Programme européen Objectif 2 dans la région Centre

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Programme européen Objectif 2 dans la région Centre"

Transcription

1 Programme européen Objectif 2 dans la région Centre Document unique de programmation Diagnostic PRÉFECTURE DE LA RÉGION CENTRE

2 Sommaire! Avertissement! Présentation Le maillage territorial La démographie Les infrastructures de communication! Le développement économique L'emploi et le marché du travail L'industrie La recherche et l'innovation L'artisanat Le commerce Les technologies de l'information et de la communication Le tourisme L'agriculture! L'environnement! La qualité et le cadre de vie Les publics en difficultés L'accès à la culture L'accès au sport et aux loisirs La problématique urbaine Les friches! Les politiques publiques La stratégie de l'etat Le Projet régional Le contrat de plan Etat-Région Les pays Le Fonds sud Le zonage PAT! Bibliographie Le profil environnemental fait l'objet d'un document indépendant Région Centre - DOCUP Objectif 2 ( ) - Diagnostic 29 29

3 Avertissement! La zone d'emploi comme unité territoriale d'analyse. L engagement des pouvoirs publics dans les politiques d emploi et de formation nécessitent des diagnostics adaptés aux situations locales et aux populations en difficulté d insertion. Le plus souvent, ces populations recherchent des emplois ou des formations dans un espace géographique aux dimensions limitées. Reconnues jusqu au niveau européen parmi les zonages officiels de production de données statistiques, les zones d emploi se prêtent à l analyse du marché du travail d une part, à la mise en œuvre des mesures les plus adaptées en vue de l insertion des différentes catégories de publics. Pour cet ensemble de raison, la zone d'emploi a été choisie comme unité territoriale d'analyse socio-économique. Les analyses ont été dans la mesure du possible systématiquement établies pour les 23 bassins d'emploi. afin de pouvoir comparer les évolutions et les caractéristiques des zones concernées par le programme Objectif 2 à l'ensemble du territoire régional.! Représentation des zones Objectif 2 et de soutien transitoire L'appellation "Zone Objectif 2" est un terme générique regroupant à la fois la zone de soutien transitoire et la zone objectif 2 au sens strict. Pour des facilités de représentation, les cartes du texte représentent le zonage par un trait qui ne distingue pas la zone Objectif 2 de la zone transitoire. En conséquence, il convient de se reporter systématiquement à la carte du zonage ci-dessous. Région Centre - DOCUP Objectif 2 ( ) - Diagnostic 30 30

4 Présentation Présentation Présentation Région Centre - DOCUP Objectif 2 ( ) - Diagnostic 31 31

5 Le maillage territorial Le territoire régional se caractérise par un maillage assez dense de pôles urbains et pôles ruraux secondaires. La répartition spatiale de ces pôles n'est cependant pas homogène et des disparités existent. L'aire ligérienne, un espace métropolitain, où se situent les principaux pôles urbains de la région, concentre les activités économiques et les fonctions tertiaires supérieures. C'est l'espace moteur de la région qui tire le reste du territoire. Les franges franciliennes situées dans la mouvance de l île-de-france sont soumises à l'influence parisienne (Dreux, Chartres, Pithiviers et Montargis). Le Loiret occupe une situation particulière dans cet espace en profitant d'une double dynamique, celle de l'aire ligérienne et celle induite par la proximité de la mégalopole parisienne. L'axe Châteauroux-Bourges reste un maillon de l'architecture régionale. Il s'agit de deux villes de moyenne importance en situation difficile(situées en zone Objectif 2). Un réseau de pôles urbains secondaires et de pôles ruraux occupe le reste de l'espace régional. Sont tout particulièrement concernées les franges sud de la région. On recense également dans cette partie de la région quelques territoires ruraux isolés. Tous ces territoires sont entièrement situés en zone Objectif 2. Région Centre - DOCUP Objectif 2 ( ) - Diagnostic 32 32

6 La démographie Avec habitants, soit 4,1% de la population nationale, la région Centre est au 9 ème rang des régions françaises pour sa population. Le dernier recensement montre qu'elle poursuit sa croissance démographique mais à un rythme moins rapide qu'antérieurement. Le taux d'accroissement annuel est passé de 0,6% ( ) à 0,3% par an ( ). Le déséquilibre Nord-Sud de la région se confirme. La population des zones d'emploi du nord et de l'aire ligérienne augmente alors que celle du sud diminue depuis Avec plus de habitants, la zone objectif 2 représente 25,5% (données 1999) de la population régionale. Elle se situe en grande partie sur les zones de plus faible densité et de plus grand déficit démographique.! Concentration de la population dans les zones chefs-lieux. La population régionale est inégalement répartie sur les 23 bassins d'emploi. On distingue deux groupes : les zones chefs-lieux de département, les zones hors chefs-lieux. Parmi les zones chefs-lieux, Orléans et Tours se détachent nettement, avec une population beaucoup plus nombreuse que dans les autres zones. Parmi les zones périphériques, Dreux et Montargis sont nettement plus peuplées que les quinze petites zones restantes.! Poursuite de la baisse démographique dans les bassins d'emploi du sud La population du sud de la région diminue. Deux phénomènes se conjuguent : Les zones d'emploi de Bourges et Châteauroux, toutes deux en zone Objectif 2, ont un solde migratoire négatif. Elles ont perdu depuis 1990 plusieurs milliers d'habitants sans que de nouveaux arrivants soient venus compenser leur départ, sans doute en raison de la situation de l'emploi dans ces zones. Les zones d'emploi d'argenton-sur-creuse, La Châtre, St Amand-Montrond, Issoudun (Zone Objectif 2) bien qu'attractives, continuent à perdre des habitants en raison d'un solde naturel négatif. Les décès sont excédentaires par rapport aux naissances du fait de l'âge élevé de la population. Ce sont les bassins les plus touchés par le vieillissement de la population. Vierzon perd sur les 2 tableaux.! Un phénomène nouveau, l'attractivité des communes rurales Avec un solde naturel négatif et un solde migratoire positif, les communes rurales de la région ont un comportement inverse des communes urbaines. L'attractivité des campagnes est partout manifeste. Le sud de la région luimême n'échappe pas à ce phénomène. Les bassins d'emploi de La Châtre, Saint Amand-Montrond, Argenton-sur-Creuse, Issoudun, et Loches situés en zone Objectif 2 enregistrent un solde migratoire positif, mais ces bons résultats ne compensent pas les pertes dues au déficit naturel.! L'aire ligérienne et les franges franciliennes confirment leur dynamisme démographique La population des zones d'emploi de l'aire ligérienne et des franges franciliennes croit. Ces zones d'emploi cumulent un solde naturel positif à un solde migratoire positif. La progression des zones d'emploi d'orléans et Tours est due à l'accroissement naturel. Celle des zones d'emploi de Pithiviers, Montargis et Amboise résulte d'un solde migratoire fortement positif rendant ces dernières les zones d'emploi les plus attractives de la région.! L'évolution de Dreux marque une rupture Région Centre - DOCUP Objectif 2 ( ) - Diagnostic 33 33

7 Grâce à un solde naturel positif, la population du bassin d'emploi de Dreux croît malgré un solde migratoire fortement déficitaire. En fait, c'est surtout la ville de Dreux qui est concernée par cette perte. Avec une baisse de sa population de 10% durant la période , l'évolution démographique de cette ville marque une véritable rupture. Une importante population féminine âgée au sud Région Centre - DOCUP Objectif 2 ( ) - Diagnostic 34 34

8 ! Des particularités régionales Au 1 er janvier 1997, la population féminine représentait 51% de la population. En effet, s'il naît légèrement plus de garçons que de filles, dès l'âge de ans les femmes sont aussi nombreuses que les hommes et le deviennent de plus en plus, jusqu'à constituer la grande majorité des personnes âgées. Ces dernières sont d'ailleurs plus représentées en région Centre que sur l'ensemble du territoire national. A l'inverse, la proportion de jeunes femmes en région Centre est inférieure à la moyenne française : elles semblent quitter la région dès l'âge de 20 ans pour y revenir à partir de 40 ans. Ce léger particularisme concerne également les hommes.! Les femmes âgées fortement représentées au sud de la région En Indre et en Indre-et-Loire, les femmes sont légèrement plus nombreuses que les hommes en raison de la forte proportion de personnes âgées y résidant. Les femmes âgées sont surreprésentées dans l'indre, le Loir-et-Cher et le Cher. Dans l'indre-et-loire, les jeunes femmes de 15 à 29 ans sont relativement plus nombreuses que dans la région, Tours exerçant un pouvoir attractif sur les étudiants. Dans l'eure-et-loir, où la proportion d'actifs est importante, on trouve plutôt plus de femmes de 30 à 49 ans. # # # # # # # # # # # # Démographie # # # # # # # # # # # # Les grandes caractéristiques et tendances La zone Objectif 2 La zone de soutien transitoire Le reste de la région Un double phénomène : un solde naturel négatif non compensé par la croissance du solde migratoire Une importante population féminine âgée Stagnation ou croissance de la population durant la période Dynamisme démographique de l'axe ligérien et des franges franciliennes Caractéristiques de la zone Objectif 2 Forces Un solde migratoire positif dans les zones d'emploi du sud de la région Faiblesses Un solde migratoire déficitaire : Zones d'emploi de Châteauroux, Dreux, Bourges et Vierzon Un solde naturel fortement négatif : Zones d'emploi d'aubigny, Argenton-sur-Creuse, La Châtre, Saint Amand-Montrond et Issoudun. Opportunités La nouvelle attractivité des zones rurales Menaces Un déséquilibre nord-sud persistant Un important vieillissement de la population au sud Région Centre - DOCUP Objectif 2 ( ) - Diagnostic 35

9 Les infrastructures de communication Le territoire régional est fortement marqué dans le domaine des transports par sa proximité de l'ile de France et la structure radiale de son réseau routier et ferroviaire. La région est traversée par d'importants flux nordsud liés au transit international ou national. L'enclavement du sud de la région (entièrement situé en zone objectif 2) qui était souvent présenté comme un handicap majeur pour le développement économique de ces territoires n'est plus aujourd'hui une réalité. D'importants travaux ont été réalisés tant sur le réseau routier que le ferré. Mais malgré ces progrès des faiblesses persistent. Liaisons nationales et internationales! Forte amélioration des liaisons routières et autoroutières Depuis une dizaine d années, de nombreux et importants aménagements autoroutiers ont contribué à désenclaver le Sud de la région Centre : les autoroutes A71, A20 et bientôt A77 dans l Est du Loiret et à la limite Est du Cher relient avec un bon niveau de service les principales agglomérations de l Indre et du Cher à l Ile de France. L autoroute A11 et la RN 12 assurent en Eure et Loir les mêmes fonctions pour la partie Nord du zonage envisagé. Quant au Sud de l Indre et Loire, il est accessible depuis l autoroute A10.! Bonne desserte Nord-Sud Les services ferroviaires décrivent la même structure radiale Nord-Sud en relation avec Paris. Ceux-ci devraient évoluer considérablement sur la ligne Paris-Orléans-Limoges-Toulouse, qui dessert les gares de Vierzon et Châteauroux, et où serait mis en service à l issue de la période une desserte plus rapide assurée par du matériel pendulaire.! Des liaisons transversales plus difficiles Le niveau de service sur les relations transversales, principalement Est-Ouest, n est pas comparable. En effet, les réseaux d infrastructures restent moins développés ou offrent des caractéristiques moins confortables. L autoroute A85 devrait pouvoir, en limite de la zone éligible, améliorer les relations entre le Cher et l agglomération tourangelle et désenclaver le Sud de l Indre et Loire. L A28 apportera des améliorations semblables au Nord de ce même département.! Faiblesse de la liaison ferroviaire Nantes-Lyon Au niveau ferroviaire, les aménagements portés sur la section Vierzon-Bourges ont, certes, considérablement augmenté le niveau de service ferroviaire entre Bourges et Orléans. Mais les ruptures de traction sur le reste de la transversale Nantes-Lyon restent un handicap pour les relations entre Bourges et Tours à l Ouest, Bourges et Nevers, Clermont ou Lyon à l Est, tant pour les services voyageurs que pour les dessertes fret du Sud de la zone éligible en région Centre, organisées depuis la gare de triage de Saint-Pierre-des-Corps par cette transversale.! Vierzon, un rôle dans l'acheminement du fret par fer En région Centre, la SNCF dispose d'une organisation de centres de triage qui permettent de rassembler les wagons et de former les trains en fonction des destinations : Tours - Saint Pierre des Corps est la gare de triage de l'ouest de la France, Vierzon a une fonction de relais dans cette organisation. Ces installations sont à moderniser pour en assurer la compétitivité. Des progrès dans l'organisation de l'acheminement du fret par fer sont envisageables par le développement des embranchements ferroviaires de zones d'activités, et par une utilisation plus complète ( à étudier) des installations de Vierzon, à partir des territoires du sud de la région (situés en objectif 2). Notamment, l'aéroport de Châteauroux-Déols qui développe des activités de fret! Une activité de fret aérien à développer Région Centre - DOCUP Objectif 2 ( ) - Diagnostic 36

10 La plate-forme aéroportuaire de Châteauroux-Déols présente d'excellentes capacités de traitement du trafic de fret dans un partenariat avec les aéroports de Paris. Elle possède des équipements performants. Le maintien de la compétitivité de cette infrastructure est un enjeu pour le développement économique local. Liaisons régionales! Un réseau routier dense mais offrant un faible niveau de service Un réseau routier dense supporte les déplacements régionaux. A ce titre, deux routes nationales méritent d être signalées : la RN143 qui relie Châteauroux à Tours, et la RN 151 qui joint Châteauroux à Bourges. Leur fonction de desserte dans les zones éligibles est essentielle. Cependant, les usagers leur reprochent un niveau de service insuffisant, en raison d un trafic assez élevé à l approche des agglomérations et en l absence de créneaux de dépassements.! Des liaisons ferroviaires à améliorer Le Conseil Régional est l autorité organisatrice des transports ferroviaires régionaux. Il a considérablement développé les services ferroviaires interurbains et plus locaux sur la ligne Tours-Vierzon- Bourges-Nevers. Quelques projets pourraient améliorer les relations ferroviaires dans la zone concernée, notamment sur la ligne Bourges - Saint Amand-Montluçon, qui cumule une fonction interrégionale avec une desserte plus locale de la vallée du Cher, ou sur la ligne Tours-Chinon, dont la modernisation améliorerait le relatif désenclavement du bassin d emploi chinonnais. Liaisons de proximité et déplacements au sein des agglomérations! Les "Pays", nouveaux acteurs du transport en milieu rural Doté de 160 gares ouvertes au trafic de voyageurs, le réseau ferré en région Centre ne peut évidemment pas desservir chacune des communes de la région. Mais le service ferroviaire doit pouvoir rester accessible à tous, pour peu qu une politique de rabattements assurés par des modes plus souples que le train soit mise en place. Les initiatives, récentes et pour l instant isolées, prises à l occasion de l élaboration des chartes de développement ou des programmes d action dans la politique des pays, méritent d être accompagnées, voire renforcées et systématisées. Au niveau du fret, de nombreux embranchements ferroviaires existent dans l ensemble de la zone éligible. Ce mode de desserte concourt à réduire la circulation routière et contribue à un développement durable de l économie locale.! 3 plans de déplacements urbains en cours Trois agglomérations de la zone se lancent dans un démarche de plan de déplacements urbains (PDU) : Châteauroux, Bourges, Vierzon. L objectif global des PDU est de réduire la part de la circulation automobile dans les centre-villes. A ce titre, les conséquences environnementales des PDU méritent d être signalées. Quelques aménagements routiers participent au même objectif ; c est notamment le cas de la rocade de Bourges dont l achèvement permettrait d écarter le trafic de transit du centre-ville.! Des dessertes de zones d'activités L'amélioration de la desserte de quelques zones d'accueil des entreprises peuvent présenter un caractère stratégique pour le développement économique. Région Centre - DOCUP Objectif 2 ( ) - Diagnostic 37

11 Forces Caractéristiques de la zone Objectif 2 Les communications Faiblesses Des équipements performants tels que la plate-forme aéroportuaire de Châteuroux-Déols, sur laquelle les activités de frets se développent Un réseau autoroutier performant pour les liaisons en relation avec la région parisienne ; Un réseau ferroviaire offrant un bon niveau de service sur les grandes lignes. Opportunités Une amélioration sensible des liaisons ferroviaires interrégionales grâce au POLT L accès et l organisation des rabattements au réseau ferroviaire régional ; Certaines relations interurbaines internes à la zone ou entre les agglomérations de la zone et les deux grandes agglomérations de la région Centre ; Des liaisons transversales peu satisfaisantes La pérennité du système fluvial à l Est de la zone, garante d un développement touristique et économique local ; Menaces Risque d'obsolescence des équipements de Châteauroux-Déols si des efforts ne sont pas fait pour maintenir un bon niveau de compétitivité Gêne grandissante dans les liaisons ferroviaires transversales (Nantes - Lyon Région Centre - DOCUP Objectif 2 ( ) - Diagnostic 38

12 Développement économique Développement économique Développement économique Région Centre - DOCUP Objectif 2 ( ) - Diagnostic 39

13 L'emploi et le marché du travail Pour la région Centre comme pour la France, les années 90 sont marquées par une augmentation du taux de chômage. Celle-ci est d'autant plus nette que le niveau atteint en 1990 était particulièrement bas. Cependant, la région Centre conserve au cours de ces années 90 un avantage relatif par rapport à l'ensemble du pays du point de vue du taux de chômage. Ainsi, l'écart qui était de 1,1 point au début des années 90 est du même ordre de grandeur (1,2 point) au troisième trimestre 1999 (Centre : 9,9% ; France 11,1%). Toutefois la dérive n'est pas uniforme sur l'ensemble du territoire régional. Des six départements, le Loiret est celui qui a le mieux contenu la progression du taux de chômage. L'Indre-et-Loire à l'inverse connaît la plus forte hausse. La région se caractérise par une forte réactivité à l'amélioration de la conjoncture. Ainsi, en 2 ans (déc / déc. 1998), la diminution du nombre de demandeurs d'emploi inscrits à l'anpe a été deux fois et demie plus forte dans la région qu'au niveau national (-3,9% contre -6,4%). Autres particularités régionales, le poids des jeunes dans la demande d'emploi est plus élevé qu'au niveau national. Cette constante s'explique en grande partie par une sortie des jeunes de l'appareil scolaire plus précoce dans la région Centre. Malgré une très forte amélioration de la situation des jeunes sur le marché du travail (25% de la baisse en 2 ans contre 17,6% en France), ces derniers restent proportionnellement plus nombreux dans la région (21,6% des demandeurs d'emploi; France : 19,7%). La proportion de femmes demandeurs d'emploi est plus élevée en région Centre qu'au niveau national. Ainsi au 31 décembre 1998, les femmes représentaient 53,5% de la population des demandeurs d'emploi contre 50,3% pour la France. Enfin, c'est la situation du chômage de longue durée qui reste la plus préoccupante. Le poids des chômeurs de longue durée dans la demande d'emploi régionale reste élevé. Fin 1998, plus d'une personne sur trois (36,2% exactement) était à la recherche d'un emploi stable depuis plus d'un an. Ils étaient 34,3% dans cette situation deux ans auparavant. La situation de l'emploi en région Centre n'est pas uniforme. Elle présente de fortes disparités territoriales qui s'accentuent en observant les bassins d'emploi (unité territoriale retenue pour cette analyse). Baisse de l'emploi total de 1990 à 1997! Des zones d'emploi très différenciées par les effectifs La population, et plus encore les emplois, se répartissent très irrégulièrement sur le territoire régional. Les deux zones principales, Orléans et Tours, sont situées dans l'aire ligérienne. Elles totalisent habitants et emplois salariés soit respectivement 30,7 % de la population du Centre et 35,6 % de l emploi salarié régional. Les quinze plus petites zones ne regroupent que habitants (30,5 %) et emplois salariés (27,4 %). Le évolutions démographiques soulignent l'opposition entre des zones dynamiques, au nord de la région, et des zones en perte de vitesse, situées au sud. Elles montrent aussi la concentration des populations vers les zones chefs-lieux. Cette évolution se traduit également dans l'évolution de l'emploi local avec la chute marquée et régulière des emplois non salariés.! L'emploi total baisse entre 1989 et 1996 Sur la période , l emploi total tend à baisser dans la plupart des zones, avec notamment la diminution régulière de l emploi non salarié. Ce phénomène touche nettement les petites zones du sud de la région Centre situées en zone Objectif 2 : Aubigny, Saint-Amand, Argenton, La Châtre et Loches. La baisse de l emploi, notamment de l emploi salarié, s observe également sur les zones à caractère industriel comme Vierzon, Bourges, Dreux et Vendôme. Dans ce panorama, où le sud de la région est particulièrement touché, les zones d Issoudun et de Chinon font figure d exception, avec une quasi-stabilité de l emploi sur sept ans.! Une faible augmentation de l emploi salarié Ces zones, à caractère rural, bénéficient d une bonne tenue de l emploi salarié de fin 1989 à fin En revanche, au nord de la région Centre, la zone de Dreux subit une baisse sensible de l emploi salarié, qui augmente dans l ensemble du département d Eure-et-Loir. Son augmentation globale, mesurée au niveau régional ( ), apparaît relativement faible (+ 1,3%). La croissance enregistrée sur Orléans ( ) représente les 3/4 de cette augmentation. Région Centre - DOCUP Objectif 2 ( ) - Diagnostic 40

14 $ Remarques : A l'exception de Chinon, toutes les zones d'emploi de la zone Objectif 2 voient l'emploi total régresser sur la période Le graphique souligne la position particulièrement désavantageuse des zones d'emploi du Cher et de l'indre. Celleci s'inscrit dans la tendance observée sur la période inter-censitaire précédente (82-90). Situé nettement en-dessous du nuage de point, la zone d'emploi de Dreux, en croissance au cours de la période précédente, perd plus de 5% de ses emplois par rapport à Inertie du taux de chômage des bassins d'emploi! Chômage : de fortes disparités territoriales Les bassins d'emploi les plus touchées par le chômage en 1999 sont Dreux, Vierzon, Tours et Amboise. Pour Vierzon et Tours cette situation confirme celle observée dès Pour Dreux et Amboise à l'inverse, elle correspond à une forte dérive du taux de chômage en cours de la décennie. Les zones d emploi de la région les moins confrontées au chômage en 1999 sont celles de Chateaudun, Aubigny, Nogent, Chartres, Orléans et Gien. Pour Gien, c est la traduction d une très nette amélioration de son positionnement par rapport aux autres zones d emploi de la région (le taux de chômage progresse à peine pour la zone d emploi, de 8,4% en 1990 à 8,6% en 1999, alors qu il s accroît de deux points pour l ensemble de la région, passant de 7,9% à 9,9%). Pour les cinq autres (Chateaudun, Aubigny, Nogent, Chartres, Orléans), il s agit de la confirmation de situations déjà favorables en A noter deux fortes disparités intra-départementales avec les zones d emploi d Aubigny et de Vierzon dans le Cher, de Dreux et les autres zones d emploi de l Eure-et-Loir. D une façon générale, et aux quelques exceptions signalées précédemment, la hiérarchie des taux de chômage a connu une certaine inertie au cours des années 90. Baisse du nombre d'actifs dans les bassins d'emploi du sud Le taux de chômage trace la ligne de partage, au sein de la population active, entre la demande de travail satisfaite - les actifs ayant un emploi - et non satisfaite, les demandeurs d emploi. Il ne renseigne en rien sur le niveau global de l activité. Le dynamisme économique de certaines zones génère des emplois mais suscite également une demande de travail de la part de résidents jusque là inactifs, voire attire des personnes en recherche d emploi. La mesure du taux de chômage ne rend alors pas compte de la progression de l offre et de la demande de travail. Elle doit donc être complétée par une approche de l activité et de son évolution.! Au sud de la région : taux d'activité réduit et taux de chômage supérieur à la moyenne régionale Au vue des taux d activité, la région Centre, dans son ensemble, présentait en 1990 une situation très comparable à celle de la France (taux d activité : Centre : 55,5% ; France : 55,3%) avec un avantage relatif pour la région si l'on mesure l'activité pour les seuls ans. Le Loiret et l Eure-et-Loir apparaissaient dans une situation favorable, caractérisée par une activité importante, faite de beaucoup d emploi et de peu de chômage. A l opposé, dans le Cher et l Indre on observait une activité plus faible dans laquelle, qui plus est, le chômage tenait une place importante. A l exception de Châteauroux, toutes les zones d emploi proposées aux fonds structurels de l objectif 2 enregistraient une activité réduite par rapport à la moyenne régionale en même temps qu un taux de chômage supérieur. Deux autres zones d emploi, toutes deux du Loiret, étaient dans cette même position, Gien et Montargis. La première, on l a vu, a connu une nette amélioration sur le plan du chômage au cours des années 90. La seconde a vu son activité progresser très sensiblement. 41 Région Centre - DOCUP Objectif 2 ( ) - Diagnostic

15 ! Confirmation des positions observées en 1990 Les dynamiques observées sur le marché du travail entre 1990 et 1997 confirment le plus souvent les positions établies en début de période. Ainsi, pour toutes les zones d emploi objectif 2, à l exception notable de Chinon, la progression de la population active est inférieure à la moyenne régionale. Pour certaines même, telles que Vierzon, La Châtre et Argenton notamment, on observe une baisse sensible du nombre d actifs. L évolution de la population active des zones d emploi de Dreux, Vendôme, Aubigny ainsi que, dans une moindre mesure, celle de Blois, est également en retrait par rapport à celle de la région.! Repli de l'activité et de la démographie Ce repli de l activité s accompagne d un déclin démographique (ou l entraîne?). Dans le cas de Dreux, Vendôme et Romorantin, ce déclin n est que relatif par rapport au reste de la région (leur population progresse mais à un rythme inférieur à celui de la région). Pour les autres il s agit d une perte effective de population. Selon qu elle s accompagne ou non d un accroissement du chômage, cette érosion de la population active traduit des réalités différentes. Certaines zones d emploi perdent de la population active sans accentuation marquée du chômage (du moins avec un accroissement moindre que celui observé au niveau régional). C est notamment le cas des zones d emploi de l Indre, mais aussi d Aubigny et, dans une moindre mesure de Loches. Le marché se caractérise alors par une baisse de l offre mais aussi de la demande de travail. Cela s apparente alors davantage à un effondrement qu à une dérégulation que traduit l accroissement du taux de chômage. Région Centre - DOCUP Objectif 2 ( ) - Diagnostic 42

16 Forte attractivité des zones d'emploi principales Les analyses qui précèdent décrivent, pour chaque zone d emploi, l activité des résidents en distinguant, parmi eux, les actifs occupés des demandeurs d emploi. Elles ne préjugent pas de la localisation des emplois occupés. Or, le nombre d emplois offerts par le tissu économique d un territoire donné peut différer du nombre d actifs occupés qui y résident.! 5% des actifs travaillent hors de la région C est le cas pour la région Centre, prise dans son ensemble. La source DADS (enrichie du fichier des agents de l Etat) indique, en effet, que la région offre près de postes de travail de moins qu elle ne compte d actifs occupés. Les marchés extérieurs permettent donc de satisfaire plus de 5% de la demande de travail émanant des résidents de la région. La situation relativement favorable des habitants du Centre vis à vis du chômage trouve ici un élément explicatif. Il est moins lié à une dynamique économique locale qu à l intensité des migrations quotidiennes que favorise la proximité d un important vivier d emplois en Ile de France.! Forte attractivité des zones d'emploi des villes sièges des départements L ampleur du phénomène diffère naturellement selon les zones d emploi. Pour certaines, il est même inversé et l on compte alors davantage d emplois offerts que d actifs occupés résidents. D une façon générale, les zones d emploi constituées autour des villes sièges du département ont une vocation économique affirmée et affichent les taux d emploi les plus élevés. Les zones d emploi secondaires sont davantage exportatrices de main d œuvre. C est particulièrement net pour l Indre et l Indre-et-Loire. Le département d Eure-et-Loir fait exception où la césure se fait plutôt selon la proximité de l Ile de France. Ainsi les taux d emploi de Chateaudun et de Nogent sont-ils supérieurs à celui de Chartres.! Des zones d'emploi à vocation économique et d'autres à vocation résidentielle L appréciation du taux de chômage mesuré sur un territoire doit tenir compte de sa vocation plutôt économique (taux d emploi élevé) ou davantage résidentielle (taux d emploi faible). Le cas des zones d emploi de Loches et de Tours illustre ce point de vue. Les taux de chômage sont identiques mais l appareil productif de Loches fournit nettement moins d emplois que la zone ne compte d actifs occupés, situation inverse à celle de Tours. Les résidents du Lochois bénéficient ainsi, au prix de déplacements quotidiens, de la proximité de la capitale Tourangelle et de son tissu productif. Trois zones seulement (Bourges, Châteauroux et Tours) ont un niveau d emploi supérieur au nombre de résidents occupés. Sur les autres zones, les emplois sont nettement moins nombreux. Le rapport entre résidents occupés et emploi est particulièrement déséquilibré sur les zones de Loches et de La Châtre, qui se trouvent dans les aires d influence respectives de Tours et de Châteauroux. Dans son ensemble, la région Centre présente une caractéristique plutôt résidentielle, notamment dans sa relation avec l Ile-de-france. Cette caractéristique est avantageuse au regard du taux de chômage. Dans ces conditions le taux de chômage traduit autant une situation sociale - celle des résidents vis à vis du chômage - que l adéquation entre une offre et une demande locales d emploi. Région Centre - DOCUP Objectif 2 ( ) - Diagnostic 43

17 Accentuation du contraste sectoriel entre les zones chefs-lieux et les zones périphériques! Les zones d'orléans et de Tours réunissent emplois tertiaires et industriels Orléans et Tours bénéficient du double avantage que représente une forte proportion d emplois tertiaires et une grande diversité d emplois industriels. Le service aux entreprises est une spécificité de la zone d Orléans dont le dynamisme est particulièrement émergent depuis La chute de l emploi salarié régional entre 1990 et 1993 s est traduite par un simple ralentissement de la croissance des emplois. Cette croissance a été tout particulièrement forte dans les activités du transport.! Des métiers techniques dans les petites zones à caractère industriel La spécification des catégories socioprofessionnelles d'emploi selon trois dominantes professionnelles, technique, administrative et commerciale, fait ressortir quatre catégories de zone. Zones à forte proportion de métiers à caractère technique. La part du secteur industriel et des transports y est très élevée. Il s'agit des zones à faibles effectifs, à l'exception de Dreux. Zones en position intermédiaire L'orientation du secteur tertiaire vers les services aux particuliers caractérise le tissu économique de ces zones, alors que le poids de l'industrie varie sensiblement d'une zone à l'autre. Hormis Châteaudun et Montargis, ces zones se situent dans le sud de la région en zone Objectif 2. Zones d'emploi des 4 chefs-lieux de département Les professions administratives et commerciales, de même que les activités tertiaires, occupent une place importante sur ces territoires. Zones d'emploi à dominante administrative, commerciale ou de services Ce sont les zones situées autour des grandes villes de la région. Cette typologie souligne le lien entre le tissu économique des entreprises et les caractéristiques principales des métiers exercés dans les zones d'emploi. En effet, la forte présence d'établissements de l'administration et des services aux entreprises favorise le recrutement d'emplois administratifs et commerciaux dans les établissements industriels. A l'inverse, dans les zones où la part du secteur industriel est élevée, les établissements sont orientés vers la production et emploient essentiellement des ouvriers et des techniciens.! Concentration des emplois qualifiés dans les zones chefs-lieux Les zones chefs-lieux se distinguent des zones périphériques dans la répartition des salariés par catégorie socioprofessionnelle. Les cadres et professions intermédiaires sont fortement représentés dans les zones chefs-lieux, alors que la part des ouvriers est nettement supérieure à la moyenne régionale dans les zones périphériques. L examen plus détaillé de la catégorie ouvrier fait également ressortir un profil plutôt artisanal sur les zones les plus au sud de la Région. Il doit être également souligné le poids important des ouvriers des métiers de la logistique (transport, manutention) parmi les emplois d ouvriers dans les six zones chefs-lieux ainsi que dans les zones de Montargis et Pithiviers.! Un profil plus artisanal des ouvriers au sud de la région Le groupe des ouvriers qualifiés peut être détaillé selon trois catégories : Les ouvriers qualifiés de type industriel principalement employés dans ce type d'établissement; Les ouvriers qualifiés de type artisanal travaillant dans les entreprises artisanales de production, mais également dans les services (réparation) et le bâtiment; Les ouvriers qualifiés de manutention, du magasinage et des transports constituant une part importante des emplois de la logistique. Ils se situent dans les secteurs de l'industrie (pharmacie, parfumerie, IAA...), du commerce et des transports. 44 Région Centre - DOCUP Objectif 2 ( ) - Diagnostic

18 La spécificité des zones d'emploi suivant ces trois catégories reflète le tissu des établissements employeurs. On note 3 catégories de zones : Les zones d'emploi avec une majorité d'ouvrier qualifié de type industriel - En ce qui concerne le territoire Objectif 2, il s'agit des zones d'emploi de Nogent-le-Rotrou, Dreux, Vendôme, Romorantin, Vierzon et Issoudun; Les zones d'emplois avec un profil mixte (chauffeurs, ouvrier de la manutention, du magasinage et des transports) - Ce sont les zones chefs-lieux de départements auxquelles s'ajoutent Pithiviers et Montargis; Les zones d'emploi avec des ouvriers de type artisanal - Elles se situent dans le sud de la région et sont toutes concernées par le programme européen Objectif 2.! Une palette d'activités industrielles parfois réduite dans les petites zones Dans l'ensemble des zones, on constate que la concentration sectorielle de l'industrie est inversement proportionnelle aux effectifs salariés. Plus le nombre de salariés de l'industrie est faible, plus le niveau de concentration est élevé. Dans les zones d'orléans et de Tours, le grand nombre de salariés s'accompagne d'une palette très large de secteurs industriels. Les zones à faible effectif industriel sont fortement liées au dynamisme de quelques secteurs employeurs. En revanche, les zones de Loches, Amboise, Vendôme et Châteaudun comprennent de nombreuses activités industrielles et ont un niveau de concentration beaucoup plus faible que ne le laissent supposer les effectifs employés dans l'industrie. Pour les zones de taille moyenne en effectif salarié, la concentration est alors moins forte. Cependant, la présence d'un ou de 2 gros établissements contredit cette règle : Chinon avec la présence de la Centrale nucléaire, Nogent-le-Rotrou avec Valeo (secteur automobile)romoratin avec Matra automobiles Châteauroux avec Montupet (fonderie, transformation des métaux) et Harris (industries agricoles et alimentaires). L'indice calculé mesure la concentration des emplois industriels de chaque zone dans l'ensemble de l'industrie. Il indique donc la sensibilité de l'emploi au regard d'un nombre plus ou moins réduit de secteurs d'activité de l'industrie. Le chômage des jeunes reflète la situation globale de chaque zone d'emploi! Des jeunes moins scolarisés et plus actifs La proportion importante de jeunes parmi les demandeurs d'emploi est une caractéristique pérenne de la région Centre. Ainsi, les jeunes représentaient 21,6% (31/12/98) des demandeurs d'emploi inscrits à l'anpe, alors que le taux pour la France était à la même date de 19,7%. Ce constat ne signifie pas pour autant une insertion professionnelle plus difficile qu'au niveau national. Les jeunes de la région Centre, qui ont en moyenne une scolarisation moins longue, sont plus vite confrontés au marché du travail : emploi ou chômage, avec inscription ou non à l'anpe. Ainsi, en 1996 le taux de scolarisation des classes d'âge ans est inférieur de 3 points au taux national et le taux d'activité estimé en mars 1996 supérieur de 4 points au taux national. 57,3% pour la région Centre 61,2% pour la France Taux de scolarisation des jeunes de 15 ans- 24 ans en 1996 Source : Rectorat Sur l ensemble du territoire régional, les jeunes de moins de 26 ans occupent une part très variable des emplois dans les différents secteurs d activité. Cette part est très élevée dans les services aux particuliers, notamment dans le secteur des hôtels et restaurants. Elle est très faible dans le secteur de l énergie et dans les activités financières. Taux d'activité Situation des jeunes (15 à 24 ans) Région Centre - DOCUP Objectif 2 ( ) - Diagnostic 45

19 France Région Centre (estimation) Mars 1990 Mars 1996 Mars 1990 Mars 1996 Hommes 41,0 32,4 45,5 37,5 Femmes 34,7 25,9 37,5 28,3 Ensemble 37,9 29,2 41,5 32,9 source : Enquête emploi (INSEE) La part des jeunes en emploi dans chaque zone dépend surtout du mode de gestion locale des établissements. De ce point de vue, la zone de Nogent le Rotrou est remarquable. Elle présente une surreprésentation des jeunes dans la plupart des secteurs d activité et une proportion globale de jeunes(17,1%) supérieure de près de 4 points de la moyenne régionale ( 13,2%).! L'indice par âge ne change pas la hiérarchie des zones Une part élevée de jeunes en emploi ou parmi les demandes d emploi est parfois le reflet du dynamisme démographique d un territoire. Chartres, avec une forte proportion de jeunes, s oppose ainsi à Vierzon. Sur cette zone, le faible pourcentage de jeunes parmi les demandes d emploi ne signifie pas que ces jeunes bénéficient de meilleurs possibilités d insertion que ceux de Chartres. L élaboration d un indice de chômage, qui rapporte le nombre de demandeurs d emploi à l ensemble constitué par les actifs en emploi et par les demandeurs d emploi fournit une indication plus rigoureuse des difficulté d insertion des différentes catégories d actifs. L indice par âge ne bouleverse pas la hiérarchie des zones. Le chômage qui touche très fortement certaines zones d emploi comme Vierzon ou Dreux n épargne alors aucune classe d âge, même si certaines d entre elles sont plus particulièrement affectées. A l inverse, une situation globalement avantageuse bénéficie à toutes les classes d âge de la population. D autres facteurs que l âge sont plus nettement discriminants. Sur chaque zone, y compris les plus dynamiques, certaines catégories de population, notamment les moins qualifiées restent à l écart du marché du travail. Région Centre - DOCUP Objectif 2 ( ) - Diagnostic 46

20 Chômage de longue durée et précarité des emplois au sud! Le chômage de longue durée reste stable dans l'indre Au 31 décembre 1998, le Cher et l'indre représentaient respectivement 12,9% et 9,4% du nombre de demandeurs d'emploi (cat 1) recensés dans la région, soit une population totale de personnes inscrites à l'anpe. Comme au niveau régional, ces 2 départements ont amorcé une diminution du nombre de leurs demandeurs d'emploi en Cette baisse s'est poursuivie en 1998 mais à un rythme moindre pour l'indre (-3,8% en 1 an au 31/12/98) que pour le Cher (-12,5%). Fin 1998, la part des demandeurs d'emploi inscrits à l'anpe depuis plus d'un an dans les 2 départements était supérieure de près de 2 points à celle observée en région (36,2%). Le chômage de longue durée s'est réduit en 1998 dans le Cher(-10%), mais est resté stable dans l'indre qui enregistre même une augmentation du nombre de chômeurs inscrits depuis plus d'un an dans trois de ses zones d'emploi : La Châtre (+5,8%), Issoudun (+6,9%) et Argenton/Creuse (+7%). Cette situation peut s'expliquer dans l'indre par la présence d'un noyau dur de chômeurs de très faible qualification (surtout des femmes), peu mobiles et difficilement reclassables en dehors de leur secteur d'origine (textile..).! Une précarité croissante des offres d'emploi déposées à l'anpe En 2 ans, de 1996 à 1998, les offres d'emploi d'une durée supérieure à 6 mois (CDD ou CDI) ont chuté de 3,4% dans le Cher et 12,8% dans l'indre (France : -2,6%). En 1998, ce type d'emploi représentait respectivement : 36,9% et 44,9% de l'ensemble des offres d'emploi collectées par l'anpe dans ces départements. Parallèlement, les offres d'emploi de très courte durée (inférieure à un mois) ont vu, au cours de la même période, leur nombre augmenter de 148% dans le Cher et de 14% dans l'indre. Ce type d'offre représente désormais près du tiers de l'ensemble des offres déposées auprès de l'anpe dans le Cher. La proportion est de 11% dans l'indre et de 18% pour l'ensemble de la région. Même si une partie de l'évolution des offres d'emploi de courte durée peut s'expliquer par l'importance du travail saisonnier lié aux activités agricoles du département du Cher, la précarité de l'emploi reste indéniable.! Certains secteurs de l'indre font davantage appel à l'intérim qu'au niveau régional Avec 1890 et 2200 équivalents-emplois à temps plein, le Cher et l'indre totalisent respectivement 8% et 9% du volume de travail temporaire généré en région Centre au cours de l'année Rapporté aux effectifs salariés en début d'année, le taux de recours au travail intérimaire est de 2% dans le Cher et de 3% dans l'indre (soit la moyenne nationale).cette situation peut s'expliquer en partie par la faible couverture des deux départements par les agences d'intérim et par l'absence sur ces territoires de certains grands secteurs industriels fortement utilisateurs tels que l'automobile et la parfumerie/pharmacie. Ces caractéristiques expliqueraient le plus faible niveau du travail intérimaire dans le Cher. Par contre dans l'indre, un appel au travail intérimaire beaucoup plus développé qu'au niveau régional dans quelques secteurs d'activités, notamment la construction aéronautique, les industries agro-alimentaires, l'industrie textile, la chimie-caoutchouc-platiques, pourrait contrebalancer ce handicap. De nombreux emplois aidés au sud de la région Remarques : Compte tenu des difficultés à obtenir des données par bassin d'emploi dans ce domaine. Cette partie utilise des données départementales. Elle examine tout particulièrement la situation des départements de l'indre et du Cher qui sont presque entièrement concernés par le programme Objectif 2.! Beaucoup d'emplois aidés dans le secteur non marchand au sud de la région Les départements du Cher et l'indre sont caractérisés par un recours aux emplois aidés supérieur aux autres départements de la région. Cette tendance se vérifie aussi bien pour les Emplois-Jeunes que pour le Contrat Emploi Solidarité (CES). Emplois-Jeunes 630 Emplois-Jeunes (au 31/12/98), soit 30% des emplois jeunes recensés au niveau régional, ont été créés dans le Cher et l'indre par des associations, des collectivités territoriales ou des établissements publics. Les taux de créations de poste pour 1000 habitants sont de 1,4 pour l'indre et de 1 pour le Cher. Ils sont proche de la moyenne nationale de 0,9. Région Centre - DOCUP Objectif 2 ( ) - Diagnostic 47

21 Contrat Emploi Solidarité (CES) En 1998, 5504 CES ont été conclus dans le Cher et l'indre, soit un tiers des CES enregistrés en région alors que la population de ces 2 départements ne représente que 22% de la population régionale. La forte sollicitation de cette mesure pour l'emploi est particulièrement visible dans l'indre qui affiche un taux de création de CES pour 1000 habitants, deux fois plus élevé qu'au niveau régional. Contrat Emploi Solidarité Zone Région France Objectif 2 Nombre 5931 (31/10/99) Femmes 68,2% 67,4% 62,9% - de 25 ans 17,8% 19,2% 21,6% + de 50 15,3% 13,6% 11,9% ans CLD 80,7% 82,1% 80,0% RMI 34,8% 34,7% 39,4% Source : DRTEFP Public La part des jeunes femmes recrutées par des Emplois-Jeunes est supérieure à la moyenne régionale (48,5%) dans les départements de l'indre et du Cher. Elle varie de 50% dans l'indre à 53% dans le Cher. En ce qui concerne le CES, le profil type du bénéficiaire est celui d'une femme âgée de 26 à 49 ans, chômeur de longue durée. Dans le Cher, les bénéficiaires sont plus jeunes que la moyenne régionale, à l'inverse dans l'indre, ils sont plus âgés. Ce département est marqué par une forte présence des personnes agées de plus de 50 ans.! Un CIE sur quatre dans le département du Cher En 1998, les entreprises du Cher et de l'indre du secteur concurrentiel ont accueilli 25% des Contrats Initiative Emploi (CIE) de la région. Les femmes (48,5%) et les jeunes (17,3%) sont proportionnellement plus représentés dans le département de l'indre. Avec un salaire brut mensuel respectif de 6460F dans le Cher et 6360F dans l'indre, les entreprises de ces 2 départements, sont celles qui octroient la plus basse rémunération à leurs salariés en CIE. Le Cher est le département qui enregistre le plus fort taux de CIE à temps partiel (44,5%) et en contrat à durée déterminée (45,5%). Région Centre - DOCUP Objectif 2 ( ) - Diagnostic 48

22 Contrat Initiative Emploi Zone Région Objectif 2 Nombre 1592 (30/11/99) Femmes 59,8% 59,6% - de 25 ans 19,3% 17,5% + de 50 ans 21% 21% CLD 67,5% 67,9% RMI 16,1% 17,8% Jeunes CLD 9,5% 8,4% Source : DRTEFP! Une faible utilisation des contrats d'apprentissage au sud de la région Près de la moitié des contrats signés au cours de l'année 1998 est issue de 2 départements, l'indre-et-loire et le Loiret. A l'opposé, le Cher et l'indre ont totalisé 10,2% et 9,2% des contrats signés en Avec 12 contrats d'apprentissage signés pour 1000 salariés le Cher est le département le moins utilisateur de cette formule de formation en alternance. Les collectivités locales et les établissements publics se sont engagés dans une politique volontariste d'emplois aidés dans les départements du sud de la région. Elle a un effet non négligeable sur la situation de l'emploi de ces territoires en difficulté. En revanche, la faiblesse générale du marché du travail dans le secteur marchand de cette zone se traduit par un recours modéré aux emplois aidés et une grande précarité des emplois créés. La spécialisation sectorielle des femmes est un handicap à l'emploi féminin! Concentration de l'emploi féminin dans le tertiaire Certains secteurs sont plus féminisés que d'autres. Au 31 décembre 1996, moins d'un tiers des salariés de l'industrie sont des femmes, contre 54% dans le tertiaire. Les femmes sont quasi-absentes de la construction : elles y représentent moins d'un salarié sur dix. Des disparités apparaissent même au sein de certains secteurs. Ainsi dans l'industrie, les femmes sont principalement présentes dans les industries des biens de consommation, où elles sont aussi nombreuses que les hommes. Elles constituent un peu plus d'un tiers des salariés des industries agricoles et alimentaires, et un cinquième à un quart des salariés des autres domaines de l'industrie. Dans le secteur tertiaire, 20% des salariés des transports sont des femmes, 45 à 51% dans le commerce, les activités immobilières et les services aux entreprises. Les femmes sont majoritaires dans les domaines des activités financières et des services aux particuliers. Elles constituent les trois quarts des salariés de l'éducation, de la santé et de l'action sociale.! La spécialisation sectorielle par sexe se réduit lentement L'examen de la proportion de femmes dans l'emploi salarié en 1989 et 1997 pour 36 secteurs d'activités (NES) montre que la dispersion sectorielle se réduit lentement. Secteurs spécifiquement féminins en 97 Part des femmes Services personnels et domestiques 92,3% Education 68% Santé et action sociale 77,7% Région Centre - DOCUP Objectif 2 ( ) - Diagnostic 49

23 Secteurs spécifiquement masculins Part des femmes Construction 8,3% Production de combustible et de carburant 14,6% Industries et équipements mécaniques 16,6% Métallurgie et transformation des métaux 18,2% Eau, gaz, électricité 18,3% Construction navale, aéronautique et ferrov. 18,7% Industrie automobile 21,5% Transport 21% Source : ORFE On note cependant une forte féminisation de la main d'œuvre industrielle régionale. Ainsi, au 31 décembre 1997, 32% des salariés de l'industrie régionale sont des femmes alors que cette proportion n'est que de 29% au niveau national. Cette surreprésentation des femmes dans l'industrie est liée à la bonne implantation sur le territoire régional de secteurs industriels fortement féminisés comme celui de "l'habillement-cuir" et de la "pharmacie-parfumerie".! L'emploi féminin est fortement dépendant des caractéristiques sectorielles des bassins d'emploi La comparaison entre la part des femmes dans l'emploi salarié et la part des femmes dans les demandes d'emploi montre que l'emploi féminin est influencé par les spécialisations sectorielles des bassins d'emploi. Ainsi, dans les bassins ayant un taux élevé d'emplois tertiaires, la part des femmes dans les demandes d'emploi est relativement faible par rapport à la moyenne régionale. C'est notamment le cas des bassins d'orléans, Tours, Blois et dans une moindre mesure de Châteaudun. On observe plutôt une situation inverse dans les zones ayant un taux élevé d'emploi industriel. Citons le cas de Romorantin par exemple qui cumule un taux d'emploi féminin inférieur à la moyenne régionale et une part élevée de DEFM concernant des femmes. A l'exception de 2 zones d'emplois, Chinon et Dreux, qui se démarquent en ayant une part de femme inférieure à la moyenne régionale tant pour l'emploi salarié que pour les demandes d'emploi, les zones d'emploi Objectif 2 ont au mieux un taux de chômage féminin équivalent à la moyenne régionale, au pire plus de 3 points d'écart.! Au-delà des caractéristiques sectorielles des disparités persistent Un salaire inférieur à celui des hommes En région Centre, à secteur, catégorie socioprofessionnelle et conditions d'emploi identiques, elles ont un salaire nettement inférieur à celui des hommes, avec toutefois quelques exceptions chez les apprentis (dont la rémunération est fixée dans le cadre législatif), les employés des services aux entreprises, et quelques rares catégories de salariés dans les secteurs de l'éducation, de la santé et de l'action sociale. Les femmes sont minoritaires dans l'encadrement Sur l'ensemble du territoire régional et des secteurs, seul 1 chef d'entreprise sur 5 et 1 cadre sur 4 sont des femmes. Elles restent très minoritaires parmi les ouvriers qualifiés, et représentent un peu plus de 4 salariés sur 10 pour les professions intermédiaires et les ouvriers non qualifiés. Les trois quarts des employés sont des femmes. Le travail à temps partiel est une caractéristique de l'emploi féminin Le travail à temps partiel est une caractéristique de l'emploi féminin. La proportion de femmes à temps partiel peut approcher 20% dans le secteur tertiaire et demeure inférieure à 7% dans l'industrie. Le travail à temps partiel demeure l'apanage des femmes quel que soit le secteur. Ainsi, les femmes représentent près de 70% des ouvriers qualifiés des industries de biens de consommation travaillant à temps partiel. Toutefois, le travail à temps complet reste la norme dans tous les secteurs. Un chômage de longue durée féminin supérieur à celui des hommes La proportion de femmes parmi les demandeurs d'emploi au 31 décembre 1998 est de 53,5% alors qu'elle est de 50,3% au niveau national. Cette caractéristique est accentuée dans les départements du Cher (54,7%) et de l'indre (57,8%). Les femmes de 25 à 49 ans sont les plus touchées par le chômage. Dans les départements de la région environ une femme demandeur d'emploi sur cinq a moins de 25 ans, une sur dix 50 ans ou plus. 50 Région Centre - DOCUP Objectif 2 ( ) - Diagnostic

en région Centre région, ce qui représentait un peu géographie de l emploi essentielle à appréhender pour comprendre le fonctionnement des économies

en région Centre région, ce qui représentait un peu géographie de l emploi essentielle à appréhender pour comprendre le fonctionnement des économies n 117 février 2003 2,20 Déplacements domicile-travail et marchés du travail en région Centre Stéphane Tagnani Les déplacements domicile-travail quotidiens des actifs en emploi participent de l équilibre

Plus en détail

Guide méthodologique pour. les "I. R. E. F" Domaines professionnels

Guide méthodologique pour. les I. R. E. F Domaines professionnels Observatoire Régional de la Formation et de l'emploi (ORFE) Guide méthodologique pour les "I. R. E. F" Domaines professionnels Exemple du Transport, logistique et tourisme Date de mise en ligne : Février

Plus en détail

I. R. E. F INFORMATIQUE

I. R. E. F INFORMATIQUE Observatoire Régional de la Formation et de l'emploi (ORFE) I. R. E. F INFORMATIQUE Date de mise en ligne : Janvier 29 INDICATEURS DE LA RELATION EMPLOI FORMATION Conception, méthodologie : Marie-Béatrice

Plus en détail

I. R. E. F BÂTIMENT ET TRAVAUX PUBLICS

I. R. E. F BÂTIMENT ET TRAVAUX PUBLICS Observatoire Régional de la Formation et de l'emploi (ORFE) I. R. E. F BÂTIMENT ET TRAVAUX PUBLICS Date de mise en ligne : Janvier 29 INDICATEURS DE LA RELATION EMPLOI FORMATION Conception, méthodologie

Plus en détail

I. R. E. F SERVICES A LA PERSONNE ET AIDE A DOMICILE

I. R. E. F SERVICES A LA PERSONNE ET AIDE A DOMICILE Observatoire Régional de la Formation et de l'emploi (ORFE) I. R. E. F SERVICES A LA PERSONNE ET AIDE A DOMICILE Date de mise en ligne : Janvier 29 INDICATEURS DE LA RELATION EMPLOI FORMATION Conception,

Plus en détail

I. R. E. F ADMINISTRATION, GESTION, FINANCES

I. R. E. F ADMINISTRATION, GESTION, FINANCES Observatoire Régional de la Formation et de l'emploi (ORFE) I. R. E. F ADMINISTRATION, GESTION, FINANCES Date de mise en ligne : Octobre 26 INDICATEURS DE LA RELATION EMPLOI FORMATION Conception, méthodologie

Plus en détail

L ARTISANAT EN REGION CENTRE

L ARTISANAT EN REGION CENTRE L ARTISANAT EN REGION CENTRE 1 842 communes 2 457 516 habitants (est. 1.1.2) 32 813 entreprises artisanales employant 9 113 salariés (eff. moyen : 2,7) Dreux Nogent le Rotrou CHARTRES Châteaudun Pithiviers

Plus en détail

I. R. E. F RÉPARATION AUTOMOBILE

I. R. E. F RÉPARATION AUTOMOBILE Observatoire Régional de la Formation et de l'emploi (ORFE) I. R. E. F RÉPARATION AUTOMOBILE Date de mise en ligne : Juillet 2006 INDICATEURS DE LA RELATION EMPLOI FORMATION Conception, méthodologie :

Plus en détail

Création de près de 9 600 emplois entre 1999 et 2012 La diminution des agriculteurs plombe l emploi

Création de près de 9 600 emplois entre 1999 et 2012 La diminution des agriculteurs plombe l emploi Direction départementale des Territoires de la Analyse sociodémographique de la N 2 Juillet 2015 (version actualisée) C É A S Création de près de 9 600 emplois entre 1999 et 2012 La diminution des agriculteurs

Plus en détail

soignants En région Centre

soignants En région Centre Les aides-soignants soignants En région Centre La profession en quelques mots «L aide-soignant exerce son activité sous la responsabilité de l infirmier, dans le cadre du rôle qui relève de l initiative

Plus en détail

Pays de Retz Stratégie de développement économique. Cahier3. Emploi & Formation. octobre 2015

Pays de Retz Stratégie de développement économique. Cahier3. Emploi & Formation. octobre 2015 Pays de Retz Stratégie de développement économique Emploi & Formation octobre 2015 Cahier3 Édito Le syndicat mixte du SCoT (Schéma de Cohérence Territoriale) a décidé de conduire une étude de stratégie

Plus en détail

Economie, emploi, services à la population

Economie, emploi, services à la population Elaboration de la charte fondatrice du PNR du Doubs Horloger Economie, emploi, services à la population Partage du diagnostic 9 juillet 2015 LE CADRE DE TRAVAIL Objectifs : Partager / compléter et spatialiser

Plus en détail

La fréquentation hôtelière (INSEE/DGE/CRT et partenaires régionaux)

La fréquentation hôtelière (INSEE/DGE/CRT et partenaires régionaux) La fréquentation hôtelière (INSEE/DGE/CRT et partenaires régionaux) Méthodologie L'enquête de fréquentation dans l'hôtellerie de tourisme est une enquête nationale, effectuée par sondage auprès d'un échantillon

Plus en détail

Un risque de perte d emploi plus élevé

Un risque de perte d emploi plus élevé N 25 Septembre 1999 Un risque de perte d emploi plus élevé en Languedoc-Roussillon En Languedoc-Roussillon, le risque de perdre son emploi dans l année est de 7 %. Il est supérieur de deux points à celui

Plus en détail

5. Les activités caractéristiques des pôles

5. Les activités caractéristiques des pôles 5. Les activités caractéristiques des pôles 5.1 Question méthodologique Existe-t-il des activités spécifiques des pôles par rapport aux territoires hors pôle? Pour répondre à cette question relativement

Plus en détail

Diplôme du supérieur : une garantie pour l'insertion?

Diplôme du supérieur : une garantie pour l'insertion? EMPLOI - FORMATION EN PROVENCE - ALPES - CÔTE D AZUR MÉMO N 46 - DÉCEMBRE 2009 Diplôme du supérieur : une garantie pour l'insertion? SÉVERINE LANDRIER CÉCILE REVEILLE-DONGRADI CHARGÉES D ÉTUDES L enquête

Plus en détail

addrn La demande d emploi localisée au 31 mars 2008 Zone d emploi de Saint-Nazaire agence pour le développement durable de la région nazairienne

addrn La demande d emploi localisée au 31 mars 2008 Zone d emploi de Saint-Nazaire agence pour le développement durable de la région nazairienne addrn La demande d emploi localisée au 31 mars 2008 Zone d emploi de Saint-Nazaire agence pour le développement durable de la région nazairienne Sommaire Introduction 5 1.1 Une baisse de la demande d

Plus en détail

Tendances sur le marché du travail belge (1983-2013)

Tendances sur le marché du travail belge (1983-2013) 1 Tendances sur le marché du travail belge (1983-2013) Tendances sur le marché du travail belge (1983-2013) 1. Statut sur le marché de l'emploi de la population de 15 ans et plus en 1983 et en 2013 La

Plus en détail

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse Q0Z-Employés de la banque et des assurances Synthèse Après avoir baissé au cours de la première moitié des années 1990, les effectifs d employés de la banque et des assurances se sont stabilisés pour à

Plus en détail

La nouvelle région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine compte vingt aires urbaines dont le pôle

La nouvelle région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine compte vingt aires urbaines dont le pôle N 18 Septembre 20 Les grandes aires urbaines d ACAL : la croissance démographique tirée par les couronnes des grands pôles La nouvelle région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine compte vingt aires urbaines

Plus en détail

Etude sur l emploi touristique en région Centre Source : DADS 2009, INSEE- en partenariat avec le CRT Centre-Val de Loire

Etude sur l emploi touristique en région Centre Source : DADS 2009, INSEE- en partenariat avec le CRT Centre-Val de Loire Etude sur l emploi touristique en région Centre Source : DADS 2009, INSEE- en partenariat avec le CRT Centre-Val de Loire Avertissement : l essentiel des données présentées ci-après sont issues de l exploitation

Plus en détail

Les étudiants en formation de santé En région Centre de 2009 à 2012

Les étudiants en formation de santé En région Centre de 2009 à 2012 Les étudiants en formation de santé En région Centre de 2009 à 2012 Méthodologie La direction de la recherche, des études, de l évaluation et des statistiques (DREES) mène annuellement une enquête auprès

Plus en détail

Les techniciens de laboratoire médical En région Centre -Val de Loire

Les techniciens de laboratoire médical En région Centre -Val de Loire Les techniciens de laboratoire médical En région Centre -Val de Loire La profession en quelques mots «Le technicien de laboratoire médical participe à la réalisation technique d'un examen de biologie médicale

Plus en détail

EMPLOI - CHÔMAGE CHÔMAGE

EMPLOI - CHÔMAGE CHÔMAGE Données de cadrage Taux de chômage en décembre 1996 13, % pour Poitou-Charentes contre 1,7 % pour la France 15,1 % pour la Charente-Maritime 13,5 % pour la Charente 1 % pour la Vienne 11,6 % pour les Deux-Sèvres

Plus en détail

II - Les spécialités de formation du commerce et de la vente

II - Les spécialités de formation du commerce et de la vente II - Les spécialités de formation du commerce et de la vente La population des sortants des formations des spécialités du commerce et de la vente (cf. méthode) est à dominante féminine que la formation

Plus en détail

Les auxiliaires de puériculture En région Centre -Val de Loire

Les auxiliaires de puériculture En région Centre -Val de Loire Les auxiliaires de puériculture En région Centre -Val de Loire La profession en quelques mots «L auxiliaire de puériculture exerce sous la responsabilité de l infirmier ou de la puéricultrice. Il réalise

Plus en détail

METROPOLE DE LYON ET NOUVEAU RHONE

METROPOLE DE LYON ET NOUVEAU RHONE DIRECCTE Service ESE Février 2015 METROPOLE DE LYON ET NOUVEAU RHONE Situation socio-économique Direccte Service étude, statistique, évaluation Février 2015 DIRRECTE Service ESE Février 2015 Sommaire Bref

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. R0Z-Caissiers, employés de libre service

Synthèse. Dynamique de l emploi. R0Z-Caissiers, employés de libre service R0Z-Caissiers, employés de libre service Synthèse En moyenne sur la période 2007-2009, 207 000 personnes occupent un emploi de caissier et 103 000 sont employés de libre-service. Alors que les premiers

Plus en détail

EMPLOI ET SERVICES ELEMENTS DE COMPARAISON INTERNATIONALE

EMPLOI ET SERVICES ELEMENTS DE COMPARAISON INTERNATIONALE EMPLOI ET SERVICES ELEMENTS DE COMPARAISON INTERNATIONALE Michel Husson, contribution à Choisir l emploi, rapport du Groupe emploi du XIème Plan, 1993 LA MONTEE DU TERTIAIRE La part du tertiaire atteint

Plus en détail

Portrait du commerce. en région Centre CCI CENTRE

Portrait du commerce. en région Centre CCI CENTRE CCI CENTRE Portrait du commerce en région Centre 2014 Projet cofinancé par l Union européenne. L Europe s engage en région Centre avec le fonds européen de développement régional. L équipement commercial

Plus en détail

Les métiers verts et verdissants Caractéristiques du marché du travail

Les métiers verts et verdissants Caractéristiques du marché du travail Les métiers verts et Caractéristiques du marché du travail Les offres et les demandes d emploi relatives aux métiers verts et en région Centre en 2013 Quelle part représentent les métiers verts et dans

Plus en détail

Population. Eléments de diagnostic

Population. Eléments de diagnostic 2006 : 24,1 % de la population 10,2 % du territoire BASSIN D EMPLOI DE REIMS Eléments de diagnostic Population Evolutions démographiques (en nombre d habitants) Champagne- Ardenne 2006 323 079 1 338 844

Plus en détail

Les conseillers en économie sociale et familiale En région Centre -Val de Loire

Les conseillers en économie sociale et familiale En région Centre -Val de Loire Les conseillers en économie sociale et familiale En région Centre -Val de Loire La profession en quelques mots «Le conseiller en économie sociale familiale (CESF) est un travailleur social qualifié dont

Plus en détail

Les enseignants, leur rémunération et leur niveau de vie, 1982-2005

Les enseignants, leur rémunération et leur niveau de vie, 1982-2005 Les enseignants, leur rémunération et leur niveau de vie, 1982-2005 Dominique Goux (1) Eric Maurin (2) Version février 2008 Docweb no 0802 Dominique Goux (1) : Professeur associée d économétrie à l Ecole

Plus en détail

Une amélioration qui demande confirmation

Une amélioration qui demande confirmation JANVIER 2016 Une amélioration qui demande confirmation 2015 s avère plus favorable que prévu pour les TPE-PME de Rhône-Alpes. Contrairement aux années précédentes, les entreprises qui déclarent un chiffre

Plus en détail

I. R. E. F SANTÉ INDICATEURS DE LA RELATION EMPLOI FORMATION. Observatoire Régional de la Formation et de l'emploi (ORFE)

I. R. E. F SANTÉ INDICATEURS DE LA RELATION EMPLOI FORMATION. Observatoire Régional de la Formation et de l'emploi (ORFE) Observatoire Régional de la Formation et de l'emploi (ORFE) I. R. E. F SANTÉ Date de mise en ligne : Janvier 29 INDICATEURS DE LA RELATION EMPLOI FORMATION Conception, méthodologie : Marie-Béatrice ROCHARD,

Plus en détail

CUMUL DES INÉGALITÉS SOCIO-ÉCONOMIQUES D'ACCÈS AUX SOINS

CUMUL DES INÉGALITÉS SOCIO-ÉCONOMIQUES D'ACCÈS AUX SOINS ARgSES Arguments socio-économiques pour la santé CUMUL DES INÉGALITÉS SOCIO-ÉCONOMIQUES D'ACCÈS AUX SOINS Andrée MIZRAHI 1 et Arié MIZRAHI 1 En France, en 1995 la dépense de soins et biens médicaux 2 s'est

Plus en détail

Bref. Ingénieurs Polytech Lille : 5 ans après le diplôme. sur l étude. Janvier 2011. Martine CASSETTE Directrice de l OFIP

Bref. Ingénieurs Polytech Lille : 5 ans après le diplôme. sur l étude. Janvier 2011. Martine CASSETTE Directrice de l OFIP 69 Ingénieurs Polytech Lille : 5 ans après le diplôme La situation professionnelle des ingénieurs Polytech 5 ans après l obtention de leur diplôme est très bonne : non seulement % des diplômés sont en

Plus en détail

L EMPLOI ET LA FORMATION DANS LA BRANCHE

L EMPLOI ET LA FORMATION DANS LA BRANCHE Copyright Photo Alto L EMPLOI ET LA FORMATION DANS LA BRANCHE Le phénomène de concentration continue d impacter le nombre des entreprises de la branche mais n a pas d incidence négative sur l emploi puisque

Plus en détail

Les communes de des quartiers aux profils

Les communes de des quartiers aux profils Les communes de des quartiers aux profils Les quartiers qui composent les cinq communes de l Ouest présentent des caractéristiques très contrastées : des zones denses d habitat social quasiment saturées,

Plus en détail

Formé de sept familles professionnelles, le domaine de la mécanique, du travail des métaux et de

Formé de sept familles professionnelles, le domaine de la mécanique, du travail des métaux et de MÉCANIQUE, TRAVAIL DES MÉTAUX Formé de sept familles professionnelles, le domaine de la mécanique, du travail des métaux et de la réparation automobile représente 9 emplois et rassemble 8,1 % de actifs

Plus en détail

COUR DES COMPTES. Synthèse. du Rapport public thématique Novembre 2009

COUR DES COMPTES. Synthèse. du Rapport public thématique Novembre 2009 COUR DES COMPTES Synthèse du Rapport public thématique Novembre 2009 Le transfert aux régions du transport express régional (TER) : un bilan mitigé et des évolutions à poursuivre Avertissement La présente

Plus en détail

CONTRAT D OBJECTIFS ET DE MOYENS VISANT À LA MODERNISATION ET AU DÉVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE EN RÉGION LORRAINE

CONTRAT D OBJECTIFS ET DE MOYENS VISANT À LA MODERNISATION ET AU DÉVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE EN RÉGION LORRAINE CONTRAT D OBJECTIFS ET DE MOYENS VISANT À LA MODERNISATION ET AU DÉVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE EN RÉGION LORRAINE VU l article L 118-1 du code du travail, VU la loi n 2005-32 du 18 janvier 2005 de programmation

Plus en détail

Emplois salariés dans le tourisme : un poids localement important

Emplois salariés dans le tourisme : un poids localement important Numéro 145 : décembre 2012 Emplois salariés dans le tourisme : un poids localement important En 2009, le tourisme en Midi-Pyrénées génère 44 000 emplois salariés, soit 4,5 % de l emploi salarié total.

Plus en détail

26ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012

26ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2013-T1 2013-T2 2013-T3 2013-T4 2014-T1 2014-T2 2014-T3 2014-T4 Fiche Synthèse Sectorielle juillet 2015 5 182 emplois en LR dont 80%

Plus en détail

Population. 1. Une faible croissance démographique. Un poids démographique important au Nord-Est parisien

Population. 1. Une faible croissance démographique. Un poids démographique important au Nord-Est parisien #1 2 1 Globalement, la ville connaît une relative stagnation de sa population, qui s explique en grande partie par un solde migratoire négatif. Toutefois, les moyennes statistiques démographiques n'ont

Plus en détail

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION PICARDIE

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION PICARDIE TENDANCES RÉGIONALES RÉGION PICARDIE SEPTEMBRE 2009 Tous les commentaires s appliquent à des données corrigées des variations saisonnières. Picardie Tendances régionales Numéro 20 Page 1 sur 8 Vue d ensemble

Plus en détail

Diagnostic départemental : Création d entreprises, publics cible et dispositif nacre dans le département de l'essonne

Diagnostic départemental : Création d entreprises, publics cible et dispositif nacre dans le département de l'essonne Nouvel Accompagnement pour la Création et la Reprise d Entreprise (nacre) Direccte Ile-de-France Direction Régionale Ile-de-France de la Caisse des Dépôts Diagnostic départemental : Création d entreprises,

Plus en détail

Près d'un établissement sur deux satisfait à l'obligation d'emploi de travailleurs handicapés

Près d'un établissement sur deux satisfait à l'obligation d'emploi de travailleurs handicapés n 58 novembre 2010 ISSN 1967-6158 Près d'un établissement sur deux satisfait à l'obligation d'emploi Données 2008 emploi formation insertion Franche-Comté La loi du 10 juillet 1987 relative à l obligation

Plus en détail

DOSSIER INDICATEURS STATISTIQUES DU TRANSPORT. CESR Aquitaine Conjoncture février 2006 Indicateurs Statistiques du Transport

DOSSIER INDICATEURS STATISTIQUES DU TRANSPORT. CESR Aquitaine Conjoncture février 2006 Indicateurs Statistiques du Transport DOSSIER INDICATEURS STATISTIQUES DU TRANSPORT 125 INDICATEURS STATISTIQUES DU TRANSPORT I Les activités de transports en Aquitaine 127 II Tableaux statistiques 166 126 I Les activités de transports en

Plus en détail

FICHE 18 : L ESPACE ECONOMIQUE EURO-REGIONAL

FICHE 18 : L ESPACE ECONOMIQUE EURO-REGIONAL FICHE 18 : L ESPACE ECONOMIQUE EURO-REGIONAL 1. L AQUITAINE Une région en croissance La région Aquitaine s inscrit depuis la fin des années quatre-vingt-dix dans le peloton de tête des régions françaises

Plus en détail

Pau et le Grand Pau vivent plutôt bien leur éloignement aux grands centres de décision.

Pau et le Grand Pau vivent plutôt bien leur éloignement aux grands centres de décision. Les enjeux du territoire Le développement de Pau, de son agglomération et maintenant du Grand Pau rappelle celui de villes, d agglomérations et d aires urbaines sensiblement comparables, avec des logiques

Plus en détail

L insertion dans la vie active des lycéens de Guyane

L insertion dans la vie active des lycéens de Guyane L insertion dans la vie active des lycéens de Guyane Enquêtes IVA 2012 et 2013 2 L insertion dans la vie active des lycéens de Guyane Enquêtes IVA 2012 et 2013 Sept mois après la fin d une formation professionnelle

Plus en détail

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Dares Analyses AVRIL 2011 N 033 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques PARCOURS DES INTÉRIMAIRES : les intérimaires les plus expérimentés ont été moins

Plus en détail

Tableau de bord interrégional de la construction

Tableau de bord interrégional de la construction Tableau de bord interrégional de la construction Cette étude a été réalisée pour le bureau de l'analyse des secteurs professionnels du MEEDDM par le réseau des Cellules Economiques Régionales de la Construction.

Plus en détail

LES DOSSIERS DE L OBSERVATOIRE

LES DOSSIERS DE L OBSERVATOIRE LES DOSSIERS DE L OBSERVATOIRE N 12 - AVRIL 2011 Le devenir des diplômés 2007 de licence professionnelle des Universités d Alsace Cheikh Tidiane Diallo, Annie Cheminat Les étudiants ayant obtenu une licence

Plus en détail

Formation, qualification et emploi

Formation, qualification et emploi E 1 DEVELOPPEMENT RESPONSABLE Formation, qualification et emploi L accès à la formation des Véliziens est facilité par la proximité des grands pôles universitaires franciliens. La Ville dispose en outre

Plus en détail

Emploi salarié et marché du travail dans les transports au deuxième trimestre 2015

Emploi salarié et marché du travail dans les transports au deuxième trimestre 2015 COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n 686 Octobre 2 Emploi salarié et marché du travail dans les transports au deuxième trimestre 2 OBSERVATION ET STATISTIQueS transport Au deuxième trimestre

Plus en détail

Quand l'école est finie

Quand l'école est finie n 34 - janvier 2006 Quand l'école est finie en Franche-Comté L insertion des jeunes de la génération 2001 formés en Franche-Comté - synthèse L'étude exhaustive, réalisée par le Cereq, est téléchargeable

Plus en détail

Zone de montagne touristique pyrénéenne : 1 emploi salarié sur 6 est touristique

Zone de montagne touristique pyrénéenne : 1 emploi salarié sur 6 est touristique N 3 - Avril 2013 Numéro 150 : Avril 2013 Zone de montagne touristique pyrénéenne : 1 emploi salarié sur 6 est touristique En 2009, dans la zone de montagne touristique pyrénéenne, les emplois salariés

Plus en détail

Les services aux personnes âgées dans la région Centre. Avertissement

Les services aux personnes âgées dans la région Centre. Avertissement INSEE Centre - 06/2004 1/32 Les services aux personnes âgées dans la région Centre Avertissement Les territoires «Pays» qui font l objet de l analyse présentée dans ce document correspondent, dans la quasi-majorité,

Plus en détail

Dares Analyses. Emploi et chômage des 15-29 ans en 2012. publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

Dares Analyses. Emploi et chômage des 15-29 ans en 2012. publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Dares Analyses novembre 13 N 73 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Emploi et chômage des 15-29 ans en 53,7 % des jeunes âgés de 15 à 29 ans sont

Plus en détail

territoire Alpes Sud Isère marché du travail

territoire Alpes Sud Isère marché du travail Direction territoriale ISERE territoire Alpes Sud Isère marché du travail Introduction les demandeurs d emploi Evolution du nombre de demandeurs d emploi Caractéristiques (âge sexe formation qualification

Plus en détail

II. LA DIVERSITE DE L'OCCUPATION DU TERRITOIRE

II. LA DIVERSITE DE L'OCCUPATION DU TERRITOIRE II. LA DIVERSITE DE L'OCCUPATION DU TERRITOIRE A. DEMOGRAPHIE 1. Evolution démographique 1.1. Dynamisme démographique 1.2. Structure de la population 1.3. Structure des ménages 2. Hypothèses d'évolution

Plus en détail

Enquêtes mensuelles. Indicateurs du Climat des Affaires

Enquêtes mensuelles. Indicateurs du Climat des Affaires Tendances régionales La conjoncture en Midi-Pyrénées Décembre 215 La production industrielle a légèrement progressé dans l ensemble des secteurs. Les carnets de commandes sont toujours jugés de bon niveau.

Plus en détail

L emploi dans l Yonne

L emploi dans l Yonne L emploi dans l Yonne 3 ème trimestre 211 : Maintien du niveau de l emploi dans l Yonne. % L emploi icaunais n arrive toujours pas à progresser sur ce 3 ème trimestre. Tout comme la Côte d Or, l Yonne

Plus en détail

Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important

Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important Direction du Tourisme Département de la stratégie, de la prospective, de l évaluation et des statistiques N 2008-6 Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important En 2007,

Plus en détail

La mobilité résidentielle : parcours dominants et tendances nouvelles

La mobilité résidentielle : parcours dominants et tendances nouvelles 6 La mobilité résidentielle : parcours dominants et tendances nouvelles Orha Nord-Pas-de-Calais 54 Les Cahiers de l Orha - Avril 24 La mobilité résidentielle : parcours dominants et tendances nouvelles

Plus en détail

Reprise, es-tu là? Guillaume Duval, Alternatives économiques n 327, septembre 2013.

Reprise, es-tu là? Guillaume Duval, Alternatives économiques n 327, septembre 2013. Reprise, es-tu là? Guillaume Duval, Alternatives économiques n 327, septembre 2013. La croissance française a connu un léger rebond au second trimestre 2013. Peut-on pour autant véritablement parler de

Plus en détail

En région Centre. La profession en quelques mots. Illustration des parcours pour accéder à la profession d aide médico-psychologique

En région Centre. La profession en quelques mots. Illustration des parcours pour accéder à la profession d aide médico-psychologique Les aides médico-psychologiques En région Centre La profession en quelques mots «L aide médico-psychologique (AMP) exerce une fonction d accompagnement et d aide dans la vie quotidienne. A ce titre, il

Plus en détail

Diagnostic Territorial Bassin d emploi de Louviers. Contrat Etude Prospective

Diagnostic Territorial Bassin d emploi de Louviers. Contrat Etude Prospective Diagnostic Territorial Bassin d emploi de Louviers Contrat Etude Prospective SOMMAIRE Caractéristiques de la population Caractéristiques des entreprises Caractéristiques des salariés Offres d emplois proposées

Plus en détail

La logistique à la Réunion

La logistique à la Réunion La logistique à la Réunion Le développement de la logistique amorcé il y a une vingtaine d années à la Réunion s est inscrit dans le prolongement des services portuaires (stockage, entreposage) et en complément

Plus en détail

Le diagnostic du foncier en région Centre

Le diagnostic du foncier en région Centre N 3 juillet 2012 LES CAHIERS DE L'AMENAGEMENT EN REGION CENTRE Le diagnostic du foncier en région Centre Savoir pour agir L ' observation des dynamiques foncières est un élément essentiel à l'analyse territoriale

Plus en détail

L insertion professionnelle des Masters de l Université Toulouse 1 Capitole par composante

L insertion professionnelle des Masters de l Université Toulouse 1 Capitole par composante Observatoire de la Vie Etudiante L insertion professionnelle des Masters de l Université Toulouse 1 Capitole par composante Résultats de l enquête sur le devenir des diplômés 2009 de master au 1 er décembre

Plus en détail

Transport et logistique

Transport et logistique Août 2014 APPROCHE SECTEUR Transport et logistique Situation au Basse-Normandie LES DEMANDEURS D'EMPLOI AU 30 JUIN 2014 8 760 personnes recherchent un emploi dans le Transport et logistique Au 30 juin

Plus en détail

inésithérapeutes En région Centre

inésithérapeutes En région Centre Les masseur asseurs-kinésithérapeute inésithérapeutes En région Centre La profession en quelques mots «La profession de masseur-kinésithérapeute consiste à pratiquer habituellement le massage et la gymnastique

Plus en détail

Appareil productif. Spécialisations. Un noyau urbain dynamique

Appareil productif. Spécialisations. Un noyau urbain dynamique Social Ménages-logements Démographie Infrastructures-déplacements Morphologie Spécialisations Si le secteur tertiaire, commerces et services, regroupe plus de 70% des emplois du département 31,la tradition

Plus en détail

MAINTENANCE. ouvriers qualifiés polyvalents d entretien 1 949 209 2 158

MAINTENANCE. ouvriers qualifiés polyvalents d entretien 1 949 209 2 158 MAINTENANCE L e domaine professionnel de la maintenance concentre 5 emplois, soit 3,4 des actifs de la région. Composé de deux familles de métiers, ce domaine, est mieux représenté en Alsace que dans le

Plus en détail

BÂTIMENT & TRAVAUX PUBLICS

BÂTIMENT & TRAVAUX PUBLICS ZOOM sur les métiers du BÂTIMENT & TRAVAUX PUBLICS Bilan 20 Bretagne SOMMAIRE 3 3 3 3 4 5 6 7 7 7 8 9 SYNTHÈSE DONNÉES CLÉS LA DEMANDE D EMPLOI PRINCIPALES ÉVOLUTIONS PROFIL DES DEMANDEURS D EMPLOI PRINCIPAUX

Plus en détail

situation à 6 mois des titulaires d un DUT 2013

situation à 6 mois des titulaires d un DUT 2013 n o 21 2015 situation à 6 mois des titulaires d un DUT 2013 TAUX DE POURSUITE D ÉTUDES 75,2% TAUX D EMPLOI 17% TAUX DE RECHERCHE D EMPLOI 5,2% TAUX D INACTIVITE 2,6% O B S E R VATO I R E Etude réalisée

Plus en détail

à Master recherche observatoire régional #42 Synthèse régionale août 2014

à Master recherche observatoire régional #42 Synthèse régionale août 2014 observatoire régional #42 Synthèse régionale août 2014 à Master recherche Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2013 des diplômés de Master recherche promotion 2011 1 046 diplômés de M2 recherche en

Plus en détail

Croissance annuelle moyenne de la population active en France (en milliers)

Croissance annuelle moyenne de la population active en France (en milliers) 23 COMMENT PEUT-ON EXPLIQUER LE CHÔMAGE? A La population active augmente-t-elle trop vite? a) Le chômage : une population active supérieure à l'emploi 1. Au niveau d une économie nationale, le chômage

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. V0Z-Aides-soignants

Synthèse. Dynamique de l emploi. V0Z-Aides-soignants V0Z-Aides-soignants Synthèse Les aides-soignants délivrent aux patients hospitalisés l ensemble des soins à caractère non médical. Les aides puéricultrices qui travaillent en crèche sont comprises dans

Plus en détail

Les jeunes agriculteurs «professionnels» ont reçu un enseignement agricole de bon niveau

Les jeunes agriculteurs «professionnels» ont reçu un enseignement agricole de bon niveau FORMATION Les jeunes agriculteurs «professionnels» ont reçu un enseignement agricole de bon niveau Solange RATTIN SCEES Bureau de l information statistique L enseignement technologique et professionnel

Plus en détail

PANORAMA DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

PANORAMA DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE PANORAMA DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE À L ÎLE DE LA RÉUNION Document actualisé en 2011 L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE () À L ÎLE DE LA RÉUNION, C EST : 1 emploi sur 10 à la Réunion, soit près de

Plus en détail

Bulletin sur le marché du travail

Bulletin sur le marché du travail Bulletin sur le marché du travail Terre-Neuve-et-Labrador 2014 Ce Bulletin sur le marché du travail fournit une analyse des résultats de l Enquête sur la population active pour la province de Terre-Neuve-et-Labrador,

Plus en détail

majoritairement occupés par des femmes

majoritairement occupés par des femmes e ins e part naires n o 3 - Novembre 2008 REUNION Direction du Travail, de l Emploi et de la Formation Professionnelle de la Réunion économie sociale en 2006 20 000 emplois majoritairement occupés par

Plus en détail

Pièce(s) jointe(s) :Erreur! Aucune variable de document fournie.

Pièce(s) jointe(s) :Erreur! Aucune variable de document fournie. Pièce(s) jointe(s) :Erreur! Aucune variable de document fournie. 2 POLE AMENAGEMENT URBAIN ET HABITAT Direction Pôle aménagement Urbain et Habitat DELIBERATION DU CONSEIL SEANCE DU 21 juillet 2006 N 2006/0519

Plus en détail

La création d entreprises dans le Centre en 2009

La création d entreprises dans le Centre en 2009 La création d entreprises dans le Centre en 2009 17 655 créations d entreprises en 2009 dans la région Centre Comme dans l ensemble des régions de France, le Centre a enregistré un nombre record de créations

Plus en détail

En Bourgogne, en 2005, 55 700 entreprises

En Bourgogne, en 2005, 55 700 entreprises Les Très Petites Entreprises en Bourgogne un rôle économique à conforter Le profil des 55 700 TPE (Très Petites Entreprises comptant moins de 20 salariés) de Bourgogne est très diversifié : commerce, médecin,

Plus en détail

Production foncière, activité du logement neuf et de l aménagement en Ile-de-France

Production foncière, activité du logement neuf et de l aménagement en Ile-de-France Production foncière, activité du logement neuf et de l aménagement en Ile-de-France Colloque Ile-de-France Libérer du foncier : un geste solidaire en faveur du logement au Conseil Régional d Ile-de-France

Plus en détail

L'offre de soins en dialyse dans la région Champagne Ardenne

L'offre de soins en dialyse dans la région Champagne Ardenne L'offre de soins en dialyse dans la région Champagne Ardenne Remerciements à la coordination : G. ARNOULT, B. DOMISSY BAURY, F. HARDY, H. MAHEUT, A.L. VARNIER, A. WOLAK Document préparé par Florian BAYER,

Plus en détail

Famille professionnelle (FAP) étudiée : Ouvriers qualifiés de la réparation automobile (G0B) Données de cadrage

Famille professionnelle (FAP) étudiée : Ouvriers qualifiés de la réparation automobile (G0B) Données de cadrage Famille professionnelle (FAP) étudiée : Ouvriers qualifiés de la réparation automobile (G0B) Données de cadrage Nombre d'actifs occupés 9 768 171 926 1 297 398 Part dans l emploi 0,8 0,7 Répartition par

Plus en détail

ECONOMIE SOCIALE. Emploi en 2009 EN REGION CENTRE. Cécile BAZIN Iwanig LE VAILLANT Jacques MALET

ECONOMIE SOCIALE. Emploi en 2009 EN REGION CENTRE. Cécile BAZIN Iwanig LE VAILLANT Jacques MALET ECONOMIE SOCIALE EN REGION CENTRE Emploi en 2009 Cécile BAZIN Iwanig LE VAILLANT Jacques MALET LES CHIFFRES CLEFS EN 2009 : Plus de 8 000 établissements employeurs Près de 87 000 salariés, soit 12,6% du

Plus en détail

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc Bilan économique Bilan économique 2009 BASSIN D EMPLOI VENDÉE OUEST Après une année 2009 éprouvante, l économie vendéenne semble enfin s engager sur le chemin de la reprise Après avoir débuté dans un climat

Plus en détail

L automobile en Languedoc Roussillon

L automobile en Languedoc Roussillon Observatoire ANFA Jocelyn GOMBAULT Juillet 2011 L automobile en Languedoc Roussillon La filière automobile en Languedoc Roussillon : Services de l automobile : 17 155 salariés (Unedic 2008) Fabrication

Plus en détail

En 1999, près de 52 000 personnes, soit 6,9 % des actifs occupés de la région, travaillaient dans

En 1999, près de 52 000 personnes, soit 6,9 % des actifs occupés de la région, travaillaient dans BÂTIMENT, TRAVAUX PUBLICS En, près de 52 personnes, soit 6,9 % des actifs de la région, travaillaient dans le domaine du bâtiment et des travaux publics. Composé de huit familles professionnelles, ce domaine

Plus en détail

2 L emploi et le marché du travail

2 L emploi et le marché du travail 2 L emploi et le marché du travail Organisation du chapitre Ce chapitre fournit une description des effectifs salariés et intérimaires employés dans les établissements du transport routier de fret (TRF)

Plus en détail

professionnelle L égalité Tableau de bord Édito 64 communes regroupées 198 724 habitants au 31/12/2006 Pays de Saint-Brieuc

professionnelle L égalité Tableau de bord Édito 64 communes regroupées 198 724 habitants au 31/12/2006 Pays de Saint-Brieuc Version automne 2009 L égalité professionnelle Tableau de bord Pays de Saint-Brieuc Édito 45,8% de femmes salariées, 81,7% de femmes parmi les personnes à temps partiel, salaire inférieur de 14% à celui

Plus en détail

Clermont- Ferrand, capitale régionale en transition? Carte de Clermont- Ferrand au 1/25000 e + dossier documentaire

Clermont- Ferrand, capitale régionale en transition? Carte de Clermont- Ferrand au 1/25000 e + dossier documentaire Clermont- Ferrand, capitale régionale en transition? Carte de Clermont- Ferrand au 1/25000 e + dossier documentaire www.clermont-fd.cci.fr Livre blanc du développement économique de la métropole clermontoise

Plus en détail