Etude de la communication en ligne des entreprises horlogères suisses

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Etude de la communication en ligne des entreprises horlogères suisses"

Transcription

1 Maria A. Bashutkina Assistante de recherche M. ès Sciences économiques Etude de la communication en ligne des entreprises horlogères suisses François H. Courvoisier Professeur de marketing Dr. ès. Sciences économiques Doyen de l IMH Haute Ecole de gestion Arc Espace de l Europe Neuchâtel, Suisse Tel Fax Etude réalisée dans le cadre du programme de bourses de la Confédération Suisse. Août 2012

2 Introduction Aujourd hui, le sujet de l utilisation d Internet dans la stratégie de communication fait plus que jamais débat dans le monde horloger. La littérature met en évidence des oppositions entre l univers traditionnel du luxe (avec sa sélectivité, son élitisme et sa rareté) et l univers d Internet (qui met en avant la communication de masse et la grande diffusion). Internet et les réseaux sociaux, en particulier, sont de plus en plus considérés comme médias de masse ou «grand public» : c est pourquoi souvent ils n entrent pas du tout, ou pas encore assez dans les stratégies marketing des entreprises horlogères. Par contre, la communication multimédia, sur le web et hors de ce dernier (CD-ROM, DVD) prend bien de l importance et est bien appréciée par le consommateur. Internet est un outil multidimensionnel qui joue des rôles importants notamment en termes de branding, de communication, de service clientèle, de distribution, d analyse des consommateurs, de développement de produits et de la gestion de la relation client. L idée de la communication en ligne, par l Internet mobile et le web 2.0, ce n est plus seulement d entrer en contact avec le public, mais de toucher les gens le plus finement possible par une segmentation adéquate. Pour ce faire, il faut utiliser différents outils et canaux de communication, et adapter leurs utilisations selon le public cible. Objectifs et méthodologie de la recherche Plusieurs auteurs, comme Broillet, Dubosson Torbay et Trabichet (2009), Saunier et Corthésy (2009), Broillet, Roux et Madoeuf (2009), ont mis sous l appellation Web 2.0 des sites Internet de marques de montres en utilisant des approches et critères différents. Notre recherche a pour but de comprendre les particularités et les tendances en e-marketing et e- communication des marques horlogères suisses présentes sur Internet et d en faire une synthèse, notamment des stratégies les plus riches et développées. La finalité de cette recherche est d explorer comment les marques d horlogerie suisses utilisent Internet dans leur stratégie de communication. Ainsi, nous allons analyser leur présence sur le Web et comparer les marques les plus actives et les moyens de communication les plus utilisés. Cette recherche est constituée par une étude empirique des 203 marques horlogères membres de la Fédération horlogère suisse en décembre Ce groupe de marques a été choisi parce qu il donne une tendance générale du secteur horloger. De plus, parmi les marques étudiées, on trouve non seulement des marques d origine suisse, mais aussi des marques françaises, italiennes, allemandes, américaines et anglaises, ou même plus «exotiques», comme une marque cubaine. Parmi toutes ces marques, il y a des marques indépendantes (par exemple Corum, Greubel Forsey, Max Büsser & Friends), des marques qui appartiennent aux grands groupes horlogers (comme

3 Swatch, Piaget, Breguet), ou encore des marques qui appartiennent aux groupes internationaux de luxe (Gucci, Chanel, Calvin Klein). L ensemble des différentes données a été collecté entre le 10 décembre 2011 et 1er mars Tout d abord, les sites Internet de chaque marque ont été analysés pour comprendre quel genre d information ils présentent, et de quelle manière, afin d identifier leurs points communs et les particularités de leur communication sur le site principal. Nous avons notamment regardé si un e-shop est inclus dans le site Internet, et, si, de quelle manière. De plus, la diversité des langues des sites a été incluse dans l étude, pour que l on puisse comprendre l orientation géographique et culturelle de la marque. Afin de compléter les résultats, l observation des autres canaux d e-communication et des réseaux sociaux a été intégrée à l étude. Le site Internet officiel Bien évidemment, le site officiel est l outil principal d e-communication pour les marques horlogères en ligne. Par sa nature même, le site Internet regroupe plusieurs moyens de communication : il a tous les avantages de la presse, de la télévision et du cinéma et peut, du fait de ses possibilités interactives, améliorer grandement l efficacité de la communication et l image de la marque (Chevalier et Mazzalovo, 2008). Le site d une marque est la vitrine imaginaire de l univers de la marque en ligne, en représentant la marque, son histoire et sa philosophie. Il doit être irréprochable pour ne pas nuire à son image (Mamri, 2009). Il est évident que, d une marque à l autre, les stratégies de gestion des sites officiels varient. Par contre, après avoir analysé les sites des marques membres de la Fédération Horlogère Suisse, nous constatons que la communication sur le site officiel se base sur trois piliers: la communication sur l entreprise et ses activités ; la communication sur le produit lui-même ; la communication sur la distribution. Le site officiel est un outil très puissant, capable d apporter à l internaute une information à jour sur toutes les activités de l entreprise horlogère. La communication sur l entreprise dans la majorité des cas représente l histoire de la marque, de sa création et de son développement, ses valeurs et son patrimoine, sa vision et, bien évidement, ses activités récentes, ses produits et services. Illustrations,, environnements sonores s'intègrent parfaitement dans le site Web et peuvent contribuer à créer un univers de marque remarquable. La marque doit réussir à réaliser un vecteur d adhésion, que ce soit par le côté ludique, grâce à l élaboration d un discours personnalisé et non plus froid et corporatif, ou par le côté technique. La communication sur le produit se base généralement sur des catalogues interactifs et des descriptions des différents modèles. Les montres doivent faire rêver, séduire, tenter. Les

4 présentations des produits sont variées d un site à l autre. Certaines entreprises proposent de nombreuses qui leur permettent de présenter et de mettre en valeur leurs collections. Les autres préfèrent mettre en avant leurs produits en utilisant des séries d illustrations de bonne qualité avec des descriptions de détails techniques. Grâce à des photos, chaque montre peut être véritablement mise en scène : les caractéristiques de calibres, mouvements, pierres précieuses, mécanismes ainsi que les autres détails techniques donnent une description exhaustive des chefs d œuvre horlogers. Pour accroître l attractivité des montres, les horlogers inventent souvent des histoires, des légendes autour de tel ou tel modèle des montres et en cela la tendance du storytelling (Salmon, 2008). Comme dans toutes les marques de luxe, la communication sur la distribution dans l horlogerie est une question assez délicate. Rares sont les marques qui osent vendre leurs produits sur Internet, surtout via leur propre site. Il s agit surtout d entreprises qui ont basé leur modèle d affaires depuis le début sur la vente en ligne, comme 121Time (Courvoisier et Courvoisier, 2010). Si l on observe la stratégie actuellement adoptée par les marques horlogères, on notera que la plupart des grands marques de montres affichent leur présence sur Internet de manière plutôt traditionnelle : présentation du type communication «corporate» avec un catalogue en ligne (Broillet, Dubosson Torbay et Trabichet, 2009). Certaines d entre elles, comme par exemple Aquanautic, affirment que «ses produits sont exclusivement vendus par le biais de notre réseau de distribution Toutefois si vous achetez une montre par Internet nous ne garantissons pas l'origine et le certificat de garantie ne sera pas valable» Les rubriques de distribution, qui ont pour vocation d aider à trouver les points de vente de telle ou telle marque, existent quasiment sur tous les sites. En choisissant des régions, nous trouvons toute la liste de distributeurs, détaillants, grossistes et boutiques monomarques. Application de l e-commerce Pour les sites de marques, qui néanmoins possèdent aussi des points de vente en ligne, l eshop permet d élargir la clientèle. Ce qui est certain, c est que la plupart des clients passeront par le Web dans leur processus d achat. Ils s informent, visitent les sites officiels, comparent les modèles, avant de passer commande en ligne ou d entrer dans une boutique. Pour l'instant, la commercialisation des articles de luxe sur Internet, surtout dans l horlogerie, ne se limite qu aux Etats-Unis et quelques autres pays comme le Royaume-Uni (par exemple pour le Cartier online store). Les horlogers européens préparent activement de très beaux sites où ils donnent la possibilité d'admirer quelques-unes de leurs créations. Cependant, la vente en ligne n'est pas encore largement d'actualité en Europe. La distribution sélective de montres ne prévoit pas de recourir à l'e-commerce, sauf pour quelques marques. A titre d exemple d un passage réussi au commerce électronique, on peut citer la marque Marvin, pour qui «the e-shop might be just your friend» (le magasin électronique pourrait

5 devenir votre ami-e). Marvin considère son e-boutique de la même façon qu une boutique physique, comme un lieu complémentaire pour soutenir et renforcer le point de vente physique. L e-shop Marvin a vocation à augmenter la reconnaissance de sa marque autant que pour gagner l argent, ce qui peut être aussi le cas pour la clientèle à distance (Marvin news, 2010). De plus, l'e-boutique de Marvin est utilisée stratégiquement pour évaluer les nouveaux produits ou les promotions et tester de nouveaux marchés. Les autres critères que nous avons pris en compte en analysant les sites officiels des marques horlogères sont: la qualité technique de la page d accueil, les éléments graphiques implantés dans le site, la conception du site web, les effets visuels et musicaux, ainsi que et l interactivité du site. En considérant tous ces éléments, nous avons classé les 203 sites de marques dans cinq catégories, selon le niveau de l élaboration du site (voir figure 1). Figure 1 Classification des sites horlogers Dans la catégorie «bien», nous avons des sites bien développés, structurés, multilingues, qui utilisent plusieurs effets visuels et auditifs dans leurs pages. Ce sont des sites qui informent bien sur la marque avec un vaste choix de rubriques. Ce sont aussi des sites interactifs, qui permettent aux internautes d intervenir directement sur certaines pages, des forums liés ou des blogs. Exemples : TAG Heuer, Breitling, Breguet. La catégorie «moyen» - regroupe des sites bien faits, informatifs, mais où les éléments graphiques sont peu nombreux. Exemples Balmain, Chronoswiss, Frédérique Constant. La catégorie «simple» - représente les sites avec de l information basique sur l entreprise et ses montres, peu d éléments techniques, et un design plutôt modeste. Exemples : Guenat- Valgine et a.b.art. La «carte de visite en ligne», c est juste une page, qui ne représente que les coordonnées de l entreprise. Comme, par exemple en ouvrant le site de Léon Hatot, Sidewatch et AMH.

6 En raisonnant de manière empirique, on peut dire que la plus grande partie de sites d entreprises horlogères membres de la FHS (108 marques correspondant à 53 % du total) sont des sites assez bien développés, informatifs et de haute qualité technique. Un quart des sites horlogers étudiés (55 marques correspondant à 27 % du total) sont aussi bien faits, mais plus simples. Nous distinguons en outre 27 marques (13 % du total) dont les sites sont beaucoup moins développés, contiennent de l information basique et de modestes illustrations de montres. De plus, nous trouvons étonnant qu une dizaine d entreprises et de marques (5 % du total) faisant partie de la FHS utilisent leur site Internet uniquement comme une carte de visite en ligne, de manière plus nominative qu effective. Ceci nous laisse penser qu elles ne considèrent pas leur site Internet comme un moyen de communication important. Il y a encore quelques sites (3 marques, correspondent à 2 % de total) dont les sites ne sont pas accessibles pour différentes raisons. Nous pouvons supposer que ce fait est lié à des difficultés plutôt accidentelles et temporaires, par exemple en raison de changements dans leur site, ou bien causées par le manque d attention de l entreprise pour son site officiel. En observant les différentes conceptions de sites des marques horlogères, nous estimons que la qualité et la complexité d un site dépend en premier lieu de la stratégie générale de communication de l entreprise et en second lieu de l importance accordée à Internet dans le mix de communication de la marque. Pourtant, dans presque tous les cas, la communication sur les sites horlogers ne se limite pas seulement aux trois piliers clés cités précédemment : la communication sur l entreprise et ses activités, la communication sur le produit lui-même, et sur la communication sur la distribution. Nous pouvons également rajouter d autres axes comme, par exemple, les offres d emploi et les mentions légales, le service après-vente et autres rubriques, ainsi que les liens vers les réseaux sociaux et les blogs, sans oublier désormais des applications iphone et ipad et les versions de sites pour appareils mobiles. Les réseaux sociaux Les réseaux sociaux, notamment, facebook.com, linkedin.com, twitter.com, youtube.com servent de plate-forme de dialogue entre la marque et l internaute. Ils offrent la possibilité de participer à la discussion, d échanger des opinions. L extension de la communication des marques horlogères vers les médias sociaux permet en effet de coller au plus près de la cible. Mais on rencontre actuellement de nombreuses marques qui ne sont par présentes sur les réseaux sociaux Dans la figure 2, nous avons résumé les données de notre recherche sur l utilisation des médias sociaux par les horlogers suisses.

7 Figure 2 : utilisation des médias sociaux par les horlogers suisses. Facebook Facebook.com est le réseau social le plus fréquenté (901 millions d utilisateurs en avril 2012). Pour les marques horlogères (avec près de 72 % de marques présentes sur les 203 étudiées), c est le deuxième canal réseau social par la popularité. Nous voyons, que 146 marques utilisent Facebook d une manière ou d une autre. Ce réseau permet aux marques possédant un compte de créer leur profil et d y publier régulièrement des informations. L'usage de ce réseau s'étend du partage d'informations à la constitution de pages et de groupes visant à faire connaître la marque et ses produits, des événements ou activités variées. Créer une page Facebook est l occasion pour les marques horlogères d améliorer leur visibilité et d offrir une plate-forme de dialogue pour lancer la discussion sur la marque, sur ses activités et sur ses produits. Nombreux sont les moyens (non exhaustifs) de faire réagir les internautes sur une page Facebook : jeux interactifs, campagnes publicitaires,, photos, radios, chaînes de TV. L idée est de faire parler, participer, créer des groupes d intérêts pour échanger les idées des internautes en utilisant les différentes applications interactives. Comme par exemple, les touch points chez Hublot : «Hublot Nation», «Hublotista Club», «Hublot TV», ainsi que les applications pour ipad, ipod et les liens vers des blogs et forums variés. Au final, plus de 300'000 «aiment» Hublot, et près de 4'000 «en parlent». Certaines marques horlogères créent plusieurs pages pour transmettre différentes informations plus pointues. Il s agit de prendre en compte les perceptions des clients avec des comportements et des attitudes différentes dans un univers interactif en réalisant plusieurs pages officielles distinctes sur Face Book : chacune répond alors à des besoins différents. C est le cas pour TAG Heuer qui multiplie les pages officielles selon le ciblage régional «TAG Heuer Europe», «TAG Heuer India», «TAG Heuer Middle East», «TAG Heuer USA», etc. En fin de compte, plus de 500'000 personnes «aiment» TAG Heuer et plus de 20'000 «en parlent».

8 Un autre exemple est le ciblage selon la fonction de la page, comme par exemple chez Audemars Piguet : des pages séparées, consacrées aux «bijoux/montres», «produit/service», «entreprise». LinkedIn LinkedIn.com est un service en ligne qui permet de construire et d étoffer son réseau professionnel. Il se définit comme un réseau de connaissances qui facilite le dialogue entre professionnels. Pour les entreprises horlogères, ce site est encore un moyen de se présenter, de se faire connaître auprès du monde des affaires en facilitant les contacts professionnels. Par le fait d avoir identifié seulement 91 entreprises (45 % de toutes marques analysées) sur LinkedIn, nous en déduisons que le potentiel d utilisation de ce réseau n est pas encore pleinement exploité. Sur leurs pages LinkedIn, les entreprises horlogères décrivent leurs activités, fournissent des informations sur leurs collaborateurs ainsi que des chiffres clés elles-mêmes. La plus grosse partie du profil concerne les salariés de l'entreprise, membres de LinkedIn. Il est possible d'en consulter la liste et de les contacter. De plus, en cliquant sur le bouton de la page d entreprise, il est possible de la «suivre» et de devenir un membre du groupe des intéressés, puis de participer aux discussions. Apparemment, les groupes internationaux de luxe sont suivis par le plus grand nombre d internautes. Par exemple, Chanel et Gucci ont chacun plus de suiveurs. Parmi les horlogers suisses, le leader est la page de Rolex avec plus de personnes qui la. Sur LinkedIn, les entreprises créent leurs propres pages, mais dans le cas du Swatch Group, chaque entreprise membre du groupe renvoie automatiquement sur la page principale du Swatch Group. Une autre possibilité est la création de différents sous-groupes. Cartier, par exemple, ne se limite pas à la création de pages standards de l entreprise (avec plus de 3'000 suiveurs). En complément, on retrouve le groupe «Cartier women s initiative awards» et ses 50 membres, ainsi que la «Fondation Cartier pour l art contemporain», qui est suivi par environ 600 personnes, ou encore le «Cartier groupe» avec environ membres. Nous constatons la même tendance chez TAG Heuer : sur linkedin.com, nous trouvons la page officielle de «TAG Heuer Entreprise» qui est suivie par environ personnes ; de plus, nous trouvons le «Tag Heuer Community», suivie par quelques personnes, ainsi que la page de «Tag Heuer Track Intelligence» (une vingtaine de suiveurs). Youtube Dans notre recherche, trois entreprises sur quatre publient des sur youtube.com. Les 154 entreprises de ce groupe mettent en lumière l importance de ce média. L importance

9 donnée à ce genre de communication est déterminée par la quantité et le contenu des publiées. Les entreprises horlogères publient des pour donner un visage «visuel et sonore» à l entreprise. Ces créatives sur les montres ou sur la marque elle-même reflètent l image de la marque. Ces sont des de genres très différents: sur la marque (par exemple, le film Odyssée de Cartier), sur le produit (par exemple le film Rolex Sky Dweller), sur des événements importants pour l entreprise (Omega London 2012 : vidéo «Start me up»). Toutes ces ont pour but d immerger l internaute dans l univers de la marque et de l initier à l expérience de cette dernière, au moins par la vue et l ouïe. A titre d exemple, l Odyssée de Cartier a été vue plus de 15 millions de fois, et Start Me Up d Omega plus de 300'000 fois. Nombreuses sont les inofficielles, soit filmées par les internautes, amateurs d une marque ou d un modèle de montres. Souvent et c est dommage - ces non officielles de qualité parfois médiocre sont les seules à présenter l entreprise. Ceci nous laisse à penser que l entreprise ne considère pas YouTube dans sa stratégie de communication en ligne. Twitter Twitter.com est un outil de réseau social et de micro-blogging qui permet à l utilisateur d envoyer gratuitement et instantanément de brefs messages, les tweets, par Internet surtout depuis un smartphone. Actuellement, c est un des canaux les moins utilisés par les entreprises horlogères. Seules 80 entreprises l utilisent pour partager leurs nouvelles. Dans leurs tweets, les entreprises donnent de brèves informations sur leurs activités récentes ou sur des événements à venir, sur des lancements de nouveaux produits ou bien elles redirigent les internautes sur leur site Web principal voire d autres sites dédiés. Le pourcentage relativement bas (40 %) de marques qui utilisent des tweets pour leur communication en ligne montre qu elles ne sont pas encore prêtes pour tenir au courant les internautes de leurs activités en temps réel. Cela se traduit aussi par le nombre de tweets publiés et leur fréquentation. Les marques de la Haute Horlogerie n ont pas montré beaucoup d implication dans la communication par Twitter. Comme exception, il y a Hublot, qui avec près de tweets et plus de internautes abonnés est leader. La marque Marvin est aussi assez active, car tweets et abonnés sont des chiffres relativement hauts pour le secteur horloger. Wikipedia Wikipedia.com est une encyclopédie en ligne à laquelle n importe quel internaute peut contribuer. C est une plate-forme d échange d information collaborative : l histoire de l entreprise, les informations sur la marque, ses dirigeants et ses produits peuvent devenir

10 l objet d un article. Même si parfois l information n est pas complète ou pas tout-à-fait correcte, la fréquentation importante de cette plate-forme interactive justifie la présence de 122 marques, ce qui représente 60% de toutes les entreprises analysées. De plus, pour les entreprises horlogères suisses, le lien vers wikipedia.com arrive souvent en première page des résultats de recherche sur Google, parfois même avant le site officiel. C est pour cette raison que cette Wikipedia doit être prise en considération par les marques. Etant donné le fait que souvent l information est ajoutée par l internaute lui-même, fan de la marque, la différence de langues nous fait comprendre l échelle géographique des gens qui en parlent. Le meilleur exemple de cette diversité est la marque Rolex : la page n est pas seulement bien remplie avec de l information assez complète, mais en plus elle existe en 31 langues! Même si le volume d information présentée varie d une langue à l autre, cette marque a la plus grande présence sur Wikipedia parmi les autres entreprises étudiées. Applications mobiles («apps») Deux entreprises sur dix (20 % des entreprises analysées) ont une application mobile dans leur stratégie de communication. En mettant en œuvre des applications iphone, ipad, Android et Windows Mobile, les entreprises horlogères s ouvrent encore plus vers le public. Elles se rapprochent des clients grâce à des expériences uniques, mettant en valeur leur marque. En prolongement de leur stratégie Web, ces entreprises proposent des solutions logicielles téléchargeables. Là encore, l'objectif est clair: placer la marque au cœur de la vie du consommateur en l accompagnant partout sur son smartphone. Pour ce faire, les marques ont développé des applications ludiques, utiles ou faisant rêver, le must de l'application mobile regroupant les trois items (Theule, 2010). Nombreux sont ces types d application chez les marques horlogères. Grâce à eux, les horlogers mettent en lumière les collections de montres en précisant détails techniques,, animations digitales, informations utiles et emplacements des magasins. Tous ces moyens sont utilisés avec la vocation de créer l'univers de la marque au bout des doigts. Souvent les marques proposent ainsi la version mobile de leur site officiel. Quelques marques proposent «l essayage virtuel» de montres, qui permet de voir en 3D comment les montres vont apparaître sur la main. Nous trouvons notamment cette option chez Hublot, Tissot et IWC. Un autre exemple créatif d une application mobile se trouve chez Breitling, qui offre à tous ceux qui sont équipés d'un iphone, ipad ou ipod, ou d'un smartphone sous Android le jeu «Breitling Reno Air Races» qui permet de découvrir et de vivre l'excitation de piloter les avions de course les plus célèbres de la planète.

11 Marque Site Facebook LinkedIn Twitter Youtube Wiki App Audemars Piguet médias sociaux + extra site avec infos sur événements, innovations, modèles, histoires, etc. Plusieurs pages : Bijoux/montres «personnes aiment ça» Produit/service Entreprise locale employés personnes qui tweets personnes qui I-phone android Breitling médias sociaux + Breitling the game, Breitling the book, Breitling radio. Plusieurs pages : bijoux/montres «personnes aiment ça» Breitling the game (100 utilisateurs actifs par mois) Breitling Jet Team Breitling Radio Breitling, Breitling USA, Breitling Chine, Groupe Breitling 166 tweets personnes qui Breitling game Breguet médias sociaux + Breguet et la culture Plusieurs pages : Breguet Montres 17'350 «personnes aiment ça» Breguet Organisation 314 membres Montres Breguet SA 93 employés. 498 personnes qui Pas de page officielle, plusieurs pages inofficielles 3'040 I-phone Hublot médias sociaux + «touch points» chez Hublot : «Hublot nation», «Hublotista club», «Hublot tv» Plusieurs pages : Hublot organisation «personnes aiment ça» Bijoux/montres Genève 323'981 - Bijoux/montres Chine Film Mr.Hublot Hublot Genève 82 employés online personnes qui tweets personnes qui I-phone IWC médias sociaux + expériences (articles, blog, vidéo) IWC bijoux/montres «personnes aiment ça» applications : IWC Pilot Altitude Test 500 utilisateurs mensuels, IWC Find your watch , Inside IWC watches 40, Passion IWC watches 40 IWC 151 employés online personnes qui 624 tweets personnes qui I-phone TAG Heuer médias sociaux + TAG Heuer Timing TAG USA, India Middle East et TAG Heuer Bijoux/Montres «personnes aiment ça» TAG Heuer 239 employés et followers. TAG Heuer Community membres. TAG Heuer mobile phone: tweets personnes qui I-phone

12 Longines médias sociaux + media center, multimédia, visites virtuelles du musée Plusieurs pages : Longines bijoux/montres - 45'479 «personnes aiment ça» Longines Organisation Longines Watches 71 employés online personnes qui Longines Groupe : 43 membres 324 tweets personnes qui Simulation d essayage de montres Omega médias sociaux + presse Omega «personnes aiment ça» 65 employés online 608 personnes qui 464 tweets personnes qui I-phone Rolex médias sociaux + programme de jeunes lauréats, les prix Rolex à l'esprit d'entreprise, etc. Plusieurs pages: Rolex Milan «personnes aiment ça» Rolex bijoux/montres Rolex SA 140 employés online personnes qui Rolex 730 employés online 5901 personnes qui, Plusieurs pages. Rolex Officiel est protégé, on ne voit rien sans être enregistré years of Rolex I- phone app Swatch médias sociaux + «shout my ride», «snap danse», boutique en ligne officielle (Suisse, France, Allemagne, Suède, Royaume-Uni, Etats Unis, Japon, Italie, Espagne) Plusieurs pages: Swatch Watch 879'249 «personnes aiment ça» Swatch France, Switzerland, Espagne, Algérie, Maroc Swatch app: 40 utilisateurs mensuels Swatch Ltd 70 employés online 1032 personnes qui Swatch Group 1344 employées online 6100 personnes qui 1960 tweets 11'780 personnes qui I-phone ml Figure 3: Top 10 des marques horlogères présentes sur Internet et les réseaux sociaux

13 Conclusion Les différentes méthodes du marketing en ligne s inspirent de celles du marketing traditionnel, avec à chaque étape le but d accroître sa visibilité auprès de la clientèle, actuelle et potentielle, bien ciblée, en espérant obtenir des retombées positives (Reed et Balagué, 2011). Avec le e-marketing, on passe d un marketing push à un marketing pull dont le but est d attirer le client par un contenu intéressant et porteur de valeur. Après avoir étudié les stratégies de communication en ligne et la présence des entreprises horlogères de la FHS sur le Web, nous constatons que les opportunités qu offre Internet et les réseaux sociaux sont loin d être complètement utilisées. Pour la majorité des marques horlogères, Internet est depuis longtemps synonyme d accessibilité, de présence visuelle. Le principal aspect que craignent les entreprises horlogères est la peur de dévaloriser leur image et leur réseau de distribution. En analysant nos 203 marques de plus près, nous voyons qu il existe un lien entre la présence des marques sur Internet et la notoriété de la marque en général. Plus la marque est connue, plus l attention est grande sur sa présence virtuelle en ligne. C est pourquoi ce n est pas un hasard si toutes les places occupées dans le «Top 10» des marques horlogères suisses, établi par nos soins selon leur recours aux instruments du e-marketing, sont occupées par les marques suisses à la plus forte notoriété. Cette solide présence sur Internet d Audemars Piguet, Breitling, Breguet, Hublot, IWC, Tag Heuer, Longines, Omega, Rolex et Swatch (voir détails en figure 3), peut être expliquée par le fait que ces marques considèrent l e-marketing comme l un des axes stratégiques de leur mix de communication. Cependant, plus encore que les entreprises horlogères, ce sont les groupes internationaux du monde du luxe qui sont les plus présents sur Internet : Cartier, Chanel, Chopard, Montblanc et Versace (qui ne figurent pas dans notre «Top 10»), font notamment partie du groupe des marques de montres qui profitent de la popularité de leurs marques-mères. Un troisième groupe, à notre avis le plus créatif et dynamique des marques horlogères, au vu de leurs ressources limitées pour leur communication, essaie avec un certain succès de conquérir et séduire les amateurs de montres. Les exemples les plus emblématiques sont pour nous Corum, Marvin et Ls Moinet Il y a naturellement toujours les outsiders qui n osent pas apparaître sur Internet ou le font modestement, sans beaucoup de visibilité. Néanmoins, il y a moins de risque pour une marque d être présente sur Internet que d en être absente : au lieu d éviter des discussions en ligne sur la marque, il est préférable de les contrôler et de savoir les gérer pro-activement plutôt que rétroactivement. Internet propose une large variété de moyens de gérer sa réputation et de contrôler sa communication, à moindre frais.

14 Plusieurs marques engagent d ailleurs, à temps partiel ou complet, des community managers pour gérer les réseaux sociaux et les discussions en ligne : c est de toute façon plus économique que la publicité médias classique. Actuellement, nous voyons que la communication en ligne prend de plus en plus d importance pour les marques horlogères. Au vu des différents canaux de communication et de la variété des publics que l on peut cibler de plus en plus finement, Internet est aujourd hui capable d apporter aux marques horlogères une visibilité extraordinaire : c est devenu une nouvelle plate-forme virtuelle créative et incontournable qui est le lieu de rencontre entre la marque et son client. Il ne faut donc ni éviter, ni sous-estimer l importance de cet univers virtuel, mais l utiliser de manière adéquate, en ligne avec la stratégie générale de la communication de la marque. Cette étude n a pas la prétention d être une photographie exhaustive de la présence des marques horlogère sur Internet. Les chiffres présentés (fréquentation de sites, nombre de personnes qui aiment, qui, etc.) sont d ailleurs sujets à des changements constants. Ce n est pas non plus notre propos de stigmatiser des entreprises peu ou pas actives sur Internet, certaines sans doute avec des raisons de stratégie et/ou de moyens financiers. La principale limite de cette recherche est qu elle se cantonne à un échantillon de 203 entreprises membres de la FHS, alors qu il existe au moins autant de marques non membres actives dans le monde. Ice Watch, pour n en citer qu une, a plus de 1.3 million de personnes «qui aiment ça» sur Facebook et 60'000 en parlent! Parmi les pistes de recherche future, il serait intéressant d élargir l échantillon d entreprises analysées à des marques non suisses et non membres de la FHS. De plus, interroger des community managers horlogers ainsi que des internautes sur leurs expériences en ligne relatives à telle et telle marque pourrait être source d informations très utiles. Finalement, il sera sans doute pertinent de reconduire cette recherche dans quelques années, afin d examiner si le «Top 10» des marques horlogères sur Internet évolue notablement, et dans quelle mesure la proportion des cinq catégories de sites identifiés à la figure 1 (de «bien» à «n existe pas») se modifie. Bibliographie et principaux liens utilisés: Broillet A., Roux E. et Madoeuf S. (2009) «Quelle stratégie de communication Web pour les montres de luxe?», La communication horlogère, stratégie et nouvelles technologies, Zorik K. et Courvoisier F. (dir), Editions LEP, Le Mont-sur-Lausanne, pp Broillet A., Dubosson Torbay M. et Trabichet P. (2009), «Vers le web 2.0 comme un nouveau canal de distribution et de communication pour une marque de montres de luxe», La communication horlogère, stratégie et nouvelles technologies, Zorik K. et Courvoisier F. (dir), Editions LEP, Le Mont-sur-Lausanne, pp

15 Chevalier M. et Mazzalovo G. (2008), Management et Marketing du luxe, Dunod, Paris. Courvoisier F.H. et Courvoisier F.-A. (2010), «Marketing des montres conçues et vendues sur Internet : un nouveau modèle d affaires», L utilisateur horloger dans un monde en mutation : valeurs, tendances, environnement, tout change!, Editions LEP, Le Mont-sur-Lausanne, pp Mamri J. (2009), Quelle stratégie web pour les marques de luxe?, Saunier C. et Corthésy M. (2009), «Internet : quel impact sur le marketing de l industrie horlogère du luxe?», La communication horlogère, stratégie et nouvelles technologies, Zorik K. et Courvoisier F. (dir), Editions LEP, Le Mont-sur-Lausanne, pp Salmon C. (2008), Storytelling, la machine à raconter des histoires et à formater les esprits, Ed. La Découverte, Paris. Theule A. (2010), Quand le luxe devient mobile, https://www.facebook.com

L IMPACT DES RESEAUX SOCIAUX SUR LES COMPORTEMENTS DES JEUNES CONSOMMATEURS

L IMPACT DES RESEAUX SOCIAUX SUR LES COMPORTEMENTS DES JEUNES CONSOMMATEURS Magdalena Grębosz Jacek Otto Ecole Polytechnique de Lodz, Pologne L IMPACT DES RESEAUX SOCIAUX SUR LES COMPORTEMENTS DES JEUNES CONSOMMATEURS L Introduction L Internet est actuellement le plus grand réseau

Plus en détail

http://myriam-webmarketing.blogspot.com myriam@fcwebmarketing.fr 06.63.93.14.86

http://myriam-webmarketing.blogspot.com myriam@fcwebmarketing.fr 06.63.93.14.86 1 Formations & Conseils Web Marketing Myriam GHARBI Formations & Conseils Web Marketing Vous êtes Auto-entrepreneur, Créateur d'entreprise, Salarié au sein d'une TPE, PME ou dans une Collectivité? Vous

Plus en détail

La publicité sur Internet, un gage de réussite

La publicité sur Internet, un gage de réussite 1 La publicité sur Internet, un gage de réussite mondiales, qui, plus encore qu à travers leur langue, ont le pouvoir de faire ou défaire une marque en un clin d oeil. Peu onéreuse, rapide, réactive, polyvalente,

Plus en détail

Etre visible sur internet : Pourquoi? Comment?

Etre visible sur internet : Pourquoi? Comment? Etre visible sur internet : Pourquoi? Comment? Nemours 09 juillet 2015 Noémie Reynard Chargée de mission Tourisme et Développement Durable CCI Seine-et-Marne Direction Commerce-Tourisme Etre visible sur

Plus en détail

Économie et réseaux sociaux

Économie et réseaux sociaux Économie et réseaux sociaux Forum financier belge Louvain-la-Neuve 23/10/2012 Économie et réseaux sociaux Olivier de Wasseige @defimedia.be Plus de 7 internautes sur 10 sont membres d au moins un réseau

Plus en détail

Comment être présent facilement et efficacement sur Internet?

Comment être présent facilement et efficacement sur Internet? FORMATION E TOURISME Comment être présent facilement et efficacement sur Internet? Soyez acteur sur internet. Définissez les points clés de votre présence sur internet sur la base de vos objectifs marketing,

Plus en détail

APPEL A COMMUNICATIONS

APPEL A COMMUNICATIONS 10 ème JOURNEE DE RECHERCHE EN MARKETING HORLOGER www.marketinghorloger.ch APPEL A COMMUNICATIONS L Association des Journées Internationales du Marketing Horloger et la Haute école de gestion Arc organisent

Plus en détail

L OFFRE, LA METHODOLOGIE, LE SAVOIR-FAIRE

L OFFRE, LA METHODOLOGIE, LE SAVOIR-FAIRE L OFFRE, LA METHODOLOGIE, LE SAVOIR-FAIRE Applications Smarphones et Tablettes Tactiles RDMobile 64 Boulevard Malesherbes, 75008 Paris +33 1 77 19 16 07 www.rdmobile.fr SOCIETE RDMobile se positionne comme

Plus en détail

Les montres de luxe. sur le web et les médias sociaux ANALYSE SECTORIELLE - NOVEMBRE 2013. Logiciels de veille stratégique et e-réputation

Les montres de luxe. sur le web et les médias sociaux ANALYSE SECTORIELLE - NOVEMBRE 2013. Logiciels de veille stratégique et e-réputation Logiciels de veille stratégique et e-réputation ANALYSE SECTORIELLE - NOVEMBRE 2013 Les montres de luxe sur le web et les médias sociaux Dossier réalisé par la Cellule Analyse de Digimind. www.digimind.fr

Plus en détail

www.champmarket.com Mediakit

www.champmarket.com Mediakit www.champmarket.com Mediakit Nouveau concept exclusivement Champagne, ChampMarket invite Néophytes et Experts à découvrir les adresses les plus confidentielles ou à se laisser séduire par le glamour des

Plus en détail

Réseaux Sociaux. (en Anglais Social Network)

Réseaux Sociaux. (en Anglais Social Network) Réseaux Sociaux Réseau social, locution Site internet qui permet aux internautes de se créer une page personnelle afin de partager et d'échanger des informations et des photos avec leur communauté d'amis

Plus en détail

10 points clés pour apprivoiser les réseaux sociaux en PME et TPE. club entrepreneurs ISC -6 Novembre 2014 à 19H

10 points clés pour apprivoiser les réseaux sociaux en PME et TPE. club entrepreneurs ISC -6 Novembre 2014 à 19H 10 points clés pour apprivoiser les réseaux sociaux en PME et TPE club entrepreneurs ISC -6 Novembre 2014 à 19H PETIT RAPPEL HISTORIQUE Quelques dates et chiffres clé pour comprendre l ampleur du phénomène

Plus en détail

PERSPECTIVES ET TENDANCES DES MEDIAS POUR 2013. Novembre 2012, Lausanne

PERSPECTIVES ET TENDANCES DES MEDIAS POUR 2013. Novembre 2012, Lausanne PERSPECTIVES ET TENDANCES DES MEDIAS POUR 2013 Novembre 2012, Lausanne INTRODUCTION La bascule numérique a eu lieu dans l ensemble des média, bouleversant la donne, brouillant les repères. Elle a poussé

Plus en détail

Stratégies opérationnelles d APPS-CRM pour smartphones et tablettes

Stratégies opérationnelles d APPS-CRM pour smartphones et tablettes 1/213 3/213 6/213 9/213 12/213 3/214 5/214 Stratégies opérationnelles d APPS-CRM pour smartphones et tablettes Le marché pour les smartphones et les tablettes En 213, on a dénombré plus de 24,1 millions

Plus en détail

Avec l application Usnap la suite de nos affiches sur votre smartphone!

Avec l application Usnap la suite de nos affiches sur votre smartphone! Avec l application Usnap la suite de nos affiches sur votre smartphone! Usnap? Usnap est une application de mobile scanning Le mobile scanning, c est l acte de scanner un élément avec son smartphone pour

Plus en détail

Livre Blanc Virtua 2012

Livre Blanc Virtua 2012 Livre Blanc Virtua 2012 LES SECRETS D UNE CAMPAGNE DIGITALE DE NOËL RÉUSSIE Suivez-nous sur Twitter Virtua 021 544 28 00 info@virtua.ch Stratégies et créations digitales 2 Table des matières Préparez votre

Plus en détail

La distribution et le marketing numériques

La distribution et le marketing numériques La distribution et le marketing numériques E-commerce : un développement solide L e-commerce transforme la manière avec laquelle les clients ont accès et achètent leurs produits. Avec, en point d orgue,

Plus en détail

Les clés d un bon référencement en 2011. Renaud Alquier: gérant et fondateur de l agence interactive LaNouvelle R

Les clés d un bon référencement en 2011. Renaud Alquier: gérant et fondateur de l agence interactive LaNouvelle R Les clés d un bon référencement en 2011 Renaud Alquier: gérant et fondateur de l agence interactive LaNouvelle R Les points de contact sur Internet et l art du multi canal GÉNÉRER DU TRAFIC, DE LA NOTORIÉTÉ,

Plus en détail

conception de site web production vidéo stratégie internet catalogue de services

conception de site web production vidéo stratégie internet catalogue de services conception de site web stratégie internet production vidéo catalogue de services NEXION.BIZ Imprimé sur du papier recyclé NOTRE EXPERTISE Chez Nexion, nous possédons une solide expertise dans le domaine

Plus en détail

Prestations (extrait) & grille tarifaire

Prestations (extrait) & grille tarifaire s (extrait) & grille tarifaire PUBLICITÉ PRODU CTION DECONTENU FORMA TION RICH MEDIA COMMUNI CATION ÉVÉNEMENTIELLE SOCIAL MEDIA RP 2.0 MA RKETING Tarifs applicables en : septembre 2014 A l heure A la demi-journée

Plus en détail

LES MUSEES & LES APPLICATIONS CULTURELLES SUR SMARTPHONES ETUDE DE MARCHE

LES MUSEES & LES APPLICATIONS CULTURELLES SUR SMARTPHONES ETUDE DE MARCHE LES MUSEES & LES APPLICATIONS CULTURELLES SUR SMARTPHONES ETUDE DE MARCHE SOMMAIRE 1) L étude en quelques mots....p 3 Qui? Quoi? Quand? Comment? Pourquoi? 2) Quid des applications mobiles & des musées..p

Plus en détail

Baromètre 2011 de l'e-marketing

Baromètre 2011 de l'e-marketing Baromètre 2011 de l'e-marketing Présentation du 30 mars 2011 MD Expo / UDA Baromètre de l e-marketing 2011 page 1 Sommaire 1. Méthodologie et structure de l échantillon 2. Résultats L acculturation des

Plus en détail

ilottery 2.0 DÉVELOPPER LE JEU En collaboration avec

ilottery 2.0 DÉVELOPPER LE JEU En collaboration avec ilottery 2.0 DÉVELOPPER LE JEU L I V R E B L A N C En collaboration avec RÉSUMÉ 2 Ce livre blanc repose sur une étude commandée par Karma Gaming et réalisée par Gaming Insights Group. Les données viennent

Plus en détail

DÉPARTEMENT COMMERCIAL & MARKETING COMMUNICATION & MARKETING COMMUNICATION INSTITUTIONNELLE OU D ENTREPRISE COMMUNICATION EXTERNE DÉFINITION MARKETING

DÉPARTEMENT COMMERCIAL & MARKETING COMMUNICATION & MARKETING COMMUNICATION INSTITUTIONNELLE OU D ENTREPRISE COMMUNICATION EXTERNE DÉFINITION MARKETING COMMUNICATION & MARKETING COMMUNICATION INSTITUTIONNELLE OU D ENTREPRISE Ensemble des actions de communication qui visent à promouvoir l image de l entreprise vis-à-vis de ses clients et différents partenaires.

Plus en détail

Les réseaux sociaux : un allié efficace pour votre entreprise?

Les réseaux sociaux : un allié efficace pour votre entreprise? Les réseaux sociaux : un allié efficace pour votre entreprise? 78 % des entreprises affirment que les réseaux sociaux sont essentiels à leur croissance 80 % des internautes préfèrent se connecter avec

Plus en détail

Entreprise Suisse. Basée à Prilly et Singapour Créée le 9 novembre 2006 Équipe de 6 personnes. Marché 73% Suisse 20% Chine 7% Singapour

Entreprise Suisse. Basée à Prilly et Singapour Créée le 9 novembre 2006 Équipe de 6 personnes. Marché 73% Suisse 20% Chine 7% Singapour Entreprise Suisse Basée à Prilly et Singapour Créée le 9 novembre 2006 Équipe de 6 personnes Marché 73% Suisse 20% Chine 7% Singapour Forte de nombreuses années d expérience, l équipe du département immobilier

Plus en détail

Comment attirer et fidéliser plus de clients grâce aux applications mobiles

Comment attirer et fidéliser plus de clients grâce aux applications mobiles Comment attirer et fidéliser plus de clients grâce aux applications mobiles CONTENU 1. Pourquoi être présent sur les plateformes mobiles pour toute entreprise est devenu indispensable 2. Comment les applications

Plus en détail

Agence de communication Evénementielle

Agence de communication Evénementielle Agence de communication Evénementielle L AGENCE Corp est née d un simple constat : nous ne sommes plus uniquement des consommateurs mais aussi des publics. Le brand content a réinventé le discours de la

Plus en détail

LittlelessConversation ETUDE MODE MASCULINE

LittlelessConversation ETUDE MODE MASCULINE LittlelessConversation ETUDE MODE MASCULINE Mutation des comportements, nouvelles influences, LLC vous livre ses premières analyses sur votre univers. JUIN2010 Une Étude LittlelessConversation AgenceConseilenCommunication

Plus en détail

RÉFÉRENCEMENT NATUREL GOOGLE. Kelreferencement, marque déposée de Kelsociété

RÉFÉRENCEMENT NATUREL GOOGLE. Kelreferencement, marque déposée de Kelsociété RÉFÉRENCEMENT NATUREL GOOGLE 1 2 3 4 5 6 RÉFÉRENCEMENT NATUREL page 3 KELREFERENCEMENT, UNE AGENCE RECONNUE page 4 KELREFERENCEMENT, VOTRE RÉFÉRENCEMENT DE A À Z page 5 PACK "EXPRESSIONS" page 6 PACK "PERFORMANCE"

Plus en détail

Campagne de Communication Prévisionnelle. Web Intelligence & Réputation Internet

Campagne de Communication Prévisionnelle. Web Intelligence & Réputation Internet Campagne de Communication Prévisionnelle Web Intelligence & Réputation Internet 1 Sommaire 1. Introduction... 3 2. Détail de la prestation de gestion de réputation online... 5 2.1 Sélection des mots, thématiques

Plus en détail

Les internautes français et la confiance numérique. Lundi 7 avril 2014

Les internautes français et la confiance numérique. Lundi 7 avril 2014 Les internautes français et la confiance numérique Lundi 7 avril 2014 Méthodologie Echantillon Mode de recueil Dates de terrain 1007 individus âgés de 15 ans et plus. La représentativité de l échantillon

Plus en détail

Le marketing digital

Le marketing digital François SCHEID Renaud VAILLANT Grégoire DE MONTAIGU Le marketing digital Développer sa stratégie à l ère numérique, 2012 ISBN : 978-2-212-55343-7 Introduction Bienvenue dans un monde connecté et interactif!

Plus en détail

HELMo 25 avril 2012. Olivier Moch. www.oliviermoch.be

HELMo 25 avril 2012. Olivier Moch. www.oliviermoch.be HELMo 25 avril 2012 Olivier Moch www.oliviermoch.be Communiquer = mettre en commun action sociale par définition! Les médias et les réseaux sociaux ne sont pas l avenir de la communication Ils sont le

Plus en détail

BOUTIQUES CONNECTÉES Répondre aux nouveaux comportements d achat

BOUTIQUES CONNECTÉES Répondre aux nouveaux comportements d achat BOUTIQUES CONNECTÉES Répondre aux nouveaux comportements d achat Club ESSEC Luxe 24 octobre 2013 Contact Conférence Club ESSEC Luxe: Thina Cadierno - @TCadierno tcadierno@gmail.com NOUVEAU CLIENT 24 millions

Plus en détail

RESEAUX SOCIAUX : OUTILS DE PROSPECTION ET FIDELISATION?

RESEAUX SOCIAUX : OUTILS DE PROSPECTION ET FIDELISATION? Faut-il être présent sur les réseaux sociaux? De plus en plus d entreprises se posent la question. Considéré il y a encore peu comme un simple moyen d échange ou de prise de contact, le réseau social est

Plus en détail

Assises Professionnelles du Livre : A l heure du numérique. La commercialisation du livre dans l univers numérique

Assises Professionnelles du Livre : A l heure du numérique. La commercialisation du livre dans l univers numérique Assises Professionnelles du Livre : A l heure du numérique 21 octobre 2010 - Institut océanographique de Paris La commercialisation du livre dans l univers numérique IV. Webmarketing et outils sociaux

Plus en détail

«Marketing viral ou ramdam marketing» BUZZ MARKETING

«Marketing viral ou ramdam marketing» BUZZ MARKETING «Marketing viral ou ramdam marketing» BUZZ MARKETING NOTIONS DE BASE «Quizz» Street marketing Tribal marketing Ethno marketing Guerrilla marketing Marketing direct Marketing viral ROI UGC KPI SML BAO RS

Plus en détail

100 millions de membres dans le monde. 2 millions en France

100 millions de membres dans le monde. 2 millions en France Atelier Réseaux sociaux Se mettre à la page de Facebook et Twitter 28 avril 2011 Accès WIFI :WIFIPUBLIC 2 500 millions de membres dans le monde 145 millions de membres dans le monde 20 millions en France

Plus en détail

LES CHIFFRES. Répartition des équipés mobile en France (sexe) 58,60% 41,10% Répartition des équipés mobile en France (âge) 14,90% 22,40%

LES CHIFFRES. Répartition des équipés mobile en France (sexe) 58,60% 41,10% Répartition des équipés mobile en France (âge) 14,90% 22,40% LA REVOLUTION MOBILE AURA-T-ELLE LIEU : LES CHIFFRES LES CHIFFRES 1. UTILISATEURS 1.1 France En France, 3 ème trimestre 2010 : 45,9 millions de personnes équipées d un téléphone mobile 13,7 millions de

Plus en détail

Elections U.S. 2008 JOHN MCCAIN VS. BARACK OBAMA SUR LE WEB. Département Webmarketing Virtua

Elections U.S. 2008 JOHN MCCAIN VS. BARACK OBAMA SUR LE WEB. Département Webmarketing Virtua 1 Elections U.S. 2008 JOHN MCCAIN VS. BARACK OBAMA SUR LE WEB Département Webmarketing Virtua 2 Sommaire INTRODUCTION MÉTHODOLOGIE INTÉRÊT ÉDITORIAL POPULARITÉ DES SITES OFFICIELS DIFFUSION DE VIDÉOS RÉSEAUX

Plus en détail

Etre présent sur le Web sans site Web. 29 septembre 2014

Etre présent sur le Web sans site Web. 29 septembre 2014 Etre présent sur le Web sans site Web 29 septembre 2014 Présence sur le Web : une absolue nécessité pour le commerce de proximité Le Web-to-Store est un concept déjà bien ancré chez les internautes acheteurs

Plus en détail

Digital Trends Morocco 2015. Moroccan Digital Summit 2014 #MDSGAM - Décembre 2014

Digital Trends Morocco 2015. Moroccan Digital Summit 2014 #MDSGAM - Décembre 2014 Moroccan Digital Summit 2014 #MDSGAM - Décembre 2014 Sommaire 04 Objectifs de la démarche 07 Méthodologie 05 Parties prenantes 09 Résultats de l étude 06 Objectifs de l étude 37 Conclusion 02 Contexte

Plus en détail

LE MARKETING WEB ET LES RÉSEAUX SOCIAUX : LES NOUVEAUX LEVIERS DE BUSINESS PROXIMEETING AIXE SUR VIENNE

LE MARKETING WEB ET LES RÉSEAUX SOCIAUX : LES NOUVEAUX LEVIERS DE BUSINESS PROXIMEETING AIXE SUR VIENNE LE MARKETING WEB ET LES RÉSEAUX SOCIAUX : LES NOUVEAUX LEVIERS DE BUSINESS PROXIMEETING AIXE SUR VIENNE MARKETING WEB & INNOVATION Le média : Internet et ses évolutions techniques et d usages Webmarketing?

Plus en détail

NOUVELLES OPPORTUNITES de communication sur internet

NOUVELLES OPPORTUNITES de communication sur internet NOUVELLES OPPORTUNITES de communication sur internet SOMMAIRE DE LA PRESENTATION Présentation de Touch Media Philosophie, références et catalogue de supports exclusif Qualité de prestation Valeur ajoutée,

Plus en détail

Dopez votre présence en ligne grâce aux Médias Sociaux

Dopez votre présence en ligne grâce aux Médias Sociaux Dopez votre présence en ligne grâce aux Médias Sociaux Objectifs de l atelier Qu est-ce que sont les Médias Sociaux? Les Médias Sociaux dans votre stratégie référencement Etudes de cas/débat Qu est-ce

Plus en détail

Le choix stratégique des canaux de communication

Le choix stratégique des canaux de communication Le choix stratégique des canaux de communication Une analyse des attitudes des entreprises du domaine Business to Business (B2B) face à différentes combinaisons de médias Introduction La fragmentation

Plus en détail

Demagis Interactive, la nouvelle société hybride

Demagis Interactive, la nouvelle société hybride Demagis Interactive, la nouvelle société hybride DEMAGIS Interactive 18 rue Stephenson 75018 PARIS www.demagis.com SOMMAIRE DEMAGIS INTERACTIVE... 3 I. NOS EXPERTISES SUR LE WEB... 4 II. NOS EXPERTISES

Plus en détail

Ma première visibilité sur le Web. en 60 min avec des outils gratuits

Ma première visibilité sur le Web. en 60 min avec des outils gratuits Ateliers Commerce Internet Ma première visibilité sur le Web en 60 min avec des outils gratuits 23/04/2015 1 Ma première visibilité sur Internet Même sans site internet! Pourquoi être présent sur Internet?

Plus en détail

«le net, la loi et toi»

«le net, la loi et toi» Sélection téléchargeable sur le site du CRDP, rubrique «librairie» http://crdp.ac-besancon.fr/index.php?id=245 Coupe nationale biennale des élèves citoyens 2012, pour collégiens et lycéens «le net, la

Plus en détail

MUTUELLES ET ASSURANCES

MUTUELLES ET ASSURANCES LIVRE BLANC E-MARKETING MUTUELLES ET ASSURANCES MARKETING VISIBILITE PERFORMANCE 13/02/13 - Page 2/9 01. Edito Comment être visible sur le net? Sur quoi être visible? Comment adopter une stratégie digitale

Plus en détail

NetObserver Europe. Parmi les principaux enseignements, nous retiendrons notamment que :

NetObserver Europe. Parmi les principaux enseignements, nous retiendrons notamment que : NetObserver Europe TOUT SAVOIR SUR LES INTERNAUTES Communiqué de presse Paris, Mars 2008 Enseignements de la 16 ème vague de l étude NetObserver Europe : Des différences sensibles entre générations d internautes

Plus en détail

Les dessous des moteurs de recommandation

Les dessous des moteurs de recommandation Les dessous des moteurs de recommandation La personnalisation est un enjeu majeur du e-commerce aujourd hui. Elle réveille l esprit commerçant dans les boutiques en ligne en remettant le visiteur au cœur

Plus en détail

Internet et prévention. Communiquer sur la santé sexuelle en direction des jeunes internautes

Internet et prévention. Communiquer sur la santé sexuelle en direction des jeunes internautes Internet et prévention Communiquer sur la santé sexuelle en direction des jeunes internautes Journées Annuelles de Santé Publique 1 décembre 2011 I- CONTEXTE : les jeunes français (15-24 ans) et Internet

Plus en détail

Etude Email Marketing Attitude BtoC - 2015

Etude Email Marketing Attitude BtoC - 2015 Etude Email Marketing Attitude BtoC - 2015 SOMMAIRE I. L étude en quelques mots II. Méthodologie & Profil des répondants III. Faits marquants IV. Personas V. Conclusion I. L étude EMA BtoC en quelques

Plus en détail

Le concept fan. Le concept

Le concept fan. Le concept Le concept Le concept -- Le concept It s Sauquet.com lance le concept -- pour mettre en valeur : Votre ville, votre région, votre patrimoine, vos événements, votre produit. Une application -- c est : 1.

Plus en détail

Agence web marketing Pourquoi une agence de web marketing? Définition du web marketing.

Agence web marketing Pourquoi une agence de web marketing? Définition du web marketing. Agence web marketing Pourquoi une agence de web marketing? Définition du web marketing. Internet est la plus grande vitrine imaginable pour présenter et vendre des produits et des services. En permanence

Plus en détail

Intégrer le webmarketing à sa stratégie d entreprise

Intégrer le webmarketing à sa stratégie d entreprise # Webmarketing Le mercredi 16 avril 2014 Intégrer le webmarketing à sa stratégie d entreprise # E-marketing # Marketing 2.0 # Net Marketing # Marketing digital # Cyber Marketing Marketing : «Ensemble des

Plus en détail

Guide à l intention des parents sur. 2014 ConnectSafely.org

Guide à l intention des parents sur. 2014 ConnectSafely.org Guide à l intention des parents sur 2014 ConnectSafely.org Les adolescents canadiens aiment socialiser en ligne et surtout partager des photos. L étude réalisée par MédiaSmarts en 2014, Jeunes Canadiens

Plus en détail

Découvrez le nouveau Windows!

Découvrez le nouveau Windows! Découvrez le nouveau Windows! Votre Windows. Avec le nouveau Windows, soyez encore plus efficace et créatif! Beaucoup plus rapide au démarrage et au quotidien Parce que votre temps est précieux, Windows

Plus en détail

Lancer et réussir sa campagne de collecte

Lancer et réussir sa campagne de collecte Lancer et réussir sa campagne de collecte Contactez-nous! contact@helloasso.com 06 58 39 99 60 Lancer et réussir votre campagne de collecte Étape 1 : Rédiger votre page de collecte - Présenter votre projet

Plus en détail

Le ranking de Augure Influencers La méthodologie AIR en détails

Le ranking de Augure Influencers La méthodologie AIR en détails Le ranking de Augure Influencers La méthodologie AIR en détails V1.0 Octobre 2014 Oualid Abderrazek Product Marketing Sommaire 1. Contexte...3 2. L algorithme...3 a. Exposition...4 b. Echo...4 c. Niveau

Plus en détail

Les bonnes pratiques du recrutement en ligne

Les bonnes pratiques du recrutement en ligne POUR VOUS ÉCLAIRER DANS LE COMMERCE DE DÉTAIL Les bonnes pratiques du recrutement en ligne Avant-propos Au Québec, le commerce de détail compte près de 24 000 établissements et 300 000 employés. Les jeunes

Plus en détail

de la conversation à la conversion... Ecoutez et gérez vos médias sociaux, pour une meilleure rentabilité de vos actions.

de la conversation à la conversion... Ecoutez et gérez vos médias sociaux, pour une meilleure rentabilité de vos actions. de la conversation à la conversion... Ecoutez et gérez vos médias sociaux, pour une meilleure rentabilité de vos actions. Pour répondre à vos questions Que dit-on de mes marques, de mes produits, de mes

Plus en détail

Comment communiquer en ligne? Votre salon en Ligne

Comment communiquer en ligne? Votre salon en Ligne Comment communiquer en ligne? Votre salon en Ligne Introduction Qui suis-je? Stéphane de MyHairdresser Objectif de la présentation: Comprendre le Web comme un outil pour: 1. Communiquer avec ses clients

Plus en détail

Consumer. Fiche Synthétique. Journey. Enquête sur les parcours d achat Secteur Automobile Véhicules neufs

Consumer. Fiche Synthétique. Journey. Enquête sur les parcours d achat Secteur Automobile Véhicules neufs Fiche Synthétique Consumer Journey Enquête sur les parcours d achat Secteur Automobile Véhicules neufs Février 2014 1 1 CONTEXTE En 2013, le marché automobile français a réalisé sa pire performance depuis

Plus en détail

Nouveau site Internet Roger Dubuis Découvrir et voyager dans l Incredible World of Roger Dubuis

Nouveau site Internet Roger Dubuis Découvrir et voyager dans l Incredible World of Roger Dubuis Information Presse L univers The Incredible Warrior, collection Excalibur Avec le lancement de son nouveau site Internet www.rogerdubuis.com, la Maison genevoise vous invite à découvrir et vivre l intense

Plus en détail

Community Management. Opportunités pour développer sa visibilité. Stéphanie Laporte - OTTA

Community Management. Opportunités pour développer sa visibilité. Stéphanie Laporte - OTTA Community Management Opportunités pour développer sa visibilité Stéphanie Laporte - OTTA I/Etat des réseaux sociaux et usages pour se développer. Sport et réseaux sociaux : quelques chiffres 35% des supporters

Plus en détail

Hospitality Awards 2012 Meilleure opération de communication

Hospitality Awards 2012 Meilleure opération de communication Hospitality Awards 2012 Meilleure opération de communication hotelbb.com Rejoignez-nous sur une problématique STRATéGIE : Faire de b&b hôtels, une marque «brand friend» Quelle communication de challenger

Plus en détail

Synthèse des résultats de l enquête menée auprès des entreprises de l arc lémanique Sabine Emad Magali Dubosson Torbay Nicolas Wydler

Synthèse des résultats de l enquête menée auprès des entreprises de l arc lémanique Sabine Emad Magali Dubosson Torbay Nicolas Wydler Symposium HEG-Genève - 18 novembre 2010 - Web et réseaux sociaux pour valoriser entreprises et services Synthèse des résultats de l enquête menée auprès des entreprises de l arc lémanique Sabine Emad Magali

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. www.vu-du-web.com

DOSSIER DE PRESSE. www.vu-du-web.com DOSSIER DE PRESSE www.vu-du-web.com 1 SOMMAIRE PRESENTATION DE VU DU WEB LES METIERS VU DU WEB Stratégie Web Référencement naturel Autres solutions de référencement Référencement payant Référencement social

Plus en détail

ANALYSE MARQUE NESPRESSO. La marque aux publicités stars. Digimind. Logiciels de veille, e-réputation et social media monitoring 1

ANALYSE MARQUE NESPRESSO. La marque aux publicités stars. Digimind. Logiciels de veille, e-réputation et social media monitoring 1 ANALYSE MARQUE NESPRESSO La marque aux publicités stars Digimind. Logiciels de veille, e-réputation et social media monitoring 1 Nespresso : une publicité qui crée l événement Le 29 octobre, la marque

Plus en détail

«COMMENT PROSPECTER ET FIDÉLISER VOS CLIENTS GRÂCE À LA COMMUNICATION ET AU MARKETING DIRECT?»

«COMMENT PROSPECTER ET FIDÉLISER VOS CLIENTS GRÂCE À LA COMMUNICATION ET AU MARKETING DIRECT?» «COMMENT PROSPECTER ET FIDÉLISER VOS CLIENTS GRÂCE À LA COMMUNICATION ET AU MARKETING DIRECT?» Sommaire 1. Introduction : les clients, les Médias et la Publicité 2. Construire une Stratégie de Communication

Plus en détail

QUI SOMMES NOUS? Notre équipe se tient à votre disposition pour vous apporter de plus amples informations et vous conseiller.

QUI SOMMES NOUS? Notre équipe se tient à votre disposition pour vous apporter de plus amples informations et vous conseiller. QUI SOMMES NOUS? La CCI Tarbes et Hautes-Pyrénées propose une offre variée de formations s adressant à la fois aux jeunes à la recherche d un métier et aux salariés / Chefs d entreprise en recherche de

Plus en détail

LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE

LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE PAR MADAME CHRISTINE LEROY COMMUNITY MANAGER, AGENCE NETPUB Tout d abord, je voudrais remercier le Professeur Drouot de m avoir invitée à cette passionnante table ronde.

Plus en détail

Consumer. Fiche Synthètique. Journey. Enquête sur les parcours d achat Secteur Fournisseurs d accès à internet (FAI)

Consumer. Fiche Synthètique. Journey. Enquête sur les parcours d achat Secteur Fournisseurs d accès à internet (FAI) Fiche Synthètique Consumer Journey Enquête sur les parcours d achat Secteur Fournisseurs d accès à internet (FAI) Juillet 2013 1 Le secteur des télécommunications a subi des modifications qui ont permis

Plus en détail

M-Tourisme et réseaux sociaux : les pratiques des clientèles européennes

M-Tourisme et réseaux sociaux : les pratiques des clientèles européennes M-Tourisme et réseaux sociaux : les pratiques des clientèles européennes SOMMAIRE LES CONSTATS... 3 LA METHODOLOGIE... 3 CE QU IL FAUT RETENIR... 4 Google? Oui, mais pas que...4 Connectés, même en vacances!...4

Plus en détail

NOTRE PHILOSOPHIE. Une approche pragma-que.

NOTRE PHILOSOPHIE. Une approche pragma-que. Présentation Agence QUI SOMMES-NOUS? Dirigée par Morgane Falaize et Sophie d Almeras, Minuit Douze est une agence de Relations Médias, e-rp et Social Media spécialisée dans les secteurs de l Entertainment

Plus en détail

Développer sa stratégie sur les médias sociaux

Développer sa stratégie sur les médias sociaux Your network is more powerful than you think Développer sa stratégie sur les médias sociaux Nicholas Vieuxloup Mai 2010 VOUS LES Panorama CONNAISSEZ des médias sociaux TOUS? Les Médias Sociaux en chiffres

Plus en détail

Pourquoi disposer d un site Internet mobile n est qu un début

Pourquoi disposer d un site Internet mobile n est qu un début Edition Spéciale 2 Intelligence Applied 1 Avoir un site «responsive design» ou adapté aux mobiles constitue un grand pas en avant. Il ne doit cependant pas être considéré comme le substitut à une véritable

Plus en détail

Une approche globale pour votre ecommerce

Une approche globale pour votre ecommerce Une approche globale pour votre ecommerce POURQUOI? POURQUOI MAGENTO? Magento est une solution e-commerce Open Source destinée à la production de boutiques en ligne professionnelles POURQUOI MAGENTO? Magento

Plus en détail

Société de Développement de Solutions Informatiques

Société de Développement de Solutions Informatiques Making Great Software Development Société de Développement de Solutions Informatiques OFFRE DE SERVICE Site Web > Logiciels > E-marketing > Conception & Design graphique 27, Lotissement Djillali Bounaama,

Plus en détail

CADRE DE MESURE DU RENDEMENT EN MÉDIAS NUMÉRIQUES Dernière mise à jour : avril 2015

CADRE DE MESURE DU RENDEMENT EN MÉDIAS NUMÉRIQUES Dernière mise à jour : avril 2015 CADRE DE MESURE DU RENDEMENT EN MÉDIAS NUMÉRIQUES Dernière mise à jour : avril 2015 CADRE DE MESURE DU RENDEMENT EN MÉDIAS NUMÉRIQUES RÉSUMÉ Au Canada, les médias numériques poursuivent leur croissance

Plus en détail

De l intérêt des Réseaux Sociaux pour i2n

De l intérêt des Réseaux Sociaux pour i2n De l intérêt des Réseaux Sociaux pour i2n Caen le 03/04/2015 Pascal RENAUD Stage Chef de projet marketing et conception de site «Face à la vulgarisation des réseaux sociaux et à l audience qu ils entraînent,

Plus en détail

BAROMOBILE EDITION 2011. Le baromètre de l internet mobile

BAROMOBILE EDITION 2011. Le baromètre de l internet mobile BAROMOBILE EDITION 2011 Le baromètre de l internet mobile «Le monde change» Alors que les smartphones poursuivent leur envolée, le trafic de données sur le téléphone mobile explose. Il devrait être multiplié

Plus en détail

Notes de cours - MOOC Communication

Notes de cours - MOOC Communication 2013 Notes de cours - MOOC Communication Eric Sevrin Jememooc.wordpress.com 2013 Sommaire I. Les 3 étapes chronologiques pour construire un plan de communication (Méthode)... 4 1) Poser un cadre (périmètre),

Plus en détail

CRÉER UNE PAGE FACEBOOK POUR SON INSTITUTION

CRÉER UNE PAGE FACEBOOK POUR SON INSTITUTION CRÉER UNE PAGE FACEBOOK POUR SON INSTITUTION Karine Pasquier 18 novembre 2010 HEG, Genève 1 Sommaire 1. Introduction... 3 1.1 À quoi ça sert dans une institution?... 4 2. Créer sa page (s enregistrer)...

Plus en détail

DIGITAL MINDS. Chapitre 7, Les médias sociaux. 12 Clés pour Développer votre Business sur le Web. 2014 WSI. All rights reserved.

DIGITAL MINDS. Chapitre 7, Les médias sociaux. 12 Clés pour Développer votre Business sur le Web. 2014 WSI. All rights reserved. DIGITAL MINDS 12 Clés pour Développer votre Business sur le Web Chapitre 7, WSI We Simplify the Internet Leader mondial en Stratégie Marketing sur Internet Siège social, Toronto, Canada Présent dans plus

Plus en détail

Jeudi 16 octobre 2014

Jeudi 16 octobre 2014 Jeudi 16 octobre 2014 PANORAMA DES RESEAUX SOCIAUX 2014 PANORAMA DES RESEAUX SOCIAUX 2014 TOUR DE TABLE Salah Animateur numérique du territoire un ensemble d individus, organisations reliés entre eux

Plus en détail

Comité aviseur sur les mesures de performance en médias numériques À DES FINS DE DISCUSSION

Comité aviseur sur les mesures de performance en médias numériques À DES FINS DE DISCUSSION FONDS DES MÉDIAS DU CANADA Comité aviseur sur les mesures de performance en médias numériques Date : Le 28 juin 2011 Présentatrices : C. Briceno et J. Look À DES FINS DE DISCUSSION OBJET : Indicateurs

Plus en détail

Trois entités forment notre groupe : Découvrez notre univers et rejoignez-nous. PARTN AIR GROUP 10 route des flandres 60700 St Martin Longueau

Trois entités forment notre groupe : Découvrez notre univers et rejoignez-nous. PARTN AIR GROUP 10 route des flandres 60700 St Martin Longueau La philosophie de Partn air Group est simple : créer des pôles de compétences dans tous les domaines autour de l aéronautique. Chaque collaborateur possède une fibre «aéro», qu il soit créatif, développeur

Plus en détail

87% e-commerce+ INTERNET DES ACHETEURS PASSENT COMMANDE E-COMMERCE BTOB : LES ENJEUX SPÉCIFIQUES CHIFFRES CLÉS BTOB ET REGARD D'EXPERT

87% e-commerce+ INTERNET DES ACHETEURS PASSENT COMMANDE E-COMMERCE BTOB : LES ENJEUX SPÉCIFIQUES CHIFFRES CLÉS BTOB ET REGARD D'EXPERT e-commerce+ Magazine d information d Octave n 13 - Février 2015 87% SURB2B DES ACHETEURS PASSENT COMMANDE INTERNET CHIFFRES CLÉS BTOB ET REGARD D'EXPERT E-COMMERCE BTOB : LES ENJEUX SPÉCIFIQUES édito Le

Plus en détail

NetLetter n 10 Octobre 2014

NetLetter n 10 Octobre 2014 NetLetter n 10 Octobre 2014 Sommaire [Edito] La NetLetter de Mediametrie//NetRatings fait peau neuve! [Tendances du net] BlaBlaCar, ça roule! [Actualités] Cibles+ pour valoriser l audience des critères

Plus en détail

Comportements et attentes des internautes vis-à-vis des sites Internet touristiques. Marketing - Tourisme

Comportements et attentes des internautes vis-à-vis des sites Internet touristiques. Marketing - Tourisme Comportements et attentes des internautes vis-à-vis des sites Internet touristiques Une enquête commandée par : L Ardesi Midi-Pyrénées La Caisse des Dépôts et Consignations La Direction du Tourisme Le

Plus en détail

Bibliothèque Esparron en livres. www.esparron-en-livres.com

Bibliothèque Esparron en livres. www.esparron-en-livres.com Les réseaux sociaux Chapitre 1 : Les réseaux sociaux Chapitre 2 : 14 moyens pour être plus visible sur Facebook Chapitre 3 : Comment créer un compte Facebook Chapitre 4 : Statistiques en France Les réseaux

Plus en détail

18 SEPTEMBRE 2014. E-réputation : une image positive pour une stratégie de conquête!

18 SEPTEMBRE 2014. E-réputation : une image positive pour une stratégie de conquête! 18 SEPTEMBRE 2014 E-réputation : une image positive pour une stratégie de conquête! Réputation : de quoi parle-t-on? «Ce que les gens disent ou pensent de moi» car ils l ont vu dans le journal, à

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Paris, le 7 Septembre 2007 Communiqué de presse A quelques heures du coup d envoi de la Coupe du Monde de Rugby 2007, Yahoo! et Isobar font le point sur Internet et le sport. Quelle place occupe aujourd

Plus en détail

Illustrations concrètes : cross selling et up-selling. Illustrations concrètes : la relation client - le social et l emailing

Illustrations concrètes : cross selling et up-selling. Illustrations concrètes : la relation client - le social et l emailing Définition et Enjeux du e-merchandising Illustrations concrètes : les interfaces Illustrations concrètes : cross selling et up-selling Illustrations concrètes : la relation client - le social et l emailing

Plus en détail

Donnez un nouveau souffle à vos stratégies : gagnez des clients grâce au web à l aide d une stratégie efficace!

Donnez un nouveau souffle à vos stratégies : gagnez des clients grâce au web à l aide d une stratégie efficace! Il est temps d entrer dans une nouvelle ère conseil formation accompagnement webmarketing web 2.0 Donnez un nouveau souffle à vos stratégies : gagnez des clients grâce au web à l aide d une stratégie efficace!

Plus en détail