Etude de cas. Politique de communication interne. Master RH formation continue. Sophie BRIGNANO 31, rue Montcalm Paris

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Etude de cas. Politique de communication interne. Master RH formation continue. Sophie BRIGNANO 31, rue Montcalm 75018 Paris 06.65.25.65."

Transcription

1 Master RH formation continue Politique de communication interne Etude de cas Sophie BRIGNANO 31, rue Montcalm Paris

2 Société T Vous venez d intégrer la Direction des Ressources Humaines de la société T avec la responsabilité de la Communication Interne. Votre mission est de créer, de déployer et d animer un plan de communication interne, 3 mois après votre prise de fonction. Il est notamment destiné à accompagner le projet d entreprise «Aménageons ensemble l avenir» pour préparer les salariés aux changements amorcés et obtenir l engagement de tous. Pour y parvenir vous devez, dans un premier temps, choisir une méthodologie adaptée pour établir une étude vous permettant de vous appuyer sur la réalité du terrain. Puis à partir de ce constat et de vos recommandations, présenter au comité de direction le plan de communication que vous aurez construit. Vous aurez enfin, la possibilité de mettre en œuvre un outil ou une action de votre choix, dans les plus brefs délais. A partir des éléments ci-après, 1. Décrivez la méthodologie choisie pour votre étude, puis construisez les outils nécessaires à sa réalisation (choix de vos thématiques, de vos questions, de vos cibles, des résultats attendus) en expliquant et en argumentant l ensemble de vos critères. 2. Etablissez le plan de communication interne de la société T en justifiant et en décrivant les axes stratégiques prioritaires, les objectifs qui s y rattachent puis les supports (actions et outils) de communication qui en découlent. Ce plan à un an doit répondre à une ou plusieurs problématiques que vous aurez défini et analysé. Il doit être réaliste en termes de budget, c'est-à-dire s inscrire dans une enveloppe de euros. Vous résumerez l ensemble de votre plan au sein d un tableau de synthèse : problématique, axes stratégiques, objectifs, supports 3. Choisissez une des actions ou un des outils de votre plan communication qui semble le plus pertinent, prioritaire ou avec lequel vous vous sentez le plus en confiance. Décrivez très précisément son cadre de réalisation, rappel des objectifs, les moyens attribués, les messages clés, les cibles choisies, sa communication avant, pendant, après La personnalisation de l action ou de l outil à l environnement et aux besoins de la société T (choix du lieu, nom de la manifestation ou de l outil, programme détaillé, choix de rubriques etc.) et votre créativité fera la différence. 2

3 La société T T est un fournisseur de loisirs numériques par câble : télévision, Internet haut débit et téléphone fixe. La société détient environ 26% du marché. Elle connaît une croissance de sa population. A partir d un effectif de départ de 300 collaborateurs qui représentent aujourd hui la plupart des «anciens», une centaine de salariés sont venus grossir les rangs de l entreprise ces deux dernières années. Elle dispose d un réseau de 50 points de vente implantés à Paris et en Ile-de-France, Strasbourg, Annecy, Orléans, Lyon, Chambéry, Marseille, Lille et Clermont Ferrand. Le siège social situé à dans le nord de Paris, à Clichy regroupe les fonctions supports, le centre de recherche technologique et un call center. Le projet «Aménageons ensemble l avenir» La mondialisation de l économie, la mutation des techniques, l arrivée de nouveaux concurrents, les exigences et l évolution de la demande poussent la société T à définir un projet d entreprise ambitieux pour mobiliser ses collaborateurs autour de la qualité. Il met l accent sur la nécessité de satisfaire les besoins des clients et de s appuyer, pour y parvenir, sur les ressources de l entreprise. Le projet est définit par la Direction Générale comme un instrument stratégique de la communication interne tant par les moyens qui seront mis en œuvre que par l ensemble des domaines couverts par le projet. Il doit devenir rapidement le projet de tous. Chaque direction, chaque établissement, chaque manager sera invité à définir une stratégie opérationnelle ajustée à sa situation pour aboutir à une panoplie d actions à mener, où chacun joue son rôle et exerce sa responsabilité. Tous les salariés, quelque soient leurs missions, doivent contribuer au succès de l entreprise. Les grands domaines du projet tournent autour de : 1. La satisfaction du client externe : il doit devenir le premier «patron» de l entreprise, être inscrit à l ordre du jour de toutes les réunions, faire l objet de toutes les attentions 2. La sécurité et la fiabilité des réseaux de télécommunication, des matériels vers un objectif qualité totale 3. Les coûts d exploitation : la compétitivité ne pourra prendre son plein essor sans un effort et une prise de conscience collective de la chasse au gaspillage 4. La qualité de vie au travail pour développer l autonomie professionnelle, créer une ambiance de travail agréable et motivante, renforcer la cohésion sociale 3

4 Une mosaïque de cultures Le programme de recrutement intensif de jeunes salariés, dont une majorité de vendeurs issus de banlieues défavorisées, a laissé perplexe les plus anciens. De plus, ces jeunes recrutés ont bénéficié d un dispositif de formation et d intégration auxquels les plus anciens n ont pas eu droit. Cette différence de traitement a marqué le début d une rancœur partagée : les nouveaux collaborateurs en veulent aux plus anciens car ils ont le sentiment de ne pouvoir monter dans la hiérarchie de manière objective, à savoir au mérite. Les «anciens» se soutiennent, se cooptent entre eux et se méfient de ces jeunes qui ne parlent pas la «même langue» et peuvent obtenir en quelques semaines de meilleurs résultats qu eux. Les salariés du call center souffrent d un manque de savoir faire en matière de relation client. Le taux d insatisfaction ne cesse de croître malgré leur envie de «bien faire» : pour eux c est une chance d intégration réussie que leur offre la société T. De plus, l encadrement qui connaît un taux important de turn-over, est pris par l organisation du quotidien et a du mal à gérer les priorités. Ce manque de reconnaissance touche également les techniciens qui gèrent l installation chez le client et se perçoivent souvent comme la dernière roue du carrosse. Pris en étau entre le client et les commerciaux, ils se sentent peu valorisés et se retrouvent en première ligne face au mécontentement des clients. De plus, ils n intègrent pas l impact qualitatif de leur travail sur les bons résultats de l entreprise. La confiance en l avenir n est pas un sentiment partagé au sein de la société T, elle est pourtant d autant plus indispensable pour la réussite du projet d entreprise. L individualisme semble devenir un comportement récurrent. L ensemble de ces éléments ne favorise pas une culture d entreprise. La communication de l entreprise T En général, les salariés ne connaissent pas la fonction de la communication interne, sa vocation ou son utilité. Certains parlent même d une annexe au service courrier, d un bureau d information ou d intendance. Ils lisent en revanche assidûment la lettre d information trimestrielle tout en regrettant qu elle ne soit pas plus proche de leur préoccupation : avenir de l entreprise, métiers, clients, vie des points de vente, mobilité interne. Tous parlent d un déficit croissant d échanges, de rencontres, d écoute mutuelle. Les réunions hebdomadaires des managers avec leurs équipes sont considérées comme inutiles «5 minutes par jour c est trop et pas assez» et les cadres eux même n y croient plus. De plus, la convention annuelle des managers est jugée comme impersonnelle, sans prise en compte de la réalité du terrain. Ils attendent beaucoup en termes de contenu d information et de valorisation de leur rôle de communicant. Par ailleurs, l augmentation massive du nombre de points de vente et notamment ceux de province a engendré des besoins croissants en matière de communication et provoqué une distance avec le siège et les fonctions supports. Les commerciaux 4

5 ne comprennent pas pourquoi les ingénieurs n arrivent pas à résoudre les problèmes techniques remontés par les clients, les ingénieurs s interrogent sur les réelles compétences des techniciens face aux clients et accusent certains commerciaux de vendre à n importe quel prix. Sur le terrain, les salariés trouvent qu il n existe pas assez de coordination entre les services qui émettent et qui détiennent des informations. Ils reçoivent parfois la même sollicitation de plusieurs services à quelques jours d intervalle. De plus, comme la majorité d entre eux travaille le samedi, les managers des points de vente sont exaspérés de recevoir des demandes d information pour le lundi matin, le jour de repos. En province, les établissements se sentent laissés pour compte, personne ne se déplace sur le terrain et la communication interne passe souvent sous silence les actions les concernant comme les initiatives locales et les bonnes pratiques. Des atouts réels La société T bénéficie d un dispositif d antennes régionales implantées en centre ville donc très accessibles pour ses clients. Ces points de vente, sont par ailleurs dotés d un service commercial performant. Issus d un juste équilibre entre anciens et nouveaux mais tous de la même région, les salariés ont bien intégré les enjeux de leur bonne performance : la proximité du client. De plus les bons résultats apportent à toute l équipe une prime non négligeable. En province, les directeurs des antennes régionales n hésitent à inviter régulièrement leurs collaborateurs à fêter les bons résultats dans un restaurant, ou à l occasion d un spectacle. A Paris en revanche, les commerciaux, surtout les plus jeunes, désertent les pots internes sur leur point de vente, jugés trop nombreux, bon marché et répétitifs. La connaissance métiers des ingénieurs en interne est un réel atout face à la concurrence : elle est la source d avancée technologique innovante, facteur clé de succès pour offrir de nouveaux services aux clients. Le call center est doté des systèmes technologiques les plus récents réputés pour être les plus efficace sur le marché. Cependant tous les salariés n ont pas eu le temps de s approprier ces outils performants car complexes en terme d utilisation. Les salariés du Siège ont récemment emménagé dans des bureaux clairs, structurés en open space. Des salles de détente avec table de ping-pong et baby foot, une salle de restauration de qualité, une bibliothèque ont été créées pour le bien être de tous. Toutefois, ce rapprochement n a pas abouti aux résultats escomptés : les équipes ont du mal à se concentrer, à trouver leur marque et se plaignent du bruit et du manque d intimité. 5

APPEL À PROJETS 2013. Le parrainage de proximité des enfants en difficulté.

APPEL À PROJETS 2013. Le parrainage de proximité des enfants en difficulté. APPEL À PROJETS 2013 Le parrainage de proximité des enfants en difficulté. Dotation : 375 000 sur trois ans. Date limite de réception des dossiers : 4 janvier 2013 en collaboration avec Argumentaire sur

Plus en détail

Formation Lean Six Sigma

Formation Lean Six Sigma Athéna Conseil Luxembourg - http://athenaconseillux.com Édition, Numéro 1 Formation Lean Six Sigma Contenu NOTRE AMBITION Contribuer à l efficience et à l efficacité de votre organisation en accompagnant

Plus en détail

Au service des acteurs-clés des territoires Notre ambition: Réussir l accompagnement humain de vos transformations

Au service des acteurs-clés des territoires Notre ambition: Réussir l accompagnement humain de vos transformations Au service des acteurs-clés des territoires Notre ambition: Réussir l accompagnement humain de vos transformations Présentation de la société (2015) Sommaire 1. Vos enjeux 2. Nos réponses 3. Notre équipe

Plus en détail

Au service des acteurs-clés des territoires Notre ambition: Réussir l accompagnement humain de vos transformations

Au service des acteurs-clés des territoires Notre ambition: Réussir l accompagnement humain de vos transformations Au service des acteurs-clés des territoires Notre ambition: Réussir l accompagnement humain de vos transformations Présentation de la société (2014) Sommaire 1. Vos enjeux 2. Nos réponses 3. Notre équipe

Plus en détail

Propositions pour des actions humanitaires de qualité. Définir un budget en cohérence avec le plan de formation élaboré

Propositions pour des actions humanitaires de qualité. Définir un budget en cohérence avec le plan de formation élaboré Définir un budget en cohérence avec le plan de formation élaboré Les éléments suivants sont à prendre en compte : 1. Le volume d heures ou de jours de formation. 2. Le volume des effectifs (pour évaluer

Plus en détail

GÉRER ET PILOTER. TEST MANAGEMENT - RH Quel est votre style de management?

GÉRER ET PILOTER. TEST MANAGEMENT - RH Quel est votre style de management? de management? Voici quatre situations professionnelles : à chaque fois vous avez le choix entre quatre types de comportements. Cochez la case qui, selon vous, correspond le plus au comportement que vous

Plus en détail

P. 1 FITZGERALD.RH. ICMCB 21 septembre 2012

P. 1 FITZGERALD.RH. ICMCB 21 septembre 2012 P. 1 FITZGERALD.RH ICMCB 21 septembre 2012 Présentation de FITZGERALD. RH P. 2 Date de création Le cabinet Fitzgerald. RH a été créé à Bordeaux en juillet 2006 par Alexandre Le Maire. Domaines d activité

Plus en détail

Formation. «Chef d entreprise, votre métier c est diriger!» Saint-Gaudens Novembre 2014 janvier 2015

Formation. «Chef d entreprise, votre métier c est diriger!» Saint-Gaudens Novembre 2014 janvier 2015 Formation «Chef d entreprise, votre métier c est diriger!» Saint-Gaudens Novembre 2014 janvier 2015 Vous souhaitez sécuriser votre activité? Évaluer rapidement la rentabilité de vos produits et services

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DU CONTRAT LOCAL D'ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE 2015/2016

CAHIER DES CHARGES DU CONTRAT LOCAL D'ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE 2015/2016 1 CAHIER DES CHARGES DU CONTRAT LOCAL D'ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE 2015/2016 La procédure de l appel à projet change à compter de 2015. Nous vous invitons à prendre connaissance de la nouvelle procédure

Plus en détail

L Aide au conseil à la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC)

L Aide au conseil à la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) Accompagnement des Ressources Humaines L Aide au conseil à la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) A - l aide à la préparation des entreprises à la GPEC (sensibilisation) B - l

Plus en détail

La Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH)

La Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH) Délégation Midi-Pyrénées Handicap et vie professionnelle La loi du 11 février 2005 1 a renforcé les exigences vis-à-vis de l emploi des personnes en situation de handicap. Ainsi, les personnes reconnues

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE 2015 Maison Des Jeunes

PROJET PEDAGOGIQUE 2015 Maison Des Jeunes PROJET PEDAGOGIQUE 2015 Maison Des Jeunes 1 Rappel des objectifs du projet associatif : Le projet de la Maison des jeunes s inscrit dans le projet de l APEJ voté par les élus en 2010 : 1.1 Accompagner

Plus en détail

CARRIERE : LES SIRENES DU CHANGEMENT

CARRIERE : LES SIRENES DU CHANGEMENT CE DOCUMENT EST VOTRE LIVRET PARTICIPANT Lisez la première partie, puis complétez la 2 e. Reportez en début de 3 e partie les éléments clés de votre stratégie de mobilité 1 CETTE PREMIERE PARTIE EST A

Plus en détail

Parcours Dyn@mique RH du GPNI. Réunion de lancement du 11 février 2010. Résultats de l enquête de Maturité RH

Parcours Dyn@mique RH du GPNI. Réunion de lancement du 11 février 2010. Résultats de l enquête de Maturité RH Parcours Dyn@mique RH du GPNI Réunion de lancement du février 00 Résultats de l enquête de Maturité RH Rappel du contexte et des objectifs La volonté du GPNI: mettre en œuvre une démarche proactive pour

Plus en détail

CORRIGÉ LES BONBONS BARNIER Proposition de barème sur 70 points Questions à traiter Travaux demandés. 24 points 3 points. 4 points.

CORRIGÉ LES BONBONS BARNIER Proposition de barème sur 70 points Questions à traiter Travaux demandés. 24 points 3 points. 4 points. CORRIGÉ LES BONBONS BARNIER Proposition de barème sur 70 points Questions à traiter Travaux demandés Dossier 1 LA MISE EN PLACE DES VISITES D ENTREPRISE 1.1 Pourquoi peut-on dire que les visites d entreprise

Plus en détail

Le label Agir ensemble contre l illettrisme

Le label Agir ensemble contre l illettrisme En 2014, des évènements, manifestations, temps forts labellisés «Agir ensemble contre l illettrisme» Avec comme point d orgue la semaine du 8 septembre 2014, Journées nationales d action contre l illettrisme

Plus en détail

Les prestations de Pôle emploi. Pour faciliter votre retour à l emploi

Les prestations de Pôle emploi. Pour faciliter votre retour à l emploi Les prestations de Pôle emploi Pour faciliter votre retour à l emploi Février 2012 Sommaire L optimisation des démarches L accompagnement Les prestations d évaluation L appui à la création ou reprise d

Plus en détail

TD 3 LA POLITIQUE D EMPLOI DES RH La formation professionnelle

TD 3 LA POLITIQUE D EMPLOI DES RH La formation professionnelle IUT du Limousin GEA 1 Site de BRIVE INTRODUCTION À LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES TD 3 LA POLITIQUE D EMPLOI DES RH La formation professionnelle J. CAIZERGUES / J. CHEYROUX Descriptif d une entreprise

Plus en détail

L initiative PME à l Agence spatiale européenne

L initiative PME à l Agence spatiale européenne l iniative pme L initiative PME à l Agence spatiale européenne F. Doblas & N. Bougharouat Bureau de la Politique industrielle, Section des Relations industrielles, ESA, Paris L initiative PME de l ESA

Plus en détail

Question 1 : Quelle mode de fonctionnement pour l EcoTeam?

Question 1 : Quelle mode de fonctionnement pour l EcoTeam? EcoTeams dans les structures publiques Compte rendu de l atelier «Ruche» Rencontre du réseau de coaches internes - Mons Jeudi 12 novembre 2015 Synthèse de l exercice de production en sous-groupes autour

Plus en détail

(AIPP) THEME : LES BONNES PRATIQUES EN MATIERE DE POURSUITES : APPRENDRE. ATELIER 2 : Comment parvenir à l excellence avec un budget restreint?

(AIPP) THEME : LES BONNES PRATIQUES EN MATIERE DE POURSUITES : APPRENDRE. ATELIER 2 : Comment parvenir à l excellence avec un budget restreint? ASSOCIATION INTERNATIONALE DES PROCUREURS ET POURSUIVANTS (AIPP) THEME : LES BONNES PRATIQUES EN MATIERE DE POURSUITES : APPRENDRE LES UNS DES AUTRES ATELIER 2 : Comment parvenir à l excellence avec un

Plus en détail

LES FORMATIONS 2016. Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale

LES FORMATIONS 2016. Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale PROFESSIONNALISER LES ACTEURS DE LA MÉDIATION SOCIALE LES FORMATIONS 2016 Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale w w w. f r a n c e m e d i a t i o

Plus en détail

RH 4. Ressources Humaines 4.0. et motivation augmentée. D é v e l o p p e z l i n g é n i o s i t é c o l l e c t i v e

RH 4. Ressources Humaines 4.0. et motivation augmentée. D é v e l o p p e z l i n g é n i o s i t é c o l l e c t i v e RH 4 Ressources Humaines 4.0 et motivation augmentée D é v e l o p p e z l i n g é n i o s i t é c o l l e c t i v e e t c r é a c t i v e z v o t r e e n t r e p r i s e Donner de l énergie à vos RH...

Plus en détail

Du nouveau pour votre formation Réforme de la Formation Continue

Du nouveau pour votre formation Réforme de la Formation Continue Du nouveau pour votre formation Réforme de la Formation Continue Le plan 1. La réforme de la formation 1.1 La philosophie de la réforme 1.2 Quelques dates 2. Les principales innovations 2.1 Changements

Plus en détail

Les arrêts maladie représentent en moyenne l équivalent de 40 emplois à temps plein dans une entreprise de 1 000 salariés

Les arrêts maladie représentent en moyenne l équivalent de 40 emplois à temps plein dans une entreprise de 1 000 salariés Communiqué de presse Paris, le 7 avril 2014 Les arrêts maladie représentent en moyenne l équivalent de 40 emplois à temps plein dans une entreprise de 1 000 salariés Malakoff Médéric qui assure la santé

Plus en détail

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL Décembre 2008 Sommaire 4 4 5 1. Qu est ce que l entretien professionnel? 1.1 L entretien professionnel : un dispositif conventionnel 1.2 Un outil au service de l évolution professionnelle

Plus en détail

Le POn et l entrepreneuriat

Le POn et l entrepreneuriat Le POn et l entrepreneuriat Mai - 2015 Rédaction de documents supports, préparation et animation de tables rondes ou d'ateliers organisés au titre de la valorisation du programme opérationnel national

Plus en détail

La Gestion des talents entre dans une nouvelle ère

La Gestion des talents entre dans une nouvelle ère La Gestion des talents entre dans une nouvelle ère Tom Pfeiffer Partner Audit Deloitte Sacha Thill Senior Consultant Operations Excellence & Human Capital Deloitte Soucieuses du bien-être et du développement

Plus en détail

POSTE À POURVOIR - - OBJECTIF DU POSTE :

POSTE À POURVOIR - - OBJECTIF DU POSTE : POSTE À POURVOIR Titre : directeur de la communication Département : communications Responsable hiérarchique : directeur exécutif Subordonnés directs : attachés de presse (2), agents des communications

Plus en détail

«Les ateliers commerciaux de l entrepreneur»

«Les ateliers commerciaux de l entrepreneur» «Les ateliers commerciaux de l entrepreneur» Philippe Vachet et Leadwork sont heureux de vous présenter leur nouveau concept de formations collectives «à la carte», adapté aux petites entreprises, aux

Plus en détail

LE SYSTEME DE REMUNERATION

LE SYSTEME DE REMUNERATION LE SYSTEME DE REMUNERATION Le système de rémunération est un outil clé en termes de management, même s il ne s agit du seul outil de motivation. Le système de rémunération doit être adapté aux commerciaux

Plus en détail

Vous accompagner dans votre fonction RH

Vous accompagner dans votre fonction RH Vous accompagner dans votre fonction RH Les entreprises sont de plus en plus confrontées à l évolution de leur organisation. Celle- ci peut être le fruit d une croissance organique ou externe (création

Plus en détail

Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire

Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire Processus Activité Attitudes / comportements Capacités Connaissances Définition de l idée Utilise des méthodes et des techniques d évaluation

Plus en détail

Management participatif

Management participatif Management participatif Mots clés: Management participatif, management partagé, collaboratif, motivation Partenaires de référence: Hélène Salaün, helene.salaun@businessharmonist.com Hélène de Saint Front,

Plus en détail

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte Fiche pour les directeurs: Accepter un étudiant/ page 1 Contexte À l occasion du premier contact entre un professeur (directeur potentiel) et un étudiant à la recherche d un superviseur dans le cadre de

Plus en détail

ANNEXE I Référentiels du diplôme

ANNEXE I Référentiels du diplôme ANNEXE I Référentiels du diplôme Référentiel des activités professionnelles Référentiel de certification Savoirs associés Unités constitutives du référentiel de certification Management des unités commerciales

Plus en détail

Captation vidéo de la manifestation de remise des prix «Initiative au Féminin» Initiative Doubs Territoire de Belfort Juin 2015

Captation vidéo de la manifestation de remise des prix «Initiative au Féminin» Initiative Doubs Territoire de Belfort Juin 2015 CAHIER DES CHARGES Captation vidéo de la manifestation de remise des prix «Initiative au Féminin» Initiative Doubs Territoire de Belfort Juin 2015 Philippe VOGNE Directeur Tél. : 03 81 65 37 65 philippe.vogne@initiative-doubsterritoiredebelfort.fr

Plus en détail

PETIT GUIDE PRATIQUE POUR LA CREATION D UNE NOUVELLE SECTION AU SEIN DE L ASSOCIATION

PETIT GUIDE PRATIQUE POUR LA CREATION D UNE NOUVELLE SECTION AU SEIN DE L ASSOCIATION PETIT GUIDE PRATIQUE POUR LA CREATION D UNE NOUVELLE SECTION AU SEIN DE L ASSOCIATION Introduction Dans la recherche de développement de l association, la création d une nouvelle section est une des solutions

Plus en détail

MODULE 1 : Vous, l équipe et le projet

MODULE 1 : Vous, l équipe et le projet MODULE 1 : Vous, l équipe et le projet 1. Généralités : Les activités, Les profils, Les motivations 2. Vous 3. L idée, la vision, la mission de l entreprise, la stratégie 4. Le business plan 5. Un outil

Plus en détail

La gestion du travail pour optimiser la radioprotection professionnelle

La gestion du travail pour optimiser la radioprotection professionnelle La gestion du travail pour optimiser la radioprotection professionnelle par B. Ahier* La radioexposition professionnelle dans le parc mondial de centrales nucléaires n a cessé de diminuer depuis le début

Plus en détail

Diagnostic partiel de l unité commerciale et consignes générales sur le dossier de 10 pages

Diagnostic partiel de l unité commerciale et consignes générales sur le dossier de 10 pages Diagnostic partiel de l unité commerciale et consignes générales sur le dossier de 10 pages I. Consignes générales Le dossier répond à des critères d exigences qui ont été définies par le référentiel de

Plus en détail

LES FICHES OUTILS RESSOURCES HUMAINES. L impact de la loi BORLOO sur l instauration de la GPEC au sein des entreprises.

LES FICHES OUTILS RESSOURCES HUMAINES. L impact de la loi BORLOO sur l instauration de la GPEC au sein des entreprises. L impact de la loi BORLOO sur l instauration de la GPEC au sein des entreprises. Depuis janvier 2008, les entreprises de plus de 300 salariés sont obligées de négocier la mise en place d un dispositif

Plus en détail

Le changement dans les organisations publiques et le rôle de la communication

Le changement dans les organisations publiques et le rôle de la communication Le changement dans les organisations publiques et le rôle de la communication Rencontre professionnelle organisée par l association Communication publique Intervenants : - SYNTHESE - Bernard EMSELLEM,

Plus en détail

La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences dans les Offices de Tourisme de Normandie. www.ottnormandie.fr

La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences dans les Offices de Tourisme de Normandie. www.ottnormandie.fr La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences dans les Offices de Tourisme de Normandie www.ottnormandie.fr Un environnement touristique en pleine mutation Nouveaux comportements des clientèles,

Plus en détail

SKEMA Alumni Performances

SKEMA Alumni Performances Le réseau des talents de SKEMA Business School SKEMA Alumni Performances alumni.skema.edu Présentation SKEMA Alumni Performances est le service Carrière de SKEMA Alumni. Il a pour missions de contribuer

Plus en détail

LES BRUYERES: Une Association jeune crée en 1994, en constante mutation

LES BRUYERES: Une Association jeune crée en 1994, en constante mutation LES BRUYERES: Une Association jeune crée en 1994, en constante mutation Agissant en harmonie avec les principaux acteurs du secteur de l accompagnement des personnes âgées En phase avec les évolutions

Plus en détail

ISCAE-CASABLANCA LISTE DES FORMATIONS DISPENSEES

ISCAE-CASABLANCA LISTE DES FORMATIONS DISPENSEES ISCAE-CASABLANCA LISTE DES FORMATIONS DISPENSEES ANNEE UNIVERSITAIRE 2014-2015 A. La Grande Ecole Les conditions d accès Le concours est ouvert aux : 1. Elèves des classes préparatoires, âgés de 22 ans

Plus en détail

1. Présentation du projet

1. Présentation du projet SONDAGE RAPPROCHER L ÉCOLE DES FAMILLES 1. Présentation du projet Le 31 mars dernier, une soirée d échanges à l intention des parents a été organisée par l Organisme de participation des parents de l école

Plus en détail

LE GUIDE D AUTO-ÉVALUATION. S évaluer pour progresser dans sa mise en œuvre du service civique

LE GUIDE D AUTO-ÉVALUATION. S évaluer pour progresser dans sa mise en œuvre du service civique LE GUIDE D AUTO-ÉVALUATION S évaluer pour progresser dans sa mise en œuvre du service civique Entrer dans une démarche d évaluation c est entrer dans une dynamique positive, questionnant les différents

Plus en détail

Cent trente-huitième session 20 novembre 2015 Point 9.1 de l ordre du jour provisoire

Cent trente-huitième session 20 novembre 2015 Point 9.1 de l ordre du jour provisoire CONSEIL EXÉCUTIF EB138/28 Cent trente-huitième session 20 novembre 2015 Point 9.1 de l ordre du jour provisoire Options pour renforcer le partage d informations sur les produits diagnostiques, préventifs

Plus en détail

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Guide de rédaction Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Table des matières LA PRÉSENTATION DU PROJET 1.1. Le résumé du projet 1.2. L utilité sociale du projet 1.3. Le lien

Plus en détail

LES ENTREPRISES PARLENT DU COACHING

LES ENTREPRISES PARLENT DU COACHING LES ENTREPRISES PARLENT DU COACHING Juin 2004 Syndicat Syntec des Conseils en Evolution Professionnelle 3, rue Léon Bonnat 75016 Paris Contexte de l étude Questionnaire de 15 questions adressé aux clients

Plus en détail

Ateliers Arts & Sens

Ateliers Arts & Sens Ateliers Arts & Sens Management favorisant la relation, le bien-être et l innovation Le Parcours Sensi Experience Management renforce l intelligence collective de l équipe des équipes Sensi Experience

Plus en détail

Référentiel de système de management SYSTEME DE MANAGEMENT DES ENTREPRISES D INSERTION (EI) ET/OU DE TRAVAIL TEMPORAIRE D INSERTION (ETTI)

Référentiel de système de management SYSTEME DE MANAGEMENT DES ENTREPRISES D INSERTION (EI) ET/OU DE TRAVAIL TEMPORAIRE D INSERTION (ETTI) Référentiel de système de management SYSTEME DE MANAGEMENT DES ENTREPRISES D INSERTION (EI) ET/OU DE TRAVAIL TEMPORAIRE D INSERTION (ETTI) sommaire 1 Préambule P. 4 2 Champ d application P. 6 3 Système

Plus en détail

Comment réaliser une enquête par questionnaire?

Comment réaliser une enquête par questionnaire? Comment réaliser une enquête par questionnaire? 1. L objectif d une enquête : L enquête de satisfaction est un baromètre qui permet de prendre le pouls de la clientèle. Simple et peu coûteuse, elle révèle

Plus en détail

APPEL A PROJET 2011: AMELIORATION CONTINUE DE LA QUALITE EN ANATOMOPATHOLOGIE «TECHNICIEN REFERENT-QUALITE EN MACROSCOPIE»

APPEL A PROJET 2011: AMELIORATION CONTINUE DE LA QUALITE EN ANATOMOPATHOLOGIE «TECHNICIEN REFERENT-QUALITE EN MACROSCOPIE» PRESENTATION APPEL A PROJET 2011: AMELIORATION CONTINUE DE LA QUALITE EN ANATOMOPATHOLOGIE «TECHNICIEN REFERENT-QUALITE EN MACROSCOPIE» Objectif régional commun : REDUIRE LES DELAIS DE TRANSMISSION DES

Plus en détail

Première Matinale de la CDFA Fidéliser Conquérir de nouveaux clients

Première Matinale de la CDFA Fidéliser Conquérir de nouveaux clients Première Matinale de la CDFA Fidéliser Conquérir de nouveaux clients Michèle GUIGNARD 7 MAI 2009 Développement & Moyens Commerciaux 16 Chemin du Bougeng 31 Les objectifs Prendre conscience et trouver une

Plus en détail

Programme de Chaires de leadership en enseignement (CLE)

Programme de Chaires de leadership en enseignement (CLE) POUR L AVANCEMENT ET L INNOVATION EN ENSEIGNEMENT Programme de Chaires de leadership en enseignement (CLE) Information générale et processus de mise en candidature Miser sur l innovation en formation pour

Plus en détail

PERFORMANCE DURABLE ET MANAGEMENT SOCIO-ÉCONOMIQUE

PERFORMANCE DURABLE ET MANAGEMENT SOCIO-ÉCONOMIQUE PERFORMANCE DURABLE ET MANAGEMENT SOCIO-ÉCONOMIQUE Grégoire DE PRÉNEUF Directeur-Associé, Deuzzi, www.deuzzi.fr (France) 1. PARADOXES DE LA CROISSANCE DU SECTEUR DES SERVICES EN INGÉNIERIE INFORMATIQUE

Plus en détail

La formation des demandeurs d emploi en Limousin

La formation des demandeurs d emploi en Limousin La formation des demandeurs d emploi en Limousin EXPERIENCE La Région Limousin avait depuis 2005 engagé un partenariat avec les ASSEDIC pour coordonner l offre de formation aux demandeurs d emploi et leur

Plus en détail

www.youthinfinance.com

www.youthinfinance.com 1 L association en bref Yfinance (prononcer «Why Finance») est une association qui a pour but de mobiliser la population à soutenir activement son Économie en s'appuyant sur les jeunes entrepreneurs, juristes

Plus en détail

ACTUALISER VOS COMPÉTENCES EST ESSENTIEL À LA RÉUSSITE DE VOTRE ENTREPRISE : L AGEFICE CONTRIBUE AU FINANCEMENT DE VOTRE FORMATION!

ACTUALISER VOS COMPÉTENCES EST ESSENTIEL À LA RÉUSSITE DE VOTRE ENTREPRISE : L AGEFICE CONTRIBUE AU FINANCEMENT DE VOTRE FORMATION! Chef d entreprise, Dirigeant non-salarié, Conjoint collaborateur, ACTUALISER VOS COMPÉTENCES EST ESSENTIEL À LA RÉUSSITE DE VOTRE ENTREPRISE : L AGEFICE CONTRIBUE AU FINANCEMENT DE VOTRE FORMATION! COMMERCE

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS

MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS Le 19 novembre 2015, le Fonds pour le développement de la vie associative (FDVA) piloté par le ministère, outil de financement d actions de formation

Plus en détail

L INRA, la formation et moi. Un guide pour répondre à toutes les questions que vous vous posez sur la formation à l INRA

L INRA, la formation et moi. Un guide pour répondre à toutes les questions que vous vous posez sur la formation à l INRA L INRA, la formation et moi Un guide pour répondre à toutes les questions que vous vous posez sur la formation à l INRA Pourquoi se former? 4 axes stratégiques pour piloter vos formations Promouvoir les

Plus en détail

Présentation du projet associatif

Présentation du projet associatif Présentation du projet associatif Notre projet associatif : une volonté politique, une longue démarche participative Face aux transformations profondes et rapides de la société française dans son ensemble

Plus en détail

«LES FORMATIONS DANS LES DOMAINES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION»

«LES FORMATIONS DANS LES DOMAINES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION» REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L ENERGIE ET DES MINES Allocution de Monsieur le Secrétaire Général du Ministère de l Energie et des Mines A l occasion de la troisième conférence

Plus en détail

Charte de PI des CTI. Charte de Propriété Intellectuelle des Centres Techniques Industriels

Charte de PI des CTI. Charte de Propriété Intellectuelle des Centres Techniques Industriels Charte de Propriété Intellectuelle des Centres Techniques Industriels La présente Charte a été adoptée par le Conseil d Administration du Réseau CTI le 29 janvier 2009 1 Préambule L innovation et la recherche

Plus en détail

GRH1: Etre Responsable Formation

GRH1: Etre Responsable Formation 10 FORMATION ET DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES GRH1: Etre Responsable Formation - Présenter les enjeux et politiques de la fonction de responsable - Avoir une vision globale du métier et de ses évolutions

Plus en détail

Canevas de rédaction pour les demandes supérieures à 7.500

Canevas de rédaction pour les demandes supérieures à 7.500 LES OUTILS POUR AIDER A LA REDACTION ET L EVALUATION DES PROGRAMMES Canevas de rédaction pour les demandes supérieures à 7.500 Il est recommandé de se limiter au nombre de pages indiqué, et de présenter

Plus en détail

Un piano dans chaque école

Un piano dans chaque école Notre idée : dans chaque école, mettre à disposition des enfants un vrai piano, en accès libre. BUDGET PARTICIPATIF 2015 Un piano dans chaque école Description du projet Pour un enfant, avant d être un

Plus en détail

Direction de l Environnement Service Ecocitoyenneté. Note d information sur un appel à projets en cours de préparation

Direction de l Environnement Service Ecocitoyenneté. Note d information sur un appel à projets en cours de préparation Direction de l Environnement Service Ecocitoyenneté Note d information sur un appel à projets en cours de préparation «(r)évolutions des pratiques des associations environnementales pour accompagner l

Plus en détail

LE GUIDE. Définir un projet. L appel à initiatives de la Croix-Rouge française

LE GUIDE. Définir un projet. L appel à initiatives de la Croix-Rouge française LE GUIDE Définir un projet L appel à initiatives de la Croix-Rouge française 2 Définir un projet Un projet, c est une idée qui se transforme en réalité Monter un projet c est vouloir changer quelque chose

Plus en détail

FICHE ACTION n 27. Soregor. ACTION GLOBALE Sensibilisation et communication du Bilan Carbone lors des réunions Ambition 2010

FICHE ACTION n 27. Soregor. ACTION GLOBALE Sensibilisation et communication du Bilan Carbone lors des réunions Ambition 2010 FICHE ACTION n 27 Soregor ACTION GLOBALE Sensibilisation et communication du Bilan Carbone lors des réunions Ambition 2010 ACTION SOCIALE ET SOCIETALE Mise en place du groupe de réflexion RSE ACTION ENVIRONNEMENTALE

Plus en détail

LE CARREFOUR DE LA DIVERSITÉ A QUÉBEC»

LE CARREFOUR DE LA DIVERSITÉ A QUÉBEC» «CONTRIBUEZ A BÂTIR LE PROJET COLLECTIF : LE CARREFOUR DE LA DIVERSITÉ A QUÉBEC» Dossier de demande de commandites pour l implantation du Carrefour de la diversité MAI 2012 Table des matières 1- OBJECTIF

Plus en détail

Commentaires de la Banque Nationale

Commentaires de la Banque Nationale Commentaires de la Banque Nationale Livre blanc de l OCRCVM Modifications apportées aux règles concernant l obligation de mise à niveau des compétences et le versement direct de commissions Le 29 avril

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Géomatique et environnement de l Université Paris 1 - Panthéon- Sorbonne Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation

Plus en détail

«Rien n est permanent

«Rien n est permanent «Rien n est permanent sauf le changement» Pour nous contacter en France et à l étranger: Téléphone: +33 1 45 46 50 64 Télécopie: +33 1 71 33 10 32 Par courriel: contact@dfacto.fr Sur notre site rubrique

Plus en détail

Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante

Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante Juin 2012 INTRODUCTION L'association «Savoirs, Émancipation, Vie Étudiante»

Plus en détail

«Gîtes de France Horizon 2015» Synthèse du Projet d Orientation Stratégique 2007-2015

«Gîtes de France Horizon 2015» Synthèse du Projet d Orientation Stratégique 2007-2015 «Gîtes de France Horizon 2015» Synthèse du Projet d Orientation Stratégique 2007-2015 Synthèse de présentation du projet Horizon 2015 approuvée par le Conseil d Administration Fédéral Gîtes de France du

Plus en détail

Le Pôle départemental de médecine du sport. de l Essonne (PDMS)

Le Pôle départemental de médecine du sport. de l Essonne (PDMS) Pôle Départemental de Médecine du Sport Conception : ClinicProSport / Design : kreo / Crédits photos : Alexis Harnichard, Lionel Antoni Le Pôle départemental de médecine du sport de l Essonne (PDMS) Pôle

Plus en détail

RAPPORT FINAL. Enquête sur la formation professionnelle dans les ETI. 13 mars 2013

RAPPORT FINAL. Enquête sur la formation professionnelle dans les ETI. 13 mars 2013 Enquête sur la formation professionnelle dans les ETI RAPPORT FINAL 13 mars 2013 Version finale 13/03/2013 RÉSULTATS DE L'ENQUÊTE ÉLECTRONIQUE 2 Introduction Le questionnaire diffusé par l ASMEP-ETI auprès

Plus en détail

ETAPES D UNE EXPERIMENTATION IFADEM

ETAPES D UNE EXPERIMENTATION IFADEM ETAPES D UNE EXPERIMENTATION IFADEM L initiative francophone pour la formation à distance des maitres (IFADEM) est menée conjointement par l Agence universitaire de la Francophonie (AUF) et l Organisation

Plus en détail

A - Quatre stratégies de sous-traitance

A - Quatre stratégies de sous-traitance Enjeux du secteur Les nouveaux enjeux de la sous-traitance A - Quatre stratégies de sous-traitance B - Des exigences spécifiques selon les clients C - Trois critères de positionnement des activités des

Plus en détail

Organisation Internationale du Tourisme Social. Un Tourisme pour Tous, Durable et Solidaire

Organisation Internationale du Tourisme Social. Un Tourisme pour Tous, Durable et Solidaire Organisation Internationale du Tourisme Social Un Tourisme pour Tous, Durable et Solidaire Plan d actions 2014-2016 2 Plan d actions 2014-2016 Organisation Internationale du Tourisme Social 1. Objectifs

Plus en détail

Référentiel d Activités Industrielles et de compétences de l Ingénieur de l Ecole des Mines d Alès

Référentiel d Activités Industrielles et de compétences de l Ingénieur de l Ecole des Mines d Alès Référentiel d Activités Industrielles et de compétences de l Ingénieur de l Ecole des Mines d Alès L ingénieur diplômé de l Ecole des Mines d Alès est un généraliste de haut niveau scientifique. Il est

Plus en détail

Manager une équipe au quotidien Des outils opérationnels pour une collaboration efficace

Manager une équipe au quotidien Des outils opérationnels pour une collaboration efficace Manager une équipe au quotidien Des outils opérationnels pour une collaboration efficace Chefs d entreprise ayant pris leur fonction de manager en autodidacte Toutes personnes ayant à organiser le travail

Plus en détail

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen BasseNormandie Dans son projet de développement stratégique 20122016 adopté par le Conseil d Administration du 4 novembre

Plus en détail

Formation et Conseil. Bilan de Compétences pour une personne en situation de handicap

Formation et Conseil. Bilan de Compétences pour une personne en situation de handicap Bilan de Compétences pour une personne en situation de handicap Sommaire Présentation de PIC FORMATION p 3 Le contexte de votre bilan de compétences p 4 Les objectifs p 5 Le déroulement p 6 Comment en

Plus en détail

Stratégie de communication pluri-fonds Programmation 2014-2020 FEDER/FSE/IEJ/FEADER

Stratégie de communication pluri-fonds Programmation 2014-2020 FEDER/FSE/IEJ/FEADER Stratégie de communication pluri-fonds Programmation 2014-2020 FEDER/FSE/IEJ/FEADER L EUROPE S ENGAGE EN CHAMPAGNE-ARDENNE STRATEGIE DE COMMUNICATION PROGRAMMATION 2014-2020 1 Table des matières Contexte...

Plus en détail

LA DEMARCHE COMPETENCE

LA DEMARCHE COMPETENCE LA DEMARCHE COMPETENCE Chapitre 3 : La démarche compétence Chapitre 3 : La démarche compétence... 1 3.1. Les attentes des acteurs de la Démarche Compétence... 2 3.1.1 Les attentes de l entreprise... 2

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Information, communication, culture de l Université Lille 3 - Sciences humaines et sociales - Charles de Gaulle Vague E 2015-2019

Plus en détail

L immobilier en couleur

L immobilier en couleur La Méthode Arc-en-Ciel L immobilier en couleur A ujourd hui, la compétition entre réseaux et agences est de plus en plus intense. Les vendeurs, comme les acheteurs, sont tous mieux informés. Le savoir-faire

Plus en détail

AUTO-DIAGNOSTIC DU MANAGER D après P. Hersey et K.Blanchard

AUTO-DIAGNOSTIC DU MANAGER D après P. Hersey et K.Blanchard AUTO-DIAGNOSTIC DU MANAGER D après P. Hersey et K.Blanchard Ce test vous permet d identifier : votre style dominant. votre souplesse d adaptation à chaque situation. Il comporte 12 situations de la vie

Plus en détail

Fiche emploi-cible REN. Directeur/trice de structure associative d Education à l Environnement. Cette fiche emploi-cible a pour objectif :

Fiche emploi-cible REN. Directeur/trice de structure associative d Education à l Environnement. Cette fiche emploi-cible a pour objectif : Fiche emploi-cible REN Réseau Réseau école école et Nature et Nature L éducation à à l environnement pour comprendre pour comprendre le monde, le monde, Réseau école et Nature agir agir et vivre et vivre

Plus en détail

Marketing & Coaching : une combinaison inédite pour oser le changement Année 2016

Marketing & Coaching : une combinaison inédite pour oser le changement Année 2016 Code Siret 79177443300019 Code APE 7022Z Marketing & Coaching : une combinaison inédite pour oser le changement Année 2016 Sommaire La cible prioritaire Les origines de la prestation, ou la naissance d

Plus en détail

2 Au-delà de cette dimension interne, l orientation de la gestion vers les résultats vise à mieux éclairer les décisions de politiques publiques en fournissant des informations pertinentes sur les coûts

Plus en détail

CHSCT : Formation générale agréée Etablissement de moins de 300 salariés

CHSCT : Formation générale agréée Etablissement de moins de 300 salariés Formation 3 jours Siège : 261 rue de Paris - 93556 MONTREUIL cedex CHSCT : Formation générale agréée Etablissement de moins de 300 salariés La formation Pour agir sur le travail et la santé en vue d une

Plus en détail

1. Un tableau de bord n a d intérêt que dans les grandes entreprises réalisant plusieurs lignes de produits.

1. Un tableau de bord n a d intérêt que dans les grandes entreprises réalisant plusieurs lignes de produits. 1. Un tableau de bord n a d intérêt que dans les grandes entreprises réalisant plusieurs lignes de produits. VRAI OUI FAUX NON 2. La gestion budgétaire et le système de tableau de bord sont un moyen de

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Automatique et informatique industrielle de l Université de Haute-Alsace Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section

Plus en détail

Projet pédagogique Chantier école «Métiers du son & connexes»

Projet pédagogique Chantier école «Métiers du son & connexes» Association Insertion Musique et Son Projet pédagogique Chantier école «Métiers du son & connexes» Les objectifs de la formation Faciliter l accès à une formation qualifiante, un contrat en alternance

Plus en détail