Le Grand Paris à l échelle du département de la Seine

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le Grand Paris à l échelle du département de la Seine"

Transcription

1 Une brève histoire de l aménagement de Paris et sa région Le Grand Paris à l échelle du département de la Seine 1ère période : Formation de la banlieue, Industrialisation, urbanisation désordonnée des territoires, Montée en puissance du pouvoir municipal, Premiers projets pour l aménagement d un Grand Paris sous la 3 ème République De nouveaux moyens de transport Claude COTTOUR

2 Organisation de Paris Du 4 septembre 1870 jusqu'au 5 juin 1871, lors de la Commune, Paris a de nouveau un maire. La loi du 14 avril 1871 maintient les 20 arrondissements en les dotant respectivement d'un maire et de 3 adjoints. Les maires et adjoints d'arrondissement sont nommés sur proposition du ministre de l'intérieur par décret du Président de la République. Ils sont hiérarchiquement subordonnés au Préfet de la Seine. Les arrondissements de Paris ne constituent pas des personnes morales mais de simples divisions administratives. Les mairies des arrondissements sont de simples annexes à Etienne Arago du 4 septembre 1870 au 15 novembre 1870 la Préfecture de la Seine. Jules Ferry du 15 novembre 1870 au 5 juin 1871

3 Population de banlieue (département de la Seine) 1886 : : : : ; Paris 2,7 M, ensemble région 4,7M 1911 :

4 Une brève histoire de l aménagement de Paris et sa région 1870 et 1880 : première phase de peuplement de la banlieue : - dans les communes limitrophes de Paris par une population modeste contrainte de quitter la capitale, - dans les communes du deuxième cercle par la petite ou moyenne bourgeoisie A partir de 1880 arrivée massive de provinciaux (de 1876 à 1911 plus de 50% de la population de banlieue est originaire de province)

5 Développement des municipalités de banlieue Organisation municipale soumise au régime général (loi du 4 avril 1884) Création de nouvelles communes par division Construction de mairies, d écoles Développement de la vie municipale Début de l intercommunalité (gaz de banlieue, pompes funèbres) Vie politique : émergence de communes socialistes

6 L industrialisation de la région parisienne : maintien des industries traditionnelles de la période précédente : transformation et modernisation de certaines activités (chimie), apparition de la métallurgie, de la construction métallique et mécanique

7 L industrialisati on de la région parisienne : essor de la construction mécanique, électrique, de la chimie, de la pharmacie, de la production d énergie, de la fabrication de produits alimentaires

8

9 L automobile

10 1895 nb Ets Nombre d Ets industriels par commune en 1895

11 Guerre La guerre accroît de façon spectaculaire le potentiel industriel de la région parisienne fabrication d avions, de véhicules motorisés, Citroën d obus, de fils barbelés, de bâches Avion Nieuport char Renault Usine de Dion-Bouton

12 Transport fluvial de passagers période la plus faste entre 1880 et 1914 Les transports en commun 1906 : apparition des omnibus automobiles

13 Multiplication des lignes de tramways électriques Les transports en commun 1900 : première ligne de métro

14 Métro en 1913 Les transports en commun

15 Fin du 19e siècle : le logement social laissé à l initiative privée Les initiatives privées urbaines sont issues d associations caritatives animées par de riches philanthropes : premier congrès des Habitations à Bon Marché (HBM). La fondation Rothschild se lance à grande échelle avec des financements considérables dans la construction d HBM D autres mécènes suivent comme la Fondation Lebaudy

16 Politique sociale d initiative privée Certains patrons d usines se sont réellement engagés sur cette question en construisant des logements pour leurs propres ouvriers des cités ouvrières, des cités jardins Ces industriels construisent aussi des crèches, Ivry : des «colonie écoles ouvrière» d apprentissage, de la fabrique des d orgues orphelinats, Alexandre des dispensaires pour leurs employés. Crèche de la Cie des Lampes à Ivry

17 Logement social, premiers textes réglementaires au début du 20 e siècle Nombreuses idées en faveur de la diffusion de l hygiène (lutte contre les épidémies de tuberculose) portées par des groupes de pression (Jules Siegfried du Musée social). 1906, loi Strauss : Les HBM deviennent obligatoires dans chaque département. 1912, loi Bonnevay : création d offices publics communaux et départementaux d HBM.

18 Premiers projets d un Grand Paris la loi du 14 mars 1919 (dite Cornudet) impose aux villes de plus de habitants de se doter d un plan de développement urbain à long terme. En 1919, création : - de la direction de l extension de Paris à la préfecture de la Seine, - du bureau d études de l extension au conseil général de la Seine en charge de l élaboration des projets de plans d aménagement et d extension du département.

19 Premiers projets d un Grand Paris

Résumés des interventions

Résumés des interventions Résumés des interventions La naissance des offices publics d'hbm en région parisienne. Au cours du développement industriel et urbain de la fin du 19 e siècle, les classes populaires ont eu de plus en

Plus en détail

Monsieur le Ministre, Monsieur le Maire, Monsieur le Président du Comité National Tchèque, Mesdames, Messieurs,

Monsieur le Ministre, Monsieur le Maire, Monsieur le Président du Comité National Tchèque, Mesdames, Messieurs, Monsieur le Ministre, Monsieur le Maire, Monsieur le Président du Comité National Tchèque, Mesdames, Messieurs, En tant que Président du Club HLM International, je tiens tout d abord à vous remercier pour

Plus en détail

021 Région Ile-de-France - Paris (France)

021 Région Ile-de-France - Paris (France) 021 Région Ile-de- - Paris () 9,8 millions d habitants selon Urban Agglomerations 2003 (ONU). 1. Echelons territoriaux, population et superficie Nom Population % pop. total Superficie Densité Paris (Ville

Plus en détail

Repères techniques pour l observation des façades

Repères techniques pour l observation des façades Du logement à la maison individuelle : Quelques repères historiques Le concept de «maison individuelle» est étroitement lié aux politiques du logement en France. En dehors des hôtels particuliers ou des

Plus en détail

Proposition d un parcours en HiDA en 3 ème DP6

Proposition d un parcours en HiDA en 3 ème DP6 Proposition d un parcours en HiDA en 3 ème DP6 Journée de formation à destination des professeurs de 3 ème DP6 de Savoie et Haute-Savoie Olivier BAYLE (Arts appliqués) et Marina FAVRET (Lettres-Histoire-Géographie)

Plus en détail

Yann Françoise Plan climat de Paris

Yann Françoise Plan climat de Paris Un nouveau sens pour la planification Développement durable et métropoles Yann Françoise Plan climat de Paris Journée Île-de-France / 14 mai 2009 Le plan climat de Paris Un nouveau sens pour la planification

Plus en détail

Charte de la Commune Nouvelle AUDIERNE-ESQUIBIEN

Charte de la Commune Nouvelle AUDIERNE-ESQUIBIEN Charte de la Commune Nouvelle AUDIERNE-ESQUIBIEN Modifiée suite aux remarques des Conseils Municipaux du 8 Juillet 2015 Projet de charte élaboré par le groupe de travail composé de : Joseph Evenat, Didier

Plus en détail

ATELIER 2 : Lutte contre l effet de serre. Habitat - logement

ATELIER 2 : Lutte contre l effet de serre. Habitat - logement Compte rendu de la deuxième réunion de travail - 3 octobre 2012 L atelier se déroule dans la salle du conseil municipal ATELIER 2 : Lutte contre l effet de serre Habitat - logement Madame Salfati, adjointe

Plus en détail

Présentation du diagnostic partagé de l Agenda 21

Présentation du diagnostic partagé de l Agenda 21 Présentation du diagnostic partagé de l Agenda 21 Synthèse de l état des lieux et des ateliers de concertation réalisés dans le cadre de l Agenda 21 de la Ville de Quetigny Sommaire I. Une cité globale

Plus en détail

MARSEILLE MECENAT. Marseille Patrimoine 2013-2020. Conférence de presse Lundi 5 décembre 2011 à 12h00 Hôtel de Ville - Marseille 2 e

MARSEILLE MECENAT. Marseille Patrimoine 2013-2020. Conférence de presse Lundi 5 décembre 2011 à 12h00 Hôtel de Ville - Marseille 2 e MARSEILLE MECENAT Marseille Patrimoine 2013-2020 Conférence de presse Lundi 5 décembre 2011 à 12h00 Hôtel de Ville - Marseille 2 e I. Marseille Mécénat II. Marseille Patrimoine 2013-2020 III. Devenir Mécène

Plus en détail

La planification à l échelle de la région parisienne

La planification à l échelle de la région parisienne La planification à l échelle de la région parisienne 1932 1939 : plan d aménagement de la région parisienne ou plan PROST 1941 : Une nouvelle région parisienne 1945 1960 : décentralisation de la région

Plus en détail

110 initiatives pour la métropole

110 initiatives pour la métropole 110 initiatives pour la métropole Nom de l initiative : Donner à voir la métropole aux citoyens : une maquette partagée Collectivité membre présentant l initiative : Le Kremlin-Bicêtre Maîtrise d ouvrage

Plus en détail

CA SUD. Communauté d Agglomération du Sud «CONSCIENCE DE L ATTRACTION DE SON TERRITOIRE ET DES ENJEUX» Entre Deux : Saint-Joseph : Le Tampon :

CA SUD. Communauté d Agglomération du Sud «CONSCIENCE DE L ATTRACTION DE SON TERRITOIRE ET DES ENJEUX» Entre Deux : Saint-Joseph : Le Tampon : CA SUD Communauté d Agglomération du Sud 4 communes : L entre Deux, Le Tampon, Saint-Joseph, Saint-Phillipe 56 460 hectares 124 129 habitants «CONSCIENCE DE L ATTRACTION DE SON TERRITOIRE ET DES ENJEUX»

Plus en détail

Les enceintes de Paris

Les enceintes de Paris Une brève histoire de l aménagement de Paris et sa région Les enceintes de Paris L administration et l expansion de Paris sous l Ancien régime : L administration de Paris Les différentes enceintes Les

Plus en détail

NOTE SYNTHETIQUE DE PRESENTATION

NOTE SYNTHETIQUE DE PRESENTATION NOTE SYNTHETIQUE DE PRESENTATION LE CDT PARIS EST ENTRE MARNE ET BOIS, VITRINE DE LA VILLE DURABLE La loi n 2010-597 du 3 juin 2010 relative au Grand Paris, prévoit l élaboration par l Etat et les collectivités

Plus en détail

L'école d'apprentissage Renault

L'école d'apprentissage Renault L'école d'apprentissage Renault 1919-1989 EMMANUEL QUENSON «SCNRS EDITIONS 15, rue Malebranche - 75005 Paris Table des matières REMERCIEMENTS 6 LISTE DES ABRÉVIATIONS 7 INTRODUCTION 9 Analyser les relations

Plus en détail

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS Direction de l'urbanisme Sous-Direction de l'action Foncière 2013 DU 367 Création d un Conseil de l Immobilier de la Ville de Paris. PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS Mes Chers Collègues, Lors de

Plus en détail

Baromètre 2010 Carrefour Property TNS Sofres «Attentes des consommateurs en Centre-Ville» pour Centre-ville en Mouvement SYNTHESE

Baromètre 2010 Carrefour Property TNS Sofres «Attentes des consommateurs en Centre-Ville» pour Centre-ville en Mouvement SYNTHESE Baromètre 2010 Carrefour Property TNS Sofres «Attentes des consommateurs en Centre-Ville» pour Centre-ville en Mouvement SYNTHESE A l heure où les modes de consommation évoluent, la relation qui unit les

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 104. Exercice 2010 - Ouvertures de crédits d investissement

BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 104. Exercice 2010 - Ouvertures de crédits d investissement BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 104 Exercice 2010 - Ouvertures de crédits d investissement M. FOUSSERET, Maire, Rapporteur : Le vote du budget primitif de la Collectivité interviendra le 25

Plus en détail

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat.

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. Les enfants des écoles vont régulièrement rencontrer les résidents des logements-foyers. PoitiersMag page

Plus en détail

L'autobus fait sa place dans les rues de la capitale. non libre de droit

L'autobus fait sa place dans les rues de la capitale. non libre de droit L'autobus fait sa place dans les rues de la capitale Arnaud Passalacqua 7 décembre 2010 Plan de la présentation L'omnibus La du XIXe siècle, un mode établi révolution de la Belle Époque L'entre-deux-guerres

Plus en détail

La rentrée scolaire dans les écoles publiques maternelles et élémentaires de Marseille

La rentrée scolaire dans les écoles publiques maternelles et élémentaires de Marseille La rentrée scolaire dans les écoles publiques maternelles et élémentaires de Marseille Ecole élémentaire de Sainte-Marguerite : une des 445 écoles maternelles et primaires de Marseille Lundi 25 août 2014

Plus en détail

IV. L ORGANISATION DES TRAVAUX.

IV. L ORGANISATION DES TRAVAUX. IV.. 4.1 L organisation du chantier. 4.2 La maîtrise des conséquences du chantier. IV.. La construction d une ligne de tramway est une opération d'envergure, qui nécessite des travaux de grande ampleur.

Plus en détail

ECOLE NATIONALE SUPERIEURE D ARCHITECTURE DE. Ecole Nationale supérieure d architecture de Paris-Belleville PARIS-BELLEVILLE

ECOLE NATIONALE SUPERIEURE D ARCHITECTURE DE. Ecole Nationale supérieure d architecture de Paris-Belleville PARIS-BELLEVILLE ECOLE NATIONALE SUPERIEURE D ARCHITECTURE DE Ecole Nationale supérieure d architecture de Paris-Belleville PARIS-BELLEVILLE L école en quelques chiffres 1100 étudiants 156 étudiants en 1 ère année 75 étudiants

Plus en détail

L'organisation du territoire français.

L'organisation du territoire français. L'organisation du territoire français. 2 ème partie : AMÉNAGEMENT ET DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE FRANÇAIS. Thème 2 : L organisation du territoire français. Introduction. Depuis les trente dernières années,

Plus en détail

CHAPITRE 5 - DISPOSITIONS APPLICABLES AUX DÉPENSES DES MEMBRES DU CONSEIL

CHAPITRE 5 - DISPOSITIONS APPLICABLES AUX DÉPENSES DES MEMBRES DU CONSEIL TITRE 2 - LE CONSEIL MUNICIPAL ET SES COMITÉS CHAPITRE 5 - DISPOSITIONS APPLICABLES AUX DÉPENSES DES MEMBRES DU CONSEIL Section 1 - Remboursement des dépenses admissibles réalisées dans l exercice des

Plus en détail

CORRECTION DNB METROPOLE SESSION 2014 SERIE PRO HISTOIRE GEOGRAPHIE ECJS

CORRECTION DNB METROPOLE SESSION 2014 SERIE PRO HISTOIRE GEOGRAPHIE ECJS CORRECTION DNB METROPOLE SESSION 2014 SERIE PRO HISTOIRE GEOGRAPHIE ECJS PREMIERE PARTIE : HISTOIRE 1. Alesia : 52 avant JC 2. Mur de Berlin : 1961-1989 3. Lors de la 1 ère Guerre Mondiale (1914-1918),

Plus en détail

LES CHIFFRES À RETENIR. Sur le territoire de Plaine Commune, La Poste est équipée de 195 vélos à assistance 195

LES CHIFFRES À RETENIR. Sur le territoire de Plaine Commune, La Poste est équipée de 195 vélos à assistance 195 LA POSTE La Poste est un opérateur de services postaux (courrier, colis et express), fournisseur de services numériques et de solutions de commerce et d e-commerce (marketing, logistique). La Poste possède

Plus en détail

CONVENTION D ENGAGEMENT VOLONTAIRE EN FAVEUR DE LA LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE PAR LES DISTRIBUTEURS DU SECTEUR ALIMENTAIRE

CONVENTION D ENGAGEMENT VOLONTAIRE EN FAVEUR DE LA LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE PAR LES DISTRIBUTEURS DU SECTEUR ALIMENTAIRE CONVENTION D ENGAGEMENT VOLONTAIRE EN FAVEUR DE LA LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE PAR LES DISTRIBUTEURS DU SECTEUR ALIMENTAIRE ENTRE LA MINISTRE DE L ÉCOLOGIE, DU DEVELOPPEMENT DURABLE ET DE L

Plus en détail

LE CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE

LE CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE LE CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE Un peu d histoire Des bureaux de bienfaisance (à la révolution) Aux bureaux d aide sociale (1953) et depuis 1986 : Le centre communal d action sociale L ACTION SOCIALE

Plus en détail

Chapitre 1 Les effets géographiques du rôle de l État

Chapitre 1 Les effets géographiques du rôle de l État Chapitre 1 Les effets géographiques du rôle de l État La géographie actuelle de la France, c est-à-dire l organisation de ses espaces, est la résultante provisoire de l histoire de son territoire et de

Plus en détail

Bernadette Laclais Députée de Savoie

Bernadette Laclais Députée de Savoie Bernadette Laclais Députée de Savoie Retour sur un an d activité à l Assemblée nationale et pour notre territoire - Réunion de bilan de mandat LE CHÂTELARD 24/10/2014 Bernadette Laclais Députée de Savoie

Plus en détail

Marc THIBERVILLE, Président Délégué, Vice Président du Conseil Général du Val de Marne Chargé des Transports et des Déplacements

Marc THIBERVILLE, Président Délégué, Vice Président du Conseil Général du Val de Marne Chargé des Transports et des Déplacements Marc THIBERVILLE, Président Délégué, Vice Président du Conseil Général du Val de Marne Chargé des Transports et des Déplacements Jean-Paul DAVID, Adjoint au maire de Nogent-sur-Marne Représente, Jacques

Plus en détail

L EHPAD Bellevue est un lieu où va se dérouler une partie de l existence de la personne âgée.

L EHPAD Bellevue est un lieu où va se dérouler une partie de l existence de la personne âgée. EHPAD SAINT MENS INTRODUCTION : L EHPAD Bellevue est un lieu où va se dérouler une partie de l existence de la personne âgée. Ce temps de vie est souvent de plusieurs mois voire plusieurs années. Nous

Plus en détail

Mairie de Paris Agenda 21 Diagnostic technique Document de travail présenté à la concertation publique mars 2007 1

Mairie de Paris Agenda 21 Diagnostic technique Document de travail présenté à la concertation publique mars 2007 1 Mairie de Paris Agenda 21 Diagnostic technique Document de travail présenté à la concertation publique mars 2007 1 Huit fiches de synthèse pour un diagnostic partagé La Ville de Paris a lancé son Agenda

Plus en détail

Les Hauts-de-Seine et la Grande Guerre dans les collections photographiques et cinématographiques de l ECPAD (1915-1919)

Les Hauts-de-Seine et la Grande Guerre dans les collections photographiques et cinématographiques de l ECPAD (1915-1919) Les Hauts-de-Seine et la Grande Guerre dans les collections photographiques et cinématographiques de l ECPAD (1915-1919) Les archives de la SPCA sur les Hauts-de-Seine Nombre de reportages : 75 Nombre

Plus en détail

les procedures d évolution du PLU (i)

les procedures d évolution du PLU (i) les procedures d évolution du PLU (i) Fiche 01-2015 Sommaire La mise à jour du PLU 1 Les procédures de modification 2 La modification simplifiée La modification Les procédures de révision 6 La révision

Plus en détail

TAXE FONCIERE SUR LES PROPRIETES BATIES

TAXE FONCIERE SUR LES PROPRIETES BATIES TFB-13 2012 TAXE FONCIERE SUR LES PROPRIETES BATIES EXONERATION EN FAVEUR DES ENTREPRISES NOUVELLES POUR LES ETABLISSEMENTS QU ELLES ONT CREES OU REPRIS A UNE ENTREPRISE EN DIFFICULTE Code Général des

Plus en détail

Visite Sylvia Pinel (Ministre du Logement, de l Égalité des territoires et de la Ruralité) - ZAC de la Jaguère

Visite Sylvia Pinel (Ministre du Logement, de l Égalité des territoires et de la Ruralité) - ZAC de la Jaguère Visite Sylvia Pinel (Ministre du Logement, de l Égalité des territoires et de la Ruralité) - ZAC de la Jaguère Intervention de Gérard Allard, Maire de Rezé Mardi 28 avril 2015 Madame la Ministre En tant

Plus en détail

Parc résidentiel: des solutions adaptées à la typologie

Parc résidentiel: des solutions adaptées à la typologie Parc résidentiel: des solutions adaptées à la typologie A. De Herde 1 1. Typologie du logement wallon (dans le cadre du projet de recherche LEHR, mené conjointement par la PHP, le CSTC et l UCL, financé

Plus en détail

Présentation de la politique de la Ville de Paris en matière de rénovation énergétique du parc de logements privé

Présentation de la politique de la Ville de Paris en matière de rénovation énergétique du parc de logements privé Présentation de la politique de la Ville de Paris en matière de rénovation énergétique du parc de logements privé Chantier copropriété du Plan Bâtiment Grenelle 30 septembre 2011 Sommaire Les objectifs

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES PROLOGUE LES PLUS PAUVRES DANS LA DÉMOCRATIE : ENJEUX ET PERCEPTION... 13

TABLE DES MATIÈRES PROLOGUE LES PLUS PAUVRES DANS LA DÉMOCRATIE : ENJEUX ET PERCEPTION... 13 TABLE DES MATIÈRES Remerciements... 7 Abréviations utilisées et indications sur les références... 8 Introduction... 9 PROLOGUE LES PLUS PAUVRES DANS LA DÉMOCRATIE : ENJEUX ET PERCEPTION... 13 Définition

Plus en détail

Structures d organisation du territoire en France

Structures d organisation du territoire en France Structures d organisation du territoire en France Statistiques, statuts juridiques, compétences, missions, avenir Fabrice THURIOT, CRDT (GIS GRALE CNRS), Faculté de Droit et de Science Politique de l Université

Plus en détail

TABLEAU DE CONCORDANCE

TABLEAU DE CONCORDANCE TABLEAU DE CONCORDANCE entre les articles du projet de loi n 4 relatif aux responsabilités locales et ceux de la loi n -809 du 13 août relative aux libertés et responsabilités locales OBJET DATE Projet

Plus en détail

Géographie 3ème. I. Introduction : Lycée Mater Dei N. Carpentier

Géographie 3ème. I. Introduction : Lycée Mater Dei N. Carpentier Chapitre 1 Les métropoles européennes et américaines Organisation spatiale et répartition de la population Lycée Mater Dei N. Carpentier 1 [PARIS-METROPOLE EUROPEENNE - NEW YORK-METROPOLE NORD-AMERICAINE]

Plus en détail

Enseigner la géographie au cycle 3 Compte rendu de la conférence du 26 janvier 2011 de Gilles Boyer, professeur d IUFM

Enseigner la géographie au cycle 3 Compte rendu de la conférence du 26 janvier 2011 de Gilles Boyer, professeur d IUFM Enseigner la géographie au cycle 3 Compte rendu de la conférence du 26 janvier 2011 de Gilles Boyer, professeur d IUFM Qu est-ce que la géographie? Qu est-ce qu enseigner la géographie? Le programme de

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL SÉANCE DU 7 AVRIL 2015 COMPTE-RENDU SOMMAIRE

CONSEIL MUNICIPAL SÉANCE DU 7 AVRIL 2015 COMPTE-RENDU SOMMAIRE CONSEIL MUNICIPAL SÉANCE DU 7 AVRIL 2015 COMPTE-RENDU SOMMAIRE (Affiché en exécution de l article L2121-25 du Code Général des Collectivités Territoriales) Le Conseil municipal, régulièrement convoqué,

Plus en détail

REUNION D OUVERTURE 6 FEVRIER 2006 ESPACE REUILLY > PARIS 12 e

REUNION D OUVERTURE 6 FEVRIER 2006 ESPACE REUILLY > PARIS 12 e REUNION D OUVERTURE 6 FEVRIER 2006 ESPACE REUILLY > PARIS 12 e Film design tramway T3 Le premier tronçon du tramway T3, sur les boulevards des Maréchaux sud >> Du Pont du Garigliano à la Porte d Ivry

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANÇAISE 2014/... DCM N 14-01-30-3

REPUBLIQUE FRANÇAISE 2014/... DCM N 14-01-30-3 REPUBLIQUE FRANÇAISE 2014/... MAIRIE DE METZ CONSEIL MUNICIPAL DE LA VILLE DE METZ REGISTRE DES DELIBERATIONS Séance du 30 janvier 2014 DCM N 14-01-30-3 Objet : Engagement de la Ville de Metz dans le dispositif

Plus en détail

ASSOCIATION NATIONALE DES COMMUNES DU TCHAD LE PROCESSUS DE LA DECENTRALISATION AU TCHAD

ASSOCIATION NATIONALE DES COMMUNES DU TCHAD LE PROCESSUS DE LA DECENTRALISATION AU TCHAD ASSOCIATION NATIONALE DES COMMUNES DU TCHAD LE PROCESSUS DE LA DECENTRALISATION AU TCHAD 1 PRESENTATION DE L ASSOCIATION NATIONALE DES COMMUNES DU TCHAD Créée par l Assemblée Générale constitutive des

Plus en détail

LE GRAND REFERENDUM POUR LA MOBILITE EN ÎLE-DE-FRANCE

LE GRAND REFERENDUM POUR LA MOBILITE EN ÎLE-DE-FRANCE DOSSIER DE PRESSE LE GRAND REFERENDUM POUR LA MOBILITE EN ÎLE-DE-FRANCE LES RESULTATS COMMUNIQUÉ Paris, le 29/06/2016 «40 MILLIONS D AUTOMOBILISTES» PUBLIE LES RÉSULTATS DE SON GRAND RÉFÉRENDUM POUR LA

Plus en détail

16 avril 2015. Réunion publique de restitution de la 1 ère phase de concertation

16 avril 2015. Réunion publique de restitution de la 1 ère phase de concertation 16 avril 2015 Réunion publique de restitution de la 1 ère phase de concertation SOMMAIRE 1. L'actualité du projet 2. Restitution de la 1 ère phase de concertation 3. La suite de la démarche 4. Temps d

Plus en détail

Les principales dispositions de la loi portant nouvelle organisation territoriale de la République (loi NOTRe)

Les principales dispositions de la loi portant nouvelle organisation territoriale de la République (loi NOTRe) Les principales dispositions de la loi portant nouvelle organisation territoriale de la République (loi NOTRe) Renforcement des responsabilités des régions Suppression de la clause générale de compétence

Plus en détail

Evaluation et perspectives pour le réseau VAP. 4 acteurs concernés

Evaluation et perspectives pour le réseau VAP. 4 acteurs concernés 1 Evaluation et perspectives pour le réseau VAP Entre 2009 et 2014, les initiateurs de l ASBL VAP se sont mobilisés pour proposer de l autostop de proximité et promouvoir cette alternative en Brabant wallon

Plus en détail

Statistique des permis de bâtir

Statistique des permis de bâtir Direction générale Statistique - Statistics Belgium Statistique des permis de bâtir North Gate bureau 05.B50 Boulevard du Roi Albert II 16 1000 Bruxelles Numéro d entreprise: 0314.595.348 tél. : 02/277.61.34

Plus en détail

LE JARDIN PARTAGÉ LE JARDIN AUTREMENT

LE JARDIN PARTAGÉ LE JARDIN AUTREMENT LE JARDIN PARTAGÉ LE JARDIN AUTREMENT Le rôle social et écologique des jardins partagés Par Catherine CREUZE Les jardins partagés trouvent leur place dans la composante d un développement durable, force

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 24 MAI 2012

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 24 MAI 2012 SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 24 MAI 2012 POINT COOPERATION INTERNATIONALE Accueil d enfants sahraouis A) Convention de partenariat avec l association «Plateforme pour la solidarité avec le peuple du

Plus en détail

Pour inciter à un meilleur respect entre les usagers de l espace public. la Ville de Paris lance une nouvelle campagne de communication

Pour inciter à un meilleur respect entre les usagers de l espace public. la Ville de Paris lance une nouvelle campagne de communication Lundi 1 er décembre 2008 DOSSIER DE PRESSE Pour inciter à un meilleur respect entre les usagers de l espace public la Ville de Paris lance une nouvelle campagne de communication Changeons de conduite.

Plus en détail

Atelier Climat Ville de Lyon Conseils de quartier «S adapter» 19 novembre 2013

Atelier Climat Ville de Lyon Conseils de quartier «S adapter» 19 novembre 2013 Atelier Climat Ville de Lyon Conseils de quartier «S adapter» 19 novembre 2013 Changement climatique Quel phénomène n est pas lié au changement climatique? A) La montée des eaux B) Les tsunamis C) La disparition

Plus en détail

LE 1 ER FESTIVAL DE DRONES À PARIS

LE 1 ER FESTIVAL DE DRONES À PARIS LE 1 ER FESTIVAL DE DRONES À PARIS CONFÉRENCE DE PRESSE Lancé à l initiative de la Ville de Paris, en étroite collaboration avec la Préfecture de Police, et organisé par RudeBaguette et le Comité des Champs

Plus en détail

Île-de-France Paris intelligente et connectée

Île-de-France Paris intelligente et connectée Île-de-France Paris intelligente et connectée L essentiel en 10 points 1 Smart city d ici 2020 La ville intelligente combine des solutions technologiques et des méthodes ouvertes pour répondre aux grands

Plus en détail

Barcelone «Durabilité et innovation économique à tous les niveaux»

Barcelone «Durabilité et innovation économique à tous les niveaux» Barcelone «Durabilité et innovation économique à tous les niveaux» 1 600 000 habitants - Capitale de la Catalogne La ville de Barcelone a démontré la capacité à mettre en œuvre des stratégies de rénovation

Plus en détail

Centre. Formation. Acteurs. Locaux. Ouagadougou. Ouagadougou du 21 au 25 Février 2010

Centre. Formation. Acteurs. Locaux. Ouagadougou. Ouagadougou du 21 au 25 Février 2010 Centre Formation Acteurs Locaux Modèles de coopération publique - privée pour la gestion des déchets urbains --- Martin Yelkouni Université Senghor d Alexandrie Louis-Edouard Pouget Grand Lyon Ouagadougou

Plus en détail

La spatialisation des habitations à bon marché.

La spatialisation des habitations à bon marché. La spatialisation des habitations à bon marché. De l habitation dans la ville au logement producteur de ville Claire Carriou Institut d Urbanisme de Paris - université de Paris XII Centre de Recherche

Plus en détail

Schéma de Structure communal de NAMUR. Auteur de l étude : ICEDD, Namur, en partenariat avec VIA, TRAME et CIFoP

Schéma de Structure communal de NAMUR. Auteur de l étude : ICEDD, Namur, en partenariat avec VIA, TRAME et CIFoP AVIS Réf. : CWEDD/11/AV.1462 Date : Schéma de Structure communal de NAMUR 1. DONNEES DE BASE Projet : Projet de schéma de structure communal (SSC) de Namur Demandeur : Ville de Namur Auteur de l étude

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL. Séance du 30 mars 2009. Ordre du Jour

CONSEIL MUNICIPAL. Séance du 30 mars 2009. Ordre du Jour M A I R I E DE D I J O N PALAIS DES ETATS DE BOURGOGNE CONSEIL MUNICIPAL Séance du 30 mars 2009 Ordre du Jour 1 - Conseil Municipal - Séance du 2 février 2009 - Procès-verbal - Approbation 2 - Carte scolaire

Plus en détail

L ENJEU URBAIN DU RENOUVELEMENT DES PLANS DE SAUVEGARDE ET DE MISE EN VALEUR A PARIS

L ENJEU URBAIN DU RENOUVELEMENT DES PLANS DE SAUVEGARDE ET DE MISE EN VALEUR A PARIS L ENJEU URBAIN DU RENOUVELEMENT DES PLANS DE SAUVEGARDE ET DE MISE EN VALEUR A PARIS DROIT PUBLIC IMMOBILIER Construire le futur en préservant le passé est, depuis le 19 ème siècle, un enjeu majeur des

Plus en détail

Edition 2014 Cérémonie de remise des Trophées «Chimie Responsable» 18 novembre 2014

Edition 2014 Cérémonie de remise des Trophées «Chimie Responsable» 18 novembre 2014 Edition 2014 Cérémonie de remise des Trophées «Chimie Responsable» 18 novembre 2014 Trophée Intégration locale Trophée Intégration locale : CHRYSO, Sermaises (45) PME leader français des adjuvants pour

Plus en détail

BONNE PRATIQUE 36 FRANCE - ESPACE 16 STRASBOURG

BONNE PRATIQUE 36 FRANCE - ESPACE 16 STRASBOURG BONNE PRATIQUE 36 FRANCE - ESPACE 16 STRASBOURG RÉGION Alsace MUNICIPALITÉ Strasbourg TYPE D'ACTION ESPACE 16 STRASBOURG. Mise en place d'un espace temporaire d'insertion. NIVEAU DE LA BONNE PRATIQUE éprouvée

Plus en détail

Projet de délibération. Exposé des motifs. Mesdames, Messieurs,

Projet de délibération. Exposé des motifs. Mesdames, Messieurs, Direction du Patrimoine et de l Architecture Service Technique du Bâtiment Durable Section Réglementation et Développement 2015 DPA 14G ERP et IOP départementaux parisiens Demandes d approbation des agendas

Plus en détail

THEME II. LA FRANCE CONTEMPORAINE G2 COMPRENDRE LES TERRITOIRE DE PROXIMITE

THEME II. LA FRANCE CONTEMPORAINE G2 COMPRENDRE LES TERRITOIRE DE PROXIMITE THEME II. LA FRANCE CONTEMPORAINE G2 COMPRENDRE LES TERRITOIRE DE PROXIMITE Introduction : un territoire. C est une portion d espace terrestre que s est appropriée une collectivité d hommes qui l aménage

Plus en détail

Madame, Monsieur, Lieu de dépose du questionnaire : soit au secrétariat de mairie soit dans la boite aux lettres de la mairie

Madame, Monsieur, Lieu de dépose du questionnaire : soit au secrétariat de mairie soit dans la boite aux lettres de la mairie Madame, Monsieur, Depuis plusieurs années la commune de Bierné a montré son engagement vers un développement plus durable en menant un certain nombre de démarches et actions concrètes : réalisation d un

Plus en détail

RENCONTRES EPCI DAC MAI 2012

RENCONTRES EPCI DAC MAI 2012 RENCONTRES EPCI DAC MAI 2012 Partie 1 : diagnostic croisé de l offre et de la demande commerciale Offre commerciale existante par commune : des rayonnements très différents Augmentation dynamique du nombre

Plus en détail

Mois J F M A M Jn Jt A S O N D Année Températures maximales (en C) Températures minimales (en C) Précipitations (hauteur moyenne en mm)

Mois J F M A M Jn Jt A S O N D Année Températures maximales (en C) Températures minimales (en C) Précipitations (hauteur moyenne en mm) FRANCE-PARIS GÉOGRAPHIE Elle se situe au cœur d'une vaste plaine fertile au climat tempéré, le Bassin parisien, sur une boucle de la Seine, entre les confluents de celle-ci avec la Marne et l'oise. CLIMAT

Plus en détail

CURRICULUM VITAE. MBONIGABA Cyprien

CURRICULUM VITAE. MBONIGABA Cyprien CURRICULUM VITAE MBONIGABA Cyprien Nationalité : Burundaise Etat civil : Marié, 4 enfants Date et lieu de naissance: Kirundo, le 27 Juillet 1959 Adresse complète : B.P. 6186 - Tél.: -Bureau : 210832/216394

Plus en détail

Education au Sénégal. Bénéfices du Senior Dual. L originalité du projet se résume en quatre points.

Education au Sénégal. Bénéfices du Senior Dual. L originalité du projet se résume en quatre points. Projet Senior Dual Le projet «Senior Dual», créé par Apprentissages sans Frontières (ASF), vise à mettre à profit l'expertise professionnelle des seniors (retraités) suisses issus des métiers du bâtiment,

Plus en détail

Le Plan Local d Urbanisme

Le Plan Local d Urbanisme CONSEIL MUNICIPAL EXTRAORDINAIRE DU 1 er juin 2013 Le Plan Local d Urbanisme DIVONNE, VILLE VERTE Ville de Divonne-les-Bains SOMMAIRE 1. BILAN DU PLU DE 2006 À AUJOURD HUI 2. VERS UNE REVISION GENERALE

Plus en détail

Dossier de présentation 2015

Dossier de présentation 2015 Dossier de présentation 2015 Présentation des Heures Heureuses Pendant trois soirs, du 24 au 26 juin 2015, les Heures Heureuses proposent le meilleur de Paris à l heure de l apéro pour seulement 2 euros.

Plus en détail

COMPARATIF DE MESURES EMBLEMATIQUES DU PARTI SOCIALISTE, DE L UMP ET DES VERTS MUNICIPALES PARIS 2008

COMPARATIF DE MESURES EMBLEMATIQUES DU PARTI SOCIALISTE, DE L UMP ET DES VERTS MUNICIPALES PARIS 2008 COMPARATIF DE MESURES EMBLEMATIQUES DU PARTI SOCIALISTE, DE L UMP ET DES VERTS MUNICIPALES PARIS 2008 THEMATIQUE PARTI SOCIALISTE DELANOË UMP PANAFIEU MODEM - SARNEZ LES VERTS - BAUPIN petite ceinture

Plus en détail

Entretiens Jacques Cartier 2011. Colloque L HABITAT ADAPTÉ : MODALITÉS DE PRODUCTION, DE GESTION ET DE SOUTIEN AUX PERSONNES

Entretiens Jacques Cartier 2011. Colloque L HABITAT ADAPTÉ : MODALITÉS DE PRODUCTION, DE GESTION ET DE SOUTIEN AUX PERSONNES Entretiens Jacques Cartier 2011 Colloque L HABITAT ADAPTÉ : MODALITÉS DE PRODUCTION, DE GESTION ET DE SOUTIEN AUX PERSONNES Responsables scientifiques : Québec Édith Cyr, Directrice générale, Bâtir son

Plus en détail

FONDATION DAVID HADIDA

FONDATION DAVID HADIDA FONDATION DAVID HADIDA LA FONDATION EN QUELQUES LIGNES: Créée en 2008, la Fondation David Hadida place au cœur de son action la lutte contre les inégalités et les discriminations par le biais de projets

Plus en détail

Effets du développement résidentiel ou des contraintes au développement

Effets du développement résidentiel ou des contraintes au développement Le 3 juin 2009 Présentation d un mémoire à la MRC de La Jacques-Cartier à l occasion de la consultation sur le projet de règlement 01-P-2009 visant à modifier le schéma d aménagement révisé numéro 02-2004

Plus en détail

CHARTE DE LA COMMUNE NOUVELLE

CHARTE DE LA COMMUNE NOUVELLE BOURG DE THIZY, LA CHAPELLE DE MARDORE, MARDORE, MARNAND, THIZY CHARTE DE LA COMMUNE NOUVELLE PRINCIPES FONDATEURS Les communes de BOURG DE THIZY, LA CHAPELLE DE MARDORE, MARDORE, MARNAND et THIZY ont

Plus en détail

Dates Commissions élargies Séance publique Lundi 19 octobre (après-midi)

Dates Commissions élargies Séance publique Lundi 19 octobre (après-midi) ASSEMBLÉE NATIONALE Service de la Séance RÉPUBLIQUE FRANÇAISE LIBERTÉ - ÉGALITÉ - FRATERNITÉ 4 ème Rect. CALENDRIER DE LA DISCUSSION EN COMMISSION ÉLARGIE ET EN SÉANCE PUBLIQUE DE LA SECONDE PARTIE DU

Plus en détail

COMITE DE PILOTAGE n 1 Tronçon Orly Versailles

COMITE DE PILOTAGE n 1 Tronçon Orly Versailles COMITE DE PILOTAGE n 1 Tronçon Orly Versailles Gares de Palaiseau, Orsay-Gif, Saint Aubin-CEA 6 décembre 2011 Un projet global Les paramètres et études en cours Les techniques constructives Les caractéristiques

Plus en détail

Il faut que tout le monde travaille ensemble pour supprimer ces problèmes. Aujourd hui, je vous demande de faire confiance au Gouvernement.

Il faut que tout le monde travaille ensemble pour supprimer ces problèmes. Aujourd hui, je vous demande de faire confiance au Gouvernement. Le mardi 3 juillet 2012, le Premier Ministre de la France a parlé aux Députés. Le Premier Ministre est le chef du Gouvernement de la France. Il y a plusieurs Ministres dans le Gouvernement. Le Premier

Plus en détail

Bilan de la concertation. Plan Local d Urbanisme. de SAINTE-MARGUERITE-SUR-MER. Un Projet de Village. Le Maire, Claude Ferchal

Bilan de la concertation. Plan Local d Urbanisme. de SAINTE-MARGUERITE-SUR-MER. Un Projet de Village. Le Maire, Claude Ferchal Plan Local d Urbanisme de SAINTE-MARGUERITE-SUR-MER Un Projet de Village Vu pour être annexé à la délibération du Conseil Municipal en date du : Le Maire, Claude Ferchal P.L.U. prescrit par délibération

Plus en détail

Statistique des permis de bâtir

Statistique des permis de bâtir Direction générale Statistique - Statistics Belgium Statistique des permis de bâtir North Gate bureau 05.B50 Boulevard du Roi Albert II 16 1000 Bruxelles Numéro d entreprise: 0314.595.348 tél. : 02/277.61.34

Plus en détail

Rencontre publique sur le logement. Urbanisme et Démocratie Collectif Logement Paris14

Rencontre publique sur le logement. Urbanisme et Démocratie Collectif Logement Paris14 Rencontre publique sur le logement Urbanisme et Démocratie Collectif Logement Paris14 Rencontre publique sur le logement Premier exposé : Y voir clair dans le jargon, Le PLH, Le PLU, le FSL, l'apl, le

Plus en détail

Politique énergétique et

Politique énergétique et Politique énergétique et développement durable à Lausanne Structure administrative de Lausanne EEA Gold, label Cité de l énergie et Convention des Maires Principales actions lausannoises Objectifs de la

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME P.A.D.D PLAN LOCAL D URBANISME - PLAN LOCAL D URBANISME - UCEL 10 F EVRIER 2010 - Les orientations générales

PLAN LOCAL D URBANISME P.A.D.D PLAN LOCAL D URBANISME - PLAN LOCAL D URBANISME - UCEL 10 F EVRIER 2010 - Les orientations générales 1 COMMUNE D UCEL PLAN LOCAL D URBANISME PLAN LOCAL D URBANISME DEPARTEMENT : CANTON : COMMUNE : Ardèche Vals les Bains Ucel P.A.D.D ( Projet d A ménagement et de Développement D urable) Les orientations

Plus en détail

Soultz-Sous. Sous-Forêts. Plan Local d Urbanismed. Lundi 18 janvier 2010. Commune de Soultz-Sous-Forêts

Soultz-Sous. Sous-Forêts. Plan Local d Urbanismed. Lundi 18 janvier 2010. Commune de Soultz-Sous-Forêts Soultz-Sous Sous-Forêts Plan Local d Urbanismed Première réunion r publique Lundi 18 janvier 2010 Une réunion en deux temps 1. Les règles du jeu d un PLU? 2. Quel projet pour Soultz-Sous-Forêts? Echanges

Plus en détail

PARIS SANTE NUTRITION. 22 novembre 2012 Journée Solipam

PARIS SANTE NUTRITION. 22 novembre 2012 Journée Solipam PARIS SANTE NUTRITION 22 novembre 2012 Journée Solipam A l origine, le programme Paris Santé Nutrition l objectif était la lutte contre l obésité infantile (0-12 ans), mais très vite, les besoins et les

Plus en détail

Thème 1 : Le capital au cœur de la transformations des modes de

Thème 1 : Le capital au cœur de la transformations des modes de Histoire des faits économiques : Thème 1 : Le capital au cœur de la transformations des modes de production 1. Donner une définition au terme «révolution industrielle» : L expression révolution industrielle

Plus en détail

CONSEIL DES MINISTRES

CONSEIL DES MINISTRES CONSEIL DES MINISTRES LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE A REUNI LE CONSEIL DES MINISTRES AU PALAIS DE L ÉLYSÉE LE MERCREDI 23 MARS 2011 A L ISSUE DU CONSEIL, LE SERVICE DE PRESSE DE LA PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE

Plus en détail

Leçon 15. Le Creusot, une ville industrielle au XIX s.

Leçon 15. Le Creusot, une ville industrielle au XIX s. Leçon 15. Le Creusot, une ville industrielle au XIX s. Question: Comment une entreprise industrielle transforme- t- elle une ville au XIX s? pages 112-113. Le Creusot est une ville industrielle comme le

Plus en détail

BURKINA FASO ---------- Unité Progrès Justice MAIRIE ------------ SECRETARIAT GENERAL ------------- DIRECTION DE L ADMINISTRATION GENERALE

BURKINA FASO ---------- Unité Progrès Justice MAIRIE ------------ SECRETARIAT GENERAL ------------- DIRECTION DE L ADMINISTRATION GENERALE COMMUNE DE BOBO-DIOULASSO BURKINA FASO ---------- Unité Progrès Justice MAIRIE ------------ SECRETARIAT GENERAL ------------- DIRECTION DE L ADMINISTRATION GENERALE PROJET D ARRETE N 2014 /CB/M/SG PORTANT

Plus en détail

Pacte. Jardin. pour le. Agir pour plus de jardins dans la vie

Pacte. Jardin. pour le. Agir pour plus de jardins dans la vie Pacte pour le Jardin Agir pour plus de jardins dans la vie A l origine, un fort désir de jardin exprimé par les Français Lancé fin 2010, un sondage exclusif réalisé par Harris interactive* a pu mettre

Plus en détail

LES VILLES ONT-ELLES UN AVENIR? Intervention de Jacques de Courson. Séminaire de prospective de la FONDA À la MACIF Paris, 22 novembre 2012

LES VILLES ONT-ELLES UN AVENIR? Intervention de Jacques de Courson. Séminaire de prospective de la FONDA À la MACIF Paris, 22 novembre 2012 LES VILLES ONT-ELLES UN AVENIR? Intervention de Jacques de Courson Séminaire de prospective de la FONDA À la MACIF Paris, 22 novembre 2012 Questions Un habitant de la Terre sur deux est urbain. A l horizon

Plus en détail

La saga des logos dans lʼhistoire

La saga des logos dans lʼhistoire 1 La saga des logos dans lʼhistoire Le logo Renault Le logo Renault. Le fameux losange a évolué au gré des patrons du constructeur, de ses modèles ou de l époque. Orné des initiales de ses fondateurs,

Plus en détail