RÉVISION DU PLAN LOCAL D URBANISMED

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RÉVISION DU PLAN LOCAL D URBANISMED"

Transcription

1 COMMUNE DE CHARBONNIÈRES RÉVISION DU PLAN LOCAL D URBANISMED RÉUNION PUBLIQUE Le 25 Février 2010 P. GAUDIN Paysagiste d.p.l.g. - R. BENOIT Architecte d.p.l.g. - D. GOUIN Architecte d intérieur Membres de la S.C.M. Atelier du Triangle Espace Entreprises Mâcon-Loché CHARBONNIÈRES rue Pouilly Vinzelles RÉVISION MACON - Tel: DU PLU - Atelier - Fax: du triangle - 1

2 COMMUNE DE CHARBONNIÈRES SYNTHÈSE DU DIAGNOSTIC 2

3 LES MILIEUX NATURELS L environnement Le Bief Tord Le bourg de CHARBONNIÈRES bénéficie d un cadre naturel de qualité. Il est situé sur le bord Sud de la vallée de la Mouge, secteur humide qui présente un fort intérêt environnemental. La Mouge présente aussi des risques de crues. Entre deux petits reliefs boisés à l Ouest et à l Est, il «commande» le petit talweg du ruisseau du cimetière qui, lui aussi, présente des espaces humides intéressant. Globalement la commune présente une mosaïque de milieux entre les boisements sur les sommets, des prés à proximité des passages d eau et des espaces cultivés. A l intérieur du tissu urbain, il faut encore noter la présence d espaces végétalisés importants, reliques de bocage ou d espaces cultivés, jardins privés et surtout, au cœur du bourg, en face de la Mairie, un vaste espace de pré. La Mouge 3

4 LES MILIEUX NATURELS Les milieux sensibles ZNIEFF type I - La Mouge Vallée de la Mouge, avec ses prairies et sa ripisylve Mais aussi le ruisseau du cimetière 4

5 LES RISQUES Les crues de la Mouge La rivière La Mouge fait l objet d un atlas des zones inondables. La crue de référence est celle du 6 octobre

6 LES RISQUES La canalisation de gaz La commune est traversée par une canalisation de gaz qui a fait l objet d une étude de sécurité de la part du gestionnaire et utilisateur de la conduite. Cette étude conduit à la définition de trois zones de danger (très graves, graves, significatifs). Ces zones de danger correspondent à une bande de 25 mètres de part et d autre de l axe de la conduite (comme dessiné en jaune sur le schéma). 6

7 LE PAYSAGE Entre la vallée de la Mouge au Nord et le talweg du ruisseau du cimetière, la commune de CHARBONNIÈRES peut être découpée en deux unités qui présentent des caractéristiques paysagères très proches et représentatives de la cote mâconnaise : de petites vallées avec des prés en partie basse (secteur humide), des boisements sur les sommets et des cultures entre les deux Le bâti du centre bourg est regroupé plutôt en bas de versant en limite de zone inondable. Il faut aussi noter quelques ensembles isolés. Enfin les espaces en sommet restent libres de construction si l on excepte les restes de la tour de CHARBONNIÈRES. On peut noter quelques éléments du patrimoine architectural qui présentent un intérêt, comme le lavoir derrière la Mairie. (associé à l espace du ruisseau du cimetière), les ensembles de fermes anciennes autour du cœur vert, ou la chapelle Saint Benoit au «Renauds». Enfin les éléments de végétation à l intérieur du tissu urbain participe de la qualité paysagère du centre bourg. 7

8 Valeurs paysagères Le lavoir LE PAYSAGE La Chapelle st Benoit Le puits La «pesée» 8

9 L AGRICULTURE Il ne reste aujourd hui que trois sites d exploitation agricole sur la commune. L agriculture reste toutefois une activité importante tant du point de vue économique que du maintien des paysages. Deux des sites d exploitations sont détachés du tissu urbain et peuvent connaître un développement. La troisième exploitation se trouve à l intérieur du tissu urbain, enserrée dans le bâti pour l habitat. Son développement (en particulier pour tout ce qui est lié à l élevage) est donc fortement compromis. 9

10 LE DÉVELOPPEMENT URBAIN Depuis 1975, la commune de Charbonnières a connu un fort accroissement de sa population qui est passée de 168 habitants à 324 en Depuis 1999, Charbonnières a connu un ralentissement de la croissance de sa population (322 en 1999 ; 324 en 2006). Toutefois, cela est certainement dû à un manque d offre foncière car cette stabilisation ne se retrouve pas dans les communes alentours qui ont continué de croître. Cette stabilisation du niveau de population s accompagne toutefois d une croissance du nombre de logement du fait du phénomène de diminution de la taille des ménages. Ainsi sur la période , l analyse des permis de construire montre qu il y a eu 27 PC accordés pour une maison individuelle, soit une moyenne de 2,7 maison individuelle par an. L augmentation de la population s explique essentiellement par le phénomène de péri-urbanisation qui a amené les habitants de la Ville centre à venir s installer dans des maisons individuelles dans les communes rurales périphériques, cela entraîne une faible diversité dans l offre de logement. Le parc de logement est en effet caractérisé par une grande homogénéité : 100% de maisons individuelles et 90% de propriétaires occupant et prédominance des logements de grande taille. Source : INSEE, RGP 99 et 2006 Le logement Source : INSEE, RGP 99 et recensement complémentaire La construction neuve 10

11 LES ACTIVITÉS La commune accueille les activités suivantes : Une entreprise de maçonnerie Une entreprise de récupération de matériaux anciens Une auberge. Elle n a pas vocation à accueillir une zone spécialisée pour l activité alors qu existe à proximité la zone de Sennecé ou encore celle de Sancé. 11

12 COMMUNE DE CHARBONNIÈRES PROJET D AMENAGEMENT D ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE 12

13 Le PADD Projet d Aménagement et de Développement Durable Sur la base du diagnostic, le Projet d Aménagement et de Développement Durable (PADD) a pour objet de définir les objectifs de développement de la commune en les inscrivant dans un cadre de «gestion durable» c est-à-dire : - En s inscrivant dans le long terme sans créer d effets irréversibles par rapport aux espaces sensibles du territoire - En respectant un équilibre entre les enjeux environnementaux, sociaux et économiques - En créant un cadre incitant les futurs habitants à des modes de construction ou de déplacement plus respectueux des enjeux environnementaux Ce PADD doit prendre en compte les points suivants (art. L121.1 du Code de l Urbanisme) : 1 L équilibre entre le renouvellement urbain, un développement urbain maîtrisé et le développement de l espace rural, 2 La diversité des fonctions urbaines et la mixité sociale dans l habitat urbain et dans l habitat rural, 3 Une utilisation économe et équilibrée des espaces naturels, urbains, périurbains et ruraux, la maîtrise des besoins de déplacement et de la circulation automobile, la préservation de la qualité de l air, de l eau, du sol et du sous-sol, des écosystèmes, des espaces verts, des milieux, sites et paysages naturels ou urbains remarquables et du patrimoine bâti, la prévention des risques naturels prévisibles, des risques technologiques, des pollutions et nuisances de toute nature. 13

14 COMMUNE DE CHARBONNIÈRES PRESERVER LE PATRIMOINE NATUREL ET PAYSAGER 14

15 PRESERVER LE PATRIMOINE NATUREL Protection stricte de l espace naturel de la Mouge qui aujourd hui n est pas touché par l urbanisation (Seul le hameau ancien des Renauds est touché par la zone de crue). 15

16 PRESERVER LE PATRIMOINE NATUREL Préservation des espaces du talweg du ruisseau du cimetière. Il s agit d un espace très proche de l urbanisation du centre bourg, du pôle d équipement (Mairie, école) et c est aussi le secteur d implantation du cimetière et de la plateforme de dépôt d une entreprise de maçonnerie Le projet prévoit donc de mieux organiser l urbanisation existante à proximité de ce ruisseau qui peut aussi présenter l avantage d être un espace naturel dans l espace urbain. Concrètement, le projet prévoit de mieux organiser l espace d activité existant aujourd hui à proximité du ruisseau et d utiliser certain espaces proche de l école pour de petits terrains de sports ou de loisirs 16

17 PRESERVER LE PATRIMOINE NATUREL Préservation des espaces de boisements. Il s agit ici de milieu plutôt en expansion, toutefois ces milieux ne sont pratiquement pas touchés par l urbanisation et seront donc protégés. Il faut toutefois noter que le boisement au Nord de la commune appartient à l espace du golf de La Salle qui se pose actuellement la question de développer des structures d hébergement et qui ne pourra le faire (bien évidemment) que sur les espaces non utilisés par le golf, c est à dire des espaces boisés Le PLU pourra éventuellement prendre en compte ce projet lorsqu il pourra être précisé de manière quantitative (quelle surface d hébergement nécessaire) et qualitative (quel type d hébergement, dans quel lieu précisément ). 17

18 PRESERVER LE PATRIMOINE NATUREL Préservation d «espaces de nature» à l intérieur du tissu urbain, en particulier avec la non ouverture à l urbanisation d une partie du pré se trouvant au cœur du bourg. Le projet prévoit aussi de recenser les éléments végétaux existant intéressants (arbres remarquables, haies ) à l intérieur du bourg pour les protéger. 18

19 PRESERVER LE PATRIMOINE PAYSAGER Préservation des équilibres «paysagers» généraux en prévoyant une urbanisation concentrée et concentrique autour du centre bourg en s inscrivant dans la continuité de l implantation actuelle dans la topographie des lieux. Dans le cas de l extension en continuité du tissu urbain, le projet prévoit le traitement paysager de la frontière entre espace rural et espace urbain. Cela est particulièrement vrai au niveau des espaces d entrée sur la commune le long de la RD. 19

20 PRESERVER LE PATRIMOINE PAYSAGER Préservation et intégration d espaces de «nature» à l intérieur de l espace urbain comme une partie des prés en face de la Maire et de l espace du ruisseau du cimetière. Préservation des éléments de végétation remarquables à l intérieur du tissu urbain. 20

21 PRESERVER LE PATRIMOINE PAYSAGER Préservation des éléments de patrimoine architectural remarquables avec conservation de points de vue sur ces éléments. 21

22 COMMUNE DE CHARBONNIÈRES PRESERVER L ACTIVITE L AGRICOLE 22

23 PRESERVER L ACTIVITE AGRICOLE Protection stricte des deux sites agricoles éloignés du cœur du bourg. Toutefois, ces deux sites se trouvent situés au dessus du ruisseau du cimetière. La zone agricole dessinée autour de ces sites sera donc limitée par les espaces humides intéressants du talweg du ruisseau du cimetière. Un site d exploitation agricole enserré dans le tissu urbain et qui ne peut plus vraiment se développer. 23

24 PRESERVER L ACTIVITE AGRICOLE Définition d espaces réservés à l agriculture correspondant aux secteurs ouverts non humides et non bâtis de la commune permettant l éventuelle installation de nouveaux sites d exploitation agricole sur la commune. 24

25 COMMUNE DE CHARBONNIÈRES PERMETTRE LE DÉVELOPPEMENT URBAIN 25

26 PERMETTRE LE DÉVELOPPEMENT URBAIN Entre 1999 et 2006, la population de CHARBONNIÈRES a faiblement augmenté. La commune compte en 2006, 324 habitants (contre 322 habitants en 1999). Le rythme de croissance moyen annuel sur cette période a été de 0,1%, en baisse par rapport à la période précédente (1,6% entre 1990 et 1999). Au niveau des logements, le rythme a été d environ 27 logements nouveaux par an entre 1997 et Un rythme au «fil de l eau» est d environ 2,7 logements/an. Cependant, il faut noter que dans la même période la croissance moyenne d augmentation de la population sur le canton a été de 1,39%/an. La commune de CHARBONNIÈRES n a donc pas profitée de cet accroissement. L objectif proposé est donc de prévoir un rythme de construction de logements un peu plus élevé que celui constaté dans la période précédente : 3,5 logements/an au lieu de 2,7 soit 52 logements neufs pour les 15 ans à venir. Le faible nombre de logements vacants (1 logement en 2006) fait que la partie de réhabilitation n aura que peu d influence sur le développement. Projet : L objectif proposé à l horizon 2025 est de 52 logements neufs. Justifications : La commune dispose d un équipement scolaire (école maternelle et école primaire) et de quelques équipements sportifs (terrain de tennis). CHARBONNIÈRES bénéficie de sa proximité avec le bassin de vie d emploi mâconnais. 26

27 PERMETTRE LE DÉVELOPPEMENT URBAIN Projection en terme de population : En 2006, CHARBONNIÈRES comptait 124 résidences principales pour une population de 324 personnes, soit une taille moyenne des ménages à 2,6 personnes. Etant donné la pression au niveau de la construction, on peut considérer qu en 2009, le nombre de résidences principales aura encore augmenté (hypothèse : 132 résidences principales). On suppose donc qu en 2025, il y aura 52 résidences principales neuves de plus, soit 184 résidences principales. On peut supposer que la taille des ménages va continuer à diminuer d ici On retient le chiffre de 2,4. il devrait donc y avoir en 2025 une population d environ 440 habitants. Si ce scénario se réalise, la commune de CHARBONNIÈRES aura suivi une évolution de 1,5%/an (rythme correspondant à l évolution annuelle du canton). Incidences sur les équipements : L augmentation du nombre d habitant devrait permettre le maintien des effectifs scolaires primaire et maternelle, voir leur augmentation. Les réseaux d eau potable et d électricité devront être évalués en fonction des sites de développement choisis pour l urbanisation. Il sera nécessaire de prolonger le réseau d assainissement. 27

28 PERMETTRE LE DÉVELOPPEMENT URBAIN Pour pouvoir mettre en œuvre cette politique de développement urbain, il faut dégager les superficies nécessaires à la mise en œuvre de 52 logements neufs en considérant que la répartition pourrait être d environ 2/3 de logements individuels purs et 1/3 de logements groupés de type locatif et/ou sociaux. L ambition est de conserver la tendance actuelle orientée avec la construction de logements individuels purs mais en gardant une part importante de logements individuels groupés. Sur la base d une densité moyenne de 12 logements par hectares, cela veut dire que les 52 logements envisagés consommerait environ 4,3 hectares (ce calcul ne tient pas compte de la rétention). On pourra donc inscrire environ 6 hectares d espace conrtructible. Où trouver ces terrains disponibles? Le développement urbain pourra être réparti dans le territoire communal, mais selon les conditions suivantes pour s inscrire dans une dynamique de développement durable : Ces espaces libres devront être situés à peu près à 10 minutes à pied, autour du centre bourg (là où sont les services et les équipements). Ces espaces accueilleront une diversité de logements. Les espaces de développement choisis ne devront pas être concentrés en un seul endroit, mais être répartis entre différents secteurs de la commune. Des secteurs de développement ont donc été défini : => un secteur au Sud du bourg => deux secteurs au centre du bourg Il existe également dun secteur de développement à plus long terme Pour les secteurs urbanisés éloignés, on retiendra la possibilité de construire les «dents creuses». 28

29 Qualité de vie Le projet est de prévoir le développement de l habitat autour du centre bourg, afin de prendre en compte diverses contraintes : Eviter la dispersion de l habitat et construire en continuité de l existant pour préserver un cadre naturel et paysager agréable et éviter le mitage de l espace naturel et agricole. Conforter la vie du bourg pour assurer la vitalité des équipements existants (école, salle communale, terrains de tennis, bar ) Tenir compte du passage de la canalisation gaz PERMETTRE LE DÉVELOPPEMENT URBAIN 29

30 PERMETTRE LE DÉVELOPPEMENT URBAIN Qualité de vie Des questions environnementales : réseaux Eaux Usées -Développer le réseau d assainissement collectif qui aujourd hui reste limité et ne permet une bonne desserte que de quelques terrains libres à l intérieur du centre bourg (à l Ouest de la RD) -Prévoir les secteurs de plus grande densité à proximité de l assainissement collectif et permettre quelques constructions moins denses dans les secteurs non desservis. Les eaux pluviales Prévoir l infiltration ou la rétention à l échelle des opérations groupées. 30

31 PERMETTRE LE DÉVELOPPEMENT URBAIN Qualité de vie * Des questions sur les déplacements Le développement de l habitat sur CHARBONNIÈRES attirera des habitants qui fonctionneront avec l ensemble de l agglomération de Mâcon, c est à dire qui trouveront à l échelle de l agglomération emplois, services, loisirs A cette échelle, le PLU ne peut pas apporter beaucoup d éléments. Il ne peut que rappeler l intérêt du développement de transport collectif. Toutefois, à l échelle de la commune, le projet propose : Encourager et développer les modes doux de déplacement en prévoyant d accompagner les aménagements des nouveaux quartiers avec des cheminements piétons ou cycles. Ces cheminements devront en particulier permettre de relier le petit pôle d équipement autour de la Mairie et de l Ecole. Améliorer les déplacements automobiles en prévoyant le développement du maillage viaire de façon à créer, à l intérieur du tissu urbain des parallèles à la RD. 31

32 PERMETTRE LE DÉVELOPPEMENT URBAIN Qualité de vie * Les équipements A l échelle des 324 habitants le niveau d équipement est correct. Il faut toutefois s interroger sur les éventuels besoins futurs et notamment la création d un pôle d équipements de loisirs ou de sports. Cette question est d autant plus importante que le «pôle d équipement» actuel autour de la Mairie n a pratiquement plus d espace pour se développer (il a ainsi fallu prendre sur la cour de l école pour construire la cantine scolaire ) Le projet propose : Prévoir un secteur d équipement «vert» pour sport et loisirs sur des terrains proches de l école à l Ouest du ruisseau du cimetière. Ce secteur pourrait aussi permettre de créer une liaison piétonne avec les maisons récentes construites à l Ouest du ruisseau. 32

33 PERMETTRE LE DÉVELOPPEMENT URBAIN Le développement urbain pour l habitat pourra se faire à l intérieur du cercle des 500 mètres autour de l école au plus proche du centre bourg. Pour cela trois secteurs de développement sont retenus. Ils devront représenter environ 6 hectares Ces secteurs étant prévus pour répondre à l urbanisation à horizon 15 ans, ils ne seront pas tous ouverts à l urbanisation immédiatement. On ouvrira d abord ceux qui sont facile à desservir sans investissement important de la commune. Ces secteurs sont aussi réfléchis en fonction de l avenir de la commune au delà des 15 ans du PLU, ils permettront de complèter les maillages viaires ou de prolonger le réseau d assainissement. 33

34 PERMETTRE LA DIVERSITE DE L OFFRE Diversification de l offre en prévoyant de faire une place à d autres type de logement que la maison individuelle, comme par exemple du pavillonnaire groupé (locatif ou non), du collectif (locatif ou non) Ces offres de logements différentes permettront de répondre à des demandes différentes : jeunes commençant dans la vie, personnes âgées Cette diversité devra se retrouver dans les différentes zones de développement envisagées. Image donnée à simple titre d exemple 34

35 COMMUNE DE CHARBONNIÈRES DÉVELOPPER L ACTIVITEL 35

36 LE DÉVELOPPEMENT DES ACTIVITÉS Prévoir un secteur de développement pour l entreprise de maçonnerie qui est aujourd hui très «coincée» sur des terrains proches de son site actuel et en tenant compte de l intérêt du ruisseau du cimetière. Une entreprise (vente et stockage de matériaux ancien de construction) est située dans le secteur de la vallée de la Mouge. Elle s appuie sur une construction ancienne pour laquelle on peut admettre aménagement et changement de destination. Par contre, dans ce secteur sensible (et inondable), il n est pas possible de prévoir un développement de l activité. 36

37 LE DÉVELOPPEMENT DES ACTIVITÉS Prévoir des possibilités de stationnement automobile le long de la RD pour les habitations existantes le long de la voie et aussi pour l auberge. 37

38 LA QUESTION DU GOLF Le POS contient une zone 2AUL prévue pour: «Ces terrains non équipés sont destinés à recevoir une partie du projet d extension du golf de La Salle, dont des programmes résidentiels.» Afin de bien comprendre les enjeux de cette zone, la commune à organisé en septembre 2009 une réunion avec les porteurs du projet et les collectivités et administrations concernées. Cette réunion à permis de mieux comprendre le projet articulé autour d un hôtel et de villas secondaires de luxe. L Etat a émis récemment un avis (février 2010) pour indiquer que en l absence de plus de renseignement il souhaitait que la zone soit classée en zone naturelle. 38

39 PLANNING Mise en révision Délibération du CM PHASE ÉTUDE Environ 18 mois Concertation tout au long de l étude Diagnostic Élaboration du PADD Réunion publique du 25 février 2010 Traduction en zonage Zonage et règlement Finalisation du dossier Association de personnes publiques PHASE PROCÉDURE Environ 9 mois Arrêt du projet Délibération du CM Consultation des personnes publiques associées (3 mois) Enquête publique (1 mois) Approbation Délibération du CM 39

Mavilly-Mandelot. Présentation du PADD. Elaboration du Plan Local d Urbanisme. Jeudi 24 octobre 2013

Mavilly-Mandelot. Présentation du PADD. Elaboration du Plan Local d Urbanisme. Jeudi 24 octobre 2013 Mavilly-Mandelot 2 Elaboration du Plan Local d Urbanisme Présentation du PADD Jeudi 24 octobre 2013 LES ETAPES DE L ELABORATION PHASE 1 DIAGNOSTIC PHASE 2- PROJET COMMUNAL PHASE 3- ZONAGE ET REGLEMENT

Plus en détail

III. Le Projet d Aménagement et de Développement Durable

III. Le Projet d Aménagement et de Développement Durable III. Le Projet d Aménagement et de Développement Durable Ces interrogations ont servi de base à la formulation d un projet de vie communale exprimé au travers du PADD. Elaboré selon un objectif général

Plus en détail

acérola - plessis-grammoire

acérola - plessis-grammoire acérola - plessis-grammoire oap aménagement Le secteur d Acérola se situe au cœur de la commune du Plessis-Grammoire et couvre une surface d environ 5 hectares au coeur du tissu urbain. Il est délimité

Plus en détail

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5 Sommaire SOMMAIRE 3 INTRODUCTION 5 UN CENTRE BOURG REDYNAMISE 7 CONFORTER LA VOCATION D HABITAT 7 METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE STATIONNEMENT AMBITIEUSE ET COHERENTE 7 RENFORCER L OFFRE EN EQUIPEMENTS,

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME

PLAN LOCAL D URBANISME Département de la Loire-Atlantique (44) Commune de La Plaine sur Mer PLAN LOCAL D URBANISME Réunion publique de concertation 14 janvier 2013 Les étapes de l élaboration du PLU Prescription (DCM) 11/06/2009

Plus en détail

Du Projet D AmD Réunion Publique n 2 n - 19 Juin 2013

Du Projet D AmD Réunion Publique n 2 n - 19 Juin 2013 Du Projet D AmD Aménagement et de Développement D Durable au règlementr Réunion Publique n 2 n - 19 Juin 2013 Sommaire de la présentation 1. Point d avancement sur la démarche d élaboration du P.L.U 2.

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME APPROUVÉ

PLAN LOCAL D URBANISME APPROUVÉ DÉPARTEMENT DE L AIN COMMUNE DE CHÂTILLON-EN-MICHAILLE PLAN LOCAL D URBANISME APPROUVÉ PIÈCE N 2 : PROJET D AMÉNAGEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT DURABLES Vu pour être annexé à la délibération du Conseil Municipal

Plus en détail

COMMUNE DE GRASSE PLAN LOCAL D URBANISME PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE DÉPARTEMENT DES ALPES-MARITIMES

COMMUNE DE GRASSE PLAN LOCAL D URBANISME PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE DÉPARTEMENT DES ALPES-MARITIMES DÉPARTEMENT DES ALPES-MARITIMES 2 COMMUNE DE GRASSE PLAN LOCAL D URBANISME PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE Groupement d études : Cabinet AGIS, Étienne Mary, Iris Consult et Alain Goudot

Plus en détail

PLAN LOCAL D'URBANISME

PLAN LOCAL D'URBANISME DEPARTEMENT DU CALVADOS COMMUNE DE LANTHEUIL PLAN LOCAL D'URBANISME PROJET D'AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE SETUPENVIRONNEMENT 41, avenue de la Côte de Nacre BP 5112 14 079 CAEN Cedex 05 Tél :

Plus en détail

RÉUNION PUBLIQUE sur le Plan Local d Urbanisme intercommunal (PLUi) Mercredi 2 juillet 2014-20h30

RÉUNION PUBLIQUE sur le Plan Local d Urbanisme intercommunal (PLUi) Mercredi 2 juillet 2014-20h30 RÉUNION PUBLIQUE sur le Plan Local d Urbanisme intercommunal (PLUi) Mercredi 2 juillet 2014-20h30 Le déroulement de la soirée 1. Qu est-ce qu un PLUi? 2. Etat des lieux du territoire 3. Temps d échanges

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme Commune d Allenjoie

Plan Local d Urbanisme Commune d Allenjoie Plan Local d Urbanisme Commune d Allenjoie La traduction du projet communal dans la vie quotidienne. Réunion publique 1 Sommaire Rappel des grands moments de l élaboration du dossier du P.L.U. d Allenjoie.

Plus en détail

MOUSSY LE VIEUX 2 PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE URBANISME. FARHI ALEXANDRINE Impasse de la Forge 77550 REAU

MOUSSY LE VIEUX 2 PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE URBANISME. FARHI ALEXANDRINE Impasse de la Forge 77550 REAU MOUSSY LE VIEUX 2 PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE. URBANISME FARHI ALEXANDRINE Impasse de la Forge 77550 REAU Tél. 01 60 60 87 98 Fax. 01 60 60 82 55 Présent document émis le 29 Décembre

Plus en détail

Montvalezan La Rosière

Montvalezan La Rosière Montvalezan La Rosière Elaboration du Plan Local d Urbanisme Réunion publique n 2 Synthèse du diagnostic Février 2015 1 Déroulement 1. Rappel de la démarche 2. Les enjeux identifiés par thématique 3. Synthèse

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Plan Local d Urbanisme Mode d emploi Ville de Mâcon Direction du Développement et de l Urbanisme Le PLU : mode d emploi Le dossier du P.L.U. est composé de 5 pièces. Il est disponible et consultable à

Plus en détail

Le zonage et le règlement La traduction réglementaire du projet

Le zonage et le règlement La traduction réglementaire du projet Partie 1 Fiche technique n 2 Le zonage et le règlement La traduction réglementaire du projet Zones U : Zones urbaines équipées, secteurs déjà urbanisés avec capacité de desserte Le règlement des secteurs

Plus en détail

Projet d Aménagement et de Développement Durables

Projet d Aménagement et de Développement Durables 1 2 Projet d Aménagement et de Développement Durables La révision du P.L.U. de COSNE-COURS-SUR-LOIRE a été prescrite le 17 décembre 2007 par le Conseil Municipal sur l ensemble du territoire communal,

Plus en détail

PLAN LOCAL D'URBANISME

PLAN LOCAL D'URBANISME DEPARTEMENT DE LA MOSELLE COMMUNE DE HAGEN PLAN LOCAL D'URBANISME Document conforme à celui annexé à la délibération du Conseil Municipal de HAGEN en date du 23 mai 2013 APPROUVANT le Plan Local d'urbanisme

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Département du Morbihan Commune de l Ile aux Moines Plan Local d Urbanisme Pièce n 2 : Projet d Aménagement et de Développement Durable Vu pour être annexé à la délibération du 19 mars 2014 Le Maire, Dossier

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme COMMUNAUTE D'AGGLOMERATION DE RENNES METROPOLE Commune de Bourgbarré Plan Local d Urbanisme Orientations d Aménagement et de Programmation Révision approuvée par DCM du 10/05/2011 Modification n 1 approuvée

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

MALAIN PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE DOCUMENT N 2

MALAIN PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE DOCUMENT N 2 MALAIN PLAN LOCAL D URBANISME PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE DOCUMENT N 2 Arrêté par délibération du Conseil Municipal du Approuvé par délibération du Conseil Municipal du Conseil - Développement

Plus en détail

COMMUNE DE CHORGES (département des Hautes-Alpes) PLAN D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE (PADD)

COMMUNE DE CHORGES (département des Hautes-Alpes) PLAN D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE (PADD) COMMUNE DE CHORGES (département des Hautes-Alpes) PLAN D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE (PADD) LE PADD : projet d aménagement et de développement durable Il définit les orientations d urbanisme

Plus en détail

Développer sa commune

Développer sa commune N 18 juin 2008 Développer sa commune Les documents d urbanisme (1) quel document pour quel projet de territoire? Imaginer l avenir d un territoire communal ou intercommunal dans une vision durable de son

Plus en détail

Bilan de la concertation. Plan Local d Urbanisme. de SAINTE-MARGUERITE-SUR-MER. Un Projet de Village. Le Maire, Claude Ferchal

Bilan de la concertation. Plan Local d Urbanisme. de SAINTE-MARGUERITE-SUR-MER. Un Projet de Village. Le Maire, Claude Ferchal Plan Local d Urbanisme de SAINTE-MARGUERITE-SUR-MER Un Projet de Village Vu pour être annexé à la délibération du Conseil Municipal en date du : Le Maire, Claude Ferchal P.L.U. prescrit par délibération

Plus en détail

CREATION D UN NOUVEAU QUARTIER D HABITAT COMINES

CREATION D UN NOUVEAU QUARTIER D HABITAT COMINES «Domaine des Saules» CREATION D UN NOUVEAU QUARTIER D HABITAT COMINES Réunion publique 18 Octobre 2012 Table des Matières 1. PREAMBULE 1. LOCALISATION DU PROJET 2. OBJECTIFS ET ENJEUX DU PROJET D AMENAGEMENT

Plus en détail

Projet d aménagement Extension ZAC Halle de Brou

Projet d aménagement Extension ZAC Halle de Brou Projet d aménagement Extension ZAC Halle de Brou ZAC : 45ha env. Secteur du Pineau : 25ha env. Relief topographie PLATEAU COTEAU NORD Expo Sud PLAINE Paysage Paysage Organisation urbaine EQUIPEMENTS ESPACES

Plus en détail

POLITIQUE DE LA MOBILITÉ. Améliorer l accessibilité du territoire et favoriser des modes de déplacements alternatifs à la voiture

POLITIQUE DE LA MOBILITÉ. Améliorer l accessibilité du territoire et favoriser des modes de déplacements alternatifs à la voiture POLITIQUE DE LA MOBILITÉ Améliorer l accessibilité du territoire et favoriser des modes de déplacements alternatifs à la voiture 23 D.O.G. Orientations III.3 à 6 et III.11 à 13 F avoriser l usage des transports

Plus en détail

CHAPITRE 3 REGLEMENT APPLICABLE A LA ZONE N

CHAPITRE 3 REGLEMENT APPLICABLE A LA ZONE N CHAPITRE 3 REGLEMENT APPLICABLE A LA ZONE N CARACTERISTIQUES GENERALES La zone N est une zone de protection stricte, motivée par la qualité des sites, espaces ou milieux naturels et les paysages. Toute

Plus en détail

DU DIAGNOSTIC AU PADD

DU DIAGNOSTIC AU PADD 1 Réunion Publique n 3 16 septembre 2015 DU DIAGNOSTIC AU PADD Loi SRU - 2000 LOI MOLLE dite Loi Boutin - 2009 Loi Grenelle 2-2010 Loi de Modernisation de l agriculture - 2010 LOI DUFLOT 1-2013 20% LLS

Plus en détail

Principes de déclinaison réglementaire des approches. Patrimoine bâti, et paysages urbains. Partenaires Associés. 07Juin 2012

Principes de déclinaison réglementaire des approches. Patrimoine bâti, et paysages urbains. Partenaires Associés. 07Juin 2012 Principes de déclinaison réglementaire des approches Patrimoine bâti, et paysages urbains Partenaires Associés 07Juin 2012 PATRIMOINE BATI ET PAYSAGES URBAINS TERRITOIRE Repérage patrimoine bâti et paysages

Plus en détail

Elaboration du Plan Local d Urbanisme Commune de Parmilieu

Elaboration du Plan Local d Urbanisme Commune de Parmilieu Elaboration du Plan Local d Urbanisme Commune de Parmilieu RÉUNION PUBLIQUE N 1 PRÉSENTATION DU DIAGNOSTIC TERRITORIAL 8 Avril 2015 1 ORDRE DU JOUR 1. Qu est-ce que le Plan Local d Urbanisme 2. Présentation

Plus en détail

COMMUNE DE SILLY-LE-LONG

COMMUNE DE SILLY-LE-LONG G2C Territoires 27 rue Barrault 75013 PARIS COMMUNE DE SILLY-LE-LONG DÉPARTEMENT DE L OISE PLAN LOCAL D URBANISME ORIENTATIONS D AMÉNAGEMENT ET DE PROGRAMMATION PIÈCE 3/7 Vu pour être annexé à la DCM du

Plus en détail

Les principes fondamentaux du Projet d Aménagement et de Développement Durable

Les principes fondamentaux du Projet d Aménagement et de Développement Durable Réglement du PLAN Local d Urbanisme Les principes fondamentaux du Projet d Aménagement et de Développement Durable ORGANISER UNE ÉVOLUTION DE CROL, DANS UNE LOGIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE, QUI GARANTISSE

Plus en détail

SCoTEMS Démarche / Contexte

SCoTEMS Démarche / Contexte SCoTEMS Démarche / Contexte EMS : Communauté de Communes Eure Madrie Seine 23 communes 30 000 habitants 1 Le SCoTEMS Démarche entamée en 2006 Le SCoTa été validé le 28 septembre 2010 Rapport de Présentation

Plus en détail

Le projet d aménagement et de développement durable

Le projet d aménagement et de développement durable 5 Améliorer l accessibilité des territoires en diversifiant les modes de déplacement et réaménager le cadre de vie Les transformations de la ville, et plus spécifiquement encore ses extensions périphériques,

Plus en détail

PLAN DE REFERENCE ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE Commune de Plougonvelin (29)

PLAN DE REFERENCE ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE Commune de Plougonvelin (29) PLAN DE REFERENCE ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE Commune de Plougonvelin (29) Phase 3 : Orientations et scénarios d aménagement Avril 2012 Maître d Ouvrage: COMMUNE DE PLOUGONVELIN Rue des Martyrs 29217 PLOUGONVELIN

Plus en détail

Prévoir ensemble l avenir de Pont-du-Château avec le «PLAN LOCAL d URBANISME»

Prévoir ensemble l avenir de Pont-du-Château avec le «PLAN LOCAL d URBANISME» Prévoir ensemble l avenir de Pont-du-Château avec le «PLAN LOCAL d URBANISME» La lettre d information municipale n 7 de mars 2005 vous a présenté et expliqué le pourquoi du Plan Local d Urbanisme (PLU).

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME ORIENTATIONS D AMENAGEMENT

PLAN LOCAL D URBANISME ORIENTATIONS D AMENAGEMENT CHANTEPIE PLAN LOCAL D URBANISME ORIENTATIONS D AMENAGEMENT Révision Approuvée par DCM du 25 février 2013 2 FEV 2013 CHANTEPIE - ORIENTATIONS D AMENAGEMENT AGENCE DBW SOMMAIRE Chapitre 1 Les entrées de

Plus en détail

L objectif est de préserver et valoriser l agriculture tout en luttant contre les phénomènes des friches périurbaines.

L objectif est de préserver et valoriser l agriculture tout en luttant contre les phénomènes des friches périurbaines. Zone A CARACTERE DE LA ZONE Cette zone est à protéger en raison de la valeur agricole des terrains ou de la richesse du sol ou du soussol. Elle comprend les secteurs : Ac correspondant à une zone où les

Plus en détail

Les données urbaines

Les données urbaines Les données urbaines Pour les études de faisabilité, le STIF a chargé l Institut d Aménagement et d Urbanisme d Ile-de- France (IAU IdF), d analyser et d'estimer les évolutions urbaines possibles du territoire

Plus en détail

Superficie : 542 hectares (dont 267 hectares agricoles) Démographie : 1572 habitants. Budget communal : 1 975 000

Superficie : 542 hectares (dont 267 hectares agricoles) Démographie : 1572 habitants. Budget communal : 1 975 000 AGENDA 21 Le SÉQUESTRE Présentation de la commune Superficie : 542 hectares (dont 267 hectares agricoles) Démographie : 1572 habitants Budget communal : 1 975 000 LE SEQUESTRE (Budget Agenda 21 : 35 000

Plus en détail

Un lieu de vie : Ecole maternelle du Foulon (4 classes), quartier résidentiel. Un espace ressource: Principal captage d eau potable des Vallons de la

Un lieu de vie : Ecole maternelle du Foulon (4 classes), quartier résidentiel. Un espace ressource: Principal captage d eau potable des Vallons de la 1 2 3 Un lieu de vie : Ecole maternelle du Foulon (4 classes), quartier résidentiel. Un espace ressource: Principal captage d eau potable des Vallons de la Tour. Un espace naturel et récréatif: La Bourbre,

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLES

PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLES 1 place de la Mairie 91640 FONTENAY LES BRIIS Tél : 01 64 90 70 74 Email : Commune de Fontenay-lès-Briis Plan Local d Urbanisme 2 PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLES Dossier approuvé en Conseil

Plus en détail

PLU Grenelle : Fiches pratiques. 2. Continuités écologiques - Trame verte et bleue. Fiche : Continuités écologiques

PLU Grenelle : Fiches pratiques. 2. Continuités écologiques - Trame verte et bleue. Fiche : Continuités écologiques PLU Grenelle : Fiches pratiques 2. Continuités écologiques - Trame verte et bleue. Fiche : Continuités écologiques Novembre 2014 1 1. Contexte règlementaire : un objectif complémentaire donné par le législateur

Plus en détail

Fiches de Lecture SCoT Colmar-Rhin-Vosges approuvé le 28 juin 2011

Fiches de Lecture SCoT Colmar-Rhin-Vosges approuvé le 28 juin 2011 Fiches de Lecture SCoT Colmar-Rhin-Vosges approuvé le 28 juin 2011 1. La ville centre de Colmar 2. Les villes couronnes 3. Les pôles pluri-communaux 4. Les pôles secondaires 5. Les villages 6. En zone

Plus en détail

MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES ET SERVICES

MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES ET SERVICES MAITRE D'OUVRAGE Commune de SAINTE-CONSORCE 4, rue de Verdun - 69280 SAINTE-CONSORCE Tèl : 04 78 87 01 12 Fax : 04 78 87 85 92 MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES ET SERVICES ETUDE DE FAISABILITE PRE-OPERATIONNELLE

Plus en détail

Conseil municipal COMMUNE DE SAINT-LYS. Approbation du PLU

Conseil municipal COMMUNE DE SAINT-LYS. Approbation du PLU COMMUNE DE SAINT-LYS Approbation du PLU 1 CHRONOLOGIE 13 décembre 2000 décret de la loi Solidarité et Renouvellement Urbain (loi SRU) qui régit le PLU 2 13 décembre 2000 décret de la loi Solidarité et

Plus en détail

Document de travail susceptible de modifications suite à concertation. Formes urbaines : Maisons de village Nb 25 dont 13 locatifs sociaux

Document de travail susceptible de modifications suite à concertation. Formes urbaines : Maisons de village Nb 25 dont 13 locatifs sociaux Maisons de village Nb 25 dont 13 locatifs sociaux Espace agricole Nb 220 logements densité 40 log/ha Hauteur R+1 et attique Elément remarquable du site à préserver Canaux à maintenir Noues paysagères à

Plus en détail

Communauté de Communes du Val de l Aisne

Communauté de Communes du Val de l Aisne Communauté de Communes du Val de l Aisne Projet d aménagement d un éco-quartier : la ZAC des Lacroix à Vailly sur Aisne Atelier N 1 lundi 06 octobre Architecture, programmation et formes urbaines 1 La

Plus en détail

Sommaire INTRODUCTION... 2. 1/ Le contexte général de la commune...3. 2/ L état des réseaux...3. 3/ Le diagnostic des ouvrages d épuration...

Sommaire INTRODUCTION... 2. 1/ Le contexte général de la commune...3. 2/ L état des réseaux...3. 3/ Le diagnostic des ouvrages d épuration... 1 Sommaire INTRODUCTION... 2 1/ Le contexte général de la commune...3 2/ L état des réseaux...3 3/ Le diagnostic des ouvrages d épuration...3 4/ Les solutions retenues par la commune...5 CONCLUSION Carte

Plus en détail

Le conseil municipal a voté courant juillet la révision du plan local d urbanisme (PLU). Cette révision devra être terminée au plus tard le 1 er

Le conseil municipal a voté courant juillet la révision du plan local d urbanisme (PLU). Cette révision devra être terminée au plus tard le 1 er Le conseil municipal a voté courant juillet la révision du plan local d urbanisme (PLU). Cette révision devra être terminée au plus tard le 1 er janvier 2017. Le conseil après en avoir délibéré a fixé

Plus en détail

L eau dans les documents d urbanisme. L approche des solutions environnementales de l urbanisme CAUE 40 26 mai 2011

L eau dans les documents d urbanisme. L approche des solutions environnementales de l urbanisme CAUE 40 26 mai 2011 L eau dans les documents d urbanisme L approche des solutions environnementales de l urbanisme CAUE 40 26 mai 2011 Pourquoi ce guide? Participer à «décloisonner» les services «Environnement Eau» et «Urbanisme»

Plus en détail

1. BESOINS DE LA SOCIETE SO.BA.MA.T

1. BESOINS DE LA SOCIETE SO.BA.MA.T 1. BESOINS DE LA SOCIETE SO.BA.MA.T 2. RECHERCHE DE SITES 2.1 Les objectifs 2.2 Les contraintes environnementales liés à l aménagement du territoire liées au transport liés aux documents d urbanisme 3.

Plus en détail

Brou-sur-Chantereine Elaboration du PLU Compte-rendu de la réunion publique de présentation du diagnostic 20 janvier 2011 1

Brou-sur-Chantereine Elaboration du PLU Compte-rendu de la réunion publique de présentation du diagnostic 20 janvier 2011 1 1. Avant-propos de Monsieur Bréhaux (adjoint au maire en charge de l urbanisme) : L importance du P.L.U. en tant qu outil législatif permettant une maîtrise de l urbanisme de la commune est rappelée aux

Plus en détail

Plan détaillé du Projet d Aménagement et de Développement Durable (PADD) et du Document d Orientations Générales (DOG)

Plan détaillé du Projet d Aménagement et de Développement Durable (PADD) et du Document d Orientations Générales (DOG) SCoT des Coteaux et du Val de Seine Plan détaillé du Projet d Aménagement et de Développement Durable (PADD) et du Document d Orientations Générales (DOG) Dominique Gaudron dominique.gaudron@algoe.fr Nicolas

Plus en détail

Valorisation du site emblématique de l ancien Pensionnat Notre-Dame de France : la future ZAC «Quartier du Pensio».

Valorisation du site emblématique de l ancien Pensionnat Notre-Dame de France : la future ZAC «Quartier du Pensio». Rue des Capucins Boulevard Saint-Louis Rue des Frères Théodore Rue Latour-Maubourg Chemin de la Clède Rue Jean Barthélémy Rue de la Ronzade PLAN MASSE DU PROJET DE ZAC DU «QUARTIER DU PENSIO» Valorisation

Plus en détail

ZAC Pompidou Le Mignon à Bois-Colombes (92)

ZAC Pompidou Le Mignon à Bois-Colombes (92) à Bois-Colombes (92) Opération certifiée phase 1 à 4 du SMO Marie Catherine BARIGAULT : Directrice des Services Techniques, Ville de Bois Colombes Skander MEZGAR : Responsable Technique, Montage & Aménagement

Plus en détail

Une planification territoriale intégrant la gestion et la préservation de l eau et des milieux aquatiques

Une planification territoriale intégrant la gestion et la préservation de l eau et des milieux aquatiques Une planification territoriale intégrant la gestion et la préservation de l eau et des milieux aquatiques Contrat de rivière et PLU sur les secteur soumis à l aléa inondation Exemple de la commune de Venelles

Plus en détail

P.L.U. PLAN LOCAL DʼURBANISME

P.L.U. PLAN LOCAL DʼURBANISME DEPARTEMENT DE LA HAUTE-SAVOIE COMMUNE DE MINZIER P.L.U. PLAN LOCAL DʼURBANISME REVISION N 1 3.2 ORIENTATIONS DʼAMENAGEMENT Vu pour être annexé à la délibération du Conseil Municipal en date de ce jour

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme (PLUi) et Règlement Local de Publicité (RLPi) Intercommunal

Plan Local d Urbanisme (PLUi) et Règlement Local de Publicité (RLPi) Intercommunal 1/ 40 Phase 1 : Diagnostic territorial et Etat Initial de l Environnement Réunion publique Plan Local d Urbanisme (PLUi) et Règlement Local de Publicité (RLPi) Intercommunal Plan d intervention 2/ 40 1.

Plus en détail

Ville d Illzach. Implantation du lycée Bugatti dans la zone NA nord du ban communal : réflexions sur l accessibilité multimodale du site

Ville d Illzach. Implantation du lycée Bugatti dans la zone NA nord du ban communal : réflexions sur l accessibilité multimodale du site Ville d Illzach Implantation du lycée Bugatti dans la zone NA nord du ban communal : réflexions sur l accessibilité multimodale du site Objet accessibilité du Lycée Bugatti et organisation des déplacements

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLES (PADD)

PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLES (PADD) PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLES (PADD) VERSION N 4 JANVIER 2012 1 PREAMBULE Pour répondre aux enjeux de son territoire, le Conseil Municipal de Bellegarde en Forez a décidé de réviser

Plus en détail

Orientations d'aménagement REVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME

Orientations d'aménagement REVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME Orientations d'aménagement REVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME SOMMAIRE CARTE DE LOCALISATION DES SECTEURS D ORIENTATIONS D AMENAGEMENT 2 SECTEUR 3.1 : LA POMME 3 Les orientations d aménagement 3 SECTEUR

Plus en détail

NOM DU PROJETPLAN LOCAL DD'URBANISME SOUS-TITRE EVENTUEL PUYOO(65) SERVICECOMMUNE P.A.D.D.

NOM DU PROJETPLAN LOCAL DD'URBANISME SOUS-TITRE EVENTUEL PUYOO(65) SERVICECOMMUNE P.A.D.D. PAYS (SI NECESSAIRE) NOM DU CLIENT SERVICECOMMUNE 'AUREILHANE PUYOO(65) DE GENOS NOM DU PROJETPLAN LOCAL DD'URBANISME SOUS-TITRE EVENTUEL (faire en sorte que le Titre vienne se poser sur la forme ci dessous

Plus en détail

Carte Communale Saint-Rémy-au-Bois. Protection paysagère

Carte Communale Saint-Rémy-au-Bois. Protection paysagère Carte Communale Saint-Rémy-au-Bois Protection paysagère Outil de protection du patrimoine paysager I. LA PROCEDURE Les communes non couvertes par un PLU ayant mis en place une carte communale ont la possibilité

Plus en détail

DRAVEIL élabore son PLU

DRAVEIL élabore son PLU DRAVEIL élabore son PLU Réunion publique de quartier DANTON -LA VILLA DOMAINE DE VILLIERS Plan Local d Urbanisme VILLE DE DRAVEIL 10 JUIN 2010 La ville dans son contexte Situation géographique 19kmausuddeParis

Plus en détail

Lutte contre l étalement urbain

Lutte contre l étalement urbain Lutte contre l étalement urbain L étalement urbain et la consommation d espace résultent de plusieurs causes cumulatives. Ces phénomènes s expliquent notamment par l insuffisance et l inadaptation de l

Plus en détail

COMMUNE DE SAINT QUENTIN SUR ISERE. Schéma directeur et zonage d assainissement pluvial

COMMUNE DE SAINT QUENTIN SUR ISERE. Schéma directeur et zonage d assainissement pluvial PROGEO ENVIRONNEMENT Ingénieurs Conseils COMMUNE DE SAINT QUENTIN SUR ISERE Schéma directeur et zonage d assainissement pluvial Dossier d enquête publique (PROCÉDURE : ARTICLE R123-1 ET S. DU CODE DE L

Plus en détail

PLU Grenelle : Fiches pratiques. 5. Déplacements

PLU Grenelle : Fiches pratiques. 5. Déplacements PLU Grenelle : Fiches pratiques 5. Déplacements Novembre 2014 1 Déplacements Fiche n 1 : Diminuer les obligations de déplacements Fiche n 2 : Développer les transports collectifs Fiche n 3 : Développer

Plus en détail

PLU Plan Local d Urbanisme

PLU Plan Local d Urbanisme DEPARTEMENT DE L HERAULT Commune de Lattes DÉPARTEMENT DE L HÉRAULT PLU Plan Local d Urbanisme PROJET D'AMÉNAGEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT DURABLE PLU approuvé par DCM le 12 mars 2009 Modification n 1 approuvée

Plus en détail

RAPPORT DE PRÉSENTATION

RAPPORT DE PRÉSENTATION COMMUNE DE RENAISON (Loire) RAPPORT DE PRÉSENTATION Modification simplifiée n 3 du Plan Local d Urbanisme L arrêté n 13 214 du 28 novembre 2013 a engagé la procédure de modification simplifiée n 3 du plan

Plus en détail

Ordre du jour. Date et lieu. Participants

Ordre du jour. Date et lieu. Participants Ordre du jour Présentation et débat autour des grands principes du règlement et du zonage du projet de Plan local d urbanisme Date et lieu Mardi 19 mars 2013 de 18h30 à 20h30 à l espace Gérard Philipe.

Plus en détail

- réduire l émission des gaz à effets de serre

- réduire l émission des gaz à effets de serre ELABORATION DU PLAN LOCAL D URBANISME DES COMMUNES D AIGUILLON, BAZENS, LAGARRIGUE ET PORT-SAINTE-MARIE (47) REUNION DE PRESENTATION DU DIAGNOSTIC LE 11 JUILLET 2014 ETAIENT PRESENTS Confére feuille d

Plus en détail

LES FICHES TECHNIQUES DU C.D.P.N.E. Février 2004. FICHE n 1 - METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE DEVELOPPEMENT DURABLE DANS SA COMMUNE

LES FICHES TECHNIQUES DU C.D.P.N.E. Février 2004. FICHE n 1 - METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE DEVELOPPEMENT DURABLE DANS SA COMMUNE LES FICHES TECHNIQUES DU C.D.P.N.E. Février 2004 Rédacteur : Jean-Marc FAUCONNIER - Téléphone : 02 54 51 56 70 e-mail : cdpne@wanadoo.fr FICHE n 1 - METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE DEVELOPPEMENT DURABLE

Plus en détail

Appel à candidatures

Appel à candidatures Appel à candidatures Grand Prix national «le génie écologique au service des enjeux de la politique de l eau» 1 - contexte et objet de l appel à projets Le ministère de l Ecologie, du Développement Durable

Plus en détail

3 Orientations d aménagement PLAN LOCAL D URBANISME. Communauté Urbaine de Strasbourg. Dossier approuvé. Commune de VENDENHEIM Département du Bas-Rhin

3 Orientations d aménagement PLAN LOCAL D URBANISME. Communauté Urbaine de Strasbourg. Dossier approuvé. Commune de VENDENHEIM Département du Bas-Rhin Communauté Urbaine de Strasbourg Commune de VENDENHEIM Département du Bas-Rhin PLAN LOCAL D URBANISME 3 Orientations d aménagement Dossier approuvé Février 2009 Service de la Planification Urbaine de la

Plus en détail

Synthèse du diagnostic, définition des enjeux. PLU - Enjeux ALLINGES

Synthèse du diagnostic, définition des enjeux. PLU - Enjeux ALLINGES Synthèse du diagnostic, définition des enjeux Comment le PADD est il élaboré? Le diagnostic territorial a été élaboré et présenté au cours des réunions de travail précédentes ; les premiers enjeux de développement

Plus en détail

Signature du Contrat de rivière

Signature du Contrat de rivière Signature du Contrat de rivière Soutien financier : Soutien technique : Cérémonie de signature du Contrat de rivière 18 juin 2010 Qu est-ce-qu un Contrat de rivière? Un programme de reconquête de la qualité

Plus en détail

Assistance pour la modification du Plan Local d Urbanisme. 17 novembre 2014. Atelier Habitat - Equipement. Révision du. Plan Local.

Assistance pour la modification du Plan Local d Urbanisme. 17 novembre 2014. Atelier Habitat - Equipement. Révision du. Plan Local. Atelier Habitat - Equipement 17 novembre 2014 Assistance pour la modification du Plan Local d Urbanisme Révision du Plan Local d Urbanisme 1 Situation et structuration Plan réalisé par CAZAL Source : Département

Plus en détail

Pour le Tremblay-sur-Mauldre, deux autres interlocuteurs. L élaboration du PLU

Pour le Tremblay-sur-Mauldre, deux autres interlocuteurs. L élaboration du PLU DOSSIER SPÉCIAL PLAN LOCAL D URBANISME LE TREMBLAY-SUR-MAULDRE 9 ÉLABORATION DU PLU Photo OLIPROD Dans le bulletin municipal de 2011, nous vous avons présenté ce qu était le PLU (Plan Local d Urbanisme)

Plus en détail

Sécurisation de l intersection RD1508 / RD8 et création d une zone de stationnement végétalisée

Sécurisation de l intersection RD1508 / RD8 et création d une zone de stationnement végétalisée Commune de Duingt Sécurisation de l intersection / RD8 et création d une zone de stationnement végétalisée Concertation préalable Dossier de concertation SOMMAIRE I. Introduction... 3 II. Contexte et objectifs

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME

PLAN LOCAL D URBANISME PLAN LOCAL D URBANISME BROU-SUR-CHANTEREINE 2. PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLES Plan Local d'urbanisme prescrit le : 5 février 2010 Plan Local d'urbanisme arrêté le : 11 juillet 2013 Plan

Plus en détail

plu classement en zone UE d une surface classée en 2AUe Notice explicative modification n 7

plu classement en zone UE d une surface classée en 2AUe Notice explicative modification n 7 plu modification n 7 classement en zone UE d une surface classée en 2AUe Notice explicative NOTICE EXPLICATIVE Ouverture à l urbanisation d une partie de la zone 2AUe des Commandières (Classement en zone

Plus en détail

SÉMINAIRE PCE / VISITE ZAC DES RIVES DU BLOSNE À CHANTEPIE

SÉMINAIRE PCE / VISITE ZAC DES RIVES DU BLOSNE À CHANTEPIE SÉMINAIRE PCE / VISITE ZAC DES RIVES DU BLOSNE À CHANTEPIE 01 42 08 70 53 / contact@inuits.fr INUITS / PAYSAGISTES DPLG & URBANISTES (MANDATAIRE) 11 /06/2015 SOMMAIRE 1 / 2 / 3 / 4 / 5 / 6 / 7 / LA CAMPAGNE

Plus en détail

COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU GRAND RODEZ AMENAGEMENT DE LA ZAC COMBAREL

COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU GRAND RODEZ AMENAGEMENT DE LA ZAC COMBAREL COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU GRAND RODEZ AMENAGEMENT DE LA ZAC COMBAREL COMMUNE DE RODEZ CESSION LOT B1- PROGRAMME IMMOBILIER RESIDENTIEL CONSULTATION DE PROMOTEURS ET D ARCHITECTES PHASE 1- CANDIDATURES

Plus en détail

Au service d une politique d aménagement durable exemplaire en Bretagne

Au service d une politique d aménagement durable exemplaire en Bretagne Au service d une politique d aménagement durable exemplaire en Bretagne 2 Avec le nouveau dispositif co-fau², la égion Bretagne souhaite aider les collectivités bretonnes à aller plus loin dans leurs projets

Plus en détail

La trame verte et bleue

La trame verte et bleue Plan de développement durable de Saint-Quentin-en-Yvelines CASQY / SJ La trame verte et bleue Une nature au cœur du projet d agglomération Bâtie dès son origine sur l image d une «ville verte et bleue»,

Plus en détail

Plan de prévention des risques littoraux (PPRL) de la petite mer de Gâvres. Réunion Publique à Port-Louis DDTM56/SPACES/PRN

Plan de prévention des risques littoraux (PPRL) de la petite mer de Gâvres. Réunion Publique à Port-Louis DDTM56/SPACES/PRN Plan de prévention des risques littoraux (PPRL) de la petite mer de Gâvres Réunion Publique à Port-Louis DDTM56/SPACES/PRN 12 octobre 2015 Plan de prévention des risques littoraux Introduction Les littoraux

Plus en détail

DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N

DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N CARACTERE DE LA ZONE Zone faisant l objet d une protection en raison soit de la qualité des sites, des milieux naturels, des paysages et de leur intérêt notamment du

Plus en détail

ETUDE DE DEFINITION DE LA FILIERE D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF CAHIER DES CHARGES

ETUDE DE DEFINITION DE LA FILIERE D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF CAHIER DES CHARGES Service : Contact Courriel: Objet Assainissement Non Collectif Sophie Ramette Vincent Brébant Cahier des charges étude de définition (D3) ETUDE DE DEFINITION DE LA FILIERE D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

Plus en détail

Des éléments du territoire fondant la stratégie de la Ville

Des éléments du territoire fondant la stratégie de la Ville Des éléments du territoire fondant la stratégie de la Ville La ville de Rillieux-la-Pape est une des 58 communes de la communauté urbaine du Grand Lyon. Elle compte 30 375 habitantes. Un territoire mixte

Plus en détail

Contrat de développement territorial Coeur économique roissy terres de france etudes logements annexes. Pré diagnostic habitat.

Contrat de développement territorial Coeur économique roissy terres de france etudes logements annexes. Pré diagnostic habitat. Contrat de développement territorial Coeur économique roissy terres de france etudes logements annexes Pré diagnostic habitat Avril 2013 2 3 Sommaire Préambule pré Diagnostic référentiel foncier Villepinte

Plus en détail

L HABITAT ET LE LOGEMENT

L HABITAT ET LE LOGEMENT L HABITAT ET LE LOGEMENT CARACTERISTIQUES DU PARC DE LOGEMENTS Un habitat traditionnel et rural Au recensement de la population de 2006, la Communauté de Communes de la Picardie Verte comptait 13 688 logements.

Plus en détail

Comité d Orientation et de Programmation (COP) Eau et Assainissement. 11 Mars 2013 Salle du Conseil du Grand Chalon

Comité d Orientation et de Programmation (COP) Eau et Assainissement. 11 Mars 2013 Salle du Conseil du Grand Chalon Comité d Orientation et de Programmation (COP) Eau et Assainissement 11 Mars 2013 Salle du Conseil du Grand Chalon 1 Ordre du Jour Limites de compétences 1 - Eau potable et Assainissement 2 Eaux Pluviales

Plus en détail

Livret d accompagnement

Livret d accompagnement Livret d accompagnement Bien penser son projet... Construire ensemble le patrimoine de demain... Sommaire Qui êtes-vous? Quelle maison imaginez-vous? Premiers pas sur le terrain Les caractéristiques du

Plus en détail

INTEGRER LA GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS UN PROJET D URBANISATION

INTEGRER LA GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS UN PROJET D URBANISATION INTEGRER LA GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS UN PROJET D URBANISATION Opérations de superficie supérieure ou égale à 1 ha et opérations de superficie inférieure à 1 ha mais comprenant au moins 3 lots Dossiers

Plus en détail

Grenelle de l environnement. Propositions des Chambres d agriculture sur la traduction législative

Grenelle de l environnement. Propositions des Chambres d agriculture sur la traduction législative Grenelle de l environnement Propositions des Chambres d agriculture sur la traduction législative 1. Projet de loi Grenelle 1 Le Groupe Chambres d agriculture propose, concernant le projet de loi Grenelle

Plus en détail

Qu est ce que la gestion intégrée des eaux pluviales?

Qu est ce que la gestion intégrée des eaux pluviales? Qu est ce que la gestion intégrée des eaux pluviales? En 2014, le Certu devient la Direction technique Territoires et Ville du Cerema Plan de l intervention 1. D une approche technique sectorielle à une

Plus en détail

- 2 - La Traduction - 2.1. - La Traduction Spatiale Révision du PLU/Commune de HAMEL

- 2 - La Traduction - 2.1. - La Traduction Spatiale Révision du PLU/Commune de HAMEL - - La Traduction -.. - La Traduction Spatiale Révision du PLU/Commune de HMEL Christophe Laborde, paysagiste - gence E.Sintive, Ludovic Durieux, architecte urbaniste Sept - PGE -. - La Traduction Spatiale

Plus en détail

CHAPITRE II : DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N

CHAPITRE II : DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N CHAPITRE II : APPLICABLES A LA ZONE N Caractère de la zone : Il s agit d une zone naturelle et forestière protégée en raison soit de la qualité des sites, des milieux naturels, des paysages et de leur

Plus en détail