Interopérabilité des SI de santé : Standards internationaux, Profils IHE, Référentiels de l ASIP Santé

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Interopérabilité des SI de santé : Standards internationaux, Profils IHE, Référentiels de l ASIP Santé"

Transcription

1 Interopérabilité des SI de santé : Standards internationaux, Profils IHE, Référentiels de l ASIP Santé HOPITECH 2011 jeudi 13 octobre 2011 Session Technique Biomédicale François Macary - ASIP Santé

2 Interopérabilité? La capacité qu ont plusieurs systèmes ou composants d échanger de l information entre eux et d utiliser l information qui a été échangée. (IEEE) L interopérabilité est dite sémantique si elle garantit que l information échangée est interprétée à l identique par les SI destinataires et émetteur : préservation du sens dans l espace et dans le temps. HOPITECH 2011 Session Technique Biomédicale Interopérabilité des SIS 13 octobre 2

3 Interopérabilité, premier symptôme : le jargonnage En abusant de sigles, abréviations, et anglicismes, ceux-là même qui sont chargés d établir la compréhension entre les systèmes, perdent la compréhension de leurs pairs, compromettant ainsi leurs chances d aboutir. Un antalgique : Le glossaire en ligne de l ASIP Santé : HOPITECH 2011 Session Technique Biomédicale Interopérabilité des SIS 13 octobre 3

4 Les besoins d interopérabilité sémantique entre systèmes d information de santé Prise en charge des patients Gestion partagée des informations patient Production (clinique, soins, médico-technique, ) Gestion de l activité, facturation Planification des ressources, rendez-vous Partage et consolidation des connaissances Aide à la décision médicale Pilotage (qualité, performance ) intra inter télémédecine institutions Coordination et continuité des soins Mémoire santé partagée du patient Epidémiologie, veille sanitaire, santé publique Recherche clinique Essais cliniques (recrutement, recueil, résultats -> nouveaux traitements) Alimentation d entrepôts de données pseudonymisées ou anonymisées 4

5 Des conditions indispensables pour l interopérabilité sémantique Le choix de vocabulaires communs et pérennes, interprétables de manière constante par les systèmes traversés : Des codes. <code code=" " codesystem=" " codesystemname="loinc" displayname="urée [Moles/Volume] Sérum/Plasma ; Numérique"/> Un jeu de valeurs (value set) est un ensemble de triplets (code, libellé, système de codage) utilisables pour renseigner un élément de donnée précis à l intérieur d une structure de données échangeable (message, document, appel de service). Le système de codage est la terminologie de référence dont est issu ce code avec ce libellé. C est sa source de vérité. La terminologie de référence est normalement transparente pour l utilisateur qui, au moment de la saisie, choisit un libellé dans une liste.

6 Des conditions indispensables Le choix d une syntaxe commune respectée par chacun des systèmes participants à l échange. <observation classcode="obs" moodcode="evn"> <code code=" " codesystem=" " codesystemname="loinc" displayname="urée [Moles/Volume] Sérum/Plasma ; Numérique"/> <statuscode code="completed"/> <effectivetime value=" "/> <value xsi:type="pq" value="9.2" unit="mmol/l"/> <interpretationcode code="h" displayname="anormalement haut" codesystemname=" "/> </observation>

7 Des conditions indispensables Le déploiement d une panoplie de services : Services d échange et de partage Services d annuaires Services de terminologies Services d authentification, de signature, de chiffrement, de traçabilité, Le choix de dispositions de sécurité pour couvrir les exigences de : disponibilité de l information et des services, intégrité des contenus échangés et conservés, confidentialité des contenus, auditabilité et imputabilité des actions et des contenus. Le choix de protocoles de transport et de réseaux HOPITECH 2011 Session Technique Biomédicale Interopérabilité des SIS 13 octobre 7

8 à reproduire sur un vaste territoire Cette interopérabilité nécessite de standardiser : Les contenus échangés (syntaxe, sémantique) Les services Les moyens techniques de communication et transport Les dispositifs de sécurité HOPITECH 2011 Session Technique Biomédicale Interopérabilité des SIS 13 octobre 8

9 dont les frontières sont poreuses. aux patients, (projet européen epsos) aux professionnels, (formation, télé-expertise ) aux données, (- Réseau européen de surveillance et contrôle des maladies transmissibles, - Recherche clinique : projet EHR4CR ) aux solutions informatiques. (Amortissement R&D sur marchés continentaux ou mondiaux) Les standards doivent être internationaux 9

10 Quels standards pour l interopérabilité dans le domaine de la santé? Standards dédiés au domaine de la santé : Terminologies : LOINC, CIM-10, SNOMED, NIC, NOC, CCAM, ADICAP Messages de données médicales et administratives : HL7 v2 et v3 Dématérialisation de documents médicaux : CDA (HL7 v3) Services de terminologies : HL7 CTS 2 Communication et archivage d images numériques : DICOM Recherche clinique : CDISC HL7 v3 Standards généralistes (W3C, IETF, ISO, IEEE, OASIS, OMG, ITU ) : ebxml SAML SOAP, WSDL Xml http 1.1, ftp, smtp, ntp TLS 1.0 X.509, Xmldsig, XAdES, SHA 2 TCP/IP Ethernet (802.3), Wifi (802.11) 10

11 Standards internationaux : Avantages Décloisonnement : des projets, des produits, des données, des personnes Couverture des besoins : Large éventail de cas d usages Etat de l art : Bénéficient d une mise en commun élargie des savoirs Robustesse : Diversité maximale de contextes de mise à l épreuve Pérennité : Recrutement d experts inépuisable pour la maintenance évolutive du standard HOPITECH 2011 Session Technique Biomédicale Interopérabilité des SIS 13 octobre 11

12 Standards internationaux : Inconvénients Langue : Ne sont pas toujours traduits, ou le sont imparfaitement Trop d options : Laissent une grande variabilité dans les implémentations Parfois des redondances : plusieurs termes synonymes pour un même concept d une terminologie Codage LOINC d un temps de cycle glycémique : = Glucose^1H post 75 g glucose PO Le quel choisir? = Glucose^1H post dose glucose plusieurs positions possibles dans une structure de message pour ranger la même information Message ADT de HL7 v2.5 PID-18 = Accout number PV1-19 = Visit number Dans quel champ ranger le n d hospitalisation? Articulation inter-standards non spécifiée : Un échange entre deux SI met en jeu souvent plusieurs couches de standards. Il faut pouvoir spécifier comment l information passe d une couche à l autre. 12

13 Trouver l utilisation optimale des standards Pour bénéficier des nombreux avantages des standards internationaux tout en minimisant leurs inconvénients, Il faut profiler ces standards sur les usages que l on veut servir, en prenant en compte les contraintes de l environnement (cadre règlementaire, pratiques, organisation) : Imposer les options correspondant au cas d usage à satisfaire, et interdire autant que possible les autres options. Réduire ou éliminer les redondances, et s il en reste, guider l implémentation par des règles conditionnelles. Spécifier le passage d information inter-couches de standards («binding»). Enfin, spécialiser les règles d implémentation pour un pays donné, son cadre règlementaire, ses pratiques. HOPITECH 2011 Session Technique Biomédicale Interopérabilité des SIS 13 octobre 13

14 IHE spécifie et promeut l utilisation optimale des standards, par cas d usage Assembler et profiler un ensemble de standards pour répondre à un cas d usage de traitement coopératif c est l activité première de l organisation internationale «Integrating the Healthcare Enterprise» (IHE). La spécification résultante s appelle un profil d intégration. Profil d intégration (international) Imposer les options correspondant au cas d usage à satisfaire, et interdire autant que possible les autres options. Réduire ou éliminer les redondances, et s il en reste, guider l implémentation par des règles conditionnelles. Spécifier le passage d information inter-couches de standards («binding»). Enfin, spécialiser les règles d implémentation pour un pays donné, son cadre règlementaire, ses pratiques. Extension nationale 14

15 Profil d intégration : une solution mettant l interopérabilité au service d un usage Un cas d usage déroulant un processus entre plusieurs systèmes et leurs utilisateurs, et impliquant des interactions entre ces systèmes. Un ensemble d Acteurs: composant fonctionnel de système d information, consommant, traitant ou produisant des données de santé, en interaction avec d autres systèmes, pour remplir sa fonction. Un ensemble de Transactions : Jeu d interactions se déroulant entre une paire d acteurs en vue de la réalisation d une ou plusieurs opérations du processus. Chaque interaction référence les artefacts standards qu elle utilise (messages, services, terminologies, contenus) et spécifie les contraintes additionnelles apportées par IHE à ces artefacts: réduction des options et des redondances. HOPITECH 2011 Session Technique Biomédicale Interopérabilité des SIS 13 octobre 15

16 Un exemple : le profil d intégration Laboratory Code Set Distribution (LCSD) Cas d usage : Diffusion d une nouvelle version d une nomenclature codée, d examens et d analyses élémentaires de biologie, depuis l application qui l administre vers les applications médicales et biomédicales d un domaine (ex opérationnel : Diffusion du catalogue unique de biologie de l AP-HP à l ensemble des SI). Acteur Code Set Master Transaction Code set management [LAB-51] Acteur Code Set Consumer Diffuse une version complète de la nomenclature codée Standard : HL7 v2.5, chapitre 8 (Master Files) : Structures de messages HL7 contraintes par IHE Reçoit la version, remplace la version précédente dans sa BDD, renvoie un acquittement. HOPITECH 2011 Session Technique Biomédicale Interopérabilité des SIS 13 octobre 16

17 Exemples de profils d intégration IHE pour les processus intra-hospitaliers Diffusion des données administratives patient (identités & mouvements) : Profil PAM (HL7 2.5) Recherche de l identité d un patient ou de sa situation courante dans l établissement : Profil PDQ (HL7 2.5) Prescription, réalisation d examen radiologique et partage des images associées : Profil SWF (HL7 [ > 2.5], DICOM) Demandes et résultats d examens biologiques : Profil LTW (HL , LOINC) Demandes et résultats d examens d anatomie et cytologie pathologiques, et partage des images associées : Profil APW (HL , DICOM) HOPITECH 2011 Session Technique Biomédicale Interopérabilité des SIS 13 octobre 17

18 Publication, test et maintenance des profils IHE A ce jour, IHE a spécifié plus de 100 profils couvrant 11 domaines. (cf Chaque domaine possède son «Technical Framework» (cf cette rubrique sur qui contient les profils ayant atteint le stade «final text» (finalisé), ainsi qu un certain nombre de suppléments séparés contenant les profils au stade «trial implementation» (implémentable pour tests). IHE organise par continent et par an une session d une semaine de tests d interopérabilité baptisée «connectathon» permettant aux industriels de tester leurs implémentations entre eux, et contribuant à la complétude et à l amélioration de la qualité des spécifications. HOPITECH 2011 Session Technique Biomédicale Interopérabilité des SIS 13 octobre 18

19 Comment trouver les profils IHE couvrant les besoins de mon établissement? Consulter les profils et les cas d usages auxquels ils répondent sur Exploiter en complément le «guide d interopérabilité intra-hospitalier» publié en 2011 par interop Santé : La matrice des résultats des connectathons permet de repérer les logiciels qui ont testé avec succès tel acteur de tel profil. Pointées par cette matrice, les déclarations de conformité des éditeurs, précisent l offre commerciale. Les profils utilisables en France pour la coordination des soins sont sélectionnés et contrains par le cadre d interopérabilité des SI de santé de l ASIP, et exploités dans les interfaces avec le DMP. Les logiciels homologués DMP-compatibles sont recensés sur le portail du DMP

20 L ASIP Santé contribue activement à Cochairs et/ou contributeurs des comités internationaux Infrastructure (ITI), Coordination des soins (PCC), biologie (LAB), anatomie pathologique (PAT), santé publique (QRPH) Sponsor des domaines ITI, PCC, QRPH, LAB international Moniteurs aux connectathons de deux continents (session d une semaine de tests de vérification d implémentation des profils entre les industriels) Producteurs ou contributeurs des déclinaisons françaises des profils internationaux Cadre d interopérabilité des SI de santé continental national

21 Les référentiels de l ASIP Santé pour favoriser la coordination des soins Un identifiant patient commun : l INS-C au côté de l IPP existant Une identification commune des acteurs de santé : Annuaire RPPS + annuaire FINESS un méta-annuaire pour les acteurs sanitaires et sociaux Des dispositions de sécurité, en particulier de confidentialité CPS 3 : tous les PS, gratuite, fonctionnalités sans contact infrastructure des services de confiance Le cadre d interopérabilité des systèmes d information de santé Une messagerie sécurisée de santé (2012) 21

22 Cadre d interopérabilité des SIS, au service de la coordination des soins HL7 CDA Profils IHE : XD-LAB, APSR, XDS-SD, XDS-I, PCC Profils IHE : XDS, XDM, XUA, ATNA, CT 31 octobre

23 Merci ASIP Santé : DMP :

Les tests d'interopérabilité pour la e-santé en France

Les tests d'interopérabilité pour la e-santé en France SOMMET ANTILOPE ZONE FRANCE SUISSE 20 MAI 2014 Les tests d'interopérabilité pour la e-santé en France François Macary ASIP Santé L'agence des systèmes d'information partagés de santé L ASIP Santé est l

Plus en détail

Présentation Générale

Présentation Générale Présentation Générale Les origines Interop Santé est une association loi 1901 créée en 1990 sous le nom d H.PR.I.M. (Harmoniser PRomouvoir les Informatiques Médicales) En 2004, devient l affiliée française

Plus en détail

Les identités du patient dans les profils IHE

Les identités du patient dans les profils IHE Les identités du patient dans les profils IHE 1 ère Journée Nationale de l Identito-Vigilance Besançon, 27 janvier 2009 François Macary - GMSIH Sommaire Positionnement et apports d IHE La gestion des identités

Plus en détail

SI des établissements Impact des référentiels d interopérabilité et de sécurité de l ASIP Santé

SI des établissements Impact des référentiels d interopérabilité et de sécurité de l ASIP Santé SI des établissements Impact des référentiels d interopérabilité et de sécurité de l ASIP Santé Jean-François Parguet Directeur pôle Référentiels Architecture & Sécurité de l ASIP Santé Sommaire Dématérialisation

Plus en détail

Domaine Laboratoire (LAB)

Domaine Laboratoire (LAB) Domaine Laboratoire (LAB) Martine Marchand, François Macary Co-chairs 2009-2011 : Planning : O. Yamada (Japon), F. Macary (France) Technique : S. Renly (US), Y. Hirasawa (Japon) Prescription connectée

Plus en détail

ÉTUDES Labellisation des solutions pour SIH Programme Hôpital Numérique

ÉTUDES Labellisation des solutions pour SIH Programme Hôpital Numérique ÉTUDES Labellisation des solutions pour SIH Programme Hôpital Numérique RIR 2 octobre 2014 CONTEXTE Programme Hôpital Numérique Vers un système d information hospitalier cohérent et performant Améliorer

Plus en détail

La télémédecine en action

La télémédecine en action La télémédecine en action Recommandations pour la mise en œuvre d un projet de télémédecine Déploiement technique : Urbanisation et infrastructure ANAP Jeudi 10 mai 2012 Bruno Grossin ASIP Santé Recommandations

Plus en détail

Créer les conditions de l interopérabilité entre les systèmes et pour les dossiers partagés

Créer les conditions de l interopérabilité entre les systèmes et pour les dossiers partagés Créer les conditions l interopérabilité entre les systèmes et pour les dossiers partagés Le Cadre d Interopérabilité Séminaire du 13 avril 2010 Connectathon Européen - Boraux Des référentiels d interopérabilité

Plus en détail

Les avancées sur l'interopérabilité des systèmes informatiques des laboratoires

Les avancées sur l'interopérabilité des systèmes informatiques des laboratoires Les avancées sur l'interopérabilité des systèmes informatiques des laboratoires Journée régionale de la biologie médicale hospitalière Centre Val de Loire 30 juin 2015 François Macary, ASIP Santé / Pôle

Plus en détail

Dématérialisation du compte rendu. biologie. François Macary ASIP Santé 16 mai 2013

Dématérialisation du compte rendu. biologie. François Macary ASIP Santé 16 mai 2013 Dématérialisation du compte rendu d'examens de biologie François Macary ASIP Santé 16 mai 2013 GUIDE TECHNIQUE D'ACCREDITATION POUR L EVALUATION DES SYSTEMES INFORMATIQUES EN BIOLOGIE MEDICALE SH GTA 02

Plus en détail

Interopérabilité du domaine Anatomie et Cytologie Pathologiques (ACP)

Interopérabilité du domaine Anatomie et Cytologie Pathologiques (ACP) Interopérabilité du domaine Anatomie et Cytologie Pathologiques (ACP) Christel Daniel : cochair IHE anatomic pathology, INSERM, ADICAP,, AP-HP, ASIP Santé/PRAS François Macary : contributeur IHE anatomic

Plus en détail

Réunion annuelle IHE France 14/12/2009

Réunion annuelle IHE France 14/12/2009 Réunion annuelle IHE France 14/12/2009 10h00-10h05 : accueil des participants par la SFR 10h05-10h15 : intégration d IHE-France dans Interop Santé (JC Cauvin) 10h15-10h45 : travaux 2009 et 2010 (JC Cauvin

Plus en détail

Présentation du cadre technique de mise en œuvre d un Service d Archivage Electronique

Présentation du cadre technique de mise en œuvre d un Service d Archivage Electronique Présentation du cadre technique de mise en œuvre d un Service d Archivage Electronique Isabelle GIBAUD Consultante au Syndicat Interhospitalier de Bretagne Co-chair vendor IHE-FRANCE Sommaire 1 Périmètre

Plus en détail

La Révolution Numérique Au Service De l'hôpital de demain. 18-19 JUIN 2013 Strasbourg, FRANCE

La Révolution Numérique Au Service De l'hôpital de demain. 18-19 JUIN 2013 Strasbourg, FRANCE La Révolution Numérique Au Service De l'hôpital de demain 18-19 JUIN 2013 Strasbourg, FRANCE Le développement de la e-santé : un cadre juridique et fonctionnel qui s adapte au partage Jeanne BOSSI Secrétaire

Plus en détail

Référentiels pour les SI de santé. Point de situation, évolutions, maintenance

Référentiels pour les SI de santé. Point de situation, évolutions, maintenance Référentiels pour les SI de santé Point de situation, évolutions, maintenance 8 février 2011 Référence : Référentiels ASIP - JNI Rédacteur : ASIP/PRAS Version : v 1.0.0 Classification : non sensible /

Plus en détail

WEBINAR ENOVACOM FAITES COMMUNIQUER VOS APPLICATIONS EN TEMPS RÉEL! Jeudi 9 juillet 2015 10h00 11h00 LE WEBINAR VA BIENTÔT COMMENCER WWW.ENOVACOM.

WEBINAR ENOVACOM FAITES COMMUNIQUER VOS APPLICATIONS EN TEMPS RÉEL! Jeudi 9 juillet 2015 10h00 11h00 LE WEBINAR VA BIENTÔT COMMENCER WWW.ENOVACOM. WEBINAR ENOVACOM Jeudi 9 juillet 2015 10h00 11h00 FAITES COMMUNIQUER VOS APPLICATIONS EN TEMPS RÉEL! LE WEBINAR VA BIENTÔT COMMENCER PRÉSENTÉ PAR : FRANÇOIS DECOURCELLE EXPERT INTEROPÉRABILITÉ RESPONSABLE

Plus en détail

Mise en œuvre du Dossier Communiquant en Cancérologie (DCC) 7 Octobre 2014

Mise en œuvre du Dossier Communiquant en Cancérologie (DCC) 7 Octobre 2014 Mise en œuvre du Dossier Communiquant en Cancérologie (DCC) 7 Octobre 2014 1.Caractéristiques de la cible dcc 2.Le DCC, un service de l Espace Numérique Régional de Santé 7 Octobre 2014 3 ORDRE DU JOUR

Plus en détail

Messagerie Sécurisée de Santé

Messagerie Sécurisée de Santé Messagerie Sécurisée de Santé Présentation Rencontres Inter Régionales Mardi 24 septembre 2012 ASIP Santé Pôle Projets & Coordination des Soins Ordre du jour 1 Présentation de la MSS 2 Principes fonctionnels

Plus en détail

IHE et le workflow d'un service d'imagerie

IHE et le workflow d'un service d'imagerie IHE et le workflow d'un service d'imagerie C. Bertini (1), E. Cordonnier (2) Présentation préparée avec l aide précieuse de : JF Lahaye (3) (1) CHU Bordeaux, (2) ETIAM, (3) CHU Lille 13/04/2010 1 Problèmes

Plus en détail

Programme esanté Luxembourgeois Présentation générale. 1 Programme esanté

Programme esanté Luxembourgeois Présentation générale. 1 Programme esanté Luxembourgeois Présentation générale Agenda. esanté c est quoi? 2. Les piliers du programme esanté Contenu du programme esanté Démarche: une vision de long terme couplée à une approche pragmatique et progressive

Plus en détail

La solution IdéoSanté une suite Web 2.0

La solution IdéoSanté une suite Web 2.0 La solution IdéoSanté une suite Web 2.0 SQLI et la santé : Une Histoire Des engagements dans la durée Etapes clés de l industrialisation de la suite Idéo santé Conseil SIS MOA, Urbanisation Réseaux de

Plus en détail

professionnelles Un espace de confiance commun pour toutes les messageries Décideurs en établissement de santé

professionnelles Un espace de confiance commun pour toutes les messageries Décideurs en établissement de santé MSSanté, la garantie d échanger en toute confiance Un espace de confiance commun pour toutes les messageries professionnelles Décideurs en établissement de santé Pourquoi sécuriser les échanges dans l

Plus en détail

Présentation des travaux en cours dans le domaine de la biologie. Jean-Charles DRON HMS jcdron@hms-france.com

Présentation des travaux en cours dans le domaine de la biologie. Jean-Charles DRON HMS jcdron@hms-france.com Présentation des travaux en cours dans le domaine de la biologie Jean-Charles DRON HMS jcdron@hms-france.com Agenda Travaux en cours Chantier 1 : Dématérialisation des résultats de bactériologie et parasitologie-mycologie

Plus en détail

Comment Mettre en Oeuvre les Profils d Intd. Intégration IHE? Jean-Christophe Cauvin, Medasys Co-chair Vendor, IHE-France

Comment Mettre en Oeuvre les Profils d Intd. Intégration IHE? Jean-Christophe Cauvin, Medasys Co-chair Vendor, IHE-France Comment Mettre en Oeuvre les Profils d Intd Intégration IHE? Jean-Christophe Cauvin, Medasys Co-chair Vendor, IHE-France Processus de Développement D IHE ISO/DTR 28380 (approuvé) Le processus de développement

Plus en détail

Cadre régional d urbanisation des SIPS en Pays de la Loire

Cadre régional d urbanisation des SIPS en Pays de la Loire Cadre régional d urbanisation des SIPS en Pays de la Loire L urbanisation Construire un système d information qui réponde à un usage identifié, qui soit cohérent et adaptable dans le temps. Démarche :

Plus en détail

Sécurité des logiciels de santé. Point de vue du SQIM de la HAS

Sécurité des logiciels de santé. Point de vue du SQIM de la HAS Sécurité des logiciels de santé Point de vue du SQIM de la HAS Liens d intérêt avec les industries de santé en rapport avec le thème de la présentation (loi du 4 mars 2002) 1 Titulaire de brevets/porteur

Plus en détail

Système d Information des réseaux de santé Eléments de compréhension. Auteur : Isabelle LE ROUX Bruno XOUAL Laureen WELSCHBILLIG

Système d Information des réseaux de santé Eléments de compréhension. Auteur : Isabelle LE ROUX Bruno XOUAL Laureen WELSCHBILLIG Système d Information des réseaux de santé Eléments de compréhension Auteur : Isabelle LE ROUX Bruno XOUAL Laureen WELSCHBILLIG Positionnement des acteurs ARS pilotage stratégique Stratégie de santé régionale

Plus en détail

Echange et partage de documents de santé

Echange et partage de documents de santé INTEROPÉRABILITÉ Echange et partage de documents de santé Thierry DART 05 avril 2016 INTEROPÉRABILITÉ Echange et partage de documents de santé Formation des MCS - 5 avril 2016 Sommaire A - Couche service

Plus en détail

La e-santé pour communiquer

La e-santé pour communiquer GCS e-santé BRETAGNE Professionnels de la santé, du médico-social, en structure ou en libéral... La e-santé pour communiquer Présentation des services e-santé en Bretagne BIPS², réseau très haut débit

Plus en détail

MSSanté, la garantie d échanger en toute confiance. Mieux comprendre. MSSanté FAQ. Juin 2013 / V1

MSSanté, la garantie d échanger en toute confiance. Mieux comprendre. MSSanté FAQ. Juin 2013 / V1 MSSanté, la garantie d échanger en toute confiance Mieux comprendre MSSanté FAQ Juin 2013 / V1 FAQ MSSanté MSSanté, la garantie d échanger en toute confiance sommaire 1. Le Système MSSanté 2 MSSanté :

Plus en détail

Archivage électronique - Règle technique d exigences et de mesures pour la certification des PSDC

Archivage électronique - Règle technique d exigences et de mesures pour la certification des PSDC Archivage électronique - Règle technique d exigences et de mesures pour la certification des PSDC Sommaire Description du modèle de surveillance Définitions Objectifs de la surveillance des PSDC Présentation

Plus en détail

La Télémédecine dans le cadre de la Plateforme Régionale Santé de Martinique

La Télémédecine dans le cadre de la Plateforme Régionale Santé de Martinique + La Télémédecine dans le cadre de la Plateforme Régionale Santé de Martinique 15 ème Conférence des Fédérations Hospitalières des Antilles et de la Guyane Y. MARIE-SAINTE Directeur 28/04/2011 V1.0 + #

Plus en détail

Cadre d Interopérabilité des Systèmes d Information de Santé (CI-SIS)

Cadre d Interopérabilité des Systèmes d Information de Santé (CI-SIS) Cadre d Interopérabilité des Systèmes d Information de Santé (CI-SIS) 1. Présentation générale du CI-SIS 2. Couche Contenu 3. Couche Service 4. Couche Transport 5. Evolution du CI-SIS 2 1. Présentation

Plus en détail

Champs référentiel couvert 111/31/32/33/36 SIH. Dr Marc CUGGIA Faculté de Médecine Université de Rennes 1

Champs référentiel couvert 111/31/32/33/36 SIH. Dr Marc CUGGIA Faculté de Médecine Université de Rennes 1 Champs référentiel couvert 111/31/32/33/36 SIH Dr Marc CUGGIA Faculté de Médecine Université de Rennes 1 Définitions Objectifs d un SIH Description : architecture structurelle fonctionnelle Technique Enjeux

Plus en détail

une nouvelle étape pour la e-santé.

une nouvelle étape pour la e-santé. CPS 3 : attester d une identité professionnelle pour faciliter les échanges d information, une nouvelle étape pour la e-santé. Agir ensemble pour soigner mieux Déroulé Intervenants Dr Jean-Yves ROBIN,

Plus en détail

Le numerique S investir? Pourquoi et comment? Atelier Professionnels de Santé 17 septembre 2015 de 16h00 à 16h45

Le numerique S investir? Pourquoi et comment? Atelier Professionnels de Santé 17 septembre 2015 de 16h00 à 16h45 Le numerique S investir? Pourquoi et comment? Atelier Professionnels de Santé 17 septembre 2015 de 16h00 à 16h45 Prise en charge pluri-professionnelle Besoins forts de coordination Radiologue, biologiste

Plus en détail

CPS CPS CPS CARTE DE PROFESSIONNEL CARTE DE PROFESSIONNEL CHIRURGIEN-DENTISTE ORDRE NATIONAL DES SAGES-FEMMES. www.ordres-sante.

CPS CPS CPS CARTE DE PROFESSIONNEL CARTE DE PROFESSIONNEL CHIRURGIEN-DENTISTE ORDRE NATIONAL DES SAGES-FEMMES. www.ordres-sante. MÉDECIN S CARTE Votre carte professionnellee pour de nouveaux services es en toute confiance. FESSIONNEL ANTÉ MASSEUR- KINÉSITHÉRAPEUTE PÉDICURE-PODOLOGUE SAN S DE SANTÉ PHARMACIEN INFIRMIER(E) DES PÉDICURES-PODOLOGUES

Plus en détail

Conséquences de la réforme de la biologie médicale sur les systèmes d'information de laboratoire - Gestion des Catalogues

Conséquences de la réforme de la biologie médicale sur les systèmes d'information de laboratoire - Gestion des Catalogues Conséquences de la réforme de la biologie médicale sur les systèmes d'information de laboratoire - Gestion des Catalogues Jean-Christophe Cauvin (Medasys, Co-Chair IHE France) Eric Perez (Laboratoire CERBA,

Plus en détail

Bonnes pratiques en sécurité sociale

Bonnes pratiques en sécurité sociale Bonne pratique implémentée depuis: 2008 Bonnes pratiques en sécurité sociale Standard d Interopérabilité des Organismes de la Protection Sociale (INTEROPS) Une pratique des Organismes de la Protection

Plus en détail

Présentation éditeurs MCS ASIP Santé - Jeudi 5 Avril 2016

Présentation éditeurs MCS ASIP Santé - Jeudi 5 Avril 2016 Présentation éditeurs MCS ASIP Santé - Jeudi 5 Avril 2016 Edouard BRIS: Chef de projet MSSanté Mathilde SABOURIN: Chef de projet MSSanté Compatibilité Mai 2013 Sommaire Introduction I. Rappels des concepts

Plus en détail

Point d actualité DMP et Messageries Sécurisées de Santé

Point d actualité DMP et Messageries Sécurisées de Santé Point d actualité DMP et Messageries Sécurisées de Santé Assemblée Générale GCS Télésanté Basse Normandie 26 mars 2014 Anne Bertaud Pole Territoire Dossier Médical Personnel 2 DMP : quelques chiffres (février

Plus en détail

Systèmes d Information Avancés (et répartis)

Systèmes d Information Avancés (et répartis) Systèmes d Information Avancés (et répartis) Université Lyon 1 MIAGE L. Médini, mars 2005 Plan des cours Protocole HTTP et programmation serveur Architectures réparties Objets distribués Introduction aux

Plus en détail

Exigences V2014 de la certification «Les systèmes d information»

Exigences V2014 de la certification «Les systèmes d information» Exigences V2014 de la certification «Les systèmes d information» G. Hatem Gantzer Hôpital de Saint Denis Séminaire AUDIPOG 9/4/2015 Les autres points clés de la certification impactés par le SI Le dossier

Plus en détail

CPS CPS CPS CARTE DE PROFESSIONNEL CARTE DE PROFESSIONNEL CHIRURGIEN-DENTISTE ORDRE NATIONAL DES SAGES-FEMMES. www.ordres-sante.fr

CPS CPS CPS CARTE DE PROFESSIONNEL CARTE DE PROFESSIONNEL CHIRURGIEN-DENTISTE ORDRE NATIONAL DES SAGES-FEMMES. www.ordres-sante.fr MÉDECIN SAGE-FEMME S CARTE Votre carte professionnellee pour de nouveaux services es en toute confiance. FESSIONNEL ANTÉ MASSEUR- KINÉSITHÉRAPEUTE PÉDICURE-PODOLOGUE SAN S DE SANTÉ PHARMACIEN INFIRMIER(E)

Plus en détail

Coordination des soins, DCC: des projets structurants pour la e-santé. Quels impacts pour les éditeurs?

Coordination des soins, DCC: des projets structurants pour la e-santé. Quels impacts pour les éditeurs? Coordination des soins, : des projets structurants pour la e-santé. Quels impacts pour les éditeurs? Journée Nationale des Industriels 15 novembre 2012 Favoriser l échange et le partage d information médicale

Plus en détail

ASIP Santé. Sécurité dans le secteur de la santé - Projets nationaux. 07 juin 2011

ASIP Santé. Sécurité dans le secteur de la santé - Projets nationaux. 07 juin 2011 ASIP Santé Sécurité dans le secteur de la santé - Projets nationaux 07 juin 2011 L ASIP Santé Sommaire Les référentiels définis par l ASIP Santé Identification des patients : INS Identification et authentification

Plus en détail

PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE FACILITER LA PRISE EN CHARGE ET LA COORDINATION DES SOINS. dmp.gouv.fr

PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE FACILITER LA PRISE EN CHARGE ET LA COORDINATION DES SOINS. dmp.gouv.fr PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE FACILITER LA PRISE EN CHARGE ET LA COORDINATION DES SOINS dmp.gouv.fr Le Dossier Médical Personnel (DMP) est une réalité. Il est entré dans sa phase de déploiement. Pour

Plus en détail

Étendez votre champ d activités et améliorez la gouvernance avec SAP Content Management

Étendez votre champ d activités et améliorez la gouvernance avec SAP Content Management Présentation de la solution SAP SAP Content Management for by OpenText Objectifs Étendez votre champ d activités et améliorez la gouvernance avec SAP Content Management Assurez la conformité du contenu

Plus en détail

Charte de Bonnes Pratiques pour les Systèmes d Information de Santé

Charte de Bonnes Pratiques pour les Systèmes d Information de Santé Charte de Bonnes Pratiques pour les Systèmes d Information de Santé - Version 19 juin 2012 - La Charte Bonnes Pratiques pour les Systèmes d Information de Santé entre Donneurs d Ordre et Prestataires spécialisés

Plus en détail

L impact du programme de relance sur le projet régional 19/05/2009 COPIL AMOA 1

L impact du programme de relance sur le projet régional 19/05/2009 COPIL AMOA 1 L impact du programme de relance sur le projet régional 19/05/2009 COPIL AMOA 1 L Identifiant National Santé (INS) Delphin HENAFF-DARRAUD Point du programme sur l INS Le constat L absence d identifiant

Plus en détail

Éléments de langage et messages clés

Éléments de langage et messages clés Éléments de langage et messages clés 14 Comment orchestrer le discours?......................................................................... 16 Les outils pour communiquer.................................................................................

Plus en détail

Le Dossier Patient Informatisé

Le Dossier Patient Informatisé Le Dossier Patient Informatisé D.P.I Yann MORVEZEN DSIO CHU de Toulouse Le contexte ( 1 ) Le projet d établissement «centré sur le patient, le système d information prend place parmi les enjeux et les

Plus en détail

Le Dossier Médical Personnel et la sécurité

Le Dossier Médical Personnel et la sécurité FICHE PRATIQUE JUIN 2011 Le Dossier Médical Personnel et la sécurité www.dmp.gouv.fr L essentiel Un des défis majeurs pour la réussite du Dossier Médical Personnel (DMP) est de créer la confiance des utilisateurs

Plus en détail

Passez au bulletin de salaire électronique grâce à la solution Novapost RH

Passez au bulletin de salaire électronique grâce à la solution Novapost RH Passez au bulletin de salaire électronique grâce à la solution Novapost RH Ressources Humaines Salariés Recevoir, archiver, consulter "Depuis que je me suis inscrite au service, je reçois mes bulletins

Plus en détail

Les Systèmes d informations de santé

Les Systèmes d informations de santé Les Systèmes d informations de santé Programme ETAT DES LIEUX EVOLUTION ET CONTEXTE 1 Réseau de Cancérologie de Midi-Pyrénées FOCUS SUR LES SYSTEMES D INFORMATION DE SANTE MESTARI Nordine RSI ONCOMIP DESC

Plus en détail

Journées de formation DMP

Journées de formation DMP Journées de formation DMP Le DMP dans l écosystème Chantal Coru, Bureau Etudes, ASIP Santé Mardi 26 juin 2012 Processus de coordination au centre des prises en charge Quelques exemples Maisons de santé

Plus en détail

Revisitons quelques vérités communes, quelques portes qu ont ouvertes les projets de partage de données de santé de ces dernières années, notamment

Revisitons quelques vérités communes, quelques portes qu ont ouvertes les projets de partage de données de santé de ces dernières années, notamment 1 Revisitons quelques vérités communes, quelques portes qu ont ouvertes les projets de partage de données de santé de ces dernières années, notamment les phases d expérimentations régionales de dossiers

Plus en détail

Mobiliser les acteurs, développer les usages : une stratégie gagnante pour la modernisation des systèmes d information

Mobiliser les acteurs, développer les usages : une stratégie gagnante pour la modernisation des systèmes d information ATELIER DE PROSPECTIVE Mobiliser les acteurs, développer les usages : une stratégie gagnante pour la modernisation des systèmes d information Hervé BARGE Agence esanté Luxembourg Question : Comment mobilier

Plus en détail

Forum panafricain sur le leadership et le management de l action gouvernementale. Forum des secrétaires généraux de gouvernement

Forum panafricain sur le leadership et le management de l action gouvernementale. Forum des secrétaires généraux de gouvernement Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le développement Fondation pour le Renforcement des Capacités en Afrique (ACBF) Forum panafricain sur le leadership et le management de

Plus en détail

Objectif : Passer de l analyse métier et fonctionnelle à la définition des applications qui

Objectif : Passer de l analyse métier et fonctionnelle à la définition des applications qui Formation PARTIE 1 : ARCHITECTURE APPLICATIVE DUREE : 5 h Objectif : Passer de l analyse métier et fonctionnelle à la définition des applications qui automatisent les fonctions Définir une architecture

Plus en détail

Protection des données personnelles et sécurisation des données

Protection des données personnelles et sécurisation des données Protection des données personnelles et sécurisation des données Journées d études des documentalistes et archivistes des ministères sociaux Paris, 2 février 2012 Jeanne BOSSI, Secrétaire générale de l

Plus en détail

Phase pilote de mise en œuvre du service «Dossier Communicant de Cancérologie» du Dossier Médical Personnel

Phase pilote de mise en œuvre du service «Dossier Communicant de Cancérologie» du Dossier Médical Personnel Phase pilote de mise en œuvre du service «Dossier Communicant de Cancérologie» du Dossier Médical Personnel Cahier des charges Janvier 2011 Mesure 18 : Personnaliser la prise en charge des malades et renforcer

Plus en détail

GCS e-sante LR ARS LR 2013 Un logiciel communiquant RCP en région Languedoc-Roussillon

GCS e-sante LR ARS LR 2013 Un logiciel communiquant RCP en région Languedoc-Roussillon GCS e-sante LR ARS LR 2013 Un logiciel communiquant RCP en région Languedoc-Roussillon Rappel: Priorités du schéma directeur des Si en région LR: a) Faciliter l orientation du patient dans le système de

Plus en détail

Anatomie Pathologique (PAT)

Anatomie Pathologique (PAT) Anatomie Pathologique (PAT) Co-chairs : C.Daniel (France), M.Garcia-Rojo (Spain),T.Schrader (Germany) ARPH Supplement : W.Scharber (USA), F.Macary (France) Réunion Annuelle IHE France 1 Deux profils d

Plus en détail

Espace Numérique Régional de Santé. Son contenu & ses enjeux

Espace Numérique Régional de Santé. Son contenu & ses enjeux Espace Numérique Régional de Santé Son contenu & ses enjeux Eléments de contexte Institut Paoli Calmettes - 10 Juin 2010 Présentation de Jean-Yves Robin, directeur général de l'asip Santé du 19/01/2010

Plus en détail

UE 5 Management des systèmes d informations. Le programme

UE 5 Management des systèmes d informations. Le programme UE 5 Management des systèmes d informations Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur 1.

Plus en détail

La réflexion éthique et l encadrement juridique relatifs au partage des données de santé à caractère personnel et à l accès aux données de santé

La réflexion éthique et l encadrement juridique relatifs au partage des données de santé à caractère personnel et à l accès aux données de santé La réflexion éthique et l encadrement juridique relatifs au partage des données de santé à caractère personnel et à l accès aux données de santé Jeanne BOSSI, Secrétaire Générale ASIP Santé Septième école

Plus en détail

Les PGI. A l origine, un progiciel était un logiciel adapté aux besoins d un client.

Les PGI. A l origine, un progiciel était un logiciel adapté aux besoins d un client. Les PGI Les Progiciels de Gestion Intégrés sont devenus en quelques années une des pierres angulaire du SI de l organisation. Le Système d Information (SI) est composé de 3 domaines : - Organisationnel

Plus en détail

PGSSI-S Guide pratique d une démarche sécurité SI en ES. Direction générale de l offre de soins - DGOS

PGSSI-S Guide pratique d une démarche sécurité SI en ES. Direction générale de l offre de soins - DGOS PGSSI-S Guide pratique d une démarche sécurité SI en ES Guide pratique d une démarche sécurité SI en ES pour sensibiliser les directions Cible : les directions des ES les établissements de taille moyenne,

Plus en détail

La e-santé en Picardie. Christian HUART Sous-Directeur SI ARS de Picardie

La e-santé en Picardie. Christian HUART Sous-Directeur SI ARS de Picardie La e-santé en Picardie Christian HUART Sous-Directeur SI ARS de Picardie 04 octobre 2012 Definitions de la télésanté OMS : La télé santé c est le management et le support à la santé au niveau National

Plus en détail

http://www.alfresco.com/fr/community/register/?source=docs Extensions, Documentation, Tutoriels, Astuces

http://www.alfresco.com/fr/community/register/?source=docs Extensions, Documentation, Tutoriels, Astuces Maryem Rhanoui 2013 Alfresco Liens utiles Le site Alfresco : http://www.alfresco.com/fr/ Le Portail Content Community http://www.alfresco.com/fr/community/register/?source=docs Extensions, Documentation,

Plus en détail

Cadre de réponse Acquisition et mise en œuvre du Logiciel d Administration et de Gestion du Service Militaire Adapté : LAGON

Cadre de réponse Acquisition et mise en œuvre du Logiciel d Administration et de Gestion du Service Militaire Adapté : LAGON Cadre de réponse Acquisition et mise en œuvre du Logiciel d Administration et de Gestion du Service Militaire Adapté : LAGON Projet «LAGON» 1 Sommaire 1 Objet du document 4 2 Compréhension du contexte

Plus en détail

Nos formations sont conçues pour vous permettre de gagner en autonomie sur ces thématiques au coeur de votre quotidien :

Nos formations sont conçues pour vous permettre de gagner en autonomie sur ces thématiques au coeur de votre quotidien : Nouvelles technologies, nouvelles pratiques, nouvelles normes dans un environnement de plus en plus complexe, se former pour maîtriser les concepts clés de l archivage physique, numérique et de la dématérialisation

Plus en détail

6 ème Congrès 18 19 octobre 2007 St Denis

6 ème Congrès 18 19 octobre 2007 St Denis 1 Le Dossier Patient : Définitions Définition du «dossier» / dictionnaire Ensemble de documents relatifs à une même affaire, à une même personne, et classés dans une chemise de carton au dos de laquelle

Plus en détail

Archivage de documents à valeur juridique. Présentation du coffre-fort électronique CDC Zantaz

Archivage de documents à valeur juridique. Présentation du coffre-fort électronique CDC Zantaz Archivage de documents à valeur juridique Présentation du coffre-fort électronique CDC Zantaz CDC ZANTAZ Tiers archiveur - Tiers de confiance La référence en matière de confiance CDC ZANTAZ créée 2001

Plus en détail

GCS e-santé Picardie. PROJET BUREAUTIQUE SANTE Présentation Juin 2012

GCS e-santé Picardie. PROJET BUREAUTIQUE SANTE Présentation Juin 2012 GCS e-santé Picardie PROJET BUREAUTIQUE SANTE Présentation Juin 2012 Sommaire Présentation du GCS e-santé Picardie Présentation du projet La solution La démarche et les services proposés La convention

Plus en détail

L'interopérabilité. Ou comment les programmes apprennent à se parler! Séminaire Patient numérique 20 octobre 2011 Pablo d Alcantara, PhD

L'interopérabilité. Ou comment les programmes apprennent à se parler! Séminaire Patient numérique 20 octobre 2011 Pablo d Alcantara, PhD L'interopérabilité Ou comment les programmes apprennent à se parler! Séminaire Patient numérique 20 octobre 2011 Pablo d Alcantara, PhD Présentation Ingénieur Physicien Docteur en Sciences Biomédicales

Plus en détail

Besoins cliniques et tendances en informatisation des services de santé. Fabien de Lorenzi Directeur principal, Orientation produits

Besoins cliniques et tendances en informatisation des services de santé. Fabien de Lorenzi Directeur principal, Orientation produits Besoins cliniques et tendances en informatisation des services de santé Fabien de Lorenzi Directeur principal, Orientation produits 1 Agenda Les dossiers patients partageables territoriaux (DSÉ) CSSS/RLS

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

Axe International Offre Produits & Services. Paris, le 11 juin 2012

Axe International Offre Produits & Services. Paris, le 11 juin 2012 Axe International Offre Produits & Services Paris, le 11 juin 2012 Axe International En bref Spécialiste des technologies VoIP Indépendant des constructeurs et éditeurs, Environnement Open Source, R&D

Plus en détail

Identifiant National de santé, Interopérabilité, annuaire

Identifiant National de santé, Interopérabilité, annuaire Identifiant National de santé, Interopérabilité, messagerie sécurisée, annuaire point de situation Journée des industriels i Rédacteur : PRAS Version : v 0.0.1 N b d 32 23 Juin 2010 Nombre de pages : 32

Plus en détail

CONTRIBUTION D UN SYSTEME DE L AMELIORATION DE LA GESTION DES RISQUES OPERATIONNELS

CONTRIBUTION D UN SYSTEME DE L AMELIORATION DE LA GESTION DES RISQUES OPERATIONNELS CONTRIBUTION D UN SYSTEME DE GESTION COMPTABLE DANS L AMELIORATION DE LA GESTION DES RISQUES OPERATIONNELS Problématique Absence d un référentiel comptable Redondance des traitements comptables au niveau

Plus en détail

Bases de données pour la recherche : quels enjeux et quel rôle pour les patients?

Bases de données pour la recherche : quels enjeux et quel rôle pour les patients? Bases de données pour la recherche : quels enjeux et quel rôle pour les patients? Paul Landais Université Montpellier 1 Responsable de la Banque Nationale de Données Maladies Rares (BNDMR) Co-coordonnateur

Plus en détail

Le C2i Niveau 2 métiers de la santé : des ressources à la certification. Pierre GILLOIS Daniel PAGONIS

Le C2i Niveau 2 métiers de la santé : des ressources à la certification. Pierre GILLOIS Daniel PAGONIS Le C2i Niveau 2 métiers de la santé : des ressources à la certification Pierre GILLOIS Daniel PAGONIS 1 Généralités Contexte Continuité de la circulaire instituant le C2i niveau 1 d avril 2005 Objectifs

Plus en détail

Homologation, référencement,. Gestion des incidents de sécurité. lundi 23 avril 2012

Homologation, référencement,. Gestion des incidents de sécurité. lundi 23 avril 2012 Homologation, référencement,. Gestion des incidents de sécurité lundi 23 avril 2012 Ordre du jour Gestion de de la sécurité à l ASIP Le pilotage de la sécurité à l ASIP La PSI L organisation Retour d expérience

Plus en détail

GESTION DE PROJETS Procédures liées au processus GP. 05/09/2007 V2.0 Gestion de Projets T. Fricheteau 1

GESTION DE PROJETS Procédures liées au processus GP. 05/09/2007 V2.0 Gestion de Projets T. Fricheteau 1 GESTION DE PROJETS Procédures liées au processus GP 05/09/2007 V2.0 Gestion de Projets T. Fricheteau 1 GESTION DE PROJETS Plan du cours: - Procédure bilan de projet, - Procédure gestion de la documentation

Plus en détail

En quoi le Cloud Computing peut-il réduire vos coûts informatiques?

En quoi le Cloud Computing peut-il réduire vos coûts informatiques? réduire vos coûts informatiques? STAND n 30 Entrez dans l ère du Numérique Très Haut Débit En quoi le Cloud Computing peut-il réduire vos coûts informatiques? 1 Fiche d Identité Network Telecom & Hosting

Plus en détail

AlarmLink DE LA MENACE A LA PRESTATION DE SECOURS SANS DETOUR SUR ET RAPIDE

AlarmLink DE LA MENACE A LA PRESTATION DE SECOURS SANS DETOUR SUR ET RAPIDE AlarmLink DE LA MENACE A LA PRESTATION DE SECOURS SANS DETOUR SUR ET RAPIDE 2 De la menace à la prestation de secours: toutes les instances participant au processus d alarme peuvent accéder à la plate-forme

Plus en détail

Systèmes d'information et d'échanges transfusionnels: Evaluation et Perspectives

Systèmes d'information et d'échanges transfusionnels: Evaluation et Perspectives Systèmes d'information et d'échanges transfusionnels: Evaluation et Perspectives Anne Doly, Centre Jean Perrin Toulouse, 7 et 8 juin 2010 Systèmes d'information et d'échanges transfusionnels Atouts du

Plus en détail

CARIATIDES PSY D U PAT I E N T

CARIATIDES PSY D U PAT I E N T Présentation du progiciel Cariatides Psychiatrie DU MÉDECIN DE SOINS HYGIÈNE PHARMACIE DE L ORTHOPHONISTE PATIENT LABORATOIRE DU PSYCHOMOTRICIEN SOCIAL DU PSYCHOLOGUE ADMINISTRATEUR 2 Les principales fonctionnalités

Plus en détail

La confiance au cœur de nos identités. PRéSENTATION CORPORATE

La confiance au cœur de nos identités. PRéSENTATION CORPORATE La confiance au cœur de nos identités PRéSENTATION CORPORATE 2013 2 La confiance au cœur de nos identités écosystème DE L IMPRIMERIE NATIONALE Face aux mutations numériques, l Imprimerie Nationale accompagne

Plus en détail

Titre. Offre Sécurité - 2016 - www.sodifrance-institut.fr

Titre. Offre Sécurité - 2016 - www.sodifrance-institut.fr Titre Offre Sécurité - 2016 - www.sodifrance-institut.fr SODIFRANCE INSTITUT Sodifrance Institut est spécialisé dans les formations sur les technologies de l information. Grâce aux 850 consultants et ingénieurs

Plus en détail

MSSanté, la garantie d échanger en toute confiance. Mieux comprendre. MSSanté FAQ. Février 2014 / V2

MSSanté, la garantie d échanger en toute confiance. Mieux comprendre. MSSanté FAQ. Février 2014 / V2 MSSanté, la garantie d échanger en toute confiance Mieux comprendre MSSanté FAQ Février 2014 / V2 FAQ MSSanté MSSanté, la garantie d échanger en toute confiance sommaire 1. Le Système MSSanté 2 MSSanté

Plus en détail

Projet : Plan Assurance Qualité

Projet : Plan Assurance Qualité Projet : Document : Plan Assurance Qualité 2UP_SPEC_DEV1 VERSION 1.00 Objet Ce document a pour objectif de définir la démarche d analyse et de conception objet ainsi les activités liées. Auteur Eric PAPET

Plus en détail

UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme

UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur Indications

Plus en détail

ISO 27002 // Référentiels de la santé

ISO 27002 // Référentiels de la santé ISO 27002 // Référentiels de la santé Vue des établissements de santé Club 27001 27/03/2015 Nicole Genotelle Version 1.0 Sommaire Contexte Thématiques 27002 // référentiels de santé Exemples de mise en

Plus en détail

Introduction. Philippe DOMY

Introduction. Philippe DOMY Introduction Philippe DOMY Le constat «L hôpital français, en général, ne saurait ni acheter ni gérer un projet SI.» Le constat Et pourtant, sur le papier, la France dispose de nombreux atouts. 1/3 Les

Plus en détail

Interopérabilité d'un système de capteurs en télémédecine

Interopérabilité d'un système de capteurs en télémédecine Interopérabilité d'un système de capteurs en télémédecine Par P. Finet 1, 2,3, B. Gibaud 2,3, O. Dameron 4 and R. Le Bouquin Jeannès 2,3 1 Centre Hospitalier Intercommunal Alençon-Mamers, Alençon, F-61000

Plus en détail

Document chapeau. Cadre d interopérabilité des SIS. Identification du document

Document chapeau. Cadre d interopérabilité des SIS. Identification du document Cadre d interopérabilité des SIS Document chapeau Identification du document Référence CI-SIS_DOC-CHAPEAU_V1.3.1.Docx Date de création 27/02/2009 Date de dernière mise à jour 13/11/2012 Rédaction ASIP

Plus en détail