, ::~: ~~:.; I:: .qq!o.o. 10) Une participation ch.re':te a In vn.to.':5.~'lntion ('es t.crrcs

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download ", ::~: ~~:.; I:: .qq!o.o. 10) Une participation ch.re':te a In vn.to.':5.~'lntion ('es t.crrcs"

Transcription

1 FORMANT CODi::: Dr.S INVl:: r :T I 3S1 :M;;:rr.r s 1\' ;~ncot f:~', ::~: ~~:.; I:: 1\RTICLE9 La mf.se en v'1.1eu:: n11 S'::P'::; J'l!';.:IS<'0;TL t..i.trp. I;omportc l'execution des t.. iw~i1.':~ (. :'::!l:tp?i1lc.1":" (ly.t:.i~rn(.,-:t in-;;.(~r.l~ des proprietes i'\<jricol0.z ei::. 'O':'Vl,.,j 1:.T' '.0:1!.0. i.' onual.j,e do In terre. ARTICLE 10 L' equipcirctl.. l'::','0.:':'i':''=l e'.:.lp,y'f."'.:, o'.!t:~ 3 ::'0 X" (;:r.lpomj.:r:7cment r Le s ouvrages de re\:;'::li11l1:j et,18 '~0:c5,;li:lt:i.01'1, IN; canaux prlnc i.rviux secon1aj.:r.ec; et 1:~::"':'-.:'.:':c:" -:1= :wi rl~c }...'::; i.:tise::mt de col.atiure s et,d'une :.lmd.;!r::! ':.t('tnp.:,..1.e,i.:'.'t~~. :J.e~ rll11r.nn )Onlents hydroagricoles ;:fs.'1.~i:3es,) l' :l.:li~6;.-;.cll:: ''Y.' ;... :.' ~~:tcl:;1cur des perimetres d' :.i.rr;i.gntto'l n. PCihi)tj'dlt d ' a.;:enc~r l' eau on tetc des rroj"l."h:t6~. ARTICLE 11,: L'equlpemont :i.pto'.-hq Cor.pL'.:\)r) 1(;':, c'.r,ler,i"g'}lllellt!:> tels que d6frichemcnt, <1e~oll.:ernp.at.,,.:-~:t.in:.!'r:c,I :m-= et lp.!:, t.rnvaux de const ructd.on 0t: r.eso'tu.l,t) ':e:::nc 1.:1 t'.i: r.-i. Y1t.iC!l e~: de c::->jnture I de n1voll.omcnt; at: ~ cu t..-n-j;::u;.: s:',)::'_ V'.j.:('~; d'jt1 til1l!s i\ permet t.ro la meillel1re ut.i.j.5.s'r:.t'lon de J.' cau ('i-, '!:1 so':". ARTICLE 12 : Les equipemen'.:n ext'"\rnt;) et :'ntcrl:" r;.:>nt-. c:"(~.::utt s l':'lr l'etat ou par 1C3 U.r:[!CHS He(]~.on:\l~:: de rll~ :! en '!nlc',:r 1\gricole agissant r,em.::' Le COI:,l?I:O de:'.' ~':l';ii. ARTICLE 16 Les agriculte'ljrs pc\'t:-ticipent Ott>:.i: :;::119 e:nqi'ls'':;::; par' 1 'Etnt au titre de l'6quipcil'~:lt, extcj:.1c (>l; de '!"'(CJu,i.pemcnt interne. Cette participi'lt.i.clli se ~Cl!1posp. (1(:::; dc\!x (:h~me!lts suivants 10) Une participation ch.re':te a In vn.to.':5.~'lntion ('es t.crrcs irri<ju~es ; 2 ) Une zedevance annusl l,e e::' pr: :r.tnncli::c J>(.I",!; c~~nge de l' oau d I irrigation. Cette?:p.c1e7.::nce compr.':m1 l'nmortis5e:\l0nt ct. Los dt!ipenses d I C!xploitation at ell ent':et.i.t.:m du r~saml cxbnrne d'irrigation. '.qq!o.o

2 A.tUICLE 17 La p~ticip'ntion directe ~ la v~lorisation des terres irriguees est ~ In charge du proprietnirc. Son montant est fixe ~ mille c Lnq cerrts dirhams (l. 500 DIl) par hectare de terre irriguea. ARTICLE 18 La participation directe ~ la va1orisation des terres irriguees est exigible d~s ~ue les conditions ci-apres sont reunies : mise en eau des proprietcs et fin des travaux d'equipement interne. Les proprictes sont reput6es mise en eau lorsque l' eau nura eteretenue a In disposition des exp10itants en tete ou aux nbards imnediats des proprhites. ARTICLE 19 : La participation directe est recouvree par 1es agents du tresor comme en matiere d'imp6ts directs. Toutefois, Ie proprietaire peut s'ncquitter par vcrsements eche10nnes sur demande adressee a l'offico Regional de Mise en Valeur Agricole interesse ou auxservices provinciaux competents du Ministere de l'agriculture et de la Reforme Agraire. Dans ce cas, la dette porte interet au tnux annuel de 4 %, elle est ~ayee en dix sapt (17) annuites 6gales a compter de Ia 1 annee qui suit la mise en eau. ARTICLE 20 Sont exemptes du paiement de Ia participation directa ~ la va1orisation des terres irriguees : Les proprietaires d'exploitntions agrico~es dont la superficie situee a l'interieur du perimetre d'irrigation est inferieure eu egale a cinq hectares. A concurrence de c±nq hectares, les proprietaires d'exploitations agricoles dont In superficie situ6e a l'interieur du: perimetre d'irrigation est superieure a cing hectares et inf6rieure au egale A vingt hectares. Pour l'application des dispositions du present article les pronrietes dans l'indivision sont considerees comme appartenant a un seul proprietaira. ARTICLE 21 : Le benefice de 1 'exemption prevue a l'article 20 n'est definitivement acquis que si les proprietcs concerncs ne font l'objet d'nucune loutation entre vifs pendant dix ans au mains :\ compter de In mise en eau de ces proprigt0s../...

3 En cas de mutation entre vifs avant l'expiration de ce delai, 1a participation devf.ent; exfgihle et doit etta,acqu i t t ee" en un seul versement. Toutefois, Ie bfncfice,de l'exemption est mnintenu en cas de cession de droits indivis entre co-proprigt~ir85. ARTICLE 22 ARTICLE 26 La participation directe a 1a valorisation des terres irriguees n'est pas exigee dans les perimetres d'irrigation du Tafilalet et d'ouerznzate. La participation directe.a 1a valori~ation ~es terres irrigu6es n'8st due que pour les proprigt6s qui n'ont pas encore 6te mises en eau a la date de publication du present dahir, sous reserve des dispositions du 2 alinea de l'article 27. Toutefois, lorsqu'~ la dite date l'{quipement interne a ete realise ou,est en cours de r?alisation par l'etat sur les proprietcs visees a l'alin6a premier, en vertu de contrats conclus avec les propristaires, ceux-cf, ont te cholx "~n tr e 1 'application des d i.sposlt.lons du present ' dahir ou des stipulations du cont.ret.' Le propri6tairedoit'preciser son choix par lettre recommandee avec accuse de r6ception adressee riu 'Directeur de 1iOffice HGgional de Mise en Valeur nqricclc interesse ou au Chaf des Services Provinciaux competents du Ministere de l'agriculture et dula Reforme ngraire. ARTICLE 28 Les moda1it~s de figation, d'indexation et de recouvrement de la redevance pour usage de l'eau d'irrigation, 1es coeffiqients,.de,milloration ou de majoration dont; cette redevance peut ;et r e.:affecte~ ~ a~ns i. que les servittjdes mis~s!.} La chazqe des ut.ll.lsatieuzs, sent, '.p~ecises par dlkret pris surpr.op~sition au Ministre de l'agriculture et de la Reforme ngraire apres avis du Ministre des Fini'lnces et du Hinistre des TraVi'lUX Publics et des Communications. ARTICLE 29 -;': ' La zedevance pour usage de l'eau d 1 irrigation est due par Le proprieta:l.re du fonqs. Dans Ie cas ou Ie proprietaire n'exploite ras lui meme Ie fonds, Ie recouvrement de la redevance peut etre poursuivi 'tant aupr8s du proprietaire",du fonds que de, 1 ' exploit~nt : qui sont conj o.i.nt.ement; et solidairement responsables au paiement de celle-ci..

4 TITr:E 111 MISE EN V1\LEUTt D1\fJS LES ~,ONES 0 I i\ss1\irussi::ncnt EN SF.C l\1tticle 3S D~ns les r6ginns du Roynuma 6ultiv~bles en sec at oa les propri~t~s agricoles sont mcn"c(~~ rar los onux de crue, les rem('ntees des nappes nhr6i'ltlques ou 1es caux do surfnco en excedent;, 1 'Etat pout par decret l1<himitar les soct.eurs denomm,$.s "zones d' aasa.tndssement". Les decrets de Delimitati0n sont pris sur rroposition du Ministre de 1 1 1\rJr i cu l ture et de la 1-~6formc i\(jrnire ct."irres avls do s Minlstres de l'interieur at des Financcs. En cas de doute sur In situation J'une rrorri(t~ n0ricoln, l Mlnistre de l'l\griculture at de La Reforme TlgrairE~ est h"bilit0 ;" (Wlivrcr une -attestntion pr~cisant 51 cett~ propriet~ se trouve J l'intericur ou ~ l'exterieur d'une zone d'assninissemcnt. ARTICLE 36 La r6alisation des trnvaux d'nssninisscment extarnes et internes ~insi que l'exploitntion et l'entretien des r~dcnux rrimaires, sec0ndnir~s at tertinires seront nssur0s par l'etnt ou pnr les Offices l~r}gionnux de f-use on Valeur l\grlcole ngissnnt pour Ie compte de l'etnt. Les trnvaux comportent : D'une part, In r nlisntion d~un resenu ggn(rnl d'nssclinissement D' autre part, des mnenagements internes, tels oue mise en <1']os, drainage pcof'ond et" tous travnux similnires ngcess::\ires rour permettre 11 a s s ni ni s sement Intogrnl des p:t:0pri tns nqricoles. ARTICLE 37 Dans les zones d'nssninissamcnt, I'Ctat perccvrn une redevnnce nnnuelic dite "Hedevo1.ncc d'nssninissct'lent" destinec a couvrir, out.re les frnis ll'exploitntion at tl'entretien uu resenu genernl: une partie des d(!pensns engagees par l'etnt pour In renlis.::ttion dn rusenu gt:ner:tl d 1assainissement et des nm6nag~nents internes vises n l'article 36. La redevance (1' assainissement cst,,\ des exploitations agricoles. In charnc des pro[1rictnircs La redcvance d'nssainisscment so C(~rOse de trois taxes./...

5 Uno taxe pour l'entretien et l'exploitation clu rc,seau g~neral d'assainissement ; Une taxe pour l'amortissement partiel du reseau general d'assainissemcnt ; Une taxc ~our l'anortisscmcnt partiel de l'amenagement interne d'assainissement des pro~rietgs. Les deux premi res taxes ne sont dues qu'apres realisation des reseaux primaire, secondaire et tertiaire d'assainissement. Sous reserve des dispositi.c'ns de l'article 111, la taxe pour l'entretion et l'exploitation du r6soau general d'assainissement est permanente ; les deux autres taxes sont per~ues pendant vingt ansa ARTICLE 38 Les baremes de la redevanc d'assainissoment sont determin8s par arret2 conjoint du 11inistre de l'agriculture et do La Reformc Aqraire et du Ministre des Finances. Cet arrete prevoiera une reduction des dits baremes au profit 1 ) Des proprietaires d'ex~loitations agricoies dont la superficie situee dans les zones d'assainissement est inf(rieure ou egal0 U cinq hectares ; 2 ) Des proprietaires d'exploitations agricoles dont la superficie situee dans les zones d'assninissement est supsirloure.:i cinq hectares et inferieure ou egale a vingt hectares. Pour cotto dernicre cateaorie, Ia reduction des baremes sera limitee a une supcrficie de cinq hectares. Pour l'application des dispositions du present article les propri~tes dans l'indivision sont considerees comma appartenant a un seul proprietaire. ARTICLE '39 L'arrete vise a l'article 38 peut affecter In taxe pour I'amortissement pi'lrtiel du reseau q neral d'assainissement, de coefficients de minoration tenant comnte cie Ia situation des proprietes..qq!o.o

6 1\RTICLE,10 Cet arret!" pout, en outre, fixer le::!s mt~j;'il{t(!r.; '.1' Lndoxnt.Lon des hnremes de l~ r~~ovunce d'nssainissom0.nt on fonction 00 l'evolution du niveau des :rri:{ et dcs snlnirl's. Le taux de In redevnnce d'nssninissem<.?nt nc ~ert"l toutcfois modifi6 que Lezsque l'cli'plicntion des formul'.!s.1' Lndexat.Lon orrt.ra Lneza par rapport au tarif pr8codennent u['pliqu(; unc i11l'.::lt1entntir )l1 au t.aux superieure ~ 5 t. ARTICLE 41 Les proprletaires des fonds '-lssainis ccsseront, des In mise en eau de leurs proprietcs, d' i}tre nssuje t t.ls :1 l'"l r edovanco d'assainissement. 1\m'ICLE 42 Le montant des r odevanccs d ' assetnls sement; e s t, r ocouvrc :)'1r. les agents c!u '!'resor comme en mat.ler e d ' Lmpot.s directs, cn vertu de roles Llressus pur Lo Directcur de 1. 'Office ;:C'gi0TFll de Mise en Valour ngricole int(ressc au par Ie Chef des Services provtnef.eux compl~tents du r-tinisb~re de 1 'l"'~lricult uro et de In ~6forme Agrnire. Ces roles sont 6tablis Lo titre de l'nnnee rr6c(~ente. lor Jnilh t d'_' chaquo anncc au 1\nTICLE 43 Dans les zones d'assalnd s somcnt., Los I'roJ'ri.t5tnires nt los exploitants sont tenus de laisser Lo lihrc 0CC:'}S des fonds nux en'}ins des Offices Hl.gionnu:~ d':! :11S0.111 volour i'\']ricole at des services provinciaux compct.ont s du r~inistcrc rlc l'l\qriculture et do la n~f0.rmf.l i'igr,lircl ou des ontroprlsos choisies par leurs soins pcur executer les trnvnux. ARTICLE 44 Les b~nefici~ires des trnvaux d'nssninissement sont tenus de se conformer 1'1 tous 1es r6glcment~ exfstiants ou.'i. venir sur la ~estion du reseau dt~ssainissomentet ooivcnt executer, sans de1ai, les instructions qu'ils re90ivent du Chef d0 l'cxploitation du r~seau. ARTICLE 45 Lorsque dans les zones d'assi1iniss~nent, les trnvaux vis~s A l'article 36 ont i5tll r(~alis8s Em totnlite cu en partie,mtt',rieurement n 1'1 date de punl.lcat.ion au bulletin Officie1 du prosent dah.i.r, les d LsposLt.Lons f.1.sn(rillcs de celui-ci s'upr1iquent S0US reserve des dispositions de l'article :!6../."..

7 l\m'!r.le '.6 Dans l~s zones cfi les anciannos associations syndicnlcs a1ricnles privil~qi(es ont particip~ financi~remcnt nux t.ravaux engaq';;s, Les pronri6tflires intcressfs sont dispenses au paiement do la taxe relative ~ l'amortissement du roseau general d'assainissemcnt.

DISPOSITIONS RELATIVES A LA TAXE SUR LES CONTRATS D ASSURANCES (Annexe II au code du timbre)

DISPOSITIONS RELATIVES A LA TAXE SUR LES CONTRATS D ASSURANCES (Annexe II au code du timbre) DISPOSITIONS RELATIVES A LA TAXE SUR LES CONTRATS D ASSURANCES (Annexe II au code du timbre) mis à jour jusqu au 31 décembre 2007 1 TAXE SUR LES CONTRATS D'ASSURANCES ANNEXE II AU CODE DU TIMBRE TITRE

Plus en détail

NOTE DE SERVICE DIRECTON GENEMLE ADJOINTE CHARGEE DES ENGAGEMENTS

NOTE DE SERVICE DIRECTON GENEMLE ADJOINTE CHARGEE DES ENGAGEMENTS NATURE DU TEXTE STRUCTURE EMETTRICE NO D'ORDRE DATE D'EMISSION NOTE DE SERVICE DIRECTON GENEMLE ADJOINTE CHARGEE DES ENGAGEMENTS A REPERTOIRE OBJET FINANCEMENT DE IA MISE EN VALEUR DES TERRES : CREATON

Plus en détail

EXONERATIONS FISCALES AU PROFIT DES PROMOTEURS IMMOBILIERS (Article 19 de la loi de finances 1999-2000)

EXONERATIONS FISCALES AU PROFIT DES PROMOTEURS IMMOBILIERS (Article 19 de la loi de finances 1999-2000) EXONERATIONS FISCALES AU PROFIT DES PROMOTEURS IMMOBILIERS (Article 19 de la loi de finances 1999-2000) Les promoteurs immobiliers, personnes morales ou personnes physiques, qui tiennent une comptabilité,

Plus en détail

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T

Plus en détail

Annexe : Cahier des charges relatif aux lotissements et aux bâtiments industriels

Annexe : Cahier des charges relatif aux lotissements et aux bâtiments industriels Décret n 94-1935 du 19 septembre 1994, portant approbation du cahier des charges relatif à l'aménagement et à la maintenance des zones et des bâtiments industriels (JORT n 76 du 27 septembre 1994) Le Président

Plus en détail

Dahir n 1-09-16 du 22 safar 1430 (18 février 2009) portant promulgation de la loi n 42-08 portant création de l'agence pour le développement agricole.

Dahir n 1-09-16 du 22 safar 1430 (18 février 2009) portant promulgation de la loi n 42-08 portant création de l'agence pour le développement agricole. Dahir n 1-09-16 du 22 safar 1430 (18 février 2009) portant promulgation de la loi n 42-08 portant création de l'agence pour le développement agricole. LOUANGE A DIEU SEUL! (Grand Sceau de Sa Majesté Mohammed

Plus en détail

GUIDE GÉNÉRAL SUR LE CCSP ET LA PRÉSENTATION DE L I N F O R M ATION FINANCIÈRE DES CONSEILS SCOLAIRES

GUIDE GÉNÉRAL SUR LE CCSP ET LA PRÉSENTATION DE L I N F O R M ATION FINANCIÈRE DES CONSEILS SCOLAIRES GUIDE GÉNÉRAL SUR LE CCSP ET LA PRÉSENTATION DE L I N F O R M ATION FINANCIÈRE DES CONSEILS SCOLAIRES Ministère de l Éducation TA B L E D E S M AT I È R E S 2 I N T RO D UC TI ON E T C O N T EX T E Q

Plus en détail

ENR - Droits dus sur les actes relatifs à la vie des sociétés et assimilés - Régimes spéciaux - Sociétés et groupements agricoles

ENR - Droits dus sur les actes relatifs à la vie des sociétés et assimilés - Régimes spéciaux - Sociétés et groupements agricoles Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-ENR-AVS-40-30-20130211 DGFIP ENR - Droits dus sur les actes relatifs à la

Plus en détail

N' 2 SENAT 1" SESSION ORDINAIRE DE 1960-1961 PROJET DE LOI MODIFIÉ PAR LE SENAT

N' 2 SENAT 1 SESSION ORDINAIRE DE 1960-1961 PROJET DE LOI MODIFIÉ PAR LE SENAT N' 2 PROJET DE LOI adopté le 25 octobre 1960. SENAT 1" SESSION ORDINAIRE DE 1960-1961 PROJET DE LOI MODIFIÉ PAR LE SENAT relatif aux assurances maladie, invalidité et maternité des exploitants agricoles

Plus en détail

N 9 SENAT PREMIERE SESSION ORDINAIRE DE 1968-1969 MODIFIÉE PAR LE SÉNAT. tendant à modifier et à compléter la loi n " 54-781

N 9 SENAT PREMIERE SESSION ORDINAIRE DE 1968-1969 MODIFIÉE PAR LE SÉNAT. tendant à modifier et à compléter la loi n  54-781 PROPOSITION DE LOI adoptée I * 7 novembre 1968 N 9 SENAT PREMIERE SESSION ORDINAIRE DE 1968-1969 PROPOSITION DE LOI MODIFIÉE PAR LE SÉNAT tendant à modifier et à compléter la loi n " 54-781 du 2 août 1954

Plus en détail

La Retenue à la source obligatoire en Tunisie : Article 52 du Code de l IS et de l IRPP (à jour jusqu à la Loi de finances 2008)

La Retenue à la source obligatoire en Tunisie : Article 52 du Code de l IS et de l IRPP (à jour jusqu à la Loi de finances 2008) La Retenue à la source obligatoire en Tunisie : Article 52 du Code de l IS et de l IRPP (à jour jusqu à la Loi de finances 2008) Objet Article Dispositions Taux Principe 52-I Règle générale Hôtels Bureaux

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 7 G-3-04 N 124 du 4 AOÛT 2004 MUTATIONS A TITRE GRATUIT. SUCCESSIONS. EVALUATION DES BIENS. PRINCIPE. OBLIGATIONS DES REDEVABLES. DELAIS POUR

Plus en détail

Fonds d entraide familiale conditions et procédures pour bénéficier des prestations

Fonds d entraide familiale conditions et procédures pour bénéficier des prestations Fonds d entraide familiale conditions et procédures pour bénéficier des prestations DAHIR N 1-10-191 DU 7 MOHARREM 1432 (13 DECEMBRE 2010) PORTANT PROMULGATION DE LA LOI N 41-10 FIXANT LES CONDITIONS ET

Plus en détail

REPUBLIQUE POPULAIRE DU BENIN. COTONOU, le 20 AOUT 1986. FINISTERE DES FINANCES ET DE L'ECONOMIE /C) RRETE N%..W./MFE/DGM/DCF/CNB

REPUBLIQUE POPULAIRE DU BENIN. COTONOU, le 20 AOUT 1986. FINISTERE DES FINANCES ET DE L'ECONOMIE /C) RRETE N%..W./MFE/DGM/DCF/CNB REPUBLIQUE POPULAIRE DU BENIN FINISTERE DES FINANCES ET DE L'ECONOMIE DIRECTION GENERALE DE LA LOTERIE NATIONALE DU BENIN COTONOU, le 20 AOUT 1986. /C) RRETE N%..W./MFE/DGM/DCF/CNB SOMMAIRE : Règlomont

Plus en détail

Le President-Fondateur du Mouvement Populaire de la Revolution, President de la Republique.

Le President-Fondateur du Mouvement Populaire de la Revolution, President de la Republique. Code Foncier Journal Officiel n' Special 5 avril2006 ORDONNANCE N 79-112 DU 09 MAl 1979 PORTANT le TARIF DES FRAIS EN MATIERE FONCIERE, IMMOBILIERE, CADASTAlE ET DE REGIME DES EAUX ET D'ENREGISTREMENT

Plus en détail

La mise en oeuvre de la réforme du droit des sols. Laurent LEBON DDE 59 SUCT/ADS 1

La mise en oeuvre de la réforme du droit des sols. Laurent LEBON DDE 59 SUCT/ADS 1 La mise en oeuvre de la réforme du droit des sols Laurent LEBON DDE 59 SUCT/ADS 1 Les textes de référence : ordonnance n 2005-1527 du 8 décembre 2005 relative au permis de construire et aux autorisations

Plus en détail

30 AVRIL 1999 - Loi relative à l'occupation des travailleurs étrangers (M.B. 21 mai 1999) - coordination officieuse au 1 er juillet 2011

30 AVRIL 1999 - Loi relative à l'occupation des travailleurs étrangers (M.B. 21 mai 1999) - coordination officieuse au 1 er juillet 2011 30 AVRIL 1999 - Loi relative à l'occupation des travailleurs étrangers (M.B. 21 mai 1999) (coordination officieuse au 1 er juillet 2011 ; modifié par l arrêté royal du 20 juillet 2000 introduction de l

Plus en détail

PROJET DE DECRET n XX du. relatif à l'organisation du système d'inspection du travail. NOR : Version étendue du 28 février 2014

PROJET DE DECRET n XX du. relatif à l'organisation du système d'inspection du travail. NOR : Version étendue du 28 février 2014 REPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social PROJET DE DECRET n XX du relatif à l'organisation du système d'inspection du travail NOR :

Plus en détail

Communauté de Communes du Canton d Etrépagny

Communauté de Communes du Canton d Etrépagny Communauté de Communes du Canton d Etrépagny COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU CANTON D ETREPAGNY 3 rue Maison de Vatimesnil 27150 ETREPAGNY Téléphone : 02.32.27.04.36 - Fax : 02.32.55.71.73 Mail : spanc.cccetrepagny@yahoo.fr

Plus en détail

N 115 SÉNAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1966-1967 PROJET DE LOI ADOPTÉ PAR LE SÉNAT. portant réforme du régime relatif

N 115 SÉNAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1966-1967 PROJET DE LOI ADOPTÉ PAR LE SÉNAT. portant réforme du régime relatif PROJET DE LOI adopté le 25 mai 1967 N 115 SÉNAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1966-1967 PROJET DE ADOPTÉ PAR LE SÉNAT LOI portant réforme du régime relatif aux droits de port et de navigation. Le Sénat

Plus en détail

Le préfet de la région Haute-Normandie, préfet de la Seine-Maritime, commandeur de la Légion d'honneur

Le préfet de la région Haute-Normandie, préfet de la Seine-Maritime, commandeur de la Légion d'honneur PRÉFET DE LA SEINE-MARITIME DIRECTION DEPARTEMENTALE DES TERRITOIRES ET DE LA MER Affaire suivie par : Cyril Teillet Tél. : 02 35 58 54 28 Fax : 02 35 58 55 63 Mél : cyril.teillet@seine-maritime.gouv.fr

Plus en détail

L'ASSEMBLEE TERRITORIALE DE LA POLYNESIE FRANCAISE,

L'ASSEMBLEE TERRITORIALE DE LA POLYNESIE FRANCAISE, ASSEMBLEE TERRITORIALE DE LA POLYNESIE FRANCAISE -------- NOR : ENR9401445DL DELIBERATION N 94-153 AT DU DECEMBRE 1994 ------------------------------------------------------------ unifiant le régime de

Plus en détail

Comm;;;;rla\ de~s~rict Grevenmacher. Entrée - 1 lu\l. 2013. Réf -- - - - ------ - ro=,;mbourg, le 26 juin 2013

Comm;;;;rla\ de~s~rict Grevenmacher. Entrée - 1 lu\l. 2013. Réf -- - - - ------ - ro=,;mbourg, le 26 juin 2013 ~ GOUVER'\l~éMENT U G N- U :Hf '-''= LUXEMBOURG Minist:te de l'interieur et à la Grande ~égion Direction des finances communales Comm;;;;rla\ de~s~rict Grevenmacher Entrée - 1 lu\l. 2013 Réf -- - - - ------

Plus en détail

BIENS SANS MAITRE. Qu'est ce qu'un bien sans maître?

BIENS SANS MAITRE. Qu'est ce qu'un bien sans maître? BIENS SANS MAITRE Qu'est ce qu'un bien sans maître? Il ne peut s'agir que de biens immobiliers. Ces immeubles par leur nature sont susceptibles de propriété privée mais ils ne font l'objet d'aucune appropriation

Plus en détail

Coopérative de Câblodistribution Bellarmin États financiers au 30 septembre 2013

Coopérative de Câblodistribution Bellarmin États financiers au 30 septembre 2013 Coopérative de Câblodistribution Bellarmin États financiers Coopérative de Câblodistribution Bellarmin États financiers Rapport de mission d'examen 2 États financiers Résultats 3 Réserve 4 Flux de trésorerie

Plus en détail

(Actes non législatifs) RÈGLEMENTS

(Actes non législatifs) RÈGLEMENTS 23.4.2010 Journal officiel de l Union européenne L 102/1 II (Actes non législatifs) RÈGLEMENTS RÈGLEMENT (UE) N o 330/2010 DE LA COMMISSION du 20 avril 2010 concernant l'application de l'article 101, paragraphe

Plus en détail

Vu la loi n 61-00 portant statut des établissements touristiques, promulguée par le dahir n 1-02-176 du 1er rabii Il 1423 (13 juin 2002) ;

Vu la loi n 61-00 portant statut des établissements touristiques, promulguée par le dahir n 1-02-176 du 1er rabii Il 1423 (13 juin 2002) ; Décret n 2-02-640 du 2 chaabane 1423 (9 Octobre 2002) pris pour l'application de la loi n 61-00 portant statut des établissements touristiques. (B O du 7 novembre 2002) Vu la loi n 61-00 portant statut

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES 3 D-2-09 N 11 DU 4 FEVRIER 2009 TAXE SUR LA VALEUR AJOUTEE. REMBOURSEMENT MENSUEL DES CREDITS DE TAXE DEDUCTIBLE NON IMPUTABLE. (C.G.I.,

Plus en détail

Dahir n 1-06-15 du 15 moharrem 1427 (14 février 2006) portant promulgation de la loi n 54-05 relative à la gestion déléguée des services publics.

Dahir n 1-06-15 du 15 moharrem 1427 (14 février 2006) portant promulgation de la loi n 54-05 relative à la gestion déléguée des services publics. Dahir n 1-06-15 du 15 moharrem 1427 (14 février 2006) portant promulgation de la loi n 54-05 relative à la gestion déléguée des services publics. LOUANGE A DIEU SEUL! (Grand Sceau de Sa Majesté Mohammed

Plus en détail

Barème officiel de cession de droits d'utilisation pour les œuvres de commande en publicité

Barème officiel de cession de droits d'utilisation pour les œuvres de commande en publicité Barème officiel de cession de droits d'utilisation pour les œuvres de commande en publicité Dispositions générales Le texte qui suit est un commentaire pratique de la décision du 23 février 1987 de la

Plus en détail

Loi n 9-88 relative aux obligations comptables des commerçants

Loi n 9-88 relative aux obligations comptables des commerçants Loi n 9-88 relative aux obligations comptables des commerçants Dahir n 1-92-138 (30 joumada II 1413) portant promulgation de la loi n 9-88 relative aux obligations comptables des commerçants (B.O. 30 décembre

Plus en détail

TAXE COMMUNALE SUR LA FORCE MOTRICE

TAXE COMMUNALE SUR LA FORCE MOTRICE 1 TAXE COMMUNALE SUR LA FORCE MOTRICE Article 1: Il est établi, au profit de la Ville de Verviers, pour les exercices 2013 à 2018, une taxe annuelle sur la force motrice à charge des entreprises industrielles,

Plus en détail

Décision n 2014-246 L. Dossier documentaire

Décision n 2014-246 L. Dossier documentaire Décision n 2014-246 L Nature juridique de l article L. 723-23 du code rural et de la pêche maritime Dossier documentaire Source : services du Conseil constitutionnel 2014 Sommaire I. Normes de référence...

Plus en détail

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Circulaire CNAMTS Date : MM les Directeurs 23/11/81 des Caisses Primaires d'assurance Maladie Origine : DGR Réf. : DGR

Plus en détail

Investir au Maroc: Contrôle des changes et environnement fiscal

Investir au Maroc: Contrôle des changes et environnement fiscal Abdelwaret KABBAJ Expert-comptable diplômé en France Fondateur du cabinet Kabbaj Erradi advisory firm: Conseil en fiscalité des entreprises et des individus Formations fiscales Marocaines et internationales

Plus en détail

Réforme de la fiscalité de l aménagement Présentation synthétique

Réforme de la fiscalité de l aménagement Présentation synthétique Réforme de la fiscalité de l aménagement Présentation synthétique 1 Réforme de la fiscalité de l aménagement Article 28 de la loi n 2010-1658 du 29 décembre 2010 de finances rectificative pour 2010 (Loi

Plus en détail

Note commune N 3 / 2014

Note commune N 3 / 2014 REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DES FINANCES DIRECTION GENERALE DES ETUDES ET DE LA LEGISLATION FISCALES Note commune N 3 / 2014 Objet : Commentaire des dispositions de l article 77 de la loi n 2013-54

Plus en détail

Le ministre de l'économie, des finances, de la privatisation et du tourisme,

Le ministre de l'économie, des finances, de la privatisation et du tourisme, Arrêté du ministre de l'économie, des finances, de la privatisation et du tourisme n 351-01 du 15 kaada 1421 (9 février 2001) fixant les règles comptables applicables aux fonds de placements collectifs

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 5 D-3-06 N 161 du 2 OCTOBRE 2006 REVENUS FONCIERS. DEDUCTION SPECIFIQUE EN FAVEUR DES LOGEMENTS VACANTS REMIS EN LOCATION. ARTICLE 46 DE LA LOI

Plus en détail

C H API T R E I. 1 Assuré(e) avec enfants : 148. 2 Assurés : 173. 2 Assurés : 203

C H API T R E I. 1 Assuré(e) avec enfants : 148. 2 Assurés : 173. 2 Assurés : 203 R E G L E M E N T M U T U A L IST E D E L A M U T U E L L E F A M I L I A L E D ES T R A V A I L L E URS DU G R O UPE SA F R A N M F T GS - SIR E N 785 196 155 C H API T R E I OBLIGATIONS DE LA MUTUELLE

Plus en détail

Opérations bancaires et investissements

Opérations bancaires et investissements Opérations bancaires et Publication : 1 avril 2003 Révision : TABLE DES MATIÈRES But et portée... 1 Principes... 1 Glossaire... 2 Directive exécutoire... 3 Résumé des responsabilités... 4 Collèges... 4

Plus en détail

Pour les interventions des régions : article L.4211-1 du Code général des collectivités territoriales

Pour les interventions des régions : article L.4211-1 du Code général des collectivités territoriales Régime cadre exempté de notification N X59/2008 relatif aux aides sous forme de capital-investissement en faveur des PME Les autorités françaises ont informé la Commission de la mise en œuvre d un régime

Plus en détail

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie LE PERMIS D EXPLOITATION ET LE PERMIS DE VENTE DE BOISSONS ALCOOLIQUES LA NUIT

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie LE PERMIS D EXPLOITATION ET LE PERMIS DE VENTE DE BOISSONS ALCOOLIQUES LA NUIT Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie JURIDIQUE Date : 26/07/2011 N : 28.11 LE PERMIS D EXPLOITATION ET LE PERMIS DE VENTE DE BOISSONS ALCOOLIQUES LA NUIT Le Décret n 2011-869 du 22 juillet

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS Les présentes mises à jour concernent le quatrième tirage 2000. PACS ( Pacte civil de solidarité ) - Page 6 Le régime applicable entre

Plus en détail

Service Public Fédéral FINANCES ---------------------------------------- Expertise et support stratégique. Bruxelles, le 11 décembre 2012

Service Public Fédéral FINANCES ---------------------------------------- Expertise et support stratégique. Bruxelles, le 11 décembre 2012 Service Public Fédéral FINANCES ---------------------------------------- Expertise et support stratégique Bruxelles, le 11 décembre 2012 Administration des Affaires Fiscales ----------------------------------------

Plus en détail

* Les personnalités scientifiques : - Mabrouk El Mannai, - El Mouldi Lahmer, - Farouk El Omrani.

* Les personnalités scientifiques : - Mabrouk El Mannai, - El Mouldi Lahmer, - Farouk El Omrani. * Les personnalités scientifiques : - Mabrouk El Mannai, - El Mouldi Lahmer, - Farouk El Omrani. MINISTERE DE L'AGRICULTURE Par décret n 2013-4505 du 6 novembre 2013. Messieurs Ahmed Dhaoui et Khaled Gannouni,

Plus en détail

ARRETE N 023/MINMEE du 28 sep 2001

ARRETE N 023/MINMEE du 28 sep 2001 ARRETE N 023/MINMEE du 28 sep 2001 fixant le niveau, les zones géographiques de stockage et les conditions de gestion et de contrôle des stocks réglementaires des produits pétroliers. LE MINISTRE DES MINES,

Plus en détail

Dahir n 1-98-138 du 7 chaabane 1419 (26 novembre 1998) portant promulgation de la loi organique n 7-98 relative à la loi de finances

Dahir n 1-98-138 du 7 chaabane 1419 (26 novembre 1998) portant promulgation de la loi organique n 7-98 relative à la loi de finances 1 de 8 11/09/2010 23:29 Banque de données juridiques -> Textes généraux -> Lois organiques Titre: Dahir n 1-98-138 du 7 chaabane 1419 (26 novembre 1998) portant promulgation de la loi organique n 7-98

Plus en détail

LES DIFFERENTES FORMES JURIDIQUES D UNE ENTREPRISE

LES DIFFERENTES FORMES JURIDIQUES D UNE ENTREPRISE LES DIFFERENTES FORMES JURIDIQUES D UNE ENTREPRISE Une entreprise est une entité économique et sociale qui permet la production et la vente de biens et de services répondant à un besoin par le biais de

Plus en détail

Direction Générale des Impôts. Taxe d'habitation et Taxe de Services Communaux

Direction Générale des Impôts. Taxe d'habitation et Taxe de Services Communaux Direction Générale des Impôts Taxe d'habitation et Taxe de Services Communaux Edition 2010 Direction Générale des Impôts Service de la Communication Rue Haj Ahmed Cherkaoui, Agdal, Rabat Tél. : 212 (0)

Plus en détail

-A fc' clttv.,1. Lc:-~our.-t. v f?ë;t e L Lc -r- A-'1"\"; ~ f~ \.{>('R. {?;o/vscr.(;?a..(

-A fc' clttv.,1. Lc:-~our.-t. v f?ë;t e L Lc -r- A-'1\; ~ f~ \.{>('R. {?;o/vscr.(;?a..( Entre les soussignés: 0 La Caisse d'epargne ne de France Paris, ci-après dénommée la CEIDFP, dont le siège social est situé au 19 rue du Louvre 75001-PARIS, représentée par Jean-Pierre DECK, Membre du.directoire

Plus en détail

Communauté de Communes du Canton d Etrépagny

Communauté de Communes du Canton d Etrépagny Communauté de Communes du Canton d Etrépagny COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU CANTON D ETREPAGNY 3 rue Maison de Vatimesnil 27150 ETREPAGNY Téléphone : 02.32.27.04.36 - ax : 02.32.55.71.73 Mail : spanc@cccetrepagny.fr

Plus en détail

QUID JURIS? La lettre d information périodique du cabinet Hajji & Associés NUMERO 45. Novembre-Décembre 2010

QUID JURIS? La lettre d information périodique du cabinet Hajji & Associés NUMERO 45. Novembre-Décembre 2010 QUID JURIS? La lettre d information périodique du cabinet Hajji & Associés NUMERO 45 Novembre-Décembre 2010 FINANCE La loi de finances pour l'année 2011 n 43-10 a apporté les innovations suivantes : 1.

Plus en détail

PROCURATION ET MANDAT DE GESTION LOCATIVE

PROCURATION ET MANDAT DE GESTION LOCATIVE Inscrit au Registre des Mandats de location sous le numéro : PROCURATION ET MANDAT DE GESTION LOCATIVE Au Profit de : L'AGENCE IMMOBILIERE «OPEN IMMOBILIER» Carte professionnelle N 2010 140 G délivrée

Plus en détail

Cahier des Clauses Particulières (CCP)

Cahier des Clauses Particulières (CCP) Cahier des Clauses Particulières (CCP) MISSION DE CONSEIL, D'ASSISTANCE JURIDIQUE PERMANENTE ET DE REPRESENTATION EN JUSTICE DANS LE DOMAINE DU DROIT PUBLIC _ Marché n 11 050 FCS MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES

Plus en détail

Marché : N DAF/AUDIT COMPT FINANCIER/18-08

Marché : N DAF/AUDIT COMPT FINANCIER/18-08 ROYAUME DU MAROC AGENCE POUR LA PROMOTION ET LE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL DES PREFECTURES ET POVINCES DU NORD DU ROYAUME... Marché : N DAF/AUDIT COMPT FINANCIER/18-08 OBJET : L AUDIT COMPTABLE

Plus en détail

CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ NOTE DE PRÉSENTATION AVIS N 2006-11 DU 30 JUIN 2006

CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ NOTE DE PRÉSENTATION AVIS N 2006-11 DU 30 JUIN 2006 CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ NOTE DE PRÉSENTATION AVIS N 2006-11 DU 30 JUIN 2006 Afférent au projet d arrêté relatif au compte de dépôt obligatoire des huissiers de justice prévu aux articles 30-1

Plus en détail

Décret n 2015-180/PR/SEL portant réglementation et organisation de la copropriété.

Décret n 2015-180/PR/SEL portant réglementation et organisation de la copropriété. Journal Officiel de la République de Djibouti Décret n 2015-180/PR/SEL portant réglementation et organisation de la copropriété. LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, CHEF DU GOUVERNEMENT VU La Constitution du

Plus en détail

CODE DES INVESTISSEMENTS

CODE DES INVESTISSEMENTS CODE DES INVESTISSEMENTS La loi n 90-002 du 09 Mai 1990 portant Code des Investissements, modifiée par la loi 90-033 du 24 Décembre 1990, a pour objectif de réglementer et de stimuler les activités de

Plus en détail

ASSEMBLEE GENERALE DU REMOB Seminaire international sur la GIRE. GESTION DECENTRALISEE DE L EAU AU MAROC Rôle des Agences de Bassins

ASSEMBLEE GENERALE DU REMOB Seminaire international sur la GIRE. GESTION DECENTRALISEE DE L EAU AU MAROC Rôle des Agences de Bassins ASSEMBLEE GENERALE DU REMOB Seminaire international sur la GIRE GESTION DECENTRALISEE DE L EAU AU MAROC Rôle des Agences de Bassins Marrakech : 23-26 Mai 2005 1 SOMMAIRE -Introduction - Le potenteil hydrique:

Plus en détail

Fiche de présentation du projet de décret fixant les conditions et les modalités de mise œuvre des contrats santé solidarité (CSS)

Fiche de présentation du projet de décret fixant les conditions et les modalités de mise œuvre des contrats santé solidarité (CSS) Fiche de présentation du projet de décret fixant les conditions et les modalités de mise œuvre des contrats santé solidarité (CSS) L article 43 de la loi «hôpital, patients santé et territoires», dispose

Plus en détail

'. 1. IŒPI lbuqoe DO SENEGAL. U1l Peuple. - I III but - U1lC Foi. Ministère de l'economie et des Finances

'. 1. IŒPI lbuqoe DO SENEGAL. U1l Peuple. - I III but - U1lC Foi. Ministère de l'economie et des Finances '. 1 IŒPI lbuqoe DO SENEGAL U1l Peuple I III but U1lC Foi Ministère de l'economie et des Finances LOI UNIFORME RELATIVE AU TRAITEMENT DES COMPTES DORMANTS DANS LES LIVRES DES ORGANISMES FINANCIERS DES

Plus en détail

N 343 SÉNAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1984-1985. Annexe au procès-verbal de U séance du 5 juin 1985. PROJET DE LOI

N 343 SÉNAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1984-1985. Annexe au procès-verbal de U séance du 5 juin 1985. PROJET DE LOI N 343 SÉNAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1984-1985 Annexe au procès-verbal de U séance du 5 juin 1985. PROJET DE LOI ADOPTÉ PAR L'ASSEMBLÉE NATIONALE APRÈS DÉCLARATION D'URGENCE relatif à certaines activités

Plus en détail

1Q9 Projet de décret n du pris pour l'application de la loi no 20-13 relative au Conseil de la concurrence. Le Chef du gouvernement ; Pour contreseing

1Q9 Projet de décret n du pris pour l'application de la loi no 20-13 relative au Conseil de la concurrence. Le Chef du gouvernement ; Pour contreseing 1Q9 Projet de décret n du pris pour l'application de la loi no 20-13 relative au Conseil de la concurrence Pour contreseing Le Ministre Délégué auprès du Chef du gouvernement chargé des Affaires Générales

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestionnaire des déchets de l Université d'artois Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des

Plus en détail

OBJET : FORMULES DE FINANCEMENT EN PREVISION D OBSEQUES.

OBJET : FORMULES DE FINANCEMENT EN PREVISION D OBSEQUES. MINISTERE DE L INTERIEUR ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE Paris, le 20/12/06 Le Ministre d Etat, ministre de l'intérieur et de l aménagement du

Plus en détail

Sont abrogées toutes dispositions antérieures contraires à la présente loi et notamment :

Sont abrogées toutes dispositions antérieures contraires à la présente loi et notamment : Loi n 93-120 du 27 décembre 1993, portant promulgation du Code d Incitations aux Investissements; Au nom du peuple; La chambre des Députés ayant adopté ; Le Président de la République promulgue la loi

Plus en détail

PROGRAMM DE BASE DU CERN/M YRIN

PROGRAMM DE BASE DU CERN/M YRIN GERN/716 Original: anglais 29 mai 1967 ORGANISATION EUROPEENNE POUR LA RECHERCHE NUCLEAIRE EUROPEAN ORGANIZATION FOR NUCLEAR RESEARCH TRENTE QUATRIEM SESSION DU CONSEIL Genéve 14 @*0 15 juin 1967 PROJET

Plus en détail

OBJET. Travaux de gardiennage, sécurité et de surveillance des locaux de l Agence Urbaine de Marrakech REGLEMENT DE LA CONSULTATION

OBJET. Travaux de gardiennage, sécurité et de surveillance des locaux de l Agence Urbaine de Marrakech REGLEMENT DE LA CONSULTATION ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE L URBANISME ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE ----------- AGENCE URBAINE DE MARRAKECH APPEL D'OFFRES OUVERT SUR OFFRE DE PRIX N 01/2014 OBJET Travaux de gardiennage, sécurité

Plus en détail

Note de présentation

Note de présentation Note de présentation Objet : Décret d application de la loi n 31-08 édictant des mesures de protection du consommateur. Le présent projet de décret pris en application de la loi n 31-08 édictant des mesures

Plus en détail

Communauté de Communes Gisors Epte Lévrière CONVENTION N.. Nom / Prénom : Commune :.

Communauté de Communes Gisors Epte Lévrière CONVENTION N.. Nom / Prénom : Commune :. COMMUNAUTÉ DE COMMUNES GISORS EPTE LEVRIERE 5, Rue Albert Leroy BP 39 27140 GISORS Téléphone : 02.32.27.89.50 - Fax : 02.32.27.89.49 Site : www.cdc-gisors.fr CONVENTION RELATIVE A L ENTRETIEN / VIDANGE

Plus en détail

Autorisation Q Fabrication de médicaments v Importation de médicaments 0 Commerce de gros de médicaments o Exportation de médicaments

Autorisation Q Fabrication de médicaments v Importation de médicaments 0 Commerce de gros de médicaments o Exportation de médicaments ' I. svvissmedtc Autorisation Q Fabrication de médicaments v Importation de médicaments 0 Commerce de gros de médicaments o Exportation de médicaments Objet - Modification de 'autorisation délivrée par

Plus en détail

TRANSFERTS DES CONTRATS D ASSURANCE GROUPE EN CAS DE VIE LIES A LA CESSATION D ACTIVITE PROFESSIONNELLE

TRANSFERTS DES CONTRATS D ASSURANCE GROUPE EN CAS DE VIE LIES A LA CESSATION D ACTIVITE PROFESSIONNELLE TRANSFERTS DES CONTRATS D ASSURANCE GROUPE EN CAS DE VIE LIES A LA CESSATION D ACTIVITE PROFESSIONNELLE En vertu de l article L132-23 du Code des assurances les droits individuels résultant des contrats

Plus en détail

OBJET : ACQUISITION DU MOBILIER DE BUREAU POUR L AGENCE NATIONALE DE L ASSURANCE MALADIE

OBJET : ACQUISITION DU MOBILIER DE BUREAU POUR L AGENCE NATIONALE DE L ASSURANCE MALADIE ROYAUME DU MAROC المملكة المغربية AGENCE NATIONALE DE L ASSURANCE MALADIE الوكالة الوطنية للتأمين الصحي APPEL D OFFRES OUVERT SUR OFFRES DE PRIX N 16//2012 REGLEMENT DE LA CONSULTATION OBJET : ACQUISITION

Plus en détail

CONTRAT DE MAINTENANCE "Matériel informatique"

CONTRAT DE MAINTENANCE Matériel informatique FF-CONCEPT M.Frédéric TRANCHART 426, rue de Visse AIGNEVILLE, 80210 Téléphone: 0322605550 Télécopie: 0821916134 Adresse de messagerie: frederictranchart@ff-concept.com Site Web : www.ff-concept.com CONTRAT

Plus en détail

FICHE «INTÉRÊTS LÉGAUX». Pour l année 2014 : 2,75% Avis publié au Moniteur belge du.

FICHE «INTÉRÊTS LÉGAUX». Pour l année 2014 : 2,75% Avis publié au Moniteur belge du. FICHE «INTÉRÊTS LÉGAUX». TAUX D INTÉRÊT LÉGAL TAUX D INTÉRÊT LÉGAL DANS LES TRANSACTIONS COMMERCIALES HAUTEUR BASE LÉGALE MODE DE CALCUL Pour l année 2014 : 2,75% Avis publié au Moniteur belge du. -Loi

Plus en détail

Position du CNC relative au traitement comptable applicable aux cessions de créances futures dans le cadre de contrats de partenariats publics-privés

Position du CNC relative au traitement comptable applicable aux cessions de créances futures dans le cadre de contrats de partenariats publics-privés CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ 5 MARS 2009 Position du CNC relative au traitement comptable applicable aux cessions de créances futures dans le cadre de contrats de partenariats publics-privés 1/11

Plus en détail

Calcul des facteurs exogènes Variation dans les comptes de stabilisation tarifaire (000 $)

Calcul des facteurs exogènes Variation dans les comptes de stabilisation tarifaire (000 $) Variation dans les comptes de stabilisation tarifaire (000 $) (Section 3.1.4 du mécanisme incitatif, page 15) 1 Calcul de l'exogène en vertu d'un amortissement linéaire 5 ans: 2 Amortissement 2008 Gaz

Plus en détail

Association foncière pastorale de Popolasca

Association foncière pastorale de Popolasca Département : Haute-Corse Commune : Popolasca Association foncière pastorale de Popolasca Vu le Code rural et de la pêche maritime notamment ses articles L.131-1, L. 135-1 à L.135-12 et R.131-1, R.135-2

Plus en détail

I. AMORTISSEMENT LINÉAIRE (DB 4 D-21)

I. AMORTISSEMENT LINÉAIRE (DB 4 D-21) 1 sur 8 27/10/2012 19:19 PRÉCIS DE FISCALITÉ 2012 À JOUR AU 1ER JANVIER 2012 LIVRE II FISCALITÉ DIRECTE DES ENTREPRISES PREMIÈRE PARTIE BÉNÉFICES INDUSTRIELS ET COMMERCIAUX TITRE 2 DÉTERMINATION DU RÉSULTAT

Plus en détail

RÈGLEMENT DE CONSULTATION

RÈGLEMENT DE CONSULTATION ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE L EQUIPEMENT, DU TRANSPORT ET DE LA LOGISTIQUE DIRECTION DE LA STRATEGIE, DES PROGRAMMES ET DE LA COORDINATION DES TRANSPORTS RÈGLEMENT DE CONSULTATION APPEL D OFFRES OUVERT

Plus en détail

Session Conception, exécution et suivi des projets urbains

Session Conception, exécution et suivi des projets urbains Session Conception, exécution et suivi des projets urbains Journées techniques «Routes 2007» du LCPC «conception, exécution et suivi des projets» Jeudi 8 février 2007 Audit voirie Direction de l espace

Plus en détail

TITRE III PRÉVENTION DES RISQUES D'EXPOSITION AU BRUIT. CHAPITRE Ier Dispositions générales

TITRE III PRÉVENTION DES RISQUES D'EXPOSITION AU BRUIT. CHAPITRE Ier Dispositions générales Code du travail nouveau : TITRE III - PREVENTION DES RISQUES D'EXPOSITION AU BRUIT TITRE III PRÉVENTION DES RISQUES D'EXPOSITION AU BRUIT CHAPITRE Ier Dispositions générales SECTION 1 Définitions Art.

Plus en détail

AVIS DE CHANGE N 5 DU MINISTRE DU PLAN ET DES FINANCES RELATIF AUX COMPTES DE NON-RESIDENTS. ( Publié au J.O.R.T. du 5 octobre 1982 )

AVIS DE CHANGE N 5 DU MINISTRE DU PLAN ET DES FINANCES RELATIF AUX COMPTES DE NON-RESIDENTS. ( Publié au J.O.R.T. du 5 octobre 1982 ) AVIS DE CHANGE N 5 DU MINISTRE DU PLAN ET DES FINANCES RELATIF AUX COMPTES DE NON-RESIDENTS ( Publié au J.O.R.T. du 5 octobre 1982 ) Le présent texte pris dans le cadre de l'article 19 du décret n 77-608

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 17 FEVRIER 2012 5 I-1-12

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 17 FEVRIER 2012 5 I-1-12 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 17 FEVRIER 2012 5 I-1-12 REGIME DES INTERETS DES PLANS D EPARGNE-LOGEMENT (PEL) AU REGARD DES PRELEVEMENTS SOCIAUX. AMENAGEMENT DES REGLES D IMPOSITION

Plus en détail

FICHE «INTÉRÊTS LÉGAUX». Pour l année 2015 : 2,5% Avis publié au Moniteur belge du 30/01/2015.

FICHE «INTÉRÊTS LÉGAUX». Pour l année 2015 : 2,5% Avis publié au Moniteur belge du 30/01/2015. FICHE «INTÉRÊTS LÉGAUX». HAUTEUR BASE LÉGALE MODE DE CALCUL TAUX D INTÉRÊT LÉGAL Pour l année 2015 : 2,5% Avis publié au Moniteur belge du 30/01/2015. -Loi du 05/05/1865 relative au prêt à l intérêt. (M.B.

Plus en détail

Le nouveau régime de l appel public à l épargne

Le nouveau régime de l appel public à l épargne Émilie CRÉTÉ Direction de la Coordination pour la Stabilité financière Service des Relations avec la Place La transposition de la directive européenne «Prospectus» dans le droit national (Loi Breton du

Plus en détail

Les nouvelles notions de surface de plancher et d emprise au sol et le recours obligatoire à l architecte

Les nouvelles notions de surface de plancher et d emprise au sol et le recours obligatoire à l architecte Les nouvelles notions de surface de plancher et d emprise au sol et le recours obligatoire à l architecte La réglementation applicable aux autorisations d urbanisme vient d être significativement modifiée.

Plus en détail

L'Assemblée et le Sénat ont adopté : Le Président de la République promulgue La loi dont la teneur suit :

L'Assemblée et le Sénat ont adopté : Le Président de la République promulgue La loi dont la teneur suit : Loi relative au régime juridique particulier des associations de LOI n 2000-043 du 26 juillet 2000 relative au régime juridique particulier des associations de. In JO 30 Octobre 2000 N 985 L'Assemblée

Plus en détail

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit :

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit : Secrétariat du Grand Conseil PL 8863 Projet présenté par le Conseil d Etat Date de dépôt: 13 novembre 2002 Messagerie Projet de loi ouvrant un crédit de 1 500 000 F au titre de subvention cantonale d'investissement

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC FONDATION MOHAMMED VI POUR LA PROMOTION DES ŒUVRES SOCIALES DE L ÉDUCATION FORMATION

ROYAUME DU MAROC FONDATION MOHAMMED VI POUR LA PROMOTION DES ŒUVRES SOCIALES DE L ÉDUCATION FORMATION ROYAUME DU MAROC FONDATION MOHAMMED VI POUR LA PROMOTION DES ŒUVRES SOCIALES DE L ÉDUCATION FORMATION APPEL D OFFRES OUVERT SUR OFFRES DE PRIX N 28/2013 SEANCE PUBLIQUE Maintenance préventive, corrective

Plus en détail

DIRECTIVES POUR LES PRETS HYPOTHÉCAIRES. de premier et deuxième rang (à taux d'intérêt variable)

DIRECTIVES POUR LES PRETS HYPOTHÉCAIRES. de premier et deuxième rang (à taux d'intérêt variable) DIRECTIVES POUR LES PRETS HYPOTHÉCAIRES de premier et deuxième rang (à taux d'intérêt variable) Édition Septembre 2014 Pensionskasse Alcan Schweiz Directives pour les hypothèques à taux variable 2 Sommaire

Plus en détail

CONVENTION REGISTRE - BUREAU D ENREGISTREMENT

CONVENTION REGISTRE - BUREAU D ENREGISTREMENT CONVENTION REGISTRE - BUREAU D ENREGISTREMENT Entre les soussignés : L Agence Tunisienne d Internet, sise à 13, avenue Jugurtha 1002 Tunis, Tunisie, Matricule Fiscal n 539698L/A/M000 et représentée par

Plus en détail

revenus locatifs perçus au titre de conventions d occupation précaire (2).

revenus locatifs perçus au titre de conventions d occupation précaire (2). Secrétariat Général Direction des finances NOT99R315DFI Note à l'attention de Mesdames et Messieurs les Chefs des services financiers sous couvert de Mesdames et Messieurs les Délégués régionaux et Directeurs

Plus en détail

LE CREDIT-BAIL MOBILIER & IMMOBILIER. Traitements comptables des opérations dans le cadre du crédit-bail mobilier et immobilier. TABLE DES MATIERES

LE CREDIT-BAIL MOBILIER & IMMOBILIER. Traitements comptables des opérations dans le cadre du crédit-bail mobilier et immobilier. TABLE DES MATIERES LE CREDIT-BAIL MOBILIER & IMMOBILIER Objectif(s) : o Pré-requis : o Modalités : o o o Traitements comptables des opérations dans le cadre du crédit-bail mobilier et immobilier. Connaissances juridiques.

Plus en détail

CONVENTION D OUVERTURE ET D UN COMPTE EPARGNE EN ACTIONS (C.E.A.) GESTION LIBRE

CONVENTION D OUVERTURE ET D UN COMPTE EPARGNE EN ACTIONS (C.E.A.) GESTION LIBRE Identifiant unique N du compte CONVENTION D OUVERTURE ET D UN COMPTE EPARGNE EN ACTIONS (C.E.A.) GESTION LIBRE (Loi n 99-92 du 17 août 1999, décret n 99-2773 du 13 décembre 1999, loi n 2001-123 du 28 décembre

Plus en détail

Garanties diverses fournies par le crédit- preneur

Garanties diverses fournies par le crédit- preneur Garanties diverses fournies par le crédit- preneur 1.- Cautionnement solidaire par la société Est à l'instant intervenu aux présentes :, agissant ici au nom et en sa qualité de président de la société

Plus en détail

Canada. commercialisation. Loi sur les prêts. coopérative. améliorations. selon la formule. destinés aux. agricoles et à la.

Canada. commercialisation. Loi sur les prêts. coopérative. améliorations. selon la formule. destinés aux. agricoles et à la. ^àu m Agriculture Canada Loi sur les prêts destinés aux améliorations agricoles et à la commercialisation selon la formule coopérative Publication 5249/B un coup de pousse Canada Agriculture Canada Publication

Plus en détail

Appel d offres ouvert N 01/2015

Appel d offres ouvert N 01/2015 Royaume du Maroc *** Ministère Délégué auprès du Ministre de l Industrie, du Commerce, de l Investissement et de l Economie Numérique Chargé du Commerce Extérieur المملكة المغربية *** الوزارة المنتدبة

Plus en détail

Le coût prévisionnel TTC et le financement de l opération sont les suivants :

Le coût prévisionnel TTC et le financement de l opération sont les suivants : Ville de SAINT-BRIEUC ------------------------------- Conseil Municipal ---------------------- Séance du 17 mars 2000 ----------------- Rapporteur : Mme LE DOUARIN ----------------- N 22 GARANTIE D EMPRUNT

Plus en détail