Organisation des séances de congrès et procédures de modification des textes

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Organisation des séances de congrès et procédures de modification des textes"

Transcription

1 Page 1 sur 6 Organisation des séances de congrès et procédures de modification des textes Le Conseil national des 1 er et 2 novembre 2014 a acté une démarche d organisation des séances et de procédure de modification et de validation des textes lors du congrès. Pour participer à la construction des textes, nous proposons la démarche suivante. Les structures du mouvement pourront proposer des modifications qui seront votées en conférence fédérale. Les amendements et les vœux sont des propositions des décisions d enrichissement des textes nationaux adoptés lors des conférences fédérales. Les amendements sont des propositions précises de modification du texte. Les vœux sont des remarques générales pour porter une ambition en ajoutant ou en renforçant une idée présente dans le texte. Ces propositions de modifications des textes seront étudiées par les groupes du Conseil national, réunis les 13 et 14 décembre prochains. Les camarades proposeront une version définitive à envoyer aux fédérations, argumentant des modifications faites. Il faut savoir que les amendements et vœux discutés en congrès seront les mêmes que ceux envoyés par les fédérations. En clair, il n y aura pas de nouvelles propositions au congrès sauf ceux visant à supprimer les modifications instaurées par les groupes du conseil national la semaine précédant le congrès. Pour organiser la discussion, nous proposons d établir une cohérence avec notre démarche de congrès adoptée en début d année. Les expériences menées lors de nos précédents temps nationaux (assemblées nationales des animateurs, conférence nationale de l UEC) nous amènent à proposer une démarche d échange plus efficace et participative. Le conseil national invite les fédérations à privilégier l outil du vœu car il permet d argumenter les évolutions à adopter sur nos textes et de lui donner davantage de consistance politique. Il est aussi plus clair pour les camarades qui vont être amenés à proposer une nouvelle version des textes. Nous proposons donc de découper les séances du congrès en fonction de procédures d échange et de validations conformes à cette démarche : Sur les textes autour de nos campagnes (précarité et Palestine), le conseil national a voté le vœu comme cadre unique de modification pour ces deux documents. Faire vivre une campagne demande de construire un échange sur la démarche à adopter pour alimenter et faire vivre nos contenus. Nous voulons privilégier l échange sur les sauts quantitatifs et qualitatifs à atteindre dans nos campagnes à la fois sur les perspectives de conquête que sur les gestes à produire. La modification des textes sera donc possible et se fera en lien avec les vœux émis par les fédérations. Nous proposons que le vote de résolutions soit un outil complémentaire pour tracer des pistes d initiatives ou de travail idéologique à mener dans le cadre de nos campagnes.

2 Sur les autres séances de textes, les débats seront séquencés en deux parties. D abord, un échange général sur ces textes entamera les séances. Dans un second temps, une modification des textes par le biais d amendements et/ou vœux sera effectuée. Vous trouverez un fiche ci-joint permettant de nous envoyer toutes vos propositions de modification jusqu au lundi 8 décembre, 15h précises. Lexique Pour modifier les textes envoyés par les groupes de travail issus du conseil national, deux procédures de modifications sont à votre disposition : les amendements qui sont des propositions précises de modification du texte les vœux qui sont des remarques générales pour porter une ambition en ajoutant ou en renforçant une idée présente dans le texte. Cela permet d évoquer une ou plusieurs thématiques. Le vœu reprend une démarche adoptée lors des précédentes ANA en ouvrant des procédures de remarques générales ou précises sur nos textes. Par ailleurs, il vous sera possible d émettre des résolutions qui portent des pistes d initiatives ou de travail idéologique à mener dans le cadre de nos campagnes. Ce sont des missions données à la future direction nationale, renouvelée lors du congrès. Les amendements de suppression seront les seuls nouveaux amendements autorisés lors du congrès. Ils visent uniquement à retirer une modification instaurée par les groupes du conseil national le week-end des 13 et 14 décembre prochains. Exemple : Un amendement demandant d ajouter la phrase «Les fleurs sont rouges» à la ligne 45 du texte de la charte est acceptée par le groupe du conseil national qui retravaille le texte. Un amendement pourra être proposé lors du congrès pour demander sa suppression pure et simple. Une formulation différente sera par contre interdite. Texte : génération révolution! Quel rôle révolutionnaire de la jeunesse au XXIè siècle? Le but de ce texte est de construire l analyse du Mouvement sur notre génération. En clair, il s agit d analyser à travers le monde qui l entoure, l état du capitalisme ce qui structure la jeunesse, ses repères. Comment la crise structure notre société et notre génération? Comment faire des jeunes la force motrice d un changement révolutionnaire? Page 2 sur 6

3 Alors que nous voulons avancer sur l organisation et ses outils pour poursuivre notre renforcement et avancer vers la voie révolutionnaire, il est plus que nécessaire de partir de la crise du capitalisme que nous vivons. Elle engendre en effet précarité, destruction sociale mais aussi résistances et ouvre des potentiels d émancipations mais aussi de régressions. Il est donc important de dégager, par nos échanges, les réflexions sur ce qui fait sens dans la société. En identifiant les aspirations, les comportements des jeunes, nous serons en capacité de dresser la perspective de rupture avec cet ordre injuste. Nous n avons connu qu une société où nos droits sont remis en cause. Cela détermine le rapport des jeunes à tout ce qui fait sens dans la société : le travail, les droits fondamentaux rattachés au service public, la politique, le rapport à l autre (tentatives de division), le rapport à l engagement. N hésite pas à développer une réflexion autour d une de ces questions. Nos derniers travaux de nos dernières ANA (2012 et 2013 notamment) rappellent des éléments importants à ce sujet. Depuis notre dernier congrès, le monde est troublé par des recompositions politiques, sociales profondes. L ordre du monde est totalement bouleversé et les équilibres, rapports de force sont modifié en profondeur. Des mobilisations nombreuses existent, des résistances se créent face à ce capitalisme. A tous les niveaux (France, Europe, Monde), des luttes massives portent des aspirations de justice et d égalité. Ces combats ne sont pas tous en faveur de l émancipation, de l égalité et les réactionnaires s organisent un peu partout. Les guerres ou affrontements se développent avec le soutien de grandes puissances qui se concurrencent pour l accès aux ressources. il nous faut identifier la place des jeunes dans ces bouleversements. En affinant notre regard sur notre génération à partir de nos vécus (militants ou non) et de nos échanges, nous ouvrirons au mieux les chantiers de ce congrès pour réussir le pari de l organisation de masse. La perspective du rassemblement comme condition à la construction du rapport de force conclut notre texte et dessine les perspectives d une société de partage et de solidarité que nous mettons au cœur de notre démarche. Texte : la précarité, c est pas un métier A travers ce mot d ordre et en menant cette campagne, les jeunes communistes font résonner le vécu de notre génération, dont les projets de vie se dessinent dans l incertitude permanente. De la formation au 1 er emploi, nous voyons émerger une jeunesse qualifiée qui a accès à un droit commun qui n en a que le nom, et une jeunesse cantonnée au banc de touche. C est ce qu aborde la première partie de ce texte, «les jeunes et le travail aujourd hui», en explorant les politique d emploi et de formation, le discours du «coût du travail» et dominateur du MEDEF. Page 3 sur 6

4 Dans cette stratégie terrible, les contradictions de ce monde du travail sont violentes. Nous subissons la ségrégation, l exploitation et le chômage alors que dans le même temps, le travail reste un puissant facteur identitaire, le désir d émancipation est toujours là, ainsi que l envie de participer au jeu collectif. Nous avons une ambition révolutionnaire pour le travail, partant du principe que nous sommes tous des jeunes travailleurs en formation. Dans la 2 e partie, le texte développe donc les nécessaires partages des richesses disponibles, des pouvoirs de décisions. Partage aussi des savoirs nécessaires à la maîtrise de ces enjeux, et de notre avenir, par la création de droits permettant l apprentissage de ces savoirs et des dispositifs qui en garantiraient l accès, avec le statut social des jeunes. Ce texte s appuiera sur un lexique des quelques mots et notions qui n ont pas été développés mais qui méritent définition. La question qui nous est alors posée : mais qu allons-nous faire pour nous rassembler ; et mettre les jeunes en mouvement, dans nos villes et dans le pays? Au final, la question est de savoir si nos discussions débouchent bien sur une dynamique militante. Les débats que vont susciter ce texte doivent donc nous permettre de poursuivre la réflexion sur la campagne du Mouvement, en s appuyant sur le vécu des jeunes et leurs aspirations, qui sont partie prenante de notre visée communiste en constante évolution. Page 4 sur 6 Texte : international et bataille Palestine C est notre analyse du monde et de la situation géopolitique actuelle qui a nous poussé à travailler les questions liées au Proche-Orient et en Palestine. C est donc pour cela qu avant les deux parties sur la Palestine, vous retrouverez une partie sur éléments structurants dans lesquelles cette situation coloniale s inscrit : nouveau visage des guerres, analyse et critique de l impérialisme, définition de la paix et de l internationalisme. Parce que nous voulions que ce texte soit ancré dans l actualité et parte bien de notre réalité en tant que jeunes vivant en France, nous parlons de l austérité dans notre pays et en Europe. Nous réaffirmons le besoin de travailler et mener les combats avec nos camarades européens pour ouvrir la porte à une autre Europe que celle dictée par les orientations de l Union Européenne. Sur les déstabilisations en cours dans le monde, nous abordons bien sûr la situation au Proche-Orient et de manière plus générale le monde arabe avec les révolutions de 2011 dans lesquelles la jeunesse a joué un grand rôle. Et au centre de tout cela, la Palestine.

5 Nous faisons le triste constat du régime d apartheid israélien qui progresse de par la colonisation et nous réaffirmons notre solidarité avec le peuple palestinien. Nous réaffirmons que gagner la paix en Palestine, c est porter un coup important à l impérialisme. Nous en venons aux gestes que nous avons déjà produits avec notre bataille Palestine depuis 2010 ainsi que ceux produits ces deux dernières années : les événements d envergures (comme les concerts ou tournois de foot), les événements plus classiques mais essentiels (débats, diffusions, collages, etc). Nous réaffirmons l urgence d un Etat palestinien et la responsabilité de la France dans ce cadre. Nous développons finalement sur les perspectives établies ces derniers mois pour la campagne Palestine. Continuer sur ce qui fait notre force : la multiplication des évènements pour affirmer notre présence sur cette question, les voyages tous les ans. Mais également nous projeter dans les mois à venir en attaquant «le nerf de la guerre» via la campagne BDS, lancée elle-même par les Palestiniens. En réalité, cet axe de campagne lié aux institutions et entreprises est le moyen d assoir définitivement notre campagne Palestine au niveau local, en lien avec les organisations avec lesquelles nous voulons travailler. Le congrès sera donc l occasion d avoir une discussion sur les questions internationales, notre façon d envisager le monde et de nous y impliquer. Nous ne partons pas de rien étant donné l histoire du MJCF et notre bataille ces quatre dernières années. Le congrès est l endroit où l on pourra réfléchir ensemble aux modalités d actions de la campagne, à sa meilleure application possible sur le terrain afin d engager la jeunesse de France dans le camp de la paix, le plus rapidement possible en Palestine et dans le monde. Page 5 sur 6 Texte : une organisation à l image de la jeunesse pour faire de la politique par et pour les jeunes Notre mouvement s est considérablement développé depuis Le nombre de fédérations a explosé, nous sommes désormais structurés sur plus de 75 départements et présents dans toutes les régions de France. Face à ce développement, nous devons nous interroger sur nos pratiques pour passer des caps de structuration, pérenniser l existant et toujours plus se déployer. C est le but de notre texte orga. Depuis notre dernier congrès, nous avons maintenant des pratiques politiques diverses qui ont prouvé leur efficacité : de la table politique classique devant un lycée, une fac, un pôle emploi... à l organisation de concert et de tournois de foot. A nous de faire le point sur ce qui marche et, sans en faire de recette miracle, se construire une boîte à outils pour notre militantisme quotidien mais aussi mettre en avant et avoir une réflexion sur de nouvelles pratiques. Notre objectif des adhérents en 2017 est bien sûr au cœur des enjeux de ce texte et même du congrès en général. Tout cela pose la question du rayonnement du MJCF un peu partout en France. Là encore depuis 2010, nous avons considérablement évolué sur ce point : nous rayonnons sur les territoires et faisons beaucoup de contacts. Les contacts sont un outil important pour notre organisation,

6 nous voulons toujours plus nous élargir et réussir à toucher les jeunes de milieux ou nous avons du mal à nous implanter actuellement. Nous Jeunes Communistes, vivons dans la société, nous sommes des jeunes parmi les jeunes et nous sommes nous aussi traversés par les schémas dominants imposés par cette société capitaliste. Nous nous efforçons à lutter contre, la question de l accès aux jeunes femmes aux responsabilités, à la place des jeunes femmes dans l organisation, nous devons aussi nous adresser à tous les jeunes et être dans le réel d où l intérêt de s organiser au plus local et au plus près de la vie des jeunes. Pour cela, nous abordons les enjeux de formation, en revenant sur notre politique de formation mise en place depuis 2010 en ayant l ambition de la continuer et de la renforcer. Notre autofinancement et notre politique de vie financière est également un point de réflexion important. La question de la communication est aussi au cœur du texte, nous voulons nous massifier et être audible pour toute la jeunesse, pour cela il nous faut être visible via des moyens de communication ambitieux et efficace. (Aussi bien en interne qu en externe). Nous avons pour ambition d être une organisation de masse, de parler à tous les jeunes, de leur proposer un changement de société et de les toucher concrètement, dans le réel, au plus local. Ce texte doit nous permettre de pousser les réflexions sur nos pratiques, notre structuration et les différents moyens que nous utilisons pour nous renforcer et être toujours plus nombreux, motivés et organisés! Page 6 sur 6 Texte : 10 batailles urgentes pour l avenir de la jeunesse de France La charte revendicative. Un outil dynamique au service des luttes immédiates de la jeunesse et pour avancer vers le changement révolutionnaire Parmi les nombreux textes que le Conseil National du MJCF a décidé de soumettre à la réflexion des jeunes communistes une charte revendicative accompagnée d'un Préambule. Le Préambule décrit succinctement la situation française ainsi que l'ambition politique que nous portons. Le corps de la charte présente dix axes de conquête pour l'avenir de nos générations déclinés en plusieurs revendications immédiates. Les revendications choisies découlent de deux principales sources: tout d'abord les revendications les plus importantes dans le contexte politique que nous connaissons et ensuite dans les batailles menées au niveau fédéral. Les objectifs sont doubles: Il s'agit d'abord de disposer à l'issue du congrès d'un document apte au militantisme quotidien pendant plusieurs années Ensuite cette charte permet d'offrir à toutes les fédérations du mouvement un texte synthétique rassemblant les principales orientations du mouvement et en faire ainsi un outil de militantisme et d'inspiration pour tous les camarades

SEMINAIRE SUR LA LIBERALISATION

SEMINAIRE SUR LA LIBERALISATION SEMINAIRE SUR LA LIBERALISATION DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR DAKAR, 11, 12 ET 13 AOUT RESOLUTION FINALE Séminaire de Dakar 11, 12 et 13 Août 2009 Page 1 Edito : La libéralisation de l enseignement supérieur,

Plus en détail

Fonctionnement : ça marche, mais ce n est pas très juste

Fonctionnement : ça marche, mais ce n est pas très juste Financement de la protection sociale : l avis des Français 1 Fonctionnement : ça marche, mais ce n est pas très juste Illustrations Marc Guerra On a beau nous parler sur tous les tons du trou de la Sécu

Plus en détail

Discours. Discours de Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, prononcé lors des 20 ans de la BnF, lundi 30 mars 2015 à Paris

Discours. Discours de Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, prononcé lors des 20 ans de la BnF, lundi 30 mars 2015 à Paris Discours Discours de Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, prononcé lors des 20 ans de la BnF, lundi 30 mars 2015 à Paris Monsieur le Président, Cher Bruno Racine, Mesdames, Messieurs,

Plus en détail

Aux responsables des organisations affiliées de la CES pour la mobilisation de l EuroManif

Aux responsables des organisations affiliées de la CES pour la mobilisation de l EuroManif Bruxelles, le 9 décembre 2008 Aux responsables des organisations affiliées de la CES pour la mobilisation de l EuroManif Objet : Euro-Manifestation de la CES à Strasbourg le 16/12/08 Chères et Chers Collègues,

Plus en détail

Forums et ateliers Éléments saillants

Forums et ateliers Éléments saillants Forums et ateliers Éléments saillants Atelier n 9 : Faire réseau : pourquoi? Comment? Animateur : Johan CHANAL, Carrefour des Pays Lorrains Intervenante : Sarah BOYRIE, présidente de l'association des

Plus en détail

DISCOURS DE MONSIEUR DIDIER ROBERT SÉNATEUR, PRÉSIDENT DE LA RÉGION *** PRÉSENTATION DES VŒUX AUX PERSONNELS DE RÉGION

DISCOURS DE MONSIEUR DIDIER ROBERT SÉNATEUR, PRÉSIDENT DE LA RÉGION *** PRÉSENTATION DES VŒUX AUX PERSONNELS DE RÉGION 1/13 DISCOURS DE MONSIEUR DIDIER ROBERT SÉNATEUR, PRÉSIDENT DE LA RÉGION *** PRÉSENTATION DES VŒUX AUX PERSONNELS DE RÉGION LE MARDI 20 JANVIER 2015, AU MOCA 2/13 Mesdames et messieurs les élus, Monsieur

Plus en détail

Jacqueline HOCQUET, Coordination Internationale des Jeunesse Ouvrière Chrétienne

Jacqueline HOCQUET, Coordination Internationale des Jeunesse Ouvrière Chrétienne Jacqueline HOCQUET, Coordination Internationale des Jeunesse Ouvrière Chrétienne Avant d entrer dans le vif du sujet, je vous présenterai rapidement la CIJOC, puis je vous donnerai quelques exemples de

Plus en détail

Charte du tourisme durable

Charte du tourisme durable Annexes Charte du tourisme durable Annexe 1 Les participants de la Conférence mondiale du Tourisme durable, réunis à Lanzarote, îles Canaries, Espagne, les 27 et 28 avril 1995, Conscients que le tourisme

Plus en détail

Présentation de la stratégie nationale pour la sécurité du numérique

Présentation de la stratégie nationale pour la sécurité du numérique Présentation de la stratégie nationale pour la sécurité du numérique Maison de la chimie Paris 16 octobre 2015 Allocution de Manuel VALLS, Premier ministre Seul le prononcé fait foi Madame la ministre,

Plus en détail

B I E N V E N U E D A N S

B I E N V E N U E D A N S BIENVENUE DANS Depuis 2012, nous avons entrepris une transformation profonde de Bouygues Telecom pour adapter l entreprise à un marché des télécoms profondément bouleversé. Aujourd hui, il nous apparaît

Plus en détail

PROJET ASSOCIATIF 2010-2015

PROJET ASSOCIATIF 2010-2015 PROJET ASSOCIATIF 2010-2015 PRÉAMBULE L IGLOO affirme son statut d association de l économie sociale et solidaire porteuse d un projet d éducation populaire. Elle place l Homme au centre de son projet

Plus en détail

REMIX & ME Un projet HeadMade Factory en cours de réalisation

REMIX & ME Un projet HeadMade Factory en cours de réalisation REMIX & ME Un projet HeadMade Factory en cours de réalisation Headmade Factory : S/C Atypique 4 rue du Général de Gaulle 97150 St Martin. FWI Tel : +590 (0)590 51 03 72 Site : Mail : HEADMADE FACTORY HeadMade

Plus en détail

Questions générales sur le Pacte

Questions générales sur le Pacte QUESTIONS-RÉPONSES Questions/réponses sur le pacte de responsabilité et de solidarité Questions générales sur le Pacte QUAND CES MESURES SERONT-ELLES TRADUITES DANS LA LOI? Certaines mesures entrent en

Plus en détail

ALLOCUTION DE VALERIE FOURNEYRON AU FORUM DES ASSOCIATIONS ET DES FONDATIONS Jeudi 25 octobre 2012

ALLOCUTION DE VALERIE FOURNEYRON AU FORUM DES ASSOCIATIONS ET DES FONDATIONS Jeudi 25 octobre 2012 Service de Presse Paris, le 25 octobre 2012 ALLOCUTION DE VALERIE FOURNEYRON AU FORUM DES ASSOCIATIONS ET DES FONDATIONS Jeudi 25 octobre 2012 Mesdames, Messieurs, Je suis très heureuse que les organisateurs

Plus en détail

Place et rôle de l Afrique dans les processus de négociations internationales

Place et rôle de l Afrique dans les processus de négociations internationales Ministère de la modernisation des secteurs publics Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement Ecole Nationale d Administration Fondation Hanns Seidel Original :

Plus en détail

Communiqué de presse Semaine nationale de l apprentissage du 18 au 22 mai 2015

Communiqué de presse Semaine nationale de l apprentissage du 18 au 22 mai 2015 Dossier de presse Mai 2015 Sommaire 1) Communiqué de presse 2) Présentation de l opération semaine nationale de l apprentissage 3) La formation en apprentissage : une priorité pour les CCI 4) Les développeurs

Plus en détail

Nous démarrons cette année 2015 sous le signe de l anniversaire des 120 ans de la CGT, d une CGT à la fois présente, offensive et dérangeante.

Nous démarrons cette année 2015 sous le signe de l anniversaire des 120 ans de la CGT, d une CGT à la fois présente, offensive et dérangeante. Cher-e-s camarades, cher-e-s ami-e-s, chers invités, Nous démarrons cette année 2015 sous le signe de l anniversaire des 120 ans de la CGT, d une CGT à la fois présente, offensive et dérangeante. Une CGT

Plus en détail

NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE

NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE 22 mai 2013 Préambule La fédération COORACE a pris connaissance du rapport IGAS-IGF relatif au financement du secteur de l insertion par

Plus en détail

Sous le signe de l engagement pour un Québec apprenant. Suivi de la démarche de consultation et de l événement 24 heures!

Sous le signe de l engagement pour un Québec apprenant. Suivi de la démarche de consultation et de l événement 24 heures! Sous le signe de l engagement pour un Québec apprenant Suivi de la démarche de consultation et de l événement 24 heures! Adopté à l assemblée annuelle des membres Le 10 octobre 2013 La version finale,

Plus en détail

Le projet pédagogique de la FNP

Le projet pédagogique de la FNP Une association, un mouvement, n existe que parce qu il poursuit un objectif. Dans son souci d accompagner les jeunes vers son objectif, le Patro s est défini un projet pédagogique. Celuici présentera

Plus en détail

Ligue de Défense des Conducteurs 23 avenue Jean Moulin, 75014 Paris Tél : 01 40 01 06 51 contact@liguedesconducteurs.org

Ligue de Défense des Conducteurs 23 avenue Jean Moulin, 75014 Paris Tél : 01 40 01 06 51 contact@liguedesconducteurs.org Avril 2014 Contact : Christiane Bayard Secrétaire générale 06 11 29 47 69 Contact : Christiane Bayard Secrétaire générale 06 11 29 47 69 Ligue de Défense des Conducteurs 23 avenue Jean Moulin, 75014 Paris

Plus en détail

mission Le conflit des «gars de Lapalme»,

mission Le conflit des «gars de Lapalme», composition Le conflit des «gars de Lapalme», à l origine du CIMM Le 1 er mai 1970, la CSN, la CEQ et la FTQ organisaient, à Montréal, une manifestation en appui aux travailleurs et à la travailleuse de

Plus en détail

ENTREPRISES. Offres de services de formation et d accompagnement

ENTREPRISES. Offres de services de formation et d accompagnement ENTREPRISES Offres de services de formation et d accompagnement spécialisé en relations et ressources humaines www.executive-ressource.com RELIER PERFORMANCE ET MIEUX ÊTRE LES FORMATIONS PERSONNALISÉES

Plus en détail

STAGE D'IMMERSION CNV POUR JEUNES ADULTES

STAGE D'IMMERSION CNV POUR JEUNES ADULTES STAGE D'IMMERSION CNV POUR JEUNES ADULTES DE LA TRANSFORMATION INDIVIDUELLE AU CHANGEMENT SOCIAL Du 24 au 30 août, en HauteLoire Vivre la Communication NonViolente (CNV) pour Etre acteur de sa vie Se connaître

Plus en détail

Un bon préavis, tout le monde y a droit! Argumentaire

Un bon préavis, tout le monde y a droit! Argumentaire Un bon préavis, tout le monde y a droit! Argumentaire Aujourd hui, le préavis des ouvriers est beaucoup plus court que celui des employés. Tellement court qu il ne protège pas contre le licenciement! La

Plus en détail

EDITO : 29 janvier, tous dans l action!!!

EDITO : 29 janvier, tous dans l action!!! UNSA-Actu n 97-26 janvier 2009 Téléchargement au format EDITO : 29 janvier, tous dans l action!!! Le 29 janvier s annonce comme une journée revendicative exceptionnelle. Ce jeudi, les salariés des secteurs

Plus en détail

Histoire. Chapitre n. : La Guerre froide

Histoire. Chapitre n. : La Guerre froide Histoire Chapitre n. : La Guerre froide I) Le monde en 1945 : Des espoirs de paix rapidement déçus Problématiques : Quels sont les principes, les objectifs et le fonctionnement de l ONU? Comment s organisent

Plus en détail

Discours. Mesdames et Messieurs, Chers amis, Cher Marc Schwartz,

Discours. Mesdames et Messieurs, Chers amis, Cher Marc Schwartz, Discours Discours de Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, prononcé à l occasion de la signature du protocole d accord pour un développement équitable de la musique en ligne, à

Plus en détail

CHARTE DES PARTENARIATS DE FRANCE NATURE ENVIRONNEMENT

CHARTE DES PARTENARIATS DE FRANCE NATURE ENVIRONNEMENT CHARTE DES PARTENARIATS DE FRANCE NATURE ENVIRONNEMENT Version actualisée au 18 janvier 2010 Depuis plusieurs années, France Nature Environnement construit des partenariats avec de nombreux acteurs socio-économiques

Plus en détail

Pourquoi souscrire ou cotiser à la Fédération?

Pourquoi souscrire ou cotiser à la Fédération? Fédération pour une Alternative Sociale et Écologique (FASE) Pourquoi souscrire ou cotiser à la Fédération? Consolider un rassemblement pour une alternative à gauche. Changer ce monde, ne plus subir le

Plus en détail

Mobilisation contre le décrochage scolaire. Bilan de l action entreprise sur l année 2013 et perspectives pour l année 2014

Mobilisation contre le décrochage scolaire. Bilan de l action entreprise sur l année 2013 et perspectives pour l année 2014 Mobilisation contre le décrochage scolaire Bilan de l action entreprise sur l année 2013 et perspectives pour l année 2014 Mercredi 8 janvier 2014 SOMMAIRE Introduction : la Nation mobilisée contre le

Plus en détail

LE DON : UN MODELE DE MANAGEMENT AU SERVICE DE LA COOPERATION

LE DON : UN MODELE DE MANAGEMENT AU SERVICE DE LA COOPERATION LE DON : UN MODELE DE MANAGEMENT AU SERVICE DE LA COOPERATION Face à une rationalisation croissante du secteur social et médico-social, accentuée par les effets de crise, comment un directeur de structure

Plus en détail

1- Une situation économique et politique dégradée

1- Une situation économique et politique dégradée Le 9 Avril 2015 Intervention Elisabeth Le Gac Assemblée générale URI CFDT Rhône-Alpes Préambule : L activité présentée n est pas exhaustive du travail réalisé par l interpro en Rhône-Alpes. La présentation

Plus en détail

«La Mutualité Française ouvre de nouveaux chantiers innovants.»

«La Mutualité Française ouvre de nouveaux chantiers innovants.» 39 e Congrès de la Mutualité Française Résolution générale «La Mutualité Française ouvre de nouveaux chantiers innovants.» La crise financière, économique, sociale et écologique frappe durement notre pays,

Plus en détail

Multilinguisme et employabilité

Multilinguisme et employabilité Multilinguisme et employabilité Un inventaire des ressources dans la région de Québec Annie Pilote INRS-UCS Plan de la présentation Objectifs de l enquête Démarche méthodologique Inventaire des ressources

Plus en détail

La différence COMMUNAUTAIRE

La différence COMMUNAUTAIRE LES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF EN HABITATION La différence COMMUNAUTAIRE LE RQOH, UN RÉSEAU EN MOUVEMENT! Les OSBL d habitation Au Québec, des organismes sans but lucratif (OSBL) ont mis en place des

Plus en détail

Fédération des Mouvements Personne D Abord du Québec

Fédération des Mouvements Personne D Abord du Québec Fédération des Mouvements Personne D Abord du Québec VERS UN RÉGIME DE RENTES DU QUÉBEC RENFORCÉ ET ÉQUITABLE Bonjour, je me présente, Louise Bourgeois, présidente de la Fédération des Mouvements Personne

Plus en détail

Compte rendu. Jeudi 21 mai 2015 Séance de 11 heures 15. Mission d information commune sur la banque publique d investissement, Bpifrance

Compte rendu. Jeudi 21 mai 2015 Séance de 11 heures 15. Mission d information commune sur la banque publique d investissement, Bpifrance Compte rendu Mission d information commune sur la banque publique d investissement, Bpifrance Jeudi 21 mai 2015 Séance de 11 heures 15 Compte rendu n 25 Audition, ouverte à la presse, de M. Patrice BÉGAY,

Plus en détail

UNE JEUNESSE, DES CONVICTIONS : LA FORCE DU CHANGEMENT

UNE JEUNESSE, DES CONVICTIONS : LA FORCE DU CHANGEMENT Contribution générale UNE JEUNESSE, DES CONVICTIONS : LA FORCE DU CHANGEMENT Août 2012 «La jeunesse est la seule génération raisonnable.» Françoise Sagan François Hollande, tout au long de sa campagne,

Plus en détail

Comité pour l annulation de la dette du tiers monde. La dette, une manne pour les créanciers, un drame pour les peuples!

Comité pour l annulation de la dette du tiers monde. La dette, une manne pour les créanciers, un drame pour les peuples! Comité pour l annulation de la dette du tiers monde http://www.cadtm.org/ensemble-pour-imposer-une-autre La dette, une manne pour les créanciers, un drame pour les peuples! L argument de la dette publique

Plus en détail

INTRODUCTION. 1. AUTISSIER D., MOUTOT J.-M., Pratiques de la conduite du changement, Dunod, 2003.

INTRODUCTION. 1. AUTISSIER D., MOUTOT J.-M., Pratiques de la conduite du changement, Dunod, 2003. INTRODUCTION L a conduite du changement est une technique de gestion qui est apparue il y a une quinzaine d années avec les grands projets informatiques. Pour une bonne utilisation des nouveaux systèmes

Plus en détail

ALLOCUTION DE S.E.M. SIDIKI KABA

ALLOCUTION DE S.E.M. SIDIKI KABA REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ALLOCUTION DE S.E.M. SIDIKI KABA GARDE DES SCEAUX, MINISTRE DE LA JUSTICE DE LA REPUBLIQUE DU SENEGAL REUNION DU BUREAU DE L ASSEMBLEE DES ETATS PARTIES AU

Plus en détail

(Ré)adhésion Formulaire réservé aux groupes membres du Réseau

(Ré)adhésion Formulaire réservé aux groupes membres du Réseau (Ré)adhésion Formulaire réservé aux groupes membres du Réseau à renvoyer au Réseau Sortir du nucléaire 9, rue Dumenge 69317 Lyon Cedex 04 Fédération de 930 groupes Bulletin d adhésion ou de renouvellement

Plus en détail

Pacte de responsabilité

Pacte de responsabilité Le 5 mars 2014 Pacte de responsabilité Relevé de conclusions des réunions paritaires du 28 février et du 5 mars 2014 La situation économique et sociale de notre pays est marquée par une forte ambivalence.

Plus en détail

PROJET ASSOCIATIF Association études ET chantiers Midi-Pyrénées

PROJET ASSOCIATIF Association études ET chantiers Midi-Pyrénées PROJET ASSOCIATIF Association Contexte et Historique Le chantier, un outil de transformation de l'individu qui participe à un projet collectif et de transformation du territoire Les chantiers de jeunes

Plus en détail

Adoption de la décision modificative n 1 du budget 2014 budget principal et budget annexe

Adoption de la décision modificative n 1 du budget 2014 budget principal et budget annexe Adoption de la décision modificative n 1 du budget 2014 budget principal et budget annexe Intervention de Guillaume CROS Monsieur le Président, Cher-ère-s collègues, Comme tous les ans, l approbation du

Plus en détail

Comité régional d économie sociale

Comité régional d économie sociale Comité régional d économie sociale LE CRÉS DU CENTRE-DU-QUÉBEC SE VEUT UN LIEU DE CONCERTATION ET D HARMONISATION, UN LIEU DE PLANIFICATION DU DÉVELOPPEMENT RÉGIONAL, UN LIEU D INTERFACE ET D ARRIMAGE

Plus en détail

Six mois d action g o u v e r n e m e n t a l e Une priorité : l e m p l o i Un cap : la croissance sociale

Six mois d action g o u v e r n e m e n t a l e Une priorité : l e m p l o i Un cap : la croissance sociale Six mois d action g o u v e r n e m e n t a l e Une priorité : l e m p l o i Un cap : la croissance sociale PR EM I ER M INI ST R E Gagner la bataille pour l emploi Un nouveau contrat : le Contrat Nouvelles

Plus en détail

Charte des laïcs de l Assomption de Québec

Charte des laïcs de l Assomption de Québec Charte des laïcs de l Assomption de Québec, version au 12 juin 2009, page 1/5 Charte des laïcs de l Assomption de Québec Chapitre 1 er : Notre Esprit 1. Avènement du Règne de Dieu en nous et autour de

Plus en détail

VERS UNE NOUVELLE UNIVERSITÉ. CONGRÈS DES CONSEILS CENTRAUX Mardi 3 juin 2014

VERS UNE NOUVELLE UNIVERSITÉ. CONGRÈS DES CONSEILS CENTRAUX Mardi 3 juin 2014 VERS UNE NOUVELLE UNIVERSITÉ CONGRÈS DES CONSEILS CENTRAUX Mardi 3 juin 2014 CHAPITRE 1 UNE NOUVELLE UNIVERSITÉ AU SEIN DE LA COMUE UPE UPE : DU PRES À LA COMUE 2007 : UPEC et UPEM deviennent membres fondateurs

Plus en détail

26 et 27 mai 2015. Discours de clôture de la Présidente du Conseil Général

26 et 27 mai 2015. Discours de clôture de la Présidente du Conseil Général 26 et 27 mai 2015 Discours de clôture de la Présidente du Conseil Général Mesdames, Messieurs, Lors de mes propos introductifs à ces débats, je vous ai dit que le développement social, comme le développement

Plus en détail

LES «JEUNES» LEUR APPORT DANS LA DEMOCRATIE LOCALE AU TRAVERS D UNE MUNICIPALITE ET LES ENJEUX EDUCATIFS QUI EN DECOULENT.

LES «JEUNES» LEUR APPORT DANS LA DEMOCRATIE LOCALE AU TRAVERS D UNE MUNICIPALITE ET LES ENJEUX EDUCATIFS QUI EN DECOULENT. LES «JEUNES» LEUR APPORT DANS LA DEMOCRATIE LOCALE AU TRAVERS D UNE MUNICIPALITE ET LES ENJEUX EDUCATIFS QUI EN DECOULENT. Gérard SERVANT, Personnel de Direction, Académie d Aix-Marseille, Docteur en Sciences

Plus en détail

N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15. Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Que s est-il passé le 13 novembre?

N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15. Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Que s est-il passé le 13 novembre? N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15 Que s est-il passé le 13 novembre? Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Qu est-ce que ça change dans le quotidien? Et maintenant, que va-t-il se passer? Pour

Plus en détail

Déclaration des jeunes à la Conférence Apprendre ensemble à changer notre monde! 2

Déclaration des jeunes à la Conférence Apprendre ensemble à changer notre monde! 2 Déclaration des jeunes à la Conférence Apprendre ensemble à changer notre monde! 2 Nous, étudiantes et étudiants du réseau des Écoles associées de l UNESCO du Québec, réunis dans le cadre de la Conférence

Plus en détail

«LA FRANCE EST CAPABLE DE GRANDS ÉVÉNEMENTS. LA FRANCE A BESOIN DE SE PROJETER»

«LA FRANCE EST CAPABLE DE GRANDS ÉVÉNEMENTS. LA FRANCE A BESOIN DE SE PROJETER» 28/04/15 1 «LA FRANCE EST CAPABLE DE GRANDS ÉVÉNEMENTS. LA FRANCE A BESOIN DE SE PROJETER» Le 6 novembre 2014, le Président de la République a officiellement annoncé la candidature de la France à l organisation

Plus en détail

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes 1 Intervention de Marisol Touraine Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Conseil d administration du régime social des indépendants Jeudi 25 juin 2015 Monsieur le Ministre,

Plus en détail

Dossier de presse. Rassemblés pour nos droits : Avec la JOC les jeunes se sont mobilisés pour leurs droits! A Courbevoie, le 17 juillet 2014

Dossier de presse. Rassemblés pour nos droits : Avec la JOC les jeunes se sont mobilisés pour leurs droits! A Courbevoie, le 17 juillet 2014 Dossier de presse A Courbevoie, le 17 juillet 2014 Rassemblés pour nos droits : Avec la JOC les jeunes se sont mobilisés pour leurs droits! La JOC, c'est la Jeunesse Ouvrière Chrétienne : une association

Plus en détail

(auto) évaluer son projet et pourquoi pas vous?

(auto) évaluer son projet et pourquoi pas vous? (auto) évaluer son projet et pourquoi pas vous? Guide de sensibilisation à l usage de tous les acteurs de nos quartiers d été 1/8 «S auto-évaluer une démarche commune» Acteurs de Nos Quartiers d Eté...

Plus en détail

Pour un mode de développement citoyen qui tire parti de ses ressources pour créer des emplois et des richesses, tout en les préservant

Pour un mode de développement citoyen qui tire parti de ses ressources pour créer des emplois et des richesses, tout en les préservant CONSEIL DE DEVELOPPEMENT Conseil de Développement durable de l Agglomération boulonnaise durable de l agglomération Boulonnaise Rapport du groupe de travail DEVELOPPEMENT DURABLE Pour un mode de développement

Plus en détail

Niveau B1. Support 1 : Danses nouvelles et spectacles provocateurs des «années folles» (vidéo 01 mn 18)

Niveau B1. Support 1 : Danses nouvelles et spectacles provocateurs des «années folles» (vidéo 01 mn 18) La Fête jusqu où? Niveau B1 Remarque : attention, les supports 1 et 2 ne sont pas dissociables et son à travailler de manière enchaînée. Support 1 : Danses nouvelles et spectacles provocateurs des «années

Plus en détail

Maths et socle commun : Quelle articulation entre «socle» et «programmes»? Alfred BARTOLUCCI ()

Maths et socle commun : Quelle articulation entre «socle» et «programmes»? Alfred BARTOLUCCI () Maths et socle commun : Quelle articulation entre «socle» et «programmes»? Alfred BARTOLUCCI () I. Se donner une compréhension de ce qu est ou pourrait être le socle. A. Une lecture critique de ces 50

Plus en détail

Plan marketing 2008-2010 des Gîtes de France

Plan marketing 2008-2010 des Gîtes de France Plan marketing 2008-2010 des Gîtes de France Nécessité d une campagne publicitaire nationale afin de développer nos taux d occupation : pourquoi cet appel à la mobilisation de chacun? Les Gîtes de France

Plus en détail

S évaluer. pour progresser dans sa mise en œuvre. du SERVICE CIVIQUE

S évaluer. pour progresser dans sa mise en œuvre. du SERVICE CIVIQUE S évaluer pour progresser dans sa mise en œuvre du SERVICE CIVIQUE 1 2 LE MOT DU PRÉSIDENT Entrer dans une démarche d évaluation c est entrer dans une dynamique positive, questionnant les différents mécanismes

Plus en détail

Les publications suivants de Justice et Paix sont disponibles en langue française:

Les publications suivants de Justice et Paix sont disponibles en langue française: Les publications suivants de Justice et Paix sont disponibles en langue française: Pas de miettes mais la justice ou ensemble contre la pauvreté Année de parution : 2008 Prix : gratuit Pages : 20 Contenu

Plus en détail

Réponse de l EBG à la consultation publique concernant le Plan France numérique 2020.

Réponse de l EBG à la consultation publique concernant le Plan France numérique 2020. Réponse de l EBG à la consultation publique concernant le Plan France numérique 2020. Ce document est une réponse à la consultation publique dans le cadre du plan France numérique 2020. Nous avons participé

Plus en détail

Lancement du Budget Participatif 2015

Lancement du Budget Participatif 2015 Dossier de presse Lancement du Budget Participatif 2015 Mardi 13 janvier Contact presse : Quitterie Lemasson / presse@paris.fr / 01.42.76.49.61 1 Sommaire Edito d Anne Hidalgo 3 Bilan de l édition 2014

Plus en détail

Comité régional d économie sociale

Comité régional d économie sociale Comité régional d économie sociale 2 GUIDE DE REDACTION D UN PLAN D AFFAIRE D UNE ENTREPRISE COLLECTIVE 1.1 À QUOI CORRESPOND UNE ENTREPRISE COLLECTIVE? Une entreprise d économie sociale est une entité

Plus en détail

Décodage d une affiche de propagande

Décodage d une affiche de propagande 1.2. L influence des écrits nationalistes et de la religion sur l opinion publique Activité Histoire de guerre - 3 ème de Collège - Décodage d une affiche de propagande Présentation Le site Internet http://www.histoire-geo.org/

Plus en détail

le projet éducatif des électriciens et gaziers

le projet éducatif des électriciens et gaziers le projet éducatif des électriciens et gaziers préambule La CCAS (Caisse centrale d activités sociales), issue du statut du personnel des industries électrique et gazière, gère et développe l ensemble

Plus en détail

Termes de référence. «Stratégie de mobilisation sociale autour de l Ecole Marocaine» ****

Termes de référence. «Stratégie de mobilisation sociale autour de l Ecole Marocaine» **** Termes de référence «Stratégie de mobilisation sociale autour de l Ecole Marocaine» Contexte général **** La mobilisation nationale autour des réformes entamées depuis 2000 dans le secteur de l éducation,

Plus en détail

Maréchal Ardans-Vilain. Denis. "Nos priorités : la jeunesse, la solidarité et le développement économique." Programme. Michel Petiot.

Maréchal Ardans-Vilain. Denis. Nos priorités : la jeunesse, la solidarité et le développement économique. Programme. Michel Petiot. Canton Meudon - Chaville élections départementales Denis Cécile Maréchal Ardans-Vilain Alice Carton Michel Petiot Programme "Nos priorités : la jeunesse, la solidarité et le développement économique."

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

KIT pour la collecte de témoignages à destination des professionnels

KIT pour la collecte de témoignages à destination des professionnels KIT pour la collecte de témoignages à destination des professionnels En route pour le monde est une initiative du Réseau Information Jeunesse Bretagne, portée par le CRIJ Bretagne CRIJ Bretagne - Le 4

Plus en détail

Exemple d une démarche pluridisciplinaire et d activités concrètes autour d un premier lexique en classe multi-âge

Exemple d une démarche pluridisciplinaire et d activités concrètes autour d un premier lexique en classe multi-âge Exemple d une démarche pluridisciplinaire et d activités concrètes autour d un premier lexique en classe multi-âge Lire, oui mais pourquoi? En professionnels de l éducation, nous sommes souvent à la recherche

Plus en détail

Politique des stages. Direction des études

Politique des stages. Direction des études Direction des études Service des programmes et de la réussite scolaire Politique des stages Recommandée par la Commission des études du 6 décembre 2011 Adoptée par le conseil d administration du 15 mai

Plus en détail

ENQUÊTE. Quels sont les impacts du personnage de Julie auprès des @mbassadeurs de la Manche?

ENQUÊTE. Quels sont les impacts du personnage de Julie auprès des @mbassadeurs de la Manche? ENQUÊTE Quels sont les impacts du personnage de Julie auprès des @mbassadeurs de la Manche? La stratégie «ambassadeur» de Manche Tourisme La stratégie «ambassadeur»de Manche Tourisme Dans son schéma de

Plus en détail

Evènements Paris 7 4, rue Guy de la Brosse 75005 Paris Contact : eventp7@free.fr

Evènements Paris 7 4, rue Guy de la Brosse 75005 Paris Contact : eventp7@free.fr EVENEMENTS PARIS 7 Evènements Paris 7 4, rue Guy de la Brosse 75005 Paris Contact : eventp7@free.fr Mot Du Président Ce dossier est destiné aux sociétés commerciales et aux structures institutionnelles

Plus en détail

Agence pour la création d entreprise

Agence pour la création d entreprise Agence pour la création d entreprise d SYNTHÈSE SE DU PLAN STRATÉGIQUE 2010 2012 Les éléments majeurs du contexte ayant un impact sur l APCE Ces éléments de contexte conditionnent le positionnement et

Plus en détail

Sondage national auprès des primo-votants à l élection présidentielle de 2012

Sondage national auprès des primo-votants à l élection présidentielle de 2012 Sondage national auprès des primo-votants à l élection présidentielle de 2012 Un sondage Anacej / Ifop L Anacej a lancé en novembre 2011 la campagne 2012, je vote pour inciter les jeunes à voter en 2012.

Plus en détail

INFOS ADHERENTS 18 OCTOBRE 2012

INFOS ADHERENTS 18 OCTOBRE 2012 INFOS ADHERENTS 18 OCTOBRE 2012 1 23 octobre 2012 : remise des pétitions contre la journée de carence Dans le cadre de la journée d action nationale pour l emploi, les salaires, les missions initiées par

Plus en détail

Vous m avez élue Maire avec une large majorité en 2014 pour tourner une page.

Vous m avez élue Maire avec une large majorité en 2014 pour tourner une page. Chers Wasquehaliens, Vous m avez élue Maire avec une large majorité en 2014 pour tourner une page. Nous avons commencé par assainir les finances et éviter ainsi une mise sous tutelle. Vos impôts vont baisser

Plus en détail

Joëlle Bolot, Stéphane Cipriani.

Joëlle Bolot, Stéphane Cipriani. Joëlle Bolot, Stéphane Cipriani. Sommaire Programme, Capacités (http://www.education.gouv.fr/cid50636/ mene0925419a.html) Dossier documentaire d histoire géographie en CAP : Note de cadrage de l épreuve.

Plus en détail

La stratégie du Groupe BPCE

La stratégie du Groupe BPCE La stratégie du Groupe BPCE 2 edito Groupe BPCE est né en juillet 2009 de la volonté des groupes Banque Populaire et Caisse d Epargne de construire ensemble le deuxième groupe bancaire en France, un groupe

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi»

«seul le prononcé fait foi» «seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion de la réunion du Pacte de Responsabilité et de Solidarité Lundi 26 mai 2014 Lesparre-Médoc Mesdames et Messieurs les Parlementaires Mesdames et Messieurs

Plus en détail

Entre expertises scientifiques et expériences : quelques observations et enseignements àpartir d une focale sur une mobilisation autour des EG

Entre expertises scientifiques et expériences : quelques observations et enseignements àpartir d une focale sur une mobilisation autour des EG Atelier «confinement» des risques professionnels Colloque Réseau R Risques et Société 6 et 7 juillet 2009 Entre expertises scientifiques et expériences : quelques observations et enseignements àpartir

Plus en détail

CREATIVE RESOURCES. La montagne nous offre le décor... à nous d inventer l histoire qui va avec. Nicolas Helmbacher

CREATIVE RESOURCES. La montagne nous offre le décor... à nous d inventer l histoire qui va avec. Nicolas Helmbacher La montagne nous offre le décor... à nous d inventer l histoire qui va avec. Nicolas Helmbacher L es activités de nature ont ceci de commun avec la stratégie d entreprise, qu elles demandent la plus grande

Plus en détail

www.groupe-forest.com info@groupe-forest.com

www.groupe-forest.com info@groupe-forest.com donner du sens donner envie accélérer le le changement www.groupe-forest.com info@groupe-forest.com Le défi Le changement s accélère. Les pressions de l environnement sont multiples, imprévisibles. L aptitude

Plus en détail

Vers l amélioration continue

Vers l amélioration continue Vers l amélioration continue Devis d évaluation et planification des travaux sur l assurance qualité Document recommandé par le comité de suivi du Plan stratégique, le comité de Régie interne et la Commission

Plus en détail

GESTION DE PROJETS UNE GESTION DE PROJETS EFFICACE OFFRE UN POTENTIEL DE GAINS IMPORTANTS

GESTION DE PROJETS UNE GESTION DE PROJETS EFFICACE OFFRE UN POTENTIEL DE GAINS IMPORTANTS GESTION DE PROJETS UNE GESTION DE PROJETS EFFICACE OFFRE UN POTENTIEL DE GAINS IMPORTANTS GESTION PERFORMANCE GESTION PROJETS GESTION RESSOURCES HUMAINES GESTION PErFOrMANCE gestion projets GESTION ressources

Plus en détail

Communication DPJJ / ODAS à partir d un séminaire organisé sur la complémentarité des rôles.

Communication DPJJ / ODAS à partir d un séminaire organisé sur la complémentarité des rôles. 4 ème assises de la protection de l enfance 28 et 29 juin 2010 Version définitive du 25 juin 2010 Communication DPJJ / ODAS à partir d un séminaire organisé sur la complémentarité des rôles. Damien Mulliez,

Plus en détail

GERER DES PROBLEMES. Marc Thiébaud. Novembre 2005

GERER DES PROBLEMES. Marc Thiébaud. Novembre 2005 www.forres.ch Séminaire de base GERER DES PROBLEMES Marc Thiébaud Novembre 2005 «Un problème, c'est un défi à surmonter. Mais c'est surtout un défi que l'on se crée, car il n'est pas simplement posé, il

Plus en détail

Rapport provisoire du séminaire de renforcement de la dynamique des mouvements sociaux ouest africains

Rapport provisoire du séminaire de renforcement de la dynamique des mouvements sociaux ouest africains Rapport provisoire du séminaire de renforcement de la dynamique des mouvements sociaux ouest africains «Pour un nouvel élan du mouvement altermondialiste ouest africain.» Lieu : Ouagadougou Date : du 15

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Budget primitif 2014 de la CREA

DOSSIER DE PRESSE. Budget primitif 2014 de la CREA Lundi 10 février 2014 Les conseillers communautaires de la CREA se réunissent une dernière fois pour le vote du budget primitif avant les municipales et l élection du nouveau conseil communautaire le 14

Plus en détail

Jaurès. et la réforme fiscale. Benoît Kermoal* UN LONG DÉBAT : L IMPÔT SUR LE REVENU

Jaurès. et la réforme fiscale. Benoît Kermoal* UN LONG DÉBAT : L IMPÔT SUR LE REVENU NOTE n 7 - Fondation Jean- / 2014 année - 28 février 2014 - page 1 Benoît Kermoal* * Doctorant à l EHESS, enseignant en histoire au lycée Saint-Exupéry, Mantes-la-Jolie Dans l Humanité du 7 mars 1914,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE RÉFORME DES BOURSES

DOSSIER DE PRESSE RÉFORME DES BOURSES DOSSIER DE PRESSE RÉFORME DES BOURSES enseignementsup-recherche.gouv.fr Twitter : @MinistereESR «Après l effort exceptionnel qui avait été fait au budget 2013, avec une progression de plus de 7 % pour

Plus en détail

Tableau synthèse de la situation d apprentissage et d évaluation

Tableau synthèse de la situation d apprentissage et d évaluation Tableau synthèse de la situation d apprentissage et d évaluation Comment l action humaine est essentielle à la reconnaissance et à la garantie des droits et libertés aujourd hui comme à l époque de la

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi»

«seul le prononcé fait foi» «seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion du séminaire transition énergétique et écologique Services de l Etat en Aquitaine Lundi 15 décembre 2014 Messieurs les Préfets, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

De l Etat français à la IVème République (1940-1946)

De l Etat français à la IVème République (1940-1946) De l Etat français à la IVème République (1940-1946) Introduction : Présentation de la défaite : -En juin 1940, la chute de la IIIème République (1875-1940) accompagne la déroute militaire. -Le 10 juillet

Plus en détail

I. LE CAS CHOISI PROBLEMATIQUE

I. LE CAS CHOISI PROBLEMATIQUE I. LE CAS CHOISI Gloria est une élève en EB4. C est une fille brune, mince avec un visage triste. Elle est timide, peureuse et peu autonome mais elle est en même temps, sensible, serviable et attentive

Plus en détail

Compte rendu. Jeudi 12 mars 2009 Séance de 10 heures. Commission des Finances, de l économie générale et du Plan

Compte rendu. Jeudi 12 mars 2009 Séance de 10 heures. Commission des Finances, de l économie générale et du Plan Compte rendu Commission des Finances, de l économie générale et du Plan Examen de la proposition de résolution sur le renforcement de la régulation financière (n 1512)...2 Information relative à la Commission...7

Plus en détail