant de choix du logement. à l aménagement des quartiers neufs ou en renouvellement : les quartiers qui accueillent les logements neufs de l agglomération sont globalement appréciés par les ménages. Toutefois, il faut maintenir une attention à la connexion de ces quartiers aux transports collectifs, à la présence d espaces de verdure, de services et d un nombre suffisant de places de stationnement. En outre, la question de la sécurité de la circulation à pied et à vélo dans ces quartiers apparaît comme un point de vigilance à maintenir. Méthodologie Les résultats présentés ci-après sont issus d une enquête qualitative réalisée auprès d un échantillon représentatif des ménages occupant les logements neufs privés (propriétaires privés et locataires privés) sur l agglomération nantaise, construits depuis 2007 (soit logements). Ainsi, 750 ménages installés dans des logements neufs de l agglomération nantaise, hors locatif social, ont été interrogés. Cette enquête a été mise en place par 4 partenaires : Nantes Métropole Nantes Métropole Aménagement SAMOA AURAN. Cette enquête par questionnaire confiée (après appel d offre) à TMO région a été réalisée fin 2011 / début 2012, par téléphone et en passation directe. Le corpus de questions a été structuré autour de 4 axes : les caractéristiques du logement, l occupant et son parcours résidentiel, la perception du logement et du quartier, le profil du ménage. Des résultats obtenus sont significatifs à des échelles de territoires variées : les 5 secteurs du PLH de Nantes Métropole, à proximité des gares ou du tramway, 4 Zac (Bottière-Chênaie, Malakoff- Pré Gauchet, île de Nantes Ouest, île de Nantes Est) Sources : enquête occupants des logements neufs privés 2012 TMO Nantes Métropole Nantes Métropole Aménagement SAMOA AURAN Page 3

4 Pour qui construit-on dans l agglomération nantaise? On construit davantage pour les locataires que pour les propriétaires Plutôt des jeunes ménages dans le parc privé neuf Parmi l ensemble des logements privés construits sur l agglomération au cours des dernières années, 55 % sont destinés à être occupés par un locataire privé et 45 % par leur propriétaire. Cette sur-représentation du locatif dans l ensemble de la construction neuve privée sur la période récente est notamment liée à l instauration de dispositifs fiscaux incitatifs à l investissement locatif. Sur les 5 secteurs du PLH, celui du Sud-Ouest affiche un écart significatif sur cette question : seulement 30 % des occupants des logements neufs privés sont des locataires. Statut d occupation des ménages occupant les logements neufs de l agglomération nantaise Occupants du parc privé neuf 68% Ensemble des ménages de Nantes Métropole (hors locataires sociaux) En termes d âge, les occupants des logements neufs privés de l agglomération nantaise présentent un profil varié avec une relative sur-représentation des jeunes : en effet, 60 % des ménages occupants les logements neufs ont moins de 40 ans, contre 37 % à l échelle de l ensemble des résidences principales de l agglomération. Cette part est plus élevée encore parmi les occupants des logements des ZAC (hormis celle de l Ile de Nantes Ouest). Notons que cette répartition par âge varie selon le statut d occupation : les 3/4 des locataires privés ont moins de 40 ans ; chez les accédants à la propriété sont sur-représentés les ans et chez les propriétaires occupants, les plus de 55 ans. Répartition par âge des chefs de ménages occupant les logements neufs de l agglomération nantaise 45% 55% Occupants du parc privé neuf 44% Ensemble des chefs de ménages des résidences principales de Nantes Métropole Propriétaires occupants 32% Locataires privés Part des locataires privés parmi les occupants des logements neufs : Secteur Nord-Ouest : 50 % Secteur Nord-Est : 37 % Secteur Sud-Est : 45 % Secteur Sud-Ouest : 30 % Ville de Nantes : 69 % 16% 11% 26% 18% 27% 15% 12% 10% 21% Moins de 25 ans 25 à 39 ans 40 à 54 ans 55 à 64 ans 65 ans et plus Part des moins de 40 ans parmi les occupants des logements neufs : ZAC Bottière-Chênaie : 80 % ZAC Malakoff-Pré Gauchet : 79 % ZAC Ile de Nantes Est : 63 % ZAC Ile de Nantes Ouest : 53 % Page 4 Sources : enquête occupants des logements neufs privés 2012 TMO Nantes Métropole Nantes Métropole Aménagement SAMOA AURAN

5 Pour qui construit-on dans l agglomération nantaise? Toutes les catégories socioprofessionnelles sont logées dans le parc privé neuf Dans les logements neufs privés de l agglomération, toutes les catégories socioprofessionelles sont représentées. Comparé à l ensemble des logements de Nantes Métropole, le parc privé neuf loge relativement plus d employés, de professions intermédiaires et de cadres. Notons que 14 % des ménages logés dans le parc privé neuf sont ouvriers, soit une proportion comparable à ce qu on observe sur l ensemble de Nantes Métropole. Répartition par catégorie socioprofessionnelle des chefs de ménages occupant les logements neufs de l agglomération nantaise Occupants du parc privé neuf Ensemble des chefs de ménages des résidences principales de Nantes Métropole 27% Le parc privé neuf loge une part importante de familles En termes de type de ménage, on observe, dans le parc privé neuf de l agglomération, une sur-représentation des ménages familiaux (couples avec enfant(s) et familles monoparentales) qui représentent 36 % des ménages résidant dans le neuf. 36 % sont des couples sans enfant et 28 % des personnes seules. La part des ménages familiaux est plus importante encore dans la plupart des ZAC et dans les logements situés à proximité du tramway ou d une gare. Répartition par type de ménage des ménages occupant les logements neufs de l agglomération nantaise Occupants du parc privé neuf 42% 36% Ensemble des chefs de ménages des résidences principales de Nantes Métropole Peu de ménages en provenance du locatif social dans le parc privé neuf Lorsque l on considère la mobilité résidentielle que permet le parc privé neuf, on constate qu il répond moins bien, sous cet angle, aux objectifs de mixité sociale : seulement 4 % des logements neufs privés sont aujourd hui occupés par des ménages en provenance du locatif social. Toutefois, ce taux est plus élevé dans la plupart des ZAC, notamment celle de Bottière-Chênaie où il atteint 16 % Répartition des ménages occupant les logements neufs de l agglomération nantaise selon le statut d occupation de leur précédent logement Occupants du parc privé neuf 52% 47% Ensemble des chefs de ménages des résidences principales de Nantes Métropole 19% 19% 18% 20% 28% 34% 16% 15% 14%14% 13% 25% 25% 25% 29% 18% 15% 9% 9% 11% 4% 3% 8% 4% 1% 0% 0% Agriculteurs exploitants Artisans, commerçants, Cadres chefs d entreprise Professions Employés intermédiaires Ouvriers Retraités Autres inactifs Personnes seules Couples sans enfant Couples avec enfant(s) Familles monoparentales Part des ménages familiaux parmi les occupants des logements neufs : ZAC Bottière-Chênaie : 61 % ZAC Malakoff-Pré Gauchet : 34 % ZAC Ile de Nantes Est : 24 % ZAC Ile de Nantes Ouest : 36 % Propriétaires occupants Locataires privés Locataires sociaux Occupant à titre gratuit Part des ménages originaires du parc locatif social parmi les occupants des logements neufs : ZAC Bottière-Chênaie : 16 % ZAC Malakoff-Pré Gauchet : 8 % ZAC Ile de Nantes Est : 6 % ZAC Ile de Nantes Ouest : 2 % Logements situés à proximité du tramway ou d une gare : 38 % Sources : enquête occupants des logements neufs privés 2012 TMO Nantes Métropole Nantes Métropole Aménagement SAMOA AURAN Page 5

6 Comment les occupants perçoivent-ils leur logement neuf? Les ménages choisissent leur logement neuf pour sa tranquillité et sa surface Quand ils choisissent de louer ou acheter un logement neuf, les ménages de l agglomération nantaise le font tout d abord pour la tranquillité et la surface du logement. Parmi les autres critères importants, la luminosité et l agencement des pièces sont déterminants pour plus de 7 ménages sur 10. À l inverse, la qualité architecturale du logement, la présence d annexes (buanderie..) et le label écologique du logement apparaissent comme des critères moins importants aux yeux des ménages. En dehors du prix, parmi les critères suivants, pouvez-vous me dire ce qui vous a conduit à louer/acheter votre logement actuel? (réponse : oui) La tranquillité du logement La surface du logement La luminosité du logement L'agencement des pièces La présence d'un stationnement privé La présence d'un jardin, terrasse, balcon, Le fait que le logement soit neuf La qualité architecturale du logement 52% 73% 73% 78% 76% 75% 82% 82% Les logements neufs privés affichent une surface moyenne similaire à l ensemble du parc de Nantes Métropole Les logements neufs privés construits sur l agglomération sur la période récente affichent une surface moyenne de 77 m 2, comparable en cela à ce qu on observe dans l ensemble du parc de résidences principales de l agglomération. Elle est de 60 m 2 pour les appartements et 119 m 2 pour les maisons. Selon les secteurs de Nantes Métropole, cette surface moyenne varie de 66 m 2 sur la ville de Nantes à 94 m 2 dans le cadran sud-ouest. Répartition des logements neufs privés selon leur surface 30% 25% 20% 27% 25% Les charges du logement La présence d'annexe(s) et/ou de rangements 38% 50% 15% 14% 11% 14% Le label écologique du logement 18% 10% 8% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 5% 1% La luminosité, un attrait reconnu des logements neufs 0% Moins de de 20 de 40 de 60 de 80 20m 2 à 39 m 2 à 59 m 2 à 79 m 2 à 99 m 2 de 100 à 120m 2 et 119 m 2 plus Sur le plan de la luminosité, les logements neufs de l agglomération séduisent leurs occupants, puisque près des 3/4 d entre eux la jugent très satisfaisante. Tout en restant élevé, ce taux est plus faible dans les ZAC, hormis celle de Bottière- Chênaie dans laquelle 80 % des ménages estiment la luminosité très satisfaisante. Comment jugez-vous la luminosité des pièces? 72% 22% 5% 1% Surface moyenne : 77 m 2 Surface moyenne des logements neufs : Maisons : 119 m 2 Appartements : 60 m 2 Secteur Nord-Ouest : 84 m 2 Secteur Nord-Est : 84 m 2 Secteur Sud-Est : 88 m 2 Secteur Sud-Ouest : 94 m 2 Ville de Nantes : 66 m 2 Très satisfaisante Assez satisfaisante Peu satisfaisante Très insatisfaisante Page 6 Sources : enquête occupants des logements neufs privés 2012 TMO Nantes Métropole Nantes Métropole Aménagement SAMOA AURAN

7 Comment les occupants perçoivent-ils leur logement neuf? Des marges de progression sur la qualité de construction apparaissent Plus de 8 occupants sur 10 considèrent qu ils peuvent stationner leur vélo en toute sécurité Le label écologique du logement n est pas un atout déterminant pour les ménages Globalement, pour 8 occupants d un logement neuf sur 10, la qualité de leur logement est satisfaisante. Toutefois, on observe qu une marge de progression est possible, notamment sur le plan de l isolation phonique et plus encore en ce qui concerne les finitions, qui paraissent insatisfaisantes pour un quart de leur occupants. Comment considérez-vous la qualité de votre logement? Plutôt de bonne qualité 11% Plutôt de mauvaise qualité 13% 18% Ne sait pas 25% Parmi les occupants des logements neufs privés collectifs, 84 % considèrent qu ils peuvent, en toute sécurité, stationner leur(s) vélo(s) dans leur immeuble. Ce taux est plus fort encore dans les logements situés à proximité du tramway ou d une gare et dans les ZAC Bottière-Chênaie et Malakoff-Pré Gauchet ; en revanche, il est inférieur dans les deux ZAC de l Ile de Nantes. Par ailleurs, 83 % considèrent, de surcroît, que l accès à ce stationnement vélo est pratique. Pouvez-vous stationner un ou des vélos en toute sécurité dans votre immeuble? Ne sait pas Non 4% 12% La moitié des occupants des logements enquêtés ignorent si celui-ci est doté ou non d un label écologique. En outre, parmi les habitants déclarant résider dans un logement labellisé, seulement 50 % constatent que celui-ci lui permet de réaliser des économies de charges. Votre logement a-t-il un label concernant ses performances énergétiques? Ne sait pas 50% Oui 18% 32% Non 86% 83% 82% 74% Si oui, avez-vous le sentiment que ce label vous permet de réaliser des économies de charges énergétiques? La construction L'isolation thermique L'isolation phonique Les finitions 84% Oui Oui pour 50 % des ménages Part des occupants des logements neufs privés qui jugent qu ils peuvent stationner leur vélo en toute sécurité dans leur immeuble : Non pour 24 % des ménages Logements situés à proximité du tramway ou d une gare : 86 % 27 % des ménages l ignorent ZAC Bottière-Chênaie : 87 % ZAC Malakoff-Pré Gauchet : 85 % ZAC Ile de Nantes Est : 79 % ZAC Ile de Nantes Ouest : 77 % Sources : enquête occupants des logements neufs privés 2012 TMO Nantes Métropole Nantes Métropole Aménagement SAMOA AURAN Page 7

8 Quelle perception les habitants des logements neufs ont-ils de leur quartier? La proximité des transports en commun est le premier critère de choix du quartier Un manque de verdure dans les quartiers Ce qui détermine en premier le choix des ménages quant à leur quartier de résidence, c est la proximité des transports en commun, partagée par 7 ménages sur 10. Dans les ZAC, ce taux est plus élevé encore : il atteint 87 % chez les ménages de Bottière-Chênaie et 85 % chez ceux de l Ile de Nantes Est. Ce critère de choix est suivi de la proximité du lieu de travail, d étude ou de l entourage et du charme du quartier, déterminant pour environ 2/3 des ménages. En dehors du prix, parmi les critères suivants, pouvez-vous me dire ce qui vous a conduit à louer/acheter votre logement actuel? (réponse : oui) La présence des transports collectifs La proximité du lieu de travail, du lieu d'étude ou de votre entourage Le charme du quartier La présence de commerces La présence d'équipements et de services La présence d'espaces verts, d'espaces naturels La renommée du quartier 43% 50% 48% 59% 57% 71% 69% L aménagement des quartiers neufs vu par les ménages qui les occupent paraît comporter des marges de progression. En effet, un quart des ménages enquêtés considèrent que leur quartier ne compte pas assez d espaces de verdure. Dans certains secteurs du PLH, ce constat est plus flagrant encore : de 7 % dans les secteurs Nord-Est et Sud-Ouest, il atteint 30 % dans le secteur Sud-Est et 32 % sur la Ville de Nantes. Les logements situés à proximité du tramway ou d une gare souffrent aussi d un manque de verdure mis en avant par 38 % de leurs occupants. Votre quartier est-il «vert»? Non 25% Ne sait pas 2% La proximité des écoles 34% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% Une mixité sociale et générationnelle ressentie dans les quartiers Les ménages vivant dans les logements neufs de l agglomération nantaise ressentent une certaine mixité dans les quartiers de logements neufs : 75 % d entre-eux considèrent que vivent dans leur quartier toutes sortes de catégories sociales, 88 % que vivent toutes sortes de classes d âge. Ce sentiment est accru dans les ZAC de l agglomération nantaise au sein desquelles le défi de mixité sociale et générationnelle semble atteint. Part des occupants du parc privé qui considèrent que vivent dans leur quartier toutes les catégories sociales : Considérez-vous que, dans votre quartier, vivent toutes sortes de catégories sociales et de classes d âge? 9% 16% 75% Toutes sortes de catégories sociales ZAC Bottière-Chênaie : 97 % ZAC Malakoff-Pré Gauchet : 87 % ZAC Ile de Nantes Est : 94 % ZAC Ile de Nantes Ouest : 77 % 3% 9% 88% Toutes sortes de classes d'âge Ne sait pas Non Oui Part des occupants du parc privé neuf qui considèrent que leur quartier n est pas assez vert : Secteur Nord-Ouest : 17 % Secteur Nord-Est : 7 % Secteur Sud-Est : 30 % Secteur Sud-Ouest : 7 % Ville de Nantes : 32 % Logements situés à proximité du tramway ou d une gare : 38 % 73% Oui Page 8 Sources : enquête occupants des logements neufs privés 2012 TMO Nantes Métropole Nantes Métropole Aménagement SAMOA AURAN

9 Dans le parc privé neuf... Projection des ménages dans leur logement neuf 1/3 des ménages se projettent à très long terme dans leur logement À la question «combien d années environ comptez-vous rester dans ce logement»?, un tiers des occupants des logements neufs répondent «le plus longtemps possible». Cette part varie très fortement selon le statut d occupation du ménage : seulement 13 % les locataires privés se projettent à très long terme dans leur logement, contre 44 % des accédants à la propriété et 75 % chez les propriétaires qui ne remboursent pas de prêt immobilier. C est dans la ZAC Ile de Nantes Est que cette part est la plus élevée. Ceci est à mettre en relation avec le profil des occupants. En effet, parmi les occupants de cette ZAC, on observe une sur-représentation des ménages âgés de 65 ans ou plus, lesquels se projettent plus aisément à long terme dans leur logement. Combien d années souhaitez-vous rester dans votre logement? (réponse : «le plus longtemps possible») 33% Ensemble des occupants des logements neufs 13% Locataires privés 44% Accédants à la propriété 75% Propriétaires Part des occupants du parc privé qui souhaitent rester le plus longtemps possible dans leur logement actuel : ZAC Bottière-Chênaie : 26 % ZAC Malakoff-Pré Gauchet : 13 % ZAC Ile de Nantes Est : 44 % ZAC Ile de Nantes Ouest : 40 % Les 2/3 des ménages se projettent 3 ans en moyenne dans leur logement Les 2/3 restants ont déclaré souhaiter rester 3 ans en moyenne dans le logement qu ils occupent actuellement. Là encore, cette durée moyenne varie fortement selon le statut d occupation : de 1,6 années pour les locataires privés à 7,4 années pour les accédants à la propriété et 6,3 pour les propriétaires occupants (qui ne remboursent pas de prêt immobilier). Dans les secteurs Nord-Est, Sud-Est mais surtout Sud-Ouest, cette durée projetée moyenne est la plus élevée ; elles sont à mettre en relation avec les proportions plus importantes, dans ces secteurs, d accédants à la propriété qui se projettent en moyenne plus longtemps que les locataires. 3,0 années Ensemble des occupants des logements neufs Combien d années souhaitez-vous rester dans votre logement? (hors «le plus longtemps possible») 1,6 années Locataires privés 7,4 années Accédants à la propriété 6,3 années Propriétaires Nombre moyen d années projetées dans le logement : Secteur Nord-Ouest : 2,4 ans Secteur Nord-Est : 4,3 ans Secteur Sud-Est : 4,1 ans Secteur Sud-Ouest : 7,6 ans Ville de Nantes : 2,0 ans Sources : enquête occupants des logements neufs privés 2012 TMO Nantes Métropole Nantes Métropole Aménagement SAMOA AURAN Page 9

10 Nantes Métropole 2 cours du Champ de Mars Nantes Cedex 9 Tél. : Fax : Nantes Métropole Aménagement 2-4 avenue Carnot NANTES CEDEX 1 BP Tél : Fax : Société d aménagement de la Métropole Ouest Atlantique 2ter quai François Mitterrand BP / Nantes cedex 2 Téléphone: Fax: Agence d Urbanisme de la Région Nantaise 2 cours du Champ de Mars- BP Nantes Cedex 1 Tél : Fax :

Projets immobiliers des Français : 4 ème baromètre ORPI-CRÉDOC

Projets immobiliers des Français : 4 ème baromètre ORPI-CRÉDOC Projets immobiliers des Français : 4 ème baromètre ORPI-CRÉDOC Près d un quart des Français a un projet immobilier dans les mois à venir - 1 Paris, le 18 février 2010 : Depuis 4 ans, le baromètre Orpi-

Plus en détail

Communiqué de presse IMMOBILIER

Communiqué de presse IMMOBILIER Notre étude sur les attentes des Belges francophones en matière d immobilier montre que la maison et particulièrement à la campagne est le type d habitat recherché en premier lieu. On recherche plutôt

Plus en détail

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007 La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine Analyses 2001-2007 Nantes Métropole et l aire urbaine de Nantes Nantes Métropole - AURAN Le contexte général Une année

Plus en détail

Depuis 2005 et l extension à l ancien sans travaux, le prêt à 0% connaît un succès sans précédent, alors que l ancien dispositif s essoufflait.

Depuis 2005 et l extension à l ancien sans travaux, le prêt à 0% connaît un succès sans précédent, alors que l ancien dispositif s essoufflait. Préambule Évoquée de façon générale dans la note de cadrage initiale (étude n 1 «L Habitat dans l Allier Constats et Enjeux» mars 2007), l accession sociale à la propriété (ou l accession aidée) fait ici

Plus en détail

Les communes de des quartiers aux profils

Les communes de des quartiers aux profils Les communes de des quartiers aux profils Les quartiers qui composent les cinq communes de l Ouest présentent des caractéristiques très contrastées : des zones denses d habitat social quasiment saturées,

Plus en détail

Habitat. Modes de vie. Aire urbaine de Nantes 2013. et tendances 2014. Observatoire du logement locatif privé. Novembre 2014 AURAN

Habitat. Modes de vie. Aire urbaine de Nantes 2013. et tendances 2014. Observatoire du logement locatif privé. Novembre 2014 AURAN Modes de vie Habitat Novembre 04 Observatoire du logement locatif privé Aire urbaine de Nantes 03 et tendances 04 AURAN Un outil original et utile 00 Création de l observatoire du logement locatif privé

Plus en détail

La promotion immobilière privée

La promotion immobilière privée La promotion immobilière privée La promotion immobilière privée en Bretagne Romantique est peu active, comme dans l ensemble des territoires périurbains. Les promoteurs restent prudents à lancer de nouveaux

Plus en détail

OBSERVATOIRE DES FAMILLES EN DEUX SEVRES

OBSERVATOIRE DES FAMILLES EN DEUX SEVRES OBSERVATOIRE DES FAMILLES EN DEUX SEVRES FAMILLES ET HABITAT SYNTHESE DE L ENQUETE 2011 Page 1 Plus que jamais d actualité, le logement ou l habitat dans son ensemble reste un refuge pour la famille, un

Plus en détail

La mobilité résidentielle : parcours dominants et tendances nouvelles

La mobilité résidentielle : parcours dominants et tendances nouvelles 6 La mobilité résidentielle : parcours dominants et tendances nouvelles Orha Nord-Pas-de-Calais 54 Les Cahiers de l Orha - Avril 24 La mobilité résidentielle : parcours dominants et tendances nouvelles

Plus en détail

Conférence de presse 16 janvier 2013

Conférence de presse 16 janvier 2013 Conférence de presse 16 janvier 2013 Sommaire 1- Les attentes des Français en matière de logement par rapport à leur commune 2- Immoprêt : bilan 2013 et projets 2014 3- Marché : constats 2013 4 - Perspectives

Plus en détail

RAPPORT D ETUDE HABITAT. Obore er su 12/08. en collaboration avec l Observatoire de l Habitat du Haut-Rhin

RAPPORT D ETUDE HABITAT. Obore er su 12/08. en collaboration avec l Observatoire de l Habitat du Haut-Rhin HABITAT Obore er su RAPPORT D ETUDE 12/08 en collaboration avec l Observatoire de l Habitat du Haut-Rhin Loyers de mise en location dans le parc privé de la région Mulhousienne en 2008 Ce document constitue

Plus en détail

Observatoire de la Prévention

Observatoire de la Prévention Observatoire de la Prévention ETUDE QUANTITATIVE VAGUE 5 - OCTOBRE 2008 Résultats détaillés Novembre 2008 Observatoire MACIF de la Prévention - Etude quantitative vague 5 - Octobre 2008 1 Rappel important

Plus en détail

Parcours d acquisition de la résidence principale :

Parcours d acquisition de la résidence principale : www.creditfoncier.com U N E É T U D E D U C R É D I T F O N C I E R Parcours d acquisition de la résidence principale : du rêve à la réalité JUIN 2015 sommaire PAGE 02 synthèse PAGE 04 Du rêve à la réalité

Plus en détail

Repères. L'isolement des adultes. novembre 2014. Chiffres clés de Rezé

Repères. L'isolement des adultes. novembre 2014. Chiffres clés de Rezé Repères Rezé novembre 2014 L'isolement des adultes Jeunes adultes, couples séparés, personnes âgées : de plus en plus de personnes vivent seules. Pour certains c est un choix assumé qui n empêche pas d

Plus en détail

Les Français et le marché de l immobilier : perceptions, usages et attentes

Les Français et le marché de l immobilier : perceptions, usages et attentes Les Français et le marché de l immobilier : perceptions, usages et attentes Sondage Ifop pour OPTIMHOME Mai 2016 La méthodologie Etude réalisée par l'ifop pour OPTIMHOME Echantillon Méthodologie Mode de

Plus en détail

Conditions de vie et attentes des étudiants

Conditions de vie et attentes des étudiants Conditions de vie et attentes des étudiants BVA Opinion Céline BRACQ Directrice adjointe BVA Opinion Emile LECLERC Chargé d études 01 71 16 88 00 Méthodologie Recueil Sondage réalisé par l Institut BVA

Plus en détail

Stationnement et macarons : enquête auprès des habitants détenteurs de macarons en Ville de Genève

Stationnement et macarons : enquête auprès des habitants détenteurs de macarons en Ville de Genève République et Canton de Genève Département du territoire Office cantonal de la mobilité Stationnement et macarons : enquête auprès des habitants détenteurs de macarons en Ville de Genève rapport de synthèse

Plus en détail

Les Français et les retraites Volet 6 : le logement

Les Français et les retraites Volet 6 : le logement Les Français et les retraites Volet 6 : le logement Sondage réalisé par pour et Publié le mardi 23 décembre 2014 Levée d embargo le lundi 22 décembre 23H00 Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès

Plus en détail

"Bilan 2010 et perspectives" La Semader se donne les moyens de poursuivre son plan de réhabilitation

Bilan 2010 et perspectives La Semader se donne les moyens de poursuivre son plan de réhabilitation "Bilan 2010 et perspectives" La Semader se donne les moyens de poursuivre La Semader se donne les moyens de poursuivre JOËL PERSONNÉ, DIRECTEUR GÉNÉRAL DE LA SEMADER. «Je ne nie pas le passé. Si la SEMADER

Plus en détail

Le management de l innovation dans le secteur du logement social. Université d été 2012 Introduction

Le management de l innovation dans le secteur du logement social. Université d été 2012 Introduction Le management de l innovation dans le secteur du logement social Université d été 2012 Introduction INTRODUCTION : ENJEUX DE L INNOVATION DANS LE SECTEUR PROFESSIONNEL L innovation, constante dans l histoire

Plus en détail

LE MARKETING TERRITORIAL VU PAR LES CHEFS D ENTREPRISE

LE MARKETING TERRITORIAL VU PAR LES CHEFS D ENTREPRISE LE MARKETING TERRITORIAL VU PAR LES CHEFS D ENTREPRISE MÉTHODOLOGIE DE L'ÉTUDE CIBLE INTERROGÉE DATES DE TERRAIN MODE DE RECUEIL DATE CIBLE PUBLISH Échantillon de 204 chefs d entreprise et dirigeants raisonné

Plus en détail

Quelques mois après la naissance d un bébé,

Quelques mois après la naissance d un bébé, Naître en France L organisation familiale après la naissance L organisation du couple, puis de la famille, est modifiée par la naissance d un enfant. Comment les parents se répartissent-ils les rôles?

Plus en détail

N 5 Février 2008. La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001

N 5 Février 2008. La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001 N 5 Février 2008 La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001 Le nombre d infirmiers exerçant à la Réunion ne cesse d augmenter,

Plus en détail

ASSOCIATION CRESUS ETUDE AUPRES DE PERSONNES EN. - Sondage de l'institut CSA - SITUATION DE SURENDETTEMENT. N 0900198 Mars 2009

ASSOCIATION CRESUS ETUDE AUPRES DE PERSONNES EN. - Sondage de l'institut CSA - SITUATION DE SURENDETTEMENT. N 0900198 Mars 2009 ASSOCIATION CRESUS ETUDE AUPRES DE PERSONNES EN SITUATION DE SURENDETTEMENT - Sondage de l'institut CSA - N 0900198 Mars 2009 2, rue de Choiseul BP 6571 75065 Paris cedex 02 CSA Politique-Opinion Tél.

Plus en détail

Les jeunes et le Service Civique : connaissance, représentations et potentiel d attractivité

Les jeunes et le Service Civique : connaissance, représentations et potentiel d attractivité Les jeunes et le Service Civique : connaissance, représentations et potentiel d attractivité Les principaux enseignements FD/EP N 113392 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Esteban Pratviel Département Opinion

Plus en détail

ENQUETE EXPLORIMMO. Le logement idéal des Français Juin 2012

ENQUETE EXPLORIMMO. Le logement idéal des Français Juin 2012 ENQUETE EXPLORIMMO Le logement idéal des Français Juin 2012 2 MÉTHODOLOGIE Echantillon : 1 315 personnes recrutées sur Explorimmo Mode de recueil : Questionnaire auto-administré en ligne Dates : du 15

Plus en détail

Le panel de l enquête

Le panel de l enquête Afin de mieux cerner globalement la demande des entreprises de Loire-Atlantique en matière d implantation économique, la CCI Nantes St-Nazaire a réalisé une enquête auprès des chefs d entreprise sur leurs

Plus en détail

2013/6098 PROJET DE DELIBERATION AU CONSEIL MUNICIPAL DU 20 DECEMBRE 2013

2013/6098 PROJET DE DELIBERATION AU CONSEIL MUNICIPAL DU 20 DECEMBRE 2013 2013/6098 Direction de l'aménagement Urbain PROJET DE DELIBERATION AU CONSEIL MUNICIPAL DU 20 DECEMBRE 2013 Commission Urbanisme - Développement Durable - Cadre de Vie et Environnement du 4 décembre 2013

Plus en détail

Méthodologie. Observatoire de l Habitat. Le marché privé du logement du Pays de Châlons-en-Champagne AUDC, décembre 2008. Immobilier et Lamy.

Méthodologie. Observatoire de l Habitat. Le marché privé du logement du Pays de Châlons-en-Champagne AUDC, décembre 2008. Immobilier et Lamy. 2 Méthodologie Cet état des lieux du marché privé du logement a été réalisé à partir d entretiens avec un certain nombre d agents immobiliers de Châlons-en-Champagne de septembre à décembre 2008 1. Des

Plus en détail

Les Français et le marché du gaz

Les Français et le marché du gaz Les Français et le marché du gaz Sondage Ifop pour ENI Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Alexandre Bourgine Département Opinion et Stratégies d Entreprise 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com Octobre 2015

Plus en détail

Ville de Rennes. Quartier «Centre» n 1

Ville de Rennes. Quartier «Centre» n 1 Ville de Rennes Quartier «Centre» n 1 Le quartier 1 : Centre Colombier champs de Mars Dinan St Malo est composé de trois secteurs : le secteur Cathédrale-Hoche Parlement Parcheminerie Toussaints ; le secteur

Plus en détail

En 2011, 483 000 enfants de

En 2011, 483 000 enfants de Octobre 13 N 411 Une diversité des familles à, avec plus de foyers monoparentaux qu ailleurs et moins de familles Population A, 32 enfants de moins de 25 ans, soit 7 % des enfants parisiens, vivent dans

Plus en détail

Des Français bien logés : satisfaction ou résignation?

Des Français bien logés : satisfaction ou résignation? Des Français bien logés : satisfaction ou résignation? Si 89 % d entre eux se déclarent satisfaits de leur logement, l étude ORPI/Ipsos révèle un optimisme de façade relevant de la résignation en période

Plus en détail

La solvabilité des ménages de Caen la mer

La solvabilité des ménages de Caen la mer AUCAME Caen Normandie SERVAT O hab No ita t v em IRE OB b re 2 0 1 5 La solvabilité des ménages de Caen la mer face au marché immobilier local Novembre 2015 Sommaire Le logement : premier poste de dépenses

Plus en détail

Enquête VLD abonnés VLille Février 2012. DAC / Service Etudes et Développement

Enquête VLD abonnés VLille Février 2012. DAC / Service Etudes et Développement Enquête VLD abonnés VLille Février 2012 DAC / Service Etudes et Développement 1 Synthèse de l enquête Le service VLille VLD est au global très apprécié par les abonnés 85% des abonnés sont satisfaits du

Plus en détail

Contacts Pôle Opinion - Corporate Jérôme SAINTE-MARIE / Directeur du Pôle 01 44 94 59 10 Claire PIAU / Directrice d études 01 44 94 59 08 Nicolas

Contacts Pôle Opinion - Corporate Jérôme SAINTE-MARIE / Directeur du Pôle 01 44 94 59 10 Claire PIAU / Directrice d études 01 44 94 59 08 Nicolas Contacts Pôle Opinion - Corporate Jérôme SAINTE-MARIE / Directeur du Pôle 01 44 94 59 10 Claire PIAU / Directrice d études 01 44 94 59 08 Nicolas FERT / Chargé d études sénior 01 44 94 59 62 2 Sondage

Plus en détail

OBSERVATOIRE DU LOGEMENT 2009

OBSERVATOIRE DU LOGEMENT 2009 OBSERVATOIRE DU LOGEMENT 2009 Les 16 et 17 juillet 2009 Rapport de marginaux NEXITY Contacts TNS Sofres : Stratégies d'opinion Fabienne SIMON / Sarah DUHAUTOIS 01 40 92 47 18 / 44 22 fabienne.simon@tns-sofres.com

Plus en détail

La lettre de l'observatoire départemental de l'habitat

La lettre de l'observatoire départemental de l'habitat Plan Départemental de l Habitat - PDH Observatoire départemental Décembre 2014 N 1 La lettre de l'observatoire départemental de l'habitat Panorama de la demande en logement social dans la Loire O ffrir

Plus en détail

Les mesures pour relancer la construction de logements

Les mesures pour relancer la construction de logements Les mesures pour relancer la construction de logements Avril 2015 Le logement est devenu, pour la plupart des Français, cher et difficilement accessible. Le secteur de la construction traverse une grave

Plus en détail

«Recherche : il y a urgence» Rapport d enquête octobre 2011. Mediaprism 64, rue du Ranelagh -75 016 Paris Tél. : 01 53 29 10 00 www.mediaprism.

«Recherche : il y a urgence» Rapport d enquête octobre 2011. Mediaprism 64, rue du Ranelagh -75 016 Paris Tél. : 01 53 29 10 00 www.mediaprism. «Recherche : il y a urgence» Rapport d enquête octobre 2011 Mediaprism 64, rue du Ranelagh -75 016 Paris Tél. : 01 53 29 10 00 www.mediaprism.com Contexte et objectifs de l étude Après 3 ans de mobilisation

Plus en détail

Profil de l habitation Village urbain 13 Du Plateau GATINEAU PORTRAIT DE. Volume 3 cahier 14

Profil de l habitation Village urbain 13 Du Plateau GATINEAU PORTRAIT DE. Volume 3 cahier 14 Profil de l habitation Village urbain 13 Volume 3 cahier 14 PORTRAIT DE GATINEAU TABLE DES MATIÈRES Présentation...3 Population, ménages et logements en propriété...4 Logements en propriété...4 Âge des

Plus en détail

L OCCUPATION DU PARC SOCIAL BAS-RHINOIS à L'ÉPREUVE DES PARCOURS RÉSIDENTIELs

L OCCUPATION DU PARC SOCIAL BAS-RHINOIS à L'ÉPREUVE DES PARCOURS RÉSIDENTIELs DE L ADEUs L OCCUPATION DU PARC SOCIAL BAS-RHINOIS à L'ÉPREUVE DES PARCOURS RÉSIDENTIELs 95 DéCEMBRE 2012 modes de vie Le logement social est un maillon essentiel dans les parcours résidentiels des ménages.

Plus en détail

LES FRANÇAIS ET LES QUALITES ENVIRONNEMENTALES ET SANITAIRES DE LEURS LOGEMENTS Note de synthèse

LES FRANÇAIS ET LES QUALITES ENVIRONNEMENTALES ET SANITAIRES DE LEURS LOGEMENTS Note de synthèse I LES FRANÇAIS ET LES QUALITES ENVIRONNEMENTALES ET SANITAIRES DE LEURS LOGEMENTS Note de synthèse A l occasion de son congrès annuel de décembre 2000, la FNAIM a souhaité approfondir une réflexion concernant

Plus en détail

L observatoire LCL en ville - Le logement

L observatoire LCL en ville - Le logement L observatoire LCL en ville - Le logement Résultats de l étude quantitative réalisée par OpinionWay A : LCL De : OpinionWay LE : 18 Septembre 2013 OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris Tél :

Plus en détail

L analyse des revenus des ménages

L analyse des revenus des ménages À, la précarité se cantonne à l est de la ville Nicole GICQUAUD (Insee) Avec près de 44 000 emplois salariés en 2008, la ville de et sa première couronne disposent d un important bassin d emplois. Au-delà

Plus en détail

1 VOLET HABITAT - LOGEMENT. Synthèse du volet Habitat - logement

1 VOLET HABITAT - LOGEMENT. Synthèse du volet Habitat - logement 1 VOLET HABITAT - LOGEMENT Synthèse du volet Habitat - logement 2 VOLET HABITAT - LOGEMENT I / Contexte général... 3 A. Les caractéristiques du parc de logement en France... 3 B. Les caractéristiques du

Plus en détail

Impact du coût du logement sur le budget des ménages selon leur niveau de vie en 1996 et en 2006

Impact du coût du logement sur le budget des ménages selon leur niveau de vie en 1996 et en 2006 La Note de l Observatoire de l Habitat N 11 Impact du coût du logement sur le budget des ménages selon leur niveau de vie en 1996 et en 2006 Introduction 1 Entre 1996 et 2006, le coût des logements s est

Plus en détail

TBH Location... Une nouvelle adresse à Saint-Brieuc pour trouver son logement

TBH Location... Une nouvelle adresse à Saint-Brieuc pour trouver son logement TBH Location... Une nouvelle adresse à Saint-Brieuc pour trouver son logement dossier de presse Janvier 2014 TBH Location... Une nouvelle adresse à Saint-Brieuc pour trouver son logement Terre & Baie Habitat,

Plus en détail

Le baromètre des intentions d achat immobilier Vague 3

Le baromètre des intentions d achat immobilier Vague 3 Le baromètre des intentions d achat immobilier Vague 3 N 110582 Vos contacts Ifop : Fabienne Gomant fabienne.gomant@ifop.com Laure Bonneval laure.bonneval@ifop.com Octobre 2012 1 La méthodologie 1 Note

Plus en détail

GENDA 21 Boulazac. Comité de Pilotage. Mardi 16 novembre 2010

GENDA 21 Boulazac. Comité de Pilotage. Mardi 16 novembre 2010 GENDA 21 Boulazac Comité de Pilotage Mardi 16 novembre 2010 SOMMAIRE Du pré-diagnostic au diagnostic partagé La méthodologie du diagnostic partagé Les résultats du diagnostic partagé Perspectives Le défi

Plus en détail

Les aides en faveur des travaux. 7 Mai 2010

Les aides en faveur des travaux. 7 Mai 2010 Les aides en faveur des travaux Un argument commercial? Evolution des métiers Vers une offre globale! Les travaux d économies d énergie : la problématique Enquête sur la motivation des propriétaires à

Plus en détail

E T U D E Octobre 2008 Étude portant sur la mutualisation de la partie terminale des réseaux en fibre optique

E T U D E Octobre 2008 Étude portant sur la mutualisation de la partie terminale des réseaux en fibre optique E T U D E Octobre 2008 Étude portant sur la mutualisation de la partie terminale des réseaux en fibre optique Synthèse Qu@trec/PMP Sommaire I. Introduction... 3 II. Objectifs et méthodologie... 3 A. principes

Plus en détail

Etude auprès des seniors sur leurs perceptions, leurs pratiques et retours d expérience Picardie / France

Etude auprès des seniors sur leurs perceptions, leurs pratiques et retours d expérience Picardie / France Etude auprès des seniors sur leurs perceptions, leurs pratiques et retours d expérience Picardie / France Juillet 2015 - Occurrence pour CCMO mutuelle Sommaire Contexte et méthodologie 3 2. Appréciation

Plus en détail

Points forts LES LOGEMENTS E N P OLYNÉ SI E F RANÇAI SE EN 2012 ÉTUDES. De la Polynésie française INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE

Points forts LES LOGEMENTS E N P OLYNÉ SI E F RANÇAI SE EN 2012 ÉTUDES. De la Polynésie française INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE Points forts 04 De la Polynésie française INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE LES LOGEMENTS E N P OLYNÉ SI E F RANÇAI SE EN 2012 Points forts De la Polynésie française Au 22 août 2012,

Plus en détail

COMPTE-RENDU. Projet d écoquartier de la Gare

COMPTE-RENDU. Projet d écoquartier de la Gare Réunion publique du 24 mai 2013 Projet d écoquartier de la Gare Questions et réponses échangées lors de la réunion publique du 24 mai 2013. Quel est le projet? Aujourd'hui, nous sommes, après les phases

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 576 Novembre 2014 Le prix à bâtir OBSERVATION ET STATISTIQUES LOGEMENT - CONSTRUCTION En 2013, plus de neuf ménages sur dix ayant reçu l autorisation de

Plus en détail

LES BESOINS EN FORMATION DES ENTREPRISES ARDENNAISES. Les résultats de l industrie

LES BESOINS EN FORMATION DES ENTREPRISES ARDENNAISES. Les résultats de l industrie LES BESOINS EN FORMATION DES ENTREPRISES ARDENNAISES Les résultats de l industrie Enquêtes : AGEFOS-PME, CGPME, CCI des Ardennes Analyse : D. Sikouk - Observatoire économique - CCI des Ardennes Direction

Plus en détail

FICHES D ÉVALUATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE EN LANGUEDOC-ROUSSILLON AUPRÈS DES APPRENTIS

FICHES D ÉVALUATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE EN LANGUEDOC-ROUSSILLON AUPRÈS DES APPRENTIS FORMATION PROFESSIONNELLE & APPRENTISSAGE FICHES D ÉVALUATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE EN LANGUEDOC-ROUSSILLON AUPRÈS DES APPRENTIS Selon l enquête de satisfaction et de devenir des bénéficiaires

Plus en détail

RESULTATS. VAGUE N 9 Février 2010

RESULTATS. VAGUE N 9 Février 2010 RESULTATS VAGUE N 9 Février 2010 Objectifs Développer un baromètre afin de prendre le pouls de l opinion des français sur les problématiques liées à la maison en particulier et à l habitat de façon générale.

Plus en détail

Projet Toulouse EuroSudOuest Analyse socio-démographique 2006-2009

Projet Toulouse EuroSudOuest Analyse socio-démographique 2006-2009 Projet EuroSudOuest Analyse socio-démographique 2006-2009 INTRODUCTION PRESENTATION DES PÉRIMETRES LES QUARTIERS IRIS DEMOGRAPHIE POPULATION 1) Population 2) Structuration de la population par âge 3) Composition

Plus en détail

Convention de partenariat entre Nantes Métropole et les maitres d ouvrage sociaux membres de l Union Sociale pour l Habitat des Pays-de-la-Loire

Convention de partenariat entre Nantes Métropole et les maitres d ouvrage sociaux membres de l Union Sociale pour l Habitat des Pays-de-la-Loire Convention de partenariat entre Nantes Métropole et les maitres d ouvrage sociaux membres de l Union Sociale pour l Habitat des Pays-de-la-Loire Entre : Nantes Métropole Communauté urbaine, représentée

Plus en détail

Quelles tendances pour le marché local de l habitat de Metz Métropole?

Quelles tendances pour le marché local de l habitat de Metz Métropole? Portes ouvertes AGURAM pour ses partenaires techniques 18 février 2014 Quelles tendances pour le marché local de l habitat de Metz Métropole? Marie-Charlotte DEVIN et Emmanuelle BIANCHINI Agence d Urbanisme

Plus en détail

sathonay-camp Toute en légèreté 35 appartements / du 2 au 4 pièces communauté Urbaine de Lyon

sathonay-camp Toute en légèreté 35 appartements / du 2 au 4 pièces communauté Urbaine de Lyon sathonay-camp communauté Urbaine de Lyon Toute en légèreté 35 appartements / du 2 au 4 pièces ** Sathonay-Camp, la campagne aux portes de Lyon située à une poignée de kilomètres du Nord-est de Lyon, avec

Plus en détail

Principales missions opérationnelles : Logement social

Principales missions opérationnelles : Logement social LOGEMENT SOCIAL - Nombre d offices communautaires d HLM ou OPAC gérés : aucun - Autres organismes gestionnaires de logements sociaux : 2 Offices publics de l Habitat (Département de Loire-Atlantique et

Plus en détail

PROGRAMME RÉGIONAL DE FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE 2013-2014 L INSERTION À SIX MOIS DES STAGIAIRES

PROGRAMME RÉGIONAL DE FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE 2013-2014 L INSERTION À SIX MOIS DES STAGIAIRES ÉTUDES ET ENQUÊTES PROGRAMME RÉGIONAL DE FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE 2013-2014 L INSERTION À SIX MOIS DES STAGIAIRES Cette publication apporte un éclairage sur l insertion des stagiaires demandeurs

Plus en détail

Ajoutons que 13 questions socio-démographiques ont été posées aux courtiers afin de dresser leur profil.

Ajoutons que 13 questions socio-démographiques ont été posées aux courtiers afin de dresser leur profil. Résultats du sondage portant sur les perspectives de croissance et les pratiques commerciales des courtiers immobiliers œuvrant au Québec Août 2013 4e édition Les objectifs du sondage Ce sondage vise à

Plus en détail

OFFRES ET PRIX DE LOCATION DES

OFFRES ET PRIX DE LOCATION DES 4 note n 4, mars 2005 OFFRES ET PRIX DE LOCATION DES LOGEMENTS EN 2003-2004 I E DITORIAL I NTRODUCTION Selon l enquête «ménages» réalisée par le CEPS/Instead en 2003, le parc locatif représente moins de

Plus en détail

La protection de vos revenus à votre pension est d une

La protection de vos revenus à votre pension est d une AVEZ-VOUS PROTÉGÉ La pension est certainement le souci majeur de beaucoup d entre vous. C est en tout cas ce que nous avons pu constater de la grande enquête de Vivium réalisée en collaboration avec Moneytalk.

Plus en détail

FONDATION K D URGENCES

FONDATION K D URGENCES FONDATION K D URGENCES LES DIFFICULTES DES FAMILLES MONOPARENTALES - Sondage de l'institut CSA - N 1100500 Avril 2011 Contact : Jérôme Sainte-Marie Directeur du département Politique-Opinion Tel : 01 44

Plus en détail

Les patients face au myélome : vécu, parcours de soin, qualité de vie et relation à l AF3M

Les patients face au myélome : vécu, parcours de soin, qualité de vie et relation à l AF3M Les patients face au myélome : vécu, parcours de soin, qualité de vie et relation à l AF3M Cette étude visait à dresser un état des lieux précis qui prenne en compte la diversité (âge, situation géographique,

Plus en détail

La mémoire de la rafle du Vel d Hiv

La mémoire de la rafle du Vel d Hiv Contacts Pôle Opinion Corporate Jérôme Sainte-Marie, Directeur du Pôle Opinion-Corporate (jerome.sainte-marie@csa.eu) Nicolas Fert, Chargé d études sénior au Pôle Opinion-Corporate (nicolas.fert@csa.eu)

Plus en détail

Immobilier de bureaux

Immobilier de bureaux Immobilier de bureaux Observatoire Nantais de l Immobilier Tertiaire L année en chiffres Nantes Métropole AURAN Édito 5 ans déjà! En 2009, le CINA décidait d organiser la collecte des transactions du marché

Plus en détail

RAPPORT FINAL. Enquête sur la formation professionnelle dans les ETI. 13 mars 2013

RAPPORT FINAL. Enquête sur la formation professionnelle dans les ETI. 13 mars 2013 Enquête sur la formation professionnelle dans les ETI RAPPORT FINAL 13 mars 2013 Version finale 13/03/2013 RÉSULTATS DE L'ENQUÊTE ÉLECTRONIQUE 2 Introduction Le questionnaire diffusé par l ASMEP-ETI auprès

Plus en détail

Villejean-Beauregard. Nord- St-Martin. Bourg-L Evèque- La Touche-Moulin du Comte. Centre. Sud-gare. Brequigny

Villejean-Beauregard. Nord- St-Martin. Bourg-L Evèque- La Touche-Moulin du Comte. Centre. Sud-gare. Brequigny LES 9 ZONES DE RENNES Quartiers de ZUS de Iris de Beauregard nord résidentielle centre étendu ouest est ligne gare nord défavorisée sud défavorisée sud résidentielle 1 ZONE NORD RÉSIDENTIELLE La zone est

Plus en détail

La reprise et la transmission d'entreprises

La reprise et la transmission d'entreprises CSOEC ACFCI APCE Conseil Supérieur de l Ordre Assemblée des Chambres Françaises Agence Pour la des Experts-Comptables de Commerce et d Industrie Création d Entreprises La reprise et la transmission d'entreprises

Plus en détail

SAINT ANDRE (97) DOMAINE DE LA VANILLE SCELLIER DOM / GIRARDIN

SAINT ANDRE (97) DOMAINE DE LA VANILLE SCELLIER DOM / GIRARDIN SAINT ANDRE (97) DOMAINE DE LA VANILLE SCELLIER DOM / GIRARDIN IMOVELIS 412, route de Tiragon 06370 MOUANS SARTOUX Tel: 04 93 95 39 20 Fax: 04 93 95 39 29 www.imovelis.fr contact@imovelis.fr «DOMAINE DE

Plus en détail

INDICATEUR DU LOGEMENT NEUF

INDICATEUR DU LOGEMENT NEUF INDICATEUR DU LOGEMENT NEUF Les 26 et 27 juillet 2010 Les 27 et 28 août 2010 Rapport de résultats principaux Contacts TNS Sofres : Stratégies d'opinion Fabienne SIMON / Sarah DUHAUTOIS 01 40 92 47 18 /

Plus en détail

Nexity & Aegide vous invitent à découvrir l investissement idéal. RÉSIDENCE SERVICES SENIORS ROSA GALLICA ANGERS / 49

Nexity & Aegide vous invitent à découvrir l investissement idéal. RÉSIDENCE SERVICES SENIORS ROSA GALLICA ANGERS / 49 RÉSIDENCE SERVICES SENIORS ROSA GALLICA ANGERS / 49 Nexity & Aegide vous invitent à découvrir l investissement idéal. LA RÉSIDENCE "ROSA GALLICA" : LE PLUS SÛR DES INVESTISSEMENTS POUR SE CRÉER UN PATRIMOINE

Plus en détail

Etude Assurance emprunteur : connaissance de la réforme

Etude Assurance emprunteur : connaissance de la réforme Juin 2011 MACIF PRESENTATION DES RESULTATS N 23976 Elodie Van Cuyck Le Millénaire 2 35 rue de la Gare 75019 Paris Tél : 01 45 84 14 44 Fax : 01 45 85 59 39 Etude Assurance emprunteur : connaissance de

Plus en détail

Profil sociodémographique

Profil sociodémographique Profil sociodémographique La population > Les familles de recensement Les ménages privés > L'état matrimonial L'immigration > Les langues > Le marché du travail Le lieu de travail et le mode de transport

Plus en détail

Campagne Display Enquête sur l état des lieux de l affichage des performances énergétiques des bâtiments publics en France

Campagne Display Enquête sur l état des lieux de l affichage des performances énergétiques des bâtiments publics en France Campagne Display Enquête sur l état des lieux de l affichage des performances énergétiques des bâtiments publics en France 0 Enquête réalisée par Energie-Cités Peter Schilken Ian Tuner Pierre Escolar Graziella

Plus en détail

Le match des municipales / vague 2 Focus thématique : Les villes intelligentes

Le match des municipales / vague 2 Focus thématique : Les villes intelligentes Le match des municipales / vague 2 Focus thématique : Les villes intelligentes Sondage CSA pour BFMTV, Orange et Le Figaro Octobre 2013 Fiche technique Sondage exclusif CSA pour BFMTV, ORANGE et LE FIGARO

Plus en détail

Mémoire. Consultation sur le projet immobilier LES ATELIERS CASTELNAU

Mémoire. Consultation sur le projet immobilier LES ATELIERS CASTELNAU Mémoire Consultation sur le projet immobilier LES ATELIERS CASTELNAU Déposé par le Groupe de ressources techniques Bâtir son quartier à l Office de consultation publique de Montréal 12 MARS 2014 Groupe

Plus en détail

Les Français et les déserts médicaux

Les Français et les déserts médicaux Collectif Inter-associatif Sur la Santé Les Français et les déserts médicaux Octobre 2015 Résultats complets Anne-Laure GALLAY Directrice des études institutionnelles BVA Opinion Thomas Genty Chargé d

Plus en détail

Déplacements et accessibilité des. commerces CONNAISSEZ-VOUS LE PROFIL DE VOS CLIENTS?

Déplacements et accessibilité des. commerces CONNAISSEZ-VOUS LE PROFIL DE VOS CLIENTS? Déplacements et accessibilité des commerces CONNAISSEZ-VOUS LE PROFIL DE VOS CLIENTS? 1 Les quatre noyaux de l enquête Déjà étudiés lors de l enquête de 1999, les quatre noyaux commerciaux présentent des

Plus en détail

Le baromètre Crédit Foncier/CSA sur le moral des professionnels de l immobilier. 5 mai 2015 Deuxième édition

Le baromètre Crédit Foncier/CSA sur le moral des professionnels de l immobilier. 5 mai 2015 Deuxième édition Le baromètre Crédit Foncier/CSA sur le moral des professionnels de l immobilier 5 mai 2015 Deuxième édition Sommaire Méthodologie du baromètre En synthèse 1. Bilan des quatre premiers mois de 2015 (janvier-avril

Plus en détail

Un quartier pour toutes et tous

Un quartier pour toutes et tous Un quartier pour toutes et tous un portrait du Grand Plateau Août 2012 TABLE DES MATIERES 1. SOMMAIRE EXECUTIF... 4 2. INTRODUCTION... 6 3. DECOUPAGE TERRITORIAL A LA BASE DE L ANALYSE ET METHODOLOGIE...

Plus en détail

L investissement immobilier

L investissement immobilier Ce guide vous est proposé par : L investissement immobilier Des informations et des conseils pratiques pour comprendre, mieux investir et développer votre patrimoine immobilier. Comprendre pour mieux choisir

Plus en détail

«Ma première pierre» DE PRESENTATION DOSSIER 8 JANVIER 2013

«Ma première pierre» DE PRESENTATION DOSSIER 8 JANVIER 2013 DOSSIER DE PRESENTATION 8 JANVIER 2013 «Ma première pierre» Reconduction et actualisation en 2013 du dispositif d aide aux primo-accédants modestes, acquéreurs d un logement neuf ou ancien avec travaux,

Plus en détail

Comment les Français gèrent l eau dans leurs foyers?

Comment les Français gèrent l eau dans leurs foyers? Comment les Français gèrent l eau dans leurs foyers? Mai 2015 Sondage réalisé par pour et publié samedi 23 mai 2015 dans la presse régionale LEVEE D EMBARGO : SAMEDI 23 MAI A 4H Fiche technique Recueil

Plus en détail

Cette nouvelle édition met en évidence les enseignements suivants :

Cette nouvelle édition met en évidence les enseignements suivants : 7 ème baromètre annuel Energie-Info sur l ouverture des marchés, réalisé par le médiateur national de l énergie et la Commission de régulation de l énergie. Enquête réalisée par l institut CSA du 5 au

Plus en détail

ENQUETE SUR LES SOLIDARITES FAMILIALES

ENQUETE SUR LES SOLIDARITES FAMILIALES OBSERVATOIRE REGIONAL DE LA FAMILLE ENQUETE SUR LES SOLIDARITES FAMILIALES INTRODUCTION Une étude américaine considère que les liens entre frères et sœurs, plutôt affectifs et égalitaires, représentent

Plus en détail

La garde des enfants : Enquête sur les pratiques et les souhaits des familles de Vigneux de Bretagne Questionnaire à destination des familles

La garde des enfants : Enquête sur les pratiques et les souhaits des familles de Vigneux de Bretagne Questionnaire à destination des familles Projet questionnaire qualitatif Diagnostic territorial Petite enfance Vigneux-de-Bretagne, le 17/05/2016 DOSSIER SUIVI PAR : Olivier HAMON, responsable Relais Assistantes Maternelles (RAM) La garde des

Plus en détail

VILLEURBANNE Mélodia. En parfaite harmonie

VILLEURBANNE Mélodia. En parfaite harmonie VILLEURBANNE Mélodia En parfaite harmonie * Programme réalisé en conformité avec les niveaux de performance énergétique fixés par la norme Réglementation Thermique 2012 (RT 2012). Parc Bazin Villeurbanne

Plus en détail

«Twitter : un outil éducatif dans le cadre scolaire?» (Enquête 2013)

«Twitter : un outil éducatif dans le cadre scolaire?» (Enquête 2013) 1 «Twitter : un outil éducatif dans le cadre scolaire?» (Enquête 2013) ANALYSE DES RESULTATS : DOCUMENT DE TRAVAIL Enquête INJEP, réalisée en 2013 1 : questionnaire en ligne auprès de 130 répondants (dont

Plus en détail

Madame, Monsieur, Lieu de dépose du questionnaire : soit au secrétariat de mairie soit dans la boite aux lettres de la mairie

Madame, Monsieur, Lieu de dépose du questionnaire : soit au secrétariat de mairie soit dans la boite aux lettres de la mairie Madame, Monsieur, Depuis plusieurs années la commune de Bierné a montré son engagement vers un développement plus durable en menant un certain nombre de démarches et actions concrètes : réalisation d un

Plus en détail

Prêt à taux zéro (PTZ)

Prêt à taux zéro (PTZ) Page 1 sur 8 Accueil particuliers > Argent > Crédit immobilier > Prêt à taux zéro (PTZ) Fiche pratique Prêt à taux zéro (PTZ) Vérifié le 07 janvier 2016 - Direction de l'information légale et administrative

Plus en détail

Le marché de la profession comptable

Le marché de la profession comptable DOSSIER Le marché de la profession comptable NOVEMbre 2010 Sic 290 15 DOSSIER Les perspectives de développement de la profession passent plus par l élargissement des missions aux clients actuels que par

Plus en détail

LES ménages pauvres et très modestes connaissent des situations de

LES ménages pauvres et très modestes connaissent des situations de Les conditions de logement des ménages pauvres et très modestes Michel Mouillart (université Paris X, Nanterre) LES ménages pauvres et très modestes connaissent des situations de logement dégradées: ils

Plus en détail