RAPPORT D ACTIVITE CHRS

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RAPPORT D ACTIVITE CHRS"

Transcription

1 Accueillir Ecouter Accompagner RAPPORT D ACTIVITE 212 CHRS CHRS Association Abri de la Providence 18, rue de Nazareth 49 1 ANGERS Tel Fax

2 SOMMAIRE ORGANIGRAMME DE L ASSOCIATION... Page 3 ORGANIGRAMME DU SERVICE... Page 4 Préambule... Page 5 Activité Page 6 Nombre de personnes accueillies... Page 6 Nombre de journées réalisées... Page 6 Moyenne des séjours... Page 6 Répartition par type de contrat... Page 7 Présence Homme /Femme... Page 7 Tranches d âge... Page 7 Provenance et nationalité... Page 7 Ressources... Page 8 Orientations de sortie... Page 8 Missions nouvelles et axes d évolution... Page 9 CONCLUSION... Page 11 Page - 2 -

3 ASSOCIATION ABRI DE LA PROVIDENCE CONSEIL D ADMINISTRATION Joël JANNETEAU Président Laurence MICHON Assistante de Direction J. François FRIBAULT Directeur Nicolas MICHON Attaché de Direction J-Didier ROUSSEAU Chef de service Pascal BONNET Chef de service Vincent ROUSSEAU Chef de service Pôle Hébergement / logement - CHRS -Pension de famille «le Brin d Espoir» - Action «accueil bas seuil» Pôle migrants -Espace Accueil - pôle régul - HUDA Pôle Veille sociale - Action RJE - Action d insertion -Action Paips - HUDC - Samu Social et 115 Services administratifs et de gestion Page Site internet :

4 ORGANIGRAMME 212 DU SERVICE ASSOCIATION ABRI DE LA PROVIDENCE - CHRS - J-F FRIBAULT Directeur Jean-Didier ROUSSEAU Chef de service - Conseiller technique Didier GIROUDOUX Cuisinier Jean-François PASQUIER Éducateur spécialisé Bertrand COUSSEAU Veilleur de nuit Aurélia BLANCHARD Éducatrice Spécialisée Lionel JAUB Veilleur de nuit Pascal LUKOMSKI Aide médico-psychologique Gérald GABORIAU Veilleur de nuit Wilfried GUINOISEAU Animateur Denis DUGAS Moniteur - éducateur Didier CHAMPIGNY éducateur technique Page - 4 -

5 PREAMBULE Déroulement de l année est la première année complète de fonctionnement dans ses nouveaux locaux et sa nouvelle organisation. Le CHRS a déménagé dans les anciens locaux du SDIS situé au 18 rue de Nazareth en juin 211. L ensemble est composé de deux bâtiments accueillant neuf appartements de type F4 ou F5. Un appartement est réservé pour l accueil des femmes. Les résidants sont répartis soit dans des chambres individuelles ou dans des chambres doubles. L ensemble des chambres sont conventionnées pour percevoir l allocation logement. Le CHRS est ouvert en 24/24. L équipe utilise deux appartements : l un est réservé à la vie quotidienne (repas, cuisine, lingerie, bureau d accueil et bagagerie). Le second est destiné aux entretiens, aux réunions d équipe et à la salle d activités (bibliothèque, ciné club, etc.) L ensemble porte à 49 le nombre de places total dont onze réparties dans des appartements extérieurs sur le parc locatif angevin. Ce sont 5 T1 et T2 pour 5 personnes plus 1 appartement T4 de 6 places. Ce dernier sert à l accueil des personnes en situation de demande d asile (en recours ou en procédure prioritaire) ou statutaire. L effectif global se compose de dix salariés (9.5 etp) dont six travailleurs sociaux, trois veilleurs de nuit et un chef de service. Depuis novembre 211, l équipe de nuit assure la gestion du 115 de minuit à 8h. Les places disponibles en stabilisation et insertion sont transmises au SIAO, mais une orientation SIAO ne signifie pas systématiquement un accueil. Pour 212 nous avons accueilli 41 personnes en stabilisation, 2 en insertion soit 61 accueils. Par ailleurs nous avons étudiés 52 situations qui ont débouchées sur 27 annulations de la demande initiale ; 2 personnes n ont pas donné suite à notre accord pour un accueil et les demandes sont classées sans suite. Enfin 5 ont indiqué avoir trouvé une autre solution. Page - 5 -

6 Activité 212 NOMBRE DE PERSONNES ACCUEILLIES 5 nb de personnes nb de personnes Baisse du nombre total de résidants depuis 28. La totalité des personnes orientées par le 115 et accueillies en «dépannage» jusqu en juin 211 masquait la réalité des besoins et maintenait un chiffre important de personnes différentes. NOMBRE DE JOURNEES REALISEES Le nombre des journées réalisées par les personnes en contrat d urgence est fort, 5935 pour un maximum de 625, soit un taux d occupation de 96%. Le nombre des journées réalisées par les personnes en contrat de stabilisation est de 537 pour un maximum de 73, avec un taux d occupation de 74%. Ce taux assez faible peut s expliquer par le mode d accueil en lien exclusif avec le SIAO insertion (et stabilisation). Lorsque nous recevons une demande via le SIAO, nous contactons le demandeur, en règle générale par le biais du référent social instructeur de la demande, et lui proposons un rendez-vous. (Le référent a parfois du mal à joindre la personne). Si la personne est présente au rendez-vous, elle est accueillie la semaine suivante après la commission d admission (en première partie de la réunion d équipe du mardi après-midi). Certains ne viennent pas et nous proposons une autre date. Suite à la visite, des personnes refusent la proposition ou demandent un délai de réflexion. Tout ceci entraîne du temps d inoccupation des chambres. Le nombre des journées réalisées par les personnes en contrat d insertion est de 3555 pour un maximum de 438 avec un taux d occupation de 81%. (Mêmes explications que pour la stabilisation). Le total des journées réalisées est de 1486 pour 141 personnes accueillies. Le CHRS est ouvert toute l année depuis 27 et en 24/24 depuis juin 211. MOYENNE DES SEJOURS La durée moyenne globale des séjours est de 15 jours (51 jours en 211) avec un minimum de 1 jour et un maximum de 365 jours. La présence sur l année antérieure n est pas additionnée pour ce calcul CU CS CI nb de journées maxi journées Page - 6 -

7 REPARTITION DES 141 PERSONNES PAR TYPE DE CONTRAT. Nous ne pouvons pas faire de comparatif avec les années antérieures. 212 est la 1ere année complète du nouveau fonctionnement type de contrat urgence type de contrat stabilisation type de contrat insertion PRESENCE HOMMES/FEMMES hommes femmes TOTAL ; 14% ; 86% hommes femmes TRANCHES D AGE SELON LES INDICATEURS CHRS Agés de 18 à 25 ans Agés de 26 à 35 ans Agés de 36 à 45 ans Agés de 46 à 55 ans Agés de plus de 55 ans Nombre total de présents dans l'année Hébergement d'urgence U Hébergement de stabilisation S Hébergement d'insertion I Total T PROVENANCE ET NATIONALITE urgence stabilisation insertion F UE 1 hors UE urgence stabilisation insertion hors UE UE F Page - 7 -

8 RESSOURCES ressources SR RSA AAH DIVERS CU CS CI total ressources SR RSA AAH DIVERS CU CS CI total ressources 14; 1% 9; 6% 41; 29% 77; 55% SR RSA AAH Pour 212, 55% des résidants sont sans ressources dont la majorité des demandeurs d asile et des jeunes de moins de 25 ans. 64 personnes sur 141 ont des ressources. DIVERS Orientations de sortie urgence stabilisation insertion nombre de sorties / durée totale d'accueil à 3 mois 3 à 6 mois 6 à 12 mois plus d'1 an urgence % des sorties de l urgence se font en moins de 3 mois avec 12 passages en stabilisation et insertion. Pour les 13 personnes ayant passées plus de 3 mois, 12 sont issues de la demande d asile la 13eme personne est une femme qui attendait une place en stabilisation. Page - 8 -

9 nombre de sorties / durée totale d'accueil moins d'un an 1 à 2 ans plus de 2 ans stabilisation % des sorties soit 28 personnes se font en moins d un an, dont 17 avec une solution d hébergement ou de logement. Pour les 3 personnes entre 1 et 2 ans, 1 est passé en insertion en diffus et faisait une formation, 2 sont partis chez des amis. Celui qui est resté plus de 2 ans a fini une formation, il a trouvé du travail et un logement. nombre de sorties / durée totale d'accueil moins d'un an 1 à 2 ans insertion Sur les 19 sorties, 14 personnes ont une solution d hébergement ou de logement, pour 3, nous sommes sans nouvelles et 2 pour fin de contrat. solutions de sortie 16; 16% 21; 22% 6; 62% avec solution sans solution sans nouvelle Missions nouvelles et axes d évolutions. Missions nouvelles L accompagnement global : La référence éducative concerne principalement la vie au sein de l hébergement. Il s agit d apporter un regard (et une action) auprès du résidant, sur le comportement qu il peut avoir au sein du foyer, que ce soit envers les autres résidants, les éducateurs, ou lui-même. La référence sociale est globalement assimilée à la référence administrative. Il s agit d accompagner le résidant dans les démarches qui peuvent être effectuées, ou du bon déroulement de sa formation/son emploi. Le référent est régulièrement en contact avec des partenaires extérieurs pour appuyer son suivi et orienter au mieux la personne. Bien que chaque résidant possède un seul et unique référent, il est accompagné sur le foyer par l ensemble de l équipe. De ce fait, la transmission des informations au référent reste importante pour un suivi de qualité. L équipe réfléchit aussi à la mise en place d un co-accompagnement pour assurer un suivi en cas de vacance des salariés mais aussi et surtout d offrir un regard croisé sur les situations. Page - 9 -

10 Quel(s) collectif(s)? Un bilan mitigé est soulevé par l équipe concernant les temps de vie collective. Les moments les plus propices restent les temps de repas et le début de soirée. Le reste de la journée étant utilisé pour les démarches personnelles ou l emploi. Par ailleurs, l hébergement étant ouvert toute la journée et les durées de séjours étant plus longues, les résidants investissent leur chambre comme un lieu de vie. Pour favoriser la cohésion du groupe, des pistes de réflexions s orientent vers la mise en place de projets fédérateurs auprès de groupes d usagers plus ou moins restreints. Un ciné-club a débuté ainsi que des ateliers «cuisine» menés sous deux formes différentes, des temps d aide à l apprentissage du français. Par ailleurs un projet de mini potager est réalisé avec les résidants. Appartements extérieurs, quelle évolution? En 212, une nouvelle répartition a été effectuée. 38 personnes sont accueillies au 18 rue de Nazareth, 6 dans un appartement Av Patton et 5 dans des appartements individuels. L objectif est de proposer un accès à un hébergement «logement» autonome tout en bénéficiant de l accompagnement assuré par les travailleurs sociaux du CHRS. Ceux-ci peuvent ainsi s assurer de la capacité de gestion du logement par la personne et de la manière dont elle gère son budget, se nourrie, poursuit ses démarches de soin ou de recherche d emploi. La finalité est de soutenir la personne dans la transition vers le logement autonome. Gestion du 115 la nuit! Depuis novembre 211, l équipe de nuit assure la gestion du 115 de minuit à six heures du matin. Répondre au 115, c est avant tout assurer une écoute attentive, mais aussi être en capacité à évaluer la situation de l appelant et d apporter une réponse. Le fait d être seul, est la première difficulté, car il n est pas possible d échanger sur les situations complexes avec un collègue, le responsable du service etc. La deuxième difficulté est d être amené à intervenir auprès de résidants dans le CHRS et d avoir à gérer un appel du 115. Etre seul c est aussi ne pas avoir de possibilité ou de moyen pour intervenir pour répondre à l appelant. Par ailleurs, il faut souvent passer du temps à l expliquer à l appelant, mais aussi à la police, gendarmerie ou les pompiers lorsqu on est contraint de les solliciter. Toutefois, on peut saluer la réactivité aussi bien du 15, 17 ou 18, particulièrement en période de grand froid. «Répondre» au 115 peut prendre quelques minutes, mais peut aussi prendre 1h3 avec un long travail d investigation, de négociation et de sollicitations diverses. Le nombre d appels mensuels reçus varie entre 45 et 5. On dénombre la moitié d appel polluant. Hors période hivernale, il n y a pratiquement pas de réponse possible à apporter. Même une demande de couverture ne peut être satisfaite Pendant la période hivernale, les solutions complémentaires misent en œuvre permette d apporter des réponses et les partenaires d urgence que sont le 15, le 17 ou le 18 sont très sensibilisés et réactifs dans leur réponse. (Bien sûr à condition d être précis et d étayer la demande). Dans ces conditions, le stress de l appel de nuit est à la fois amplifié par le fait d être seul, par la rigueur des conditions climatiques, et atténué par l aide qu apporte le dispositif mis en place. Page - 1 -

11 Conclusion L accueil en «co-hébergement» dans les appartements du 18 rue de Nazareth permet d améliorer l intimité, même si nous proposons encore des chambres pour deux personnes. Notre travail d accompagnement global doit s étoffer en améliorant le partenariat avec les associations d insertion par l activité économique et la formation ainsi que par toutes activités de mobilisation de la personne. C est l objectif principal pour 213. Début 212, nous avons poursuivi le travail concernant le projet de construction d une résidence sociale avec accompagnement CHRS. Ce travail a repris en 213. Notre travail d accompagnement sur le CHRS peut se découper en 3 grandes catégories ; l accompagnement individuel, la gestion du collectif et le fonctionnement du service. En 213 nous chercherons à identifier et analyser le volume de temps passé sur ces différents champs. Page

RAPPORT D ACTIVITE. Année 2012 HUDA. Accueillir Ecouter Accompagner. Pôle «Migrants» - HUDA

RAPPORT D ACTIVITE. Année 2012 HUDA. Accueillir Ecouter Accompagner. Pôle «Migrants» - HUDA Accueillir Ecouter Accompagner RAPPORT D ACTIVITE Année 2012 HUDA Pôle «Migrants» - HUDA Association Abri de la Providence 33, rue Béclard 49100 ANGERS Tel 02.41.86.49.29 - Fax 02.41.86.49.28 espace-accueil@abridelaprovidence.fr

Plus en détail

Visite de l'accueil de jour du 115 et de l accueil de nuit, géré par l association haute-saônoise de réinsertion et d accompagnement (AHSRA),

Visite de l'accueil de jour du 115 et de l accueil de nuit, géré par l association haute-saônoise de réinsertion et d accompagnement (AHSRA), Visite de l'accueil de jour du 115 et de l accueil de nuit, géré par l association haute-saônoise de réinsertion et d accompagnement (AHSRA), Mardi 22 janvier 2013 18 h 30 19h30 L association haut-saônoise

Plus en détail

Inter Médiation Locative

Inter Médiation Locative C.A.I.O. Centre d Accueil d Information et d Orientation Inter Médiation Locative I.M.L Bilan de l année 2013 C.A.I.O. 6, rue du Noviciat C.S 71343 33080 Bordeaux-Cedex 05.56.33.47.80-05.56.33.47.94 polelogement@caio-bordeaux.fr

Plus en détail

Service Accueil RSA RAPPORT D ACTIVITE 2014

Service Accueil RSA  RAPPORT D ACTIVITE 2014 Service Accueil RSA RAPPORT D ACTIVITE 2014 TABLE DES MATIERES PRESENTATION DU SERVICE ET DE SON ORGANISATION... 3 BILAN QUALITATIF ET QUANTITATIF DU SERVICE ACCUEIL RSA... 5 1. Quelques données générales...

Plus en détail

Quartier inclusion. Mardi 2 décembre / 9 h 30 12 h 30

Quartier inclusion. Mardi 2 décembre / 9 h 30 12 h 30 Quartier inclusion Mardi 2 décembre / 9 h 30 12 h 30 Projet : «Offrir aux parents la possibilité d engager un parcours d insertion professionnelle sans négliger leurs responsabilités parentales : l exemple

Plus en détail

Protection juridique des Majeurs

Protection juridique des Majeurs Protection juridique des Majeurs Activité 2011 Assemblée Générale du 15 mai 2012 ASMI OMSR Association de Santé Mentale de l Isère - Office Médico-Social de Réadaptation 12 rue des Pies 38360 Sassenage

Plus en détail

Service AID. L année 2011 a été marquée par la suppression de 0,5 ETP et le changement de travailleur social au 1 er juillet.

Service AID. L année 2011 a été marquée par la suppression de 0,5 ETP et le changement de travailleur social au 1 er juillet. Service AID Le Droit Au Logement Opposable (DALO) est un moyen pour des personnes qui n arrivent pas à accéder au logement social de faire valoir leur droit au logement. La Loi DALO de 2007 prévoit pour

Plus en détail

COORDINATION SIAO 06. Association GALICE

COORDINATION SIAO 06. Association GALICE COORDINATION SIAO 06 COORDINATION SIAO 06 Association GALICE SIAO URGENCE ALC P.U.I.P. 115 SIAO HEBERGEMENT INSERTION GALICE Bassin Antibois Service logement CASA Bassin Cannois CCAS de Cannes SIAO LOGEMENT

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE DOSSIER

DOSSIER DE PRESSE DOSSIER DOSSIER DE PRESSE Visite de la plate-forme de veille sociale de l association «La Rose des Vents» à Mareuil-lès-Meaux dans le cadre des mesures relatives à la prévention et à la gestion des impacts sanitaires

Plus en détail

DEPARTEMENT DU RHÔNE PERIODE HIVERNALE 2013-2014

DEPARTEMENT DU RHÔNE PERIODE HIVERNALE 2013-2014 PRÉFET DU RHÔNE DEPARTEMENT DU RHÔNE PERIODE HIVERNALE 2013-2014 Dossier de presse 1 Sommaire Le dispositif d hébergement du Rhône 3 La période hivernale 4 Les moyens mis en œuvre 5 L organisation de la

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL FOYER D HÉBERGEMENT

LIVRET D ACCUEIL FOYER D HÉBERGEMENT LIVRET D ACCUEIL FOYER D HÉBERGEMENT Ce livret d accueil appartient à : NOM... Prénom... PRÉSENTATION DE L ASSOCIATION L association Thierry Albouy a été créée le 17 octobre 1972. Elle a pour objectif

Plus en détail

NOTE JURIDIQUE. - Hébergement - Base juridique. Article L. 312-1 I. 7 du code de l'action sociale et des familles

NOTE JURIDIQUE. - Hébergement - Base juridique. Article L. 312-1 I. 7 du code de l'action sociale et des familles Février 2012 INSERER DANS 5-1 NOTE JURIDIQUE - Hébergement - OBJET : L accueil temporaire Base juridique Article L. 312-1 I. 7 du code de l'action sociale et des familles Article L. 314-8 du code de l'action

Plus en détail

E.H.P.A.D. «Des Sources» 2 rue Foun Rouge CS 40134 09104 SAINT JEAN DU FALGA CEDEX

E.H.P.A.D. «Des Sources» 2 rue Foun Rouge CS 40134 09104 SAINT JEAN DU FALGA CEDEX E.H.P.A.D. «Des Sources» 2 rue Foun Rouge CS 40134 09104 SAINT JEAN DU FALGA CEDEX Tél. : 05 34 01 91 00 Fax : 05 34 01 57 40 ehpaddessources@orange.fr L ANIMATION AU CŒUR DU PROJET L animation Page 1

Plus en détail

CONFÉRENCE DÉPARTEMENTALE LES DISPOSITIFS D ACCUEIL, D HÉBERGEMENT ET DE LOGEMENT DE L INDRE

CONFÉRENCE DÉPARTEMENTALE LES DISPOSITIFS D ACCUEIL, D HÉBERGEMENT ET DE LOGEMENT DE L INDRE CONFÉRENCE DÉPARTEMENTALE LES DISPOSITIFS D ACCUEIL, D HÉBERGEMENT ET DE LOGEMENT DE L INDRE SOLIDARITÉ ACCUEIL 25 avenue Charles de Gaulle à Châteauroux SIAO : Service de l Accueil et de l Orientation

Plus en détail

Département 64. «Clair matin» PRESENTATION DE L ACTION

Département 64. «Clair matin» PRESENTATION DE L ACTION Département 64 «Clair matin» Intitulé, ancienneté et lieu d implantation PRESENTATION DE L ACTION La maison d enfants à caractère social «Clair matin» a été créé en 1964 et s est implantée à Borce, dans

Plus en détail

I. Rôle et fonction de l éducateur :

I. Rôle et fonction de l éducateur : La Résidence Sociale Jeune a été créée en 2002 pour recevoir des jeunes de 18 à 25 ans et plus. Elle offre 20 logements autonomes à loyers modérés. La Résidence Sociale est gérée par le PACT 04. L ADSEA

Plus en détail

Assemblée Générale ordinaire du 6 Mai 2013

Assemblée Générale ordinaire du 6 Mai 2013 Assemblée Générale ordinaire du 6 Mai 2013 Le dispositif du SIAO 06 en 2012 SIAO urgence Mise à l abri et orientation : 115 et PAU Hébergement : SIAO insertion - ALT - CHRS Urgence - CHRS Insertion - Lits

Plus en détail

ASSOCIATION HERISSON BELLOR

ASSOCIATION HERISSON BELLOR ASSOCIATION HERISSON BELLOR Présidente : Mme Véronique PONS Directeur : M. David DECEUNINCK L'association dont le siège social est à MAZERES gère différentes structures implantées sur MAZERES et PAMIERS.

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITÉS 2014

RAPPORT D ACTIVITÉS 2014 RAPPORT D ACTIVITÉS 2014 Association Saint Benoît Labre 5, rue du Bois Rondel 35700 Rennes ÉDITO La pauvreté a-t-elle diminué en France en 2014? La réponse est claire malheureusement; des millions de personnes

Plus en détail

PREFET DE TARN-et-GARONNE CAHIER DES CHARGES. Pour la création de 10 places de maison relais en TARN-et-GARONNE DESCRIPTIF DU PROJET PRÉAMBULE

PREFET DE TARN-et-GARONNE CAHIER DES CHARGES. Pour la création de 10 places de maison relais en TARN-et-GARONNE DESCRIPTIF DU PROJET PRÉAMBULE PREFET DE TARN-et-GARONNE CAHIER DES CHARGES Pour la création de 10 places de maison relais en TARN-et-GARONNE DESCRIPTIF DU PROJET NATURE PUBLIC TERRITOIRE Maison relais Personnes en situation de précarité

Plus en détail

REGAIN Activité 2011 dispositif insertion dispositif urgence Béthanie Implantation CASA et la CAPAP déménagé nos bureaux d Antibes sur Grasse Report

REGAIN Activité 2011 dispositif insertion dispositif urgence Béthanie Implantation CASA et la CAPAP déménagé nos bureaux d Antibes sur Grasse Report REGAIN Activité 2011 Crée en 2009 l établissement REGAIN a vécu en 2011 d importants changements liés aux fortes mutations de notre secteur d activité et accélérés par la fusion de Chrétiens Antibes Solidarité

Plus en détail

DEMANDE D HEBERGEMENT et/ou LOGEMENT ADAPTE SIAO 51

DEMANDE D HEBERGEMENT et/ou LOGEMENT ADAPTE SIAO 51 DEMANDE D HEBERGEMENT et/ou LOGEMENT ADAPTE SIAO 51 PRESCRIPTEUR(S) AYANT EFFECTUE L ENTRETIEN N de dossier : Date de la demande : /../.. Travailleur social qui oriente :. Structure :. Référent social

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITE 2010 du CCAS de Châteauneuf-Sur-Loire

RAPPORT D ACTIVITE 2010 du CCAS de Châteauneuf-Sur-Loire RAPPORT D ACTIVITE 2010 du CCAS de Châteauneuf-Sur-Loire SOMMAIRE Introduction Réunions du Conseil d Administration Instruction des demandes d aide sociale légale Secours financiers Aide alimentaire Accueil

Plus en détail

ACCUEIL ET HEBERGEMENT D URGENCE ORGANISATION DEPARTEMENTALE DE LA CAMPAGNE HIVERNALE 2014-2015

ACCUEIL ET HEBERGEMENT D URGENCE ORGANISATION DEPARTEMENTALE DE LA CAMPAGNE HIVERNALE 2014-2015 ACCUEIL ET HEBERGEMENT D URGENCE ORGANISATION DEPARTEMENTALE DE LA CAMPAGNE HIVERNALE 2014-2015 SOMMAIRE 1. Le Service Intégré d Accueil et d Orientation d Ille-et-Vilaine... 3 2. L hébergement et les

Plus en détail

Bilan du Renfort hivernal 2013/2014

Bilan du Renfort hivernal 2013/2014 Préfet du Rhône Direction départementale de la cohésion sociale Bilan du Renfort hivernal 2013/2014 Comité technique de la veille sociale 27 mai 2014 1 Les contours du renfort hivernal Une instruction

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITE La Maison de l Automne Anne e 2014

RAPPORT D ACTIVITE La Maison de l Automne Anne e 2014 RAPPORT D ACTIVITE La Maison de l Automne Anne e 2014 La maison de l Automne se veut être un lieu de vie, et depuis sa création, n a de cesse de repenser ses actions afin d apporter des réponses adaptées

Plus en détail

COMPTE-RENDU DU 1 ER CCRPA ALSACE Jeudi 11 décembre 2014 à Strasbourg

COMPTE-RENDU DU 1 ER CCRPA ALSACE Jeudi 11 décembre 2014 à Strasbourg COMPTE-RENDU DU 1 ER CCRPA ALSACE Jeudi 11 décembre 2014 à Strasbourg Les participants : 69 personnes (50 du Bas-Rhin et 19 du Haut-Rhin) 45 personnes accompagnées et 24 professionnels Introduction de

Plus en détail

54 rue Pierre Madignier 42000 ST-ETIENNE. Tél. : 04.77.74.41.34. Fax : 04.77.74.29.11.

54 rue Pierre Madignier 42000 ST-ETIENNE. Tél. : 04.77.74.41.34. Fax : 04.77.74.29.11. 54 rue Pierre Madignier 42000 ST-ETIENNE Tél. : 04.77.74.41.34. Fax : 04.77.74.29.11. Email : bel.air@adsea42.org 1 2 Sommaire Typologie du public Page 5 Au sein de l Ensemble Bel Air: trois unités de

Plus en détail

PRÉSENTATION DU MICRO-LYCÉE

PRÉSENTATION DU MICRO-LYCÉE L objectif du micro-lycée Permettre à des jeunes qui ont interrompu leur scolarité au lycée de reprendre des études dans des conditions différentes et adaptées à leur situation en vue d obtenir le baccalauréat

Plus en détail

La rédaction du rapport d expérience en situations d accompagnement : Guide méthodologique

La rédaction du rapport d expérience en situations d accompagnement : Guide méthodologique La rédaction du rapport d expérience en situations d accompagnement : Guide méthodologique Ce rapport est à rédiger à la fin de votre parcours de formation. Il conditionne l obtention du diplôme. Il est

Plus en détail

Prime d installation : les revenus pris en compte par le CPAS

Prime d installation : les revenus pris en compte par le CPAS Prime d installation : les revenus pris en compte par le CPAS Fiche juridique Aide sociale I. Introduction Afin d aborder ce sujet, nous sommes partis de la situation de Madame Mercedes qui s est retrouvée

Plus en détail

N 38 - MARS 2007. IMPLANTATION DES CHRS au 01/01/2005. IGN - GEoFLA Æ2000. Source : DRASS-Finess

N 38 - MARS 2007. IMPLANTATION DES CHRS au 01/01/2005. IGN - GEoFLA Æ2000. Source : DRASS-Finess N 38 - MARS 2007 LES CENTRES D HÉBERGEMENT ET DE RÉINSERTION SOCIALE : la situation en Midi-Pyrénées au 1 er janvier 2005 Anne ARDITI * - Valérie GIBEL* - Bernard MAGNIER** - Anne PHILIPPE ** A u jour

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES D APPEL À PROJETS CAHIER DES CHARGES. Avis d appel à projets n CPH 2015

CAHIER DES CHARGES D APPEL À PROJETS CAHIER DES CHARGES. Avis d appel à projets n CPH 2015 Annexe 3 CAHIER DES CHARGES D APPEL À PROJETS CAHIER DES CHARGES Avis d appel à projets n CPH 2015 Pour la création de places en Centres provisoires d hébergement (CPH) DESCRIPTIF DU PROJET NATURE PUBLIC

Plus en détail

Livret d accueil des résidents

Livret d accueil des résidents Livret d accueil des résidents ACT LA BERLUGANE 71-73, avenue d'italie 75013 PARIS Téléphone : 01 45 86 75 90 Télécopie : 01 45 86 75 90 Messagerie : fanny.rault@cognacq-jay.fr Règles de fonctionnement

Plus en détail

FONCTIONNEMENT DE LA COMMISSION UNIQUE D ADMISSION

FONCTIONNEMENT DE LA COMMISSION UNIQUE D ADMISSION FONCTIONNEMENT DE LA COMMISSION UNIQUE D ADMISSION Le Pôle Logement Hébergement regroupe différents services et dispositifs dont 3 Centres d Hébergement et de Réinsertion Sociale (CHRS), des appartements

Plus en détail

Devenir une force au servir du plus faible Proposition de mécénat

Devenir une force au servir du plus faible Proposition de mécénat Devenir une force au servir du plus faible Proposition de mécénat Contribuer à former des jeunes au métier d ambulancier Contact : Catherine Scordia - Direction des formations c.scordia@ordredemaltefrance.org

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Sortir de la gestion saisonnière de l hébergement d urgence. Paris, le 21 novembre 2013

DOSSIER DE PRESSE. Sortir de la gestion saisonnière de l hébergement d urgence. Paris, le 21 novembre 2013 DOSSIER DE PRESSE Sortir de la gestion saisonnière de l hébergement d urgence Paris, le 21 novembre 2013 Contact presse Service de presse du ministère de l Égalité des territoires et du Logement 72, rue

Plus en détail

CONSEIL DES MINISTRES

CONSEIL DES MINISTRES CONSEIL DES MINISTRES LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE A REUNI LE CONSEIL DES MINISTRES AU PALAIS DE L ÉLYSEE LE MERCREDI 28 OCTOBRE 2015 À L ISSUE DU CONSEIL, LE SERVICE DE PRESSE DE LA PRESIDENCE DE LA

Plus en détail

Monsieur le Maire de la Ville de Toulouse, représentant de ladite ville

Monsieur le Maire de la Ville de Toulouse, représentant de ladite ville CONVENTION D OBJECTIF ET DE PARTENARIAT CENTRE DE LOISIRS ASSOCIATIF ELEMENTAIRE ENTRE LES SOUSSIGNES Monsieur le Maire de la Ville de Toulouse, représentant de ladite ville ET Madame Sous le n l organisateur)

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Architecte : Marjolijn et Pierre Boudry

DOSSIER DE PRESSE. Architecte : Marjolijn et Pierre Boudry DOSSIER DE PRESSE Architecte : Marjolijn et Pierre Boudry INAUGURATION DE LA RÉSIDENCE SOCIALE «ALLONVILLE» À AMIENS Vendredi 6 décembre 2013 à 15h30 Adoma - Résidence sociale «Allonville» 21 rue d Allonville,

Plus en détail

CHAPITRE IV LA PLANIFICATION DES INTERVENTIONS : LA PERSONNE D ABORD

CHAPITRE IV LA PLANIFICATION DES INTERVENTIONS : LA PERSONNE D ABORD CHAPITRE IV LA PLANIFICATION DES INTERVENTIONS : LA PERSONNE D ABORD Module II La planification des interventions : la personne d abord 127 PROCESSUS DE PLANIFICATION DES MESURES D'URGENCE Connaissance

Plus en détail

INFOS PRESSE. Inauguration du multi-accueil Félix Tessier Sainte Luce sur Loire, mardi 9 février 2016. Le contexte général.

INFOS PRESSE. Inauguration du multi-accueil Félix Tessier Sainte Luce sur Loire, mardi 9 février 2016. Le contexte général. Inauguration du multi-accueil Félix Tessier Sainte Luce sur Loire, mardi 9 février 2016 Le contexte général La Caf mène une politique d action sociale dynamique de création d équipements et services pour

Plus en détail

Bilan Pôle Logement 2014

Bilan Pôle Logement 2014 Bilan Pôle Logement 2014 19 quai des Bateliers F- 67000 Strasbourg Accueil téléphone 03 88 35 70 76 télécopieur 03 88 35 70 84 www.etage.fr Introduction Le Pôle Logement de l'etage est constitué de 4 dispositifs

Plus en détail

Résidence Le Pivert Sàrl. Concept d accompagnement

Résidence Le Pivert Sàrl. Concept d accompagnement Résidence Le Pivert Sàrl Concept d accompagnement Elaboré en interdisciplinarité avec un représentant des secteurs soins, animation et restauration. Est décliné dans ce document, notre vision globale dans

Plus en détail

REFERENTIEL DU PLACEMENT A DOMICILE (PAD) DANS LES BOUCHES-DU-RHÔNE

REFERENTIEL DU PLACEMENT A DOMICILE (PAD) DANS LES BOUCHES-DU-RHÔNE Direction Générale Adjointe de la Solidarité Direction Enfance-Famille Service des projets, de la tarification et du contrôle des établissements REFERENTIEL DU PLACEMENT A DOMICILE (PAD) DANS LES BOUCHES-DU-RHÔNE

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITE. La République 42660 Saint Genest Malifaux Tel : 04 77 40 22 60. Sauvegarde42. Siège social

RAPPORT D ACTIVITE. La République 42660 Saint Genest Malifaux Tel : 04 77 40 22 60. Sauvegarde42. Siège social Sauvegarde42 Siège social RAPPORT D ACTIVITE 94, rue Gabriel Péri 42100 Saint-Etienne Tel. 04 77 32 72 45 Fax. 04 77 32 83 81 www.sauvegarde42.fr 2013 La République 42660 Saint Genest Malifaux Tel : 04

Plus en détail

«Humaniser : rendre quelque chose plus humain, plus supportable à l homme»

«Humaniser : rendre quelque chose plus humain, plus supportable à l homme» programme d humanisation des centres d hébergement Approche quantitative «Humaniser : rendre quelque chose plus humain, plus supportable à l homme» Cinq ans après le lancement du programme d humanisation

Plus en détail

Lieu d Accueil et S.H.E.D. Solutions d Hébergement Educatif Diversifiées

Lieu d Accueil et S.H.E.D. Solutions d Hébergement Educatif Diversifiées Lieu d Accueil et S.H.E.D. Solutions d Hébergement Educatif Diversifiées 25 Chemin de villeneuve 69130 ECULLY Tél 04.78.33.71.00 Fax 04.78.33.71.09 lieudaccueil@adsea69.fr Depuis son renouvellement d habilitation

Plus en détail

Observatoire statistique des Foyers et Services. URFJT Ile-de-France 10/18 rue des terres au curé 75013 Paris

Observatoire statistique des Foyers et Services. URFJT Ile-de-France 10/18 rue des terres au curé 75013 Paris Observatoire statistique des Foyers et Services pour Jeunes Travailleurs de l Essonne 211 1/18 rue des terres au curé 7513 Paris Observatoire des établissements Source : Dossiers vert - Données 211 (ne

Plus en détail

Module 8 MDPH et CDAPH : rôles et fonctionnement

Module 8 MDPH et CDAPH : rôles et fonctionnement Module 8 MDPH et CDAPH : rôles et fonctionnement MDPH et CDAPH : rôles et fonctionnement Introduction : un service public du handicap Missions générales de la MDPH Statut, organisation et fonctionnement

Plus en détail

Observatoire statistique des Foyers et Services pour Jeunes. URFJT Ile-de-France 10/18 rue des terres au curé 75013 Paris

Observatoire statistique des Foyers et Services pour Jeunes. URFJT Ile-de-France 10/18 rue des terres au curé 75013 Paris Observatoire statistique des Foyers et Services pour Jeunes Travailleurs de Val-de-Marne 211 1/18 rue des terres au curé 7513 Paris Observatoire des établissements Source : Dossiers vert - Données 211

Plus en détail

Contribution de la FNARS. Projet de cahier des charges des plates-formes d accueil des demandeurs d asile

Contribution de la FNARS. Projet de cahier des charges des plates-formes d accueil des demandeurs d asile Contribution de la FNARS Paris, le 11 septembre 2009 Projet de cahier des charges des plates-formes d accueil des demandeurs d asile Largement concernée par la mise en place de la régionalisation, la Fnars

Plus en détail

L action sociale du Groupe AGRICA présent à vos côtés dans les moments difficiles

L action sociale du Groupe AGRICA présent à vos côtés dans les moments difficiles L action sociale du Groupe AGRICA présent à vos côtés dans les moments difficiles Parce que personne n est à l abri d un coup dur, vous pouvez compter sur l action sociale du Groupe AGRICA «J ai dû envoyer

Plus en détail

Méta d Âme. Méta d Âme (2) LES PAIRS ET LES SERVICES EN TOXICOMANIE : LE MODÈLE MÉTA D ÂME 2014-11-21. 1. Centre de jour

Méta d Âme. Méta d Âme (2) LES PAIRS ET LES SERVICES EN TOXICOMANIE : LE MODÈLE MÉTA D ÂME 2014-11-21. 1. Centre de jour LES PAIRS ET LES SERVICES EN TOXICOANIE : LE ODÈLE ÉTA D ÂE ichel Perreault et Diana ilton, Institut Douglas et Université cill uy-pierre Lévesque, Chantale Perron, et Kenneth Wong éta d Âme Le 14 novembre

Plus en détail

FONDS DÉPARTEMENTAL D AIDE AUX JEUNES RÉGLEMENT INTÉRIEUR

FONDS DÉPARTEMENTAL D AIDE AUX JEUNES RÉGLEMENT INTÉRIEUR FONDS DÉPARTEMENTAL D AIDE AUX JEUNES RÉGLEMENT INTÉRIEUR Le fonds départemental d aide aux jeunes (FAJ) est créé en application de la loi n 92.722 du 29 juillet 1992 et du décret n 93.671 du 27 mars 1993.

Plus en détail

1. PRESENTATION DE SOLID ACTION

1. PRESENTATION DE SOLID ACTION Association Loi 1901 adhérente au et à PROFIL DE POSTE ACCOMPAGNATRICE D'HEBERGEMENT Travailleur/euse social/e MAJ : Juillet 2016 1. PRESENTATION DE SOLID ACTION Les principes fondateurs de l association

Plus en détail

117a6 ANNEXE 6. Entre - Nom de l ES (établissement de santé), représenté par. Et - Nom de l EHPAD, représenté par

117a6 ANNEXE 6. Entre - Nom de l ES (établissement de santé), représenté par. Et - Nom de l EHPAD, représenté par ANNEXE 6 CONVENTION TYPE RELATIVE AUX MODALITES DE COOPERATION ENTRE UN ETABLISSEMENT DE SANTE ET UN ETABLISSEMENT D HEBERGEMENT POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES DANS LE CADRE D UNE FILIERE DE SOINS GERIATRIQUES

Plus en détail

Aide sociale à l enfance. Paris lance un nouveau programme d actions (2010-2014) en faveur de 26 000 enfants et jeunes en difficulté

Aide sociale à l enfance. Paris lance un nouveau programme d actions (2010-2014) en faveur de 26 000 enfants et jeunes en difficulté DOSSIER DE PRESSE Février 2010 Aide sociale à l enfance Paris lance un nouveau programme d actions (2010-2014) en faveur de 26 000 enfants et jeunes en difficulté sous la responsabilité de Myriam El Khomri

Plus en détail

Dép. 75 «Accueil séquentiel de la Maison d enfants Clair Logis»

Dép. 75 «Accueil séquentiel de la Maison d enfants Clair Logis» Dép. 75 «Accueil séquentiel de la Maison d enfants Clair Logis» PRESENTATION DE L ACTION Intitulé, ancienneté et lieu d implantation La Maison d enfants Clair Logis, établissement à caractère social, est

Plus en détail

Présentation du Budget 2010

Présentation du Budget 2010 Présentation du Budget 2010 SOMMAIRE 1 UN BUDGET MARQUÉ PAR UNE AUGMENTATION DU NOMBRE DE PERSONNES À ASSISTER ET PAR LA RÉNOVATION DU PARC IMMOBILIER 2 2 ANALYSE PAR MÉTIER 3 2.1 Direction 3 2.2 Support

Plus en détail

PREAVIS DE LA MUNICIPALITE AU CONSEIL COMMUNAL

PREAVIS DE LA MUNICIPALITE AU CONSEIL COMMUNAL PREAVIS DE LA MUNICIPALITE AU CONSEIL COMMUNAL N 35/9.08 MISE EN PLACE D UNE AIDE INDIVIDUELLE AU LOGEMENT Municipalité en corps Préavis présenté au Conseil communal en séance du 3 septembre 2008 Première

Plus en détail

La COG en facile à lire et à comprendre

La COG en facile à lire et à comprendre La COG en facile à lire et à comprendre Texte en facile à lire et à comprendre réalisé grâce à la collaboration d Elisabeth Bachelot, Louis Jurine et Béatrice Santarelli. La CNSA est la caisse nationale

Plus en détail

Signature de la convention cybercollèges avec le CHU de St-Etienne et l Inspection académique de la Loire

Signature de la convention cybercollèges avec le CHU de St-Etienne et l Inspection académique de la Loire Mardi 4 octobre 2011 dossier de presse Signature de la convention cybercollèges avec le CHU de St-Etienne et l Inspection académique de la Loire par Gilles ARTIGUES, vice-président chargé de l Education

Plus en détail

1ère ETUDE NATIONALE DE COÛTS du dispositif Accueil, Hébergement, Insertion

1ère ETUDE NATIONALE DE COÛTS du dispositif Accueil, Hébergement, Insertion 1ère ETUDE NATIONALE DE COÛTS du dispositif Accueil, Hébergement, Insertion étude réalisée sur 120 établissements par le cabinet ACCENTURE juin 2011 Ministère de l Ecologie, du Développement Durable, des

Plus en détail

dossier de presse par, président du conseil général de la Loire La prise en charge des enfants et adolescents : 2 La prise en charge des adultes : 3

dossier de presse par, président du conseil général de la Loire La prise en charge des enfants et adolescents : 2 La prise en charge des adultes : 3 s a m e d i 2 3 j u i n 2 0 0 7 dossier de presse par, président du conseil général de la Loire La prise en charge des enfants et adolescents : 2 La prise en charge des adultes : 3! Les activités financées

Plus en détail

Le Service social vous accompagne

Le Service social vous accompagne Le Service social vous accompagne L accès et le droit aux soins Le maintien dans l emploi L aide aux personnes en perte d autonomie 2 La Carsat Bretagne porte une attention particulière aux assurés du

Plus en détail

EHPAD «PAPILLON D'OR» MAURON

EHPAD «PAPILLON D'OR» MAURON EHPAD «PAPILLON D'OR» MAURON 2012 RENSEIGNEMENTS PRATIQUES EN VUE D UNE ADMISSION 6,rue du Pont de Gué 56430 MAURON administration-ehpadmauron@orange-business.fr Tel : 02 97 22 63 86 Fax :02 30 19 00 98

Plus en détail

Introduction. L allocation pour adultes handicapés (AAH) a été revalorisée de 25 % entre 2009 et 2012.

Introduction. L allocation pour adultes handicapés (AAH) a été revalorisée de 25 % entre 2009 et 2012. Introduction La loi n 2005-102 du 11 février 2005, sur l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, a marqué un tournant dans la prise en charge de

Plus en détail

La maison des personnes handicapées

La maison des personnes handicapées La maison des personnes handicapées de l Hérault - la MPHH La maison des personnes handicapées Un nouveau de l Hérault lieu pour vous informer, la évaluer MPHH vos besoins, faire reconnaître vos droits

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2015 : FONDS SOCIAL EUROPEEN ACCOMPAGNEMENT VERS ET DANS L EMPLOI DES PERSONNES RECONNUES «TRAVAILLEUR HANDICAPE»

APPEL A PROJETS 2015 : FONDS SOCIAL EUROPEEN ACCOMPAGNEMENT VERS ET DANS L EMPLOI DES PERSONNES RECONNUES «TRAVAILLEUR HANDICAPE» APPEL A PROJETS 2015 : FONDS SOCIAL EUROPEEN ACCOMPAGNEMENT VERS ET DANS L EMPLOI DES PERSONNES RECONNUES «TRAVAILLEUR HANDICAPE» Public visé par l opération - Bénéficiaires du rsa soumis aux obligations

Plus en détail

Les Orientations Médico- Sociales Adultes

Les Orientations Médico- Sociales Adultes Les Orientations Médico- Sociales Adultes 22/10/2013 MDPH 59 1 mdph59 Compétences et Missions de la CDAPH Orientation de la personne en situation de handicap Désignation des types d établissements ou services

Plus en détail

Vos droits. > Les aides et la solidarité

Vos droits. > Les aides et la solidarité > Les aides et la solidarité................. 12 > Les aides facultatives..................... 14 > Informations fiscales et juridiques........ 16 > L action sociale à Pontarlier............. 18 12 > Les

Plus en détail

NOTICE D INFORMATION

NOTICE D INFORMATION p. 1/8 Cette notice d information a été réalisée, conformément à l article D. 471-7 du code de l action sociale et des familles, afin de vous informer sur le fonctionnement de l association et de vous

Plus en détail

APPEL A PROJETS Mesures d accompagnement social personnalisé (MASP) 2016-2018

APPEL A PROJETS Mesures d accompagnement social personnalisé (MASP) 2016-2018 APPEL A PROJETS Mesures d accompagnement social personnalisé (MASP) 2016-2018 La loi n 2007-308 du 5 mars 2007 portant réforme de la protection juridique des majeurs dispose que «toute personne majeure

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE D ENTREPRISE CARREFOUR Réactualisée août 2014

CONVENTION COLLECTIVE D ENTREPRISE CARREFOUR Réactualisée août 2014 180 181 182 Cet article est complété par les articles 6-1 et 6-3 de l accord NAO 2014 183 Cet ar est complété l article 6-2 l accord N 2014 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199

Plus en détail

Service petite enfance

Service petite enfance Ville d Albertville C C A S Service petite enfance Livret d accueil www.albertville.fr Livret d accueil - Service petite enfance - 1 EDITO SOMMAIRE Edito... p.3 Préface... p.4 L équipe du service petite

Plus en détail

N 17 DEMANDE D'AIDE A L'INVESTISSEMENT A LA C.A.F. DE LA SAVOIE POUR 4 EQUIPEMENTS DE LA PETITE ENFANCE. Rapport de Françoise DORNIER

N 17 DEMANDE D'AIDE A L'INVESTISSEMENT A LA C.A.F. DE LA SAVOIE POUR 4 EQUIPEMENTS DE LA PETITE ENFANCE. Rapport de Françoise DORNIER N 17 DEMANDE D'AIDE A L'INVESTISSEMENT A LA C.A.F. DE LA SAVOIE POUR 4 EQUIPEMENTS DE LA PETITE Rapport de Françoise DORNIER Les établissements d accueil de la petite enfance accueillent en 2009, 700 enfants

Plus en détail

Halte Pouce - Dépouillement du questionnaire (Période de l enquête de juillet à septembre 2009)

Halte Pouce - Dépouillement du questionnaire (Période de l enquête de juillet à septembre 2009) Halte Pouce - Dépouillement du questionnaire (Période de l enquête de juillet à septembre 2009) 22 questionnaires ont été retournés (dont une personne habitant le département 77). La période estivale est

Plus en détail

CONCEPT DE PRISE EN CHARGE DE «L ÉTOILE DU MATIN» (CUGY)

CONCEPT DE PRISE EN CHARGE DE «L ÉTOILE DU MATIN» (CUGY) CONCEPT DE PRISE EN CHARGE DE «L ÉTOILE DU MATIN» (CUGY) 1. Le contexte L action de Bethraïm-Maison de la Vie se situe depuis 1988 dans le contexte de l assistance aux personnes souffrant de dépendances

Plus en détail

INSERTION. à l usage du public GUIDE. Le rôle. du Conseil général

INSERTION. à l usage du public GUIDE. Le rôle. du Conseil général INSERTION à l usage du public GUIDE PRATIQUE social sanitaire Pôle Le rôle du Conseil général SOMMAIRE Le rôle du Conseil général de l Orne p.3 Le Revenu de Solidarité Active p.4-5 Le Programme départemental

Plus en détail

Vincent SCIARRA HABITER AUTREMENT. 8 septembre 2010. Liège

Vincent SCIARRA HABITER AUTREMENT. 8 septembre 2010. Liège Vincent SCIARRA HABITER AUTREMENT Liège 8 septembre 2010 PLAN DE L EXPOSE 1. Le FLW en tant qu institution. 2. Evolution attendue des besoins en logement. 3. Les habitats alternatifs soutenus par le FLW.

Plus en détail

LOI SUR LE DIALOGUE SOCIAL ET L EMPLOI SEPTEMBRE 2015

LOI SUR LE DIALOGUE SOCIAL ET L EMPLOI SEPTEMBRE 2015 LOI SUR LE DIALOGUE SOCIAL ET L EMPLOI SEPTEMBRE 2015 Loi sur le dialogue social et l emploi 2 S O M M A I R E PAGES Présentation 3 Principales mesures sociales 4 Sur le contrat de travail 4 Sur la santé

Plus en détail

C O N T R A T D E S E J O U R F O Y E R D A C U E I L M E D I C A L I S E C E N T R E D E M E Y Z I E U - A R I M C

C O N T R A T D E S E J O U R F O Y E R D A C U E I L M E D I C A L I S E C E N T R E D E M E Y Z I E U - A R I M C ARIMC CENTRE DE MEYZIEU 112 rue de la République 69330 MEYZIEU Foyer d accueil médicalisé CONTRAT DE SEJOUR Dispositions législatives : loi 2002-2 rénovant l action sociale et médico-sociale et les décrets

Plus en détail

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DU CHRS

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DU CHRS APE2A 88 Rue de la Forêt 35300 FOUGERES Tél : 02-99-99-18-66 Mail : ape2a@wanadoo.fr REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DU CHRS Préambule : Le règlement de fonctionnement du service Hébergement est établi conformément

Plus en détail

SOMMAIRE 1. CONTEXTE 2. 1.1 Organisme Gestionnaire 2. 1.2 Présentation de l établissement ou du service 3. 1.3 Eléments de Projet du GEM 4

SOMMAIRE 1. CONTEXTE 2. 1.1 Organisme Gestionnaire 2. 1.2 Présentation de l établissement ou du service 3. 1.3 Eléments de Projet du GEM 4 SOMMAIRE 1. CONTEXTE 2 1.1 Organisme Gestionnaire 2 1.2 Présentation de l établissement ou du service 3 1.3 Eléments de Projet du GEM 4 1.4 Population(s) et activités 4 1.4.1 Le public accueilli 4 1.4.2

Plus en détail

Grenoble. Cité de la Caf 2015-2016. Antenne Caf Centre social Emile Romanet

Grenoble. Cité de la Caf 2015-2016. Antenne Caf Centre social Emile Romanet Cité de la Caf Grenoble Antenne Caf Centre social Emile Romanet 2015-2016 3 rue de Belgrade - 38000 Grenoble Accueil prestations : 0 810 25 38 80 Accueil centre social : 04 76 50 11 00 Sommaire Edito...

Plus en détail

CONTRAT DE SEJOUR DUREE INDETERMINEE

CONTRAT DE SEJOUR DUREE INDETERMINEE MAISONS DU BON SECOURS 10 rue du Saint Coeur 41100 Vendôme CONTRAT DE SEJOUR A DUREE INDETERMINEE Etablissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes. Téléphone : 02.54.73.39.39 Télécopie : 02.54.73.39.42

Plus en détail

Guide des dispositifs d hébergement (source DGCS DGALN actualisé pour les chiffres Adoma)

Guide des dispositifs d hébergement (source DGCS DGALN actualisé pour les chiffres Adoma) Guide des dispositifs d hébergement (source DGCS DGALN actualisé pour les chiffres Adoma) Mise à jour Adoma en juillet 2011 généralités hébergement Hébergement L accueil en hébergement est destiné aux

Plus en détail

AIDE SOCIALE AUX PERSONNES HANDICAPEES

AIDE SOCIALE AUX PERSONNES HANDICAPEES C13 L aide sociale à l hébergement en établissement (foyer d hébergement, foyer de vie et foyer d accueil médicalisé, établissement pour personnes âgées) et accueil en structure occupationnelle Références

Plus en détail

Centre Communal d Action Sociale De Sainte-Maxime LIVRET D ACCUEIL FOYER LOGEMENT «LES TILLEULS» 17, Avenue Georges POMPIDOU 83120 SAINTE MAXIME

Centre Communal d Action Sociale De Sainte-Maxime LIVRET D ACCUEIL FOYER LOGEMENT «LES TILLEULS» 17, Avenue Georges POMPIDOU 83120 SAINTE MAXIME LIVRET D ACCUEIL FOYER LOGEMENT «LES TILLEULS» 17, Avenue Georges POMPIDOU 83120 SAINTE MAXIME Tél : 04.94.96.33.32 Fax : 04.94.56.77.67 Contact : lestilleuls@ste-maxime.fr - 1 - Madame, Monsieur, Le Conseil

Plus en détail

CCE du 15 et 16 juin 2011

CCE du 15 et 16 juin 2011 CCE du 15 et 16 juin 2011 Information sur la mise en place de la ligne Relation Clients Stagiaires Relations avec Pole-Emploi et mesures prises pour assurer l alimentation du dispositif de formation. Ligne

Plus en détail

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 H114-8-3 PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 Adaptation du document La formation à la gestion d un établissement d enseignement, Les orientations et les compétences

Plus en détail

La problématique de l argent au sein du. CHRS, centre d hébergement et de réinsertion sociale Noz-Deiz de Dinan

La problématique de l argent au sein du. CHRS, centre d hébergement et de réinsertion sociale Noz-Deiz de Dinan La problématique de l argent au sein du CHRS, centre d hébergement et de réinsertion sociale Noz-Deiz de Dinan Pauline Gouzerh, étudiante en deuxième année de master professionnel d'ingénieur social à

Plus en détail

Les différents types d accompagnement et leurs modalités

Les différents types d accompagnement et leurs modalités Les différents types d accompagnement et leurs modalités Extrait du Projet d établissement du CHRS «Arfog-Lafayette» 2014-2019 Différents types d accompagnement sont développés au CHRS, ils s inscrivent

Plus en détail

Filière Personnes Agées REGLEMENT D INSCRIPTION ET D ATTRIBUTION DES PLACES DANS LES ETABLISSEMENTS POUR PERSONNES AGEES DU CCAS

Filière Personnes Agées REGLEMENT D INSCRIPTION ET D ATTRIBUTION DES PLACES DANS LES ETABLISSEMENTS POUR PERSONNES AGEES DU CCAS Filière Personnes Agées REGLEMENT D INSCRIPTION ET D ATTRIBUTION DES PLACES DANS LES ETABLISSEMENTS POUR PERSONNES AGEES DU CCAS Adopté par le Conseil d Administration du 9 février 2015 1 OBJECTIFS DU

Plus en détail

Règlement d attribution (après changements proposés au CA du 30/06/2014)

Règlement d attribution (après changements proposés au CA du 30/06/2014) Règlement d attribution (après changements proposés au CA du 30/06/2014) Attribution des logements - Principes généraux 1. Les logements gérés par la M.A.I.S. sont attribués suivant une procédure détaillée

Plus en détail

AVIS DE VACANCE DE POSTE

AVIS DE VACANCE DE POSTE Direction des Ressources humaines AVIS DE VACANCE DE POSTE VEILLEUR DE NUIT À LA MAISON DES ENFANTS POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction :Direction des Solidarités Service :Direction Enfance

Plus en détail

Les modifications sont indiquées de la manière suivante : «modifications». I LES TEXTES APPLICABLES

Les modifications sont indiquées de la manière suivante : «modifications». I LES TEXTES APPLICABLES CIRCULAIRE : n 2013-10 Pôle prévention Téléphone : 04 67 04 38 83 Courriel : prevention@cdg34.fr LES OBLIGATIONS DES COLLECTIVITÉS ET ÉTABLISSEMENTS PUBLICS TERRITORIAUX EN MATIÈRE DE CONSULTATION DU MÉDECIN

Plus en détail

OBSERVATOIRE DEPARTEMENTAL DE LA PROTECTION DE L ENFANCEL ETUDE DE BESOINS

OBSERVATOIRE DEPARTEMENTAL DE LA PROTECTION DE L ENFANCEL ETUDE DE BESOINS OBSERVATOIRE DEPARTEMENTAL DE LA PROTECTION DE L ENFANCEL ETUDE DE BESOINS 8 novembre 2012 1 HISTORIQUE 8 novembre 2012 Observatoire Départemental de la Protection de l'enfance 2 LES MESURES ENGAGEES DEPUIS

Plus en détail

Questionnaire adressé aux aidants de personnes mentalement handicapées vivant à domicile

Questionnaire adressé aux aidants de personnes mentalement handicapées vivant à domicile Questionnaire adressé aux aidants de personnes mentalement handicapées vivant à domicile Besoins des aidants 1. Actuellement, êtes vous au bénéfice d une aide à domicile dans la prise en charge de la personne

Plus en détail