Sommaire général détaillé

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sommaire général détaillé"

Transcription

1

2 Sommaire général détaillé 1 - Les établissements accueillant des personnes âgées (MR.1) Chap. 1 Les maisons de retraite : une réalité complexe (MR.11) /1 Généralités (MR.111) /2 La typologie des maisons de retraite (MR112) /3 Le vieillissement de la population (MR.113) /4 La réforme de la tarification (MR.114) Chap. 2 La construction des établissements d hébergement pour personnes âgées (MR.12) /1 La conception des établissements d hébergement pour personnes âgées (MR.121) /2 L arrêté du 26 avril 1999 (MR.122) /3 L accueil des handicapés au sein des maisons de retraite (MR.123) /4 La réglementation de la construction des établissements d hébergement des personnes âgées (MR.124) Chap. 3 Le principe de l accréditation (MR.13) Chap. 4 Études préalables et programme (MR.14) Sécurité incendie (MR.2) Chap. 1 Généralités sur la sécurité contre l incendie (MR.21) /1 Comportement au feu des matériaux et éléments de construction (MR.211) 1/1.1 Feu et incendie (MR.2111) 1/1.2 Le comportement au cours de l incendie des matériaux et éléments de construction (MR.2112) 1/1.3 Classements européens en réaction au feu (Euroclasses) (MR.2113) /1.3.1 Relation entre les Euroclasses et le scénario de référence (MR.21131) 1/1.3.2 Classements (MR.21132) /1.3.3 Accompagnement de la mise en œuvre de la directive européenne sur les produits de construction (MR.21133) 1/1.4 Nouveaux classements européens de résistance au feu (MR.2114) /1.4.1 Les annexes de l arrêté du 22 mars 2004 (MR.21141) 1/1.5 Accessibilité des engins de secours et de lutte contre l incendie (MR.2115) 1/1.6 Systèmes de sécurité incendie (SSI) (MR.2116) /1.6.1 Généralités (MR.21161)... 92

3 page 6 Sommaire général détaillé 1/1.6.2 Différents types de SSI (MR.21162) /1.6.3 Fonctions du SSI (MR.21163) 1/1.6.4 Rôle des intervenants (MR.21164) 1/2 Dispositions générales relatives aux établissements recevant du public (MR.212) Chap. 2 Établissements recevant du public (MR.22) 2/1 Généralités (MR.221) 2/2 Principes de sécurité (MR.222) /2.1 Règlement de sécurité (MR.2221) /2.2 Circulations protégées (MR.2222) /2.3 Moyens de lutte contre la fumée (MR.2223) /2.4 Façades et couvertures (MR.2224) /2.5 Principes des évacuations (MR.2225) /2.6 Classement des locaux selon les risques (MR.2226) /2.7 Traiter gaines et conduits avec le coupe-feu de traversée (MR.2227) /2.8 Choix des aménagements (MR.2228) /2.9 Le désenfumage (MR.2229) 2/2.10 Éclairage de sécurité (MR.22210) 2/2.11 Moyens d extinction (MR.22211) 2/2.12 Systèmes d alarme et d alerte (MR.22212) 2/3 Règles générales à tous les types d ERP (MR.223) 2/3.1 Règles relatives aux dispositions constructives (MR.2231) 2/3.1.1 Accessibilité des secours (MR.22311) 2/3.1.2 Isolement par rapport aux tiers (MR.22312) 2/3.1.3 Structures (MR.22313) 2/3.1.4 Dispositions concernant les façades et les couvertures (MR.22314) 2/3.1.5 Distribution intérieure (MR.22315) 2/3.1.6 Recoupement des vides de construction (MR.22316) 2/3.1.7 Locaux à risques particuliers (MR.22317) 2/3.1.8 Logements du personnel (MR.22318) 2/3.1.9 Les conduits et les gaines (MR.22319) 2/ Conditions d évacuation des personnes (MR ) 2/3.2 Aménagements intérieurs (MR.2232) 2/3.2.1 Aménagements intérieurs, décoration, mobilier (MR.22321) 2/3.3 Dispositions concernant les installations de désenfumage (MR.2233) 2/3.3.1 Principes (MR.22331) 2/3.3.2 Terminologie (MR.22332) 2/3.3.3 Désenfumage naturel (MR.22333) 2/3.3.4 Désenfumage mécanique (MR.22334) 2/3.3.5 Désenfumage des escaliers encloisonnés (MR.22335) 2/3.3.6 Désenfumage des circulations encloisonnées (MR.22336) 2/3.3.7 Désenfumage des locaux accessibles au public (MR.22337) 2/3.3.8 Désenfumage des atriums (MR.22338) 2/3.4 Moyens de secours dans les établissements recevant du public (MR.2234) Chap. 3 Règles spécifiques à la sécurité incendie dans les établissements de type J (MR.23)

4 Sommaire général détaillé page Accessibilité handicapés (MR.3) Chap. 1 Généralités (MR.31) 1/1 Historique et objectifs (MR.311) 1/2 La notion du handicap (MR.312) /3 Dimensions enveloppes (MR.313) /4 La notion d accessibilité (MR.314) Chap. 2 Les dispositions générales des installations ouvertes au public (MR.32) Chap. 3 Les principaux textes réglementaires (MR.33) Chap. 4 Dispositions constructives générales (MR.34) 4/1 Les dernières exigences réglementaires (MR.341) 4/2 Les cheminements extérieurs (MR342) 4/3 Les exigences relatives aux locaux sanitaires (MR.343) 4/4 Les dispositions relatives au stationnement automobile (MR.344) 4/5 Exigences d accès à l établissement ou l installation (MR.345) 4/6 Accueil du public (MR.346) 4/7 Exigences des circulations (MR.347) 4/8 Les revêtements des sols, murs et plafonds des parties communes (MR.348) 4/9 Les exigences relatives aux portes, portiques et SAS (MR.349) 4/10 Les exigences relatives aux équipements et aux dispositifs de commande (MR.3410) 4/11 Les exigences relatives aux sorties (MR.3411) 4/12 Les exigences relatives aux douches et cabines (MR.3412) 4/13 Les exigences supplémentaires relatives aux établissements recevant du public assis (MR.3413) Chap. 5 Attestation de fin de travaux (MR.35) Chap. 6 Les dérogations à l accessibilité du cadre bâti (MR.36) Chap. 7 Accessibilité des établissements recevant du public et des installations ouvertes au public existants (MR.37) Chap. 8 Accès aux handicapés dans les établissements accueillant des personnes âgées (MR.38) 4 - Hygiène et santé dans les bâtiments (MR.4) Chap. 1 Généralités (MR.41) Chap. 2 L assainissement (MR.42)

5 page 8 Sommaire général détaillé Chap. 3 Les légionelles (MR.43) /1 Généralités (MR.431) /2 Système de refroidissement (MR.432) /3 Système d eau chaude sanitaire (MR.433) /4 Prévention (MR.434) Chap. 4 Les composés organiques volatils (COV) (MR.44) Chap. 5 Le radon et ses effets (MR.45) Chap. 6 Qualité de l air intérieur et bâtiments malsains (MR.46) Chap. 7 L eau potable (MR.47) Chap. 8 Le plomb (MR.48) Chap. 9 Moisissures et champignons (MR.49) Installations électriques (MR.5) Chap. 1 Évolution technologique et réglementaire (MR.51) Chap. 2 La réglementation (MR.52) 2/1 Sécurité et conformité (MR.521) 2/2 Les normes (MR.522) 2/3 Risques électriques (MR.523) Chap. 3 Les installations électriques dans les ERP (MR.53) 3/1 Principes directeurs de sécurité Réaction au feu des matériels électriques (MR.531) 3/2 Tableaux électriques (MR.532) 3/3 Canalisations électriques (MR.533) 3/4 Locaux électriques Installations de machines et matériels (MR.534) 3/5 Équipements de sécurité Circuits de sécurité Sources d alimentation de sécurité (MR.535) 3/6 Conditions permettant de continuer l exploitation normale de l établissement en cas de coupure d alimentation normale (MR.536) 3/7 Éclairage des établissements Éclairage normal Éclairage de sécurité (MR.537) 3/8 Règles spécifiques aux ERP de type particulier (MR.538) Chap. 4 Dispositions spécifiques et particulières aux établissements accueillant des personnes âgées (MR.54) /1 Installations électriques et éclairage de sécurité (MR.541) /2 Source autonome d électricité (MR.542)

6 Sommaire général détaillé page Sécurité des personnes (MR.6) Chap. 1 Dispositions communes à toutes les constructions (MR.61) /1 Dispositions liées au site (MR.611) /2 Protections contre les chutes (MR.612) 1/2.1 Règles de sécurité relatives aux garde-corps et rampes d escaliers (MR.6121) 1/2.2 Vitrages (MR.6122) 1/3 Protection contre les risques ambiants (MR.613) /3.1 Chauffage et ambiance thermique (MR.6131) /3.2 Bruit (MR.6132) /3.3 Éclairage (MR.6133) /4 Protection contre les risques liés aux sources (MR.614) 1/4.1 Accidents électriques (MR.6141) 1/4.2 Prévention contre les rayonnements ionisants (MR.6142) 1/4.3 Agressions chimiques (MR.6143) 1/4.4 Dangers d explosion (MR.6144) 1/4.5 Protection des constructions à ossature bois dans les régions termitées (MR.6145) Chap. 2 Établissements recevant du public (MR.62) Effraction Vandalisme (MR.7) Chap. 1 Introduction (MR.71) Chap. 2 Textes réglementaires et normes (MR.72) 2/1 Textes réglementaires (MR.721) 2/2 Normes NF et EN (MR.722) 2/3 Documents techniques de référence (MR.723) 2/4 Classifications des moyens anti-effraction (MR.724) Chap. 3 Glossaire et bibliographie (MR.73) Chap. 4 Obligations du propriétaire Assurances (MR.74) Chap. 5 Diagnostic et programme des travaux (MR.75) /1 Éléments d un diagnostic (MR.751) /2 Programme des travaux (MR.752) Chap. 6 Spécifications techniques relatives aux protections mécaniques (MR.76) 6/1 Généralités (MR.761) 6/2 Spécifications techniques (MR.762) 6/3 Règles de mise en œuvre (MR.763)

7 page 10 Sommaire général détaillé Chap. 7 Détection d intrusion alarmes vidéosurveillance (MR.77) /1 Généralités (MR.771) /2 Glossaire des termes et expressions techniques (MR.772) /3 Organisation d un système d alarme (MR.773) /4 Qualités des systèmes d alarme (MR.774) /5 Fonctions des systèmes d alarme (MR.775) /6 Centrales d alarme (MR.776) /7 Détecteurs d intrusion (MR.777) /8 Transmetteurs téléphoniques d alarme (MR.778) Chap. 8 Verre et sécurité (MR.78) 8/1 Les vitrages de sécurité (MR.781) 8/2 Les verres feuilletés (MR.782) 8/3 Règles de mise en œuvre des vitrages de sécurité (MR.783) Chap. 9 Contrôle d accès aux immeubles et locaux réservés (MR.79) /1 Demande d accès par reconnaissance audio et vidéo (MR.791) /2 Modèles de produits dans le cadre d une mise en conformité d un système de reconnaissance audio et vidéo (MR.792) /3 Accès autorisés par des moyens mécaniques (MR.793) /4 Accès autorisés par des moyens électroniques (MR.794) /5 Dispositions complémentaires des contrôles d accès (MR.795) Chap. 10 Lutte contre les graffitis (MR.710) 10/1 Généralités (MR.7101) 10/2 Prescriptions d exécution (MR.7102) 10/3 Exemples de descriptifs types des ouvrages de lutte contre les graffitis (MR.7103) Chap. 11 Actions contre le vandalisme (MR.711) 11/1 Généralités (MR.7111) 11/2 Appareils d éclairage et de commande antivandales (MR.7112) 8 - Isolation phonique (MR.8) Chap. 1 L acoustique des maisons de retraite (MR.81) /1 Règlementation (MR.811) 1/1.1 Les différents codes législatifs (MR.8111) 1/1.2 La loi «bruit» n du 31 décembre 1992 (MR.8112) 1/1.3 Les bruits de voisinage (MR.8113) 1/1.4 La directive bruit (6 janvier 2010) (MR.8114) 1/1.5 Les acteurs de la lutte contre le bruit (MR.8115) 1/1.6 La réglementation acoustique (MR.8116) 1/1.7 La réglementation acoustique des établissements d hébergement pour personnes âgées (MR.8117)

8 Sommaire général détaillé page 11 1/2 L acoustique du bâtiment (MR.812) /2.1 La physique du son (MR.8121) /2.2 L acoustique du bâtiment (MR.8122) /2.3 Le traitement du bruit (MR.8123) /2.4 Notations et unités (MR.8124) /2.5 Glossaire (MR.8125) Chap. 2 La réglementation acoustique des établissements d hébergement pour personnes âgées (MR.82) /1 La réglementation acoustique pour les EHPA (MR.821) /1.1 Les niveaux d isolement exigés (MR.8211) /1.2 Correction acoustique des locaux (MR.8212) /1.3 Bruits d équipements (MR.8213) /1.4 Chaufferies (MR.8214) /1.5 Bruits de l espace extérieur (MR.8215) /2 La réglementation acoustique pour les EHPA ERP type J et les EHPAD (MR.822) /2.1 Isolement au bruit aérien (MR.8221) /2.2 Isolement au bruit de choc (MR.8222) /2.3 Bruit des équipements (MR.8223) /2.4 Isolement au bruit de l espace extérieur (MR.8224) /2.5 Correction acoustique intérieure (MR.8225) /2.6 Bureaux (MR.8226) Chap. 3 L implantation (MR.83) 3/1 Une approche globale (MR.831) 3/2 L éloignement des sources de bruit (MR.832) 3/3 L orientation face aux sources de bruit (MR.833) Chap. 4 La conception (MR.84) Chap. 5 L isolation phonique (MR.85) /1 Les façades (MR.851) /1.1 Les murs isolés par l intérieur (MR.8511) /1.2 Les murs isolés par l extérieur (MR.8512) /1.3 Les murs à isolation répartie (MR.8513) /2 Les toitures (MR.852) /3 Les portes et les fenêtres (MR.853) /3.1 CEKAL (MR.8531) /3.2 Le label Acotherm (MR.8532) /4 Les entrées d air (MR.854) /5 Les cloisons séparatives (MR.855) /5.1 Plaques de plâtre (MR.8551) /5.2 Briques de cloison (MR.8552) /6 Les planchers (MR.856) /7 Les revêtements de sol (MR.857) /8 Les équipements techniques (MR.858)

9 page 12 Sommaire général détaillé 9 - Isolation thermique (MR.9) Chap. 1 La réglementation thermique applicable aux établissements d hébergement des personnes âgées (MR.91) Chap. 2 Une ambitieuse politique de l énergie (MR.92) Chap. 3 RT 2012 : des objectifs fixés par la loi «Grenelle 1» (MR.93). 433 Chap. 4 Les trois exigences de résultats de la réglementation thermique (MR.94) /1 L exigence de confort d été dans les bâtiments non climatisés (MR.941) /2 L efficacité énergétique (MR.942) /3 L exigence de consommation conventionnelle maximale d énergie primaire : le «Cmax» (MR.943) /4 Une exigence de moyens (MR.944) /5 Une généralisation des techniques performantes (MR.945) /6 Une application et un contrôle de la réglementation thermique renforcés (MR.946) Chauffage Ventilation Climatisation (MR.10)Chap Chap. 1 Généralités (MR.101) 1/1 Les dispositions réglementaires (MR.1011) 1/2 La production thermique (MR.1012) 1/3 Équipements de chauffage, de ventilation et de production d eau chaude sanitaire (MR.1013) Chap. 2 Dispositions spécifiques et particulières aux établissements accueillant des personnes âgées (MR.102) 11 - Équipements techniques (MR.11.) Chap. 1 Installation de gaz (MR.11.1) /1 Réglementation et documents de référence (MR.11.11) 1/2 Diagnostic des installations (MR.11.12) /3 Technologie des installations (MR.11.13) Chap. 2 Installations de fumisterie (MR.11.2)

10 Sommaire général détaillé page 13 2/1 Réglementation et documents de référence (MR.11.21) 2/2 Diagnostic (MR.11.22) /3 Technologie des conduits (MR.11.23) Chap. 3 Installations de génie climatique (MR.11.3) /1 Réglementation et documents de référence (MR.11.31) 3/2 Diagnostic (MR.11.32) /3 Technologie des installations (MR.11.33) Chap. 4 Installations de plomberie sanitaire (MR.11.4) /1 Réglementation et documents de référence (MR.11.41) 4/2 Diagnostic des installations (MR.11.42) /3 Technologie des installations (MR.11.43) 4/4 Eau chaude sanitaire Réglementation (MR.11.44) Chap. 5 Ascenseurs et appareils élévateurs mécaniques (MR.11.5) /1 Mise en sécurité des ascenseurs existants Dispositions prescrites par le décret n du 28 mars 2008 modifiant le décret n du 9 septembre 2004 (MR.11.51) /2 Dispositions particulières aux maisons de retraite (MR.11.52) /2.1 Diagnostic (MR ) Amiante (MR.12.) Chap. 1 Le risque «Amiante» (MR.12.1) Chap. 2 Textes réglementaires, normes et documents techniques (MR.12.2) Chap. 3 Glossaire, abréviations et sigles (MR.12.3) 3/1 Glossaire (MR.12.31) 3/2 Abréviations et sigles (MR ) 3/3 Terminologie des degrés d exposition (MR.12.33) Chap. 4 Obligations réglementaires (MR.12.4) 4/1 Sanctions pénales (MR.12.41)

1 Table des matières générale

1 Table des matières générale OUTILS PRATIQUES chap. 1 page 1 1 0 - Outils pratiques Chap. 1 - Chap. 2 - Index Chap. 3 - Abréviations et sigles 1 - Sécurité incendie Chap. 1 - Généralités concernant les ERP Chap. 2 - Principes de sécurité

Plus en détail

Etude de dossier. Date de l étude : Nom de l établissement : Adresse : Exploitant ou maître de l ouvrage : Maître d œuvre ou architecte :

Etude de dossier. Date de l étude : Nom de l établissement : Adresse : Exploitant ou maître de l ouvrage : Maître d œuvre ou architecte : Etude de dossier Date de l étude : Nom de l établissement : Adresse : Exploitant ou maître de l ouvrage : Maître d œuvre ou architecte : Organisme de contrôle : Objet de la demande Construction d un gymnase

Plus en détail

NOTICE DE SECURITE 1 Ŕ REMARQUE PRELIMINAIRE

NOTICE DE SECURITE 1 Ŕ REMARQUE PRELIMINAIRE PREFECTURE DE LA HAUTE-GARONNE Service Départemental d Incendie et de Secours de la Haute-Garonne Bureau Prévention 49 Chemin de l Armurié BP 123 31776 COLOMIERS CEDEX Tél.: 05.61.06.37.60 Fax : 05.61.06.37.64

Plus en détail

1.2 Réglementation acoustique relative aux bâtiments d habitation... 19

1.2 Réglementation acoustique relative aux bâtiments d habitation... 19 GRP : broches veritas JOB : isolation DIV : 9b tdm p. 1 folio : 275 --- 10/12/014 --- 15H48 Sommaire... 5 Sigles et abréviations... 7 Avant-propos... 9 CHAPITRE 1 Réglementation acoustique... 11 1.1 Critères

Plus en détail

Justifier des choix réalisés pour les travaux au regard de la consommation et de la maîtrise de l énergie et de l eau, du choix des matériaux.

Justifier des choix réalisés pour les travaux au regard de la consommation et de la maîtrise de l énergie et de l eau, du choix des matériaux. Annexe Prise en compte de la démarche de développement durable et solidaire pour les opérations de moins de 15 logements Grille du référentiel départemental Justifier des choix réalisés pour les travaux

Plus en détail

Référentiel Millésime 2014

Référentiel Millésime 2014 Référentiel Millésime 2014 synthèse Patrimoine copropriété & Environnement Patrimoine Copropriété Profil Rénovation Énergétique Ré NOUVEAU Certifications destinées aux immeubles en copropriété INTRODUCTION

Plus en détail

NOTE D INFORMATION TECHNIQUE

NOTE D INFORMATION TECHNIQUE NOTE D INFORMATION TECHNIQUE Concernant l installation des vérandas concernées par la RT 2012 en maisons individuelles Cette note a été établie à partir des textes réglementaires suivant : - Arrêté du

Plus en détail

INTRODUCTION à la TECHNOLOGIE du BATIMENT TOME I

INTRODUCTION à la TECHNOLOGIE du BATIMENT TOME I INTRODUCTION à la TECHNOLOGIE du BATIMENT TOME I 12/11/2010 REGLEMENTATION INCENDIE Documents de référence ANNEXE 1 les principaux textes à la base de la règlementation contre l incendie Les principaux

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SÉCURITÉ d un dossier devant être transmis à la

NOTICE DESCRIPTIVE DE SÉCURITÉ d un dossier devant être transmis à la Modèle 2010-V1 PRÉFECTURE DE L'YONNE SERVICE DEPARTEMENTAL D INCENDIE ET DE SECOURS NOTICE DESCRIPTIVE DE SÉCURITÉ d un dossier devant être transmis à la COMMISSION CONSULTATIVE DÉPARTEMENTALE DE SÉCURITÉ

Plus en détail

NOTICE DE SECURITE. 54530 MONT ST MARTIN Rue de Lille CONSTRUCTION D'UN EHPAD PC 40

NOTICE DE SECURITE. 54530 MONT ST MARTIN Rue de Lille CONSTRUCTION D'UN EHPAD PC 40 NOTICE DE SECURITE 54530 MONT ST MARTIN Rue de Lille CONSTRUCTION D'UN EHPAD Notice de sécurité établie avec M. FOURMONT Bureau de contrôle VERITAS PC 40 SOMMAIRE 1. GENERALITES 2. DESCRIPTION DU PROJET

Plus en détail

CONSTITUTION DE LA NOTICE DE SECURITE

CONSTITUTION DE LA NOTICE DE SECURITE CONSTITUTION DE LA NOTICE DE SECURITE PROTECTION CONTRE LES RISQUES D INCENDIE ET DE PANIQUE dans les Etablissements Recevant du Public Nota : Conformément à l article R 123.22 du CCH et GE2 1 du règlement

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE pour les Établissements Recevant du Public

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE pour les Établissements Recevant du Public NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE pour les Établissements Recevant du Public Préambule : à l'attention des rédacteurs Cette notice descriptive concernant toutes les catégories a été élaborée à votre intention,

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP du 2ème groupe (5ème catégorie) sans locaux à sommeil. (Arrêté du 25/06/1980 modifié Arrêté du 22/06/1990 modifié)

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP du 2ème groupe (5ème catégorie) sans locaux à sommeil. (Arrêté du 25/06/1980 modifié Arrêté du 22/06/1990 modifié) NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP du 2ème groupe (5ème catégorie) sans locaux à sommeil. (Arrêté du 25/06/1980 modifié Arrêté du 22/06/1990 modifié) La présente notice descriptive (article R.123-22 du

Plus en détail

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Tout coordonnateur SPS titulaire d une attestation de formation initiale. La réglementation : - les nouveaux

Plus en détail

SOMMAIRE 1. LE CONTEXTE

SOMMAIRE 1. LE CONTEXTE SOMMAIRE 4 1. LE CONTEXTE 1.1 Enjeux environnementaux 1.2 Cadre réglementaire 1.3 Réglementation thermique 2005 1.4 DPE «Etiquette énergie» 1.5 Loi Grenelle: L urgence écologique 1.6 Protéger l environnement

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS DIVERS

RENSEIGNEMENTS DIVERS NOTICE DE SECURITE Références: A joindre obligatoirement à tout dossier de permis de construire ou déclaration de travaux exemptés de permis de construire relatifs à un établissement recevant du public

Plus en détail

CONSTRUCTION D UNE ECOLE MATERNELLE ET D UN SATELLITE DE RESTAURATION A AMIENS (80) DCE NOTICE DE SECURITE

CONSTRUCTION D UNE ECOLE MATERNELLE ET D UN SATELLITE DE RESTAURATION A AMIENS (80) DCE NOTICE DE SECURITE CONSTRUCTION D UNE ECOLE MATERNELLE ET D UN SATELLITE DE RESTAURATION A AMIENS (80) DCE NOTICE DE SECURITE Révision : 3 Date : JUIN 2010 BETOM ingénierie Notice de Sécurité Page 2/9 S O M M A I R E 1.

Plus en détail

LICENCE Génie civil (construction bois architecture et urbanisme bioclimatiques)

LICENCE Génie civil (construction bois architecture et urbanisme bioclimatiques) Contacts : www.physer.eu toufike.henni-chebra@cnam.fr annie.chappelet@cnam.fr tél. 06 73 66 00 67 LICENCE Génie civil (construction bois architecture et urbanisme bioclimatiques) 1. GÉNIE CIVIL (FONDAMENTAUX)

Plus en détail

Indice de révision n 5 Date : 04/03/2013 INSTRUCTION 04

Indice de révision n 5 Date : 04/03/2013 INSTRUCTION 04 REGLEMENT TECHNIQUE D EVALUATION DIAGNOSTIC IMMOBILIER EPREUVE DPE D HABITATIONS INDIVIDUELLES ET DE LOTS DANS LES BATIMENTS A USAGE PRINCIPAL D HABITATION. ATTESTATION DE PRISE EN COMPTE DE LA REGLEMENTATION

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC (Code de la construction et de l habitation Art. R123 à R123.55 arrêté du 22 juin 1990) S agissant d une opération en site existant, en application

Plus en détail

Gaines techniques verticales Placostil

Gaines techniques verticales Placostil 01 Cloisons sur ossature métallique Placostil Gaines techniques verticales Placostil Description Les gaines techniques verticales peuvent être réalisées avec les mêmes produits et systèmes Placo que ceux

Plus en détail

CONFORMITE DE L OPERATION AVEC LES REGLES DE SECURITE

CONFORMITE DE L OPERATION AVEC LES REGLES DE SECURITE CONFORMITE DE L OPERATION AVEC LES REGLES DE SECURITE Maître d ouvrage : SIVU DE LA CRECHE INTERCOMMUNALE THOIRY 3 place de la Fontaine 78 770 THOIRY Adresse des travaux : Rue de la Mare Agrad 78 770 THOIRY

Plus en détail

ORDRE DE MISSION Date de Commande : N de Dossier :

ORDRE DE MISSION Date de Commande : N de Dossier : : Heure FA Un exemplaire (1 ère page seulement) est à nous retourner signé L autre exemplaire est à conserver ORDRE DE MISSION Date de Commande : N de Dossier : Date du RDV : Situation RENDEZ VOUS du RDV

Plus en détail

0.03 TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES TOME I INTERCALAIRE 0 INTERCALAIRE 1 INTERCALAIRE 2. Tables

0.03 TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES TOME I INTERCALAIRE 0 INTERCALAIRE 1 INTERCALAIRE 2. Tables TOME I INTERCALAIRE 0 Tables Sommaire général... 0.01 Présentation de l ouvrage... 0.02 Table des matières générale... 0.03 Liste des abréviations... 0.04 Table chronologique des textes réglementaires..

Plus en détail

Maison de l Urbanité

Maison de l Urbanité Les critères minimaux de salubrité dans le cadre des petits logements Maison de l Urbanité 15 septembre 2010 DGO 4 - DEPARTEMENT DU LOGEMENT Bases réglementaires Code Wallon du Logement, art. 10 : 1 :

Plus en détail

Extrait du sommaire du Reef en ligne

Extrait du sommaire du Reef en ligne Extrait du sommaire du Reef en ligne Catalogue par ouvrage Maçonnerie gros œuvre Constructions métalliques Constructions en bois Atrerie - Fumisterie Façades et bardages Couvertures Etanchéité Menuiserie

Plus en détail

ANNEXE RUBRIQUE PLAN QUALITE REALISATION PERFORMANCE. Sommaire

ANNEXE RUBRIQUE PLAN QUALITE REALISATION PERFORMANCE. Sommaire Sommaire ANNEXE RUBRIQUE PLAN QUALITE REALISATION PERFORMANCE 1. Lettre d engagement... 2 2. Memento des qualifications des entreprises... 3 3. Informations aux habitants... 4 4. Règles de l Art Grenelle

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE DES TRAVAUX. 1. Caractéristiques techniques de l Immeuble

NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE DES TRAVAUX. 1. Caractéristiques techniques de l Immeuble NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE DES TRAVAUX 1. Caractéristiques techniques de l Immeuble 1.1 Infrastructures 1.1.1 Fouilles Excavation selon rapport géotechnique 1.1.2 Fondations Semelles et massifs béton,

Plus en détail

Implantation des pompes à chaleur gaz naturel à absorption Note d informations

Implantation des pompes à chaleur gaz naturel à absorption Note d informations Implantation des pompes à chaleur gaz naturel à absorption Note d informations Préambule général Le présent document constitue une note d information relative aux règles d implantation de pompes à chaleur

Plus en détail

DETECTION ET ALARME INCENDIE DANS LES E.R.P

DETECTION ET ALARME INCENDIE DANS LES E.R.P DETECTION ET ALARME INCENDIE DANS LES E.R.P Le système d'alarme incendie doit permettre de signaler un sinistre et de le localiser. Il fonctionne sur une source autonome en l'absence de courant. L'action

Plus en détail

Référentiels et labels pour le logement existant

Référentiels et labels pour le logement existant La réglementation sur l existant Les labels dans l habitat existant Le label BBC EFFINERGIE La certification CERQUAL Patrimoine Environnement Un exemple d opération labélisée BBC Rénovation Référentiel

Plus en détail

LUTTE CONTRE L INCENDIE Contrats d entretien obligatoires. Vérification trimestrielle. Vérification annuelle

LUTTE CONTRE L INCENDIE Contrats d entretien obligatoires. Vérification trimestrielle. Vérification annuelle Les principales vérifications périodiques Septembre 2015 LUTTE CONTRE L INCENDIE Contrats d entretien obligatoires Extincteurs et Robinets d incendie armés (RIA) (E.R.P : MS 72, 73, 74) Accessibilité,

Plus en détail

17 Novembre 2015 / 15h-16h30

17 Novembre 2015 / 15h-16h30 17 Novembre 2015 / 15h-16h30 L accessibilité des établissements recevant du public Les normes d hygiène alimentaire L environnement et la sécurité ACCESSIBILITE Le cadre Réglementaire Loi du 11 février

Plus en détail

Diagnostics accessibilité ERP St Etienne de Crossey

Diagnostics accessibilité ERP St Etienne de Crossey Diagnostics accessibilité ERP St Etienne de Crossey Diagnostics accessibilité ERP - St Etienne de Crossey PLAN Accessibilité obligations réglementaires Application aux ERP existants Accessibilité exigences

Plus en détail

La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover. Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013

La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover. Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013 La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013 Stéphane GIRAULT Études de conception en génie climatique et électricité Audits énergétiques Études

Plus en détail

Troisième partie LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE POUR LES BÂTIMENTS EXISTANTS «GLOBALE» Champ d application Principes Exigences Exemples

Troisième partie LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE POUR LES BÂTIMENTS EXISTANTS «GLOBALE» Champ d application Principes Exigences Exemples Troisième partie LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE POUR LES BÂTIMENTS EXISTANTS «GLOBALE» Arrêté relatif à la performance énergétique des bâtiments existants de surface supérieure à 1000 m², lorsqu ils font

Plus en détail

Vitrages feuilletés de sécurité

Vitrages feuilletés de sécurité Protection contre les risques de blessures, les chutes dans le vide, l effraction et le vandalisme PROTECT Les verres feuilletés et la sécurité. Les vitrages de protection s imposent pour satisfaire un

Plus en détail

Notice descriptive relative à la sécurité des personnes (Article R 123.22 du CCH)

Notice descriptive relative à la sécurité des personnes (Article R 123.22 du CCH) 1 Notice descriptive relative à la sécurité des personnes (Article R 123.22 du CCH) Conformément à Article R*111-19-17 du CCH, la présente notice fait partie du dossier permettant de vérifier la conformité

Plus en détail

F ORMULAIRE DE D EMANDE D'AUTORISATION F_222

F ORMULAIRE DE D EMANDE D'AUTORISATION F_222 PAGE 1/14 Règlement grand-ducal du 16 juillet 1999 portant nomenclature et classification des établissements classés; Annexe Nomenclature des établissements classés : N 222 Installations de lavage de voitures,

Plus en détail

Avenue des Frênes 77 411 MONTEVRAIN NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE IMMOBILIER

Avenue des Frênes 77 411 MONTEVRAIN NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE IMMOBILIER Avenue des Frênes 77 411 MONTEVRAIN NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE IMMOBILIER 1/6 LE NEST PARTIES COMMUNES CLOS COUVERT GROS OEUVRE : Fondations suivant étude géotechnique, Dallage béton armé, Réalisation

Plus en détail

P.P.S.P.S. Plan Particulier de Sécurité et de Protection de la Santé

P.P.S.P.S. Plan Particulier de Sécurité et de Protection de la Santé Plan Particulier de Sécurité et de Protection de la Santé Statistiques Un constat : 15 millions de salariés au régime général de la SS 900 000 accidents du travail et de trajet par an 1 800 mortels 5 000

Plus en détail

LA TECHNIQUE, AU SERVICE DU BIEN-ÊTRE

LA TECHNIQUE, AU SERVICE DU BIEN-ÊTRE p.36 EULER, VOTRE PLUS BELLE SIGATURE VOTRE PLUS BELLE SIGATURE LA TECHIQUE, AU SERVICE DU BIE-ÊTRE UE EXIGECE, LA QUALITÉ TECHIQUE Euler vous fait découvrir la simplicité et l autonomie dans toutes leurs

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE Notice obligatoire en application de l Art. R 123-24 du Code de la Construction et de l Habitation pour les demandes de Permis de Construire dans les Etablissements Recevant

Plus en détail

SOCOTEC. Points sensibles de la RT2012 et articulations avec la réglementation. Pour la maîtrise des risques et l amélioration des performances

SOCOTEC. Points sensibles de la RT2012 et articulations avec la réglementation. Pour la maîtrise des risques et l amélioration des performances SOCOTEC Points sensibles de la RT2012 et articulations avec la réglementation Pour la maîtrise des risques et l amélioration des performances David RETIERE / david.retiere@socotec.fr 31/05/2012 Sommaire

Plus en détail

Notions de base du bâtiment

Notions de base du bâtiment Notions de base du bâtiment Méthode pédagogique Apports de connaissances sur les désordres rencontrés dans les bâtiments anciens et présentation de solutions techniques. Illustrations,. Etudes de cas,

Plus en détail

BLOC OPERATOIRE. sécurité incendie. Stephan SORIANO Chef de Service Sécurité Incendie Association des Chargés de Sécurité des Etablissements de Soins

BLOC OPERATOIRE. sécurité incendie. Stephan SORIANO Chef de Service Sécurité Incendie Association des Chargés de Sécurité des Etablissements de Soins BLOC OPERATOIRE sécurité incendie Stephan SORIANO Chef de Service Sécurité Incendie Association des Chargés de Sécurité des Etablissements de Soins REGLEMENT DE SECURITE CONTRE L INCENDIE Etablissements

Plus en détail

NOTICE DE SÉCURITÉ. Document mis à jour le 10.05.2012

NOTICE DE SÉCURITÉ. Document mis à jour le 10.05.2012 NOTICE DE SÉCURITÉ concernant les ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC du (5 ème catégorie) conformément au Code de l'aménagement de la Polynésie Française Document mis à jour le 10.05.2012 01 - PRÉSENTATION

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires 20 décembre 2007 JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Texte 4 sur 224 Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT ET DE L AMÉNAGEMENT DURABLES Arrêté

Plus en détail

PROJET DE RÉNOVATION DE LA SALLE DES FÊTES

PROJET DE RÉNOVATION DE LA SALLE DES FÊTES Belfort, le 11 décembre 2014 PROJET DE RÉNOVATION DE LA SALLE DES FÊTES Par Damien Meslot, Député-Maire de Belfort La Salle des Fêtes, située place de la République, va faire l objet prochainement d importants

Plus en détail

La loi Scellier peut s'appliquer au logement pour lequelle contribuable applique une réhabilitation

La loi Scellier peut s'appliquer au logement pour lequelle contribuable applique une réhabilitation La loi Scellier peut s'appliquer au logement pour lequelle contribuable applique une réhabilitation. En effet, il peut s'avérer judicieux d'envisager la réhabilitation d'un logement ancien plutôt que d'acheter

Plus en détail

L ÉCO CONDITIONNALITÉ applicable aux aides du Conseil Général de la Côte-d Or

L ÉCO CONDITIONNALITÉ applicable aux aides du Conseil Général de la Côte-d Or L ÉCO CONDITIONNALITÉ applicable aux aides du Conseil Général de la Côte-d Or Généralités Préambule Dans le cadre de son Schéma Départemental du Développement Durable (S3D), le Conseil Général s est engagé

Plus en détail

Table des matières générale 1)

Table des matières générale 1) 1) page 1 1) 0 CLAUSES COMMUNES Chap. 1 Clauses communes à tous les lots 1/1 Définition de l opération Réglementations Lots 1/2 Spécifications communes à tous les lots 1 PLOMBERIE INSTALLATIONS SANITAIRES

Plus en détail

Ville de Cagnes-sur-Mer PATIO RENOIR - NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE. Avenue de l Hôtel de Ville / Avenue de Verdun Cagnes-sur-Mer DESCRIPTIF SOMMAIRE

Ville de Cagnes-sur-Mer PATIO RENOIR - NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE. Avenue de l Hôtel de Ville / Avenue de Verdun Cagnes-sur-Mer DESCRIPTIF SOMMAIRE page 1 sur 6 pages Avenue de l Hôtel de Ville / Avenue de Verdun Cagnes-sur-Mer DESCRIPTIF SOMMAIRE Bâtiment Basse Consommation énergétique, B B C 2005 GENERALITE page 2 sur 6 pages La construction sera

Plus en détail

PROTECTION PASSIVE INCENDIE DES STRUCTURES : LES PRODUITS DE PROJECTION

PROTECTION PASSIVE INCENDIE DES STRUCTURES : LES PRODUITS DE PROJECTION Groupement Technique Français contre l incendie Fiche technique Des compétences au service de la sécurité incendie Les produits de projection sont destinés à la protection passive incendie et possèdent

Plus en détail

L essentiel de La Rt 2012

L essentiel de La Rt 2012 L essentiel de la RT 2012 Philippe Leblond L essentiel de la RT 2012 Obligations et mise en œuvre de la réglementation thermique 2 e édition À tous ceux qui m ont soutenu, sans les citer pour n oublier

Plus en détail

NOTICE DE SECURITE ETABLISSEMENT : MAITRE DE L OUVRAGE : CONSEIL REGIONAL ILE DE FRANCE 35, Boulevard des Invalides 75007 Paris

NOTICE DE SECURITE ETABLISSEMENT : MAITRE DE L OUVRAGE : CONSEIL REGIONAL ILE DE FRANCE 35, Boulevard des Invalides 75007 Paris MAITRE DE L OUVRAGE : CONSEIL REGIONAL ILE DE FRANCE 35, Boulevard des Invalides 75007 Paris ETABLISSEMENT : LYCEE ANDRE BOULLOCHE 18, Boulevard Gutenberg 93190 Livry-Gargan REFECTION DE L EQUIPEMENT D

Plus en détail

REGLES TECHNIQUES APPLICABLES AUX BÂTIMENTS NEUFS FAISANT L OBJET D UNE DEMANDE DE LABEL effinergie+ (Validées par le CA du 21 novembre 2012)

REGLES TECHNIQUES APPLICABLES AUX BÂTIMENTS NEUFS FAISANT L OBJET D UNE DEMANDE DE LABEL effinergie+ (Validées par le CA du 21 novembre 2012) 1. Objet REGLES TECHNIQUES APPLICABLES AUX BÂTIMENTS NEUFS FAISANT L OBJET D UNE DEMANDE DE LABEL effinergie (Validées par le CA du 21 novembre 2012) Les présentes Règles Techniques établies par l association

Plus en détail

LA PROTECTION INCENDIE

LA PROTECTION INCENDIE Roger Cadiergues MémoCad ma35.a LA PROTECTION INCENDIE SOMMAIRE ma35.1. La protection incendie ma35.2. Les composants de la protection incendie ma35.3. L organisation du compartimentage ma35.4. Les concepts

Plus en détail

TELECHARGEMENT. Comprendre la Réglementation Thermique 2005

TELECHARGEMENT. Comprendre la Réglementation Thermique 2005 TELECHARGEMENT Comprendre la Réglementation Thermique 2005 SOMMAIRE DE LA RT 2000 A LA RT 2005...3 LES VALEURS DE REFERENCE ET GARDE-FOUS...3 VALIDATIOND UN PROJET...4 LEXIQUE...5 TEXTES DE REFERENCE...6

Plus en détail

Issue de Secours CATALOGUE CATALOGUE 2011

Issue de Secours CATALOGUE CATALOGUE 2011 CATALOGUE CATALOGUE 2011 1 SOMMAIRE Professionnelle de la prévention, de l éducation et de la sécurité incendie, toute demande de formation spécifique est envisageable dès lors qu elle entre dans le cadre

Plus en détail

Qualité de l enveloppe l thermique des bâtiments

Qualité de l enveloppe l thermique des bâtiments Qualité de l enveloppe l thermique des bâtiments Bertrand DENIS Défi nergie 66200 ELNE Diagnostic de Performance Energétique Audit & optimisation énergétique Etude d ensoleillement - Thermographie infrarouge

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT ET DE L AMÉNAGEMENT DURABLES Arrêté du 17 octobre 2007 modifiant l arrêté du 2 mai 2002 modifié relatif aux prescriptions

Plus en détail

Annexe III - Actions particulières de formation liées à l exposition à un risque spécifique ou à une ambiance de travail

Annexe III - Actions particulières de formation liées à l exposition à un risque spécifique ou à une ambiance de travail CHAPITRE 5 Annexe III - Actions particulières de liées à l exposition à un risque spécifique ou à une ambiance de travail Les s Annexe III Actions particulières de liées à l exposition à un risque spécifique

Plus en détail

RESUME norme NF S 61-970

RESUME norme NF S 61-970 RESUME norme NF S 61-970 Résumé informatif de la norme NFS 61-970 de juillet 2007 : nous déclinons toute responsabilité en cas d erreur ou d omission. 01/2008 Thème Chapitr e NF S 61-970 Obligations Généralités

Plus en détail

Résidence Sévigné 42 APPARTEMENTS COLLECTIFS LIMEIL BREVANNES (VAL DE MARNE) Notice descriptive sommaire

Résidence Sévigné 42 APPARTEMENTS COLLECTIFS LIMEIL BREVANNES (VAL DE MARNE) Notice descriptive sommaire Résidence Sévigné 42 APPARTEMENTS COLLECTIFS LIMEIL BREVANNES (VAL DE MARNE) Notice descriptive sommaire Maître d ouvrage SCI Résidence Sévigné 2 rues Leday BP 80630 80101 ABBEVILLE Version n 1 du 07 juin

Plus en détail

Présentation du Béton de Chanvre dans la Construction / Rénovation

Présentation du Béton de Chanvre dans la Construction / Rénovation Présentation du Béton de Chanvre dans la Construction / Rénovation Bureau d Etudes de Maîtrise d Oeuvre sommaire La perfo au natu rm rel ance 1Qu est ce que le chanvre? 2 Le stockage du Carbone 3 Les solutions

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR L ACCOMPAGNEMENT DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC DE 5ÈME CATÉGORIE AUX NOUVELLES NORMES D ACCESSIBILITÉ

CAHIER DES CHARGES POUR L ACCOMPAGNEMENT DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC DE 5ÈME CATÉGORIE AUX NOUVELLES NORMES D ACCESSIBILITÉ CAHIER DES CHARGES POUR L ACCOMPAGNEMENT DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC DE 5ÈME CATÉGORIE AUX NOUVELLES NORMES D ACCESSIBILITÉ 1. CONTEXTE La loi du 11 février 2005 exprime le principe «d accès

Plus en détail

LE DIAGNOSTIC TECHNIQUE Fiche juridique de la Confédération Nationale du Logement. Sommaire

LE DIAGNOSTIC TECHNIQUE Fiche juridique de la Confédération Nationale du Logement. Sommaire LE DIAGNOSTIC TECHNIQUE Fiche juridique de la Sommaire ANALYSE DE LA CNL / Page 2 Le diagnostic de performance énergétique / Page 2 L état d installation intérieure de gaz et d électricité / Page 4 1 ANALYSE

Plus en détail

Table des matières générale 1)

Table des matières générale 1) Table des matières générale page 1 Table des matières générale 1) Chap. 5 0 CLAUSES COMMUNES 1) Sommaire Chap. 1 Clauses générales pour opérations tous corps d état 1/1 Spécifications et prescriptions

Plus en détail

énergétique La rénovation des bâtiments existants Matinale de l Energie 15 mars 2012 Matinale rénovation des bâtiments Page 1

énergétique La rénovation des bâtiments existants Matinale de l Energie 15 mars 2012 Matinale rénovation des bâtiments Page 1 Matinale de l Energie La rénovation énergétique des bâtiments existants 15 mars 2012 Matinale rénovation des bâtiments Page 1 Introduction Le contexte économique et écologique o Hausse inexorable des prix

Plus en détail

DPE v/s règles Th et audit

DPE v/s règles Th et audit DPE v/s règles Th et audit DPE Règles Th (Th-C-E en neuf ; Th-C-E ex en existant) Audit énergétique 1 - chauffage 2 - refroidissement 3 - ECS 4 - auxiliaires 5 - éclairage contenu + bureautique ascenseurs,

Plus en détail

Calculs Thermiques Réglementaires RT2005

Calculs Thermiques Réglementaires RT2005 Calculs Thermiques Réglementaires RT2005 Construction d une maison individuelle 44860 SAINT AIGNAN GRANDLIEU Maîtrise d ouvrage: M. BOURGEOIS et Mme BUPTO 18 avenue Jacques Auneau 44300 NANTES Téléphone

Plus en détail

NOTICE DE SÉCURITÉ. Document mis à jour le 10.05.2012

NOTICE DE SÉCURITÉ. Document mis à jour le 10.05.2012 NOTICE DE SÉCURITÉ concernant les ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC du 1 er groupe (1 ère à 4 ème catégorie) conformément au Code de l'aménagement de la Polynésie Française Document mis à jour le 10.05.2012

Plus en détail

GLOSSAIRE. Recommandation et réglementation. A observer, à repérer par exemple/notamment. Page 1. Préparation Document unique

GLOSSAIRE. Recommandation et réglementation. A observer, à repérer par exemple/notamment. Page 1. Préparation Document unique A consulter sur la page Hygiène et sécurité du site de l'académie de Toulouse la "Boîte à outils pour le premier degré" http://www.ac-toulouse.fr/web/personnels/60-ressources-professionnelles.php Thèmes

Plus en détail

CHARTE d AGREMENT MAISONS de QUALITE. Exigences requises pour l obtention de l Agrément Maisons de Qualité

CHARTE d AGREMENT MAISONS de QUALITE. Exigences requises pour l obtention de l Agrément Maisons de Qualité CHARTE d AGREMENT MAISONS de QUALITE Exigences requises pour l obtention de l Agrément Maisons de Qualité CHARTE d AGREMENT MAISONS de QUALITE Exigences requises pour l obtention de l Agrément Maisons

Plus en détail

NOTICE DE SECURITE ERP

NOTICE DE SECURITE ERP MAITRE D OUVRAGE VILLE DE CLOYES-SUR-LE-LOIR 1 place Gambetta 28220 CLOYES-SUR-LE-LOIR Objet : Demande de permis de construire Restructuration du collège François Rabelais Pour réaliser un espace multi-activités

Plus en détail

GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION

GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION sécurité incendie Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d habitation > Bâtiments d habitation > Parcs de stationnement > s - foyers Sécurité incendie dans

Plus en détail

Aides financières de la part de l Etat. maison basse consommation d énergie et maison basse énergie.

Aides financières de la part de l Etat. maison basse consommation d énergie et maison basse énergie. Aides financières de la part de l Etat maison basse consommation d énergie et maison basse énergie. Maison à performance énergétique élevée Lors de la conception d une maison à performance énergétique

Plus en détail

ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE sans locaux à sommeil

ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE sans locaux à sommeil EXEMPLE DE NOTICE DE SECURITE INCENDIE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE sans locaux à sommeil NOTA : Cet exemple de notice est un document simplifié. Des renseignements complémentaires

Plus en détail

LYCEE ERIC TABARLY CONSTRUCTION HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE

LYCEE ERIC TABARLY CONSTRUCTION HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE ( LYCEE ERIC TABARLY CONSTRUCTION HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE ( SITE EXISTANT OBSOLETE Bâtiments anciens datant de 1965 Aucune possibilité d extension Au c ur du quartier de la Chaume Des accès difficiles

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT Arrêté du 8 février 2012 modifiant l arrêté du 3 mai 2007 relatif au diagnostic

Plus en détail

PC40 NOTICE DE SECURITE

PC40 NOTICE DE SECURITE PC40 NOTICE DE SECURITE Dossier spécifique 3 LOCALISATION ET PRESENTATION DE L EXISTANT LOCALISATION ET CARACTERISTIQUES DU TERRAIN Le terrain, de la présente demande de permis de construire se situe rue

Plus en détail

R E D A N G E / A T T E R T

R E D A N G E / A T T E R T FORMULAIRE DE DEMANDE D AUTORISATION COMMODO/INCOMMODO CLASSE 2 N 060207: Restaurants ; lorsqu ils sont destinés à recevoir plus de 50 personnes Commune/Ville de Redange/Attert Page 1 / 17 N du dossier

Plus en détail

GRILLE D AUTO-EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS

GRILLE D AUTO-EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS Ces grilles vont permettre d évaluer les risques spécifiques à chaque école. Dans la colonne «observations», décrire la situation qui amène à répondre «non» ou «non satisfaisant» à la question posée. Par

Plus en détail

LES GUIDES DU CNB LES CONDITIONS D IMPLANTATION DES MOYENNES SURFACES COMMERCIALES EN MILIEU URBAIN. Rapport du groupe de travail - septembre 2009

LES GUIDES DU CNB LES CONDITIONS D IMPLANTATION DES MOYENNES SURFACES COMMERCIALES EN MILIEU URBAIN. Rapport du groupe de travail - septembre 2009 LES GUIDES DU CNB LES CONDITIONS D IMPLANTATION DES MOYENNES SURFACES COMMERCIALES EN MILIEU URBAIN Rapport du groupe de travail - septembre 2009 n 1 SOMMAIRE Contexte 4 Rappel de la saisine Méthode d'élaboration

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION. Personne chargée du suivi du Plan de Prévention (nom, qualification, coordonnées) :

PLAN DE PREVENTION. Personne chargée du suivi du Plan de Prévention (nom, qualification, coordonnées) : PLAN DE PREVENTION ETABLISSEMENT SCOLAIRE Nom de l'établissement scolaire : Adresse : Téléphone : Nom du chef d'établissement : Personne chargée du suivi du Plan de Prévention (nom, qualification, coordonnées)

Plus en détail

Les établissements d une superficie supérieure ou égale à 16 m² mais inférieure à 50 m² Font l objet d une déclaration ( 3 de l'article CTS 1)

Les établissements d une superficie supérieure ou égale à 16 m² mais inférieure à 50 m² Font l objet d une déclaration ( 3 de l'article CTS 1) Aix-en-Provence Ville Thermale et Climatique PhF 17/05/2013 Service de la Réglementation et de la Police Administrative Hôtel de Ville - 13616 Aix-en-Provence Tél : 04.42.91.93.44 Fax : 04.42.91.94.16@mairie-aixenprovence.fr

Plus en détail

Le guide opiki. «Trouver le bon locataire» Guide immobilier - Location. Le logement décent. Le dossier de présentation.

Le guide opiki. «Trouver le bon locataire» Guide immobilier - Location. Le logement décent. Le dossier de présentation. Guide immobilier - ocation e guide opiki «Trouver le bon locataire» e logement décent P2 e dossier de présentation P4 es diagnostics P4 Guide immobilier - ocation 1 Guide immobilier - ocation e logement

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) Aménagement d une salle de cours de l'ira Structure et mobilier de l auditorium : CCTP MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES ET SERVICES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) Pouvoir adjudicateur exerçant

Plus en détail

LABEL BBCA REFERENTIEL DE LABELLISATION DES BATIMENTS

LABEL BBCA REFERENTIEL DE LABELLISATION DES BATIMENTS LABEL BBCA REFERENTIEL DE LABELLISATION DES BATIMENTS NEUFS V2 - EXTRAITS 07/04/2016 OBJET DU DOCUMENT 2 PRINCIPES DU LABEL 2 LES PRINCIPES DE L ANALYSE EN CYCLE DE VIE DES BATIMENTS 4 PERIMETRE DU LABEL

Plus en détail

Catalogue des formations proposées par S 3

Catalogue des formations proposées par S 3 Catalogue des formations proposées par S 3 Rue d En Bas 31580 LOUDET Tél. : 05.61.94.91.83 06.22.39.29.69 PreventionS3@yahoo.fr Principes généraux q Les modules de formation sont construits sur un modèle

Plus en détail

DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX

DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX CARACTERISTIQUES TECHNIQUES GENERALES DE L IMMEUBLE INFRASTRUCTURE ET FONDATIONS - Les fondations seront renforcées si nécessaire suivant l étude de l ingénieur structure

Plus en détail

RÈGLEMENTATION THERMIQUE : RT2012/BBC :

RÈGLEMENTATION THERMIQUE : RT2012/BBC : JANVIER 2013 RÈGLEMENTATION THERMIQUE : RT2012/BBC : QU'EST-CE-QUE LA RÈGLEMENTATION THERMIQUE? La réglementation thermique française a pour but de fixer une limite maximale à la consommation énergétique

Plus en détail

La Réglementation Thermique 2012

La Réglementation Thermique 2012 La Réglementation Thermique 2012 La réglementation thermique 2012 ou RT 2012 est le fruit d une réflexion de deux ans des acteurs des différents secteurs du bâtiment, faisant suite au dernier Grenelle

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE POUR LES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE POUR LES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE POUR LES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC Préambule : Cette notice concerne les dispositions essentielles de sécurité à prévoir en fonction du classement de l'établissement

Plus en détail

Les indices d une révolution

Les indices d une révolution RT 2012 Les indices d une révolution ÉRIC FeLICE [1] La RT 2012, en rendant obligatoire la conception bioclimatique des bâtiments, bouleverse les règles de construction. Le recours aux énergies renouvelables

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE ETABLISSEMENT DE TYPE T EXPOSITIONS A CARACTERE TEMPORAIRE SALLE D EXPOSITIONS

NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE ETABLISSEMENT DE TYPE T EXPOSITIONS A CARACTERE TEMPORAIRE SALLE D EXPOSITIONS NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE ETABLISSEMENT DE TYPE T EXPOSITIONS A CARACTERE TEMPORAIRE SALLE D EXPOSITIONS Est classé «type T» tout établissement à vocation commerciale destinés à des expositions, des

Plus en détail

Le confort acoustique dans les établissements scolaires

Le confort acoustique dans les établissements scolaires Le confort acoustique dans les établissements scolaires «Cas pratiques : analyse des résultats et constatations» Maud Gehu (maud.gehu@bbri.be) Division Acoustique - Ingénieur responsable d essais & Conseiller

Plus en détail

Dans une période où les

Dans une période où les ÉTANCHÉITÉ.INFO #39 OCTOBRE 2013 FICHE PRATIQUE TECHNIQUE 47 Réglementation ICPE Désenfumage des ICPE : quelles règles pour les étancheurs? Les ICPE doivent se conformer à des règles spécifiques pour le

Plus en détail

Atelier d Architecture RIVAT - Saint-Etienne Loire

Atelier d Architecture RIVAT - Saint-Etienne Loire 2013 APPEL A PROJETS LE «OFF» DU DEVELOPPEMENT DURABLE 2013 ARCHITECTURE ET TECHNIQUES PASSIVES ET BIOCLIMATIQUES Réhabilitation en bureau d un monument historique du. Atelier d Architecture RIVAT - Saint-Etienne

Plus en détail