GÉRER LES DIFFÉRENCES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "GÉRER LES DIFFÉRENCES"

Transcription

1 COURSE DE DURÉE L'nsignmnt d la cours d duré n EPS rst problématiqu : commnt prndr n compt la divrsité ds élèvs n trm d possibilités physiqus, mais aussi d motivation, d'attituds, d'attnts t d nivaux d'ngagmnt, tout n prmttant à chacun d pouvoir progrssr? PAR T. CHOFFIN E P S N N O V E M B R E - D É C E M B R E 2002 GÉRER LES DIFFÉRENCES C cycl tnt d prndr n compt ls différnts «profils» ds élèvs n proposant ds modalités d contnus t d'évaluation différnciés dans l but d prmttr à chacun d'établir un rapport positif t durabl à l'activité d cours longu. Dans la programmation d ctt activité, un difficulté ssntill consist à gérr ls différncs. La pris n compt d l'hétérogénéité d la class nécssit d'idntifir chz ls élèvs trois axs d «différncs». modéré dans un optiqu d bin êtr, courir n priorité à plusiurs, courir au plus près d'un schéma d cours pré-défini, tc. Alors, commnt concilir ds objctifs communs à la class, crér un cultur commun, malgré ds mobils très divrs chz, ls élèvs? Ds différncs d rapport à l'activité Un décalag d'invstissmnt put êtr d'mblé idntifié : crtains n voint pas l'intérêt d courir malgré ds possibilités favorabls («qu'st-c qu ça m rapport»), d'autrs Ds différncs d nivau objctivs dévloppnt un rapport d'mblé négatif à Ls capacités physiqus ds élèvs rstnt très l'activité («d tout façon j suis nul!!»), divrss, ls résultats msurés dans différnts crtains présntnt au contrair un surinvstiststs laissnt apparaîtr ds variations impor- smnt («quand st-c qu'on rpart?»), tants : par xmpl ls vitsss maximals nfin d'autrs s'accrochnt couragusmnt aérobis (VMA) ds élèvs pour un class d malgré ds qualités d courss très limités. scond puvnt s'échlonnr d 11,5 à Ainsi, commnt fonctionnr pour motivr tous 18 km/h. Dans c cas, commnt prmttr à ls élèvs tout n prmttant à tous d courir tous ls élèvs d couriràun intnsité idéal,nsmbl? n fonction d lurs possibilités afin d pounotr concption voir progrssr dans l'activité? Par xpérinc, la difficulté lié à la gstion d Ds différncs d mobils ctt très fort hétérogénéité ds élèvs dans Tous n'accordnt pas la mêm signification à la class, n'st qu très rarmnt surmonté si la cours longu : courir vit t produir un ls objctifs sont communs pour tous (tst d prformanc, courir longtmps d façon 20 min. avc barèm commun par xmpl) t 43 Rvu EP.S n 298 Novmbr-Décmbr 2002 c. Editions EPS. Tous droits d rproduction résrvé

2 au travrs ds situations vécus trois allurs distincts : allur lnt, allur au suil, allur à VMA, cs allurs ayant ds ffts spécifiqus sur l'organism : - idntifir ls profils duré/intnsité. Si tous ls élèvs ont dû dans un prmir tmps s'inscrir dans un volum d cours important (duré), l'intntion a été d fair apparaîtr ds profils différnts : cux qui sont l plus à l'ais, cux qui sont n difficulté sur la quantité d cours. A l'issu d ctt prmièr étap t grâc aux jux collctifs, tous ls élèvs ont été inscrits dans un duré d cours (augmntation d lurs possibilités). Ils ont égalmnt un indic d réussit t d'invstissmnt grâc aux points obtnus pndant ls situations t aux kilomètrs parcourus lors d cs séancs. Sur l plan ds acquisitions, ils sont capabls d'idntifir individullmnt ls allurs différnts, t d rlir clls-ci à un fréq u n c c a r d i a q u t un duré d cours (ncadré 1). Ds «profils d cours différnts» sont déjà rlvés : crtains privilégint l pôl d l'intnsité, d'autrs un distanc plus longu à allur modéré. si l fonctionnmnt adopté cloisonn ls é l è v s n g r o u p s d nivaux i m m u a b l s ( g r o u p I ls plus d 14 km/h d VMA. group 2 ls 1213 km/h, tc.). Notr démarch a pour but d prmttr à chacun d s'invstir d façon a d a p t é t s i g n i f i c a t i v, d a n s l c o n t x t global d la c l a s s. Ell s'appui sur trois points incontournabls. Proposr ds forms d pratiqu ludiqus à ds fins motivationnlls qui intègrnt un fonctionnmnt collctif d la class. La dynamiqu d la c l a s s, l'nju ds s i t u a t i o n s, ls mods d groupmnts ds élèvs, la capitalisation ds fforts fournis sont a u t a n t d v a r i a b l s à p r n d r n compt n cours d duré. N pas fair «comm si» ls élèvs étaint tous idntiqus fac à la cours d duré t proposr ds modalités d pratiqu progrssivmnt différnciés qui rspctnt ls profils d courss ds élèvs : un prformanc à réalisr sur un duré assz court (ls f o o t b a l l u r s d c l u b s p a r xmpl), gérr d façon modéré un ffort sur un duré longu. Chacun doit pouvoir s réalisr dans «sa» form d cours longu. Prndr n compt ls possibilités physiqus d chacun pour prmttr à tous d progrssr, c qui pass pour l'nsignant par l'articulation individualisation du contnu/fonctionnmnt collctif t pour l'élèv par un connaissanc solid ds différnts allurs d courss associés à ds rpèrs individuls. LA TRAME L cycl, mis n plac avc un class d scond mixt très hétérogèn d 34 élèvs (égalmnt programmé sous un form similair avc un class d 3 ). s déroul à partir d la rntré du mois d janvir sur un duré d 9 séancs (vacancs d'hivr à l'issu d la 5 séanc). Ls séancs ont un duré d 2 hurs (1 h 40 ffctivs) t s composnt d trois partis : - un échauffmnt d 20 min.. - un situation principal (suivi évntullmnt d'un situation scondair). - l ' a n a l y s ds résultats t bilan avc ls élèvs. Ls 4 prmièrs séancs Nos intntions ont été d : - crér t ntrtnir un rapport positif à la pratiqu par l ' i n t r m é d i a i r d ' u n p r a t i q u ludiqu t collctiv t c. par l biais d situations collctivs à nju, d capitalisation ds courss (kilomètrs courus), afin d'ntrr dans la continuité t la duré pour ls plus démunis t d'avoir ds rpèrs d'allur pour ls autrs ; - donnr ds rpèrs aux élèvs sur ls différnts allurs d cours ; ils doivnt idntifir 1. Ls différnts allurs t lurs points d rpèr Un allur lnt utilisé à l'échauffmnt, ou pour ds parcours nécssitant un duré d'ffort longu (jusqu'à 30 ou 40 min pour crtains). La fréqunc cardiaqu pour ctt allur corrspond à un valur maximum d 27 pulsations sur 10 s (n dssous du suil aérobi). Un allur moynn prmttant d soutnir ds fforts d 8 à min avc un fréqunc cardiaqu proch d 29 à 30 pulsations sur 10 s (suil anaérobi). Un allur maximal d cours d duré (VMA ou proch) qui n put êtr soutnu qu sur ds portions d cours court (jusqu'à 3 minuts) ou pour du travail intrmittnt (répétitions d 30 s d'ffort/30 s d récupération par xmpl). Ctt allur ngndr un fréqunc cardiaqu maximal. Tablau 1. Form d pratiqu adapté aux «profils d cours» L'évaluation intrmédiair Ell s situ n m i l i u d c y c l (séanc 5) ; l'intntion st tripl : - matérialisr ls progrès réalisés n trm d duré d cours, - validr la capitalisation d c qui a été réalisé dans la prmièr parti du cycl. - initir ls élèvs à un mis n rlation duré/intnsité par un stratégi d cours. Ls 4 séancs suivants A l'issu d l'évaluation intrmédiair, ls élèvs ont choisi «un form d pratiqu adapté à lur profil d cours» (tablau 1). plutôt orinté vrs la duré ou plutôt vrs l'intnsité. Par rapport à c choix, ls élèvs ont été a m n é s à o r g a n i s r un ou dux séquncs d'ntraînmnt sul ou à plusiurs, avc l'aid du profssur. L'utilisation t la maîtris d'un allur adapté prmttant d réalisr un prformanc sur un duré choisi ainsi qu la formulation d'un projt associé à un ntraînmnt prsonnl ont été ls dux axs ds compétncs visés lors d c cycl. L'évaluation trminal Ell a liu lors d la drnièr séanc ou sur dux séancs (cas pour la class d 3 ). LE CONTEXTE L'échauffmnt D'un duré d 15 à 20 min suivant ls conditions, il st un momnt important puisqu'il conditionn la suit d la séanc à la fois sur ls aspcts physiologiqus (préparation à l'ffort t mis n condition) mais aussi affctifs (motivation, dispositions individulls, tc.). 44 Rvu EP.S n 298 Novmbr-Décmbr 2002 c. Editions EPS. Tous droits d rproduction résrvé

3 LES SEANCES 2. Échauffmnt d la séanc 1 Thèm : ls garçons contr ls fills. Exrcics sur un pist d 250 m Cours lnt : ju n 3 manchs ; 1 point par manch. Chaqu group part n cours d chaqu côté d la pist ; l 1 tour d pist doit êtr ffctué n 1 min 50, soit 8 km/h. L group qui rvint n fac du prof s s u r d a n s l t m p s imparti m a r q u 1 point. Obligation d courir n group. Mobilisations : montés d gnoux, cours jambs tndus, sursauts, griffés, tc. Effctués sur 25 m n doubltt (ou tripltt) t d façon synchron (mêm tmpo, mêm appui). Ls doubltts ou tripltts s'affrontnt pour rapportr ds points. Étirmnts : sur 3 minuts, validr un maximum d'assouplissmnts (scor moyn d 25 à 30). 2 groups (garçons/fills) ; un assouplissmnt st validé lorsqu tous ls mmbrs du group l tinnnt 5 sconds. Accélérations progrssivs : 9 sconds d cours (2 m 50 = 1 km/h) ; chaqu doubltt pass 5 fols n choisissant un plot à attindr (par xmpl 35 m n 9 s, soit 14 km/h). Chaqu passag réussi rapport 1 point t la doubltt tnt l plot supériur (40 m = 16 km/h, 45 m = 18 km/h, 50 m = 20 km/h, tc.). En cas d'échc, la doubltt rcommnc au mêm plot. SÉANCE 1 Thèm : la duré (au sns d volum d cours) r 3. Dispositif d bas Un pist d 250 m balisé avc 1 plot tous ls 50 m ; ls tmps d cours sont ds multipls d 3 (3 min, 6 min, tc.). Lorsqu l'élèv court 3 min, chaqu plot franchi lui donn son allur n km/h : 12 plots n 3 min signifi qu l'élèv s déplac à 12 km/h. C dispositif présnt un doubl avantag : - rndr plus lisibl t accssibl ls résultats, - prmttr d'avoir ds informations pndant l'action ; par xmpl, sur 12 min d cours, un coup d sifflt touts ls 3 min prmt d savoir d façon immédiat t clair son allur d cours : 0 à 3 min : 10 plots = 10 km/h, 3 à 6 min : 10 plots = 10 km/h, 6 à 9 min : ntr l 10 t l 11 plot au coup d sifflt = 10,5 km/h, 9 à 12 min : 9 plots = 9 km/h. Intntions : inscrir ls élèvs dans la duré d façon ludiqu. Idntifir ls possibilités d chaqu élèv sur la continuité. bilan collctif t individul st ffctué à p a r t i r d cs r é s u l t a t s. C h a q u élèv st informé d son volum total d cours pndant la séanc (d 3 à 8 km). L ' n s i g n a n t put grâc à ctt situation «situr ss élèvs» sur ls problèms d volum d cours. Évolution possibl La situation a été rpris avc la class d 3 dont ls élèvs sont n grand difficulté sur l volum global d cours (nombr d points faibl). L but st dvnu «gagnr individullmnt l plus d points possibl pour rmportr la compétition d son nivau», l'objctif étant d diminur l nombr t la duré ds arrêts. Échauffmnt : voir ncadré 2. Situation principal But : «marqur l plus d points possibl individullmnt t pour son équip». Décompt ds points : (tablau 2). Tablau 2. Décompt ds points séanc 1 SÉANCE 2 Thèms : volum d cours (élèvs n difficulté) t volum + intnsité (élèvs plus à l'ais) Intntion : associr ls élèvs d nivaux différnts sur un nju commun. Organisation : pist d 250 m (cf. ncadré 3. dispositif d bas). Match «ls garçons contr ls fills» sur un cours d 40 minuts. Consigns - ls arrêts sont tolérés t librs (n nombr t n duré) mais doivnt s'ffctur obligatoirmnt dvant l profssur t l tablau d marqu (minoration d points) ; - ls élèvs doivnt annoncr au profssur quand ils rpartnt ; - ls élèvs sont ncouragés à courir n group. Régulation : L'nsignant not sur l tablau récapitulatif ls arrêts t ls tmps d cours. Bilan avc ls élèvs Rgroupés dvant l tablau t après l comptag ds points (d 40 à 120 points suivant ls élèvs), l'équip gagnant st proclamé. Un É c h a u f f m n t : cours d 6 min à allur modéré par group d 2. Au sin d chaqu doubltt, l'élèv qui, à l'issu du tmps d cours, a 26 pulsations n 10 sc (ou s'n rapproch), l'mport. Situation principal But : rmportr l ju par équip d 3 coururs : «fair à 3 la plus grand distanc possibl n 45 min t s rapprochr du rcord d F r a n c c a d t ds 45 min qui st d m». Décompt ds points t nju : ls équips sont hétérogèns n lur sin (1 fort, 1 moyn. 1 élèv n difficulté sur l volum d cours, ou bin 2 forts t 1 très faibl, tc.). L plus faibl st détrminé au départ (par l'équip ou par l'nsignant). L décompt s'ffctu comm n formul 1 automobil : 10 points à l'équip qui finit 1, r Il comport quatr partis invariabls (ncadré 2) t st toujours présnté sous form collctiv t ludiqu. Il st dirigé par l'nsignant n début d cycl puis réalisé d façon progrssivmnt autonom. La situation d'apprntissag Ell constitu l'élémnt l plus important d la séanc. Un dispositif d bas st utilisé dès l début du cycl (ncadré 3) afin d d o n n r l ' h a b i t u d aux élèvs d fonctionnr n allur d cours n km/h, c systèm prmttant aux élèvs d possédr ds rpèrs dans l'action sur lur allur d cours. E P S N N O V E M B R E - D É C E M B R E Rvu EP.S n 298 Novmbr-Décmbr 2002 c. Editions EPS. Tous droits d rproduction résrvé

4 8 à la 2. 6 à la 3, 4 à la 4, 3 à la 5, 2 à la 6, puis 1 point pour touts ls autrs. Organisation : pist d 250 m + parcours d 250 m c qui form un boucl n 8, avc un zon d changmnt (dssin 1, p. 45) : - pndant 30 minuts, il y a toujours 2 élèvs d l ' é q u i p qui cournt nsmbl, - à 30 min, l'élèv l plus faibl s'arrêt définitivmnt. - d 30 min à 42 min. ls 2 élèvs rstant n cours s rlaynt. - à 42 min, l'élèv moyn s'arrêt définitivmnt, - d 42 à 45 min. l drnir élèv trmin sul la cours. Consigns - c h a q u g r o u p d 2 doit rstr nsmbl. - chaqu élèv n put pas fair plus d 3 tours (avc changmnt obligatoir d'un ds dux coururs au bout d 2 tours lors ds 30 prmièrs minuts). - ls rlais s'ffctunt dans la zon d changmnt, - chaqu tour débuté doit êtr trminé, - ls élèvs prnnnt lur pouls à chaqu arrêt. Bilan avc ls élèvs À l'issu du classmnt collctif, c h a q u élèv st informé d son volum total d cours pndant la séanc t sur l typ d'ffort qu'il a réalisé (utilisation ds donnés rlvés sur la fréqunc cardiaqu). Exmpls Pour l'élèv s'arrêtant à 30 min : il a couru nviron 2/3 ds 30 min d cours soit 20 min à allur lnt. Pour l'élèv qui a trminé la cours : il a couru. 2/3 ds 30 min à allur lnt (pouls à 150). 5 x 1 min 10 avc 1 min 10 d récupération à allur soutnu (pouls à 185/190) t 3 min à allur soutnu t continu (pouls à + d 190). Évolution possibl Ctt situation a été proposé aux élèvs d 3 sur 30 min (rcord d Franc minim d m) avc ds changmnts à 20 min. 27 min t 30 min. SÉANCE 3 Thèm : régularité t détrmination ds allurs Intntion : idntifir pour chaqu élèv l'allur au suil anaérobi t un valur approximativ d VMA. Échauffmnt : la situation I ci-dssous à allur modéré. Situation 1 But : par doubltt d nivau, marqur l plus d points possibl. Décompt ds points t nju : La doubltt réussit si ll s crois dans la zon d passag. Ell part avc un capital d points t n prd 1 à chaqu fois qu'un ds dux coururs n'st pas dans ctt zon. Organisation : trrain d football aménagé (dssin 2). L ju s déroul n 2 portions d cours d 8 min avc un récupération d 7 min : - chaqu doubltt st affcté sur un parcours n fonction d son nivau, -1r"portion : coup d sifflt d l'nsignant touts ls 30 sconds, capital-points : ' portion : coup d sifflt d l'nsignant touts ls minuts, capital-point : 8. Consigns - êtr ntr ls plots à chaqu coup d sifflt, - pris d p o u l s après c h a q u portion d cours. - possibilité d changr d parcours n cas d difficulté. Bilan avc ls élèvs D é c o m p t ds points t a n a l y s ds fréq u n c s c a r d i a q u s : 30 p u l s a t i o n s sur 10 sconds st un valur limit pour ctt duré (suil anaérobi). Rythmr sa rspiration sur sa cadnc d'appuis st un condition d'fficacité à ctt allur. 46 Rvu EP.S n 298 Novmbr-Décmbr 2002 c. Editions EPS. Tous droits d rproduction résrvé

5 Situation 2 But : par équip, marqur l plus d points possibl. Décompt ds points t nju : au coup d sifflt, 1 point à chaqu fois qu l'on attint l plot corrspondant à son nivau d'allur. Organisation : sur la pist sont disposés 6 plots tous ls 8 m, d 85 à 125 m (dssins 3). La class st divisé n dux grands équips (15 à 16 élèvs) : - un qui court 15 x 30 sconds avc 30 s d récupération : ll utilis aussi c tmps pour s placr au départ (3b), - l'autr st réparti sur l'nsmbl ds plots t distribu ds tickts-points à la doubltt ou à l'élèv ayant attint l bon plot sinon, pas d tickts. L profssur siffl touts ls 30 s. Consigns - détrminr au début d la situation l'allur choisi t donc l plot à attindr, - êtr arrivé «à son plot» à chaqu coup d sifflt. Bilan avc ls élèvs Décompt ds points t annonc d l'équip vainquur. Analys avc ls élèvs ds résultats, idntification individull d'un allur proch d la VMA t bilan collctif sur ls ffts d'un cours à ctt allur. Tablau 3. Décompt ds points séanc 4 SÉANCE 4 SÉANCE 5 T h è m : j u d c o u r s aux p o i n t s p a r équips Thèm : évaluation ds acquis n duré (volum d cours) Intntions : idntifir ds allurs d courss différnts t prcvoir ls ffts sur l'organism (n trm d fréqunc cardiaqu). Intntion : mttr n rlation duré t intnsité. Échauffmnt : cours d 12 min ; l'objctif st d fair courir ls élèvs à allur modéré : 27 pulsations sur 10 s à l'arrivé (suil anaérobi), tout pulsation xcédntair nlèv 1 point. Décompt ds points L nombr d baliss franchis n 12 min divisé par 4, donn l'allur n km/h. La vitss d déplacmnt donn l nombr d points. Exmpls Toufik franchit 48 baliss (48/4 = 12 km/h), son pouls d'arrivé st d 30 (3 au-dssus d 27) : il marqu 9 points (12-3). Hrvé franchit 40 baliss (40/4 = 10 km/h), son pouls d ' a r r i v é st d 27 : il m a r q u 10 points (10-0). Hrvé rmport l ju. Situation principal : cours par équip d 4 d nivau homogèn sur 12 min, 9 min, 6 min t 3 min à allur imposé. But : marqur l plus d points possibl grâc au rspct ds allurs. Situation principal : cours sur 40 minuts. But : obtnir l millur résultat possibl. Organisation : dispositif d bas. Consigns - «tout arrêt st définitif», - «possibilité d marchr... au détrimnt d Г allur». Modalités d'évaluation : la not sra l produit du nombr d minuts courus multiplié par l'allur d cours divisé par 20 auqul s'ajout la participation (nombr d kilomètrs parcourus n 4 séancs t résultats ds jux). Consign : pris d pouls à la fin d chaqu périod d cours. Exmpls Juli a couru 34 min à 8 km/h. ll obtint 13.5 : (34 x 8 = 272/20 = 13.6) : n participation, ll obtint 17 points pour avoir parcouru 16 km n 4 séancs (barêm fills). Antonio a couru 35 min à 12 km/h, il obtint 20 (35 x 12 = 420/20 = 21) + 15 (20 km n 4 séancs = 15 points). Eddy a couru 40 min à 9.5 km/h. il obtint 19 ( 4 0 x 9.5 = / 2 0 = 19) + 14 (18 km = 14 points). Bilan avc ls élèvs D é c o m p t d s p o i n t s t c l a s s m n t ds équips. Analys ds ffts d l'intnsité sur la fréqunc cardiaqu. Confirmation ds allurs individulls. Bilan avc ls élèvs Exploitation ds résultats, notammnt sur ds nots idntiqus obtnus par différnts biais : courir 26 min à 10 km/h donn la mêm not qu 34 min à 8 km/h (rapport intnsité/duré). Décompt ds points t nju : (tablau 3). Organisation : dispositif d bas. Coups d sifflt touts ls 3 min. E P S N O V E M B R E - D É C E M B R E Echauffmnt : libr t prsonnl n rspctant ls critèrs définis pndant ls 4 prmièrs séancs. Ctt formul st applicabl pour ls séancs 6, 7 t Rvu EP.S n 298 Novmbr-Décmbr 2002 c. Editions EPS. Tous droits d rproduction résrvé

6 SÉANCE 6 SEANCES 7 ET 8 Thèm : «duré» contr «intnsité» Thèm : ntraînmnt pour l tst Intntion : s'ntraînr suivant son choix d cours : intnsité ou duré. Intntion : «répétr t intégrr l'allur d cours t ls tmps d passag». S i t u a t i o n p r i n c i p a l : c o m p é t i t i o n par équips d 6 coururs suivant ls profils. But : marqur individullmnt l plus d points possibl pour l'équip. Situation principal : cours sur la duré du t s t p l u s ou m o i n s 10 % s l o n ls nivaux. But : découpr la duré d cours n autant d portions souhaités. Organisation : dispositif d bas. Décompt ds points t nju - pour ls garçons : 500 m n 1 min 45 = 1 pt. 510 m = 2 pt, 520 m = 3 pt, tc. - pour ls fills : 3 min à 8 km/h (8 plots) = 1 pt, à 9 km/h (9 plots) = 2 pt. à 10 km/h = 3 pt, tc. Exmpls Juli choisit d courir 30 min au tst, ll put réalisr 3 x 1 0 min à allur d cours n t r c o u p é s d 2 min d p a u s (soit 4 minuts au total). Eddy choisit d courir 15 min au tst, il put réalisr 4 x 4 min à allur d cours ntrcoupés d 1 min 20 d paus (4 min au total). Consigns Bilan avc ls élèvs Idntifir collctivmnt ls difficultés rncontrés notammnt par rapport à la gstion d la régularité. Affinr ls choix individuls d duré d cours. - la récupération n put xcédr 4 min. - pris d pouls à la fin d chaqu ffort. Evolution possibl : allr vrs + 10 % d la duré. Organisation (dssin 4) - 7 r é p é t i t i o n s d 3 min pour ls contrats «duré» (fills) t d 1 min 45 pour ls contrats «intnsité» (garçons), - chaqu group marqu ds points n fonction d son résultat, - ls équips doivnt impérativmnt rstr groupés, - c h a q u coup d sifflt donn l signal d départ p o u r l g r o u p suivant (quand ls garçons cournt, ls fills récupèrnt t invrsmnt). Bilan avc ls élèvs A n a l y s ds p r o b l è m s spécifiqus pour chaqu group (cours n ploton, rlâchmnt, rspiration). Évolution possibl : jour sur l t m p s ou sur la duré. 48 Rvu EP.S n 298 Novmbr-Décmbr 2002 c. Editions EPS. Tous droits d rproduction résrvé

7 CONCLUSION Ls résultats obtnus par ls élèvs lors d l'évaluation montrnt ds progrès très nts notammnt sur la duré d cours pour ls plus faibls (aucun élèv n dssous d 20 minuts) t sur l'allur pour ls plus à l'ais (jusqu'à 16 km/h). Toutfois, tous n'ont pas réussi dans l'attint d lur objctif à la fois sur l tmps d cours (4 élèvs) t sur l'allur pré-détrminé (3 élèvs). Pour l'nsmbl d la class, l fonctionnmnt collctif à bas d ju a considérablmnt modifié l'approch ds séancs. Ct intérêt partagé a favorisé ls transformations individulls ultériurs. Au-dlà d cs résultats, un qustion profssionnll rst posé : put-on réduir la cours d duré à un form d pratiqu uniqu : l modèl duré/intnsité t l célèbr tst ds 20 min par xmpl, au risqu d condamnr un parti ds élèvs à un faibl réussit t pu d plaisir? Un élèv d 2 qui réalis 40 min d cours, crts à 8 km/h, doit-ll êtr fortmnt dévalorisé par rapport à un garçon «sportif» réalisant un prformanc (3200 m) n 12 min? À travrs nos propositions, nous avons dévloppé l'idé qu plusiurs modèls pouvaint cohabitr n miliu scolair dans l rspct ds possibilités, ds mobils t ds attnts d chacun. La compétnc socialmnt réinvstissabl «savoir courir longtmps». fond culturl commun dévloppé à l'écol, n put-ll pas s déclinr sous différnts forms? Dans cs conditions, qull qu soit la procédur d formation utilisé, l'intntion ssntill n'st-ll pas d prmttr aux élèvs d construir d solids connaissancs nécssairs à un pratiqu physiqu ultériur? nd Thirry Choffin Profssur agrégé d'eps. Formatur IUFM d Crétil. SÉANCE 9 Obsrvation d la régularité (n Déroulmnt d la séanc t organisation - pist d 250 m (dispositif d bas), - départ ds élèvs du contrat «duré» : obsrvation par l profssur, - obsrvation altrné ds duré/intnsité t ds intnsité/duré, - départ rtardé ds élèvs ayant choisi l contrat «intnsité». km/h) Eddy choisit un intnsité plus grand t un duré plus court qu Juli. Exmpl d barêm garçons EPS N O V E M B R E - D E C E M B R E Rvu EP.S n 298 Novmbr-Décmbr 2002 c. Editions EPS. Tous droits d rproduction résrvé

Aujourd hui commence le concours de pêche.

Aujourd hui commence le concours de pêche. Livrt d règls Carts Actions Un ju d Nicolas Mlt Carts Rivièr L ju : Aujourd hui commnc l concours d pêch. Chacun tnt d réalisr la millur pêch possibl tout n évitant ls détritus qui pollunt parfois la rivièr.

Plus en détail

Conception du Projet «Sid Power»

Conception du Projet «Sid Power» Concption du Projt «Sid Powr» Sid Powr st un projt porté par l group d scond santé social du lycé ph. Dlorm accompagnés d lur profssur Mm Brt ainsi qu d l infirmièr scolair Mm Dauois. Il fait référnc dans

Plus en détail

Imaginarium. Festival. Dossier partenariat

Imaginarium. Festival. Dossier partenariat Imaginarium Fstival Dossir partnariat ImaginariumFstival0DossirPartnariat L#mot#du#présidnt...3 L UTC#n#brf...4 Structur#d#la#manifstation...5 Résumé...5 Quand?...5 Où?...5 Pourquoicliu?...5 Notr#politiqu...7

Plus en détail

Un cadre légal et réglementaire pour toutes les entreprises

Un cadre légal et réglementaire pour toutes les entreprises u q i t u a Filièr n ion t n v é r p d h c r a m dé ls n n n o u i r s i s s s f o r Réu p s u q s i ds r La Brtagn st un région privilégié pour ls activités nautiqus : 2 700 km d côts, 600 ports t zons

Plus en détail

Session poster ECOMM. L auto-partage, chaînon manquant de l offre de mobilité.

Session poster ECOMM. L auto-partage, chaînon manquant de l offre de mobilité. Sssion postr ECOMM Titr : Autur L auto-partag, chaînon manquant d l offr d mobilité. Jan-Baptist Schmidr, Rsponsabl d Franc AutoPartag, résau pour un nouvll mobilité, Dirctur Général d Auto trmnt Strasbourg.

Plus en détail

Le transistor bipolaire

Le transistor bipolaire L transistor bipolair L'objt d c documnt st d'apportr ls connaissancs t ls méthods nécssairs à la concption d'un étag amplificatur à bas d transistor. On s limitra à l'étud t à l'utilisation du transistor

Plus en détail

Master1 Génie des Systèmes Industriels U.E.: Capteurs, Chaînes de mesure 1 ère session 2011-2012

Master1 Génie des Systèmes Industriels U.E.: Capteurs, Chaînes de mesure 1 ère session 2011-2012 Mastr1 Géni ds Systèms Industrils U.E.: Capturs, Chaîns d msur 1 èr sssion 211-212 Cod Unité : 172 Cod épruv : 14977 Samdi 26 Mai 8H -1H Duré : 2 hurs Documnts t Calculatric autorisés Ls partis III t IV

Plus en détail

Couleurs. Nombres. Le s. jeux. Les. Labuchette. Je an Husson

Couleurs. Nombres. Le s. jeux. Les. Labuchette. Je an Husson Ls Nombrs n Coulurs L s d jux Labuchtt J an Husson Nots méthodologiqus L matéril 1. Ls régltts sont évidmmnt l matéril cntral qui doit prmttr à l nfant d jour d abord t d calculr surtout. Ells ont subi

Plus en détail

Imposition des rentes enrichies (ou sur risques aggravés) non agréées

Imposition des rentes enrichies (ou sur risques aggravés) non agréées Imposition ds rnts nrichis (ou sur risqus aggravés) non agréés Non sulmnt ls antécédnts médicaux d un prsonn puvnt-ils avoir un incidnc sur son spéranc d vi, mais ctt prsonn put aussi constitur un «risqu

Plus en détail

Dossier presse. à 18h00 - ENIM, Metz-T. de la Métallurgie -

Dossier presse. à 18h00 - ENIM, Metz-T. de la Métallurgie - Dossir prss 2 1 0 2 r b m c é d 6 i d Ju pôl chno à 18h00 - ENIM, Mtz-T fficill o is m r d i n o Cérém Paritair n o ti a c fi li a u Q d ds Crtificats 2012 d la Métallurgi - inin au fém ls i tr s u d in

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 18 JUIN 21 DELIBERATION N CR-1/6.111 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES Stratégi régional d'appui au dévloppmnt ds compétncs dans

Plus en détail

La marque référence. des combles. de la surélévation et de l aménagement. Un réseau d entreprises tournées à 100% VERS LA SATISFACTION DE SES CLIENTS

La marque référence. des combles. de la surélévation et de l aménagement. Un réseau d entreprises tournées à 100% VERS LA SATISFACTION DE SES CLIENTS Un résau d ntrpriss tournés à 100% VERS LA SATISFACTION DE SES CLIENTS «Dpuis plus d 3 décnnis, l résau d n Franc réalis partout n Franc plusiurs cntains d surélévations t aménagmnts d combls par an. Aujourd

Plus en détail

DROIT SCIENCES POLITIQUES SÉCURITÉ

DROIT SCIENCES POLITIQUES SÉCURITÉ DROIT SCIENCES POLITIQUES SÉCURITÉ Pour accédr dirctmnt à la fich qui vous intérss, cliquz sur l titr. Vous pouvz rvnir au sommair DROIT - SCIENCES POLITIQUES SÉCURITÉ grâc à c bouton! rtour sommair Rtrouvz

Plus en détail

Une formation de qualité pour :

Une formation de qualité pour : Un formation d qualité pour : Gérr ds programms t srvics n loisir Animr ds activités t ds comités Organisr ds événmnts Réalisr ds intrvntions cliniqus Tchniqus d intrvntion n loisir www.cgprdl.ca loisir.cgp-rdl.qc.ca

Plus en détail

Définition SYNTHESE D AUTOMATES D ETATS FINIS. Représentation. Equivalence d automates Graphe d états

Définition SYNTHESE D AUTOMATES D ETATS FINIS. Représentation. Equivalence d automates Graphe d états SYNTHESE D AUTOMATES D ETATS FINIS Automat d états finis (vu dans d autr nsignmnt? ) Spécification très utilisé n Informatiqu (Circuits, Résaux, Pruv...) Réalisation matérill d un automat à l aid d circuits

Plus en détail

office dusport de développeent util ociale & de cohésion port & Concertation www.fnoms.org

office dusport de développeent util ociale & de cohésion port & Concertation www.fnoms.org offic dusport port & Concrtation util d dévloppnt & d cohésion ocial www.fnoms.org offic dusport port & Concrtation util d dévloppnt & d cohésion ocial sommair P.4 Au cour d la réalité sportiv P.6 Qu st-c

Plus en détail

de l air intérieur Prévenir la pollution Choisir les matériaux de construction pour prévenir la pollution de l air intérieur

de l air intérieur Prévenir la pollution Choisir les matériaux de construction pour prévenir la pollution de l air intérieur Ont contribué à la rédaction tchniqu : ls partnairs Cntr hospitalir univrsitair Dupuytrn Srvic d pharmacologi t toxicologi pharmacovigilanc 2, avnu Martin Luthr King 87042 LIMOGES cdx Tél. 05 55 05 55

Plus en détail

Baccalauréat S Métropole 20 juin 2013

Baccalauréat S Métropole 20 juin 2013 Baccalauréat S Métropol 0 juin 0 EXERCICE Commun à tous ls candidats 4 points Puisqu l choix d l arbr s fait au hasard dans l stock d la jardinri, on assimil ls proportions donnés à ds probabilités.. a.

Plus en détail

Course de durée au CII

Course de durée au CII 1 Course de durée au CII Repères pour construire une unité d'apprentissage 1 1 Cette contribution fait suite aux stages académiques de formation des CPC EPS en course longue de mars 2005 et mars 2006 et

Plus en détail

Plaisir d écrire. Activités d écriture à partir de sujets déclencheurs. 2 année du 2 cycle. 4 année

Plaisir d écrire. Activités d écriture à partir de sujets déclencheurs. 2 année du 2 cycle. 4 année TIRÉ À PART Raymond Brthiaum Plaisir d écrir Activités d écritur à partir d sujts déclnchurs 2 anné du 2 cycl 4 anné 9900, avnu ds Laurntids Montréal (Québc) H1H 4V1 Téléphon : (514) 329-3700 Télécopiur

Plus en détail

Exemple de Plan d Assurance Qualité Projet PAQP simplifié

Exemple de Plan d Assurance Qualité Projet PAQP simplifié Exmpl d Plan d Assuranc Qualité Projt PAQP simplifié Vrsion : 1.0 Etat : Prmièr vrsion Rédigé par : Rsponsabl Qualité (RQ) Dat d drnièr mis à jour : 14 mars 2003 Diffusion : Equip Tchniqu, maîtris d œuvr,

Plus en détail

BTS - groupement B - novembre 2008 - Nouvelle Calédonie

BTS - groupement B - novembre 2008 - Nouvelle Calédonie BTS - groupmnt B - novmbr 8 - Nouvll Calédoni Ercic Ls partis A, B t C sont indépndants. points Un ntrpris produit n grand séri ds véhiculs élctriqus équipés d battris au nicklcadmium. On s propos d étudir

Plus en détail

TP 8 Spectroscopie infrarouge

TP 8 Spectroscopie infrarouge TP 8 Spctroscopi infraroug Chap4 : Analys spctral Objctifs: Idntification d liaisons l aid du nombr d ond corrspondant; détrmination d groups caractéristiqus. Mis n évidnc d la liaison hydrogèn. Exploitr

Plus en détail

Apprentissage des faits Calcul mental Estimation de calcul

Apprentissage des faits Calcul mental Estimation de calcul M ATHÉMATIQUES MENTALES Apprntissag ds faits Calcul mntal Estimation d calcul 4 anné Guid d nsignmnt 2010 Rmrcimnts L présnt manul d mathématiqus mntals a été mis à jour avc la prmission du ministèr d

Plus en détail

Provence-Alpes-Côte d Azur est la troisième région la plus touchée par la pauvreté

Provence-Alpes-Côte d Azur est la troisième région la plus touchée par la pauvreté Précarité, inégalités t cohésion social Provnc-Alps-Côt d Azur st la troisièm région la plus touché par la pauvrté E n 2012, 16,9 % ds habitants d Provnc-Alps-Côt d Azur vivnt sous l suil d pauvrté. La

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR DOSSIER 4 : THERMODYNAMIQUE 3 F.Duhaml CFA-Lns- B.T.S S.C.B.H Pag N 1/8 I. Mod d propagation d la chalur. a) Par convction: il y a déplacmnt d matièr. Thrmodynamiqu (III) : Transfrt thrmiqu t isolation.

Plus en détail

Programme Opérationnel FEDER-FSE 2014-2020 Mayotte. AXE PRIORITAIRE 10 - Allocation de compensation des surcouts

Programme Opérationnel FEDER-FSE 2014-2020 Mayotte. AXE PRIORITAIRE 10 - Allocation de compensation des surcouts Programm Opérationnl FEDER-FSE 2014-2020 Mayott Vrsion final Mai 2014 AXE PRIORITAIRE 10 - Allocation compnsation s surcouts 1.1.1 Objctif spécifiqu 32 : Améliorr l accssibilité t ls usags s TIC par l

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 19 JUILLET 2007 DELIBERATION N CR-07/06.127 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Formation profssionnll - PEFA - Promotion d l'emploi par la Formation ds Actifs LE CONSEIL REGIONAL LANGUEDOC-ROUSSILLON,

Plus en détail

Les calculatrices sont interdites

Les calculatrices sont interdites CONCOURS COMMUNS POLYTECHNIQUES Ls calculatrics sont intrdits L épruv st composé d dux problèms indépndants décrivant ls princips physiqus d dispositifs vibrants (microphons t sismograph). Il st consillé

Plus en détail

Raymond Berthiaume. Dictées préparées. Cahier 2A e. 3 année

Raymond Berthiaume. Dictées préparées. Cahier 2A e. 3 année Raymond Brthiaum Dictés préparés Cahir 2A 3 anné AVANT-PROPOS L'nsignant(t) préparra ls dictés ici présntés avc ls élèvs, n prnant soin d'évitr qu cs drnirs apprnnnt par cœur un txt dont ils n comprndraint

Plus en détail

partenaires de l'habitat

partenaires de l'habitat COMMUNAUTÉ D AGGLOMÉRATION GRENOBLE-ALPES MÉTROPOLE Modalités du dispositif à l'usag ds partnairs d l'habitat + POUR LE PROPRIÉTAIRE + POUR LE LOCATAIRE + POUR LE PROPRIÈTAIRE + POUR LE LOCATAIRE ds aids

Plus en détail

Le guide du parraina

Le guide du parraina AGREMENT DU g L guid du parraina nsillr co t r g ra u co n r, Partag rs ls mini-ntrprnu alsac.ntrprndr-pour-apprndr.fr Crér nsmbl Ls 7 étaps d création d la Mini Entrpris-EPA La Mini Entrpris-EPA st un

Plus en détail

Coordonné par à l école maternelle Sophie Briquet-Duhazé et Anne Moal à l école maternelle Sophie BRIQUET-DUHAZÉ age iss lle ne -apprent ater nt m

Coordonné par à l école maternelle Sophie Briquet-Duhazé et Anne Moal à l école maternelle Sophie BRIQUET-DUHAZÉ age iss lle ne -apprent ater nt m p ar Coordonné l Ann Moa t é z a h u iqut-d Sophi Br g a s s i t n r p p a t n m n g l l n r Ensi t a à l écol m Ensignmnt-apprntissag à l écol matrnll Collction «Enfanc, éducation t société» Ctt collction

Plus en détail

ELECTRICITE. Chapitre 11 Tensions et courants dans les lignes triphasées. Montages étoile et triangle. Analyse des signaux et des circuits électriques

ELECTRICITE. Chapitre 11 Tensions et courants dans les lignes triphasées. Montages étoile et triangle. Analyse des signaux et des circuits électriques ELECTRICITE Analys ds signaux t ds circuits élctriqus Michl Piou Chapitr Tnsions t courants dans ls ligns triphasés Montags étoil t triangl Edition /0/04 Tabl ds matièrs POURQUOI ET COMMENT? DENOMINATION

Plus en détail

Fiche interprétative 010 Transfert de travailleurs

Fiche interprétative 010 Transfert de travailleurs Fich intrprétativ 00 Transfrt d travaillurs. Princip. A. Txt d loi. a. Décrt du 9//04 rlatif à l agrémnt t à l octroi d subvntions aux ntrpriss d insrtion. Art. 6. r. L Gouvrnmnt put dérogr à l articl

Plus en détail

6.1! GÉRER LA DOCUMENTATION : Principes

6.1! GÉRER LA DOCUMENTATION : Principes 6.1! GÉRER LA DOCUMENTATION : Princips But : Résultats : Convnir ds documnts dont l'ntrpris va s dotr Not adrssé au prsonnl; ligns dirctrics sur la documntation Tâch confié au : Tmps total nécssair : Rprésntant

Plus en détail

Première L DS4 quartiles et diagrammes en boîtes 2009-2010

Première L DS4 quartiles et diagrammes en boîtes 2009-2010 Exrcic 1 : Répartition t disprsion ds salairs Soint ls salairs dans trois ntrpriss A, B t C : 1175 1400 1900 2600 2800 2100 1) Calculr dans chaqu cas l salair moyn t l salair médian 2) Qull st la part

Plus en détail

2 e Vadrouille du patrimoine : les voitures anciennes empruntent les chemins de l histoire

2 e Vadrouille du patrimoine : les voitures anciennes empruntent les chemins de l histoire Mai 015 Départ d «La P tit» 014 du Domain d «La Résrv» à Vaumas. : ls voiturs ancinns mpruntnt ls chmins d l histoir > En rout! Forts du succès d sa prmièr édition, il y a maintnant dux ans, ls mmbrs du

Plus en détail

Nouveau tube. n ancien. tube. PEHD 0,008 0,008 Fonte ductile 0,012 0,014 Fonte 0,013 0,015 Acier 1,012 0,013

Nouveau tube. n ancien. tube. PEHD 0,008 0,008 Fonte ductile 0,012 0,014 Fonte 0,013 0,015 Acier 1,012 0,013 Ls applicatis ds systèms d canalisatis n polyéthylèn haut dnsité (PEHD) st variés ; lls ccrnnt ls industris du gaz, ds aux, du drainag t d l assainissmnt. L PEHD st l plus inrt chimiqumnt d tous ls matériaux

Plus en détail

Design and Optimization of the Ceramic Window Geometry for the 20 KW 352 MHz Fundamental Power Coupler For Spoke and Half Wave Resonator Cavities

Design and Optimization of the Ceramic Window Geometry for the 20 KW 352 MHz Fundamental Power Coupler For Spoke and Half Wave Resonator Cavities Dsign and Optimization of th Cramic Window Gomtry for th 2 KW 352 MHz Fundamntal Powr Couplr For Spok and Half Wav Rsonator Cavitis Christoph Milot IV ETUDE DU COUPLEUR DE PUISSANCE L couplur st chargé

Plus en détail

Soigner le cancer par la ciguë : chronique d'une illusion médicale

Soigner le cancer par la ciguë : chronique d'une illusion médicale Soignr l cancr par la ciguë : chroniqu d'un illusion médical 30/12/15 Au XVIII siècl, ls travaux du célèbr médcin vinnois Anton Störck firnt naîtr l'spoir d'un traitmnt contr l cancr - t n particulir contr

Plus en détail

Journée d échanges techniques sur la continuité écologique

Journée d échanges techniques sur la continuité écologique 16 mai 2014 Journé d échangs tchniqus sur la continuité écologiqu Pris n compt d critèrs coûts-bénéfics dans ls étuds d faisabilité Gstion ds ouvrags SOLUTION OPTIMALE POUR LE MILIEU Gstion ds ouvrags

Plus en détail

Exercice 1 :(15 points)

Exercice 1 :(15 points) TE/pé TL Elémnts d corrction du D. n 2 du Vndrdi 2 0ctobr 2012 sans documnt, avc calculatric 1h1min Ercic 1 :(1 points) À l occasion d un fstival culturl, un agnc d voyags propos trois typs d transport

Plus en détail

Allégez la charge! Soulever et porter des charges. Présentation PowerPoint pour entreprises

Allégez la charge! Soulever et porter des charges. Présentation PowerPoint pour entreprises Allégz la charg! Soulvr t portr ds chargs Présntation PowrPoint pour ntrpriss 1 Plan d la présntation 1 r parti: Bass, constitution du dos Transmission ds connaissancs d bas 2 parti: Facturs influnts lors

Plus en détail

AUDIT. cheque-energie-audi-nov2012.indd 1

AUDIT. cheque-energie-audi-nov2012.indd 1 d d n a m D s i g r n é u chèq AUDIT chqu-nrgi-audi-nov2012.indd 1 15/01/13 08:55 2 mod d'mploi pour qui? 1. Vous êts propriétair occupant d un maison individull situé n Haut-Normandi, construit dpuis

Plus en détail

Outil de prévention de la dégradation des immeubles anciens à Paris. Résultats 2013

Outil de prévention de la dégradation des immeubles anciens à Paris. Résultats 2013 OBSERVATOIRE du LOGEMENT t d l'habitat d PARIS Outil d prévntion d la dégradation ds immubls ancins à Paris Résultats 2013 Juillt 2013 À la suit ds travaux d mêm natur déjà réalisés dpuis 2008, la list

Plus en détail

Modélisation et Optimisation d un ensemble convertisseur-machine. Application aux systèmes d entrainement à haute vitesse.

Modélisation et Optimisation d un ensemble convertisseur-machine. Application aux systèmes d entrainement à haute vitesse. Modélisation t Optimisation d un nsmbl convrtissur-machin. Application aux systèms d ntrainmnt à haut vitss. Xavir Jannot To cit this vrsion: Xavir Jannot. Modélisation t Optimisation d un nsmbl convrtissur-machin.

Plus en détail

à l école primaire Roland LATOU Hélène LE PERFF Franck MOULHIAC Page 1 sur 26

à l école primaire Roland LATOU Hélène LE PERFF Franck MOULHIAC Page 1 sur 26 à l école primaire Roland LATOU Hélène LE PERFF Franck MOULHIAC Page 1 sur 26 PREAMBULE La course longue, trop souvent associée à l endurance dont elle prend parfois le nom, occupe une place parfois insuffisante

Plus en détail

La difficulté scolaire

La difficulté scolaire La difficulté scolair Ls élèvs d l Écol, hir t aujourd hui Idntifir la difficulté Outils t dispositifs Différnts nivaux d aid L rôl du Dirctur Ls élèvs d l Écol, hir t aujourd hui Un pu d Histoir : 1883

Plus en détail

Doctorat de 1 cycle en pharmacie

Doctorat de 1 cycle en pharmacie SERVICE DE L'ADMISSION ET DU RECRUTEMENT Doctorat d 1 cycl n pharmaci FACULTÉ DE PHARMACIE Sommair t particularités NUMÉRO 1-675-1-1 Admission à l'automn COTE DE RENDEMENT COLLÉGIALE (COTE R) CYCLE TYPE

Plus en détail

f n (x) = x n e x. T k

f n (x) = x n e x. T k EXERCICE 3 (7 points) Commun à tous ls candidats Pour tout ntir naturl n supériur ou égal à, on désign par f n la fonction défini sur R par : f n (x) = x n x. On not C n sa courb rprésntativ dans un rpèr

Plus en détail

Table des matières Composantes du cours en immersion.............................. Onglet 1

Table des matières Composantes du cours en immersion.............................. Onglet 1 Tabl ds matièrs Avant-propos t rmrcimnts Contxt t fondmnt Composants du cours n immrsion.............................. Onglt 1 Introduction t vision.... 1 Tablau ds résultats d apprntissag spécifiqus à

Plus en détail

Le rôle d évaluation foncière au service d une approche territoriale ciblée : le cas de Montréal

Le rôle d évaluation foncière au service d une approche territoriale ciblée : le cas de Montréal L rôl d évaluation foncièr au srvic d un approch trritorial ciblé : l cas d Montréal Suzann Chantal st économist t consillèr n aménagmnt Stéphan Charbonnau st détntur d un maîtris n étud urbain Ls dux

Plus en détail

Commerce international & facturation

Commerce international & facturation Commrc intrnational & facturation 6 t 7 mai 2002 Baudouin THIRION Philipp NOIRHOMME Contxt Connaissanc Contrats Employés Filials Succursals Infrastructur tchniqu Organisation Marchés Tmps Entrpris Positionnmnt

Plus en détail

Contrôle de TP Dictionnaire & Arbres Binaires mercredi 20 mars 2013 durée : 3h 6 pages

Contrôle de TP Dictionnaire & Arbres Binaires mercredi 20 mars 2013 durée : 3h 6 pages IUT ds Pays d l Adour - RT2 Informatiqu - Modul IC2 - Algorithmiqu Avancé Contrôl d TP Dictionnair & Arbrs Binairs mrcrdi 20 mars 2013 duré : 3h 6 pags Ls programms d corrction orthographiqu ont bsoin

Plus en détail

Vous souhaitez rénover votre logement? Les Villes de Lille, Lomme et Hellemmes accompagnent votre projet...

Vous souhaitez rénover votre logement? Les Villes de Lille, Lomme et Hellemmes accompagnent votre projet... Vous souhaitz rénovr votr logmnt? Ls Vills d Lill, Lomm t Hllmms accompagnnt votr projt... EDITION 2008 Sigls Sommair LA DÉMARCHE ET LES TYPES D AIDES...p.4 1. AIDE «SORTIE D INSALUBRITÉ»...p.5 2. AIDE

Plus en détail

Dossier. de presse. Séramon et Ankhpakhered bénéficient d un scanner! 10 janvier 2007

Dossier. de presse. Séramon et Ankhpakhered bénéficient d un scanner! 10 janvier 2007 Dossir 10 janvir 2007 d prss Sous ls bandltts Séramon t Ankhpakhrd bénéficint d un scannr! Musé ds baux-arts t d archéologi 1, plac d la Révolution 25 000 Bsançon Tél. 03 81 87 80 65 - Fax : 03 81 80 06

Plus en détail

ROCHELAMUSIQUE. Pour vous inscrire ou vous réinscrire! Les cours, ateliers et pratiques collectives débuteront la semaine du lundi 12 septembre.

ROCHELAMUSIQUE. Pour vous inscrire ou vous réinscrire! Les cours, ateliers et pratiques collectives débuteront la semaine du lundi 12 septembre. Juin 2011 ROCHELAMUSIQUE N 74 Pour vous inscrir ou vous réinscrir! Il vous suffit d laissr la fuill d inscription dûmnt rmpli dans la boît aux lttrs du Cntr Musical. Vous pouvz égalmnt scannr t nous nvoyr

Plus en détail

Correction feuille TD 3 : probabilités conditionnelles, indépendance

Correction feuille TD 3 : probabilités conditionnelles, indépendance Univrsité d Nic-Sophia Antipolis -L2 MASS - Probabilités Corrction fuill TD 3 : probabilités conditionnlls, indépndanc Exrcic Dans ct xrcic, nous supposons pour simplir qu ls yux d'un êtr humain sont soit

Plus en détail

10. Informatique / jeux vidéos

10. Informatique / jeux vidéos 10. Informatiqu / jux vidéos 10.1 Ls contrats informatiqus : maîtrisr ls risqus juridiqus 10.2 Typologi t étud ds contrats informatiqus 10.3 Corrspondant CNIL : répondr à vos obligations légals 10.4 La

Plus en détail

Guide de mise en place d une manifestation Téléthon S ENGAGER. Jean-Marie, organisateur pour le Téléthon, Mont-Saint-Éloi (62).

Guide de mise en place d une manifestation Téléthon S ENGAGER. Jean-Marie, organisateur pour le Téléthon, Mont-Saint-Éloi (62). S ENGAGER Alxandra, organisatric pour l Téléthon, Bourg-n-Brss (01). Guid d mis n plac d un manifstation Téléthon Jan-Mari, organisatur pour l Téléthon, Mont-Saint-Éloi (62). r t o v r t t m z l u o v

Plus en détail

MECANIQUE QUANTIQUE Chapitre 1: Bases de la mécanique quantique

MECANIQUE QUANTIQUE Chapitre 1: Bases de la mécanique quantique MECANIQUE QUANTIQUE Chapitr 1: Bass d la mécaniqu quantiqu Pr. M. ABD-LEFDIL Univrsité Mohammd V-V Agdal Faculté ds Scincs Départmnt d Physiqu, LPM Anné univrsitair 007-08 08 Filièrs SM 3-SMI 3 3 1 Introduction

Plus en détail

Interview exclusive d Amélie P.

Interview exclusive d Amélie P. Intrviw xclusiv d Améli P. 3,00 Edition Spécial - Décmbr 2012 l r u s r i o av s z l u. o. v. s u g o a v m I Tout c qu rnalist Rportr d ou J d r i t é m Passion, nvi, t ncor passion. Voilà c qu vous pourrz

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 13 avril 2011

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 13 avril 2011 Corrigé du baccalauréat S Pondichéry avril EXERCICE Commun à tous ls candidats Parti I points. L ax ds ordonnés st asymptot à C au voisinag d ; la fonction étant décroissant sur ] ; + [, la limit quand

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Opération Brioches 2015

DOSSIER DE PRESSE Opération Brioches 2015 Association d Parnts, d Prsonns Handicapés Mntals t d lurs Amis DOSSIER DE PRESSE Opération Briochs 2015 Dossir d prss d l Opération Briochs, Edition 2015 // PRÉSENTATION DE LA MANIFESTATION «L Opération

Plus en détail

CONTRÔLE INDUSTRIEL et RÉGULATION AUTOMATIQUE

CONTRÔLE INDUSTRIEL et RÉGULATION AUTOMATIQUE Sssion 200 Brvt d Tchnicin Supériur CONTRÔLE INDUSTRIEL t RÉGULATION AUTOMATIQUE U4 Instrumntation t Régulation Duré : 3 hurs Cofficint : 4 L utilisation d un calculatric réglmntair st autorisé. Calculatric

Plus en détail

LES ÉCOGESTES, UN JEU D'ENFANT. www.lausanne.ch/sil

LES ÉCOGESTES, UN JEU D'ENFANT. www.lausanne.ch/sil LES ÉCOGESTES, UN JEU D'ENFANT.lausann.ch/sil Il st vrt t il fait l bin autour d vous : l FEE Pour financr ds projts d économis d énrgi ou d dévloppmnt ds énrgis rnouvlabls, ls Srvics industrils d Lausann

Plus en détail

7. Droit fiscal. Calendrier 2014. 7.1 Actualité fiscale 7.2 Contrôle et contentieux fiscal 7.3 Détermination du résultat fiscal.

7. Droit fiscal. Calendrier 2014. 7.1 Actualité fiscale 7.2 Contrôle et contentieux fiscal 7.3 Détermination du résultat fiscal. 7. Droit fiscal 7.1 Actualité fiscal 7.2 Contrôl t contntiux fiscal 7.3 Détrmination du résultat fiscal 7.4 Facturation : appréhndr ls règls juridiqus t fiscals, t maîtrisr l formalism 7.5 Gstion fiscal

Plus en détail

Catégorie P3 13 e, 14 e et 15 e championnats

Catégorie P3 13 e, 14 e et 15 e championnats Catégori P3 13, 14 t 15 championnats Considération pour la résolution ds problèms 9 à 11 Pour qu'un problèm soit complètmnt résolu, vous dvz donnr l nombr d ss solutions t donnr la solution s'il n'n a

Plus en détail

Suivi des mutations commerciales sur 56 voies commerçantes parisiennes

Suivi des mutations commerciales sur 56 voies commerçantes parisiennes Suivi ds mutations commrcials sur 56 vois commrçants parisinns Not BDs 2014 Dirction du dévloppmnt économiqu, d l mploi t d l nsignmnt supériur juillt 2015 Dirctric d la publication : Dominiqu Alba Étud

Plus en détail

MAISON DE LA RATP 54, quai de la Râpée -189, rue de Bercy - 75012 Paris. M Gare de Lyon. M Gare de Lyon

MAISON DE LA RATP 54, quai de la Râpée -189, rue de Bercy - 75012 Paris. M Gare de Lyon. M Gare de Lyon i d r c r m 3 1 0 2 r 9 octob s i a n n o c u? t è b a i d mon MISON D L RP 54, quai d la Râpé -189, ru d Brcy - 75012 Paris M Gar d Lyon È B I D L R U S N N O I C S L M R O D O F N I L D D N URdNlaÉRapé

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE LA RÉUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DE PLOUARZEL DU 20 JUILLET 2015

COMPTE-RENDU DE LA RÉUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DE PLOUARZEL DU 20 JUILLET 2015 COMPTE-RENDU DE LA RÉUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DE PLOUARZEL DU 20 JUILLET 2015 L nsmbl du Consil Municipal était présnt à l xcption d Mm ELIES, absnt xcusé, d M. BATANY absnt xcusé t d Mm MADEC absnt

Plus en détail

Acquisition, analyse et traitement de signaux : bruit et mesures

Acquisition, analyse et traitement de signaux : bruit et mesures Acquisition, analys t traitmnt d signaux : bruit t msurs Rédaction du cours t travail xpérimntal associé : Jan-Baptist Dsmoulins (P.R.A.G.) mail : dsmouli@physiqu.ns-cachan.fr Notions fondamntals abordés

Plus en détail

Devenir partenaire Relayer nos actions dans les médias NOUS AVONS BESOIN DE VOUS! Devenir bénévole Association Tournesol, Artistes à l Hôpital

Devenir partenaire Relayer nos actions dans les médias NOUS AVONS BESOIN DE VOUS! Devenir bénévole Association Tournesol, Artistes à l Hôpital r t n o c n r a l s à t n i t a p s d AL H Ô P IT TES À L IS T A R R A É L ESOL, ÊT GÉN TOURN I N T É R D N IAT IO ASSOC notr projt UNE PRÉSENCE ARTISTIQUE DANS LES LIEUX DE SANTÉ. Ds artists d différnts

Plus en détail

VEFA et VEFR Quelques problèmes récurrents

VEFA et VEFR Quelques problèmes récurrents VEFA t VEFR Qulqus problèms récurrnts Rmarqus d méthod : 1/ La fich s présnt sous la form d un indx alphabétiqu indiquant la position actull sur qulqus problèms récurrnts : -Délai(s) pour agir (vic apparnts)

Plus en détail

Baccalauréat en sciences infirmières Formation intégrée DEC-bac Campus Laval

Baccalauréat en sciences infirmières Formation intégrée DEC-bac Campus Laval SERVICE DE L'ADMISSION ET DU RECRUTEMENT Baccalauréat n scincs infirmièrs Formation intégré DEC-bac Campus Laval FACULTÉ DES SCIENCES INFIRMIÈRES Sommair t particularités NUMÉRO 1-630-1-9 Admission à l'automn

Plus en détail

Le français intensif : introduction

Le français intensif : introduction L français intnsif : introduction http://www.utpjournals.prss/doi/pdf/10.3138/cmlr.60.3.251 - Tusday, Jun 28, 2016 1:14:05 PM - IP Addrss:178.63.86.160 Claud Grmain Joan Nttn En guis d introduction à c

Plus en détail

Bloc 1 : Les écosystèmes

Bloc 1 : Les écosystèmes Systèms vivants Bloc 1 : Ls écosystèms Duré : 3 hurs Princips scintifiqus Ls princips scintifiqus s adrssnt aux nsignants t aux nsignants. Un écosystèm st un résau d intractions complxs ntr ls êtrs vivants

Plus en détail

La transformée de Fourier de cette fonction est directe et donne 1 ) T

La transformée de Fourier de cette fonction est directe et donne 1 ) T Efft d l échantillonnag t d la troncation sur l spctr d un signal Ls signaux réls utilisés n physiqu sont d plus n plus souvnt traités d façon numériqu. Pour cla, il st nécssair d échantillonnr l signal.

Plus en détail

Système de Management du Portefeuille de Projets

Système de Management du Portefeuille de Projets Systèm d Managmnt du Portfuill d Projts PROJETS : Initiativs, invstissmnts, décisions, améliorations prmttant d produir avc plus d Valur à Référntil d gstion dstiné aux ntrpriss qui souhaitnt dévloppr

Plus en détail

CSMA 2013 11e Colloque National en Calcul des Structures 13-17 Mai 2013

CSMA 2013 11e Colloque National en Calcul des Structures 13-17 Mai 2013 Enrichissmnt modal du Slctiv Mass Scaling Sylvain GAVOILLE 1 * CSMA 2013 11 Colloqu National n Calcul ds Structurs 13-17 Mai 2013 1 ESI, sylvain.gavoill@si-group.com * Autur corrspondant Résumé En raison

Plus en détail

Unité de Formation et de Recherche PSYCHOLOGIE, SOCIOLOGIE, SCIENCES DE L EDUCATION. Livret Guide de l Etudiant de PSYCHOLOGIE

Unité de Formation et de Recherche PSYCHOLOGIE, SOCIOLOGIE, SCIENCES DE L EDUCATION. Livret Guide de l Etudiant de PSYCHOLOGIE Unité d Formation t d Rchrch PSYCHOLOGIE, SOCIOLOGIE, SCIENCES DE L EDUCATION Livrt Guid d l Etudiant d PSYCHOLOGIE Soumission pour modifications n 2006-2007 1 Anné Univrsitair 2006-2007 Structur général

Plus en détail

Xaélidia Contrat d assurance vie libellé en euros et/ou en unités de compte

Xaélidia Contrat d assurance vie libellé en euros et/ou en unités de compte Bulltin d souscription Xaélidia Contrat d assuranc vi libllé n uros t/ou n unités d compt Cods produits : Duré viagèr : 2277 Duré détrminé : 2278 A. Souscriptur/Assuré Co-Souscriptur/Co-Assuré* Tous ls

Plus en détail

Date de dépôt du dossier. Montant total des aides (3 500 maximum en zone d arrivée A et B1, 3 000 maximum en zone d arrivée B2 et C) Durée du prêt

Date de dépôt du dossier. Montant total des aides (3 500 maximum en zone d arrivée A et B1, 3 000 maximum en zone d arrivée B2 et C) Durée du prêt AIDE MOBILI-PASS Action Logmnt - Ls ntrpriss s ngagnt avc ls salariés Fich d dialogu établi conformémnt à l articl L311-10 du cod d la consommation t ls décrts n 2010-1461 t n 2020-1462 du 30 novmbr 2010.

Plus en détail

Guide d utilisation du document «Course de durée en élémentaire»

Guide d utilisation du document «Course de durée en élémentaire» Guide d utilisation du document «Course de durée en élémentaire» Programme 2008 en élémentaire : Education Physique et Sportive Compétence CP-CE1: réaliser une performance. Compétence CE2-CM1-CM2: réaliser

Plus en détail

Bloc 1 : Les cellules animales et végétales

Bloc 1 : Les cellules animales et végétales Systèms vivants Bloc 1 : Ls clluls animals t végétals Duré : 3 hurs Princips scintifiqus Ls princips scintifiqus s adrssnt aux nsignants t aux nsignants. Cllul Un cllul st la plus ptit parti d un organism

Plus en détail

Données de cadrage. Insee Part des ménages dont la famille principale a trois enfants ou plus de moins de 25 ans parmi l'ensemble des ménages

Données de cadrage. Insee Part des ménages dont la famille principale a trois enfants ou plus de moins de 25 ans parmi l'ensemble des ménages Population Il s'agit d la la population municipal. Ell comprnd ls prsonns ayant lur résidnc habitull sur l trritoir d la commun, dans un logmnt ou un communauté, ls prsonns détnus dans ls établissmnts

Plus en détail

2004 1 ère édition. 2009 6 ème édition. 2008 5 ème édition. 2010 7 ème édition. 2007 4 ème édition. 2005 2 ème édition. 2006 3 ème édition

2004 1 ère édition. 2009 6 ème édition. 2008 5 ème édition. 2010 7 ème édition. 2007 4 ème édition. 2005 2 ème édition. 2006 3 ème édition Edito d Elio Di Rupo Avantpropos Voici déjà la édition d un grand rassmblmnt qu ls passionnés d moto d la région t d bin audlà n manquraint pour rin au mond. Avc son lot d surpriss t d découvrts, l Fstival

Plus en détail

Plaisir d écrire. Activités d écriture à partir de sujets déclencheurs. 2 année du 3 cycle. 6 année

Plaisir d écrire. Activités d écriture à partir de sujets déclencheurs. 2 année du 3 cycle. 6 année TIRÉ À PART Raymond Brthiaum Plaisir d écrir Activités d écritur à partir d sujts déclnchurs 2 anné du 3 cycl 6 anné 9900, avnu ds Laurntids Montréal (Québc) H1H 4V1 Téléphon : (514) 329-3700 Télécopiur

Plus en détail

COLGATE PREVIDENT 5000 PLUS TOOTHPASTE FRUITASTIC/ DENTIFRICE FRUITASTIQUE

COLGATE PREVIDENT 5000 PLUS TOOTHPASTE FRUITASTIC/ DENTIFRICE FRUITASTIQUE Vrsion 1.0 Dat d révision 09/20/2012 Dat d'imprssion 09/20/2012 SECTION 1. IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIETE Nom du produit : COLGATE PREVIDENT 5000 PLUS TOOTHPASTE FRUITASTIC/ Numéro d la FS

Plus en détail

PROJET D ENCADREMENT DU PROGRAMME DE SOUTIEN AUX NOUVEAUX ENSEIGNANTS GRÂCE À L UTILISATION EFFICACE DES MÉDIAS SOCIAUX

PROJET D ENCADREMENT DU PROGRAMME DE SOUTIEN AUX NOUVEAUX ENSEIGNANTS GRÂCE À L UTILISATION EFFICACE DES MÉDIAS SOCIAUX PROJET D ENCADREMENT DU PROGRAMME DE SOUTIEN AUX NOUVEAUX ENSEIGNANTS GRÂCE À L UTILISATION EFFICACE DES MÉDIAS SOCIAUX Association canadinn ds profssurs d immrsion Canadian Association of Immrsion Tachrs

Plus en détail

Projet de soutien CSFP/OFFT case management Formation professionnelle

Projet de soutien CSFP/OFFT case management Formation professionnelle Projt d soutin CSFP/OFFT cas managmnt Formation profssionnll Cas managmnt Formation profssionnll CM FP C documnt st conçu comm un aid pour la mis n plac du cas managmnt Formation profssionnll. Il a un

Plus en détail

2. LES DÉPLACEMENTS : TENSIONS ENTRE ACCESSIBILITÉ DU TERRITOIRE ET AMÉNAGEMENT DU CADRE DE VIE

2. LES DÉPLACEMENTS : TENSIONS ENTRE ACCESSIBILITÉ DU TERRITOIRE ET AMÉNAGEMENT DU CADRE DE VIE 2. LES DÉPLACEMETS : TESIOS ETRE ACCESSIBILITÉ DU TERRITOIRE ET AMÉAGEMET DU CADRE DE VIE 199 Un résau d infrastructurs d grand porté assur un bonn accssibilité à l agglomération lyonnais Transport aérin

Plus en détail

SERIE D EXERCICES 25 : THERMODYNAMIQUE : PREMIER PRINCIPE

SERIE D EXERCICES 25 : THERMODYNAMIQUE : PREMIER PRINCIPE Séri d xrcics 5 SERIE D EXERCICES 5 : HERMODYNAMIQUE : PREMIER PRINCIPE ravail mécaniqu ds forcs xtériurs d rssion. Exrcic : cas d un gaz. Soit un mol d gaz subissant un comrssion quasi statiqu t isothrm

Plus en détail

pour seniors en 10 questions

pour seniors en 10 questions MINI-GUIDE DE L HÉBERGEMENT MINI-GUIDE DE L HÉBERGEMENT pour sniors 1 L AUTEUR Ecrit par Dominiqu Schmidt, c mini guid d l hébrgmnt st publié par Rtrait Plus pour assistr ls famills dans lur rchrch d structurs

Plus en détail

e s p a c e AQUA sport détente Saint-Cyprien

e s p a c e AQUA sport détente Saint-Cyprien s p a c AQUA sport détnt & Saint-Cyprin ss p aac c s c n i op l ai si r c L spac Aquasud st und bassin ouvrtconcrn à l'anné.l apprntissag Ctt structur couvrt st accssibl à tous publics : La principal activité

Plus en détail

DIMENSIONNEMENT DE L ISOLATION THERMIQUE D UN PLANCHER BAS AVEC DALLE A PLOT. Société : COCHEBAT

DIMENSIONNEMENT DE L ISOLATION THERMIQUE D UN PLANCHER BAS AVEC DALLE A PLOT. Société : COCHEBAT DIMENSIONNEMENT DE L ISOLATION THERMIQUE D UN PLANCHER BAS AVEC DALLE A PLOT Société : COCHEBAT DÉPARTEMENT ENVELOPPE ET REVÊTEMENTS Srvic CLT Division HTO -FL/CR Dat 2006 N affair : Clint sul Vrsion 1

Plus en détail

su Ap co po ca rem en - m p s a p e - t - d e - d c d - l c l e c p a t à

su Ap co po ca rem en - m p s a p e - t - d e - d c d - l c l e c p a t à Au fil d la Vzouz - n 23.indd 1 22/04/2009 17:23:03 Infos pratiqus Srvics publics à Blâmont au sièg d la Communauté d Communs Communauté d Communs d la Vzouz 38 ru d la Vois - B.P. 8 54 450 BLAMONT Tél.

Plus en détail

Glossaire hygiène des aliments

Glossaire hygiène des aliments Avis au lctur un lxiqu st disponibl à la fin du documnt Glossair hygièn ds alimnts I. Trms généraux Définition Commntairs Accréditation Procédur par laqull un organism faisant autorité rconnaît formllmnt

Plus en détail

Une Bretagne plus diplômée que les autres régions de province

Une Bretagne plus diplômée que les autres régions de province Un Brtagn plus diplômé qu ls autrs régions d provinc Ls actifs brtons sont plus diplômés qu ls autrs actifs d provinc. Comm dans ls autrs régions, l st l diplôm l plus fréqunt, mais ls Brtons sont plus

Plus en détail