Concepts et expériences des Ecoles d Entrepreneuriat Agricole (Farmer Business School)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Concepts et expériences des Ecoles d Entrepreneuriat Agricole (Farmer Business School)"

Transcription

1 Concepts et expériences des Ecoles d Entrepreneuriat Agricole (Farmer Business School) Page 1

2 Contexte Cocoa Livelihoods Program Un tiers des exploitations cacaoyères en Afrique de l Ouest doublent leurs revenus de cacao et d autres cultures en 10 ans. Cofinancement 3,36 Mio Objectifs specifiques Activités 1. Efficience de commercialisation accrue 2. Production durable de cacao 3. Compétitivité des exploitations cacaoyères diversifiées 3.2 Formation à l entrepreneuriat agricole de agriculteurs et agricultrices 3.3 Appui au développement de Centres de Service d Affaire sous gestion privée 3,9 Mio Page 2

3 Développement de capacités des partenaires Curriculum EEA développé Formateurs nationaux(master trainers) MINADER Microfinance et Développement(MIFED) /A3C Diocèses CocoaBoard ANADER NIRSAL Formations pilotes EEA Formation de formateurs Formations structurées et en cascades Organisation de producteurs Session de producteurs au village Cinq matinées consécutives Technical partner of Cocoa Livelihoods Program Page 3

4 Ecoles d Entrepreneuriat Agricole (EEA) Objectifs et éléments de l approche Savoir entrepreneurial Savoir-faire entrepreneurial Attitudes entrepreneuriales Changement effectif Agriculture comme affaire Entrepreneurs ruraux fort(e)s Andragogie Exercices Economie Jeux de rôle Expérience +/- (Auto)Découverte +/- Opportunités Emotions +/- Estime de soi-même Enthousiasme Décisions de changement Page 4

5 Ecoles d Entrepreneuriat Agricole Planification, Unités, Nutrition Economie et opportunités de revenus de BPA Gestion financière & services Organisation et investissement en cacao pour plus de revenus Profit sans BPA Profit avec BPA Décisions pour le changement 5 matinées successives Cacao, maïs, manioc Combinaison avec la formation technique, l appui aux OPA, services d affaires Page 5

6 Mode d action des EEA Baromètre d humeur des participants Opportunités de revenus des BPA Nous produisons à perte Nouvelles perspectives d existence avec des BPA Femmes fortes dans la discussion Taille de sur la nutrition parcelles mal connues Vérité sur l impact de la gestion financière et des pratiques non améliorées sur la pauvreté Module Matinée * * 8 9 * *) Jeu de rôle Evaluation Graduation Page 6

7 Portée des EEA Parténaires 339 Formateurs Formés 74 Superviseurs 104,848 Producteurs formés 96% Satisfaits % Femmes ,522 17,356 Ghana Cameroun Côte d'ivoire 24,198 Nigéria 26,772 4 à 12 coût par personne formée * * Selon pays, sans salaires Page 7

8 Quoi de neuf? Standard méthodologique régional y compris la gestion EEA affecte le savoir, savoir-faire et attitudes EEA organisées pour la mise en oeuvre à grande échelle Plus de producteurs formés en moins de 36 mois Système de suivi facilite la trançabilité Formation efficace et efficiente Ratio Coût : Bénéfice 1:14 ~ La formation rend les producteurs plus bancables Adaptation facile EEA pour les systèmes de production avec coton, riz, anacarde comme culture principale Ghana, Malawi, Benin, Côte d Ivoire, Zambia, Mozambique producteurs à toucher dans 10 pays ( ) Page 8

9 Quelques impacts 52 % des producteurs EEA adoptent au moins une BPA pour des denrées de base 91% adoptent au moins 4 BPA pour cacao (EEA + formation technique) 40 à 70% ont maintenant des épargnes bancaires accès au crédit 31 à 76% sont devenus membres de OPA 17% des groupes ont enregistrés des nouvelles OPA 230$ Augmentation moyenne des revenus non-cacaoyers par ménage par rapport à l étude de référence base Diversification efficace pour plus de revenus! Producteurs peuvent compenser des baisses des prix de cacao. Données: GIZ/SCB Evaluation avec 147 groupes; WCF Impact survey; WCF Baseline Page 9

10 Activités complémentaires Conseil à la gestion de programmes de formation à très grande échelle Analyses économiques d investissement à court et à long terme Gestion des connaissances sur les Bonnes pratiques agricoles Développement de Services d affaires avec des fournisseurs d intrants et IMF Page 10

11 Matériel de vulgarisation et d information Page 11

12 Services d affaire Appui coordonné Services financiers avec accent sur les denrées de base Cameroun: MIFED, CamCCUL Côte d Ivoire: UNACOOPEC-CI Nigeria: NIRSAL Institutions financières abritent des Centres de Services d Affaire et contractualisent la formation pour réduire le risque de crédit Mécanisme financier pour la formation Partenariat avec des fournisseurs d intrants Vulgarisation efficiente et efficace pour les denrées de base Liaison Ecoles d entrepreneuriat Agricole Plein Full impact sur on les yields RDT & et incomes revenus Page 12

13 Merci! Page 13

14 Pourquoi Marchés Services d affaires Compétitivité Base d existence Intensification Diversification Demande pour cacao augmente Oscillation de prix Autres opportunités de revenus (ex. Denrées de base) Peu ciblés sur besoins ou peu accessibles Technicité et Entrepreneuriat des producteurs faibles Malgré des bonnes pratiques agricoles confirmées rendements faibles qualité problématique Cacao seul ne garantit pas une base d existence attractive Producteurs de cacao parmi les pauvres en Afrique Jeunesse quitte les régions productrices Producteurs ne peuvent pas investir / n investissent pas Qui produira le cacao dans l avenir? Base d existence diversifiée une nécessité! Page 14

15 Mais Comment mobiliser les producteurs et productrices? Page 15

16 Opportunités de revenus Valeur actuelle nette en USD/Ha après 25 ans cacao = référence Le plus bas Sans BPA Ghana Cameroun Nigeria Côte d Ivoire 1,053 Maïs 144 Maïs -901 Manioc 385 Cacao Meilleure BPA cacao 27,531 +Plantain + Palmier à huile 19,027 +Plantain + Palmier à huile 23,265* +Plantain 20,333 +Plantain + Palmier à huile Meilleure BPA 23,460* 27,761* 49,198 48,748* denrée de Plantain Manioc Maïs hybride Manioc 2 cycles BPA base Le plus haut 61,530 * Mangue d exportation cert. BPA 55,332* Cacao + avocat BPA Cf. ci-dessus Cf. ci-dessus BPA = Bonne Pratique Agricole Source GIZ/SCB * Risque de marché Page 16

17 Page 17

Competitive African Cotton Initiative Ecole d Entrepreneuriat Agricole (EEA) Jour Technique Veronika KLING (GIZ, COMPACI West Africa)

Competitive African Cotton Initiative Ecole d Entrepreneuriat Agricole (EEA) Jour Technique Veronika KLING (GIZ, COMPACI West Africa) Competitive African Cotton Initiative Ecole d Entrepreneuriat Agricole (EEA) Jour Technique Veronika KLING (GIZ, COMPACI West Africa) September 24 th, 2014 07.10.2014 2 Ecole d Entrepreneuriat Agricole

Plus en détail

Fiches Techniques un outil pour faciliter l évaluation du crédit agricole

Fiches Techniques un outil pour faciliter l évaluation du crédit agricole Fiches Techniques un outil pour faciliter l évaluation du crédit agricole Michael Marx, Centre d investissement Organisation des Nations Unies pour l Agriculture et l Alimentation Date: 18 mars 2015 AgriFin

Plus en détail

Expérience du Bénin dans la mise en œuvre des Ecoles d Entrepreneuriat Agricole (EEA)

Expérience du Bénin dans la mise en œuvre des Ecoles d Entrepreneuriat Agricole (EEA) Expérience du Bénin dans la mise en œuvre des Ecoles d Entrepreneuriat Agricole (EEA) Résumé La formation en entrepreneuriat agricole est nécessaire en agriculture familiale qui, selon la FAO 1, est la

Plus en détail

Coup d œil sur le FIDA

Coup d œil sur le FIDA Coup d œil sur le FIDA L objectif du FIDA Le Fonds international de développement agricole (FIDA) a pour but d aider les femmes et les hommes ruraux pauvres à améliorer leur sécurité alimentaire et nutritionnelle,

Plus en détail

Termes de Référence - DRAFT

Termes de Référence - DRAFT PROFIAB - PN : 12.2513.5-002.00 Termes de Référence - DRAFT Pour l analyse de la rentabilité des spéculations agricoles à promouvoir par le PROFIAB 1. Contexte et Justification Le pôle d intervention prioritaire

Plus en détail

projet Initiative du Cajou Africain Février, 2013

projet Initiative du Cajou Africain Février, 2013 Note conceptuelle du Programme du Master Trainer pour la promotion des chaînes de valeur du cajou en Afrique de l Ouest Guide pour le Programme du Maître Formateur du L initiative du Cajou Africain (ica)

Plus en détail

Des conditions de travail décentes

Des conditions de travail décentes LISTE D IDEÉS POUR LE PLAN DE DEVELOPPEMENT FAIRTRADE POUR LES ORGANISATIONS DE PETITS PRODUCTEURS Toutes les organisations sont différentes et auront des priorités ainsi que des stratégies de développement

Plus en détail

Les causes de la Malnutrition? Comment maximiser les impacts nutritionnels des interventions agricoles?

Les causes de la Malnutrition? Comment maximiser les impacts nutritionnels des interventions agricoles? Les causes de la Malnutrition? Comment maximiser les impacts nutritionnels des interventions agricoles? FENETRE SUR L AGRICULTURE, 19 sept. 2014 «Le défi de la sécurité alimentaire et nutritionnelle au

Plus en détail

Points saillants du plan libéral pour la première politique alimentaire nationale du Canada

Points saillants du plan libéral pour la première politique alimentaire nationale du Canada 1 Points saillants du plan libéral pour la première politique alimentaire nationale du Canada «Il ne s agit pas seulement d une bonne politique pour le monde rural, il s agit d une bonne politique publique

Plus en détail

Les modes d intervention en appui microfinance/financement de l agriculture Le regard des bailleurs : La GTZ

Les modes d intervention en appui microfinance/financement de l agriculture Le regard des bailleurs : La GTZ Les modes d intervention en appui microfinance/financement de l agriculture Le regard des bailleurs : La GTZ Le financement de l agriculture familiale dans un contexte de libéralisation : quelle contribution

Plus en détail

FINANCEMENT DES ACTIVITES AGRICOLES ET REDUCTION DE LA PAUVRETE : QUELLE PLACE POUR LA MICROFINANCE?

FINANCEMENT DES ACTIVITES AGRICOLES ET REDUCTION DE LA PAUVRETE : QUELLE PLACE POUR LA MICROFINANCE? FINANCEMENT DES ACTIVITES AGRICOLES ET REDUCTION DE LA PAUVRETE : QUELLE PLACE POUR LA MICROFINANCE? Présenté par : KENDO SANDRA, Doctorante en Economie (programme NPTCI) Université de Yaoundé II (Soa),

Plus en détail

Termes de référence pour le recrutement au profit des Business Promotion Center de Natitingou et de Lokossa

Termes de référence pour le recrutement au profit des Business Promotion Center de Natitingou et de Lokossa MCMEJF REPUBLIQUE DU BENIN Fraternité Justice Travail ----- & ----- MINISTERE CHARGE DE LA MICROFINANCE DE L EMPLOI DES JEUNES ET DES FEMMES ------&----- PROJET BUSINESS PROMOTION CENTER (BPC) N : 00082750

Plus en détail

LE CREDIT WARRANTAGE PRINCIPES, AVANTAGES ET LIMITES

LE CREDIT WARRANTAGE PRINCIPES, AVANTAGES ET LIMITES Atelier Régional des chargés de programme du du 11 au 18 décembre 2006 à Niamey LE CREDIT WARRANTAGE PRINCIPES, AVANTAGES ET LIMITES Djibril M. MBENGUE Gestionnaire Technique de Portefeuille URM-AOC/ PLAN

Plus en détail

Par Yolène Jacquet, Haïti Directrice exécutive, ANACAPH Bolivie, La Paz 5-6 Mars 2012

Par Yolène Jacquet, Haïti Directrice exécutive, ANACAPH Bolivie, La Paz 5-6 Mars 2012 Atelier international Les cadres de réglementation et de régulation de la micro finance rurale: Les tendances actuelles et des analyses comparatives Microfinance pour la production agricole en Haïti :

Plus en détail

Rapport synthèse. Du 06 au 10 avril 2009. Rapport synthèse du Séminaire régional de formation aux outils et méthodologies pour l intégration

Rapport synthèse. Du 06 au 10 avril 2009. Rapport synthèse du Séminaire régional de formation aux outils et méthodologies pour l intégration 01 BP. 6269, Ouagadougou 01, Burkina Faso; Tel: (226) 50 36 98 21; GSM: (226) 70 80 64 52 Email: iavs_mail@yaho.fr; iavs.refer.ne http:// iavs.6mablog.com Agreement n 2001-1080/MESSR/AG/SG/DGESRS Rapport

Plus en détail

PROJET METAGRI: SEMINAIRES ITINERANTS DE FORMATION DES PAYSANS SUR LE TEMPS, LE CLIMAT ET L AGRICULTURE

PROJET METAGRI: SEMINAIRES ITINERANTS DE FORMATION DES PAYSANS SUR LE TEMPS, LE CLIMAT ET L AGRICULTURE SOCIETE D EXPLOITATION ET DE DEVELOPPEMENT AEROPORTUAIRE AERONAUTIQUE ET METEOROLOGIQUE PROJET METAGRI: SEMINAIRES ITINERANTS DE FORMATION DES PAYSANS SUR LE TEMPS, LE CLIMAT ET L AGRICULTURE 1 PLAN DE

Plus en détail

NOTE DE PRESENTATION PROGRAMME REGIONAL D APPUI ACCES AUX MARCHES

NOTE DE PRESENTATION PROGRAMME REGIONAL D APPUI ACCES AUX MARCHES COMITE PERMANENT INTER-ETATS DE LUTTE CONTRE LA SECHERESSE DANS LE SAHEL PERMANENT INTERSTATE COMMITTEE FOR DROUGHT CONTROL IN THE SAHEL Secrétariat Exécutif NOTE DE PRESENTATION PROGRAMME REGIONAL D APPUI

Plus en détail

RAPPORT DE VISITE D ECHANGE DES MEMBRES DE L UCP KETOU A L UCP DE ZOGBODOMEY AFIN DE S IMPREGNER DES EXPRIENCES DE WARRANTAGE

RAPPORT DE VISITE D ECHANGE DES MEMBRES DE L UCP KETOU A L UCP DE ZOGBODOMEY AFIN DE S IMPREGNER DES EXPRIENCES DE WARRANTAGE UNION COMMUNALE DES PRODUCTEURS DE KETOU N D ENREGISTREMENT MDR 05/10/03/140/1997/DG-CO BP : 12 KETOU REPUBLIQUE DU BENIN TEL : (229) 95 71 29 84 RAPPORT DE VISITE D ECHANGE DES MEMBRES DE L UCP KETOU

Plus en détail

FINANCEMENT DU FONDS DE ROULEMENT DES ENTREPRISES AGRICOLES :

FINANCEMENT DU FONDS DE ROULEMENT DES ENTREPRISES AGRICOLES : FINANCEMENT DU FONDS DE ROULEMENT DES ENTREPRISES AGRICOLES : EXPERIENCE DU RCPB Du 27 au 30 mars 2012 0 KAMPALA/OUGANDA PLAN 1- Contexte 2- Entreprises agricoles au Burkina 3- Besoins de financement des

Plus en détail

P L A N D A C T I O N N A T I O N A L

P L A N D A C T I O N N A T I O N A L REPUBLIQUE DU BENIN =-=-=-=-=-=-=-=-= MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ELEVAGE ET DE LA PECHE =-=-=-=-=-=-=-=-= P L A N D A C T I O N N A T I O N A L «LEGISLATION RURALE» AVRIL 2004 2 I- Contexte et justification

Plus en détail

PROFESSIONNALISATION DES «METIERS AGRICOLES» AU BENIN, ET SI LE «MARAICHAGE» MARQUE LE DEBUT DU PROCESSUS?

PROFESSIONNALISATION DES «METIERS AGRICOLES» AU BENIN, ET SI LE «MARAICHAGE» MARQUE LE DEBUT DU PROCESSUS? 1 II e CONFERENCE INTERNATIONALE DU RESEAU «FORMATION AGRICOLE ET RURALE» (FAR) «Rôle des acteurs dans l orientation et le fonctionnement des dispositifs de formation rurale pour le développement» TUNIS

Plus en détail

Modèle ou Exemple. Facilité Alimentaire de l Union Européenne au Benin (2010 2011) Plan de Visibilité et Stratégie de Communication

Modèle ou Exemple. Facilité Alimentaire de l Union Européenne au Benin (2010 2011) Plan de Visibilité et Stratégie de Communication MISSION AU MALI ANNEXE 8 Modèle ou Exemple Facilité Alimentaire de l Union Européenne au Benin (2010 2011) Plan de Visibilité et Stratégie de Communication A. Contexte La volatilité des prix couplée à

Plus en détail

QUATRIEME SESSION PLENIERE DE LA PLATEFORME DE PARTENARIAT PUBLIC-PARTENARIAT RAPPORT DE SYNTHESE DE LA SESSION PLENIERE

QUATRIEME SESSION PLENIERE DE LA PLATEFORME DE PARTENARIAT PUBLIC-PARTENARIAT RAPPORT DE SYNTHESE DE LA SESSION PLENIERE QUATRIEME SESSION PLENIERE DE LA PLATEFORME DE PARTENARIAT PUBLIC-PARTENARIAT 30 mars - 1 er avril 2015 ESPACE LATRILLE EVENTS, ABIDJAN RAPPORT DE SYNTHESE DE LA SESSION PLENIERE La 4 ème session plénière

Plus en détail

Expérience de la mise en œuvre du système CountrySTAT en Côte D Ivoire GROUPE TECHNIQUE DE TRAVAIL

Expérience de la mise en œuvre du système CountrySTAT en Côte D Ivoire GROUPE TECHNIQUE DE TRAVAIL MTF/GLO/345/BMG «Renforcement du système CountrySTAT dans 17 pays d Afrique sub-saharienne UTF/UEM/002/UEM «Appui a la mise en œuvre et au développement du système CountrySTAT en Guinée Bissau, au Niger,

Plus en détail

THEME 5: CONDITIONS DE VIABILITE FINANCIERE DE LA MICROFINANCE AGRICOLE

THEME 5: CONDITIONS DE VIABILITE FINANCIERE DE LA MICROFINANCE AGRICOLE RESEAU DES CAISSES POPULAIRES DU BURKINA ********************************* Fédération des Caisses Populaires du Burkina (F.C.P.B.) Tél.: 50.30.48.41, Fax : 50.30.49.10 ; E-mail : fcpb@fasonet.bf ; Adresse

Plus en détail

ACCES AU FINANCEMENT POUR LE DEVELOPPEMENT DES CULTURES DE DIVERSIFICATION DANS LES ZONES DE PRODUCTION DE CAFE AU BURUNDI ET EN

ACCES AU FINANCEMENT POUR LE DEVELOPPEMENT DES CULTURES DE DIVERSIFICATION DANS LES ZONES DE PRODUCTION DE CAFE AU BURUNDI ET EN ACCES AU FINANCEMENT POUR LE DEVELOPPEMENT DES CULTURES DE DIVERSIFICATION DANS LES ZONES DE PRODUCTION DE CAFE AU BURUNDI ET EN COTE D IVOIRE PROJECT N : CFC/ICO/30 ICO, Londres, Septembre 2010 INTRODUCTION

Plus en détail

Projet de Croissance Agricole et de Sécurisation Foncière. Conférence-débat sur les investissements nécessitant de grandes superficies foncières,

Projet de Croissance Agricole et de Sécurisation Foncière. Conférence-débat sur les investissements nécessitant de grandes superficies foncières, Projet de Croissance Agricole et de Sécurisation Foncière Conférence-débat sur les investissements nécessitant de grandes superficies foncières, Objectifs et bénéficiaires Objectifs: 1. Accroître les revenus

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUITEMENT D EXPERTS A travers un Contrat de Service Individuel (Individual Service Agreement - ISA)

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUITEMENT D EXPERTS A travers un Contrat de Service Individuel (Individual Service Agreement - ISA) TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUITEMENT D EXPERTS A travers un Contrat de Service Individuel (Individual Service Agreement - ISA) DESCRIPTION DE POSTE Désignation du poste : Expert en qualité, sécurité

Plus en détail

premier pays producteur mondial de cacao avec environ 1, 4 million de tonnes chaque année, soit 40% de l offre mondiale

premier pays producteur mondial de cacao avec environ 1, 4 million de tonnes chaque année, soit 40% de l offre mondiale 10 ème ANNIVERSAIRE Contexte et justification L économie ivoirienne est basée sur son agriculture. Le secteur agricole qui comprend les productions végétales, animales et les industries agroalimentaires,

Plus en détail

Champ Ecole Paysanne (CEP) Farmer Field School (FFS)

Champ Ecole Paysanne (CEP) Farmer Field School (FFS) Champ Ecole Paysanne (CEP) Farmer Field School (FFS) Apport de CEP dans le circuit d information Célestin Koko Nzeza Novembre 2009 Contenu de l exposé 1. Introduction: Historique, Définitions 2. Objectifs

Plus en détail

Groupe Genre, Empowerment et Sécurité Alimentaire de la Commission Femmes et Développement

Groupe Genre, Empowerment et Sécurité Alimentaire de la Commission Femmes et Développement Groupe Genre, Empowerment et Sécurité Alimentaire de la Commission Femmes et Développement L accès et le contrôle des ressources par les femmes : un défi pour la sécurité alimentaire Recommandations Vers

Plus en détail

La cartographie des stratégies

La cartographie des stratégies La cartographie des stratégies UTILISATION DES GRILLES STRATÉGIQUES POUR ACCROÎTRE LA PERFORMANCE Cam Scholey Quel est l enjeu? On trouve, dans bien des organisations, un décalage entre la formulation

Plus en détail

LE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS DES ACTEURS DES FILIÈRES AGRICOLES: L EXPERIENCE DU PROJET MISTOWA. Plan

LE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS DES ACTEURS DES FILIÈRES AGRICOLES: L EXPERIENCE DU PROJET MISTOWA. Plan LE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS DES ACTEURS DES FILIÈRES AGRICOLES: L EXPERIENCE DU PROJET MISTOWA Plan Le Projet MISTOWA Activités et Outils Quelques résultats Leçons et recommandations MISTOWA En Bref

Plus en détail

Séminaires Itinérants sur le Temps, le Climat et les Agriculteurs

Séminaires Itinérants sur le Temps, le Climat et les Agriculteurs Séminaires Itinérants sur le Temps, le Climat et les Agriculteurs M.V.K. Sivakumar Climate and Water Department World Meteorological Organization Presentation Importance de le temps et le climat a l agriculture

Plus en détail

RENFORCER LES CAPACITÉS DES SOCIÉTÉS CLIENTES

RENFORCER LES CAPACITÉS DES SOCIÉTÉS CLIENTES RENFORCER LES CAPACITÉS DES SOCIÉTÉS CLIENTES UNE OFFRE D ACCOMPAGNEMENT TECHNIQUE À TOUTES LES ÉTAPES ET DANS LA DURÉE En Afrique et au Moyen-Orient, comme en Asie et en Amérique latine, les entreprises

Plus en détail

6. La durée de réalisation de cette consultance est de vingt deux (22) jours pendant la période allant du 10 août au 12 Septembre 2012.

6. La durée de réalisation de cette consultance est de vingt deux (22) jours pendant la période allant du 10 août au 12 Septembre 2012. Avis de Sollicitation de Manifestation d intérêt pour le recrutement d un consultant international ou national pour la revue des Plans d investissements des pays AMI N 05 2012 Plans d investissement nationaux

Plus en détail

Guide pour le Programme du Maître Formateur du projet Initiative du Cajou Africain

Guide pour le Programme du Maître Formateur du projet Initiative du Cajou Africain f Note conceptuelle du Programme des Maitres Formateurs pour la promotion des chaînes de valeur du cajou en Afrique. -Troisième Edition - Guide pour le Programme du Maître Formateur du projet Initiative

Plus en détail

Exemples de projets financés par l Union européenne et les Etats membres dans le cadre du Partenariat UE-Afrique sur le coton

Exemples de projets financés par l Union européenne et les Etats membres dans le cadre du Partenariat UE-Afrique sur le coton Exemples de projets financés par l Union européenne et les Etats membres dans le cadre du Partenariat UE-Afrique sur le coton Michaela Dodini, Délégation UE Plan de la Présentation I. Brefs rappels sur

Plus en détail

APPEL A MANIFESTATION D INTERET

APPEL A MANIFESTATION D INTERET Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development APPEL A MANIFESTATION D INTERET ------------------------

Plus en détail

TABLE RONDE DE MONTRÉAL FAITS SAILLANTS DE LA DISCUSSION : PRINCIPAUX DÉFIS ET POSSIBILITÉS D ACTION

TABLE RONDE DE MONTRÉAL FAITS SAILLANTS DE LA DISCUSSION : PRINCIPAUX DÉFIS ET POSSIBILITÉS D ACTION TABLE RONDE DE MONTRÉAL FAITS SAILLANTS DE LA DISCUSSION : PRINCIPAUX DÉFIS ET POSSIBILITÉS D ACTION Du 11 février 2014 Principaux défis en matière d état d esprit et possibilités d'action Peur de l échec

Plus en détail

Assurance Récolte Sahel

Assurance Récolte Sahel Assurance Récolte Sahel L ASSURANCE INDICIELLE EN AFRIQUE DE L OUEST EXPÉRIENCE DU BURKINA Conference FARM - Pluriagri 18 décembre 2012 Contents I. Contexte II. Eléments clés d ARS III. L Expérience au

Plus en détail

Agrotosh Mookerjee FIA, Principal Actuary, MicroEnsure

Agrotosh Mookerjee FIA, Principal Actuary, MicroEnsure L importance des données pertinentes pour faciliter l accès des petits exploitants à l assurance agricole, 2 ème Briefing continental africain Nairobi, 14 juillet 2014 Agrotosh Mookerjee FIA, Principal

Plus en détail

LA FONDATION POUR LE DEVELOPPEMENT EN AFRIQUE

LA FONDATION POUR LE DEVELOPPEMENT EN AFRIQUE Demande de financement B (PME) LA FONDATION POUR LE DEVELOPPEMENT EN AFRIQUE Eliminer la pauvreté en Afrique en investissant dans les Africains et dans leurs idées. www.usadf.gov FORMULAIRE DE DEMANDE

Plus en détail

Compte rendu provisoire 11-1

Compte rendu provisoire 11-1 Conférence internationale du Travail Compte rendu provisoire 104 e session, Genève, juin 2015 11-1 Quatrième question à l ordre du jour: Les petites et moyennes entreprises et la création d emplois décents

Plus en détail

Annexe 4 Page 1 of 7

Annexe 4 Page 1 of 7 BDS standards pour les créateurs d entreprises et les PME existantes: produits, impact Groupe A : CREATEURS D ENTREPRISE Produits/BDS(3) 1. Germe/TRIE 1 comprendre la relation entre l idée d entreprise,

Plus en détail

Appel à projets. Promotion de l agriculture familiale en Afrique de l Ouest

Appel à projets. Promotion de l agriculture familiale en Afrique de l Ouest Appel à projets 2010 Promotion de l agriculture familiale en Afrique de l Ouest Un programme conjoint entre la Fondation de France et le Comité français pour la solidarité internationale (CFSI) Date limite

Plus en détail

Cela fait plus de 20 ans que l association. La formation continue des conseillers agricoles à Madagascar

Cela fait plus de 20 ans que l association. La formation continue des conseillers agricoles à Madagascar La formation continue des conseillers agricoles à Madagascar A Madagascar, l association de coopération internationale (Formation pour l épanouissement et le renouveau de la terre), en partenariat avec

Plus en détail

Plan de communication stratégique de l Union Maghrébine des Agriculteurs (UMAGRI) 2013-2016

Plan de communication stratégique de l Union Maghrébine des Agriculteurs (UMAGRI) 2013-2016 Plan de communication stratégique de l Union Maghrébine des Agriculteurs (UMAGRI) 2013-2016 Consultante : jihène Ferjani Table des matières Présentation générale... 3 I. Diagnostic de la situation communicationnelle

Plus en détail

Résumé du Président de la deuxième Assemblée générale de la CARD Tokyo, 4 juin 2009

Résumé du Président de la deuxième Assemblée générale de la CARD Tokyo, 4 juin 2009 Résumé du Président de la deuxième Assemblée générale de la CARD Tokyo, 4 juin 2009 La deuxième Assemblée générale de la «Coalition pour le développement du riz en Afrique» (CARD) s est tenue à Tokyo du

Plus en détail

3 ème CONGRES DU RIZ EN AFRIQUE

3 ème CONGRES DU RIZ EN AFRIQUE 3 ème CONGRES DU RIZ EN AFRIQUE ALLOCUTION DU Dr Oumar NIANGADO Délégué de la Fondation YAOUNDE/CAMEROUN, 21-24 OCTOBRE 2013 Mesdames/Messieurs les Ministres (etc.) Permettez-moi tout d abord, au nom du

Plus en détail

Des semences produites par les agriculteurs pour les agriculteurs

Des semences produites par les agriculteurs pour les agriculteurs apport annuel O 1998 es semences produites par les agriculteurs pour les agriculteurs L POUCTIO et la distribution de semences sont de véritables contraintes pour la diffusion de nouvelles variétés culturales.

Plus en détail

Faire coïncider l'offre et la demande en matière de transport rural

Faire coïncider l'offre et la demande en matière de transport rural SUPPORTS DE FORMATION EN MATIÈRE DE TRANSPORT RURAL Module 4: Mobilité rurale Faire coïncider l'offre et la demande en matière de transport rural Séance 4.4 Partie 1 Présentation: 4.4a Les modules de formation

Plus en détail

Politique Internationale d Achat de Cacao

Politique Internationale d Achat de Cacao Politique Internationale d Achat de Cacao Version : Juillet 2015 Nos exigences Le Groupe ALDI Nord (ci-après : «ALDI Nord») revendique d agir de manière honnête, responsable et fiable. Nos valeurs de commerce

Plus en détail

NOTRE ZONE D INTERVENTION : L UEMOA

NOTRE ZONE D INTERVENTION : L UEMOA 1 MGE CONSEIL 2 NOTRE ZONE D INTERVENTION : L UEMOA L Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) est une organisation de l Afrique de l ouest, qui a comme mission la réalisation de l'intégration

Plus en détail

Document d information. Programme du DCC de la FIPA en matière de capacités commerciales (2003-2006)

Document d information. Programme du DCC de la FIPA en matière de capacités commerciales (2003-2006) DCC/3 français Fédération Internationale des Producteurs Agricoles Comité de Coopération au Développement (DCC) Afrique, Bamako (Mali), le 27 mars 2003 Document d information Programme du DCC de la FIPA

Plus en détail

PROGRAMME REGIONAL POUR LA COHESION SOCIALE ET L EMPLOI DES JEUNES EN AFRIQUE SUB-SAHARIENNE

PROGRAMME REGIONAL POUR LA COHESION SOCIALE ET L EMPLOI DES JEUNES EN AFRIQUE SUB-SAHARIENNE PROGRAMME REGIONAL POUR LA COHESION SOCIALE ET L EMPLOI DES JEUNES EN AFRIQUE SUB-SAHARIENNE Bureau sous-régional, Afrique de l Ouest et du Centre. ASRO-WACA Dakar RAPPORT DE CLÔTURE 2009-2011 D ACTIVITES

Plus en détail

La Banque mondiale et la lutte contre le VIH/SIDA

La Banque mondiale et la lutte contre le VIH/SIDA La Banque mondiale et la lutte contre le VIH/SIDA Troisième réunion du Réseau parlementaire de lutte contre le VIH/SIDA de l APF Jean Delion Lomé, Togo, 7-87 8 Octobre Personnes atteintes du virus du SIDA

Plus en détail

Rapport d activités 2001 et Perspectives pour 2002

Rapport d activités 2001 et Perspectives pour 2002 APCAM/PASIDMA Projet d Appui au Système D Information Décentralisé du Marché Agricole (PASIDMA) Rapport d activités 2001 et Perspectives pour 2002 Version actualisée Bamako, le 7 Mars 2002 Plan d action

Plus en détail

Ivo Walsmit. l Agence Spatiale Néerlandaise (NSO)

Ivo Walsmit. l Agence Spatiale Néerlandaise (NSO) Ivo Walsmit l Agence Spatiale Néerlandaise (NSO) Objectif et résultats attendus Objectif : Produit : Résultat : accroissement des résultats du secteur agricole par la fourniture d informations, de conseils

Plus en détail

Constat de départ. Le «magasinage et warrantage» s inscrit dans une politique plus large

Constat de départ. Le «magasinage et warrantage» s inscrit dans une politique plus large Les services de magasinage et warrantage ; que peuvent-ils faire pour mitiger la volatilité des cours des produits vivriers en Afrique (version provisoire) Jonathan Coulter Spécialiste en marchés agricoles

Plus en détail

Eau et Sécurité alimentaire en Méditerranée

Eau et Sécurité alimentaire en Méditerranée Eau et Sécurité alimentaire en Méditerranée Quel partenariat? SESAME Montpellier 21 et 22 février 2013 Menu 1. Quelques rappels sur ce qu est l AFD, son activité ité et ses mandats 2. Les engagements pour

Plus en détail

Eau, agriculture et sécurité alimentaire: faire face aux changements globaux

Eau, agriculture et sécurité alimentaire: faire face aux changements globaux Eau, agriculture et sécurité alimentaire: faire face aux changements globaux Billy Troy, Fondation FARM Partage du savoir en Méditerranée (7) Tunis, 19 mai 2012 Sécurité hydrique et sécurité alimentaire

Plus en détail

(Union des caisses mutuelles d épargne et de crédit du Mali BP: E4213, TEL 20 29 51 25 BAMAKO)

(Union des caisses mutuelles d épargne et de crédit du Mali BP: E4213, TEL 20 29 51 25 BAMAKO) Kafo Jiginew (Union des caisses mutuelles d épargne et de crédit du Mali BP: E4213, TEL 20 29 51 25 BAMAKO) Salon de financement de l agriculture à Sikasso du 06 au 08 mars 2014 THEME : «Le financement

Plus en détail

المملكة المغربية رئيس الحكومة الوزارة المنتدبة لدى رئيس الحكومة المكلفة بالشؤون العامة والحكامة

المملكة المغربية رئيس الحكومة الوزارة المنتدبة لدى رئيس الحكومة المكلفة بالشؤون العامة والحكامة Royaume du Maroc --- Chef du Gouvernement --- Ministère Délégué auprès du Chef du Gouvernement Chargé des Affaires Générales et de la Gouvernance المملكة المغربية رئيس الحكومة الوزارة المنتدبة لدى رئيس

Plus en détail

Séminaire Technique International «Le développement rural en Méditerranée» 4-5 février 2014, Alger RECOMMANDATIONS

Séminaire Technique International «Le développement rural en Méditerranée» 4-5 février 2014, Alger RECOMMANDATIONS Séminaire Technique International «Le développement rural en Méditerranée» 4-5 février 2014, Alger RECOMMANDATIONS Le séminaire technique international sur «Le développement rural en Méditerranée», organisé

Plus en détail

Planification Mise en œuvre Evaluation Programmation Suivi TRF Grille d évaluation

Planification Mise en œuvre Evaluation Programmation Suivi TRF Grille d évaluation 1- La place du Suivi dans un cycle de projet Le suivi est un processus continu prenant en compte la dimension dynamique du cycle de projet. Le contexte change, l exécution des activités modifie la réalité

Plus en détail

STRATÉGIE DE GESTION FINANCIÈRE 2008-2009 COMMUNICATION DES RÉSULTATS

STRATÉGIE DE GESTION FINANCIÈRE 2008-2009 COMMUNICATION DES RÉSULTATS STRATÉGIE DE GESTION FINANCIÈRE 2008-2009 COMMUNICATION DES RÉSULTATS Pour en savoir davantage, consultez le site www.manitoba.ca C o m m u n i c a t i o n d e s r é s u l t a t s / 1 COMMUNICATION DES

Plus en détail

Atelier sur Crise alimentaire: l éducation et la formation des ruraux en question Siège de l OAA, Rome, Italie 4 et 5 juin 2009 2009

Atelier sur Crise alimentaire: l éducation et la formation des ruraux en question Siège de l OAA, Rome, Italie 4 et 5 juin 2009 2009 Atelier sur Crise alimentaire: l éducation et la formation des ruraux en question Siège de l OAA, Rome, Italie 4 et 5 juin 2009 2009 Messages principaux tirés de: 51 communications 5 sessions plenières

Plus en détail

Loi n 2013-006 EXPOSE DES MOTIFS

Loi n 2013-006 EXPOSE DES MOTIFS Loi n 2013-006 autorisant la ratification de l Amendement de l Accord de Financement N 737- MG en date du 18 décembre 2007 du Programme de soutien aux pôles de micro entreprises rurales et aux économies

Plus en détail

Expérience de la BAD dans le financement de la chaîne de valeur agricole

Expérience de la BAD dans le financement de la chaîne de valeur agricole Expérience de la BAD dans le financement de la chaîne de valeur agricole Agri Food Chains: Opportunities and challenges Bruxelles 10 avril 2013 La BAD en bref Mission: Promouvoir le développement économique

Plus en détail

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Guide de rédaction Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Table des matières LA PRÉSENTATION DU PROJET 1.1. Le résumé du projet 1.2. L utilité sociale du projet 1.3. Le lien

Plus en détail

FONDS DE CONSOLIDATION DE LA PAIX (FCP) Rapport de mise à jour trimestriel

FONDS DE CONSOLIDATION DE LA PAIX (FCP) Rapport de mise à jour trimestriel FONDS DE CONSOLIDATION DE LA PAIX (FCP) Rapport de mise à jour trimestriel Période couvert (Trimestre) Numéro du projet et le titre du projet Octobre-Novembre- Décembre 2011 PBF/COM/D-1 (MPTF Office ID00074154):

Plus en détail

TdR Evaluation Finale. Projet d Appui à la valorisation des ressources agricoles locales filières anacarde et sésame. Contrat DCI-NSAPVD/2008/149-561

TdR Evaluation Finale. Projet d Appui à la valorisation des ressources agricoles locales filières anacarde et sésame. Contrat DCI-NSAPVD/2008/149-561 TdR Evaluation Finale Projet d Appui à la valorisation des ressources agricoles locales filières anacarde et sésame Contrat DCI-NSAPVD/2008/149-561 A- Introduction Nom du Projet : «Projet d appui à la

Plus en détail

UE 3 - MANAGEMENT ET CONTRÔLE DE GESTION Niveau M : 180 heures - 20 ECTS. A - Management. 1. Évolution des modèles d organisation (15 heures)

UE 3 - MANAGEMENT ET CONTRÔLE DE GESTION Niveau M : 180 heures - 20 ECTS. A - Management. 1. Évolution des modèles d organisation (15 heures) UE 3 - MANAGEMENT ET CONTRÔLE DE GESTION Niveau M : 180 heures - 20 ECTS NB : les deux sous-parties de ce programme sont présentées séparément mais la compétence à acquérir doit permettre de réaliser une

Plus en détail

EXPERIENCE DE WARRANTAGE DU PODV ET DE LA CPC TOGO

EXPERIENCE DE WARRANTAGE DU PODV ET DE LA CPC TOGO INADES-Formation Togo B.P. 12 472 Lomé TEL. (228) 225-92-16 FAX : (228) 225-92-17 inadesformation@if-togo.net EXPERIENCE DE WARRANTAGE DU PODV ET DE LA CPC TOGO Présentée par N Key Kwami AMONA Directeur

Plus en détail

L optimisation des liens avec le secteur minier exige une approche politique délibérée

L optimisation des liens avec le secteur minier exige une approche politique délibérée L optimisation des liens avec le secteur minier exige une approche politique délibérée Pour que le secteur minier améliore sa contribution au développement généralisé, il doit être mieux intégré dans l

Plus en détail

SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION AU SERVICE DE LA TRANSFORMATION DES ÉCONOMIES AFRICAINES

SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION AU SERVICE DE LA TRANSFORMATION DES ÉCONOMIES AFRICAINES SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION AU SERVICE DE LA TRANSFORMATION DES ÉCONOMIES AFRICAINES SESSION I : ÉLÉMENTS D UN SYSTÈME DE PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE EFFICACE ET ÉQUILIBRÉ POUR FAVORISER L INNOVATION

Plus en détail

Repenser la politique agricole des Etats-Unis:

Repenser la politique agricole des Etats-Unis: Repenser la politique agricole des Etats-Unis: Daryll E. Ray Daniel G. De La Torre Ugarte Kelly J. Tiller Changer la donne pour assurer des revenus aux agriculteurs du monde entier. Agricultural Policy

Plus en détail

REGION DE SIKASSO Cercle de Yanfolila

REGION DE SIKASSO Cercle de Yanfolila PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE REPUBLIQUE DU MALI ---------------------- Un Peuple Un But Une Foi Commissariat à la Sécurité Alimentaire (CSA) ----------------------- Projet de Mobilisation des Initiatives

Plus en détail

BDS standards pour les créateurs d entreprises et les PME CREATEURS D ENTREPRISE

BDS standards pour les créateurs d entreprises et les PME CREATEURS D ENTREPRISE BDS standards pour les créateurs d entreprises et les PME CREATEURS D ENTREPRISE (3) 1. Germe/TRIE 1 comprendre la relation entre l idée d entreprise, l entreprise, et l entrepreneur ; être à même d engager

Plus en détail

Addis Ababa, Ethiopia P. O. Box 3243 Tel: 5517 700 Fax: 5511299 Website: www. Au.int

Addis Ababa, Ethiopia P. O. Box 3243 Tel: 5517 700 Fax: 5511299 Website: www. Au.int AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA Addis Ababa, Ethiopia P. O. Box 3243 Tel: 5517 700 Fax: 5511299 Website: www. Au.int FONCTIONNAIRE CHARGÉ DE POLITIQUES (chargé de programme), ÉQUIPE DE RÉDUCTION

Plus en détail

LA QUESTION DE L EMPLOI

LA QUESTION DE L EMPLOI LA QUESTION DE L EMPLOI FACTEURS DETERMINANTS DE L OFFRE ET DE LA DEMANDE DE MAIN-D ŒUVRE Par : Jean-Marie BAZILE 1 SOMMAIRE 1. Définitions : Offre et demande de main-d oeuvre 2. Problématique de l emploi

Plus en détail

CHAPITRE I - DISPOSITIONS GENERALES SECTION I : DE L OBJET ET DU CHAMP D APPLICATION

CHAPITRE I - DISPOSITIONS GENERALES SECTION I : DE L OBJET ET DU CHAMP D APPLICATION PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE REPUBLIQUE GABONAISE Union-Travail-Justice Loi n 022/2008 Portant Code Agricole en République Gabonaise. L Assemblée Nationale et le Sénat ont délibéré et adopté ; Le Président

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATION 2013

CATALOGUE DE FORMATION 2013 GROUP WEST AFRICA MICROFINANCE CONSULTING COMPANY WA MCC CIFOMBE CIFOMCI ARIMANE CATALOGUE DE FORMATION 2013 CENTRES INTERNATIONAUX DE FORMATION EN MICROFINANCE CIFOMBE - BENIN & CIFOMCI - COTE D IVOIRE

Plus en détail

L EXPÉRIENCE DE LA CENTENARY BANK DANS LE FINANCEMENT DU SECTEUR AGRICOLE

L EXPÉRIENCE DE LA CENTENARY BANK DANS LE FINANCEMENT DU SECTEUR AGRICOLE L EXPÉRIENCE DE LA CENTENARY BANK DANS LE FINANCEMENT DU SECTEUR AGRICOLE ABDUL KYANIKA NSIBAMBI CENTENARY BANK UGANDA 28 30 mars 2012 KAMPALA, OUGANDA Présentation générale L histoire de la Centenary

Plus en détail

Plateforme d Appui au Développement Rural et à la Sécurité Alimentaire en Afrique de l Ouest et du Centre

Plateforme d Appui au Développement Rural et à la Sécurité Alimentaire en Afrique de l Ouest et du Centre COMMISSION DE LA CEDEAO Note méthodologique Task Force «Instrument de financement des intrants» Plateforme d Appui au Développement Rural et à la Sécurité Alimentaire en Afrique de l Ouest et du Centre

Plus en détail

Système d information : Maximiser le retour sur investissement

Système d information : Maximiser le retour sur investissement Améliorer le contrôle interne Système d information : Maximiser le retour sur investissement LAURA FREDERICK, CONSULTANTE EN TI ET GESTION DU CHANGEMENT, ECHANGE, LLC, (MARS 2002) WWW.GLOBALECHANGE.COM

Plus en détail

La fin des exonérations de TVA peut-elle être favorable aux pauvres? Le cas du Niger

La fin des exonérations de TVA peut-elle être favorable aux pauvres? Le cas du Niger La fin des exonérations de TVA peut-elle être favorable aux pauvres? Le cas du Niger Dorothée Boccanfuso Céline de Quatrebarbes* Luc Savard *celine.dequatrebarbes@gmail.com, CERDI, Clermont 1University

Plus en détail

One Acre Fund. Les exploitants avant tout. www.oneacrefund.org

One Acre Fund. Les exploitants avant tout. www.oneacrefund.org One Acre Fund Les exploitants avant tout www.oneacrefund.org One Acre Fund - Contexte Nous sommes au service des familles vivant de l agriculture de subsistance en Afrique de l Est Nous investissons et

Plus en détail

Evaluation d impact du microcrédit en zone rural Enseignement d une expérimentation randomisée au Maroc

Evaluation d impact du microcrédit en zone rural Enseignement d une expérimentation randomisée au Maroc TRADUIRE LA RECHERCHE EN ACTION Evaluation d impact du microcrédit en zone rural Enseignement d une expérimentation randomisée au Maroc B. Crépon F. Devoto E. Duflo W. Parienté Décembre 2010 1 Questions

Plus en détail

CONCEPT NOTE (2ème édition du Forum du Jeune Entrepreneur)

CONCEPT NOTE (2ème édition du Forum du Jeune Entrepreneur) CONCEPT NOTE (2ème édition du Forum du Jeune Entrepreneur) La grande fête de l entrepreneuriat des jeunes fje.contact@gmail.com - www.fjemaroc.ma - www.forumdujeuneentrepreneur.ma Med Lab Entrepreneurship

Plus en détail

Méthode d intervention du PPAB en appui aux OP béninoises

Méthode d intervention du PPAB en appui aux OP béninoises Méthode d intervention du en appui aux OP béninoises Illustration par quelques expériences en cours Déroulement de la séance 1 Présentation succincte du et de son mode d intervention; 2 Illustration des

Plus en détail

Deuxième Forum International Francophone Jeunesse et Emplois Verts Niamey, du 10 au 13 juin 2014

Deuxième Forum International Francophone Jeunesse et Emplois Verts Niamey, du 10 au 13 juin 2014 Deuxième Forum International Francophone Jeunesse et Emplois Verts Niamey, du 10 au 13 juin 2014 Dr. Moustapha Kamal Gueye, Spécialiste - Programme Emplois Verts, Organisation Internationale du Travail

Plus en détail

COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MARDI 26/11/2013

COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MARDI 26/11/2013 République de Côte d Ivoire Union - Discipline - Travail Porte- parolat du Gouvernement COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MARDI 26/11/2013 Le mardi 26 novembre 2013, un Conseil des Ministres s est

Plus en détail

Association Nationale des Caisses Populaires Haïtiennes

Association Nationale des Caisses Populaires Haïtiennes Association Nationale des Caisses Populaires Haïtiennes 9. Axe d intervention (5) Formation Accompagnement et Inclusion financière des mpe 5, impasse Alexis, Musseau Tél. : 2512-3277 ht_anacaph@yahoo.fr/info@anacaph.coop

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATION DU GROUPE GRAD & PARTENAIRES

CATALOGUE DE FORMATION DU GROUPE GRAD & PARTENAIRES Référence Programmes Contenu du programme Objectif, Modalité de suivi, pré-requis, public visé et GP-16G12 CopywritingJOB Copywriting Rédaction d articles Marketing Gestion de Réseaux sociaux A l issue

Plus en détail

SEMINAIRE FAR RABAT. Plates-formes d acteurs pour favoriser l entreprenariat et l insertion des jeunes en milieu rural au Togo

SEMINAIRE FAR RABAT. Plates-formes d acteurs pour favoriser l entreprenariat et l insertion des jeunes en milieu rural au Togo SEMINAIRE FAR RABAT Atelier 2.2 : Conditions pour une installation durable des jeunes en agriculture. Quels types d accompagnement? Plates-formes d acteurs pour favoriser l entreprenariat et l insertion

Plus en détail

La crise mondiale des revenus agricoles

La crise mondiale des revenus agricoles Le marché a perdu la clé des champs André D Beaudoin Secrétaire Général UPA DI La crise mondiale des revenus agricoles Forum Souveraineté alimentaire Niamey/ novembre 2006 Depuis plus de quatre décennies:

Plus en détail

Le 2iE un centre d excellence au service du développement de l Afrique

Le 2iE un centre d excellence au service du développement de l Afrique Le 2iE un centre d excellence au service du développement de l Afrique Pourquoi investir dans un centre d excellence qui forme dans les domaines de l eau, de l environnement, de l énergie et des infrastructures?

Plus en détail

ATELIER 4 Qualité de l éducation et rôle clé des enseignants

ATELIER 4 Qualité de l éducation et rôle clé des enseignants Page 20 ATELIER 4 Qualité de l éducation et rôle clé des enseignants Co-organisation et co-financement : Internationale de l éducation (IE) Participants au panel, modérateur et rapporteur : la liste sera

Plus en détail