CROISSANCE ET SANTÉ DES ENTREPRISES ACCOMPAGNÉES EN CAPITAL-TRANSMISSION EN 2012

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CROISSANCE ET SANTÉ DES ENTREPRISES ACCOMPAGNÉES EN CAPITAL-TRANSMISSION EN 2012"

Transcription

1 CROISSANCE ET SANTÉ DES ENTREPRISES ACCOMPAGNÉES EN CAPITAL-TRANSMISSION EN 2012 Le AFIC Etudes 2014

2 MÉTHODOLOGIE Étude d impact économique et social (2013) Les statistiques sont établies sur la base des réponses collectées via le site Internet sécurisé dédié aux membres de l'afic. Certaines données manquantes ont été complétées avec les sources publiques analysées par les équipes de EYetdel AFIC. Les entreprises qui ont fait l objet d une liquidation judiciaire en 2012 ont été identifiées et réintégrées dans la base d étude. Lorsque l information est publique, les effets de variation de périmètre ont été éliminés(effets des acquisitions et cessions). 109 sociétés de gestion ayant des activités de capital-transmission ont répondu à l étude soit entreprises accompagnées Baromètre de la santé des entreprises en capital-transmission (6 ème vague -2013) Les résultats de ce baromètre annuel sont établis sur la base des réponses collectées par l institut OpinionWay mandaté par l AFIC. L AFIC a mis en place un plan de sondage permettant d obtenir des résultats précis à l aide d un échantillon de collecte représentatif des caractéristiques de la population d étude. L enquête aétéconduiteentrele7août2013etle31décembre sociétés de gestion sur 109 interrogées ont répondu de façon exhaustive à l ensemble de l enquête soit 728 entreprises accompagnées représentant 65% des investissements en capital-transmission en 2012 AFIC Etudes

3 PRINCIPAUX ENSEIGNEMENTS Alors que l économie française connaît une année 2012 atone après le rebond observé en 2011 Stagnation du PIB réel avec trois trimestres de recul de l activité Chômage à 9,8% de la population active, son plus haut niveau depuis 1999 Plus de liquidations judiciaires, plus haut niveau depuis le pic de 2009 Les entreprises accompagnées en capital-transmission connaissent une année 2012 remarquable Effectifs* Chiffres d affaires* Santé économique + 3,0% sal. + 3,2% 96,5 % 97,5 % + 1,5% -0,6% ,3 % 2 % 1,2 % 0,5 % Secteurs marchands en France PIB nominal France * Effectifs et chiffres d affaires France et étranger des entreprises françaises Capitaltransmission Capitaltransmission Aucune procédure collective Procédure collective sans cessation d activité Liquidation judicaire avec cessation d activité Sources : AFIC / EY - AFIC / OpinionWay- INSEE - Altares AFIC Etudes

4 CARACTÉRISTIQUES DES ENTREPRISES ACCOMPAGNÉES EN CAPITAL-TRANSMISSION AFIC Etudes

5 ORIGINE GÉOGRAPHIQUE Une forte concentration en France des entreprises accompagnées* Reste du Monde France Europe (hors France) 18 ent. (1%) ent. (93%) 80 ent. (6%) * Chaqueentreprise est affectée au pays de son siège social Source : AFIC / EY AFIC Etudes

6 RÉPARTITION RÉGIONALE L Ile-de-France et la région Rhône-Alpes prépondérantes dans la répartition régionale des entreprises françaises* DOM-TOM * Chaqueentreprise est affectée à la région de son siège social Source : AFIC / EY AFIC Etudes

7 RÉPARTITION SECTORIELLE Une représentation significative de l industrie dans la répartition sectorielle des entreprises françaises* 23,8% 23,2% 18,2% 50 % ,5% 9,5% 243 7,2% 5,6% ,1% 28 0,8% 11 Industrie &Chimie Biens de consommation Services & Transports Autres secteurs BTP Construction Informatique Médical &Biotech Telecom. Communication Énergie Source : AFIC / EY AFIC Etudes

8 RÉPARTITION PAR TAILLE- CA ET EFFECTIFS RENSEIGNÉS Forte représentation des PME parmi les 843 entreprises françaises Très Petites Entreprises (TPE) Petites et Moyennes Entreprises (PME) 298 ETI 35% Entreprises de Taille Intermédiaire (ETI) Grandes Entreprises (GE) 473 PME 56% 32 Grandes Entreprises 4% (dont 8 cotées) TPE : Entreprises ayant moins de 20 salariés et réalisant moins de 2 M de chiffre d affaires fin 2011 PME : Entreprises ayant moins de 250 salariés et réalisant moins de 50 M de chiffre d affaires fin 2011 ETI : Entreprises ayant entre 250 et salariés et réalisant moins de M de chiffre d affaires fin 2011 GE : Entreprises ayant plus de salariés ou réalisant plus de M de chiffre d affaires fin TPE 5% Source : AFIC / EY AFIC Etudes

9 CROISSANCE DES EFFECTIFS ET DES CHIFFRES D AFFAIRES AFIC Etudes

10 COMPARAISON À PLUSIEURS AGRÉGATS DE RÉFÉRENCE Une croissance des effectifs* significative en 2012 pour les entreprises en capital-transmission dans un contexte social et économique difficile + 4,4% sal. + 3,0% sal. + 0,5% sal. -0,6% sal. Secteurs marchands en France CAC Mid& Small (270 valeurs) Échantillon France (843 entreprises) Échantillon France hors GE cotées (835 entreprises) * Effectifs France et étranger des entreprises françaises Sources : AFIC / EY - INSEE - Infinancials AFIC Etudes

11 CRÉATIONS ET DESTRUCTIONS D EMPLOIS Un solde net de créations d emplois en 2012 qui recouvre un niveau de destructions relativement modéré* sal sal sal. Solde net d emplois Emplois gagnés Emplois perdus * Entreprises basées en France pour lesquelles nous disposons des effectifs France et étranger Source : AFIC / EY AFIC Etudes

12 COMPARAISON À PLUSIEURS AGRÉGATS DE RÉFÉRENCE Une croissance des chiffres d affaires*significative en 2012 pour les entreprises en capital-transmission dans un contexte social et économique difficile + 4,6% + 3,2% + 1,5% + 0,5% PIB nominal France CAC Mid& Small (270 valeurs) Échantillon France (843 entreprises) Échantillon France hors GE cotées (835 entreprises) * Chiffres d affaires France et étranger des entreprises françaises Sources : AFIC / EY - INSEE - Infinancials AFIC Etudes

13 ÉVOLUTIONS DES EFFECTIFS PAR SECTEUR D ACTIVITÉ Fort impact social du capital-transmission français* sur les effectifs dans l industrie et les services & transports en sal sal sal sal sal sal sal. - 0,4% -989 sal. - 28,9% -287 sal. Industrie &Chimie Biens de consommation Services & Transports Autres secteurs BTP Construction Informatique Médical &Biotech Telecom. Communication Énergie * Échantillon des 843 entreprises soutenues en capital-transmission basées en France pour lesquelles nous disposons des effectifs France et étranger Source : AFIC / EY AFIC Etudes

14 ÉVOLUTIONS DES CHIFFRES D AFFAIRES PAR SECTEUR D ACTIVITÉ Fort impact économique du capital-transmission français* sur les chiffres d affaires dans l industrie et les secteurs d avenir en ,8% + 5,9% + 6,0% + 5,5% + 3,8% + 3,0% + 1,1% -0,4% -5,7% Industrie &Chimie Biens de consommation Services & Transports Autres secteurs BTP Construction Informatique Médical &Biotech Telecom. Communication Énergie * Échantillon des 843 entreprises soutenues en capital-transmission basées en France pour lesquelles nous disposons des chiffres d affaires France et étranger Source : AFIC / EY AFIC Etudes

15 HISTORIQUES PUBLIÉS PAR L AFIC LES 3 DERNIÈRES ANNÉES Une croissance des effectifs à contre-courant du secteur marchand en France Entreprises françaises accompagnées en capital-transmission* Secteurs marchands en France + 1,2% sal. + 1,9% sal. + 3,0% sal. + 0,8% ,4% ,6% * Périmètre non constant - Effectifs France et étranger des entreprises françaises Sources : AFIC / EY - INSEE AFIC Etudes

16 HISTORIQUES PUBLIÉS PAR L AFIC LES 3 DERNIÈRES ANNÉES Résilience de l activité face à la crise des entreprises françaises accompagnées en capital-transmission* Entreprises françaises accompagnées en capital-transmission* + 7,1% PIB nominal France ** + 4,7% + 2,7% + 3,3% + 3,2% + 1,5% * Périmètre non constant - Chiffres d affaires France et étranger des entreprises françaises ** Historique publié révisé Sources : AFIC / EY - INSEE AFIC Etudes

17 SANTÉ FINANCIÈRE ET ÉCONOMIQUE DES ENTREPRISES AFIC Etudes

18 EVOLUTION DE LA SANTÉ FINANCIÈRE DES ENTREPRISES Stabilité de la santé financière des 728 entreprises sondées et légère augmentation des difficultés non réglées* 80,8 % 86,1 % 86 % ,4 % 12,6 % 12,3 % 90 1,8 % 1,3 % 1,7 % Engagements bancaires respectés * Comparaisons à périmètre non constant issues des baromètres sur les années 2010 et 2011 Bris des engagements - difficultés réglées Difficultés non réglées Source : AFIC / OpinionWay AFIC Etudes

19 ENTREPRISES EN DIFFICULTÉ FINANCIÈRE Parmi les entreprises qui ont brisé leurs engagements bancaires, les échéanciers de remboursement ont été en majorité respectés en % 44 ent. 3,3% 3% 24 ent. 22 ent. 1,7 % 12 ent Échéancier de remboursement respecté Rééchelonnement sans apport de fonds propres Rééchelonnement avec apport de fonds propres Difficultés non réglées Source : AFIC / OpinionWay AFIC Etudes

20 EVOLUTION DE LA SANTÉ ÉCONOMIQUE DES ENTREPRISES Des procédures collectives en baisse et des liquidations judiciaires inférieures à 1%* 97,5 % 96,5 % 97,5% 710 1,9 % 2,3 % 2 % 0,6 % 1,2 % 0,5 % Aucune procédure collective * Comparaisons à périmètre non constant issues des baromètres des années 2010 et 2011 Procédure collective sans cessation d activité Liquidation judiciaire avec cessation d activité Source : AFIC / OpinionWay AFIC Etudes

21 ENTREPRISES EN DIFFICULTÉ ÉCONOMIQUE Parmi les entreprises qui ont subi une procédure collective, une grande majorité a connu des procédures de sauvegarde en ,4% 10 ent. 0,4% 0,5 % 0,2% 1 ent. 3 ent. 4 ent Procédure de sauvegarde Procédure de redressement judiciaire Liquidation judicaire avec poursuite d activité Liquidation judiciaire avec cessation d activité Source : AFIC / OpinionWay AFIC Etudes

22 PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES DES INVESTISSEURS EN CAPITAL-TRANSMISSION AFIC Etudes

23 INDICATEUR AVANCÉ - SANTÉ DES ENTREPRISES EN PORTEFEUILLE Malgré des perspectives de stabilité de la santé des entreprises en hausse, les perspectives de dégradation pour les mois à venir restent à un niveau significativement élevé * 70% 60% 61% 45% 37% 42% 3% 3% 14% 9% 12% 12% Stabilité de la santé des entreprises Amélioration de la santé des entreprises * Comparaisons à périmètre non constant issues des vagues 3 à 6 du baromètre - le solde des «sans avis» n est pas reporté par souci de clarté Dégradation de la santé des entreprises Source : AFIC / OpinionWay AFIC Etudes

24 INDICATEUR AVANCÉ - ACTIVITÉ DU CAPITAL-TRANSMISSION Des perspectives d activité de la profession positives et en hausse pour les mois à venir* 76 % 44 % 46 % 22 % 4 % 2 % 6 % 0 % Très inquiet Plutôt inquiet Plutôt confiant Très confiant * Comparaison à périmètre non constant issue de la vague 5 du baromètre - le solde des «sans avis» n est pas reporté par souci de clarté Source : AFIC / OpinionWay AFIC Etudes

25 INDICATEUR AVANCÉ - ÉCONOMIE FRANÇAISE Des perspectives pour l économie française négatives malgré une infléchissement vers plus de confiance en 2012 * 71 % 55 % 25 % 12 % 15 % 17 % 0 % 0 % Très inquiet Plutôt inquiet Plutôt confiant Très confiant * Comparaison à périmètre non constant issue de la vague 5 du baromètre - le solde des «sans avis» n est pas reporté par souci de clarté Source : AFIC / OpinionWay AFIC Etudes

26 INDICATEUR AVANCÉ - ÉCONOMIE MONDIALE A contre-courant des perspectives pour l économie mondiale positives et en hausse* 75 % 46 % 54 % 20 % 0 % 0 % 0 % 0 % Très inquiet Plutôt inquiet Plutôt confiant Très confiant * Comparaison à périmètre non constant issue de la vague 5 du baromètre - le solde des «sans avis» n est pas reporté par souci de clarté Source : AFIC / OpinionWay AFIC Etudes

27 AVIS DU COMITÉ D ENTREPRISE LORS DES OPÉRATIONS DE TRANSMISSION AFIC Etudes

28 AVIS DU COMITÉ D ENTREPRISE DES ENTREPRISES ACCOMPAGNÉES Les opérations de transmission réalisées en 2011 et 2012 ont très majoritairement reçu un avis favorable des Comités d Entreprise* 3,5% 96,5% Avis favorable du CE Avis défavorable du CE * Échantillon correspondant à 57,5% des répondants au baromètre AFIC / OpinionWay pour lesquels nous disposons de cette information Source : AFIC / OpinionWay AFIC Etudes

29 Aproposdel'AFIC L AFIC, à travers sa mission de déontologie, de contrôle et de développement de pratiques de place, figure au rang des deux associations reconnues par l AMF et dont l adhésion constitue pour les sociétés de gestion une des conditions d agrément. C est la seule association professionnelle spécialisée sur le métier du capital-investissement. Promouvoir la place et le rôle du capital-investissement, participer activement à son développement en fédérant l ensemble de la profession et établir les meilleures pratiques, méthodes et outils pour un exercice professionnel du métier d actionnaire figurent parmi les priorités de l AFIC. L association regroupe l ensemble des structures de capital-investissement installées en France et compte à ce titre plus de 280 membres actifs. Vos contacts AFIC Pierre CLAUSS- Directeur des études économiques et statistiques Nadia KOUASSI- Chargée des études statistiques senior Pierre-Michel BECQUET- Chargé des études statistiques Simon RUCHAUD- Économiste VoscontactsEY: Laurent MAJUBERT- Associé Christophe LEHUJEUR- Directeur exécutif Pierre ALLARY- Consultant Vos contacts OpinionWay Charles-Henri d AUVIGNY- Directeur Général Thierry CHALUMEAU- Directeur du Département BtoB AFIC Etudes 2014

LEVÉES DE CAPITAUX PAR LESFCPI ET LESFIP CRÉÉS EN2013. Le 4 mars 2014

LEVÉES DE CAPITAUX PAR LESFCPI ET LESFIP CRÉÉS EN2013. Le 4 mars 2014 LEVÉES DE CAPITAUX PAR LESFCPI ET LESFIP CRÉÉS EN2013 Le 4 mars 2014 MÉTHODOLOGIE Principes de collecte Enquête conduite communément par les services d études respectifs de l AFG et de l AFIC avec pour

Plus en détail

PERFORMANCE NETTE DES ACTEURS FRANÇAIS DU CAPITAL-INVESTISSEMENT À FIN 2014. Le 25 juin 2015

PERFORMANCE NETTE DES ACTEURS FRANÇAIS DU CAPITAL-INVESTISSEMENT À FIN 2014. Le 25 juin 2015 PERFORMANCE NETTE DES ACTEURS FRANÇAIS DU CAPITAL-INVESTISSEMENT À FIN 2014 Le 25 juin 2015 AFIC Etudes 2015 www.afic.asso.fr www.ey.com/fr L ORGANISATION DU PARTENARIAT AFIC - EY Objectifs du partenariat

Plus en détail

LE CAPITAL-INVESTISSEMENT, UN OUTIL PLEINEMENT RÉGULÉ AU SERVICE DU FINANCEMENT DIRECT DE L ÉCONOMIE RÉELLE Rencontres institutionnelles de l AF2i 12

LE CAPITAL-INVESTISSEMENT, UN OUTIL PLEINEMENT RÉGULÉ AU SERVICE DU FINANCEMENT DIRECT DE L ÉCONOMIE RÉELLE Rencontres institutionnelles de l AF2i 12 LE CAPITAL-INVESTISSEMENT, UN OUTIL PLEINEMENT RÉGULÉ AU SERVICE DU FINANCEMENT DIRECT DE L ÉCONOMIE RÉELLE Rencontres institutionnelles de l AF2i 12 juin 2013 Introduction Les chiffres clés du capital-investissement

Plus en détail

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Eco-Fiche Janvier 2013 BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Retour sur l année 2012 : l atonie En 2012, le Produit Intérieur Brut (PIB) s est élevé à 1 802,1 milliards d euros, soit

Plus en détail

Un climat des affaires conforté

Un climat des affaires conforté JUILLET 2015 Un climat des affaires conforté Même si une part toujours importante de TPE/PME enregistre un recul du chiffre d affaires, le bilan du 2 e trimestre marque une amélioration sensible, confirmée

Plus en détail

Commission départementale de financement de l économie C.D.F.E

Commission départementale de financement de l économie C.D.F.E Commission départementale de financement de l économie C.D.F.E Préfecture de Vaucluse 6 février 2015 L ordre du jour Eléments de la conjoncture PACA Analyse de la situation économique en Vaucluse Présentation

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI 16 ème édition avril 2012. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges

Observatoire de la performance des PME-ETI 16 ème édition avril 2012. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges Observatoire de la performance des PME-ETI 16 ème édition avril 2012 OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Méthodologie Étude quantitative

Plus en détail

Gestion. des cabinets d'expertise comptable. Octobre 2010

Gestion. des cabinets d'expertise comptable. Octobre 2010 Gestion des cabinets d'expertise comptable Octobre 2010 Sommaire Avant-propos... 2 Synthèse en quelques chiffres... 2 Les cabinets sans salariés... 2 Les cabinets de 1 à 49 salariés... 2 Le chiffre d affaires

Plus en détail

Portrait économique du secteur des activités immobilières

Portrait économique du secteur des activités immobilières Portrait économique du secteur des activités immobilières Branche professionnelle de l immobilier Service Observatoires AGEFOS PME 187, quai de Valmy 75010 PARIS agefos-pme.com Portrait économique de la

Plus en détail

Les Français et le découvert bancaire

Les Français et le découvert bancaire Les Français et le découvert bancaire Octobre 2014 Contacts Presse : Héloïse Guillet / 01 75 43 33 82 / heloise@lanouvelle-agence.com Sommaire Synthèse de Présentation de Panorabanques.com Contacts Méthodologie

Plus en détail

CONJONCT URE. +1 point. Intentions de recrutements de cadres : entre prudence et reprise de confiance

CONJONCT URE. +1 point. Intentions de recrutements de cadres : entre prudence et reprise de confiance CONJONCT URE estre NOTE DE conjoncture TRIMESTRIELLE de L APEC N Intentions de recrutements de cadres : entre prudence et reprise de confiance Les recruteurs font toujours preuve de prudence dans leurs

Plus en détail

Les Très Petites Entreprises du secteur Construction en Rhône-Alpes

Les Très Petites Entreprises du secteur Construction en Rhône-Alpes Les Très Petites Entreprises du secteur Construction en Rhône-Alpes Un tissu d entreprises en mutation Edition 2012 Septembre 2012 1 SOMMAIRE I. Caractéristiques des Très Petites Entreprises du BTP en

Plus en détail

SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE

SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE pour l année 2014 Janvier 2014 1/12 Situation financière de l Assurance chômage pour l année 2014 14 janvier 2014 Cette note présente la prévision de la situation

Plus en détail

Baromètre des courtiers de proximité

Baromètre des courtiers de proximité Edition 2013 Baromètre des courtiers de proximité Une profession qui ressent la crise mais fait preuve d adaptabilité courtiers restent optimistes malgré la crise Diriez-vous que la profession de courtier

Plus en détail

27-31, avenue du Général Leclerc 94710 Maisons-Alfort cedex Tél. : 01 41 79 80 00

27-31, avenue du Général Leclerc 94710 Maisons-Alfort cedex Tél. : 01 41 79 80 00 27-31, avenue du Général Leclerc 94710 Maisons-Alfort cedex Tél. : 01 41 79 80 00 oc SYNTHÈSE 1 ACTIVITÉ 4-7 8-17 2 3 4 5 6 7 EMPLOI SITUATION FINANCIÈRE CROISSANCE INTERNE CROISSANCE EXTERNE FINANCEMENTS

Plus en détail

CAPITAL INVESTISSEMENT ÉTUDE 2013 CAPITAL INVESTISSEMENT ÉTUDE 2013. 27-31, avenue du Général Leclerc 94710 Maisons-Alfort cedex Tél.

CAPITAL INVESTISSEMENT ÉTUDE 2013 CAPITAL INVESTISSEMENT ÉTUDE 2013. 27-31, avenue du Général Leclerc 94710 Maisons-Alfort cedex Tél. CAPITAL INVESTISSEMENT ÉTUDE 2013 CAPITAL INVESTISSEMENT ÉTUDE 2013 27-31, avenue du Général Leclerc 94710 Maisons-Alfort cedex Tél. : 01 41 79 80 00 Le périmètre de cette étude comprend : tous les fonds

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI

Observatoire de la performance des PME-ETI Observatoire de la performance des PME-ETI 46 ème édition Avril 2015 OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris. Charles-Henri d Auvigny, Matthieu Cassan, Emmanuel Kahn & pour Méthodologie Méthodologie

Plus en détail

CAPITAL INVESTISSEMENT ÉTUDE 2013

CAPITAL INVESTISSEMENT ÉTUDE 2013 CAPITAL INVESTISSEMENT ÉTUDE 2013 1 SOMMAIRE 00. CONJONCTURE ÉCONOMIQUE 2012 : RAPPEL DES FAITS MARQUANTS 01. LE MARCHÉ DU CAPITAL INVESTISSEMENT L organisation du marché : les principaux acteurs Les grands

Plus en détail

Observatoire du Capital-Investissement Régional. Par Ambition Capital

Observatoire du Capital-Investissement Régional. Par Ambition Capital Observatoire du Capital-Investissement Régional Par Ambition Capital Dossier de presse - Juillet 2014 Sommaire Qu appelle-t-on le Capital Investissement? Présentation du club Ambition Capital et de ses

Plus en détail

A l heure du redressement productif, ne pas tarir le financement de l économie numérique

A l heure du redressement productif, ne pas tarir le financement de l économie numérique Le capital investissement, principal soutien de l économie numérique Position de l Association Française des Editeurs de Logiciels et Solutions Internet Octobre 2012 Avant propos A l heure du redressement

Plus en détail

Présentation d Helix international

Présentation d Helix international 31 ème Congrès international de l Ordre des Experts Comptable de Tunisie En partenariat avec «Développement économique : modèle et gouvernance de la décentralisation» Sfax, les 17 et 18 septembre 2014

Plus en détail

BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES

BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES 1 er et 2 ème trimestres 2010 Note semestrielle N 1 BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES 1. CHIFFRE D AFFAIRES TOTAL DES CENTRES D AFFAIRES Chiffre d affaires total / surface totale

Plus en détail

Dans le prolongement de l observatoire Finances, l APVF et LOCALNOVA ont actualisé l étude

Dans le prolongement de l observatoire Finances, l APVF et LOCALNOVA ont actualisé l étude localnova OBS Observatoire des finances locales des Petites Villes de France novembre # Dans le prolongement de l observatoire Finances, l APVF et LOCALNOVA ont actualisé l étude financière prospective

Plus en détail

Baromètre sur le financement et

Baromètre sur le financement et pour Baromètre sur le financement et - Vague 17 - Contacts : Flore- Aline Colmet Daâge / Guillaume Chevalier 2013 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon : Echantillon de 402

Plus en détail

Le build-up est-il la solution?

Le build-up est-il la solution? Développement des Entreprises de Taille Intermédiaire (ETI) en France Le build-up est-il la solution? Paris - 10 janvier 2012 Oliver Gottschalg Pierre Mestchersky Stéphane Gilet Dominique Degand Observatoire

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI

Observatoire de la performance des PME-ETI Observatoire de la performance des PME-ETI 30 ème édition Octobre 2013 OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris. Charles-Henri d Auvigny, Matthieu Cassan, Emmanuel Kahn & pour Méthodologie Méthodologie

Plus en détail

Baromètre PME Wallonie Bruxelles : Quatrième trimestre 2013

Baromètre PME Wallonie Bruxelles : Quatrième trimestre 2013 Baromètre PME Wallonie Bruxelles : Quatrième trimestre 2013 L UCM a créé un indicateur de conjoncture pour les PME wallonnes et bruxelloises. Ce "baromètre" est réalisé chaque trimestre, sur base des réponses

Plus en détail

Un climat des affaires incertain

Un climat des affaires incertain AVRIL 2015 Un climat des affaires incertain Au premier trimestre, 39 % des TPE-PME rhônalpines ont observé une baisse de chiffre d affaires par rapport à la même période de 2014 et seulement 24 % une hausse.

Plus en détail

Les conséquences de la crise financière et économique sur l implantation internationale des PME et ETI

Les conséquences de la crise financière et économique sur l implantation internationale des PME et ETI Les conséquences de la crise financière et économique sur l implantation internationale des PME et ETI Jiawei Ye Pramex International Université Paris-Dauphine - 1 - - 2 - Pramex International (cabinet

Plus en détail

PERFORMANCE NETTE DES ACTEURS FRANÇAIS DU CAPITAL-INVESTISSEMENT À FIN 2012

PERFORMANCE NETTE DES ACTEURS FRANÇAIS DU CAPITAL-INVESTISSEMENT À FIN 2012 PERFORMANCE NETTE DES ACTEURS FRANÇAIS DU CAPITAL-INVESTISSEMENT À FIN 2012 Le www.afic.asso.fr SOMMAIRE Organisation du partenariat AFIC - EY - Thomson Reuters, méthodologie et représentativité de l

Plus en détail

FIP PATRIMOINE CAPITAL FRANCE N 2. Investir dans le SAVOIR-FAIRE FRANÇAIS

FIP PATRIMOINE CAPITAL FRANCE N 2. Investir dans le SAVOIR-FAIRE FRANÇAIS FIP PATRIMOINE CAPITAL FRANCE N 2 Investir dans le SAVOIR-FAIRE FRANÇAIS Jean-Marc Palhon Président d Extendam Pourquoi investir dans le Savoir-Faire français?

Plus en détail

UN REGAIN D OPTIMISME

UN REGAIN D OPTIMISME 2015 UN REGAIN D OPTIMISME Activité : reprise en pente douce Emploi : renforcement des effectifs Comme pressenti en novembre dernier, les chefs d entreprise de la région Rhône- Alpes anticipent un développement

Plus en détail

Activité d investissement des FCPI dans les entreprises innovantes TABLEAU DE BORD 1997-2009

Activité d investissement des FCPI dans les entreprises innovantes TABLEAU DE BORD 1997-2009 Activité d investissement des FCPI dans les entreprises innovantes TABLEAU DE BORD 1997-2009 Tableau de bord 1997-2009 Sommaire 5,5 Md de fonds levés dont 3,3 Md destinés à l innovation page 3 3 Md investis

Plus en détail

Point d actualité. Conseil Economique, Social & Environnemental Régional. Séance plénière 2 février 2015

Point d actualité. Conseil Economique, Social & Environnemental Régional. Séance plénière 2 février 2015 Conseil Economique, Social & Environnemental Régional Point d actualité Séance plénière 2 février 2015 Rapporteur général : Jean-Jacques FRANCOIS, au nom du Comité de Conjoncture CONTEXTE GÉNÉRAL A la

Plus en détail

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME pour Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME -Vague 8 - Le 20 janvier 2011 0 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon : Echantillon de 402 dirigeants d entreprise,

Plus en détail

L entreprise en difficulté en France La fracture économique

L entreprise en difficulté en France La fracture économique L entreprise en difficulté en France La fracture économique Conférence de presse 18 mars 2014 Sommaire L entreprise en difficulté en France en 2013 - Méthodologie - Synthèse de l étude 2013 - Analyse des

Plus en détail

CDC Entreprises présente son étude annuelle : Le capital investissement dans les PME en France

CDC Entreprises présente son étude annuelle : Le capital investissement dans les PME en France CDC Entreprises présente son étude annuelle : Le capital investissement dans les PME en France Communiqué de presse Paris, le 20 novembre 2012 CDC Entreprises, filiale de la Caisse des Dépôts, gère dans

Plus en détail

UN 1 ER SEMESTRE EN DEMI-TEINTE

UN 1 ER SEMESTRE EN DEMI-TEINTE 2015 UN 1 ER SEMESTRE EN DEMI-TEINTE Activité : reprise modérée Emploi : contraction des effectifs Contrairement à leurs prévisions de novembre dernier, les PME de la région anticipent un développement

Plus en détail

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME - Vague 22 - Sondage Ifop pour KPMG et CGPME Contact Ifop : Flore-Aline Colmet Daâge Directrice d Etudes Département Opinion et Stratégies d Entreprise

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la. conférence du CECOGEB

«seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la. conférence du CECOGEB «seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la conférence du CECOGEB le lundi 7 octobre 2013 Monsieur le Président du Conseil régional, Messieurs les Présidents des Chambres consulaires,

Plus en détail

Bilan du plan de relance. Impact des interventions d OSEO en soutien de la trésorerie des entreprises Octobre 2008 décembre 2010

Bilan du plan de relance. Impact des interventions d OSEO en soutien de la trésorerie des entreprises Octobre 2008 décembre 2010 Bilan du plan de relance Impact des interventions d OSEO en soutien de la trésorerie des entreprises Octobre 2008 décembre 2010 I SOMMAIRE Synthèse 4 Introduction 6 1 Principaux effets de la crise sur

Plus en détail

La confiance des chefs d entreprise continue de se renforcer en mai

La confiance des chefs d entreprise continue de se renforcer en mai 25-5-27 29-5-26 Liens: NBB.Stat Information générale Enquête mensuelle de conjoncture auprès des entreprises - mai 25 La confiance des chefs d entreprise continue de se renforcer en mai Le baromètre de

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE LA VALEUR DES MOYENNES ENTREPRISES 1 ERE EDITION OCTOBRE 2014

OBSERVATOIRE DE LA VALEUR DES MOYENNES ENTREPRISES 1 ERE EDITION OCTOBRE 2014 OBSERVATOIRE DE LA VALEUR DES MOYENNES ENTREPRISES > 1 ERE EDITION OCTOBRE 2014 EDITO En résonance avec l actualité, ce nouvel observatoire portant sur la valeur des moyennes entreprises consacre l utilité

Plus en détail

Qu est-ce que la croissance économique? Quels sont ses moteurs?

Qu est-ce que la croissance économique? Quels sont ses moteurs? Qu est-ce que la croissance économique? Quels sont ses moteurs? En ces temps de crise économique et de crise des dettes souveraines (ou publiques), tous les hommes politiques de gauche comme de droite

Plus en détail

LE CAPITAL INVESTISSEMENT D ENTREPRISES

LE CAPITAL INVESTISSEMENT D ENTREPRISES PLAN INNOVATION Inciter les entreprises à investir dans les PME de croissance : LE CAPITAL INVESTISSEMENT D ENTREPRISES 1 Pierre Moscovici, ministre de l Économie et des Finances «Après cinq années de

Plus en détail

Réunion Ambassadeurs Résultats semestriels 2014/15

Réunion Ambassadeurs Résultats semestriels 2014/15 Réunion Ambassadeurs Résultats semestriels 2014/15 A la découverte de Solucom Réunion SFAF - 26 novembre 2014 Intervenants Pascal IMBERT Président du Directoire Patrick HIRIGOYEN DGA - Membre du Directoire

Plus en détail

Accès au crédit des PME : quelles leçons tirer du rapprochement des données d enquête et des données de bilan?

Accès au crédit des PME : quelles leçons tirer du rapprochement des données d enquête et des données de bilan? Direction générale des Statistiques Direction des Enquêtes et statistiques sectorielles Direction générale des Études et des Relations internationales Direction des Études microéconomiques et structurelles

Plus en détail

Enquête sur le financement des TPE-PME du MEDEF Situations, perspectives et outils de financement des TPE-PME en 2014

Enquête sur le financement des TPE-PME du MEDEF Situations, perspectives et outils de financement des TPE-PME en 2014 des TPE-PME du MEDEF Situations, perspectives et outils de financement des TPE-PME en 2014 MEDEF Actu-Eco semaine du 16 au 20 juin 2014 1 Introduction Contexte Le MEDEF suit avec une grande attention la

Plus en détail

Quand l investissement va, tout va Et quand il ne va pas?

Quand l investissement va, tout va Et quand il ne va pas? Quand l investissement va, tout va Et quand il ne va pas? Ludovic Subran Chef Economiste du Groupe Euler Hermes Nicolas Delzant Président du Directoire d Euler Hermes France Paris - 1er octobre 2013 Sommaire

Plus en détail

4 CHIFFRES À RETENIR

4 CHIFFRES À RETENIR Une baisse continue mais atténuée 4 CHIFFRES À RETENIR Recettes publicitaires totales (médias historiques + Internet + mobile + courrier publicitaire et ISA) 1 ER SEMESTRE 2014-2,6% S1 2014 vs S1 2013

Plus en détail

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME - Vague 24 - Sondage Ifop pour KPMG et CGPME Contact Ifop : Flore Aline Colmet Daâge Directrice d Etudes Département Opinion et Stratégies d Entreprise

Plus en détail

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME pour Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME - Vague 18 - Mai 2013 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon : Echantillon de 401 dirigeants d entreprise, représentatif

Plus en détail

LE CAPITAL INVESTISSEMENT

LE CAPITAL INVESTISSEMENT LE CAPITAL INVESTISSEMENT Le capital investissement consiste à prendre une participation en capital dans des entreprises non cotées sur des marchés boursiers. L objectif est de financer les différents

Plus en détail

LA CONFIANCE DES DIRIGEANTS DE PME/ETI PROGRESSE ENCORE LA CAMPAGNE ELECTORALE A UN IMPACT LIMITE SUR L ACTIVITE

LA CONFIANCE DES DIRIGEANTS DE PME/ETI PROGRESSE ENCORE LA CAMPAGNE ELECTORALE A UN IMPACT LIMITE SUR L ACTIVITE Paris, le 19 avril 2012 LA CONFIANCE DES DIRIGEANTS DE PME/ETI PROGRESSE ENCORE LA CAMPAGNE ELECTORALE A UN IMPACT LIMITE SUR L ACTIVITE La Banque Palatine, Banque des moyennes entreprises et des ETI au

Plus en détail

La reprise d entreprise en difficulté Mode d emploi. Créer Reprendre-Transmettre Développer

La reprise d entreprise en difficulté Mode d emploi. Créer Reprendre-Transmettre Développer difficulté Mode d emploi Accueil Benoît Cabanis, Vice Président de la CCIT Rennes Bretagne référent Création Transmission Animateur Jean-Marc Tariant, Finance & Stratégie, Syndicat Synextrans Intervenants

Plus en détail

Membre du INVESTISSEMENT PME FIP FRANCE. Financer les PME. favorise la croissance

Membre du INVESTISSEMENT PME FIP FRANCE. Financer les PME. favorise la croissance Membre du FIP FRANCE INVESTISSEMENT PME Financer les PME favorise la croissance Présentation du FIP FRANCE INVESTISSEMENT PME Dans le contexte économique actuel, nous pensons que les PME françaises ont

Plus en détail

Bienvenue dans votre FIBENligne

Bienvenue dans votre FIBENligne Bienvenue dans votre FIBENligne Retrouvez dans votre FIBENligne toutes les nouveautés FIBEN et l ensemble des services que la Banque de France met à votre disposition pour vous aider dans votre maîtrise

Plus en détail

SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE

SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE pour les années 2014 et 2015 Mai 2014 1/14 Situation financière de l Assurance chômage pour les années 2014 et 2015 22 mai 2014 Cette note présente la prévision

Plus en détail

Investissements et R & D

Investissements et R & D Investissements et R & D Faits marquants en 2008-2009 - L investissement de l industrie manufacturière marque le pas en 2008 et se contracte fortement en 2009 - Très fort recul de l utilisation des capacités

Plus en détail

Baromètre MARKESS International des Prestataires du Cloud Computing 7 ème édition 2013

Baromètre MARKESS International des Prestataires du Cloud Computing 7 ème édition 2013 Baromètre MARKESS International des Prestataires du Cloud Computing 7 ème édition 2013 Version présentée lors des Etats Généraux d EuroCloud Sylvie Chauvin Président MARKESS International POUR OBTENIR

Plus en détail

Offre Isf 2013. 2013 fonds d investissement de proximité

Offre Isf 2013. 2013 fonds d investissement de proximité Offre Isf 2013 2013 fonds d investissement de proximité du fip 123ISF 2013 Fiscalité La souscription au FIP 123ISF 2013 offre : Une réduction d ISF immédiate de 50% des versements effectués (déduction

Plus en détail

OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE

OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE Edition 2013 Perception du risque et comportement d investissement (point 5) 16 octobre 2013 Pourquoi un Observatoire UFF/IFOP de la clientèle patrimoniale?

Plus en détail

Croissance organique : 2,4 %

Croissance organique : 2,4 % Communiqué de Presse Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2015 : 872,0 M Croissance organique : 2,4 % Paris, 28 avril 2015 Sopra Steria Group annonce un chiffre d affaires de 872,0 M au 1 er trimestre

Plus en détail

Baromètre des usages numériques professionnels 1 ère édition Septembre 2011

Baromètre des usages numériques professionnels 1 ère édition Septembre 2011 Baromètre des usages numériques professionnels 1 ère édition Septembre 2011 Sommaire Méthodologie Résultats 1. Equipement : ordinateurs, téléphonie, Internet 2. Usages Internet et téléphonie 3. Logiciels

Plus en détail

FCPR LCL PME EXPANSION 2. Compartiment BP INVESTIR DANS DES SOCIÉTÉS NON COTÉES POUR ACCOMPAGNER LE DÉVELOPPEMENT DE PME

FCPR LCL PME EXPANSION 2. Compartiment BP INVESTIR DANS DES SOCIÉTÉS NON COTÉES POUR ACCOMPAGNER LE DÉVELOPPEMENT DE PME FCPR LCL PME EXPANSION 2 Compartiment BP INVESTIR DANS DES SOCIÉTÉS NON COTÉES POUR ACCOMPAGNER LE DÉVELOPPEMENT DE PME Placement de diversification, l investissement dans un FCPR (Fonds Commun de Placement

Plus en détail

L ÉCONOMIE DE LA COMMUNICATION GLOBALE. Une étude unique. Les chiffres clés 2004-2012 Bilan et perspectives 3 ÈME ÉDITION 2014 PRÉSENTATION CHIFFRÉE

L ÉCONOMIE DE LA COMMUNICATION GLOBALE. Une étude unique. Les chiffres clés 2004-2012 Bilan et perspectives 3 ÈME ÉDITION 2014 PRÉSENTATION CHIFFRÉE 3 ÈME ÉDITION 2014 L ÉCONOMIE DE LA COMMUNICATION GLOBALE PRÉSENTATION CHIFFRÉE Les chiffres clés 2004-2012 Bilan et perspectives En partenariat avec & QUI SOMMES NOUS? L Observatoire COM MEDIA est une

Plus en détail

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME - Vague 25 - Sondage Ifop pour KPMG et CGPME Mai 2015 Sommaire 1 - La méthodologie 2 - Les résultats de l étude A B C - L impact du contexte économique

Plus en détail

L assurance française : le bilan de l année 2012

L assurance française : le bilan de l année 2012 L assurance française : le bilan de l année 2012 1 L assurance française : le bilan de l année 2012 1 2 L environnement économique et financier : accalmie et incertitude Le bilan d activité : résistance

Plus en détail

Les Français, le Made in France et le fait main

Les Français, le Made in France et le fait main Les Français, le Made in France et le fait main Septembre 2011 Résultats A Méthodologie page 2 Méthodologie Étude réalisée auprès d un échantillon de 1028 personnes, représentatif de la population française

Plus en détail

1 ER BAROMÈTRE DES PRIX DE L IMMOBILIER DE PARKING

1 ER BAROMÈTRE DES PRIX DE L IMMOBILIER DE PARKING 1 ER BAROMÈTRE DES PRIX DE L IMMOBILIER DE PARKING Inédit en France, MonsieurParking.com, société spécialisée dans l achat, la vente et la location de places de parking, crée le 1 er baromètre de l immobilier

Plus en détail

ACTIVITÉ DE L ARTISANAT DU BÂTIMENT : UN DÉBUT D ANNÉE DIFFICILE ET DES TRÉSORERIES ENCORE DÉGRADÉES

ACTIVITÉ DE L ARTISANAT DU BÂTIMENT : UN DÉBUT D ANNÉE DIFFICILE ET DES TRÉSORERIES ENCORE DÉGRADÉES LA LETTRE D INFORMATION HEBDOMADAIRE DU RÉSEAU Conjoncture du 1 er trimestre 215 Avril 215 ACTIVITÉ DE L ARTISANAT DU BÂTIMENT : UN DÉBUT D ANNÉE DIFFICILE ET DES TRÉSORERIES ENCORE DÉGRADÉES Au 1 er trimestre

Plus en détail

Les Français, leurs entrepreneurs et le crowdfunding

Les Français, leurs entrepreneurs et le crowdfunding Sondage exclusif Les Français, leurs entrepreneurs et le crowdfunding Un sondage exclusif mené par l Institut Think pour Sondage «Les Français, leurs entrepreneurs et le crowdfunding» mené par l Institut

Plus en détail

Dares Analyses. Emploi, chômage, population active : bilan de l année 2012

Dares Analyses. Emploi, chômage, population active : bilan de l année 2012 Dares Analyses juin 2013 N 037 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Emploi, chômage, population active : bilan de l année Avec la contraction de l

Plus en détail

Baromètre ANAé de la communication événementielle. OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01 78 94 90 00 1

Baromètre ANAé de la communication événementielle. OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01 78 94 90 00 1 Baromètre ANAé de la communication événementielle OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01 78 94 90 00 1 Méthodologie Le baromètre a été réalisé en utilisant la méthodologie suivante

Plus en détail

Baromètre de la transmission de PME en France

Baromètre de la transmission de PME en France Baromètre de la transmission de PME en France Quatrième édition - 2013 Observatoire CNCFA EPSILON de la Transmission de PME SOMMAIRE Objectifs & méthodologie p.2 1. Structure & potentiel du marché p.3

Plus en détail

FIP PATRIMOINE & HÔTEL N 5. Investir dans des PME du SECTEUR HÔTELIER

FIP PATRIMOINE & HÔTEL N 5. Investir dans des PME du SECTEUR HÔTELIER FIP PATRIMOINE & HÔTEL N 5 Investir dans des PME du SECTEUR HÔTELIER Jean-Marc Palhon Président d Extendam Pourquoi investir dans des PME du secteur hôtelier?

Plus en détail

Levées de capitaux par les FCPI-ISF et FIP-ISF au 1 er semestre 2012

Levées de capitaux par les FCPI-ISF et FIP-ISF au 1 er semestre 2012 Levées de capitaux par les FCPI-ISF et FIP-ISF au 1 er semestre 2012 Octobre 2012 Concerne les acteurs français membres de l AFIC, investissant en France et à l étranger page 1 Contexte et Méthodologie

Plus en détail

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Janvier 212 1 1 - -1-1 -2-2 -3-3 22 23 24 2 26 27 28 29 21 211 212 Série dessaisonalisée

Plus en détail

Conjuguez immobilier d entreprise et démarche environnementale

Conjuguez immobilier d entreprise et démarche environnementale L anticipation des nouvelles normes environnementales Lors de la constitution d un patrimoine immobilier à travers la création d une nouvelle SCPI, PERIAL Asset Management s efforcera de prendre en compte

Plus en détail

AXA Réunion d information

AXA Réunion d information AXA Réunion d information Toulouse 8 décembre 2009 Christian Rabeau Directeur de la Gestion AXA Investment Managers Paris 1 1 Avertissement Certaines déclarations figurant dans cette présentation contiennent

Plus en détail

LES ENJEUX ÉCONOMIQUES DU DROIT DES ENTREPRISES EN DIFFICULTÉ

LES ENJEUX ÉCONOMIQUES DU DROIT DES ENTREPRISES EN DIFFICULTÉ LES ENJEUX ÉCONOMIQUES DU DROIT DES ENTREPRISES EN DIFFICULTÉ [Basé sur la note CAE écrite en collaboration avec Guillaume Plantin et David Thesmar] CDA - IAST - UT1C, 23 octobre 2013 Jean Tirole I. INTRODUCTION

Plus en détail

FINANCEMENT D ENTREPRISES LE FINANCEMENT, LEVIER DE CROISSANCE POUR LES TPE / PME. www.financement-tpe-pme.com

FINANCEMENT D ENTREPRISES LE FINANCEMENT, LEVIER DE CROISSANCE POUR LES TPE / PME. www.financement-tpe-pme.com LE FINANCEMENT, LEVIER DE CROISSANCE POUR LES TPE / PME FINANCEMENT D ENTREPRISES AVEC VOTRE EXPERT-COMPTABLE, AUGMENTEZ VOS CHANCES D ACCÉDER À DES FINANCEMENTS FINANCEMENT DES TPE Faciliter, accélérer

Plus en détail

Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance vie au titre de 2013 n 26 mai 2014

Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance vie au titre de 2013 n 26 mai 2014 n 26 mai 2014 Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance vie au titre de 2013 Sommaire 1.INTRODUCTION 4 2.LE MARCHÉ DE L ASSURANCE VIE INDIVIDUELLE 6 2.1.La bancassurance

Plus en détail

PRÉSENTATION D EXTENDAM

PRÉSENTATION D EXTENDAM MANDAT DE GESTION ISF 2015 PRÉSENTATION D EXTENDAM Un métier : l investissement pour compte de tiers Extendam est une société de gestion indépendante qui réalise des investissements pour le compte de clients,

Plus en détail

Le baromètre. Dauphine-Crédit Foncier. de l immobilier résidentiel. Tendance globale

Le baromètre. Dauphine-Crédit Foncier. de l immobilier résidentiel. Tendance globale Le baromètre Dauphine-Crédit Foncier de l immobilier résidentiel Tendance globale N. 3 Juin 2011 Kevin Beaubrun-Diant, co-responsable de la chaire «Ville et Immobilier», Université Paris-Dauphine. Cette

Plus en détail

Étude Pré-salon auprès des investisseurs décideurs actifs

Étude Pré-salon auprès des investisseurs décideurs actifs Étude Pré-salon auprès des investisseurs décideurs actifs L investissement boursier - Octobre 2011 - A: INFOPRO Communications De: OpinionWay Charles-Henri d Auvigny / Philippe Le Magueresse / Pascal Novais

Plus en détail

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Janvier 211 15 1 5-5 -1-15 -2 - -3-35 21 22 23 24 26 27 28 29 21 211 Série dessaisonalisée

Plus en détail

Observatoire UFF / IFOP de la clientèle patrimoniale Perception du risque et comportement d investissement 2011 (point 3)

Observatoire UFF / IFOP de la clientèle patrimoniale Perception du risque et comportement d investissement 2011 (point 3) Observatoire UFF / IFOP de la clientèle patrimoniale Perception du risque et comportement d investissement (point 3) 12 octobre 2010 Pourquoi un Observatoire UFF-IFOP de la Clientèle Patrimoniale? Parce

Plus en détail

Observatoire 2009 des directeurs informatiques. Spécial "Réduction des coûts du poste de travail et virtualisation" Avril 2009

Observatoire 2009 des directeurs informatiques. Spécial Réduction des coûts du poste de travail et virtualisation Avril 2009 Spécial "Réduction des coûts du poste de travail et virtualisation" Avril 2009 Enquête réalisée par l agence Adelanto pour le compte de VMware et Wyse Méthodologie L'observatoire 2009 des Directeurs Informatiques

Plus en détail

Simulation d impact de l augmentation des salaires du personnel de l administration publique et du SMIG et du SMAG dans le secteur privé

Simulation d impact de l augmentation des salaires du personnel de l administration publique et du SMIG et du SMAG dans le secteur privé Simulation d impact de l augmentation des salaires du personnel de l administration publique et du SMIG et du SMAG dans le secteur privé L augmentation des salaires du personnel de l administration publique

Plus en détail

Les TPE françaises et les nouvelles technologies. Conférence du 30 octobre 2012

Les TPE françaises et les nouvelles technologies. Conférence du 30 octobre 2012 Les TPE françaises et les nouvelles technologies Conférence du 30 octobre 2012 SYNTHESE Une forte conscience des enjeux des nouvelles technologies Aujourd hui, la quasi-totalité des dirigeants de TPE est

Plus en détail

LA COMPOSITION DES PLANS D ÉPARGNE EN ACTIONS (PEA) À FIN DÉCEMBRE 1997

LA COMPOSITION DES PLANS D ÉPARGNE EN ACTIONS (PEA) À FIN DÉCEMBRE 1997 LA COMPOSITION DES PLANS D ÉPARGNE EN ACTIONS (PEA) À FIN DÉCEMBRE Selon les données communiquées par les établissements participant à l enquête-titres de la Banque de France, l encours des capitaux placés

Plus en détail

Panorama 2004 du véhicule d entreprise et de la mobilité automobile professionnelle

Panorama 2004 du véhicule d entreprise et de la mobilité automobile professionnelle Avec la collaboration de vous présente Panorama 2004 du véhicule d entreprise et de la mobilité automobile professionnelle 25 mars 2004 1 Contexte 2ème vague du baromètre Observatoire du Véhicule d'entreprise/tns

Plus en détail

Baromètre des courtiers de proximité APRIL/OpinionWay

Baromètre des courtiers de proximité APRIL/OpinionWay Baromètre des courtiers de proximité APRIL/OpinionWay Edition 2012 Toute publication, même partielle de cette étude, est soumise à autorisation de la part d APRIL Courtage Contactez Nathalie RAVET nravet@april.fr

Plus en détail

Artiscope. Les chiffres clés de l emploi dans l Artisanat en Région Centre Au 31 décembre 2013 (2ème Semestre 2013 - Année 2013)

Artiscope. Les chiffres clés de l emploi dans l Artisanat en Région Centre Au 31 décembre 2013 (2ème Semestre 2013 - Année 2013) Observatoire des Métiers et de l Artisanat Région Centre Juin 214 Artiscope Les chiffres clés de l emploi dans l Artisanat en Région Centre Au 31 décembre 213 (2ème Semestre 213 - Année 213) La révision

Plus en détail

2013-2014 publié. Chiffre d affaires annuel 1 499,6 1 260,5 1 269,4 +0,7 %

2013-2014 publié. Chiffre d affaires annuel 1 499,6 1 260,5 1 269,4 +0,7 % Vilmorin & Cie SA Société Anonyme à Conseil d Administration au capital de 317 717 005,50 euros Siège social : 4, Quai de la Mégisserie 75001 PARIS R.C.S. Paris 377 913 728 Exercice social du 1 er juillet

Plus en détail

Les entreprises en France en 2012 : dégradation des performances mais consolidation des équilibres financiers

Les entreprises en France en 2012 : dégradation des performances mais consolidation des équilibres financiers Les entreprises en France en 212 : dégradation des performances mais consolidation des équilibres financiers Dominique LEFILLIATRE et Lionel RHEIN Direction des Entreprises Observatoire des entreprises

Plus en détail

Observatoire 2012 des directeurs informatiques

Observatoire 2012 des directeurs informatiques Enquête réalisée par l agence Adelanto pour le compte de VMware et Wyse Méthodologie L'observatoire 2012 des Directeurs Informatiques VMware-Wyse a été réalisé par sondage en ligne auprès de 35000 Directeurs

Plus en détail

MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX

MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX PERSPECTIVES CONJONCTURE ÉCONOMIQUE LE MARCHÉ DES BUREAUX EN ILE-DE-FRANCE 1 er Semestre 212 PERSPECTIVES Un contexte de marché favorable aux utilisateurs La crise financière

Plus en détail

Provence Alpes Côte d Azur Investissement

Provence Alpes Côte d Azur Investissement Provence Alpes Côte d Azur Investissement Société par actions simplifiée au capital de 19 450 050 euros Siège social : 27 place Jules Guesde 13 481 Marseille cedex 20 521 872 911 RCS MARSEILLE Prolongation

Plus en détail