Plaquette 26_Mise en page 1 22/02/10 10:08 Page2

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Plaquette 26_Mise en page 1 22/02/10 10:08 Page2"

Transcription

1 Plaquette 26_Mise en page 1 22/02/10 10:08 Page2

2 Plaquette 26_Mise en page 1 22/02/10 10:08 Page3 Implant FRACTAL Taux de succès sur une période de 1 à 3 ans Renaud PETITBOIS* Pierre MONSARRAT** Christian PAPELEUX*** Cet article présente les résultats d une étude longitudinale multicentrique d une durée de 1 à 3 ans sur les implants Fractal. Elle a porté sur les patients de trois praticiens sur trois sites géographiquement éloignés (Antibes, Albi, Bomal en Belgique) ayant l expérience de cet implant, soit un total de 1200 implants posés chez 520 patients. L implant Fractal a été conçu pour répondre aux exigences de l implantologie en un temps comme en deux temps chirurgicaux, avec ou sans lambeau d accès (Fig.1). L objectif de cette étude multicentrique était d évaluer le taux de succès de cet implant dans le cadre d une utilisation clinique sur une durée significative. Résumé Fig. 1- L implant FRACTAL avec son pas de vissage inversé. Matériel et Méthodes Population étudiée Cette étude longitudinale multicentrique a été réalisée sur une population de patients traités avec un ou plusieurs implants Fractal. Elle concerne tous les patients traités par la pose d implants entre le 1 er janvier 2006 et le 31 décembre 2008 par trois ns-dentistes ayant l expérience des implants et des composants prothétiques de la firme Victory (Nice, France). Ces trois cabinets sont répartis géographiquement sur trois régions différentes (Antibes, Albi, et Bomal en Belgique). Lorsque l étude statistique a été réalisée au dernier trimestre 2009, tous les patients étaient intégralement traités (implant(s) et prothèse). L échantillon comprenait 520 patients, dont 315 femmes et 205 hommes. Ils ont été traités avec un total de 1200 implants Fractal : 574 ont été posés sur 275 patients d Antibes ; 490 sur 210 patients de Albi, et 136 sur 35 patients de Bomal. Le nombre moyen d implants mis en place par patient était de 2,3. En terme de localisation, 640 implants ont été posés au maxillaire et 560 à la mandibule. 5 *Le Carina, 9 av. Lémeray, Antibes - DU Implantologie, DU Implantologie Basale **46 rue de la Mouline, Albi - DU Implantologie, DU Implantologie Basale ***14 rue du Marché, B-6941 Bomal (Belgique) - DU Implantologie, DU Implantologie Basale

3 Plaquette 26_Mise en page 1 22/02/10 10:08 Page4 Leur répartition sur les arcades est de 545 au secteur antérieur et de 654 au secteur postérieur. Leurs dimensions sont indiquées en fonction de leur situation en bouche dans le tableau 1. Les implants de 3,75 mm de diamètre ont été majoritairement posés chaque fois que cela était possible. L implant Fractal Cet implant bénéficie d un état de surface de type nano-rugueux et d une macro-géométrie associant les propriétés du cylindre, du cône et de l hélicoïde ; un microfiletage dans chaque macrospire lui assure une stabilité primaire absolue. La pose de l implant ne nécessite le passage que d un seul foret. Des puits et des canaux latéraux permettent l évacuation de la pression hydraulique lors de la pose. De plus, son extrémité apicale spécifiquement arrondie et profilée permet la technique de l auto-sinus lift (élévation du plancher sinusien sans effraction) 45 à 90 jours après la réalisation d une activation ostéogénique à l Ostéotenseur) (Fig.2a-b). L implant Fractal est disponible en deux diamètres (3,3 et 3,75 mm) et cinq longueurs ( mm). Un choix entre deux émergences différentes (monobloc ou octogone interne) permet toutes les options esthétiques et prothétiques, vissées comme scellées. Cas n 1 Fig. 2a- Panoramique de l état initial. Protocole opératoire Les implants Fractal sont surtout utilisés pour la technique en un temps chirurgical. Le choix de l implant se fait après une étude approfondie du dossier médical du patient. La technique de pose respecte les principes habituels de la implantaire et utilise le matériel ancillaire fourni par le fabricant, qui prévoit en particulier l utilisation d un seul foret pour la pose d un implant. Pour cette étude, nous avons repris le même mode de relevé que celui effectué par de nombreux auteurs 1 à 6, sauf pour la qualité et la quantité d os disponible. En effet, nous effectuons systématiquement une activation ostéogénique préalable des sites à implanter, selon les protocoles mis au point par Scortecci et coll. 8 et 9 L activation ostéogénique ayant pour conséquence la transformation d un os de type IV en type II ou III et d un os de type I en II, les analyses qualitatives et quantitatives étaient moins intéressantes. Les dimensions de chaque implant (longueur et dia - mètre), le site d implantation, la date de pose, et le sexe du patient ont été enregistrés dans tous les cas. Un implant était en situation antérieure lorsqu il était mis en place entre les 14 et 24 ou entre les 34 et 44, et postérieure en dehors de cette zone. Au niveau de chaque site implantaire, la qualité et la quantité d os ont été définies selon les critères de Lekholm et Zarb. 2 Critères d évaluation Les traitements ont été évalués selon les critères habituellement reconnus en implantologie : Succès : l implant est immobile quand il est testé cliniquement et la radiographie ne montre aucune transparence péri-implantaire ; à un an, la perte osseuse verticale ne dépasse pas 0,2 mm par an ; aucun symptôme douloureux ou infectieux. Compromis : implant en bouche ne répondant pas aux critères précédents. Echec : implant non fonctionnel ou qui a été déposé. Perdu de vue : situation non connue due au fait que les contrôles n ont pas été honorés. 6 Fig.2b- Panoramique de contrôle un an après la mise en charge de 7 implants Fractal en position 14, 15, 16, 35, 36, 37, 46.

4 Plaquette 26_Mise en page 1 22/02/10 10:08 Page5 Résultats Le suivi clinique a été de 1 à 4 ans. A l issue de ce suivi, 1183 implants ont été classés en succès, 11 en échec, 3 en compromis et 3 perdus de vue. A la lecture des différents tableaux, il apparaît que la réussite est indépendante du temps écoulé depuis la pose, du secteur ou du maxillaire implanté, et du sexe (tableau II). Enfin, le taux de succès a été évalué en fonction du diamètre et de la longueur des implants (tableau III). Un taux de succès légèrement inférieur à la moyenne de l étude a été trouvé pour le plus petit diamètre (3,3 mm) (94,33 %). Concernant la longueur, aucun échec n a été constaté pour les implants de 16 mm ; le taux de succès est équivalent pour les implants de 11 mm et de 13 mm. Seule la longueur de 8 mm a montré un taux de succès inférieur (96,65%). Ces résultats sont illustrés par l étude de quelques cas (Fig. 3 à 6). Cas n 2 Fig. 3c- Vue des vis de cicatrisation. Cas n 3 Fig. 4a- Implants Fractal en position 11 et 12 le jour de la pose des dents de transition. Fig. 3a- Mise en place d un implant Fractal en position 12 lors d une technique en «flapless». Fig. 4b- Contrôle à 3 ans. Fig. 3b- Contrôle radiologique le jour de la pose. 7

5 Plaquette 26_Mise en page 1 22/02/10 10:08 Page6 Cas n 4 Cas n 5 Fig. 5a- Panoramique avant implantation. Fig. 6- Panoramique à un an après implantation bimaxillaire. Fig. 5b- Panoramique le jour de la mise en charge 3 jours après implantation totale du maxillaire. Fig. 5c- Panoramique de contrôle à un an. Discussion Cette étude a permis de démontrer les qualités de l implant Fractal lors de son utilisation dans toutes les conditions cliniques en respectant les indications et contre-indications d usage en implantologie. 2 Les indications allaient de la dent unitaire aux bridges les plus complexes avec mise en charge différée ou immédiate. La localisation des sites implantés était le résultat d un choix issu d un plan de traitement propre à la pratique clinique de chacun des trois praticiens. Les résultats obtenus par ces praticiens sont très homogènes ; en particulier, le taux de succès moyen dans cette étude de 98,5% est supérieur aux 85% recommandés par Albrektsson et coll. 3 Ces résultats rejoignent ceux de Testori et coll. 4 : 97,5% à 3 ans et de Stach et Kohles 5 : 98,4 % à 4 ans. Notre résultat peut paraître légèrement supérieur car nous avons tenu compte des cas considérés comme perdus de vue. Conformément aux travaux de Zarb JP et Zarb GA 6, aucune différence significative dans nos taux d échec et de succès n a été constatée entre les femmes et les hommes. En ce qui concerne la localisation des implants, au maxillaire ou à la mandibule, nos résultats divergent de ceux obtenus par certains auteurs, et en particulier Albrektsson et Sennerby 7. En revanche, ils correspondent aux travaux de Duminil et coll. 1 Comme dans notre étude, ces derniers auteurs ont également noté le meilleur taux de succès pour des implants de 10 à 13 mm de longueur. 8

6 Plaquette 26_Mise en page 1 22/02/10 10:08 Page7 TABLEAU I - Dimensions des implants en fonction du secteur d implantation TABLEAU II - Réussite des implants Fractal en fonction du temps écoulé depuis la pose, du sexe et de la localisation 9

7 Plaquette 26_Mise en page 1 22/02/10 10:09 Page8 TABLEAU III - Taux de succès en fonction de la longueur et du diamètre des implants Conclusion Menée dans les conditions de pratique courante au sein de trois cabinets différents, cette étude révèle pour l implant Fractal un taux de succès tout à fait dans la norme de l implantologie moderne. Autre particularité, probablement due à la préparation ostéogénique, les résultats ont été identiques que ce soit au maxillaire ou à la mandibule, ainsi que pour les secteurs antérieur et postérieur Bibliographie u 1. Duminil G, Muller-Bolla M, Brun JP, Leclercq P. Implants EVL Evolution : taux de succès sur une durée de 5 ans. Implant, 2005 ; 11 : u 2. Lekholm U, Zarb GA. Patient selection and preparation. In : Bränemark PI, Zarb GA, Albrektsson T, eds. Tissuesintegrated prostheses : osseointegration in clinical dentistry. Chicago: Quintessence, 1985: u 3. Albrektsson T, Zarb G, Worthington P, Eriksson AR. The long-term efficacy of currently-used dental implants: a review and proposed critera of success. Int J Oral Maxillofac Implants 1986 ; 1 : u 4. Testori T & al. A multicenter prospective evaluation of 2-month loaded Osseotite implants placed in the posterior jaws : 3 year follow-up result. Clin Oral Implants Res 2002 ; 13(2) : u 5. Stach RM, Kohles SS. A meta-analysis examining the clinical survivability of machined-surfaced and Osseotite implants in poor quality bone, Implant dent 2003 : 12(1) : u 6. Zarb JP, Zarb GA. Implant prosthodontic management of anterior partial edentulism: long-term follow-up of a prospective study. Can Dent Assoc 2002 ; 68: u 7. Albrektsson T, Sennerby L. State of the art in oral implants. J Clin Periodontol 1991 ; 18 : u 8. Scortecci G, Petitbois R, Odin G. Soulevé de sinus et ostéotenseur : Le Fractal lift. La lettre de Stomatologie n 44 - Novembre 2009, u 9. Scortecci G, Misch C, Binderman I, Phillip P. Intérêt des Ostéotenseurs matriciels en implantologie. De l observation clinique à l innovation thérapeutique. Implantologie, février 2009,

CANNES 2009. Formation en Implantologie Basale

CANNES 2009. Formation en Implantologie Basale CANNES 2009 Formation en Implantologie Basale APPRENDRE, COMPRENDRE, MAÎTRISER L IMPLANTOLOGIE BASALE Implantologie basale ou l art d exploiter au mieux le capital osseux pour faire bénéficier à nos patients

Plus en détail

La prothèse implanto-portée, telle. Traitement d un édentement complet mandibulaire avec des piliers personnalisés Atlantis DOSSIER CLINIQUE.

La prothèse implanto-portée, telle. Traitement d un édentement complet mandibulaire avec des piliers personnalisés Atlantis DOSSIER CLINIQUE. IMP0114_P000_000_DOS:IMPLANT 20/01/14 16:08 Page 1 PHOTO DOSSIER CLINIQUE pratique THIERRY ROUACH Traitement d un édentement complet mandibulaire avec des piliers personnalisés Atlantis Les solutions digitales

Plus en détail

PROGRAMME. d implantologie. du FIDE. fide.fr. Cannes - Le Cannet

PROGRAMME. d implantologie. du FIDE. fide.fr. Cannes - Le Cannet 2016 PROGRAMME d implantologie du FIDE fide.fr Cannes - Le Cannet PROGRAMME 2016 d implantologie du FIDE Pr Paul MARIANI Professeur des Universités Emérite, ancien Chef du service d implantologie de la

Plus en détail

Plus qu un implant court.

Plus qu un implant court. Implant court Straumann Standard Plus Plus qu un implant court. Un nouveau monde de possibilités. * En faire plus tout simplement Au-delà d'une solution moins invasive. Un facteur de différenciation clinique.

Plus en détail

2014 4 sessions CANNES

2014 4 sessions CANNES I M P L A N T O R A L C L U B I N T E R N A T I O N A L Techniques avancées en implantologie IMPLANTS PTÉRYGOÏDIENS ACTIVATION OSTÉOGÉNIQUE IMPLANTOLOGIE BASALE 2014 4 sessions CANNES de formation avec

Plus en détail

Comment définir le mot dualité en implantologie? Des solutions innovantes pour simplifier les traitements et les rendre prédictibles et fiables. Le monde de l implantologie s est développé rapidement pendant

Plus en détail

Intérêt des implants ptérygoïdiens. des sinus maxillaires

Intérêt des implants ptérygoïdiens. des sinus maxillaires Plaquette 42_Mise en page 1 17/03/14 10:29 Page1 Intérêt des implants ptérygoïdiens dans la stratégie d évitement des sinus maxillaires *Dr Richard MARCELAT Introduction D ans le secteur postérieur maxillaire,

Plus en détail

prises en charge prothétiques implanto-portées des pertes de substance osseuse mandibulaires

prises en charge prothétiques implanto-portées des pertes de substance osseuse mandibulaires RUBRIQUE STOMATOLOGIE CAS CLINIQUE 305 prises en charge prothétiques implanto-portées des pertes de substance osseuse mandibulaires RÉSUMÉ Leva DJAVANMARDI Service de Stomatologie et Chirurgie maxillo-faciale,

Plus en détail

La chirurgie guidée simulée par ordinateur et sans lambeau

La chirurgie guidée simulée par ordinateur et sans lambeau IMPLANTOLOGIE La chirurgie guidée simulée par ordinateur et sans lambeau Hadi ANTOUN Exercice privé exclusif en implantologie et parodontologie hadi@antoun.fr http://www.antoun.fr Pierre CHERFANE Exercice

Plus en détail

EAST : Easy Surgical Template Suivez le guide!

EAST : Easy Surgical Template Suivez le guide! Industrie Innovation EXTRAIT DE TITANE VOL.5 - N 3- SEPTEMBRE 2008 - P. 74-77 EAST : Easy Surgical Template Suivez le guide! PAR Sylvain Cazalbou 11 bis, rue d Aguesseau, 75008 Paris Tél. 01 43 12 88 11

Plus en détail

quotidienne : chirurgie implantologie sans greffe, ni membrane, ni biomatériaux Implantologie et réalité Introduction Long NGUYEN

quotidienne : chirurgie implantologie sans greffe, ni membrane, ni biomatériaux Implantologie et réalité Introduction Long NGUYEN Implantologie et réalité quotidienne : implantologie sans greffe, ni membrane, ni biomatériaux Long NGUYEN Introduction La demande en Implantologie est croissante, mais beaucoup de nos patients, souvent

Plus en détail

La pose d implants dans les zones

La pose d implants dans les zones Intérêt clinique de l implant Trabecular Metal de Zimmer Dental dans les zones postérieures maxillaires : rapport de cas Le but de cet article est de décrire les sensations cliniques, les améliorations

Plus en détail

Un tout nouveau regard sur vos patients.

Un tout nouveau regard sur vos patients. Un tout nouveau regard sur vos patients. Système de radiographie numérique à faisceau conique 3D Réduire les coûts tout en améliorant les résultats. La toute dernière technologie 3D offre des images de

Plus en détail

2. Matériel et méthode

2. Matériel et méthode ANALELE UNIVERSITĂŢII DUNĂREA DE JOS GALAŢI MEDICINĂ, no. I, 2011 ORIGINAL STUDY CAS DE COMPLICATION PER-OPERATOIRE AVEC LE PROTOCOLE NOBEL GUIDE ORIGINEL Cristina Vaida 1,2, Paul Mattout 1, Christian

Plus en détail

CONCEPT AXIOM ÉVALUATION RADIOGRAPHIQUE À 1 AN

CONCEPT AXIOM ÉVALUATION RADIOGRAPHIQUE À 1 AN CONCEPT AXIOM ÉVALUATION RADIOGRAPHIQUE À 1 AN Stabilité osseuse avec les implants Axiom DONNÉES INTERNES 2 anthogyr SUIVIS CL INTRODUCTION Depuis la découverte des principes de l ostéointégration par

Plus en détail

SOMMAIRE LE GROUPE BIOTECH DENTAL, PARTENAIRE DU CABINET DENTAIRE 2.0. Biotech Dental. Page 2. Sommaire. Page 3. Présentation.

SOMMAIRE LE GROUPE BIOTECH DENTAL, PARTENAIRE DU CABINET DENTAIRE 2.0. Biotech Dental. Page 2. Sommaire. Page 3. Présentation. BROCHURE LE GROUPE BIOTECH DENTAL, PARTENAIRE DU CABINET DENTAIRE 2.0 Depuis sa création en 1987, Biotech Dental s est engagé à développer une forte relation de confi ance avec les chirurgiens-dentistes

Plus en détail

l implantologie basale

l implantologie basale Plaquette n 17 6/11/08 11:04 Page 1 Apport de l implantologie basale dans les reconstructions implantaires fixes : une alternative aux greffes osseuses? Denis DOUGNAC-GALANT L omnipraticien est, dans son

Plus en détail

mandibule atrophique :

mandibule atrophique : chirurgie/prothèse Réhabilitation d une mandibule atrophique : les nouvelles perspectives de l implantologie basale Antoine MONIN* Jean Claude MONIN** Henri COMBALUZIER*** La réhabilitation implanto-prothétique

Plus en détail

Protocole du Service d Implantologie de l Hôpital Ambroise-Paré à Marseille.

Protocole du Service d Implantologie de l Hôpital Ambroise-Paré à Marseille. Dr Patrick MOHENG - Dr Jean-Pierre COUDERT Réhabilitation progressive en implantologie versus la mise en charge immédiate. Bridge complet céramo-métallique implanto-porté au maxillaire. Protocole du Service

Plus en détail

Si les traitements des édentations ont trouvé

Si les traitements des édentations ont trouvé Implants et prothèse amovible, apport des châssis à selles disjointes G. JOURDA, chirurgien-dentiste Comment les prothèses amovibles partielles peuvent-elles faciliter l exploitation d implants? Inversement,

Plus en détail

Laurent Dorey. Introduction à l implantologie. Journée d échange d'information sur l implantologie mardi 23 juin 2009. 09h00-09h55.

Laurent Dorey. Introduction à l implantologie. Journée d échange d'information sur l implantologie mardi 23 juin 2009. 09h00-09h55. Journée d échange d'information sur l implantologie mardi 23 juin 2009 09h00-09h55 10h00-10h55 11h00-11h55 13h00-13h55 14h00-14h55 15h00-16h00 A) B) Le marché, les acteurs, les tendances produits C) Stratégie

Plus en détail

Concepts de restauration pour les patients édentés. Directives et considérations avant traitement pour une meilleure qualité de vie

Concepts de restauration pour les patients édentés. Directives et considérations avant traitement pour une meilleure qualité de vie Concepts de restauration pour les patients édentés. Directives et considérations avant traitement pour une meilleure qualité de vie 2 Concepts de restauration pour les patients édentés // Concepts de restauration

Plus en détail

Astra Tech World Congress 2012

Astra Tech World Congress 2012 XAVIER ASSÉMAT-TESSANDIER Rédacteur en chef DU 9 AU 12 MAI 2012 / GÖTEBORG Astra Tech World Congress 2012 Le troisième congrès mondial Astra Tech, qui s est déroulé à Göteborg (Suède) du 9 au 12 mai 2012,

Plus en détail

Performance clinique et radiologique des implants courts (L 6,5 mm)

Performance clinique et radiologique des implants courts (L 6,5 mm) Performance clinique et radiologique des implants courts (L 6,5 mm) Résultats d une étude clinique incluant un suivi de 2 ans Auteurs _ Dr. Jean-Nicolas Hasson, Dr Jacques Hassid, Dr Dominique Aubazac

Plus en détail

A propos d un cas d un kyste radiculo dentaire

A propos d un cas d un kyste radiculo dentaire A propos d un cas d un kyste radiculo dentaire Dr Amar Hubert - Paris Photo 1 Florence P se présente en consultation fin Novembre 2012 pour un kyste au niveau du menton complètement asymptomatique, découvert

Plus en détail

dans la réhabilitation d un maxillaire atrophié

dans la réhabilitation d un maxillaire atrophié Réalisation d une barre fraisée personnalisée en titane dans la réhabilitation d un maxillaire atrophié Richard Marcelat La CFAO (conception et fabrication assistée par ordinateur) prend une part de plus

Plus en détail

Programme «Implantologie en pratique privée» Ardentis Clinique Dentaire Lausanne Flon Hiver 2012 Lausanne, Suisse

Programme «Implantologie en pratique privée» Ardentis Clinique Dentaire Lausanne Flon Hiver 2012 Lausanne, Suisse Programme «Implantologie en pratique privée» Ardentis Clinique Dentaire Lausanne Flon Hiver 2012 Lausanne, Suisse Mardi 24 janvier2012 au vendredi 27 janvier 2012 Informations générales Intervenants Dr

Plus en détail

d un déficit transversal osseux mandibulaire avec les implants TBR Z1

d un déficit transversal osseux mandibulaire avec les implants TBR Z1 Gestion simplifiée d un déficit transversal osseux mandibulaire avec les implants TBR Z1 Zircone-Titane Régis NEGRE* Introduction La pose d implant nécessite parfois, pour répondre aux critères de pérennité

Plus en détail

Une croissance osseuse saine. Puros Bone Allografts. Brochure patients

Une croissance osseuse saine. Puros Bone Allografts. Brochure patients Une croissance osseuse saine. Puros Bone Allografts. Brochure patients L alliance naturelle. Votre dentiste vous a recommandé une intervention chirurgicale faisant appel à une greffe osseuse Puros. Cette

Plus en détail

Atlas PEEK. Cas Cliniques et Radiologiques de plus de 6 ans

Atlas PEEK. Cas Cliniques et Radiologiques de plus de 6 ans Atlas PEEK Cas Cliniques et Radiologiques de plus de 6 ans IsoSS -Société Savante Internationale pour la Promotion des Connaissances des Matériaux Implantables Isoélastiques en Chirurgie Endo-OSSeuse CAS

Plus en détail

Swiss International Academy of Osseo-Integration and Maxillo-Facial Research

Swiss International Academy of Osseo-Integration and Maxillo-Facial Research S I A O Swiss International Academy of Osseo-Integration and Maxillo-Facial Research Cycle de formation clinique en implantologie Ce Cycle de formation organisé par Infodental Algérie sous la responsabilité

Plus en détail

FORMATION 5 JOURS. 1ère SESSION

FORMATION 5 JOURS. 1ère SESSION FORMATION 5 JOURS La formation a pour objectif la transmission des bases fondamentales de l implantologie ainsi que la maîtrise des protocoles innovants qui autorisent le remplacement immédiat des dents

Plus en détail

PAN CEPH 3D. Panoramiques numériques 2D-3D

PAN CEPH 3D. Panoramiques numériques 2D-3D PAN CEPH 3D Panoramiques numériques 2D-3D PANORAMIQUE CÉPHALOMÉTRIQUE IMAGERIE 3D CONE BEAM I-MAX TOUCH L imagerie panoramique tactile et naturellement intuitive Privilégiez la simplicité de fonctionnement

Plus en détail

LETTRE D INFORMATION PATIENT GREFFE DE CALVARIA

LETTRE D INFORMATION PATIENT GREFFE DE CALVARIA LETTRE D INFORMATION PATIENT GREFFE DE CALVARIA Cher Patient voici une feuille explicative en rapport avec l intervention chirurgicale dont vous allez bénéficier. Si vous avez la moindre question, n hésitez

Plus en détail

TRAITEMENT IMPLANTOPROTHÉTIQUE DE L ADULTE

TRAITEMENT IMPLANTOPROTHÉTIQUE DE L ADULTE TRAITEMENT IMPLANTOPROTHÉTIQUE DE L ADULTE ATTEINT D AGÉNÉSIES DENTAIRES MULTIPLES LIÉES À UNE MALADIE RARE ÉVALUATION DES ACTES ASSOCIÉS À LA CHIRURGIE PRÉIMPLANTAIRE, À LA POSE D IMPLANTS ET À LA POSE

Plus en détail

Mise en charge immédiate avec l implant SPI (Thommen Medical)

Mise en charge immédiate avec l implant SPI (Thommen Medical) IMP0208_P000_000_PAP 13/03/08 16:11 Page 1 D. Aubazac / M. Fillion / M. Vasconcelos - Mise en charge immédiate avec l implant SPI (Thommen Medical) Mise en charge immédiate avec l implant SPI (Thommen

Plus en détail

Manuel de conception ATLANTIS ISUS

Manuel de conception ATLANTIS ISUS Manuel de conception ATLANTIS ISUS Sommaire Introduction 4 Le présent manuel est conçu pour vous aider à découvrir tous les avantages d ATLANTIS ISUS. Il vous fournit toutes les informations nécessaires

Plus en détail

Gestion du secteur maxillaire antérieur par prothèse implanto et dento-portée

Gestion du secteur maxillaire antérieur par prothèse implanto et dento-portée Gestion du secteur maxillaire antérieur par prothèse implanto et dento-portée Dr Thierry ROUACH D.U d Implantologie Chirurgicale et Prothétique Paris 7 Attaché, service de Prothèse, Université Paris 5

Plus en détail

La mise en charge immédiate en réhabilitation orale implantaire

La mise en charge immédiate en réhabilitation orale implantaire La mise en charge immédiate en réhabilitation orale implantaire G. Lecloux (1), M. Lamy (2), RéSUMé : La mise en charge immédiate (MCI) des implants dentaires est depuis longtemps un sujet d intérêt par

Plus en détail

Reconstitution tridimensionnelle d un site antérieur fortement résorbé

Reconstitution tridimensionnelle d un site antérieur fortement résorbé PAS À PAS Coordonné par Gérard Zuck pratique Reconstitution tridimensionnelle d un site antérieur fortement résorbé Présentation du cas La mise en place d un implant unitaire dans le secteur antérieur

Plus en détail

L implantologie dentaire en 3D Solutions et applications cliniques

L implantologie dentaire en 3D Solutions et applications cliniques conférence L implantologie dentaire en 3D Solutions et applications cliniques + Précises + prévisibles + sécuritaires Solutions et applications cliniques Le D r Tremblay s investit à fond dans l avancement

Plus en détail

Orthodontie et enfants malades

Orthodontie et enfants malades Orthodontie et enfants malades Atelier Presse du jeudi 25 septembre 2008 Avec la participation des docteurs Brigitte Vi-Fane et Jean-Baptiste Kerbrat Contact presse : BV CONSEiL Santé Alexandra Dufrien

Plus en détail

Exercice n 9 : Ne pas confondre observer et expérimenter

Exercice n 9 : Ne pas confondre observer et expérimenter Le pronostic des cancers du sein dépend de divers facteurs, dont la taille du cancer. En France, au cours d une étude, il a été observé un taux de survie plus important chez les femmes ayant un cancer

Plus en détail

Echos techniques E U IQ T A R P T E e d o h t é M 32

Echos techniques E U IQ T A R P T E e d o h t é M 32 Méthode ET PRATIQUE Echos techniques 32 La CFAO au service de la chirurgie prothétiquement guidée Cas réalisé par le laboratoire Dental Concept Méditerranée, M. Bernard Zarb et le Dr Sébastien Melloul

Plus en détail

PLANESYSTEM La fonction rencontre l esthétique

PLANESYSTEM La fonction rencontre l esthétique PLANESYSTEM La fonction rencontre l esthétique FRANÇAIS LORSQU IL EST QUESTION DE RECONSTRUIRE...... seul le meilleur nous convient. C est la raison pour laquelle nous avons décidé de travailler avec Udo

Plus en détail

Découvrez notre tout dernier système implantaire

Découvrez notre tout dernier système implantaire Découvrez notre tout dernier système implantaire Une solution parfaite. Des résultats parfaits. Un design innovateur La société Alpha-Bio Tec PARTIE CORONAIRE Conicité inversée Des micro rainures - 4 points

Plus en détail

Se sentir soi-même. Votre nouvelle vie sans appareil dentaire.

Se sentir soi-même. Votre nouvelle vie sans appareil dentaire. Se sentir soi-même. Votre nouvelle vie sans appareil dentaire. À quand remonte la dernière fois où vous avez croqué une pomme à pleines dents? Craignez-vous de parler en public parce que votre appareil

Plus en détail

Dents de sagesse : quand les enlever?

Dents de sagesse : quand les enlever? 45èmes Journées de Formation Médicale M Continue Jeudi 13 septembre 2007 Dents de sagesse : quand les enlever? Florent Sury Service de Chirurgie Maxillo-faciale et Stomatologie Pr D.Goga,, Dr B. Hüttenberger

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 21 Juillet 2010

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 21 Juillet 2010 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 21 Juillet 2010 Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée de 5 ans par arrêté du 4 octobre 2004 (JO du 28 octobre 2004) BONDRONAT 6 mg solution à diluer

Plus en détail

PROTHESE ADJOINTE PARTIELLE IMMEDIATE : PREPARATION, RECTIFICATIONS ET MISE EN PLACE

PROTHESE ADJOINTE PARTIELLE IMMEDIATE : PREPARATION, RECTIFICATIONS ET MISE EN PLACE PROTHESE ADJOINTE PARTIELLE IMMEDIATE : PREPARATION, RECTIFICATIONS ET MISE EN PLACE Immediate removable partial denture: Preparation, rectification and installation Auteurs : E-M. Rahmani*, B. El Mohtarim**,

Plus en détail

La pose de prothèses sur implants constitue un traitement

La pose de prothèses sur implants constitue un traitement P R A T I Q U E C L I N I Q U E Une étude multicentrique sur les implants Osseotite comme support aux prothèses mandibulaires : rapport après 3 ans Hubert Gaucher, DDS, MScD Kenneth Bentley, MD, DDS Serge

Plus en détail

INFORMATION POUR LE PATIENT

INFORMATION POUR LE PATIENT INFORMATION POUR LE PATIENT Une meilleure qualité de vie avec les implants dentaires. «UN CONCEPT SIMPLE, BIEN PENSE ET COMPLET.» DR U. GRUNDER, ZURICH-ZOLLIKON SOMMAIRE Le processus de la réussite. Quel

Plus en détail

SYSTEMES CAO/FAO INSTRUMENTS SYSTEMES D HYGIENE POSTES DE TRAITEMENT SYSTEMES DE RADIOGRAPHIE

SYSTEMES CAO/FAO INSTRUMENTS SYSTEMES D HYGIENE POSTES DE TRAITEMENT SYSTEMES DE RADIOGRAPHIE SYSTEMES CAO/FAO INSTRUMENTS SYSTEMES D HYGIENE POSTES DE TRAITEMENT SYSTEMES DE RADIOGRAPHIE d e u x c a m é r as C F A O d e x c e p t i o n CEREC Omnicam et CEREC Bluecam Le choix de l excellence Prise

Plus en détail

IMPLANTOLOGIE FORMATIONS

IMPLANTOLOGIE FORMATIONS IMPLANTOLOGIE FORMATIONS PRESENTATION Fortes de l essor connu par le marché de l implantologie orale, ces dernières années ont vu la floraison de nombreuses formations visant à assurer la réussite des

Plus en détail

Protocole de chirurgie

Protocole de chirurgie Protocole de chirurgie ...Votre Sourire, Notre Passion La société Global D est née en juillet 2012 de la fusion de deux marques importantes sur le marché de l implantologie dentaire en France : - Société

Plus en détail

Du point de vue du patient : conception, réalisation et prothèses

Du point de vue du patient : conception, réalisation et prothèses rapport de l industrie _ pose d'implants guidée I Du point de vue du patient : conception, réalisation et prothèses Auteurs_ Dr Götz Grebe & Dr Melanie Grebe, Allemagne _Les cas présentés dans cet article

Plus en détail

L EXPÉRIENCE POUR L AUTONOMIE

L EXPÉRIENCE POUR L AUTONOMIE L EXPÉRIENCE POUR L AUTONOMIE Depuis plus de 10 ans, l association Actis dentaire formation a pour objectif de former des praticiens à la chirurgie orale, parodontale et implantaire. L expérience pour

Plus en détail

Restaurez la qualité de vie de vos patients. Solutions pour l édentement complet

Restaurez la qualité de vie de vos patients. Solutions pour l édentement complet Restaurez la qualité de vie de vos patients. Solutions pour l édentement complet 2 Solutions pour l édentement complet «Je voulais simplement retrouver mon sourire et j ai vraiment l impression de l avoir

Plus en détail

CHAMPIONS. Gagnant du prix «Regio Effekt» 2010 en Allemagne. Cas clinique Implant pour la dent 14. Situation initiale

CHAMPIONS. Gagnant du prix «Regio Effekt» 2010 en Allemagne. Cas clinique Implant pour la dent 14. Situation initiale CHAMPIONS Gagnant du prix «Regio Effekt» 2010 en Allemagne L implant Champions (R)Evolutions innovant présente les avantages suivants pour le cabinet dentaire, pour la clinique dentaire et pour vos patients:

Plus en détail

Diplôme Universitaire d Implantologie Franco-Canadien (DUIFC) Niveau avancé REGLEMENT DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES

Diplôme Universitaire d Implantologie Franco-Canadien (DUIFC) Niveau avancé REGLEMENT DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Diplôme Universitaire d Implantologie Franco-Canadien (DUIFC) Niveau avancé REGLEMENT DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Vu la loi 84-52 du 26 janvier 1984 sur l enseignement supérieur ; Vu le décret n 84-573

Plus en détail

implantologie Dr Michel Metz, Dr Anne Claire Metz Activité exclusive en implantologie Strasbourg

implantologie Dr Michel Metz, Dr Anne Claire Metz Activité exclusive en implantologie Strasbourg Barre fraisée sur implants au maxillaire : l option adaptée au bruxisme Dr Michel Metz, Dr Anne Claire Metz Activité exclusive en implantologie Strasbourg La réhabilitation implanto-prothétique de la mâchoire

Plus en détail

Plus qu'une simple réhabilitation fixe.

Plus qu'une simple réhabilitation fixe. Plus qu'une simple réhabilitation fixe. Une raison de sourire. En combinaison avec : Les attentes des patients dictent le choix des traitements dentaires en matière de restaurations immédiates fixes sur

Plus en détail

T.A.G Dental est un nouvel acteur international majeur de l implantologie dentaire.

T.A.G Dental est un nouvel acteur international majeur de l implantologie dentaire. Introduction T.A.G Dental est un nouvel acteur international majeur de l implantologie dentaire. T.A.G dental est née de la volonté de la société T.A.G Medical Product, leader mondial, détenant plusieurs

Plus en détail

Informations destinées aux patients sur les implants dentaires. Plus que de belles dents. Une nouvelle qualité de vie grâce aux implants dentaires.

Informations destinées aux patients sur les implants dentaires. Plus que de belles dents. Une nouvelle qualité de vie grâce aux implants dentaires. Informations destinées aux patients sur les implants dentaires Plus que de belles dents. Une nouvelle qualité de vie grâce aux implants dentaires. Plus qu une restauration. L option thérapeutique de référence

Plus en détail

Éclairage sur la reprise d activité des retraités des fonctions publiques territoriale et hospitalière

Éclairage sur la reprise d activité des retraités des fonctions publiques territoriale et hospitalière Direction des retraites et de la solidarité juillet 2015-12 Éclairage sur la reprise d activité des retraités des fonctions publiques territoriale et hospitalière C. Bac (CNAV), I. Bridenne (CDC), A. Dardier

Plus en détail

IMPLANTOLOGIE EN OMNIPRATIQUE

IMPLANTOLOGIE EN OMNIPRATIQUE IMPLANTOLOGIE EN OMNIPRATIQUE Jean-Pierre BERNARD 1 Professeur Urs BELSER 1 Professeur 1 Section de Médecine Dentaire, Université de Genève MOTS CLES Implants Omnipratique KEY WORDS Implants General practice

Plus en détail

ÉTUDE DESCRIPTIVE DE L ÉTAT BUCCO-DENTAIRE D UN ÉCHANTILLON DE LA POPULATION MAROCAINE

ÉTUDE DESCRIPTIVE DE L ÉTAT BUCCO-DENTAIRE D UN ÉCHANTILLON DE LA POPULATION MAROCAINE ÉTUDE DESCRIPTIVE DE L ÉTAT BUCCO-DENTAIRE D UN ÉCHANTILLON DE LA POPULATION MAROCAINE F. ZAOUI*, S. HAMDANI, M.J. BELHAD, J.L. MIQUEL Introduction L évaluation de l état de santé bucco-dentaire d une

Plus en détail

SOMMAIRE LE GROUPE BIOTECH DENTAL, PARTENAIRE DU CABINET DENTAIRE 2.0. Biotech Dental. Page 2 Page 3. Sommaire. Présentation.

SOMMAIRE LE GROUPE BIOTECH DENTAL, PARTENAIRE DU CABINET DENTAIRE 2.0. Biotech Dental. Page 2 Page 3. Sommaire. Présentation. BROCHURE LE GROUPE BIOTECH DENTAL, PARTENAIRE DU CABINET DENTAIRE 2.0 Depuis sa création en 1987, Biotech Dental s est engagé à développer une forte relation de confi ance avec les chirurgiens-dentistes

Plus en détail

Plus qu une régénération osseuse. Une solution complète.

Plus qu une régénération osseuse. Une solution complète. Plus qu une régénération osseuse. Une solution complète. Plus que des produits. Une gamme complète de produits. Les indications particulières, les objectifs de traitement et l'état du patient varient;

Plus en détail

Les techniques diploïques, en première intention, peuvent-elles anesthésier les dents présentant une pulpite?

Les techniques diploïques, en première intention, peuvent-elles anesthésier les dents présentant une pulpite? Alain Villette*, Thierry Collier**, Thierry Delannoy*** *DSO **docteur en chirurgie dentaire ***docteur en chirurgie dentaire Les techniques diploïques, en première intention, peuvent-elles anesthésier

Plus en détail

divergence IL objectif principal de toute réhabilitation est le Du bon usage de la

divergence IL objectif principal de toute réhabilitation est le Du bon usage de la Du bon usage de la divergence de la dent unitaire à la prothèse implanto-portée à l aide d implant à connectique cône morse sans vissage Jean-Claude MONIN* Antoine MONIN** Introduction IL objectif principal

Plus en détail

Questions / Réponses

Questions / Réponses Questions / Réponses Participation au dépistage du cancer du sein : Recommandations de la HAS pour les femmes de 50 à 74 ans Quelques données sur le dépistage du cancer du sein en France en 2012 : 52 588

Plus en détail

Think Simple. Brochure de présentation

Think Simple. Brochure de présentation Think Simple Brochure de présentation La société Biotech Dental conçoit et fabrique des implants dentaires depuis près de 30 ans. Depuis 1987, Biotech Dental suit le même objectif : FABRICANT français

Plus en détail

Réhabilitation des implants versés

Réhabilitation des implants versés Introduction Article scientifique Scientific Article Prothèse Implants 17 Réhabilitation des implants versés Risques et complications Karim Maalouf*, Pascale Habre-Hallage** Résumé L élévation sinusienne,

Plus en détail

C h i ru rgie implantaire robotisée et gestion des crêtes fines

C h i ru rgie implantaire robotisée et gestion des crêtes fines C h i ru rgie implantaire robotisée et gestion des crêtes fines 1 e p a rtie : Principes du système CADImplant Hervé Bouchet *, Thomas Fortin, Pierre-Ange Guglielmi ÉVALUATION FORMATION CONTINUE 1 Une

Plus en détail

Cas cliniques. Lésion apicale. L incisive inférieure latérale gauche. Deux canaux radiculaires qui bifurquent dans le sens vestibulo-lingual.

Cas cliniques. Lésion apicale. L incisive inférieure latérale gauche. Deux canaux radiculaires qui bifurquent dans le sens vestibulo-lingual. 34 Cas cliniques L extraordinaire sensibilité et la haute résolution du Veraviewepocs 3D permettent d obtenir une image de qualité supérieure, tant pour les tissus durs que les tissus mous. Les images

Plus en détail

par un guide radio PARTIE 1 Clinique Drs F. BOUSQUET et P. MERAT

par un guide radio PARTIE 1 Clinique Drs F. BOUSQUET et P. MERAT Clinique Drs F. BOUSQUET et P. MERAT IMPLANTOLOGIE par un guide radio Basée sur un guide radiologico-chirurgical simple, la technique Accurator permet, outre la planification, l évaluation d une correction

Plus en détail

TESTEZ LA FLEXIBILITÉ ESTHÉTIQUE AVEC LES IMPLANTS STRAUMANN BONE LEVEL

TESTEZ LA FLEXIBILITÉ ESTHÉTIQUE AVEC LES IMPLANTS STRAUMANN BONE LEVEL TESTEZ LA FLEXIBILITÉ ESTHÉTIQUE AVEC LES IMPLANTS STRAUMANN BONE LEVEL LE RÔLE D UNE PARTIE SECONDAIRE DE CICATRISATION PERSONNALISÉE POUR LA GESTION DES TISSUS MOUS DANS LA ZONE ESTHÉTIQUE IMPLANTATION

Plus en détail

STRAUMANN SOFT TISSUE LEVEL SYSTEM À L ÉPREUVE DU TEMPS

STRAUMANN SOFT TISSUE LEVEL SYSTEM À L ÉPREUVE DU TEMPS STRAUMANN SOFT TISSUE LEVEL SYSTEM À L ÉPREUVE DU TEMPS POURQUOI CHOISIR L IMPLANT SOFT TISSUE LEVEL? SIMPLICITÉ ET EFFICACITÉ GRÂCE À LA GESTION INTÉGRÉE DES TISSUS MOUS Les implants Straumann Soft Tissue

Plus en détail

Systèmes d imagerie pour l insertion d implants en temps réel. GPS intra-osseux

Systèmes d imagerie pour l insertion d implants en temps réel. GPS intra-osseux Systèmes d imagerie pour l insertion d implants en temps réel Systèmes d imagerie pour l insertion d implants en temps réel Le système d imagerie pour implants en temps réel (IRIS-100) utilise l imagerie

Plus en détail

FORMATION EN IMPLANTOLOGIE & CHIRURGIE OSSEUSE PROGRAMME 2014-2015 PAR SEPEHR ZARRINE SURGI TECH STUDIES. Formation en Implantologie

FORMATION EN IMPLANTOLOGIE & CHIRURGIE OSSEUSE PROGRAMME 2014-2015 PAR SEPEHR ZARRINE SURGI TECH STUDIES. Formation en Implantologie FORMATION EN IMPLANTOLOGIE & CHIRURGIE OSSEUSE PROGRAMME 2014-2015 PAR SEPEHR ZARRINE SURGI TECH STUDIES Formation en Implantologie EDITO Surgitech Studies a pour mission de former les chirurgiens-dentistes,

Plus en détail

MALO CLINIC Lisbon. La Problématique

MALO CLINIC Lisbon. La Problématique MALO CLINIC Lisbon LA CLINIQUE MALO a été fondée en 1995 par le Docteur Paulo Malo. En seulement 15 ans d existence, elle a connu un extraordinaire développement. LA CLINIQUE MALO est devenue aujourd hui

Plus en détail

Le monde du design dans le cabinet dentaire. Avec TENEO.

Le monde du design dans le cabinet dentaire. Avec TENEO. SYSTÈMES CAO/ FAO INSTRUMENTS SYSTÈMES D HYGIÈNE POSTES DE TRAITEMENT SYSTÈMES DE RADIOGRAPHIE SYSTÈMES CAO/FAO INSTRUMENTS SYSTÈMES D HYGIÈNE POSTES DE TRAITEMENT SYSTÈMES DE RADIOGRAPHIE SIRONA Une compétence

Plus en détail

Supplément spécial Synthèses de publications scientifiques. Implants BIOMET 3i PREVAIL. Publication officielle de

Supplément spécial Synthèses de publications scientifiques. Implants BIOMET 3i PREVAIL. Publication officielle de Supplément spécial Synthèses de publications scientifiques Implants BIOMET 3i PREVAIL Publication officielle de The Institute for Implant and Reconstructive Dentistry est un centre de formation et d'enseignement

Plus en détail

La gencive péri-implantaire pathologique

La gencive péri-implantaire pathologique VARIA La gencive péri-implantaire pathologique The pathological periimplant gingiva MOTS-CLEFS : Épithélium, tissu conjonctif, infiltrat inflammatoire KEYWORDS: Epithelium, connective tissue, inflammatory

Plus en détail

SOMMAIRE LE DÉPISTAGE DES CANCERS DU SEIN ET DU COL DE L UTERUS. a) Au regard de l organisation du dépistage

SOMMAIRE LE DÉPISTAGE DES CANCERS DU SEIN ET DU COL DE L UTERUS. a) Au regard de l organisation du dépistage SOMMAIRE INTRODUCTION... 2 LE DÉPISTAGE DES CANCERS DU SEIN ET DU COL DE L UTERUS Pages I - L ASSOCIATION ARCADES... 3 II - SA MISSION... 4 a) Au regard de l organisation du dépistage b) Au regard de la

Plus en détail

Comment mener un. à partir d une planification sur

Comment mener un. à partir d une planification sur 12 ( CHIRURGIE IMPLANTAIRE GUIDÉE ) Comment mener un à partir d une planification sur Le système Accurator permet la mise en œuvre d un protocole simple de chirurgie implantaire guidée par tubes guides

Plus en détail

Aussi de nombreuses situations cliniques imposeraient

Aussi de nombreuses situations cliniques imposeraient Nouvelle greffe osseuse pré-implantaire : «l Ulna Proximal» Aujourd hui la fiabilité des traitements implantaires ne se discute plus. Un volume osseux déficient est le seul obstacle chez certains patients.

Plus en détail

Enfin, il est important d apprendre à classer

Enfin, il est important d apprendre à classer Position idéale de l implant dans l alvéole d extraction : Faut-il changer de paradigme dans les secteurs esthétiques maxillaires? L implant antérieur constitue un défi permanent pour le praticien qui

Plus en détail

Dr Jean-Louis ZADIKIAN RÉHABILITATIONS COMPLÈTES LES PROTOCOLES ACCÉLÉRÉS FOTOLIA

Dr Jean-Louis ZADIKIAN RÉHABILITATIONS COMPLÈTES LES PROTOCOLES ACCÉLÉRÉS FOTOLIA RÉHABILITATIONS COMPLÈTES LES PROTOCOLES ACCÉLÉRÉS FOTOLIA 12 - DENTOSCOPE N 106-27/11/2012 Cette technique permettrait de remplacer immédiatement la ou les dents condamnées. Elle tente aujourd hui de

Plus en détail

d incisive latérale ma

d incisive latérale ma Clinique Drs T. ROUACH et D. ISSEMBERT IMPLANTOLOGIE Traitement pluridisciplinaire d une d incisive latérale ma istock / Getty Images 14 - Dentoscope n 154 agénésie xillaire CV FLASH Dr Thierry ROUACH

Plus en détail

Cinq techniques pour la restauration dʼune dent unitaire par prothèse implanto-portée avec le système ANKYLOS

Cinq techniques pour la restauration dʼune dent unitaire par prothèse implanto-portée avec le système ANKYLOS Cinq techniques pour la restauration dʼune dent unitaire par prothèse implanto-portée avec le système ANKYLOS Dr Thierry ROUACH Le remplaçement dʼune dent absente sans mutiler les dents voisines à longtemps

Plus en détail

APPORT DE L'IMPLANTOLOGIE BASALE DANS LA PRISE EN CHARGE D'UN CAS COMPLEXE.

APPORT DE L'IMPLANTOLOGIE BASALE DANS LA PRISE EN CHARGE D'UN CAS COMPLEXE. APPORT DE L'IMPLANTOLOGIE BASALE DANS LA PRISE EN CHARGE D'UN CAS COMPLEXE. Hervé Guibert. Docteur en chirurgie dentaire. (1) Luigi Bertaud. Docteur en chirurgie dentaire. Ancien Interne. (2) (1),(2) 28,

Plus en détail

Une avancée majeure dans le domaine de l implantologie. Roxolid SLActive Moins invasif pour de nouveaux standards

Une avancée majeure dans le domaine de l implantologie. Roxolid SLActive Moins invasif pour de nouveaux standards Une avancée majeure dans le domaine de l implantologie. Roxolid SLActive Moins invasif pour de nouveaux standards 1 Excellentes performances scientifiquement démontrées. Roxolid est un matériau unique

Plus en détail

Mettre en œuvre le Six Sigma

Mettre en œuvre le Six Sigma Caroline Fréchet Mettre en œuvre le Six Sigma CD-Rom de démonstration MINITAB offert QUALITÉ Comment utiliser le Six Sigma avec facilité > Définir et positionner le projet > Mesurer la situation existante

Plus en détail

"BANDELETTES" POSÉES PAR VOIE VAGINALE. Rapport d enquête. Décembre 2005

BANDELETTES POSÉES PAR VOIE VAGINALE. Rapport d enquête. Décembre 2005 "BANDELETTES" POSÉES PAR VOIE VAGINALE Rapport d enquête Décembre 2005 Afssaps, décembre 2005 SOMMAIRE CONTEXTE OBJECTIF DE L ENQUÊTE 4 MÉTHODOLOGIE 5 Information des établissements 5 Recueil de données

Plus en détail

Diplôme Universitaire

Diplôme Universitaire Diplôme Universitaire Implantologie MODALITES DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Année 2014-2015 Vu le code de l éducation, notamment les articles L613-2 et D613-12 ; Vu le décret 2002-529 du 16 avril 2002

Plus en détail

Mise en fonction immédiate d'implants Brånemark pour la restauration d édentements unitaires et de faible étendue maxillaires et mandibulaires

Mise en fonction immédiate d'implants Brånemark pour la restauration d édentements unitaires et de faible étendue maxillaires et mandibulaires Mise en fonction immédiate d'implants Brånemark pour la restauration d édentements unitaires et de faible étendue maxillaires et mandibulaires Étude clinique rétrospective de 6 mois à 8 ans P. MALÓ B.

Plus en détail

la relation implantoactive

la relation implantoactive la relation implantoactive CHIFFRES CLÉS 23 ans de recul clinique 98% de taux de succès mesuré sur un large panel de praticiens 5500 praticiens utilisateurs de nos implants en France Distribution internationale

Plus en détail