C o n f é r e n c e 7 LA PARTICIPATION, PIEGE OU SIMULATION CREATIVE POUR LES MARQUES?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "C o n f é r e n c e 7 LA PARTICIPATION, PIEGE OU SIMULATION CREATIVE POUR LES MARQUES?"

Transcription

1 C o n f é r e n c e 7 LA PARTICIPATION, PIEGE OU SIMULATION CREATIVE POUR LES MARQUES? Animateur Isabelle MUSNIK INFLUENCIA Intervenants Maryelle ALLEMAND CARLIN INTERNATIONAL Sauveur FERNANDEZ SAUVEUR CONSULTANT Stéphane GAUTHIER PLAN CREATIF François PETAVY EYEKA Avant d entamer cette table ronde, Isabelle MUSNIK invite la salle à collaborer à un acte participatif. Elle demande si certains ont voté pour le nouveau parfum de Danette (1 réponse), si d autres ont envoyé une recette de soupe à Liebig (aucune réponse), ou encore si des films ont été expédiés à Numéricable dans l espoir secret de passer à la télévision (aucune réponse). Ainsi, elle démontre par ce test rapide qu au moins 1 % des personnes participe à ce type d action. Elle rappelle qu aujourd hui, toutes les marques réfléchissent à une participation du consommateur ou conso-acteur. Certaines y trouvent leur compte, d autres moins. Elle confirme que cette tendance prend de plus en plus d ampleur et peut même aller très loin dans son action. Aux États-Unis, par exemple, une marque de Coca-Cola, a successivement demandé aux consommateurs de créer un nouveau parfum, une nouvelle couleur de packaging, puis a récemment sollicité les usagers et les agences de publicité pour envoyer des spots sur un site Web, qui pourront eux-mêmes être réalisés par une société de communication. La nouveauté de cette démarche, est qu elle retire tout pouvoir de création et de réalisation à l agence. Ainsi, en Angleterre, une marque s est complètement désengagée de son agence en demandant aussi aux consommateurs de lui envoyer des films publicitaires.

2 François PETAVY, Directeur général de la société EYEKA, informe que la participation représente le cœur de métier de son entreprise. Il désire illustrer les différentes approches participatives au service des marques, et souhaite démontrer que cette démarche est complémentaire aux méthodes de communication traditionnelles, et non concurrentielle, comme les exemples cités en introduction. Situant le contexte, il pense que nous sommes rentrés dans une nouvelle ère des médias. Il explique que les masses-médias du passé, qui ont contribué à la réussite de grandes marques à travers la publicité, se trouvent aujourd hui rattrapés par Internet. Ce média permet maintenant au consommateur de s exprimer librement sur un produit ou une marque, en matérialisant non seulement sa prise de parole à l égard d une enseigne, mais en permettant aussi d établir un dialogue avec lui. Cependant, à l heure actuelle, peu de gens participent à la mise en ligne de contenu, mais beaucoup le consomme, et il pense que cela constitue un réel problème pour les marques. Revenant sur l activité d EYEKA, il informe que cette société est avant tout une communauté de «conso-créatifs», où des groupes de personnes se retrouvent pour réagir à des «briefs», tels que la définition d une marque ou l utilisation d un produit, en envoyant des photos, des vidéos ou encore du contenu de texte. L intérêt de ce système est d en extraire l authenticité afin de créer un écho autour de la marque, la rendant ainsi plus crédible auprès des consommateurs. Il cite le cas de Philips, qui, à travers des vidéos diffusées en ligne, présente des consommateurs en action avec ses produits, offrant ainsi le double avantage de communiquer sur un article, tout en augmentant le taux de conversion de son site. Autre exemple en termes de co-création de produit, la participation sous forme de challenge. Dans ce cas, une marque propose à quiconque, dans la communauté EYEKA, de réaliser une création de produit (par exemple un Tee-shirt), qui sera sélectionné par ses propres clients pour être ensuite commercialisé. En résumé, il affirme que la participation n est pas un piège et qu elle va bien au-delà de la stimulation. En ces termes, il indique qu elle permet, soit d activer le consommateur autour de sa marque, soit de lui demander de créer du contenu, ou encore de l inciter à innover. Toutes ces actions facilitant, bien entendu, une meilleure compréhension des attentes du consommateur. Enfin, ceci démontre aussi que les marques ont tout intérêt à lui donner la parole. Maryelle ALLEMAND, responsable marketing chez Carlin, confirme la forte demande de participation de ses clients, mais reconnaît que cette démarche est difficile à mettre en place dans le secteur du prêt-à-porter. La co-création est tout à fait envisageable dans les process de travail en équipe, en revanche, elle pense que le consommateur ne doit avoir en aucun cas la main mise sur le choix des fondamentaux du produit. A ce titre, elle considère que chacun a son propre métier. Cependant, elle conçoit avec intérêt la participation du consommateur, grâce notamment au Web 2.0, permettant d établir un contact réel avec lui. Elle précise que ces opérations lui donnent la possibilité de l inclure en amont de la conception, contrairement au passé, où il n était sollicité que pour donner son avis sur un produit. Enfin, elle confirme que cette approche profonde permet de créer une vraie complicité entre la marque, son ADN, et le consommateur. Stéphane GAUTHIER, Directeur conseil de Plan Créatif, agence conseil en stratégie d innovation, explique comment sa société a déployé des méthodologies permettant d utiliser

3 le consommateur pour tenter d alimenter la création. Parlant d'un sujet délicat, il admet qu il est difficile de lui demander de s exprimer sur un thème qu il ne connaît pas. Aussi, cette opération contient une prise de risque non négligeable. Contrairement à EYEKA, où l on demande aux usagers de créer à partir d un support existant, les marques sollicitent son agence pour lui demander d innover, voire d inventer, de nouveaux produits ou services. Ainsi, il explique que son métier consiste à comprendre, identifier et scénariser le plus tôt possible ces nouveaux comportements en devenir, en utilisant des moyens tels que des story board ou des minis films, qui seront ensuite soumis à consultation auprès du consommateur. Au final, ce test permettra de juger s il adhère à de nouvelles logiques ou à de nouveaux concepts, tout en sachant si l offre peut être consommée avant d être réalisée. Il cite en exemple l Iphone et ses applications développées par ses propres clients. Sauveur FERNANDEZ, consultant indépendant, informe que la plupart de ses clients évoluent dans le secteur de l écologie et signale qu il travail aussi sur le concept d écoinnovation. Aussi, le plus important pour lui est de concevoir un produit sain, réelle demande du marché actuel. Dans son approche collaborative, il distingue deux grands schémas. Le premier, qu il appelle le «social-média», ou l art d écouter un consommateur afin qu il en entraîne de nouveaux au sein de sa communauté. A ce titre, il conseille à ses clients de commencer tout simplement par créer un blog, support facile à installer à moindre coût. Il est ensuite possible de mettre en place des sondages ou des études en ligne, qui, là encore, ne requièrent que peu de moyen en termes d installation. Maryelle ALLEMAND, intervient pour signaler que ce type d action n est envisageable uniquement que sur du court terme, car le consommateur, même s il est prêt à jouer le jeu, attend aussi quelque chose en retour de la marque, sous peine de ne trouver aucun intérêt à participer. Sauveur FERNANDEZ précise qu à ce degré, cette démarche ne constitue pas du «pur collaboratif» et que nombre de personnes se rendent disponibles pour faire part de leurs commentaires. Deuxième schéma, qu il considère comme essentiel, le «marketing collaboratif» ou «participatif». Prenant l exemple de la SNCF qui travaille actuellement sur le relookage de ses wagons, il reconnaît cependant la difficulté à faire du vrai collaboratif. En effet, pour avoir une réelle projection de ce que pourrait être le produit ou le service dans les années futures, l idéal serait que le consommateur soit en lien direct avec les ingénieurs. Pour conclure, il considère qu aujourd hui, le vrai savoir-faire en collaboratif se trouve au sein des agences marketing. Évoquant le fait qu en amont du travail participatif, il faut tout d abord réaliser un bon «brief», exercice délicat quand on ne connaît pas le produit, Stéphane GAUTHIER pense que le véritable rôle des agences conseil est de «savoir donner du sens avant de donner du signe». Aussi, est-il primordial d inclure dans le cahier des charges cette notion de sens, pour définir au mieux ce que doit être la relation avec la marque dans son avenir. Cet élément clé rappelle que «les rêves et les désirs sont fondés sur les fonctions et non sur les objets». François PETAVY valorise le fait que la création participative peut être un moyen de communication efficace pour les PME, au détriment d une campagne publicitaire parfois coûteuse. Il pense aussi que si un produit est «bon», il peut, grâce à l appui de sa communauté, être très vite sollicité.

4 Dans la salle, un participant s interroge sur le fait que la mise en ligne d innovation ne puisse amener certains concurrents à débusquer de nouveaux concepts afin qu ils les exploitent, et demande si les entreprises sont suffisamment équipées en termes de «parefeu». Maryelle ALLEMAND rappelle que cette prise de risque, en termes de confidentialité, ne représente que peu d impact. En effet, un concurrent peut très vite être démasqué puisqu il ne dispose pas forcément du véritable ADN de la marque, et en ces termes, elle appelle tout simplement à suivre la voie tracée au départ par l enseigne. Pour illustrer ces débats, Stéphane GAUTHIER prend en exemple la célèbre console de jeux «Wii». Cette marque a développé un produit sans grande technologie qui a séduit le consommateur, car elle a su y donner du sens, basé sur l interactivité et le lien de la cellule familiale. Aussi, cela résume tout à fait le contenu de cette table ronde puisque Nintendo a su oser en faisant un pas de côté tout en conservant l ADN de la marque. Une participante intervient. Elle s accorde sur les principes de participation, de présence sur le net ou encore d écoute du consommateur. Cependant, elle se demande si ces nouveaux métiers de conseil ne vont pas donner le pouvoir aux consommateurs, et ce, au détriment du travail des équipes de recherche et de développement, bien souvent constituées d ingénieurs. François PETAVY rappelle que sa société travaille en partenariat avec les équipes de R&D, véritables techniciens des produits. Cette complémentarité «recherche-innovation», ne fait qu ouvrir de nouvelles voies, qui, l une sans l autre, n auraient pu être explorées. Bien au contraire, il affirme que la création participative ne se substitue en rien à la recherche. Isabelle MUSNIK clôture cette table ronde.

5

L innovation dans l entreprise numérique

L innovation dans l entreprise numérique L innovation dans l entreprise numérique Toutes les entreprises ne sont pas à l aise avec les nouvelles configurations en matière d innovation, notamment avec le concept d innovation ouverte. L idée de

Plus en détail

Faire collaborer consommateurs créatifs et communautés de consommateurs. Coppelia Mille, L Atelier SFR François Pétavy, eyeka

Faire collaborer consommateurs créatifs et communautés de consommateurs. Coppelia Mille, L Atelier SFR François Pétavy, eyeka Faire collaborer consommateurs créatifs et communautés de consommateurs Coppelia Mille, L Atelier SFR François Pétavy, eyeka Comment se différencier aujourd hui? «Permettre aux clients de collaborer avec

Plus en détail

Comment motiver les apprenants : Innovation et créativité en cours de langues

Comment motiver les apprenants : Innovation et créativité en cours de langues REAL2 143504-LLP-1-2008-1-FR-KA2-KA2NW 2010/06/06 Comment motiver les apprenants : Innovation et créativité en cours de langues Motiver à apprendre et apprendre à motiver Cracovie, Pologne, 18 21 septembre

Plus en détail

Assises Professionnelles du Livre : A l heure du numérique. La commercialisation du livre dans l univers numérique

Assises Professionnelles du Livre : A l heure du numérique. La commercialisation du livre dans l univers numérique Assises Professionnelles du Livre : A l heure du numérique 21 octobre 2010 - Institut océanographique de Paris La commercialisation du livre dans l univers numérique IV. Webmarketing et outils sociaux

Plus en détail

Coaching, Une méthode scientifique

Coaching, Une méthode scientifique Coaching, Une méthode scientifique ROSELYNE KATTAR Tout le monde parle de coaching sans savoir exactement de quoi il s agit. Afin de clarifier cette approche selon moi, je vous propose de répondre à 3

Plus en détail

ENQUÊTE. Quels sont les impacts du personnage de Julie auprès des @mbassadeurs de la Manche?

ENQUÊTE. Quels sont les impacts du personnage de Julie auprès des @mbassadeurs de la Manche? ENQUÊTE Quels sont les impacts du personnage de Julie auprès des @mbassadeurs de la Manche? La stratégie «ambassadeur» de Manche Tourisme La stratégie «ambassadeur»de Manche Tourisme Dans son schéma de

Plus en détail

Banque Accord redonne de l agilité à son système d information avec l aide de MEGA

Banque Accord redonne de l agilité à son système d information avec l aide de MEGA redonne de l agilité à son système d information avec l aide de MEGA À propos de Banque Accord : Filiale financière du groupe Auchan Seule banque française détenue à 100% par un distributeur 3 activités

Plus en détail

GESTION DE PROJET. www.ziggourat.com - Tél : 01 44 61 96 00 N enregistrement formation : 11752861675

GESTION DE PROJET. www.ziggourat.com - Tél : 01 44 61 96 00 N enregistrement formation : 11752861675 GESTION DE PROJET www.ziggourat.com - Tél : 01 44 61 96 00 N enregistrement formation : 11752861675 Introduction à la Gestion de Projet... 3 Management de Projet... 4 Gestion de Projet informatique...

Plus en détail

Bien orchestrer une campagne de courriel

Bien orchestrer une campagne de courriel Bien orchestrer une campagne de courriel Conférence Infopresse 10 octobre 2007 1260, rue Crescent Bureau 201 Montréal, Québec H3G 2A9 514.390.1260 www.zendata.ca Introduction À l heure où 80% des courriels

Plus en détail

PRINTEMPS AGILE 2016 DOSSIER DE PARTENARIAT

PRINTEMPS AGILE 2016 DOSSIER DE PARTENARIAT Club Agile Caen PRINTEMPS AGILE 2016 DOSSIER DE PARTENARIAT Club Agile Caen EN BREF ÊTRE AGILE C est maitriser les outils qui permettent de : - Lever les freins qui ralentissent les projets - Réagir rapidement

Plus en détail

Junior ESSEC 19/01/2015

Junior ESSEC 19/01/2015 JUNIOR ESSEC CONSEIL NATIONAL DU NUMÉRIQUE CONCERTATION NATIONALE SUR LE NUMÉRIQUE 3ème journée Compte-rendu de l atelier 4 : Transformation numérique des relations administration-usagers Thème de la journée

Plus en détail

IAE LILLE. Com en or day. 8 mars 2016 Halls de la filature, Saint-André Synthèse LIVE

IAE LILLE. Com en or day. 8 mars 2016 Halls de la filature, Saint-André Synthèse LIVE IAE LILLE Com en or day 8 mars 2016 Halls de la filature, Saint-André Synthèse LIVE Quand l événement fait la meilleure pub Animation :, Président d IAEvent La publicité dans les médias traditionnels est

Plus en détail

2013 : les attentes des annonceurs en marketing digital 18 avril 2013

2013 : les attentes des annonceurs en marketing digital 18 avril 2013 2013 : les attentes des annonceurs en marketing digital 18 avril 2013 Charles-Henri d Auvigny, Directeur délégué général OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01 78 94 90 00 Méthodologie

Plus en détail

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I.

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. T.R.I. est une association dont l objectif est l insertion professionnelle et l éducation à l environnement. Le club nature & environnement développe

Plus en détail

RESPONSABLE MARKETING

RESPONSABLE MARKETING LES VIDÉOS LESMÉTIERS.NET : ÉCONOMIE - GESTION - FINANCE RESPONSABLE MARKETING Production exécutive : Prod interactive GIP CARIF Île-de-France, 2006 Durée : 02 min 35 s L'enseignement de découverte professionnelle

Plus en détail

Semaine pédagogique IMI

Semaine pédagogique IMI Semaine pédagogique IMI O2MET Pour les élèves de 2 ème année Introduction aux métiers de l ingénieur : 1. L innovation par des analogies 2. Evaluation et financement de l innovation. Application aux projets

Plus en détail

Transformation Digitale

Transformation Digitale M M A R K E N T I V E Transformation Digitale des entreprises www.markentive.fr Agence de Stratégie Digitale à Paris 14, Rue Mandar 75002 PARIS +33 (0)1.56.88.49.03 contact@markentive.com 2 Sommaire A

Plus en détail

LIVRE ÉLECTRONIQUE. CONSEILS POUR RÉUSSIR vos campagnes de marketing par e-mail

LIVRE ÉLECTRONIQUE. CONSEILS POUR RÉUSSIR vos campagnes de marketing par e-mail LIVRE ÉLECTRONIQUE 10 CONSEILS POUR RÉUSSIR vos campagnes de marketing par e-mail Les campagnes de marketing par e-mail sont des éléments essentiels de toute stratégie marketing. Elles permettent de communiquer

Plus en détail

L objectif de cet enseignement Est de comprendre comment la créativité et l innovation sont les moteurs de l évolution technologique

L objectif de cet enseignement Est de comprendre comment la créativité et l innovation sont les moteurs de l évolution technologique L objectif de cet enseignement Est de comprendre comment la créativité et l innovation sont les moteurs de l évolution technologique Est de confronter les élèves à des démarches permettant de favoriser

Plus en détail

Votre Contact presse Marie Charlotte MAUGAIN 02 96 75 11 54 // marie charlotte.maugain@cotesdarmor.cci.fr

Votre Contact presse Marie Charlotte MAUGAIN 02 96 75 11 54 // marie charlotte.maugain@cotesdarmor.cci.fr L événement web de l année! Attirer, séduire, fidéliser Ce vieux concept marketing, s il reste toujours d actualité, est bouleversé par les nouveaux usages web de vos clients. Pendant longtemps, le e commerce

Plus en détail

stimuler son développement commercial grâce au digital ETUDE DE CAS NORAKER

stimuler son développement commercial grâce au digital ETUDE DE CAS NORAKER stimuler son développement commercial grâce au digital ETUDE DE CAS NORAKER QUELS ENJEUX POUR NORAKER? UNE JEUNE ENTREPRISE DE POINTE EN QUÊTE DE DÉVELOPPEMENT Noraker est une entreprise scientifique :

Plus en détail

Dossier de presse. En partenariat avec. Votre contact presse : Marie-Charlotte MAUGAIN 06 64 57 15 87 marie-charlotte.maugain@cotesdarmor.cci.

Dossier de presse. En partenariat avec. Votre contact presse : Marie-Charlotte MAUGAIN 06 64 57 15 87 marie-charlotte.maugain@cotesdarmor.cci. Dossier de presse En partenariat avec Votre contact presse : Marie-Charlotte MAUGAIN 06 64 57 15 87 marie-charlotte.maugain@cotesdarmor.cci.fr Depuis de nombreuses années, la Chambre de Commerce et d Industrie

Plus en détail

MARKETING DE LA FORMATION Les nouvelles donnes - NOTE DE REFLEXION JUIN 2013 -

MARKETING DE LA FORMATION Les nouvelles donnes - NOTE DE REFLEXION JUIN 2013 - MARKETING DE LA FORMATION Les nouvelles donnes - NOTE DE REFLEXION JUIN 2013 - Avec un chiffre d affaires total de 3.5 Milliards d euros par an, la formation professionnelle est un secteur apparemment

Plus en détail

Les nouveaux services numériques Conseil supérieur de l Education

Les nouveaux services numériques Conseil supérieur de l Education Les nouveaux services numériques Conseil supérieur de l Education Jeudi 19 décembre 2013 Programme de la présentation interactive Faire entrer l École dans l ère du numérique Introduction de Catherine

Plus en détail

Participation Réussie À

Participation Réussie À Votre Guide Pour Une Participation Réussie À Foreignerslife Tout ce dont vous avez besoin Votre to-do list pour avant, pendant et après le salon Foreignerslife TABLE OF CONTENTS I. Avant Le Salon : Préparez

Plus en détail

Angelcare. Étude de cas Consommateurs

Angelcare. Étude de cas Consommateurs Angelcare Étude de cas Consommateurs Angelcare et Mobilogie réinventent le moniteur pour bébé. Profil Angelcare offre aux parents la tranquillité d esprit en fabriquant des produits pour enfants novateurs

Plus en détail

Executive Summary. Résultats clés: Performance globale au 19/05/2015 :

Executive Summary. Résultats clés: Performance globale au 19/05/2015 : Executive Summary Vue d'ensemble de la campagne : Margouillaprod est une société de production de films institutionnels et publicitaires, elle propose des prestations de film pour des évènements tels que

Plus en détail

! ATELIERS. Atelier 3 - Communiquer et se rendre visible auprès de nouveaux partenaires

! ATELIERS. Atelier 3 - Communiquer et se rendre visible auprès de nouveaux partenaires ! ATELIERS «INNOVATION EN RESEAU» Compte rendu synthétique Atelier 3 - Communiquer et se rendre visible auprès de nouveaux partenaires Comment arbitrer entre l entreprise 2.0 et les méthodes plus traditionnelles

Plus en détail

STORYHACKATHON BRAND CONTENT. 48h pour imaginer des contenus innovants pour votre marque Mercredi 27 et jeudi 28 janvier 2015 à Bordeaux

STORYHACKATHON BRAND CONTENT. 48h pour imaginer des contenus innovants pour votre marque Mercredi 27 et jeudi 28 janvier 2015 à Bordeaux STORYHACKATHON BRAND CONTENT 48h pour imaginer des contenus innovants pour votre marque Mercredi 27 et jeudi 28 janvier 2015 à Bordeaux Créé à l initiatives de quelques acteurs aquitains des nouvelles

Plus en détail

Introduction. I a) Définition du cross média I b) Comment communiquer cross media en intégrant un support de communication traditionnel?

Introduction. I a) Définition du cross média I b) Comment communiquer cross media en intégrant un support de communication traditionnel? Le Cross Média Introduction Le monde actuel est pris d assaut par la communication. En effet, que ce soit par le biais de la télévision, d internet ou encore de la radio, elle prend place et s adapte à

Plus en détail

Synthèse. Quatre sujets ont été présentés au cours de l atelier «Méthodes d observation» :

Synthèse. Quatre sujets ont été présentés au cours de l atelier «Méthodes d observation» : Synthèse Quatre sujets ont été présentés au cours de l atelier «Méthodes d observation» : 1. Les études d acceptabilité : exemple du tableau blanc interactif (TBI) par Philippe WOLF. 2. Etwinning, une

Plus en détail

Consulting Communication des organisations

Consulting Communication des organisations Nicolas Roux Master 2 Ingénierie des Médias Année 2006 / 2007 Consulting Communication des organisations Stage réalisé du 29 janvier au 30 juin 2007 Tuteur de stage : M. Christophe Queval Enseignante tutrice

Plus en détail

Kit d organisation des rencontres académiques

Kit d organisation des rencontres académiques Concertation nationale sur le numérique pour l éducation Kit d organisation des rencontres académiques Ce kit a été réalisé en coopération avec 1 Comment organiser une rencontre au sein de mon académie

Plus en détail

La vidéo sur Internet

La vidéo sur Internet La vidéo sur Internet La vidéo sur Internet Une consommation croissante de vidéos Les internautes se sont convertis à la vidéo : En France, on compte 27.9 millions de vidéonautes uniques pour 64 vidéos

Plus en détail

JUIN / JUILLET 2015 LS D OFFRES LA VENTE EST DYNAMIQUE NOS FORMATIONS LE SONT AUSSI!

JUIN / JUILLET 2015 LS D OFFRES LA VENTE EST DYNAMIQUE NOS FORMATIONS LE SONT AUSSI! JUIN / JUILLET 2015 LS D OFFRES LA VENTE EST DYNAMIQUE NOS FORMATIONS LE SONT AUSSI! Votre contact Mireille GUIBOUT 02 35 59 44 17 mireille.guibout@ceppic.fr Une pédagogie innovante Nos certifications

Plus en détail

Executive Summary. Pour Direction Générale

Executive Summary. Pour Direction Générale Executive Summary Pour Direction Générale Proposer à chaque entreprise la première solution d industrialisation du savoir-faire permettant de transformer les équipes au contact des clients en de véritables

Plus en détail

FORMATION COMMUNITY MANAGEMENT. Déclaration d activité: Région Rhône Alpes N : 82 26 01835 26

FORMATION COMMUNITY MANAGEMENT. Déclaration d activité: Région Rhône Alpes N : 82 26 01835 26 FORMATION COMMUNITY MANAGEMENT Déclaration d activité: Région Rhône Alpes N : 82 26 01835 26 : 04 75 84 54 30 7 : 04.75.80.82.52 : contact@tooeasy.fr Préambule : La formation par TooEasy TooEasy formation

Plus en détail

Retour sur l expérience Marketing live Lexik/Yatooprint 2 ème partie

Retour sur l expérience Marketing live Lexik/Yatooprint 2 ème partie Retour sur l expérience Marketing live Lexik/Yatooprint 2 ème partie Dans le cadre du salon Connec sud Lexik et sa filiale Yatooprint se sont associés pour réaliser une expérience marketing en direct afin

Plus en détail

Les Petits Débrouillards présentent

Les Petits Débrouillards présentent Les Petits Débrouillards présentent Un programme éducatif pour développer et accompagner la pratique d activités scientifiques et techniques sur les territoires. Soutenu par les investissements d avenir

Plus en détail

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI 3 R A LLER PL US L OI CRM et GRC, la gestion de la relation client Comment exploiter et déployer une solution de relation client dans votre entreprise? Les usages d une CRM Les fonctionnalités d une CRM

Plus en détail

Le Programme de formation. Le premier cycle du primaire. Information aux parents

Le Programme de formation. Le premier cycle du primaire. Information aux parents Le Programme de formation Le premier cycle du primaire Information aux parents Septembre 2000 En septembre prochain, votre enfant sera au premier cycle du primaire, c'est-à-dire qu'il ou elle entrera en

Plus en détail

Be Brighter, Bolder, Better. Agenda. April 2013

Be Brighter, Bolder, Better. Agenda. April 2013 Agenda Be Brighter, Bolder, Better April 2013 1. Strategie mise en place 2. Comment améliorer l image de la Tunisie 3. Comment utiliser la Technologie au moment de crise 4. Questions & réponses 1 Mise

Plus en détail

Cas Michel et Augustin

Cas Michel et Augustin Cas Michel et Augustin Proposition pédagogique pour le traitement de la question de gestion «Une entreprise doit-elle nécessairement faire de la publicité» Présentation de la ressource Propriétés Intitulé

Plus en détail

Les Affaires Medicales

Les Affaires Medicales Les Affaires Medicales 1 Les tendances du marché français 2014 Introduction Real Life Sciences met à votre disposition des études autour des métiers niches de l industrie pharmaceutique. Concernant les

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 8 janvier 2015. houra.fr envoie vos courses dans le passé avec Babel

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 8 janvier 2015. houra.fr envoie vos courses dans le passé avec Babel COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 8 janvier 2015 houra.fr envoie vos courses dans le passé avec Babel houra.fr, le distributeur en ligne qui facilite la vie de tous les phobiques du shopping traditionnel,

Plus en détail

Monsieur le Wali de Bank Al- Maghrib, Monsieur le Président de la CNDP, Monsieur le Président du GPBM, Mesdames, Messieurs,

Monsieur le Wali de Bank Al- Maghrib, Monsieur le Président de la CNDP, Monsieur le Président du GPBM, Mesdames, Messieurs, 2 ème SYMPOSIUM BAM - CNDP - GPBM APSF «PROTECTION DES DONNEES PERSONNELLES DANS LE SECTEUR BANCAIRE MAROCAIN» RABAT, MARDI 23 DECEMBRE 2014 MOT DU PRÉSIDENT DE L'APSF, M. ABDALLAH BENHAMIDA Monsieur le

Plus en détail

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e). Grille d évaluation Identification de l employé(e) Nom : Prénom : Fonction : Date de l évaluation Objectifs de l évaluation 1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

Plus en détail

Gestion d E-réputation. Management de marque

Gestion d E-réputation. Management de marque Renforcez votre présence sur Internet Stratégie Digitale Gestion d E-réputation Community Management Management de marque Web Marketing 0 www.forcinet.ma 1 Qui Sommes-Nous? Forcinet est une entreprise

Plus en détail

Les professionnels de la jeunesse confrontés aux pratiques numériques des jeunes : largués, inquiets, enthousiastes?

Les professionnels de la jeunesse confrontés aux pratiques numériques des jeunes : largués, inquiets, enthousiastes? Les professionnels de la jeunesse confrontés aux pratiques numériques des jeunes : largués, inquiets, enthousiastes? Jeudi 15 octobre Vichy, Centre Omnisports. Cadre de l Intervention qui et quoi? Philippe

Plus en détail

INNOVATIONS & FOURNISSEURS

INNOVATIONS & FOURNISSEURS Sujets d actualité, débats, perspectives, enjeux Tendances Achats vous donne la parole et analyse pour vous le monde des Achats. INNOVATIONS & FOURNISSEURS «La prise en charge de l innovation fournisseur

Plus en détail

Formations professionnelles. De la création à la production transmedia

Formations professionnelles. De la création à la production transmedia Formations professionnelles De la création à la production transmedia Le savoir-faire du Transmedia Lab Le Transmedia Lab Nous avons la conviction que d ici 5 ans, 50% des productions audiovisuelles auront

Plus en détail

LIVRE BLANC COMMUNICATIONS MARKETING ET CRM

LIVRE BLANC COMMUNICATIONS MARKETING ET CRM LIVRE BLANC COMMUNICATIONS MARKETING ET CRM LIVRE BLANC COMMUNICATIONS MARKETING ET CRM 2 À PROPOS De nos jours, il est essentiel pour les entreprises de définir une stratégie marketing précise et efficace.

Plus en détail

«Comment mieux vendre l entreprise aux salariés aujourd hui? Pratiques de marketing RH».

«Comment mieux vendre l entreprise aux salariés aujourd hui? Pratiques de marketing RH». Compte Rendu Café RH Dauphine du 7 avril 2014 «Comment mieux vendre l entreprise aux salariés aujourd hui? Pratiques de marketing RH». Ce compte rendu vise à faire une synthèse des différents points abordés

Plus en détail

Guide de production des notes pédagogiques mai 2011, septembre 2014

Guide de production des notes pédagogiques mai 2011, septembre 2014 Centre de cas 7 99 2011 001 Guide de production des notes pédagogiques mai 2011, septembre 2014 Document produit par la professeure Anne MESNY, marginalement révisé par la professeure Alix MANDRON 1 En

Plus en détail

Spécial confrères. Terrain d étude multicanal. Qualité avant tout, les règles. Michel SOUFIR. michel.soufir@datascopie.com

Spécial confrères. Terrain d étude multicanal. Qualité avant tout, les règles. Michel SOUFIR. michel.soufir@datascopie.com Terrain d étude multicanal Spécial confrères Michel SOUFIR Directeur général datascopie France et Tunisie Une grande partie de notre activité passe par des confrères qui vont nous proposer d être leur

Plus en détail

ÉVALUATION DES CONSEILS D ADMINISTRATION/SURVEILLANCE : UN RETOUR D EXPÉRIENCE TRÈS POSITIF DES ADMINISTRATEURS

ÉVALUATION DES CONSEILS D ADMINISTRATION/SURVEILLANCE : UN RETOUR D EXPÉRIENCE TRÈS POSITIF DES ADMINISTRATEURS ÉVALUATION DES CONSEILS D ADMINISTRATION/SURVEILLANCE : UN RETOUR D EXPÉRIENCE TRÈS POSITIF DES ADMINISTRATEURS REGARDS CROISÉS DES ACTEURS DE LA GOUVERNANCE Administrateurs Présidents de conseil d administration/surveillance

Plus en détail

PRESENTATION DES ORIENTATIONS DU PROJET PEDAGOGIQUE

PRESENTATION DES ORIENTATIONS DU PROJET PEDAGOGIQUE PRESENTATION DES ORIENTATIONS DU PROJET PEDAGOGIQUE LA FORMATION DES EDUCATEURS DE JEUNES ENFANTS A L I.F.R.A.S.S. La formation des Educateurs de Jeunes Enfants est réalisée conformément à l arrêté du

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DU MARKETING POUR LES CRÉATEURS D ENTREPRISE

GUIDE PRATIQUE DU MARKETING POUR LES CRÉATEURS D ENTREPRISE MICHEL BADOC EN COLLABORATION AVEC ISABELLE SELEZNEFF GUIDE PRATIQUE DU MARKETING POUR LES CRÉATEURS D ENTREPRISE Éditions d Organisation, 2005 ISBN : 2-7081-3215-6 SOMMAIRE Remerciements... 11 Table des

Plus en détail

Le Code Génétique de la Marque

Le Code Génétique de la Marque Le Code Génétique de la Marque Le clé pour identifier et renforcer durablement le modèle de reussite de la marque Société de conseil international en gestion stratégique et opérationnelle des marques 39,

Plus en détail

Nouveau site internet, QR Codes, vidéos sur You Tube (Toupret TV) TOUPRET entre dans l ère du bricolage interactif

Nouveau site internet, QR Codes, vidéos sur You Tube (Toupret TV) TOUPRET entre dans l ère du bricolage interactif INFORMATION PRESSE COMMUNICATION Service de Presse : CAROLINE LANDAIS E-mail : caroline.landais@c-l-consulting.fr Port. 06 63 95 19 77 Nouveau site internet, QR Codes, vidéos sur You Tube (Toupret TV)

Plus en détail

La détection automatique de l opinion : contraintes et enjeux

La détection automatique de l opinion : contraintes et enjeux La détection automatique de l opinion : contraintes et enjeux Frédéric Marcoul Responsable R&D de Spotter fmarcoul@spotter.com Ana Athayde Président Directeur Général de Spotter aathayde@spotter.com RÉSUMÉ

Plus en détail

PETIT MARIAGE ENTRE AMIS

PETIT MARIAGE ENTRE AMIS Communiqué de presse - Janvier 2013 PETIT MARIAGE ENTRE AMIS Blogs de mariage clé en main gratuits En bref Petit-mariage-entre-amis.fr propose des blogs de mariage clé en main, innovants et créatifs offrant

Plus en détail

tout se passe au premier contact...

tout se passe au premier contact... tout se passe au premier contact... présentation de l entreprise : Si la première impression est souvent décisive, tous les points de contacts clients comptent et jouent un rôle complémentaire dans une

Plus en détail

CCI Sud Alsace Mulhouse. «Dans les CCI d Alsace, un réseau social convertit la veille individuelle en veille collaborative» CAS

CCI Sud Alsace Mulhouse. «Dans les CCI d Alsace, un réseau social convertit la veille individuelle en veille collaborative» CAS CCI Sud Alsace Mulhouse «Dans les CCI d Alsace, un réseau social convertit la veille individuelle en veille collaborative» CAS Etude de cas réalisée par Stéphane Moracchini Rédacteur en chef de Intervenant

Plus en détail

LES MUSEES & LES APPLICATIONS CULTURELLES SUR SMARTPHONES ETUDE DE MARCHE

LES MUSEES & LES APPLICATIONS CULTURELLES SUR SMARTPHONES ETUDE DE MARCHE LES MUSEES & LES APPLICATIONS CULTURELLES SUR SMARTPHONES ETUDE DE MARCHE SOMMAIRE 1) L étude en quelques mots....p 3 Qui? Quoi? Quand? Comment? Pourquoi? 2) Quid des applications mobiles & des musées..p

Plus en détail

CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT ENTRE LE SYNDICAT MIXTE DU PARC NATUREL REGIONAL DES PREALPES D AZUR ET L OFFICE DE TOURISME DE GRASSE

CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT ENTRE LE SYNDICAT MIXTE DU PARC NATUREL REGIONAL DES PREALPES D AZUR ET L OFFICE DE TOURISME DE GRASSE CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT ENTRE LE SYNDICAT MIXTE DU PARC NATUREL REGIONAL DES PREALPES D AZUR ET L OFFICE DE TOURISME DE GRASSE ENTRE : D une part, Le Syndicat Mixte d Aménagement et de Gestion

Plus en détail

Utilisez les. médias sociaux. Pour rayonner plus largement

Utilisez les. médias sociaux. Pour rayonner plus largement Utilisez les médias sociaux Pour rayonner plus largement Web 2.0 ou Web Social, qu est-ce que c est? Nouvelle génération du web Internaute = acteur Forte interaction Conversation Création de contenu Proximité

Plus en détail

CHARTE DES BONNES PRATIQUES

CHARTE DES BONNES PRATIQUES COMITE DES COMITES D ENTREPRISE DU CONSEIL SUPERIEUR DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES CHARTE DES BONNES PRATIQUES ETABLIE au nom du Conseil supérieur de l Ordre des Experts-comptables dans le cadre des

Plus en détail

L éducation financière dans le réseau de l éducation

L éducation financière dans le réseau de l éducation L éducation financière dans le réseau de l éducation L Institut collégial de la littératie financière, le Cégep Gérald-Godin et le Collège de Rosemont proposent trois cours sur la gestion des finances

Plus en détail

VegaPro DIGITAL COMMUNICATION. www.vegapro.fr contact@vegapro.fr +213 (0) 775 199 733 Tharga Ouzemour, BEJAIA, ALGERIE

VegaPro DIGITAL COMMUNICATION. www.vegapro.fr contact@vegapro.fr +213 (0) 775 199 733 Tharga Ouzemour, BEJAIA, ALGERIE VegaPro DIGITAL COMMUNICATION www.vegapro.fr contact@vegapro.fr +213 (0) 775 199 733 Tharga Ouzemour, BEJAIA, ALGERIE DIGITAL En tant qu'agence digitale à Bejaia, Vegapro vous accompagne dans la définition

Plus en détail

Elle s adresse à un public francophone amené à produire régulièrement des documents techniques.

Elle s adresse à un public francophone amené à produire régulièrement des documents techniques. Titre du Mooc : Améliorez vos écrits techniques Licence attribuée : licence Creative Commons : CC BY ND NC Date de première diffusion : 25 novembre 2014 Nom des auteurs : Marie Cerezo Brocart Livrable

Plus en détail

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTÈRE DE L INDUSTRIE ET DES MINES DIRECTION GENERALE DE LA PME

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTÈRE DE L INDUSTRIE ET DES MINES DIRECTION GENERALE DE LA PME REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTÈRE DE L INDUSTRIE ET DES MINES DIRECTION GENERALE DE LA PME PRIX NATIONAL DE L'INNOVATION POUR LES PME (Décret exécutif n 08-323 du 14 Chaoual 1429

Plus en détail

Le savoir-faire de la presse, la réactivité dʼune agence, la puissance dʼun grand groupe

Le savoir-faire de la presse, la réactivité dʼune agence, la puissance dʼun grand groupe Le savoir-faire de la presse, la réactivité dʼune agence, la puissance dʼun grand groupe Le savoir faire de la presse, la réactivité d une agence, la puissance d un grand groupe Prisma Creative Media Qui

Plus en détail

Notions de marketing en restauration. Présentées par Katia Velayos et Jocelyn Grivaud

Notions de marketing en restauration. Présentées par Katia Velayos et Jocelyn Grivaud Notions de marketing en restauration Présentées par Katia Velayos et Jocelyn Grivaud Introduction Formation sur le marketing appliqué aux futurs métiers de nos élèves. L objectif est de vous aider dans

Plus en détail

EJCM - NOMIC 2007 Martine PUTZKA Wenjing ZHU Zhen ZHOU Zhengyang CHEN

EJCM - NOMIC 2007 Martine PUTZKA Wenjing ZHU Zhen ZHOU Zhengyang CHEN 5 L A P U B L I C I T E E T L E N F A N T II. L enfant cible de la publicité A. La publicité cible les enfants La publicité, en tant qu'un des phénomènes sociaux les plus variables, a joué un rôle de plus

Plus en détail

L ORIENTATION AU LYCéE

L ORIENTATION AU LYCéE L ORIENTATION AU LYCéE L orientation, construite, progressive est au cœur de la rénovation des voies générale, technologique et professionnelle. Ce document a vocation à aider les équipes dans les établissements

Plus en détail

LES CARTES DE PAIEMENT DANS UN NOUVEL ENVIRONNEMENT MULTICANAL ET CONCURRENTIEL :

LES CARTES DE PAIEMENT DANS UN NOUVEL ENVIRONNEMENT MULTICANAL ET CONCURRENTIEL : LES CARTES DE PAIEMENT DANS UN NOUVEL ENVIRONNEMENT MULTICANAL ET CONCURRENTIEL : Comment adapter les processus de distribution et de services en France? Étude GM Consultants & Associés Document de Présentation

Plus en détail

CONSEILS METHODOLOGIQUES POUR LA REDACTION DU SUPPORT POWER POINT POUR L EPREUVE CPPC

CONSEILS METHODOLOGIQUES POUR LA REDACTION DU SUPPORT POWER POINT POUR L EPREUVE CPPC CONSEILS METHODOLOGIQUES POUR LA REDACTION DU SUPPORT POWER POINT POUR L EPREUVE CPPC I. Introduction Comme nous vous l avons expliqué dans le support «Déroulement de l épreuve de CPPC», vous devez produire

Plus en détail

La publicité sur Internet, un gage de réussite

La publicité sur Internet, un gage de réussite 1 La publicité sur Internet, un gage de réussite mondiales, qui, plus encore qu à travers leur langue, ont le pouvoir de faire ou défaire une marque en un clin d oeil. Peu onéreuse, rapide, réactive, polyvalente,

Plus en détail

Nous veillons chaque jour à préserver cette qualité de service qui est l'un des piliers de notre société.

Nous veillons chaque jour à préserver cette qualité de service qui est l'un des piliers de notre société. est une société de production & de post-production, film institutionnel, Pub, Documentaire, TV, Fiction et Vidéo clip Fondée par Mohammed EL ASRI, un jeune réalisateur, fraîchement installé au Maroc, ayant

Plus en détail

Lexmark Transforme son Organisation IT avec l aide de CA Agile Operations Suite

Lexmark Transforme son Organisation IT avec l aide de CA Agile Operations Suite Customer success story Juillet 2015 Lexmark Transforme son Organisation IT avec l aide de CA Agile Operations Suite Profil Client Secteur : Services informatiques Société : Lexmark Effectifs : 12 000 Chiffre

Plus en détail

Programme "Conception et simulation" COSINUS Edition 2009. Projet

Programme Conception et simulation COSINUS Edition 2009. Projet Projet Numéro d'ordre du projet : Acronyme du projet : Titre du projet : Coordonnateur du projet (nom/laboratoire) : Thématique principale : Montant total de l'aide demandée (en k ) : Durée du projet :

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE PARIS - 25-11-2014 REINVENTE SON SITE CORPORATE AVEC DAGOBERT

COMMUNIQUÉ DE PRESSE PARIS - 25-11-2014 REINVENTE SON SITE CORPORATE AVEC DAGOBERT COMMUNIQUÉ DE PRESSE PARIS - 25-11-2014 REINVENTE SON SITE CORPORATE AVEC DAGOBERT Suite à un appel d offre qui s est déroulé en mai dernier, Necotrans a fait appel à Dagobert pour développer sa nouvelle

Plus en détail

Projet Strategicom. Directeur de communication, charge de communication interne et charge de communication externe : Roles et Missions

Projet Strategicom. Directeur de communication, charge de communication interne et charge de communication externe : Roles et Missions U Projet Strategicom Directeur de communication, charge de communication interne et charge de communication externe : Roles et Missions 12 septembre 2013 Sylvie Pividori-Maurutto Université de Haute-Alsace

Plus en détail

Fidéliser ses clients, Pourquoi? Comment? 17 AVRIL 2014

Fidéliser ses clients, Pourquoi? Comment? 17 AVRIL 2014 Fidéliser ses clients, Pourquoi? Comment? 17 AVRIL 2014 1 FIDELISER, POURQUOI? Les actions de promotion/communication peuvent être classées en deux grandes catégories. LA CONQUETE S adresse à un large

Plus en détail

Recommandations pour MS event!

Recommandations pour MS event! Recommandations pour MS event! I) BILAN ET DIAGNOSTIC A- BILAN MS com!, agence de communication spécialisée dans l édition et la communication globale, souhaite mettre en place une stratégie de communication

Plus en détail

M É DIAS SO CIAUX ET DI REC T IO N S D E L A COMMU N ICATIO N OÙ EN EST-O N EN

M É DIAS SO CIAUX ET DI REC T IO N S D E L A COMMU N ICATIO N OÙ EN EST-O N EN M É DIAS SO CIAUX ET DI REC T IO N S D E L A COMMU N ICATIO N OÙ EN EST-O N EN Jack White Angie+1 et Occurrence ont interrogé 140 décideurs de la communication pour avoir une vision claire de la diversité

Plus en détail

LE MULTICANAL, TENDANCE OU ÉVOLUTION?

LE MULTICANAL, TENDANCE OU ÉVOLUTION? LE MULTICANAL, TENDANCE OU ÉVOLUTION? LE MULTICANAL, TENDANCE OU ÉVOLUTION? Je suis là. Et vous? Le client est un dieu. Et Dieu est omniprésent. Mais votre entreprise l estelle aussi? Pendant que vous

Plus en détail

Livret d accompagnement à destination des enseignants encadrant des élèves collèges/lycées

Livret d accompagnement à destination des enseignants encadrant des élèves collèges/lycées VISITE D ENTREPRISE INTERVENTION DE PROFESSIONNELS EN ETABLISSEMENT SCOLAIRE TABLE RONDE Livret d accompagnement à destination des enseignants encadrant des élèves collèges/lycées Edition 2013 SOMMAIRE

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/14/5 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 8 SEPTEMBRE 2014 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Quatorzième session Genève, 10 14 novembre 2014 RÉSUMÉ DU RAPPORT D ÉVALUATION DU

Plus en détail

Communication & Médias Sociaux. Bureau Réseaux Sociaux, Opinion et Campagnes de Communication Sacha AIZENMAN 01.44.42.51.43

Communication & Médias Sociaux. Bureau Réseaux Sociaux, Opinion et Campagnes de Communication Sacha AIZENMAN 01.44.42.51.43 Communication & Médias Sociaux Bureau Réseaux Sociaux, Opinion et Campagnes de Communication Sacha AIZENMAN 01.44.42.51.43 Postulat de départ,, Le Web social fait référence à une vision d'internet considérée,,

Plus en détail

Observatoire de l e-pub 2008 16 janvier 2009. Telecom, Media, Entertainment

Observatoire de l e-pub 2008 16 janvier 2009. Telecom, Media, Entertainment Observatoire de l e-pub 2008 16 janvier 2009 Telecom, Media, Entertainment Syndicat des Régies Internet Le SRI en 2009, c est 13 membres qui adhèrent à une charte qualité et défendent l Internet d une

Plus en détail

Créez et Communiquez! Françoise TARDIVEL Agence Tatami Karine BAUDOUIN Conseil Relations Médias

Créez et Communiquez! Françoise TARDIVEL Agence Tatami Karine BAUDOUIN Conseil Relations Médias Créez et Communiquez! Françoise TARDIVEL Agence Tatami Karine BAUDOUIN Conseil Relations Médias Partie 1 : La communication Construire son image Introduction : Créer, c est déjà communiquer! Votre 1 er

Plus en détail

1. Qu est ce qui est important pour le jury pour attribuer un Award?

1. Qu est ce qui est important pour le jury pour attribuer un Award? Explication du fonctionnement du jury et informations supplémentaires pour le formulaire d Inscription des Cuckoo s Awards 2012 1. Qu est ce qui est important pour le jury pour attribuer un Award? 1. Le

Plus en détail

VERS DES AGORAS DE L innovation. Partie 1

VERS DES AGORAS DE L innovation. Partie 1 www.inmediats.fr 2 VERS DES AGORAS DE L innovation Partie 1 VERS DES AGORAS DE L innovation Inmédiats est un projet imaginé et construit par six centres de culture scientifique, technique et industrielle

Plus en détail

NOM DE LA CAMPAGNE : web- série interne en animaeon (MAX 40 CARACTÈRES) DATE DE RÉALISATION :

NOM DE LA CAMPAGNE : web- série interne en animaeon (MAX 40 CARACTÈRES) DATE DE RÉALISATION : Nom de l eneté déposante : anoki agence Nom de l agence conseil ou de l annonceur : anoki NOM DE LA CAMPAGNE : web- série interne en animaeon (MAX 40 CARACTÈRES) DATE DE RÉALISATION : CATÉGORIE : audiovisuel

Plus en détail

Retour sur une enquête du PRES Université Paris-Est : Pratiques informationnelles des chercheurs et des doctorants

Retour sur une enquête du PRES Université Paris-Est : Pratiques informationnelles des chercheurs et des doctorants Retour sur une enquête du PRES Université Paris-Est : Pratiques informationnelles des chercheurs et des doctorants Auteur : Université Paris-Est Rédacteurs : Isabelle Gautheron, Ecole des Ponts ParisTech,

Plus en détail

LE 28 NOVEMBRE 2015. Un événement qui soutient les petites entreprises et qui encourage le commerce local

LE 28 NOVEMBRE 2015. Un événement qui soutient les petites entreprises et qui encourage le commerce local LE 28 NOVEMBRE 2015 Un événement qui soutient les petites entreprises et qui encourage le commerce local Participez gratuitement en tant que commerçant, association de commerçants ou consommateur. Joignez-vous

Plus en détail

Introduction : LES CHAMPS DU POSSIBLE DU MARKETING MOBILE... 1. Partie I : ACTEURS, USAGES ET PARTICULARITÉS DE LA TÉLÉPHONIE MOBILE

Introduction : LES CHAMPS DU POSSIBLE DU MARKETING MOBILE... 1. Partie I : ACTEURS, USAGES ET PARTICULARITÉS DE LA TÉLÉPHONIE MOBILE Introduction : LES CHAMPS DU POSSIBLE DU MARKETING MOBILE....... 1 Partie I : ACTEURS, USAGES ET PARTICULARITÉS DE LA TÉLÉPHONIE MOBILE Chapitre 1 : LES ACTEURS ET LES USAGES DE LA TÉLÉPHONIE MOBILE.....

Plus en détail

Quelques informations sur l Ecole Supérieure de Design des Landes :

Quelques informations sur l Ecole Supérieure de Design des Landes : Quelques informations sur l Ecole Supérieure de Design des Landes : - Crée en septembre 2009 par la CCI des Landes avec 2 formations BTS - 8 étudiants en novembre 2009-65 étudiants en octobre 2012 avec

Plus en détail