Lettre d informations 1 27 avril 2015

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Lettre d informations 1 27 avril 2015"

Transcription

1 Lettre d informations 1 27 avril 2015 Au programme de cette lettre d informations : Point Agrométéo La gelée blanche de début avril Démarrage de la végétation point nutrition Point phytosanitaire Point Agrométéo températures Cumul des moyennes de températures journalières efficaces 2015(>10 C) Janv. Fév. Mars Avril Janv. Fév. Mars Avril Janv. Fév. Mars Avril Minervois (Azillanet) Plaine de l Hérault La Clape Légende : 2014 en bleu ; 2015 en rouge Les mois de janvier et février 2015 ont été plus froids qu'en 2014, sauf exception du secteur de La Clape qui suit la tendance Au 1 er mars 2015, les sommes de températures accusent un retard de 12 jours pour le Minervois et de 18 jours pour la plaine de l'hérault par rapport à l an dernier. Les températures chaudes de mars 2015 ont permis de rattraper un peu cet écart. En effet au premier avril le retard de 2015 par rapport à 2014 est de 45 jours pour le Minervois et La Clape, et de 12 jours pour la plaine de l'hérault. Alerte SRDV Bulletin d informations SRDV ZA du Castellas 35, rue de la Combe du Meunier Montredon Corbières

2 Pluviométrie du 01/01/2015 au 15/04/2015 (mm) Janv. Fév. Mars Avril Janv. Fév. Mars Avril Janv. Fév. Mars Avril Minervois (Azillanet) Plaine de l Hérault La Clape Légende : 2014 en bleu ; 2015 en rouge Le début d'année 2015 est caractérisé par une faible pluviométrie en janvier. D'autre part, on retrouve sur tout le secteur les pluies du 15 au 17 mars allant de 32 à 55 mm. Ces pluies ont été particulièrement efficientes et bénéfiques pour la vigne, alors en phase de débourrement. On peut s'attendre avec les pluies qui ont suivi au mois d'avril à un bon potentiel de développement végétatif. Sur la période Octobre 2014Mars 2015, le cumul pluviométrique (entre 400 mm et 500 mm) est proche des normales à excédentaires sur l ensemble de la région (Source ACH). Néanmoins, sur une grande partie de l hiver et l automne, les mois sont déficitaires et les pluies se sont concentrées essentiellement en novembre (environ les 2/3 du cumul total). Les réserves en eau des sols en sortie d hiver ne sont pas optimales car le pourcentage de remplissage est compris entre 40 et 60% selon le type de sol et la profondeur (Source ACH). Evénement climatique : gelée blanche des 67 avril Suite à la gelée blanche des 6 et 7 Avril derniers au matin (2 à 3 C), des dégâts sont observés sur plusieurs secteurs : Basse vallée de l Aude, Minervois, Corbières, Ouest Audois, Les bourgeons principaux sont détruits et le contrebourgeon débourre avec un retard phénologique et une fertilité bien moindre. Les cépages précoces (Chardonnay, Pinot) sont les plus touchés mais des symptômes sont observés sur tous cépages et avec des fréquences variables (jusqu à 80% des bourgeons atteints). Des bourgeons à tous les stades de développement ont été atteints : de bourgeon dans le coton à 23 feuilles étalées. SRDV ZA du Castellas 35, rue de la Combe du Meunier Montredon Corbières 2

3 Photos de dégâts causés par la gelée des 6 et 7 avril Des bourgeons à tous les stades de développement ont été atteints. Démarrage de la campagne 2015 Aspects physiologiques : qualité du débourrement et comportement des parcelles Parmi les questions faisant suite aux conditions particulières du millésime 2014, on pouvait s interroger sur la qualité du débourrement en début de cycle De façon générale, on constate à ce jour une qualité de débourrement globalement complète et régulière. Parmi les facteurs explicatifs, les conditions climatiques favorables ont joué un rôle majeur (notamment pluies très efficientes de mars). Les gestes réalisés au vignoble ont également eu une grande importance. Voici un exemple de parcelle ayant subit une forte contrainte hydrique en Pour mémoire, parcelle de Chardonnay non irriguée, centre Hérault photo réunion SRDV juillet 2014 SRDV ZA du Castellas 35, rue de la Combe du Meunier Montredon Corbières 3

4 La même parcelle, le 15 avril 2015 Débourrement complet sur les baguettes Parmi les points à retenir sur cet exemple : - L adaptation de la taille en fonction de l expression végétative Le travail du sol :! Un sous solage a été réalisé 1 rang sur 2 en décembre. Puis un 1 er labour d aération en février. Ensuite, les labours ont repris début avril. - La fertilisation :! Apport d azote et de phosphore réalisé en sortie d hiver.! Analyse pétiolaire prévue au début du stade Boutons Floraux Séparés pour valider les équilibres minéraux (notamment au niveau potassique). Accompagnement par apport foliaire en cas de déséquilibre constaté lors des premières analyses. L accompagnement de ces parcelles sur la période actuelle est un geste agronomique capitale! En effet, les niveaux de réserves dans le vieux bois sont le plus souvent faibles dans ce type de situation. Il est donc impératif d agir au niveau viticole pour obtenir les conditions d une «prise de relais» par le système végétatif annuel la plus précoce possible (redéploiement du système racinaire et basculement vers une absorption efficiente / obtention de l autotrophie par une surface foliaire suffisante). C est tout l enjeu de la période qui va du débourrement jusqu à préfloraison. On observe également certaines situations moins favorables, avec quelques exemples observés ponctuellement sur des parcelles soumises à une très forte contrainte hydrique en 2014 : Parcelles jeunes (env. 46 ans) : débourrement incomplet sur certains coursons (taille gobelet). Phénomène de fenêtre sur certains Merlot (taille trop longue / expression végétative 2014?) Analyses pétiolaires 2014, ce qu il faut retenir pour 2015 Les défauts d assimilation constatés en début de cycle 2014 ont été généraux sur l ensemble du vignoble languedocien. L effet couplé d un climat à forte contrainte hydrique, et de sols secs, avait engendré au vignoble des développements végétatifs faibles, ainsi qu une charge en grappes hétérogène. Le suivi régulier de la nutrition de la vigne depuis le début du printemps avait permis de rattraper bien des situations avec un pilotage fin de la fertilisation. SRDV ZA du Castellas 35, rue de la Combe du Meunier Montredon Corbières 4

5 Les suivis par analyses pétiolaires commencent dès le stade boutons floraux séparés. Parlez en avec votre œnologue et votre conseiller viticole! Point sur les pressions phytosanitaires Oïdium Les premiers drapeaux sont observés sur des parcelles de carignan et roussanne avec historique oïdium. La croissance a été rapide, le stade grappes visibles est bien établi, le stade grappes séparées est également parfois observé. La protection oïdium doit donc être faite, ou réalisée dès que possible. Mildiou Pas de foyer primaire observé pour l instant. Le risque est faible. Il conviendra toutefois d être prudent à l approche d un prochain épisode pluvieux. Eudémis Le vol a débuté selon les zones entre le 10 et le 20 avril. Les prises sont en nette augmentation cette semaine dans des zones précoces type étang de Thau. Les premières pontes fraîches sont observées depuis le 15 avril. Il est encore bien trop tôt pour intervenir, le traitement pourra se réaliser au stade boutons floraux séparés. Escargots Les observations d escargots sont fréquentes cette année. Cependant, les dégâts restent ponctuels, la croissance rapide de la vigne ayant permis de passer rapidement les stades les plus sensibles. Gestion des sols La croissance des enherbements et adventices est rapide en ce moment, liée à la combinaison de la chaleur et de l eau. Il convient donc de suivre au plus près le travail du sol, notamment en cas de culture mécanique du rang. Le labour de l interrang va permettre d aérer les sols. L apport d oxygène active la vie microbienne, et favorise sa mise en route. Elle permet la minéralisation de la matière organique, et donc la mise à disposition d éléments minéraux pour la vigne, qui en aura besoin dans quelques temps lors de la bascule d alimentation sur le système racinaire. Des chardons sont régulièrement observés cette année. Ils commencent à fleurir, et sont à éliminer avant la fin de floraison, par tonte ou désherbage, afin d éviter leur multiplication. Prochaine alerte SRDV : semaine du 19 mai. SRDV ZA du Castellas 35, rue de la Combe du Meunier Montredon Corbières 5

VITICULTURE 2012 V 12 / PACA 02 STRATEGIE D APPLICATION DU CUIVRE EN VITICULTURE

VITICULTURE 2012 V 12 / PACA 02 STRATEGIE D APPLICATION DU CUIVRE EN VITICULTURE VITICULTURE 212 V 12 / PACA 2 STRATEGIE D APPLICATION DU CUIVRE EN VITICULTURE Silvère DEVEZE Chambre d Agriculture de Vaucluse 1- Identification de l action a. Responsables techniques et partenaires :

Plus en détail

dans le cas de l appareil foliaire d une hauteur de 140 cm (9257m 2 /ha) par rapport à l appareil

dans le cas de l appareil foliaire d une hauteur de 140 cm (9257m 2 /ha) par rapport à l appareil RÉSUMÉ La protection phytosanitaire des vignobles représente une des chaînons les plus importantes des systèmes de production viticole (Enoiu I., 2006, Tomoioagă, 2006). Les dépenses liées aux produits

Plus en détail

Influence du fonctionnement de la vigne sur la qualité du vin

Influence du fonctionnement de la vigne sur la qualité du vin Influence du fonctionnement de la vigne sur la qualité du vin G. BARBEAU I NRA Unité expérimentale Vigne et Vin, 42 rue Georges Morel, 49071 Beaucouzé-Cédex, Tel. (33) 2 41 22 56 60, Fax (33) 2 41 22 56

Plus en détail

RESULTATS DE L ESSAI VARIETES D ORGES D HIVER EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE CAMPAGNE 2007-2008

RESULTATS DE L ESSAI VARIETES D ORGES D HIVER EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE CAMPAGNE 2007-2008 C.R.E.A.B. MIDI-PYRENEES CENTRE REGIONAL DE RECHERCHE ET D EXPERIMENTATION EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE MIDI-PYRENEES RESULTATS DE L ESSAI VARIETES D ORGES D HIVER EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE CAMPAGNE 2007-2008

Plus en détail

Gazon semé Gazon plaqué Pose en toute saison - + Rapidité d'utilisation - + Moins de problèmes de levée liés au climat (sec, froid)

Gazon semé Gazon plaqué Pose en toute saison - + Rapidité d'utilisation - + Moins de problèmes de levée liés au climat (sec, froid) GAZONS Un gazon, ou pelouse, est une surface semée de graminées sélectionnées. Cette sélection se fait en fonction de la qualité ornementale du gazon, de sa résistance (au piétinement, à la sécheresse,

Plus en détail

RECHERCHE & VITICULTURE IDÉES NOUVELLES POUR COMPRENDRE ET APPLIQUER IDÉES LA MÉTHODE COUSINIÉ

RECHERCHE & VITICULTURE IDÉES NOUVELLES POUR COMPRENDRE ET APPLIQUER IDÉES LA MÉTHODE COUSINIÉ RECHERCHE & VITICULTURE 500 IDÉES IDÉES NOUVELLES POUR COMPRENDRE ET APPLIQUER LA MÉTHODE COUSINIÉ Méthode agronomique éco-environnementale viticole par Jean-Pierre Cousinié RECHERCHE & VITICULTURE Entre

Plus en détail

Influence du changement. agronomiques de la vigne

Influence du changement. agronomiques de la vigne Influence du changement climatique sur les résultatsr agronomiques de la vigne à l'aide du modèle STICS Iñaki García a de Cortázar Atauri Unité CSE - Avignon Réunion Protection du Vignoble Changement Climatique

Plus en détail

Coûts des pratiques viticoles dans le Sud-Ouest en fonction de la typologie de production. Damien AMELINE, CER France Midi-Pyrénées

Coûts des pratiques viticoles dans le Sud-Ouest en fonction de la typologie de production. Damien AMELINE, CER France Midi-Pyrénées Coûts des pratiques viticoles dans le Sud-Ouest en fonction de la typologie de production Damien AMELINE, CER France Midi-Pyrénées 10 Damien décembre Ameline 2010 (CER France Toulouse Midi-Pyrénées) Compétitivité

Plus en détail

Notice Kocide Opti. DuPont. Opti. Kocide. Kocide Opti. La protection cuivre à petite dose

Notice Kocide Opti. DuPont. Opti. Kocide. Kocide Opti. La protection cuivre à petite dose Notice Kocide DuPont Kocide Kocide La protection cuivre à petite dose Les enjeux du cuivre en viticulture Le cuivre est un fongicide de contact à action strictement préventive, doté d un mode d action

Plus en détail

Recherches menées en viticulture et en œnologie à Agroscope

Recherches menées en viticulture et en œnologie à Agroscope Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche DEFR Agroscope Recherches menées en viticulture et en œnologie à Agroscope Vivian Zufferey Changins 23 mai 2014 Viticulture, œnologie

Plus en détail

Que voit-on? Bande enherbée (graminées)entre deux rangs de vigne. Enherbement assez haut et varié favorisant la biodiversité. Désherbage chimique sur

Que voit-on? Bande enherbée (graminées)entre deux rangs de vigne. Enherbement assez haut et varié favorisant la biodiversité. Désherbage chimique sur 1 2 Que voit-on? Bande enherbée (graminées)entre deux rangs de vigne. Enherbement assez haut et varié favorisant la biodiversité. Désherbage chimique sur le cavaillon car cavaillon propre et non travaillé

Plus en détail

Faune. Flore. Entretien de votre cep de vigne. Stades repères de la vigne. Biodiversité dans les vignes. Clyle. Abeille. Cigarier Veronique.

Faune. Flore. Entretien de votre cep de vigne. Stades repères de la vigne. Biodiversité dans les vignes. Clyle. Abeille. Cigarier Veronique. Entretien de votre cep de vigne Stades repères de la vigne Repos d hiver Bourgeons dans le coton Pointe verte Eclatement des bourgeons Nom : Vitis vinifera Famille : Vitacées Type : Arbuste fruitier Hauteur

Plus en détail

pendant le traitement,

pendant le traitement, 19 Pendant le traitement OBJECTIF Connaître et appliquer la réglementation et les bonnes pratiques phytosanitaires lors de l application du traitement afin d éviter des pollutions environnementales et

Plus en détail

Vision cultures. Substitutions de maturités d hybrides basées sur la recherche à long terme. par Mark Jeschke et Steve Paszkiewicz.

Vision cultures. Substitutions de maturités d hybrides basées sur la recherche à long terme. par Mark Jeschke et Steve Paszkiewicz. Vision cultures Substitutions de maturités d hybrides basées sur la recherche à long terme par k Jeschke et Steve Paszkiewicz Sommaire Lorsque la pluie retarde sensiblement les travaux aux champs et les

Plus en détail

HAIES PRÊTES-À-PLANTER QUICK HEDGE

HAIES PRÊTES-À-PLANTER QUICK HEDGE COMMENT CHOISIR LA VARIÉTÉ D UNE HAIE PRÊTE-À-PLANTER? Les variétés caduques perdent leurs feuilles en hiver (exemple: le charme, l'érable) ; Plus d infos ci-dessous. Les variétés marcescentes gardent

Plus en détail

Evaluation de cépages résistants ou tolérants aux principales maladies cryptogamiques de la vigne

Evaluation de cépages résistants ou tolérants aux principales maladies cryptogamiques de la vigne VITICULTURE 27 Evaluation de cépages résistants ou tolérants aux principales maladies cryptogamiques de la vigne Marc Chovelon Grab Mathieu Combier Chambre d Agriculture du Var Gilles Masson Centre du

Plus en détail

Economies d énergie en cultures maraîchères

Economies d énergie en cultures maraîchères Economies d énergie en cultures maraîchères Pistes actuelles et expérimentations en cours Eric Brajeul, Ariane Grisey, Serge Le Quillec, Raphaël Tisiot (Ctifl) Rencontres du végétal Angers le 10 janvier

Plus en détail

Désherbage maïs. Synthèse 2014. Présentation des essais. Le protocole

Désherbage maïs. Synthèse 2014. Présentation des essais. Le protocole Désherbage maïs Synthèse 2014 Cette synthèse regroupe les résultats de 9 essais du réseau de désherbage maïs Poitou-Charentes Vendée. L animation du réseau et la synthèse des données brutes sont assurés

Plus en détail

Gazon naturel Développements et tendances Semences UFA Espaces verts

Gazon naturel Développements et tendances Semences UFA Espaces verts Gazon naturel Développements et tendances Semences UFA Espaces verts 8401 Winterthour Bernhard Schenk 01.09.2014 Thèmes Facteurs d influence sur des gazons naturels sains Espèces de graminées et progrès

Plus en détail

L entretien des. gazon. Salon DEMO VERT 15 septembre 2010 - L'entretien des gazons sportifs - Paulo Seixas

L entretien des. gazon. Salon DEMO VERT 15 septembre 2010 - L'entretien des gazons sportifs - Paulo Seixas L entretien des terrains sportifs en gazon INTRODUCTION Les sports de gazon Gazon naturel < > Gazon synthétique L entretien est essentiel : - Esthétique -Sécurité -Qualité de jeux -Longévité LA TONTE

Plus en détail

Fiche Technique. Filière Maraichage. Mais doux. Septembre 2008

Fiche Technique. Filière Maraichage. Mais doux. Septembre 2008 Fiche Technique Production Peu Développée en Languedoc-Roussillon Filière Maraichage Mais doux Septembre 2008 Rédigée par : Julien GARCIA Chambre Régionale d Agriculture du Languedoc-Roussillon Potentiel

Plus en détail

6 bonnes raisons pour cultiver du sorgho

6 bonnes raisons pour cultiver du sorgho GUIde sorgho 2015 La Gamme sorgho 2015 17 % Besoins en eau limités Diversité de culture dans la rotation 46 % 6 bonnes raisons pour cultiver du sorgho Besoins en intrants faibles 12 % 10 % Dégâts sur la

Plus en détail

Les différentes opérations culturales en production sous serre : Les attentes en termes d automatisation

Les différentes opérations culturales en production sous serre : Les attentes en termes d automatisation Les différentes opérations culturales en production sous serre : Les attentes en termes d automatisation E. Brajeul, B. Hennion Ctifl 1 Serres verre chauffées en France (tomate et concombre) : 1100 ha

Plus en détail

Outil de gestion de l azote pour le blé tendre d hiver biologique en Ile-de-France

Outil de gestion de l azote pour le blé tendre d hiver biologique en Ile-de-France Outil de gestion de l azote pour le blé tendre d hiver biologique en Ile-de-France Prévoir la fertilisation en sortie d hiver à l échelle de l exploitation Charlotte Glachant, Claude Aubert, Chambre d

Plus en détail

DOMAINE DENIS FOUQUERAND & FILS

DOMAINE DENIS FOUQUERAND & FILS S A N T E N AY " C O M M E D E S S U S " r o u g e Cépage : Le pinot noir est le cépage unique Nature du sol : Argilo calcaire Exposition : Plein sud et sud ouest Pratique culturale : Lutte raisonnée phyto

Plus en détail

RESOLUTION OIV-VITI 469-2012 GUIDE D APPLICATION DU SYSTÈME HACCP (HAZARD ANALYSIS AND CRITICAL CONTROL POINTS) A LA VITICULTURE DE L OIV

RESOLUTION OIV-VITI 469-2012 GUIDE D APPLICATION DU SYSTÈME HACCP (HAZARD ANALYSIS AND CRITICAL CONTROL POINTS) A LA VITICULTURE DE L OIV RESOLUTION OIV-VITI 469-2012 GUIDE D APPLICATION DU SYSTÈME HACCP (HAZARD ANALYSIS AND CRITICAL CONTROL POINTS) A LA VITICULTURE DE L OIV L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE, Suivant la proposition de la Commission I

Plus en détail

ARVALIS - Institut du végétal

ARVALIS - Institut du végétal Implantation du maïs: quelles innovations pour quels bénéfices? R. LEGERE Arvalis Institut du Végétal Programme Les différents itinéraires techniques d implantation Focus sur les itinéraires très simplifiés:

Plus en détail

L application du produit sur la cible

L application du produit sur la cible Fiche IV - 3 La limitation des risques au cours de l application L application du produit sur la cible L -IVobjectif d une application est de positionner les produits phytosanitaires sur la cible : la

Plus en détail

Séminaire Viticulture de Précision. Estimation et gestion de la vigueur : exemple de la proxi-détection dans les vignobles étroits (AgroSup Dijon)

Séminaire Viticulture de Précision. Estimation et gestion de la vigueur : exemple de la proxi-détection dans les vignobles étroits (AgroSup Dijon) Séminaire Viticulture de Précision Estimation et gestion de la vigueur : exemple de la proxi-détection dans les vignobles étroits (AgroSup Dijon) Thématique de recherche Suivi du cycle végétatif de la

Plus en détail

Bulletin d information

Bulletin d information Bulletin d information CULTURES EN SERRES No 9-3 juin 1999 SACHEZ LIRE VOS PLANTS DE TOMATE Vous aimeriez savoir POURQUOI? et QUE FAIRE? quand la tête des plants pâlit, se tord, s amincit ou encore que

Plus en détail

Mai 2014 Partie 1. Céleri Rave CONSEILS DE SAISON

Mai 2014 Partie 1. Céleri Rave CONSEILS DE SAISON Mai 2014 Partie 1 CONSEILS DE SAISON Localement, les conditions pluvieuses accompagnées de la baisse des températures (Hautes Pyrénées) n ont pas favorisé une bonne reprise des dernières plantations ainsi

Plus en détail

L hygromètre pour air ambiant indique de façon très compréhensible les valeurs optimales relatives

L hygromètre pour air ambiant indique de façon très compréhensible les valeurs optimales relatives Vivre sainement avec un hygromètre pour air ambiant. L hygromètre pour air ambiant indique de façon très compréhensible les valeurs optimales relatives au climat et ce en fonction de la saison et de la

Plus en détail

Teneur en proteines des bles : relever le double defi agronomique et economique

Teneur en proteines des bles : relever le double defi agronomique et economique Teneur en proteines des bles : relever le double defi agronomique et economique Des marchés très segmentés Les marchés du blé français sont très segmentés : les destinations «marché intérieur» et «export»

Plus en détail

Mise en œuvre des outils. L. VARVOUX (Terrena)

Mise en œuvre des outils. L. VARVOUX (Terrena) Mise en œuvre des outils L. VARVOUX (Terrena) Témoignage de Laurent Varvoux Service Agronomie Terrena Responsable relations Sol - Cultures Fertilisation Outils d Aide à la Décision Couverts végétaux Membre

Plus en détail

Informations techniques sur la culture de l ananas

Informations techniques sur la culture de l ananas Informations techniques sur la culture de l ananas Conditions de culture favorables (choix de la parcelle) : Sol drainant et plutôt acide. Terrain exposé au soleil. Accès à l eau pour l irrigation durant

Plus en détail

FLASH SPECIAL GRELE. A l heure actuelle, il est impossible d estimer les dégâts occasionnés au vignoble.

FLASH SPECIAL GRELE. A l heure actuelle, il est impossible d estimer les dégâts occasionnés au vignoble. A tous les Adhérents FLASH SPECIAL GRELE Bilan météo de la nuit du 12 au 13 mai : Dans la nuit du 12 au 13 mai, un violent orage a éclaté sur le canton de Branne, accompagné de vent et surtout d averse

Plus en détail

Figure 1 : Graphique de l évolution des températures en France sur 100 ans Source : Météo France

Figure 1 : Graphique de l évolution des températures en France sur 100 ans Source : Météo France 1) Le changement climatique Le changement climatique qui est maintenant prouvé scientifiquement est connu de tous. Il a une influence sur nous, sur la végétation, mais aussi sur la pollinisation. Les changements

Plus en détail

LE 18 NOVEMBRE 2012, PARTICIPEZ SIMPLEMENT À LA MYTHIQUE VENTE AUX ENCHÈRES DU DOMAINE DES HOSPICES DE BEAUNE.

LE 18 NOVEMBRE 2012, PARTICIPEZ SIMPLEMENT À LA MYTHIQUE VENTE AUX ENCHÈRES DU DOMAINE DES HOSPICES DE BEAUNE. LE 18 NOVEMBRE, PARTICIPEZ SIMPLEMENT À LA MYTHIQUE VENTE AUX ENCHÈRES DU DOMAINE DES. ALBERT BICHOT, GRANDE MAISON DE BOURGOGNE ET ACHETEUR N 1 VOUS ACCOMPAGNE DANS CE PROJET ET VOUS PROPOSE DES CONDITIONS

Plus en détail

Interculture courte pour optimiser le rendement des blés sur blé

Interculture courte pour optimiser le rendement des blés sur blé Fiche technique mise à jour : février 2014 Association Couvert végétal - Cycle ultra court Interculture courte pour optimiser le rendement des blés sur blé Pour sécuriser et déplafonner les rendements

Plus en détail

growing with joy. FE RT ILIZER TECHNICAL N PRODUCTS N-PILOT la fertilisation maîtrisée

growing with joy. FE RT ILIZER TECHNICAL N PRODUCTS N-PILOT la fertilisation maîtrisée FE RT ILIZER TECHNICAL N PRODUCTS growing with joy. N-PILOT la fertilisation maîtrisée N-PILOT L ajustement de la fertilisation en cours de végétation offre la possibilité de moduler les derniers apports

Plus en détail

MAINTENIR LA QUALITÉ DES TOMATES EN ÉTÉ : UN DÉFI!

MAINTENIR LA QUALITÉ DES TOMATES EN ÉTÉ : UN DÉFI! Cultures en serres Bulletin d information No 12 25 juillet 2013 MAINTENIR LA QUALITÉ DES TOMATES EN ÉTÉ : UN DÉFI! La tomate demeure un fruit fragile qui peut être affecté par toutes sortes de maladies,

Plus en détail

Grandes cultures Engrais liquides ou granulaires?

Grandes cultures Engrais liquides ou granulaires? Grandes cultures Engrais liquides ou granulaires? Louis Robert, agronome, M. Sc. Conseiller régional en grandes cultures Même s ils ne sont pas nouveaux sur le marché, les engrais de démarrage liquides

Plus en détail

BILAN DE LA CAMPAGNE 2014

BILAN DE LA CAMPAGNE 2014 BSV n 13 bilan saison 214 Epidémiosurveillance BRETAGNE-NORMANDIE-PAYS DE LA LOIRE : Bilan de la Saison 214 SOMMAIRE BILAN DE LA CAMPAGNE 214 Les observateurs Les observations Les Bulletins de Santé du

Plus en détail

Maintenir ses marges, tout en limitant l usage des intrants, des pistes existent!

Maintenir ses marges, tout en limitant l usage des intrants, des pistes existent! Maintenir ses marges, tout en limitant l usage des intrants, des pistes existent! Les essais présentés dans ce document font état des références actuellement disponibles sur les systèmes économes en intrants

Plus en détail

Ce qu'il faut retenir

Ce qu'il faut retenir N 2 29 avril 2015 Ce qu'il faut retenir Stade : 4 feuilles à 8 feuilles. Les faucillages sont en cours sur les stades plus avancés. Limaces : Présentes sur 16% des surfaces sans dégât important. Pourriture

Plus en détail

ETUDE D'ECOBIOS VIGNE

ETUDE D'ECOBIOS VIGNE Centre de Recherches de Bordeaux Unité Mixte de Recherches en Santé Végétale Equipe "Epidémiologie de la Pourriture grise" 71, avenue E. Bourleaux - B.P. 81 33883 VILLENAVE D'ORNON Cedex ETUDE D'ECOBIOS

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES ENTRETIEN DU STADE DE FOOTBALL COMMUNE DE BEZOUCE. En partenariat avec SAINT GERVASY CABRIERES LEDENON

CAHIER DES CHARGES ENTRETIEN DU STADE DE FOOTBALL COMMUNE DE BEZOUCE. En partenariat avec SAINT GERVASY CABRIERES LEDENON CAHIER DES CHARGES ENTRETIEN DU STADE DE FOOTBALL COMMUNE DE BEZOUCE En partenariat avec SAINT GERVASY CABRIERES LEDENON I) DISPOSITIONS GENERALES II) ENTRETIEN 1 ère partie entretien courant II-1) La

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. «Viticulture»

DOSSIER DE PRESSE. «Viticulture» DOSSIER DE PRESSE «Viticulture» le Préfet de la région Languedoc-Roussillon, Préfet de l'hérault à la rencontre des professionnels à l occasion du début des vendanges Jeudi 4 septembre 2014 Pomérols Pinet

Plus en détail

Recommandations pour finir la campagne 2012

Recommandations pour finir la campagne 2012 La Lettre n 17 10 Juillet 2012 Voici quelques informations pour vous aider à clôturer la campagne 2012 et à bien débuter la campagne 2013 : vérifications sur le cahier d épandage, saisie de la récolte,

Plus en détail

Les avantages de la culture des champignons en agriculture

Les avantages de la culture des champignons en agriculture Les avantages de la culture des champignons en agriculture Par Vincent Leblanc, agronome, M.Sc. La méthode de production en laboratoire La multiplication se fait par spores ou par tissus Stérilisation

Plus en détail

Fiche conseil n 8 Les 4 saisons du compostage

Fiche conseil n 8 Les 4 saisons du compostage Fiche conseil n 8 Les 4 saisons du compostage Le compost au printemps Le compost en été Le compost à l automne Le compost en hiver Le compost au printemps La saison idéale pour démarrer son compost...

Plus en détail

Fertiliser le maïs autrement

Fertiliser le maïs autrement Fertiliser le maïs autrement Dans un contexte de renchérissement des ressources en azote organique et de recherche de plus d autonomie, les agriculteurs biologiques picards et leurs conseillers au sein

Plus en détail

Les facteurs de compétitivité sur le marché mondial du vin Veille concurrentielle 2012. 18 juin 2013 Vinexpo 2013, Bordeaux

Les facteurs de compétitivité sur le marché mondial du vin Veille concurrentielle 2012. 18 juin 2013 Vinexpo 2013, Bordeaux Les facteurs de compétitivité sur le marché mondial du vin Veille concurrentielle 2012 18 juin 2013 Vinexpo 2013, Bordeaux 1 Les facteurs de compétitivit titivité sur le marché mondial du vin Veille concurrentielle

Plus en détail

Maïs grain irrigué. Synthèse variétale 2014

Maïs grain irrigué. Synthèse variétale 2014 Maïs grain irrigué Synthèse variétale 2014 Les récoltes 2013 comme celles de 2012 se sont faites sur des sols trempés et tardivement. L hiver très doux, très humide, en absence totale de gel n a pas permis

Plus en détail

LES COULEURS ET LEURS DEFINITIONS

LES COULEURS ET LEURS DEFINITIONS LES COULEURS ET LEURS DEFINITIONS La couleur peut avoir un impact important sur notre intérieur. Les couleurs que nous choisissons reflètent nos personnalités, nos styles de vie, nos passions. Elles établissent

Plus en détail

Taille des basses tiges et arbustes fruitiers Les fraisiers. Contenu LES FRAISIERS... 2. Types de fraisiers... 2. Culture... 3. Choix du site...

Taille des basses tiges et arbustes fruitiers Les fraisiers. Contenu LES FRAISIERS... 2. Types de fraisiers... 2. Culture... 3. Choix du site... 1 Contenu LES FRAISIERS 2 Types de fraisiers 2 Culture 3 Choix du site 3 Comment planter les jeunes plants? 3 Maladies 4 Oïdium 4 Botrytis 5 Multiplication des fraisiers 6 Entretien 8 (à suivre ) 8 2 LES

Plus en détail

Domaine laurent Cognard

Domaine laurent Cognard Historique Création du Vignoble en 2 temps : 1. En 1997, achat et première récolte de 0,688 ha de mercurey village rouge sur le terroir des Ormeaux (jeune diplômé à l époque) Mes parents étant en cave

Plus en détail

Résultats d essais récents sur la culture du canola

Résultats d essais récents sur la culture du canola Résultats d essais récents sur la culture du canola ETIENNE TARDIF agr 1, Dr. DONALD L. SMITH 2 1 Bunge ETGO, 555 Boul. Alphonse-Deshaies, Bécancour Québec G9H 2Y8; 2 McGill University, 21,111 Lakeshore,

Plus en détail

Auteurs : Christophe Gaviglio Philippe Saccharin Nicolas Barthes - IFV pôle Sud-Ouest

Auteurs : Christophe Gaviglio Philippe Saccharin Nicolas Barthes - IFV pôle Sud-Ouest Compte rendu ETUDE DES PERFORMANCES ENERGETIQUES DES MATERIELS VITICOLES Auteurs : Christophe Gaviglio Philippe Saccharin Nicolas Barthes - IFV pôle Sud-Ouest Contact : V innopôle BP 22 81310 Lisle sur

Plus en détail

La modélisation : un outil de pilotage du couple climat - vigne?

La modélisation : un outil de pilotage du couple climat - vigne? COSTEL UMR6554 LETG UE 1117 Vigne et Vin UMT Vinitera La modélisation : un outil de pilotage du couple climat - vigne? Coulon C. & Barbeau G., INRA, UE1117, UMT Vinitera, Angers Quénol Hervé, COSTEL, UMR6554

Plus en détail

Optimiser la dose de semis du maïs

Optimiser la dose de semis du maïs Optimiser la dose de semis du maïs La moyenne des taux de semis de maïs utilisés par les producteurs aux États-Unis et au Canada a augmenté de 23 000 grains/acre en 1985 à plus de 30 000 grains/acre aujourd

Plus en détail

Livret de dégustation Veuillez trouver ci-joint notre fiche descriptive des vins d automne-hiver 2013

Livret de dégustation Veuillez trouver ci-joint notre fiche descriptive des vins d automne-hiver 2013 Voyage de fin d études 2014 Livret de dégustation Veuillez trouver ci-joint notre fiche descriptive des vins d automne-hiver 2013 Au profit du voyage de fin d étude 2014, nous vous proposons une sélection

Plus en détail

Impacts des modifications des pratiques de la fertilisation azotée sur l évolution de la qualité de l eau

Impacts des modifications des pratiques de la fertilisation azotée sur l évolution de la qualité de l eau Nitrates et qualité de l eau Impacts des modifications des pratiques de la fertilisation azotée sur l évolution de la qualité de l eau Programme régional d études sur sites bougies poreuses 1999-25 Contexte

Plus en détail

Optimisation du fonctionnement de la chaudière et de l open buffer

Optimisation du fonctionnement de la chaudière et de l open buffer Optimisation du fonctionnement de la chaudière et de l open buffer E. BRAJEUL D. LESOURD, A. GRISEY (Ctifl) T. BEAUSSE (Gaz de France) Serres horticoles et énergie, quel avenir? 30 et 31 janvier 2008 1

Plus en détail

MESSAGE CONSEIL IRRIGATION de LOT-ET-GARONNE

MESSAGE CONSEIL IRRIGATION de LOT-ET-GARONNE CLIMATOLOGIE N 05 9 juillet 2015 MESSAGE CONSEIL IRRIGATION de LOT-ET-GARONNE Réalisé en collaboration entre les techniciens de la Chambre d Agriculture de Lot-et-Garonne et de l ACMG Fin de l épisode

Plus en détail

Mise à l herbe, les années se suivent!

Mise à l herbe, les années se suivent! Mise à l herbe, les années se suivent! Les vaches laitières du centre de formation ont été mises à l herbe de-nouveau un jeudi. En 2010 c était le 1 er avril, cette année ce fut le 31 mars 2011. La mise

Plus en détail

La Vallée de la Loire

La Vallée de la Loire BEP des Métiers de la Restauration et de l Hôtellerie Titre de la leçon Les Vignobles La Vallée de la Loire Contenu de la séance SITUATION GEOGRAPHIQUE 1. SITUATION Le vignoble du Val de Loire est situé

Plus en détail

Le NITRATEST OUTIL DE CONDUITE DE LA FERTILISATION AZOTÉE

Le NITRATEST OUTIL DE CONDUITE DE LA FERTILISATION AZOTÉE Réactualisation octobre 2004 Le NITRATEST OUTIL DE CONDUITE DE LA FERTILISATION AZOTÉE Le sol est-il pauvre, bien pourvu ou riche en nitrates? La plante montre-t-elle un manque ou un excès de vigueur?

Plus en détail

Gérer définitivement les problèmes de mousse

Gérer définitivement les problèmes de mousse Gérer définitivement les problèmes de mousse Tuer la mousse n est pas un problème mais pour l éliminer définitivement, il faudra identifier la ou les origines de sa présence et y remédier Quelles sont

Plus en détail

Le millésime 2012 en début d élevage L antithèse climatique de 2011, plutôt réussie sur les grands terroirs Pr. Denis Dubourdieu

Le millésime 2012 en début d élevage L antithèse climatique de 2011, plutôt réussie sur les grands terroirs Pr. Denis Dubourdieu Le millésime 212 en début d élevage L antithèse climatique de 211, plutôt réussie sur les grands terroirs Pr. Denis Dubourdieu Voici revenue la saison des spéculations sur le futur gustatif et commercial

Plus en détail

En Bref cette semaine

En Bref cette semaine N 5 30 avril 2015, page 1 En Bref cette semaine Choux Mouche du chou : Les pontes s intensifient sur le nord de la Bretagne Artichaut Pucerons verts : Baisse des populations Pucerons noirs : quelques rares

Plus en détail

Enherbement et impacts sur la vigne

Enherbement et impacts sur la vigne Enherbement et impacts sur la vigne L enherbement réduit la vigueur de la vigne et conduit à une baisse de rendement! L enherbement en exerçant une concurrence sur la vigne, permet de moduler son alimentation

Plus en détail

Fiche conseil. Comment planter et entretenir vos bulbes à floraison printanière

Fiche conseil. Comment planter et entretenir vos bulbes à floraison printanière Comment planter et entretenir vos bulbes à floraison printanière Comment planter et entretenir vos bulbes à floraison printanière Les messagers du Printemps Plantés à l automne ces bulbes annoncent les

Plus en détail

Une gamme d outils qui s étoffe

Une gamme d outils qui s étoffe Une gamme d outils qui s étoffe 1 Une gamme d outils à la disposition de tous Tous ces outils sont disponibles sur www.cetiom.fr Gratuits et sans inscription Nouveautés : les 2 premières applications smartphone

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE SÉCURITÉ ALIMENTAIRE DU NORD EST (OSANE) BULLETIN D INFORMATION

OBSERVATOIRE DE SÉCURITÉ ALIMENTAIRE DU NORD EST (OSANE) BULLETIN D INFORMATION OBSERVATOIRE DE SÉCURITÉ ALIMENTAIRE DU NORD EST (OSANE) BULLETIN D INFORMATION CNSA/DDANE Vol.1 # 1 Période couverte : Mai Août 2010 Publication : Septembre 2010 Résumé de la situation de sécurité alimentaire

Plus en détail

N-Tester. Le pilotage de l azote tout simplement

N-Tester. Le pilotage de l azote tout simplement N-Tester Le pilotage de l azote tout simplement La fertilisation azotée : Une approche globale Réconcilier rendement et environnement Il est scientifiquement établi depuis fort longtemps que le risque

Plus en détail

TCS, strip-till et semis direct

TCS, strip-till et semis direct Témoignage dethierry Lesvigne Polyculture Elevage Bovin Lait La Bernaudie 24 480 ALLES- SUR-DORDOGNE Depuis 2008, Thierry Lesvigne a choisi repenser l ensemble de son système agronomique et a arrêté définitivement

Plus en détail

Guide pratique du compostage

Guide pratique du compostage Guide pratique du compostage sommaire Le compostage un processus naturel et économique 3 Les modes de compostage 4 Réaliser son compost 6 Bien réussir son compost 8 3 Le compostage un processus naturel

Plus en détail

NUMÉRO DU PROJET : CETA-1-LUT-11-1538

NUMÉRO DU PROJET : CETA-1-LUT-11-1538 Rapport final réalisé dans le cadre du programme Prime-Vert, sousvolet 11.1 Appui à la Stratégie phytosanitaire québécoise en agriculture TITRE DU PROJET : Développement de deux méthodes de lutte contre

Plus en détail

La toiture compacte. Problématique des toitures plates

La toiture compacte. Problématique des toitures plates La toiture compacte Problématique des toitures plates Les toitures plates sont, du côté extérieur, toujours munies d une membrane souple d étanchéité à l eau (plus souple) qui agit fortement comme freine-vapeur

Plus en détail

STRATEGIES DE CONDUITE DE L IRRIGATION DU MAÏS ET DU SORGHO DANS LES SITUATIONS DE RESSOURCE EN EAU RESTRICTIVE

STRATEGIES DE CONDUITE DE L IRRIGATION DU MAÏS ET DU SORGHO DANS LES SITUATIONS DE RESSOURCE EN EAU RESTRICTIVE STRATEGIES DE CONDUITE DE L IRRIGATION DU MAÏS ET DU SORGHO DANS LES SITUATIONS DE RESSOURCE EN EAU RESTRICTIVE JM.DEUMIER, B.LACROIX, A.BOUTHIER, JL.VERDIER, M.MANGIN Les cultures irriguées bénéficient

Plus en détail

Journées Techniques Viticulture Biologique 15 & 16 décembre 2010 à Angers

Journées Techniques Viticulture Biologique 15 & 16 décembre 2010 à Angers E. Maille Journées Techniques Viticulture Biologique 15 & 16 décembre 2010 à Angers AIVB-LR SOMMAIRE CONFERENCE 1 : CHOIX DES ITINERAIRES TECHNIQUES Pratiques agro-viticoles et qualité des mouts... 5

Plus en détail

LA MATIERE ORGANIQUE

LA MATIERE ORGANIQUE ITV France FERTILISATION DE LA VIGNE Un point sur les préconisations FICHE 3 LA MATIERE ORGANIQUE L objectif général est la conservation ou l amélioration du patrimoine sol, en évitant l appauvrissement

Plus en détail

Système d Information Géographique : application concrète à la protection raisonnée du vignoble

Système d Information Géographique : application concrète à la protection raisonnée du vignoble Système d Information Géographique : application concrète à la protection raisonnée du vignoble Marc Raynal- Christian Debord - ITV France Aquitaine Résumé Depuis plus d un siècle, les maladies cryptogamiques

Plus en détail

MESSAGE CONSEIL IRRIGATION de LOT-ET-GARONNE

MESSAGE CONSEIL IRRIGATION de LOT-ET-GARONNE CLIMATOLOGIE N 03 25 juin 2015 MESSAGE CONSEIL IRRIGATION de LOT-ET-GARONNE Réalisé en collaboration entre les techniciens de la Chambre d Agriculture de Lot-et-Garonne et de l ACMG Valeurs des ETP - Réseau

Plus en détail

24 heures avec une gastrostomie

24 heures avec une gastrostomie 24 heures avec une gastrostomie 6 ème Congrès Dysphagie Octobre 2013 Françoise FIEVET Infirmière Stomathérapeute Indications de la gastrostomie bien plus nombreuses que le thème d aujourd hui Patients

Plus en détail

L A T O U R D E P E I L Z Municipalité

L A T O U R D E P E I L Z Municipalité V I L L E D E L A T O U R D E P E I L Z Municipalité PRÉAVIS MUNICIPAL No 25/2012 le 12 décembre 2012 Concerne : Demande d'un crédit de construction de 270'000.-- pour le remplacement des couches horticoles

Plus en détail

Valérie Roy-Fortin, agr. Bio pour tous! - 6 mars 2015

Valérie Roy-Fortin, agr. Bio pour tous! - 6 mars 2015 Valérie Roy-Fortin, agr. Bio pour tous! - 6 mars 2015 Mise en contexte Résultats des essais du CETAB+ Méthodologie; Biomasse et facteurs de variation; Rendements en maïs et corrélations avec l azote apporté;

Plus en détail

CENTRE TECHNIQUE HORTICOLE DE GEMBLOUX HORTIFORUM a.s.b.l. Comparaison de différentes tailles pour la conduite de raisin de table

CENTRE TECHNIQUE HORTICOLE DE GEMBLOUX HORTIFORUM a.s.b.l. Comparaison de différentes tailles pour la conduite de raisin de table CENTRE TECHNIQUE HORTICOLE DE GEMBLOUX HORTIFORUM a.s.b.l Comparaison de différentes tailles pour la conduite de raisin de table Janvier 2010 Olivier Gricourt Table des matières 1.Thème de l essai et objectifs

Plus en détail

Chapitre 8 Raisonner l apport d un produit organique

Chapitre 8 Raisonner l apport d un produit organique Chapitre 8 Raisonner l apport d un produit organique Les produits organiques sont utilisés soit en amendement pour apporter de l humus au sol afin d améliorer ses propriétés (physiques, chimiques et biologiques),

Plus en détail

LES TENDANCES CONSTRUCTIVES DANS LES OPÉRATIONS BBC EFFINERGIE

LES TENDANCES CONSTRUCTIVES DANS LES OPÉRATIONS BBC EFFINERGIE FÉVRIER 2012 DANS LES OPÉRATIONS BBC EFFINERGIE ANALYSE DES MODES CONSTRUCTIFS PRINCIPAUX POUR LES OPÉRATIONS EN COURS DE CERTIFICATION 2 SOMMAIRE Introduction I. Périmètre de l étude II. Le bâti 2.1.

Plus en détail

UNE NOUVELLE TECHNOLOGIE REPOSANT SUR L APPLICATION D INFRA- DOSES DE SUCRES SOLUBLES

UNE NOUVELLE TECHNOLOGIE REPOSANT SUR L APPLICATION D INFRA- DOSES DE SUCRES SOLUBLES INDUCTION DE RÉSISTANCES DE LA PLANTE CONTRE DES BIO-AGRESSEURS UNE NOUVELLE TECHNOLOGIE REPOSANT SUR L APPLICATION D INFRA- DOSES DE SUCRES SOLUBLES Sylvie Derridj Ingénieur de recherche retraité, INRA

Plus en détail

Le nouvel immeuble du groupe BEI : Climat interne et environnement

Le nouvel immeuble du groupe BEI : Climat interne et environnement Le nouvel immeuble du groupe BEI : Climat interne et environnement Conçu et équipé pour s adapter aux méthodes de travail et aux exigences de communications des nouvelles technologies, le nouvel immeuble

Plus en détail

La toiture compacte. Problématique des toitures plates

La toiture compacte. Problématique des toitures plates La toiture compacte Problématique des toitures plates Les toitures plates sont, du côté extérieur, toujours munies d une membrane souple d étanchéité à l eau (plus souple) qui agit fortement comme freine-vapeur

Plus en détail

Jour avec ou sans classe, que le matin plusieurs versions pour faire ton choix!

Jour avec ou sans classe, que le matin plusieurs versions pour faire ton choix! Jour avec ou sans classe, que le matin plusieurs versions pour faire ton choix! Jour de classe Jour de classe Jour de classe Classe le matin Classe le matin Classe le matin Classe le matin Classe le matin

Plus en détail

Référentiel pour la Conduite Technique de la fève (Vicia faba) Si Bennasseur Alaoui. 1. Importance économique et exigences écologiques de la fève

Référentiel pour la Conduite Technique de la fève (Vicia faba) Si Bennasseur Alaoui. 1. Importance économique et exigences écologiques de la fève Référentiel pour la Conduite Technique de la fève (Vicia faba) Si Bennasseur Alaoui 1. Importance économique et exigences écologiques de la fève Les fèves et féveroles sont produites au Maroc pour la consommation

Plus en détail

Plate-forme Les Barges Résultats des orges 1896 Vouvry/VS

Plate-forme Les Barges Résultats des orges 1896 Vouvry/VS Plate-forme Les Barges Résultats des orges 1896 Vouvry/VS Exploitants : Groupement d agriculteurs de Vouvry Récolte : 30 juin 2015 avec Syngenta Procédé cultural orge Exploitant : Groupement d agriculteurs

Plus en détail

Teneurs en nitrates et nitrites de la Vologne (partie 1) TAUX AUTORISES POUR UNE EAU DE CONSOMMATION

Teneurs en nitrates et nitrites de la Vologne (partie 1) TAUX AUTORISES POUR UNE EAU DE CONSOMMATION L eau de la Vologne est-elle de bonne qualité? Les élèves du lycée Jean LURCART ont commencé leurs études sur des bases de données, les conditions climatiques actuelles ne permettant pas de réaliser une

Plus en détail

«Prêt-à-pousser» pour les années à venir! Guide sur le démarrage et l utilisation de votre jardinière

«Prêt-à-pousser» pour les années à venir! Guide sur le démarrage et l utilisation de votre jardinière Des jardins sur les toits de nouveaux espaces pour la communauté www.lesjardins.ca «Prêt-à-pousser» pour les années à venir! Guide sur le démarrage et l utilisation de votre jardinière Jardinière écologique

Plus en détail

État de l'eau dans le sol

État de l'eau dans le sol État de l'eau dans le sol Expressions du statut hydrique du sol A) Teneur en eau volumique θ r < θ = Vol eau / Vol tot < θ s Vol tot espace poral θ r Vol eau M eau θ s espace solide M solide sec humide

Plus en détail